A_RES_61_177_e_A_RES_61_177_f_EF
Correct misalignment Change languages order
A_RES_61_177_e.doc (english) A_RES_61_177_f.doc (french)
Resolution adopted by the General AssemblyRésolution adoptée par l’Assemblée générale
[on the report of the Third Committee (A/61/448 and Corr.2)][sur la base du rapport de la Troisième Commission (A/61/448)]
61/177.61/177.
International Convention for the Protection of All Persons from Enforced DisappearanceConvention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées
The General Assembly,L’Assemblée générale,
Taking note of Human Rights Council resolution 1/1 of 29 June 2006,1 by which the Council adopted the International Convention for the Protection of All Persons from Enforced Disappearance,Prenant note de la résolution 1/1 du Conseil des droits de l’homme, en date du 29 juin 2006, par laquelle le Conseil a adopté la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées,
1.1.
Acknowledges the adoption by the Human Rights Council of the International Convention for the Protection of All Persons from Enforced Disappearance;Est reconnaissante au Conseil des droits de l’homme d’avoir adopté la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ;
2.2.
Adopts and opens for signature, ratification and accession the International Convention for the Protection of All Persons from Enforced Disappearance, the text of which is annexed to the present resolution;Adopte et ouvre à la signature, à la ratification et à l’adhésion la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, dont le texte figure en annexe à la présente résolution ;
3.3.
Recommends that the Convention be opened for signature at a signing ceremony in Paris.Recommande que la Convention soit ouverte à la signature au cours d’une cérémonie de signature à Paris.
82nd plenary meeting 20 December 200682e séance plénière 20 décembre 2006
AnnexAnnexe
International Convention for the Protection of All Persons from Enforced DisappearanceConvention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées
PreamblePréambule
The States Parties to this Convention,Les États parties à la présente Convention,
Considering the obligation of States under the Charter of the United Nations to promote universal respect for, and observance of, human rights and fundamental freedoms,Considérant que la Charte des Nations Unies impose aux États l’obligation de promouvoir le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales,
Having regard to the Universal Declaration of Human Rights,S’appuyant sur la Déclaration universelle des droits de l’homme,
Recalling the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights, the International Covenant on Civil and Political Rights and the other relevant international instruments in the fields of human rights, humanitarian law and international criminal law,Rappelant le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et les autres instruments internationaux pertinents dans les domaines des droits de l’homme, du droit humanitaire et du droit pénal international,
Also recalling the Declaration on the Protection of All Persons from Enforced Disappearance adopted by the General Assembly of the United Nations in its resolution 47/133 of 18 December 1992,Rappelant également la Déclaration sur la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 47/133 du 18 décembre 1992,
Aware of the extreme seriousness of enforced disappearance, which constitutes a crime and, in certain circumstances defined in international law, a crime against humanity,Conscients de l’extrême gravité de la disparition forcée, qui constitue un crime et, dans certaines circonstances définies par le droit international, un crime contre l’humanité,
Determined to prevent enforced disappearances and to combat impunity for the crime of enforced disappearance,Déterminés à prévenir les disparitions forcées et à lutter contre l’impunité du crime de disparition forcée,
Considering the right of any person not to be subjected to enforced disappearance, the right of victims to justice and to reparation,Ayant présents à l’esprit le droit de toute personne de ne pas être soumise à une disparition forcée et le droit des victimes à la justice et à réparation,
Affirming the right of any victim to know the truth about the circumstances of an enforced disappearance and the fate of the disappeared person, and the right to freedom to seek, receive and impart information to this end,Affirmant le droit de toute victime de savoir la vérité sur les circonstances d’une disparition forcée et de connaître le sort de la personne disparue, ainsi que le droit à la liberté de recueillir, de recevoir et de diffuser des informations à cette fin,
Have agreed on the following articles:Sont convenus des articles suivants :
Part IPremière partie
Article 1Article premier
1.1.
No one shall be subjected to enforced disappearance.Nul ne sera soumis à une disparition forcée.
2.2.
No exceptional circumstances whatsoever, whether a state of war or a threat of war, internal political instability or any other public emergency, may be invoked as a justification for enforced disappearance.Aucune circonstance exceptionnelle, quelle qu’elle soit, qu’il s’agisse de l’état de guerre ou de menace de guerre, d’instabilité politique intérieure ou de tout autre état d’exception, ne peut être invoquée pour justifier la disparition forcée.
Article 2Article 2
For the purposes of this Convention, “enforced disappearance” is considered to be the arrest, detention, abduction or any other form of deprivation of liberty by agents of the State or by persons or groups of persons acting with the authorization, support or acquiescence of the State, followed by a refusal to acknowledge the deprivation of liberty or by concealment of the fate or whereabouts of the disappeared person, which place such a person outside the protection of the law.Aux fins de la présente Convention, on entend par « disparition forcée » l’arrestation, la détention, l’enlèvement ou toute autre forme de privation de liberté par des agents de l’État ou par des personnes ou des groupes de personnes qui agissent avec l’autorisation, l’appui ou l’acquiescement de l’État, suivi du déni de la reconnaissance de la privation de liberté ou de la dissimulation du sort réservé à la personne disparue ou du lieu où elle se trouve, la soustrayant à la protection de la loi.
Article 3Article 3
Each State Party shall take appropriate measures to investigate acts defined in article 2 committed by persons or groups of persons acting without the authorization, support or acquiescence of the State and to bring those responsible to justice.Tout État partie prend les mesures appropriées pour enquêter sur les agissements définis à l’article 2, qui sont l’œuvre de personnes ou de groupes de personnes agissant sans l’autorisation, l’appui ou l’acquiescement de l’État, et pour traduire les responsables en justice.
Article 4Article 4
Each State Party shall take the necessary measures to ensure that enforced disappearance constitutes an offence under its criminal law.Tout État partie prend les mesures nécessaires pour que la disparition forcée constitue une infraction au regard de son droit pénal.
Article 5Article 5
The widespread or systematic practice of enforced disappearance constitutes a crime against humanity as defined in applicable international law and shall attract the consequences provided for under such applicable international law.La pratique généralisée ou systématique de la disparition forcée constitue un crime contre l’humanité, tel qu’il est défini dans le droit international applicable, et entraîne les conséquences prévues par ce droit.
Article 6Article 6
1.1.
Each State Party shall take the necessary measures to hold criminally responsible at least:Tout État partie prend les mesures nécessaires pour tenir pénalement responsable au moins :
(a) Any person who commits, orders, solicits or induces the commission of, attempts to commit, is an accomplice to or participates in an enforced disappearance;a) Toute personne qui commet une disparition forcée, l’ordonne ou la commandite, tente de la commettre, en est complice ou y participe ;
(b) A superior who:b) Le supérieur qui :
(i) Knew, or consciously disregarded information which clearly indicated, that subordinates under his or her effective authority and control were committing or about to commit a crime of enforced disappearance;i) Savait que des subordonnés placés sous son autorité et son contrôle effectifs commettaient ou allaient commettre un crime de disparition forcée, ou a délibérément négligé de tenir compte d’informations qui l’indiquaient clairement ;
(ii) Exercised effective responsibility for and control over activities which were concerned with the crime of enforced disappearance;ii) Exerçait sa responsabilité et son contrôle effectifs sur les activités auxquelles le crime de disparition forcée était lié ;
andet
(iii) Failed to take all necessary and reasonable measures within his or her power to prevent or repress the commission of an enforced disappearance or to submit the matter to the competent authorities for investigation and prosecution;iii) N’a pas pris toutes les mesures nécessaires et raisonnables qui étaient en son pouvoir pour empêcher ou réprimer la commission d’une disparition forcée ou pour en référer aux autorités compétentes aux fins d’enquête et de poursuites ;
(c) Subparagraph (b) above is without prejudice to the higher standards of responsibility applicable under relevant international law to a military commander or to a person effectively acting as a military commander.c) L’alinéa b ci-dessus est sans préjudice des normes pertinentes plus élevées de responsabilité applicables en droit international à un chef militaire ou à une personne faisant effectivement fonction de chef militaire.
2.2.
No order or instruction from any public authority, civilian, military or other, may be invoked to justify an offence of enforced disappearance.Aucun ordre ou instruction émanant d’une autorité publique, civile, militaire ou autre, ne peut être invoqué pour justifier un crime de disparition forcée.
Article 7Article 7
1.1.
Each State Party shall make the offence of enforced disappearance punishable by appropriate penalties which take into account its extreme seriousness.Tout État partie rend le crime de disparition forcée passible de peines appropriées qui prennent en compte son extrême gravité.
2.2.
Each State Party may establish:Tout État partie peut prévoir :
(a) Mitigating circumstances, in particular for persons who, having been implicated in the commission of an enforced disappearance, effectively contribute to bringing the disappeared person forward alive or make it possible to clarify cases of enforced disappearance or to identify the perpetrators of an enforced disappearance;a) Des circonstances atténuantes, notamment en faveur de ceux qui, impliqués dans la commission d’une disparition forcée, auront contribué efficacement à la récupération en vie de la personne disparue ou auront permis d’élucider des cas de disparition forcée ou d’identifier les auteurs d’une disparition forcée ;
(b) Without prejudice to other criminal procedures, aggravating circumstances, in particular in the event of the death of the disappeared person or the commission of an enforced disappearance in respect of pregnant women, minors, persons with disabilities or other particularly vulnerable persons.b) Sans préjudice d’autres procédures pénales, des circonstances aggravantes, notamment en cas de décès de la personne disparue, ou pour ceux qui se sont rendus coupables de la disparition forcée de femmes enceintes, de mineurs, de personnes handicapées ou d’autres personnes particulièrement vulnérables.
Article 8Article 8
Without prejudice to article 5,Sans préjudice de l’article 5,
1.1.
A State Party which applies a statute of limitations in respect of enforced disappearance shall take the necessary measures to ensure that the term of limitation for criminal proceedings:Tout État partie qui applique un régime de prescription à la disparition forcée prend les mesures nécessaires pour que le délai de prescription de l’action pénale :
(a) Is of long duration and is proportionate to the extreme seriousness of this offence;a) Soit de longue durée et proportionné à l’extrême gravité de ce crime ;
(b) Commences from the moment when the offence of enforced disappearance ceases, taking into account its continuous nature.b) Commence à courir lorsque cesse le crime de disparition forcée, compte tenu de son caractère continu.
2.2.
Each State Party shall guarantee the right of victims of enforced disappearance to an effective remedy during the term of limitation.Tout État partie garantit le droit des victimes de disparition forcée à un recours effectif pendant le délai de prescription.
Article 9Article 9
1.1.
Each State Party shall take the necessary measures to establish its competence to exercise jurisdiction over the offence of enforced disappearance:Tout État partie prend les mesures nécessaires pour établir sa compétence aux fins de connaître d’un crime de disparition forcée :
(a) When the offence is committed in any territory under its jurisdiction or on board a ship or aircraft registered in that State;a) Quand l’infraction a été commise sur tout territoire sous sa juridiction ou à bord d’aéronefs ou de navires immatriculés dans cet État ;
(b) When the alleged offender is one of its nationals;b) Quand l’auteur présumé de l’infraction est l’un de ses ressortissants ;
(c) When the disappeared person is one of its nationals and the State Party considers it appropriate.c) Quand la personne disparue est l’un de ses ressortissants et que cet État partie le juge approprié.
2.2.
Each State Party shall likewise take such measures as may be necessary to establish its competence to exercise jurisdiction over the offence of enforced disappearance when the alleged offender is present in any territory under its jurisdiction, unless it extradites or surrenders him or her to another State in accordance with its international obligations or surrenders him or her to an international criminal tribunal whose jurisdiction it has recognized.Tout État partie prend également les mesures nécessaires pour établir sa compétence aux fins de connaître d’un crime de disparition forcée quand l’auteur présumé de l’infraction se trouve sur tout territoire sous sa juridiction, sauf si ledit État l’extrade, ou le remet à un autre État conformément à ses obligations internationales ou à une juridiction pénale internationale dont il a reconnu la compétence.
3.3.
This Convention does not exclude any additional criminal jurisdiction exercised in accordance with national law.La présente Convention n’écarte aucune compétence pénale supplémentaire exercée conformément aux lois nationales.
Article 10Article 10
1.1. S’il estime que les circonstances le justifient, après avoir examiné les renseignements dont il dispose, tout État partie sur le territoire duquel se trouve une personne soupçonnée d’avoir commis un crime de disparition forcée assure la détention de cette personne ou prend toutes autres mesures juridiques nécessaires pour s’assurer de sa présence.
Upon being satisfied, after an examination of the information available to it, that the circumstances so warrant, any State Party in whose territory a person suspected of having committed an offence of enforced disappearance is present shall take him or her into custody or take such other legal measures as are necessary to ensure his or her presence.Cette détention et ces mesures doivent être conformes à la législation dudit État partie ;
The custody and other legal measures shall be as provided for in the law of that State Party but may be maintained only for such time as is necessary to ensure the person’s presence at criminal, surrender or extradition proceedings.elles ne peuvent être maintenues que pendant le délai nécessaire pour s’assurer de sa présence lors des procédures pénales, de remise ou d’extradition.
2.2.
A State Party which has taken the measures referred to in paragraph 1 of this article shall immediately carry out a preliminary inquiry or investigations to establish the facts.L’État partie qui a pris les mesures visées au paragraphe 1 du présent article procède immédiatement à une enquête préliminaire ou à des investigations en vue d’établir les faits.
It shall notify the States Parties referred to in article 9, paragraph 1, of the measures it has taken in pursuance of paragraph 1 of this article, including detention and the circumstances warranting detention, and of the findings of its preliminary inquiry or its investigations, indicating whether it intends to exercise its jurisdiction.Il informe les États parties visés au paragraphe 1 de l’article 9 des mesures qu’il a prises en application du paragraphe 1 du présent article, notamment la détention et les circonstances qui la justifient, et des conclusions de son enquête préliminaire ou de ses investigations, en leur indiquant s’il entend exercer sa compétence.
3.3.
Any person in custody pursuant to paragraph 1 of this article may communicate immediately with the nearest appropriate representative of the State of which he or she is a national, or, if he or she is a stateless person, with the representative of the State where he or she usually resides.Toute personne détenue en application du paragraphe 1 du présent article peut communiquer immédiatement avec le plus proche représentant qualifié de l’État dont elle a la nationalité ou, s’il s’agit d’une personne apatride, avec le représentant de l’État où elle réside habituellement.
Article 11Article 11
1.1.
The State Party in the territory under whose jurisdiction a person alleged to have committed an offence of enforced disappearance is found shall, if it does not extradite that person or surrender him or her to another State in accordance with its international obligations or surrender him or her to an international criminal tribunal whose jurisdiction it has recognized, submit the case to its competent authorities for the purpose of prosecution.L’État partie sur le territoire sous la juridiction duquel l’auteur présumé d’un crime de disparition forcée est découvert, s’il n’extrade pas ce dernier, ou ne le remet pas à un autre État conformément à ses obligations internationales ou à une juridiction pénale internationale dont il a reconnu la compétence, soumet l’affaire à ses autorités compétentes pour l’exercice de l’action pénale.
2.2.
These authorities shall take their decision in the same manner as in the case of any ordinary offence of a serious nature under the law of that State Party.Ces autorités prennent leur décision dans les mêmes conditions que pour toute infraction de droit commun de caractère grave en vertu du droit de cet État partie.
In the cases referred to in article 9, paragraph 2, the standards of evidence required for prosecution and conviction shall in no way be less stringent than those which apply in the cases referred to in article 9, paragraph 1.Dans les cas visés au paragraphe 2 de l’article 9, les règles de preuve qui s’appliquent aux poursuites et à la condamnation ne sont en aucune façon moins rigoureuses que celles qui s’appliquent dans les cas visés au paragraphe 1 dudit article.
3.3.
Any person against whom proceedings are brought in connection with an offence of enforced disappearance shall be guaranteed fair treatment at all stages of the proceedings.Toute personne poursuivie en relation avec un crime de disparition forcée bénéficie de la garantie d’un traitement équitable à tous les stades de la procédure.
Any person tried for an offence of enforced disappearance shall benefit from a fair trial before a competent, independent and impartial court or tribunal established by law.Toute personne jugée pour un crime de disparition forcée bénéficie d’un procès équitable devant une cour ou un tribunal compétent, indépendant et impartial, établi par la loi.
Article 12Article 12
1.1.
Each State Party shall ensure that any individual who alleges that a person has been subjected to enforced disappearance has the right to report the facts to the competent authorities, which shall examine the allegation promptly and impartially and, where necessary, undertake without delay a thorough and impartial investigation.Tout État partie assure à quiconque alléguant qu’une personne a été victime d’une disparition forcée le droit de dénoncer les faits devant les autorités compétentes, lesquelles examinent rapidement et impartialement l’allégation et, le cas échéant, procèdent sans délai à une enquête approfondie et impartiale.
Appropriate steps shall be taken, where necessary, to ensure that the complainant, witnesses, relatives of the disappeared person and their defence counsel, as well as persons participating in the investigation, are protected against all ill-treatment or intimidation as a consequence of the complaint or any evidence given.Des mesures appropriées sont prises, le cas échéant, pour assurer la protection du plaignant, des témoins, des proches de la personne disparue et de leurs défenseurs ainsi que de ceux qui participent à l’enquête contre tout mauvais traitement ou toute intimidation en raison de la plainte déposée ou de toute déposition faite.
2.2.
Where there are reasonable grounds for believing that a person has been subjected to enforced disappearance, the authorities referred to in paragraph 1 of this article shall undertake an investigation, even if there has been no formal complaint.Lorsqu’il existe des motifs raisonnables de croire qu’une personne a été victime d’une disparition forcée, les autorités visées au paragraphe 1 du présent article ouvrent une enquête, même si aucune plainte n’a été officiellement déposée.
3.3.
Each State Party shall ensure that the authorities referred to in paragraph 1 of this article:Tout État partie veille à ce que les autorités visées au paragraphe 1 du présent article :
(a) Have the necessary powers and resources to conduct the investigation effectively, including access to the documentation and other information relevant to their investigation;a) Disposent des pouvoirs et des ressources nécessaires pour mener l’enquête à bien, y compris l’accès à la documentation et à d’autres informations pertinentes pour leur enquête ;
(b) Have access, if necessary with the prior authorization of a judicial authority, which shall rule promptly on the matter, to any place of detention or any other place where there are reasonable grounds to believe that the disappeared person may be present.b) Aient accès, si nécessaire avec l’autorisation préalable d’une juridiction qui statue le plus rapidement possible, à tout lieu de détention et à tout autre lieu où il y a des motifs raisonnables de croire que la personne disparue est présente.
4.4.
Each State Party shall take the necessary measures to prevent and sanction acts that hinder the conduct of an investigation.Tout État partie prend les mesures nécessaires pour prévenir et sanctionner les actes qui entravent le déroulement de l’enquête.
It shall ensure in particular that persons suspected of having committed an offence of enforced disappearance are not in a position to influence the progress of an investigation by means of pressure or acts of intimidation or reprisal aimed at the complainant, witnesses, relatives of the disappeared person or their defence counsel, or at persons participating in the investigation.Il s’assure notamment que les personnes soupçonnées d’avoir commis un crime de disparition forcée ne sont pas en mesure d’influer sur le cours de l’enquête par des pressions ou des actes d’intimidation ou de représailles exercés sur le plaignant, les témoins, les proches de la personne disparue et leurs défenseurs ainsi que sur ceux qui participent à l’enquête.
Article 13Article 13
1.1.
For the purposes of extradition between States Parties, the offence of enforced disappearance shall not be regarded as a political offence or as an offence connected with a political offence or as an offence inspired by political motives.Pour les besoins de l’extradition entre États parties, le crime de disparition forcée n’est pas considéré comme une infraction politique, une infraction connexe à une infraction politique ou une infraction inspirée par des mobiles politiques.
Accordingly, a request for extradition based on such an offence may not be refused on these grounds alone.En conséquence, une demande d’extradition fondée sur une telle infraction ne peut être refusée pour ce seul motif.
2.2.
The offence of enforced disappearance shall be deemed to be included as an extraditable offence in any extradition treaty existing between States Parties before the entry into force of this Convention.Le crime de disparition forcée est de plein droit compris au nombre des infractions donnant lieu à extradition dans tout traité d’extradition conclu entre des États parties avant l’entrée en vigueur de la présente Convention.
3.3.
States Parties undertake to include the offence of enforced disappearance as an extraditable offence in any extradition treaty subsequently to be concluded between them.Les États parties s’engagent à inclure le crime de disparition forcée au nombre des infractions qui justifient l’extradition dans tout traité d’extradition à conclure par la suite entre eux.
4.4.
If a State Party which makes extradition conditional on the existence of a treaty receives a request for extradition from another State Party with which it has no extradition treaty, it may consider this Convention as the necessary legal basis for extradition in respect of the offence of enforced disappearance.Tout État partie qui assujettit l’extradition à l’existence d’un traité peut, s’il reçoit une demande d’extradition d’un autre État partie auquel il n’est pas lié par un traité, considérer la présente Convention comme la base juridique de l’extradition en ce qui concerne l’infraction de disparition forcée.
5.5.
States Parties which do not make extradition conditional on the existence of a treaty shall recognize the offence of enforced disappearance as an extraditable offence between themselves.Les État parties qui n’assujettissent pas l’extradition à l’existence d’un traité reconnaissent le crime de disparition forcée comme susceptible d’extradition entre eux.
6.6.
Extradition shall, in all cases, be subject to the conditions provided for by the law of the requested State Party or by applicable extradition treaties, including, in particular, conditions relating to the minimum penalty requirement for extradition and the grounds upon which the requested State Party may refuse extradition or make it subject to certain conditions.L’extradition est, dans tous les cas, subordonnée aux conditions prévues par le droit de l’État partie requis ou par les traités d’extradition applicables, y compris, notamment, aux conditions concernant la peine minimale requise pour extrader et aux motifs pour lesquels l’État partie requis peut refuser l’extradition ou l’assujettir à certaines conditions.
7.7.
Nothing in this Convention shall be interpreted as imposing an obligation to extradite if the requested State Party has substantial grounds for believing that the request has been made for the purpose of prosecuting or punishing a person on account of that person’s sex, race, religion, nationality, ethnic origin, political opinions or membership of a particular social group, or that compliance with the request would cause harm to that person for any one of these reasons.Aucune disposition de la présente Convention ne doit être interprétée comme faisant obligation à l’État partie requis d’extrader s’il y a de sérieuses raisons de penser que la demande a été présentée aux fins de poursuivre ou de punir une personne en raison de son sexe, de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son origine ethnique, de ses opinions politiques ou de son appartenance à un certain groupe social, ou que donner suite à cette demande causerait un préjudice à cette personne pour l’une quelconque de ces raisons.
Article 14Article 14
1.1.
States Parties shall afford one another the greatest measure of mutual legal assistance in connection with criminal proceedings brought in respect of an offence of enforced disappearance, including the supply of all evidence at their disposal that is necessary for the proceedings.Les États parties s’accordent l’entraide judiciaire la plus large possible dans toute procédure pénale relative à un crime de disparition forcée, y compris en ce qui concerne la communication de tous les éléments de preuve dont ils disposent et qui sont nécessaires aux fins de la procédure.
2.2.
Such mutual legal assistance shall be subject to the conditions provided for by the domestic law of the requested State Party or by applicable treaties on mutual legal assistance, including, in particular, the conditions in relation to the grounds upon which the requested State Party may refuse to grant mutual legal assistance or may make it subject to conditions.Cette entraide judiciaire est subordonnée aux conditions prévues par le droit interne de l’État partie requis ou par les traités d’entraide judiciaire applicables, y compris, notamment, concernant les motifs pour lesquels l’État partie requis peut refuser d’accorder l’entraide judiciaire ou la soumettre à des conditions.
Article 15Article 15
States Parties shall cooperate with each other and shall afford one another the greatest measure of mutual assistance with a view to assisting victims of enforced disappearance, and in searching for, locating and releasing disappeared persons and, in the event of death, in exhuming and identifying them and returning their remains.Les États parties coopèrent entre eux et s’accordent l’entraide la plus large possible pour porter assistance aux victimes de disparition forcée ainsi que dans la recherche, la localisation et la libération des personnes disparues et, en cas de décès, dans l’exhumation, l’identification des personnes disparues et la restitution de leurs restes.
Article 16Article 16
1.1.
No State Party shall expel, return (“refouler”), surrender or extradite a person to another State where there are substantial grounds for believing that he or she would be in danger of being subjected to enforced disappearance.Aucun État partie n’expulse, ne refoule, ne remet ni n’extrade une personne vers un autre État s’il y a des motifs sérieux de croire qu’elle risque d’être victime d’une disparition forcée.
2.2.
For the purpose of determining whether there are such grounds, the competent authorities shall take into account all relevant considerations, including, where applicable, the existence in the State concerned of a consistent pattern of gross, flagrant or mass violations of human rights or of serious violations of international humanitarian law.Pour déterminer s’il y a de tels motifs, les autorités compétentes tiennent compte de toutes les considérations pertinentes, y compris, le cas échéant, de l’existence, dans l’État concerné, d’un ensemble de violations systématiques graves, flagrantes ou massives des droits de l’homme ou de violations graves du droit international humanitaire.
Article 17Article 17
1.1.
No one shall be held in secret detention.Nul ne sera détenu en secret.
2.2.
Without prejudice to other international obligations of the State Party with regard to the deprivation of liberty, each State Party shall, in its legislation:Sans préjudice des autres obligations internationales de l’État partie en matière de privation de liberté, tout État partie, dans sa législation :
(a) Establish the conditions under which orders of deprivation of liberty may be given;a) Détermine les conditions dans lesquelles les ordres de privation de liberté peuvent être donnés ;
(b) Indicate those authorities authorized to order the deprivation of liberty;b) Désigne les autorités habilitées à ordonner des privations de liberté ;
(c) Guarantee that any person deprived of liberty shall be held solely in officially recognized and supervised places of deprivation of liberty;c) Garantit que toute personne privée de liberté sera placée uniquement dans des lieux de privation de liberté officiellement reconnus et contrôlés ;
(d) Guarantee that any person deprived of liberty shall be authorized to communicate with and be visited by his or her family, counsel or any other person of his or her choice, subject only to the conditions established by law, or, if he or she is a foreigner, to communicate with his or her consular authorities, in accordance with applicable international law;d) Garantit que toute personne privée de liberté sera autorisée à communiquer avec sa famille, son conseil ou toute autre personne de son choix, et à recevoir leur visite, sous la seule réserve des conditions établies par la loi, et, s’il s’agit d’un étranger, à communiquer avec ses autorités consulaires, conformément au droit international applicable ;
(e) Guarantee access by the competent and legally authorized authorities and institutions to the places where persons are deprived of liberty, if necessary with prior authorization from a judicial authority;e) Garantit l’accès aux lieux de privation de liberté de toute autorité et institution compétentes habilitées par la loi, si nécessaire avec l’autorisation préalable d’une autorité judiciaire ;
(f) Guarantee that any person deprived of liberty or, in the case of a suspected enforced disappearance, since the person deprived of liberty is not able to exercise this right, any persons with a legitimate interest, such as relatives of the person deprived of liberty, their representatives or their counsel, shall, in all circumstances, be entitled to take proceedings before a court, in order that the court may decide without delay on the lawfulness of the deprivation of liberty and order the person’s release if such deprivation of liberty is not lawful.f) Garantit à toute personne privée de liberté et, en cas de soupçon de disparition forcée, la personne privée de liberté se trouvant dans l’incapacité de l’exercer elle-même, à toute personne ayant un intérêt légitime, par exemple les proches de la personne privée de liberté, leurs représentants ou leurs avocats, en toutes circonstances, le droit d’introduire un recours devant un tribunal afin que celui-ci statue à bref délai sur la légalité de la privation de liberté et ordonne la libération si cette privation de liberté est illégale.
3.3.
Each State Party shall assure the compilation and maintenance of one or more up-to-date official registers and/or records of persons deprived of liberty, which shall be made promptly available, upon request, to any judicial or other competent authority or institution authorized for that purpose by the law of the State Party concerned or any relevant international legal instrument to which the State concerned is a party.Tout État partie s’assure de l’établissement et de la tenue à jour d’un ou de plusieurs registres officiels et/ou dossiers officiels des personnes privées de liberté, qui sont, sur demande, rapidement mis à la disposition de toute autorité judiciaire ou de toute autre autorité ou institution compétente habilitée par la législation de l’État partie concerné ou par tout instrument juridique international pertinent auquel l’État concerné est partie.
The information contained therein shall include, as a minimum:Parmi les informations figurent au moins :
(a) The identity of the person deprived of liberty;a) L’identité de la personne privée de liberté ;
(b) The date, time and place where the person was deprived of liberty and the identity of the authority that deprived the person of liberty;b) La date, l’heure et l’endroit où la personne a été privée de liberté et l’autorité qui a procédé à la privation de liberté ;
(c) The authority that ordered the deprivation of liberty and the grounds for the deprivation of liberty;c) L’autorité ayant décidé la privation de liberté et les motifs de la privation de liberté ;
(d) The authority responsible for supervising the deprivation of liberty;d) L’autorité contrôlant la privation de liberté ;
(e) The place of deprivation of liberty, the date and time of admission to the place of deprivation of liberty and the authority responsible for the place of deprivation of liberty;e) Le lieu de privation de liberté, la date et l’heure de l’admission dans le lieu de privation de liberté et l’autorité responsable du lieu de privation de liberté ;
(f) Elements relating to the state of health of the person deprived of liberty;f) Les éléments relatifs à l’état de santé de la personne privée de liberté ;
(g) In the event of death during the deprivation of liberty, the circumstances and cause of death and the destination of the remains;g) En cas de décès pendant la privation de liberté, les circonstances et les causes du décès et la destination des restes de la personne décédée ;
(h) The date and time of release or transfer to another place of detention, the destination and the authority responsible for the transfer.h) La date et l’heure de la libération ou du transfert vers un autre lieu de détention, la destination et l’autorité chargée du transfert.
Article 18Article 18
1.1.
Subject to articles 19 and 20, each State Party shall guarantee to any person with a legitimate interest in this information, such as relatives of the person deprived of liberty, their representatives or their counsel, access to at least the following information:Sous réserve des articles 19 et 20, tout État partie garantit à toute personne ayant un intérêt légitime pour cette information, par exemple les proches de la personne privée de liberté, leurs représentants ou leurs avocats, un accès au moins aux informations suivantes :
(a) The authority that ordered the deprivation of liberty;a) L’autorité ayant décidé la privation de liberté ;
(b) The date, time and place where the person was deprived of liberty and admitted to the place of deprivation of liberty;b) La date, l’heure et le lieu de la privation de liberté et de l’admission dans le lieu de privation de liberté ;
(c) The authority responsible for supervising the deprivation of liberty;c) L’autorité contrôlant la privation de liberté ;
(d) The whereabouts of the person deprived of liberty, including, in the event of a transfer to another place of deprivation of liberty, the destination and the authority responsible for the transfer;d) Le lieu où se trouve la personne privée de liberté, y compris, en cas de transfert vers un autre lieu de privation de liberté, la destination et l’autorité responsable du transfert ;
(e) The date, time and place of release;e) La date, l’heure et le lieu de libération ;
(f) Elements relating to the state of health of the person deprived of liberty;f) Les éléments relatifs à l’état de santé de la personne privée de liberté ;
(g) In the event of death during the deprivation of liberty, the circumstances and cause of death and the destination of the remains.g) En cas de décès pendant la privation de liberté, les circonstances et causes du décès et la destination des restes de la personne décédée.
2.2.
Appropriate measures shall be taken, where necessary, to protect the persons referred to in paragraph 1 of this article, as well as persons participating in the investigation, from any ill-treatment, intimidation or sanction as a result of the search for information concerning a person deprived of liberty.Des mesures appropriées sont prises, le cas échéant, pour assurer la protection des personnes visées au paragraphe 1 du présent article, ainsi que de celles qui participent à l’enquête, contre tout mauvais traitement, toute intimidation ou toute sanction en raison de la recherche d’informations concernant une personne privée de liberté.
Article 19Article 19
1.1.
Personal information, including medical and genetic data, which is collected and/or transmitted within the framework of the search for a disappeared person shall not be used or made available for purposes other than the search for the disappeared person.Les informations personnelles, y compris les données médicales ou génétiques, qui sont collectées et/ou transmises dans le cadre de la recherche d’une personne disparue ne peuvent pas être utilisées ou mises à disposition à d’autres fins que celle de la recherche de la personne disparue.
This is without prejudice to the use of such information in criminal proceedings relating to an offence of enforced disappearance or the exercise of the right to obtain reparation.Cela est sans préjudice de l’utilisation de ces informations dans des procédures pénales concernant un crime de disparition forcée et de l’exercice du droit d’obtenir réparation.
2.2.
The collection, processing, use and storage of personal information, including medical and genetic data, shall not infringe or have the effect of infringing the human rights, fundamental freedoms or human dignity of an individual.La collecte, le traitement, l’utilisation et la conservation d’informations personnelles, y compris les données médicales ou génétiques, ne doivent pas transgresser ou avoir pour effet de transgresser les droits de l’homme, les libertés fondamentales et la dignité de la personne humaine.
Article 20Article 20
1.1.
Only where a person is under the protection of the law and the deprivation of liberty is subject to judicial control may the right to information referred to in article 18 be restricted, on an exceptional basis, where strictly necessary and where provided for by law, and if the transmission of the information would adversely affect the privacy or safety of the person, hinder a criminal investigation, or for other equivalent reasons in accordance with the law, and in conformity with applicable international law and with the objectives of this Convention.Seulement dans le cas où une personne est sous la protection de la loi et où la privation de liberté est sous contrôle judiciaire, le droit aux informations prévues à l’article 18 peut être limité à titre exceptionnel, dans la stricte mesure où la situation l’exige et où la loi le prévoit, et si la transmission des informations porte atteinte à la vie privée ou à la sécurité de la personne ou entrave le bon déroulement d’une enquête criminelle ou pour d’autres raisons équivalentes prévues par la loi, et conformément au droit international applicable et aux objectifs de la présente Convention.
In no case shall there be restrictions on the right to information referred to in article 18 that could constitute conduct defined in article 2 or be in violation of article 17, paragraph 1.En aucun cas, ces restrictions au droit aux informations prévues à l’article 18 ne peuvent être admises si elles constituent un comportement défini à l’article 2 ou une violation du paragraphe 1 de l’article 17.
2.2.
Without prejudice to consideration of the lawfulness of the deprivation of a person’s liberty, States Parties shall guarantee to the persons referred to in article 18, paragraph 1, the right to a prompt and effective judicial remedy as a means of obtaining without delay the information referred to in article 18, paragraph 1.Sans préjudice de l’examen de la légalité de la privation de liberté d’une personne, l’État partie garantit aux personnes visées au paragraphe 1 de l’article 18 le droit à un recours judiciaire prompt et effectif pour obtenir à bref délai les informations visées dans ce paragraphe.
This right to a remedy may not be suspended or restricted in any circumstances.Ce droit à un recours ne peut être suspendu ou limité en aucune circonstance.
Article 21Article 21
Each State Party shall take the necessary measures to ensure that persons deprived of liberty are released in a manner permitting reliable verification that they have actually been released.Tout État partie prend les mesures nécessaires pour que la remise en liberté d’une personne se déroule selon des modalités qui permettent de vérifier avec certitude qu’elle a été effectivement libérée.
Each State Party shall also take the necessary measures to assure the physical integrity of such persons and their ability to exercise fully their rights at the time of release, without prejudice to any obligations to which such persons may be subject under national law.Tout État partie prend également les mesures nécessaires pour assurer l’intégrité physique et le plein exercice de ses droits à toute personne au moment de sa remise en liberté, sans préjudice des obligations auxquelles elle peut être assujettie en vertu de la loi nationale.
Article 22Article 22
Without prejudice to article 6, each State Party shall take the necessary measures to prevent and impose sanctions for the following conduct:Sans préjudice de l’article 6, tout État partie prend les mesures nécessaires pour prévenir et sanctionner les agissements suivants :
(a) Delaying or obstructing the remedies referred to in article 17, paragraph 2 (f), and article 20, paragraph 2;a) L’entrave ou l’obstruction aux recours visés à l’alinéa f du paragraphe 2 de l’article 17 et au paragraphe 2 de l’article 20 ;
(b) Failure to record the deprivation of liberty of any person, or the recording of any information which the official responsible for the official register knew or should have known to be inaccurate;b) Le manquement à l’obligation d’enregistrement de toute privation de liberté, ainsi que l’enregistrement de toute information dont l’agent responsable du registre officiel connaissait ou aurait dû connaître l’inexactitude ;
(c) Refusal to provide information on the deprivation of liberty of a person, or the provision of inaccurate information, even though the legal requirements for providing such information have been met.c) Le refus de fournir des informations sur une privation de liberté ou la fourniture d’informations inexactes, alors même que les conditions légales pour fournir ces informations sont réunies.
Article 23Article 23
1.1.
Each State Party shall ensure that the training of law enforcement personnel, civil or military, medical personnel, public officials and other persons who may be involved in the custody or treatment of any person deprived of liberty includes the necessary education and information regarding the relevant provisions of this Convention, in order to:Tout État partie veille à ce que la formation du personnel militaire ou civil chargé de l’application des lois, du personnel médical, des agents de la fonction publique et des autres personnes qui peuvent intervenir dans la garde ou le traitement de toute personne privée de liberté puisse inclure l’enseignement et l’information nécessaires concernant les dispositions pertinentes de la présente Convention, en vue de :
(a) Prevent the involvement of such officials in enforced disappearances;a) Prévenir l’implication de ces agents dans des disparitions forcées ;
(b) Emphasize the importance of prevention and investigations in relation to enforced disappearances;b) Souligner l’importance de la prévention et des enquêtes en matière de disparition forcée ;
(c) Ensure that the urgent need to resolve cases of enforced disappearance is recognized.c) Veiller à ce que l’urgence de la résolution des cas de disparition forcée soit reconnue.
2.2.
Each State Party shall ensure that orders or instructions prescribing, authorizing or encouraging enforced disappearance are prohibited.Tout État partie veille à ce que soient interdits les ordres ou instructions prescrivant, autorisant ou encourageant une disparition forcée.
Each State Party shall guarantee that a person who refuses to obey such an order will not be punished.Tout État partie garantit qu’une personne refusant de se conformer à un tel ordre ne sera pas sanctionnée.
3.3.
Each State Party shall take the necessary measures to ensure that the persons referred to in paragraph 1 of this article who have reason to believe that an enforced disappearance has occurred or is planned report the matter to their superiors and, where necessary, to the appropriate authorities or bodies vested with powers of review or remedy.Tout État partie prend les mesures nécessaires pour que les personnes visées au paragraphe 1 du présent article qui ont des raisons de penser qu’une disparition forcée s’est produite ou est projetée signalent le cas à leurs supérieurs et, au besoin, aux autorités ou instances de contrôle ou de recours compétentes.
Article 24Article 24
1.1.
For the purposes of this Convention, “victim” means the disappeared person and any individual who has suffered harm as the direct result of an enforced disappearance.Aux fins de la présente Convention, on entend par « victime » la personne disparue et toute personne physique ayant subi un préjudice direct du fait d’une disparition forcée.
2.2.
Each victim has the right to know the truth regarding the circumstances of the enforced disappearance, the progress and results of the investigation and the fate of the disappeared person.Toute victime a le droit de savoir la vérité sur les circonstances de la disparition forcée, le déroulement et les résultats de l’enquête et le sort de la personne disparue.
Each State Party shall take appropriate measures in this regard.Tout État partie prend les mesures appropriées à cet égard.
3.3.
Each State Party shall take all appropriate measures to search for, locate and release disappeared persons and, in the event of death, to locate, respect and return their remains.Tout État partie prend toutes les mesures appropriées pour la recherche, la localisation et la libération des personnes disparues et, en cas de décès, pour la localisation, le respect et la restitution de leurs restes.
4.4.
Each State Party shall ensure in its legal system that the victims of enforced disappearance have the right to obtain reparation and prompt, fair and adequate compensation.Tout État partie garantit, dans son système juridique, à la victime d’une disparition forcée le droit d’obtenir réparation et d’être indemnisée rapidement, équitablement et de manière adéquate.
5.5.
The right to obtain reparation referred to in paragraph 4 of this article covers material and moral damages and, where appropriate, other forms of reparation such as:Le droit d’obtenir réparation visé au paragraphe 4 du présent article couvre les dommages matériels et moraux ainsi que, le cas échéant, d’autres formes de réparation telles que :
(a) Restitution;a) La restitution ;
(b) Rehabilitation;b) La réadaptation ;
(c) Satisfaction, including restoration of dignity and reputation;c) La satisfaction, y compris le rétablissement de la dignité et de la réputation ;
(d) Guarantees of non-repetition.d) Des garanties de non-répétition.
6.6.
Without prejudice to the obligation to continue the investigation until the fate of the disappeared person has been clarified, each State Party shall take the appropriate steps with regard to the legal situation of disappeared persons whose fate has not been clarified and that of their relatives, in fields such as social welfare, financial matters, family law and property rights.Sans préjudice de l’obligation de poursuivre l’enquête jusqu’à l’élucidation du sort de la personne disparue, tout État partie prend les dispositions appropriées concernant la situation légale des personnes disparues dont le sort n’est pas élucidé et de leurs proches, notamment dans des domaines tels que la protection sociale, les questions financières, le droit de la famille et les droits de propriété.
7.7.
Each State Party shall guarantee the right to form and participate freely in organizations and associations concerned with attempting to establish the circumstances of enforced disappearances and the fate of disappeared persons, and to assist victims of enforced disappearance.Tout État partie garantit le droit de former des organisations et des associations ayant pour objet de contribuer à l’établissement des circonstances de disparitions forcées et du sort des personnes disparues ainsi qu’à l’assistance aux victimes de disparition forcée, et de participer librement à de telles organisations ou associations.
Article 25Article 25
1.1.
Each State Party shall take the necessary measures to prevent and punish under its criminal law:Tout État partie prend les mesures nécessaires pour prévenir et réprimer pénalement :
(a) The wrongful removal of children who are subjected to enforced disappearance, children whose father, mother or legal guardian is subjected to enforced disappearance or children born during the captivity of a mother subjected to enforced disappearance;a) La soustraction d’enfants soumis à une disparition forcée ou dont le père, la mère ou le représentant légal sont soumis à une disparition forcée, ou d’enfants nés pendant la captivité de leur mère soumise à une disparition forcée ;
(b) The falsification, concealment or destruction of documents attesting to the true identity of the children referred to in subparagraph (a) above.b) La falsification, la dissimulation ou la destruction de documents attestant la véritable identité des enfants visés à l’alinéa a ci-dessus.
2.2.
Each State Party shall take the necessary measures to search for and identify the children referred to in paragraph 1 (a) of this article and to return them to their families of origin, in accordance with legal procedures and applicable international agreements.Tout État partie prend les mesures nécessaires pour rechercher et identifier les enfants visés à l’alinéa a du paragraphe 1 du présent article et les rendre à leur famille d’origine, conformément aux procédures légales et aux accords internationaux applicables.
3.3.
States Parties shall assist one another in searching for, identifying and locating the children referred to in paragraph 1 (a) of this article.Les États parties se prêtent mutuellement assistance dans la recherche et l’identification des enfants visés à l’alinéa a du paragraphe 1 du présent article ainsi que la détermination du lieu où ils se trouvent.
4.4.
Given the need to protect the best interests of the children referred to in paragraph 1 (a) of this article and their right to preserve, or to have re-established, their identity, including their nationality, name and family relations as recognized by law, States Parties which recognize a system of adoption or other form of placement of children shall have legal procedures in place to review the adoption or placement procedure, and, where appropriate, to annul any adoption or placement of children that originated in an enforced disappearance.Compte tenu de la nécessité de préserver l’intérêt supérieur des enfants visés à l’alinéa a du paragraphe 1 du présent article et leur droit à préserver et à voir rétablie leur identité, y compris leur nationalité, leur nom et leurs liens familiaux reconnus par la loi, dans les États parties qui reconnaissent le système d’adoption ou d’autres formes de placement d’enfants, des procédures légales doivent exister, qui visent à réviser la procédure d’adoption ou de placement d’enfants et, le cas échéant, à annuler toute adoption ou placement d’enfants qui trouve son origine dans une disparition forcée.
5.5.
In all cases, and in particular in all matters relating to this article, the best interests of the child shall be a primary consideration, and a child who is capable of forming his or her own views shall have the right to express those views freely, the views of the child being given due weight in accordance with the age and maturity of the child.En toutes circonstances, et en particulier pour tout ce qui a trait au présent article, l’intérêt supérieur de l’enfant est une considération primordiale, et l’enfant qui est capable de discernement a le droit d’exprimer librement son opinion, laquelle est dûment prise en compte eu égard à son âge et à son degré de maturité.
Part IIDeuxième partie
Article 26Article 26
1. A Committee on Enforced Disappearances (hereinafter referred to as “the Committee”) shall be established to carry out the functions provided for under this Convention.1.
The Committee shall consist of ten experts of high moral character and recognized competence in the field of human rights, who shall serve in their personal capacity and be independent and impartial.Pour la mise en œuvre des dispositions de la présente Convention, il est institué un Comité des disparitions forcées (ci-après dénommé « le Comité »), composé de dix experts de haute moralité, possédant une compétence reconnue dans le domaine des droits de l’homme, indépendants, siégeant à titre personnel et agissant en toute impartialité.
The members of the Committee shall be elected by the States Parties according to equitable geographical distribution.Les membres du Comité seront élus par les États parties selon une répartition géographique équitable.
Due account shall be taken of the usefulness of the participation in the work of the Committee of persons having relevant legal experience and of balanced gender representation.Il sera tenu compte de l’intérêt que présente la participation aux travaux du Comité de personnes ayant une expérience juridique pertinente et d’une répartition équilibrée entre hommes et femmes au sein du Comité.
2.2.
The members of the Committee shall be elected by secret ballot from a list of persons nominated by States Parties from among their nationals, at biennial meetings of the States Parties convened by the Secretary-General of the United Nations for this purpose.L’élection se fait au scrutin secret sur une liste de candidats désignés par les États parties parmi leurs ressortissants, au cours de réunions biennales des États parties convoquées à cet effet par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.
At those meetings, for which two thirds of the States Parties shall constitute a quorum, the persons elected to the Committee shall be those who obtain the largest number of votes and an absolute majority of the votes of the representatives of States Parties present and voting.À ces réunions, où le quorum est constitué par les deux tiers des États parties, sont élus membres du Comité les candidats qui obtiennent le plus grand nombre de voix et la majorité absolue des votes des représentants des États parties présents et votants.
3.3. La première élection aura lieu au plus tard six mois après la date d’entrée en vigueur de la présente Convention.
The initial election shall be held no later than six months after the date of entry into force of this Convention.Quatre mois avant la date de chaque élection, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies envoie une lettre aux États parties pour les inviter à présenter des candidatures dans un délai de trois mois.
Four months before the date of each election, the Secretary-General of the United Nations shall address a letter to the States Parties inviting them to submit nominations within three months.Le Secrétaire général dresse la liste alphabétique des candidats ainsi désignés, indiquant, pour chaque candidat, l’État partie qui le présente.
The Secretary-General shall prepare a list in alphabetical order of all persons thus nominated, indicating the State Party which nominated each candidate, and shall submit this list to all States Parties.Il communique cette liste à tous les États parties.
4.4.
The members of the Committee shall be elected for a term of four years.Les membres du Comité sont élus pour quatre ans.
They shall be eligible for re-election once.Ils sont rééligibles une fois.
However, the term of five of the members elected at the first election shall expire at the end of two years;Toutefois, le mandat de cinq des membres élus lors de la première élection prend fin au bout de deux ans ;
immediately after the first election, the names of these five members shall be chosen by lot by the chairman of the meeting referred to in paragraph 2 of this article.immédiatement après la première élection, les noms de ces cinq personnes sont tirés au sort par le président de la réunion visée au paragraphe 2 du présent article.
5.5.
If a member of the Committee dies or resigns or for any other reason can no longer perform his or her Committee duties, the State Party which nominated him or her shall, in accordance with the criteria set out in paragraph 1 of this article, appoint another candidate from among its nationals to serve out his or her term, subject to the approval of the majority of the States Parties.Si un membre du Comité décède, se démet de ses fonctions ou n’est plus en mesure pour quelque autre raison de s’acquitter de ses attributions au Comité, l’État partie qui l’a désigné nomme, dans le respect des critères prévus au paragraphe 1 du présent article, un autre candidat parmi ses ressortissants pour siéger au Comité pour la partie du mandat restant à courir, sous réserve de l’approbation de la majorité des États parties.
Such approval shall be considered to have been obtained unless half or more of the States Parties respond negatively within six weeks of having been informed by the Secretary-General of the United Nations of the proposed appointment.Cette approbation est considérée comme acquise à moins que la moitié des États parties ou davantage n’émettent une opinion défavorable dans un délai de six semaines à compter du moment où ils ont été informés par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies de la nomination proposée.
6.6.
The Committee shall establish its own rules of procedure.Le Comité établit son règlement intérieur.
7.7.
The Secretary-General of the United Nations shall provide the Committee with the necessary means, staff and facilities for the effective performance of its functions.Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies met à la disposition du Comité le personnel et les moyens matériels qui lui sont nécessaires pour s’acquitter efficacement de ses fonctions.
The Secretary-General of the United Nations shall convene the initial meeting of the Committee.Le Secrétaire général convoque les membres du Comité pour la première réunion.
8.8.
The members of the Committee shall be entitled to the facilities, privileges and immunities of experts on mission for the United Nations, as laid down in the relevant sections of the Convention on the Privileges and Immunities of the United Nations.Les membres du Comité ont droit aux facilités, privilèges et immunités reconnus aux experts en mission pour l’Organisation des Nations Unies, tels qu’ils sont énoncés dans les sections pertinentes de la Convention sur les privilèges et immunités des Nations Unies.
9.9.
Each State Party shall cooperate with the Committee and assist its members in the fulfilment of their mandate, to the extent of the Committee’s functions that the State Party has accepted.Tout État partie s’engage à coopérer avec le Comité et à assister ses membres dans l’exercice de leur mandat, dans la limite des fonctions du Comité qu’il a acceptées.
Article 27Article 27
A Conference of the States Parties will take place at the earliest four years and at the latest six years following the entry into force of this Convention to evaluate the functioning of the Committee and to decide, in accordance with the procedure described in article 44, paragraph 2, whether it is appropriate to transfer to another body — without excluding any possibility — the monitoring of this Convention, in accordance with the functions defined in articles 28 to 36.Une conférence des États parties se réunira au plus tôt quatre ans et au plus tard six ans après l’entrée en vigueur de la présente Convention pour évaluer le fonctionnement du Comité et décider, selon les modalités prévues au paragraphe 2 de l’article 44, s’il y a lieu de confier à une autre instance − sans exclure aucune éventualité − le suivi de la présente Convention avec les attributions définies aux articles 28 à 36.
Article 28Article 28
1.1.
In the framework of the competencies granted by this Convention, the Committee shall cooperate with all relevant organs, offices and specialized agencies and funds of the United Nations, with the treaty bodies instituted by international instruments, with the special procedures of the United Nations and with the relevant regional intergovernmental organizations or bodies, as well as with all relevant State institutions, agencies or offices working towards the protection of all persons against enforced disappearances.Dans le cadre des compétences que lui confère la présente Convention, le Comité coopère avec tous les organes, bureaux, institutions spécialisées et fonds appropriés des Nations Unies, les comités conventionnels institués par des instruments internationaux, les procédures spéciales des Nations Unies, les organisations ou institutions régionales intergouvernementales concernées, ainsi qu’avec toutes les institutions, agences et bureaux nationaux pertinents qui travaillent à la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.
2.2.
As it discharges its mandate, the Committee shall consult other treaty bodies instituted by relevant international human rights instruments, in particular the Human Rights Committee instituted by the International Covenant on Civil and Political Rights, with a view to ensuring the consistency of their respective observations and recommendations.Dans le cadre de ses fonctions, le Comité consulte d’autres comités conventionnels institués par les instruments de droits de l’homme pertinents, en particulier le Comité des droits de l’homme institué par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, en vue d’assurer la cohérence de leurs observations et recommandations respectives.
Article 29Article 29
1.1.
Each State Party shall submit to the Committee, through the Secretary-General of the United Nations, a report on the measures taken to give effect to its obligations under this Convention, within two years after the entry into force of this Convention for the State Party concerned.Tout État partie présente au Comité, par l’entremise du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, un rapport sur les mesures qu’il a prises pour donner effet à ses obligations au titre de la présente Convention, dans un délai de deux ans à compter de l’entrée en vigueur de la Convention pour l’État partie concerné.
2.2.
The Secretary-General of the United Nations shall make this report available to all States Parties.Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies met le rapport à la disposition de tous les États parties.
3.3.
Each report shall be considered by the Committee, which shall issue such comments, observations or recommendations as it may deem appropriate.Chaque rapport est étudié par le Comité, qui peut faire les commentaires, observations ou recommandations qu’il estime appropriés.
The comments, observations or recommendations shall be communicated to the State Party concerned, which may respond to them, on its own initiative or at the request of the Committee.L’État partie concerné reçoit communication des commentaires, observations ou recommandations, auxquels il peut répondre, de sa propre initiative ou à la demande du Comité.
4.4.
The Committee may also request States Parties to provide additional information on the implementation of this Convention.Le Comité peut aussi demander aux États parties des renseignements complémentaires sur la mise en application de la présente Convention.
Article 30Article 30
1.1.
A request that a disappeared person should be sought and found may be submitted to the Committee, as a matter of urgency, by relatives of the disappeared person or their legal representatives, their counsel or any person authorized by them, as well as by any other person having a legitimate interest.Le Comité peut être saisi, en urgence, par les proches d’une personne disparue, leurs représentants légaux, leurs avocats ou toute personne mandatée par eux, ainsi que toute autre personne ayant un intérêt légitime, d’une demande visant à chercher et retrouver une personne disparue.
2.2.
If the Committee considers that a request for urgent action submitted in pursuance of paragraph 1 of this article:Si le Comité estime que la demande d’action en urgence présentée en vertu du paragraphe 1 du présent article :
(a) Is not manifestly unfounded;a) N’est pas manifestement dépourvue de fondement,
(b) Does not constitute an abuse of the right of submission of such requests;b) Ne constitue pas un abus du droit de présenter de telles demandes,
(c) Has already been duly presented to the competent bodies of the State Party concerned, such as those authorized to undertake investigations, where such a possibility exists;c) A été préalablement et dûment présentée aux organes compétents de l’État partie concerné, tels que les autorités habilitées à procéder à des investigations, quand une telle possibilité existe,
(d) Is not incompatible with the provisions of this Convention; andd) N’est pas incompatible avec les dispositions de la présente Convention, et
(e) The same matter is not being examined under another procedure of international investigation or settlement of the same nature;e) N’est pas déjà en cours d’examen devant une autre instance internationale d’enquête ou de règlement de même nature,
it shall request the State Party concerned to provide it with information on the situation of the persons sought, within a time limit set by the Committee.il demande à l’État partie concerné de lui fournir, dans un délai qu’il fixe, des renseignements sur la situation de la personne recherchée.
3.3.
In the light of the information provided by the State Party concerned in accordance with paragraph 2 of this article, the Committee may transmit recommendations to the State Party, including a request that the State Party should take all the necessary measures, including interim measures, to locate and protect the person concerned in accordance with this Convention and to inform the Committee, within a specified period of time, of measures taken, taking into account the urgency of the situation.Au vu de l’information fournie par l’État partie concerné conformément au paragraphe 2 du présent article, le Comité peut transmettre des recommandations à l’État partie incluant une requête lui demandant de prendre toutes les mesures nécessaires, y compris conservatoires, pour localiser et protéger la personne recherchée conformément à la présente Convention et d’informer le Comité, dans un délai déterminé, des mesures qu’il prend, en tenant compte de l’urgence de la situation.
The Committee shall inform the person submitting the urgent action request of its recommendations and of the information provided to it by the State as it becomes available.Le Comité informe la personne ayant soumis la demande d’action urgente de ses recommandations et des informations qui lui ont été transmises par l’État partie lorsque celles-ci sont disponibles.
4.4.
The Committee shall continue its efforts to work with the State Party concerned for as long as the fate of the person sought remains unresolved.Le Comité poursuit ses efforts pour travailler avec l’État partie concerné tant que le sort de la personne recherchée n’est pas élucidé.
The person presenting the request shall be kept informed.Il tient le requérant informé.
Article 31Article 31
1.1.
A State Party may at the time of ratification of this Convention or at any time afterwards declare that it recognizes the competence of the Committee to receive and consider communications from or on behalf of individuals subject to its jurisdiction claiming to be victims of a violation by this State Party of provisions of this Convention.Tout État partie peut déclarer, au moment de la ratification de la présente Convention ou ultérieurement, qu’il reconnaît la compétence du Comité pour recevoir et examiner des communications présentées par des personnes ou pour le compte de personnes relevant de sa juridiction qui se plaignent d’être victimes d’une violation, par cet État partie, des dispositions de la présente Convention.
The Committee shall not admit any communication concerning a State Party which has not made such a declaration.Le Comité ne reçoit aucune communication intéressant un État partie qui n’a pas fait une telle déclaration.
2.2.
The Committee shall consider a communication inadmissible where:Le Comité déclare irrecevable toute communication si :
(a) The communication is anonymous;a) Elle est anonyme ;
(b) The communication constitutes an abuse of the right of submission of such communications or is incompatible with the provisions of this Convention;b) Elle constitue un abus du droit de présenter de telles communications ou est incompatible avec les dispositions de la présente Convention ;
(c) The same matter is being examined under another procedure of international investigation or settlement of the same nature;c) Elle est en cours d’examen devant une autre instance internationale d’enquête ou de règlement de même nature ;
or whereou si
(d) All effective available domestic remedies have not been exhausted.d) Tous les recours internes efficaces disponibles n’ont pas été épuisés.
This rule shall not apply where the application of the remedies is unreasonably prolonged.Cette règle ne s’applique pas si les procédures de recours excèdent des délais raisonnables.
3.3.
If the Committee considers that the communication meets the requirements set out in paragraph 2 of this article, it shall transmit the communication to the State Party concerned, requesting it to provide observations and comments within a time limit set by the Committee.Si le Comité considère que la communication répond aux conditions requises au paragraphe 2 du présent article, il transmet la communication à l’État partie concerné, lui demandant de fournir, dans le délai qu’il fixe, ses observations ou commentaires.
4.4.
At any time after the receipt of a communication and before a determination on the merits has been reached, the Committee may transmit to the State Party concerned for its urgent consideration a request that the State Party will take such interim measures as may be necessary to avoid possible irreparable damage to the victims of the alleged violation.Après réception d’une communication, et avant de prendre une décision sur le fond, le Comité peut à tout moment soumettre à l’urgente attention de l’État partie concerné une demande tendant à ce qu’il prenne les mesures conservatoires nécessaires pour éviter qu’un dommage irréparable ne soit causé aux victimes de la violation présumée.
Where the Committee exercises its discretion, this does not imply a determination on admissibility or on the merits of the communication.L’exercice, par le Comité, de cette faculté ne préjuge pas de la recevabilité ou de l’examen au fond de la communication.
5.5.
The Committee shall hold closed meetings when examining communications under the present article.Le Comité tient ses séances à huis clos lorsqu’il examine les communications prévues au présent article.
It shall inform the author of a communication of the responses provided by the State Party concerned.Il informe l’auteur de la communication des réponses fournies par l’État partie concerné.
When the Committee decides to finalize the procedure, it shall communicate its views to the State Party and to the author of the communication.Lorsque le Comité décide de finaliser la procédure, il fait part de ses constatations à l’État partie et à l’auteur de la communication.
Article 32Article 32
A State Party to this Convention may at any time declare that it recognizes the competence of the Committee to receive and consider communications in which a State Party claims that another State Party is not fulfilling its obligations under this Convention.Tout État partie à la présente Convention peut déclarer, à tout moment, qu’il reconnaît la compétence du Comité pour recevoir et examiner des communications par lesquelles un État partie prétend qu’un autre État partie ne s’acquitte pas de ses obligations au titre de la présente Convention.
The Committee shall not receive communications concerning a State Party which has not made such a declaration, nor communications from a State Party which has not made such a declaration.Le Comité ne reçoit aucune communication concernant un État partie qui n’a pas fait une telle déclaration, ni aucune communication émanant d’un État partie qui n’a pas fait une telle déclaration.
Article 33Article 33
1.1.
If the Committee receives reliable information indicating that a State Party is seriously violating the provisions of this Convention, it may, after consultation with the State Party concerned, request one or more of its members to undertake a visit and report back to it without delay.Si le Comité est informé, par des renseignements crédibles, qu’un État partie porte gravement atteinte aux dispositions de la présente Convention, il peut, après consultation de l’État partie concerné, demander à un ou plusieurs de ses membres d’effectuer une visite et de l’informer sans retard.
2.2.
The Committee shall notify the State Party concerned, in writing, of its intention to organize a visit, indicating the composition of the delegation and the purpose of the visit.Le Comité informe par écrit l’État partie concerné de son intention de procéder à une visite, indiquant la composition de la délégation et l’objet de la visite.
The State Party shall answer the Committee within a reasonable time.L’État partie donne sa réponse dans un délai raisonnable.
3.3.
Upon a substantiated request by the State Party, the Committee may decide to postpone or cancel its visit.Sur demande motivée de l’État partie, le Comité peut décider de différer ou d’annuler sa visite.
4.4.
If the State Party agrees to the visit, the Committee and the State Party concerned shall work together to define the modalities of the visit and the State Party shall provide the Committee with all the facilities needed for the successful completion of the visit.Si l’État partie donne son accord à la visite, le Comité et l’État partie concerné coopèrent pour définir les modalités de la visite, et l’État partie fournit au Comité toutes les facilités nécessaires à l’accomplissement de cette visite.
5.5.
Following its visit, the Committee shall communicate to the State Party concerned its observations and recommendations.À la suite de la visite, le Comité communique à l’État partie concerné ses observations et recommandations.
Article 34Article 34
If the Committee receives information which appears to it to contain well-founded indications that enforced disappearance is being practised on a widespread or systematic basis in the territory under the jurisdiction of a State Party, it may, after seeking from the State Party concerned all relevant information on the situation, urgently bring the matter to the attention of the General Assembly of the United Nations, through the Secretary-General of the United Nations.Si le Comité reçoit des informations qui lui semblent contenir des indications fondées selon lesquelles la disparition forcée est pratiquée de manière généralisée ou systématique sur le territoire relevant de la juridiction d’un État partie, et après avoir recherché auprès de l’État partie concerné toute information pertinente sur cette situation, il peut porter la question, en urgence, à l’attention de l’Assemblée générale des Nations Unies, par l’intermédiaire du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.
Article 35Article 35
1.1.
The Committee shall have competence solely in respect of enforced disappearances which commenced after the entry into force of this Convention.Le Comité n’est compétent qu’à l’égard des disparitions forcées ayant débuté postérieurement à l’entrée en vigueur de la présente Convention.
2.2.
If a State becomes a party to this Convention after its entry into force, the obligations of that State vis-à-vis the Committee shall relate only to enforced disappearances which commenced after the entry into force of this Convention for the State concerned.Si un État devient partie à la présente Convention après l’entrée en vigueur de celle-ci, ses obligations vis-à-vis du Comité ne concernent que les disparitions forcées ayant débuté postérieurement à l’entrée en vigueur de la présente Convention à son égard.
Article 36Article 36
1.1.
The Committee shall submit an annual report on its activities under this Convention to the States Parties and to the General Assembly of the United Nations.Le Comité présente aux États parties et à l’Assemblée générale des Nations Unies un rapport annuel sur les activités qu’il aura entreprises en application de la présente Convention.
2. Before an observation on a State Party is published in the annual report, the State Party concerned shall be informed in advance and shall be given reasonable time to answer.2.
This State Party may request the publication of its comments or observations in the report.La publication, dans le rapport annuel, d’une observation concernant un État partie doit être préalablement annoncée audit État partie, qui dispose d’un délai raisonnable de réponse et pourra demander la publication de ses propres commentaires ou observations dans le rapport.
Part IIITroisième partie
Article 37Article 37
Nothing in this Convention shall affect any provisions which are more conducive to the protection of all persons from enforced disappearance and which may be contained in:Aucune des dispositions de la présente Convention ne porte atteinte aux dispositions plus favorables à la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées qui peuvent figurer :
(a) The law of a State Party;a) Dans la législation d’un État partie ; ou
(b) International law in force for that State.b) Dans le droit international en vigueur pour cet État.
Article 38Article 38
1.1.
This Convention is open for signature by all Member States of the United Nations.La présente Convention est ouverte à la signature de tout État Membre de l’Organisation des Nations Unies.
2.2.
This Convention is subject to ratification by all Member States of the United Nations.La présente Convention est soumise à la ratification de tout État Membre de l’Organisation des Nations Unies.
Instruments of ratification shall be deposited with the Secretary-General of the United Nations.Les instruments de ratification seront déposés auprès du Secrétaire général de l’Organisation.
3.3.
This Convention is open to accession by all Member States of the United Nations.La présente Convention est ouverte à l’adhésion de tout État Membre de l’Organisation des Nations Unies.
Accession shall be effected by the deposit of an instrument of accession with the Secretary-General.L’adhésion se fera par le dépôt d’un instrument d’adhésion auprès du Secrétaire général de l’Organisation.
Article 39Article 39
1.1.
This Convention shall enter into force on the thirtieth day after the date of deposit with the Secretary-General of the United Nations of the twentieth instrument of ratification or accession.La présente Convention entrera en vigueur le trentième jour après la date du dépôt auprès du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies du vingtième instrument de ratification ou d’adhésion.
2.2.
For each State ratifying or acceding to this Convention after the deposit of the twentieth instrument of ratification or accession, this Convention shall enter into force on the thirtieth day after the date of the deposit of that State’s instrument of ratification or accession.Pour tout État qui ratifiera la présente Convention ou y adhérera après le dépôt du vingtième instrument de ratification ou d’adhésion, la présente Convention entrera en vigueur le trentième jour après la date du dépôt par cet État de son instrument de ratification ou d’adhésion.
Article 40Article 40
The Secretary-General of the United Nations shall notify all States Members of the United Nations and all States which have signed or acceded to this Convention of the following:Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies notifiera à tous les États Membres de l’Organisation et à tous les États qui auront signé la présente Convention ou y auront adhéré :
(a) Signatures, ratifications and accessions under article 38;a) Les signatures, les ratifications et les adhésions reçues en application de l’article 38 ;
(b) The date of entry into force of this Convention under article 39.b) La date d’entrée en vigueur de la présente Convention en application de l’article 39.
Article 41Article 41
The provisions of this Convention shall apply to all parts of federal States without any limitations or exceptions.Les dispositions de la présente Convention s’appliquent, sans limitation ni exception aucune, à toutes les unités constitutives des États fédéraux.
Article 42Article 42
1.1.
Any dispute between two or more States Parties concerning the interpretation or application of this Convention which cannot be settled through negotiation or by the procedures expressly provided for in this Convention shall, at the request of one of them, be submitted to arbitration.Tout différend entre deux ou plusieurs États parties concernant l’interprétation ou l’application de la présente Convention qui n’est pas réglé par voie de négociation ou au moyen des procédures expressément prévues par la présente Convention est soumis à l’arbitrage, à la demande de l’un d’entre eux.
If within six months from the date of the request for arbitration the Parties are unable to agree on the organization of the arbitration, any one of those Parties may refer the dispute to the International Court of Justice by request in conformity with the Statute of the Court.Si, dans les six mois qui suivent la date de la demande d’arbitrage, les parties ne parviennent pas à se mettre d’accord sur l’organisation de l’arbitrage, l’une quelconque d’entre elles peut soumettre le différend à la Cour internationale de Justice, en déposant une requête conformément au Statut de la Cour.
2.2.
A State may, at the time of signature or ratification of this Convention or accession thereto, declare that it does not consider itself bound by paragraph 1 of this article.Tout État partie pourra, au moment où il signera la présente Convention, la ratifiera ou y adhérera, déclarer qu’il ne se considère pas lié par les dispositions du paragraphe 1 du présent article.
The other States Parties shall not be bound by paragraph 1 of this article with respect to any State Party having made such a declaration.Les autres États parties ne seront pas liés par lesdites dispositions envers un État partie qui aura formulé une telle déclaration.
3.3.
Any State Party having made a declaration in accordance with the provisions of paragraph 2 of this article may at any time withdraw this declaration by notification to the Secretary-General of the United Nations.Tout État partie qui aura formulé une déclaration conformément aux dispositions du paragraphe 2 du présent article pourra à tout moment retirer cette déclaration par une notification adressée au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.
Article 43Article 43
This Convention is without prejudice to the provisions of international humanitarian law, including the obligations of the High Contracting Parties to the four Geneva Conventions of 12 August 1949 and the two Additional Protocols thereto of 8 June 1977, or to the opportunity available to any State Party to authorize the International Committee of the Red Cross to visit places of detention in situations not covered by international humanitarian law.La présente Convention est sans préjudice des dispositions du droit international humanitaire, y compris les obligations des Hautes Parties contractantes aux quatre Conventions de Genève du 12 août 1949 et aux deux Protocoles additionnels du 8 juin 1977 s’y rapportant, ou de la possibilité qu’a tout État d’autoriser le Comité international de la Croix-Rouge à visiter les lieux de détention dans les cas non prévus par le droit international humanitaire.
Article 44Article 44
1.1.
Any State Party to this Convention may propose an amendment and file it with the Secretary-General of the United Nations.Tout État partie à la présente Convention peut proposer un amendement et déposer sa proposition auprès du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.
The Secretary-General shall thereupon communicate the proposed amendment to the States Parties to this Convention with a request that they indicate whether they favour a conference of States Parties for the purpose of considering and voting upon the proposal.Le Secrétaire général communique la proposition d’amendement aux États parties à la présente Convention en leur demandant de lui faire savoir s’ils sont favorables à l’organisation d’une conférence d’États parties en vue de l’examen de la proposition et de sa mise aux voix.
In the event that within four months from the date of such communication at least one third of the States Parties favour such a conference, the Secretary-General shall convene the conference under the auspices of the United Nations.Si, dans les quatre mois qui suivent la date d’une telle communication, le tiers au moins des États parties se prononce en faveur de la tenue de ladite conférence, le Secrétaire général organise la conférence sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies.
2.2.
Any amendment adopted by a majority of two thirds of the States Parties present and voting at the conference shall be submitted by the Secretary-General of the United Nations to all the States Parties for acceptance.Tout amendement adopté à la majorité des deux tiers des États parties présents et votants à la conférence est soumis par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies à l’acceptation de tous les États parties.
3.3.
An amendment adopted in accordance with paragraph 1 of this article shall enter into force when two thirds of the States Parties to this Convention have accepted it in accordance with their respective constitutional processes.Un amendement adopté selon les dispositions du paragraphe 1 du présent article entre en vigueur lorsque les deux tiers des États parties à la présente Convention l’ont accepté, conformément à la procédure prévue par leurs constitutions respectives.
4.4.
When amendments enter into force, they shall be binding on those States Parties which have accepted them, other States Parties still being bound by the provisions of this Convention and any earlier amendment which they have accepted.Lorsque les amendements entrent en vigueur, ils ont force obligatoire pour les États parties qui les ont acceptés, les autres États parties demeurant liés par les dispositions de la présente Convention et par tout amendement antérieur qu’ils auraient accepté.
Article 45Article 45
1.1.
This Convention, of which the Arabic, Chinese, English, French, Russian and Spanish texts are equally authentic, shall be deposited with the Secretary-General of the United Nations.La présente Convention, dont les textes anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe font également foi, sera déposée auprès du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.
2.2.
The Secretary-General of the United Nations shall transmit certified copies of this Convention to all States referred to in article 38.Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies fera tenir une copie certifiée conforme de la présente Convention à tous les États visés à l’article 38.
1 See Official Records of the General Assembly, Sixty-first Session, Supplement No. 53 (A/61/53), part one, chap. II, sect. A.Voir Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante et unième session, Supplément no 53 (A/61/53), première partie, chap. II, sect. A.
--- 3---
32
United Nations A/RES/61/177Nations Unies A/RES/61/177
General Assembly Distr.Assemblée générale Distr.
: Generalgénérale
12 January 200712 janvier 2007
Sixty-first sessionSoixante et unième session
Agenda item 68Point 68 de l’ordre du jour
06-5050506-50506
A/RES/61/177A/RES/61/177
A/RES/61/177A/RES/61/177
1616
1717
<>N0650505E<><>N0650506F<>
<>A/RES/61/177<><>A/RES/61/177<>
<><><><>