GUIDE TO ENACTMENT OF THE UNCITRAL MODEL LAW ON SECURED TRANSACTIONS_EF
Correct misalignment Change languages order
GUIDE TO ENACTMENT OF THE UNCITRAL MODEL LAW ON SECURED TRANSACTIONS V1707549.pdf (English)GUIDE TO ENACTMENT OF THE UNCITRAL MODEL LAW ON SECURED TRANSACTIONS V1707550.pdf (French)
A/CN.9/914 /139 CNUDCI
UNCITRAL UNITED NATIONS COMMISSION ON INTERNATIONAL TRADE LAWCOMMISSION DES NATIONS UNIES POUR LE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL
UNITED NATIONSLoi type de la CNUDCI
UNCITRAL  Model Law on  Secured Transactions Guide to Enactmentsur les sûretés mobilières : Guide pour l’incorporation dans le droit interne
Further information may be obtained from:NATIONS UNIES Pour plus d’informations, s’adresser au :
UNCITRAL secretariat, Vienna International Centre, P.O. Box 500, 1400 Vienna, AustriaSecrétariat de la CNUDCI, Centre international de Vienne, Boîte postale 500, 1400 Vienne (Autriche) Téléphone : (+43-1) 26060-4060
Telephone: (+43-1) 26060-4060 Telefax: (+43-1) 26060-5813 Internet: www.uncitral.org E-mail: uncitral@uncitral.orgTélécopie : (+43-1) 26060-5813 Site Web : www.uncitral.org Courrier électronique : uncitral@uncitral.org
UNCITRAL  Model Law on  Secured TransactionsCOMMISSION DES NATIONS UNIES POUR LE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL
Guide to EnactmentLoi type de la CNUDCI
UNITED NATIONS  Vienna, 2017sur les sûretés mobilières :
UNITED NATIONS COMMISSION ON INTERNATIONAL TRADE LAWGuide pour l’incorporation dans le droit interne NATIONS UNIES
NoteVienne, 2017 Note
Symbols of United Nations documents are composed of letters combined with f gures.Les cotes des documents de l’Organisation des Nations Unies se composent de lettres et de chiffres.
Mention of such symbols indicates a reference to a United Nations document.La simple mention d’une cote dans un texte signifie qu’il s’agit d’un document de l’Organisation.
© United Nations, December 2017.© Nations Unies, décembre 2017.
All rights reserved, worldwide.Tous droits réservés pour tous pays.
hTe designations employed and the presentation of material in this publication do  not imply the expression of any opinion whatsoever on the part of the Secretariat  of the United Nations concerning the legal status of any country, territory, city or  area, or of its authorities, or concerning the delimitation of its frontiers or  boundaries.Les appellations employées dans cette publication et la présentation des données qui y figurent n’impliquent de la part du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites.
Publishing production: English, Publishing and Library Section, United Nations  Oifce at Vienna.Production éditoriale : Section des publications, de la bibliothèque et des services en anglais, Office des Nations Unies à Vienne.
iiiTable des matières
ContentsPage
PrefacePréface
11
I. Purpose of the Guide to EnactmentObjet du Guide pour l’incorporation
32
II. Purpose of the Model LawObjet de la Loi type
42
III. hTe Model Law as a tool for modernizing and harmonizing lawsLa Loi type en tant qu’instrument de modernisation et d’harmonisation législatives
4  IV.3
Main Features of the Model LawCaractéristiques principales de la Loi type
64
A.A.
Relationship of the Model Law with the secured  transactions texts of UNCITARLLiens entre la Loi type et les textes de la CNUDCI relatifs aux opérations garanties
64
B.B.
Key objectives, fundamental policies and implementation  of the Model LawObjectifs clefs, principes fondamentaux et application de la Loi type
75
V. Assistance from the UNCITARL secretariatAssistance du secrétariat de la CNUDCI
86
A.A.
Assistance in dratfing legislationAide à l’élaboration d’une législation
86
Information on the interpretation of legislation based on  the Model LawB. Informations sur l’interprétation de la législation fondée sur la Loi type
96
Article-by-article remarksObservations par article
Chapter I. Scope of application and general provisionsChapitre I. Champ d’application et dispositions générales
118
Article 1.Article premier.
Scope of applicationChamp d’application
118
Article 2.Article 2.
Defnitions and rules of interpretationDéfinitions et règles d’interprétation
1511
Article 3.Article 3.
Party autonomy.Autonomie des parties
2619
Article 4.Article 4.
General standards of conductRègles générales de conduite
2720
Article 5.Article 5.
International origin and general principlesOrigine internationale et principes généraux
2821
Chapter II.Chapitre II.
Creation of a security right 31Constitution d’une sûreté réelle mobilière
A.22
General rulesRègles générales
3122
Article 6.Article 6.
Creation of a security right and requirements for a  security agreement.Constitution d’une sûreté réelle mobilière et conditions requises pour une convention constitutive de sûreté
3122
Article 7.Article 7.
Obligations that may be secured.Obligations susceptibles d’être garanties
3324
Article 8.Article 8.
Assets that may be encumberedBiens susceptibles d’être grevés
3424
Description of encumbered assets and  secured obligationsArticle 9. Description des biens grevés et des obligations garanties
3424
Article 10.Article 10.
Rights to proceeds and commingled fundsDroits au produit et aux fonds mélangés
3525
Article 11.Article 11.
Tangible assets commingled in a mass or  transformed into a productBiens corporels mélangés à une masse ou transformés pour former un produit fini
3626
Article 12.Article 12.
Extinguishment of security rightsExtinction d’une sûreté réelle mobilière
3727
iv B. Asset-specifc rules.Règles relatives à des biens particuliers
3827
Article 13 Contractual limitations on the creation of  security rights in receivablesArticle 13. Limitations contractuelles à la constitution de sûretés réelles mobilières sur des créances
3827
Personal or property rights securing or  supporting payment or other performance of  encumbered receivables or other intangible  assets, or negotiable instrumentsArticle 14. Droits personnels ou réels donnés en garantie du paiement ou d’une autre forme d’exécution de créances, d’autres biens incorporels ou d’instruments négociables grevés
4029
Rights to payment of funds credited to  a bank account.Article 15. Droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire
4129
Negotiable documents and tangible assets  covered by negotiable documentsArticle 16. Documents négociables et biens corporels représentés par des documents négociables
4130
Tangible assets with respect to which  intellectual property is used.Article 17. Biens corporels pour lesquels sont utilisées des propriétés intellectuelles
4230
Chapter III.Chapitre III.
Effectiveness of a security right against third parties.Opposabilité d’une sûreté réelle mobilière 31 Règles générales
4331
Primary methods for achieving third-party  effectiveness.Article 18. Principales méthodes pour assurer l’opposabilité
4331
Article 19.Article 19.
ProceedsProduit
4331
Article 20.Article 20.
Tangible assets commingled in a mass or   transformed into a productBiens corporels mélangés à une masse ou transformés pour former un produit fini
4432
Changes in the method for achieving third-party  effectiveness.Article 21. Changement de méthode destinée à assurer l’opposabilité
4532
Article 22.Article 22.
Lapses in third-party effectiveness.Perte de l’opposabilité
4532
Continuity in third-party effectiveness upon  a change of the applicable law to this LawArticle 23. Continuité de l’opposabilité en cas de changement de loi applicable
4532
Acquisition security rights in consumer goods.Article 24. Sûreté réelle mobilière grevant des biens de consommation en garantie du paiement de leur acquisition
33 Règles relatives à des biens particuliers 33 Article 25. Droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire
4633
Rights to payment of funds  credited to a bank account.Article 26. Documents négociables et biens corporels représentés par des documents négociables
4634
Uncertifcated non-intermediated securities.Article 27. Titres non intermédiés dématérialisés
4834
Additional considerations for States parties to the  Geneva Uniform Law and the Bills and Notes ConventionConsidérations supplémentaires pour les États parties à la Convention de Genève portant loi uniforme et à la Convention sur les lettres de change et les billets à ordre
4834
Chapter IV. hTe registry system.Chapitre IV. Le système de registre
4936
Article 28.Article 28.
Establishment of the Registry.Création du registre
4936
Model Registry Provisions.Dispositions types sur le registre
5137
Section A. Règles générales 37 Article premier.
v Section A. General rules.Définitions et règles d’interprétation
5137
Article 2.Article 2.
Grantor’s authorization for registration.Autorisation de l’inscription par le constituant
5137
One notice suifcient for multiple security rights.Article 3. Avis unique pour plusieurs sûretés réelles mobilières
5338
Article 4.Article 4.
Advance registrationInscription anticipée
5339
Section B. Access to registry servicesSection B. Accès aux services du registre
5439
Article 5.Article 5.
Conditions for access to registry servicesConditions d’accès aux services du registre
5439
Rejection of the registration of a notice  or a search requestArticle 6. Rejet de l’inscription d’un avis ou d’une demande de recherche
5541
Information about the registrant’s identity and scrutiny  of the form or contents of a notice by the RegistryArticle 7. Informations relatives à l’identité de la personne procédant à l’inscription et examen de la forme ou de la teneur de l’avis par le registre
5641
Section C. Registration of a noticeSection C. Inscription d’un avis
5742
Article 8.Article 8.
Information required in an initial noticeInformations requises dans l’avis initial
5742
Article 9.Article 9.
Grantor identifer.Identifiant du constituant
5842
Article 10.Article 10.
Secured creditor identiferIdentifiant du créancier garanti
5943
Article 11.Article 11.
Description of encumbered assets.Description des biens grevés
6044
Article 12.Article 12.
Language of information in a noticeLangue des informations figurant dans un avis
6145
Time of effectiveness of the registration  of a notice.Article 13. Moment de la prise d’effet de l’inscription d’un avis
6246
Period of effectiveness of the registration  of a notice.Article 14. Durée d’effet de l’inscription d’un avis
6346
Obligation to send a copy of a registered notice.Article 15. Obligation d’envoyer une copie de l’avis inscrit
6447
Section D.Section D.
Registration of an amendment  or cancellation notice.Inscription d’un avis de modification ou de radiation
6548
Right to register an amendment or  cancellation notice.Article 16. Droit d’inscrire un avis de modification ou de radiation
6548
Information required in an amendment noticeArticle 17. Informations requises dans un avis de modification
66  Article 18.48 Article 18.
Global amendment of secured creditor  informationModification globale des informations relatives au créancier garanti
6749
Information required in a cancellation notice.Article 19. Informations requises dans un avis de radiation
6749
Compulsory registration of an amendment or  cancellation notice.Article 20. Inscription obligatoire d’un avis de modification ou de radiation
6850
Effectiveness of the registration of an amendment  or cancellation notice not authorized  by the secured creditorArticle 21. Effet de l’inscription d’un avis de modification ou de radiation non autorisée par le créancier garanti
7051
vi Section E. SearchesSection E. Recherches
7253
Article 22.Article 22.
Search criteriaCritères de recherche
7253
Article 23.Article 23.
Search results.Résultats de la recherche
7354
Section F. Errors and post-registration changes.Section F. Erreurs et modifications postérieures à l’inscription
7454
Article 24.Article 24.
Registrant errors in required information.Erreurs commises par la personne procédant à l’inscription dans les informations requises
7454
Article 25.Article 25.
Post-registration change of grantor identifer.Modification de l’identifiant du constituant après l’inscription
7656
Post-registration transfer   of an encumbered assetArticle 26. Transfert d’un bien grevé après l’inscription
7757
Section G.Section G.
Organization of the Registry and the registry record.Organisation du registre et du fichier du registre
79  Article 27. hTe registrar.59 Article 27. Le conservateur
7959
Organization of information  in the registry recordArticle 28. Mode d’organisation des informations dans le fichier du registre 59
Integrity of information in the registry recordArticle 29. Intégrité des informations figurant dans le fichier du registre
8160
Removal of information from the  public registry record and archival.Article 30. Retrait d’informations du fichier public du registre et archivage
8160
Correction of errors made by the RegistryArticle 31. Rectification d’erreurs commises par le registre
8261
Limitation of liability of the RegistryArticle 32. Limitation de la responsabilité du registre
8361
Registry fees.Article 33. Frais de registre
8462
Chapter V. Priority of a security rightChapitre V. Priorité d’une sûreté réelle mobilière 64 Règles générales
8764
Competing security rights created by  the same grantor.Article 29. Sûretés réelles mobilières concurrentes créées par le même constituant
8764
Competing security rights created by  different grantorsArticle 30. Sûretés réelles mobilières concurrentes créées par différents constituants
9066
Competing security rights in the case of a  change in the method of third-party effectiveness.Article 31. Sûretés réelles mobilières concurrentes en cas de changement de la méthode utilisée pour assurer l’opposabilité
90  Article 32.66 Article 32.
Competing security rights in proceeds.Sûretés réelles mobilières concurrentes sur un produit
9167
Competing security rights in tangible assets  commingled in a mass or transformed into  a product.Article 33. Sûretés réelles mobilières concurrentes sur des biens corporels mélangés à une masse ou transformés pour former un produit fini
9267
Security rights competing with rights of  buyers or other transferees, lessees or  licensees of an encumbered asset.Article 34. Concurrence entre sûretés réelles mobilières et droits d’acheteurs ou de bénéficiaires d’autres formes de transfert, de preneurs à bail ou de preneurs de licence d’un bien grevé
9368
Impact of the grantor’s insolvency on   the priority of a security right.Article 35. Incidences de l’insolvabilité du constituant sur la priorité d’une sûreté réelle mobilière
9470
viiArticle 36.
Security rights competing with  preferential claimsConcurrence entre sûretés réelles mobilières et créances privilégiées
9570
Security rights competing with  rights of judgment creditorsArticle 37. Concurrence entre sûretés réelles mobilières et droits des créanciers judiciaires
9671
Acquisition security rights competing with  non-acquisition security rights.Article 38. Concurrence entre sûretés réelles mobilières en garantie du paiement d’une acquisition et sûretés réelles mobilières non liées à une acquisition
9771
Competing acquisition security rightsArticle 39. Concurrence entre sûretés réelles mobilières en garantie du paiement d’acquisitions
10074
Acquisition security rights competing  with the rights of judgment creditorsArticle 40. Concurrence entre sûretés réelles mobilières en garantie du paiement d’acquisitions et droits d’un créancier judiciaire
10175
Competing security rights in proceeds of an  asset subject to an acquisition security right.Article 41. Sûretés réelles mobilières concurrentes sur le produit d’un bien faisant l’objet d’une sûreté réelle mobilière en garantie du paiement de son acquisition
102  Article 42.76 Article 42.
Acquisition security rights extending to a mass  or product competing with non-acquisition security rights in the mass or productConcurrence entre sûretés réelles mobilières en garantie du paiement d’une acquisition qui se reportent sur une masse ou un produit fini et sûretés réelles mobilières sur la masse ou le produit fini non liées à une acquisition
10477
Article 43.Article 43.
SubordinationCession de rang
10477
Future advances and future encumbered assetsArticle 44. Avances futures et biens grevés futurs
105  Article 45.78 Article 45.
Irrelevance of knowledge of the existence of  a security right. 105Caractère indifférent de la connaissance de l’existence d’une sûreté réelle mobilière
B.78
Asset-specifc rules.Règles relatives à des biens particuliers
10679
Article 46.Article 46.
Negotiable instrumentsInstruments négociables
10679
Rights to payment of funds credited to  a bank account.Article 47. Droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire
10780
Article 48.Article 48.
Money.Espèces
10881
Negotiable documents and tangible assets   covered by negotiable documents.Article 49. Documents négociables et biens corporels représentés par des documents négociables
10981
Article 50.Article 50.
Intellectual propertyPropriété intellectuelle
10981
Article 51.Article 51.
Non-intermediated securitiesTitres non intermédiés
11082
Chapter VI.Chapitre VI.
Rights and obligations of the parties and third-party obligors.Droits et obligations des parties et des tiers débiteurs
11384
Section I. Mutual rights and obligations  of the parties to a security agreement.Section I. Droits et obligations réciproques des parties à une convention constitutive de sûreté
11384
A.Règles générales
General rules84
113Article 52.
Sources of mutual rights and obligations  of the partiesSources des droits et des obligations réciproques des parties
11384
Obligation of the party in possession  to exercise reasonable care.Article 53. Obligation de la partie en possession d’un bien grevé de faire preuve de diligence raisonnable
11484
viiiArticle 54.
Obligation of the secured creditor to return  an encumbered assetObligation du créancier garanti de restituer un bien grevé
11485
Right of the secured creditor to use and inspect  an encumbered asset, and to be reimbursed  for expenses.Article 55. Droit du créancier garanti d’utiliser et d’inspecter un bien grevé, et de se faire rembourser les frais engagés
11586 Article 56.
Right of the grantor to obtain information.Droit du constituant d’obtenir des informations 86 Règles relatives à des biens particuliers
11687
Representations of the grantor of a security  right in a receivableArticle 57. Garanties dues par le constituant de la sûreté réelle mobilière grevant une créance
11787
Right of the grantor or the secured creditor to  notify the debtor of the receivable.Article 58. Droit du constituant ou du créancier garanti de notifier le débiteur de la créance
11787
Right of the secured creditor to payment  of a receivableArticle 59. Droit du créancier garanti de recevoir paiement d’une créance
11888
Right of the secured creditor to preserve  encumbered intellectual propertyArticle 60. Droit du créancier garanti d’assurer la conservation de la propriété intellectuelle grevée
11988
Section II.Section II.
Rights and obligations of third-party obligors.Droits et obligations des tiers débiteurs
119  A. Receivables89 Créances
11989
Protection of the debtor of the receivableArticle 61. Protection du débiteur de la créance
11989
Notifcation of a security right in a receivable.Article 62. Notification d’une sûreté réelle mobilière grevant une créance
12089
Discharge of the debtor of the receivable by payment.Article 63. Paiement libératoire du débiteur de la créance
121  Article 64.90 Article 64.
Defences and rights of set-off of the  debtor of the receivable.Exceptions et droits à compensation du débiteur de la créance
12391
Agreement not to raise defences or  rights of set-offArticle 65. Engagement de ne pas opposer d’exceptions ou de droits à compensation
12492
Modifcation of the contract giving rise to  a receivable.Article 66. Modification du contrat donnant naissance à la créance
12492
Recovery of paymentsArticle 67.
125Recouvrement de paiements
B.93
Negotiable instruments.Instruments négociables
12593
Rights as against the obligor under a  negotiable instrument. 125Article 68. Droits à l’égard du débiteur au titre d’un instrument négociable
C.93
Rights to payment of funds credited to a bank account.Droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire
126  Article 69.94 Article 69.
Rights as against the deposit-taking institutionDroits opposables à l’établissement de dépôt
12694
D. Negotiable documents and tangible assets  covered by negotiable documentsDocuments négociables et biens corporels représentés par des documents négociables
12794
Rights as against the issuer of a negotiable documentArticle 70. Droits à l’égard de l’émetteur d’un document négociable
12794
ix E. Non-intermediated securitiesTitres non intermédiés
12794
Rights as against the issuer of a non-intermediated securityArticle 71. Droits à l’égard de l’émetteur d’un titre non intermédié
12794
Chapter VII.Chapitre VII.
Enforcement of a security rightRéalisation d’une sûreté réelle mobilière
12996
Post-default rightsRègles générales
96 Article 72. Droits après défaillance 96
129Article 73.
Methods of exercising post-default rightsModes d’exercice des droits après défaillance
13097
Article 74.Article 74.
Relief for non-complianceRecours en cas de manquement
13198
Right of affected persons to terminate enforcementArticle 75. Droit des personnes concernées de mettre fin à la réalisation
13298
Right of a higher-ranking secured creditor to  take over enforcement.Article 76. Droit d’un créancier garanti de rang supérieur de reprendre le processus de réalisation
13399
Right of the secured creditor to obtain  possession of an encumbered assetArticle 77. Droit du créancier garanti d’obtenir la possession du bien grevé
134100
Right of the secured creditor to dispose  of an encumbered asset.Article 78. Droit du créancier garanti de disposer du bien grevé
136101
Distribution of the proceeds of a disposition  of an encumbered asset and debtor’s liability for  any defciencyArticle 79. Répartition du produit de la disposition d’un bien grevé et obligation du débiteur de régler tout solde restant dû
137102
Right to propose the acquisition of an encumbered  asset by the secured creditorArticle 80. Droit du créancier garanti de proposer l’acquisition d’un bien grevé
138103
Article 81.Article 81.
Rights acquired in an encumbered asset.Droits acquis sur un bien grevé 104 Règles relatives à des biens particuliers
139105
Article 82.Article 82.
Collection of paymentRecouvrement d’un paiement
140105
Collection of payment by an outright  transferee of a receivable.Article 83. Recouvrement d’un paiement par le bénéficiaire du transfert pur et simple d’une créance
141106
Chapter VIII.Chapitre VIII.
Conlfict of lawsConflit de lois
143107
IntroductionIntroduction
143107
Règles générales 108 Article 84.
Mutual rights and obligations  of the grantor and the secured creditor.Droits et obligations réciproques du constituant et du créancier garanti
144108
Security rights in tangible assets.Article 85. Sûreté réelle mobilière grevant un bien corporel
145108
Security rights in intangible assets.Article 86. Sûreté réelle mobilière grevant un bien incorporel
146109
Security rights in receivables relating to  immovable propertyArticle 87. Sûreté réelle mobilière grevant une créance relative à un bien immeuble
147110
xArticle 88.
Enforcement of security rightsRéalisation d’une sûreté réelle mobilière
147110
Article 89.Article 89.
Security rights in proceeds.Sûreté réelle mobilière grevant le produit
148110
Article 90.Article 90.
Meaning of “location” of the grantor.Signification du « lieu de situation » du constituant
149111
Article 91.Article 91.
Relevant time for determining locationMoment servant de référence pour déterminer le lieu de situation
149112
Article 92.Article 92.
Exclusion of renvoiExclusion du renvoi
151112
Overriding mandatory rules and public policy  (ordre public).Article 93. Lois de police et ordre public
151113
Impact of commencement of insolvency proceedings  on the law applicable to a security rightArticle 94. Incidence de l’ouverture d’une procédure d’insolvabilité sur la loi applicable à une sûreté réelle mobilière
152114
Article 95.Article 95.
Multi-unit States.État à plusieurs unités 114 Règles relatives à des biens particuliers
153115
Rights and obligations between third-party obligors  and secured creditors.Article 96. Droits et obligations des tiers débiteurs et des créanciers garantis
154115
Security rights in rights to payment of  funds credited to a bank accountArticle 97. Sûreté réelle mobilière grevant un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire
154115
hTird-party effectiveness of a security right in  certain types of asset by registrationArticle 98. Opposabilité par inscription d’une sûreté réelle mobilière grevant certains types de biens
156116
Article 99.Article 99.
Security rights in intellectual propertySûreté réelle mobilière grevant une propriété intellectuelle
157  Article 100.117 Article 100.
Security rights in non-intermediated securitiesSûreté réelle mobilière grevant des titres non intermédiés
158118
Chapter IX.Chapitre IX.
TransitionTransition
161120
Article 101.Introduction 120 Article 101.
Amendment and repeal of other laws.Modification et abrogation d’autres lois
161120
General applicability of this Law.Article 102. Applicabilité générale de la présente Loi
162120
Applicability of prior law to matters that are  the subject of proceedings commenced before  the entry into force of this LawArticle 103. Applicabilité de la loi antérieure aux questions qui font l’objet de procédures ouvertes avant l’entrée en vigueur de la présente Loi
163121
Applicability of prior law to the creation of a prior security right.Article 104. Applicabilité de la loi antérieure à la constitution d’une sûreté réelle mobilière antérieure
164122
Article 105Article 105.
Transitional rules for determining the  third-party effectiveness of a prior security rightRègles transitoires pour déterminer l’opposabilité d’une sûreté réelle mobilière antérieure
165  Article 106.123 Article 106.
Application of prior law to the priority of  a prior security right as against the rights of competing claimants arising under prior law.Applicabilité de la loi antérieure à la priorité d’une sûreté réelle mobilière antérieure par rapport aux droits de réclamants concurrents qui découlent de la loi antérieure
166  Article 107.124 Article 107.
Entry into force of this Law 169Entrée en vigueur de la présente Loi
xi124
AnnexesAnnexes
I. UNCITARL Model Law on Secured Transactions: Decision of the  United Nations Commission on International Trade Law and  General Assembly resolution 71/136.Loi type de la CNUDCI sur les sûretés mobilières : Décision de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international et résolution 71/136 de l’Assemblée générale
169126
A.A.
Decision of the Commission.Décision de la Commission
169126
B.B.
General Assembly resolution 71/136Résolution 71/136 de l’Assemblée générale
172128
II. Guide to Enactment of the UNCITARL Model Law on Secured  Transactions: Decision of the United Nations Commission on  International Trade Law. 175Guide pour l’incorporation de la Loi type de la CNUDCI sur les sûretés mobilières : Décision de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international
1130
PrefacePréface
At its forty-ninth session, in 2016, the Commission considered and adopted the  UNCITARL Model Law on Secured Transactions (the decision of the Commission and the relevant General Assembly resolution are contained in annex I). 1À sa quarante-neuvième session, en 2016, la Commission a examiné et adopté la Loi type de la CNUDCI sur les sûretés mobilières (la décision de la Commission et la résolution pertinente de l’Assemblée générale figurent à l’annexe I){§1}
At that session, having before it a frst dratf of a guide to enactment of the Model  Law (the “Guide to Enactment”), the Commission noted that the Guide to  Enactment would be an extremely important text for the implementation and interpretation of the Model Law, and gave Working Group VI (Security Interests) up  to two sessions to complete its work and submit the Guide to Enactment to the  Commission for fnal consideration and adoption at its ftfieth session, in 2017.À cette session, la Commission, qui était saisie d’une première version du projet de guide pour l’incorporation de la Loi type (le « Guide pour l’incorporation ») a noté que ce Guide constituerait un texte extrêmement important pour la mise en œuvre et l’interprétation de la Loi type, et elle a donné au Groupe de travail VI (Sûretés) un maximum de deux sessions pour achever ses travaux et lui soumettre le Guide pour l’incorporation, pour examen final et adoption à sa cinquantième session, en 2017{§2}
At its thirtieth and thirty-frst sessions in December 2016 and February 2017,  Working Group VI discussed and approved the substance of the dratf Guide to  Enactment.À ses trentième et trente et unième sessions, en décembre 2016 et février 2017, le Groupe de travail VI a examiné et approuvé quant au fond le projet de guide pour l’incorporation.
At its ftfieth session, in 2017, the Commission considered and adopted the Guide  to Enactment of the UNCITARL Model Law on Secured Transactions (the  decision of the Commission is contained in annex II). 1Oifcial Records of the General Assembly, Seventy-ifrst Session, Supplement No. 17 (A/71/17), paras. 17-118. 2Ibid., paras. 121 and 122. hTe dratf Guide to Enactment before the Commission at its forty-ninth session is contained in documents A/CN.9/885 and Add. 1-4.À sa cinquantième session, en 2017, la Commission a examiné et adopté le Guide pour l’incorporation de la Loi type de la CNUDCI sur les sûretés mobilières (la décision de la Commission figure à l’annexe II){§3} I. Objet du Guide pour l’incorporation
3Oifcial Records of the General Assembly, Seventy-second Session, Supplement No. 17 (A/72/17), para. 216. hTe dratf Guide to Enactment before the Commission at its ftfieth session is contained in documents A/CN.9/914  and Add.1-6. I. PURPOSE OF THE GUIDE TO ENACTMENT 1. hTe Guide to Enactment is intended to explain brielfy the thrust of each provision of the UNCITARL Model Law on Secured Transactions (the “Model Law”) 4 and its relationship with the corresponding recommendation(s) of the UNCITARL  Legislative Guide on Secured Transactions (the “Secured Transactions Guide”) 5 and other UNCITARL texts on secured transactions, 6 including the United Nations Convention on the Assignment of Receivables in International Trade (the “Assignment Convention”),1. Le Guide pour l’incorporation vise à expliquer brièvement les grandes lignes de chaque disposition de la Loi type de la CNUDCI sur les sûretés mobilières (la « Loi type »){§4} et la manière dont elle s’articule avec la ou les recommandation(s) correspondante(s) du Guide législatif de la CNUDCI sur les opérations garanties (le « Guide sur les opérations garanties »){§5} et d’autres textes de la CNUDCI relatifs aux sûretés mobilières{§6} , y compris la Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international (la « Convention sur la cession »){§7} , le Guide législatif de la CNUDCI sur les opérations garanties : supplément sur les sûretés réelles mobilières grevant des propriétés intellectuelles (le « Supplément relatif aux propriétés intellectuelles »){§8} , et le Guide de la CNUDCI sur la mise en place d’un registre des sûretés réelles mobilières (le « Guide sur le registre »){§9}
7 the UNCITARL Legislative Guide on Secured Transactions: Supplement on Security Rights in Intellectual Property (the “Intellectual Property  Supplement”), 8 and the UNCITARL Guide on the Implementation of a Security Rights Registry (the “Registry Guide”).2. Ensemble, ces textes fournissent aux États des orientations complètes sur les questions juridiques et pratiques à traiter pour mettre en place un régime moderne sur les opérations garanties.
9 2.
Together these texts provide comprehensive guidance to States with respect to  legal and practical issues that need to be addressed in a modern secured transaction  regime. To avoid unnecessary repetition, the Guide to Enactment incorporates by  reference the relevant recommendations and commentary contained in the Secured  Transactions Guide, the Intellectual Property Supplement and the Registry Guide.Afin d’éviter toute répétition inutile, le Guide pour l’incorporation intègre par référence les recommandations et commentaires pertinents figurant dans le Guide sur les opérations garanties, le Supplément relatif aux propriétés intellectuelles et le Guide sur le registre.
3.3.
A number of the provisions of the Model Law indicate that a State enacting  the Model Law (the “enacting State”) is required to make a decision or choose  among several options. hTe Guide to Enactment is also intended to explain the  import of these decisions or choices and thus assist enacting States in making those  decisions or choices.Un certain nombre de dispositions de la Loi type indiquent que l’État adoptant la Loi type (« l’État adoptant ») devra prendre une décision ou choisir entre plusieurs options. Le Guide pour l’incorporation a également pour but d’expliquer l’importance de ces décisions ou de ces choix et d’aider ainsi l’État adoptant à se déterminer{§10} 4.
4. hTe Guide to Enactment is primarily directed to executive and legislative  branches of Governments considering reform of their secured transactions laws.Le Guide pour l’incorporation s’adresse principalement aux pouvoirs exécutif et législatif des États qui envisagent de réformer leur législation en matière d’opérations garanties.
However, it may also provide useful insight to other users of the text, such as judges,  arbitrators, practitioners and academics. It has been prepared by the Secretariat atToutefois, il peut aussi fournir des orientations utiles à d’autres utilisateurs du texte, tels que les juges, les arbitres, les praticiens et les universitaires.
4 ISBN: 978-92-1-133856-0 5 United Nations publication, Sales No. E.09.V.12. 6 Oifcial Records of the General Assembly, Seventieth Session, Supplement No. 17 (A/70/17), paras. 215 and 216.Élaboré par le Secrétariat à la demande de la Commission{§11} , il se fonde sur les délibérations tenues et les décisions prises par la Commission et le Groupe de travail VI{§12} II.
7 General Assembly resolution 56/81, annex (United Nations publication, Sales No. E.04.V.14). 8 United Nations publication, Sales No. E.11.V.6. 10 Oifcial Records of the General Assembly, Seventieth Session, Supplement No. 17 (A/70/17), para. 216.Objet de la Loi type 5. La Loi type a pour but d’aider les États à élaborer une législation moderne sur les opérations garanties qui traite des sûretés mobilières.
4 Model Law on Secured Transactions: Guide to Enactment the request of the Commission,  11 and is based on the deliberations and decisions of the Commission and Working Group VI. 12Elle vise à accroître l’offre de crédit à un coût abordable en fournissant une loi efficace et effective sur les sûretés mobilières (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 1 a)).
II. PURPOSE OF THE MODEL LAW 5. hTe purpose of the Model Law is to assist States in developing a modern  secured transactions law dealing with security rights in movable assets. hTe Model  Law is designed to increase the availability of credit at more affordable rates by  providing an effective and eifcient secured transactions law (see Secured Transactions Guide, rec. 1 (a)). hTe Model Law is based on the assumption that, to the  extent that a secured creditor is entitled to rely on the value of the encumbered  asset for the payment of the secured obligation, the risk of non-payment is reduced  and this is likely to have a benefcial impact on the availability and the cost of  credit. hTe Model Law is intended to be useful both to States that currently do  not have eifcient and effective secured transactions laws and to States that already  have such laws but wish to modernize them, and harmonize them with the laws  of other States that have modern secured transactions laws that are generally consistent with the Model Law (see Secured Transactions Guide, Introduction,  para.  1). hTe Model Law has been designed for implementation in States with  different legal traditions.La Loi type part du principe que, dans la mesure où un créancier garanti est fondé à compter sur la valeur de l’actif grevé pour le paiement de l’obligation garantie, le risque de défaut de paiement est réduit, ce qui devrait influer de manière positive sur la disponibilité et le coût du crédit. La Loi type s’adresse aussi bien aux États qui n’ont pas encore de lois efficaces et effectives en matière de sûretés mobilières qu’à ceux qui en ont déjà, mais qui souhaitent les moderniser ou les harmoniser avec celles d’autres États qui disposent de lois modernes dans ce domaine généralement compatibles avec la Loi type (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 1). Elle est destinée à être mise en œuvre dans des États aux traditions juridiques différentes.
III.III.
THE MODEL LAW AS A TOOL FOR MODERNIZING AND HARMONIZING LAWSLa Loi type en tant qu’instrument de modernisation et d’harmonisation législatives
6.6.
In general, States that incorporate the Model Law into their national law are  advised to adhere as much as possible to its uniform text. hTis can help the enacting State to obtain the full economic beneft of the legal system envisioned by the  Model Law, to avoid unintended consequences that may follow when a change in  one provision has unforeseen effects elsewhere in the law, and to gain the benefts  lfowing from the harmonization of its secured transactions law with that the laws  of other States. hTis does not deprive enacting States of any necessary lfexibility  as the Model Law provides options and leaves a number of matters to the enacting  State. 11 Oifcial Records of the General Assembly, Seventy-ifrst Session, Supplement No. 17 (A/71/17), paras. 17-118. United Nations Publication ISBN: 978-92-1-133856-0.En général, on conseille aux États qui incorporent la Loi type dans leur droit interne de s’en tenir autant que possible à son texte uniforme. Cela peut en effet les aider à bénéficier de toutes les retombées économiques du système juridique envisagé par la Loi type, à éviter les conséquences involontaires susceptibles de survenir lorsqu’un changement dans une disposition a des effets imprévus ailleurs dans la loi, et à jouir des avantages découlant de l’harmonisation de leur droit des sûretés mobilières avec celui d’autres États.
12 hTe reports of the Working Group are contained in documents A/CN.9/899 and A/CN.9/904. During these sessions, the Working Group considered documents A/CN.9/WG.VI/WP.71/Add.1-6 and A/CN.9/WG.VI/ WP.73. Earlier versions of the Guide to Enactment are contained in documents A/CN.9/WG.VI/WP.66 and  Add.1-4 and A/CN.9/WG.VI/WP.69 and Add.1-2.Cela ne prive pas pour autant les États adoptants d’une certaine souplesse puisque la Loi type leur offre des choix et laisse un certain nombre de questions à leur appréciation. 7.
Chapter I. Scope of application and general provisions 5 7. Examples of lfexibility in the Model Law include the following: (a) certain  terms used in the Model Law may need to be adjusted to ensure that they are  meaningful in the context of local law (e.g. “authorized deposit-taking institution”,  “movable property”, “immovable property” and “securities”;Voici quelques exemples de la souplesse offerte par la Loi type : a) il faudra peut-être ajuster certains des termes utilisés dans la Loi type pour garantir leur pertinence dans le contexte du droit local (par exemple « établissement de dépôt agréé », « bien meuble », « immeuble » et « titres » ;
see art. 2, subparas. (c), (u) and (hh), and paras. 39, 53 and 65 below);voir art. 2, al. i), g) et kk), et par. 44, 42 et 68 ci-après) ;
(b) several provisions of the Model  Law refer within square brackets to issues that are letf to the enacting State (e.g.  art. 1, para. 3 (e), and para. 28 below);b) plusieurs dispositions de la Loi type font référence entre crochets à des questions qui sont laissées à l’État adoptant (par exemple art. 1-3 e), et par. 28 ci-après) ;
(c) other provisions of the Model Law  include options from which the enacting State may choose (e.g. art. 6, para. 3, and  para. 88 below);c) d’autres dispositions de la Loi type comprennent des options laissées au libre choix de l’État adoptant (par exemple art. 6-3, et par. 88 ci-après) ;
(d) the Model Law leaves it to the enacting State to decide how  to clarify in its enactment of the Model Law that the general rules are subject to  the asset-specifc rules (see footnote 4 of the Model Law);d) la Loi type laisse à l’État adoptant le soin de décider comment il précisera dans son texte incorporant la Loi type que les règles générales sont soumises aux règles relatives à des biens particuliers (voir note de bas de page 4 de la Loi type) ;
(e) the Model Law  leaves it to the enacting State to decide whether to implement the Model Registry  Provisions in its enactment of the Model Law, in a separate law or in another type  of legal instrument (see footnote 8 of the Model Law);e) la Loi type laisse à l’État adoptant le soin de décider s’il introduira les Dispositions types sur le registre dans le texte incorporant la Loi type, dans une loi distincte ou dans un autre type d’instrument juridique (voir note de bas de page 8 de la Loi type) ;
and (f) the Model Law  leaves it to the enacting State to decide whether to incorporate the conlfict-of-laws  provisions of the Model Law in its enactment of the Model Law or in a separate  law addressing conlfict-of-laws issues generally (see footnote 36 of the Model Law).et f) la Loi type laisse l’État adoptant libre de décider s’il souhaite introduire les dispositions relatives au conflit de lois de la Loi type dans le texte incorporant cette dernière ou dans une loi distincte portant de manière générale sur les questions de conflit de lois (voir note de bas de page 36 de la Loi type).
8. hTe enacting State may need to make some changes to the Model Law in order  to adapt it to its national legal system (for the harmonization of the enactment of  the Model Law with other laws of the enacting State, see para. 9 below).8. L’État adoptant devra peut-être apporter quelques modifications à la Loi type pour l’adapter à son système juridique national (en ce qui concerne l’harmonisation du texte incorporant la Loi type avec d’autres textes législatifs de l’État adoptant, voir par. 9 ci-après).
Any modifcation, however, should not depart from the fundamental provisions of the Model  Law, such as those implementing the functional, integrated and comprehensive  approach to secured transactions (e.g. art. 1, para. 1, and art. 2, subpara. (kk), and  paras. 23 and 68 below), the protection of the grantor and the debtor of the receivable (e.g. art. 1, paras. 5 and 6), the right of the parties to structure their security  agreement as they wish to meet their needs (e.g. art. 3, and paras. 72-75 below), the  notice registration system (e.g. art. 18, and para. 118 below), the priority between a  security right and the right of a competing claimant (e.g. art. 29, and paras. 285-294  below) and the right to enforce a security right without application to a court or  other authority while protecting the rights of the grantor and other parties with rights  in the encumbered asset (e.g. art. 77, para. 3, and art. 78, para. 3, and paras. 443 and  447 below).Toutefois, aucune modification ne devrait amener à s’écarter des dispositions fondamentales de la Loi type, notamment celles qui mettent en œuvre l’approche fonctionnelle, intégrée et globale en matière de sûretés mobilières (par exemple art. 1-1, et art. 2, al. ii), et par. 23 et 66 ci-après) et celles qui ont trait à la protection du constituant et du débiteur de la créance (par exemple art. 1, par. 5 et 6), au droit des parties de structurer leur convention constitutive de sûreté comme elles le souhaitent pour répondre à leurs besoins (par exemple art. 3, et par. 72 à 75 ci-après), au système d’inscription d’avis (par exemple art. 18, et par. 118 ci-après), à la priorité entre une sûreté mobilière et le droit d’un réclamant concurrent (par exemple art. 29, et par. 285 à 294 ci-après) et au droit de réaliser une sûreté sans saisir de tribunal ou d’autre autorité tout en protégeant les droits du constituant et d’autres parties ayant des droits sur le bien grevé (par exemple art. 77-3 et art. 78-3, et par. 443 et 447 ci-après).
Otherwise, the enacting State will not be able to obtain the full economic  benefts to be derived from the Model Law or achieve the harmonization of its law  with the law of other States that enact the Model Law.S’il s’en écartait, l’État adoptant ne pourrait ni bénéficier de toutes les retombées économiques découlant de la Loi type, ni assurer l’harmonisation de sa législation avec celle d’autres États qui adopteront la Loi type.
9.9.
In enacting the Model Law, States will also need to consider whether complementary amendments to other related laws (e.g. contract, property, insolvency, civil  procedure and electronic commerce law) are required to ensure the overall coherence of its national law (see Secured Transactions Guide, Introduction, paras. 80-83).En adoptant la Loi type, les États devront aussi se poser la question de savoir s’il faut apporter des modifications complémentaires à d’autres lois (par exemple droit des contrats, des biens, de l’insolvabilité, de la procédure civile et du commerce électronique) pour assurer la cohérence globale de leur législation nationale (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 80 à 83).
For example, it is extremely important that the insolvency law of the enacting State  recognizes the effectiveness of a security right, its priority and its enforceability in  the case of the grantor’s insolvency (for the treatment of security rights in insolvency, see Secured Transactions Guide, chap. XII).À titre d’exemple, il est extrêmement important que le droit de l’insolvabilité de l’État adoptant reconnaisse l’opposabilité, la priorité et le caractère réalisable d’une sûreté mobilière dans le cadre de l’insolvabilité du constituant (pour le traitement des sûretés mobilières en cas d’insolvabilité, voir Guide sur les opérations garanties, chap. XII).
In addition, enacting States  will need to consider: (a) harmonization with their existing legal framework, concepts and dratfing technique (see Secured Transactions Guide, Introduction,  paras.  73-83);De plus, les États adoptants devront examiner les aspects suivants : a) l’harmonisation avec le cadre juridique, les concepts et le style rédactionnel existants (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 73 à 83) ;
and (b) transition issues, including the preparation of an oifcial  commentary, model notice forms and agreements, the organization of educational  programmes for users of the new law and the introduction of a case law reporting  system if one is not already in place (see Secured Transactions Guide, Introduction,  paras. 84-89).et b) les questions relatives à la transition, y compris l’élaboration d’un commentaire officiel, de formulaires d’avis et de conventions types, l’organisation de programmes de formation à l’intention des utilisateurs de la nouvelle loi et la mise en place d’un système de recueil de jurisprudence, à moins qu’il n’en existe déjà un (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 84 à 89).
10.10.
Unlike an international convention, model laws do not require enacting States  to notify the United Nations or other enacting States of their enactment.Contrairement à une convention internationale, une loi type n’oblige pas l’État qui l’adopte à en aviser l’Organisation des Nations Unies ou les autres États adoptants.
However,  States are strongly encouraged to inform the UNCITARL secretariat of their enactment of the Model Law (or indeed any other model law resulting from the work of  UNCITARL). hTis information will be made available on the UNCITARL website  to publicize the fact that the enacting State has adopted an international standard  and will assist other States in their consideration of the Model Law.Les États sont néanmoins vivement encouragés à informer le secrétariat de la CNUDCI de l’existence d’un texte incorporant la Loi type (ainsi d’ailleurs que toute autre loi type issue des travaux de la CNUDCI). Ces informations seront publiées sur le site Web de la CNUDCI pour indiquer que l’État en question a adopté une norme internationale, et aideront d’autres États qui envisagent d’incorporer la Loi type dans leur droit interne.
IV.IV.
MAIN FEATURES OF THE MODEL LAWCaractéristiques principales de la Loi type
A. RELATIONSHIP OF THE MODEL LAW WITH THE SECURED TRANSACTIONS TEXTS OF UNCITRALA. Liens entre la Loi type et les textes de la CNUDCI relatifs aux opérations garanties
11. hTe Secured Transactions Guide, the Intellectual Property Supplement and  the Registry Guide contain detailed commentary and recommendations on the  issues that need to be addressed in a modern secured transactions law.11. Le Guide sur les opérations garanties, le Supplément relatif aux propriétés intellectuelles et le Guide sur le registre contiennent des recommandations et des commentaires détaillés sur les points qu’une loi moderne sur les sûretés mobilières devrait aborder.
However,  they are lengthy texts and States will need assistance in transforming their recommendations into concrete legislative language. hTe Model Law responds to this  need.Toutefois, ces textes sont longs et les États auront besoin d’aide pour transformer les recommandations qu’ils contiennent en des termes juridiques concrets. C’est là le rôle de la Loi type.
By providing concrete legislative language, the Model Law also provides a  higher level of uniformity than a guide does.En proposant justement de tels termes, elle permet aussi d’assurer un degré d’uniformité plus élevé qu’un guide. 12.
12. hTe Model Law relfects the policies embodied in the recommendations of  the Secured Transactions Guide, the Intellectual Property Supplement and the  Registry Guide.La Loi type traduit les principes contenus dans les recommandations du Guide sur les opérations garanties, du Supplément relatif aux propriétés intellectuelles et du Guide sur le registre.
Differences in formulation between those recommendations and  corresponding provisions of the Model Law are generally due to the legislative  nature of the Model Law and are brielfy explained in the relevant parts below.Les différences de formulation entre ces recommandations et les dispositions correspondantes de la Loi type tiennent en général à la nature législative de la Loi type et elles sont brièvement expliquées dans les parties pertinentes ci-après.
13.13.
For reasons explained, the Model Law also addresses, in a manner that is  consistent with the goals and the policies of the Secured Transactions Guide and  the other texts of UNCITARL on secured transactions, matters that were not  addressed in a recommendation, or even discussed in those texts (e.g. security  rights in non-intermediated securities).Pour les raisons expliquées, la Loi type traite aussi, de manière compatible avec les buts et les principes du Guide sur les opérations garanties et des autres textes de la CNUDCI sur les sûretés mobilières, de questions qui ne sont abordées dans aucune recommandation, ni même examinées dans ces textes (par exemple les sûretés sur des titres non intermédiés).
Conversely, certain matters that were addressed in the Secured Transactions Guide are excluded from the scope of the  Model Law (e.g. security rights in the right to receive the proceeds under an independent undertaking) or are not addressed specifcally (e.g. security rights in  attachments to encumbered movable assets or immovable property).Par contre, certains points abordés dans le Guide sur les opérations garanties sont exclus du champ d’application de la Loi type (par exemple les sûretés sur le droit de recevoir le produit d’un engagement de garantie indépendant) ou n’y sont pas spécifiquement traités (par exemple les sûretés sur des biens attachés à des immeubles ou des biens meubles grevés). 14.
14. hTe provisions of the Model Law on security rights in receivables are substantially based on the recommendations of the Secured Transactions Guide, which  in turn are based on the Assignment Convention.Les dispositions de la Loi type relatives aux sûretés sur des créances se fondent en grande partie sur les recommandations du Guide sur les opérations garanties qui, elles-mêmes, s’inspirent de la Convention sur la cession.
A State that ratifes or accedes  to the Convention, but does not yet have an eifcient and modern secured transactions law, will need to enact the Model Law as well, because: (a) the Convention  applies only to security rights in and outright transfers of receivables;Un État qui ratifie la Convention ou y adhère, mais ne dispose pas encore d’une loi efficace et moderne sur les sûretés mobilières, devra aussi adopter la Loi type car : a) la Convention ne s’applique qu’aux sûretés sur des créances et aux transferts purs et simples de créances ;
(b) subject to limited exceptions, the Convention applies only to the assignment  of international receivables and the international assignment of receivables (see art.  1, para. 1);b) sous réserve de quelques exceptions limitées, elle ne s’applique qu’à la cession de créances internationales et à la cession internationale de créances (voir art. 1-1) ;
(c) the Convention does not provide substantive rules on. third-party  effectiveness and priority but instead refers these matters to the applicable domestic  law, that is, the law of the assignor’s location (see art. 22);c) elle ne contient pas de règles de fond sur l’opposabilité et la priorité, mais renvoie plutôt ces questions au droit interne applicable, c’est-à-dire à la loi de l’État dans lequel est situé le cédant (voir art. 22) ;
and (d) the Convention  does not address and leaves other substantive law issues to the applicable domestic  law (e.g. the form of the assignment).et d) elle renvoie d’autres questions de droit matériel, qu’elle ne traite pas, au droit interne applicable (par exemple la forme de la cession).
15.15.
Conversely, a State enacting the Model Law would be well advised to ratify  or accede to the Assignment Convention as well, in order to promote effective  international receivables fnancing, in particular as a convention provides a higher  level of uniformity and transparency than a model law.Inversement, un État adoptant la Loi type aurait tout intérêt à ratifier aussi la Convention sur la cession, ou à y adhérer, pour renforcer l’efficacité des opérations internationales de financement par cession de créances, d’autant plus qu’une convention garantit un degré d’uniformité et de transparence plus élevé qu’une loi type.
States that are parties to a  convention have the same law, except to the extent the convention allows reservations, while States enacting a model law have compatible but not exactly the same  laws. hTis higher level of uniformity provided by the Assignment Convention has  signifcant benefts.Les États parties à une convention ont la même loi, sauf dans la mesure où ladite convention autorise les réserves, alors que les États incorporant une loi type ont des lois compatibles, mais pas exactement identiques. Ce degré plus élevé d’uniformité offert par la Convention sur la cession présente de grands avantages.
For example, if the States where the assignor, the assignee the  debtors of the receivables are located ratify or accede to the Assignment Convention, lenders will be more willing to extend receivables fnancing to exporters and  at more affordable cost, because they will understand the legal rules that apply to  the receivables owed to the exporters and thus will be more confdent that they  will be able to collect them.Ainsi, si les États où sont situés le cédant, le cessionnaire et les débiteurs des créances ratifient la Convention sur la cession ou y adhèrent, les prêteurs seront davantage disposés à fournir un financement par cession de créances aux exportateurs, et à des conditions plus avantageuses, car ils comprendront les règles juridiques applicables aux créances dues à l’exportateur et auront par conséquent meilleur espoir de les recouvrer.
B. KEY OBJECTIVES, FUNDAMENTAL POLICIES AND IMPLEMENTATION OF THE MODEL LAWB. Objectifs clefs, principes fondamentaux et application de la Loi type
16.16.
As already mentioned (see para. 5 above), the key objectives of the Model  Law are the same as those of the Secured Transactions Guide (see Secured Transactions Guide rec. 1 and Introduction, paras. 43-59).Comme noté plus haut (voir par. 5 ci-dessus), les objectifs clefs de la Loi type sont identiques à ceux du Guide sur les opérations garanties (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 1 et Introduction, par. 43 à 59).
For example, the primary  objective of the Model Law is to promote low-cost credit by enhancing the availability of secured credit (see Secured Transactions Guide rec. 1 (a) and Introduction, para. 49).Ainsi, la Loi type a pour objectif premier de promouvoir le crédit bon marché en augmentant l’offre de crédit garanti (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 1 a) et Introduction, par. 49). 17.
17. hTe fundamental policies of the Model Law are also the same as those of the  Secured Transactions Guide (see Secured Transactions Guide, Introduction,  paras. 60-72).Les principes fondamentaux de la Loi type sont également identiques à ceux du Guide sur les opérations garanties (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 60 à 72).
One of these fundamental policies is a functional, integrated and  comprehensive approach to secured transactions, under which any right created by  agreement in any type of movable asset to secure the payment or other performance of an obligation is treated as a security right for the purposes of the application of the Model Law, regardless of the terms used by the parties to describe their  agreement (e.g. pledge, charge, transfer of title for security purposes, retention-oftitle sale or fnancial lease;L’un de ces principes est l’approche fonctionnelle, intégrée et globale adoptée en ce qui concerne les sûretés mobilières, en vertu de laquelle tout droit créé par convention sur tout type de bien meuble pour garantir le paiement ou une autre forme d’exécution d’une obligation est considéré comme une sûreté mobilière aux fins de l’application de la Loi type, quels que soient les termes utilisés par les parties pour décrire leur accord (par exemple gage, sûreté flottante, transfert de propriété à titre de garantie, vente avec réserve de propriété ou crédit-bail ;
see Secured Transactions Guide, Introduction, para. 62,  chap. I, paras. 110-112, and chap. IX, paras. 60-84).voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 62, chap. I, par. 110 à 112, et chap. IX, par. 60 à 84). 18.
18. hTe enacting State may also wish to consider implementation issues, such as  harmonization with existing law, issues of legislative method and dratfing technique  and issues relating to post-enactment acculturation (see Secured Transactions  Guide, Introduction, paras. 73-89).L’État adoptant voudra peut-être aussi examiner les questions liées à la mise en œuvre, comme l’harmonisation avec la législation existante, les questions de méthode législative et de technique rédactionnelle et les questions relatives à l’application des dispositions adoptées dans la pratique (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 73 à 89).
For example, depending on its dratfing method  and technique, the enacting State may wish to consider: (a) including the key  objectives of the Model Law in a preamble or other similar statement accompanying its enactment of the Model Law. hTat statement could be used in flling gaps  in the Model Law (see Secured Transactions Guide Introduction, para. 80, and  para. 80 below), and (b) producing an oifcial commentary or guide to its enactment of the Model Law for use by courts and legal practitioners in interpreting  and applying the law (see Secured Transactions Guide, Introduction, para. 86).Ainsi, en fonction de ses méthode et technique rédactionnelles, l’État adoptant voudra peut-être envisager : a) de présenter les objectifs clefs de la Loi type dans un préambule ou autre déclaration similaire qui accompagnera le texte incorporant celle-ci. Cette déclaration pourrait être utilisée pour combler toute lacune dans le texte législatif incorporant la Loi type (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 80, et par. 80 ci-après) ; et b) d’associer à son texte incorporant la Loi type un commentaire officiel ou un guide destiné à en faciliter l’interprétation et l’application par les tribunaux et les praticiens du droit (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 86).
Such an oifcial commentary is likely to be particularly helpful if the Model Law  introduces signifcant changes to the enacting State’s previous secured transactions  laws.Un tel commentaire officiel sera particulièrement utile si la Loi type introduit des changements importants par rapport à la législation antérieure de l’État adoptant en matière de sûretés mobilières.
Such a guide could explain the intent of the new law’s provisions, in particular  if they deviate signifcantly from the previous law, and, where necessary, provide  concrete examples.Un tel guide pourrait expliquer le sens des dispositions de la nouvelle loi, en particulier si elles s’écartent notablement des textes précédents et, si besoin est, donner des exemples concrets.
Even more importantly, such an oifcial commentary or guide  could explain the fundamental principles that underlie the Model Law, such as the  functional, integrated and comprehensive approach to secured transactions (see  para. 17 above).Plus important encore, un tel guide ou commentaire officiel pourrait expliquer les principes fondamentaux qui sous-tendent la Loi type, notamment l’approche fonctionnelle, intégrée et globale adoptée en ce qui concerne les sûretés mobilières (voir par. 17 ci-avant).
As the Guide to Enactment discusses all these and other relevant  issues (either directly or by reference to the Secured Transactions Guide), the  enacting State’s commentary or guide could draw on or refer to the Guide to Enactment and the Secured Transactions Guide to allow its courts to obtain interpretative guidance from the international source from which its law was derived.Dans la mesure où le Guide pour l’incorporation traite de toutes ces questions ainsi que d’autres points pertinents (soit directement, soit en renvoyant au Guide sur les opérations garanties), l’État adoptant pourra appuyer son commentaire ou son guide sur ces deux guides, ou renvoyer à ces textes, ce qui permettra à ses tribunaux d’obtenir des orientations pour l’interprétation de sa législation auprès de la source internationale dont elle dérive.
V. ASSISTANCE FROM THE UNCITRAL SECRETARIATV. Assistance du secrétariat de la CNUDCI A.
A. ASSISTANCE IN DRAFTING LEGISLATIONAide à l’élaboration d’une législation
19.19.
In the context of its technical assistance activities, the UNCITARL secretariat  is prepared to assist States with the preparation of legislation based on the Model  Law. hTe same assistance is provided to Governments considering legislation based Chapter I. Scope of application and general provisions 9on other UNCITARL model laws (e.g. the UNCITARL Model Law on CrossBorder Insolvency), 13 or considering adhesion to one of conventions prepared by UNCITARL (e.g. the United Nations Convention on Independent Guarantees and  Stand-by Letters of Credit (New York, 1995) 14 or the Assignment Convention).Dans le cadre de ses activités d’assistance technique, le secrétariat de la CNUDCI est disposé à aider les États à élaborer une législation fondée sur la Loi type. Il fournit le même type d’assistance aux gouvernements qui envisagent d’adopter une législation fondée sur d’autres lois types de la CNUDCI (par exemple la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale){§13} ou d’adhérer à l’une des conventions élaborées par la CNUDCI (par exemple la Convention des Nations Unies sur les garanties indépendantes et les lettres de crédit stand-by (New York, 1995){§14} ou la Convention sur la cession).
20.20.
Further information concerning the Model Law and other texts developed  by UNCITARL, may be obtained from the UNCITARL secretariat at the address  below:Des informations complémentaires sur la Loi type et d’autres textes élaborés par la CNUDCI peuvent être obtenues auprès du secrétariat de la CNUDCI, à l’adresse suivante :
International Trade Law Division, Oifce of Legal Affairs United Nations  Vienna International Centre  P.O. Box 500  1400 Vienna, Austria Telephone: (+43-1) 26060-4060 or 4061  Telecopy: (+43-1) 26060-5813  Electronic mail: uncitral@uncitral.org  Internet home page: www.uncitral.org B. INFORMATION ON THE INTERPRETATION OF LEGISLATION BASED ON THE MODEL LAWDivision du droit commercial international, Bureau des affaires juridiques Organisation des Nations Unies Centre international de Vienne
B.P. 500 1400 Vienne (Autriche) Téléphone : (+43-1) 26060-4060 ou 4061 Télécopie : (+43-1) 26060-5813 Courrier électronique : uncitral@uncitral.org
Site Internet : www.uncitral.org B. Informations sur l’interprétation de la législation fondée sur la Loi type 21.
21. hTe UNCITARL secretariat welcomes comments concerning the Model Law  and the Guide to Enactment, as well as information concerning enactment of legislation based on the Model Law. hTe Model Law will be included in the CLOUT  information system, which is used for collecting and disseminating information on  case law relating to the conventions and model laws that have emanated from the  work of UNCITARL. hTe purpose of the system is to promote awareness of the  legislative texts formulated by UNCITARL and to facilitate their uniform interpretation and application. hTe UNCITARL secretariat publishes, in the six oifcial  languages of the United Nations, abstracts of decisions and arbitral awards.Le secrétariat de la CNUDCI encourage les personnes concernées à lui faire parvenir des commentaires sur la Loi type et le Guide pour l’incorporation, ainsi que tout renseignement concernant l’adoption d’un texte législatif fondé sur la Loi type. La Loi type sera intégrée dans le système CLOUT de collecte et de diffusion d’informations sur la jurisprudence relative aux conventions et lois types ayant résulté des travaux de la CNUDCI. Ce système a pour objectif de faire connaître les textes législatifs formulés par la Commission et d’en faciliter l’interprétation et l’application uniformes.
In addition, upon individual request and subject to any copyright and confdentiality  restrictions, the UNCITARL secretariat makes available to the public all decisions  and arbitral awards on the basis of which the abstracts were prepared. hTe system  is explained in a user’s guide that is available from the UNCITARL secretariat in  hard copy (A/CN.9/SER.C/GUIDE/1/Rev.2) and on the above-mentioned Internet home page of UNCITARL. 13 United Nations publication, Sales No. E.14.V.2.Le secrétariat de la CNUDCI publie, dans les six langues officielles de l’Organisation des Nations Unies, des recueils de décisions et de sentences arbitrales. De plus, il communique sur demande à toute personne intéressée, sous réserve des restrictions éventuelles liées au copyright et à la confidentialité, toutes les décisions et sentences arbitrales sur la base desquelles les recueils ont été établis. Ce système est expliqué dans un guide de l’utilisateur (A/CN.9/SER.C/GUIDE/1/Rev.2), dont on peut se procurer des exemplaires imprimés au secrétariat de la CNUDCI, ou que l’on peut consulter sur la page d’accueil sur Internet susmentionnée.
14 United Nations publication, Sales No. E.97.V.12.Observations par article
Chapter I. Scope of application and general provisionsChapitre I. Champ d’application et dispositions générales
Article 1.Article premier.
Scope of applicationChamp d’application
22.22.
Article 1 draws on recommendations 1-7 of the Secured Transactions Guide  (see chap. I, paras. 1-4, 13-15 and 101-112).L’article premier se fonde sur les recommandations 1 à 7 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. I, par. 1 à 4, 13 à 15 et 101 à 112).
It is intended to set out the various  types of transaction and asset covered by the Model Law (see art. 1, paras. 1-4),  as well as to clarify the relationship between the Model Law and other law (see  art. 1, paras. 5 and 6).Il vise à présenter les divers types d’opérations et de biens couverts par la Loi type (voir art. 1-1 à 1-4) et à préciser la relation entre la Loi type et d’autres lois (voir art. 1-5 et 1-6).
Generally, the Model Law follows the same functional,  integrated and comprehensive approach to secured transactions as the Secured  Transactions Guide. hTus, the Model Law applies to security rights, that is, to  property rights in movable assets, created by an agreement to secure payment or  other performance of an obligation, regardless of whether the parties have denominated them as security rights (see art. 1, para. 1, and the defnition of the term  “security right” in art. 2, subpara. (kk), and para. 68 below).De manière générale, la Loi type suit l’approche fonctionnelle, intégrée et globale du Guide sur les opérations garanties. Ainsi, elle s’applique aux sûretés mobilières, c’est-à-dire les droits réels sur des biens meubles, constituées par convention en garantie du paiement ou d’une autre forme d’exécution d’une obligation, que les parties les aient ou non désignées en tant que sûretés mobilières (voir art. 1-1 et la définition du terme « sûreté réelle mobilière » à l’alinéa ii) de l’article 2, et par. 66 ci-après).
However, there are  some differences between the scope of the Model Law and the scope of the Secured  Transactions Guide (see paras. 24, 26, 29 and 32-34 below).Il existe toutefois quelques différences entre le champ d’application de la Loi type et celui du Guide sur les opérations garanties (voir par. 24, 26, 29 et 32 à 34 ci-après).
23.23.
In line with recommendation 3 of the Secured Transactions Guide and article 1, paragraph 1, of the Assignment Convention, article 1, paragraph 2, provides  that the Model Law also applies to outright transfers of receivables by agreement  that take place, for example, in the context of factoring transactions. hTe main  reason for this approach is that the same third-party effectiveness and priority rules  should apply to both outright transfers of and security rights in receivables because: (a) fnancing against receivables is otfen done using an outright transfer of the  receivables rather than by the creation of a security right in the receivables;Conformément à la recommandation 3 du Guide sur les opérations garanties et à l’article 1-1 de la Convention sur la cession, l’article 1-2 prévoit que la Loi type s’applique également aux transferts purs et simples de créances par convention pratiqués, par exemple, dans le contexte des opérations d’affacturage. En effet, les mêmes règles en matière d’opposabilité et de priorité devraient s’appliquer tant aux transferts purs et simples de créances qu’aux sûretés sur des créances parce que : a) le financement en échange de créances se fait souvent à travers le transfert pur et simple des créances plutôt que la création d’une sûreté sur ces créances ;
and (b) it is sometimes diifcult to determine at the outset of a transaction whether it  will be characterized as an outright transfer of, or the creation of a security right  in, the receivables (see Secured Transactions Guide, chap. I, paras. 25-31).et b) il est parfois difficile de déterminer, au début d’une opération, si elle sera qualifiée de transfert pur et simple de créances ou de constitution d’une sûreté sur celles-ci (voir Guide sur les opérations garanties, chap. I, par. 25 à 31).
While  most modern secured transactions laws generally follow this approach, some laws  exclude certain types of outright transfers of receivables that do not have a fnancing function, such as: (a) outright transfers of receivables for collection purposes 12 Model Law on Secured Transactions: Guide to Enactment where the transferee essentially acts only as a representative or trustee of the transferor;Si la plupart des lois modernes sur les sûretés mobilières suivent généralement cette démarche, certaines excluent certains types de transferts purs et simples de créances qui n’ont pas de fonction de financement, par exemple : a) les transferts purs et simples de créances à des fins de recouvrement dans lesquels le bénéficiaire agit uniquement en tant que représentant ou fiduciaire de l’auteur du transfert ;
and (b) outright transfers of receivables as part of the sale of the business  out of which they arose (unless the former owner remains in apparent control of  the business), where the potential for other outright transferees, secured creditors  or other third parties to be misled is limited.et b) les transferts purs et simples de créances dans le cadre de la vente de l’entreprise leur ayant donné naissance (à moins que l’ancien propriétaire ne semble conserver le contrôle de l’entreprise), lorsque le risque que d’autres bénéficiaires de transferts purs et simples, des créanciers garantis ou d’autres tiers soient induits en erreur est limité.
24.24.
Unlike the Secured Transactions Guide which covered security rights in the  right to receive payment under an independent undertaking (see rec. 2 (a)), the  Model Law excludes from its scope security rights in both the right to receive and  the right to request payment under an independent guarantee or letter of credit,  whether commercial or standby (see art. 1, para. 3 (a)). hTe reason for this exclusion is that implementation of the relevant recommendations of the Secured Transactions Guide would have made the Model Law unduly complex.Contrairement au Guide sur les opérations garanties qui traite des sûretés sur le droit de recevoir le produit d’un engagement de garantie indépendant (voir recommandation 2 a)), la Loi type exclut de son champ d’application les sûretés tant sur le droit de recevoir que sur le droit d’exiger un paiement au titre d’une garantie indépendante ou d’une lettre de crédit (commerciale ou stand-by) (voir art. 1-3 a)). En effet, si l’on avait appliqué les recommandations pertinentes du Guide sur les opérations garanties, on aurait rendu la Loi type inutilement complexe.
Enacting States  interested in dealing with security rights in those types of asset are encouraged to  implement the relevant recommendations of the Secured Transactions Guide  (recs. 27, 50, 107, 127, 176 and 212).Les États adoptants qui souhaitent inclure les sûretés sur ces types de biens sont encouragés à appliquer les recommandations pertinentes du Guide sur les opérations garanties (recommandations 27, 50, 107, 127, 176 et 212).
25.25.
To the extent that the provisions of the Model Law are inconsistent with the  enacting State’s law relating to intellectual property, article 1, paragraph 3 (b), of  the Model Law defers to that law (see Secured Transactions Guide, rec. 4 (b)).  hTis limitation is unnecessary if the enacting State has already coordinated the  Model Law and its law relating to intellectual property or plans to do so in the  context of the overall reform of its secured transactions law.Dans la mesure où les dispositions de la Loi type sont incompatibles avec les règles de droit ayant trait à la propriété intellectuelle de l’État adoptant, l’article 1-3 b) de la Loi type donne la préséance à ces règles (voir recommandation 4 b) du Guide sur les opérations garanties). Cette limite est inutile si l’État adoptant a déjà harmonisé ses règles de droit ayant trait à la propriété intellectuelle avec la Loi type ou s’il prévoit de le faire dans le cadre de la réforme globale de son droit des sûretés mobilières.
26.26.
Unlike recommendation 4 (c) of the Secured Transactions Guide which  excludes from its scope all types of securities, article 1, paragraph 3 (c), excludes  only intermediated securities. hTe reasons for this approach are that: (a) nonintermediated securities otfen are part of commercial fnance transactions (in  which, for example, it is common for the lender to obtain a security right in shares  in the borrower’s wholly-owned subsidiaries or the shares of the borrower itself);Contrairement à la recommandation 4 c) du Guide sur les opérations garanties, qui exclut de son champ d’application tous les types de valeurs mobilières, l’article 1-3 c) de la Loi type exclut uniquement les titres intermédiés. Les raisons de cette approche sont les suivantes : a) les titres non intermédiés s’inscrivent souvent dans des opérations financières commerciales (dans lesquelles, par exemple, il est courant que le prêteur obtienne une sûreté sur des actions de filiales détenues à 100 % par l’emprunteur ou des actions de l’emprunteur lui-même) ;
(b) there are wide divergences among national regimes in this regard, which creates  legal obstacles to their use across national borders;b) il existe de grandes divergences entre les régimes nationaux à cet égard, ce qui crée des obstacles juridiques à leur utilisation à l’échelle internationale ;
and (c) security rights in nonintermediated securities are not addressed in any other uniform law text and thus  no guidance is otherwise provided to States with regard to such securities.et c) les sûretés sur des titres non intermédiés ne sont traitées dans aucun autre texte de droit uniforme et les États ne disposent donc d’aucune directive à cet égard.
Conversely, security rights in intermediated securities are excluded as the nature of  such securities and their importance for the functioning of fnancial markets raise  a broad range of issues that merit special legislative treatment and are addressed  in other uniform law texts (see Secured Transactions Guide, chap. 1, paras. 37  and 38). 15Such as the Unidroit Convention on Substantive Rules for Intermediated Securities (Geneva, 2009;En revanche, les sûretés sur des titres intermédiés sont exclues, car ces titres soulèvent, de par leur nature et leur importance pour le fonctionnement des marchés financiers, de multiples questions qui méritent un traitement législatif particulier et sont traités dans d’autres textes de droit uniforme (voir Guide sur les opérations garanties, chap. I, par. 37 et 38){§15}
the27.
“Unidroit Securities Convention”) and the Convention on the Law Applicable to Certain Rights in respect of  Securities held with an Intermediary (hTe Hague, 2006; the “Hague Securities Convention”). Chapter I. Scope of application and general provisions 13L’article 1-3 d) de la Loi type exclut les droits à paiement naissant de contrats financiers régis par des conventions de compensation globale, y compris les opérations de change, parce qu’ils posent des problèmes complexes qui appellent des règles particulières (voir Guide sur les opérations garanties, chap. I, par. 39).
27.28.
Article 1, paragraph 3 (d), excludes payment rights under or from fnancial  contracts governed by netting agreements, including foreign exchange transactions,  because they raise complex issues that require special rules (see Secured Transactions Guide, chap. I, para. 39). 28. Combining the policy of recommendations 4 (a) and 7 of the Secured Transactions Guide, article 1, paragraph 3 (e), provides that the enacting State may  exclude further types of asset (or transaction) to the extent that the matters that  are addressed in the Model Law are governed by other law of the enacting State.  hTe reason for this approach is to avoid inadvertently creating gaps (where that  other law does not govern an issue addressed in the Model Law) or overlaps (where  that other law governs an issue that is addressed in the Model Law as well).En regroupant les principes sous-tendant les recommandations 4 a) et 7 du Guide sur les opérations garanties, l’article 1-3 e) de la Loi type prévoit que l’État adoptant peut exclure d’autres types de biens (ou d’opérations), dans la mesure où les points qu’aborde la Loi type sont régis par une autre loi de l’État adoptant. On cherche ainsi à éviter de créer involontairement des vides juridiques (quand cette autre loi ne régit pas une question abordée dans la Loi type) ou des doublons (quand cette autre loi régit une question également abordée dans la Loi type).
Assets  that may be excluded from the scope of the Model Law in article 1, paragraph 3 (e) are, for example, assets that are subject to specialized secured transactions and  registration regimes.Les biens susceptibles d’être exclus du champ d’application de la Loi type à l’article 1-3 e) sont, par exemple, ceux qui relèvent de régimes spécialisés en matière de sûretés mobilières et d’inscription.
Enacting States that have such regimes (e.g. ship, vehicle,  aircratf or intellectual property registries) will have to consider a number of issues,  including the following: (a) whether registration with respect to security rights in  those types of asset should take place in the security rights registry, in the specialized registry or in both;Il faudra que les États adoptants disposant de tels régimes (notamment registres des navires, des véhicules, des aéronefs ou de la propriété intellectuelle) se posent un certain nombre de questions : a) question de savoir si les sûretés sur ces types de biens devraient être inscrites dans le registre des sûretés ou dans un registre spécialisé, voire dans les deux ;
(b) if registration may take place in both registries,  coordination of the relevant registries (see Secured Transactions Guide, chap. IV,  para. 117, and Registry Guide, paras. 66 and 70) and coordination of the relevant  third-party effectiveness and priority rules (see Secured Transactions Guide,  recs. 43 and 77, subpara. (a);b) si l’inscription peut se faire dans les deux registres, question de la coordination des registres concernés (voir Guide sur les opérations garanties, chap. IV, par. 117 et Guide sur le registre, par. 66 et 70) et de la coordination des règles applicables en matière d’opposabilité et de priorité (voir Guide sur les opérations garanties, recommandations 43 et 77 a) ;
see also Registry Guide, paras. 23, 30 and 65);voir aussi Guide sur le registre, par. 23, 30 et 65) ;
(c)  the priority of acquisition security rights in consumer goods that are effective automatically (see art. 24;c) question de la priorité de sûretés mobilières grevant des biens de consommation en garantie du paiement de leur acquisition qui sont automatiquement opposables (voir art. 24 ;
and Secured Transactions Guide, chap. IX, paras. 125-128,  and rec. 181);et Guide sur les opérations garanties, chap. IX, par. 125 à 128 et recommandation 181) ;
and (d) the determination of the law that is applicable to security  rights in tangible assets subject to specialized registration (see Secured Transactions  Guide, chap. X, paras. 37 and 38, as well as rec. 205).et d) détermination de la loi applicable aux sûretés grevant des biens corporels soumis à une inscription dans un registre spécialisé (voir Guide sur les opérations garanties, chap. X, par. 37 et 38 et recommandation 205).
29.29.
Under article 10, paragraph 1, a security right in a type of asset covered by the  Model Law extends to its identifable proceeds.Selon l’article 10-1, une sûreté sur un type de biens couvert par la Loi type s’étend à son produit identifiable.
Under article 1, paragraph 4, the  Model Law applies even if the proceeds are a type of asset that is outside the scope  of the Model Law (e.g. intermediated securities), except to the extent that other law  applies to security rights in assets of that type and governs the relevant matters.Selon l’article 1-4, la Loi type s’applique même si le produit est un type de biens auquel elle ne s’applique pas (par exemple des titres intermédiés), sauf si une autre loi s’applique aux sûretés sur des biens de ce type et régit les questions pertinentes.
30.30.
With respect to the relationship with consumer-protection law, in line with  the approach followed in the Assignment Convention (see art. 4, para. 4) and in  the Secured Transactions Guide (see rec. 2 (b)), article 1, paragraph 5, is intended  to preserve the application of consumer-protection law that protects a grantor or  a debtor of an encumbered receivable (see also art. 1, para. 6, which preserves  statutory limitations in general, and para. 31 below).En ce qui concerne la relation avec le droit relatif à la protection des consommateurs, conformément à la démarche adoptée dans la Convention sur la cession (voir art. 4-4) et dans le Guide sur les opérations garanties (voir recommandation 2 b)), l’article 1-5 entend préserver l’application des dispositions qui protègent le constituant ou le débiteur d’une créance grevée (voir aussi art. 1-6, qui traite des limites légales en général, et par. 31 ci-après).
For example, under consumerprotection law, it may not be possible to create or enforce a security right in all  present and future assets, employment benefts, at least up to a certain amount, or in necessary household items of a consumer, or to collect an encumbered receivable  directly from a debtor that is a consumer.Ainsi, en vertu du droit relatif à la protection des consommateurs, il ne sera peut-être pas possible de constituer ou de réaliser une sûreté sur tous les biens présents et futurs, les avantages sociaux, du moins jusqu’à un certain montant, ou les biens d’équipement ménager essentiels d’une personne, ni de recouvrer une créance grevée directement auprès d’un débiteur à titre personnel.
Enacting States that do not have a developed consumer-protection law may need to consider whether enactment of the  Model Law should be accompanied by the enactment of such special protections  for consumers.Les États adoptants qui n’ont pas de législation détaillée sur la protection des consommateurs devront peut-être se demander si le texte incorporant la Loi type devrait s’accompagner de l’adoption de dispositions particulières relatives à cette protection.
31.31.
Following the approach of recommendation 18 of the Secured Transactions  Guide, article 1, paragraph 6 is intended to preserve limitations on the creation or  the enforcement of a security right in, or the transferability of, certain types of  asset (e.g. cultural objects) that are contained in other law.Conformément à l’approche suivie dans la recommandation 18 du Guide sur les opérations garanties, l’article 1-6 vise à préserver les limites à la constitution ou à la réalisation d’une sûreté réelle mobilière sur certains types de biens ou à la transférabilité de tels biens (par exemple objets culturels) qui sont prévues dans d’autres lois.
At the same time, it is  intended to override any limitation that is based on the sole ground that an asset  is a future asset, or a part of an asset or an undivided interest in an asset (see art. 8,  subparas. (a) and (b), and para. 93 below).Il vise aussi à écarter toute limite motivée par le seul fait qu’il s’agit d’un bien futur, ou d’une fraction d’un bien ou d’un droit indivis sur un bien (voir art. 8, al. a) et b), et par. 93 ci-après).
Paragraph 6 does not apply to contractual limitations on the creation or enforcement of a security right in, or the transferability of, receivables (see art. 13, and paras. 109-115 below) or rights to payment  of funds credited to a bank account (see art. 15, and para. 119 below).Le paragraphe 6 ne s’applique pas aux limites contractuelles à la constitution ou à la réalisation d’une sûreté sur des créances ou à la transférabilité de ces créances (voir art. 13, et par. 109 à 115 ci-après), ou sur des droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire (voir art. 15, et par. 119 ci-après).
32.32.
hTe Model Law does not include specifc provisions on security rights in  attachments to movable or immovable property (that is, tangible assets that are  attached to movable or immovable property in a manner that does not cause them  to lose their separate identity;La Loi type ne comprend pas de dispositions spécifiques relatives aux sûretés sur des biens attachés à des biens meubles ou immeubles (c’est-à-dire des biens corporels qui sont attachés à des biens meubles ou immeubles sans pour autant perdre leur identité distincte ;
see Secured Transactions Guide, Terminology).voir Guide sur les opérations garanties, terminologie).
33.33.
With respect to attachments to movable property, there is no need for specifc  provisions because the general rules applicable to security rights in tangible assets  are generally suifcient. hTus, a security right in a tangible asset that is or becomes  an attachment to movable property may be created and made effective against third  parties in accordance with the general rules of the Model Law without any further  action (see recs. 21 and 41 of the Secured Transactions Guide).Il n’est pas nécessaire d’avoir des dispositions spécifiques relatives aux biens attachés à des biens meubles, car les règles générales applicables aux sûretés sur des biens corporels sont généralement suffisantes. Par conséquent, une sûreté sur un bien corporel qui est attaché à un bien meuble ou le devient peut être constituée et rendue opposable conformément aux règles générales de la Loi type, sans qu’aucune mesure supplémentaire ne soit nécessaire (voir recommandations 21 et 41 du Guide sur les opérations garanties).
In addition, the  general priority rules of the Model Law apply to the various priority competitions  that might arise (see Secured Transactions Guide, chap. V, para. 115).De plus, les règles générales de priorité de la Loi type s’appliquent aux différents conflits de priorité qui sont susceptibles de survenir (voir Guide sur les opérations garanties, chap. V, par. 115).
Enacting  States may, however, wish to enact a rule providing that a secured creditor enforcing a security right in an attachment to movable property is liable for any damage  caused by the act of removal of the attachment other than any diminution in its  value attributable solely to the absence of the attachment (see rec. 166 of the  Secured Transactions Guide).Les États adoptants voudront toutefois peut-être adopter une règle prévoyant qu’un créancier garanti procédant à la réalisation d’une sûreté sur un bien attaché à un bien meuble est responsable de tout dommage causé par le retrait du bien attaché mais non de la diminution de sa valeur due uniquement à l’absence du bien attaché (voir recommandation 166 du Guide sur les opérations garanties).
34.34.
With respect to attachments to immovable property, the Model Law does not  include special provisions because they involve issues of immovable property law  that do not lend themselves to harmonization at the international level.La Loi type ne contient pas de dispositions spécifiques relatives aux biens attachés à des biens immeubles, car ceux-ci impliquent des questions relevant du droit immobilier qui ne se prêtent pas à une harmonisation au niveau international.
Enacting  States that wish to enact special provisions may wish to consider the relevant  recommendations of the Secured Transactions Guide (see recs. 21, 41 43, 87, 88,  164, 165 and 184).Les États adoptants qui souhaitent adopter des dispositions particulières voudront peut-être examiner les recommandations pertinentes du Guide sur les opérations garanties (voir recommandations 21, 41, 43, 87, 88, 164, 165 et 184).
Article 2.Article 2.
Deifnitions and rules of interpretationDéfinitions et règles d’interprétation
35.35.
Article 2 contains defnitions and rules of interpretation with respect to most  key terms used in the Model Law.L’article 2 contient des définitions et des règles d’interprétation relatives à la plupart des termes importants utilisés dans la Loi type{§16}
16 Other terms are defned or explained in vari ous articles of the Model Law.D’autres termes y sont définis ou expliqués dans divers articles.
For example, the term “judgment creditor” is  explained in article 37, paragraph 1 (see para. 317 below).Par exemple, le terme « créancier judiciaire » est expliqué à l’article 37-1 (voir par. 317 ci-après).
Comments are made  below only on those terms that are not self-explanatory or that are not suifciently  explained in the Secured Transactions Guide, on the terminology of which article 2  is based (see Secured Transactions Guide, Introduction, paras. 15-20).On trouvera ci-après des commentaires relatifs aux termes qui appellent des explications ou sont insuffisamment expliqués dans le Guide sur les opérations garanties, sur la terminologie duquel se fonde l’article 2 (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 15 à 20). 36.
36. hTe rules of interpretation of the Secured Transactions Guide also apply to  the Model Law.Les règles d’interprétation du Guide sur les opérations garanties s’appliquent également à la Loi type.
For example: (a) the word “or” is not intended to be exclusive;Ainsi, par exemple : a) la conjonction « ou » ne prétend pas être exclusive ;
(b) the singular includes the plural and vice versa;b) le singulier englobe le pluriel et vice versa ;
and (c) the words “include” or  “including” are not intended to indicate an exhaustive list (see Secured Transactions Guide, Introduction, para. 17).et c) les mots « inclure », « englober », « comprendre » ou « y compris » et leurs équivalents ne signifient pas que les énumérations qu’ils introduisent sont exhaustives (voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 17).
37.37.
It should be noted that time periods set out in the Guide to Enactment are  suggestions (not recommendations) for the enacting State to use for its consideration of what would be appropriate for its own circumstances.On notera que les délais indiqués dans le Guide pour l’incorporation sont des suggestions (et non des recommandations) que l’État adoptant pourra utiliser pour déterminer ce qui conviendrait dans ses circonstances particulières.
It should also be  noted that issues relating to the measurement of time (e.g. whether only working  days are meant) are letf to other law of the enacting State.On notera également que les questions liées à la mesure du temps (par exemple la question de savoir si seuls les jours ouvrables sont visés) sont laissées à une autre loi de l’État adoptant.
Depending on how those  issues are addressed (e.g. whether oifcial holidays are to be included), the enacting  State may wish to consider adjusting the time periods suggested in the Guide to  Enactment.Selon la manière dont ces questions seront réglées (notamment la prise en compte ou non des jours fériés), l’État adoptant voudra peut-être envisager d’ajuster les délais suggérés dans le Guide pour l’incorporation.
Acquisition security rightAccord de contrôle
38.38.
An acquisition security right may only be created in the following types of  asset: (a) a tangible asset (other than a tangible asset that embodies an intangible  asset, such as a negotiable instrument; see art. 2, subparas. (b) and (ll), and para. 69  below);Le terme « accord de contrôle » désigne un accord écrit entre le constituant, le créancier garanti et l’émetteur (dans le cas de titres) ou l’établissement de dépôt (dans le cas d’un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire), par lequel l’émetteur ou l’établissement de dépôt s’engage à suivre les instructions du créancier garanti sans consentement supplémentaire du constituant (voir art. 2, al. a)).
(b) intellectual property; and (c) the rights of a licensee under an intellectual property licence. To qualify as an acquisition security right, the security  right must secure an obligation to pay the unpaid portion of the purchase price of  the encumbered asset to the seller or to pay credit extended by another person to  enable the grantor to acquire rights in the asset to the extent credit is actually used  for that purpose.L’accord de contrôle peut permettre de réaliser deux objectifs : a) rendre une sûreté opposable (voir art. 25 et 27, et par. 136 et 140 ci-après) ; et b) établir la priorité du créancier garanti qui a conclu l’accord de contrôle (voir art. 47 et 51, et par. 352 et 362 ci-après). De plus, il peut contribuer à assurer la coopération de l’établissement de dépôt ou de l’émetteur des titres si le créancier garanti doit réaliser sa sûreté.
Where the security right secures additional obligations, it is an  acquisition security right only to the extent it secures the credit extended to enableSi la définition mentionne un accord écrit, elle ne fait pas référence à un « écrit signé », contrairement à la définition de ce terme dans le Guide sur les opérations garanties.
16 Since the Model Registry Provisions may be enacted in a separate statute or other type of legal instrument, the term “registry” is defned both in article 2, subparagraph (ee), of the Model Law and article 1, subparagraph (k),  of the Model Registry Provisions.Cette différence ne traduit pas un changement d’orientation, mais plutôt la décision de renvoyer cette question à d’autres textes législatifs de l’État adoptant qui prévoient des exigences pour l’authentification des accords.
If the Model Registry Provisions are enacted as part of the Model Law, the latter  provision will not be necessary. the grantor to acquire the asset and is a non-acquisition security right to the extent  it secures the additional obligations. hTe distinction is important because of the  special priority accorded to acquisition security rights where the specifed conditions are satisfed (see arts. 37-42, and paras. 317-348 below). Bank accountBien corporel 39. Dans la Loi type, le terme « bien corporel » inclut les espèces, les instruments négociables, les documents négociables sur support papier et les titres non intermédiés représentés par un certificat (même si ces deux derniers types d’instruments représentent des droits incorporels), sauf aux fins de certains articles contenant des règles qui ne sont pas adaptées à ces types de biens (voir art. 2, al. c)).
39. To underline the distinction between a “bank account” and a “securities  account”, the Model Law defnes: (a) the former term as “an account maintained  by an authorized deposit-taking institution to which funds may be credited or debited” (see art. 2, subpara. (c)); (b) the latter term as “an account maintained by an  intermediary to whom securities may be credited or debited” (see art. 2, subpara. (ii), and para. 66 below);Ainsi, les « biens corporels » mentionnés dans la définition du terme « masse » (voir art. 2, al. x)) n’incluent pas les documents négociables car ceux-ci ne peuvent pas être intégrés à une masse dans la mesure où ils ne sont pas fongibles et ne peuvent par conséquent pas être mélangés avec d’autres documents au point d’en perdre leur identité distincte. Bien grevé 40.
and (c) the term “securities” in a manner that clearly  excludes funds (see art. 2, subpara. (hh), and para. 65 below). hTe term “bank  account” includes any type of bank account (e.g. current or checking and savings  account). hTe term does not include a right against a bank to the payment of funds  evidenced by a negotiable instrument drawn on that bank. hTe term “authorized  deposit-taking institution” is intended to be suifciently broad to include any institution authorized to receive deposits in any State.Tout bien meuble auquel s’applique la Loi type est un bien grevé dès lors qu’il fait l’objet d’une sûreté mobilière (voir art. 2, al. e)). Étant donné que les dispositions de la Loi type s’appliquent aussi aux transferts purs et simples de créances par convention, le terme « bien grevé » est défini de manière à englober les créances qui font l’objet d’un transfert pur et simple par convention.
Certiifcated non-intermediated securitiesBien incorporel 41.
40. hTe term “represented” in the defnition of the term “certifcated non-  intermediated securities” (see art. 2, subpara. (d)) is intended to be suifciently  broad to cover various equivalent terms that may be used in different jurisdictions  (e.g. “covered” or “embodied”). hTe term “certifcate” means only a tangible document that can be subject to physical possession. hTus, non-intermediated securities  represented solely by an electronic record fall within the defnition of uncertifcated  non-intermediated securities (see art. 2 subpara. (mm)).Le terme « bien incorporel » englobe les créances, les droits à l’exécution d’obligations autres que des créances, les instruments négociables ou documents négociables sous forme électronique, les droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire et les titres non intermédiés dématérialisés, ainsi que tout autre bien meuble qui n’est pas un bien corporel (voir art. 2, al. f)). La question de savoir si un instrument ou un document est négociable relève d’un autre droit.
Competing claimantBien meuble
41. hTe term “competing claimant” is principally used in the context of a potential  priority dispute between a security right and the rights of another person claiming  rights in the encumbered asset (see art. 2, subpara. (e)). hTe term includes another  creditor of the grantor that has a right in the asset (such as another secured creditor  or a judgment creditor that has taken the steps necessary under other law of the  enacting State to acquire a right in the asset), the grantor’s insolvency representative,  and a buyer or other transferee, as well as a lessee or licensee of the asset.42. L’État adoptant voudra peut-être veiller à ce que la définition du terme « bien meuble » englobe tous les biens qui, dans sa législation, sont considérés comme étant des biens non immeubles (voir art. 2, al. g)). Selon sa tradition juridique et la terminologie qu’il utilise, il voudra peut-être également envisager de substituer aux termes « bien meuble » et « immeuble » les concepts équivalents dans son droit (par exemple « bien personnel » et « bien-fonds »).
Consumer goodsBiens de consommation
42.43.
Unlike the defnition of the term “consumer goods” in the Secured Transactions Guide, the defnition of this term in the Model Law (see art. 2, subpara. (f))  includes the word “primarily” to clarify that the term: (a) includes goods primarily  used or intended to be used by the grantor for personal, family or household purposes and only incidentally as equipment or inventory;Contrairement à la définition du terme « biens de consommation » dans le Guide sur les opérations garanties, la définition de ce terme dans la Loi type (voir art. 2, al. h)) comprend le mot « principalement » pour préciser que celui-ci : a) englobe les biens qui sont utilisés ou destinés à être utilisés par le constituant principalement à des fins personnelles, familiales ou domestiques et seulement accessoirement à titre de matériel ou de stocks ;
and (b) excludes goods  primarily used or intended to be used by the grantor as equipment or inventory and  only incidentally as consumer goods.et b) exclut les biens qui sont utilisés ou destinés à être utilisés par le constituant principalement à titre de matériel ou de stocks et seulement accessoirement à titre de biens de consommation.
Accordingly, it is the primary use or the primary intended use of tangible assets by the grantor that determines whether they  will be classifed as consumer goods, equipment or inventory.Ainsi, c’est l’utilisation principale qu’en fait ou qu’envisage d’en faire le constituant qui détermine si des biens corporels seront considérés comme des biens de consommation, du matériel ou des stocks.
It should be noted  that the terms “consumer goods”, “equipment” and “inventory” are principally relevant to the articles on acquisition security rights (see paras. 46 and 50 below).Il convient de noter que les termes « biens de consommation », « matériel » et « stocks » sont surtout pertinents dans le contexte des articles relatifs aux sûretés en garantie du paiement d’acquisitions (voir par. 54 et 65 ci-dessous).
Control agreementCompte bancaire
43. hTe term “control agreement” refers to an agreement in writing between the  grantor, the secured creditor and the issuer (in the case of securities) or the deposit  taking institution (in the case of rights to payment of funds credited to a bank  account), according to which the issuer or the deposit-taking institution agrees to  follow the instructions of the secured creditor without the further consent of the  grantor (see art. 2, subpara. (g)).44. Pour souligner la distinction entre un « compte bancaire » et un « compte de titres », la Loi type définit : a) le premier terme comme « le compte tenu par un établissement de dépôt agréé sur lequel des fonds peuvent être crédités ou duquel des fonds peuvent être débités » (voir art. 2, al. i)) ; b) le second comme « un compte tenu par un intermédiaire sur lequel des titres peuvent être crédités ou duquel des titres peuvent être débités » (voir art. 2, al. j), et par. 45 ci-après) ;
A control agreement can achieve two purposes: (a) to render a security right effective against third parties (see arts. 25 and 27,  and paras. 136 and 140 below); and (b) to establish the priority of the secured  creditor that has entered into the control agreement (see arts. 47 and 51, and  paras. 352 and 362 below).et c) le terme « titre » de manière à exclure clairement les fonds (voir art. 2, al. kk), et par. 68 ci-après). Le terme « compte bancaire » englobe tout type de compte bancaire (compte courant ou compte chèque et compte d’épargne). Il n’inclut pas le droit au paiement de fonds constaté dans un instrument négociable tiré sur une banque.
In addition, a control agreement can help ensure the  cooperation of the deposit-taking institution or the issuer of securities if the secured  creditor needs to enforce its security right.Le terme « établissement de dépôt agréé » est censé être assez large pour englober tout établissement autorisé à recevoir des dépôts dans un État. Compte de titres 45.
Although the defnition refers to an  agreement in writing, it does not refer to a “signed writing” unlike the defnition  of this term in the Secured Transactions Guide. hTis difference does not relfect a  policy change but rather a decision that the matter should be letf to the authentication requirements for agreements of other law of the enacting State.La définition du terme « compte de titres » qui figure dans la Loi type s’inspire de l’alinéa c) de l’article premier de la Convention d’UNIDROIT sur les titres (voir art. 2, al. j)). Elle désigne un compte qui est tenu par un intermédiaire spécialisé et sur lequel des titres peuvent être crédités ou duquel des titres peuvent être débités.
DefaultConstituant
44.46.
In deference to party autonomy, the term “default” is defned to mean the  debtor’s failure to pay or otherwise perform the secured obligation and any other  event that constitutes default under the agreement between the grantor and the  secured creditor (see art. 2, subpara. (j)).La définition de ce terme montre clairement que le constituant d’une sûreté réelle mobilière peut être le débiteur de l’obligation garantie ou une autre personne (par exemple, une société mère qui constitue une sûreté sur ses biens pour garantir les obligations de sa filiale, ou vice versa ;
What exactly constitutes failure to pay or  otherwise perform the secured obligation (e.g. a day’s or a month’s delay in payment)  is a matter for the agreement between the parties and the law applicable to that  agreement. Encumbered asset 45.voir art. 2, al. l) i)). L’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert d’un bien grevé qui acquiert le bien soumis à une sûreté est également traité en tant que constituant, afin que les dispositions de la Loi type restent applicables même lorsque le constituant a disposé du bien grevé (voir art. 2, al. l) ii)).
Any movable asset to which the Model Law applies is an encumbered asset  once it is made the subject of a security right (see art. 2, subpara. (k)).Comme les dispositions de la Loi type s’appliquent aussi aux transferts purs et simples de créances par convention, le terme « constituant » englobe l’auteur d’un tel transfert (voir art. 2, al. l) iii)).
As the  provisions of the Model Law also apply to outright transfers of receivables by agreement, the term is defned to also include a receivable that is the subject of an  outright transfer by agreement. Equipment 46.Convention constitutive de sûreté 47. Le terme « convention constitutive de sûreté » désigne l’accord qui prévoit la constitution d’une sûreté réelle mobilière (voir art. 2, al. n)).
Unlike the defnition of the term “equipment” in the Secured Transactions  Guide, the defnition of that term in the Model Law includes the word “primarily”  to clarify that it: (a) includes goods used or intended to be used by a person primarily as equipment and only incidentally as consumer goods or inventory;Conformément à l’approche fonctionnelle, intégrée et globale en matière de sûretés mobilières adoptée par la Loi type (voir par. 17 ci-dessus), un accord est une convention constitutive de sûreté s’il prévoit la constitution d’un droit réel sur un bien meuble pour garantir le paiement ou une autre forme d’exécution d’une obligation, même si les parties ne qualifient pas ce droit réel de sûreté mobilière.
and (b) excludes goods used or intended to be used by a person primarily as consumer  goods or inventory and only incidentally as equipment (see art. 2, subparas. (f), (l) and (q), as well as para. 42 above and para. 50 below).Par conséquent, l’accord portant sur une vente avec réserve de propriété est considéré comme une convention constitutive de sûreté car il prévoit la constitution d’un droit réel qui garantit l’obligation de l’acheteur de payer le prix d’achat.
As the classifcation  depends on the primary use or primary intended use of the asset, the same asset  may, at different times, constitute equipment, consumer goods or inventory. For  example, an automobile dealer may acquire a vehicle for personal use (consumer  goods), then start using it in its business to provide a shuttle service for its customers (equipment) and then decide to offer it for sale as part of its stock of used  vehicles (inventory), It is the use to which the asset is primarily put by the grantor  at the time the security right is created that generally determines its classifcation  for the purposes of the Model Law.De même, d’autres types d’opérations qui se fondent sur la propriété du créancier pour garantir une obligation sont également des conventions constitutives de sûreté, comme un crédit-bail ou la vente par un débiteur à son créancier d’un bien sous réserve du droit du débiteur d’en récupérer la propriété dès lors qu’il s’est acquitté de sa dette. Comme les dispositions de la Loi type s’appliquent aussi aux transferts purs et simples de créances par convention, le terme « convention constitutive de sûreté » englobe l’accord relatif à un transfert de ce type. Créance
Grantor48.
47. hTe defnition of the term “grantor” makes clear that a grantor of a security  right may be the debtor of the secured obligation or another person (e.g. a parent  company that creates a security right in its assets to secure the obligations of its  subsidiary, or vice versa;Le terme « créance » désigne un droit contractuel ou non contractuel au paiement d’espèces (par exemple le droit du vendeur d’un bien au paiement du prix d’achat, le droit du prêteur au remboursement du prêt ou le droit d’une personne lésée par la faute d’une autre personne à lui réclamer des dommages-intérêts ;
see art. 2, subpara. (o) (i)).voir art. 2, al. p)).
A buyer or other transferee  of an encumbered asset that acquires the asset subject to a security right is also  treated as a grantor to ensure that the provisions of the Model Law remain applicable even though the grantor has disposed of the encumbered asset (see art. 2,  subpara. (o) (ii)).Toutefois, ce terme n’englobe pas le droit à paiement constaté dans un instrument négociable, le droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire ni le droit à paiement découlant d’un titre non intermédié, car ces droits sont traités comme des types de biens distincts qui sont soumis à des règles particulières différentes dans la Loi type. Créancier garanti 49.
As the provisions of the Model Law also apply to outright transfers of receivables by agreement, the term “grantor” also includes a transferor under  an outright transfer of receivables by agreement (see art. 2, subpara. (o) (iii)).Le terme « créancier garanti » désigne le titulaire d’une sûreté mobilière (art. 2, al. q)). Comme les dispositions de la Loi type s’appliquent aussi aux transferts purs et simples de créances par convention, ce terme englobe le bénéficiaire d’un tel transfert (par exemple le facteur dans un contrat d’affacturage).
Insolvency representativeDéfaillance 50.
48. hTe term “insolvency representative” is used in the defnition of the term  “competing claimant” in article 2, subparagraph (e) (see para. 41 above), and the term “insolvency proceedings” is referred to in articles 2, subparagraph (e) (iii), 35  and 94 (see para. 41 above, and paras. 312 and 500 below).Par respect du principe d’autonomie des parties, le terme « défaillance » est défini de manière à désigner le fait, pour le débiteur, de ne pas payer ou s’acquitter d’une autre manière de l’obligation garantie, et tout autre événement qui constitue une défaillance aux termes de l’accord liant le constituant et le créancier garanti (voir art. 2, al. u)).
In view of their limited  relevance, these (and other insolvency-related terms, such as the term “insolvency  estate”) are not defned in the Model Law.Quant à savoir ce qui constitue précisément un défaut de paiement ou d’une autre forme d’exécution de l’obligation garantie (par exemple un retard d’un jour ou d’un mois pour un paiement), il s’agit là d’un point relevant de l’accord entre les parties et de la loi applicable à l’accord en question. Écrit
However, they are defned in the Secured  Transactions Guide (see Introduction, para. 20) and the UNCITARL Legislative  Guide on Insolvency Law (the “Insolvency Guide”; see Introduction, para. 12). In  particular, the term “insolvency representative” is defned in a suifciently broad  manner to include any person responsible for administering insolvency proceedings or supervising the debtor and the debtor’s affairs (see Insolvency Guide, part  two, chap. III, paras. 11-18 and 35).51. La définition du terme « écrit » vise à assurer que, partout où ce terme apparaît dans la Loi type (voir art. 2, al. a) et b), art. 6-3, art. 63, par. 2 et 9, art. 65, par. 1 et 2, art. 77-2 a), art. 78-4 b), art. 80, par. 1, 2 b), 4 et 6 de la Loi type, ainsi que art. 2, par. 1 à 3, et art. 20-5 des Dispositions types sur le registre), il englobe les communications électroniques (voir art. 2, al. v)). Elle se fonde sur la recommandation 11 du Guide sur les opérations garanties, qui s’inspire elle-même du paragraphe 2 de l’article 9 de la Convention des Nations Unies sur l’utilisation de communications électroniques dans les contrats internationaux (la « Convention sur les communications électroniques »).
Intangible asset 49. hTe term “intangible asset” includes receivables, rights to the performance of  obligations other than receivables, negotiable instruments or negotiable document  in electronic form, rights to payment of funds credited to a bank account and  uncertifcated non-intermediated securities, as well as any other movable asset that  is not a tangible asset (see art. 2, subpara. (p)). Whether an instrument or document is negotiable is a matter for other law.Toutefois, la Loi type ne comporte pas de disposition sur l’équivalent électronique de la signature qui se fonderait sur la recommandation 12 du Guide sur les opérations garanties, elle-même inspirée du paragraphe 3 de l’article 9 de la Convention sur les communications électroniques. Aux fins des articles de la Loi type qui font mention de la signature (voir art. 6-1 et art. 65, par. 1 et 2), les États adoptants voudront peut-être envisager d’inclure, dans leur texte incorporant la Loi type, un article dans le sens de la recommandation 12 du Guide sur les opérations garanties. Espèces
Inventory52.
50. hTe term “inventory” refers to tangible assets held by the grantor for sale or  lease in the ordinary course of the grantor’s business (art. 2, subpara. (q)). hTus,  it is the purpose for which tangible assets are held by the grantor that determines  whether they constitute inventory, consumer goods or equipment (see paras. 42  and 46 above). hTe term “work in process” includes “semi-processed materials”.Le terme « espèces » désigne toute monnaie fiduciaire ayant cours légal dans l’État adoptant ou dans un autre État (voir art. 2, al. w)). Il n’englobe pas les monnaies dématérialisées (par exemple monnaies virtuelles) car, dans le contexte de la Loi type, le terme « espèces » est censé désigner des billets et pièces physiques (voir art. 2, al. c), et par. 39 ci-avant). Les droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire et les instruments négociables constituent des concepts distincts dans la Loi type (voir art. 2, al. i) et c)) et ne sont pas non plus couverts par le terme « espèces ».
Mass and productMasse et produit fini
51. hTe Model Law distinguishes between a “mass” and a “product” (see art. 2,  subpara. (s)).53. La Loi type établit une distinction entre une « masse » et un « produit fini » (voir art. 2, al. x)).
A “mass” arises when two or more tangible assets of the same kind  are commingled in such a way that they lose their separate identity.On parle de « masse » lorsque deux biens corporels ou plus du même type sont physiquement mélangés au point d’en perdre leur identité distincte.
For example,  a quantity of oil from one source is pumped into a storage tanker that already  contains oil from another source, or a quantity of wheat from one source is put  into a grain silo that already contains wheat from another source.Par exemple, une quantité de pétrole provenant d’une source donnée est injectée dans une cuve de stockage qui contient déjà du pétrole d’une autre origine, ou alors une quantité de blé provenant d’une source donnée est versée dans un silo à grains contenant déjà du blé d’une autre provenance.
In contrast, a  “product” is manufactured when a tangible asset is physically transformed so that  it loses its separate identity, or when tangible assets are physically combined so  that they lose their separate identities, through a production or manufacturing process;Par opposition, on parle de « produit fini » lorsqu’un bien corporel est physiquement transformé au point d’en perdre son identité distincte, ou lorsque des biens corporels sont physiquement mélangés au point d’en perdre leur identité distincte, dans le cadre d’un processus de production ou de fabrication ;
for example, gold is fashioned into a ring, or lfour and yeast are combined and baked to make bread. hTe distinction is relevant to articles 11 and 33 (see  paras. 103-106 and 299-302 below).on peut donner comme exemples l’utilisation d’or pour faire une bague, ou d’un mélange de farine et de levure pour faire du pain. Cette distinction a son importance pour les articles 11 et 33 (voir par. 103 à 106 et 299 à 302 ci-après).
MoneyMatériel
52. hTe term “money” is defned to mean currency authorized as legal tender by  the enacting State or any other State (see art. 2, subpara. (t)). It does not include  intangible money (e.g. virtual currency), as in the context of the Model Law the  term “money” is intended to be physical notes and coins (see art. 2, subpara. (ll),  and para. 69 below).54. Contrairement à la définition du terme « matériel » donnée dans le Guide sur les opérations garanties, la définition de ce terme dans la Loi type comprend le mot « principalement », pour préciser que celui-ci : a) englobe les biens qu’une personne utilise ou a l’intention d’utiliser principalement à titre de matériel et seulement accessoirement à titre de biens de consommation ou de stocks ;
Rights to payment of funds credited to a bank account and  negotiable instruments are distinct concepts in the Model Law (see art. 2, subparas. (c) and (ll)). hTey too are not included in the term “money”. Movable assetet b) exclut les biens qu’une personne utilise ou a l’intention d’utiliser principalement à titre de biens de consommation ou de stocks et seulement accessoirement à titre de matériel (voir art. 2, al. h), y) et hh), par. 43 ci-avant et par. 65 ci-après).
53. hTe enacting State may wish to ensure that the defnition of the term “movable asset” captures all assets that its law considers to be property other than  immovable property (see art. 2, subpara. (u)).Étant donné que c’est l’utilisation principale, effective ou envisagée, du bien qui détermine à quelle catégorie il appartient, un même bien peut, à des moments différents, constituer du matériel, des biens de consommation ou des stocks.
Depending on its legal tradition and  terminology, the enacting State may also wish to consider replacing the terms  “movable asset” and “immovable property” with the equivalent concepts in its law  (e.g. “personal property” and “land”). Non-intermediated securitiesAinsi, un concessionnaire automobile peut acheter un véhicule à usage personnel (bien de consommation), commencer ensuite à l’utiliser à titre professionnel pour proposer un service de navette à ses clients (matériel), puis décider de le proposer à la vente avec ses autres véhicules usagés (stock).
54. hTe term “non-intermediated securities” refers to securities other than securities credited to a securities account and rights in securities resulting from the credit  of securities to a securities account (see art. 2, subpara. (w);C’est l’utilisation à laquelle le bien est principalement destiné par le constituant au moment de la constitution de la sûreté qui détermine, de manière générale, sa catégorisation aux fins de la Loi type.
for the defnition of  the term “securities, see art. 2, subpara. (hh), and para. 65 below;Notification d’une sûreté réelle mobilière grevant une créance
for the defnition  of the term “securities account”, see art. 2, subpara. (ii), and para. 66 below). hTe  defnition is adapted from the defnition of the term “intermediated securities” in  the Unidroit Securities Convention (see art. 1, subpara. (b)). It refers to “rights in  securities”, in contrast to the Unidroit Securities Convention, which refers to “rights  or interests in securities”. hTis approach is followed for reasons of consistency with  the terminology of the Model Law in which the term “right” is a broad term that  covers any right or interest. It should be noted that, if securities are held by an  intermediary directly with the issuer (e.g. the intermediary is registered in the  books of the issuer as the holder of the securities), these securities are not intermediated in the hands of that intermediary, even though equivalent securities credited by that intermediary to a securities account in the name of a customer are  intermediated securities in the hands of the customer.55. La définition du terme « notification d’une sûreté réelle mobilière grevant une créance » (voir art. 2, al. z)) se fonde sur celle du terme « notification de la cession » dans le Guide sur les opérations garanties (voir Introduction, par. 20 et recommandation 118), qui s’inspire elle-même de la définition de ce terme dans la Convention sur la cession (voir art. 5, al. d)). L’exigence selon laquelle la notification doit identifier la créance grevée et le créancier garanti, que l’on retrouve dans la définition de ce terme donnée dans la Convention sur la cession, est mentionnée au paragraphe 1 de l’article 62 (voir par. 396 ci-après), car il s’agit d’une règle de fond sur la prise d’effet de la notification d’une sûreté, question traitée dans cet article.
Notiifcation of a security right in a receivableObligation garantie 56.
55. hTe defnition of the term “notifcation of a security right in a receivable”  (see art. 2, subpara. (y)) is based on the defnition of the term “notifcation of the  assignment” in the Secured Transactions Guide (see Introduction, para. 20, and  rec. 118), which in turn is based on the defnition of that term in the Assignment  Convention (see art. 5, subpara. (d)). hTe requirement for the notifcation to identify the encumbered receivable and the secured creditor in the defnition of that  term in the Assignment Convention is relfected in article 62, paragraph 1 (see  para. 396 below), as it states a substantive rule on the effectiveness of a notifcation  of a security right, a matter that is addressed in that article.Le terme « obligation garantie » désigne toute obligation garantie par une sûreté mobilière, y compris les obligations nées de l’octroi d’un crédit par un prêteur, un vendeur réservataire ou un crédit-bailleur (voir art. 2, al. aa)). Il englobe les obligations monétaires et non monétaires, les obligations déjà contractées au moment de l’octroi du crédit et les obligations contractées ultérieurement, si la convention constitutive de sûreté en dispose ainsi. Toutefois, comme il n’y a pas d’obligation garantie dans le cadre du transfert pur et simple de créances, les dispositions qui mentionnent une « obligation garantie » ne s’appliquent pas à un tel transfert.
PossessionPossession 57. La définition du terme « possession » (voir art. 2, al. bb)) se fonde sur celle qu’en donne le Guide sur les opérations garanties.
56. hTe defnition of the term “possession” (see art. 2, subpara. (z)) is based on  the defnition of that term in the Secured Transactions Guide. hTe term “possession” applies only to tangible assets, and not to intangible assets, such as negotiable  instruments and negotiable documents in electronic form (see art. 2, subpara. (p),  and para. 49 above). hTus, the provisions of the Model Law that refer specifcally  to possession of tangible assets do not apply to negotiable instruments and negotiable documents in electronic form. hTe general provisions of the Model Law that  apply to intangible assets apply to negotiable instruments and negotiable documents in electronic form, as they are movable assets in the sense of articles  1,  paragraph 1 and 2, subparagraph (u) (see paras. 23 and 53 above).Le terme « possession » s’applique uniquement aux biens corporels, et non incorporels comme les instruments et les documents négociables sous forme électronique (voir art. 2, al. f), et par. 41 ci-avant). Par conséquent, les dispositions de la Loi type qui renvoient expressément à la possession de biens corporels ne s’appliquent pas aux instruments ni aux documents négociables sous forme électronique. Les dispositions générales de la Loi type relatives aux biens incorporels s’appliquent aux instruments et aux documents négociables sous forme électronique, car il s’agit de biens meubles au sens de l’article 1-1 et de l’article 2, alinéa g) (voir par. 23 et 42 ci-avant).
States that wish  to enact both the Model Law and the UNCITARL Model Law on Electronic Transferable Records should consider their relationship.Les États qui souhaitent adopter tant la Loi type que la Loi type de la CNUDCI sur les documents transférables électroniques devraient examiner la relation entre les deux textes.
57. hTe words “directly or indirectly” in recommendation 28 of the Secured  Transactions Guide were not included in this defnition or article 16 which is based  on that recommendation, because the defnition of the term “possession” is suifciently broad to cover situations in which a person is in possession of a tangible  asset on behalf of another person.58. Les mots « directement ou indirectement », qui apparaissent dans la recommandation 28 du Guide sur les opérations garanties, n’ont été repris ni dans la présente définition ni à l’article 16, qui s’inspire de cette recommandation, car la définition du terme « possession » est suffisamment large pour s’appliquer à une personne qui détient un bien corporel pour le compte d’autrui.
PriorityPriorité
58. hTe defnition of the term “priority” (see art. 2, subpara. (aa)) is based on  the defnition of that term in the Secured Transactions Guide, which is in turn  partly based on the defnition of that term in the Assignment Convention (see  art. 5, subpara. (g)).59. La définition du terme « priorité » (voir art. 2, al. cc)) se fonde sur celle qu’en donne le Guide sur les opérations garanties, qui s’inspire elle-même en partie de la définition de ce terme dans la Convention sur la cession (voir art. 5, al. g)).
Like the defnition in the Secured Transactions Guide, this  defnition does not include in the concept of “priority” the steps required to establish third-party effectiveness, as third-party effectiveness and priority are the subject of separate rules in the Model Law.Tout comme celle du Guide sur les opérations garanties, cette définition n’inclut pas, dans le concept de « priorité », les mesures requises pour établir l’opposabilité, car l’opposabilité et la priorité font l’objet de règles distinctes dans la Loi type.
Like the defnition in the Assignment Convention and unlike the defnition in the Secured Transactions Guide, however, this  defnition defnes the term “priority” to mean the right of a person in preference  to the right of another person.Tout comme la Convention sur la cession, mais contrairement au Guide sur les opérations garanties, toutefois, la Loi type définit la « priorité » comme désignant la préférence donnée au droit d’une personne sur celui d’une autre personne.
ProceedsProduit
59. hTe term “proceeds” in the Model Law (see art. 2, subpara. (bb)) has the  same meaning as in the Secured Transactions Guide.60. Le terme « produit » (voir art. 2, al. dd)) a la même signification dans la Loi type que dans le Guide sur les opérations garanties.
It covers: (a) proceeds of the  sale or other disposition, lease or licence of an encumbered asset (broadly understood);Il couvre : a) le produit de la vente ou d’un autre acte de disposition, de la location ou de la mise sous licence du bien grevé (au sens large) ;
(b) proceeds of proceeds (e.g. if receivables are generated by the sale of  encumbered inventory and those proceeds are deposited to a bank account, the  right to payment of those funds constitutes proceeds of proceeds);b) le produit du produit (par exemple, si des créances naissent de la vente de stocks grevés et que ce produit est déposé sur un compte bancaire, le droit au paiement de ces fonds constitue le produit du produit) ;
and (c) natural  fruits (e.g. the calves of encumbered cows) or civil fruits (e.g. rental payments  derived from the lease of encumbered assets). hTe terms “revenues”, “dividends”  and “distributions”, which were included in the defnition of this term in the  Secured Transactions Guide, have been deleted on the understanding that they are  covered by the term “civil fruits”.et c) les fruits naturels (par exemple les veaux d’une vache grevée) ou civils (par exemple les loyers découlant de la location de biens grevés). Les termes « revenus » et « dividendes », qui figurent dans la définition de ce terme dans le Guide sur les opérations garanties, ont été supprimés, étant entendu qu’ils sont couverts par le terme « fruits civils ».
It should also be noted that the secured creditor’s  right in proceeds is limited by various provisions of the Model Law.On notera également que diverses dispositions de la Loi type limitent les droits du créancier garanti sur le produit.
For example,  under article 10, paragraph 1 (see para. 97 below), the security right extends only  to identifable proceeds (see also art. 19, para. 2, and para. 128 below).Par exemple, conformément à l’article 10-1 (voir par. 97 ci-après), la sûreté s’étend uniquement au produit identifiable (voir aussi art. 19-2, et par. 128 ci-après). 61.
60. hTe term is not limited to proceeds received by the original grantor but  includes proceeds received by a transferee of an encumbered asset when that transferee is treated as a grantor because it acquired the encumbered asset subject to  the security right.Ce terme ne se limite pas au produit reçu par le constituant initial mais englobe le produit reçu par le bénéficiaire du transfert d’un bien grevé lorsqu’il est traité en tant que constituant parce qu’il a acquis le bien grevé soumis à la sûreté.
For example, where A creates a security right in its assets in  favour ofXand then transfers the assets toBwho acquires its rights in the assets  subject to X’s security right andBsubsequently sells the assets toCfor a price of  €1,000 payable at a future date, the receivable arising from the sale byBto C  constitutes proceeds covered by X’s security right. hTe reason for this approach is  that, otherwise, a transferee of an encumbered asset that acquired the asset subject  to the security right (in the example, B) could sell the asset further (in the example,  to C) and retain the proceeds free of the security right. hTe problem this approach  may pose for remote transferees who are likely to search the registry under the  name of their immediate transferor and who will therefore not fnd a registered  notice relating to a security right created by the grantor is addressed in art. 26 of  the Model Registry Provisions.Par exemple, lorsque A constitue une sûreté sur ses biens en faveur de X puis transfère lesdits biens à B qui acquiert ses droits soumis à la sûreté de X et qui, par la suite, vend les biens à C pour la somme de 1 000 euros payable à une date ultérieure, la créance naissant de la vente par B à C constitue un produit couvert par la sûreté de X. En effet, s’il en allait autrement, le bénéficiaire du transfert d’un bien grevé acquérant ce bien soumis à une sûreté (dans l’exemple, ce serait B) pourrait le revendre (dans l’exemple, il le revendrait à C) et garder le produit libre de la sûreté. Le problème que cette approche peut poser au bénéficiaire d’un transfert ultérieur, qui fera probablement une recherche dans le registre d’après le nom de l’auteur direct du transfert en sa faveur et ne trouvera par conséquent pas l’avis inscrit concernant une sûreté créée par le constituant, est traité à l’article 26 des Dispositions types sur le registre.
61.62.
It should be noted that proceeds may arise as a result of an action taken by  a person other than the grantor or a transferee.Il convient de noter qu’un produit peut naître à la suite d’un acte accompli par une personne autre que le constituant ou le bénéficiaire d’un transfert.
For example, if funds in a bank  account are transferred to another bank account at the instigation of the deposittaking institution, the funds in the second bank account constitutes “proceeds”.Ainsi, si des fonds sont transférés d’un compte bancaire à un autre à l’instigation de l’établissement de dépôt, les fonds crédités sur le deuxième compte constitueront un « produit ».
ReceivableRéclamant concurrent
62. hTe term “receivable” means a contractual or non-contractual right to payment of money (e.g. the right of a seller of an asset to payment of the purchase  price, the right of a lender to payment of the loan or the right of a person who  suffers harm due to the fault of another person to claim payment of damages from  that person; see art. 2, subpara. (dd)). However, the term does not include a right  to payment evidenced by a negotiable instrument, a right to payment of funds  credited to a bank account or a right to payment under a non-intermediated security, as these rights are treated as distinct types of asset that are subject to different  asset-specifc rules of the Model Law.63. Le terme « réclamant concurrent » s’utilise principalement dans le cadre d’un éventuel litige au sujet de la priorité entre, d’une part, une sûreté mobilière et, d’autre part, les droits d’une autre personne qui a des droits sur le bien grevé (voir art. 2, al. ff)). Il englobe un autre créancier du constituant qui a un droit sur le bien (par exemple un autre créancier garanti ou un créancier judiciaire qui a pris les mesures requises par une autre loi de l’État adoptant pour acquérir un droit sur le bien), le représentant de l’insolvabilité du constituant et un acheteur ou bénéficiaire d’une autre forme de transfert, ainsi qu’un preneur à bail ou preneur de licence du bien.
Secured creditorReprésentant de l’insolvabilité
63. hTe term “secured creditor” refers to a person that has a security right (art. 2,  subpara. (ff)). As the provisions of the Model Law also apply to outright transfers  of receivables by agreement, the term also includes a transferee of a receivable in  an outright transfer by agreement (e.g. a factor in a factoring contract). Secured obligation64. Le terme « représentant de l’insolvabilité » apparaît dans la définition du terme « réclamant concurrent », à l’article 2, alinéa ff) (voir par. 63 ci-avant) et le terme « procédure d’insolvabilité » est mentionné dans les articles 2, alinéa ff) iii), 35 et 94 (voir par. 63 ci-avant, et par. 312 et 500 ci-après). Ces termes (ainsi que d’autres termes liés à l’insolvabilité, comme le terme « masse de l’insolvabilité ») étant peu pertinents, ils ne sont pas définis dans la Loi type.
64. hTe term “secured obligation” includes any obligation secured by a security  right, including obligations arising from credit extended by a lender, a retentionof-title seller or a fnancial lessor (see art. 2, subpara. (gg)).Ils le sont toutefois dans le Guide sur les opérations garanties (voir Introduction, par. 20) et dans le Guide législatif de la CNUDCI sur le droit de l’insolvabilité (le « Guide sur l’insolvabilité » ; voir Introduction, par. 12).
It covers both monetary  and non-monetary obligations, obligations already incurred at the time of the  extension of the credit and obligations incurred thereatfer, if the security agreement  so provides.Le terme « représentant de l’insolvabilité » en particulier est défini de manière suffisamment large pour englober toute personne chargée d’administrer la procédure d’insolvabilité ou de superviser le débiteur et les affaires de celui-ci (voir Guide sur l’insolvabilité, deuxième partie, chap. III, par. 11 à 18 et 35).
However, as there is no secured obligation in an outright transfer of  a receivable, the provisions that refer to a “secured obligation” do not apply to an  outright transfer of a receivable.Stocks 65. Le terme « stocks » désigne des biens corporels que le constituant détient en vue de les vendre ou de les louer dans le cours normal de ses affaires (art. 2, al. hh)).
Securities 65. hTe defnition of the term “securities” in the Model Law is narrower than the  defnition of the term in article 1, subparagraph (a), of the Unidroit Securities  Convention (see art. 2, subpara. (hh)).Ainsi, c’est la finalité qui détermine si des biens corporels détenus par le constituant constituent des stocks, des biens de consommation ou du matériel (voir par. 43 et 54 ci-dessus). Le terme « produits en cours de fabrication » inclut les produits semi-finis. Sûreté réelle mobilière
While a broad defnition is appropriate for  the purposes of that Convention, a broad defnition for the purposes of the Model  Law could result in overlap with movable assets in the form of money, receivables,  negotiable instruments or other generic intangible assets for which the Model Law  sometimes provides different asset-specifc rules to the rules applicable to nonintermediated securities.66. Le terme « sûreté réelle mobilière » désigne un droit réel constitué par convention pour garantir le paiement ou une autre forme d’exécution d’une obligation (voir art. 2, al. ii)). Conformément à l’approche fonctionnelle, intégrée et globale adoptée dans la Loi type (voir par. 17 et 47 ci-dessus), le fait que les parties qualifient ou non ce droit de sûreté n’a aucune importance, pas plus que le fait qu’elles aient ou non utilisé des termes qui renvoient aux sûretés.
In any case, an enacting State will need to coordinate the defnition of the term “securities” in its secured transactions law with the defnition  of the term in its law governing the transfer of securities. hTe defnition of the term  “securities” may also differ from the defnition of the term as it is used in laws that  regulate trading in securities, as the policies that inform the meaning of the term  “securities” in that context may be different from the policies of the Model Law  (e.g. the policy underlying the defnition of that term in those other laws is not to  regulate creation of security rights in individual securities but rather to protect the  integrity of the enacting State’s capital markets). Securities accountPar conséquent, ce terme englobe le droit de propriété d’un acheteur/créancier dans le cadre de la vente d’un bien par un constituant/vendeur à des fins de garantie. Il englobe aussi le droit de propriété d’un vendeur dans le cadre d’une vente assortie d’une réserve de propriété visant à garantir le prix, et le droit de propriété du bailleur dans le cadre d’un crédit-bail. Comme les dispositions de la Loi type s’appliquent aussi aux transferts purs et simples de créances par convention, le terme « sûreté réelle mobilière » englobe le droit du bénéficiaire d’un tel transfert.
66. hTe defnition of the term “securities account” in the Model Law is derived  from article 1, subparagraph (c), of the Unidroit Securities Convention (see art. 2,  subpara. (ii)). It refers to an account, which is maintained with a securities intermediary and to which securities may be credited or debited. Security agreementSûreté réelle mobilière en garantie du paiement d’une acquisition 67. Une sûreté en garantie du paiement d’une acquisition peut uniquement être constituée sur les types de biens suivants : a) un bien corporel (autre qu’un bien corporel incorporant un bien incorporel, comme un instrument négociable ;
67. hTe term “security agreement” is defned as an agreement that provides for  the creation of a security right (see art. 2, subpara.(jj)).voir art. 2, al. jj) et c), et par. 39 ci-avant) ; b) une propriété intellectuelle ;
In line with the functional,  integrated and comprehensive approach to secured transactions adopted by the  Model Law (see para. 17 above), an agreement is a security agreement if it provides  for the creation of a property right in a movable asset to secure the payment or  other performance of an obligation, even if the parties do not refer to that property  right as a security right. hTus, a retention-of-title sales agreement treated as a security agreement as it provides for the creation of a property right that secures the  buyer’s obligation to pay the purchase price. Similarly, other types of transaction  that rely on the creditor’s ownership to secure an obligation are also security agreements, such as a fnancial lease or a sale by a debtor to its creditor of an asset  subject to the right of the debtor to redeem ownership on payment of the debt  owing.et c) les droits du preneur au titre d’une licence de propriété intellectuelle. Pour qu’une sûreté soit qualifiée de sûreté en garantie du paiement d’une acquisition, elle doit garantir l’obligation de rembourser la fraction non payée du prix d’achat du bien grevé au vendeur, ou de payer le crédit accordé par une autre personne pour permettre au constituant d’acquérir des droits sur le bien, pour autant que le crédit soit effectivement utilisé à cette fin. Lorsqu’elle garantit des obligations supplémentaires, une sûreté est uniquement considérée comme une sûreté en garantie du paiement de l’acquisition en ce qui concerne le crédit accordé pour permettre au constituant d’acquérir le bien, et est considérée comme une sûreté non liée à l’acquisition en ce qui concerne ces obligations supplémentaires.
As the provisions of the Model Law also apply to outright transfers of  receivables by agreement, the term “security agreement” also includes an agreement  for the outright transfer of receivables.Cette distinction est importante en raison de la priorité spéciale qui est accordée aux sûretés en garantie du paiement d’acquisitions lorsque les conditions prévues sont satisfaites (voir art. 37 à 42, et par. 317 à 348 ci-après).
Security rightTitre 68.
68. hTe term “security right” is defned as a property right that is created by  agreement to secure payment or other performance of an obligation (see art. 2,  subpara. (kk)).La définition du terme « titre » est plus restrictive dans la Loi type qu’à l’alinéa a) de l’article premier de la Convention d’UNIDROIT sur les titres (voir art. 2, al. kk)).
In line with the functional, integrated and comprehensive approach  adopted in the Model Law (see paras. 17 and 67 above), it is irrelevant whether the parties have denominated the right as a security right or whether they have  used wording that refers to a security right. hTus, the term encompasses the ownership right of a buyer/creditor under a sale of an asset by a grantor/seller for security  purposes.S’il est vrai qu’une définition large convient à l’objet de cette convention, dans la Loi type, une telle définition risquerait de se recouper avec les biens meubles prenant la forme d’espèces, de créances, d’instruments négociables et d’autres biens incorporels génériques pour lesquels la Loi type prévoit parfois des règles particulières différentes de celles qui s’appliquent aux titres non intermédiés.
It also encompasses the ownership right of a seller under a sale subject  to a retention-of-title to secure the price and the ownership right of a lessor under  a fnancial lease.En tout état de cause, un État adoptant devra coordonner la définition du terme « titre » dans sa loi sur les sûretés mobilières avec la définition de ce terme dans sa loi régissant le transfert de titres.
As the provisions of the Model Law also apply to outright transfers  of receivables by agreement, the term “security right” also includes the right of the  transferee under an outright transfer of a receivable by agreement. Tangible asset 69. hTe term “tangible asset” in the Model Law includes money, negotiable instruments, negotiable documents in paper form and certifcated non-intermediated  securities (even though the latter two instruments embody intangible rights), except  for the purposes of certain articles that contain rules that are not appropriate for  these types of asset (see art. 2, subpara. (ll)).La définition du terme « titre » peut également différer de celle donnée dans des lois qui régissent le négoce de titres, car les principes qui sous-tendent la signification du terme « titres » dans ce contexte peuvent différer de ceux qui sous-tendent la Loi type (par exemple le principe sous-tendant la définition de ce terme dans ces autres lois est de préserver l’intégrité des marchés des capitaux de l’État adoptant, et non de réglementer la constitution de sûretés mobilières sur des titres individuels). Titres non intermédiés 69.
For example, the term “tangible asset”  in the defnition of the term “mass” (see art. 2, subpara. (s)) does not include  negotiable documents because negotiable documents cannot be part of a mass as  they are not fungible and therefore cannot be commingled with other documents in  a manner that causes them to lose their separate identity. WritingLe terme « titres non intermédiés » désigne des titres autres que ceux qui sont portés au crédit d’un compte de titres et les droits sur des titres qui résultent du crédit de titres sur un compte de titres (voir art. 2, al. ll) ; pour la définition du terme « titre », voir art. 2, al. kk), et par. 68 ci-avant ; pour la définition du terme « compte de titres », voir art. 2, al. j), et par. 45 ci-avant).
70. hTe defnition of the term “writing” is intended to ensure that where that  term is referred to in the Model Law (see art. 2, subparas. (g) and (x), art. 6,  para. 3, art. 63, paras. 2 and 9, art. 65, paras. 1 and 2, art. 77, para. 2 (a), art. 78,  para. 4 (b) and art. 80, paras. 1, 2 (b), 4 and 6, of the Model Law, as well as art. 2,  paras. 1-3, and art. 20, para. 5, of the Model Registry Provisions), this reference  will include electronic communications (see art. 2, subpara. (nn)). hTe defnition  is based on recommendation 11 of the Secured Transactions Guide, which in turn  is based on article 9, paragraph 2, of the United Nations Convention on the Use  of Electronic Communications in International Contracts (the “Electronic Communications Convention”).Cette définition a été adaptée à partir de la définition du terme « titres intermédiés » qui figure dans la Convention d’UNIDROIT sur les titres (voir art. 1, al. b)). Toutefois, contrairement à la terminologie utilisée dans la version anglaise de la Convention d’UNIDROIT, qui évoque les « rights or interests in securities » (« droits sur des titres » dans la version française), elle fait référence uniquement aux « rights in securities » (« droits sur des titres »), par souci de cohérence avec la terminologie utilisée dans la Loi type, où « droits » est un terme au sens large qui englobe tout droit ou intérêt. Il convient de noter que si des titres sont détenus par un intermédiaire directement auprès de l’émetteur (l’intermédiaire est par exemple inscrit dans les registres de l’émetteur en tant que détenteur des titres), ces titres ne sont pas intermédiés auprès de l’intermédiaire, même si des titres équivalents crédités par celui-ci sur un compte de titres au nom d’un client sont, eux, des titres intermédiés entre les mains dudit client.
However, the Model Law does not include a provision  on the electronic equivalent of signature along the lines of recommendation 12 of  the Secured Transactions Guide, which is in turn based on article 9, paragraph 3,  of the Electronic Communications Convention.Titres non intermédiés représentés par un certificat 70. Le mot « représentés », utilisé dans la définition du terme « titres non intermédiés représentés par un certificat » (voir art. 2, al. nn)), est censé être assez large pour englober les termes équivalents qui peuvent être utilisés dans différents pays (par exemple « constatés » ou « inscrits »).
For the purpose of the articles of  the Model Law that refer to signature (see art. 6, para. 1, and art. 65, paras. 1  and 2), the enacting States may wish to consider whether to include in their enactment of the Model Law an article along the lines of recommendation 12 of the  Secured Transactions Guide.Le terme « certificat » désigne uniquement un document physique susceptible de possession matérielle. Par conséquent, les titres non intermédiés uniquement représentés par un document électronique entrent dans la définition des titres non intermédiés dématérialisés (voir art. 2, al. mm)).
International obligations of the enacting StateObligations internationales de l’État adoptant
71. hTe Model Law leaves it to the enacting State to decide, in the case of a  conlfict between a provision of the Model Law and a provision of any treaty or  other form of agreement to which an enacting State is a party with one or more  other States, whether the requirements of the treaty or agreement are to prevail  (see art. 3 of the UNCITARL Model Law on Cross-Border Insolvency). hTis  matter needs to be considered only in respect of international treaties that directly  address matters governed by the Model Law.71. La Loi type laisse à l’État adoptant le soin de déterminer, en cas de conflit entre une disposition de la Loi type et une disposition d’un traité ou de toute autre forme d’accord auquel l’État adoptant est partie avec un ou plusieurs autres États, si les dispositions du traité ou de l’accord doivent prévaloir (voir art. 3 de la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale). Cette question doit uniquement se poser en relation avec des traités internationaux qui traitent directement de questions régies par la Loi type.
In States, in which international  treaties are not self-executing but require internal legislation to become law, such  an approach might be inappropriate or unnecessary (see Guide to Enactment and  Interpretation of the UNCITARL Model Law on Cross-Border Insolvency,  paras. 91-93).Dans les États dans lesquels les traités internationaux ne sont pas automatiquement exécutoires et exigent l’adoption d’une loi nationale pour le devenir, une telle approche sera peut-être inadéquate ou inutile (voir Guide pour l’incorporation et l’interprétation de la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale, par. 91 à 93).
Article 3.Article 3.
Party autonomyAutonomie des parties
72.72.
Article 3, paragraphs 1 and 2, relfects the rules in article 6 of the Assignment  Convention and recommendation 10 of the Secured Transactions Guide.Les paragraphes 1 et 2 de l’article 3 intègrent les règles énoncées à l’article 6 de la Convention sur la cession et dans la recommandation 10 du Guide sur les opérations garanties.
Paragraph 1 is intended to relfect the principle that, except for the provisions listed in  paragraph 1, parties are free as between themselves to vary by agreement the effect  of the provisions of the Model Law.Le paragraphe 1 vise à énoncer le principe selon lequel, à l’exception des dispositions qui y sont énumérées, les parties sont libres entre elles de modifier par convention l’effet des dispositions de la Loi type.
An agreement derogating from the provisions  of the Model Law or varying its terms may be between any two parties whose  rights are affected by the Model Law (e.g. between the secured creditor and the  grantor, between the secured creditor and a competing claimant, between the  secured creditor and the debtor of an encumbered receivable, or between the grantor and the debtor of the receivable).Deux parties, quelles qu’elles soient, dont les droits sont affectés par la Loi type (notamment le créancier garanti et le constituant, le créancier garanti et un réclamant concurrent, le créancier garanti et le débiteur d’une créance grevée, ou le constituant et le débiteur de la créance) peuvent déroger aux dispositions de la Loi type ou en modifier l’effet par convention. 73.
73. hTe provisions listed in paragraph 1 that are not subject to contrary agreement relate to matters that affect the rights of third parties or relfect a fundamental  policy of such importance that their application should be mandatory.Les dispositions énumérées au paragraphe 1 qui ne peuvent faire l’objet d’une convention contraire concernent des questions qui affectent les droits de tiers ou énoncent un principe fondamental d’une importance telle qu’elles devraient être d’application impérative.
In particular,  article 4 sets out the general standard of conduct with which all persons must  comply when exercising their rights and performing their obligations under the  Model Law;Ainsi, l’article 4 énonce la règle générale de conduite à laquelle toutes les personnes doivent se conformer lorsqu’elles exercent leurs droits et exécutent leurs obligations découlant de la Loi type ;
article 6 establishes the requirements for the creation of a security  right;l’article 6 énonce les conditions requises pour constituer une sûreté ;
article 9 deals with the standard for the description of encumbered assets  and secured obligations;l’article 9 traite de la norme relative à la description des biens grevés et des obligations garanties ;
articles 53 and 54 (see paras. 370-375 below) deal with  the obligations of the party in possession of an encumbered asset to exercise  reasonable care and the obligation of the secured creditor to return encumbered  assets in its possession;les articles 53 et 54 (voir par. 370 à 375 ci-après) traitent de l’obligation faite à la partie en possession d’un bien grevé de faire preuve de diligence raisonnable et de l’obligation faite au créancier garanti de restituer un bien grevé en sa possession ;
and article 72, paragraph 3 (see para. 424 below), prohibits  a pre-default waiver of rights of the grantor and the debtor under the enforcement  provisions of the Model Law in order to avoid abuse at the time of the conclusion  of the security agreement.et l’article 72-3 (voir par. 424 ci-après) interdit au constituant et au débiteur de renoncer, avant défaillance, aux droits que leur confèrent les dispositions de la Loi type relatives à la réalisation en cas de défaillance, pour éviter les abus au moment de la conclusion de la convention constitutive de sûreté.
In addition, articles 85-100 (see paras. 473-524 below)  set out the conlfict-of-laws rules applicable to the creation, third-party effectiveness, priority and enforcement of security rights, as well as to the rights and obligations  of third-party obligors. Application of the law designated by these rules is mandatory and cannot be avoided by the parties’ choice of a different law to ensure  certainty with regard to the law applicable to these matters, which are bound to  affect the rights of third parties, or the rights of the grantor and the debtor.De leur côté, les articles 85 à 100 (voir par. 473 à 524 ci-après) énoncent les règles de conflit de lois applicables à la constitution, l’opposabilité, la priorité et la réalisation des sûretés, ainsi qu’aux droits et aux obligations des tiers débiteurs. L’application de la loi désignée par ces règles est impérative et les parties ne peuvent y déroger en choisissant une autre loi, afin de garantir la sécurité juridique en ce qui concerne la loi applicable à ces questions, qui auront inévitablement des incidences sur les droits de tiers, ou les droits du constituant et du débiteur.
Articles  101-107 (see paras. 525 548 below) deal with transition to the new law and its  application to security rights created under prior law, and are also mandatory to  ensure a fair and orderly transition process.Enfin, les articles 101 à 107 (voir par. 525 à 548 ci-après) traitent de la transition vers la nouvelle loi et de son application aux sûretés constituées sous le régime de la loi antérieure, et sont également d’application impérative, de manière à garantir l’équité et le bon déroulement du processus de transition.
74.74.
Paragraph 2 reiterates the general principle of contract law that an agreement  between two parties cannot affect the rights of a third party.Le paragraphe 2 rappelle le principe général du droit des contrats selon lequel une convention entre deux parties ne peut avoir d’incidence sur les droits d’un tiers.
For example: (a) if  one of two debtors of the same encumbered receivable agrees with the grantor,  pursuant to article 65, not to raise certain defences against the secured creditor,  that agreement does not bind the other debtor of the receivable, nor does it prevent  that debtor from raising those defences as against another person who otherwise  would have a prior right to payment of the receivable under article 63, paragraph 4  (see para. 401 below);Ainsi : a) si l’un des deux débiteurs de la même créance grevée convient avec le constituant, conformément à l’article 65, de ne pas opposer certaines exceptions au créancier garanti, cet accord ne lie pas l’autre débiteur de la créance, ni n’empêche ce dernier d’opposer ces exceptions à une autre personne qui aurait, autrement, un droit antérieur au paiement de la créance conformément à l’article 63-4 (voir par. 401 ci-après) ;
and (b) if SC1, SC2 and SC3 have a security right in the  same encumbered assets in that order of priority, and SC1 agrees to subordinate  its security right to that of SC3, their agreement cannot affect the rights of SC2.  hTe reason for reiterating this general principle of contract law is that the Model  Law deals with relationships in which an agreement between two parties (e.g. the  grantor and the secured creditor) might otherwise appear to have an undue impact  on the rights of third parties (e.g. other creditors of the grantor).et b) si trois créanciers garantis (créanciers garantis 1, 2 et 3) ont chacun une sûreté sur le même bien grevé, dans cet ordre de priorité, et que le créancier garanti 1 accepte de subordonner sa sûreté à celle du créancier garanti 3, cet accord n’aura pas d’incidence sur les droits du créancier garanti 2. Si ce principe général du droit des contrats est répété ici, c’est parce que la Loi type traite de rapports dans lesquels une convention conclue entre deux parties (par exemple le constituant et le créancier garanti) pourrait autrement sembler avoir une influence indue sur les droits de tiers (par exemple les autres créanciers du constituant).
75.75.
Paragraph 3 makes clear that, if other law allows the parties to a security  agreement to agree to resolve any dispute with respect to their security agreement  or a security right created by that agreement by arbitration, mediation, conciliation  and online dispute resolution, nothing in the Model Law affects that agreement.Le paragraphe 3 indique clairement que, si d’autres lois autorisent les parties à une convention constitutive de sûreté à convenir de résoudre tout litige concernant ladite convention ou une sûreté constituée par cette convention par voie d’arbitrage, de médiation, de conciliation ou de règlement des litiges en ligne, aucune disposition de la Loi type n’aura d’incidence sur cet accord.
Paragraph 3 is based on the understanding that the use of alternative dispute resolution mechanisms to resolve such disputes is important, particularly for countries  with ineifcient judicial enforcement mechanisms to attract investment, since the  lack of eifcient judicial enforcement mechanisms is likely to have a negative impact  on the availability and the cost of credit.Le paragraphe 3 traduit l’idée selon laquelle le recours à des modes alternatifs de règlement des litiges pour résoudre ce type de différends est important pour attirer les investissements, en particulier pour les pays dont les dispositifs d’exécution des décisions judiciaires sont inefficaces, car l’absence de dispositif efficace aura vraisemblablement des répercussions négatives sur la disponibilité et le coût du crédit.
It should be noted that, while paragraph 3  is intended to recognize the importance of alternative dispute resolution mechanisms, it does not prejudice the discussion of arbitrability, the protection of rights  of third parties or access to justice.Il convient de noter que, si le paragraphe 3 vise à reconnaître l’importance des modes alternatifs de règlement des litiges, il ne préjuge pas du traitement des questions liées à l’arbitrabilité, à la protection des droits des tiers ou à l’accès à la justice.
Article 4.Article 4.
General standards of conductRègles générales de conduite
76.76.
Article 4 relfects the rules in recommendation 131 of the Secured Transactions Guide (see chap. VIII, para. 15).L’article 4 traduit les règles contenues dans la recommandation 131 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 15).
It is included in chapterIon the scope of  application and general provisions, rather than in chapter VII on enforcement, as it states standards of conduct with which parties should comply when they exercise  their rights and perform their obligations under the Model Law, even outside the  context of enforcement.Il est inclus dans le chapitre I consacré au champ d’application et aux dispositions générales, et non dans le chapitre VII sur la réalisation d’une sûreté réelle mobilière, car il énonce des règles de conduite auxquelles les parties doivent se conformer lorsqu’elles exercent leurs droits et exécutent leurs obligations au titre de la Loi type, même en dehors du contexte de la réalisation.
Under article 4, a person must exercise all its rights and  perform all its obligations under the Model Law in good faith and in a commercially reasonable manner.Selon cet article, une personne doit exercer tous ses droits et exécuter toutes ses obligations découlant de la Loi type de bonne foi et de manière commercialement raisonnable.
A breach of this obligation may result in liability for  damages and other consequences that are letf to the relevant law of the enacting  State.La violation de cette obligation peut entraîner une responsabilité en dommages-intérêts et d’autres conséquences qui relèvent de la loi pertinente de l’État adoptant.
77. hTe concept of “commercial reasonableness” is not defned in the Model Law  but it is generally understood to refer to actions that a reasonable person would  take in circumstances similar to those encountered in a particular case by a person  exercising a right or performing an obligation under the Model Law.77. Le concept de « caractère commercialement raisonnable » n’est pas défini dans la Loi type mais il s’entend généralement comme désignant les mesures qu’une personne raisonnable prendrait dans des circonstances similaires à celles rencontrées dans un cas particulier par une personne exerçant un droit ou exécutant une obligation au titre de la Loi type.
While the  standard is an objective one, depending on the circumstances and the type of right  or obligation involved, a range of actions may meet the objective standard of  “commercial reasonableness”.Si le critère du caractère commercialement raisonnable est objectif, en fonction des circonstances et du type de droit ou d’obligation concerné, de nombreux actes seront susceptibles d’y répondre.
It should be noted that satisfying a specifc standard  referred to in a provision of the Model Law (e.g. art. 78, para. 4, and para. 448  below, according to which a notice of the intended disposition of an encumbered  asset must be given by the enforcing secured creditor before the expiry of the time  period specifed by the enacting State) should generally be suifcient to meet the  general standards of conduct referred to in this article.On notera que le fait de répondre à un critère spécifique mentionné dans une disposition donnée de la Loi type (par exemple l’article 78-4, qui prévoit que l’avis concernant l’intention de disposer d’un bien grevé doit être adressé par le créancier garanti procédant à la réalisation avant l’expiration du délai prévu par l’État adoptant ; voir par. 448 ci-après) sera généralement suffisant pour satisfaire aux règles générales de conduite visées dans cet article.
It should also be noted that  article 4 is listed in article 3 as a mandatory rule.Il convient également de noter que la disposition énoncée à l’article 4 fait partie des règles impératives énumérées à l’article 3.
As a result, the duty to act in  good faith and in a commercially reasonable manner cannot be waived or varied  by agreement. hTus, a term of a security agreement stating that that the parties  agree that a particular course of action is commercially reasonable is not effective  if the specifed course of action is not in fact commercially reasonable from an  objective perspective.Par conséquent, l’obligation d’agir de bonne foi et de manière commercialement raisonnable ne saurait ni être levée ni être modifiée par convention. Ainsi, une convention constitutive de sûreté dans laquelle les parties conviennent qu’une ligne de conduite particulière est commercialement raisonnable ne produira pas d’effets si ladite ligne de conduite n’est en fait pas commercialement raisonnable d’un point de vue objectif.
Article 5.Article 5.
International origin and general principlesOrigine internationale et principes généraux
78.78.
Article 5 is inspired by article 7 of the CISG and article 3 of the UNCITARL  Model Law on Electronic Commerce, article 4 of the UNCITARL Model Law on  Electronic Signatures and article 2A of the UNCITARL Model Law on International Commercial Arbitration.L’article 5 suit l’approche retenue dans l’article 7 de la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises et l’article 3 de la Loi type de la CNUDCI sur le commerce électronique, l’article 4 de la Loi type de la CNUDCI sur les signatures électroniques et l’article 2A de la Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international.
It is intended to provide guidance in the interpretation of the Model Law. hTe expected effect of article 5 is to limit the extent  to which the Model Law, once incorporated in national law, would be interpreted  only by reference to concepts of national law.Il vise à fournir des indications pour l’interprétation de la Loi type. Il devrait avoir pour effet de limiter la mesure dans laquelle la Loi type, une fois incorporée dans le droit national, serait interprétée uniquement à travers des concepts de ce droit. 79.
79. hTe purpose of the reference in paragraph 1 to the international origin of the  Model Law is to draw the attention of any person that might be called upon to  interpret and apply a national law implementing the Model Law to the fact that its  provisions, while part of a national law, should be interpreted and applied in a  manner that will promote uniformity among all enacting States.La mention, faite au paragraphe 1, de l’origine internationale de la Loi type a pour objectif d’appeler l’attention de toute personne appelée à interpréter et à appliquer une loi nationale incorporant la Loi type sur le fait que ses dispositions, si elles font partie du droit national, doivent être interprétées et appliquées d’une manière qui favorisera l’uniformité entre tous les États adoptants.
Good faith in paragraph 1 is a consideration to be taken into account in the interpretation of the  Model Law.La « bonne foi » visée au paragraphe 1 est un facteur à prendre en compte dans l’interprétation de la Loi type.
In contrast, reference to good faith in article 4 sets a standard to be  complied with by all persons in the exercise of their rights and the performance  of their obligations under the Model Law.En revanche, la référence faite à la bonne foi à l’article 4 établit une norme qui doit être respectée par toutes les personnes dans l’exercice de leurs droits et l’exécution de leurs obligations découlant de la Loi type.
80.80.
Under paragraph 2, any gaps in a law implementing the Model Law are to be  flled by reference to the general principles on which the Model Law is based.Conformément au paragraphe 2, on comblera les lacunes qui pourraient exister dans une loi incorporant la Loi type en se référant aux principes généraux qui sous-tendent cette dernière.
As  already noted (see paras. 5 and 18 above), the primary objective of (or general  principle underlying) the Model Law is to enhance the availability of credit at more  affordable rates (for a complete statement and discussion of the key objectives of  an effective and eifcient secured transactions law, see Secured Transactions Guide,  rec. 1 and Introduction, paras. 43-59).Comme noté ci-avant (voir par. 5 et 18 ci-dessus), l’objectif principal de la Loi type (ou le principe général qui la sous-tend) est d’accroître l’offre de crédit à un coût abordable (pour une liste complète et une analyse des principaux objectifs d’une loi sur les opérations garanties efficace et effective, voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 1 et Introduction, par. 43 à 59). Chapitre II. Constitution d’une sûreté
Chapter II.réelle mobilière
Creation of a security right A. General rulesA. Règles générales 81. Ce chapitre contient une partie A, qui énonce des règles générales, et une partie B, qui énonce des règles relatives à des biens particuliers.
81. hTis chapter contains a section A with general rules and a sectionBwith  asset-specifc rules. hTe distinction between general and asset-specifc rules is  adopted in chapters III (third-party effectiveness), V (priority), VI (rights and  obligations of the parties and third-party obligors), VII (enforcement) and VIII  (conlfict of laws). hTis distinction is adopted to avoid overloading the general rules  with asset-specifc details. hTe general rules apply to all assets, but, in relation to  certain types of asset, they apply subject to the asset-specifc rules. hTe enacting  State may wish to consider whether to include in the general rules of each chapter  of its law cross-references to the asset-specifc rules or a provision that states explicitly that the general rules in each chapter are subject to the asset-specifc rules  (see footnote 4 of the Model Law).Cette même répartition a été adoptée dans les chapitres III (opposabilité), V (priorité), VI (droits et obligations des parties et des tiers débiteurs), VII (réalisation) et VIII (conflit de lois). Elle a été retenue afin d’éviter de surcharger les règles générales de détails relatifs à des biens particuliers. Les règles générales s’appliquent à tous les biens mais, pour certains d’entre eux, elles s’appliquent sous réserve des règles relatives à des biens particuliers. L’État adoptant pourra se demander s’il souhaite inclure dans les règles générales de chaque chapitre de sa loi des renvois aux règles relatives à des biens particuliers, ou une disposition qui préciserait expressément que les règles générales de chaque chapitre sont soumises aux règles relatives à des biens particuliers (voir note de bas de page 4 de la Loi type).
Enacting States are encouraged to enact the  Model Law in its entirety, including the asset-specifc rules (particularly those  relating to core commercial assets, such as receivables).Les États adoptants sont encouragés à adopter la Loi type dans son intégralité, y compris les règles relatives à des biens particuliers (en particulier celles qui traitent d’éléments essentiels de l’actif commercial comme les créances).
Enacting States should only  consider omitting asset-specifc rules if they relate to assets that are unlikely to  serve as the basis for secured credit in that State.Un État adoptant devrait uniquement envisager d’omettre certaines règles relatives à des biens particuliers si celles-ci traitent de biens qui ont peu de chances de servir à garantir un crédit dans l’État en question.
Article 6.Article 6.
Creation of a security right and requirements for a security agreementConstitution d’une sûreté réelle mobilière et conditions requises pour une convention constitutive de sûreté
82.82.
Article 6 is generally based on recommendations 13-15 of the Secured Transactions Guide (see chap. II, paras. 12-37).L’article 6 se fonde de manière générale sur les recommandations 13 à 15 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 12 à 37).
Its purpose is to state the requirements  for the creation of a security right, as well as the form and the minimum content  of a security agreement, so as to enable parties to obtain a security right in a simple  and eifcient manner (see Secured Transactions Guide, rec. 1, subpara. (c)).Il a pour objet de citer les exigences relatives à la constitution d’une sûreté mobilière, et de prévoir la forme et le contenu minimal d’une convention constitutive de sûreté, de façon à permettre aux parties d’obtenir une sûreté de manière simple et efficace (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 1 c)).
83.83.
Under paragraph 1, a security right is created by a security agreement, for the  conclusion of which no terms of art or special words need be used (see art. 2,  subpara. (jj), and para. 67 above). hTe creation of a security right is subject to the  condition that the grantor has either rights in the asset to be encumbered or the  power to encumber it. hTe term “rights” is not limited to ownership rights.Selon le paragraphe 1, une sûreté mobilière est constituée par une convention constitutive de sûreté, dont la conclusion ne nécessite pas l’emploi d’une terminologie particulière (voir art. 2, al. n), et par. 47 ci-avant). Pour pouvoir constituer une sûreté, le constituant doit avoir soit des droits sur le bien destiné à être grevé soit le pouvoir de le grever. Le terme « droits » ne se limite pas aux droits de propriété.
For  example, if the grantor is in possession of the asset on the basis of an agreement,  such as a lease agreement, with the owner of the asset, the grantor has a right to  create a security right in its rights under the lease agreement.Ainsi, si le constituant est en possession du bien en vertu d’un accord, par exemple un bail, conclu avec le propriétaire du bien, il est en droit de constituer une sûreté mobilière sur les droits que lui confère ce bail.
84.84.
A person may have the power, by operation of other law or by agreement with  the owner, to grant a security right in an asset in which it has no rights or only  limited rights.Une personne peut avoir le pouvoir, par l’effet d’une autre loi ou du fait d’un accord conclu avec le propriétaire, d’octroyer une sûreté sur un bien sur lequel il n’a aucun droit ou que des droits limités.
A person may also have this power by implication from the operation  of the third-party effectiveness and priority rules of the Model Law.Une personne peut aussi avoir ce pouvoir du fait de l’application des règles relatives à l’opposabilité et à la priorité de la Loi type.
For example, a  fnancial lease is a security right under the Model Law’s functional concept of security right; and it is the clear intent of these rules that a lessor’s ownership rights  could be ineffective against or rank behind another secured creditor of the lessee in  certain circumstances (e.g. if the lessor fails to make its right in the leased asset  effective against third parties at all or in a timely fashion;Ainsi, un crédit-bail est une sûreté selon le concept fonctionnel que donne la Loi type de la sûreté, et il ressort clairement de ces règles que les droits de propriété du crédit-bailleur pourraient ne pas être opposables à un autre créancier garanti du preneur à bail, ou avoir un rang de priorité inférieur à celui-ci, dans certaines circonstances (par exemple si le bailleur ne rend pas sa sûreté sur le bien loué opposable, ou pas en temps opportun ;
see arts. 18 and 38).voir art. 18 et 38).
For  these third-party effectiveness and priority rules to apply, the lessee must have the  power to encumber the leased asset in favour of the other secured creditor, even  though it only has possessory rights in the asset as against the lessor.Pour que ces règles relatives à l’opposabilité et à la priorité s’appliquent, le preneur doit avoir le pouvoir de grever le bien loué en faveur de l’autre créancier garanti, même s’il a uniquement des droits de possession sur le bien à l’égard du bailleur.
85.85.
A similar result may apply where the creditor of a receivable transfers the  receivable outright to A and then purports to create a security right in that same  receivable to B. Since the third-party effectiveness and priority rules of the Model  Law apply to outright transfers of receivables by agreement, it follows that, if A  does not make its right effective against third parties beforeBdoes so,Bwill have  priority over A. For this to be the case, the grantor needs to have the power to  create a security right in favour ofBeven if it had previously transferred all its  rights in the receivables to A.Un résultat similaire pourra se produire lorsqu’un créancier transfère purement et simplement une créance à A et envisage ensuite de constituer une sûreté sur la même créance en faveur de B. Puisque les règles relatives à l’opposabilité et à la priorité de la Loi type s’appliquent aux transferts purs et simples de créances par convention, si A ne rend pas sa sûreté opposable avant que B ne le fasse, B sera prioritaire. Pour que tel soit le cas, le constituant doit avoir le pouvoir de constituer une sûreté en faveur de B, même s’il a déjà transféré tous ses droits sur la créance à A.
86.86.
It should also be noted that, in line with article 13, paragraph 1 (see para. 109  below), a creditor of a receivable to which that article applies has the right to  encumber it despite any anti-assignment agreement with the debtor of the  receivable.On notera également que, conformément à l’article 13-1 (voir par. 109 ci-après), le créancier visé par cet article a le droit de grever une créance malgré l’existence d’une éventuelle convention d’incessibilité conclue avec le débiteur de la créance.
87.87.
Paragraph 2 clarifes that a security agreement may provide for the creation  of a security right in future assets (i.e. assets produced or acquired by the grantor  atfer the conclusion of the security agreement;Le paragraphe 2 précise qu’une convention constitutive de sûreté peut prévoir la constitution d’une sûreté sur des biens futurs (c’est-à-dire des biens produits ou acquis par le constituant après la conclusion de la convention constitutive de sûreté ;
see defnition in art. 2, subpara. (n)).voir définition à l’article 2, al. d)).
However, the security right is created in the future assets only when the grantor  acquires rights in them or the power to encumber them.Toutefois, la sûreté sur ces biens futurs n’est créée qu’au moment où le constituant acquiert des droits sur ceux-ci ou le pouvoir de les grever.
88.88.
Paragraph 3 states that a writing signed by the grantor is required for a security agreement and sets out the minimum contents of the writing.Le paragraphe 3 dispose qu’une convention constitutive de sûreté doit se présenter sous la forme d’un écrit signé par le constituant et énonce les éléments qu’un tel écrit doit au minimum contenir.
Written form  provides objective evidence of the existence of a security agreement and its key  terms (for other reasons why a written security agreement might be required, see  Secured Transactions Guide, chap. II, para. 30).La forme écrite fournit une preuve objective de l’existence de la convention et de ses principales conditions (pour d’autres raisons justifiant qu’une convention constitutive de sûreté se présente sous forme écrite, voir Guide sur les opérations garanties, chap. II, par. 30).
From the two alternative wordings  set out in the chapeau of paragraph 3 within square brackets, the enacting State  may wish to select the one that best fts with its contract law and its law of evidence. If the enacting State selects the words “concluded in”, a security agreement that is  not in a writing signed by the grantor will not be effective, unless the secured  creditor has possession of the encumbered assets (see art. 6, para. 4, see para. 90 Chapter II.L’État adoptant voudra peut-être retenir, entre les deux mots figurant entre crochets dans le chapeau du paragraphe 3, celui qui s’accordera le mieux avec son droit des contrats et son droit de la preuve. S’il sélectionne le mot « conclue », toute convention constitutive de sûreté qui ne se présentera pas sous la forme d’un écrit signé par le constituant ne produira pas d’effet, à moins que le créancier garanti ne soit en possession du bien grevé (voir art. 6-4, et par. 90 ci-après).
Creation of a security right 33 below). For example, a written offer by the secured creditor that is subsequently  accepted by the grantor by conduct would not be a suifcient security agreement  under this option.Par exemple, une offre écrite par le créancier garanti qui serait par la suite tacitement acceptée par le constituant ne constituerait pas une convention constitutive de sûreté suffisante au titre de cette option.
If the enacting State retains the words “evidenced by”, however,  a security agreement that is not in a writing signed by the grantor would still be  effective if its terms are evidenced by a written document signed by the grantor  (i.e. an oral agreement that is subsequently confrmed in writing).Par contre, si l’État adoptant retient le mot « constatée », une convention qui ne se présentera pas sous la forme d’un écrit signé par le constituant produira malgré tout des effets si les termes qu’elle contient sont constatés dans un document écrit signé par le constituant (c’est-à-dire un accord oral ultérieurement confirmé par écrit).
89.89.
Depending on what it considers as the most eifcient fnancing practices and  on reasonable expectations of local credit market participants, an enacting State  may wish to consider whether to retain the requirement for a security agreement  to specify the maximum amount for which the security right may be enforced (set  out in brackets in paragraph 3 (d)). hTe rationale for this requirement is to facilitate  the grantor’s access to secured fnancing from other creditors in situations where  the value of the assets encumbered by the prior security right exceeds the maximum amount agreed to by the parties in their security agreement.Selon les pratiques de financement qu’il jugera les plus efficaces et les attentes raisonnables des participants au marché du crédit local, un État adoptant voudra peut-être déterminer s’il souhaite ou non maintenir l’exigence selon laquelle une convention doit indiquer le montant maximum pour lequel la sûreté peut être réalisée (prévue entre crochets au paragraphe 3 d)). Cette exigence a pour objectif de faciliter au constituant l’obtention de financements garantis auprès d’autres créanciers dans les cas où la valeur des biens grevés par la sûreté antérieure dépasse le montant maximum convenu par les parties dans leur convention.
Another  approach is to leave out paragraph 3 (d), in order to facilitate the grantor’s access  to credit from the initial secured creditor (for the comparative advantages and  disadvantages of the two approaches, see Secured Transactions Guide, chap. IV,  paras. 92-97, and Registry Guide, paras. 200-204).Une autre solution consiste à supprimer le paragraphe 3 d) pour faciliter au constituant l’obtention d’un crédit auprès du créancier garanti initial (pour ce qui est des avantages et des inconvénients des deux solutions, voir Guide sur les opérations garanties, chap. IV, par. 92 à 97, et Guide sur le registre, par. 200 à 204).
If paragraph 3 (d) is retained,  the enacting State will need to require the maximum amount to be set out in the  notice registered in relation to that security agreement (see art. 8, subpara. (e), of  the Model Registry Provisions, and para. 176 below).Si le paragraphe 3 d) est conservé, l’État adoptant devra exiger que le montant maximum soit indiqué dans l’avis inscrit en relation avec cette convention (voir art. 8, al. e) des Dispositions types sur le registre, et par. 176 ci-après).
Otherwise the objective of  paragraph 3 (d) would not be realized because the maximum amount would not  be disclosed to potential subsequent secured creditors upon a search of the registry  record (art. 24, para. 7, of the Model Registry Provisions would also need to be  retained to deal with an error in stating the maximum amount in the notice).Autrement, l’objectif du paragraphe 3 d) ne serait pas atteint, car les éventuels créanciers garantis ultérieurs ne découvriront pas le montant maximum en effectuant une recherche dans le fichier du registre (l’article 24-7 des Dispositions types sur le registre devrait aussi être conservé pour traiter du cas d’une erreur commise dans le montant maximum indiqué dans l’avis).
90.90.
Under paragraph 4, where the secured creditor is in possession of the encumbered asset, an oral security agreement with the grantor is suifcient for a security  right to be created. hTis is because the fact that the secured creditor is in possession  of the encumbered asset is itself evidence that the grantor may not have unencumbered ownership (see Secured Transactions Guide, chap. II, para. 33).Selon le paragraphe 4, lorsque le créancier garanti est en possession du bien grevé, une convention constitutive de sûreté verbale conclue avec le constituant suffit pour qu’une sûreté puisse être constituée. En effet, le fait que le créancier garanti soit en possession du bien grevé prouve à lui seul que le constituant n’en a pas la pleine propriété (voir Guide sur les opérations garanties, chap. II, par. 33).
Article 7.Article 7.
Obligations that may be securedObligations susceptibles d’être garanties
91.91.
Article 7 is based on recommendation 16 of the Secured Transactions Guide (see  chap. II, paras. 38-48).L’article 7 se fonde sur la recommandation 16 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 38 à 48).
It is primarily intended to ensure that any type of obligation  may be secured, including future, conditional or lfuctuating obligations. hTe main reason for this approach is to facilitate modern fnancing transactions, in which secured  obligations are not necessarily present, unconditional or fxed since disbursements of  funds by the secured creditor need to be made at different times depending on the  needs of the grantor (e.g. revolving credit facilities for the grantor to buy inventory).Il prévoit principalement que tout type d’obligation peut être garanti, y compris les obligations futures, conditionnelles ou à montant fluctuant. Cette approche vise avant tout à faciliter les opérations de financement modernes, assorties d’obligations garanties qui ne seront pas nécessairement présentes, inconditionnelles ou à montant fixe, car le créancier garanti devra verser des fonds à des moments différents, en fonction des besoins du constituant (par exemple, des mécanismes de crédit permanent pour lui permettre d’acheter des stocks).
Article 8.Article 8.
Assets that may be encumberedBiens susceptibles d’être grevés
92.92.
Article 8 is based on recommendation 17 of the Secured Transactions Guide  (see chap. II, paras. 49-57 and 61-70).L’article 8 se fonde sur la recommandation 17 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 49 à 57 et 61 à 70).
It is primarily intended to ensure that future  movable assets, parts of movable assets or undivided rights in movable assets,  generic categories of movable assets, as well as all the movable assets of a person,  may be the subject of a security agreement (for the time when a security right in  future assets is created, see art. 6, para. 2, and para. 87 above).Il prévoit principalement que des biens meubles futurs, des fractions de biens meubles ou des droits indivis sur des biens meubles, des catégories génériques de biens meubles, ainsi que tous les biens meubles d’une personne, peuvent faire l’objet d’une convention constitutive de sûreté (s’agissant du moment où la sûreté sur des biens futurs est créée, voir art. 6-2, et par. 87 ci-avant).
93. hTe fact that future movable assets may be subject to a security right does  not mean that statutory limitations on the creation or enforcement of a security  right in specifc types of movable asset (e.g. employment benefts in general or up  to a specifc amount) are overridden (see art. 1, para. 6, and para. 31 above).93. Le fait que des biens meubles futurs puissent faire l’objet d’une sûreté ne signifie pas que les dispositions légales limitant la constitution ou la réalisation d’une sûreté sur certains types de biens meubles (par exemple, les avantages sociaux en général, ou jusqu’à un certain montant) sont écartées (voir art. 1-6, et par. 31 ci-avant).
However, any such limitations should be limited and described in the law in a clear and  specifc way (see Secured Transactions Guide, rec. 17).Toutefois, ces restrictions devraient être limitées et décrites dans la loi de manière claire et précise (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 17).
94. hTe fact that all the movable assets a person has may be subject to a security  right so as to maximize the amount of credit that may be available and improve  the terms of the credit agreement does not mean that other creditors of the grantor  are necessarily unprotected. hTe protection of other creditors (within and outside  insolvency proceedings) is a matter for other law and is referred to in articles 35  and 36 (see paras. 312-316 below).94. Le fait que l’ensemble des biens meubles d’une personne puisse faire l’objet d’une sûreté de manière à maximiser le montant du crédit qui pourra être octroyé et à améliorer les conditions de crédit ne signifie pas que les autres créanciers du constituant se retrouveront nécessairement sans protection. Mentionnée aux articles 35 et 36 (voir par. 312 à 316 ci-après), la protection des autres créanciers (dans le cadre et en dehors d’une procédure d’insolvabilité) est une question qui relève d’un autre droit.
Article 9.Article 9.
Description of encumbered assets and secured obligationsDescription des biens grevés et des obligations garanties
95.95.
Article 9 is based on recommendation 14 (d) of the Secured Transactions  Guide (see chap. II, paras. 58-60).L’article 9 se fonde sur l’alinéa d) de la recommandation 14 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 58 à 60).
For purposes of clarity and organization, the  standard for the description of encumbered assets in a security agreement is presented in a separate article (rather than in art. 6, para. 3, as it was done in rec. 14 (d) of the Secured Transactions Guide).Par souci de clarté, la norme relative à la description des biens grevés dans une convention constitutive de sûreté fait l’objet d’un article distinct (plutôt que d’être présentée à l’article 6-3, comme cela a été fait dans la recommandation 14 d) du Guide sur les opérations garanties).
Article 9 extends the standard to the  description of secured obligations.L’article 9 étend cette norme à la description des obligations garanties.
96.96.
Paragraph 1 sets out the standard that must be met for the description of  encumbered assets and the secured obligations in a security agreement to be  effective (the description must reasonably allow their identifcation).Le paragraphe 1 énonce le critère auquel doit satisfaire la description des biens grevés et des obligations garanties donnée dans la convention constitutive de sûreté pour produire effet (la description doit en permettre raisonnablement l’identification).
Paragraph  2 is intended to ensure that, if a security right is created in a generic category of  assets under article 8, subparagraph (c), a generic description in the security  agreement, such as “all inventory” or “all receivables”, is suifcient to meet the  standard in paragraph 1 (see Secured Transactions Guide, chap. II, paras. 58-67;Le paragraphe 2 vise à garantir que, si une sûreté est constituée sur une catégorie générique de biens conformément à l’alinéa c) de l’article 8, une description générique dans la convention constitutive de sûreté, faisant référence par exemple à « tous les stocks » ou à « toutes les créances », est suffisante pour satisfaire au critère énoncé au paragraphe 1 (voir Guide sur les opérations garanties, chap. II, par. 58 à 67 ;
for the description of encumbered assets in a notice, see art. 11 of the Model  Registry Provisions. and paras. 185-188 below).en ce qui concerne la description de biens grevés dans un avis, voir art. 11 des Dispositions types sur le registre, et par. 185 à 188 ci-après).
Paragraph 3 similarly recognizes that a description of the secured obligation as all obligations owed to the secured  creditor at any time likewise meets the standard in paragraph 1 (see Secured  Transactions Guide, chap. II, para. 46).De même, le paragraphe 3 prévoit qu’une description des obligations garanties faisant référence à « toutes les obligations » dues au créancier garanti à tout moment répond elle aussi au critère visé au paragraphe 1 (voir Guide sur les opérations garanties, chap. II, par. 46).
Article 10.Article 10.
Rights to proceeds and commingled fundsDroits au produit et aux fonds mélangés
97.97.
Article 10 is based on recommendations 19 and 20 of the Secured Transactions Guide (see chap. II, paras. 72-89).L’article 10 se fonde sur les recommandations 19 et 20 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 72 à 89).
Paragraph 1 is intended to ensure that,  unless otherwise agreed by the parties (as this article is not listed in art. 3 as a  mandatory law rule;Le paragraphe 1 prévoit que, sauf convention contraire des parties (puisque cet article n’est pas énuméré à l’article 3 en tant que règle de droit obligatoire ;
the same applies to other articles not listed in art. 3 as mandatory law rules), a security right in an asset automatically extends to its identifable  proceeds, including identifable proceeds of proceeds (for the defnition of “proceeds” see art. 2, subpara. (bb), and para. 59 above).il en va de même des autres articles qui ne sont pas énumérés à l’article 3 en tant que règle de droit obligatoire), une sûreté sur un bien s’étend automatiquement à son produit identifiable, y compris au produit identifiable du produit (pour ce qui est de la définition du « produit », voir art. 2, al. dd), et par. 60 ci-avant).
Otherwise, a grantor could  effectively deprive a secured creditor of its security by disposing of the encumbered  assets either to a person who would take free of the security right or to a person  from whom those assets could not easily be recovered.Autrement, un constituant pourrait de facto priver un créancier garanti de sa sûreté en disposant des biens grevés au profit soit d’une personne qui les acquerrait libres de la sûreté, soit d’une personne auprès de laquelle il serait difficile de les recouvrer.
98.98.
Under the Model Law, unless the buyer or other transferee acquires the  encumbered asset free of the security right (see, for example, art. 34, para. 4, and  para. 306 below), the secured creditor has the right to enforce its security right  both in the original encumbered asset and in the proceeds up to the amount of  the secured obligation outstanding at the time of enforcement, even when that  amount is greater than the value of the original encumbered asset at the time of  disposition. hTe rationale for this rule is that it relfects the normal expectations of  the parties (see Secured Transactions Guide, chap. II, para. 85).Selon la Loi type, sauf si l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert acquiert le bien libre de la sûreté (voir par exemple l’article 34-4 et le paragraphe 306 ci-après), le créancier garanti a le droit de réaliser sa sûreté tant sur le bien initialement grevé que sur le produit, à hauteur du montant de l’obligation garantie qui reste due au moment de la réalisation, même si ce montant est supérieur à la valeur du bien initialement grevé au moment de l’acte de disposition. La raison d’être de cette règle est qu’elle reflète les attentes normales des parties (voir Guide sur les opérations garanties, chap. II, par. 85).
99.99.
For example, where the original encumbered asset is inventory, receivables  generated from the sale of the inventory are proceeds (if they are identifable).Par exemple, lorsque le bien initialement grevé est constitué de stocks, les créances nées de la vente des stocks sont un produit (si elles sont identifiables).
If the funds received on payment of the receivables are deposited in a bank  account, the right to payment of the funds credited to the bank account is also  proceeds (proceeds of proceeds of the inventory).Si les fonds reçus lors du remboursement des créances sont déposés sur un compte bancaire, le droit au paiement des fonds crédités sur le compte est également un produit (produit du produit des stocks).
So, too, is a right to payment  pursuant to a negotiable instrument (e.g. a cheque drawn by the holder of that  bank account to buy new inventory).Il en va de même du droit au paiement découlant d’un instrument négociable (par exemple, un chèque tiré par le détenteur de ce compte pour acheter de nouveaux stocks).
If the description of the encumbered asset  in the security agreement is suifciently comprehensive to cover all assets received  in respect of the original encumbered asset, they will be both original encumbered assets and proceeds.Si la description du bien grevé dans la convention constitutive de sûreté est assez exhaustive pour comprendre tous les biens reçus en relation avec le bien initialement grevé, ceux-ci constitueront à la fois les biens initialement grevés et le produit.
100.100.
As a security right under paragraph 1 extends only to “identifable” proceeds, a security right in proceeds terminates once it is no longer possible to  identify the relevant asset as derived from the original encumbered asset or its  identifable proceeds.Étant donné qu’une sûreté visée au paragraphe 1 ne s’étend qu’au produit « identifiable », une sûreté sur le produit s’éteint dès lors qu’il n’est plus possible d’identifier le bien concerné comme provenant du bien initialement grevé ou de son produit identifiable.
Paragraph 2 introduces an exception to the identifability  requirement in paragraph 1 where proceeds in the form of money are commingled with other money of the same currency or funds credited to a bank  account are commingled with other funds deposited to that account.Le paragraphe 2 introduit une exception au caractère identifiable visé au paragraphe 1, lorsqu’un produit prenant la forme d’espèces est mélangé avec d’autres espèces de la même monnaie, ou que des fonds crédités sur un compte bancaire sont mélangés avec d’autres fonds déposés sur ce compte.
Even  though the proceeds cannot be identifed separately from the other money or  fund, paragraph 2 (a) provides that the security right in the proceeds extends  to the commingled money or funds.Même si le produit ne peut plus être identifié séparément des autres espèces ou fonds, le paragraphe 2 a) prévoit que la sûreté sur ce produit s’étend aux espèces ou aux fonds mélangés.
However, paragraph 2 (b) limits that security right to the value of the proceeds immediately before they were commingled.Toutefois, le paragraphe 2 b) limite cette sûreté à la valeur du produit immédiatement avant le mélange.
For example, if proceeds in the amount of €1,000 are deposited to a bank account  that has a credit balance of €1,500 or to which €1,500 are deposited, the security  right in the proceeds extends only to €1,000, subject to the limitation in paragraph 2 (c).Ainsi, si le produit d’un montant de 1 000 euros est déposé sur un compte bancaire qui présente déjà un solde créditeur de 1 500 euros, ou sur lequel la somme de 1 500 euros est versée, la sûreté sur le produit se reportera uniquement sur le montant de 1 000 euros, sous réserve de la restriction prévue au paragraphe 2 c).
101.101.
Paragraph 2 (c) deals with situations in which money or funds are withdrawn atfer the proceeds are commingled so that at some point of time, the total  amount of money or funds is less than the amount of the proceeds (in the example  set out in the previous paragraph, less than €1,000).Le paragraphe 2 c) traite du cas où des espèces ou des fonds sont retirés après le mélange, si bien qu’à un certain moment, le montant total d’espèces ou de fonds devient inférieur au montant du produit (c’est-à-dire inférieur à 1 000 euros dans l’exemple cité au paragraphe précédent).
Even if money or funds are  subsequently added, the security right extends only to the lowest amount between  the time when the proceeds were commingled and the time the security right in  the proceeds is claimed.Même si des espèces ou des fonds sont ensuite rajoutés, la sûreté mobilière se limite au montant le plus bas entre le moment où le produit a été mélangé et le moment où la sûreté sur le produit est revendiquée.
So, in the example given in the previous paragraph, if the  balance in the bank account immediately atfer the proceeds were deposited was  €1,500, then it went down to €500 and at the time of enforcement was €750, the  security right extends only to €500 (i.e. the lowest intermediate balance). hTe  rationale for this approach is that, if the credit balance of a bank account or the  total amount of commingled money falls below the amount of the proceeds, funds  deposited or money added thereatfer cannot be deemed to be proceeds of the  original encumbered assets.Ainsi, dans notre exemple, si le solde du compte était de 1 500 euros immédiatement après le dépôt du produit, puis est descendu à 500 euros avant de remonter à 750 euros au moment de la réalisation, la sûreté sera limitée à 500 euros (c’est-à-dire le solde intermédiaire le plus faible). La raison d’être de cette approche est que si le solde créditeur d’un compte ou le montant total des espèces mélangées devient inférieur au montant du produit, des fonds qui sont déposés ou des espèces qui sont ajoutées ultérieurement ne pourront pas être considérés comme constituant le produit des biens initialement grevés.
102.102.
Where funds in a bank account are original encumbered assets, and the  funds are transferred into another bank account of the grantor and mixed with  other funds in that other account, then the funds transferred into that other account  will be “proceeds” of the original encumbered assets, and thus the rules in article 10 will apply.Lorsque des fonds déposés sur un compte bancaire constituent des biens initialement grevés et qu’ils sont transférés sur un autre compte du constituant où ils sont mélangés à d’autres fonds, les fonds transférés sur cet autre compte constituent le « produit » des biens initialement grevés, et les règles prévues à l’article 10 sont donc applicables.
Article 11.Article 11.
Tangible assets commingled in a mass or transformed into a productBiens corporels mélangés à une masse ou transformés pour former un produit fini
103.103.
Article 11 is generally based on recommendations 22 and 91 of the Secured  Transactions Guide (see chap. II, paras. 90-95 and 100-102, and chap. V, paras. 117123).L’article 11 se fonde de manière générale sur les recommandations 22 et 91 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 90 à 95 et 100 à 102, et chap. V, par. 117 à 123).
It accomplishes two objectives.Il poursuit deux objectifs.
First, paragraph 1 provides that a security  right in a tangible asset that is commingled with other assets of the same kind in  a mass, or transformed into a product extends to the mass or product (for the  defnitions of the terms “mass” and “product”, see art. 2, subparas. (s) and (cc)).Premièrement, le paragraphe 1 prévoit qu’une sûreté sur un bien corporel mélangé à d’autres biens du même type dans une masse, ou transformé pour former un produit fini, se reporte sur la masse ou le produit fini (pour les définitions des termes « masse » et « produit fini », voir art. 2, al. x) et ee)).
Second, paragraphs 2 and 3 limit the value of that security right albeit in different ways. Article 33 then addresses situations in which more than one secured creditor  has a claim to a mass or product under article 11.Deuxièmement, les paragraphes 2 et 3 limitent la valeur de cette sûreté, bien que de différentes manières. L’article 33, de son côté, traite du cas où plusieurs créanciers garantis ont des droits sur cette masse ou ce produit en vertu de l’article 11.
104.104.
Under paragraph 2, a security right in a tangible asset that extends to a mass  under paragraph 1 is limited to the same proportion of the mass that the asset bore  to the quantity of the entire mass immediately atfer it was commingled in the mass.  hTus, if a secured creditor has a security right in 100,000 litres of oil that is commingled with 50,000 litres of oil in the same tank so that the mass comprises  150,000 litres of oil, the security right is limited to two-thirds of the oil in the tank  (i.e. 100,000 litres).Selon le paragraphe 2, une sûreté sur un bien corporel qui se reporte sur une masse conformément au paragraphe 1 se limite à la même proportion de cette masse que le bien représentait par rapport à l’intégralité de la masse immédiatement après le mélange. Par conséquent, si un créancier garanti détient une sûreté sur 100 000 litres de pétrole, qui sont mélangés avec 50 000 litres de pétrole dans la même cuve, ce qui donne une masse de 150 000 litres, la sûreté sera limitée aux deux tiers de la quantité de pétrole contenue dans la cuve (c’est-à-dire 100 000 litres).
If the quantity of the oil in the tank decreases, the secured  creditor will have a security right in only two-thirds of the oil in the tank.Si la quantité de pétrole dans la cuve diminue, la sûreté du créancier garanti ne grèvera plus que deux tiers de cette quantité de pétrole.
For  example, if only 75,000 litres remain in the tank, then the secured creditor will have  a security right in only two-thirds of those 75,000 litres, namely in 50,000 litres.Par exemple, s’il ne reste plus que 75 000 litres dans la cuve, la sûreté du créancier garanti ne grèvera plus que deux tiers de ces 75 000 litres, soit 50 000 litres. 105.
105. hTe limit on the secured creditor’s security right in the mass under paragraph  2 is set by reference to the quantity of the asset, rather than its value.La limite à la sûreté du créancier garanti sur la masse, prévue au paragraphe 2, est fixée en fonction de la quantité, plutôt que de la valeur des biens.
Decreases or increases in the value of the asset are therefore irrelevant to the rule  in paragraph 2. hTus, in the example in the previous paragraph, the value of the  security right in the oil will decrease if the value of the oil in the tank goes down  and correspondingly increase if the value of the oil in the tank goes up. hTis relfects  commercial expectations, as it puts the secured creditor in the same position that  the secured creditor would have been in if the oil had not been commingled in the  tank with other oil in the frst place.Les hausses ou les baisses de la valeur du bien n’ont par conséquent aucune incidence sur la règle énoncée au paragraphe 2. Ainsi, dans l’exemple donné au paragraphe précédent, la valeur de la sûreté diminuera si la valeur du pétrole qui se trouve dans la cuve baisse, et augmentera si la valeur du pétrole monte. Cette approche traduit les attentes commerciales puisque le créancier garanti se trouve ainsi dans la position où il aurait été si le pétrole n’avait pas du tout été mélangé à l’autre pétrole dans la cuve.
106.106.
Paragraph 3 addresses the situation where the encumbered tangible assets  are transformed into a product rather than being commingled in a fungible mass.Le paragraphe 3 traite du cas dans lequel des biens corporels grevés sont transformés en produit fini plutôt que d’être mélangés pour former une masse fongible.
Under paragraph 3, the security right in the product is limited by reference to  the value, rather than the quantity, of the encumbered assets immediately before  they became part of the product.Selon ce paragraphe, la sûreté sur le produit est limitée en fonction de la valeur, plutôt que de la quantité, des biens grevés immédiatement avant qu’ils ne soient incorporés au produit fini.
Otherwise, the secured creditor would obtain  a windfall gain if the value of the fnished product were greater than the value  of its components (e.g. because of value that is added by the debtor’s production  efforts including the labour of its employees;Autrement, le créancier garanti obtiendrait un avantage indu lorsque la valeur du produit fini est supérieure à celle de ses composantes (par exemple, en raison de la valeur ajoutée par les efforts de production déployés par le débiteur, y compris le travail de ses employés ;
see Secured Transactions Guide  chap. II, para. 94).voir Guide sur les opérations garanties, chap. II, par. 94).
In addition, assets that contribute to a product may be of  different types and so a quantitative comparison is not appropriate. hTus, if  encumbered gold worth €100 is fashioned into a ring worth €500, or encumbered  lfour worth €100 is mixed with yeast to make bread worth €500, the security  right is limited to €100.De plus, les biens qui contribuent à un produit fini peuvent être de types différents et une comparaison quantitative ne sera dès lors pas appropriée. Ainsi, si de l’or grevé valant 100 euros est transformé en bague d’une valeur de 500 euros, ou si de la farine d’une valeur de 100 euros est mélangée avec de la levure pour fabriquer du pain d’une valeur de 500 euros, la sûreté se limitera à 100 euros.
Article 12.Article 12.
Extinguishment of security rightsExtinction d’une sûreté réelle mobilière
107.107.
Under article 12, a security right is extinguished only where there is full  payment or other satisfaction of all secured obligations and there is no longer any  commitment on the part of the secured creditor to extend further credit secured by the security right.L’article 12 dispose qu’une sûreté mobilière est éteinte uniquement après le plein paiement ou l’exécution d’une autre manière de toutes les obligations garanties et une fois qu’il n’y a plus aucun engagement de la part du créancier garanti visant à octroyer des crédits supplémentaires qui seraient garantis par la sûreté.
For example, if a security right secures an amount owed under  a revolving credit agreement, the security right is not extinguished simply because  temporarily there may be no amount outstanding, since there is still a potential  future obligation by virtue of the commitment of the secured creditor to extend  further credit.Ainsi, si une sûreté garantit un montant dû au titre d’un contrat de crédit permanent, cette sûreté ne s’éteindra pas simplement en raison de l’absence temporaire de montant à rembourser, car il continuera d’exister une obligation future potentielle au titre de l’engagement pris par le créancier garanti d’octroyer des crédits supplémentaires.
108. hTe extinguishment of a security right triggers the obligation of a secured  creditor in possession to return the encumbered asset, or of a secured creditor that  has registered a notice of its security right, to register an amendment or cancellation notice (see art. 54 of the Model Law, and paras. 373-375 below), as well as  art. 20, para. 3 (c), of the Model Registry Provisions, and para. 214 below).108. L’extinction d’une sûreté mobilière déclenche l’obligation faite au créancier garanti qui est en possession du bien grevé de le restituer, ou l’obligation faite au créancier garanti qui a inscrit un avis relatif à sa sûreté d’inscrire un avis de modification ou de radiation (voir art. 54 de la Loi type, et par. 373 à 375 ci-après, ainsi que l’article 20, par. 3 c) des Dispositions types sur le registre, et par. 214 ci-après).
B. Asset-speciifc rulesB. Règles relatives à des biens particuliers
Article 13.Article 13.
Contractual limitations on the creation of security rights in receivablesLimitations contractuelles à la constitution de sûretés réelles mobilières sur des créances
109.109.
Article 13 is based on recommendation 24 of the Secured Transactions  Guide (see chap. II, paras. 106-110 and 113), which in turn is based on article 9  of the Assignment Convention.L’article 13 se fonde sur la recommandation 24 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 106 à 110 et 113), qui est elle-même inspirée de l’article 9 de la Convention sur la cession.
Paragraph 1 provides that an agreement limiting  the grantor’s right to create a security right in the receivables listed in paragraph 3  (otfen referred to as “trade receivables”) does not prevent a security right created  by the grantor from being effective. hTe rationale underlying this approach is to  facilitate the use of receivables as security for credit (see para. 112 below), which  is in the interest of the economy, without unduly interfering with party autonomy.  hTis rule does not affect statutory limitations on the creation or enforcement of a  security right in certain types of receivable (e.g. consumer or sovereign receivables;Le paragraphe 1 prévoit qu’une convention limitant le droit du constituant de créer une sûreté sur les créances visées au paragraphe 3 (souvent désignées par le terme « créances commerciales ») n’empêche pas qu’une sûreté mobilière créée par le constituant produise des effets. Cette règle vise à faciliter l’utilisation de créances pour garantir des crédits (voir par. 112 ci-après), ce qui est dans l’intérêt de l’économie en général, sans pour autant entraver indûment l’autonomie des parties. Elle n’a pas d’incidence sur les dispositions légales limitant la constitution ou la réalisation d’une sûreté sur certains types de créances (par exemple, créances sur consommateurs ou créances souveraines ;
see art. 1, paras. 5 and 6, and paras. 30 and 31 above).voir art. 1, par. 5 et 6, et par. 30 et 31 ci-avant). 110.
110. hTe agreement referred to in paragraph 1 may have been entered into: (a)  between the initial creditor/grantor and the debtor of the receivable (e.g. where  the encumbered receivable is the claim of a seller for the outstanding balance of  the purchase price, an agreement between the seller and the buyer);La convention mentionnée au paragraphe 1 peut avoir été conclue : a) entre le créancier/constituant initial et le débiteur de la créance (c’est-à-dire, lorsque la créance grevée est la créance d’un vendeur correspondant au solde restant dû du prix d’achat, une convention entre le vendeur et l’acheteur) ;
(b) where the  initial creditor/grantor transfers the receivable to another person and that person  creates a security right in the receivable, between that person (referred to in article 13 as a subsequent grantor) and the debtor of the receivable (e.g. where the  seller sells the receivable to A and A creates a security right in favour of B, an  agreement between A and the debtor of the receivable);b) lorsque le créancier/constituant initial transfère la créance à une autre personne et que cette dernière crée une sûreté sur la créance, entre cette personne (désignée dans l’article 13 par le terme constituant ultérieur) et le débiteur de la créance (c’est-à-dire, lorsque le vendeur vend la créance à A et que A constitue une sûreté en faveur de B, une convention entre A et le débiteur de la créance) ;
(c) between the initial  creditor/grantor and the initial secured creditor (e.g. an agreement between the  seller and A);c) entre le créancier/constituant initial et le créancier garanti initial (par exemple une convention entre le vendeur et A) ;
and (d) where the initial creditor/grantor transfers the receivable to  a person and that person creates a security right, between that person (referred to Chapter II. Creation of a security right 39in art. 13 as a subsequent grantor) and any secured creditor who obtained a security  right from that person (referred to in art. 13 as a subsequent secured creditor;et d) lorsque le créancier/constituant initial transfère la créance à une autre personne et que cette dernière crée une sûreté, entre cette personne (désignée dans l’article 13 par le terme constituant ultérieur) et tout créancier garanti qui a obtenu une sûreté de cette personne (désigné dans l’article 13 par le terme créancier garanti ultérieur ;
e.g.  an agreement between A and B).par exemple une convention entre A et B).
111.111.
Paragraph 2 makes it clear that, while under paragraph 1 a security right is  effective notwithstanding an agreement to the contrary, a person that creates a  security right in a receivable in breach of that agreement is not excused from any  liability to its counter-party for damages caused by breach of that contractual provision, if there are such damages and such liability exists under other law. hTus, for  example, if the debtor of a receivable has suifcient negotiating power to convince  the creditor of the receivable to consent to an anti-assignment agreement, and the  creditor creates a security right in the receivable despite that agreement in a way  that results in a loss to the debtor of the receivable, the creditor may be liable to  the debtor of the receivable for damages under the law of the State whose law  governs that agreement.Le paragraphe 2 précise que même si, en vertu du paragraphe 1, une sûreté mobilière produit effet nonobstant toute convention contraire, la personne qui crée une sûreté sur une créance en violation de cette convention n’est pas libérée de sa responsabilité envers l’autre partie pour des dommages causés, le cas échéant, par ladite violation, si une telle responsabilité est prévue par une autre loi. Ainsi, si le débiteur d’une créance jouit d’un pouvoir de négociation suffisant pour convaincre le créancier de consentir à une convention d’incessibilité, et que celui-ci constitue une sûreté sur la créance en dépit de ladite convention et d’une manière qui lèse le débiteur de la créance, le créancier peut être tenu de verser des dommages-intérêts au débiteur en application de la loi de l’État dont le droit régit ladite convention.
However, the debtor of the receivable may not avoid the  contract because of that breach or raise against the secured creditor (including an  outright transferee), by way of set-off or otherwise, any claim it may have against  the grantor (including an outright transferor) for that breach.Toutefois, le débiteur de la créance ne pourra pas résoudre le contrat en raison de cette violation, ni opposer au créancier garanti (y compris le bénéficiaire d’un transfert pur et simple), à titre de compensation ou autrement, tout droit qu’il pourrait opposer au constituant (y compris l’auteur d’un transfert pur et simple) en raison de cette violation.
In addition, under  paragraph 2, a secured creditor that accepts a receivable as security for credit is not  liable to the debtor of the receivable for such a breach just because it had knowledge  of the anti-assignment agreement.En outre, selon le paragraphe 2, un créancier garanti qui accepte une créance à titre de garantie d’un crédit n’est pas responsable, à l’égard du débiteur de la créance, d’une telle violation au seul motif qu’il avait connaissance de la convention d’incessibilité.
Otherwise, the anti-assignment agreement  would in effect prevent a secured creditor from obtaining a security right in a  receivable covered by the anti-assignment agreement.Autrement, cette convention empêcherait de fait un créancier garanti d’obtenir une sûreté sur une créance visée par ladite convention.
112.112.
One of the benefts of the rules in paragraphs 1 and 2 is that a secured  creditor does not have to review each contract from which a receivable might arise  to determine whether it contains a contractual limitation on assignment that may  affect the effectiveness of a security right. hTis facilitates transactions relating to  pools of existing receivables (with respect to which a review of the underlying  transactions at the time of the conclusion of the security agreement is possible but  which is not necessarily time- or cost-eifcient), as well as transactions relating to  future receivables (with respect to which such a review would not be possible at  the time of the conclusion of the security agreement, with the result that future  receivables would not be accepted by lenders as security for credit).Les règles prévues aux paragraphes 1 et 2 ont notamment pour avantage qu’un créancier garanti n’aura pas besoin d’examiner chaque contrat susceptible de donner naissance à une créance pour déterminer s’il contient ou non une limitation contractuelle à la cession qui pourrait avoir une incidence sur les effets d’une sûreté. Cela facilite les opérations relatives à des ensembles de créances existantes (pour lesquelles il est possible, mais pas nécessairement rapide ni rentable, d’examiner les opérations sous-jacentes au moment de la conclusion de la convention constitutive de sûreté), ainsi que les opérations relatives à des créances futures (pour lesquelles un tel examen n’est pas possible au moment de la conclusion de la convention constitutive de sûreté, si bien que les créances futures ne seraient pas acceptées par un prêteur à titre de garantie d’un crédit).
113.113.
Paragraphs 3 (a) to (c) limit the scope of the rule in paragraph 1 to what  could broadly be described as trade receivables. hTe rule does not apply to other  types of receivables, such as receivables arising from loans. hTis is for the following  reasons.Les alinéas a) à c) du paragraphe 3 limitent la portée de la règle prévue au paragraphe 1 aux créances commerciales au sens large. Cette règle ne s’applique pas à d’autres types de créances, telles que les créances découlant de prêts. Ceci s’explique par les raisons suivantes.
First, the interference with party autonomy effected by the rule in paragraph 1 is most strongly justifed in the case of trade receivables (see para. 109  above).Premièrement, la limitation à l’autonomie des parties prévue par la règle contenue au paragraphe 1 est particulièrement justifiée dans le cas des créances commerciales (voir par. 109 ci-dessus).
Second, in relation to receivables arising from loans, there is a much greater  reason for the debtor of the receivable to wish to preclude anybody other than the  lender from being able to collect the receivable, since the debtor’s relationship with the lender is likely to be ongoing.Deuxièmement, en ce qui concerne les créances découlant de prêts, le débiteur de la créance aura de bien meilleures raisons de vouloir empêcher toute autre personne que le prêteur de pouvoir recouvrer la créance, car il y a des chances que sa relation avec le prêteur se poursuive dans le temps.
114.114.
Receivables arising from fnancial contracts governed by netting agreements  are generally excluded from the scope of the Model Law, except the receivable  arising upon the termination of all outstanding transactions (see art. 1, para. 3 (d)).Les créances naissant de contrats financiers régis par des conventions de compensation globale sont généralement exclues du champ d’application de la Loi type, à l’exception de celles qui naissent après la liquidation de toutes les opérations (voir art. 1, par. 3 d)).
Under paragraph 3 (d), the rule in paragraph 1 applies to receivables arising upon  net settlement of payments due pursuant to a multilateral netting agreement. Both  the exclusion in article 1, paragraph 3 (d) and the exception in article 13, paragraph 3 (d) are line with articles 4, paragraph 2 (b), and 9, paragraph 3 (d), of the  Assignment Convention.Selon le paragraphe 3 d), la règle prévue au paragraphe 1 s’applique aux créances nées après le règlement net des sommes dues au titre d’une convention multilatérale de compensation globale. L’exclusion prévue à l’article 1-3 d) et l’exception visée à l’article 13-3 d) sont toutes deux conformes aux articles 4-2 b) et 9-3 d) de la Convention sur la cession.
115.115.
Article 13 applies also to anti-assignment agreements limiting the creation of  a security right in any personal or property rights securing or supporting  payment or other performance of an encumbered intangible asset other than a receivable or an encumbered negotiable instrument (see art. 14, and paras. 116-118 below).L’article 13 s’applique aussi aux conventions d’incessibilité qui limitent la constitution d’une sûreté sur tout droit personnel ou réel donné en garantie ou en considération du paiement ou d’une autre forme d’exécution d’un bien incorporel grevé autre qu’une créance ou un instrument négociable grevé (voir art. 14, et par. 116 à 118 ci-après).
Article 14.Article 14.
Personal or property rights securing or supporting payment or other performance of encumbered receivables or other intangible assets, or negotiable instrumentsDroits personnels ou réels donnés en garantie du paiement ou d’une autre forme d’exécution de créances, d’autres biens incorporels ou d’instruments négociables grevés
116. hTe frst sentence of article 14 relfects the thrust of recommendation 25 of  the Secured Transactions Guide (see chap. II, paras. 111-122), which in turn is  based on article 10 of the Assignment Convention.116. La première phrase de l’article 14 traduit l’esprit de la recommandation 25 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 111 à 122), elle-même fondée sur l’article 10 de la Convention sur la cession.
It is intended to ensure that a  secured creditor with a security right in the types of asset described in article 14  automatically has the beneft of any personal or property right that secures or  supports payment or other performance of those types of asset.Elle vise à garantir qu’un créancier garanti détenant une sûreté mobilière sur les types de biens visés à l’article 14 bénéficie automatiquement de tout droit personnel ou réel donné en garantie ou en considération du paiement ou d’une autre forme d’exécution de ces biens.
For example, a  personal or property right that secures payment of a receivable may be an accessory  or secondary guarantee (or suretyship) or a security right in movable or immovable  property;Par exemple, un droit personnel ou réel donné en garantie du paiement d’une créance peut être une sûreté personnelle accessoire (ou cautionnement) ou une sûreté sur un bien meuble ou immeuble ;
and a personal right that supports payment of a receivable may be an  independent guarantee or a stand-by letter of credit.et un droit personnel donné en considération du paiement d’une créance peut être une garantie indépendante ou une lettre de crédit « stand-by ».
For example, in some States,  if the performance of a receivable is secured by a personal guarantee or by a security  right in movable or immovable property, the secured creditor with a security right  in that receivable obtains the beneft of that personal guarantee or security right.  hTis means that, if the receivable is not paid, the secured creditor may seek  payment from the guarantor or enforce the security right in accordance with the  relevant law and the terms of the guarantee or the security right.Ainsi, dans certains États, si l’exécution d’une créance est garantie par une sûreté personnelle ou par une sûreté sur un bien meuble ou immeuble, le créancier garanti détenant une sûreté sur cette créance obtient le bénéfice de cette sûreté personnelle ou de cette sûreté réelle. Cela signifie que, si la créance n’est pas payée, il peut en demander le paiement au garant ou réaliser la sûreté conformément au droit applicable et aux conditions de la sûreté personnelle ou de la sûreté réelle.
117.117.
Article 14 does not include the substance of recommendation 25 (g) of the  Secured Transactions Guide because this matter is addressed in articles 61 and 68  (see paras. 392-394 and 414).L’article 14 ne reprend pas le fond de la recommandation 25 g) du Guide sur les opérations garanties, car cette question est traitée aux articles 61 et 68 (voir par. 392 à 394 et 414).
Neither does article 14 include the substance of  recommendation 25 (h) of the Secured Transactions Guide (which was based on  art. 10, para. 6, of the Assignment Convention) because it should be self-evident that the article does not affect any requirement under other law relating to the  creation of a security right in a type of asset that is not covered by the Model Law  (e.g. a rule of immovable property law under which registration of an encumbrance  on the relevant immovable property registry is a condition of its creation).Il ne reprend pas non plus le fond de la recommandation 25 h) du Guide sur les opérations garanties (qui se fondait sur l’article 10-6 de la Convention sur la cession), car il devrait être évident que l’article n’a pas d’incidence sur d’éventuelles exigences prévues par une autre loi relatives à la constitution d’une sûreté sur un type de bien non couvert par la Loi type (par exemple, une règle du droit immobilier selon laquelle l’inscription d’un droit réel au registre immobilier pertinent est une condition préalable à sa constitution). 118.
118. hTe second sentence of article 14, which relfects the thrust of article 10,  paragraph 1, of the Assignment Convention, is necessary because, under other law  in some States, certain personal or property rights that secure or support payment  or other performance of a receivable or other intangible asset, or a negotiable  instrument may be transferable only with a new act of transfer.La seconde phrase de l’article 14, qui traduit l’esprit de l’article 10-1 de la Convention sur la cession, est nécessaire car selon d’autres lois adoptées dans certains États, certains droits personnels ou réels qui sont donnés en garantie ou en considération du paiement ou d’une autre forme d’exécution d’une créance ou d’un autre bien incorporel, ou d’un instrument négociable, ne peuvent être transférés qu’avec un nouvel acte de transfert.
In such a case,  article 14 does not override the other law but instead obliges the grantor to transfer  the beneft of that right to the secured creditor.Dans un tel cas, l’article 14 ne prévaut pas sur ces autres lois, mais oblige le constituant à transférer le bénéfice de ce droit au créancier garanti.
Article 15.Article 15.
Rights to payment of funds credited to a bank accountDroits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire
119.119.
Article 15 relfects the thrust of recommendation 26 of the Secured Transactions Guide (see chap. II, paras. 123-125).L’article 15 traduit l’esprit de la recommandation 26 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 123 à 125).
It implements the principles underlying  article 13 with respect to rights to payment of funds credited to a bank account  (see paras. 109 and 112 above).Il met en œuvre les principes sous-tendant l’article 13 en ce qui concerne les droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire (voir par. 109 et 112 ci-avant).
Under article 15, a security right may be created  in a right to payment of funds credited to a bank account even if there was an  agreement between the grantor and the deposit-taking institution prohibiting the  creation of a security right.Conformément à l’article 15, il est possible de constituer une sûreté sur un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire, même si une convention conclue entre le constituant et l’établissement de dépôt interdit la constitution d’une sûreté.
However, article 69 provides that the creation of such  a security right does not affect the rights and obligations of the deposit-taking  institution and, in particular, does not obligate the deposit-taking institution to  provide any information about the bank account to third parties (see paras. 415-418  below).Cependant, l’article 69 prévoit que la constitution d’une telle sûreté n’a pas d’incidence sur les droits et obligations de l’établissement de dépôt et, en particulier, n’oblige pas ce dernier à fournir quelque information que ce soit sur le compte bancaire en question à des tiers (voir par. 415 à 418 ci-après).
Article 16.Article 16.
Negotiable documents and tangible assets covered by negotiable documentsDocuments négociables et biens corporels représentés par des documents négociables
120.120.
Article 16 is derived from recommendation 28 of the Secured Transactions  Guide (see chap. II, para. 128).L’article 16 s’inspire de la recommandation 28 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. II, par. 128).
It relfects the broadly accepted principle that a  negotiable document is treated as embodying rights in the tangible assets covered  by the document.Il traduit le principe, largement accepté, selon lequel un document négociable est traité comme représentant des droits sur les biens corporels qu’il couvre.
As a result, a security right in those tangible assets may be created by creating a security right in the document.Par conséquent, une sûreté sur ces biens corporels peut être constituée à travers la constitution d’une sûreté sur le document.
For example, a security right in  cargo covered by a negotiable bill of lading issued by the carrier or in assets covered  by a negotiable warehouse receipt issued by the operator of the warehouse in which  those assets have been deposited may be created by creating a security right in the  bill of lading or warehouse receipt.Ainsi, une sûreté sur des marchandises couvertes par un connaissement négociable émis par le transporteur ou sur des biens couverts par un récépissé d’entrepôt négociable émis par l’exploitant de l’entrepôt où ces biens ont été déposés peut être constituée à travers la constitution d’une sûreté sur le connaissement ou le récépissé d’entrepôt.
121.121.
Under article 16, a security right in a negotiable document extends to the  assets covered by the document only if the issuer of the document is in possession  of the assets when the security right is created.Conformément à l’article 16, une sûreté grevant un document négociable s’étend uniquement aux biens représentés par ce document si l’émetteur de ce dernier est en possession des biens au moment où la sûreté est constituée.
If this condition is satisfed, the  security right in the tangible assets covered by the document continues to exist  even atfer the assets are no longer in the possession of the issuer of the negotiable  document.Si cette condition est satisfaite, la sûreté sur les biens corporels représentés par ce document continue d’exister même lorsque les biens ne sont plus en la possession de l’émetteur du document négociable.
However, under article 26, paragraph 2, the effectiveness of the security  right in the assets against third parties that was achieved by possession of the document applies while the document covers the assets and lapses once possession of  the assets is relinquished by the issuer (see para. 138 below).Toutefois, selon l’article 26-2, la sûreté grevant les biens rendue opposable du fait de la possession du document reste opposable aussi longtemps que le document continue de représenter ces biens, et cesse dès lors que l’émetteur renonce à la possession de ces biens (voir par. 138 ci-dessous).
Article 17.Article 17.
Tangible assets with respect to which intellectual property is usedBiens corporels pour lesquels sont utilisées des propriétés intellectuelles
122.122.
Article 17 is based on recommendation 243 of the Intellectual Property  Supplement (see paras. 108-112).L’article 17 se fonde sur la recommandation 243 du Supplément relatif aux propriétés intellectuelles (voir par. 108 à 112).
It is intended to recognize the distinction  between a tangible asset with respect to which intellectual property is used and  the intellectual property (e.g. a motor vehicle that incorporates features that rely  on the manufacturer’s right to use a patented invention or copyrighted sotfware as  distinct from the patent or copyright itself).Il vise à établir la distinction entre un bien corporel pour lequel est utilisée une propriété intellectuelle et la propriété intellectuelle elle-même (par exemple un véhicule à moteur doté de caractéristiques qui se fondent sur le droit du fabricant d’utiliser une invention brevetée ou un logiciel protégé par le droit d’auteur, à distinguer du brevet ou du droit d’auteur lui-même).
As a result, a secured creditor who  has a security right in a tangible asset with respect to which intellectual property  is used does not acquire a security right in the intellectual property, unless the  intellectual property is included in the description of the encumbered assets in the  security agreement and then only if the grantor has rights, or the power to create  a security right, in the relevant intellectual property (see art. 6, paras. 1 and 3(c),  and art. 9, para. 1, as well as paras. 83 and 96 above).Par conséquent, un créancier garanti qui a une sûreté sur un bien corporel pour lequel est utilisée une propriété intellectuelle n’acquiert pas de sûreté sur la propriété intellectuelle, à moins que celle-ci ne soit incluse dans la description des biens grevés contenue dans la convention constitutive de sûreté et, dans ce cas, uniquement si le constituant a des droits, ou le pouvoir de constituer une sûreté, sur la propriété intellectuelle concernée (voir art. 6-1, art. 6-3 c) et art. 9-1, et par. 83 et 96 ci-avant).
Chapter III.Chapitre III.
Effectiveness of a security right against third partiesOpposabilité d’une sûreté réelle mobilière A. Règles générales
Article 18.Article 18.
Primary methods for achieving third-party effectivenessPrincipales méthodes pour assurer l’opposabilité
123.123.
Article 18 is based on recommendations 32 and 37 of the Secured Transactions Guide (see chap. III, paras. 19-86).L’article 18 se fonde sur les recommandations 32 et 37 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. III, par. 19 à 86). Il présente les principales méthodes permettant de rendre des sûretés mobilières opposables.
It sets out the primary methods for achieving the third-party effectiveness of a security right. hTe frst is registration of a  notice of the security right in the Registry established under article 28. hTis method  is available for all types of movable asset to which the Model Law applies. hTe  second is physical possession of a tangible encumbered asset by the secured creditor (for the defnition of the term “possession”, see art. 2, subpara. (z), and para. 56  and 57 above).La première est l’inscription d’un avis concernant la sûreté au registre établi conformément à l’article 28. Cette méthode est disponible pour tous les types de biens meubles auxquels la Loi type s’applique. La seconde est la possession physique d’un bien corporel grevé par le créancier garanti (pour la définition du terme « possession », voir art. 2, al. bb), et par. 57 et 58 ci-avant).
As intangible assets are not be capable of physical possession and  as possession is defned in the Model Law by reference to tangible assets only, this  method is available only for security rights in tangible assets. Alternative methods  of third-party effectiveness, such as a control agreement for security rights in rights  to payment of funds credited to a bank account and in non-intermediated securities  are set out in the asset-specifc provisions of this chapter (see arts. 25 and 27, and  paras. 135, 136 and 140 below).Dans la mesure où les biens incorporels ne peuvent faire l’objet d’une possession physique et où la possession est définie dans la Loi type en référence uniquement aux biens corporels, cette méthode n’est disponible que pour les sûretés sur des biens corporels. D’autres méthodes pour assurer l’opposabilité de sûretés grevant des droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire ou des titres non intermédiés, comme la conclusion d’un accord de contrôle, sont décrites dans les règles relatives à des biens particuliers du présent chapitre (voir art. 25 et 27, et par. 135, 136 et 140 ci-dessous).
124.124.
In practice, registration is the most commonly used method for achieving  third-party effectiveness of a security right, both because it is available for all types  of encumbered asset and because it allows the grantor to remain in possession of  and to continue to use the encumbered asset. Registration is also the basis for the  predictable, fair and eifcient ordering of priority among competing security rights  in the same asset under the general priority rule of the Model Law according to  which priority is determined according to the order of registration (see art. 29, and  paras. 285-293 below).Dans la pratique, l’inscription est la méthode la plus couramment utilisée pour rendre une sûreté opposable, d’abord parce qu’elle est disponible pour tous les types de biens grevés, et ensuite parce qu’elle permet au constituant de rester en possession du bien grevé et de continuer à l’utiliser. L’inscription constitue aussi la base pour établir un ordre de priorité prévisible, équitable et efficace entre des sûretés concurrentes grevant le même bien, conformément à la règle générale de priorité énoncée dans la Loi type voulant que la priorité soit déterminée en fonction de l’ordre d’inscription (voir art. 29, et par. 285 à 293 ci-après).
Article 19.Article 19.
ProceedsProduit
125.125.
Article 19 is generally based on recommendations 39 and 40 of the Secured  Transactions Guide (see chap. III, paras. 87-96).L’article 19 se fonde de manière générale sur les recommandations 39 et 40 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. III, par. 87 à 96).
It addresses the circumstances in which the security right in identifable proceeds of an encumbered asset that is  provided for in article 10 is effective against third parties.Il précise les circonstances dans lesquelles la sûreté sur le produit identifiable d’un bien grevé visé à l’article 10 est opposable.
126.126.
Under paragraph 1, if a security right in an asset is effective against third  parties, a security right in its identifable proceeds is automatically effective against  third parties, if the proceeds take the form of money, receivables, negotiable instruments or rights to payment of funds credited to a bank account.Selon le paragraphe 1, si une sûreté sur un bien est opposable, une sûreté sur son produit identifiable est automatiquement opposable si ce dernier prend la forme d’espèces, de créances, d’instruments négociables ou de droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire.
For example, upon  the sale of inventory that is subject to a security right that is effective against third  parties, a security right in any identifable receivables arising from the sale of the  inventory is effective against third parties without any further act.Ainsi, en cas de vente de stocks grevés d’une sûreté opposable, une sûreté sur toute créance identifiable découlant de la vente des stocks est opposable sans qu’aucun acte supplémentaire ne soit nécessaire.
127.127.
If the assets that constitute the proceeds are of a type that is included in the  description of the original encumbered assets in the security agreement, they will  constitute both original encumbered assets and proceeds (see para. 99 above).Si les biens qui constituent le produit appartiennent à un type de biens qui figure dans la description des biens initialement grevés donnée dans la convention constitutive de sûreté, ils constitueront à la fois des biens initialement grevés et un produit (voir par. 99 ci-avant).
Accordingly, in this situation, the security right in the proceeds will be effective  against third parties without the need for any further act if the security right in the  proceeds as original encumbered assets was made effective against third parties  pursuant to article 18 before the proceeds arose.Par conséquent, dans cette situation, la sûreté sur le produit sera automatiquement opposable si la sûreté sur le produit en tant que bien initialement grevé a été rendue opposable conformément à l’article 18 avant la naissance du produit.
128.128.
Except for proceeds of a type covered in paragraph 1, paragraph 2 provides  that, if the security right in the original encumbered asset was effective against third  parties, the security right in its identifable proceeds is automatically effective  against third parties for the time period specifed by the enacting State atfer the  proceeds arose. hTe period should be suifcient for the secured creditor to fnd out  that proceeds have been generated and take action (such as 20-25 days). hTereatfer,  the security right in the proceeds continues to be effective against third parties  only if it is made effective against third parties before the expiry of that period by  one of the methods applicable to encumbered assets of that type.À l’exception des produits d’un type visé au paragraphe 1, le paragraphe 2 prévoit que, si la sûreté sur un bien initialement grevé était opposable, la sûreté sur son produit identifiable est automatiquement opposable pendant la période précisée par l’État adoptant après la naissance du produit. Celle-ci devrait être suffisamment longue pour permettre au créancier garanti de découvrir qu’un produit a été généré et de prendre des mesures (20 à 25 jours par exemple). Par la suite, la sûreté sur le produit reste opposable uniquement si elle est rendue opposable, avant l’expiration de cette période, par l’une des méthodes applicables aux biens grevés de ce type.
For example, if  the proceeds take the form of a tangible asset, the security right in its identifable  proceeds will cease to be continuously effective against third parties if the secured  creditor does not take the steps necessary to make its security right effective against  third parties prior to the expiry of the time period set out in paragraph 2.Par exemple, si le produit se présente sous la forme d’un bien corporel, la sûreté sur son produit identifiable perdra son opposabilité si le créancier garanti ne prend pas les mesures nécessaires pour la rendre opposable avant l’expiration de la période visée au paragraphe 2.
While  the secured creditor may subsequently make its security right effective against third  parties, it will be effective against third parties only from that time forward (see  art. 22, and para. 131 below).S’il peut rendre sa sûreté opposable par la suite, celle-ci sera alors opposable uniquement à partir de ce moment (voir art. 22, et par. 131 ci-après).
129.Article 20.
Article 20 is based on recommendation 44 of the Secured Transactions  Guide.Biens corporels mélangés à une masse ou transformés pour former un produit fini
Its purpose is to ensure that, if a tangible asset subject to a security right  that is effective against third parties is commingled in a mass or transformed into Chapter III. Effectiveness of a security right against third parties 45 a product, and the security right in the tangible asset extends to the mass or product under article 11, the security right in the mass or product will be automatically  effective against third parties.129. L’article 20 se fonde sur la recommandation 44 du Guide sur les opérations garanties. Il vise à garantir que, si un bien corporel qui fait l’objet d’une sûreté mobilière opposable est mélangé à une masse ou transformé pour former un produit fini, et que la sûreté sur ce bien s’étend à la masse ou au produit fini conformément à l’article 11, la sûreté sur la masse ou le produit fini sera automatiquement opposable ;
In other words, no separate act is necessary to make  the security right in the mass or product effective against third parties.autrement dit, aucun acte distinct n’est nécessaire pour rendre opposable la sûreté sur la masse ou le produit fini.
It should  be noted that preserving continuity of third-party effectiveness is relevant for the  purposes of the priority rules (for the priority of this security right, see arts. 33  and 42, and paras. 297, 298 and 341 below).On notera qu’il est important de préserver la continuité de l’opposabilité dans le cadre des règles de priorité (s’agissant de la priorité de cette sûreté, voir art. 33 et 42, et par. 297, 298 et 341 ci-après).
Article 21.Article 21.
Changes in the method for achieving third-party effectivenessChangement de méthode destinée à assurer l’opposabilité
130.130.
Article 21 is based on recommendation 46 of the Secured Transactions  Guide (see chap. III, paras. 120 and 121).L’article 21 se fonde sur la recommandation 46 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. III, par. 120 et 121).
It is intended to ensure that a security  right that was initially made effective against third parties by one method (e.g.  registration) and that is later made effective against third parties by another method  (e.g. possession) remains continuously effective against third parties provided that  there is no gap between the time third-party effectiveness was achieved by the frst  and the second method.Il prévoit qu’une sûreté qui a été rendue initialement opposable par une méthode donnée (par exemple l’inscription) et qui est par la suite rendue opposable par une autre méthode (par exemple la possession) reste opposable de manière ininterrompue, pour autant qu’il n’y ait pas de laps de temps entre les moments où l’opposabilité a été assurée par la première puis par la seconde méthode.
It should be noted that preserving continuity of thirdparty effectiveness is important for the purpose of preserving priority as against  competing claimants whose rights arise atfer the security right is initially made  effective against third parties.On notera qu’il est important d’assurer la continuité de l’opposabilité pour préserver la priorité de la sûreté face à des réclamants concurrents dont les droits sont nés après qu’elle a été rendue initialement opposable.
Article 22.Article 22.
Lapses in third-party effectivenessPerte de l’opposabilité
131.131.
Article 22 is based on recommendation 47 of the Secured Transactions  Guide (see chap. III, paras. 122-127).L’article 22 se fonde sur la recommandation 47 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. III, par. 122 à 127).
It is intended to ensure that, if third-party  effectiveness lapses, it may be re-established.Il prévoit qu’en cas de perte de l’opposabilité, celle-ci peut être rétablie.
In such a case, however, the  third-party effectiveness dates only from the time it is re-established and thus priority dates as of that time.Cependant, dans un tel cas, l’opposabilité ne remontera qu’au moment où elle a été rétablie et la priorité aussi.
Article 23.Article 23.
Continuity in third-party effectiveness upon a change of the applicable law to this LawContinuité de l’opposabilité en cas de changement de loi applicable
132.132.
Article 23 is based on recommendation 45 of the Secured Transactions  Guide (see chap. III, paras. 117-119).L’article 23 se fonde sur la recommandation 45 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. III, par. 117 à 119).
It addresses the situation where, under the  conlfict-of-laws provisions of the Model Law, the law applicable to the third-party  effectiveness of a security right changes to that of a State that has enacted the  Model Law as a result of a change in the relevant connecting factor, for example,  because of a change in the location of the grantor or the encumbered assets (for  the relevant time for determining location, see art. 91, and paras. 490-493 below).Il traite du cas où, conformément aux dispositions relatives au conflit de lois de la Loi type, la loi applicable à l’opposabilité d’une sûreté devient celle d’un État qui a adopté la Loi type en raison d’un changement du facteur de rattachement, par exemple, d’un changement du lieu de situation du constituant ou du bien grevé (pour ce qui est du moment à prendre en compte pour déterminer le lieu de situation, voir art. 91, et par. 490 à 493 ci-après).
Under paragraph 1, a security right that was effective against third parties under  the previously applicable law continues to be effective against third parties under  the law of the enacting State only if it is made effective against third parties in  accordance with that law before the time when third-party effectiveness lapses  under the previously applicable law or the expiry of the time period to be specifed  by the enacting State. hTe specifed period should be suifcient to give the secured  creditor an opportunity to fnd out that the applicable law has changed and take  action (e.g. 45-60 days).Selon le paragraphe 1, une sûreté mobilière qui était opposable en vertu de la loi précédemment applicable le reste en vertu de la loi de l’État adoptant uniquement si elle est rendue opposable conformément à cette dernière avant soit le moment où elle aurait cessé d’être opposable en vertu de la loi précédemment applicable, soit l’expiration d’un délai à préciser par l’État adoptant. Ce délai devrait être suffisamment long pour permettre au créancier garanti d’apprendre que la loi applicable a changé et de prendre des mesures (par exemple 45 à 60 jours).
133.133.
Under paragraph 2, if the third-party effectiveness of a security right continues under paragraph 1, it dates back to the time it was frst achieved under the  previously applicable law.Selon le paragraphe 2, si l’opposabilité se poursuit conformément au paragraphe 1, elle remonte au moment où elle a été initialement assurée conformément à la loi précédemment applicable.
If third-party effectiveness is not preserved under paragraph 1, it may be re-established, but third-party effectiveness will then only date  from the time it is re-established (see art. 22, and para. 131 above).Si l’opposabilité n’est pas préservée conformément au paragraphe 1, elle peut être rétablie, mais elle ne remontera alors qu’au moment où elle a été rétablie (voir art. 22, et par. 131 ci-avant).
Article 24.Article 24.
Acquisition security rights in consumer goodsSûreté réelle mobilière grevant des biens de consommation en garantie du paiement de leur acquisition
134.134.
Article 24 is based on recommendation 179 of the Secured Transactions  Guide (see chap. IX, paras. 125-128).L’article 24 se fonde sur la recommandation 179 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IX, par. 125 à 128).
An acquisition security right (see art. 2,  subpara. (b), and para. 38 above) in consumer goods is automatically effective  against third parties if the purchase price of the consumer goods is below an  amount to be specifed by the enacting State. hTis limitation is intended to exempt  from registration security rights in low-value consumer transactions.Une sûreté grevant des biens de consommation en garantie du paiement de leur acquisition (voir art. 2, al. jj), et par. 67 ci-avant) est automatiquement opposable si le prix d’achat de ces biens est inférieur à un montant à préciser par l’État adoptant. Cette limite vise à exempter de l’inscription les sûretés portant sur des opérations de faible valeur.
For this provision to be meaningful, the threshold price for the consumer goods should not be  so high as to prevent a consumer from encumbering his or her assets to obtain  credit, but not so low as to dissuade a secured creditor from entering into a transaction because the transaction costs associated with ensuring and monitoring the  third-party effectiveness of its security right would outweigh the benefts (for the  question of when a buyer acquires its rights free of an acquisition security right  that is automatically effective against third parties under this article, see art. 34,  para. 9, and para. 310 below).Pour qu’elle soit pertinente, il faut que le montant plancher pour les biens de consommation ne soit pas trop élevé, de manière à ne pas décourager un consommateur de grever ses biens pour obtenir un crédit, ni trop bas, de manière à ne pas décourager un créancier garanti de conclure une opération parce que les coûts liés à l’opposabilité de sa sûreté sont supérieurs aux bénéfices engrangés (pour la question de savoir à quel moment un acheteur acquiert ses droits libres d’une sûreté en garantie du paiement d’une acquisition qui est automatiquement opposable en vertu de cet article, voir art. 34-9, et par. 310 ci-après). B. Règles relatives à des biens particuliers Article 25.
135.Droits au paiement de fonds crédités
Article 25 is based on recommendation 49 of the Secured Transactions  Guide (see chap. III, paras. 138-148).sur un compte bancaire 135. L’article 25 se fonde sur la recommandation 49 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. III, par. 138 à 148).
Under the general third-party effectiveness  rules of the Model Law, the general method for achieving the third-party effectiveness of a security right in an intangible asset is registration of a notice of the security right (see art. 18, and paras. 123 and 124 above).Selon les règles générales de la Loi type relatives à l’opposabilité, c’est l’inscription d’un avis concernant la sûreté qui constitue la méthode habituelle pour assurer l’opposabilité d’une sûreté sur un bien incorporel (voir art. 18, et par. 123 et 124 ci-avant).
If the intangible asset is  a right to payment of funds credited to a bank account, article 25 provides three  additional methods for achieving third-party effectiveness.Si ce bien incorporel est un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire, l’article 25 prévoit trois méthodes supplémentaires pour assurer l’opposabilité.
136. hTe availability of these alternatives depends on the type of the secured  creditor.136. Le choix entre ces diverses méthodes dépend du type de créancier garanti.
If the secured creditor is the deposit-taking institution that holds the bank  account, a security right created in its favour is automatically effective against third  parties.Si celui-ci est l’établissement de dépôt qui tient le compte, une sûreté constituée en sa faveur sera automatiquement opposable.
If the secured creditor is another party, the security right may be made  effective against third parties by one of two methods. hTe frst is the conclusion  of a control agreement between the grantor, the secured creditor and the deposittaking institution (for the defnition of the term “control agreement”, see art. 2,  subpara. (g) (ii), and para. 43 above). hTe second is by the secured creditor becoming the account holder. hTe precise action required for the secured creditor to  become the account holder will depend on factors, such as the law to which the  deposit-taking institution is subject and the terms of the account agreement.Si le créancier garanti est une autre partie, la sûreté peut être rendue opposable soit par la conclusion d’un accord de contrôle entre le constituant, le créancier garanti et l’établissement de dépôt (pour la définition du terme « accord de contrôle », voir art. 2, al. a) ii), et par. 38 ci-avant), soit par le fait que le créancier garanti devienne le titulaire du compte. La nature exacte des mesures qui doivent être prises pour que le créancier garanti devienne le titulaire du compte dépend de certains facteurs, notamment de la législation dont relève l’établissement de dépôt et des modalités de la convention de compte.
It  should be noted that these alternative methods of third-party effectiveness have  different priority consequences but provide priority that is superior to that achieved  by registration (see art. 47, and paras. 352-356 below).On notera que ces autres méthodes permettant d’assurer l’opposabilité ont des conséquences différentes en matière de priorité, mais confèrent une priorité supérieure à celle obtenue par inscription (voir art. 47, et par. 352 à 356 ci-après). Article 26. Documents négociables et biens corporels
137.représentés par des documents négociables
Article 26 is based on recommendations 51-53 of the Secured Transactions  Guide (see chap. III, paras. 154-158).137. L’article 26 se fonde sur les recommandations 51 à 53 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. III, par. 154 à 158).
It mainly addresses the relationship between  the third-party effectiveness of a security right in a negotiable document and the  third-party effectiveness of a security right in the tangible assets covered by the  document.Il traite principalement de la relation entre l’opposabilité, d’une part, d’une sûreté grevant un document négociable et, d’autre part, d’une sûreté grevant les biens corporels représentés par ce document.
138.138.
Under paragraph 1, if a security right in a negotiable document is effective  against third parties and the security right extends to the assets covered by the document under article 16, the security right in the assets covered by the document will  automatically be effective against third parties.Selon le paragraphe 1, si une sûreté sur un document négociable est opposable et qu’elle s’étend aux biens représentés par ce document conformément à l’article 16, la sûreté sur les biens représentés par ce document sera automatiquement opposable.
Under paragraph 2, the security right  in the assets covered by the document can be made effective against third parties by  possession of the document for as long as the assets are covered by the document.Selon le paragraphe 2, la sûreté sur les biens représentés par le document peut être rendue opposable par la possession du document aussi longtemps que les biens sont représentés par ce document.
139.139.
Under paragraph 3, a security right in an asset that is made effective against  third parties by the secured creditor’s possession of the document remains effective  against third parties for a short period of time (such as 10 days) atfer possession  of the document or the asset covered by the document is relinquished to the grantor (or another person) for the purpose of enabling the grantor to sell, exchange,  load, unload or otherwise deal with the assets in the course of the grantor’s  business.Selon le paragraphe 3, la sûreté sur un bien rendue opposable du fait de la possession du document par le créancier garanti reste opposable pendant une brève période (telle que 10 jours) après que la possession du document ou des biens qu’il représente a été remise au constituant (ou à une autre personne) afin de lui permettre de vendre, d’échanger, de charger ou de décharger ces biens, ou d’en disposer autrement, dans le cours de ses affaires.
Article 27.Article 27.
Uncertiifcated non-intermediated securitiesTitres non intermédiés dématérialisés
140.140.
As the Secured Transactions Guide does not address security rights in securities of any type (see rec. 4 (c), and para. 26 above), article 27 does not correspond  to any of the recommendations of the Secured Transactions Guide.Comme le Guide sur les opérations garanties ne traite pas des sûretés grevant des valeurs mobilières (voir recommandation 4 c), et par. 26 ci-avant), l’article 27 ne correspond à aucune de ses recommandations.
It addresses  the methods, other than registration of a notice, by which a security right in uncertifcated non-intermediated securities (for the defnition of that term, see art. 2,  subpara. (mm)) may be made effective against third parties.Il traite des méthodes, autres que l’inscription d’un avis, permettant de rendre opposable une sûreté sur des titres non intermédiés dématérialisés (pour la définition de ce terme, voir art. 2, al. mm)).
First, the security right  may be made effective against third parties either by a notation of the security right  or by the entry of the name of the secured creditor as the holder of the securities  in the books maintained by the issuer or by another person on behalf of the issuer  for the purpose of recording the name of the holder of securities. hTe enacting  State should choose the method that best fts its legal system;En premier lieu, la sûreté peut être rendue opposable moyennant son annotation ou l’inscription du nom du créancier garanti en tant que titulaire des titres dans les registres tenus par l’émetteur ou par une autre personne agissant en son nom aux fins de consigner le nom du titulaire des titres. L’État adoptant devrait choisir la méthode correspondant le mieux à son système juridique ;
if both methods are  used in the enacting State, that State may choose to retain both methods.si les deux méthodes sont utilisées dans cet État, ce dernier pourra choisir de les conserver toutes deux.
Second,  similarly to the case of a security right in a right to payment of funds credited to  a bank account (see paras. 135 and 136 above), the security right may be made  effective against third parties by the conclusion of a control agreement between  the grantor, the secured creditor and the issuer (for the defnition of the term  “control agreement”, see art. 2, subpara. 2 (g) (i), and para. 43 above).En second lieu, comme dans le cas d’une sûreté sur un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire (voir par. 135 et 136 ci-avant), la sûreté peut être rendue opposable par la conclusion d’un accord de contrôle entre le constituant, le créancier garanti et l’émetteur (pour la définition du terme « accord de contrôle », voir art. 2, al. a) ii), et par. 38 ci-avant). Considérations supplémentaires pour les États parties
Additional considerations for States parties to the Geneva Uniform Law and the Bills and Notes Conventionà la Convention de Genève portant loi uniforme et à la Convention sur les lettres de change et les billets à ordre
141.141.
Under article 19 of the Uniform Law provided by the Convention Providing  a Uniform Law for Bills of Exchange and Promissory Notes (Geneva, 1930;Conformément à l’article 19 de la Convention portant loi uniforme sur les lettres de change et billets à ordre (Genève, 1930 ;
the  “Geneva Uniform Law”), “when an endorsement contains the statements ‘value in  security’ (‘valeur en garantie’), ‘value in pledge’ (‘valeur en gage’), or any other  statement implying a pledge, the holder may exercise all the rights arising out of  the bill of exchange, but an endorsement by him has the effects only of an endorsement by an agent”.la « Convention de Genève portant loi uniforme »), « lorsqu’un endossement contient la mention “valeur en garantie”, “valeur en gage” ou toute autre mention impliquant un nantissement, le porteur peut exercer tous les droits dérivant de la lettre de change, mais un endossement fait par lui ne vaut que comme un endossement à titre de procuration ».
Article 22 of the United Nations Convention on International  Bills of Exchange and International Promissory Notes (the “Bills and Notes Convention”) contains a similar rule, according to which “if an endorsement contains  the words ‘value in security’, or any other words indicating a pledge, the endorsee  is a holder who: (a) may exercise all rights arising out of the instrument …”.L’article 22 de la Convention des Nations Unies sur les lettres de change internationales et les billets à ordre internationaux (la « Convention sur les lettres de change et les billets à ordre ») contient une règle analogue, selon laquelle « lorsqu’un endossement contient la mention “valeur en garantie” ou toute autre mention indiquant un nantissement, l’endossataire est un porteur qui : a) peut exercer tous les droits dérivant de l’effet...
142.142.
An enacting State that has enacted the Geneva Uniform Law (or the Bills  and Notes Convention) may wish to note that a secured creditor in possession of  a negotiable instrument or certifcated non-intermediated security may have, in  addition to its rights under the Model Law, the rights afforded by the Geneva  Uniform Law (or the Bills and Notes Convention) where the instrument or the  security contains an endorsement of the kind contemplated by the Geneva Uniform Law (or the Bills and Notes Convention).Un État adoptant qui a incorporé dans son droit interne la Convention de Genève portant loi uniforme (ou la Convention sur les lettres de change et les billets à ordre) voudra peut-être noter qu’un créancier garanti en possession d’un instrument négociable ou d’un titre non intermédié représenté par un certificat peut avoir, en plus des droits que lui confère la Loi type, ceux que lui confère la Convention de Genève portant loi uniforme (ou la Convention sur les lettres de change et les billets à ordre), si l’instrument ou le titre porte un endossement du type envisagé dans ces conventions.
Chapter IV.Chapitre IV.
The registry systemLe système de registre
Article 28.Article 28.
Establishment of the RegistryCréation du registre
143.143.
Article 28 is based on recommendations 1(f) of the Secured Transactions  Guide and 1 of the Registry Guide. It provides for the establishment by the enacting State of a public registry to give effect to the provisions of the Model Law  relating to the registration of notices with respect to security rights (the “Registry”).Fondé sur les recommandations 1 f) du Guide sur les opérations garanties et 1 du Guide sur le registre, l’article 28 prévoit la création, par l’État adoptant, d’un registre public destiné à donner effet aux dispositions de la Loi type relatives à l’inscription d’avis concernant des sûretés mobilières (le « registre »).
In particular, under article 18 of the Model Law, a non-possessory security  right in an encumbered asset is effective against third parties, as a general rule, only  if a notice with respect to the security right is registered in the Registry (see  Secured Transactions Guide, chap. III, paras. 29-46 and the Registry Guide,  paras. 20-25).En vertu de l’article 18 de la Loi type, en particulier, une sûreté mobilière sans dépossession sur un bien grevé n’est opposable, en règle générale, que si un avis la concernant est inscrit dans le registre (voir Guide sur les opérations garanties, chap. III, par. 29 à 46, et Guide sur le registre, par. 20 à 25).
Under article 29 of the Model Law, the time of registration, again  as a general rule, is also the basis for determining the order of priority between a  security right and the right of a competing claimant (see Secured Transactions  Guide, chap. V, paras. 42-50, and the Registry Guide, paras. 36-46).En vertu de l’article 29 de la Loi type, la date de l’inscription constitue, en règle générale, également la base pour déterminer l’ordre de priorité entre une sûreté et le droit d’un réclamant concurrent (voir Guide sur les opérations garanties, chap. V, par. 42 à 50, et Guide sur le registre, par. 36 à 46).
144.144.
Depending on its dratfing conventions, an enacting State may incorporate  the provisions relating to the registry system in its secured transactions law  implementing the Model Law, in a separate law or other legal instrument, or in a  combination thereof.En fonction de ses conventions en matière de rédaction, un État adoptant pourra incorporer les dispositions relatives au système de registre dans sa loi relative aux sûretés mobilières qui incorporera la Loi type, dans une loi distincte ou autre instrument juridique, ou dans une combinaison de ces instruments.
To preserve lfexibility for enacting States, all the relevant  registry-related provisions are collected in a set of rules presented atfer article 28  of the Model Law and called the “Model Registry Provisions”.Pour ménager une certaine souplesse aux États adoptants, toutes les dispositions relatives au registre sont réunies dans un ensemble de règles présentées après l’article 28 de la Loi type et appelées « Dispositions types sur le registre »{§17}
17 If the Model Registry Provisions are enacted in a separate law or other legal instrument, the  Model Registry Provisions and the new secured transactions law should enter into  force at the same time (for the need for the Registry to be fully operational before  the new law enters into force, see para. 547 below).Si celles-ci sont incorporées dans une loi distincte ou autre instrument juridique, elles devraient entrer en vigueur en même temps que la nouvelle législation relative aux sûretés mobilières (voir par. 547 ci-après en ce qui concerne la nécessité d’avoir un registre pleinement opérationnel avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi).
145. hTe Model Registry Provisions have been dratfed to accommodate lfexibility  in registry design. hTat said, the Registry should be electronic in the sense of  permitting information in registered notices to be stored in electronic form in a  single database (see Secured Transactions Guide, rec. 54 (j)(i), and chap. IV,  paras.  38-41 and 43). An electronic registry database is the most eifcient and  practical means to implement the recommendation of the Secured Transactions145. Les Dispositions types sur le registre ont été rédigées de façon à ménager une certaine souplesse dans la conception du registre. Cela dit, le registre devrait être électronique au sens où il devrait permettre la conservation des informations qui figurent dans les avis inscrits sous forme électronique dans une base de données unique (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 54 j) i), et chap. IV, par. 38 à 41 et 43).
17 A reference to an article in this chapter is a reference to an article of the Model Registry Provisions, unless otherwise indicated. Guide that the registry record should be centralized and consolidated (see  rec. 54 (e), and chap. IV, paras. 21-24).Disposer d’une base de données électronique est le moyen le plus efficace et le plus pratique d’appliquer la recommandation du Guide sur les opérations garanties qui préconise que le fichier du registre soit centralisé et unifié (voir recommandation 54 e), et chap. IV, par. 21 à 24).
146.146.
Access to registry services should also be electronic in the sense of permitting users to submit notices and search requests directly over the Internet or via  networking systems (see Secured Transactions Guide, rec. 54 (j)(ii), and chap. IV,  paras. 23-26 and 43). hTis approach eliminates the risk of registry staff error in  entering the information contained in a paper notice into the registry record, facilitates speedier and more eifcient access to registry services by users, and greatly  reduces the operational costs of the Registry, translating into lower fees for registry  users (for a discussion of these advantages and guidance on implementation, see  Registry Guide, paras. 82-89).L’accès aux services du registre devrait lui aussi être électronique, c’est-à-dire permettre aux utilisateurs de soumettre des avis et des demandes de recherche directement par Internet ou par des systèmes de réseaux directs (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 54 j) ii), et chap. IV, par. 23 à 26 et 43). Cette approche élimine le risque d’erreurs commises par le personnel du registre lors de la saisie dans le fichier du registre des informations qui figurent sur un avis papier, permet un accès plus rapide et plus efficace des utilisateurs aux services du registre, et réduit considérablement les coûts d’exploitation du registre, ce qui se traduit par des frais plus bas pour les utilisateurs (pour un examen de ces avantages et des conseils pour la mise en œuvre, voir Guide sur le registre, par. 82 à 89). 147.
147. hTe scope of application of the Model Law and, therefore, the scope of the  notices of rights that are registrable in the Registry is limited to consensual security  rights and outright transfers of receivables (see art. 1, paras. 1 and 2, and art. 2,  subpara. (kk), and paras. 22, 23 and 68 above).Le champ d’application de la Loi type et, partant, des avis susceptibles d’être inscrits au registre est limité aux sûretés et aux transferts purs et simples de créances par convention (voir art. 1, par. 1 et 2, art. 2, al. ii), et par. 22, 23 et 66 ci-avant).
While the Model Law does not  include a provision on this matter, some States also provide for the registration of  notices of rights created by the operation of other law in favour of speci fed classes  of creditors (e.g. the State for tax claims and employees for employment benefts;Si la Loi type ne contient pas de disposition à cet égard, certains États prévoient aussi l’inscription d’avis concernant des droits nés par l’effet d’une autre loi en faveur de catégories spécifiques de créanciers (par exemple l’État pour les créances fiscales et les employés pour les avantages sociaux ;
see Registry Guide, paras. 46 and 51).voir Guide sur le registre, par. 46 et 51).
If the enacting State follows this approach,  it will need to ensure that the design of the Registry accommodates such registrations (and to specify the priority effect of registration in its law;Si l’État adoptant retient cette approche, il lui faudra veiller à ce que le registre soit conçu de manière à pouvoir accepter les inscriptions de ce type (et préciser dans sa législation les effets de l’inscription en termes de priorité ;
see arts. 36 and 37  of the Model Law;voir art. 36 et 37 de la Loi type ;
see also Secured Transactions Guide, chap. V, para. 90, and  Registry Guide, para. 51).voir aussi Guide sur les opérations garanties, chap. V, par. 90, et Guide sur le registre, par. 51).
148.148.
In addition, some States provide for the registration of notices of judgments  obtained by a creditor of a grantor and treat registration as generally giving priority  to the judgment creditor over consensual security rights that are subsequently  made effective against third parties by registration.En outre, certains États prévoient l’inscription d’avis concernant des jugements obtenus par le créancier d’un constituant et traitent l’inscription comme donnant, de manière générale, la priorité au créancier judiciaire sur les sûretés conventionnelles qui sont ultérieurement rendues opposables par inscription.
If the enacting State adopts this  approach, it will need to ensure that the design of the Registry accommodates such  registrations (and to make the appropriate adjustments to its general creditordebtor law and its version of the Model Law;Si l’État adoptant retient cette approche, il lui faudra veiller à ce que le registre soit conçu de manière à pouvoir accepter les inscriptions de ce type (et ajuster comme il convient sa loi générale régissant les rapports entre créanciers et débiteurs et sa version de la Loi type ;
see art. 37 of the Model Law, and  paras. 317-319 below;voir art. 37 de la Loi type, et par. 317 à 319 ci-après ;
see also Registry Guide, para. 40).voir aussi Guide sur le registre, par. 40).
149.149.
Some States also provide for the registration of notices of the ownership  rights of consignors and lessors under commercial consignments of inventory and  long-term operating leases of tangible assets.Certains États prévoient aussi l’inscription d’avis concernant les droits de propriété du consignateur dans le cadre d’un contrat de consignation portant sur des stocks et du bailleur dans le cadre d’un bail d’exploitation de biens corporels sur une longue durée.
Even though these arrangements do  not function to secure an obligation, bringing them within the registration regime  is intended to ensure that the consignor’s or lessor’s right is publicized to third  parties who deal with the consigned or leased tangible assets in the hands of the  consignee or lessee.Même si ces arrangements ne sont pas destinés à garantir une obligation, on cherche, en les faisant entrer dans le régime d’inscription, à garantir que le droit du consignateur ou du bailleur sera porté à la connaissance des tiers qui ont à faire avec les biens corporels qui sont entre les mains du consignataire ou du preneur à bail.
If this approach is adopted, the enacting State will similarly  need to ensure that the design of the Registry can accommodate such registrations Chapter IV. hTe registry system 51Là encore, si l’État adoptant retient cette approche, il lui faudra veiller à ce que le registre soit conçu de manière à pouvoir accepter les inscriptions de ce type (et préciser dans sa législation les effets de l’inscription en termes de priorité ;
(and specify the priority effect of registration in its law; see Secured Transactions  Guide, Introduction, para. 26, and Registry Guide, paras. 50 and 78).voir Guide sur les opérations garanties, Introduction, par. 26, et Guide sur le registre, par. 50 et 78). Dispositions types sur le registre Section A. Règles générales
Model Registry ProvisionsArticle premier.
Section A. General rulesDéfinitions et règles d’interprétation
150.150.
Article 1 of the Model Registry Provisions contains defnitions of key terms  used in the Model Registry Provisions. hTese terms are derived from the Registry  Guide (see Registry Guide, paras. 8 and 9).L’article premier des Dispositions types sur le registre définit les principaux termes utilisés dans lesdites dispositions. Ces termes proviennent du Guide sur le registre (voir Guide sur le registre, par. 8 et 9).
If the enacting State incorporates the  Model Registry Provisions in its enactment of the Model Law, these defnitions  should be included in the provision implementing article 2 of the Model Law  (except for the defnition of the term “registry” which is also included in art. 2,  subpara. (ee);Si l’État adoptant intègre ces dispositions dans son texte incorporant la Loi type, il faudra que ces définitions figurent dans la disposition incorporant l’article 2 de la Loi type (à l’exception de la définition du terme « registre », qui figure aussi à l’alinéa gg) de l’article 2 ;
see footnote 9 of the Model Law).voir note de bas de page 9 de la Loi type).
In general, the defnitions are  self-explanatory.En général, les définitions sont explicites.
Where elaboration is needed, it is provided in the commentary  on the relevant articles below.Lorsque des précisions sont nécessaires, elles sont fournies ci-dessous, dans le commentaire relatif aux articles en question.
Article 2.Article 2.
Grantor’s authorization for registrationAutorisation de l’inscription par le constituant
151.151.
Article 2 of the Model Registry Provisions is inspired by recommendations  71 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, para. 106) and 7(b), of the  Registry Guide (see para. 101).L’article 2 des Dispositions types sur le registre s’inspire des recommandations 71 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 106) et 7 b) du Guide sur le registre (voir par. 101).
Paragraph 1 provides that the registration of an  initial notice is ineffective unless authorized by the grantor in writing (the rule is  formulated in the negative, as the effectiveness of a registration is also subject to  other requirements).Le paragraphe 1 prévoit que l’inscription d’un avis initial est sans effet à moins que le constituant ne l’ait autorisée par écrit (la règle est formulée de manière négative, car les effets d’une inscription dépendent également d’autres critères).
If the grantor’s authorization covers a narrower range of  encumbered assets than that described in the registered notice, the registration  would be effective only with respect to the assets for which registration was authorized by the grantor.Si l’autorisation du constituant couvre une gamme de biens grevés plus étroite que celle décrite dans l’avis inscrit, l’inscription sera uniquement opposable à l’égard des biens dont le constituant aura autorisé cette inscription.
To ensure that this rule does not interfere with the eifciency  of the registration process, paragraph 6 confrms that the Registry is not entitled  to require evidence of the existence of the grantor’s authorization.Pour que cette règle n’entrave pas l’efficacité de la procédure d’inscription, le paragraphe 6 confirme que le registre ne peut pas exiger de preuve de l’autorisation du constituant.
152.152.
Paragraphs 4 and 5 confrm that: (a) the grantor’s authorization need not  be obtained before registration;Les paragraphes 4 et 5 confirment ce qui suit : a) il n’est pas nécessaire d’obtenir l’autorisation du constituant avant l’inscription ;
and (b) the conclusion of a written security agreement automatically constitutes authorization of a registration that covers an asset  encumbered under that security agreement without the need to include an express  authorization clause. hTus, the post-registration conclusion of a security agreement  will constitute retrospective “ratifcation” of an initially unauthorized registration  to the extent of the assets covered by the security agreement.et b) la conclusion d’une convention constitutive de sûreté écrite vaut automatiquement autorisation de l’inscription d’un bien grevé au titre de cette convention, sans qu’il soit nécessaire d’inclure de clause d’autorisation expresse. Ainsi, la conclusion d’une convention constitutive de sûreté après l’inscription vaudra « ratification » a posteriori d’une inscription qui n’a pas été autorisée initialement en ce qui concerne les biens couverts par la convention.
If the security agreement covers a narrower range of encumbered assets than those described in  the registered notice, the registration would be authorized only with respect to the  assets covered by the security agreement.Si celle-ci couvre une gamme de biens grevés plus étroite que ceux décrits dans l’avis inscrit, l’inscription sera uniquement autorisée à l’égard des biens couverts.
153.153.
Paragraph 2 requires the grantor’s authorization for the registration of an  amendment notice that adds encumbered assets to those described in the prior  registered notice. hTere is no need to register an amendment notice (and thus no  need to obtain the authorization of the grantor) with respect to “additional assets”  that are proceeds of encumbered assets described in a registered notice if the proceeds are: (a) of a type that falls within the existing description of encumbered  assets in the registered notice (for example, the notice describes the encumbered  assets as “all tangible assets” of the grantor and the grantor disposes of one type  of tangible asset in exchange for another;Le paragraphe 2 exige l’autorisation du constituant pour l’inscription d’un avis de modification qui ajoute des biens grevés à ceux décrits dans l’avis inscrit antérieur. Il n’est pas nécessaire d’inscrire un avis de modification (ni, partant, d’obtenir l’autorisation du constituant) à l’égard de « biens supplémentaires » qui représentent le produit de biens grevés décrits dans un avis inscrit s’il s’agit : a) d’un type de produit qui relève de la description existante des biens grevés dans l’avis inscrit (par exemple, lorsque l’avis décrit les biens grevés par l’expression « tous les biens corporels » du constituant et que ce dernier se défait d’un type de bien corporel en échange d’un autre ;
see Secured Transactions Guide, rec. 39);voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 39) ;
or (b) “cash proceeds”, that is, money, receivables, negotiable instruments or funds  credited to a bank account (see art. 19, 1, of the Model Law, and para. 126 above).ou b) d’un « produit en espèces » (espèces, créances, instruments négociables ou fonds crédités sur un compte bancaire) (voir art. 19-1 de la Loi type, et par. 126 ci-avant).
154.154.
Under the bracketed language in paragraph 2, the grantor’s written authorization must also be obtained for the registration of an amendment notice to  increase the maximum amount set out in a registered notice for which the security  right to which the registration relates may be enforced. hTis provision is only  needed in systems that require this information to be set out in the security agreement and in the registered notice (see art. 8, subpara. (e), of the Model Registry  Provisions and, para. 175 below, as well as art. 6, para. 3 (d), of the Model Law,  and para. 89 above).Selon le libellé qui figure entre crochets au paragraphe 2, l’autorisation écrite du constituant doit également être obtenue pour inscrire un avis de modification destiné à accroître le montant maximum indiqué dans un avis inscrit pour lequel la sûreté mobilière à laquelle l’inscription se rapporte peut être réalisée. Cette disposition n’est requise que dans les systèmes qui exigent que cette information figure dans la convention constitutive de sûreté et dans l’avis inscrit (voir art. 8 e) des Dispositions types sur le registre, et par. 175 ci-après, ainsi que art. 6-3 d) de la Loi type, et par. 89 ci-avant).
155.155.
Where an amendment notice seeks to add a new grantor, paragraph 3  requires the new grantor’s authorization to be obtained. hTe existing grantor’s  authorization is not required for the registration of an amendment notice to disclose a post-registration change in the identifer of the grantor for the purposes of  article 25;Lorsqu’un avis de modification vise à ajouter un nouveau constituant, le paragraphe 3 exige que soit obtenue l’autorisation de ce dernier. L’autorisation du constituant existant n’est pas requise pour inscrire un avis de modification destiné à indiquer un changement de l’identifiant du constituant après l’inscription, conformément à l’article 25 ;
nor is the authorization of a buyer of an encumbered asset required to  register an amendment notice adding the buyer as a new grantor in enacting States  that decide to adopt option A orBof article 26.l’autorisation de l’acheteur d’un bien grevé n’est pas non plus requise pour inscrire un avis de modification visant à ajouter l’acheteur en tant que nouveau constituant dans les États qui décident d’adopter l’option A ou B de l’article 26.
156.156.
If the grantor did not authorize the registration of a notice, or only authorized the registration of a notice covering a narrower range of encumbered assets  than that described in the notice, or has withdrawn an initial authorization, article 20 provides a procedure by which the grantor can compel the secured creditor  to register a cancellation notice or an amendment notice, as appropriate.Pour les cas où le constituant n’autorise pas l’inscription d’un avis, autorise uniquement l’inscription d’un avis couvrant un éventail plus étroit de biens grevés que ceux décrits dans l’avis, ou retire son autorisation initiale, l’article 20 prévoit une procédure par laquelle il peut obliger le créancier garanti à inscrire, selon le cas, un avis de radiation ou de modification.
157.157.
Registration of an amendment notice that adds encumbered assets, increases  the maximum amount or adds a new grantor takes effect only from the time of  the registration of the amendment notice regardless of whether authorization was  obtained before or atfer its registration (see art. 13, para. 1, and para. 191 below).Un avis de modification qui vise à ajouter des biens grevés, à accroître le montant maximal ou à ajouter un nouveau constituant ne prend effet qu’à compter de la date de son inscription, indépendamment du fait que l’autorisation ait été obtenue avant ou après l’inscription (voir art. 13-1, et par. 191 ci-après).
Article 3.Article 3.
One notice sufifcient for multiple security rightsAvis unique pour plusieurs sûretés réelles mobilières
158.158.
Article 3 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 68  of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, para. 101) and 14 of the Registry  Guide (see paras. 125 and 126).L’article 3 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 68 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 101) et 14 du Guide sur le registre (voir par. 125 et 126).
It confrms that a single registered notice is suffcient to achieve the third-party effectiveness of security rights arising under one  or more security agreements between the grantor and the secured creditor.Il confirme qu’il suffit d’inscrire un avis unique pour assurer l’opposabilité de sûretés mobilières découlant d’une ou de plusieurs conventions constitutives de sûreté conclues entre le constituant et le créancier garanti.
It  should be emphasized that this rule applies only to the extent that the description  of the encumbered assets in the registered notice includes the assets encumbered  by the multiple security agreements (see Registry Guide, para. 126).On notera que cette règle s’applique uniquement dans la mesure où la description des biens grevés dans l’avis inscrit englobe les biens grevés au titre des diverses conventions constitutives de sûreté (voir Guide sur le registre, par. 126).
159.159.
For example, if the initial security agreement between the parties covers only  the grantor’s tangible assets and the registered notice describes the encumbered  assets as “all the grantor’s tangible assets”, a new initial notice (or an amendment  to the existing notice) would have to be registered for a security right in the grantor’s intangible assets under a subsequent security agreement to be effective against  third parties, and that notice would take effect only from the time of its registration  (see arts. 13, para. 1, and para. 191 below, as well as 29 of the Model Law, and  paras. 285-294 below).Ainsi, si la convention constitutive de sûreté initiale conclue entre les parties couvre uniquement les biens corporels du constituant et que l’avis inscrit décrit les biens grevés comme étant « tous les biens corporels du constituant », il faudrait inscrire un nouvel avis initial (ou un avis de modification de l’avis existant) pour qu’une sûreté grevant les biens incorporels du constituant au titre d’une convention ultérieure soit opposable, et cet avis n’entrerait en vigueur qu’à compter de la date de son inscription (voir l’article 13-1 et le paragraphe 191 ci-après, ainsi que l’article 29 et les paragraphes 285 à 294 ci-après).
On the other hand, if the registered notice describes the  encumbered assets as “all of the grantor’s movable assets”, the registration of that  single notice would be suifcient under the rule in this article to achieve the thirdparty effectiveness of the security rights created under both the initial and subsequent security agreements, and their priority would date from the time of the  initial registration.En revanche, si l’avis inscrit décrit les biens grevés comme étant « tous les biens meubles du constituant », l’inscription de cet avis unique suffirait, selon la règle énoncée dans le présent article, à assurer l’opposabilité de sûretés constituées au titre tant de la convention initiale que de la convention ultérieure, et leur priorité remonterait au moment de l’inscription initiale.
Article 4.Article 4.
Advance registrationInscription anticipée
160.160.
Article 4 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 67  of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 98-101) and 13 of the  Registry Guide (see paras. 122-124).L’article 4 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 67 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 98 à 101) et 13 du Guide sur le registre (voir par. 122 à 124).
It confrms that a notice may be registered  before the creation of a security right to which the notice relates. hTis enables a  security right under a security agreement covering future assets of the grantor to  be made effective against third parties by a registration before the assets are actually  acquired by the grantor and the security right comes into existence (see art. 6,  para. 2, and art. 2, subpara. (n), of the Model Law).Il confirme qu’il est possible d’inscrire un avis avant même la constitution de la sûreté à laquelle cet avis se rapporte. Grâce à cette disposition, une sûreté mobilière constituée sur des biens futurs du constituant peut être rendue opposable par inscription avant même que les biens ne soient effectivement acquis par le constituant et que la sûreté mobilière ne voie le jour (voir art. 6-2 et art. 2, al. d) de la Loi type).
161.161.
Article 4 of the Model Registry Provisions also confrms that a registration  may be made before the conclusion of any security agreement between the parties  to which the notice relates.L’article 4 confirme également qu’il est possible d’inscrire un avis avant même la conclusion de la convention constitutive de sûreté entre les parties à laquelle cet avis se rapporte.
Pre-agreement registration is compatible with the registration process since, as already noted, (see para. 151 above), the underlying  security agreement does not have to be submitted to the Registry to effect the  registration of a notice. Advance registration is useful because it enables a secured creditor to establish its priority ranking against competing secured creditors under  the general frst-to-register priority rule in article 29 of the Model Law even before  its security agreement with the grantor is formally concluded.Une telle inscription est compatible avec le processus d’inscription car, comme on l’a noté plus haut (voir par. 151 ci-dessus), il n’est pas nécessaire de soumettre la convention sous-jacente au registre pour effectuer l’inscription. L’inscription anticipée est utile, car elle permet à un créancier garanti d’établir son rang de priorité par rapport aux créanciers garantis concurrents, en vertu de la règle de la priorité en fonction de l’ordre d’inscription énoncée à l’article 29 de la Loi type, avant même de conclure formellement sa convention constitutive de sûreté avec le constituant.
It should be emphasized, however, that advance registration does not make the security right to which  it relates effective against other categories of competing claimants, if they acquire  rights in the encumbered assets before the security agreement is actually entered  into and the other requirements for creation of the security right to which the  notice relates are satisfed (see, notably, arts. 34, 36 and 37 of the Model Law, and  paras. 303-311 and 313-319 below).On soulignera toutefois que l’inscription anticipée ne rend pas la sûreté opposable à l’égard d’autres catégories de réclamants concurrents qui acquièrent des droits sur les biens grevés avant que la convention constitutive de sûreté ne soit effectivement conclue et que les autres exigences afférentes à la constitution de la sûreté à laquelle l’avis se rapporte ne soient satisfaites (voir, en particulier, art. 34, 36 et 37 de la Loi type, et par. 303 à 311 et 313 à 319 ci-après).
162.162.
Advance registration may be prejudicial to the grantor identifed in a registered notice if a security agreement is never concluded or covers a narrower range  of assets than those described in the registered notice.L’inscription anticipée peut porter préjudice au constituant identifié dans un avis inscrit s’il n’est jamais conclu de convention constitutive de sûreté ou si la convention couvre un éventail de biens plus étroit que ceux décrits dans l’avis inscrit.
To protect the grantor in this  scenario, article 20 provides a procedure under which the grantor may obtain the  compulsory amendment or cancellation of the registered notice, as appropriate.Pour protéger le constituant dans ce cas de figure, l’article 20 prévoit une procédure permettant à celui-ci d’obtenir la modification ou la radiation obligatoire de l’avis inscrit, selon le cas.
Section B. Access to registry servicesSection B. Accès aux services du registre
Article 5.Article 5.
Conditions for access to registry servicesConditions d’accès aux services du registre
163.163.
Article 5 of the Model Registry Provisions is generally based on recommendations 54, subparagraph (c), (f) and (g), and 55 (b), of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 25-228) and 4, 6 and 9 of the Registry Guide (see  paras. 95-97 and 103-105).L’article 5 des Dispositions types sur le registre se fonde de manière générale sur les alinéas c), f) et g) de la recommandation 54 et sur l’alinéa b) de la recommandation 55 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 25 à 28) et sur les recommandations 4, 6 et 9 du Guide sur le registre (voir par. 95 à 97 et 103 à 105).
164.164.
Paragraphs 1 and 3 confrm that the Registry must be public in the sense  that any person is entitled to register a notice or search the registry record provided  that the registrant or searcher submits the prescribed form of notice or search  request and pays or makes any required arrangements to pay the prescribed fees,  if any (as to the latter, see art. 33 of the Model Registry Provisions, and  paras. 277-284 below).Les paragraphes 1 et 3 confirment que le registre doit être public au sens où toute personne peut inscrire un avis ou effectuer une recherche dans le fichier du registre, sous réserve qu’elle soumette le formulaire d’avis ou de recherche prévu et règle les frais éventuellement exigés pour le service en question ou prenne des dispositions à cet effet (pour ce dernier cas, voir art. 33 des Dispositions types sur le registre, et par. 277 à 284 ci-après).
165.165.
Under paragraph 1 (b), a registrant, as opposed to a searcher, must additionally identify itself to the Registry in the prescribed manner. hTis additional requirement is aimed at assisting the person identifed in a registered notice as the grantor  to determine the identity of the registrant in the event that the grantor did not  authorize the registration (see Registry Guide, para. 96). hTis consideration must  be balanced against the need to ensure eifciency and speed in the registration  process.Selon le paragraphe 1 b), la personne procédant à une inscription, par opposition à celle qui effectue une recherche, doit en outre s’identifier auprès du registre de la manière prévue. Cette obligation supplémentaire vise à aider la personne désignée en tant que constituant dans un avis inscrit, si elle n’a pas autorisé cette inscription, à établir l’identité de la personne qui y a procédé (voir Guide sur le registre, par. 96). Cet aspect doit toutefois être mis en balance avec la nécessité d’assurer l’efficacité et la rapidité du processus d’inscription.
Accordingly, the evidence of identity required of a registrant should be  that which is generally accepted as suifcient in day-to-day commercial transactions  in the enacting State (for example, an identity card, driver’s licence or other stateissued oifcial document) provided it includes the registrant’s contact details.Ainsi, il ne faudrait pas exiger davantage, pour établir l’identité de la personne procédant à l’inscription, que les pièces qui sont généralement jugées suffisantes pour les opérations commerciales courantes dans l’État adoptant (carte d’identité, permis de conduire ou autre document officiel délivré par les autorités, par exemple), pour autant qu’elles comportent ses coordonnées.
166.166.
If access to registry services is refused, paragraph 4 requires the Registry to  communicate the specifc reason (for example, the registrant failed to use the prescribed form or to pay the prescribed fee) “without delay”. hTe concrete meaning  of the words “without delay” depends on the mode by which the notice or search  request is submitted to the Registry.S’il refuse l’accès à ses services, le registre doit, conformément au paragraphe 4, en communiquer le motif précis (la personne procédant à l’inscription ne s’est pas servie du formulaire prévu ou n’a pas réglé les frais exigés, par exemple) « sans délai ». Le sens précis de ces mots dépend du mode de soumission au registre de l’avis ou de la demande de recherche.
If the system is designed to enable users to  submit notices and search requests through electronic means of communication  directly to the Registry, the system should be programmed to automatically communicate the reason during the registration or search process and display the reason on the registrant’s or searcher’s screen.Si le système est conçu pour permettre aux utilisateurs de soumettre des avis et des demandes de recherche par voie électronique et directement au registre, il devrait être programmé de façon à communiquer automatiquement le motif du rejet pendant la procédure d’inscription ou de recherche et à l’afficher à l’écran de la personne qui effectue la démarche en question.
If the system also permits notices and  search requests to be submitted in paper form, the registry staff will need a reasonable time period to verify compliance with the conditions of access and prepare  and communicate a response.Si le système autorise également la soumission d’avis et de demandes de recherche sur support papier, le personnel du registre aura besoin d’un délai raisonnable pour vérifier que les conditions d’accès sont bien remplies, puis pour préparer et communiquer une réponse.
167.167.
To facilitate eifcient and secure access to registry services, the Registry  should be organized to accept payments made electronically in a manner that  ensures the confdentiality of the user’s fnancial information (see Registry Guide,  para. 138).Pour faciliter un accès efficace et sécurisé à ses services, il faudrait que le registre soit conçu de façon à accepter les paiements électroniques d’une manière qui garantisse la confidentialité des informations financières de l’utilisateur (voir Guide sur le registre, par. 138).
Eifcient access by frequent users (such as fnancial institutions, automobile dealers or other suppliers of goods on credit, lawyers and other intermediaries) should be facilitated by entitling them to set up an account that enables them  to deposit funds to pay for their ongoing requests for services.Pour faciliter l’accès des utilisateurs fréquents (institutions financières, concessionnaires d’automobiles ou autres fournisseurs de biens à crédit, avocats et autres intermédiaires, par exemple), il faudrait que ceux-ci puissent créer un compte leur permettant de déposer des fonds pour régler les frais liés à leurs diverses demandes de services.
168.168.
To limit the risk of registration of an amendment or cancellation notice that  is not authorized by the person identifed in the initial notice as the secured creditor, paragraph 2 requires persons who submit an amendment or cancellation notice  for registration to satisfy the secure access requirements specifed by the enacting  State.Pour limiter le risque d’inscription d’un avis de modification ou de radiation non autorisée par la personne identifiée dans l’avis initial en tant que créancier garanti, le paragraphe 2 exige que les personnes qui soumettent un tel avis se conforment aux exigences en matière d’accès sécurisé prévues par l’État adoptant.
For example, the enacting State may require registrants to set up a passwordprotected account when submitting an initial notice and to submit all amendment  and cancellation notices through that account.Ce dernier pourrait, par exemple, exiger de ces personnes qu’elles créent un compte protégé par un mot de passe lorsqu’elles soumettent un avis initial, et qu’elles utilisent ce compte pour communiquer tous les avis de modification et de radiation.
Alternatively, the system might be  designed to assign a unique user code to registrants automatically upon registration  of an initial notice, with that code then being required to be entered on all amendment and cancellation notices submitted for registration (with respect to the  effectiveness of the registration of unauthorized amendment or cancellation notices,  see art. 21).Le système pourrait aussi être conçu de manière à attribuer automatiquement un code d’utilisateur unique aux personnes qui inscrivent un avis initial, puis exiger la saisie de ce code pour tous les avis de modification ou de radiation soumis pour inscription (en ce qui concerne les effets de l’inscription non autorisée d’avis de modification ou de radiation, voir art. 21).
Article 6.Article 6.
Rejection of the registration of a notice or a search requestRejet de l’inscription d’un avis ou d’une demande de recherche
169.169.
Article 6 of the Model Registry Provisions relfects the principles in recommendations 8 and 10 of the Registry Guide (see paras. 97-99 and 106).L’article 6 des Dispositions types sur le registre reflète les principes énoncés dans les recommandations 8 et 10 du Guide sur le registre (voir par. 97 à 99 et 106).
Paragraph 1  obligates the Registry to reject the registration of a notice if no information or  illegible information has been entered in any of the mandatory designated felds  in the notice.Selon le paragraphe 1, le registre est tenu de rejeter l’inscription d’un avis soumis si aucune information n’a été saisie dans un ou plusieurs des champs obligatoires de l’avis prévus à cet effet ou si les informations saisies sont illisibles.
As all mandatory felds must be completed for a registered notice to be effective, this provision ensures that submitted notices that are self-evidently  ineffective are never entered into the registry record.Comme tous les champs obligatoires doivent être renseignés pour qu’un avis inscrit produise effet, cette disposition garantit qu’un avis qui ne satisfait de toute évidence pas à cette exigence ne sera jamais saisi dans le fichier du registre.
For example, article 8, paragraph (c), requires an initial notice to include a description of the encumbered  assets.Par exemple, l’alinéa c) de l’article 8 exige que l’avis initial comporte une description des biens grevés.
If no information or illegible information is entered in the feld reserved for  setting out the description, the registration will be rejected.Si le champ où doit apparaître cette description est vide ou qu’il contient des informations illisibles, l’inscription sera rejetée.
On the other hand,  the registration will be accepted if legible information is set out in the feld designated for entering a description, even if the information that is entered is incorrect  or incomplete, for example, the registrant mistakenly entered the address of the  grantor in the feld designated for entering a description of the encumbered assets.En revanche, elle sera validée si les informations saisies dans ce champ sont lisibles, même si celles-ci sont incorrectes ou incomplètes, par exemple si la personne procédant à l’inscription saisit par erreur l’adresse du constituant dans le champ réservé à la description des biens grevés.
170.170.
Paragraph 2 obligates the Registry to reject a search request if no information or illegible information is entered in one of the designated felds for entering  a search criterion.Selon le paragraphe 2, le registre est tenu de rejeter une demande de recherche si aucune information n’a été saisie dans l’un quelconque des champs prévus pour la saisie d’un critère de recherche ou si les informations saisies sont illisibles.
Since searchers are entitled to search by either the identifer of  the grantor or the registration number assigned to the initial notice (see art. 22),  it is suifcient if legible information is entered into at least one of the search criterion felds.Puisqu’il est possible d’effectuer une recherche en utilisant soit l’identifiant du constituant, soit le numéro d’inscription attribué à l’avis initial (voir art. 22), il suffit que des informations lisibles soient saisies dans l’un au moins des champs prévus pour les critères de recherche.
171.171.
To avoid any arbitrary decisions on the part of the Registry, paragraph 3  confrms that the Registry may not reject the registration of a notice or search  request where the registrant or searcher satisfes the access conditions set out in  paragraphs 1 and 2.Pour éviter toute décision arbitraire de la part du registre, le paragraphe 3 précise que celui-ci ne peut pas rejeter l’inscription d’un avis ou une demande de recherche lorsque la personne qui effectue la démarche satisfait aux critères d’accès énoncés aux paragraphes 1 et 2.
172.172.
Paragraph 4 requires the Registry to provide the reason for rejecting the  registration of a notice or a search request without delay.Selon le paragraphe 4, le registre est tenu de communiquer sans délai le motif du rejet de l’inscription d’un avis ou d’une demande de recherche.
As already noted (see  para. 166 above), the system should be programmed to automatically communicate  the reason during the registration or search process and to display the reason on  the registrant’s or searcher’s screen.Ainsi qu’on l’a déjà noté (voir par. 166 ci-dessus), le système devrait être programmé de manière à communiquer automatiquement le motif du rejet pendant la procédure d’inscription ou de recherche et à l’afficher à l’écran de la personne qui effectue la démarche.
If the system also permits notices and search  requests to be submitted in paper form, the registry staff will need to be given  reasonable time to verify compliance, and to prepare and communicate a response.Si le système autorise également la soumission d’avis et de demandes de recherche sur papier, le personnel du registre devra bénéficier d’un délai raisonnable pour en vérifier la conformité, puis pour préparer et communiquer sa réponse.
Article 7.Article 7.
Information about the registrant’s identity and scrutiny of the form or contents of a notice by the RegistryInformations relatives à l’identité de la personne procédant à l’inscription et examen de la forme ou de la teneur de l’avis par le registre
173.173.
Article 7 of the Model Registry Provisions is based on recommendations  54 (d), and 55 (b), of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 15-17  and 48) and 7 of the Registry Guide (see paras. 100 and 102).L’article 7 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 54 d) et 55 b) du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 15 à 17 et 48) et sur la recommandation 7 du Guide sur le registre (voir par. 100 et 102).
Paragraph 1 obligates  the Registry to maintain the identity information submitted by registrants in compliance with article 5, paragraph 1(b), and to provide that information upon request to  the person identifed in the registered notice as the grantor.Selon le paragraphe 1, le registre est tenu de conserver les informations relatives à l’identité de la personne procédant à l’inscription soumises conformément à l’article 5-1 b) et de fournir, sur demande, ces informations à la personne désignée dans l’avis inscrit comme étant le constituant.
While this information  does not form part of the public or archived registry record, it nonetheless must be  preserved by the Registry in a manner that makes it possible for its retrieval in association with the registered notice to which it relates. hTis is consistent with the rationale for obtaining and preserving this information, which is to assist the grantor  in identifying the registrant in cases where the registration of the notice was not  authorized by the grantor (see para. 165 above).Si ces informations ne font pas partie du fichier public ou des archives du registre, il appartient néanmoins à ce dernier de les conserver d’une manière qui permette de les retrouver en association avec l’avis inscrit auquel elles se rapportent. Cela s’inscrit dans la logique suivie, qui est d’aider le constituant à identifier la personne qui procède à l’inscription dans les cas où il n’a pas autorisé cette dernière (voir par. 165 ci-dessus).
In order to ensure that this objective  is balanced against the need to facilitate the eifciency of the registration process,  paragraph 2 provides that the Registry is not permitted to require further verifcation  of the identity information provided by a registrant under article 5, paragraph 1(b).Afin de mettre cet objectif en balance avec la nécessité de renforcer l’efficacité du processus d’inscription, le paragraphe 2 dispose que le registre n’est pas fondé à exiger de vérification supplémentaire des données d’identité fournies par la personne qui procède à l’inscription conformément à l’article 5-1 b).
With the same objective in mind, paragraph 3 prohibits the Registry from scrutinizing the form or content of notices and search requests submitted to it except to the  extent needed to give effect to articles 5 and 6.Dans ce même objectif, le paragraphe 3 lui interdit d’examiner la forme ou la teneur des avis et des demandes de recherche qui lui sont soumis, sauf dans la mesure requise pour donner effet aux articles 5 et 6.
Section C. Registration of a noticeSection C. Inscription d’un avis
Article 8.Article 8.
Information required in an initial noticeInformations requises dans l’avis initial
174.174.
Article 8 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 57  of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, para. 65) and 23 of the Registry  Guide (see paras. 157-160).L’article 8 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 57 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 65) et 23 du Guide sur le registre (voir par. 157 à 160).
It sets out the items of information required to be  entered in the appropriate designated felds in an initial notice. hTe items specifed  in subparagraphs (a), (b) and (c) are the subject of articles 9, 10 and 11 of the  Model Registry Provisions (see paras. 177-188 below), and the reader is generally  referred to the commentary on those articles.Il énonce les différents éléments d’information qui doivent être saisis dans les champs prévus à cet effet dans un avis initial. Les éléments visés aux alinéas a), b) et c) font l’objet des articles 9, 10 et 11 des Dispositions types sur le registre (voir par. 177 à 188 ci-après), et le lecteur est généralement renvoyé au commentaire relatif à ces articles.
It should be noted that where a  notice relates to more than one grantor or secured creditor, the required information should be entered in separate designated felds for each grantor or secured  creditor.On notera que lorsqu’un avis porte sur plusieurs constituants ou créanciers garantis, les informations requises doivent être saisies dans des champs distincts pour chaque constituant ou créancier garanti.
175.175.
Subject to its privacy laws, the enacting State may decide to require “additional information” (such as the birth date of the grantor or an identifcation number issued by the enacting State) to be entered to assist in uniquely identifying a  grantor where there is a risk that many persons may have the same name (see  bracketed text in art. 8, subpara. (a)). hTis is more likely to pose a concern for a  grantor that is a natural person as States usually impose constraints on new business entities using the same name as an existing business entity.Sous réserve de ses lois sur la protection de la vie privée, l’État adoptant pourra décider d’exiger la saisie d’« informations supplémentaires » (notamment la date de naissance du constituant ou un numéro d’identification qu’il lui aura attribué) pour aider à individualiser le constituant lorsqu’il risque d’y avoir plusieurs personnes qui portent le même nom (voir texte entre crochets à l’article 8, al. a)). La question se posera davantage lorsque le constituant est une personne physique, car les États imposent généralement des contraintes aux nouvelles entités commerciales qui utilisent le même nom qu’une entité existante.
If this approach  is adopted, the form of notice prescribed by the enacting State should provide a  separate designated feld for entering the “additional information”. hTe enacting  State should also specify the nature of the additional information to be provided  and make its inclusion mandatory in the sense that it must be entered in the relevant feld for a notice to be registered.Si cette approche est adoptée, il faudra que le formulaire d’avis prévu par l’État adoptant comporte un champ distinct spécialement destiné à la saisie de ces « informations supplémentaires ». Il faudra également que ledit État précise la nature des informations supplémentaires à fournir et les rende obligatoires au sens où elles devront être saisies dans le champ prévu à cet effet pour que l’avis puisse être inscrit.
If the required additional information is an  identifcation number issued by the enacting State, it will also be necessary to  address cases in which the grantor is not a citizen or resident of the enacting State,  or for any other reason has not been issued an identifcation number.Si l’information supplémentaire demandée est un numéro d’identification attribué par l’État adoptant, il faudra aussi tenir compte des cas où le constituant n’est pas citoyen ou ne réside pas sur le territoire de l’État adoptant, ou n’a pas reçu de numéro d’identification pour une autre raison.
Subject to  privacy considerations, the enacting State might, for example, provide that the  number of the grantor’s foreign passport or some other foreign oifcial document is a suifcient substitute (on all these points, see Registry Guide, rec. 23 (a)(i), and  paras. 167-169, 171, 181-183, 226, as well as annex II, Examples of registry forms).Sous réserve des considérations liées à la protection de la vie privée, l’État adoptant pourra, par exemple, prévoir que le numéro du passeport étranger du constituant ou celui qui apparaît sur un autre document officiel étranger peut également convenir (sur tous ces points, voir Guide sur le registre, recommandation 23 a) i), et par. 167 à 169, 171, 181 à 183 et 226, ainsi que l’annexe II, Exemples de formulaires du registre).
176.176.
Subparagraph (d) appears within square brackets, as an indication of the  duration of registration on an initial notice is required only if the enacting State  adopts optionsBorCof article 14 of the Model Registry Provisions (see  paras. 195-197 below;L’alinéa d) figure entre crochets, car l’indication de la durée de l’inscription sur un avis initial n’est requise que si l’État adoptant choisit l’option B ou C de l’article 14 des Dispositions types sur le registre (voir par. 195 à 197 ci-dessous ;
see also Registry Guide, paras. 199-204).voir également Guide sur le registre, par. 199 à 204).
Subparagraph (e)  also appears within square brackets, as an indication of the maximum amount for  which the security right may be enforced is required only if the enacting State  implements the approach set out in article 6, paragraph 3 (d), of the Model Law,  which also appears within square brackets (see para. 89 above).L’alinéa e) apparaît également entre crochets, car l’indication du montant maximum pour lequel la sûreté réelle mobilière peut être réalisée n’est requise que si l’État adoptant applique l’approche visée à l’article 6-3 d) de la Loi type, qui apparaît lui aussi entre crochets (voir par. 89 ci-avant).
Article 9.Article 9.
Grantor identiiferIdentifiant du constituant
177.177.
Article 9 of the Model Registry Provisions is based on recommendations  59 and 60 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 68-74), as well  as recommendations 24 and 25 of the Registry Guide (see paras. 161-183).L’article 9 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 59 et 60 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 68 à 74) et les recommandations 24 et 25 du Guide sur le registre (voir par. 161 à 183).
It  provides that the identifer of the grantor is the name of the grantor.Il dispose que l’identifiant du constituant est son nom.
It then sets  out separate rules for determining the name of the grantor depending on whether  the grantor is a natural person or a legal person.Il énonce ensuite des règles distinctes pour établir le nom du constituant selon qu’il s’agit d’une personne physique ou d’une personne morale.
178.178.
If the grantor is a natural person, paragraph 1 provides that the grantor’s  name is the name that appears in the oifcial document specifed by the enacting  State as the authoritative source.Si le constituant est une personne physique, le paragraphe 1 dispose que son nom est celui qui apparaît dans le document officiel dont l’État adoptant aura précisé qu’il faisait foi.
As not all grantors will possess a common oifcial  document (e.g., an identity card or driver’s licence), the enacting State will need  to specify alternative oifcial documents as authoritative sources and specify the  hierarchy of authoritativeness among them (for examples of possible approaches,  see Registry Guide, paras. 163-168).Comme les constituants ne disposent pas tous du même document officiel (carte d’identité ou permis de conduire, par exemple), l’État adoptant devra indiquer d’autres documents officiels pouvant faire foi et en préciser la hiérarchie (pour des exemples d’approches possibles, voir Guide sur le registre, par. 163 à 168).
179.179.
As already noted (see para. 175 above), the enacting State may require the  entry of a State-issued identity or other oifcial number as additional information  to assist in uniquely identifying a grantor.Comme il est noté plus haut (voir par. 175 ci-avant), l’État adoptant pourra exiger la saisie, à titre d’information supplémentaire, d’un numéro d’identité ou d’un autre numéro officiel attribué par les autorités, pour aider à individualiser un constituant.
Instead of the name, the enacting State  may decide to make this number a grantor identifer.Il pourra décider de faire de ce numéro un identifiant du constituant, à la place du nom.
Since the grantor identifer  is the criterion used to search the registry record, this approach is only feasible if  there is a reliable record or other objective source that searchers can consult to  determine a person’s oifcial number.Étant donné que cet identifiant est le critère utilisé pour effectuer des recherches dans le fichier du registre, cette approche ne sera possible que s’il existe un fichier fiable ou une autre source objective que les personnes effectuant une recherche pourront consulter pour déterminer le numéro officiel d’une personne.
If this approach is adopted, it will also be  necessary for the enacting State to address cases in which the grantor is not a citizen  or resident of the enacting State, or for any other reason has not been issued an  identifcation number. hTe enacting State might, for example, provide that the  number in some other foreign oifcial document is a suifcient substitute provided  again that the relevant number is accessible to searchers.Si cette approche est retenue, l’État adoptant devra aussi tenir compte des cas où le constituant n’est pas un de ses citoyens ou ne réside pas sur son territoire, ou n’a pas reçu de numéro d’identification pour une autre raison. Il pourra, par exemple, prévoir que le numéro qui apparaît dans un autre document officiel étranger peut également convenir, sous réserve, là encore, que ce numéro puisse être consulté par les personnes effectuant une recherche.
Otherwise, the name of  the foreign grantor will have to be used as the grantor identifer (see Registry  Guide, paras. 168 and 169).Autrement, le nom du constituant étranger devra être utilisé en tant qu’identifiant (voir Guide sur le registre, par. 168 et 169).
180.180.
Paragraph 2 requires the enacting State to indicate which components of  the name of a grantor who is a natural person must be entered in the notice. hTe  enacting State will need to specify, for example, whether only the given and family  name of the grantor is required or whether a middle name or initial, if any, must  also be included.Conformément au paragraphe 2, l’État adoptant est tenu d’indiquer les éléments du nom du constituant, lorsqu’il s’agit d’une personne physique, qui doivent être saisis dans l’avis. Il devra préciser, notamment, si seuls le nom et le prénom du constituant sont requis, ou s’il convient d’inclure également, le cas échéant, un deuxième prénom ou une initiale.
It will also need to address the scenario where the grantor’s name  consists of a single word, for example, by providing that that word should be  entered in the family name feld and by ensuring that the registry system is designed  so as not to reject notices that have no information entered in the other name  felds (see Registry Guide, para. 165).Il devra aussi tenir compte de la possibilité que le nom du constituant soit formé d’un seul mot, par exemple en prévoyant que ce mot devra être saisi dans le champ prévu pour le nom de famille et en veillant à ce que le système de registre soit conçu de manière à ne pas rejeter des avis ne comportant pas d’informations dans les autres champs prévus pour le nom (voir Guide sur le registre, par. 165).
181.181.
Paragraph 3 requires the enacting State to address how the grantor’s name  is to be determined where the grantor’s name has legally changed under applicable  law atfer the issuance of the oifcial document designated in paragraph 1 as the  authoritative source of the grantor’s name (for example, as a result of an application  for a name change under change of name legislation;Le paragraphe 3 exige de l’État adoptant qu’il précise la manière de déterminer le nom du constituant si celui-ci a été modifié légalement, conformément à la loi applicable, après la délivrance du document officiel désigné au paragraphe 1 comme faisant foi en la matière (par suite, par exemple, d’une demande de changement de nom déposée au titre de la législation applicable ;
see Registry Guide,  para. 164 (f)).voir Guide sur le registre, par. 164 f)).
182.182.
Paragraph 4 provides that where the grantor is a legal person the name of  the grantor is the name that appears in the relevant document, law or decree to be  specifed by the enacting State constituting the legal person (see Registry Guide,  paras. 170-173).Le paragraphe 4 dispose que si le constituant est une personne morale, son identifiant est son nom tel qu’il apparaît dans le document, texte législatif ou décret constitutif de la personne morale à préciser par l’État adoptant (voir Guide sur le registre, par. 170 à 173).
183.183.
Paragraph 5, which appears in square brackets, provides for the possibility  that an enacting State may wish to require additional information pertaining to the  grantor’s status to be entered in a notice in special cases, such as where the grantor  is subject to insolvency proceedings (see Registry Guide, paras. 174-179).Placé entre crochets, le paragraphe 5 prévoit qu’un État adoptant pourra vouloir exiger que des informations supplémentaires relatives au statut du constituant soient saisies dans l’avis dans certains cas particuliers, notamment si le constituant fait l’objet d’une procédure d’insolvabilité (voir Guide sur le registre, par. 174 à 179).
If the  enacting State adopts this approach, it must ensure that the prescribed form of  notice contains a feld to enter the relevant status information.S’il adopte cette approche, l’État adoptant devra veiller à ce que le formulaire d’avis prévu comporte un champ destiné à la saisie de ces informations.
Article 10.Article 10.
Secured creditor identiiferIdentifiant du créancier garanti
184.184.
Article 10 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 57 (a) of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, para. 81) and 27 of  the Registry Guide (see paras. 184-189).L’article 10 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 57 a) du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 81) et 27 du Guide sur le registre (voir par. 184 à 189).
It largely replicates the rules in article 9  for determining the identifer of the grantor.Il reprend largement les règles prévues à l’article 9 pour déterminer l’identifiant du constituant.
Unlike under article 9 of the Model  Registry Provisions (read together with art. 8, subpara. (a), and para. 174 above),  however, under article 10 (read together with art. 8, subpara. (b), and para. 174  above), the registrant may enter the name of a representative of the secured creditor (e.g. a law frm or other service provider or an agent of a syndicate of lenders).  hTis approach is intended to protect the privacy of the actual secured creditor and  facilitate the eifciency of arrangements such as syndicated loans where there are  multiple secured creditors who may change over time. hTis approach does not have a negative impact on the grantor, who would typically know the identity of the  actual secured creditor from their dealings, or third parties, as long as the representative is authorized to act on behalf of the actual secured creditor (see Registry  Guide, paras. 186 and 187).Toutefois, contrairement à l’article 9 (interprété à la lumière de l’article 8, al. a), et du paragraphe 174 ci-avant), selon l’article 10 (interprété à la lumière de l’article 8, al. b), et du paragraphe 174 ci-avant), la personne qui procède à l’inscription peut saisir le nom d’un représentant du créancier garanti (par exemple un cabinet juridique ou autre prestataire de services ou l’agent d’un consortium de prêteurs). Cette approche vise à protéger la vie privée du véritable créancier garanti et à faciliter le fonctionnement de dispositifs tels que les prêts consortiaux lorsqu’il existe plusieurs créanciers garantis qui peuvent se succéder au fil du temps. Elle n’a pas d’incidence négative sur le constituant, qui connaîtra généralement l’identité du véritable créancier garanti pour avoir traité avec lui, ni sur des tiers, aussi longtemps que le représentant est autorisé à agir au nom du véritable créancier garanti (voir Guide sur le registre, par. 186 et 187).
It should also be noted that, as the security right is  created by an off-record security agreement, the entry of the name of a representa tive as the secured creditor on a registered notice does not make the representative  the actual secured creditor.On notera également que, la sûreté réelle mobilière étant créée par une convention non consignée dans le fichier, la saisie du nom d’un représentant comme créancier garanti sur un avis inscrit n’en fait pas le véritable créancier garanti.
Article 11.Article 11.
Description of encumbered assetsDescription des biens grevés
185.185.
Article 11 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 63 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 82-86) and 28 of  the Registry Guide (see paras. 190-192). hTe test for the adequacy of a description  of the encumbered assets in a registered notice in paragraph 1 parallels the test for  the adequacy of a description of the encumbered assets in a security agreement  (see art. 9 of the Model Law, and paras. 95 and 96 above). hTat said, the description in a registered notice need not be identical to the description in any related  security agreement so long as it reasonably allows identifcation of the relevant  encumbered assets in accordance with the test in paragraph 1.L’article 11 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 63 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 82 à 86) et 28 du Guide sur le registre (voir par. 190 à 192). Le critère de suffisance de la description des biens grevés fournie dans l’avis inscrit visé au paragraphe 1 fait écho à celui de la description des biens grevés fournie dans une convention constitutive de sûreté (voir art. 9 de la Loi type, et par. 95 et 96 ci-avant). Cela dit, la description fournie dans un avis inscrit ne doit pas nécessairement être identique à celle qui figure dans une convention constitutive de sûreté apparentée ;
186. Paragraph 2 confrms that a description in a registered notice that refers to  all of the grantor’s movable assets or to all of the grantor’s assets within a specifed  generic category (for example, all receivables owing to the grantor) satisfes the  test in paragraph 1 that the description reasonably allow identifcation of the  encumbered assets.il suffit qu’elle permette d’identifier de manière raisonnable les biens grevés correspondants conformément au critère énoncé au paragraphe 1. 186. Le paragraphe 2 confirme qu’une description qui, dans un avis inscrit, renvoie à l’ensemble des biens meubles du constituant ou à l’ensemble de ses biens appartenant à une catégorie générique donnée (toutes les créances qui lui sont dues, par exemple) répond au critère énoncé au paragraphe 1, selon lequel la description doit raisonnablement permettre d’identifier les biens grevés.
It follows that a generic description will be suifcient even if  any related security agreement only covers a specifc asset within that broad generic  category (for example, the description in the registered notice refers to all “tangible  assets of the grantor”, whereas the security agreement only covers a specifc tangible  asset).Il s’ensuit qu’une description générique suffira, même si une convention constitutive de sûreté apparentée ne porte que sur un bien spécifique au sein de cette catégorie générique (si, par exemple, la description donnée dans l’avis inscrit renvoie à tous les « biens corporels du constituant », tandis que la convention ne porte que sur un bien corporel spécifique).
However, the effectiveness of the registration in this scenario is dependent  upon the authorization of the grantor pursuant to article 2;Dans ce cas de figure, cependant, les effets de l’inscription dépendront de l’autorisation donnée par le constituant conformément à l’article 2 ;
if the grantor only  authorized a registration covering a specifc asset, the registration will only be effective with respect to that asset.s’il n’a autorisé qu’une inscription portant sur un bien spécifique, celle-ci ne produira effet que pour ce bien.
Moreover, the grantor is entitled, pursuant to article 20, paragraph 1, to compel the secured creditor to register an amendment notice  that narrows the description of the assets in the registered notice to correspond to  the encumbered assets actually covered by the security agreement unless the grantor separately authorized the secured creditor to register a broader description (see  para. 150 above) and has not withdrawn that authorization.En outre, le constituant est en droit, en vertu du paragraphe 1 de l’article 20, d’obliger le créancier garanti à inscrire un avis de modification qui restreint la description des biens fournie dans l’avis inscrit pour correspondre aux biens grevés effectivement couverts par la convention constitutive de sûreté, à moins qu’il n’ait autorisé séparément le créancier garanti à inscrire une description plus large (voir par. 150 ci-dessus) et qu’il n’ait pas retiré son autorisation. 187.
187. hTe secured transactions laws of some States adopt special rules for describing specifed classes of high-value assets that have a signifcant resale market alphanumerically where they have a unique serial number or equivalent unique  alphanumerical identifer.Certaines lois nationales sur les sûretés mobilières énoncent des règles particulières prévoyant la description alphanumérique de certaines catégories de biens de grande valeur pour lesquels il existe un marché de revente important lorsqu’ils ont un numéro de série unique ou un identifiant alphanumérique unique équivalent.
In States that adopt this approach, entry of the serial  number in its own designated feld is required in the sense of being necessary to preserve the priority of the security right as against specifed classes of third parties  that acquire rights in the asset.Dans les États qui adoptent cette solution, il faut saisir le numéro de série dans le champ prévu à cet effet pour préserver la priorité de la sûreté à l’égard de certaines catégories de tiers qui acquièrent des droits sur le bien.
Enacting States that are interested in adopting this  approach will need to revise the priority rules of the Model Law to specify the  priority consequences of a failure of entering the relevant serial number and to  revise the registry design and the registry-related provisions to accommodate serialnumber-based registration and searching (for the rationale for, and the advantages  and disadvantages of this, approach, see Registry Guide, paras. 131-134;Les États adoptants qui s’intéressent à cette solution devront modifier les règles pertinentes de la Loi type afin de préciser les conséquences en matière de priorité de la non-saisie ou d’une erreur dans la saisie du numéro de série ; ils devront également adapter la conception du registre et les dispositions relatives au registre pour permettre l’inscription et les recherches au moyen d’un numéro de série (en ce qui concerne les avantages et inconvénients de cette solution, ainsi que les raisons la justifiant, voir Guide sur le registre, par. 131 à 134 ;
for the  consequences of a failure of entering the serial number or an error in entering the  serial number, see Registry Guide, paras. 193 and 213;en ce qui concerne les conséquences de la non-saisie ou d’une erreur dans la saisie du numéro de série, voir Guide sur le registre, par. 193 et 213 ;
and for the registry design  and registry provisions needed to implement this approach, see Registry Guide,  para. 266).et en ce qui concerne la conception du registre et les dispositions requises pour mettre en œuvre cette solution, voir Guide sur le registre, par. 266).
It should be noted that even in legal systems that do not adopt this  approach, a registrant may choose to include the serial number in the description  it enters in the notice as a convenient method of describing the encumbered asset  in a manner that reasonably allows its identifcation (see Registry Guide, paras. 194  and 212).On notera que même dans les systèmes juridiques qui ne retiennent pas cette solution, la personne procédant à une inscription pourra vouloir inclure le numéro de série dans la description saisie dans l’avis, car c’est un moyen pratique de décrire le bien grevé de façon à ce qu’il soit raisonnablement identifiable (voir Guide sur le registre, par. 194 et 212).
On the other hand, using only the specifc serial number as the description may be risky since any error would render the description insuifcient whereas  a more generic description (e.g. a description of the grantor’s automobile by make  and model, or simply as “automobile”) may reduce the risk of error.Ceci étant, l’utilisation du seul numéro de série en tant que description peut comporter des risques, car toute erreur rendra cette description insuffisante, tandis qu’une description plus générique (par exemple, la marque et le modèle de l’automobile du constituant, ou simplement l’emploi du terme « automobile ») peut réduire le risque d’erreur.
188. hTere is no need to register an initial or amendment notice to describe  proceeds of an encumbered asset in the form of money, receivables, negotiable  instruments or rights to payment of funds credited to a bank account (see art. 19,  para. 1, of the Model Law).188. Il est inutile d’inscrire un avis initial ou de modification pour décrire le produit d’un bien grevé qui se présente sous la forme d’espèces, de créances, d’instruments négociables ou de droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire (voir art. 19-1 de la Loi type).
If the proceeds take any other form and are not already  covered by the description of the encumbered assets in a registered notice, the  secured creditor must register a notice to add a description of the proceeds or  otherwise make its security right in the proceeds effective against third parties  within a short period of time to be specifed by the enacting State (e.g. 20-25 days)  atfer they arise in order to preserve the third-party effectiveness and priority of its  security right in the proceeds (see arts. 19, para. 2, and 32 of the Model Law). hTe  registration of a notice is necessary because otherwise a third-party searcher would  not be alerted to the potential existence of a security right in the assets constituting  the proceeds (see Registry Guide, para. 197).Si le produit prend une autre forme et s’il n’est pas déjà couvert par la description des biens grevés fournie dans un avis inscrit, le créancier garanti doit inscrire un avis pour ajouter une description de ce produit ou rendre sa sûreté sur celui-ci autrement opposable dans un bref délai à préciser par l’État adoptant (par exemple 20-25 jours) après la naissance du produit, afin de préserver l’opposabilité et la priorité de sa sûreté sur celui-ci (voir art. 19-2 et 32 de la Loi type). L’inscription d’un avis est nécessaire car sinon, un tiers effectuant une recherche ne serait pas informé de l’existence potentielle d’une sûreté sur les biens qui constituent le produit (voir Guide sur le registre, par. 197).
Article 12.Article 12.
Language of information in a noticeLangue des informations figurant dans un avis
189.189.
Article 12 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 22  of the Registry Guide (see paras. 153-156;L’article 12 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 22 du Guide sur le registre (voir par. 153 à 156 ;
the Secured Transactions Guide includes  a discussion of this matter in chap. IV, paras. 44-46, but does not include a recommendation).le Guide sur les opérations garanties examine ce point aux paragraphes 44 à 46 du chapitre IV, mais ne comporte pas de recommandation).
Paragraph 1 requires the information contained in a notice to be  expressed in the language or languages to be specifed by the enacting State except  for the names and addresses of the grantor and the secured creditor or its representative.Le paragraphe 1 prévoit que les informations contenues dans un avis doivent être exprimées dans la ou les langues à préciser par l’État adoptant, à l’exception des noms et adresses du constituant et du créancier garanti ou de son représentant.
Typically, the enacting State will require registrants to use its oifcially recognized language or languages.En règle générale, l’État adoptant exigera des personnes qui procèdent à une inscription qu’elles utilisent sa ou ses langues officielles.
As the other items of information, such as the  period of effectiveness of the registration, required to be entered in a notice can  be expressed by numbers, registrants will only need to translate the description of  the encumbered assets.Comme les autres éléments d’information (tels que la période d’effet de l’inscription) qui doivent être saisis dans l’avis peuvent être exprimés par des chiffres, les personnes qui procèdent à une inscription n’auront à traduire que la description des biens grevés.
Where the description of the encumbered assets is not  expressed in the required language, the registration of the notice would be ineffective as seriously misleading (see art. 24, para. 4, and para. 239 below).En effet, si celle-ci n’est pas exprimée dans la langue requise, l’inscription de l’avis sera sans effet dans la mesure où elle est de nature à induire gravement en erreur un lecteur (voir art. 24-4, et par. 239 ci-après).
190.190.
Paragraph 2 requires all information in a notice to be in the character set  prescribed and publicized by the Registry.Le paragraphe 2 exige que toutes les informations qui figurent dans un avis soient exprimées dans le jeu de caractères défini et porté à la connaissance du public par le registre.
Otherwise, the notice will be rejected  as illegible under article 6, paragraph 1 (a) (see para. 169 above;Faute de respecter cette exigence, l’avis sera rejeté comme étant illisible en vertu du paragraphe 1 a) de l’article 6 (voir par. 169 ci-avant ;
for the same rule  with respect to search requests, see art. 6, para. 2, and para. 170 above).pour la même règle concernant les demandes de recherche, voir art. 6-2, et par. 170 ci-avant).
Accordingly, while the names and addresses of the grantor and secured creditor or its  representative need not be translated under paragraph 1 if they are expressed in a  language that uses a different character set than that prescribed by the Registry,  they will need to be adjusted or transliterated to conform to the prescribed  character set (see Registry Guide, para. 155).Ainsi, si les noms et adresses du constituant et du créancier garanti ou de son représentant n’ont pas besoin d’être traduits, conformément au paragraphe 1, il faudra, s’ils sont exprimés dans une langue qui utilise un jeu de caractères autre que celui prévu par le registre, les adapter ou les transcrire de façon à utiliser ce jeu de caractères (voir Guide sur le registre, par. 155).
Article 13.Article 13.
Time of effectiveness of the registration of a noticeMoment de la prise d’effet de l’inscription d’un avis
191.191.
Article 13 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 70 of the Secured Transactions Guide (see paras. 102-105) and 11 of the  Registry Guide (see paras. 107-112).L’article 13 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 70 du Guide sur les opérations garanties (voir par. 102 à 105) et 11 du Guide sur le registre (voir par. 107 à 112).
Paragraph 1 provides that the registration of  an initial or amendment notice is effective only once the information in the notice  is entered into the public registry record so that it is accessible to searchers (see  the defnition of the term “registry record” in art. 1, subpara. (l)).Le paragraphe 1 dispose que l’inscription d’un avis initial ou de modification ne prend effet qu’une fois que les informations ont été saisies dans le fichier public du registre de façon à être accessibles aux personnes qui effectuent une recherche (voir la définition du terme « fichier du registre » à l’article premier, al. h)).
Paragraph 3  requires the Registry to record that date and time and to make this information  available to searchers.Le paragraphe 3 exige du registre qu’il consigne la date et l’heure de saisie et rende ces éléments d’information accessibles aux personnes qui effectuent une recherche.
192.192.
In view of the importance of the timing and order of registration to the  third-party effectiveness and priority of a security right, paragraph 2 requires the  Registry to enter the information into the registry record “without delay” and in  the order in which it was submitted. hTe meaning of the words “without delay”  depends in practice on the design of the registry system.Compte tenu de l’importance de la date et de l’ordre d’inscription pour ce qui est de déterminer l’opposabilité et la priorité des sûretés, le paragraphe 2 exige du registre qu’il saisisse les informations dans son fichier « immédiatement après la soumission » des avis et dans l’ordre dans lequel ils ont été soumis. Dans la pratique, l’interprétation du terme « immédiatement » est fonction du système du registre.
If the system enables users  to submit information in a notice directly to the Registry through electronic means  of communication without the intervention of registry staff, those words will typi cally mean “with little or no delay” since in this case the information in the notice  submitted to the Registry will almost instantaneously be entered into the registry  record.Si celui-ci permet aux utilisateurs de soumettre directement les informations figurant dans un avis par voie électronique, sans intervention du personnel du registre, ce terme signifie généralement qu’« il n’y aura pas de délai, ou alors seulement un délai très bref » car, dans ce cas, les informations figurant dans l’avis soumis au registre seront saisies presque instantanément dans le fichier du registre.
However, in systems that permit or require the use of paper notice forms,  there will inevitably be some time lag since the registry staff must enter the information on the paper notice form into the registry record. hTus, in this case, the  words “without delay” will mean “as soon as practically feasible”.Toutefois, dans les systèmes qui autorisent ou exigent l’utilisation de formulaires d’avis papier, il y aura inévitablement un délai, puisque le personnel du registre devra saisir les informations qui figurent sur le formulaire d’avis papier dans le fichier. Dans ce cas, le terme « immédiatement » signifiera « le plus rapidement possible ».
193.193.
Paragraph 4 deals with the time of effectiveness of the registration of a cancellation notice. Option A provides that the registration of a cancellation notice is  effective once the information in the registered notices to which the cancellation  notice relates is no longer publicly searchable.Le paragraphe 4 traite du moment où l’inscription d’un avis de radiation prend effet. L’option A prévoit que l’inscription d’un avis de radiation prend effet lorsque les informations qui figurent dans l’avis inscrit auquel il se rapporte ne sont plus accessibles au public aux fins de recherches.
Option A should be adopted by  enacting States that adopt option A orBof article 21 of the Model Registry Provisions (see paras. 221-223 below), since these options require the Registry to  remove information in a registered notice from the public registry record and  archive it upon registration of a cancellation notice pursuant to option A of article 30 of the Model Registry Provisions (see para. 263 below).Elle devrait être retenue par les États qui adoptent l’option A ou B de l’article 21 des Dispositions types sur le registre (voir par. 221 à 223 ci-après), car celles-ci imposent au registre de retirer du fichier public et d’archiver les informations qui figurent dans un avis inscrit dès lors qu’un avis de radiation est inscrit en vertu de l’option A de l’article 30 des Dispositions types sur le registre (voir par. 263 ci-après).
OptionBprovides  that the registration of a cancellation notice becomes effective once the information  in the cancellation notice is entered into the registry record so as to be accessible  to searchers. OptionBshould be adopted by enacting States that adopt option C  orDof article 21 since these options require the Registry to retain the information  in all registered notices, including cancellation notices, on the public registry record  until the effectiveness of the registration lapses pursuant to optionBof article 30.L’option B prévoit que l’inscription d’un avis de radiation prend effet lorsque les informations qui y figurent sont saisies dans le fichier du registre de façon à être accessibles aux fins de recherches. L’option B devrait être retenue par les États qui adoptent l’option C ou D de l’article 21, car celles-ci imposent au registre de conserver les informations qui figurent dans tous les avis inscrits, y compris les avis de radiation, dans son fichier public jusqu’à l’expiration de la période d’effet de l’inscription conformément à l’option B de l’article 30.
194.194.
Option A and optionBof paragraph 5 require the Registry to record the  date and time of effectiveness of the registration of a cancellation notice as deter mined by option A and optionBof paragraph 4 respectively.Les options A et B du paragraphe 5 exigent du registre qu’il consigne la date et l’heure de la prise d’effet de l’inscription d’un avis de radiation, telle que la déterminent les options A et B du paragraphe 4, respectivement.
Accordingly, enacting  States that adopt option A of paragraph 4 should adopt option A of paragraph 5,  while enacting States that adopt optionBof paragraph 4 should adopt option B  of paragraph 5.Par conséquent, il faudra que les États qui adoptent l’option A du paragraphe 4 adoptent l’option A du paragraphe 5 et que ceux qui adoptent l’option B du paragraphe 4 adoptent l’option B du paragraphe 5.
Article 14.Article 14.
Period of effectiveness of the registration of a noticeDurée d’effet de l’inscription d’un avis
195.195.
Article 14 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 69 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 87-91) and 12 of  the Registry Guide (see paras. 113-121, 240 and 241).L’article 14 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 69 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 87 à 91) et 12 du Guide sur le registre (voir par. 113 à 121, 240 et 241).
It offers enacting States a  choice of three different approaches to the determination of the period of effectiveness (or duration) of the registration of a notice.S’agissant de déterminer la durée d’effet de l’inscription d’un avis, il offre aux États adoptants le choix entre trois possibilités.
If option A is adopted, an initial  notice (and any associated amendment notice) is effective for the period specifed  by the enacting State (e.g. fve years).Si l’option A est adoptée, l’avis initial (et tous les avis de modification qui lui sont associés) produit effet pendant la durée prévue par l’État adoptant (par exemple cinq ans).
If optionBis adopted, registrants are permitted to specify the desired period of effectiveness.Si l’option B est adoptée, les personnes qui procèdent à l’inscription peuvent choisir la période d’effet souhaitée.
If optionCis adopted, registrants  are likewise permitted to determine the period of effectiveness but only up to the  maximum number of years specifed by the enacting State.Si l’option C est adoptée, les personnes qui procèdent à l’inscription peuvent également déterminer la période d’effet, mais seulement à concurrence d’un nombre maximum d’années prévu par l’État adoptant.
196.196.
Paragraphs 2 and 3 permit the period of effectiveness of a notice to be  extended and re-extended before its expiry by the registration of an amendment  notice.Les paragraphes 2 et 3 permettent de proroger (une ou plusieurs fois) la durée d’effet d’un avis avant son expiration en inscrivant un avis de modification.
Paragraph 2 of optionBpermits the period of effectiveness to be extended  at any time before its expiry, whereas paragraph 2 of options A andCpermit an  extension to be made only during the period specifed by the enacting State (e.g. four to six months) before expiry of the current period of effectiveness. hTe reason  for this difference is to prevent a registrant from undermining the maximum period  of effectiveness specifed by the enacting State under optionsBandCby extending  the period of effectiveness of a registration at an earlier point.Le paragraphe 2 de l’option B permet de proroger la durée d’effet à tout moment avant son expiration, alors que le paragraphe 2 des options A et C n’autorise à proroger cette durée que dans un délai précédant l’expiration de la période d’effet en cours précisé par l’État adoptant (par exemple, quatre à six mois). Cette différence a été pensée pour empêcher la personne procédant à une inscription de contourner la durée maximale d’effet spécifiée par l’État adoptant conformément aux options B et C en prorogeant la durée d’effet d’une inscription avant ce délai.
Under paragraph 4  of option A, the duration of the registration would be extended for the period  specifed by the enacting State as the period of effectiveness of an initial notice.En vertu du paragraphe 4 de l’option A, la durée d’effet de l’inscription est prorogée de la durée précisée par l’État adoptant en tant que période d’effet d’un avis initial.
Under paragraph 4 of optionBor option C, the registrant is permitted to determine  the duration of the further period of effectiveness, but only up to the maximum  number of years prescribed by the enacting State in the case of option C.En vertu du paragraphe 4 des options B ou C, la personne qui procède à l’inscription est autorisée à déterminer la durée de la prorogation, mais seulement à concurrence du nombre maximum d’années prévu par l’État adoptant dans le cas de l’option C.
197.197.
If optionBor optionCis adopted, the period of effectiveness of the regis tration must be included in a notice (see art. 8, subpara. (d)).Si l’option adoptée est B ou C, la durée d’effet de l’inscription doit figurer dans l’avis (voir art. 8, al. d)).
States that adopt  either of these options will also need to prescribe how registrants must enter the  desired period of effectiveness in the notice. hTe notice form might be designed  to enable registrants to simply enter the desired number of whole years or to permit  registrants to enter or select the specifc day, month and year on which the registration is to expire.Les États qui adoptent l’une de ces deux options devront également prévoir la manière dont les personnes qui procèdent à une inscription doivent saisir la durée d’effet choisie dans l’avis. Le formulaire pourra être conçu de façon à leur permettre soit de saisir simplement le nombre d’années complètes, soit de sélectionner le jour, le mois et l’année où l’inscription expirera.
Article 15.Article 15.
Obligation to send a copy of a registered noticeObligation d’envoyer une copie de l’avis inscrit
198.198.
Article 15 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 55 subparagraphs (c), (d) and (e) of the Secured Transactions Guide (see  chap. IV, paras. 49-53) and 18 of the Registry Guide (see paras. 145-149).L’article 15 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les alinéas c), d) et e) de la recommandation 55 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 49 à 53) et la recommandation 18 du Guide sur le registre (voir par. 145 à 149).
Paragraph 1 obligates the Registry to send a copy of the information in a registered  notice to the person identifed in the notice as the secured creditor without delay  atfer the registration becomes effective.Selon le paragraphe 1, le registre est tenu d’envoyer une copie des informations qui figurent dans un avis inscrit à la personne désignée dans l’avis comme étant le créancier garanti sans délai après la prise d’effet de l’inscription.
To avoid delay, the registry system should  be designed to automatically generate and transmit the copy electronically to the  secured creditor (see Registry Guide, para. 146). hTis is intended to enable the  secured creditor to verify the correctness of the information in the registered notice  and to alert it to the erroneous or unauthorized registration of an amendment or  cancelation notice (for the effectiveness of the registration of amendment or cancellation notices not authorized by the secured creditor, see art. 21 of the Model  Registry Provisions, and paras. 219-227 below;Pour éviter les délais, le système de registre devrait être conçu pour générer et transmettre automatiquement la copie au créancier garanti par voie électronique (voir Guide sur le registre, par. 146). Cela vise à permettre à ce dernier de vérifier l’exactitude des informations qui figurent dans l’avis inscrit et d’avertir le registre en cas d’inscription erronée ou non autorisée d’un avis de modification ou de radiation (s’agissant des effets de l’inscription d’un avis de modification ou de radiation qui n’a pas été autorisée par le créancier garanti, voir art. 21 des Dispositions types sur le registre, et par. 219 à 227 ci-après ;
see also Registry Guide,  paras. 249-259;voir également Guide sur le registre, par. 249 à 259 ;
for the liability of the Registry for failure to send a copy of the  information in a registered notice, see art. 32 of the Model Registry Provisions,  and paras. 270-275 below).en ce qui concerne la responsabilité du registre en cas de non-envoi d’une copie des informations, voir art. 32 des Dispositions types sur le registre, et par. 270 à 275 ci-après).
199.199.
Paragraph 2 obligates the secured creditor to forward a copy of the information it receives from the Registry pursuant to paragraph 1 to the person identifed  in the notice as the grantor. hTe purpose of this requirement is to enable that person to take the steps necessary to correct the registry record if the registration  was wholly or partially unauthorized by that person (see art. 20). hTe secured  creditor must comply with this obligation before the expiry of the period specifed  by the enacting State atfer it receives a copy of the registered notice (e.g. 14 days).  hTe copy must be sent to the grantor at its address set forth in the registered notice  or at the grantor’s new address if the secured creditor knows that the grantor has  changed its address and knows or could reasonably discover that address.Le paragraphe 2 impose au créancier garanti de faire parvenir une copie des informations qu’il a reçues du registre en vertu du paragraphe 1 à la personne identifiée dans l’avis en tant que constituant. Cette exigence vise à permettre à ce dernier de prendre les mesures nécessaires pour rectifier le fichier du registre s’il n’a pas ou que partiellement autorisé l’inscription (voir art. 20). Le créancier garanti doit s’exécuter dans un délai fixé par l’État adoptant après avoir reçu la copie de l’avis inscrit (par exemple 14 jours).
Placing  the burden of forwarding a copy of the registered notice to the grantor on the  secured creditor rather than on the Registry is the result of a cost-beneft analysis  and is intended to avoid creating an additional burden for the Registry which could  negatively affect its eifciency (see Registry Guide, para. 149).La copie doit être envoyée au constituant à l’adresse indiquée dans l’avis inscrit ou à sa nouvelle adresse, si le créancier garanti sait que le constituant a changé d’adresse et connaît ou peut raisonnablement trouver cette dernière. Le choix de charger le créancier garanti plutôt que le registre de transmettre une copie de l’avis inscrit au constituant est le résultat d’une analyse coûts-avantages et vise à éviter de créer un fardeau supplémentaire pour le registre, dont l’efficacité pourrait s’en ressentir (voir Guide sur le registre, par. 149).
200.200.
Paragraph 3 provides that non-compliance by the secured creditor with its  obligation under paragraph 2 does not by itself affect the effectiveness of the reg istration.Le paragraphe 3 dispose que le manquement, par le créancier garanti, à l’obligation que lui fait le paragraphe 2 n’a pas d’incidence en soi sur les effets de l’inscription.
Paragraph 4 limits the secured creditor’s liability for non-compliance to  a nominal amount (to be specifed by the enacting State) and any actual loss or  damage caused by its non-compliance.En cas de manquement, le paragraphe 4 limite la responsabilité du créancier garanti à hauteur d’un montant minime à préciser par l’État adoptant, ainsi que pour toute perte ou tout dommage effectif causé par ce manquement.
Paragraph 4 leaves to the relevant law of  the enacting State related matters, such as the standard of liability and the way in  which the actual loss or damage is to be measured.Toujours selon le paragraphe 4, diverses questions connexes, comme le degré de responsabilité et la manière dont les pertes ou les dommages réels sont mesurés, relèvent de la loi applicable de l’État adoptant.
Section D. Registration of an amendment or cancellation noticeSection D. Inscription d’un avis de modification ou de radiation
Article 16.Article 16.
Right to register an amendment or cancellation noticeDroit d’inscrire un avis de modification ou de radiation
201.201.
Article 16 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 73 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 110-116) and 19 (a), of the Registry Guide (see paras. 150 and 225-244).L’article 16 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 73 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 110 à 116) et la recommandation 19 a) du Guide sur le registre (voir par. 150 et 225 à 244).
Paragraph 1 gives the  person identifed in an initial notice as the secured creditor the right to register a  related amendment or cancellation notice at any time.Le paragraphe 1 donne à la personne désignée dans un avis initial comme étant le créancier garanti le droit d’inscrire un avis de modification ou de radiation y relatif à tout moment.
In order to limit the risk of  the registration of notices not authorized by that person, the registrant must satisfy  the secure access requirements that were prescribed under article 5, paragraph 2,  of the Model Registry Provisions (see para. 168 above).Afin de limiter le risque d’inscription d’un avis non autorisée par cette personne, la personne procédant à l’inscription doit se conformer aux exigences en matière d’accès sécurisé prévues à l’article 5-2 des Dispositions types sur le registre (voir par. 168 ci-avant).
To ensure that the person  identifed in the registered notice as the secured creditor (or another person acting  on its behalf) may register subsequent amendment and cancellation notices, the  secure access details should be communicated to that person at the time of registration of the initial notice or as soon as possible thereatfer.Pour garantir que la personne désignée dans l’avis inscrit comme étant le créancier garanti (ou une autre personne agissant en son nom) puisse inscrire des avis ultérieurs de modification ou de radiation, les données d’accès sécurisé lui seront communiquées au moment de l’inscription de l’avis initial ou dès que possible par la suite.
202.202.
Paragraph 2 provides that, atfer an amendment notice changing the person  identifed in a registered notice as the secured creditor has been registered, the  registry system should be designed so that only the current secured creditor of record may register an amendment or cancellation notice.Le paragraphe 2 dispose qu’après l’inscription d’un avis modifiant la personne désignée dans l’avis inscrit comme étant le créancier garanti, le système de registre doit être conçu de façon à ce que seul le nouveau créancier garanti puisse inscrire un avis de modification ou de radiation.
Where the change in  the secured creditor identifer results from an assignment of the secured obligation,  the registry system should be designed to assign new secure access details to the  new secured creditor to prevent the previous secured creditor from registering an  amendment or cancellation notice (see para. 155 above).Lorsque la modification de l’identifiant du créancier garanti résulte d’une cession de l’obligation garantie, le système de registre devrait être conçu pour attribuer de nouvelles données d’accès sécurisé au nouveau créancier garanti, de manière à empêcher le créancier garanti précédent d’inscrire un avis de modification ou de radiation (voir par. 155 ci-avant).
Where the change in the  secured creditor identifer instead results from a change in the name of the secured  creditor, no such precautionary step is needed since the secured creditor is still the  same person.Par contre, lorsque la modification de l’identifiant du créancier garanti résulte d’un changement de nom de celui-ci, une telle mesure de précaution ne sera pas nécessaire, car le créancier garanti ne change pas.
Article 17.Article 17.
Information required in an amendment noticeInformations requises dans un avis de modification
203.203.
Article 17 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 30  of the Registry Guide (see paras. 221-224;L’article 17 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 30 du Guide sur le registre (voir par. 221 à 224 ;
the Secured Transactions Guide does  not contain an equivalent recommendation).aucune recommandation équivalente ne figure dans le Guide sur les opérations garanties).
Paragraph 1 provides that an amendment notice must contain in the designated feld the registration number assigned  by the Registry to the initial notice to which the amendment relates (see art. 28,  para. 1, and para. 243 below). hTe reason for this requirement is to ensure that the  amendment notice will be associated in the registry record with the initial notice  so as to be retrieved and included in a search result (see the defnition of the term  “registration number” in art. 1, subpara. (j), and para. 137 above;Le paragraphe 1 dispose que l’avis de modification doit contenir, dans le champ prévu à cet effet, le numéro d’inscription attribué par le registre à l’avis initial auquel il se rapporte (voir art. 28, par. 1, et par. 243 ci-dessous). Cette exigence vise à garantir que cet avis de modification sera relié, dans le fichier du registre, à l’avis initial et pourra donc être retrouvé et intégré au résultat d’une recherche (voir la définition du terme « numéro d’inscription » à l’article premier, al. j), et le paragraphe 137 ci-avant ;
for the registration number as a search criterion, see art. 22, subpara. (b), and para. 217 below)).en ce qui concerne le numéro d’inscription en tant que critère de recherche, voir l’article 22, al. b), et le paragraphe 217 ci-après).
204.204.
Paragraph 1 (b) requires the amendment notice to set out the information  to be “added or changed”. hTe term “change” includes the release of an encumbered  asset or one of several grantors.Le paragraphe 1 b) exige que l’avis de modification énonce les informations « à ajouter ou à modifier ». Le terme « modifier » inclut la libération d’un bien grevé ou de l’un des constituants.
Although this type of change amounts in effect to  a cancellation of the registration as it relates to the relevant asset or grantor, it  should be effected by registering an amendment notice and not a cancellation  notice.Bien que ce type de modification revienne en fait à annuler l’inscription puisqu’elle porte sur le bien ou le constituant concerné, elle doit s’effectuer au moyen d’un avis de modification et non de radiation.
A cancellation notice is to be used only when the purpose is to cancel the  effectiveness of the registration of an initial notice and all related notices in their  entirety (see the defnitions of “amendment notice” and “cancellation notice” in  art. 1, subparas. (b) and (c), of the Model Registry Provisions, and para. 150 above).Un avis de radiation ne doit être utilisé que lorsque le but est d’annuler les effets de l’inscription d’un avis initial et de tous les avis associés dans leur intégralité (voir la définition des termes « avis de modification » et « avis de radiation » à l’article premier, al. c) et d) des Dispositions types sur le registre, et par. 150 ci-avant).
205.205.
Paragraph 2 makes it clear that an amendment notice may relate to more  than one item of information in a registered notice. hTis means that a registrant  may register only one amendment notice even if it wishes, for example, to add  both a description of new encumbered assets and a new grantor, or to add a new  grantor and also change some information (e.g. an address) related to the grantor  already covered by the registered notice.Le paragraphe 2 indique clairement qu’un avis de modification peut porter sur plusieurs éléments d’information figurant dans un avis inscrit. Cela signifie que la personne qui procède à une inscription pourra n’inscrire qu’un seul avis de modification même si elle désire, par exemple, ajouter à la fois une description de nouveaux biens grevés et un nouveau constituant, ou ajouter un nouveau constituant et modifier certaines informations (par exemple une adresse) concernant le constituant initial.
It follows that the registry system must  be designed to enable a registrant to change any and all items of information in a  registered notice using a single amendment notice (see Registry Guide, Annex II,  Examples of registry forms, II.Par conséquent, le système de registre doit être conçu de façon à permettre à la personne procédant à une inscription de changer, au moyen d’un seul avis de modification, un ou plusieurs des éléments d’information qui figurent dans un avis inscrit (voir Guide sur le registre, annexe II, Exemples de formulaires du registre, II.
Amendment notice).Avis de modification).
Article 18.Article 18.
Global amendment of secured creditor informationModification globale des informations relatives au créancier garanti
206.206.
Article 18 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 31  of the Registry Guide (see para. 242;L’article 18 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 31 du Guide sur le registre (voir par. 242 ;
the Secured Transactions Guide does not  contain an equivalent recommendation).aucune recommandation équivalente ne figure dans le Guide sur les opérations garanties).
It addresses the scenario where there is  a change in the identifer or address, or both, of the person identifed in multiple  registered notices as the secured creditor as a result, for example, of its relocation,  its merger with another company or the assignment of all its secured obligations  to a new secured creditor.Il traite du cas où l’identifiant ou l’adresse (ou ces deux éléments) de la personne désignée en qualité de créancier garanti dans plusieurs avis inscrits est modifié suite, par exemple, à une relocalisation, à la fusion avec une autre entreprise, ou à la cession de toutes ses obligations garanties à un nouveau créancier garanti.
Its purpose is to make it possible for the secured creditor  of record (option A) or the Registry on the application of that person (option B)  to amend the relevant information in all the registered notices by the registration  of a single global amendment notice.Il vise à permettre au créancier garanti mentionné dans le fichier (option A) ou au registre, à la demande de cette personne (option B), de modifier les informations concernées dans tous les avis inscrits en inscrivant un seul avis de modification globale.
207.207.
To effect the amendment of secured creditor information in multiple notices  through the registration of a single global amendment notice, the registry record  must be organized in a manner that enables the retrieval of all registered notices  in which a particular person is identifed as the secured creditor.Pour qu’il soit possible de modifier les informations relatives au créancier garanti figurant dans plusieurs avis en inscrivant un seul avis de modification globale, il faut que le fichier du registre soit organisé de manière à ce que l’on puisse retrouver tous les avis inscrits dans lesquels une personne donnée est désignée en tant que créancier garanti.
To avoid the risk  of the registration of unauthorized global amendment notices, the Registry should  institute procedures in addition to the secure access requirements prescribed under  article 5, paragraph 2, to ensure that the person requesting or effecting a global  amendment is in fact the secured creditor of record (see para. 155 above).Afin de limiter le risque d’inscription non autorisée d’un avis de modification globale, le registre devrait prévoir des procédures en sus des exigences en matière d’accès sécurisé prévues à l’article 5-2, pour garantir que la personne qui demande ou effectue la modification globale est bien le créancier garanti mentionné dans le fichier (voir par. 155 ci-avant).
Article 19.Article 19.
Information required in a cancellation noticeInformations requises dans un avis de radiation
208.208.
Article 19 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 32  of the Registry Guide (see paras. 243 and 244;L’article 19 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 32 du Guide sur le registre (voir par. 243 et 244 ;
the Secured Transactions Guide  does not contain an equivalent recommendation).aucune recommandation équivalente ne figure dans le Guide sur les opérations garanties).
It requires a cancellation notice  to contain in the designated feld the registration number assigned by the Registry  under article 28, paragraph 1, of the Model Registry Provisions to the initial notice  to which the cancellation notice relates. hTe registration number is the only item  of information required to be included in a cancellation notice (see Registry Guide,  annex II, Examples of registry forms, III.Il dispose qu’un avis de radiation contient, dans le champ prévu à cet effet, le numéro d’inscription attribué par le registre, conformément au paragraphe 1 de l’article 28 des Dispositions types sur le registre, à l’avis initial auquel il se rapporte. Le numéro d’inscription est le seul élément d’information dont la saisie dans l’avis de radiation est obligatoire (voir Guide sur le registre, annexe II, Exemples de formulaires du registre, III.
Cancellation notice).Avis de radiation).
209. hTe inclusion of the registration number in a cancellation notice ensures  that the cancellation notice extends to the information in all registered notices  containing that number (see the defnition of the term “registration number” in  art. 1, subpara. (j)).209. En indiquant le numéro d’inscription dans un avis de radiation, on garantira que ce dernier concerne tous les avis inscrits contenant ce numéro (voir la définition du terme « numéro d’inscription » à l’article premier, al. j)).
To minimize the risk of the inadvertent registration of cancellation notices, the prescribed cancellation notice form should expressly indicate  the effect of a cancellation (see Registry Guide, annex II, Examples of registry  forms, III.Pour minimiser le risque d’inscription involontaire d’un avis de radiation, le formulaire d’avis de radiation prévu devrait expressément indiquer les effets d’une radiation (voir Guide sur le registre, annexe II, Exemples de formulaires du registre, III.
Cancellation notice for States that select option A of art. 30 of the Model  Registry Provisions;Avis de radiation pour les États qui retiennent l’option A de l’article 30 des Dispositions types sur le registre ;
with respect to the effectiveness of a cancellation notice not  authorized by the secured creditor, see paras. 219-227 below).s’agissant des effets de l’inscription d’un avis de radiation non autorisée par le créancier garanti, voir par. 219 à 227 ci-après).
Article 20.Article 20.
Compulsory registration of an amendment or cancellation noticeInscription obligatoire d’un avis de modification ou de radiation
210.210.
Article 20 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 72 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 107 and 108)  and 33 of the Registry Guide (see paras. 260-263).L’article 20 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 72 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 107 et 108) et 33 du Guide sur le registre (voir par. 260 à 263).
It should be read in conjunction  with article 2, which requires the person identifed as the grantor in a registered  notice to authorize its registration.Il est à lire en parallèle avec l’article 2, qui dispose que l’inscription d’un avis initial doit être autorisée par la personne désignée en tant que constituant.
211.211.
Paragraph 1 (a) obligates the secured creditor to register an amendment  notice deleting encumbered assets from the description in the registered notice if  the grantor identifed in the notice did not authorize the registration of a notice  in relation to those assets and has informed the secured creditor that it will not do  so in the future.Le paragraphe 1 a) impose au créancier garanti d’inscrire un avis de modification supprimant des biens grevés décrits dans l’avis inscrit si le constituant qui y est identifié n’a pas autorisé l’inscription d’un avis concernant ces biens et a fait savoir au créancier garanti qu’il ne l’autoriserait pas ultérieurement.
For example, the secured creditor may have registered an initial  notice covering “all assets” of the grantor but the security agreement between the  parties covers only a specifc tangible asset and the grantor informs the secured  creditor that it does not contemplate entering into any further security agreement.Par exemple, le créancier garanti peut avoir inscrit un avis initial couvrant « tous les biens » du constituant, mais la convention constitutive de sûreté entre les parties ne porte que sur un bien corporel spécifique et le constituant fait savoir au créancier garanti qu’il n’envisage pas de conclure de nouvelle convention constitutive de sûreté.
Even if the grantor separately authorized the registration of a notice covering “all  assets”, paragraph 1 (c) obligates the secured creditor to amend the description  in its registered notice if the grantor subsequently withdraws its authorization,  provided that no security agreement covering those assets is concluded thereatfer  (since this would automatically constitute a new authorization under art. 2).Si le constituant a autorisé séparément l’inscription d’un avis visant « tous les biens », mais qu’il retire ultérieurement son autorisation, le paragraphe 1 c) impose au créancier garanti de modifier la description figurant dans son avis inscrit, pour autant qu’aucune convention constitutive de sûreté portant sur ces biens ne soit conclue par la suite (car cela constituerait automatiquement une nouvelle autorisation conformément à l’article 2).
212.212.
Paragraph 1 (b) addresses the scenario where the security agreement to  which a registered notice relates is revised to release some of the initially encumbered assets from the security right.Le paragraphe 1 b) traite du cas où la convention constitutive de sûreté à laquelle se rapporte un avis inscrit est révisée pour libérer certains des biens initialement grevés.
In this scenario, the secured creditor is obligated to register an amendment notice to delete the released assets from the  description in the registered notice provided that the grantor did not authorize the  registration of a notice covering the released assets otherwise than by entering into  the initial security agreement.Dans ce cas, le créancier garanti est tenu d’inscrire un avis de modification pour supprimer les biens libérés de la description figurant dans l’avis inscrit, pour autant que le constituant n’ait pas autorisé l’inscription d’un avis les concernant autrement qu’en concluant la convention constitutive de sûreté initiale.
Even if the grantor executed a separate agreement  authorizing the secured creditor to make the registration, paragraph 1 (c) obligates  the secured creditor to register an amendment notice deleting the released assets  if the grantor subsequently withdraws that authorization, provided that the parties  have not entered into a new security agreement covering the released assets.Même si le constituant a conclu une convention séparée autorisant le créancier garanti à procéder à l’inscription, le paragraphe 1 c) oblige ce dernier à inscrire un avis de modification pour supprimer les biens libérés si le constituant retire ultérieurement son autorisation, pour autant que les parties n’aient pas conclu de nouvelle convention constitutive de sûreté portant sur les biens libérés.
213.213.
Enacting States that implement article 8, subparagraph (e), will need to  adopt paragraph 2 which requires a secured creditor to register an amendment  notice reducing the maximum amount specifed in a registered notice if: (a) the  grantor only authorized the registration of a notice in the reduced amount and the  grantor has advised the secured creditor that it will not authorize registration of a  notice in the higher amount;Les États adoptants qui appliquent l’alinéa e) de l’article 8 devront adopter le paragraphe 2, qui exige du créancier garanti qu’il inscrive un avis de modification réduisant le montant maximum indiqué dans un avis inscrit si : a) le constituant a autorisé l’inscription d’un avis uniquement pour le montant réduit et il a fait savoir au créancier garanti qu’il n’autoriserait pas l’inscription d’un avis pour un montant supérieur ;
or (b) the security agreement to which the notice  relates has been revised to reduce the maximum amount and the grantor has not  otherwise authorized the registration of a notice in the higher amount.ou b) la convention constitutive de sûreté à laquelle se rapporte l’avis a été révisée pour réduire le montant maximum et le constituant n’a pas autrement autorisé l’inscription d’un avis pour le montant supérieur.
214.214.
Paragraphs 3 (a) and 3 (b) obligate the secured creditor to register a cancellation notice where the grantor identifed in a registered notice either did not  authorize the registration and has informed the secured creditor that it will not do  so, or the grantor, having initially authorized the registration, later withdrew its  authorization and the parties have not entered into a security agreement.Les alinéas a) et b) du paragraphe 3 imposent au créancier garanti d’inscrire un avis de radiation lorsque le constituant identifié dans un avis inscrit soit n’a pas autorisé l’inscription et a fait savoir au créancier garanti qu’il ne l’autoriserait pas, soit, après l’avoir initialement autorisée, a par la suite retiré son autorisation et les parties n’ont pas conclu de convention constitutive de sûreté.
Under  paragraph 3 (c), a cancellation notice must also be registered if the obligation  secured by the security right to which the registered notice relates has been extinguished.Selon le paragraphe 3 c), il faut également inscrire un avis de radiation si l’obligation garantie par la sûreté réelle mobilière à laquelle se rapporte l’avis inscrit est éteinte.
It should be noted that, under article 12 of the Model Law, a security  right is extinguished upon full payment or other satisfaction of the secured obligation, provided that there is no commitment by the secured creditor to extend any  further secured credit.Il convient de noter que, en vertu de l’article 12 de la Loi type, une sûreté s’éteint du fait du plein paiement ou d’une autre forme d’exécution de l’obligation garantie, sous réserve que le créancier garanti ne se soit pas engagé à octroyer un nouveau crédit garanti.
215.215.
Paragraph 4 prohibits the secured creditor from charging any fee for complying with its obligations under paragraphs 1 (a), 1 (c), 2 (a), 3 (a) and 3 (b). hTese  provisions require a secured creditor to amend or cancel a registration either  because it was never authorized by the grantor or because the grantor’s initial  authorization was withdrawn owing to the failure of the parties to subsequently  conclude a security agreement.Le paragraphe 4 interdit au créancier garanti d’exiger des frais pour exécuter les obligations qui lui incombent au titre des paragraphes 1 a), 1 c), 2 a), 3 a) et 3 b). Ces dispositions prévoient qu’un créancier garanti doit modifier ou annuler une inscription si celle-ci n’a jamais été autorisée par le constituant, ou si ce dernier a retiré son autorisation initiale car les parties n’ont pas conclu par la suite de convention constitutive de sûreté.
In these circumstances, it is appropriate to impose  the cost on the secured creditor.Dans ces circonstances, il est approprié de faire supporter les frais au créancier garanti.
216.216.
To protect grantors against the risk of non-compliance by a secured creditor  with its obligation under paragraphs 1, 2 and 3, paragraph 5 gives the grantor the  right to send a formal written request to the secured creditor to register the appropriate amendment or cancellation notice.Pour protéger le constituant contre un éventuel manquement aux obligations visées aux paragraphes 1, 2 et 3, le paragraphe 5 l’autorise à demander par écrit au créancier garanti d’inscrire l’avis de modification ou de radiation approprié.
If the person identifed as the secured  creditor in the notice is not the actual secured creditor but its representative, the  grantor should be entitled to send its request to the representative.Si la personne désignée dans l’avis en tant que créancier garanti est en fait son représentant, le constituant devrait pouvoir envoyer sa demande au représentant.
217.217.
If the secured creditor does not comply with the grantor’s request under  paragraph 5 within the time period specifed by the enacting State, paragraph 6  entitles the grantor to apply for an order compelling registration of the appropriate  notice.Si le créancier garanti ne donne pas suite à la demande faite par le constituant en application du paragraphe 5 dans le délai prévu par l’État adoptant, le paragraphe 6 autorise le constituant à demander une décision concernant l’inscription forcée de l’avis en question.
In order to avoid unnecessary delays, it is suggested that the period specifed be as short as possible (e.g. 14 days). hTis is in line with the rationale underlying the requirement in paragraph 6 for the enacting State to establish a summary  judicial or administrative procedure for obtaining the order. hTe enacting State may  decide to use an existing administrative or judicial summary procedure or it may  decide to set up a new procedure administered, for example, by the Registrar or  registry staff.Afin d’éviter tout retard, le délai prévu devrait être aussi bref que possible (par exemple 14 jours). Ceci est compatible avec la logique du paragraphe 6, qui prévoit que l’État adoptant établit une procédure judiciaire ou administrative simplifiée pour l’obtention de cette décision. L’État adoptant peut décider d’utiliser une procédure judiciaire ou administrative simplifiée existante ou bien d’instaurer une nouvelle procédure administrée, par exemple, par le conservateur ou le personnel du registre.
As noted in the Registry Guide (see para. 262), while the process  should be speedy and inexpensive, it should also incorporate appropriate safeguards to protect the secured creditor against an unwarranted demand by the grantor (for example, by requiring the relevant authority to notify the secured creditor  of the grantor’s application and give the secured creditor a reasonable opportunity  to respond).Comme l’indique le Guide sur le registre (voir par. 262), le processus devrait être rapide et peu onéreux, tout en offrant des garanties appropriées pour protéger le créancier garanti contre une demande injustifiée de la part du constituant (par exemple, en exigeant de l’autorité compétente qu’elle informe le créancier garanti de la demande du constituant et lui donne une possibilité raisonnable d’y répondre).
218.218.
Once an order for registration has been issued pursuant to the procedure  under paragraph 6, paragraph 7 requires the Registry to register the appropriate  notice “upon receipt of a request with a copy of the relevant order” (if the enacting  State decides under para. 6 to designate a court or other external body to administer the procedure) or “upon the issuance of the relevant order” (if the enacting  State decides under para. 6 to vest the Registry with the authority to administer  the procedure).Une fois qu’une décision concernant l’inscription a été rendue dans le cadre de la procédure visée au paragraphe 6, le paragraphe 7 exige que le registre inscrive l’avis concerné immédiatement « après la réception d’une demande accompagnée d’une copie de la décision en question » (si l’État adoptant décide conformément au paragraphe 6 de désigner un tribunal ou autre autorité externe pour administrer la procédure), ou « après le prononcé de la décision » (si l’État adoptant décide conformément au paragraphe 6 de confier au registre le pouvoir d’administrer la procédure).
Article 21.Article 21.
Effectiveness of the registration of an amendment or cancellation notice not authorized by the secured creditorEffet de l’inscription d’un avis de modification ou de radiation non autorisée par le créancier garanti
219.219.
Article 21 of the Model Registry Provisions addresses the effectiveness of  the registration of an amendment or cancellation notice where the registration was  not authorized by the secured creditor of record.L’article 21 des Dispositions types sur le registre traite des effets de l’inscription d’un avis de modification ou de radiation lorsque celle-ci n’a pas été autorisée par le créancier garanti mentionné dans le fichier.
While neither the Secured Transactions Guide nor the Registry Guide contains a recommendation on this matter,  the Registry Guide discusses it in some detail (see paras. 249-259).Si ni le Guide sur les opérations garanties, ni le Guide sur le registre, ne contiennent de recommandation sur ce point, le Guide sur le registre examine la question en détail (voir par. 249 à 259).
220.220.
An unauthorized registration of an amendment or cancellation notice may  occur as a result of fraud or error by a third party or even by a member of the  registry staff (for corrections of errors by the Registry, see art. 31). hTe issue is  whether and to what extent conclusive effect should nonetheless be given to an  unauthorized registration for the purposes of determining the third-party effectiveness and priority of the related security right as against a competing claimant. Article 21 requires the enacting State to choose between four options.L’inscription non autorisée d’un avis de modification ou de radiation peut découler d’une fraude ou d’une erreur commise par un tiers, voire par un membre du personnel du registre (s’agissant de la rectification d’erreurs commises par le registre, voir art. 31). La question est de savoir si et dans quelle mesure il convient néanmoins de donner effet à une inscription non autorisée aux fins de déterminer l’opposabilité et la priorité de la sûreté concernée par rapport à un réclamant concurrent. L’article 21 donne à l’État adoptant le choix entre quatre options.
In making  that choice, enacting States will need to decide whether the balance should favour  reliability of the registry record for searchers including prospective secured creditors (options A and B), or protection of secured creditors who have registered a  notice of their security rights against the risk of losing the third-party effectiveness  or priority status of their security right (optionsCand D).Pour en choisir une, il devra déterminer s’il souhaite privilégier la fiabilité du fichier du registre vis-à-vis des personnes effectuant une recherche, y compris un créancier garanti potentiel (options A ou B), ou protéger les créanciers garantis qui ont inscrit un avis concernant leur sûreté contre le risque de perdre l’opposabilité ou la priorité de leur sûreté (options C ou D).
It should be emphasized  that, regardless of which option is adopted, the risk of the unauthorized registration  of amendment or cancellation notices is greatly reduced by the requirement for  the enacting State to prescribe secure access procedures for registering amendment  and cancellation notices (see art. 5, para.2, and para.155 above).On notera qu’indépendamment de l’option retenue, le risque d’inscription non autorisée d’un avis de modification ou de radiation est sensiblement limité par l’obligation, faite à l’État adoptant, de prévoir des procédures d’accès sécurisé pour l’inscription d’un tel avis (voir art. 5-2, et par. 155 ci-avant).
221.221.
Under option A, the registration of an amendment or cancellation notice is  effective even if it was not authorized by the person identifed as the secured creditor in the registered notice to which the amendment or cancellation notice relates.Conformément à l’option A, l’inscription d’un avis de modification ou de radiation produit effet même si elle n’a pas été autorisée par la personne désignée en qualité de créancier garanti dans l’avis inscrit auquel se rapporte l’avis de modification ou de radiation.
222.222.
OptionBis a variation of option A. While recognizing the general effectiveness of an unauthorized amendment or cancellation notice, it preserves the priority  of the security right to which the unauthorized registration relates as against the right Chapter IV. hTe registry system 71of a competing claimant over whom the security right covered by that registered  notice had priority prior to the unauthorized registration of the amendment or cancellation notice. hTis option is predicated on the rationale that such a claimant generally could not have been prejudiced by relying on the unauthorized registrationL’option B est une variante de l’option A. Tout en reconnaissant les effets généraux produits par l’inscription non autorisée d’un avis de modification ou de radiation, elle préserve la priorité de la sûreté à laquelle se rapporte l’inscription non autorisée par rapport au droit d’un réclamant concurrent sur lequel la sûreté visée par cet avis inscrit avait priorité avant l’inscription non autorisée de l’avis de modification ou de radiation. Cette option se justifie par le fait qu’un tel réclamant ne pourra pas, de manière générale, avoir été lésé en se fiant à l’inscription non autorisée.
223.223.
If an enacting State decides to adopt option A or option B, it will need to  implement option A of article 30, which obligates the Registry to remove information in a registered notice from the public registry record and archive it upon  registration of a cancellation notice.S’il décide de retenir l’option A ou B, l’État adoptant devra aussi appliquer l’option A de l’article 30, qui oblige le registre, en cas d’inscription d’un avis de radiation, à retirer de son fichier public les informations figurant dans l’avis inscrit et à les archiver.
Otherwise, the registered notice would remain  on the record and thus potentially impair the grantor’s ability to obtain new secured  fnancing notwithstanding the registration of the cancellation notice.Autrement, l’avis inscrit continuerait de figurer dans le fichier et risquerait de nuire à la capacité du constituant d’obtenir un nouveau financement garanti, malgré l’inscription de l’avis de radiation.
An enacting  State that adopts option A or optionBwill also need to implement option A of  article 13, paragraphs 4 and 5, providing that the registration of a cancellation  notice is effective from the time when the information in the notice to which it  relates is no longer accessible to searchers of the public record.Un État qui adopte l’option A ou B devra aussi appliquer les paragraphes 4 et 5 de l’option A de l’article 13, qui prévoient que l’inscription d’un avis de radiation prend effet à compter du moment où les informations figurant dans l’avis auquel il se rapporte ne sont plus accessibles aux personnes qui effectuent une recherche dans le fichier public du registre.
224.224.
OptionCis at the opposite end of the spectrum from option A. It provides  that the registration of an amendment or cancellation notice is effective only if it  was authorized by the secured creditor of record.L’option C s’oppose du tout au tout à l’option A. Elle dispose que l’inscription d’un avis de modification ou de radiation prend uniquement effet si elle a été autorisée par le créancier garanti mentionné dans le fichier.
Under this approach, a searcher  will need to conduct off-record inquiries to verify whether the registration of an  amendment or cancellation notice was in fact authorized by the secured creditor.Avec cette option, il sera nécessaire de faire des recherches en dehors de ce fichier pour vérifier si l’inscription de l’avis de modification ou de radiation a bien été autorisée par le créancier garanti.
225.225.
OptionDis a variation of option C. It preserves the effectiveness of an  unauthorized registration of an amendment or cancellation notice (and subordinates a security right affected by the unauthorized registration to the right of a  competing claimant), if a competing claimant acquired its right in reliance on a  search of the registry record made atfer the registration of the amendment or cancellation notice, and did not have knowledge that the registration was unauthorized  when it acquired its right. hTis qualifcation differs from the qualifcation in option Babove insofar as it requires the competing claimant to provide factual evidence  that it searched and relied on the registry record prior to acquiring its right in order  to prevail over the secured creditor whose registration was amended or cancelled  without authority.L’option D est une variante de l’option C. Elle préserve les effets de l’inscription non autorisée d’un avis de modification ou de radiation (et subordonne la sûreté faisant l’objet de cette inscription au droit d’un réclamant concurrent), si un réclamant concurrent a acquis ce droit sur la foi des résultats d’une recherche effectuée dans le fichier du registre après l’inscription de l’avis de modification ou de radiation, sans savoir que cette inscription n’était pas autorisée au moment où il a acquis son droit. Cette réserve diffère de celle prévue dans l’option B ci-dessus dans la mesure où elle impose au réclamant concurrent de fournir la preuve qu’il a effectué une recherche dans le fichier du registre, et qu’il s’est fié au résultat de cette recherche avant d’acquérir son droit, pour pouvoir primer sur le créancier garanti dont l’inscription a été modifiée ou radiée sans autorisation.
226.226.
If an enacting State decides to adopt optionCor option D, it will need to  implement optionBof article 30, which obligates the Registry to remove information in registered notices from the public registry record and archive it only upon  the expiry of the period of effectiveness of the registration of the notice (see  para. 251 below).S’il décide de retenir l’option C ou D, l’État adoptant devra appliquer l’option B de l’article 30, qui impose au registre de ne retirer de son fichier public et de n’archiver les informations qui figurent dans un avis inscrit qu’à l’expiration de la période d’effet de l’inscription de l’avis (voir par. 251 ci-après).
Under optionCor D, all amendment and cancellation notices  need to remain in the public registry record for searchers to discover whom to  contact to verify whether the amendment or cancellation was authorized.Avec les options C et D, tous les avis de modification et de radiation doivent demeurer dans le fichier public du registre pour permettre aux personnes effectuant une recherche de savoir à qui s’adresser pour vérifier si la modification ou la radiation a été autorisée.
If all the  relevant notices were instead removed from the public record upon registration of  a cancellation notice, searchers would have no means of discovering from a search  of the registry that a security right effective as against them may potentially still exist. It will also need to implement optionBof article 13, paragraphs 4 and 5, of  the Model Registry Provisions, dealing with the time of effectiveness of the regis tration of a cancellation notice (see paras. 193 and 194 above).Si tous les avis étaient supprimés du fichier public lors de l’inscription d’un avis de radiation, ces personnes ne pourraient pas découvrir, à partir d’une recherche dans le registre, s’il existe encore une sûreté qui leur est opposable. L’État adoptant devra aussi appliquer les paragraphes 4 et 5 de l’option B de l’article 13 des Dispositions types sur le registre, qui traitent du moment où l’inscription d’un avis de radiation prend effet (voir par. 193 et 194 ci-avant).
227.227.
Searchers may not necessarily appreciate that registered amendment and cancellation notices may not be legally effective.Les personnes effectuant une recherche ne sauront pas nécessairement que les avis de modification et de radiation inscrits peuvent ne pas produire d’effets juridiques.
Accordingly, enacting States that implement optionsCorDmay wish to include a note on search results advising searchers  of the need to conduct off-record inquiries to verify whether the registration of an  amendment or cancellation notice was authorized by the secured creditor of record.Par conséquent, les États adoptants qui retiendront l’option C ou D voudront peut-être inclure une note accompagnant les résultats de recherche, indiquant à ces personnes qu’il est nécessaire de faire des recherches en dehors du fichier concerné pour vérifier si l’inscription d’un avis de modification ou de radiation a bien été autorisée par le créancier garanti mentionné dans le fichier.
Section E. SearchesSection E. Recherches
Article 22.Article 22.
Search criteriaCritères de recherche
228.228.
Article 22 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 54 (h) of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 31-36) and 34 of the  Registry Guide (see paras. 264-265).L’article 22 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 54 h) du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 31 à 36) et la recommandation 34 du Guide sur le registre (voir par. 264 et 265).
It sets out the two criteria according to which  any person may conduct a search of the public registry record.Il énonce les deux critères à partir desquels toute personne peut effectuer une recherche dans le fichier public du registre.
229.229.
Under subparagraph (a), the frst and principal search criterion is the identifer of the grantor. hTe identifer of the grantor is its name, determined according  to the rules set out in article 9.Conformément à l’alinéa a), le premier et principal critère de recherche est l’identifiant du constituant, c’est-à-dire son nom, déterminé selon les règles prévues à l’article 9.
If an enacting State decides to require “additional  information” to be entered to assist in uniquely identifying a grantor, this additional  information does not constitute a part of the name search criterion nor is it an  alternative search criterion (see art. 8, subpara. (a)). Rather it will simply appear  as additional information in a search result.Si l’État adoptant décide d’exiger la saisie d’« informations supplémentaires » pour aider à individualiser le constituant, celles-ci ne constitueront ni une partie du critère de recherche par nom, ni un autre critère de recherche (voir art. 8, al. a)), mais figureront simplement dans les résultats de recherche en tant qu’informations supplémentaires.
Accordingly, in States that adopt this  approach, search request forms should be designed to require the entry of the  additional information in a separate designated feld and not in the feld for entering the name of the grantor.Par conséquent, dans les États qui retiennent cette solution, les formulaires de demande de recherche devraient être conçus pour prévoir la saisie des informations supplémentaires dans un champ distinct réservé à cet effet, et non dans le champ prévu pour saisir le nom du constituant.
230.230.
Under subparagraph (b), the registration number assigned to an initial  notice in accordance with article 28, paragraph 1, constitutes an alternative search  criterion.Conformément à l’alinéa b), l’autre critère de recherche est le numéro d’inscription attribué à un avis initial conformément au paragraphe 1 de l’article 28.
A search by registration number gives secured creditors an eifcient means  of identifying and retrieving a registered notice for the purposes of registering an  amendment or cancellation notice.Une recherche effectuée à partir du numéro d’inscription fournit aux créanciers garantis un moyen efficace de retrouver un avis inscrit aux fins d’inscrire un avis de modification ou de radiation.
Searches by registration number generally will  not be conducted by third parties as they typically will not know the relevant  registration number.Les tiers ne connaissant pas habituellement les numéros d’inscription pertinents, ils n’effectueront généralement pas de recherche à partir de ce critère.
In those registry systems that establish accounts for users, it  may not be necessary to provide for indexing and searching according to registration numbers as the history of registrations typically will be stored in each user’s  account and be easily accessible to the account holder.Dans les systèmes de registre qui établissent des comptes utilisateur, il ne sera peut-être pas nécessaire de prévoir l’indexation et la recherche à partir du numéro d’inscription, car l’historique des inscriptions sera habituellement consigné dans chaque compte et pourra être facilement consulté par le titulaire du compte.
231.231.
If the enacting State decides to introduce the serial number of specifed  types of tangible asset as a search criterion, it will need to list the serial number Chapter IV. hTe registry system 73as an additional search criterion in this article.Si l’État adoptant décide d’utiliser le numéro de série de certains types de biens corporels en tant que critère de recherche, il lui faudra ajouter ce numéro à la liste des critères de recherche prévus dans le présent article.
It will also need to design the  registry system so that registered notices can be searched and retrieved by serial  number (see Registry Guide, para. 266, and para. 174 above).Il devra également concevoir le système de registre de manière à ce que les avis inscrits puissent être retrouvés à partir d’un numéro de série (voir Guide sur le registre, par. 266 et par. 174 ci-avant).
232.232.
To allow the registration of global amendment notices, as provided in article 18, the registry record must be organized to permit registered notices to be  identifed and retrieved by reference to the identifer of the relevant secured creditor.Pour permettre l’inscription d’un avis de modification globale, telle que prévue à l’article 18, le fichier du registre doit être organisé de manière à ce qu’il soit possible de rechercher et de retrouver des avis inscrits à partir de l’identifiant du créancier garanti concerné.
For public policy reasons relating to privacy and confdentiality, the name or  other identifer of the secured creditor should not be an available criterion for  searching by the general public (see Secured Transactions Guide, chap. IV, para. 81  and Registry Guide, para. 267).Pour des raisons d’ordre public relatives à la vie privée et à la confidentialité, le nom ou autre identifiant du créancier garanti ne devrait pas constituer un critère de recherche pour le grand public (voir Guide sur les opérations garanties, chap. IV, par. 81, et Guide sur le registre, par. 267).
Article 23.Article 23.
Search resultsRésultats de la recherche
233.233.
Article 23 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 35  of the Registry Guide (see paras. 268-273;L’article 23 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 35 du Guide sur le registre (voir par. 268 à 273 ;
the Secured Transactions Guide does not  contain an equivalent recommendation).aucune recommandation équivalente ne figure dans le Guide sur les opérations garanties).
Paragraph 1 sets out the required content  of search results provided by the Registry in response to a search request. hTe search  result must indicate the date and time when the search was performed.Le paragraphe 1 énonce le contenu que doivent présenter les résultats d’une recherche fournis par le registre en réponse à une demande de recherche. Le résultat doit indiquer la date et l’heure auxquelles la recherche a été effectuée.
234.234.
With respect to the substantive content of the search result, paragraph 1  contemplates that an enacting State may adopt one of two options.En ce qui concerne le contenu matériel du résultat de la recherche, le paragraphe 1 donne à l’État adoptant le choix entre deux options.
Option A contemplates that the enacting State’s registry system is designed to only retrieve  notices that exactly match the identifer of the grantor entered by the searcher in  its search request.Selon l’option A, le système de registre de l’État adoptant est conçu pour ne retrouver que les avis qui correspondent exactement à l’identifiant du constituant saisi par la personne dans sa demande de recherche.
OptionBcontemplates that the enacting State’s registry system  is designed to retrieve notices that closely match the identifer of the grantor  entered by the searcher.Selon l’option B, le système de registre de l’État adoptant est conçu de manière à retrouver les avis qui correspondent de près à l’identifiant du constituant saisi par la personne effectuant la recherche.
OptionBbuilds in a certain degree of forgiveness for  registrant or searcher error in entering the identifer of the grantor. hTe extent of  close matches disclosed in registry systems in States that adopt optionBwill  depend on the specifc close-match search programme or logic used by the Registry. hTe enacting State should not implement a search logic that could potentially  result in a long list of close matches since this would make it too diifcult for a  searcher to determine which, if any, of the registered notices disclosed in the search  result refer to the grantor that the searcher is inquiring about.Ainsi, cette option tolère une certaine marge d’erreur de la part de la personne procédant à l’inscription ou à une recherche lorsqu’elle saisit l’identifiant du constituant. Le nombre de correspondances proches qui seront affichées dans les systèmes de registre des États qui adoptent l’option B dépendra de la logique ou du programme particulier de recherche des correspondances proches utilisé par le registre. L’État adoptant ne devrait pas opter pour une logique de recherche susceptible de donner une longue liste de correspondances proches, car il deviendrait alors difficile, pour une personne effectuant une recherche, de déterminer l’avis qu’elle recherche parmi tous ceux qui s’affichent dans le résultat.
235.235.
Option A should be read in conjunction with article 24, paragraph 1, which  provides that an error by a registrant in entering the grantor identifer in a notice  does not render the registration of the notice ineffective if the information in the  notice would be retrieved by a search of the registry record using the grantor’s  correct identifer as the search criterion. OptionBshould be read in conjunction  with article 24, paragraph 2, under which the registration of a notice that contains  an error in the grantor’s identifer might still be effective if the name that was entered by the registrant is a suifciently close match to result in the notice being  retrieved on a search using the grantor’s correct identifer.L’option A est à lire en parallèle avec l’article 24-1, qui dispose qu’une erreur commise par une personne procédant à l’inscription lorsqu’elle saisit l’identifiant du constituant dans un avis ne prive pas d’effet l’inscription si une recherche effectuée dans le fichier du registre à partir de l’identifiant correct du constituant permettrait de retrouver les informations figurant dans l’avis. L’option B est à lire en parallèle avec l’article 24-2, selon lequel l’inscription d’un avis contenant une erreur portant sur l’identifiant du constituant peut produire des effets si le nom qui a été saisi par la personne procédant à l’inscription est suffisamment proche pour qu’une recherche effectuée à partir de l’identifiant correct du constituant permette de retrouver l’avis.
236.236.
Paragraph 2 obligates the Registry to issue an oifcial search certifcate setting out a search result upon the request of a searcher.Le paragraphe 2 prévoit que le registre doit délivrer, à la demande de la personne effectuant la recherche, un certificat officiel en indiquant le résultat.
Paragraph 3 dispenses with  the need to obtain an oifcial search certifcate, for example, for the purposes of  subsequent disputes, by providing that a written search result that purports to have  been issued by the Registry is proof of its contents in the absence of evidence to  the contrary.Le paragraphe 3 dispense de l’obligation d’obtenir un tel certificat, qui peut par exemple servir en cas de litiges ultérieurs, en prévoyant qu’un résultat de recherche écrit censé avoir été délivré par le registre constitue une preuve de son contenu en l’absence de preuve contraire.
A written search result for this purpose would include a printout of  a search result provided electronically.Dans ce contexte, un résultat de recherche écrit englobera la version imprimée du résultat d’une recherche fourni par voie électronique.
Section F. Errors and post-registration changesSection F. Erreurs et modifications postérieures à l’inscription
Article 24.Article 24.
Registrant errors in required informationErreurs commises par la personne procédant à l’inscription dans les informations requises
237.237.
Article 24 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 58 and 64-66 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 66-74,  and 82-97) and 29 of the Registry Guide (see paras. 205-220).L’article 24 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 58 et 64 à 66 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 66 à 74 et 82 à 97) et sur la recommandation 29 du Guide sur le registre (voir par. 205 à 220).
Its overall aim is  to provide guidance on when the effectiveness of a registration may be challenged  owing to errors committed by registrants in entering the information in notices  submitted to the Registry.Il vise avant tout à indiquer les cas dans lesquels les effets d’une inscription peuvent être remis en cause en raison d’une erreur commise par une personne procédant à l’inscription lors de la saisie des informations dans un avis soumis au registre.
238.238.
Paragraphs 1 and 2 address errors on the part of a registrant in entering the  grantor identifer in a registered notice.Les paragraphes 1 et 2 traitent des erreurs commises par la personne procédant à une inscription lorsqu’elle saisit l’identifiant du constituant dans un avis.
Paragraph 1 provides that the effectiveness  of the registration cannot be challenged if the information in the registered notice  would be retrieved by a search of the public registry record using the grantor’s  correct identifer (determined under art. 9) as the search criterion (see option A  of art. 23, and para. 221 above).Le paragraphe 1 prévoit que les effets de l’inscription ne peuvent être remis en cause si une recherche effectuée dans le fichier public du registre à partir de l’identifiant correct du constituant (déterminé conformément à l’article 9) en tant que critère de recherche permettrait de retrouver les informations figurant dans l’avis inscrit (voir option A de l’article 23, et par. 221 ci-avant).
Paragraph 2, which appears in square brackets,  should be adopted by enacting States that implement optionBof article 23 under  which search requests will also retrieve registered notices in which the grantor  identifers closely match the identifer entered by a searcher (see para. 222 above).Le paragraphe 2, placé entre crochets, devrait être adopté par les États qui retiennent l’option B de l’article 23, traitant du cas où le résultat de la recherche affiche aussi des avis inscrits dans lesquels l’identifiant du constituant correspond de près à l’identifiant saisi par la personne effectuant une recherche (voir par. 222 ci-avant).
In enacting States that adopt this option, paragraph 2 provides that an error on the  part of a registrant in entering the grantor identifer does not render the registration  ineffective if the information in the notice would still be retrieved as a “close match”  by a search using the grantor’s correct identifer “unless the error would seriously  mislead a reasonable searcher.”Pour les États adoptants qui retiennent cette option, le paragraphe 2 prévoit qu’une erreur commise par la personne procédant à une inscription en saisissant l’identifiant du constituant ne prive pas d’effet l’inscription si une recherche effectuée à partir de l’identifiant correct du constituant permettrait de retrouver les informations figurant dans l’avis grâce à une « correspondance proche », à moins que l’erreur « ne soit de nature à induire gravement en erreur une personne raisonnable qui effectue une recherche ».
For example, suppose that the registered notice  identifes the grantor as “Jack McDonald” and the correct name of the grantor is  in fact “John Macdonald.”Supposons par exemple que le nom du constituant figurant dans l’avis inscrit soit « Jack McDonald », mais que son nom correct soit « John Macdonald ».
If the erroneous notice is retrieved as a “close match”  on a search using the correct name, the degree of discrepancy between the correct  name and the close match in this example may be found to constitute a seriously  misleading error from the perspective of a reasonable searcher.Si l’avis comportant l’erreur ressort parmi les « correspondances proches » dans une recherche effectuée à partir du nom correct, la divergence entre le nom correct et la correspondance proche, dans notre exemple, pourra être jugée si grande qu’elle est de nature à induire gravement en erreur une personne raisonnable effectuant une recherche.
Whether this is the case can only be decided on the facts of each case taking into account the local  context including the logic of the registry close match sotfware.Ce sont les circonstances de l’espèce qui permettront de trancher si tel est le cas, compte tenu du contexte local et, notamment, de la logique du logiciel repérant les correspondances proches.
239.239.
Paragraph 4 deals with the impact of errors committed by registrants in  entering the other items of information required to be set out in registered notices  under article 8 such as errors in the description of the encumbered assets.Le paragraphe 4 traite des incidences d’erreurs commises par la personne procédant à une inscription lors de la saisie des autres éléments d’information qui doivent être mentionnés dans des avis inscrits conformément à l’article 8, comme des erreurs dans la description des biens grevés.
It provides that an error does not make the registration ineffective unless it “would seriously mislead a reasonable searcher.”Il prévoit qu’une erreur ne prive pas d’effet l’inscription, à moins « qu’elle ne soit de nature à induire gravement en erreur une personne raisonnable qui effectue une recherche ».
hTis language incorporates an objective test  in the sense that a competing claimant who challenges the effectiveness of the  registration need not show that it was actually misled by the error.Cette formulation introduit un critère objectif dans le sens où un réclamant concurrent qui conteste les effets de l’inscription n’aura pas à démontrer qu’il a véritablement été induit en erreur.
It is suifcient  to show that a hypothetical reasonable searcher would have been misled. hTis  standard ensures that, for example, the grantor’s insolvency representative will be  entitled to challenge the effectiveness of a registration even if it cannot show that  it was itself seriously misled by the error.Il lui suffira de démontrer qu’une personne raisonnable effectuant une recherche aurait été induite en erreur. Ce critère garantit par exemple que le représentant de l’insolvabilité du constituant sera en droit de contester les effets d’une inscription même s’il ne peut pas démontrer qu’il a lui-même été gravement induit en erreur.
240.240.
Paragraphs 3 and 5 incorporate the general principle of severability. hTus,  an error in entering the identifer of a particular grantor or the description of a  particular encumbered asset that would render the registration ineffective under  paragraph 1, 2 or 4 does not make the registration of the notice ineffective with  respect to other grantors correctly identifed or other encumbered assets correctly  described in the registered notice.Les paragraphes 3 et 5 intègrent le principe général de divisibilité. Ainsi, si une erreur susceptible de priver l’inscription d’effet conformément aux paragraphes 1, 2 ou 4 a été commise dans la saisie de l’identifiant d’un constituant ou la description d’un bien grevé, celle-ci ne prive pas d’effet l’inscription en ce qui concerne les autres constituants qui sont correctement identifiés ou les autres biens grevés qui sont correctement décrits dans l’avis inscrit.
241.241.
Paragraph 6, which appears within square brackets, addresses the scenario  where the enacting State allows a registrant to select the period of effectiveness of  the registration of a notice pursuant to article 14, option A or B (and art. 8, subpara.Le paragraphe 6, placé entre crochets, aborde le cas où l’État adoptant permet à la personne procédant à l’inscription de choisir la période d’effet de l’inscription d’un avis conformément aux options A ou B de l’article 14 (et à l’article 8, al. d)).
(d)). In this scenario, an error in the entry of the period of effectiveness will render  the registration ineffective only as against a competing claimant who can establish  that it was in fact misled by the error (see Registry Guide, paras. 215 and 217-220).  hTe application of this rule will rarely be triggered.Dans ce cas, une erreur concernant cette période privera uniquement l’inscription d’effet à l’égard d’un réclamant concurrent qui pourra démontrer qu’il a véritablement été induit en erreur (voir Guide sur le registre, par. 215 et 217 à 220). Cette règle sera toutefois rarement appliquée dans la pratique.
When the error consists in  entering a period that is longer than intended, third-party searchers would not  generally be prejudiced, as they still would have been alerted to the fact that a  security right might exist.En effet, un tiers effectuant une recherche ne sera généralement pas lésé par l’indication d’une période plus longue que prévue, car il aura néanmoins connaissance de l’existence potentielle d’une sûreté.
When the error consists in entering a period that is  shorter than intended, the registration will lapse at the end of the specifed period  and the security right will no longer be effective against third parties, unless it was  made effective prior to the lapse by some other method (see Secured Transactions  Guide, rec. 46).Si la période indiquée est plus courte que prévue, l’inscription cessera de produire effet à la fin de la période précisée et la sûreté ne sera plus opposable, à moins qu’elle n’ait été rendue opposable par une autre méthode avant l’expiration de l’inscription (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 46).
242.242.
Paragraph 7, which appears within square brackets, addresses the scenario  where an enacting State chooses to require a registrant to indicate the maximum  amount for which a security right may be enforced pursuant to article 8, subparagraph (e).Le paragraphe 7, placé entre crochets, aborde le cas où l’État adoptant choisit d’exiger des personnes procédant à une inscription qu’elles indiquent le montant maximum pour lequel la sûreté peut être réalisée, conformément à l’article 8, alinéa e).
It provides that while an error in the maximum amount stated in an  initial or amendment notice does not render the registration ineffective, the priority  of the security right is limited to the maximum amount stated in the notice or in the security agreement, whichever is lower. hTis rule is consistent with the rationale  for requiring the maximum amount to be stated in the security agreement and  disclosed in any related registered notice (see para. 163 above).Il prévoit que si une erreur portant sur le montant maximum indiqué dans un avis initial ou de modification ne prive pas d’effet l’inscription, la priorité de la sûreté réelle mobilière sera limitée au montant maximum indiqué dans l’avis ou la convention constitutive de sûreté, le montant le moins élevé étant retenu. Cette règle est compatible avec la raison justifiant l’obligation d’indiquer le montant maximum dans la convention constitutive de sûreté et dans tout avis inscrit connexe (voir par. 163 ci-avant).
243.243.
As already observed (see paras. 174, and 218 above), some States provide  for the entry of a serial number for specifed classes of high-value assets that have  a signifcant resale market.Comme on l’a noté plus haut (voir par. 174 et 218 ci-avant), certains États prévoient la saisie d’un numéro de série pour certaines catégories spécifiques de biens de grande valeur pour lesquels il existe un important marché de revente.
In States that adopt this approach, entry of this identifer  in its own designated feld in a notice is required in the sense of being necessary  to achieve the priority of the security right as against specifed classes of competing  claimants.Ces États exigent la saisie de cet identifiant dans le champ prévu à cet effet dans un avis dans la mesure où elle est nécessaire pour assurer la priorité de la sûreté à l’égard de certaines catégories de réclamants concurrents.
Enacting States that decide to adopt this approach will need to deal with  the impact of errors in the serial number on the effectiveness of a registration for  this purpose.Les États qui décident d’adopter cette approche devront se pencher sur les incidences d’erreurs commises dans le numéro de série sur les effets de l’inscription.
In general, the same test should apply as for an error in the grantor’s  identifer. Accordingly, the registration would be ineffective against these classes of  competing claimants if the information in the registered notice would not be  retrieved by a search of the public registry record using the prescribed serial number.De manière générale, le critère à appliquer devrait être identique à celui applicable à une erreur portant sur l’identifiant du constituant. C’est-à-dire que l’inscription serait privée d’effet à l’égard de ces catégories de réclamants concurrents si une recherche effectuée dans le fichier public du registre à partir du numéro de série correct ne permettrait pas de retrouver les informations contenues dans l’avis inscrit.
However, enacting States implementing paragraph 2 (“the close match search  logic”) should not extend its application to searches against serial numbers as there  is too great a risk that this may result in too lengthy a list of close matches.Les États adoptants qui mettent en œuvre le paragraphe 2 (logique de recherche des « correspondances proches ») ne devraient pas en étendre l’application aux recherches effectuées à partir d’un numéro de série, car celles-ci risqueraient de donner une liste de correspondances proches beaucoup trop longue.
Article 25.Article 25.
Post-registration change of grantor identiiferModification de l’identifiant du constituant après l’inscription
244.244.
Article 25 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 61  of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 75-77;L’article 25 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 61 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 75 à 77 ;
see also Registry  Guide, paras. 226-228).voir aussi Guide sur le registre, par. 226 à 228).
It addresses the impact of a post-registration change in the  identifer of the grantor (i.e. its name under art. 9) on the effectiveness of the  registration of a notice.Il traite des incidences qu’une modification de l’identifiant du constituant (à savoir son nom conformément à l’article 9) effectuée après l’inscription d’un avis aura sur les effets de cette inscription.
Since the grantor’s identifer is the principal search criterion  (see art. 22, subpara. (a)), a search under the new identifer will not retrieve  registered notices in which the grantor is identifed by its old identifer. hTis poses  a risk for third-party searchers that contemplate acquiring rights in the grantor’s  encumbered assets atfer the change of the grantor’s identifer.Comme l’identifiant du constituant est le principal critère de recherche (voir art. 22, al. a)), une recherche effectuée à partir de son nouvel identifiant ne permettra pas de retrouver les avis inscrits dans lesquels le constituant est désigné par son ancien identifiant. Cela pose un risque pour les tiers effectuant une recherche qui envisagent d’acquérir des droits sur les biens grevés du constituant après la modification de son identifiant.
245.245.
To address this risk, paragraphs 2 and 3 give the secured creditor a grace  period to be specifed by the enacting State atfer the change of identifer occurs to  either register an amendment notice adding the new identifer of the grantor or  make its security right effective against third parties by a method other than  registration (on other methods, see arts. 18 and 25-27 of the Model Law).Pour limiter ce risque, les paragraphes 2 et 3 accordent au créancier garanti un délai de grâce, à préciser par l’État adoptant, après la modification de l’identifiant pour soit inscrire un avis de modification ajoutant le nouvel identifiant du constituant, soit rendre sa sûreté opposable par une méthode autre que l’inscription (pour ce qui est des autres méthodes, voir art. 18 et 25 à 27 de la Loi type).
A grace  period of 60 to 90 days is suggested to give the secured creditor a reasonable period  to monitor and fnd out about the change.Il est suggéré de prévoir un délai de 60 à 90 jours afin de donner au créancier garanti suffisamment de temps pour prendre connaissance de ladite modification.
If neither step is taken before the expiry  of the grace period, the security right is subordinated to a competing security right  that was made effective against third parties atfer the change (see para. 2 (a)), and  a buyer who acquired its rights in the encumbered asset atfer the change will  acquire them free of the security right (see para. 3 (a)).Si aucune mesure n’est prise avant l’expiration du délai de grâce, la sûreté sera primée par une sûreté concurrente rendue opposable après la modification (voir par. 2 a)), et un acheteur qui a acquis ses droits sur le bien grevé après la modification les acquerra libres de la sûreté (voir par. 3 a)).
246.246.
Under paragraphs 2 and 3, the secured creditor may still register an amendment notice or otherwise make its security right effective against third parties even  atfer the expiry of the grace period.Selon les paragraphes 2 et 3, le créancier garanti peut toujours inscrire un avis de modification ou rendre sa sûreté autrement opposable après l’expiration du délai de grâce.
However, it loses the beneft of the grace period  with the result that its security right will be subordinated to a competing security  right that was made effective against third parties atfer the change but before the  relevant step was taken, even if the competing security right was made effective  against third parties before the expiry of the grace period (see para. 2 (b)).Cependant, il perd le bénéfice de ce délai, si bien que sa sûreté sera primée par une sûreté concurrente qui a été rendue opposable après la modification, mais avant que la mesure appropriée ne soit prise, même si la sûreté concurrente a été rendue opposable avant l’expiration du délai de grâce (voir par. 2 b)).
A buyer  to whom the encumbered assets is sold atfer the change but before the relevant step  was taken likewise acquires its rights free of the security right even if the sale took  place before the expiry of the grace period (see para. 3 (b)).Un acheteur à qui les biens grevés sont vendus après la modification, mais avant que la mesure appropriée ne soit prise, acquiert lui aussi ses droits libres de la sûreté, même si la vente a eu lieu avant l’expiration du délai de grâce (voir par. 3 b)).
Under paragraph 4,  paragraphs 2 and 3 do not apply if the information in the notice referred to in paragraph 1 would be retrieved by a search using the new identifer of the grantor as  the search criterion.Selon le paragraphe 4, les paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas si une recherche effectuée à partir du nouvel identifiant du constituant en tant que critère de recherche permettrait de retrouver les informations figurant dans l’avis visé au paragraphe 1.
As indicated in the footnote to paragraph 4, this provision is  necessary only if the enacting State adopts article 23, option B, paragraph 1, under  which the registry system is designed to disclose on search results information in  notices in which the identifer of the grantor closely matches the identifer of the  grantor entered by the searcher.Comme il est indiqué dans la note de bas de page relative au paragraphe 4, cette disposition est uniquement nécessaire si l’État adoptant applique l’option B de l’article 23-1, qui prévoit que le système de registre est conçu de manière à afficher les informations figurant dans des avis dans lesquels l’identifiant du constituant correspond de près à celui qui a été saisi par la personne effectuant la recherche.
In a “close match” system, the search result might  still retrieve the relevant notice if the subsequent change in the grantor identifer is  relatively minor (for example, if Acme Co. changes its name to Acme & Co).Dans un système de « correspondances proches », la recherche peut permettre de retrouver l’avis recherché dans la mesure où la modification apportée à l’identifiant du constituant est relativement mineure (par exemple si Acme Co. modifie son nom pour devenir Acme & Co).
247.247.
As against competing claimants other than a competing secured creditor  and a buyer whose rights are specifcally protected by paragraphs 2 and 3, paragraph 1 confrms that the third-party effectiveness and priority of a security right  that was made effective against third parties by registration is not affected by a  post-registration change in the identifer of a grantor. hTus, even if the secured  creditor does not register an amendment notice or make its security right effective  against third parties by a method other than registration, it will still retain whatever  priority it has under the Model Law against competing secured creditors and buyers whose rights arose before the change in the identifer of the grantor and as  against other classes of competing claimants whether their rights arose before or  atfer the change of the grantor’s identifer (for example, the grantor’s judgment  creditors and insolvency representative).Face à des réclamants concurrents autres qu’un créancier garanti concurrent et un acheteur dont les droits sont expressément protégés en vertu des paragraphes 2 et 3, le paragraphe 1 confirme que l’opposabilité et la priorité d’une sûreté qui a été rendue opposable par inscription ne sont pas affectées par une modification de l’identifiant du constituant intervenant après l’inscription. Par conséquent, même si le créancier garanti n’inscrit pas d’avis de modification ou ne rend pas sa sûreté opposable par une méthode autre que l’inscription, il conservera la priorité que lui conférait la Loi type à l’égard de créanciers garantis concurrents et d’acheteurs qui ont acquis leurs droits avant la modification de l’identifiant du constituant, ainsi qu’à l’égard d’autres catégories de réclamants concurrents, que leurs droits soient nés avant ou après la modification de l’identifiant du constituant (par exemple, les créanciers judiciaires et le représentant de l’insolvabilité du constituant).
Article 26.Article 26.
Post-registration transfer of an encumbered assetTransfert d’un bien grevé après l’inscription
248.248.
Article 26 of the Model Registry Provisions is inspired by recommendation  62 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 78-80). hTe Registry  Guide discusses but does not make a recommendation with respect to this matter  (see Registry Guide, paras. 229-232).L’article 26 des Dispositions types sur le registre s’inspire de la recommandation 62 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 78 à 80). Le Guide sur le registre aborde la question, mais ne contient pas de recommandation à cet égard (voir Guide sur le registre, par. 229 à 232).
It addresses the impact of a post-registration  sale of an encumbered asset on the effectiveness of the registration of a notice in  relation to a security right in that asset where the buyer acquires the asset subject to the security right under article 34, paragraph 1, of the Model Law. hTis creates  a risk for third parties that acquire rights in the encumbered asset from the buyer  since a search of the public registry record under the identifer of the buyer will  not retrieve registered notices in which the grantor identifer is the name of the  seller/grantor. hTis risk is analogous to that addressed in article 25 in relation to  post-registration changes in the grantor identifer.L’article 26 traite des incidences que la vente d’un bien grevé effectuée après l’inscription aura sur les effets de l’inscription d’un avis relatif à une sûreté sur ce bien lorsque l’acheteur acquiert le bien soumis à la sûreté conformément à l’article 34-1 de la Loi type. Cela crée un risque pour les tiers qui acquièrent des droits sur le bien grevé auprès de l’acheteur, car une recherche effectuée dans le fichier public du registre à partir de l’identifiant de l’acheteur ne permettra pas de retrouver des avis inscrits dans lesquels l’identifiant du constituant est le nom du vendeur/constituant. Ce risque est similaire à celui mentionné à l’article 25 en ce qui concerne une éventuelle modification de l’identifiant du constituant après l’inscription.
Unlike article 25, article 26 does  not provide a uniform rule. Rather, it gives enacting States the option to enact any  one of three approaches.Cependant, contrairement à l’article 25, l’article 26, plutôt que de prévoir une règle uniforme, propose trois options différentes aux États adoptants. 249.
249. hTe approach in option A is identical to that set out in article 25 for  post-registration changes in the grantor identifer.La solution prévue dans l’option A est identique à celle énoncée à l’article 25 en ce qui concerne une éventuelle modification de l’identifiant du constituant après l’inscription.
Paragraphs 2 and 3 give the  secured creditor a grace period to be specifed by the enacting State atfer the sale  by the grantor to either register an amendment notice adding the buyer as a new  grantor or otherwise make its security right effective against third parties in order  to preserve its priority against secured creditors and subsequent buyers who acquire  their rights in the encumbered assets from the grantor’s buyer (see paras. 2 (a)  and 3 (a)).Les paragraphes 2 et 3 accordent au créancier garanti un délai de grâce, à préciser par l’État adoptant, après la vente par le constituant pour soit inscrire un avis de modification ajoutant l’acheteur en qualité de nouveau constituant, soit rendre sa sûreté autrement opposable de manière à en préserver la priorité à l’égard de créanciers garantis et d’acheteurs ultérieurs qui acquièrent leurs droits sur le bien grevé auprès de l’acheteur initial (voir par. 2 a) et 3 a)).
As under article 25, a grace period of 60 to 90 days is suggested in  order to give the secured creditor a reasonable period of time to monitor and fnd  out about the sale by the grantor.Comme pour l’article 25, il est suggéré de prévoir un délai de 60 à 90 jours afin de donner au créancier garanti suffisamment de temps pour prendre connaissance de ladite vente.
As under paragraph 1 of article 25, paragraph 1  of article 26 provides that the secured creditor’s failure to take either of these steps  before the expiry of the grace period, or at all, does not generally prejudice the  third-party effectiveness and priority status of its security right.Comme l’article 25-1, l’article 26-1 prévoit que le fait que le créancier garanti ne prenne aucune mesure ni avant, ni après l’expiration du délai de grâce, n’affecte généralement ni l’opposabilité ni la priorité de sa sûreté.
However, its security right will be subordinated to competing security rights created by the buyer  from the grantor and made effective against third parties atfer the sale, and before  the relevant step is taken (see para. 2 (b)).Cependant, cette dernière sera primée par des sûretés concurrentes constituées par l’acheteur initial et rendues opposables après la vente, mais avant que la mesure appropriée ne soit prise (voir par. 2 b)).
A subsequent buyer to whom the buyer  from the grantor sells the encumbered asset during this same period also acquires  its rights free of the security right (see para. 3 (b)).Un acheteur ultérieur auquel l’acheteur initial vend le bien grevé au cours de cette même période acquerra lui aussi ses droits libres de la sûreté (voir par. 3 b)). 250.
250. hTe approach in paragraphs 1-3 of optionBis similar to the approach in  paragraphs 1-3 of option A, with the important qualifcation that the grace period  under paragraphs 2 and 3 to register the amendment notice or otherwise make the  security right effective against third parties begins only when the secured creditor  acquires knowledge: (a) that the grantor has sold the encumbered asset;L’approche suivie aux paragraphes 1 à 3 de l’option B est similaire à celle suivie aux paragraphes 1 à 3 de l’option A, à la différence près que le délai de grâce prévu aux paragraphes 2 et 3 pour inscrire l’avis de modification ou rendre la sûreté autrement opposable commence à courir uniquement lorsque le créancier garanti prend connaissance : a) de la vente du bien grevé par le constituant ;
and (b)  of the identity of the buyer, and not simply when the sale takes place, as under  paragraphs 2 and 3 of option A. In view of this difference, a grace period of 15  to 30 days is suggested.et b) de l’identité de l’acheteur, et non simplement de la date de la vente, comme prévu aux paragraphes 2 et 3 de l’option A. Compte tenu de cette différence, il est suggéré de prévoir un délai de 15 à 30 jours.
251.251.
If there are successive sales of an encumbered asset before the secured creditor acquires knowledge of the sale and the identity of the buyer, paragraph 4 of  optionBprovides that it is suifcient, to protect its rights under paragraphs 2 and 3  against intervening secured creditors and buyers, if the secured creditor registers  an amendment notice adding the identifer of the most recent buyer of whose  identity it has knowledge.Si le bien grevé fait l’objet de ventes successives avant que le créancier garanti ne prenne connaissance de la vente et de l’identité de l’acheteur, le paragraphe 4 de l’option B prévoit qu’il suffit, pour que le créancier garanti puisse protéger ses droits conformément aux paragraphes 2 et 3 à l’égard de créanciers garantis et d’acheteurs ultérieurs, qu’il inscrive un avis de modification pour ajouter l’identifiant de l’acheteur le plus récent dont il connaît l’identité.
252.252.
Paragraph 4 of option A and paragraph 5 of optionBprovide that a security  right in intellectual property made effective against third parties by registration of  a notice generally retains its third-party effectiveness and priority status including  as against secured creditors and buyers who acquire their rights from a buyer to  whom the grantor sold the intellectual property atfer the notice was registered.  hTis approach relfects recommendation 244 of the Intellectual Property Supplement.Le paragraphe 4 de l’option A et le paragraphe 5 de l’option B prévoient qu’une sûreté grevant une propriété intellectuelle rendue opposable par l’inscription d’un avis conserve en général son opposabilité et sa priorité, y compris à l’égard de créanciers garantis et d’acheteurs qui acquièrent leurs droits auprès de l’acheteur auquel le constituant a vendu la propriété intellectuelle après l’inscription de l’avis. Cette approche est conforme à la recommandation 244 du Supplément relatif aux propriétés intellectuelles.
In the intellectual property context, it was thought that the risks posed for  third-party searchers by the grantor’s sale of intellectual property outweighed the  burden that would be imposed on secured creditors if they were required to register  an amendment notice each time intellectual property was sold (see Intellectual  Property Supplement, rec. 244 and paras. 158-166).Dans le contexte de la propriété intellectuelle, on a estimé que le risque que représentait la vente d’une propriété intellectuelle par le constituant pour des tiers effectuant une recherche pesait plus lourd dans la balance que la charge qui serait imposée aux créanciers garantis s’ils étaient tenus d’inscrire un avis de modification à chaque fois qu’une propriété intellectuelle était vendue (voir Supplément relatif aux propriétés intellectuelles, recommandation 244 et par. 158 à 166).
253.253.
Under option C, the third-party effectiveness and priority of a security right  that is made effective against third parties by registration of a notice is not affected  by a post-registration sale of an encumbered asset covered by the registered notice.  hTe secured creditor retains whatever priority it otherwise has under the Model  Law against all competing claimants, whether their rights arise before or atfer the  sale. hTis option extends the approach to the impact of post-registration sales of  encumbered intellectual property in paragraph 4 of option A and paragraph 5 of  optionBto all types of encumbered asset. Under this approach, potential secured  creditors and buyers are expected to inquire into the chain of ownership of the  asset they are interested in and then conduct searches against the identifer of both  the immediate owner and any predecessors in the chain of title.Selon l’option C, l’opposabilité et la priorité d’une sûreté rendue opposable par l’inscription d’un avis ne sont pas affectées par la vente, postérieure à l’inscription, d’un bien grevé couvert par l’avis inscrit. Le créancier garanti conserve la priorité qu’il aurait autrement en vertu de la Loi type à l’égard de tous les réclamants concurrents, que leurs droits soient nés avant ou après la vente. Cette option étend à tous les types de biens grevés la règle relative aux incidences de la vente, postérieure à l’inscription, d’une propriété intellectuelle grevée, énoncée au paragraphe 4 de l’option A et au paragraphe 5 de l’option B. Avec cette approche, on attend des créanciers garantis et acheteurs potentiels qu’ils examinent la chaîne de propriété du bien qui les intéresse et effectuent des recherches à partir de l’identifiant tant du propriétaire actuel que de tout prédécesseur dans la chaîne de propriété.
Section G. Organization of the Registry and the registry recordSection G. Organisation du registre et du fichier du registre
Article 27.Article 27.
The registrarLe conservateur
254.254.
Article 27 of the Model Registry Provisions is based on recommendation 2  of the Registry Guide (see para. 74;L’article 27 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 2 du Guide sur le registre (voir par. 74 ;
the Secured Transactions Guide does not  contain an equivalent recommendation).aucune recommandation équivalente ne figure dans le Guide sur les opérations garanties).
Recognizing that these matters may be  dealt with differently in each State, article 27 leaves it to the enacting State to  specify in the law, regulation or other act by which it implements the Model  Registry Provisions the authority responsible for the appointment and dismissal  of the registrar, and for determining the registrar’s duties and monitoring their  performance.Reconnaissant que ces questions peuvent être traitées différemment selon les pays, il laisse à l’État adoptant le soin de préciser dans la loi, le règlement ou tout autre texte incorporant les Dispositions types sur le registre, l’autorité responsable de nommer et de révoquer le conservateur du registre, ainsi que de déterminer ses fonctions et d’en suivre l’exécution.
255.255.
While an enacting State may decide to have the day-to-day operations of  the Registry carried out by either a private or public entity, the Registry and the  registrar should always be subject to the ultimate direction of, and be accountable  to, the authority designated by the enacting State.Même si l’État adoptant peut décider de confier l’administration quotidienne du registre à un organisme public ou privé, aussi bien le registre que le conservateur devraient toujours, en dernier ressort, relever de l’autorité désignée par l’État adoptant, à laquelle ils devraient rendre compte.
Depending on local considerations, the public authority specifed by the enacting State may be a  govern mental ministry responsible for the preparation of the secured transactions  law, another public agency, or a department of a central bank (see Registry Guide,  para. 77).Selon le contexte local, l’autorité publique désignée par l’État adoptant pourra être le ministère gouvernemental chargé d’élaborer la loi sur les sûretés mobilières, un autre organisme public, ou le département d’une banque centrale (voir Guide sur le registre, par. 77).
Article 28.Article 28.
Organization of information in the registry recordMode d’organisation des informations dans le fichier du registre
256.256.
Article 28 of the Model Registry Provisions is based on recommendations 15 and16 of the Registry Guide (see paras. 127-130;L’article 28 des Dispositions types sur le registre se fonde sur les recommandations 15 et 16 du Guide sur le registre (voir par. 127 à 130 ;
the Secured Transactions  Guide does not contain an equivalent recommendation).aucune recommandation équivalente ne figure dans le Guide sur les opérations garanties).
Paragraph 1 requires the  Registry to assign a unique registration number to an initial notice and to associate  all registered amendment and cancellation notices that contain that number with  the initial notice in the registry record. hTese requirements ensure that information  in all related notices is disclosed on a search result (see the defnition of the term  “registration number” in art. 1, subpara. (j), as well as arts. 17, 19 and 22,  subpara. (b)).Le paragraphe 1 prévoit que le registre doit attribuer un numéro d’inscription unique à tout avis initial et associer tous les avis de modification et de radiation inscrits qui contiennent ce numéro à l’avis initial dans son fichier. On garantit ainsi que les informations figurant dans tous les avis concernés apparaîtront dans les résultats d’une recherche (voir la définition du terme « numéro d’inscription » à l’article premier, al. j), ainsi que les articles 17, 19 et 22, al. b)).
257.257.
If paragraph 2 of option A is adopted, the enacting State must ensure that  the registry system is designed so that search results will only retrieve information  in registered notices that exactly match the grantor identifer entered by the searcher  (see option A of art. 23, para. 1).Si l’option A du paragraphe 2 est retenue, l’État adoptant doit veiller à ce que le système de registre soit conçu de manière à ce que les résultats d’une recherche affichent uniquement les informations figurant dans des avis inscrits qui comportent un identifiant du constituant correspondant exactement à l’identifiant saisi par la personne effectuant la recherche (voir option A de l’article 23-1).
If paragraph 2 of optionBis adopted, the enacting State must ensure that the registry system is designed to also retrieve information in registered notices in which the grantor’s identifer closely matches the  identifer entered by the searcher (see art. 23, option B, para. 1).Si l’option B du paragraphe 2 est retenue, l’État adoptant doit veiller à ce que le système de registre soit conçu de manière à retrouver aussi les informations figurant dans des avis inscrits qui comportent un identifiant du constituant correspondant de près à l’identifiant saisi par la personne effectuant la recherche (voir option B de l’article 23-1).
Paragraph 3 of option A is intended for enacting States that permit a person  to register a global amendment notice changing its identifer or address or both in  all registered notices in which it is identifed as the secured creditor (see option A  of art. 18).258. L’option A du paragraphe 3 s’adresse aux États adoptants qui permettent à une personne d’inscrire un avis de modification globale pour modifier son identifiant ou son adresse, voire les deux éléments, dans tous les avis inscrits dans lesquels elle est identifiée en tant que créancier garanti (voir option A de l’article 18).
OptionBof paragraph 3 is intended for enacting States in which the  global amendment must be effected by the Registry at the request of the secured  creditor (see art. 18, option B).L’option B du paragraphe 3 s’adresse aux États adoptants dans lesquels la modification globale doit être effectuée par le registre, à la demande du créancier garanti (voir option B de l’article 18).
259.259.
Paragraph 4 is intended to ensure that the entire registration record relating  to an initial notice remains intact.Le paragraphe 4 vise à assurer l’intégrité de l’ensemble des données d’inscription relatives à un avis initial.
It provides that the registry record must be  organized in a manner that preserves the information in all registered notices, notwithstanding the registration of an amendment or cancellation notice that purports  to change the information contained in previously registered notices.Il dispose que le fichier du registre doit être organisé de telle sorte que les informations figurant dans tous les avis inscrits soient conservées, nonobstant l’inscription d’un avis de modification ou de radiation qui vise à modifier les informations contenues dans des avis inscrits précédemment.
260.260.
As already noted (see paras. 155, and 189 above), article 5, paragraph 2  requires a person who submits an amendment or cancellation notice to satisfy the secure access requirements prescribed by the enacting State. hTe enacting State  will also need to impose additional organizational obligations on the Registry  should it decide to provide for: (a) registration and searching according to serial  number (see paras. 174, and 218 above);Comme il est noté plus haut (voir par. 155 et 189 ci-avant), l’article 5-2 prévoit qu’une personne qui soumet un avis de modification ou de radiation doit satisfaire aux exigences en matière d’accès sécurisé précisées par l’État adoptant. Par ailleurs, ce dernier devra imposer au registre des obligations de nature organisationnelle supplémentaires s’il décide de prévoir : a) des possibilités d’inscription et de recherche à partir d’un numéro de série (voir par. 174 et 218 ci-dessus) ;
or (b) registration and searching according to a grantor identifer other than the name of the grantor (see para. 162 above).ou b) des possibilités d’inscription et de recherche à partir d’un identifiant du constituant autre que son nom (voir par. 162 ci-dessus).
Article 29.Article 29.
Integrity of information in the registry recordIntégrité des informations figurant dans le fichier du registre
261.261.
Article 29, paragraph 1, of the Model Registry Provisions is based on recommendation 17 (a), of the Registry Guide (see para. 136;Le paragraphe 1 de l’article 29 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 17 a) du Guide sur le registre (voir par. 136 ;
the Secured Transactions  Guide does not contain an equivalent recommendation).aucune recommandation équivalente ne figure dans le Guide sur les opérations garanties).
It prohibits the Registry  from amending or removing information in the registry record except as authorized  in articles 30 and 31.Sous réserve des articles 30 et 31, il interdit au registre de modifier ou de supprimer des informations figurant dans son fichier.
262.262.
Article 29, paragraph 2, of the Model Registry Provisions is based on recommendations 55 (f) of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, para. 54),  and 17(b) of the Registry Guide (see para. 137).Le paragraphe 2 de l’article 29 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 55 f) du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 54) et la recommandation 17 b) du Guide sur le registre (voir par. 137).
It obligates the Registry to ensure  that the information in the registry record is preserved and may be reconstructed  in the event of loss or damage.Il impose au registre de veiller à ce que les informations figurant dans son fichier soient préservées et puissent être reconstituées en cas de perte ou de détérioration.
In practice, this obligation requires the Registry to  create and maintain a backup copy of the registry record.Dans la pratique, cette obligation signifie que le registre doit créer et conserver une copie de sauvegarde de son fichier.
Article 30.Article 30.
Removal of information from the public registry record and archivalRetrait d’informations du fichier public du registre et archivage
263.263.
Article 30, option A, of the Model Registry Provisions is based on recommendations 74 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, para. 109), as well  as recommendations 20 and 21 of the Registry Guide (see paras. 151-152).L’option A de l’article 30 des Dispositions types sur le registre se fonde sur la recommandation 74 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 109) et sur les recommandations 20 et 21 du Guide sur le registre (voir par. 151 et 152).
It  requires the Registry to remove information in registered notices from the public  registry record once the period of effectiveness of the notice expires or a cancel lation notice is registered. hTe removed information will have to be archived in the  (non-public) registry record.Elle dispose que le registre doit retirer de son fichier public les informations figurant dans des avis inscrits à l’expiration de la période d’effet de l’avis ou en cas d’inscription d’un avis de radiation. Les informations ainsi retirées sont archivées dans le fichier (non public) du registre.
If the information in cancelled or expired notices were  to remain publicly searchable, this might create legal uncertainty for third-party  searchers, potentially impeding the ability of the grantor to grant a new security  right in or deal with the assets described in the notice (see Registry Guide,  para. 151).En effet, si les informations figurant dans des avis radiés ou arrivés à expiration restaient accessibles au public, cela pourrait être source d’incertitude juridique pour les tiers effectuant une recherche, et risquerait de limiter la capacité du constituant d’octroyer une nouvelle sûreté sur les biens décrits dans l’avis ou de prendre d’autres mesures à leur égard (voir Guide sur le registre, par. 151).
Option A should be enacted by States that adopt option A orBof  article 21 (see paras. 208-210 above).L’option A devrait être adoptée par les États qui retiendront l’option A ou B de l’article 21 (voir par. 208 à 210 ci-avant).
264.264.
Article 30, option B, of the Model Registry Provisions should be enacted  by States that adopt optionCorDof article 21 (see paras. 211-214 above).L’option B de l’article 30 des Dispositions types sur le registre devrait être adoptée par les États qui retiendront l’option C ou D de l’article 21 (voir par. 211 à 214 ci-avant).
Paragraph 1 of optionBrequires the Registry to remove information in registered  notices from the public registry record once the period of effectiveness of the registration of a notice expires.Le paragraphe 1 de l’option B prévoit que le registre doit retirer de son fichier public les informations figurant dans un avis inscrit à l’expiration de la période d’effet de l’inscription de l’avis.
Unlike option A, paragraph 2 of optionBrequires  the Registry to preserve all information in registered notices on the public registry  record notwithstanding the registration of a cancellation notice. hTis is necessary  since the registration of an amendment or cancellation notice is wholly or partially  ineffective under article 21, optionCor D, if it is not authorized by the secured  creditor of record.Contrairement à l’option A, le paragraphe 2 de l’option B impose au registre de conserver dans le fichier public toutes les informations figurant dans un avis inscrit malgré l’inscription d’un avis de radiation. Cette disposition est nécessaire dans la mesure où l’inscription d’un avis de modification ou de radiation ne produit que peu ou pas d’effets conformément à l’option C ou D de l’article 21 si elle n’a pas été autorisée par le créancier garanti mentionné dans le fichier.
Since the factual question of whether the secured creditor of  record authorized the registration of a cancellation notice can only be answered  by conducting off-record inquiries, it is necessary to preserve the information in  the cancellation notices and all related registered notices on the public registry  record so that searchers have the information needed to conduct those inquiries.Étant donné que seule une recherche effectuée en dehors du fichier concerné permettra de déterminer si celui-ci a bien autorisé l’inscription d’un avis de radiation, il est nécessaire de conserver dans le fichier public du registre les informations figurant dans l’avis de radiation et tous les avis inscrits connexes, de manière à ce que les personnes concernées disposent des informations requises pour effectuer cette recherche.
265.265.
Paragraph 3 requires the Registry to archive the information in registered  notices removed from the public registry record in a manner that enables the information to be retrieved in accordance with the search criteria set out in  article 22. hTis is necessary since the information in notices removed from the  public registry record may need to be retrieved in the future, for example, in order  to determine the time of registration or the scope of the encumbered assets  described in the notice for the purposes of a subsequent priority dispute between  the secured creditor and a competing claimant (see Registry Guide, para. 151).Le paragraphe 3 prévoit que le registre doit archiver les informations figurant dans des avis inscrits qui ont été retirées de son fichier public, de manière à ce qu’elles puissent être retrouvées à partir des critères de recherche prévus à l’article 22. Cette disposition s’impose dans la mesure où il peut s’avérer nécessaire, ultérieurement, de retrouver les informations retirées du fichier public du registre, par exemple pour déterminer la date d’inscription ou l’étendue des biens grevés décrits dans l’avis en cas de conflit de priorité ultérieur entre le créancier garanti et un réclamant concurrent (voir Guide sur le registre, par. 151).
266.266.
As to the duration of the Registry’s archival obligation, paragraph 3 leaves  this decision to the enacting State (while cautioning that it should minimally be  coextensive with the prescription period under local law for disputes arising in  relation to a security agreement).S’agissant de la durée de l’obligation d’archivage faite au registre, le paragraphe 3 laisse à l’État adoptant le soin de la préciser (tout en signalant qu’elle devrait correspondre au moins au délai de prescription que prévoit le droit local pour les litiges découlant d’une convention constitutive de sûreté).
Article 31.Article 31.
Correction of errors made by the RegistryRectification d’erreurs commises par le registre
267.267.
Article 31 of the Model Registry Provisions addresses the effect of errors  and omissions made by the Registry in two scenarios. hTe frst is where the Registry makes an error or omission in entering into the public registry record information contained in a notice submitted for registration. hTe need to address this  scenario arises only if the registry system implemented by a State allows the submission of notices in paper form as opposed to requiring all registrants to transmit  the information in notices directly to the registry via electronic means. hTe second  scenario addressed by article 31 is where the Registry erroneously removes from  the registry record information contained in a registered notice. hTe need to  address this second scenario arises even in systems in which notices may only be  submitted directly to the Registry via electronic means.L’article 31 des Dispositions types sur le registre traite des effets d’erreurs et d’omissions commises par le registre dans deux cas de figure. Dans le premier, le registre commet une erreur ou une omission en saisissant dans son fichier public les informations contenues dans un avis soumis pour inscription. Il sera uniquement nécessaire d’aborder cette éventualité si le système de registre mis en œuvre par un État autorise la soumission d’avis papier plutôt que d’exiger des personnes procédant à une inscription qu’elles transmettent les informations contenues dans les avis directement au registre par voie électronique.
268. Paragraph 1 of article 31 requires the Registry to takes steps to correct the  error or restore the erroneously removed information without delay atfer discovering the error.Dans le second cas de figure visé à l’article 31, le registre supprime par erreur du fichier des informations contenues dans un avis inscrit. Ce cas de figure devra être envisagé même pour les systèmes dans lesquels les avis doivent être soumis directement au registre par voie électronique. 268.
Under option A, the Registry is required to take the necessary corrective action and must then send to the secured creditor of record a copy of  the notice it registered to correct the record.Le paragraphe 1 de l’article 31 dispose que, immédiatement après avoir découvert une erreur, le registre doit prendre les mesures voulues pour la corriger ou pour rétablir les informations supprimées par erreur. Selon l’option A, après avoir pris les mesures correctives nécessaires, il doit ensuite envoyer au créancier garanti mentionné dans le fichier une copie de l’avis qu’il a inscrit pour corriger ledit fichier.
Under option B, the Registry is instead  required to inform the secured creditor of record of the error to enable it to register  the notice needed to correct the record.Selon l’option B, le registre est tenu d’informer le créancier garanti mentionné dans le fichier de l’erreur afin de lui permettre d’inscrire l’avis nécessaire pour corriger ledit fichier.
Nothing in this article precludes the secured  creditor from registering an amendment notice to correct the error if it discovers it  before the Registry does or before it receives notifcation from the Registry.Aucune disposition de l’article 31 n’empêche le créancier garanti d’inscrire un avis de modification pour rectifier l’erreur s’il la découvre avant le registre, ou avant d’en être notifié par celui-ci.
269.269.
Paragraph 2 addresses the impact of the Registry’s error on the third-party  effectiveness and priority status of the security right affected by the error as against  the right of a competing claimant which arose prior to the registration of the notice  correcting the record referred to in paragraph 1.Le paragraphe 2 traite de l’incidence d’une erreur commise par le registre sur l’opposabilité et la priorité de la sûreté réelle mobilière concernée à l’égard du droit d’un réclamant concurrent né avant l’inscription de l’avis rectifiant le fichier visé au paragraphe 1.
It offers four options that parallel  the four options in article 21 with respect to the effectiveness of the unauthorized  registration of an amendment or cancellation notice. hTe enacting State should  adopt the option in article 31 that corresponds to the option it selects in article 21.Il propose quatre options parallèles aux quatre options de l’article 21 relatives aux effets de l’inscription non autorisée d’un avis de modification ou de radiation. L’État adoptant devrait sélectionner à l’article 31 l’option correspondant à celle qu’il a choisie à l’article 21.
Accordingly, a State that adopts article 21, option A, should adopt article 31, option  A and so on.Par conséquent, l’État qui adopte l’option A de l’article 21 devrait adopter l’option A de l’article 31, et ainsi de suite.
Article 32.Article 32.
Limitation of liability of the RegistryLimitation de la responsabilité du registre
270.270.
Article 32 of the Model Registry Provisions is drawn from recommendation 56 of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, paras. 55-64;L’article 32 des Dispositions types sur le registre s’inspire de la recommandation 56 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 55 à 64 ;
see also the  Registry Guide, paras. 141-144).voir aussi Guide sur le registre, par. 141 à 144).
It offers three options to an enacting State in dealing  with the potential liability of the Registry for loss or damage caused by its errors or  omissions.Il propose à l’État adoptant trois options en ce qui concerne la responsabilité éventuelle du registre en cas de perte ou de dommage causé par une erreur ou une omission de sa part.
It should be noted that especially in a fully electronic system in which  registration and search information is submitted directly by users via electronic  means, the risk of loss or error being caused by the Registry is extremely low.On notera que le risque de perte ou d’erreur commise par le registre est extrêmement faible, surtout dans un système entièrement électronique dans lequel les informations concernant une inscription ou une recherche sont directement soumises par l’utilisateur par voie électronique.
Nonetheless, the objective of all options is to limit the liability of the Registry and  to thus avoid an increase in the cost of the registry services in the rare event where  loss or damage can be attributed to acts or omissions of the Registry. hTe enacting  State should coordinate article 32 with its relevant law on the liability of public  authorities.Néanmoins, ces options ont toutes pour objectif de limiter la responsabilité du registre et, partant, d’éviter une hausse du coût de ses services pour le rare cas où la perte ou le dommage pourrait être attribué à un acte ou une omission de sa part. L’État adoptant devrait coordonner l’article 32 avec sa législation relative à la responsabilité des autorités publiques.
271.271.
Option A leaves the issue of the liability of the Registry to other law of the  enacting State.L’option A laisse la question de la responsabilité du registre à une autre loi de l’État adoptant.
If liability is foreseen by that other law, option A restricts any right  of recovery to the types of errors or omissions listed in paragraph 1. hTus, liability  is limited to: (a) errors or omissions in a search result issued to a searcher  (para. 1 (a));Si la responsabilité est prévue par cette autre loi, l’option A limite tout droit de recouvrement aux types d’erreurs ou d’omissions énumérés au paragraphe 1. Ainsi, la responsabilité est limitée aux pertes ou dommages causés par : a) une erreur ou omission commise dans le résultat d’une recherche communiqué à l’auteur de la recherche (par. 1 a)) ;
(b) errors or omissions in a copy of information in a registered notice  sent to a secured creditor under article 15 or the failure of the Registry to send a  copy of a registered notice as required by that article or article 31 (para. 1 (a)  and (c));b) une erreur ou omission commise dans la copie des informations contenues dans un avis inscrit envoyée au créancier garanti conformément à l’article 15, ou le fait que le registre n’ait pas envoyé de copie de l’avis inscrit comme l’exigent cet article ou l’article 31 (par. 1 a) et c)) ;
and (c) the provision of false or misleading information to a registrant  or searcher (para. 1 (d)).et c) la communication d’informations fausses ou trompeuses à une personne procédant à une inscription ou effectuant une recherche (par. 1 d)).
272. hTe frst part of paragraph 1 (b) of option A appears within square brackets  as it limits any liability that the Registry may have under other law for errors or omissions in registered notices to the situation where the Registry is responsible  for entering into the registry record information that is submitted by a registrant  in a paper notice.272. La première partie du paragraphe 1 b) de l’option A figure entre crochets, car elle limite la responsabilité que le registre pourrait avoir conformément à une autre loi en raison d’une erreur ou d’une omission commise dans un avis inscrit au cas où le registre est responsable de la saisie dans son fichier des informations soumises par la personne procédant à une inscription dans un avis papier.
Accordingly, paragraph 1 (b) should only be adopted by an enacting State if its registry system permits the submission of notices to the Registry  using paper forms.Par conséquent, un État devrait uniquement adopter cette partie du paragraphe si son système de registre autorise la soumission d’avis papier au registre.
273.273.
To minimize the risk of Registry liability for providing misleading advice (see  para. 1(d) of option A), the enacting State should ensure that registry staff are trained  to restrict their advice to the technical aspects of using the registry system, and not  the legal implications or effects of registration (see Registry Guide, para. 139).Pour limiter le risque que le registre soit tenu responsable de la communication d’informations trompeuses (voir par. 1 d) de l’option A), l’État adoptant devrait veiller à ce que le personnel du registre ait pour consigne de limiter ses conseils aux aspects techniques de l’utilisation du système de registre, et non aux effets juridiques de l’inscription (voir Guide sur le registre, par. 139).
274.274.
Paragraph 2 of option A limits the liability of the Registry for loss or damage caused by the acts or omissions specifed in paragraph 1 to the maximum  monetary amount specifed by the enacting State (regardless of the maximum value  of the encumbered assets or the obligation secured by those assets).Le paragraphe 2 de l’option A limite la responsabilité du registre en cas de perte ou de dommage causé par un acte ou une omission visé au paragraphe 1 au montant maximum précisé par l’État adoptant (indépendamment de la valeur maximum du bien grevé ou de l’obligation garantie par ce bien).
275.275.
Like option A, optionBleaves to other law any liability that the Registry  may have for loss or damage caused by an error or omission in the administration  or operation of the Registry.Comme l’option A, l’option B laisse à une autre loi le soin de régler la question de la responsabilité que le registre pourrait avoir en cas de perte ou de dommage provoqué par une erreur ou une omission commise dans l’administration ou l’exploitation du registre.
Unlike option A, optionBdoes not restrict any right  of recovery that a person may have under other law to specifc types of errors or  omissions.En revanche, contrairement à l’option A, l’option B ne limite pas la responsabilité prévue par une autre loi à certains types d’erreurs ou d’omissions.
However, if the registry system is designed to permit direct registration  and searching by registry users without the intervention of registry personnel, what  constitutes an error or omission should be generally limited to system malfunction.Toutefois, dans le cas d’un système de registre conçu pour permettre à un utilisateur d’inscrire et de rechercher directement un avis sans intervention du personnel du registre, les erreurs ou omissions devraient en général se limiter à une défaillance du système.
Like option A, optionBlimits the Registry’s liability to the maximum amount  specifed by the enacting State.Comme l’option A, l’option B limite la responsabilité du registre au montant maximum précisé par l’État adoptant.
276.276.
OptionCsimply excludes any liability of the Registry for an error or omission in the administration or operation of the Registry.L’option C exclut simplement toute responsabilité du registre pour une erreur ou une omission commise dans son administration ou son exploitation.
Article 33.Article 33.
Registry feesFrais de registre
277.277.
Article 33 of the Model Registry Provisions is generally based on recommendations 54 (i) of the Secured Transactions Guide (see chap. IV, para. 37)  and 36 of the Registry Guide (see paras. 274-280).L’article 33 des Dispositions types sur le registre se fonde de manière générale sur la recommandation 54 i) du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IV, par. 37) et la recommandation 36 du Guide sur le registre (voir par. 274 à 280).
Article 33 presents two options.Il présente deux options.
278.278.
Under paragraphs 1 and 3 of option A, fees may be charged for the provision of registry services in the amounts specifed by the enacting State and the fee  schedule must be publicized by the Registry.Les paragraphes 1 et 3 de l’option A disposent que des frais peuvent être perçus pour la fourniture de services du registre, pour des montants précisés par l’État adoptant, et que le barème des frais doit être rendu public par le registre.
Fees should be set at a cost-recovery  level (see Secured Transactions Guide, rec. 54 (i)). hTe requirement to set fees on  a cost-recovery basis applies to all services provided by the registry, including the  registration of all types of notice and all search services.Ces frais devraient être fixés à un niveau permettant le recouvrement des coûts (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 54 i)). Cette exigence de fixer les frais à un niveau permettant ce recouvrement s’applique à tous les services fournis par le registre, y compris à l’inscription de tous les types d’avis et aux services de recherche.
If the registry system were  instead used by the enacting State to generate proft, registrants and searchers might  be discouraged from using the registry services.Si un État adoptant se servait du système de registre pour générer des revenus, cela risquerait de dissuader les personnes voulant procéder à une inscription ou effectuer une recherche d’utiliser ses services.
To ensure that these fees are based Chapter IV. hTe registry system 85on cost recovery, paragraph 2 of option A entitles the authority responsible for the  appointment of the registrar under article 27 to periodically modify the fee  schedule.Afin de garantir le recouvrement des coûts, le paragraphe 2 de l’option A permet à l’autorité responsable de la nomination du conservateur conformément à l’article 27 de modifier périodiquement le barème des frais.
279.279.
If the registry system allows access both by electronic means and through  the submission of written notices and search requests, the enacting State might  decide to charge a lower fee to users who access the registry electronically because  electronic registration and searching do not require the intercession of registry staff  and therefore are less costly. hTis approach might also encourage users to shitf to  this more eifcient method in preference to continuing to use paper forms.Si le système de registre autorise tant les démarches par voie électronique que la soumission d’avis et de demandes de recherche par écrit, l’État adoptant pourra décider de fixer des frais plus bas pour les utilisateurs qui accèdent au registre par voie électronique, dans la mesure où ces démarches électroniques ne nécessitent pas l’intervention du personnel du registre et sont donc moins coûteuses. Cette approche pourrait aussi encourager les utilisateurs à recourir à cette méthode plus efficace, plutôt que de continuer à utiliser des formulaires papier.
280.280.
To enhance the eifciency of the payment process for frequent users of  registry services, paragraph 4 of option A authorizes the Registry to enter into an  agreement with any person to establish a Registry user account for any purpose,  including the payment of registry fees. hTis approach has the additional advantage  of facilitating the identifcation of the registrant for the purposes of article 5  (see para. 154).Pour améliorer l’efficacité de la procédure de paiement pour les utilisateurs fréquents des services du registre, le paragraphe 4 de l’option A autorise celui-ci à proposer à toute personne d’ouvrir un compte d’utilisateur pour quelque motif que ce soit, y compris le règlement des frais de registre. Cette solution offre également l’avantage de faciliter l’identification de la personne procédant à l’inscription aux fins de l’article 5 (voir par. 154).
281.281.
A variant of option A would be to limit the charging of fees to registrations  and allow searches to be made free of charge. hTis variant would encourage and  facilitate due diligence by potential secured creditors and buyers and thereby  reduce risk and future disputes.Une variante de l’option A consisterait à facturer uniquement les inscriptions, et non les recherches. Cette variante encouragerait d’éventuels créanciers garantis ou acheteurs à faire les vérifications requises, réduisant ainsi les risques et la survenue de litiges.
282.282.
Another variant of option A would be for the enacting State to decide not  to charge any fee for the registration of the types of amendment and cancellation  notices contemplated by article 20. hTis variant would encourage the secured creditor to promptly register amendment and cancellation notices in the circumstances  contemplated by article 20 and relieve grantors from the time and expense of having to initiate formal proceedings to force cancellations or amendments under that  article.Une autre variante de l’option A consisterait, pour l’État adoptant, à décider la gratuité de l’inscription des avis de modification ou de radiation dans les cas envisagés à l’article 20. Cette variante encouragerait le créancier garanti à inscrire rapidement un avis dans les circonstances prévues à l’article 20, et éviterait aux constituants d’avoir à lancer une procédure officielle longue et coûteuse pour demander l’inscription forcée d’un avis de modification ou de radiation conformément à ce même article.
283.283.
For enacting States that enact optionBorCof article 14 (allowing a registrant to select the duration of the registration of a notice), yet another variant of  option A would be to charge fees on a sliding scale depending on the period  selected by the registrant. hTis approach would have the advantage of discouraging  registrants from selecting an inlfated period of effectiveness of a registration out of  an excess of caution (see Registry Guide, para. 277).Pour les États adoptants qui sélectionnent l’option B ou C de l’article 14 (qui permet de choisir la durée d’effet d’une inscription), une autre variante encore de l’option A consisterait à percevoir des frais d’un montant proportionnel à la période indiquée par la personne procédant à l’inscription. Cette solution présenterait l’avantage de dissuader celle-ci d’indiquer une période d’effet trop longue par excès de prudence (voir Guide sur le registre, par. 277).
284.284.
OptionBprovides that the Registry may not charge any fees for its services.L’option B prévoit la gratuité de tous les services du registre.
Under this approach, the cost of establishing and operating the Registry will be  covered by general State revenues. OptionBmay be attractive to enacting States  that seek to encourage secured fnancing in general and the use of the Registry in  particular.Avec cette option, les coûts de création et d’exploitation du registre sont couverts par les recettes générales de l’État. L’option B peut être intéressante pour les États qui cherchent à encourager le financement garanti en général et l’utilisation du registre en particulier.
Like option A, optionBcould have several variants.Comme l’option A, l’option B pourrait présenter plusieurs variantes.
For example, the enacting State may wish to consider offering free registration services for a limited  start-up period only in order to facilitate acclimatization to and use of the registry  system.Ainsi, par exemple, l’État adoptant pourrait envisager de proposer des services d’inscription gratuits pendant une période initiale limitée, afin d’encourager la découverte et l’utilisation du système de registre.
Chapter V. Priority of a security rightChapitre V. Priorité d’une sûreté
Article 29.réelle mobilière
Competing security rights created by the same grantorA. Règles générales
285.Article 29.
Article 29 is based on recommendation 76 of the Secured Transactions  Guide (see chap. V, paras. 45-54).Sûretés réelles mobilières concurrentes
It addresses priority competitions between security rights created by the same grantor. Article 29 divides these priority competitions into three categories.créées par le même constituant 285. L’article 29 se fonde sur la recommandation 76 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 45 à 54).
Subparagraph (a) addresses priority competitions  between security rights made effective against third parties by registration of a  notice in the Registry. Subparagraph (b) addresses priority competitions between  security rights made effective against third parties by a method other than registration of a notice in the Registry. Subparagraph (c) addresses priority competitions  between a security right that is made effective against third parties by registration  of a notice in the Registry and a security right that is made effective against third  parties by another method (e.g. possession). hTe general priority rules of article 29  are, however, subject to certain exceptions (see arts. 33, 38, 39 and 41-43).Il porte sur les conflits de priorité entre des sûretés consenties par le même constituant, qu’il répartit en trois catégories. L’alinéa a) traite des conflits de priorité entre des sûretés rendues opposables par l’inscription d’un avis au registre. L’alinéa b) traite des conflits de priorité entre des sûretés rendues opposables par une méthode autre que l’inscription d’un avis au registre. L’alinéa c) traite des conflits de priorité entre une sûreté rendue opposable par l’inscription d’un avis au registre et une autre sûreté rendue opposable par une autre méthode (par exemple la possession). Les règles générales de priorité figurant à l’article 29 font toutefois l’objet de certaines exceptions (voir art. 33, 38, 39 et 41 à 43).
286.286.
Subparagraph (a) addresses the most common situation, that is, priority  competitions between security rights all of which were made effective against third  parties by registration of a notice in the Registry.L’alinéa a) concerne le cas de figure le plus fréquent, à savoir les conflits de priorité entre des sûretés qui ont toutes été rendues opposables par l’inscription d’un avis au registre.
In that situation, priority is determined by the order of registration, regardless of the order of creation (if the competing security rights have actually been created when the priority competition  arises).Dans ce cas, la priorité est déterminée en fonction de l’ordre d’inscription, indépendamment de l’ordre de constitution (si les sûretés concurrentes ont bien été constituées lorsque survient le conflit de priorité).
Subparagraph (a) provides a simple and easy-to-apply priority rule.L’alinéa a) fournit une règle de priorité simple et facile à appliquer.
287.287.
It should be noted that the frst-to-register priority rule in subparagraph (a)  applies even if one or more of the competing security rights had not been created  at the time of registration (registration of a notice may precede creation of a security right;Il convient de noter que la règle de la priorité en fonction de l’ordre d’inscription énoncée à l’alinéa a) s’applique même si une ou plusieurs des sûretés concurrentes n’avaient pas été constituées au moment de l’inscription (l’inscription d’un avis peut précéder la constitution d’une sûreté ;
see art. 4 of the Model Registry Provisions) and, thus, was not effective  against third parties at the time of registration (as a security right that has not yet  been created cannot be effective against third parties).voir Dispositions types sur le registre, art. 4) et, en conséquence, n’étaient pas opposables à ce moment (dans la mesure où une sûreté qui n’a pas encore été constituée ne saurait être opposable). 288.
288. hTe following example illustrates this aspect of the frst-to-register priority  rule in subparagraph (a).L’exemple ci-après illustre cet aspect de la règle de la priorité en fonction de l’ordre d’inscription énoncée à l’alinéa a).
On Day 1, before entering into a security agreement and  obtaining any credit, Grantor authorized SC 1 to register, and SC 1 registered, a  notice listing Grantor as the grantor and describing the encumbered assets as “all present and future equipment of Grantor”.Le jour 1, avant de conclure une convention constitutive de sûreté et d’obtenir du crédit, le constituant a autorisé le créancier garanti 1 à inscrire un avis dans lequel il était désigné en qualité de constituant et où les biens grevés étaient décrits comme « tout le matériel présent et futur du constituant », et le créancier garanti 1 a inscrit un tel avis.
On Day 2, Grantor entered into a security agreement with SC 2 that created in favour of SC 2 a security right in the same  assets (i.e. all of Grantor’s present and future equipment) and obtained credit from  SC 2, and SC 2 registered a notice with respect to that security right.Le jour 2, le constituant a conclu une convention constitutive de sûreté avec le créancier garanti 2, convention qui constituait en faveur de ce dernier une sûreté mobilière sur les mêmes biens (à savoir tout le matériel présent et futur du constituant), et il a obtenu un crédit de ce créancier garanti 2, lequel a inscrit un avis relatif à la sûreté.
On Day 3,  Grantor concluded a security agreement with and borrowed money from SC 1 and  created in favour of SC 1 a security right in all of Grantor’s present and future  equipment.Le jour 3, le constituant a conclu une convention constitutive de sûreté avec le créancier garanti 1 et lui a emprunté de l’argent, et il a créé en faveur de ce créancier garanti 1 une sûreté sur tout le matériel présent et futur du constituant.
In this case, the security right of SC 2 became effective against  third parties before the security right of SC 1 (because SC 1’s security right could  not become effective against third parties until it was created).Dans ce cas, la sûreté du créancier garanti 2 est devenue opposable avant celle du créancier garanti 1 (puisque cette dernière n’était pas opposable jusqu’à sa constitution).
Yet, as a result of  the frst-to-register rule in subparagraph (a) the time of registration of SC 1’s notice,  rather than the later time on which SC 1’s security right became effective against  third parties, is used to determine priority. hTus, the security right of SC 1 has  priority over the security right of SC 2 because SC 1’s notice was registered before  SC 2’s notice.Pourtant, du fait de la règle de la priorité en fonction de l’ordre d’inscription énoncée à l’alinéa a), c’est le moment de l’inscription de l’avis du créancier garanti 1 (et non le moment ultérieur auquel sa sûreté est devenue opposable) qui est déterminant pour établir la priorité. Ainsi, la sûreté du créancier garanti 1 a priorité sur la sûreté du créancier garanti 2, parce que l’avis du créancier garanti 1 a été inscrit avant celui du créancier garanti 2.
289.289.
Ordering priority according to the time of registration as opposed to the  time of creation of a security right promotes eifciency and fairness for three rea sons.Le fait d’établir la priorité en fonction du moment d’inscription plutôt que de celui de constitution d’une sûreté mobilière est un facteur d’efficacité et d’équité pour trois raisons.
First, the time of registration of each notice is recorded by the Registry and  set out in the search result (see arts. 13, para. 3, and 23, para. 1, of the Model  Registry Provisions, and paras. 191 and 234 above) and is therefore easily ascertainable by third-party searchers.Premièrement, le moment auquel un avis est inscrit est consigné par le registre et indiqué dans tout résultat de recherche (voir art. 13-3 et 23-1 des Dispositions types sur le registre, et par. 191 et 234 ci-dessus) et il est donc facilement vérifiable par toute personne effectuant une recherche.
In contrast, the time of creation of a security right  depends on background facts that are not ascertainable by a search of the Registry,  and are not otherwise publicly available.En revanche, le moment auquel une sûreté est constituée dépend d’éléments contextuels qui ne sauraient être établis grâce à une recherche au sein du registre et qui ne peuvent pas être autrement connus du public.
290.290.
Second, the results that follow from the application of the rule in  subparagraph (a) are consistent with the expectations of prudent secured creditors.Deuxièmement, les incidences de l’application de la règle énoncée à l’alinéa a) correspondent bien aux attentes que peuvent avoir des créanciers garantis prudents.
For example, assume that SC 2 is considering extending credit to Grantor, secured  by a security right in Grantor’s equipment. If SC 2 searches the records of the  Registry and discovers that a notice has been registered that lists Grantor as the  grantor and SC 1 as the secured creditor and that describes the encumbered asset  as including Grantor’s equipment, SC 2 would probably expect that the registered  notice relfects an existing or contemplated security right in that equipment.Supposons par exemple que le créancier garanti 2 envisage d’accorder un crédit au constituant, qui sera garanti par une sûreté mobilière sur du matériel du constituant. S’il effectue une recherche dans le fichier du registre et découvre qu’un avis a été inscrit, avis où le constituant est désigné en qualité de constituant et le créancier garanti 1 en qualité de créancier garanti, et où il est indiqué que le bien grevé fait partie du matériel du constituant, ce créancier garanti 2 présumera probablement que l’avis inscrit est associé à une sûreté existante (ou dont la constitution est envisagée) sur le matériel en question.
Accordingly, if SC 2 decides to go forward with the transaction, it will do so on the  understanding that its security right may be subordinate to that of SC 1 (unless  SC 1 and SC 2 enter into a subordination agreement;Par conséquent, s’il décide de poursuivre l’opération, il le fera en sachant que sa sûreté sera peut-être primée par celle du créancier garanti 1 (à moins que les créanciers garantis 1 et 2 ne concluent un accord de cession de rang ;
see art. 43, and paras. 342  and 343 below).voir art. 43, et par. 342 et 343 ci-après). 291.
291. hTird, the rule in subparagraph (a) enables a prospective secured creditor  to determine the priority of its security right over competing security rights with  a level of certainty that promotes the extension of secured credit. hTe reason is  that, if the prospective secured creditor registers a notice with respect to its security  right before it actually extends credit and there is no other notice registered in the  Registry at the time that secured creditor does so, it can enter into a security Chapter V. Priority of a security right 89Troisièmement, la règle énoncée à l’alinéa a) permet à un créancier garanti potentiel de déterminer la priorité de sa sûreté sur des sûretés concurrentes avec un degré de certitude qui favorise l’octroi d’un crédit garanti. La raison en est que, s’il inscrit un avis relatif à sa sûreté avant d’octroyer le crédit et qu’il n’y a aucun autre avis inscrit dans le registre à ce moment-là, le créancier garanti potentiel peut conclure une convention constitutive de sûreté et accorder le crédit car il sait que sa sûreté sera prioritaire (à moins que ne s’applique l’une des exceptions à la règle de la priorité en fonction de l’ordre d’inscription). 292.
agreement and extend credit knowing that its security right will have frst priority  (unless any of the exceptions to the frst-to-register rule apply).L’alinéa b) aborde les conflits de priorité dans lesquels les sûretés concurrentes ont toutes été rendues opposables par une méthode autre que l’inscription d’un avis au registre.
292. Subparagraph (b) addresses priority competitions in which the competing  security rights have all been made effective against third parties by a method other  than registration of a notice in the Registry. hTis situation will not arise frequently  as for most types of encumbered asset it will be very diifcult that two different  secured creditors make their security rights in the same asset effective against third  parties by a method other than registration at the same time. hTis is because the  only other method of achieving third-party effectiveness for most types of encumbered asset will be by the secured creditor obtaining possession of the encumbered  asset, and it would be unlikely that two different secured creditors can have possession of the same asset at the same time. It is, however, possible, as illustrated  by the following example.Cette situation surviendra rarement dans la mesure où, pour la plupart des types de biens grevés, il sera très difficile pour deux créanciers garantis différents de rendre leurs sûretés opposables en même temps par une méthode autre que l’inscription. En effet, pour la plupart des types de biens grevés, la seule autre méthode permettant d’assurer l’opposabilité est que le créancier garanti prenne possession du bien grevé. Bien qu’il soit improbable que deux créanciers garantis se trouvent tous les deux en possession d’un bien donné au même moment, c’est un cas de figure qui peut survenir, ainsi que le montre l’exemple suivant.
On Day 1, Grantor grants to SC 1 a security right in a  painting and the security right is made effective against third parties by delivering  the possession of the painting to a depositary who agrees to hold the painting on  behalf of SC 1.Le premier jour, le constituant crée une sûreté sur un tableau en faveur d’un créancier garanti 1, sûreté rendue opposable par le transfert de la possession de l’œuvre à un dépositaire qui a accepté de la conserver pour le compte dudit créancier garanti 1.
On Day 2, Grantor grants to SC 2 a security right in the same  painting.Le deuxième jour, le constituant crée une sûreté sur le même tableau en faveur d’un créancier garanti 2.
In order to make the security right of SC 2 effective against third parties,  Grantor, SC 1, SC 2 and the depositary agree that the possession of the painting  by the depositary will also be for the beneft of SC 2.Afin de rendre opposable la sûreté du créancier garanti 2, le constituant, les deux créanciers garantis et le dépositaire conviennent du fait que le dépôt de la toile auprès du dépositaire se fera aussi dans l’intérêt du créancier garanti 2.
Should a competition arise  between SC 1 and SC 2, SC 1 will have priority because its security right was made  effective against third parties by possession through the depositary.Au cas où les sûretés des deux créanciers se trouveraient en concurrence, c’est celle du créancier garanti 1 qui serait prioritaire puisqu’elle a été rendue opposable par le transfert de la possession au dépositaire.
It is only on  Day 2 that the depositary started to hold the painting also for the beneft of SC 2  (with the result that SC 2’s security right became effective against third parties  atfer that of SC 1). hTe asset-specifc priority rules in this chapter provide for other  situations where two secured creditors may achieve third-party effectiveness of  their security rights in the same asset by a method other than registration.Ce n’est qu’à partir du deuxième jour que le dépôt du tableau s’est trouvé être dans l’intérêt des deux créanciers garantis et non plus du seul créancier garanti 1 (d’où le fait que la sûreté du créancier garanti 2 est devenue opposable après celui du créancier garanti 1). S’agissant de priorité, les règles relatives à des biens particuliers énoncées dans le présent chapitre prennent en compte d’autres situations dans lesquelles deux créanciers garantis peuvent rendre opposables leurs sûretés respectives sur le même bien par une méthode autre que l’inscription.
However,  in most of these other situations, asset-specifc priority rules are provided by the  Model Law (see arts. 47, para. 4, and 51, para. 4, and paras, 353 and 365 below).Cependant, dans la plupart de ces autres situations, la Loi type fournit des règles relatives à des biens particuliers pour ce qui concerne la priorité (voir art. 47-4 et 51-4, et par. 353 et 365 ci-après).
293.293.
Subparagraph (c) addresses priority competitions between a security right  that is made effective against third parties by registration of a notice in the Registry  and a security right that is made effective against third parties by another method  (e.g. by possession of the encumbered asset).L’alinéa c) traite des conflits de priorité entre deux sûretés dont l’une a été rendue opposable par l’inscription d’un avis au registre et l’autre par une autre méthode (telle que la possession du bien grevé).
In this situation, the time of registration of the security right that is made effective against third parties by registration  is compared to the time of third-party effectiveness of the competing security right,  and priority is determined according to the order of registration or third-party  effectiveness.Dans les situations de ce type, on compare le moment auquel la sûreté rendue opposable par inscription a été inscrite et celui auquel la sûreté concurrente a été rendue opposable, et la priorité est déterminée en fonction de l’ordre dans lequel sont intervenues l’inscription ou l’opposabilité.
As in the case of the rule in subparagraph (a), the time of registration  of a registered security right is used to determine priority even if the security right  is not created until atfer the notice is registered (see paras. 286-288 above).Comme dans le cas de la règle énoncée à l’alinéa a), on se sert du moment auquel l’avis relatif à une sûreté a été inscrit pour déterminer la priorité, même si la sûreté n’est constituée qu’après l’inscription de l’avis (voir par. 286 à 288 ci-dessus).
For  example, assume that: (a) on Day 1, SC 1 registers a notice describing an asset  (with Grantor’s consent);Par exemple, supposons que : a) le jour 1, le créancier garanti 1 inscrive un avis décrivant un bien (avec le consentement du constituant) ;
(b) on Day 2, Grantor creates a security right in the asset  to SC 2, and SC 2 takes possession of the asset;b) le jour 2, le constituant crée une sûreté sur ce bien en faveur du créancier garanti 2 et ce dernier prenne possession du bien ;
and (c) on Day 3, Grantor enters into a security agreement with SC 1 that creates a further security right in the asset  in favour of SC 1.et c) le jour 3, le constituant conclue une convention constitutive de sûreté avec le créancier garanti 1, convention qui crée une autre sûreté sur le bien, cette fois-ci en faveur du créancier garanti 1.
Even though SC 2’s security right was created frst, SC 1 will  have priority, because its notice was registered before SC 2 took possession.Bien que la sûreté du créancier garanti 2 ait été la première constituée, le créancier garanti 1 sera prioritaire car son avis a été inscrit avant que le créancier garanti 2 ne prenne possession du bien.
294. hTere may be cases where a secured creditor has used more than one method  to make its security right effective against third parties.294. Dans certains cas, un créancier garanti peut avoir rendu sa sûreté opposable par plus d’une méthode.
For example, a secured  creditor in possession of an encumbered asset may subsequently register a notice  with respect to that security right in the Registry, or vice versa.Ainsi, un créancier garanti qui est entré en possession d’un bien grevé peut ensuite inscrire au registre un avis relatif à cette sûreté, ou vice versa.
In this situation,  the earlier priority time (i.e. when the security right was frst registered or made  effective against third parties) continues to be used in applying the general priority  rules in article 29, unless there is a “gap” during which the security right was neither  effective against third parties nor the subject of a notice registered in the Registry  (see art. 31, and para. 296 below).Dans cette situation, le moment antérieur de mise en place de la priorité (c’est-à-dire le moment où la sûreté a été initialement inscrite ou rendue opposable) continue d’être retenu dans l’application des règles générales en matière de priorité énoncées à l’article 29, à moins qu’il n’y ait eu un « laps de temps » ultérieur pendant lequel la sûreté n’était pas opposable et ne faisait pas non plus l’objet d’un avis inscrit au registre (voir art. 31, et par. 296 ci-après).
Article 30.Article 30.
Competing security rights created by different grantorsSûretés réelles mobilières concurrentes créées par différents constituants
295.295.
Article 30 addresses priority competitions between security rights created  by different grantors in the same encumbered asset. hTis situation can occur, for  example, if a grantor creates a security right in its equipment in favour of a secured  creditor (SC 1 in the example given in para. 292 above) and then sells the equipment to a person that creates a security right in it in favour of a different secured  creditor (SC 2).L’article 30 traite des conflits de priorité entre des sûretés constituées sur un même bien grevé par des constituants différents. Ce cas de figure peut se produire, par exemple, si un constituant crée une sûreté sur son matériel en faveur d’un créancier garanti (dans l’exemple fourni au paragraphe 292 ci-dessus, il s’agirait du créancier garanti 1) puis qu’il vend le matériel à une personne qui constitue une sûreté sur ce même matériel en faveur d’un autre créancier garanti (créancier garanti 2).
Article 30 provides that the general priority rules in article 29  apply in this situation as well, except as provided in article 26 of the Model Registry  Provisions (see paras. 248-253 above).L’article 30 prévoit que les règles générales en matière de priorité de l’article 29 s’appliquent également dans cette situation, sous réserve de l’article 26 des Dispositions types sur le registre (voir par. 248 à 253 ci-dessus).
Under options A andBof article 26 of the  Model Registry Provisions, SC 2 may have priority if SC 1 did not preserve the  third-party effectiveness of its security right as against secured creditors in the  position of SC 2 by taking the steps provided for in one of those options.Conformément aux options A et B de ce dernier article, le créancier garanti 2 peut être prioritaire si le créancier garanti 1 n’a pas maintenu l’opposabilité de sa sûreté à l’encontre des créanciers garantis qui se trouveraient dans la position du créancier garanti 2 en prenant les mesures prévues par l’une de ces options.
Article 31.Article 31.
Competing security rights in the case of a change in the method of third-party effectivenessSûretés réelles mobilières concurrentes en cas de changement de la méthode utilisée pour assurer l’opposabilité
296.296.
Article 31 addresses situations in which there has been a change in the  method of third-party effectiveness (which requires that a security right has been  validly created under art. 6 and that one of the methods of third-party effectiveness,  set out, for example, in art. 18, has been complied with). hTis may happen, for  example, where a secured creditor makes its security right effective against third  parties by possession of the encumbered asset and subsequently registers a notice  with respect to its security right.L’article 31 traite des situations dans lesquelles il y a eu une modification de la méthode utilisée pour assurer l’opposabilité (sous réserve que la sûreté ait été valablement constituée en vertu de l’article 6 et que l’une des méthodes permettant d’assurer l’opposabilité, figurant notamment à l’article 18, ait été respectée). Cela peut arriver, par exemple, lorsqu’un créancier garanti rend sa sûreté opposable par la possession du bien grevé puis qu’il inscrit un avis relatif à cette sûreté.
In such a case, for the purposes of applying the  general priority rules in article 29, the priority of the security right is determined  by the time when it initially became effective against third parties so long as there was no time thereatfer during which the security right was not effective against  third parties.Dans un tel cas, aux fins d’appliquer les règles générales en matière de priorité qui figurent à l’article 29, la priorité de la sûreté est déterminée par le moment où celle-ci est initialement devenue opposable, à condition de n’avoir ensuite été inopposable à aucun moment.
So, if the secured creditor in this example registers before it returns  possession of the encumbered asset to the grantor, its priority will date from the  time when it obtained possession, not the time of the later registration.Ainsi, si le créancier garanti du présent exemple inscrit un avis avant de renoncer à la possession du bien grevé en le rendant au constituant, sa priorité remontera au moment où il a pris possession du bien, et non au moment ultérieur de l’inscription.
Article 32.Article 32.
Competing security rights in proceedsSûretés réelles mobilières concurrentes sur un produit
297.297.
Article 32 is based on recommendation 100 of the Secured Transactions  Guide (see chap. V, paras. 144-150). It addresses priority competitions between security rights in assets that are proceeds (for the defnition of the term “proceeds”,  see art. 2, subpara. (bb), and para. 59 above).L’article 32, qui se fonde sur la recommandation 100 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 144 à 150), aborde les conflits de priorité entre des sûretés grevant des produits (pour la définition du terme « produit », voir art. 2, al. dd), et par. 60 ci-dessus).
Situations in which a secured creditor  has a security right in proceeds are quite common, particularly when the original  encumbered asset is inventory or a receivable, as a grantor will frequently sell inventory or collect a receivable before satisfaction of the obligation secured by that asset.Les situations dans lesquelles un créancier garanti détient une sûreté sur un produit sont relativement courantes, en particulier quand les biens initialement grevés sont des stocks ou des créances ; en effet, il est fréquent qu’un constituant vende les stocks ou recouvre une créance avant l’exécution de l’obligation garantie par le bien.
In such a case, under article 10, the security right continues in the proceeds that are  derived from the sale of the inventory or the collection of the receivable, and the  security right in the proceeds is effective against third parties if the conditions in  article 19 are satisfed (see paras. 125-128 above).Dans ce cas, conformément à l’article 10, la sûreté se reporte sur le produit qui découle de la vente des stocks ou du recouvrement de la créance, et la sûreté sur le produit est opposable si les conditions prévues à l’article 19 sont satisfaites (voir par. 125 à 128 ci-dessus).
Article 32 then determines the  priority of that security right as against another security right in the same asset,  whether the other security right is over the asset as an original encumbered asset or  as proceeds.Par la suite, l’article 32 détermine la priorité de cette sûreté par rapport à une autre sûreté sur le même bien, que cette dernière grève le bien en tant que bien initialement grevé ou en tant que produit.
Article 32 provides that the priority of the security right in the proceeds  is the same as the priority of the security right in the original encumbered asset.Conformément à cet article, le rang de priorité d’une sûreté sur le produit est le même que celui de la sûreté sur le bien initialement grevé.
298. hTe following example illustrates the operation of article 32.298. L’exemple suivant illustre le fonctionnement de l’article 32.
On Day 1,  Grantor creates in favour of SC 1 a security right in all of Grantor’s present and  future inventory and SC 1 registers a notice with respect to that security right.Le jour 1, le constituant crée en faveur du créancier garanti 1 une sûreté sur tous ses stocks présents et futurs et le créancier garanti 1 inscrit un avis relatif à cette sûreté.
On  Day 2, Grantor creates in favour of SC 2 a security right in all of Grantor’s present  and future receivables and SC 2 registers a notice with respect to that security  right.Le jour 2, le constituant crée en faveur du créancier garanti 2 une sûreté sur toutes ses créances présentes et futures et le créancier garanti 2 inscrit un avis relatif à cette sûreté.
On Day 3, Grantor sells some of its inventory on credit, generating a receivable.Le jour 3, le constituant vend une partie de ses stocks à crédit, faisant ainsi naître une créance.
SC 1 has a security right in that receivable under article 10 because it is  proceeds of the inventory in which SC 1 had a security right and its security right  in the receivable as proceeds is automatically effective against third parties under  article 19.Le créancier garanti 1 détient une sûreté sur cette créance en vertu de l’article 10 puisqu’il s’agit du produit des stocks sur lesquels il a une sûreté, et sa sûreté sur la créance en tant que produit est automatiquement opposable en vertu de l’article 19.
SC 2 has a security right in that receivable as an original encumbered  asset, because of its security right in all present and future receivables of Grantor.Le créancier garanti 2 détient une sûreté sur cette créance en tant que bien initialement grevé, du fait de sa sûreté sur toutes les créances présentes et futures du constituant.
Under the priority rules in article 29, SC 1’s security right in the receivable has  priority over SC 2’s security right in the receivable because the priority of SC 1’s  security right in the receivable (as proceeds) is determined under article 32 by the  time of registration of SC 1’s notice with respect to its security right in the inventory (as original encumbered assets). hTus, SC 1’s priority in the receivable dates  from Day 1, while SC 2’s priority in the receivable dates from Day 2 (for the priority  of a security right in proceeds of inventory subject to an acquisition security right,  see art. 41, and paras. 335-340 below).Conformément aux règles de priorité énoncées à l’article 29, la sûreté sur la créance que détient le créancier garanti 1 prime celle du créancier garanti 2 ; en effet, la priorité de la sûreté du créancier garanti 1 sur la créance (en tant que produit) est déterminée, conformément à l’article 32, par le moment où le créancier garanti 1 a inscrit un avis relatif à sa sûreté sur les stocks (en tant que bien initialement grevé). Ainsi, la priorité du créancier garanti 1 sur la créance date du jour 1, tandis que celle du créancier garanti 2 date du jour 2 (s’agissant de la priorité d’une sûreté sur le produit de stocks qui font l’objet d’une sûreté en garantie de leur acquisition, voir art. 41, et par. 335 à 340 ci-après).
Article 33.Article 33.
Competing security rights in tangible assets commingled in a mass or transformed into a productSûretés réelles mobilières concurrentes sur des biens corporels mélangés à une masse ou transformés pour former un produit fini
299.299.
Article 33 addresses priority competitions resulting from situations in which  the original encumbered assets are commingled in a mass or transformed into a  product (see Secured Transactions Guide, chap. V, paras. 117-124 and recs. 90  and 91).L’article 33 traite des conflits de priorité découlant de situations dans lesquelles des biens initialement grevés ont été mélangés pour former une masse ou un produit fini (voir Guide sur les opérations garanties, chap. V, par. 117 à 124 et recommandations 90 et 91).
Under article 11, a security right in the original encumbered assets automatically extends to the mass or product and, under article 20, the security right  in the mass or product is automatically effective against third parties.Conformément à l’article 11, une sûreté sur un bien initialement grevé se reporte automatiquement sur la masse ou sur le produit fini auquel le bien est intégré et, en vertu de l’article 20, la sûreté sur la masse ou le produit fini est automatiquement opposable.
300.300.
Paragraph 1 of article 33 addresses the situation in which the competing  security rights that extended to the mass or product were originally in the same  encumbered asset.Le paragraphe 1 de l’article 33 vise le cas où des sûretés concurrentes qui se sont reportées sur une masse ou un produit fini grevaient initialement le même bien.
In this situation, the order of priority of the security rights in  the mass or product is the same as the order of priority of the security rights in  the original encumbered asset.Dans cette situation, les sûretés sur la masse ou le produit fini ont le même ordre de priorité que les sûretés sur le bien initialement grevé.
For example, if SC 1 has a frst-ranking security  right in 100,000 litres of oil and SC 2 has a second-ranking security right in the  same 100,000 litres of oil and the oil is then commingled with another 100,000  litres of oil in the same tank so that the mass comprises 200,000 litres of oil, under  paragraph 1 of article 33, the security right of SC 1 will continue to rank ahead of  the security right of SC 2 in relation to the commingled mass.Par exemple, si un créancier garanti 1 détient une sûreté de premier rang sur 100 000 litres de pétrole, qu’un créancier garanti 2 détient une sûreté de deuxième rang sur les mêmes 100 000 litres de pétrole et que ce pétrole est ensuite mélangé dans la même citerne avec 100 000 autres litres de pétrole pour faire un total de 200 000 litres, en vertu du paragraphe 1 de l’article 33, la sûreté du créancier garanti 1 continue de primer celle du créancier garanti 2 par rapport à la masse mélangée.
Under article 11,  paragraphs 1 and 2, however, the security rights of SC 1 and SC 2 are both limited  to half of the oil in the tank (i.e. 100,000 litres).Toutefois, conformément aux paragraphes 1 et 2 de l’article 11, les sûretés des créanciers garantis 1 et 2 se limitent toutes les deux à la moitié du pétrole présent dans la citerne (soit à 100 000 litres).
301.301.
Paragraphs 2 and 3 address the situation in which competing security rights  that extended to the mass or product were originally in different encumbered  assets.Les paragraphes 2 et 3 concernent la situation où des sûretés concurrentes qui se sont reportées sur une masse ou un produit fini grevaient initialement des biens distincts.
In this situation, paragraph 2 provides that the secured creditors share in  the mass or product according to the ratio that the obligation secured by each of  their security rights bears to the sum of the obligations secured by all those security  rights.Dans cette situation, le paragraphe 2 dispose que les créanciers garantis ont droit à des parts de la masse ou du produit fini dans des proportions égales à celle des obligations que garantissaient leurs sûretés respectives par rapport au total des obligations garanties par toutes les sûretés.
Paragraph 3 provides that the determination of the amount of the obligations secured by the competing security rights is subject to the limitation on the  amount of the obligation that is set out in article 11, paragraphs 2 and 3.Le paragraphe 3 prévoit que la détermination du montant des obligations garanties par les sûretés concurrentes est soumise à la limite applicable au montant de l’obligation énoncée aux paragraphes 2 et 3 de l’article 11.
302. hTe following example illustrates the operation of the limitations in paragraphs 2 and 3.302. L’exemple suivant illustre le fonctionnement des limites prévues aux paragraphes 2 et 3.
SC 1 has a security right in lfour worth €100 to secure a loan of  €100 and SC 2 has a security right in yeast worth €20, also to secure a loan of  €100. hTe lfour is mixed with the yeast to make bread.Supposons qu’un créancier garanti 1 détienne une sûreté sur de la farine d’une valeur de 100 euros pour garantir un prêt de 100 euros, et qu’un créancier garanti 2 détienne une sûreté sur de la levure d’une valeur de 20 euros, également pour garantir un prêt de 100 euros. On mélange la farine et la levure pour faire du pain.
Paragraph 2 starts by  providing that SC 1 and SC 2 would share in the value of the bread 50/50 (as they  were both owed the same amount, i.e. €100).Le paragraphe 2 commence par disposer que les deux créanciers auraient chacun droit à la moitié de la valeur du pain (puisqu’ils avaient tous les deux prêté la même somme, à savoir 100 euros).
Paragraph 3 overrides this, however,  by capping the amount of SC 2’s loan, for the purposes of this calculation, at the  value of the yeast (i.e. €20), so that SC 2 will only be entitled to 1/6 of the value  of the bread (20/120).Cependant, le paragraphe 3 écarte cette disposition en limitant le montant du prêt du créancier garanti 2, aux fins du calcul, à la valeur de la levure (c’est-à-dire 20 euros), de sorte que le créancier garanti 2 n’aura droit qu’à 1/6 de la valeur du pain (20/120).
If the bread is worth €120 (or more), then this will not  matter, as there will be suifcient value for SC 1 to recover its €100, and for SC 2  to recover its €20, in full.Si le pain vaut 120 euros (ou plus), cela n’a pas d’importance, puisqu’il y aura suffisamment d’argent pour que le créancier garanti 1 récupère l’intégralité de ses 100 euros et le créancier garanti 2 l’intégralité de ses 20 euros.
If the value of the bread goes down to €60 (i.e. becomes insuifcient to satisfy the secured claims in full), then SC 1 will be paid 5/6 of the  value of the bread (i.e. €50) and SC 2 will be paid only 1/6 of the value of the  bread (i.e. €10).Si la valeur du pain n’est plus que de 60 euros (c’est-à-dire insuffisante pour satisfaire l’intégralité des créances garanties), le créancier garanti 1 obtiendra 5/6 de la valeur du pain (soit 50 euros) et le créancier garanti 2 n’obtiendra qu’1/6 de cette valeur (soit 10 euros).
Article 34.Article 34.
Security rights competing with rights of buyers or other transferees, lessees or licensees of an encumbered assetConcurrence entre sûretés réelles mobilières et droits d’acheteurs ou de bénéficiaires d’autres formes de transfert, de preneurs à bail ou de preneurs de licence d’un bien grevé
303.303.
Article 34 is based on recommendations 79-82 of the Secured Transactions  Guide (see chap. V, paras. 60-89).L’article 34 se fonde sur les recommandations 79 à 82 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 60 à 89).
It determines the rights of a buyer or other  transferee, lessee or licensee of an encumbered asset vis-à-vis a security right.Il détermine les droits de l’acheteur ou du bénéficiaire d’une autre forme de transfert, du preneur à bail ou du preneur de licence d’un bien grevé par rapport à une sûreté mobilière.
Paragraph 1 states the general rule that a security right in an encumbered asset that is  effective against third parties continues to encumber the asset notwithstanding its  sale or other transfer, lease or licence.Le paragraphe 1 énonce la règle générale selon laquelle la sûreté mobilière opposable qui grève un bien continue de le grever même s’il est vendu ou transféré d’une autre manière, loué ou mis sous licence.
Paragraphs 2-6 provide exceptions to this  general rule.Des exceptions sont prévues aux paragraphes 2 à 6.
304.304.
Paragraph 2 provides that, if the secured creditor authorizes the sale or other  transfer of the encumbered asset free of the security right, the buyer or other trans feree acquires its rights in the asset free of that security right. hTis rule recognizes  that a secured creditor is always free to voluntarily release its security right in an  asset.Le paragraphe 2 prévoit que si le créancier garanti autorise la vente ou une autre forme de transfert du bien grevé libre de la sûreté, l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert acquiert ses droits sur ce bien libres de cette sûreté. Cette règle reconnaît que le créancier garanti est toujours libre d’accorder volontairement mainlevée de sa sûreté sur un bien.
In practice, a secured creditor may be prepared to do this where: (a) the  secured creditor and grantor have arranged for the proceeds of the sale or transfer  to be remitted directly to the secured creditor in satisfaction of the secured obligation;Dans la pratique, il peut être prêt à le faire lorsque : a) il s’est entendu avec le constituant pour que le produit de la vente ou du transfert lui soit remis directement, satisfaisant ainsi l’obligation garantie ;
or (b) the buyer or other transferee has agreed to assume the grantor’s obligation to the secured creditor.ou b) l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert a accepté d’assumer l’obligation du constituant envers le créancier garanti.
305.305.
Paragraph 3 sets out a similar rule, for a situation where the secured creditor  agrees that the grantor may lease or license the encumbered asset.Le paragraphe 3 énonce une règle analogue, applicable aux situations dans lesquelles le créancier garanti consent à ce que le constituant loue ou mette sous licence le bien grevé.
It is formulated  differently from the rule in paragraph 2 (the rights of a lessee or licensee “are not  affected by” the security right) because the secured creditor’s authorization only  entitles the lessee or licensee to enjoy undisturbed possession of the leased or  licensed asset during the term of the lease or licence as opposed to acquiring ownership free of the security right as in the case of an authorized sale or other transfer.La formulation n’est pas la même que celle de la règle prévue au paragraphe 2 (« [l]a sûreté est sans incidence sur les droits du preneur à bail ou du preneur de licence ») puisque l’autorisation du créancier garanti permet uniquement au preneur à bail ou preneur de licence de jouir paisiblement du bien pendant la durée du bail ou de la licence, et non d’en acquérir la propriété libre de la sûreté comme dans le cas d’une vente ou d’un autre transfert autorisé.
306.306.
Paragraph 4 provides that a buyer of a tangible asset that is sold in  the ordinary course of business of the seller acquires its rights free of any security  right created by the seller in that asset.Le paragraphe 4 dispose que l’acheteur d’un bien corporel vendu dans le cours normal des affaires du vendeur acquiert ses droits sur ce bien libres de toute sûreté constituée par ce dernier.
It should be noted that the term “tangible  asset” for the purposes of this rule excludes money, negotiable instruments, negotiable documents and certifcated non-intermediated securities (see art. 2, subpara. (ll)).Il convient de noter qu’aux fins de la présente règle, le terme « bien corporel » exclut les espèces, les instruments négociables, les documents négociables et les titres non intermédiés représentés par des certificats (voir art. 2, al. c)).
What constitutes a sale in the ordinary course of the seller’s business  requires a fact-specifc analysis. hTus, for example, the sale by the grantor of some  of its inventory in accordance with its usual business practices would satisfy this  condition, but a one-time sale of a used item of equipment may not.Par ailleurs, s’agissant de déterminer ce qui constitue une vente dans le cours normal des affaires du vendeur, il faut s’appuyer sur une analyse des circonstances données. Ainsi, la vente par le constituant d’une partie de ses stocks selon ses méthodes commerciales habituelles constitue une vente dans le cours normal de ses affaires, ce qui n’est pas le cas s’il s’agit de la vente ponctuelle d’un bien déjà utilisé faisant partie de son matériel.
307.307.
It should be noted that this rule applies only to buyers, and not to other  transferees. hTis means that it would not apply to a person that takes an encumbered asset as a gitf, rather than by purchasing it (with respect to the question  whether remote buyers, lessees and licensees, see Secured Transactions Guide,  chap. V, paras. 84-88).On notera que cette règle s’applique aux seuls acheteurs, et non aux bénéficiaires d’autres formes de transfert. Autrement dit, elle ne s’appliquerait pas à une personne qui se serait vu remettre le bien grevé en tant que cadeau et ne l’aurait donc pas acheté (s’agissant des droits des sous-acquéreurs, sous-locataires et preneurs de sous-licence, voir Guide sur les opérations garanties, chap. V, par. 84 à 88).
308.308.
A buyer may be protected by paragraph 4 even if the buyer knew of the  existence of the security right, unless it also knew that the sale breached the secured  creditor’s rights under its security agreement with the grantor.L’acheteur peut être protégé par le paragraphe 4 même s’il savait qu’il existait une sûreté. Cependant, il ne le sera pas s’il savait que la vente violait les droits du créancier garanti au titre de la convention constitutive de sûreté que celui-ci avait conclue avec le constituant.
If, for example, a  buyer knows that the seller has entered into a security agreement that limits the  grantor’s authority to deal in its inventory, but does not know that the sale is in  breach of that limitation, the buyer can acquire the asset free of the security right.Si, par exemple, un acheteur sait que le vendeur a conclu une convention constitutive de sûreté qui limite l’autorité du constituant pour ce qui est de faire du commerce avec ses stocks, mais ne sait pas si la vente viole cette limite, il peut acquérir le bien libre de la sûreté existante.
309.309.
Paragraphs 5 and 6 bring about similar results to those in paragraph 4 in  the case of leases of tangible encumbered assets and non-exclusive licences of  encumbered intellectual property that are in each case leased or licensed by the  grantor in the ordinary course of its business. hTe formulation of paragraphs 5  and 6 differs from the formulation of paragraph 4. hTe reason is that, in the case  of a lease or licence concluded in the ordinary course of the grantor’s business, the  effect of the exception is to entitle the lessee or licensee to enjoy undisturbed use  of the leased or licensed asset during the term of the lease or license and does not  involve the transfer to it of the ownership of the asset.Les paragraphes 5 et 6 emportent des résultats similaires à ceux du paragraphe 4 dans le cas des locations de biens corporels grevés et des licences non exclusives de propriétés intellectuelles grevées qui sont dans chaque cas loués ou mis sous licence par le constituant dans le cours normal de ses affaires. Le libellé des paragraphes 5 et 6 diffère de celui du paragraphe 4 parce que, dans le cas d’un bail ou d’une licence conclus dans le cours normal des affaires du constituant, l’exception a pour effet d’autoriser le preneur à bail ou le preneur de licence à jouir paisiblement du bien loué ou pris sous licence pendant la durée du contrat afférent, et n’implique aucun transfert de propriété.
310.310.
Paragraphs 7 and 8 state what is otfen referred to as the “shelter principle”.Les paragraphes 7 et 8 énoncent ce qu’on désigne fréquemment comme le « principe de l’abri » (de l’anglais « shelter principle »).
Under this principle, once a buyer or other transferee, lessee, or licensee obtains  rights in the encumbered asset free of (or unaffected by) a security right, subsequent buyers or other transferees also acquire their rights in the encumbered assets  free of (or unaffected by) that security right.Selon ce principe, une fois que l’acheteur, le bénéficiaire d’une autre forme de transfert, le preneur à bail ou le preneur de licence a obtenu des droits sur un bien grevé libres de la sûreté (ou sans que celle-ci n’ait d’incidence sur ces droits), les acheteurs ou bénéficiaires d’autres formes de transfert ultérieur acquièrent aussi leurs droits libres de cette sûreté (ou sans que celle-ci n’ait d’incidence sur eux).
311.311.
Paragraph 9 protects a buyer or lessee of low-value consumer goods that are  subject to an acquisition security right that was made effective against third parties  automatically under article 24 (and not, for example, by registration).Le paragraphe 9 protège l’acheteur ou le preneur à bail de biens de consommation de faible valeur qui sont soumis à une sûreté en garantie du paiement de leur acquisition, sûreté qui a été rendue opposable automatiquement conformément à l’article 24 (et non, par exemple, par inscription).
In this situation, the buyer or lessee acquires its rights free of or unaffected by the security  right.Dans cette situation, l’acheteur ou le preneur à bail acquiert ses droits libres de la sûreté (ou sans que celle-ci n’ait d’incidence sur ces droits).
If a secured creditor wishes to avoid this risk, it should register a notice of  its acquisition security right.Si un créancier garanti souhaite éviter ce risque, il devrait inscrire un avis relatif à sa sûreté garantissant le paiement de l’acquisition.
Article 35.Article 35.
Impact of the grantor’s insolvency on the priority of a security rightIncidences de l’insolvabilité du constituant sur la priorité d’une sûreté réelle mobilière
312.312.
Under article 35, a security right that is effective against third parties remains  effective against third parties.Conformément à l’article 35, une sûreté qui est opposable le reste. Elle conserve par ailleurs sa priorité par rapport à des sûretés concurrentes nonobstant l’ouverture d’une procédure d’insolvabilité visant le constituant.
It also retains its priority as against competing claimants notwithstanding the commencement of insolvency proceedings with  respect to the grantor. hTis is subject to the insolvency law of the enacting State,  which may give superior priority to the rights of another claimant (e.g. the insolvency representative for the costs of the insolvency proceedings). hTe rule in article 35 is extremely important in creating a legal environment that promotes the  extension of secured credit, because a security right that is not recognized in insolvency proceedings, or that loses its priority because of the commencement of  insolvency proceedings, is of little value to a prospective secured creditor.Ces dispositions sont sous réserve du droit de l’insolvabilité de l’État adoptant, qui peut accorder une priorité supérieure aux droits d’un autre réclamant (par exemple le représentant de l’insolvabilité pour les frais de la procédure d’insolvabilité). La règle énoncée à l’article 35 est extrêmement importante pour la mise en place d’un environnement juridique qui favorise le crédit garanti ; en effet, une sûreté qui n’est pas reconnue dans le cadre d’une procédure d’insolvabilité, ou qui perd sa priorité à l’ouverture d’une procédure d’insolvabilité, n’a guère de valeur pour un créancier garanti potentiel.
Article 36.Article 36.
Security rights competing with preferential claimsConcurrence entre sûretés réelles mobilières et créances privilégiées
313.313.
Article 36 is based on recommendations 83, 85 and 86 of the Secured Transactions Guide (see chap. V, paras. 90-93 and 103-109).L’article 36 se fonde sur les recommandations 83, 85 et 86 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 90 à 93 et 103 à 109).
It provides a framework  for the enacting State to implement the policy of these recommendations by requiring it to: (a) list in a clear and specifc way any claims that will have priority over  security rights;Il donne aux États adoptants les moyens de mettre en œuvre les principes énoncés dans ces recommandations en leur imposant : a) d’énumérer de manière claire et précise toutes les créances qui primeront les sûretés réelles mobilières ;
and (b) specify a cap on the amount of the claim given priority.  hTis requirement is intended to ensure that secured creditors are aware of the  existence of any preferential claims and their maximum amounts, and thus  can take them into account before lending.et b) de préciser un montant maximum pour les créances jugées prioritaires. Cette exigence vise à assurer que les créanciers garantis seront conscients de l’existence d’éventuelles créances privilégiées et de leur montant maximal, leur permettant ainsi de prendre celles-ci en compte avant d’accorder un prêt.
For example, secured creditors may  deduct the potential amount of the preferential claims from the amount that they  are prepared to lend based on the value of the encumbered assets on which they  are relying.Ainsi, un créancier garanti pourrait déduire le montant potentiel des créances privilégiées du montant qu’il estime pouvoir prêter en se fondant sur la valeur des biens grevés sur lesquels il s’appuie.
In specifying the preferential claims that have priority over a security  right, the enacting State should also indicate whether these claims are given priority  generally or only if insolvency proceedings involving the grantor are commenced  (see Secured Transactions Guide, rec. 239).Lorsqu’ils préciseront quelles créances privilégiées primeront les sûretés, les États adoptants devraient également indiquer si ces créances seront prioritaires de manière générale ou bien uniquement si une procédure d’insolvabilité visant le constituant a été ouverte (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 239).
314.314.
Examples of claims that some States have determined should have priority  over a competing security right include: (a) short-term claims of unpaid suppliers  of goods;Parmi les créances dont certains États ont décidé qu’elles devaient primer une sûreté concurrente, on peut mentionner : a) les créances à court terme de fournisseurs de biens qui n’ont pas reçu les paiements qui leur sont dus ;
(b) rights of retention of unpaid creditors who have rendered services  such as repair services with respect to encumbered assets;b) les droits de rétention de créanciers qui n’ont pas été payés après avoir rendu des services comme la réparation de biens grevés ;
(c) claims of the grantor’s employees for employment benefts;c) les créances d’employés du constituant au titre des prestations sociales ;
and (d) tax claims.et d) les créances fiscales.
315.315.
It should be noted that secured creditors typically require grantors to disclose the existence of preferential claims.Il convient de noter que les créanciers garantis exigent généralement des constituants qu’ils divulguent l’existence de créances privilégiées.
However, if a grantor does not comply  with this obligation the secured creditor has only an unsecured claim against the  grantor for breach of contract, and a claimant listed by the enacting State in this  article as having priority retains that priority to the extent stated in this article,.Toutefois, si un constituant ne respecte pas cette obligation, le créancier garanti ne détient alors qu’une créance non garantie sur le constituant pour rupture de contrat, et un réclamant dont l’État adoptant a indiqué dans cet article qu’il était prioritaire conserve sa priorité dans la mesure définie dans l’article.
316.316.
It should also be noted that, some States require a notice of preferential  claims to be registered in the Registry.Il convient également de noter que certains États imposent l’inscription au registre d’un avis relatif aux créances privilégiées.
In some of those States, the priority of a  registered preferential claim is subject to the general frst-to-register priority rule.  hTis approach is useful only if the registered notice states the maximum amount of the claim and the scope of the grantor’s assets that are subject to that claim so  as to enable potential secured creditors to make an informed decision about  whether to extend credit and, if so, on what terms.Dans certains de ces États, la priorité d’une créance privilégiée pour laquelle un avis a été inscrit est subordonnée à la règle générale de la priorité en fonction de l’ordre d’inscription. Cette approche n’est utile que si l’avis inscrit indique le montant maximum de la créance et l’étendue des biens du constituant qui sont soumis à cette créance, afin de permettre à tout créancier garanti potentiel de prendre une décision éclairée quant au crédit qu’il pourrait octroyer et, le cas échéant, aux conditions afférentes.
In other States, registered preferential claims have priority even over security rights that were previously registered or otherwise made effective against third parties.Dans d’autres États, les créances privilégiées inscrites priment même les sûretés mobilières inscrites antérieurement ou rendues opposables par d’autres méthodes.
In those other States,  requiring registration of preferential claims is of limited value to secured creditors  (see Registry Guide, paras. 46 and 51).Dans ces derniers États, le fait d’exiger l’inscription des créances privilégiées n’a qu’un intérêt limité pour les créanciers garantis (voir Guide sur le registre, par. 46 et 51).
Article 37.Article 37.
Security rights competing with rights of judgment creditorsConcurrence entre sûretés réelles mobilières et droits des créanciers judiciaires
317.317.
Article 37 is based on recommendation 84 of the Secured Transactions  Guide (see chap. V, paras. 94-102).L’article 37 se fonde sur la recommandation 84 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 94 à 102).
It determines priority as between a security  right in an encumbered asset and the right of a judgment creditor that has taken  whatever steps are necessary to acquire rights in the grantor’s assets under other  law of the enacting State.Il détermine la priorité entre une sûreté mobilière sur un bien grevé et le droit d’un créancier judiciaire qui a pris toutes les mesures requises conformément à d’autres lois applicables de l’État adoptant pour acquérir des droits sur les biens du constituant.
Paragraph 1 gives priority to the right of the judgment  creditor if the required steps are taken before the security right becomes effective  against third parties. hTe enacting State should complete paragraph 1 by inserting  the relevant steps, or a reference to the other law that specifes those steps.Le paragraphe 1 accorde la priorité au droit du créancier judiciaire si les mesures requises sont prises avant que la sûreté mobilière ne devienne opposable. L’État adoptant devrait compléter le paragraphe 1 en précisant les mesures requises ou en faisant référence aux autres lois qui les précisent.
In some  States, the relevant step may be registration of a notice of the judgment in the  security rights registry. In other States, the relevant step may be seizure of the  grantor’s assets or service of a garnishment order on a person against whom the  grantor has a claim for payment of money.Dans certains États, la mesure pertinente peut être l’inscription d’un avis du jugement au registre des sûretés mobilières, tandis que dans d’autres, il peut s’agir de la saisie des biens du constituant ou de la signification d’une ordonnance de saisie-arrêt à une personne sur laquelle le constituant détient une créance en vue d’un paiement monétaire.
318.318.
Paragraph 2 provides that the security right has priority over the right of  the judgment creditor if the judgment creditor does not acquire rights in the  encumbered asset before the security right becomes effective against third parties.  hTe same rule applies in the rare situation in which the judgment creditor acquired  its rights in the encumbered asset at the same time as the security right became  effective against third parties (this may occur where the encumbered assets are  future assets). hTis rule protects a secured creditor against the possibility that its  security right might otherwise be subordinate to the right of a judgment creditor  that did not exist at the time the secured creditor made its security right effective  against third parties.Le paragraphe 2 prévoit que la sûreté prime le droit du créancier judiciaire si ce dernier acquiert ses droits sur le bien grevé après que la sûreté mobilière est devenue opposable. La même règle s’applique à la situation, rare au demeurant, dans laquelle le créancier judiciaire acquiert ses droits sur le bien grevé en même temps que la sûreté devient opposable (ce qui peut survenir lorsqu’il s’agit de biens futurs). Cette règle protège un créancier garanti contre le risque de voir sa sûreté primée par le droit d’un créancier judiciaire qui n’existait pas au moment où il a rendu sa sûreté opposable.
319.319.
However, paragraph 2 limits the extent of the priority of the security right  over the right of the judgment creditor to: (a) credit extended by the secured  creditor before the expiry of a short period of time to be specifed by the enacting  State (e.g. 15 days) atfer the judgment creditor notifes the secured creditor that it  has taken the steps described in paragraph 1;Toutefois, le paragraphe 2 limite doublement la portée de la priorité de la sûreté sur le droit du créancier judiciaire, à savoir : a) au crédit octroyé par le créancier garanti avant l’expiration d’un bref délai à préciser par l’État adoptant (par exemple 15 jours) à compter du moment où le créancier judiciaire lui notifie qu’il a pris les mesures énoncées au paragraphe 1 ;
or (b) credit extended pursuant to  an irrevocable commitment made before receipt of that notifcation to extend  credit in a fxed amount or in an amount fxed pursuant to a specifed formula. hTis rule prevents the secured creditor from using its priority status by increasing  the secured obligation even atfer the secured creditor acquires actual knowledge  of the rights of the judgment creditor, while giving the secured creditor a short  time period to adjust to the existence of those rights.ou b) au crédit accordé en vertu d’un engagement irrévocable à octroyer un crédit d’un montant déterminé ou d’un montant déterminé en vertu d’une formule précise, engagement pris avant la réception de la notification. Cette règle empêche le créancier garanti de se servir de son statut prioritaire pour augmenter l’obligation garantie, même après avoir pris effectivement connaissance des droits du créancier judiciaire, tout en lui accordant un bref délai pour s’adapter à l’existence de ces droits.
Article 38.Article 38.
Acquisition security rights competing with non-acquisition security rightsConcurrence entre sûretés réelles mobilières en garantie du paiement d’une acquisition et sûretés réelles mobilières non liées à une acquisition
320.320.
Article 38 is based on recommendation 180 of the Secured Transactions  Guide (see chap. IX, paras. 131, 136, 137, 143 and 146) and recommendation 247  of the Intellectual Property Supplement (see paras. 259-263).L’article 38 se fonde sur la recommandation 180 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IX, par. 131, 136, 137, 143 et 146) et sur la recommandation 247 du Supplément relatif aux propriétés intellectuelles (voir par. 259 à 263).
Two options are  provided for the enacting State. Under both options, provided that the specifed  conditions are satisfed, an acquisition security right has priority over a competing  non-acquisition security right in the same encumbered asset including a prior  non-acquisition security right that otherwise would have had priority over the  acquisition security right under the general priority rules in article 29 (see  paras. 285-294 above).L’État adoptant a le choix entre deux options qui prévoient toutes deux que, lorsque les conditions précisées sont remplies, une sûreté mobilière en garantie du paiement d’une acquisition a priorité sur une sûreté concurrente sur le même bien grevé mais non liée à son acquisition, y compris une sûreté antérieure non liée à l’acquisition qui, dans d’autres circonstances, devrait être prioritaire sur la sûreté en garantie du paiement de l’acquisition conformément aux règles générales en matière de priorité prévues à l’article 29 (voir par. 285 à 294 ci-dessus).
321.321.
A “super-priority” rule for acquisition security rights is a feature of the law of  most States.L’existence d’une règle de « super-priorité » applicable aux sûretés en garantie du paiement d’une acquisition est typique de la législation de la plupart des États.
In some States, it is formulated as a specifc priority rule as in the Model  Law.Dans certains d’entre eux, il s’agit d’une règle spécifique en matière de priorité, comme celle qu’établit la Loi type.
In other States, it is formulated as a necessary implication of ownership of the  encumbered asset being retained by a seller or lessor under a retention-of-title sale  or a fnancial lease agreement (under art. 2, subpara. (kk), a seller’s or lessor’s ownership rights under a retention-of-title sale or a fnancial lease agreement is a security  right).Dans d’autres États, elle est présentée comme une conséquence évidente de la rétention de propriété du bien grevé par un vendeur ou un bailleur au titre d’une vente avec réserve de propriété ou d’un contrat de crédit-bail (conformément à l’article 2, al. ii), le droit de propriété d’un vendeur ou d’un bailleur au titre d’une vente avec réserve de propriété ou d’un contrat de crédit-bail constitue une sûreté).
Article 38 preserves this advantageous treatment of acquisition fnance,  extending it to credit supplied by bank lenders as well as sellers and lessors.L’article 38 perpétue ce traitement avantageux du financement d’acquisitions, en l’étendant au crédit fourni par des établissements bancaires, des vendeurs et des bailleurs.
322.322.
Option A contains three “super-priority” rules. Which of the three rules  applies will depend on the nature of the encumbered assets. hTe rule in paragraph 1  applies if the encumbered assets are equipment or its intellectual property equivalent (that is, intellectual property or rights of a licensee under a licence of intellectual property that is primarily used or intended to be used by the grantor in the  operation of its business;L’option A présente trois règles de super-priorité, qui s’appliquent en fonction de la nature des biens grevés. Si les biens grevés sont du matériel ou son équivalent en propriété intellectuelle (c’est-à-dire une propriété intellectuelle ou les droits d’un preneur de licence découlant d’une licence de propriété intellectuelle que le constituant utilise ou entend utiliser principalement dans le cadre de son activité professionnelle ; voir art. 2, al. y), et par. 54 ci-dessus), la règle énoncée au paragraphe 1 s’applique.
see art. 2, subpara. (l), and para. 46 above). hTe rule in  paragraph 2 applies if the encumbered assets are either inventory or its intellectual  property equivalent (that is, intellectual property or rights of a licensee under a  licence of intellectual property held by the grantor for sale or licence in the ordinary  course of the grantor’s business;Si les biens grevés sont des stocks ou leur équivalent en propriété intellectuelle (c’est-à-dire une propriété intellectuelle ou les droits d’un preneur de licence découlant d’une licence de propriété intellectuelle que le constituant destine à la vente ou à la mise sous licence dans le cours normal de ses affaires ; voir art. 2, al. hh), et par. 65 ci-dessus), c’est la règle énoncée au paragraphe 2 qui s’applique.
see art. 2, subpara. (q), and para. 50 above). hTe  rule in paragraph 3 applies if the encumbered assets are consumer goods or their  intellectual property equivalent (that is, intellectual property or rights of a licensee  under a licence of intellectual property used or intended to be used by the grantor  primarily for personal, family or household purposes;Si les biens grevés sont des biens de consommation ou leur équivalent en propriété intellectuelle (c’est-à-dire une propriété intellectuelle ou les droits d’un preneur de licence découlant d’une licence de propriété intellectuelle que le constituant utilise ou entend utiliser principalement à des fins personnelles, familiales ou domestiques ;
see art. 2, subpara. (f), and  para. 42 above).voir art. 2, al. h), et par. 43 ci-dessus), c’est la règle énoncée au paragraphe 3 qui s’applique.
323.323.
Under the “super-priority” rule in paragraph 1 of option A, an acquisition  security right in equipment or its intellectual property equivalent has priority over  a competing non-acquisition security right created by the grantor.Selon la règle de super-priorité énoncée au paragraphe 1 de l’option A, une sûreté grevant, en garantie du paiement de son acquisition, du matériel ou son équivalent en propriété intellectuelle a priorité sur une sûreté concurrente créée par le constituant non liée à l’acquisition.
For this rule to  apply, the secured creditor must have possession of the equipment or register a  notice with respect to the acquisition security right in the Registry before the  expiry of a short time period to be specifed by the enacting State (e.g. 15-20 days).  hTis time period starts atfer either the grantor obtains possession of the equipment  or the agreement for the lease or licence of the intellectual property is concluded.Pour que cette règle s’applique, le créancier garanti doit être en possession du bien ou avoir inscrit un avis relatif à la sûreté garantissant l’acquisition au registre dans un bref délai à préciser par l’État adoptant (par exemple 15 ou 20 jours). Ce délai s’entend à compter soit du moment où le constituant est entré en possession du bien soit du moment où l’accord de vente ou de bail de la propriété intellectuelle a été conclu.
If these conditions are met, the acquisition security right will have super-priority  over a competing non-acquisition security right. hTis would be the case even if  notice of the non-acquisition security right had been registered or the non-  acquisition security right had been made effective against third parties before the  acquisition security right (this could happen, for example, where the prior security  right covered future assets).Si ces conditions sont remplies, cette sûreté garantissant l’acquisition bénéficiera d’une super-priorité sur toute sûreté concurrente non liée à l’acquisition. Il en ira ainsi même si un avis relatif à cette dernière a été inscrit ou si elle a été rendue opposable avant que la sûreté liée à l’acquisition ne l’ait elle-même été (ce qui pourrait être le cas, par exemple, si la sûreté antérieure représentait des biens futurs).
Even though possession of the equipment by the  secured creditor is an alternative to timely registration for the purposes of obtaining  super priority, continued possession of the equipment by the secured creditor is  unlikely to be used in practice as a basis for super-priority, as this would deprive  the grantor of the use of the equipment in its business.Même si la possession du matériel par le créancier garanti est l’alternative à l’inscription en temps voulu aux fins d’obtenir une super-priorité, dans la pratique, il est peu probable que le maintien de la possession du matériel par le créancier garanti soit mis en œuvre pour fonder la super-priorité, dans la mesure où le constituant serait ainsi privé de l’utilisation de ce matériel pour ses affaires.
It is likely that possession  will be relied on in practice only during the gap between the conclusion of the  security agreement and the time when the equipment is delivered to the grantor.Dans la pratique, il est vraisemblable que la possession ne sera mise en œuvre que pendant l’intervalle de temps séparant la conclusion de la convention constitutive de sûreté de la livraison du matériel au constituant.
324.324.
Under the super-priority rule in paragraph 2 of option A, additional requirements must be satisfed for an acquisition security right in inventory or its intellectual property equivalent to have “super-priority” over a competing non-acquisition  security right. hTe acquisition security right will have priority if the secured creditor has possession of the inventory, or if two conditions are met before the grantor  takes possession (in the case of inventory) or the agreement for sale or licence has  been concluded (in the case of the intellectual property equivalent).Selon la règle de super-priorité énoncée au paragraphe 2 de l’option A, il faut que certaines exigences supplémentaires soient satisfaites pour qu’une sûreté grevant, en garantie du paiement de leur acquisition, des stocks ou leur équivalent en propriété intellectuelle bénéficie d’une super-priorité sur une sûreté concurrente non liée à l’acquisition. La sûreté garantissant l’acquisition sera prioritaire si le créancier garanti a pris possession des stocks, ou si deux conditions sont remplies avant que le constituant n’en prenne possession (dans le cas de stocks) ou avant que l’accord de vente ou de bail n’ait été conclu (dans le cas de l’équivalent en propriété intellectuelle).
First, a notice  with respect to the acquisition security right must be registered in the Registry.Il faut tout d’abord qu’un avis relatif à la sûreté garantissant l’acquisition soit inscrit au registre.
Second, a non-acquisition secured creditor that registered a notice with respect to  encumbered assets of the same kind as the inventory (or its intellectual property  equivalent) must have received a notice from the acquisition secured creditor. hTe  notice must: (a) state that the acquisition secured creditor has or intends to acquire  an acquisition security right;En second lieu, le créancier garanti ne finançant pas l’acquisition qui a inscrit un avis relatif à des biens grevés de la même nature que les stocks (ou leur équivalent en propriété intellectuelle) doit avoir reçu un avis de la part du créancier garanti finançant l’acquisition. Cet avis doit : a) indiquer que le créancier garanti finançant l’acquisition a acquis ou entend acquérir une sûreté en garantie du paiement de l’acquisition ;
and (b) describe the relevant encumbered assets suffciently to enable them to be reasonably identifed.et b) décrire les biens grevés pertinents de façon suffisante pour qu’ils puissent être raisonnablement identifiés.
It should be noted that there  is no grace period as in the case of equipment.Il convient de noter qu’il n’y a pas de période de grâce comme dans le cas du matériel.
In addition, even though possession  of inventory by the secured creditor is an alternative to the satisfaction of these  two conditions for the purposes of obtaining super-priority, a secured creditor is  unlikely to rely on its continued possession of inventory as a basis for super-  priority, as this would deprive the grantor of the ability to sell the inventory in the  course of its business.En outre, même si la possession des stocks par le créancier garanti est l’alternative à la satisfaction de ces deux conditions aux fins d’obtenir une super-priorité, il est peu probable qu’un créancier garanti choisisse de rester en possession des stocks pour bénéficier d’une super-priorité, puisque le constituant ne serait alors pas à même de les vendre dans le cours de ses affaires.
It is likely that possession will be relied on in practice only  during the gap between the conclusion of the security agreement and the time  when the inventory is delivered to the grantor.Dans la pratique, il est vraisemblable que la possession ne sera mise en œuvre que pendant l’intervalle de temps séparant la conclusion de la convention constitutive de sûreté de la livraison des stocks au constituant.
325. hTere are two reasons for the different requirements for super-priority in  the case of inventory or its intellectual property equivalent as compared to the  conditions for super-priority in the case of equipment and its intellectual property  equivalent.325. Deux raisons justifient les exigences différentes pour pouvoir bénéficier de la super-priorité d’une part dans le cas de stocks ou de leur équivalent en propriété intellectuelle et, d’autre part, dans le cas de matériel ou de son équivalent en propriété intellectuelle.
First, because inventory may “turn over” (i.e. be sold by the grantor)  quickly and depreciate quickly, it would be ineifcient for a fnancier extending  credit that is intended to be secured by a non-acquisition security right in present  and future inventory to have to wait for the expiry of a grace period before being  certain that the grantor’s inventory is not subject to an acquisition security right  that will have super-priority. hTe requirement in paragraph 2 that the notice be  registered before the grantor obtains possession of the encumbered asset addresses  this concern.Premièrement, dans la mesure où les stocks peuvent faire l’objet d’une « rotation » (c’est-à-dire être vendus par le constituant) et d’une dépréciation rapides, il ne serait pas efficace, pour un financeur octroyant un crédit destiné à être garanti par une sûreté mobilière sur les stocks présents et futurs mais non liée à leur acquisition, de devoir attendre l’expiration d’une période de grâce avant d’être sûr que les stocks du constituant ne font pas l’objet d’une sûreté en garantie du paiement de leur acquisition qui bénéficiera d’une super-priorité. L’exigence énoncée au paragraphe 2, selon laquelle l’avis doit être inscrit avant que le constituant ne prenne possession du bien grevé, règle ce problème.
Second, new inventory can otfen be diifcult to distinguish from old  inventory. hTus, even a secured creditor with a non-acquisition security right in  future inventory that monitors the ongoing acquisition of inventory by the grantor  will not always be able to determine easily that new inventory has replaced similar  older inventory and may thus potentially be subject to an acquisition security right.  hTe requirement that the acquisition secured creditor give advance notice to priorregistered non-acquisition secured creditors of its pending acquisition security  right addresses this concern.Deuxièmement, il est souvent difficile de distinguer les anciens des nouveaux stocks. Dès lors, même un créancier garanti qui détient une sûreté sur des stocks futurs non liée à leur acquisition et qui contrôle l’acquisition continue de stocks par le constituant ne sera pas toujours à même d’établir facilement que de nouveaux stocks ont remplacé d’anciens stocks du même type, nouveaux stocks qui sont donc susceptibles de faire l’objet d’une sûreté en garantie du paiement de leur acquisition. Le fait d’exiger que le créancier garanti finançant l’acquisition informe au préalable les créanciers garantis ne finançant pas l’acquisition antérieurement inscrits qu’il va constituer une sûreté garantissant l’acquisition règle ce problème.
326.326.
To facilitate acquisition fnancing, paragraph 4 of option A contains two  important clarifcations about the advance notice to be sent to prior-registered  non-acquisition secured creditors under paragraph 2 (b)(ii).Pour faciliter le financement d’acquisitions, le paragraphe 4 de l’option A fournit deux précisions importantes relatives au préavis à expédier aux créanciers garantis antérieurs ne finançant pas l’acquisition conformément au paragraphe 2 b) ii).
First, the notice may  cover acquisition security rights under multiple transactions between the same parties without the need to send a new notice in relation to each new transaction.  hTus, for example, where a seller or lender is planning to engage in an ongoing  series of fnancing arrangements with the grantor, a single notice is suifcient, if it  suifciently describes the assets to be covered by these ongoing transactions to  enable them to be reasonably identifed.En premier lieu, l’avis peut représenter des sûretés en garantie du paiement d’acquisitions découlant de plusieurs opérations conclues entre les mêmes parties sans qu’il soit nécessaire d’envoyer un nouvel avis pour chaque nouvelle opération. Ainsi, un vendeur ou un bailleur qui envisage de mettre en place une série de mesures de financement avec le même constituant peut envoyer un seul avis, pourvu qu’y soient suffisamment décrits les biens que couvriront ces opérations régulières, afin qu’ils puissent être raisonnablement identifiés.
Second, the notice, however, will be effective only in respect of encumbered assets that are acquired by the grantor before  the expiry of a certain time period to be specifed by the enacting State (e.g. fve  years), atfer that notice is received by the non-acquisition secured creditor.En deuxième lieu, l’avis ne sera valable qu’à l’égard des biens grevés que le constituant acquiert avant l’expiration d’un délai à préciser par l’État adoptant (par exemple cinq ans) après sa réception par le créancier garanti qui ne finance pas l’acquisition.
As a  result, an acquisition secured creditor will need to send a new notice before the  expiry of the specifed time period if it wants to continue thereatfer to enjoy the  super-priority for its acquisition fnancing to the grantor.Il en découle qu’un créancier garanti finançant l’acquisition devrait envoyer un nouvel avis avant l’expiration du laps de temps précisé, s’il veut continuer à bénéficier par la suite de la super-priorité pour le crédit qu’il a octroyé au constituant en vue de financer des acquisitions.
327.327.
Under the super-priority rule in paragraph 3 of option A, an acquisition  security right in consumer goods or their intellectual property equivalent automatically has priority over a non-acquisition security right that is created by the grantor  in the same encumbered asset even if the latter was made effective against third  parties before the acquisition security right.Selon la règle de super-priorité énoncée au paragraphe 3 de l’option A, une sûreté en garantie du paiement de l’acquisition de biens de consommation ou de leur équivalent en propriété intellectuelle a automatiquement priorité sur une sûreté grevant les mêmes biens sans être liée à leur acquisition qui a été créée par le constituant, même si cette dernière a été rendue opposable avant la sûreté en garantie du paiement.
As with all the rules in article 38, it is  implicit that the acquisition security right will only beneft from super-priority if  it is effective against third parties. hTis means, for example, that a security right in  consumer goods, other than low-value consumer goods, will need to be made 100 Model Law on Secured Transactions: Guide to Enactment effective against third parties by registration or possession (see arts. 18 and 24).Comme avec toutes les règles de l’article 38, il est implicite que, pour bénéficier de la super-priorité, la sûreté doit impérativement être opposable. Cela signifie que, par exemple, une sûreté grevant des biens de consommation (autres que des biens de consommation de faible valeur) devra être rendue opposable par inscription ou par possession (voir art. 18 et 24).
Once it becomes effective against third parties, the acquisition security right will  have priority.C’est lorsqu’elle est opposable que la sûreté liée à l’acquisition devient prioritaire.
A non-acquisition security right may have priority, however, if the  acquisition secured creditor fails to register notice of its security right altogether  (unless the low-value exemption in art. 24 applies; see para. 128 above).Cependant, une sûreté non liée à une acquisition peut être prioritaire, si le créancier garanti finançant l’acquisition ne fait pas du tout inscrire sa sûreté (sauf si l’exemption pour faible valeur prévue à l’article 24 est applicable, voir par. 128 ci-dessus).
328.328.
OptionBcontains only two “super-priority” rules. hTe rule in paragraph 1  is identical to the rule in paragraph 1 of option A, except that, while paragraph 1  of option A applies only to acquisition security rights in equipment and its intellectual property equivalent, paragraph 1 of optionBalso applies to acquisition  security rights in inventory and the intellectual property equivalent of inventory.  hTe rule in paragraph 2 is identical to the rule in paragraph 3 of option A. hTus,  the only difference between option A and optionBrelates to the steps that must  be taken in order for an acquisition security right in inventory or in its intellectual  property equivalent to have priority over a competing non-acquisition security  right.L’option B ne compte que deux règles de super-priorité. La première, énoncée au paragraphe 1, est la même que celle du paragraphe 1 de l’option A, si ce n’est que, tandis que le paragraphe 1 de l’option A s’applique uniquement aux sûretés en garantie de l’acquisition de matériel et de son équivalent en propriété intellectuelle, le paragraphe 1 de l’option B s’applique également aux stocks et à leur équivalent en propriété intellectuelle. La deuxième règle, énoncée au paragraphe 2, est la même que celle du paragraphe 3 de l’option A. Ainsi, la seule différence entre les options A et B tient aux mesures qu’il faut prendre pour qu’une sûreté grevant, en garantie du paiement de leur acquisition, des stocks ou leur équivalent en propriété intellectuelle ait priorité sur une sûreté concurrente non liée à leur acquisition.
Under the approach in option B, a non-acquisition secured creditor with a  security right in future inventory of the grantor or its intellectual property equivalent will need to monitor the registry record. hTis will be important if that secured  creditor wants to ensure, before extending new credit against new inventory or new  intellectual property acquired by the grantor, that it is not the subject of an intervening acquisition security right, which, if registered before the expiry of the specifed grace period, will have super-priority. hTe approach in option A relieves the  prior non-acquisition secured creditor from this monitoring burden, but imposes  a more onerous registration and notifcation burden on the acquisition secured  creditor.Selon la démarche présentée dans l’option B, il faudra que le créancier garanti ayant une sûreté sur les stocks futurs du constituant ou leur équivalent en propriété intellectuelle mais n’en finançant pas l’acquisition contrôle le fichier du registre. C’est une démarche importante s’il veut s’assurer, avant d’octroyer de nouveaux crédits au constituant pour qu’il acquière de nouveaux stocks ou de nouvelles propriétés intellectuelles, que ceux-ci ne font pas l’objet d’une sûreté mobilière constituée entre-temps, sûreté qui bénéficiera de la super-priorité si elle a été inscrite avant l’expiration de la période de grâce précisée. La démarche adoptée dans l’option A décharge le créancier garanti antérieur ne finançant pas l’acquisition du fardeau d’un tel contrôle, mais elle impose au créancier garanti finançant l’acquisition un fardeau plus lourd en matière d’inscription et de notification. 329.
329. hTe reference to possession by the secured creditor in paragraphs 1 (a)  and 2 (a) of option A and paragraph 1 (a) of optionBrefers to the situation where  the secured creditor has possession of the encumbered asset at the outset of the  acquisition fnancing transaction, such as where the secured creditor is a seller or  lessor.La référence à la possession par le créancier garanti, aux paragraphes 1 a) et 2 a) de l’option A et au paragraphe 1 a) de l’option B, vise la situation dans laquelle le créancier garanti est en possession du bien grevé au début de l’opération de financement de l’acquisition, ce qui est le cas notamment lorsqu’il s’agit d’un vendeur ou un bailleur.
It does not refer to possession acquired by the secured creditor as a result of  seizure in the context of enforcement upon the grantor’s default. hTus, an acquisition  secured creditor that failed to register in time atfer the grantor obtained possession  of the encumbered asset cannot obtain super-priority under this article by subsequently taking possession of the encumbered asset in the context of enforcement  or otherwise. Otherwise, an acquisition secured creditor could change its priority  by commencing enforcement, a result that would introduce great uncertainty.Elle ne renvoie pas à la possession qu’obtient le créancier garanti du fait d’une saisie dans le contexte d’une réalisation après la défaillance du constituant. Ainsi, un créancier garanti finançant une acquisition qui n’a pas inscrit sa sûreté en temps voulu après que le constituant est entré en possession du bien grevé ne peut pas obtenir la super-priorité conformément à cet article en prenant possession du bien grevé dans le contexte de la réalisation ou autrement. S’il en allait autrement, le créancier garanti finançant l’acquisition pourrait modifier sa priorité en lançant la réalisation, ce qui serait source de grande incertitude. Article 39.
Article 39.Concurrence entre sûretés réelles mobilières
Competing acquisition security rightsen garantie du paiement d’acquisitions
330.330.
Article 39 is based on recommendation 182 of the Secured Transactions  Guide (see chap. IX, paras. 173-178).L’article 39 se fonde sur la recommandation 182 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IX, par. 173 à 178).
It addresses priority competitions between Chapter V. Priority of a security right 101 acquisition security rights that are created by the same grantor in the same encumbered asset. hTis type of priority competition could occur in two situations. hTe  frst is where two lenders have each fnanced a part of the total acquisition price  of the relevant asset.Il aborde les conflits de priorité entre des sûretés liées à l’acquisition qui sont créées par le même constituant sur le même bien grevé. Ce type de conflit peut survenir dans deux situations. La première est celle où deux prêteurs ont chacun financé une partie du prix d’achat total du bien concerné.
In this situation, priority is determined under paragraph 1  according to the general rule of priority in article 29 (see paras. 285-294 above).  hTe second situation is where a lender advances part of the acquisition price of  the encumbered asset (for example, by lending the money used by the grantor for  an advance against the purchase price) with the balance of the acquisition price  being fnanced by the supplier of the encumbered asset.Dans cette situation, la priorité est déterminée en vertu du paragraphe 1 conformément à la règle générale de priorité énoncée à l’article 29 (voir par. 285 à 294 ci-dessus). La seconde situation est celle où un prêteur avance une partie du prix d’achat du bien grevé (par exemple, en apportant les fonds qui vont servir au constituant à verser un acompte sur le prix d’achat) tandis que le solde du prix d’achat est financé par le fournisseur du bien grevé.
In this second situation,  paragraph 2 gives priority to the acquisition security right of the supplier over that  of the lender, as long as it is made effective against third parties before the expiry  of the period specifed in article 38, paragraph 1 (b) (see paras. 322 and 323 above).Dans cette deuxième situation, le paragraphe 2 fait primer la sûreté liée à l’acquisition constituée par le fournisseur sur celle du prêteur, tant qu’elle est rendue opposable avant l’expiration de la période spécifiée à l’article 38-1 b) (voir par. 322 et 323 ci-dessus).
331.331.
Paragraph 2 protects the supplier over the lender because credit transactions  between suppliers and their customers are otfen entered into on a same day basis  without any practical opportunity for the supplier to frst check the Registry to  determine whether a competing acquisition security right has been registered  against the asset. Without being assured of super-priority for a limited period going  forward, suppliers would be reluctant to extend secured credit to their customers  and this in turn would mean that their customers would be denied access to this  important alternative source of secured credit. It should be noted that this rule  applies even where the encumbered asset is inventory or its intellectual property  equivalent. hTis is so notwithstanding that, under paragraph 2 of option A, the  secured creditor must register and give notice to prior-registered non-acquisition  secured creditors before the grantor obtains possession of inventory or the agreement for the sale or licence of the intellectual property equivalent of inventory is  concluded in order to obtain super-priority against the holder of a prior non-  acquisition security right in the encumbered asset.Si le paragraphe 2 protège le fournisseur avant le prêteur, c’est que les opérations de crédit entre les fournisseurs et leurs clients sont souvent conclues le jour même, sans que le fournisseur ait matériellement le temps d’aller vérifier dans le registre si le bien fait l’objet d’une sûreté mobilière concurrente liée à son acquisition. S’ils n’étaient pas assurés de bénéficier d’une super-priorité pendant un certain laps de temps, les fournisseurs hésiteraient à accorder des crédits garantis à leurs clients, ce qui priverait ceux-ci d’accès à une importante source de financement. Il convient de noter que cette règle s’applique même lorsque les biens grevés sont des stocks ou leur équivalent en propriété intellectuelle. Il en est ainsi nonobstant le fait qu’en vertu du paragraphe 2 de l’option A, pour obtenir la super-priorité sur le détenteur d’une sûreté antérieure non liée à l’acquisition sur le bien grevé, le créancier garanti doit procéder à une inscription et en aviser préalablement les créanciers garantis ne finançant pas l’acquisition antérieurement inscrits avant que le constituant n’obtienne la possession des stocks ou avant qu’un accord ne soit conclu aux fins de la vente ou de la mise sous licence de l’équivalent des stocks en propriété intellectuelle.
Article 40.Article 40.
Acquisition security rights competing with the rights of judgment creditorsConcurrence entre sûretés réelles mobilières en garantie du paiement d’acquisitions et droits d’un créancier judiciaire
332.332.
Article 40 is based on recommendation 183 of the Secured Transactions  Guide (see chap. IX, paras. 145-148).L’article 40 se fonde sur la recommandation 183 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IX, par. 145 à 148).
It provides that an acquisition security right  that is made effective against third parties before the expiry of the period speci fed  in article 38, subparagraph 1 (b) has priority over the rights of a judgment creditor  that would otherwise have priority under article 37.Il prévoit qu’une sûreté en garantie du paiement d’une acquisition qui est rendue opposable avant l’expiration de la période spécifiée à l’article 38-1 b) prime les droits d’un créancier judiciaire qui auraient par ailleurs été prioritaires en vertu de l’article 37.
Where the enacting State  adopts optionBof article 38, article 40 ensures that acquisition secured creditors  enjoy the same grace period to preserve priority over the rights of intervening  judgment creditors as is available to them to establish priority over the rights of  non-acquisition secured creditors.Si l’État adoptant choisit l’option B de l’article 38, l’article 40 assure que les créanciers garantis qui financent une acquisition bénéficient de la même période de grâce pour maintenir leur priorité sur les droits des créanciers judiciaires ultérieurs que celle qui leur est accordée pour établir leur priorité sur les droits des créanciers garantis ne finançant pas l’acquisition.
333.333.
By way of illustration, assume that Grantor acquires an item of equipment  from Seller on credit on Day 1 and creates in favour of Seller an acquisition security  right in the item of equipment to secure its obligation to pay the balance of the  purchase price.Pour illustrer ce point, supposons ce qui suit : le constituant achète à crédit, le jour 1, un article de matériel auprès du vendeur, et il accorde audit vendeur une sûreté sur cet article en garantie de son obligation de régler le solde du prix d’achat de l’acquisition.
On Day 5 Seller registers a notice.Le jour 5, le vendeur inscrit un avis.
In the meantime, on Day 3,  Judgment Creditor obtains a judgment against Grantor and takes the steps specifed  in article 37, paragraph 1, to acquire rights in the item of equipment.Entre-temps, le jour 3, le créancier judiciaire obtient un jugement contre le constituant et prend les mesures précisées à l’article 37-1 pour acquérir des droits sur l’article de matériel.
Under the  rule in article 37, paragraph 1, Judgment Creditor’s rights would have priority over  Seller’s security right because Judgment Creditor obtained its rights before Seller’s  security right was made effective against third parties by registration of a notice.Conformément à la règle énoncée à l’article 37-1, les droits du créancier judiciaire auraient priorité sur la sûreté mobilière du vendeur dans la mesure où le créancier judiciaire les a obtenus avant que la sûreté du vendeur ne soit rendue opposable par inscription d’un avis.
As a result of the operation of article 40, however, Seller’s security right has priority  over the rights of Judgment Creditor.Cependant, du fait de l’application de l’article 40, la sûreté du vendeur prime les droits du créancier judiciaire.
334.334.
Where the acquisition security right covers inventory and the enacting State  adopts option A of article 38, the rationale for the rule in article 40 is necessarily  different. hTis is so because paragraph 2 of option A of article 38 requires the  acquisition secured creditor to register before the grantor obtains possession of  inventory (or the agreement for the sale or licence of the intellectual property  equivalent of inventory is concluded) in order to obtain super-priority against the  holder of a prior non-acquisition security right. hTe rationale for giving superior  protection against judgment creditors in this situation is the same as that which  informs the priority rule in article 39.Lorsque la sûreté liée à l’acquisition porte sur des stocks et que l’État adoptant choisit l’option A de l’article 38, la règle énoncée à l’article 40 se justifie forcément de manière différente. Il en est ainsi parce que le paragraphe 2 de l’option A de l’article 38 exige que, pour bénéficier de la super-priorité sur le titulaire d’une sûreté antérieure non liée à l’acquisition, le créancier garanti finançant l’acquisition inscrive son avis avant que le constituant n’obtienne la possession des stocks (ou avant que l’accord de vente ou de mise sous licence de l’équivalent des stocks en propriété intellectuelle ne soit conclu). La raison visant à accorder un degré de protection plus élevé contre les créanciers judiciaires dans cette situation est la même que celle qui fonde la règle de priorité énoncée à l’article 39.
Acquisition fnancing is otfen provided by  suppliers (as opposed to lenders), and supplier fnancing is otfen concluded on a  same-day basis. hTus, article 40 ensures that suppliers are not prevented in practice  from entering into inventory fnancing arrangements for fear that a judgment creditor may in the coming days take the steps necessary to acquire rights in the relevant  inventory so as to obtain priority under article 37.Les fournisseurs (par opposition aux prêteurs) financent souvent les acquisitions et ces financements sont souvent conclus le jour même. L’article 40 veille donc à ce que, dans la pratique, ils n’hésitent pas à conclure des accords de financement de stocks par crainte qu’un créancier judiciaire ne fasse le nécessaire les jours suivants pour acquérir des droits sur les stocks concernés afin d’obtenir la priorité en vertu de l’article 37.
Article 41.Article 41.
Competing security rights in proceeds of an asset subject to an acquisition security rightSûretés réelles mobilières concurrentes sur le produit d’un bien faisant l’objet d’une sûreté réelle mobilière en garantie du paiement de son acquisition
335.335.
Article 41 is based on recommendation 185 of the Secured Transactions  Guide (see chap. IX, paras. 158-172).L’article 41 se fonde sur la recommandation 185 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. IX, par. 158 à 172).
Both option A and optionBof article 38  provide that, if the specifed conditions are satisfed, an acquisition security right  has priority over a competing non-acquisition security right in the same encumbered asset even if the non-acquisition security right would have priority under  the general priority rule in article 29.Les options A et B de l’article 38 disposent toutes deux que, si les conditions voulues sont remplies, une sûreté mobilière en garantie du paiement d’une acquisition a priorité sur une sûreté concurrente non liée à l’acquisition grevant le même bien, même si la sûreté non liée à l’acquisition serait prioritaire conformément à la règle générale de priorité énoncée à l’article 29.
Article 41 determines whether that “superpriority” carries over to proceeds of the encumbered assets that are subject to the  acquisition security right.L’article 41 détermine si cette super-priorité se reporte sur le produit de biens grevés qui sont soumis à une sûreté en garantie du paiement de leur acquisition.
336.336.
Under article 10, a secured creditor with a security right in an asset automatically has a security right in the identifable proceeds of that asset; and, under  article 19, that security right is effective against third parties if the conditions specifed in that article are satisfed.En vertu de l’article 10, le créancier garanti détenteur d’une sûreté sur un bien dispose automatiquement d’une sûreté sur le produit identifiable de ce bien, qui est opposable si les conditions précisées à l’article 19 sont remplies.
Under article 32, the priority of a security  right in proceeds that is effective against third parties under article 19 is the same  as the priority of the security right in the original encumbered asset.Conformément à l’article 32, la priorité d’une sûreté sur le produit opposable en vertu de l’article 19 est la même que la priorité de la sûreté sur le bien initialement grevé.
Under this  rule, a security right in proceeds of assets subject to an acquisition security right  would have the same “super-priority” as the security right in the original encumbered asset.En vertu de cette règle, une sûreté sur le produit de biens soumis à une sûreté liée à leur acquisition bénéficierait de la même super-priorité que la sûreté sur le bien initialement grevé.
Article 41, however, limits the application of article 32 by restricting  the “super-priority” to the proceeds of only certain types of asset subject to an  acquisition security right (option A) or by not extending the “super-priority” to  the proceeds at all (option B).Toutefois, l’article 41 restreint la portée de l’article 32 en limitant la super-priorité au seul produit de certains types de biens soumis à une sûreté liée à leur acquisition (option A) ou en ne l’étendant à aucun produit (option B).
337.337.
Paragraph 1 of option A provides that the “super-priority” of an acquisition  security right under article 38 generally carries over to the proceeds of those assets.  hTis is subject, however, to the exception in paragraph 2 for proceeds of inventory  or its intellectual property equivalent.Le paragraphe 1 de l’option A prévoit que la super-priorité dont bénéficie une sûreté liée à une acquisition en vertu de l’article 38 se reporte généralement sur le produit des biens concernés, sous réserve toutefois de l’exception prévue au paragraphe 2 pour ce qui est du produit de stocks ou de leur équivalent en propriété intellectuelle.
Under subparagraph 2 (a), the “superpriority” does not carry over to proceeds of inventory or its intellectual property  equivalent that is in the form of receivables, negotiable instruments or rights to  payment of funds credited to a bank account.En vertu du paragraphe 2 a), la super-priorité ne se reporte pas sur le produit de stocks ou de leur équivalent en propriété intellectuelle qui prend la forme de créances, d’instruments négociables ou de droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire.
If the proceeds take any other form,  subparagraph 2 (b) provides that the acquisition security right in the proceeds will  have “super-priority” if, before the proceeds arose, the non-acquisition secured  creditor had previously registered a notice in the Registry with respect to a security  right in an asset of the same kind as the proceeds and the non-acquisition secured  creditor receives a notice from the acquisition secured creditor that states that it  has or intends to obtain a security right in assets of that kind and that describes  those assets suifciently to enable them to be identifed.Si le produit prend une quelconque autre forme, le paragraphe 2 b) dispose que la sûreté liée à l’acquisition qui grève le produit bénéficiera d’une super-priorité si, avant la naissance du produit, le créancier garanti ne finançant pas l’acquisition avait antérieurement inscrit un avis dans le registre concernant une sûreté sur un bien du même type que le produit et qu’il avait reçu de la part du créancier garanti finançant l’acquisition un avis où ce dernier indiquait qu’il avait obtenu ou qu’il avait l’intention d’obtenir une sûreté sur des biens de ce type et où les biens en question étaient décrits de manière suffisante pour permettre de les identifier. 338.
338. hTe reason why subparagraph 2 (a) does not to extend “super-priority” to  proceeds of inventory (and its intellectual property equivalent) that take the form  of receivables, negotiable instruments or rights to payment of funds credited to a  bank account relates to the diifculty that would otherwise be faced by prior nonacquisition secured creditors with security rights in these types of assets as original  encumbered assets.Lorsque le produit de stocks (et de leur équivalent en propriété intellectuelle) se présente sous la forme de créances, d’instruments négociables ou de droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire, le paragraphe 2 a) n’y reporte pas la super-priorité à cause des difficultés qu’un tel report créerait pour les créanciers garantis antérieurs ne finançant pas l’acquisition qui détiendraient des sûretés sur ces types de biens en tant que biens initialement grevés.
If the “super-priority” given to acquisition security rights were  extended to those types of proceeds, potential secured creditors would be reluctant  to extend credit on the basis of these types of assets as original encumbered assets  for fear that their priority would be trumped by the security right of subsequent  acquisition fnanciers in these types of assets as proceeds. hTe reason why subparagraph 2 (b) requires the acquisition secured creditor to send a notice to priorregistered non-acquisition secured creditors with a security right in the same kind  of assets as the proceeds where the proceeds take any other form is to alert them  to the existence of its prior-ranking security right in this kind of assets as proceeds  so that they can decide whether to extend further credit to the grantor on the  security of those assets. hTe decision not to provide “super-priority” with respect  to these payment rights relfects a policy decision to promote receivables fnancing  and other forms of fnancing based upon such payment rights.Si la super-priorité dont bénéficient les sûretés liées à des acquisitions était étendue à ces types de produit, les créanciers garantis potentiels hésiteraient à accorder des crédits fondés sur ces types de biens en tant que biens initialement grevés, de peur que leur priorité ne soit primée par les sûretés de parties finançant des acquisitions qui viendraient grever ces types de biens en tant que produits. Si le paragraphe 2 b) exige que, lorsque le produit prend une quelconque autre forme, le créancier garanti finançant l’acquisition envoie une notification aux créanciers garantis ne finançant pas l’acquisition antérieurement inscrits et titulaires d’une sûreté sur le même type de biens que le produit, c’est pour les mettre au courant de l’existence de sa sûreté antérieure sur ce type de biens en tant que produits, afin qu’ils puissent décider s’ils vont ou non octroyer du crédit au constituant avec les biens en question en garantie. La décision de ne pas prévoir de super-priorité pour ces droits à paiement traduit une décision de politique générale visant à promouvoir le financement par cession de créances et d’autres formes de financement fondés sur de tels droits à paiement.
339.339.
OptionBprovides that the “super-priority” with respect to assets subject to  an acquisition security right does not carry over to proceeds of those assets under  any circumstances.L’option B prévoit que la super-priorité relative à des biens soumis à une sûreté en garantie du paiement de leur acquisition ne se reporte en aucune circonstance sur le produit de ces biens.
Instead, the priority of the security right in the proceeds will  be determined under the general priority rules in article 29.Au lieu de cela, la priorité de la sûreté sur le produit se détermine conformément aux règles générales de priorité énoncées à l’article 29.
OptionBavoids the  need to make the sort of distinctions between types of proceeds required to be  made in option A.Cette option évite d’avoir à opérer les distinctions entre types de produits qui sont requises conformément à l’option A.
340.340.
As already explained (see para. 296 above), article 35 provides that a security  right that is effective against third parties remains effective against third parties and  retains the priority it had against competing claimants notwithstanding the commencement of insolvency proceedings by or against the grantor except to the extent  that the enacting State’s insolvency law provides otherwise. Article 35 applies  equally to the special priority accorded to acquisition security rights (see Secured  Transactions Guide, rec. 186).Comme on l’a déjà expliqué (voir par. 296 ci-dessus), l’article 35 prévoit qu’une sûreté qui est opposable le reste et conserve sa priorité sur des réclamants concurrents nonobstant l’ouverture d’une procédure d’insolvabilité par le constituant ou à son encontre, sauf dans la mesure où la loi sur l’insolvabilité de l’État adoptant en dispose autrement. L’article 35 s’applique également à la priorité spéciale accordée aux sûretés en garantie du paiement du prix d’acquisitions (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 186). Article 42. Concurrence entre sûretés réelles mobilières
Article 42. Acquisition security rights extending to a mass or product competing with non-acquisition security rights in the mass or producten garantie du paiement d’une acquisition qui se reportent sur une masse ou un produit fini et sûretés réelles mobilières sur la masse ou le produit fini non liées à une acquisition
341.341.
Article 42 preserves the super-priority of an acquisition security right in an  asset that later becomes part of a mass or product in a way that allows the acquisition security right to extend to the mass or product under article 11 as against a  competing non-acquisition security right in the mass or product as an original  encumbered asset. Article 42 is subject to article 38, meaning that the super priority of the acquisition security right is conditional on compliance with the  conditions for super-priority set out in that article.L’article 42 maintient la super-priorité d’une sûreté garantissant le paiement de l’acquisition d’un bien qui est ultérieurement intégré à une masse ou à un produit fini d’une manière qui permet à cette sûreté de se reporter sur la masse ou le produit fini conformément à l’article 11, par rapport à une sûreté concurrente non liée à l’acquisition grevant la masse ou le produit fini en tant que bien initialement grevé. L’article 42 s’applique sous réserve de l’article 38, ce qui signifie que la super-priorité de la sûreté liée à l’acquisition est subordonnée au respect des conditions en matière de super-priorité énoncées dans cet article.
Article 43.Article 43.
SubordinationCession de rang
342.342.
Article 43 is based on recommendation 94 of the Secured Transactions  Guide (see chap. V, paras. 128-131).L’article 43 se fonde sur la recommandation 94 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 128 à 131).
Paragraph 1 allows a person to subordinate  its security right to a competing claim over which it would otherwise have priority.Le paragraphe 1 autorise une personne à baisser la priorité de sa sûreté à un rang inférieur à celui d’une créance concurrente qu’elle devrait primer.
Such subordination may take the form of a bilateral agreement between the party  agreeing to subordinate its security right and the competing claimant that will  beneft from that subordination.Cette cession de rang peut prendre la forme d’un accord bilatéral entre la partie acceptant de baisser son rang de priorité et le réclamant concurrent qui bénéficie de ce geste.
However, paragraph 1 provides that the benefciary need not be a party to the subordination. hTus, the subordination may also  take the form of a unilateral commitment (usually made to the grantor) by the  party agreeing to a lower priority that it will not assert its priority against a specifed competing claimant or a specifed class of competing claimants.Toutefois, le paragraphe 1 prévoit que le bénéficiaire n’a pas besoin d’être partie à la cession de rang. Ainsi, il peut également s’agir d’un engagement unilatéral (généralement en faveur du constituant) par lequel la partie qui accepte d’avoir une priorité inférieure s’engage à ne pas faire valoir sa priorité à l’encontre d’un réclamant concurrent précis ou d’une catégorie spécifique de réclamants concurrents.
343.343.
Paragraph 2 makes it clear that subordination does not affect the rights of  competing claimants other than the party agreeing to subordinate its priority and the benefciary of that agreement.Le paragraphe 2 explique que la cession de rang ne lie que les parties qui concluent l’accord et n’a pas d’incidence sur les droits des autres réclamants concurrents.
For example, assume that three secured creditors,  SC 1, SC 2 and SC 3, have security rights in the same encumbered assets, securing  claims of €50, €10 and €70, respectively.Par exemple, supposons que trois créanciers garantis, le créancier garanti 1, le créancier garanti 2 et le créancier garanti 3, détiennent des sûretés sur les mêmes biens grevés, garantissant des créances de 50 euros, 10 euros et 70 euros, respectivement.
Assume further that the order of priority  (highest to lowest) is SC 1, SC 2 and SC 3, and that SC 1 subordinates its claim  to that of SC 3.Supposons également que l’ordre de priorité (du plus haut au plus bas) soit le suivant : créancier garanti 1, créancier garanti 2 et créancier garanti 3, et que le créancier garanti 1 cède sa priorité au créancier garanti 3.
Under the rule in paragraph 2, the effect of the subordination is  that SC 3 will succeed to SC 1’s priority status up to €50 and that SC 2’s claim to  the next €10 will not be affected.En application de la règle énoncée au paragraphe 2, il découle de cette cession de rang que le créancier garanti 3 devient prioritaire à la place du créancier garanti 1 à hauteur de 50 euros et que la créance du créancier garanti 2 concernant les 10 euros suivants n’est pas affectée.
Article 44.Article 44.
Future advances and future encumbered assetsAvances futures et biens grevés futurs
344.344.
Article 44 is based on recommendations 97-99 of the Secured Transactions  Guide (see chap. V, paras. 135-143).L’article 44 se fonde sur les recommandations 97 à 99 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 135 à 143).
It clarifes the operation of the priority rules  in this chapter in relation to a security right that secures obligations arising atfer  the conclusion of the security agreement (see art. 7) and in relation to encumbered  assets that come into existence or are acquired by the grantor atfer the conclusion  of the security agreement. 345.Il apporte des précisions quant au fonctionnement des règles de priorité dans ce chapitre à l’égard des sûretés mobilières qui garantissent des obligations naissant après la conclusion de la convention constitutive de sûreté (voir art. 7) et à l’égard des biens grevés qui sont créés ou que le constituant acquiert après la conclusion de la convention constitutive de sûreté. 345. Le paragraphe 1 dispose que la priorité d’une sûreté mobilière s’étend à toutes les obligations qu’elle garantit, indépendamment du moment où ces obligations ont été contractées.
Paragraph 1 provides that the priority of a security right extends to all obligations it secures, regardless of when those obligations were incurred. hTus, a security right has the same priority over the right of a competing claimant whether the  entire secured obligation was incurred at or before the creation of the security right  or all or a portion of the secured obligation was incurred thereatfer. hTis rule is  subject, however, to the rule in article 37, under which a judgment creditor may  have priority for advances made by the secured creditor atfer it has knowledge that  the judgment creditor has taken the steps necessary to acquire rights in the encumbered asset and has had a short period of time (set out in art. 37) to adjust. hTis  rule is also subject to the maximum sum specifed in the registered notice should  the enacting State decide to require a maximum sum to be set out in the security  agreement and in the registered notice.Ainsi, une sûreté a la même priorité sur le droit d’un réclamant concurrent, que la totalité de l’obligation garantie ait été contractée au moment de la constitution de la sûreté (ou avant) ou qu’elle ait été contractée, en partie ou en totalité, ultérieurement. Cependant, cette règle est soumise à la règle énoncée à l’article 37, en vertu de laquelle un créancier judiciaire peut avoir la priorité pour des avances faites par le créancier garanti après que celui-ci a appris que ce créancier judiciaire avait pris les mesures nécessaires pour acquérir des droits sur le bien grevé et qu’il a eu un court laps de temps (prévu à l’article 37) pour s’adapter. Elle s’applique par ailleurs sous réserve du montant maximum spécifié dans l’avis inscrit, si l’État adoptant décide d’exiger qu’un montant maximum soit précisé dans les conventions constitutives de sûreté et dans les avis inscrits.
346.346.
Paragraph 2 similarly provides that, when a security right has been made  effective against third parties by the registration of a notice, the priority resulting  from that registration under article 29 extends to all the encumbered assets  described in the notice whether they were owned by the grantor at the time of  registration or were acquired thereatfer.De même, le paragraphe 2 dispose que lorsqu’une sûreté a été rendue opposable par l’inscription d’un avis, la priorité qui découle de cette inscription conformément à l’article 29 s’étend à tous les biens grevés qui sont décrits dans l’avis, qu’ils aient appartenu au constituant à la date de l’inscription ou qu’ils aient été acquis ultérieurement.
Article 45.Article 45.
Irrelevance of knowledge of the existence of a security rightCaractère indifférent de la connaissance de l’existence d’une sûreté réelle mobilière
347.347.
Article 45 is based on recommendation 93 of the Secured Transactions Guide  (see chap. V, paras. 125-127).L’article 45 se fonde sur la recommandation 93 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 125 à 127).
It confrms that a secured creditor’s knowledge or lack of knowledge of the existence of a competing security right at the time it acquired  its own security right is not relevant to the operation of the priority rules in this  chapter. hTe point is made explicit to emphasize that priority is determined only on  the basis of those priority rules and that diifcult-to-prove subjective states of knowledge are irrelevant. Article 45 applies only to a secured creditor’s knowledge of the  existence of a competing security right.Il confirme que le fait qu’un créancier garanti ait ou non connaissance de l’existence d’une sûreté mobilière concurrente au moment où il constitue sa propre sûreté n’est pas pertinent pour le fonctionnement des règles de priorité du présent chapitre. Ce point est explicité pour bien souligner que la priorité est déterminée uniquement sur le fondement de ces règles de priorité et qu’on ne tient pas compte d’éléments de connaissance subjectifs difficiles à prouver. L’article 45 ne s’applique qu’à la connaissance qu’a un créancier garanti de l’existence d’une sûreté concurrente.
Under the Model Law, however, knowledge  of facts relating to the security right may be relevant in other contexts.Cependant, conformément à la Loi type, la connaissance d’autres faits relatifs à la sûreté peut être pertinente dans d’autres contextes.
For example,  a buyer of a tangible encumbered asset sold in the ordinary course of the grantor’s  business that has knowledge that the particular sale breaches the rights of the secured  creditor under its security agreement with the grantor does not take free of the  security right;Par exemple, l’acheteur d’un bien corporel grevé vendu dans le cours normal des affaires du constituant qui sait que cette vente viole les droits du créancier garanti au titre de la convention constitutive de sûreté que ce dernier a conclue avec le constituant n’acquiert pas le bien libre de la sûreté ;
on the other hand, mere knowledge of the existence of the security  right does not disqualify the buyer from protection (see art. 34, para. 4).en revanche, le simple fait d’être au courant de l’existence de la sûreté ne prive pas l’acheteur de protection (voir art. 34, par. 4). B. Règles relatives à des biens particuliers
Article 46.Article 46.
Negotiable instrumentsInstruments négociables
348.348.
Article 46 is based on recommendations 101 and 102 of the Secured Transactions Guide (see chap. V, paras. 154-156).L’article 46 se fonde sur les recommandations 101 et 102 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 154 à 156).
Differences between article 46 and  recommendations 101 and 102 are of a dratfing nature only.Les différences entre l’article 46 et les recommandations 101 et 102 sont uniquement de nature rédactionnelle.
Paragraph 1 deals with  the priority between competing security rights in the same negotiable instrument.Le paragraphe 1 aborde la question de la priorité entre sûretés mobilières concurrentes grevant le même instrument négociable.
Paragraph 2 addresses the rights of a secured creditor with a security right in a  negotiable instrument as against a buyer or other consensual transferee of the negotiable instrument.Le paragraphe 2 traite des droits d’un créancier garanti détenteur d’une sûreté sur un instrument négociable face à un acheteur ou au bénéficiaire d’une autre forme de transfert par convention de cet instrument.
349.349.
Under paragraph 1, a security right in a negotiable instrument that is made  effective against third parties by the secured creditor’s possession of the negotiable  instrument has priority over a security right in the same negotiable instrument that  is made effective against third parties by registration of a notice, whether the  secured creditor took possession before or atfer the notice was registered. hTis is  consistent with the important role that possession plays in ensuring negotiability  under the law relating to negotiable instruments.Selon le paragraphe 1, la sûreté sur un instrument négociable qui est rendue opposable par transfert de la possession de l’instrument au créancier garanti a priorité sur une sûreté grevant le même instrument qui est rendue opposable par inscription d’un avis, indépendamment du moment où le créancier garanti a pris possession du bien, à savoir avant ou après l’inscription de l’avis. Cette disposition reconnaît le rôle important que joue la possession pour ce qui est d’assurer la négociabilité conformément au droit des instruments négociables.
350.350.
Paragraph 2 provides similar protection to a buyer or other consensual transferee that obtains possession of a negotiable instrument as against a secured creditor with a security right in the instrument that was made effective against third  parties by registration of a notice.Le paragraphe 2 prévoit que soient accordées les mêmes mesures de protection à l’acheteur ou au bénéficiaire d’une autre forme de transfert par convention qui obtient la possession d’un instrument négociable face à un créancier garanti titulaire d’une sûreté sur l’instrument qui a été rendue opposable par inscription d’un avis.
First, under paragraph 2 (a), the buyer or other  consensual transferee acquires its rights free of the security right if it quali fes as a  protected holder or the like under the law relating to negotiable instruments (the  enacting State should insert the appropriate term in para. 2 (a)).Premièrement, selon le paragraphe 2 a), l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert par convention acquiert ses droits libres de la sûreté s’il est considéré comme un porteur protégé ou assimilé en vertu du droit relatif aux instruments négociables (l’État adoptant devrait insérer le terme approprié au paragraphe 2 a)).
Second, under  paragraph 2 (b), a buyer or other transferee that takes possession of the instrument  and gives value for it without knowledge that the sale or other transfer violates the  rights of the secured creditor under the security agreement also acquires its right Chapter V. Priority of a security right 107in the instrument free of that security right.Deuxièmement, selon le paragraphe 2 b), l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert qui prend possession de l’instrument et fournit une contrepartie sans savoir que la vente ou l’autre forme de transfert viole les droits du créancier garanti au titre de la convention constitutive de sûreté acquiert aussi son droit sur l’instrument libre de cette sûreté.
As with the rule in paragraph 1, this  rule preserves the important role of possession in ensuring negotiability under the  law relating to negotiable instruments.À l’instar de la règle énoncée au paragraphe 1, cette disposition préserve le rôle important que joue la possession pour ce qui est d’assurer la négociabilité conformément au droit des instruments négociables.
351.351.
Knowledge of the existence of a security right does not prevent a buyer or  other consensual transferee of a negotiable instrument from acquiring its rights in  the instrument free of the security right under paragraph 2 (b) (although such  knowledge may prevent the buyer or other transferee from qualifying as a protected  holder or the like and, thus, may prevent the buyer or other transferee from taking  free of the security right under paragraph 2 (a)).Le fait de connaître l’existence d’une sûreté mobilière n’empêche pas l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert par convention d’un instrument négociable d’acquérir ses droits sur l’instrument libres de la sûreté conformément au paragraphe 2 b) (même si cette connaissance peut l’empêcher d’être considéré comme un porteur protégé ou assimilé et, par conséquent, l’empêcher de prendre l’instrument libre de la sûreté conformément au paragraphe 2 a)).
Rather, only knowledge that the  sale or other transfer violates the rights of the secured creditor under the security  agreement prevents the buyer or other transferee from acquiring its rights in the  instrument free of the security right under paragraph 2 (b).Seule la connaissance du fait que la vente ou autre forme de transfert viole les droits du créancier garanti découlant de la convention constitutive de sécurité empêche l’acheteur ou le bénéficiaire du transfert d’acquérir ses droits sur l’instrument libres de la sûreté conformément au paragraphe 2 b).
“Knowledge”, as defned  in article 2, subparagraph (r), means “actual knowledge”. hTe reference to “good  faith” that was included in recommendation 102 (b) of the Secured Transactions  Guide has been deleted on the understanding that the absence of knowledge  amounts essentially to good faith in this context (and because the concept of good  faith is used in the Model Law only to relfect an objective standard of conduct).Tel qu’il est défini à l’article 2, alinéa k), le terme « connaissance » renvoie à une « connaissance effective ». La référence à la « bonne foi », qui figurait à l’alinéa b) de la recommandation 102 du Guide sur les opérations garanties, a été supprimée, étant entendu que, dans ce contexte, le fait de ne pas savoir renvoie essentiellement à la notion de bonne foi (et parce que cette notion est utilisée dans la Loi type uniquement pour traduire une norme de conduite objective). Article 47.
352.Droits au paiement de fonds crédités
Article 47 is based on recommendations 103-105 of the Secured Transactions Guide (see chap. V, paras. 157-163).sur un compte bancaire 352. L’article 47 se fonde sur les recommandations 103 à 105 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 157 à 163).
It determines priority between competing security rights in a right to payment of funds credited to a bank account whether  those rights to payment are original encumbered assets or are proceeds of a security  right in other property.Il détermine l’ordre de priorité de sûretés mobilières concurrentes grevant des droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire, qu’il s’agisse de biens initialement grevés ou du produit d’une sûreté sur d’autres biens.
In this respect, it should be noted that, according to article  19, paragraph 1, a security right in proceeds in the form of a right to payment of  funds credited to a bank account is automatically effective against third parties if  the security right in the original encumbered asset is effective against third parties. Article 47 provides for special priority rules because a security right in a right to  payment of funds credited to a bank account may be made effective against third  parties by methods other than registration (e.g. by control). hTus, there is a particular need to address priority competitions between security rights to payment  of funds credited to a bank account made effective against third parties by different  methods (see Secured Transactions Guide, chap. V, para. 157).À cet égard, il convient de noter que, conformément à l’article 19-1, la sûreté sur un produit qui prend la forme d’un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire est automatiquement opposable si la sûreté sur le bien initialement grevé est opposable. L’article 47 établit des règles de priorité spéciales parce qu’une sûreté sur un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire peut être rendue opposable par d’autres méthodes que l’inscription (par exemple le contrôle). Par conséquent, il est absolument impératif d’aborder les conflits de priorité entre des sûretés sur le droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire qui ont été rendues opposables par différentes méthodes (voir Guide sur les opérations garanties, chap. IV, par. 157).
353.353.
Paragraphs 1-3, taken together, have the effect that a security right in a right  to payment of funds credited to a bank account that is made effective against third  parties by any of the methods provided for in article 25 has priority over a security  right that is made effective against third parties by registration of a notice in the  Registry under article 18.Pris conjointement, les paragraphes 1 à 3 disposent qu’une sûreté mobilière sur un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire rendue opposable par l’une des méthodes prévues à l’article 25 a priorité sur une sûreté rendue opposable par l’inscription d’un avis au registre en vertu de l’article 18.
Under paragraph 1, a security right in a right to payment  of funds credited to a bank account that is made effective against third parties by the secured creditor becoming the account holder has priority over all competing  security rights in the same asset. Next in the order of priority, under paragraphs 2  and 3 are: (a) a security right created in favour of the deposit-taking institution;Conformément au paragraphe 1, la sûreté sur un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire rendue opposable du fait que le créancier garanti est devenu titulaire du compte prime toutes les autres sûretés concurrentes grevant le même bien. S’agissant de la hiérarchie des priorités, les paragraphes 2 et 3 accordent ensuite la priorité : a) à une sûreté constituée en faveur de l’établissement de dépôt ;
and (b) a security right made effective against third parties by the conclusion of a  control agreement between the secured creditor, the grantor and the deposit-taking  institution (for the defnition of the term “control agreement”, see art. 2, subpara. (g) (ii)). Under paragraph 4, priority between competing security rights created  in favour of secured creditors who have all concluded a control agreement is determined by the order of conclusion of the control agreements. hTis approach facili tates secured transactions that rely specifcally on rights to payment of funds  credited to a bank account by relieving secured creditors that make their security  rights effective against third parties under article 25 from the general obligation of  searching the Registry and from the frst-to-register priority rules in article 29 (see  Secured Transactions Guide, chap. V, para. 158).et b) à une sûreté rendue opposable par la conclusion d’un accord de contrôle entre le créancier garanti, le constituant et l’établissement de dépôt (pour la définition du terme « accord de contrôle », voir art. 2, al. a) ii)). Selon le paragraphe 4, la priorité entre des sûretés mobilières concurrentes créées en faveur de créanciers garantis qui ont tous conclu un accord de contrôle est déterminée en fonction de l’ordre dans lequel ces accords ont été conclus. Cette démarche facilite les opérations garanties qui s’appuient spécifiquement sur des droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire, en dispensant les créanciers garantis qui rendent leurs sûretés opposables conformément à l’article 25 d’une part de l’obligation générale d’effectuer une recherche dans le registre et, d’autre part, des règles de priorité en fonction de l’ordre d’inscription énoncées à l’article 29 (voir Guide sur les opérations garanties, chap. IV, par. 158).
354.354.
Under paragraph 5, except when the secured creditor has become the  account holder, a security right in a right to payment of funds credited to a bank  account is subordinate to the deposit-taking institution’s right under other law to  set off its claims against the grantor against its obligation to the grantor with respect  to the grantor’s right to payment of funds from the bank account. hTe effect of this  rule is to preserve the right of a deposit-taking institution to exercise its right of  set-off that it has under other law.Selon le paragraphe 5, à l’exception du cas où le créancier garanti est devenu titulaire du compte, la sûreté sur un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire est primée par le droit qu’a l’établissement de dépôt, en vertu d’autres lois, d’effectuer une compensation entre ses créances sur le constituant et son obligation à son égard en ce qui concerne le droit du constituant au paiement de fonds provenant du compte en question. Cette règle a pour effet de protéger le droit qu’ont les établissements de dépôt d’exercer le droit de compensation qui est le leur au titre d’autres lois.
355.355.
Under paragraph 6, a transferee of funds from a bank account pursuant to  a transfer initiated or authorized by the grantor acquires its rights free of a security  right in the right to payment of funds credited to the bank account so long as the  transferee does not have knowledge that the transfer violates the rights of the  secured creditor under the security agreement.Selon le paragraphe 6, lorsque le constituant transfère des fonds d’un compte bancaire ou en autorise le transfert, le bénéficiaire de ce transfert acquiert ses droits libres de toute sûreté sur le droit au paiement des fonds crédités sur le compte, pour autant qu’il ne sache pas que le transfert viole les droits du créancier garanti découlant de la convention constitutive de sûreté.
A “transfer of funds” includes transfers by a variety of mechanisms, including by cheque and electronic means. hTe  purpose of paragraph 6 is to preserve the free negotiability of funds.Le terme « transfert de fonds » recouvre divers transferts, y compris par chèque et par voie électronique. Le paragraphe 6 a pour objet de préserver la libre négociabilité des fonds.
356.356.
Knowledge of the existence of a security right does not prevent a transferee  of funds from a bank account from taking free of the security right. Rather, it is  only knowledge that the transfer violates the rights of the secured creditor under  the security agreement that prevents the transferee from taking free.La connaissance de l’existence d’une sûreté mobilière n’empêche pas le bénéficiaire d’un transfert de fonds d’un compte bancaire de recevoir ceux-ci libres de la sûreté. C’est uniquement s’il a connaissance du fait que le transfert viole les droits du créancier garanti découlant de la convention constitutive de sûreté que le bénéficiaire ne peut recevoir le transfert libre de la sûreté.
“Knowledge”,  as defned in article 2, paragraph (r), means “actual knowledge”.Tel qu’il est défini à l’article 2, alinéa k), le terme « connaissance » renvoie à une « connaissance effective ».
Paragraph 7 also  preserves the rights of transferees of funds credited to a bank account under any  other law specifed by the enacting State.Le paragraphe 7 protège aussi les droits dont les bénéficiaires de transferts de fonds crédités sur un compte bancaire jouissent en vertu d’autres lois précisées par l’État adoptant.
Article 48.Article 48.
MoneyEspèces
357.357.
Article 48 is based on recommendation 106 of the Secured Transactions  Guide (see chap. V, para. 164).L’article 48 se fonde sur la recommandation 106 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 164).
Its purpose is to preserve the negotiability of money. hTus, under paragraph 1, a transferee of encumbered money acquires its rights in the  money free of the security right, unless it has knowledge that the transfer violates  the rights of the secured creditor under the security agreement.Il a pour objet de préserver la négociabilité des espèces. Ainsi, conformément au paragraphe 1, le bénéficiaire du transfert d’espèces grevées acquiert ses droits sur ces espèces libres de la sûreté mobilière, à moins qu’il n’ait connaissance du fait que le transfert viole les droits du créancier garanti découlant de la convention constitutive de sûreté.
“Knowledge”, as  defned in article 2, paragraph (r), means “actual knowledge”.Tel qu’il est défini à l’article 2, alinéa k), le terme « connaissance » renvoie à une « connaissance effective ».
Paragraph  2 also  preserves the rights of persons in possession of money under any other law specifed  by the enacting State.Le paragraphe 2 protège aussi les droits des personnes en possession d’espèces au titre de toute autre loi précisée par l’État adoptant. Article 49.
358.Documents négociables et biens corporels
Article 49 is based on recommendations 108 and 109 of the Secured Transactions Guide (see chap. V, paras. 167-169).représentés par des documents négociables 358. L’article 49 se fonde sur les recommandations 108 et 109 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. V, par. 167 à 169).
It is intended to preserve the widely  recognized practice under which rights to tangible assets that are covered (or represented) by a negotiable document are subsumed in the negotiable document  with the result that persons that acquire rights in the document thereby also acquire  rights in the assets covered by the document.Il a pour objet de préserver la pratique largement reconnue selon laquelle les droits sur des biens corporels couverts (ou représentés) par un document négociable sont incorporés dans ce dernier, ce qui permet aux parties qui acquièrent des droits sur le document d’acquérir par conséquent aussi des droits sur les biens qu’il représente.
Accordingly, under paragraph 1, a  security right in a tangible asset that is made effective against third parties by possession of the negotiable document covering that asset has priority over a competing security right in the tangible asset that is made effective against third parties  by any other means.Ainsi, conformément au paragraphe 1, une sûreté sur un bien corporel rendue opposable par transfert de la possession du document négociable qui représente ce bien prime une sûreté concurrente sur le même bien qui a été rendue opposable par toute autre méthode.
359.359.
Paragraph 2 states an exception to that general rule.Le paragraphe 2 énonce une exception à cette règle générale.
Except when the encumbered asset is inventory, it provides that the rule in paragraph 1 does not apply to  a security right in a tangible asset that is made effective against third parties before  the earlier of: (a) the time when that asset became covered by the negotiable document;Sauf lorsque les biens grevés sont des stocks, il prévoit que la règle énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à une sûreté sur un bien corporel qui a été rendue opposable avant l’une des deux dates suivantes, la plus rapprochée étant retenue : a) la date à laquelle le bien a commencé à être représenté par le document négociable ;
or (b) the time of conclusion of the agreement between the grantor and the  secured creditor in possession of the negotiable document so long as the asset actually became covered by the negotiable document before the expiry of a short period  of time thereatfer to be specifed by the enacting State (e.g. seven days).ou b) la date de la conclusion de l’accord entre le constituant et le créancier garanti en possession du document négociable, pour autant que la représentation commence avant l’expiration d’un bref délai à préciser par l’État adoptant (par exemple sept jours).
Article 50.Article 50.
Intellectual propertyPropriété intellectuelle
360.360.
Article 50 is based on recommendation 245 of the Intellectual Property  Supplement (see paras. 193-212).L’article 50 se fonde sur la recommandation 245 du Supplément relatif aux propriétés intellectuelles (voir par. 193 à 212).
Its purpose is to clarify that the rule in article 34,  paragraph 6, does not affect other rights of the secured creditor in its capacity as  an owner or licensor of the intellectual property that is the subject of the licence  under other law relating to intellectual property to be specifed by the enacting  State.Il a pour objet de préciser que la règle énoncée à l’article 34-6 n’affecte pas les autres droits du créancier garanti en sa qualité de propriétaire ou de donneur de licence de la propriété intellectuelle qui fait l’objet de la licence au titre d’autres lois relatives à la propriété intellectuelle à préciser par l’État adoptant.
For example, the Model Law does not affect any right that a licensor may  have to terminate a licence agreement for non-compliance by the licensee (see  Intellectual Property Supplement, paras. 23-25 and 196). hTis clarifcation is of  particular importance because the concept of “ordinary course of business”, used  in article 34, paragraph 6, is a concept of commercial law and is not drawn from law relating to intellectual property and thus may create confusion in an intellectual  property context. hTe concept of “ordinary course of business” is not germane to  law relating to intellectual property, which instead focuses on whether a licence  has been authorized.Par exemple, la Loi type n’a pas d’incidence sur l’éventuel droit que le donneur de licence peut avoir de mettre fin à un accord de licence en cas de non-respect de ses obligations par le preneur de licence (voir Supplément relatif aux propriétés intellectuelles, par. 23 à 25 et 196). Cette précision est particulièrement importante dans la mesure où la notion de « cours normal des affaires » (utilisée à l’article 34-6) relève du droit commercial et non du droit de la propriété intellectuelle, ce qui pourrait être source de confusion dans le contexte de la propriété intellectuelle. La notion de « cours normal des affaires » n’est pas liée au droit de la propriété intellectuelle, qui s’attache plutôt à la question de savoir si une licence a été autorisée.
Like any other provision of the Model Law that deals with  security rights in intellectual property, article 50 does not apply in so far as it is  inconsistent with the law of the enacting State relating to intellectual property (see  art. 1, para. 3 (b), and Intellectual Property Supplement, para. 203).Comme toute autre disposition de la Loi type qui traite des sûretés grevant la propriété intellectuelle, l’article 50 ne s’applique pas dans la mesure où il est incompatible avec le droit de l’État adoptant relatif à la propriété intellectuelle (voir art. 1-3 b) et Supplément relatif aux propriétés intellectuelles, par. 203).
361.361.
As a result, depending on the content of law relating to intellectual property,  unless the secured creditor authorized the grantor to grant licences unaffected by  the security right, the licensee may only take the licence subject to the security  right, rather than free of it. hTis would mean that, if the grantor defaults, the  secured creditor would be able to enforce its security right in the licensed intellectual property and sell or license it free of the licence.Par conséquent, en fonction de la teneur des lois portant sur la propriété intellectuelle, à moins que le créancier garanti n’ait autorisé le constituant à octroyer des licences libres de la sûreté, le preneur devra prendre la licence soumise à la sûreté. Ainsi, en cas de défaillance du constituant, le créancier garanti sera en mesure de réaliser sa sûreté sur la propriété intellectuelle mise sous licence et de la vendre ou de la mettre sous licence libre de la licence existante.
As a consequence, a person  obtaining a security right from the licensee will only obtain a security right of  limited value, as the encumbered licensed intellectual property may cease to exist  if the licensor’s secured creditor enforces its security right (following default by the  licensor under its security agreement with the secured creditor).Il en découle que la sûreté qu’une personne pourra obtenir auprès du preneur de licence aura nécessairement une valeur limitée, puisque la propriété intellectuelle mise sous licence qui sera grevée risque de cesser d’exister si le créancier garanti du donneur de licence réalise sa sûreté (à la suite d’une défaillance du donneur de licence au titre de la convention constitutive de sûreté qu’il a conclue avec le créancier garanti).
Article 51.Article 51.
Non-intermediated securitiesTitres non intermédiés
362.362.
Article 51 covers security rights in non-intermediated securities. hTis is a  type of encumbered asset not addressed in the Secured Transactions Guide, which  excluded from its scope security rights in all types of securities (see rec. 4 (c)).L’article 51 porte sur les sûretés sur des titres non intermédiés. Il s’agit d’un type de bien grevé qui n’est pas traité dans le Guide sur les opérations garanties, celui-ci excluant de son champ d’application les sûretés sur tous les types de valeurs mobilières (voir recommandation 4 c)).
Article 51 adjusts the general priority rules in article 29 in a manner similar to the  special priority rules for security rights in negotiable instruments (for certifcated  securities) and rights to payment of funds credited to a bank account (for uncertifcated securities).L’article 51 adapte les règles générales de priorité énoncées à l’article 29 de manière similaire aux règles de priorité spéciales applicables aux sûretés grevant des instruments négociables (pour les titres représentés par des certificats) et des droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire (pour les titres dématérialisés).
363.363.
For certifcated non-intermediated securities, paragraph 1 provides that a  security right that is made effective against third parties by the secured creditor’s  possession of the certifcate has priority over a competing security right created by  the same grantor that is made effective against third parties by registration of a  notice in the Registry. hTis parallels the rule for negotiable instruments in  article 46, paragraph 1 and similarly relfects the negotiable character of this type  of encumbered asset (the term “certifcated non-intermediated securities” is defned  in art. 2, para. (d), in a manner that relfects its negotiable character).S’agissant des titres non intermédiés représentés par des certificats, le paragraphe 1 prévoit qu’une sûreté mobilière que le créancier garanti a rendue opposable en prenant possession du certificat a priorité sur une sûreté concurrente qui a été créée par le même constituant et rendue opposable par inscription d’un avis au registre. Cette règle fait pendant à celle qui est énoncée à l’article 46-1 pour les instruments négociables et elle traduit de manière similaire le caractère négociable de ce type de bien grevé (la définition du terme « titres non intermédiés représentés par un certificat », qui figure à l’article 2, al. nn), en fait ressortir le caractère négociable).
364.364.
For uncertifcated non-intermediated securities, paragraph 2 provides that a  security right that is made effective against third parties by an entry in the books  maintained for that purpose by or on behalf of the issuer has priority over a security  right in the same securities that is made effective against third parties by any other method (i.e. by registration of a notice in the Registry or by the conclusion of a  control agreement).S’agissant des titres non intermédiés dématérialisés, le paragraphe 2 prévoit qu’une sûreté mobilière qui a été rendue opposable par le biais d’une mention portée au registre particulier tenu à cet effet par l’émetteur ou pour le compte de celui-ci a priorité sur une sûreté grevant les mêmes titres qui a été rendue opposable par toute autre méthode (par exemple par l’inscription d’un avis au registre ou par la conclusion d’un accord de contrôle).
Depending on the law of the enacting State, the entry in the  books of the issuer may take the form of a notation of the security right or an  entry of the name of the secured creditor as the holder of the securities. hTe enact ing State should specify the form of entry in the books of the issuer that best fts  its law.En fonction de la loi de l’État adoptant, la mention portée au registre de l’émetteur peut prendre la forme d’une annotation de la sûreté ou de l’indication du nom du créancier garanti en qualité de porteur des titres. L’État adoptant devrait préciser le type de mention dans les registres de l’émetteur qui serait le mieux adapté à sa législation.
If that law provides for both forms of entry in the books of the issuer, both  could be retained. hTis priority rule is similar to the rule for rights to payment of  funds credited to a bank account in article 47, paragraph 1. hTe rationale for this  rule is that such entry in the books of the issuer fulfls a function similar to the  secured creditor becoming the account holder of a bank account.Si cette dernière prévoit les deux types de mention, ils pourraient tous les deux être maintenus. Cette règle de priorité est similaire à celle qui s’applique aux droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire énoncée à l’article 47-1. La raison d’être de cette règle est que cette mention portée au registre particulier de l’émetteur remplit une fonction similaire au fait, pour le créancier garanti, de devenir le titulaire d’un compte bancaire.
365. hTe priority rules in paragraphs 3 and 4 also apply only to uncertifcated  non-intermediated securities. hTey parallel the rules for security rights in rights to  payment of funds credited to a bank account in article 47, paragraphs 3 and 4.365. Les règles de priorité énoncées aux paragraphes 3 et 4 s’appliquent aussi uniquement aux titres non intermédiés dématérialisés. Elles font pendant aux règles applicables aux sûretés grevant des droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire qui figurent aux paragraphes 3 et 4 de l’article 47.
Paragraph 3 gives priority to a security right that is made effective against third  parties by the conclusion of a control agreement over a competing security right  in the same securities made effective against third parties by registration of a notice  in the Registry.Conformément au paragraphe 3, une sûreté mobilière qui a été rendue opposable par la conclusion d’un accord de contrôle prime une autre sûreté grevant les mêmes titres qui a été rendue opposable par l’inscription d’un avis au registre.
As between competing security rights made effective against third  parties by the conclusion of a control agreement, paragraph 4 awards priority in  the order in which the control agreements were concluded (for the defnition of  the term “control agreement, see art. 2, subpara. (g)(i)).Tout comme ce qui se fait entre des sûretés concurrentes rendues opposables par la conclusion d’un accord de contrôle, le paragraphe 4 détermine la priorité en fonction de l’ordre de conclusion des accords (pour la définition du terme « accord de contrôle », voir art. 2, al. a) i)).
366.366.
Unlike article 46, paragraph 2, article 47, paragraph 6, and article 49, paragraph 3, which provide a priority rule protecting transferees under other law, paragraph 5 does not include a priority rule but instead defers to the law relating to  the transfer of securities to be specifed by the enacting State. hTe reason for this  approach is that national law diverges widely with respect to the protection of  holders of non-intermediated securities and the matter does not lend itself to unifcation at the international level.Contrairement aux paragraphes 2 de l’article 46, 6 de l’article 47 et 3 de l’article 49 (qui prévoient une règle de priorité pour protéger les bénéficiaires de transferts conformément à d’autres lois susceptibles), le paragraphe 5 ne comporte aucune règle de priorité, se contentant de donner préséance à la loi relative au transfert de titres à préciser par l’État adoptant. La raison en est que les législations nationales divergent très largement en ce qui concerne la protection des porteurs de titres non intermédiés et que ce sujet ne se prête pas à l’uniformisation au niveau international.
It should be noted that, if the enacting State  neither has nor is prepared to introduce a law relating to the transfer of securities,  it may not need to implement paragraph 5.Il convient de noter que, si l’État adoptant ne dispose d’aucune loi portant sur le transfert de titres, ou s’il n’a pas l’intention d’en promulguer, il n’aura peut-être pas besoin de mettre en œuvre le paragraphe 5.
Chapter VI.Chapitre VI.
Rights and obligations of the parties and third-party obligorsDroits et obligations des parties et des tiers débiteurs
367.367.
SectionIof chapter VI deals with the mutual rights and obligations of the  parties to the security agreement before or atfer default (while chapter VII deals  with their post-default rights and obligations).La première section du chapitre VI traite des droits et obligations mutuels des parties à la convention constitutive de sûreté avant ou après défaillance (tandis que le chapitre VII traite de leurs droits et obligations après défaillance).
Section II of chapter VI deals with  the rights and obligations of third-party obligors.La deuxième section du chapitre VI traite des droits et obligations des tiers débiteurs.
368.368.
With the exception of articles 53 and 54 which are mandatory rules, the  provisions of sectionIof chapter VI are non-mandatory, and thus do not apply if  the parties to the security agreement have agreed otherwise (see art. 3, para. 1, and  para. 73 above). hTe provisions of section II of chapter VI are also non-mandatory.À l’exception des articles 53 et 54, qui énoncent des règles impératives, les dispositions de la première section du chapitre VI ne sont pas obligatoires et ne s’appliquent par conséquent pas si les parties à la convention constitutive de sûreté en ont décidé autrement (voir art. 3-1, et par. 73 ci-dessus). Les dispositions de la section II du chapitre VI ne sont pas non plus obligatoires.
However, an agreement between the grantor and the secured creditor to modify  any of its provisions does not affect the rights and obligations of the debtor of the  receivable or other third-party obligor, unless it consents.Toutefois, un accord entre le constituant et le créancier garanti visant à modifier l’une quelconque de ses dispositions n’affecte pas les droits et obligations du débiteur de la créance ou d’un autre tiers débiteur, à moins qu’il n’y consente.
It should also be noted  that the creation of a security right does not change the rights and obligations of  the debtor of the receivable, except as otherwise provided in the Model Law (see  art. 61, para. 1, and para. 376 below).Il convient également de noter que la constitution d’une sûreté réelle mobilière ne modifie pas les droits et obligations du débiteur de la créance, sauf disposition contraire de la Loi type (voir art. 61-1, et par. 376 ci-dessous).
Section I. Mutual rights and obligations of the parties to a security agreementSection I. Droits et obligations réciproques des parties à une convention constitutive de sûreté A. Règles générales
Article 52.Article 52.
Sources of mutual rights and obligations of the partiesSources des droits et des obligations réciproques des parties
369.369.
Article 52 is based on recommendation 110 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VI, paras. 14 and 15), which in turn is based on article 11 of the  Assignment Convention.L’article 52 se fonde sur la recommandation 110 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VI, par. 14 et 15), elle-même fondée sur l’article 11 de la Convention sur la cession.
Paragraph 1 is intended to reiterate the principle of party  autonomy enshrined in article 3.Le paragraphe 1 vise à rappeler le principe de l’autonomie des parties consacré par l’article 3.
Paragraph 2 is intended to give legislative strength  to trade usages and practices, which may not be generally recognized in all States.Le paragraphe 2 vise à donner force législative aux habitudes et usages commerciaux, qui ne sont pas nécessairement reconnus de manière générale dans tous les États.
Article 53.Article 53.
Obligation of the party in possession to exercise reasonable careObligation de la partie en possession d’un bien grevé de faire preuve de diligence raisonnable
370.370.
Article 53 is based on recommendation 111 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VI, paras. 24-31).L’article 53 se fonde sur la recommandation 111 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VI, par. 24 à 31).
It sets out the mandatory rule (see para. 368  above) that a grantor or secured creditor in possession of a tangible asset (which  under the defnition in art. 2, subpara. (ll), includes money, negotiable instruments,  negotiable documents and certifcated non-intermediated securities) must exercise  reasonable care to preserve the asset.Il énonce la règle impérative (voir par. 368 ci-dessus) selon laquelle le constituant ou le créancier garanti qui est en possession d’un bien corporel (selon la définition de l’article 2, al. c), le terme « bien corporel » inclut les espèces, les instruments négociables, les documents négociables et les titres non intermédiés représentés par des certificats) doit faire preuve de diligence raisonnable pour en assurer la bonne conservation.
Whether a person other than the grantor and  the secured creditor that is in possession of an encumbered asset is obliged to take  reasonable care to preserve the encumbered asset is determined under other law.La question de savoir si une personne, autre que le constituant ou le créancier garanti, qui est en possession du bien grevé doit faire preuve de diligence raisonnable pour en assurer la bonne conservation relève d’une autre loi.
371.371.
What constitutes “reasonable care” in a given case depends upon the nature  of an asset. hTus, it may mean something different with respect to equipment,  inventory, crops or live animals.La nature du bien détermine la signification de la « diligence raisonnable », qui varie donc selon les cas, par exemple selon qu’il s’agit de matériel, de stocks, de cultures ou d’animaux vivants.
For example, precious metals may have to be kept  in a vault and inventory in a warehouse, a cow has to be milked, a valuable musical  instrument has to be played and a racehorse has to exercise.Ainsi, il faudra peut-être que des métaux précieux soient conservés dans un coffre et des stocks dans un entrepôt, qu’une vache soit traite, qu’un instrument de musique de valeur soit utilisé et qu’un cheval de course soit monté.
According to article 4,  a person must exercise its rights and perform its obligations, including the  obligation to preserve the value of the asset, in good faith and in a commercially  reasonable manner.Selon l’article 4, une personne doit exercer ses droits et exécuter ses obligations, y compris l’obligation de préserver la valeur du bien, de bonne foi et de manière commercialement raisonnable.
372.372.
Unlike recommendation 111 of the Secured Transactions Guide, on which  it is based, article 53 refers only to the preservation of the asset, and not to the  preservation of the asset’s value. hTis does not relfect a change of policy but is,  rather, due to the fact that: (a) in most cases, physical preservation of a tangible  asset would have the effect of preserving the asset’s value;Contrairement à la recommandation 111 du Guide sur les opérations garanties, sur laquelle il se fonde, l’article 53 mentionne uniquement la conservation du bien, et non la préservation de sa valeur. Cette distinction ne constitue pas un changement de politique et s’explique par le fait que : a) dans la plupart des cas, la conservation physique d’un bien corporel aura pour effet d’en préserver la valeur ;
and (b) in other cases,  preservation of the asset’s value may go beyond the physical preservation of the  asset but should not impose an undue burden on the person in possession.et b) dans d’autres cas, la préservation de la valeur du bien peut aller au-delà de sa conservation physique mais elle ne devrait pas imposer une charge excessive à la personne en possession.
For example, a person in possession of certifcated non-intermediated shares of a  company may be required in particular circumstances to exercise certain rights  attached to the shares (e.g. the right to collect dividends or the right to vote), but  should not be obliged to participate in an increase of the capital of an enterprise  to preserve the value of the encumbered shares.Par exemple, une personne en possession de titres non intermédiés d’une entreprise représentés par des certificats pourra, dans certaines circonstances, être tenue d’exercer certains droits découlant de ces titres (par exemple le droit de percevoir des dividendes ou de voter), mais elle ne devrait pas être obligée de participer à une augmentation du capital de l’entreprise pour préserver la valeur des titres grevés.
Article 54.Article 54.
Obligation of the secured creditor to return an encumbered assetObligation du créancier garanti de restituer un bien grevé
373.373.
Article 54 is based on recommendations 112 and 72 of the Secured Transactions Guide (see chap. VI, paras. 35-39).L’article 54 se fonde sur les recommandations 112 et 72 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VI, par. 35 à 39).
It sets out a mandatory rule (see para. 368  above) that, once a security right in an encumbered asset is extinguished, a secured  creditor in possession of the asset must return it to the grantor or deliver it to a  person designated by the grantor (in some jurisdictions, delivery to a person Chapter VI. Rights and obligations of the parties and third-party obligors 115 designated by the grantor may be viewed as a means of returning the asset to the  grantor).Il énonce une règle impérative (voir par. 368 ci-dessus) selon laquelle, lorsqu’une sûreté sur un bien grevé s’éteint, le créancier garanti qui est en possession de ce bien doit le restituer au constituant ou le remettre à une personne désignée par celui-ci (dans certains États, la remise à une personne désignée par le constituant peut être considérée comme un moyen de restituer le bien à ce dernier).
Under article 4, the grantor would be obliged to exercise the right to  designate another person in good faith and in a commercially reasonable manner  (e.g. by avoiding placing an undue burden on the secured creditor).Selon l’article 4, le constituant serait obligé d’exercer son droit de désigner une autre personne de bonne foi et de manière commercialement raisonnable (par exemple en évitant d’imposer une charge excessive au créancier garanti).
Any cost  incurred by the secured creditor to return the asset is normally borne by the grantor in the same way as the costs of performance of the grantor’s obligation under  the security agreement are normally payable by the grantor.Tous frais supplémentaires engagés par le créancier garanti pour restituer le bien seront normalement pris en charge par le constituant, de la même manière que celui-ci devra généralement prendre en charge les coûts liés à l’exécution de l’obligation qui lui incombe au titre de la convention constitutive de sûreté.
However, the allocation  of costs is a matter of party autonomy and the parties may agree otherwise.Toutefois, la répartition des frais relève de l’autonomie des parties et ces dernières pourront prendre leurs propres dispositions en la matière.
374.374.
Where a security right in an encumbered asset is extinguished, and the security right had been made effective against third parties, not by possession, but by  registration, the secured creditor is obliged to register an amendment or cancellation notice. hTis issue is addressed in article 20, paragraphs 1, 2 and 3 of the Model  Registry Provisions (see paras. 211-214 above). hTe question of when a security  right is extinguished is addressed in article 12 of the Model Law (see paras. 107  and 108 above).Lorsqu’une sûreté sur un bien grevé s’éteint, sûreté qui avait été rendue opposable par inscription et non par possession, le créancier garanti est tenu d’inscrire un avis de modification ou de radiation. Cette question est traitée aux paragraphes 1, 2 et 3 de l’article 20 des Dispositions types sur le registre (voir par. 211 à 214 ci-dessus). La question du moment où une sûreté réelle mobilière s’éteint est traitée à l’article 12 de la Loi type (voir par. 107 et 108 ci-dessus).
375.375.
Article 54 deals with a situation in which the secured creditor is in possession of an asset and therefore does not apply to receivables or other intangible  assets because they cannot be the subject of physical possession (see art. 2, subpara. (z), and para. 56 above).Visant le cas où le créancier garanti est en possession d’un bien, l’article 54 ne s’applique donc pas à des créances ou autres biens incorporels, car ceux-ci ne peuvent pas faire l’objet d’une possession physique (voir art. 2, al. bb), et par. 57 ci-dessus).
It therefore does not address the obligation of  a secured creditor to withdraw any notifcation that it has given to the debtor of  the receivable.Il ne traite par conséquent pas de l’obligation du créancier garanti de retirer toute notification qu’il aura donnée au débiteur de la créance.
However, the grantor is protected in this situation by article 59,  paragraph 2, and article 79, paragraph 2 (b), which require the secured creditor to  return to the grantor any surplus proceeds it receives (see paras. 390 and 451  below).Toutefois, le constituant est protégé dans cette situation par les articles 59-2 et 79-2 b), qui exigent du créancier garanti qu’il restitue au constituant tout produit excédentaire qu’il reçoit (voir par. 390 et 451 ci-après).
It should also be noted that the question of whether a secured creditor  may agree with the grantor that the secured creditor has the right to dispose of  encumbered non-intermediated securities and thus be obliged to return equivalent  securities is a matter for other law.Il convient également de noter que la question de savoir si le créancier garanti et le constituant peuvent convenir, ensemble, que le créancier garanti a le droit de disposer de titres non intermédiés grevés (et doit alors restituer des titres équivalents) relève d’autres lois.
Article 55.Article 55.
Right of the secured creditor to use and inspect an encumbered asset, and to be reimbursed for expensesDroit du créancier garanti d’utiliser et d’inspecter un bien grevé, et de se faire rembourser les frais engagés
376.376.
Article 55 is based on recommendation 113 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VI, paras. 50-65) and sets out a rule, which the parties may vary  or derogate from by agreement (see para. 368 above).L’article 55 se fonde sur la recommandation 113 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VI, par. 50 à 65) et énonce une règle à laquelle les parties peuvent déroger ou qu’elles peuvent modifier par convention (voir par. 368 ci-dessus).
Under paragraph 1 (a), a  secured creditor in possession of an encumbered asset has the right to be reimbursed for reasonable expenses incurred to preserve it in accordance with article 53.Le paragraphe 1 a) dispose qu’un créancier garanti en possession d’un bien grevé est en droit de se faire rembourser les frais raisonnables engagés pour conserver ce bien conformément à l’article 53.
Under paragraph 1 (b), a secured creditor in possession of an encumbered  asset may make reasonable use of it and apply any revenues generated from the  use to the payment of the obligation secured by the asset.Le paragraphe 1 b) dispose qu’un créancier garanti en possession d’un bien grevé est en droit d’en faire un usage raisonnable et d’affecter les revenus qu’il génère au paiement de l’obligation garantie.
377.377.
It should be noted that article 55 is consistent with laws relating to securities  that permit a secured creditor to use securities in its possession if the security  agreement so provides.Il convient de noter que l’article 55 est compatible avec les lois relatives aux titres qui autorisent un créancier garanti à utiliser les titres en sa possession si la convention constitutive de sûreté en dispose ainsi.
378.378.
Finally, under paragraph 2, where an encumbered asset is in the possession  of the grantor, the secured creditor has the right to inspect the asset.Enfin, le paragraphe 2 dispose que, lorsque le constituant est en possession d’un bien grevé, le créancier garanti a le droit d’inspecter ce bien.
As this article  is subject to the general standard of commercial reasonableness and good faith set  out in article 4, the right to inspect may only be exercised at reasonable times and  in a commercially reasonable manner. hTe application of this standard depends  upon the circumstances.Comme cet article est soumis aux règles générales énoncées à l’article 4 en matière de conduite commercialement raisonnable et de bonne foi, le droit d’inspection ne peut être exercé qu’à des moments raisonnables et d’une manière commercialement raisonnable. L’application de cette règle dépendra des circonstances.
For example, in extreme cases, such as where the secured  creditor has reason to believe that the physical condition of the collateral is in  jeopardy or has been, or is about to be, removed from the State of its location, the  secured creditor may be justifed in demanding an immediate inspection.Par exemple, dans des cas extrêmes, comme lorsque le créancier garanti a des raisons de penser que le bien grevé est physiquement menacé ou a été (ou est sur le point d’être) sorti de l’État dans lequel il est situé, il peut être fondé à exiger une inspection immédiate.
Article 56.Article 56.
Right of the grantor to obtain informationDroit du constituant d’obtenir des informations
379.379.
Article 56 is intended to provide the grantor with the right to obtain information from a secured creditor as to the amount of the secured obligation or as  to the assets encumbered at a certain point of time. hTis information may be necessary where the grantor is interested in obtaining credit against the security of assets  that are already encumbered and the potential third-party creditor requests that  information. hTe parties may vary or derogate from the rule set out in article 56  (see para. 368 above).L’article 56 vise à conférer au constituant le droit d’obtenir des informations auprès d’un créancier garanti en ce qui concerne le montant de l’obligation garantie ou les biens grevés à un moment donné. Ces informations peuvent être nécessaires lorsque le constituant cherche à obtenir un crédit en donnant en garantie des biens qui sont déjà grevés et que le créancier tiers potentiel exige ces informations. Les parties peuvent déroger à la règle énoncée à l’article 56 ou la modifier par convention (voir par. 368 ci-dessus).
380.380.
Under paragraph 1, the secured creditor is obliged to provide this information within a short time period specifed by the enacting State (e.g. 7 to 14 days)  atfer receipt of the grantor’s request. hTis obligation does not apply to an outright  transfer of receivables by agreement, because in the case of an outright transfer  there is no secured obligation.Selon le paragraphe 1, le créancier garanti est tenu de fournir les informations en question dans un bref délai précisé par l’État adoptant (par exemple 7 à 14 jours) après réception de la demande du constituant. Cette obligation ne s’applique toutefois pas à un transfert pur et simple de créance par convention, car il n’existe pas d’obligation garantie dans ce cas.
381.381.
Under paragraph 2, the grantor is entitled to one response free of charge  during a short period of time specifed by the enacting State (e.g. one year).Selon le paragraphe 2, le constituant est fondé à obtenir gratuitement une réponse à une demande au cours d’une période précisée par l’État adoptant (par exemple un an).
Under  paragraph 3, the secured creditor is entitled to require payment of a nominal fee  for any additional response. hTe grantor should exercise this right and the secured  creditor should perform this obligation in good faith and in a commercially reasonable manner (e.g. the grantor should avoid repeated and unnecessary requests, and  the secured creditor should provide the information in a way that can be readily  understood).Selon le paragraphe 3, le créancier garanti peut exiger le paiement d’un montant minime pour toute réponse supplémentaire. Le constituant devrait exercer ce droit et le créancier garanti s’acquitter de cette obligation de bonne foi et de manière commercialement raisonnable (par exemple, le constituant devrait éviter les demandes répétées et inutiles, et le créancier garanti devrait présenter les informations d’une manière aisément compréhensible).
Other matters, such as the legal consequences of the secured creditor’s failure to comply with a request for information or to give accurate informa tion are letf to other law (in the same way as breach of any of other obligations in  this chapter is letf to other law). hTe enacting State may wish to consider the  question whether third-party creditors (e.g. judgment creditors) should also be  given this right to information.D’autres questions, notamment à propos des conséquences juridiques du défaut, de la part du créancier garanti, de donner suite à une demande d’information ou de fournir des informations précises, sont laissées à d’autres lois (de la même manière que la question du manquement aux autres obligations visées dans le présent chapitre est elle aussi laissée à d’autres lois). L’État adoptant voudra peut-être déterminer si ce droit à l’information devrait être étendu aux créanciers tiers (par exemple les créanciers judiciaires). B. Règles relatives à des biens particuliers
Article 57.Article 57.
Representations of the grantor of a security right in a receivableGaranties dues par le constituant de la sûreté réelle mobilière grevant une créance
382.382.
Article 57 is based on recommendation 114 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VI, para. 73), which in turn is based on article 12 of the Assignment Convention.L’article 57 se fonde sur la recommandation 114 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VI, par. 73), qui se fonde elle-même sur l’article 12 de la Convention sur la cession.
It provides that, unless otherwise agreed (see para. 368 above),  when a grantor grants a security right in a receivable, the grantor is deemed to  make various representations to the secured creditor at the time the security agreement is concluded.Il dispose que, sauf convention contraire (voir par. 368 ci-dessus), lorsqu’un constituant accorde une sûreté sur une créance, il est réputé donner au créancier garanti diverses garanties lors de la conclusion de la convention constitutive de sûreté.
In particular, under paragraph 1, the grantor represents that it  has not previously created a security right in the receivable in favour of another  secured creditor, and that the debtor of the receivable will not have any defences  or rights of set-off with respect to the receivable (i.e. that the grantor will fully  perform the contract giving rise to the receivable and any other contract it has  entered into with the debtor of the receivable).Selon le paragraphe 1, le constituant garantit notamment qu’il n’a pas déjà constitué une sûreté réelle mobilière sur la créance en faveur d’un autre créancier garanti et que le débiteur de la créance ne pourra invoquer aucune exception ni aucun droit à compensation (c’est-à-dire que le constituant exécutera pleinement le contrat donnant naissance à la créance et tout autre contrat conclu avec le débiteur de la créance).
383.383.
Paragraph 2 relfects the generally accepted principle that, unless otherwise  agreed (see para. 368 above), the grantor does not guarantee the solvency of the  debtor of the receivable.Le paragraphe 2 reflète le principe généralement admis selon lequel, sauf convention contraire (voir par. 368 ci-dessus), le constituant ne garantit pas la solvabilité du débiteur de la créance.
As a result, the risk of debtor default is on the secured  creditor, a fact that the secured creditor will take into account in determining  whether to extend credit and on what conditions.Par conséquent, le risque de défaillance du débiteur pèse sur le créancier garanti, élément dont ce dernier tiendra compte pour déterminer si et à quelles conditions il accordera un crédit.
However, the parties to fnancing  transactions may agree on a different risk allocation.Cependant, les parties à une opération de financement peuvent convenir d’une répartition différente des risques.
Such an agreement may refer  to the solvency of the debtor of the receivable at the time when the security agreement is entered or at the time when the receivable will become payable.Une telle convention peut faire référence à la solvabilité du débiteur de la créance au moment de la conclusion de la convention constitutive de sûreté ou bien lorsque la créance deviendra exigible.
384. hTe representation that the grantor has the right to create a security right  was not carried over from recommendation 114 of the Secured Transactions Guide  into article 57, to avoid giving the impression that it applies only to security rights  in receivables.384. La garantie, par le constituant, qu’il a le droit de créer une sûreté n’a pas été reprise de la recommandation 114 du Guide sur les opérations garanties pour être intégrée dans l’article 57, afin de ne pas donner l’impression qu’elle s’applique uniquement aux sûretés grevant des créances.
As a result, the matter is letf to general law.Aussi le soin de régler cette question est-il laissé au droit commun.
It should be noted,  however, that even where an anti-assignment clause is included in the contract  giving rise to the receivable or other agreement between a grantor and the debtor  of the receivable, the grantor still has rights in the receivable or the power to  encumber it, and thus may create an effective security right in the receivable (see  arts. 6, para. 1, and art. 13, para. 1, and paras. 83 and 109 above).On notera toutefois que même si une disposition en matière d’incessibilité est incluse dans le contrat donnant naissance à la créance ou dans une autre convention entre le débiteur de la créance et le constituant, ce dernier conservera des droits sur la créance ou le pouvoir de la grever, et il pourra donc la grever d’une sûreté opposable (voir art. 6-1 et 13-1, et par. 83 et 109 ci-dessus).
Article 58.Article 58.
Right of the grantor or the secured creditor to notify the debtor of the receivableDroit du constituant ou du créancier garanti de notifier le débiteur de la créance
385.385.
Article 58 is based on recommendation 115 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VI, paras. 74 and 75), which in turn is based on article 13 of the  Assignment Convention.L’article 58 se fonde sur la recommandation 115 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VI, par. 74 et 75), qui se fonde elle-même sur l’article 13 de la Convention sur la cession.
It sets out a rule, which the parties may vary or derogate from by agreement (see para. 368 above).Il énonce une règle à laquelle les parties peuvent déroger ou qu’elles peuvent modifier par convention (voir par. 368 ci-dessus).
Paragraph 1 provides that, when a security right has been created in a receivable, either the grantor or the secured creditor  has the right to notify the debtor of the receivable of the existence of the security  right and send a payment instruction;Le paragraphe 1 dispose que, lorsqu’une sûreté a été constituée sur une créance, le constituant ou le créancier garanti est en droit de notifier au débiteur de la créance l’existence de la sûreté et d’envoyer des instructions de paiement ;
however, once notifcation of the security  right has been received by the debtor of the receivable, only the secured creditor  may send a payment instruction.cependant, une fois que la notification de la sûreté a été reçue par le débiteur, seul le créancier garanti peut envoyer des instructions de paiement.
It should be noted that, under article 62, a notifcation or a payment instruction is effective only when received by the debtor of  the receivable.On notera que, selon l’article 62, une notification ou des instructions de paiement produisent effet uniquement lorsqu’elles sont reçues par le débiteur de la créance.
386.386.
While they may be included in the same document, a payment instruction  is conceptually distinct from a notifcation.Même si elles peuvent être contenues dans le même document, les instructions de paiement se distinguent sur le plan conceptuel de la notification.
A payment instruction normally advises  the debtor of the receivable how it is to make payment, and a notifcation typically  informs the debtor of the receivable that it owes its obligations to a different person.Les premières précisent normalement au débiteur de la créance la manière dont il devra procéder au paiement et la seconde l’informe du fait qu’il est redevable de ses obligations à une personne différente.
For example: (a) a notifcation may contain no payment instruction (e.g. because  the secured creditor may have obtained control of the grantor’s bank account to  which debtors of receivables have been instructed by the grantor to make their  payments);Ainsi : a) une notification peut ne pas contenir d’instructions de paiement (par exemple parce que le créancier garanti peut avoir obtenu le contrôle du compte bancaire du constituant en faveur duquel les débiteurs de créances ont reçu l’ordre d’effectuer leurs paiements) ;
(b) the parties may have agreed that only a payment instruction will  be given (e.g. because the transaction involved is a non-notifcation factoring or  undisclosed invoice discounting transaction);b) les parties peuvent être convenues de donner uniquement des instructions de paiement (par exemple si l’opération concernée est une opération d’affacturage sans notification ou d’escompte de factures non divulgué) ;
and (c) the secured creditor may  need to change its payment instructions and thus there may be more than one  payment instruction.et c) le créancier garanti peut devoir modifier ses instructions de paiement et il pourra donc y avoir plusieurs instructions de paiement.
387.387.
Paragraph 2 provides that a notifcation sent in breach of an agreement  between the grantor and the secured creditor is nevertheless effective for the purposes of article 63. hTis means that the debtor of the receivable that pays in accordance with that notifcation is discharged (see paras. 398-405 below).Le paragraphe 2 dispose qu’une notification envoyée en violation d’une convention liant le constituant et le créancier garanti produit néanmoins effet aux fins de l’article 63. En d’autres termes, le débiteur de la créance qui paie conformément à la notification sera libéré (voir par. 398 à 405 ci-après).
However,  article 58 does not affect any obligation or liability that the secured creditor may  have under other law for sending a notifcation to the debtor of the receivable in  breach of an agreement with the grantor.Toutefois, l’article 58 n’a pas d’incidence sur les obligations ou la responsabilité que le créancier garanti peut avoir conformément à une autre loi du fait d’avoir envoyé une notification au débiteur de la créance en violation d’une convention passée avec le constituant.
Article 59.Article 59.
Right of the secured creditor to payment of a receivableDroit du créancier garanti de recevoir paiement d’une créance
388.388.
Article 59 is based upon recommendation 116 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VI, paras. 76-80), which in turn is based on article 14 of the  Assignment Convention.L’article 59 se fonde sur la recommandation 116 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VI, par. 76 à 80), qui se fonde elle-même sur l’article 14 de la Convention sur la cession.
Changes made are intended to clarify the text, and not  to change its policy. Article 59, reiterates that a secured creditor with a security  right in a receivable has (as against the grantor) the right to receive the proceeds  of the encumbered receivable (see art. 10). hTe parties may vary or derogate from  the rule set out in article 59 (see para. 368 above).Les modifications apportées visent à clarifier le texte et non à en modifier le fond. L’article 59 rappelle que le créancier garanti détenant une sûreté sur une créance a le droit (à l’encontre du constituant) de recevoir le produit de la créance grevée (voir art. 10). Les parties peuvent s’écarter de la règle énoncée à l’article 59 ou y déroger (voir par. 368 ci-dessus).
389.389.
Paragraph 1 provides that, regardless of whether notifcation of the security  right has been sent to the debtor of the receivable, the secured creditor is entitled to: (a) retain the proceeds of any full or partial payment of the receivable made to  the secured creditor, as well as any tangible assets (such as inventory) returned to  the secured creditor in respect of the receivable;Le paragraphe 1 dispose qu’indépendamment de savoir si une notification de la sûreté a ou non été envoyée au débiteur de la créance, le créancier garanti est fondé à : a) conserver le produit de tout paiement total ou partiel au titre de la créance effectué en sa faveur ainsi que tout bien corporel (par exemple des stocks) qui lui a été restitué au titre de cette créance ;
(b) payment of the proceeds of  any full or partial payment of any receivable made to the grantor (as well as any  tangible assets returned to the grantor);b) se faire verser le produit de tout paiement total ou partiel au titre de la créance effectué en faveur du constituant (et à se faire remettre tout bien corporel restitué à ce dernier) ;
and (c) payment of the proceeds of any  full or partial payment of any receivable made to another person (as well as any  tangible assets returned to that person) if the right of the secured creditor has  priority over the right of that person.et c) se faire verser le produit de tout paiement total ou partiel au titre de la créance effectué en faveur de toute autre personne (et à se faire remettre tout bien corporel restitué à cette personne) si le créancier garanti a priorité sur cette autre personne.
390.390.
Paragraph 2 provides that, unless otherwise agreed (see para. 368 above),  the secured creditor has the right to collect the full amount of the encumbered  receivable, but has to account for and return to the grantor any surplus remaining  atfer payment of the secured obligation (art. 79, para. 2, contains a similar rule).Le paragraphe 2 prévoit que, sauf convention contraire (voir par. 368 ci-avant), le créancier garanti a le droit de récupérer le montant total de la créance grevée mais il doit rendre des comptes et restituer au constituant tout excédent restant après le remboursement de l’obligation garantie (l’article 79-2 contient une règle similaire).
It should be noted that there cannot be any surplus in the case of an outright  transfer of a receivable by agreement;Il convient de noter qu’il ne saurait y avoir d’excédent dans le cas du transfert pur et simple d’une créance par convention ;
the transferee may then retain the full amount  collected, as that will be the “value” of its right in the receivable.le bénéficiaire du transfert pourra alors conserver le montant total perçu, car il correspondra à la « valeur » de son droit sur la créance.
Article 60.Article 60.
Right of the secured creditor to preserve encumbered intellectual propertyDroit du créancier garanti d’assurer la conservation de la propriété intellectuelle grevée
391.391.
Article 60 is based on recommendation 246 of the Intellectual Property  Supplement (paras. 223-226).L’article 60 se fonde sur la recommandation 246 du Supplément relatif aux propriétés intellectuelles (par. 223 à 226).
It parallels the rule in article 53 (which is based on  rec. 111 of the Secured Transactions Guide and applies only to tangible assets).Il fait pendant à la règle contenue à l’article 53 (qui se fonde sur la recommandation 111 du Guide sur les opérations garanties et s’applique uniquement aux biens corporels).
Under article 60, if so agreed with the grantor, the secured creditor would be entitled to exercise rights that are normally rights of the intellectual property right  holder (e.g. to deal with authorities, renew registrations and pursue infringers, even  before default, provided that it is not prohibited by law relating to intellectual  property). hTis is important, as, if the grantor (the intellectual property right  holder) failed to exercise these rights in a timely fashion, the value of the encumbered intellectual property could diminish, and this could negatively affect the use  of intellectual property as security for credit.Conformément à l’article 60, s’il en a été ainsi convenu avec le constituant, le créancier garanti est fondé à exercer des droits qui sont normalement conférés aux titulaires de droits de propriété intellectuelle (par exemple les droits de traiter avec les autorités, de renouveler les inscriptions ou de poursuivre les auteurs d’atteintes, même avant défaillance, pour autant que cela ne soit pas contraire aux règles de droit ayant trait à la propriété intellectuelle). C’est important car, si le constituant (titulaire des droits de propriété intellectuelle) n’exerce pas ces droits en temps opportun, la valeur de la propriété intellectuelle grevée peut diminuer, conséquence qui risque de décourager l’utilisation de la propriété intellectuelle pour garantir un crédit.
Section II.Section II.
Rights and obligations of third-party obligorsDroits et obligations des tiers débiteurs
A. ReceivablesA. Créances
Article 61.Article 61.
Protection of the debtor of the receivableProtection du débiteur de la créance
392.392.
Article 61 is derived from recommendation 117 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, para. 12), which in turn is based on article 15 of the Assignment Convention.L’article 61 se fonde sur la recommandation 117 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 12), qui se fonde elle-même sur l’article 15 de la Convention sur la cession.
Paragraph 1 sets out the general principle that the creation of a security right in a receivable does not affect the rights or obligations of  the debtor of the receivable, unless the debtor of the receivable consents.Le paragraphe 1 énonce le principe général selon lequel la constitution d’une sûreté réelle mobilière sur une créance n’a pas d’incidence sur les droits et obligations du débiteur, à moins qu’il n’y consente.
So, for  example, without the consent of the debtor of the receivable, the creation of a  security right cannot change the payment terms of a contract giving rise to a receivable (e.g. the amount or the time of payment), alter the defences or rights of set-off  that the debtor of the receivable may raise under the contract giving rise to the  receivable or increase expenses in connection with payment of the receivable.Sans ce consentement, la constitution d’une sûreté ne saurait par exemple modifier les conditions de paiement énoncées dans le contrat donnant naissance à la créance (notamment le montant ou le moment du paiement), modifier les exceptions ou les droits à compensation que le débiteur de la créance peut invoquer au titre du contrat donnant naissance à la créance, ou augmenter les dépenses liées au paiement de la créance.
393.393.
Under paragraph 2, a payment instruction (whether given together with the  notifcation or subsequently) may change the person, address or account to which  the debtor of the receivable is required to make payment, as these changes do not  affect the rights or obligations of the debtor of the receivable.Conformément au paragraphe 2, les instructions de paiement (qu’elles soient données en même temps que la notification ou ultérieurement) peuvent modifier la personne, l’adresse ou le compte auxquels le débiteur de la créance doit effectuer le paiement, car ces changements n’ont pas d’incidence sur les droits ou obligations du débiteur de la créance.
However, a payment  instruction may not change: (a) the currency in which the receivable is to be paid,  as specifed in the contract giving rise to the receivable;Toutefois, elles ne sauraient modifier ni : a) la monnaie de paiement spécifiée dans le contrat donnant naissance à la créance ;
or (b) the State in which  the payment is to be made, as specifed in the contract giving rise to the receivable,  to a State other than that in which the debtor of the receivable is located. hTis is  because these changes would affect the debtor’s rights and obligations.ni b) l’État dans lequel le paiement doit être effectué, conformément au contrat donnant naissance à la créance, sauf à le remplacer par l’État dans lequel le débiteur est situé. En effet, de telles modifications auraient des incidences sur les droits et obligations du débiteur.
394.394.
It should be noted that, unlike the Assignment Convention that includes in  article 5, subparagraph (h), a rule of interpretation as to the location of a person  for the purposes of the Convention, the defnition of “location” in article 90 of the  Model Law applies only in the context of chapter VIII on conlfict of laws. hTus, for  example, the location of the debtor of the receivable referred to in article 61, paragraph 2 (b), should be understood in the light of other law of the enacting State.On notera que, contrairement à la Convention sur la cession qui contient, à l’article 5, alinéa h), une règle d’interprétation relative au lieu de situation d’une personne aux fins de ladite convention, la définition du terme « lieu de situation » fournie à l’article 90 de la Loi type s’applique uniquement dans le contexte du chapitre VIII relatif au conflit de lois. Ainsi, le lieu de situation du débiteur de la créance visé à l’article 61-2 b) devrait être interprété à la lumière d’une autre loi de l’État adoptant.
Article 62.Article 62.
Notiifcation of a security right in a receivableNotification d’une sûreté réelle mobilière grevant une créance
395.395.
Article 62 is based on recommendation 118 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, paras. 13-16), which in turn is based on article 16 of the  Assignment Convention.L’article 62 se fonde sur la recommandation 118 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 13 à 16), qui se fonde elle-même sur l’article 16 de la Convention sur la cession.
It describes the requirements both for an effective notifcation of a security right in a receivable and for a payment instruction (which is  conceptually distinct from a notifcation, see para. 386 above).Il décrit les conditions à remplir pour assurer l’efficacité tant de la notification d’une sûreté grevant une créance que d’instructions de paiement (distinctes sur le plan conceptuel de la notification, voir par. 386 ci-dessus).
396.396.
Under paragraph 1, a notifcation or a payment instruction is effective from  the time when it is received by the debtor of the receivable, if it reasonably identifes the receivable and the secured creditor, and is in a language reasonably expected  to inform the debtor of its contents.Le paragraphe 1 dispose qu’une notification ou des instructions de paiement produisent leurs effets à partir du moment où elles sont reçues par le débiteur de la créance, si elles identifient suffisamment la créance et le créancier garanti et sont formulées dans une langue dont il est raisonnable de penser qu’elle permet au débiteur d’en comprendre le contenu.
On this latter point, paragraph 2 makes it clear  that the language of the contract giving rise to the receivable is always suifcient.Sur ce dernier point, le paragraphe 2 précise que la langue du contrat donnant naissance à la créance suffit dans tous les cas.
Under paragraph 3, a notifcation (which may include a payment instruction or  not) may relate not only to receivables in existence at the time the notifcation is  given, but also may relate to receivables arising thereatfer.Le paragraphe 3 dispose qu’une notification (qui peut, ou non, comprendre des instructions de paiement) peut porter non seulement sur des créances qui existent au moment de la notification, mais également sur des créances nées ultérieurement.
397.397.
Paragraph 4 addresses a scenario where a receivable is the subject of multiple  successive security rights (under art. 2, subpara. (kk), the term “security right”  includes outright transfers of receivables). hTe following example illustrates the  operation of paragraph 4.Le paragraphe 4 traite du cas où une créance fait l’objet de plusieurs sûretés réelles mobilières successives (conformément à l’article 2, al. ii), le terme « sûreté réelle mobilière » englobe les transferts purs et simples de créances).
A, to whom a receivable is owed, makes an outright  transfer of the receivable to B.Bthen makes an outright transfer of the receivable  to C.Cthen makes an outright transfer of the receivable to D. Notifcation to the  debtor of the receivable relating to the outright transfer toDwill also constitute  notifcation of the prior outright transfers toBand C. hTe same result would arise  if A created a security right in the receivable in favour of B,Bthen created a security  right in the receivable in favour of C, andCthereatfer created a security right in  the receivable in favour of D. Notifcation to the debtor of the receivable relating  to the security right created byCin favour ofDconstitutes notifcation of the  security rights created by A and B.L’exemple suivant illustre le fonctionnement du paragraphe 4 : A, à qui une créance est due, en effectue le transfert pur et simple en faveur de B. B transfère à son tour la créance à C puis C en fait de même en faveur de D. La notification au débiteur de la créance liée au transfert pur et simple à D vaut également notification des cessions antérieures à B et à C. On obtiendrait le même résultat si A créait une sûreté grevant la créance en faveur de B, que B en faisait de même en faveur de C, qui à son tour en faisait de même en faveur de D. La notification au débiteur de la créance liée à la sûreté créée par C en faveur de D vaut notification des sûretés créées par A et B.
Article 63.Article 63.
Discharge of the debtor of the receivable by paymentPaiement libératoire du débiteur de la créance
398.398.
Article 63 is based on recommendation 119 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, paras. 17-20), which in turn is based on article 17 of the  Assignment Convention.L’article 63 se fonde sur la recommandation 119 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 17 à 20), qui se fonde elle-même sur l’article 17 de la Convention sur la cession.
It sets out the rules dealing with the discharge of the  debtor of the receivable by payment.Il énonce les règles qui ont trait au paiement libératoire du débiteur de la créance.
It should be noted that the debtor of the  receivable is discharged by payment in accordance with this article, even if payment  is not made to the secured creditor that has priority.On notera que le débiteur de la créance est libéré par le paiement, conformément au présent article, même si ce paiement n’est pas effectué en faveur du créancier garanti prioritaire.
It should also be noted that  this article and all articles of the Model Law with the exception of articles 72-82  apply also to outright transfers of receivables by agreement (see art. 1, para. 2).On notera également que le présent article, de même que tous les articles de la Loi type à l’exception des articles 72 à 82, s’applique également aux transferts purs et simples de créances par convention (voir art. 1-2).
399.399.
Paragraph 1 embodies the basic principle that, until the debtor of the receivable receives notifcation of a security right in the receivable, it may be discharged  by payment in accordance with the contract giving rise to the receivable.Le paragraphe 1 énonce le principe de base selon lequel, tant qu’il n’a pas reçu notification d’une sûreté qui grève la créance, le débiteur de cette créance peut effectuer un paiement libératoire conformément au contrat donnant naissance à la créance.
For example, where the contract is a sales contract, this means payment to the seller.Par exemple, dans le cas d’un contrat de vente, cela signifiera un paiement au vendeur.
However, under paragraph 2, once the debtor receives notifcation of a security right,  it can only be discharged by paying either the secured creditor or another party,  as instructed by the secured creditor in the notifcation or as subsequently  instructed by the secured creditor in a written payment instruction received by the  debtor.Le paragraphe 2, cependant, dispose qu’une fois qu’il a reçu notification de la sûreté, le débiteur ne peut effectuer un paiement libératoire qu’au créancier garanti ou à une autre partie, selon les instructions qui lui sont données par le créancier garanti dans la notification ou qui lui sont communiquées ultérieurement dans des instructions de paiement écrites.
However, the rule in paragraph 2 is subject to a number of qualifcations  that are set out in paragraphs 3-8.La règle contenue au paragraphe 2 est toutefois soumise à un certain nombre de réserves énoncées aux paragraphes 3 à 8.
400.400.
First, under paragraph 3, if the debtor of the receivable receives more than  one payment instruction relating to a single security right (and, therefore, from the  same secured creditor) in the same receivable created by the same grantor, it is  discharged by paying in accordance with the last payment instruction received from the secured creditor before payment, as the last payment instruction will be the  most recent (a payment instruction is conceptually distinct from notifcation;Premièrement, le paragraphe 3 dispose que s’il reçoit plusieurs instructions de paiement relatives à une seule sûreté (et provenant du même créancier garanti) grevant la même créance constituée par le même constituant, le débiteur de la créance peut effectuer un paiement libératoire conformément aux dernières instructions reçues du créancier garanti avant le paiement, car celles-ci seront les plus récentes (les instructions de paiement se distinguent sur le plan conceptuel de la notification ;
see  para. 386 above).voir par. 386 ci-dessus).
401.401.
Second, under paragraph 4, if the debtor of the receivable receives notifcation of more than one security right in the same receivable created by the same  grantor, it is discharged by paying in accordance with the frst notifcation received.Deuxièmement, le paragraphe 4 dispose que s’il reçoit notification de plusieurs sûretés grevant la même créance créées par le même constituant, le débiteur de la créance peut effectuer un paiement libératoire conformément à la première notification reçue.
In this way, the debtor of the receivable, having received one notifcation of a  security right, need not inquire whether the grantor retained any right to create a  second security right and, if so, which notifcation should be complied with. hTis  rule also relfects the fact that it is likely that the security right covered by the frst  notifcation will have priority over the subsequent security right under the Model  Law’s priority rules.Ainsi, ayant reçu une notification, il n’aura pas besoin de se renseigner pour savoir si le constituant a conservé le droit de constituer une seconde sûreté et, le cas échéant, quelle notification devra être prise en compte. Cette règle traduit aussi le fait que la sûreté visée par la première notification aura vraisemblablement priorité sur la sûreté ultérieure, en vertu des règles de priorité de la Loi type.
As already noted (see para. 381 above), the debtor of the  receivable is discharged even if the frst notifcation does not relate to the security  right with priority, since the debtor cannot be required to determine which security  right has priority.Comme noté plus haut (voir par. 381 ci-dessus), le débiteur de la créance est libéré même si la première notification ne porte pas sur la sûreté prioritaire, car il ne saurait être tenu d’établir quelle sûreté est prioritaire.
In such a case, the secured creditor with a security right that has  priority will have to claim the proceeds of payment from the creditor to whom the  debtor made the payment.Dans un tel cas, le créancier garanti titulaire d’une sûreté prioritaire devra réclamer le produit du paiement au créancier qui a reçu le paiement du débiteur.
402. hTird, under paragraph 5, if the debtor of the receivable receives notifcation  of one or more subsequent security rights in the same receivable, it is discharged  by paying in accordance with the notifcation of the last of such subsequent security  rights (under art. 2, subpara. (kk), the term “security right” includes outright transfers of receivables). hTe following example illustrates the operation of paragraph 5. A, to whom a receivable is owed, makes an outright transfer of the receivable to  B.Bmakes an outright transfer of the receivable to C. If the debtor of the receiv able receives a notifcation from each ofBand C, it will be discharged by paying  C. hTe reason is that the last transferee in such a series of successive outright  transfers is most likely to be the person entitled to payment.402. Troisièmement, le paragraphe 5 dispose que s’il reçoit notification d’une ou de plusieurs sûretés ultérieures grevant la même créance, le débiteur de la créance peut effectuer un paiement libératoire conformément à la notification de la dernière de ces sûretés (conformément à l’article 2, al. ii), le terme « sûreté réelle mobilière » englobe les transferts purs et simples de créances). L’exemple suivant illustre le fonctionnement du paragraphe 5 : A, à qui une créance est due, en effectue le transfert pur et simple en faveur de B. B transfère à son tour la créance à C. Si le débiteur de la créance reçoit une notification de B et une autre de C, il sera libéré en effectuant un paiement en faveur de C. En effet, il est très probable que le dernier bénéficiaire d’un transfert dans le cadre d’une telle série de cessions successives soit la personne fondée à recevoir le paiement.
One side effect of  this rule, along with the rule in paragraph 4, is that the debtor of the receivable  needs to be able to distinguish between multiple notifcations relating to security  rights granted by the same grantor (in which case the debtor of the receivable must  pay in accordance with the frst notifcation) and notifcations of multiple subsequent security rights (in which case the debtor of the receivable must pay in accordance with the last notifcation).Un effet secondaire de cette règle, de même que de la règle contenue au paragraphe 4, est que le débiteur de la créance devra savoir faire la distinction entre plusieurs notifications liées à des sûretés octroyées par le même constituant (auquel cas il devra effectuer le paiement conformément à la première notification) et des notifications liées à plusieurs sûretés ultérieures (auquel cas il devra effectuer le paiement conformément à la dernière notification).
Paragraphs 8 and 9 provide ways for the debtor of  the receivable to ensure that it will not make payment to the wrong person (see  paras. 397 and 398 above).Les paragraphes 8 et 9 énoncent des moyens permettant au débiteur de la créance de s’assurer qu’il ne règle pas la mauvaise personne (voir par. 397 et 398 ci-dessus).
403.403.
Fourth, under paragraph 6, where the debtor of the receivable receives notifcation of a security right in a part of, or an undivided interest in, one or more  receivables, the debtor has a choice.Quatrièmement, le paragraphe 6 dispose que s’il reçoit notification d’une sûreté grevant une fraction d’une ou de plusieurs créances ou un droit indivis sur celles-ci, le débiteur de la créance a le choix.
It is discharged by paying either in accordance  with the notifcation or in accordance with paragraph 1 as if the debtor had not  received the notifcation.Il peut effectuer un paiement libératoire conformément à la notification, ou conformément au paragraphe 1, comme s’il n’avait pas reçu de notification.
However, if the debtor chooses the frst of these alternatives, under paragraph 7, it is discharged only to the extent of the part or  undivided interest paid.Le paragraphe 7 dispose cependant que s’il choisit la première de ces solutions, le paiement n’est libératoire qu’à concurrence de la fraction ou du droit indivis payé.
404.404.
Finally, under paragraph 8, if the debtor of the receivable receives notifcation from a person claiming to have a security right in the receivable and wants to  make sure that that person is a secured creditor to whom payment will discharge  the debtor of the receivable, the debtor of the receivable may request that person  to provide, within a reasonable time, adequate proof of the creation of the security  right.Enfin, le paragraphe 8 dispose que s’il reçoit notification d’une personne qui prétend avoir une sûreté sur la créance et qu’il veut s’assurer que cette personne est bien un créancier garanti auquel il peut effectuer un paiement libératoire, le débiteur de la créance est fondé à demander à cette personne de prouver, de manière appropriée et dans un délai raisonnable, la constitution de la sûreté réelle mobilière.
If the asserted security right was created by an initial or subsequent secured  creditor, the adequate proof must include proof of the initial and subsequent security rights.Si la sûreté invoquée a été constituée par le créancier garanti initial ou un créancier garanti ultérieur, la preuve adéquate doit inclure une preuve de la sûreté initiale et de toute sûreté ultérieure.
If the person claiming to have a security right fails to provide the  required proof, the debtor may pay as if it had not received the notifcation sent  by that person.Si la personne qui prétend avoir une sûreté ne fournit pas la preuve requise, le débiteur peut effectuer un paiement libératoire comme s’il n’avait pas reçu la notification envoyée par cette personne.
For this purpose, under paragraph 9, adequate proof includes any  writing from the grantor that indicates that a security right has been created (e.g.  a security agreement).À cet effet, le paragraphe 9 prévoit qu’une preuve appropriée comprend tout écrit émanant du constituant qui indique qu’une sûreté a été constituée (par exemple une convention constitutive de sûreté).
405.405.
Paragraph 10 is intended to preserve any other ground for discharge based  on payment to the person entitled to payment, as well as payment to a competent  judicial or other authority, or to a public fund, under other law.Le paragraphe 10 a pour objet de préserver tout autre motif conférant valeur libératoire au paiement effectué à la personne fondée à le recevoir, ainsi qu’au paiement effectué à une autorité judiciaire ou autre autorité compétente, ou à un organisme public de consignation, en vertu d’une autre loi.
For example, under  paragraph 10, the debtor of the receivable is discharged if it pays the right person  pursuant to a notifcation conforming with the requirements of the other applicable  law but not with the requirements of articles 2 (y), 62 and 63, paragraphs 1-9.Ainsi, selon le paragraphe 10, le débiteur de la créance est libéré s’il effectue un paiement à la personne fondée à le recevoir selon une notification conforme aux exigences d’une autre loi applicable, mais pas à celles de l’article 2, alinéa z), de l’article 62 et des paragraphes 1 à 9 de l’article 63.
Similarly, the debtor of the receivable is discharged by making payment to a competent judicial or other authority, or to a public fund if so provided by the applicable law (e.g. where the debtor of the receivable receives notifcations by different  secured creditors and is not certain whom to pay in order to be discharged).De même, le débiteur de la créance est libéré s’il effectue un paiement à une autorité judiciaire ou autre autorité compétente, ou à un organisme public de consignation, si la loi applicable en dispose ainsi (par exemple lorsqu’il reçoit des notifications de différents créanciers garantis et ne sait pas auquel il doit effectuer le paiement pour être libéré).
Article 64.Article 64.
Defences and rights of set-off of the debtor of the receivableExceptions et droits à compensation du débiteur de la créance
406.406.
Article 64 is based on recommendation 120 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, para. 21), which in turn is based on article 18 of the Assignment Convention.L’article 64 se fonde sur la recommandation 120 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 21), qui se fonde elle-même sur l’article 18 de la Convention sur la cession.
Paragraph 1 (a) preserves, for the beneft of the debtor of the  receivable, all defences and rights of set-off arising from the contract giving rise to  the receivable, including any other contract that was part of the same transaction,  as if the security right had never been created and the claim were made by the  grantor.Le paragraphe 1 a) préserve, au profit du débiteur de la créance, toutes les exceptions et tous les droits à compensation qui découlent du contrat donnant naissance à la créance, y compris tout autre contrat faisant partie de la même opération, comme si la sûreté n’avait jamais été constituée et que la demande était formée par le constituant.
Paragraph 1 (b) ensures that the debtor of the receivable can assert against  the secured creditor any other right of set-off that was available to the debtor at  the time it received notifcation of the security right. hTis means, however, that the  debtor may not assert a right of set-off other than that set out in paragraph 1 (a)  that arises subsequent to such notifcation.Le paragraphe 1 b) prévoit que le débiteur pourra opposer au créancier garanti tout autre droit à compensation qu’il était fondé à invoquer au moment où il a reçu notification de la sûreté. Cela signifie, cependant, que le débiteur ne saurait faire valoir un droit à compensation autre que celui visé au paragraphe 1 a) qui serait né après cette notification.
Under article 65, however, the debtor  may agree not to raise the above-mentioned defences and rights of set-off against  the secured creditor.Conformément à l’article 65, toutefois, le débiteur peut s’engager à ne pas opposer au créancier garanti les exceptions et droits à compensation mentionnés ci-avant.
407.407.
Consistent with article 13, paragraph 2 of article 64 provides that paragraph 1 does not give the debtor of the receivable the right to raise against the  secured creditor, as a defence or right of set-off, the breach of an agreement by the  grantor that limits the grantor’s right to create a security right in the receivable.Conformément à l’article 13, l’article 64-2 dispose que le paragraphe 1 ne donne pas au débiteur de la créance le droit d’invoquer contre le créancier garanti, à titre d’exception ou de droit à compensation, la violation d’une convention par le constituant qui limite le droit de ce dernier de constituer une sûreté sur la créance.
Otherwise, the validation of a security right created notwithstanding such an agreement, as provided in article 13, would be meaningless.Autrement, la validation d’une sûreté créée nonobstant une telle convention, comme prévu à l’article 13, serait vide de sens.
Article 65.Article 65.
Agreement not to raise defences or rights of set-offEngagement de ne pas opposer d’exceptions ou de droits à compensation
408.408.
Article 65 is based on recommendation 121 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, para. 22), which in turn is based on article 19 of the Assignment Convention.L’article 65 se fonde sur la recommandation 121 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 22), qui se fonde elle-même sur l’article 19 de la Convention sur la cession.
Paragraph 1 provides that the debtor of the receivable may agree,  in a signed written agreement with the grantor, not to raise against the secured  creditor the defences and rights of set-off that it could otherwise raise against that  secured creditor under article 64. hTe secured creditor is entitled to invoke the  beneft of such an agreement even though it is not a party to it.Le paragraphe 1 dispose que le débiteur de la créance peut convenir avec le constituant, par un écrit signé, de ne pas opposer au créancier garanti les exceptions et droits à compensation qu’il pourrait autrement invoquer à son encontre en vertu de l’article 64. Le créancier garanti est en droit d’invoquer une telle convention, même s’il n’y est pas partie.
409.409.
Under paragraph 2, any modifcation to such an agreement must also be in  a written agreement between the grantor and the debtor of the receivable that is  signed by the debtor of the receivable. hTe modifcation is effective as against the  secured creditor only if the secured creditor consents or, in the case of a receivable  that has not been earned yet by performance, a reasonable secured creditor would  consent (see art. 66, para. 2, and para. 395 above).Le paragraphe 2 dispose qu’une telle convention ne peut être modifiée que par un accord écrit entre le constituant et le débiteur de la créance, accord signé par ce dernier. La modification produit des effets à l’égard du créancier garanti uniquement si celui-ci y consent ou, s’agissant d’une créance non encore acquise du fait de l’exécution, dans la mesure où tout créancier garanti raisonnable y consentirait (voir art. 66-2, et par. 395 ci-dessus).
410.410.
To avoid abuses, paragraph 3 provides that the debtor may not waive  defences based on fraud committed by the secured creditor or on the debtor’s  incapacity.Pour éviter les abus, le paragraphe 3 dispose que le débiteur ne peut renoncer à invoquer les exceptions découlant de manœuvres frauduleuses de la part du créancier garanti ou fondées sur sa propre incapacité.
Paragraph 3, however, does not prevent the debtor of the receivable  (e.g. the buyer in a sales agreement) from waiving defences relating to fraud committed by the grantor (e.g. the seller).Il n’empêche cependant pas le débiteur de la créance (par exemple l’acheteur dans un contrat de vente) de renoncer à invoquer des exceptions découlant de manœuvres frauduleuses de la part du constituant (par exemple le vendeur).
A waiver of such defences by the debtor of  the receivable reduces the need for the secured creditor to conduct an investigation  in this regard.Le fait que le débiteur de la créance renonce à invoquer de telles exceptions réduit le besoin, pour le créancier garanti, d’enquêter à ce sujet.
Article 66.Article 66.
Modiifcation of the contract giving rise to a receivableModification du contrat donnant naissance à la créance
411.411.
Article 66 is based on recommendation 122 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, paras. 23 and 24), which in turn is based on article 20 of  the Assignment Convention.L’article 66 se fonde sur la recommandation 122 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 23 et 24), qui se fonde elle-même sur l’article 20 de la Convention sur la cession.
It addresses the impact of an agreement between the  grantor of a security right in a receivable and the debtor of the receivable that  modifes the terms of the receivable. hTe result depends on when the agreement Chapter VI.Il traite de l’effet d’une convention conclue entre le constituant d’une sûreté sur une créance et le débiteur de cette créance qui modifie les termes de la créance.
Rights and obligations of the parties and third-party obligors 125is made.Le résultat dépend du moment où la convention est conclue.
Under paragraph 1, if the agreement is concluded before the debtor  receives notifcation of a security right in the receivable, it is effective against the  secured creditor, but the secured creditor also enjoys any benefts derived from the  agreement.Le paragraphe 1 dispose que si elle est conclue avant que le débiteur ne soit notifié de l’existence d’une sûreté sur la créance, la convention produit effet à l’égard du créancier garanti, mais ce dernier bénéficie également de tous les éventuels avantages découlant de la convention.
412.412.
Under paragraph 2, even if the agreement is concluded atfer notifcation, it  is also effective, even if it affects the secured creditor’s rights provided that: (a) the  secured creditor consents to it;Le paragraphe 2 dispose que même si la convention est conclue après la notification, elle produit également effet, même si elle a des incidences sur les droits du créancier garanti, à condition : a) que ce dernier y consente ;
or (b) the receivable has not been fully earned by  performance and either the modifcation was provided for in the contract giving  rise to the receivable or a reasonable secured creditor would consent to the modifcation.ou b) que la créance ne soit pas acquise en totalité du fait de l’exécution et que, soit la modification ait été prévue dans le contrat lui donnant naissance, soit elle soit telle que tout créancier garanti raisonnable y consentirait.
If none of these conditions is met, an agreement concluded atfer notifcation of the security right is not effective against the secured creditor.Si aucune de ces conditions n’est remplie, la convention conclue après notification de la sûreté est sans effet à l’égard du créancier garanti.
Paragraph 3  provides that paragraphs 1 and 2 do not affect any right of the grantor or secured  creditor for breach of an agreement between them (such as an agreement that the  grantor would not agree to any modifcations of the terms of the receivable).Le paragraphe 3 dispose que les paragraphes 1 et 2 sont sans incidence sur tout droit du constituant ou du créancier garanti résultant de la violation d’une convention conclue entre eux (par exemple une convention prévoyant que le constituant s’opposerait à toute modification des termes de la créance).
Article 67.Article 67.
Recovery of paymentsRecouvrement de paiements
413.413.
Article 67 is based on recommendation 123 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, paras. 25 and 26), which in turn is based on article 21 of  the Assignment Convention.L’article 67 se fonde sur la recommandation 123 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 25 et 26), qui se fonde elle-même sur l’article 21 de la Convention sur la cession.
It addresses the situation in which the grantor of a  security right in a receivable (including the transferor in an outright transfer of the  receivable by agreement) fails to perform its obligations under the contract giving  rise to the receivable. hTe article insulates the secured creditor from liability in this  situation, by providing that the debtor of the receivable may not look to the secured  creditor for recovery of any amount that it has paid to either the grantor or the  secured creditor.Il traite du cas où le constituant d’une sûreté sur une créance (y compris l’auteur du transfert pur et simple d’une créance par convention) ne remplit pas les obligations qui lui incombent au titre du contrat donnant naissance à la créance. L’article protège le créancier garanti contre toute responsabilité dans cette situation, disposant que le débiteur de la créance ne peut s’adresser à lui pour recouvrer une somme qu’il a payée au constituant ou au créancier garanti.
As a result, the sole recourse of the debtor of the receivable in  such a situation is against the grantor and the debtor of the receivable bears the  risk of the grantor’s insolvency.En conséquence, dans une telle situation, le débiteur de la créance peut uniquement se retourner contre le constituant et il supporte le risque d’insolvabilité de ce dernier.
B. Negotiable instrumentsB. Instruments négociables
Article 68.Article 68.
Rights as against the obligor under a negotiable instrumentDroits à l’égard du débiteur au titre d’un instrument négociable
414.414.
Article 68 is based on recommendation 124 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, paras. 27-31).L’article 68 se fonde sur la recommandation 124 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 27 à 31).
It is intended to preserve the rights of parties  under the law of the enacting State relating to negotiable instruments (to be specifed by the enacting State in its enactment of this article).Il a pour objet de préserver les droits des parties dans le cadre de la législation de l’État adoptant relative aux instruments négociables (à préciser par l’État adoptant dans le texte incorporant le présent article).
For example, if the  enacting State’s law is substantively identical to the Bills and Notes Convention: (a) the maker of a note is obliged to pay the secured creditor with a security right in the note only if the secured creditor is a holder of the note;Par exemple, si la loi de l’État adoptant est identique, sur le fond, à la Convention sur les lettres de change et les billets à ordre : a) le souscripteur d’un billet est tenu de payer le créancier garanti qui détient une sûreté sur le billet uniquement si celui-ci est un porteur du billet ;
(b) the maker of a  note is obliged to pay the secured creditor only when payment becomes due under  the terms of the note;b) le souscripteur d’un billet est tenu de payer le créancier garanti uniquement lorsque le paiement devient exigible selon les termes du billet ;
(c) if the secured creditor is a “protected holder” of a note,  the defences that the maker of the note may raise against the secured creditor may  be signifcantly limited.c) si le créancier garanti est le « porteur protégé » d’un billet, les moyens de défense que le souscripteur peut lui opposer pourront être considérablement limités.
It should be noted that the reference in article 68  (as well as arts. 70 and 71) to other law relating to negotiable instruments to be  specifed by the enacting State will be the law of the enacting State only if that law  is the applicable law under the conlfict-of-laws rules of chapter VIII.Il convient de noter que la référence dans l’article 68 (ainsi que dans les articles 70 et 71) à une autre législation relative aux instruments négociables à préciser par l’État adoptant sera celle de l’État adoptant uniquement s’il s’agit de la législation applicable en vertu des règles de conflit de lois du chapitre VIII.
C. Rights to payment of funds credited to a bank accountC. Droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire
Article 69.Article 69.
Rights as against the deposit-taking institutionDroits opposables à l’établissement de dépôt
415.415.
Article 69 is based on recommendations 125 and 126 of the Secured Transactions Guide (see chap. VII, paras. 32-37).L’article 69 se fonde sur les recommandations 125 et 126 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 32 à 37).
It addresses the situation in which a  security right is created in a right to payment of funds credited to a bank account.Il traite du cas où une sûreté est constituée sur un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire.
416.416.
Paragraph 1 (a) provides that the rights and obligations of the deposit-taking  institution are unaffected by the security right, unless the institution consents. hTe  rationale for protecting deposit-taking institutions in this manner is that imposing  duties on such an institution or changing the rights and duties of the institution  without its consent may subject that institution to risks that it is not in a position  to manage appropriately unless it knows in advance what those risks might be, and  to the risk of having to violate obligations imposed by other law, such as sanctions  law (see Secured Transactions Guide, chap. VII, para. 33).Le paragraphe 1 a) dispose que la sûreté n’a pas d’incidence sur les droits et obligations de l’établissement de dépôt, à moins que celui-ci n’y consente. Cette protection accordée aux établissements de dépôt s’explique par le fait qu’en imposant des obligations à un tel établissement ou en modifiant ses droits et obligations sans son consentement, on peut l’exposer à des risques qu’il n’est pas en mesure de gérer correctement sauf s’il les connaît à l’avance, ainsi qu’au risque de ne pas pouvoir respecter certaines obligations qui lui sont imposées par un autre droit, notamment le droit des sanctions (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VII, par. 33).
417.417.
To safeguard the confdentiality of the relationship of a deposit-taking institution and its client that is imposed by regulatory or other law, paragraph 1 (b)  also provides that the deposit-taking institution has no obligation to respond to  requests from third parties for information (e.g. about the balance in the account,  whether a control agreement exists or whether the account holder retains the right  to dispose of funds credited to its bank account).Afin de préserver la confidentialité de la relation entre l’établissement de dépôt et son client, qui est imposée par certaines dispositions réglementaires ou d’autres lois, le paragraphe 1 b) dispose également que l’établissement de dépôt n’est nullement tenu de répondre aux demandes d’informations de tiers (par exemple, concernant le solde du compte ou le fait de savoir s’il existe un accord de contrôle ou si le titulaire conserve le droit de disposer des fonds crédités sur son compte).
418.418.
Paragraph 2 addresses situations in which the deposit-taking institution has  a security right in the right to payment of funds credited to a bank account maintained at that institution and also has a right of set-off against that right to payment  of funds. hTe paragraph provides that the deposit-taking institution’s right of set-off  is not limited by the security right. hTus, if, under applicable set-off law, the set-off  rights are broader than the rights of a secured creditor under the Model Law, the  deposit-taking institution may avail itself of those broader rights law (see Secured  Transactions, chap. VII, para. 34;Le paragraphe 2 traite du cas où l’établissement de dépôt détient une sûreté sur le droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire tenu par lui, et jouit également d’un droit à compensation sur ce droit au paiement de fonds. Il prévoit que ce droit à compensation n’est pas limité par la sûreté. Par conséquent, si, selon la loi applicable, les droits à compensation sont plus étendus que les droits d’un créancier garanti en vertu de la Loi type, l’établissement de dépôt pourra se prévaloir de ces droits plus étendus (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VII, par. 34 ;
for the rights of set-off of the debtor of the receiv able, see art. 64, para. 1, and para. 389 above).pour les droits à compensation du débiteur de la créance, voir art. 64-1, et par. 389 ci-dessus).
D. Negotiable documents and tangible assets covered by negotiable documentsD. Documents négociables et biens corporels représentés par des documents négociables
Article 70.Article 70.
Rights as against the issuer of a negotiable documentDroits à l’égard de l’émetteur d’un document négociable
419.419.
Article 70 is based on recommendation 130 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, paras. 43-45).L’article 70 se fonde sur la recommandation 130 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 43 à 45).
It provides that, when a secured creditor has  a security right in a negotiable document, the rights of the secured creditor as  against the issuer of the document or any person obliged on the document are  determined by the law relating to negotiable documents of the enacting State (to  be specifed by the enacting State in its enactment of this article).Il dispose que, lorsqu’un créancier garanti possède une sûreté sur un document négociable, ses droits à l’égard de l’émetteur du document ou de toute personne débitrice dans ce cadre sont déterminés par la législation de l’État adoptant applicable aux documents négociables (à préciser par l’État adoptant dans le texte incorporant le présent article).
E. Non-intermediated securitiesE. Titres non intermédiés
Article 71.Article 71.
Rights as against the issuer of a non-intermediated securityDroits à l’égard de l’émetteur d’un titre non intermédié
420.420.
As already mentioned, the Secured Transactions Guide does not address  security rights in any types of securities (see rec. 4 (c)). hTus, article 71 has no  antecedent in the Secured Transactions Guide.Comme cela a déjà été dit, le Guide sur les opérations garanties ne traite pas des sûretés mobilières sur tous les types de titres (voir recommandation 4 c)). L’article 71 n’a donc pas d’antécédent dans le Guide sur les opérations garanties.
In line with articles 68-70, it provides that the rights of a secured creditor holding a security right in  non-intermediated securities as against the issuer of the securities are determined  by other law of the enacting State (to be specifed by the enacting State in its  enactment of this article).Conformément aux articles 68 à 70, il dispose que les droits d’un créancier garanti qui détient une sûreté mobilière sur des titres non intermédiés à l’égard de l’émetteur de ces titres sont déterminés par une autre loi de l’État adoptant (à préciser par l’État adoptant dans le texte incorporant le présent article).
Chapter VII.Chapitre VII.
Enforcement of a security rightRéalisation d’une sûreté réelle mobilière A. Règles générales
Article 72.Article 72.
Post-default rightsDroits après défaillance
421.421.
Article 72 is based on recommendations 133, 139, 141, 143 and 144 of the  Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 10-12, 15-17, and 34 and 35).L’article 72 se fonde sur les recommandations 133, 139, 141, 143 et 144 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 10 à 12, 15 à 17, 34 et 35).
Paragraph 1 provides that, following the grantor’s default, the grantor and the  secured creditor may exercise any right they have under the provisions of chapter VII, other law or the security agreement, provided that, in the last two cases,  that right is not inconsistent with the provisions of the Model Law.Le paragraphe 1 dispose que, après la défaillance du constituant, celui-ci et le créancier garanti sont fondés à exercer tout droit qu’ils ont conformément aux dispositions du chapitre VII, d’une autre loi ou de la convention constitutive de sûreté, à condition, pour ce qui est des deux derniers cas, que ce droit ne soit pas incompatible avec les dispositions de la Loi type.
In denying  effect to any inconsistent terms of the security agreement, this proviso indirectly  operates to limit party autonomy in relation to enforcement (for an additional limit  to party autonomy, see para. 424 below).En contestant la validité de toute condition de la convention constitutive de sûreté qui serait incompatible, cette disposition permet indirectement de limiter l’autonomie des parties en ce qui concerne la réalisation (pour d’autres mesures permettant de limiter l’autonomie des parties, voir par. 424 ci-dessous).
422.422.
For the purposes of the Model Law, “default” is defned to mean the failure  of the debtor to pay or otherwise perform the obligation secured by the security  right and any other event agreed to by the parties in their security agreement as  constituting “default” (see art. 2, subpara. (j), and para. 44 above).Aux fins de la Loi type, la « défaillance » désigne le fait pour le débiteur de ne pas payer ou de ne pas s’acquitter d’une autre manière de l’obligation garantie par une sûreté mobilière et tout autre événement sur lequel les parties se sont mises d’accord dans leur convention constitutive de sûreté comme étant une « défaillance » (voir art. 2, al. u), et par. 50 ci-dessus).
It should be  noted that the only one of the secured creditor’s rights provided in this chapter  that may be exercised before default is the right to collect an encumbered receivable (see art. 82, para. 2, and 83).Il convient de noter que le seul droit du créancier garanti prévu dans le présent chapitre qui peut être exercé avant défaillance est le droit de recouvrer une créance grevée (voir art. 82-2 et 83). 423.
423. hTe Model Law adopts the policy that maximizing lfexibility in enforcement  is likely to increase the eifciency of the enforcement process (see Secured Transactions Guide, rec. 143 and chap. VIII, para. 34).La Loi type part du principe qu’en offrant le maximum de souplesse en matière de réalisation, il est possible d’accroître l’efficacité du processus (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 143 et chap. VIII, par. 34).
Accordingly, paragraph 2 indicates  that the exercise of one post-default right does not prevent the exercise of another  post-default right, except if the exercise of one right makes it impossible to exercise  of the other right.Par conséquent, le paragraphe 2 indique que l’exercice d’un des droits existant après défaillance n’empêche pas l’exercice d’un autre d’entre eux, sauf si l’exercice d’un droit rend impossible l’exercice d’un autre droit.
For example, a secured creditor that obtains possession of an  encumbered asset under article 77 with the initial intention of disposing of it under  article 78 may thereatfer propose to acquire it in satisfaction of the secured obligation under article 80.Par exemple, un créancier garanti qui obtient la possession d’un bien grevé conformément à l’article 77 dans l’intention initiale d’en disposer conformément à l’article 78 peut ensuite proposer de l’acquérir pour satisfaire l’obligation garantie comme prévu à l’article 80.
Indeed, the secured creditor cannot make that proposal if it  has already sold or agreed to sell the asset.Bien sûr, il ne peut pas faire une telle proposition s’il a déjà vendu le bien ou accepté de le vendre.
424.424.
Paragraph 3 provides that, before default, neither the grantor nor the debtor  (defned to include a secondary debtor such as a guarantor of the secured obligation;Le paragraphe 3 prévoit que, avant défaillance, ni le constituant ni le débiteur (terme dont la définition englobe un débiteur subsidiaire tel que le garant d’une obligation garantie ;
see art. 2, subpara. (h)) may waive unilaterally or vary by agreement its rights  under this chapter.voir art. 2, al. s)) ne peuvent renoncer unilatéralement aux droits que leur confèrent les dispositions du présent chapitre ou les modifier par convention.
In the absence of this provision, a secured creditor with superior  bargaining power could put pressure on them to waive or vary their rights before  default in return for concessions in the security agreement (see Secured Transactions Guide, chap. VIII, paras. 16 and 17).En l’absence d’une telle disposition, un créancier garanti avec un pouvoir de négociation supérieur pourrait faire pression sur eux pour qu’ils renoncent à leurs droits ou les modifient avant défaillance en échange de concessions dans la convention constitutive de sûreté (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VIII, par. 16 et 17).
Atfer default, this is no longer an issue  and thus the grantor or the debtor may then waive or vary its rights under the  provisions of this chapter.Après défaillance, cela ne joue plus aucun rôle et, partant, le constituant ou le débiteur peut alors renoncer aux droits que lui confèrent les dispositions du présent chapitre ou les modifier par convention.
425.425.
With the exception of article 83, the provisions of this chapter do not apply  to an outright transfer of receivables by agreement (see art. 1, para. 2, and para. 23  above).À l’exception de l’article 83, les dispositions du présent chapitre ne s’appliquent pas à un transfert pur et simple de créances par convention (voir art. 1-2, et par. 23 ci-dessus).
Consequently, the terms “encumbered asset”, “grantor”, “secured creditor”,  “security agreement” and “security right” in articles 72-82 should be read with this  exclusion in mind.Par conséquent, les termes « bien grevé », « constituant », « créancier garanti », « convention constitutive de sûreté » et « sûreté réelle mobilière » dans les articles 72 à 82 devraient être lus en tenant compte de cette exclusion.
Article 73.Article 73.
Methods of exercising post-default rightsModes d’exercice des droits après défaillance
426.426.
Article 73 is based on recommendation 142 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VIII, paras. 18-20 and 29-33).L’article 73 se fonde sur la recommandation 142 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 18 à 20 et 29 à 33).
Paragraph 1 provides that the  secured creditor has a choice to exercise its post-default rights judicially (i.e. by  application to a court or other authority vested with adjudicative power) or extrajudicially (i.e. without an application to a court or other authority).Le paragraphe 1 dispose que le créancier garanti a le choix d’exercer ses droits après défaillance par voie judiciaire (c’est-à-dire par la saisine d’un tribunal ou d’une autre autorité dotée du pouvoir juridictionnel) ou extrajudiciaire (c’est-à-dire sans saisir de tribunal ou d’autre autorité).
It should be  noted that public notaries, bailiffs, sheriffs or other court enforcement oifcers typi cally assist in enforcement by a court or other authority but do not have adjudicative powers to resolve disputes and issue decisions binding on all parties.Il convient de noter que les officiers notariaux publics, les huissiers de justice, les shérifs et autres agents judiciaires spécialisés interviennent généralement dans le cadre de l’exécution par un tribunal ou une autre autorité, mais n’ont pas de pouvoirs juridictionnels pour trancher les différends ou rendre des décisions contraignantes pour toutes les parties.
427.427.
A secured creditor may prefer to exercise its post-default rights by application to a court or other authority for various reasons.Un créancier garanti peut préférer exercer ses droits après défaillance en saisissant un tribunal ou une autre autorité pour diverses raisons.
For example: (a) judicial or  similar proceedings may be eifcient;Par exemple : a) une procédure judiciaire ou similaire peut être efficace ;
(b) the secured creditor may wish to avoid  having its extrajudicial actions subsequently challenged;b) le créancier garanti peut vouloir éviter que ses actes extrajudiciaires soient mis en cause par la suite ;
(c) the secured creditor  may anticipate that it will have to apply to a court or other authority anyway to  recover an anticipated defciency;c) le créancier garanti peut anticiper qu’il devra de toute façon saisir un tribunal ou une autre autorité pour rattraper une défaillance prévisible ;
or (d) the secured creditor may fear and wish to  avoid a breach of public order (see Secured Transactions Guide, chap. VIII,  paras. 32 and 33).ou d) le créancier garanti peut craindre et souhaiter éviter une violation de l’ordre public (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VIII, par. 32 et 33).
428.428.
A secured creditor may instead elect to exercise its post-default rights extrajudicially because, for example, it fears that judicial proceedings may be too slow  and costly, or less likely to produce an appropriate amount upon the disposition  of the encumbered assets (see Secured Transactions Guide, chap. VIII, paras. 29  and 31).Un créancier garanti peut en revanche choisir d’exercer ses droits après défaillance par voie extrajudiciaire parce qu’il craint notamment qu’une procédure judiciaire ne soit trop lente et coûteuse ou n’ait moins de chances de dégager un montant approprié lors de la disposition des biens grevés (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VIII, par. 29 et 31).
In the event that a dispute arises in the course of the extra-judicial exercise  of the secured creditor’s rights, where other law permits, the parties to the dispute Chapter VII. Enforcement of a security right 131 may agree to resolve it by an alternative dispute resolution mechanism (see art. 3,  para. 3, and para. 75 above).Dans le cas où un différend surgit au cours de l’exercice extrajudiciaire des droits du créancier garanti, sous réserve d’une autre législation le permettant, les parties au litige peuvent convenir de le régler par un mécanisme alternatif de règlement des différends (voir art. 3-3, et par. 75 ci-dessus).
429.429.
Under paragraph 2, the secured creditor’s judicial exercise of its post-default  rights is subject to the provisions of this chapter and to the provisions that are  specifed for this purpose by the enacting State.En vertu du paragraphe 2, l’exercice judiciaire, par le créancier garanti, de ses droits après défaillance est soumis aux dispositions du présent chapitre et aux dispositions qui sont prévues à cette fin par l’État adoptant.
As ineifcient enforcement mechanisms are likely to have a negative impact on the availability and the cost of credit  (see Secured Transactions Guide, chap. VIII, para. 29), paragraph 2 also refers to  expeditious enforcement proceedings. For example, such proceedings may include  proceedings involving only aifdavit evidence, proceedings in which hearings are  held, challenges are disposed of and decisions are rendered in as expeditious a  manner as possible, and proceedings in which court decisions are enforced without  an oifcial seizure or sale of assets (see Secured Transactions Guide, chap. VIII,  para. 33).Étant donné que des mécanismes d’exécution inefficaces auront vraisemblablement des répercussions négatives sur la disponibilité et le coût du crédit (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VIII, par. 29), le paragraphe 2 fait également référence à des mécanismes d’exécution rapides, comme des procédures comportant uniquement la preuve par déclaration sous serment, des procédures au cours desquelles les parties sont entendues, les contestations réglées et les décisions rendues aussi rapidement que possible, et des procédures au cours desquelles des décisions de justice sont exécutées sans saisie ou vente officielles de biens (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VIII, par. 33).
430.430.
Under paragraph 3, the extrajudicial exercise by the secured creditor of its  post-default rights is governed by the provisions of this chapter. hTese provisions  incorporate advance notice and other procedural protections for the grantor, the  debtor and third parties whose rights may be affected.En vertu du paragraphe 3, l’exercice extrajudiciaire, par le créancier garanti, de ses droits après défaillance est soumis aux dispositions du présent chapitre. Ces dispositions prévoient la notification préalable et d’autres protections procédurales pour le constituant, le débiteur et les tiers dont les droits sont susceptibles d’être lésés.
For example, under article 77, paragraph 2, the secured creditor may only exercise its extra-judicial right  to possession of the encumbered asset if it has the grantor’s advance written consent, notifed the grantor and any person in possession of the debtor’s default and  of its intent to obtain possession, and the person in possession does not object  (see further para. 441 below).Par exemple, le paragraphe 2 de l’article 77 énonce que le créancier garanti ne peut exercer par voie extrajudiciaire son droit à la possession du bien grevé que s’il a auparavant obtenu le consentement écrit du constituant, s’il a avisé le constituant et toute personne en possession du bien grevé de la défaillance du débiteur et de son intention d’obtenir la possession du bien, et si la personne en possession du bien ne s’y oppose pas (voir par. 441 ci-après).
431.431.
Moreover, a secured creditor’s extrajudicial exercise of its post-default rights  is subject to the overarching obligation in article 4 to exercise those rights in good  faith and in a commercially reasonable manner.En outre, l’exercice extrajudiciaire, par un créancier garanti, de ses droits après défaillance est soumis à l’obligation générale, prévue à l’article 4, de les exercer de bonne foi et de manière commercialement raisonnable.
In this respect, it should be noted  that the Model Law does not preclude recourse to the assistance of a court or other  authority at any time to resolve a dispute arising in relation to the extrajudicial  exercise of a post-default right.À cet égard, il convient de noter que la Loi type n’empêche pas de recourir à tout moment à l’assistance d’un tribunal ou d’une autre autorité pour régler un litige découlant de l’exercice extrajudiciaire d’un droit après défaillance.
To the contrary, under article 74, if the secured  creditor does not comply with its obligations under this chapter, the persons listed  in option A or optionBare entitled to apply for expeditious relief from the court  or other authority specifed by the enacting State.Bien au contraire, conformément à l’article 74, si le créancier garanti ne s’acquitte pas de ses obligations au titre du présent chapitre, les personnes citées dans les options A et B sont fondées à engager un recours accéléré devant un tribunal ou une autre autorité précisée par l’État adoptant.
Article 74.Article 74.
Relief for non-complianceRecours en cas de manquement
432.432.
Article 74 is based on recommendation 137 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VII, para. 31).L’article 74 se fonde sur la recommandation 137 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VII, par. 31).
It addresses the availability of relief from a court  or other specifed authority in the case of a person’s non-compliance with its obligations under the provisions of this chapter.Il aborde les recours disponibles auprès des tribunaux ou d’autres autorités désignées lorsqu’une personne ne s’acquitte pas de ses obligations au titre du présent chapitre.
It also requires the enacting State to  specify the court or other authority to which the party seeking relief should apply  and to provide also for expeditious forms of proceedings (see para. 429 above).Il prévoit également que l’État adoptant doit à la fois indiquer le tribunal ou toute autre autorité que devra saisir la partie cherchant à engager un recours et prévoir des procédures rapides (voir par. 429 ci-dessus).
433.433.
Two options are provided for the enacting State to choose between. hTe  frst option addresses non-compliance only by the secured creditor, and provides  that relief may be sought by: (a) the grantor;L’État adoptant a le choix entre deux options. La première s’applique uniquement en cas de non-respect de ses obligations par le créancier garanti et prévoit qu’un recours peut être engagé par : a) le constituant ;
(b) any other person with a right in  the encumbered asset whose rights are affected by that non-compliance;b) toute autre personne ayant un droit sur le bien grevé dont les droits sont lésés du fait de ce manquement ; ou c) le débiteur.
or (c) the  debtor. hTe second option is broader, addressing non-compliance by any person,  and giving any person affected by that non-compliance the right to seek relief.La seconde option est plus large : elle s’applique au non-respect de ses obligations par toute personne et donne à toute personne dont les droits ont été lésés de ce fait le droit d’engager un recours.
It  should be noted that a breach of the secured creditor’s obligations under the provisions of this chapter would typically include a breach by persons acting on behalf  of the secured creditor (such as representatives, employees or service providers).Il convient de noter que le non-respect par le créancier garanti de ses obligations au titre du présent chapitre inclut généralement tout manquement par une personne agissant pour le compte du créancier garanti (notamment ses agents, employés ou prestataires de services).
It should also be noted that the persons that may be affected include: (a) a competing claimant;Il convient également de noter que les personnes qui risquent d’être lésées sont notamment : a) un réclamant concurrent ;
(b) a guarantor of the secured obligation;b) un garant de l’obligation garantie ;
or (c) a co-owner of an  asset in which another co-owner has created a security right.ou c) un copropriétaire d’un bien sur lequel un autre copropriétaire a constitué une sûreté.
Article 75.Article 75.
Right of affected persons to terminate enforcementDroit des personnes concernées de mettre fin à la réalisation
434.434.
Article 75 is based on recommendation 140 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VIII, paras. 22-24).L’article 75 se fonde sur la recommandation 140 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 22 à 24).
Paragraph 1 entitles the grantor, any other  person with a right in the encumbered asset or the debtor to terminate the enforcement process by paying or otherwise performing the secured obligation in full  (which in some jurisdictions is known as the right to “redeem” the encumbered  asset).En vertu du paragraphe 1, le constituant, toute autre personne ayant un droit sur le bien grevé ou le débiteur sont fondés à mettre fin au processus de réalisation en payant ou en exécutant pleinement d’une autre manière l’obligation garantie (ce que l’on nomme dans certains pays le droit de « rachat » d’un bien grevé).
In practice, this right is likely to be exercised when the value of the encumbered asset is signifcantly higher than the amount of the obligation secured by the  security right of the enforcing secured creditor.Dans la pratique, ce droit s’exerce vraisemblablement lorsque la valeur du bien grevé est sensiblement plus élevée que le montant de l’obligation garantie par la sûreté mobilière du créancier garanti procédant à la réalisation.
It should be noted that, unlike  recommendation 140 of the Secured Transactions Guide, article 75 does not  address the extinguishment of a security right, because this matter is addressed in  article 12 of the Model Law.Il convient de noter que, contrairement à la recommandation 140 du Guide sur les opérations garanties, l’article 75 ne traite pas de l’extinction d’une sûreté mobilière, cette question étant traitée à l’article 12 de la Loi type.
435.435.
Full payment, for the purposes of paragraph 1, includes payment of the  reasonable cost of enforcement incurred by the secured creditor whose enforcement is sought to be terminated.Aux fins du paragraphe 1, le paiement complet inclut le paiement des frais de réalisation raisonnables engagés par le créancier garanti qui procède à la réalisation à laquelle on souhaite mettre fin.
If the party exercising the termination right challenges the reasonableness of the enforcing creditor’s statement of its enforcement  costs and enforcement was initiated by an application to a court or other authority,  this dispute would be resolved by the relevant authority.Si la partie qui exerce ce droit conteste le caractère raisonnable des frais de réalisation déclarés par le créancier procédant à la réalisation et que la réalisation a été engagée par la saisine d’un tribunal ou d’une autre autorité, le litige qui en découle sera réglé par l’autorité compétente.
In the case of extrajudicial  enforcement, the party exercising the termination right may seek the assistance of  a court or other authority specifed in article 74 to determine whether the secured  creditor’s assertion that the cost of enforcement is reasonable.Dans le cas d’une réalisation extrajudiciaire, la partie qui exerce son droit de mettre fin à la réalisation peut demander l’assistance d’un tribunal ou d’une autre autorité visée à l’article 74 pour déterminer si les frais de réalisation déclarés par le créancier garanti sont raisonnables.
436.436.
Under paragraph 2, the right to terminate enforcement is extinguished once  the relevant enforcement process has been completed or a third party has entered  into an agreement to acquire rights in the asset (see para. 438 below). hTus, this  right cannot be exercised once the secured creditor has sold or otherwise disposed of, acquired or collected the encumbered asset, or entered into an agreement for  the sale or other disposition of the encumbered asset.Le paragraphe 2 dispose que le droit de mettre fin à la réalisation s’éteint lorsque le processus de réalisation concerné est terminé ou lorsqu’un tiers a conclu un accord visant à acquérir des droits sur le bien (voir par. 438 ci-dessous). Ainsi, ce droit ne peut plus être exercé une fois que le créancier garanti a vendu le bien grevé ou en a disposé autrement, l’a acquis ou recouvré, ou a conclu un accord sur sa vente ou un autre acte de disposition.
Otherwise, the fnality of  acquired rights would be undermined (see further paras. 460-463 below).Autrement, le caractère définitif des droits acquis serait compromis (voir par. 460 à 463 ci-dessous).
Under  paragraph 3, the right to terminate enforcement may still be exercised even atfer  the secured creditor has enforced its security right by entering into a lease or licence  agreement under article 78.Le paragraphe 3 prévoit que le droit de mettre fin à la réalisation peut s’exercer même après que le créancier garanti a réalisé sa sûreté en concluant un accord de bail ou de licence conformément à l’article 78.
However, the party exercising the termination right  must respect the rights of the lessee or licensee under its agreement with the  secured creditor whose enforcement has been terminated.Toutefois, la partie qui exerce ce droit doit respecter les droits du preneur à bail ou preneur de licence qui découlent de l’accord avec le créancier garanti à la réalisation duquel on a mis fin.
Article 76.Article 76.
Right of a higher-ranking secured creditor to take over enforcementDroit d’un créancier garanti de rang supérieur de reprendre le processus de réalisation
437.437.
Article 76 is based on recommendation 145 of the Secured Transactions  Guide (see chap. VIII, para. 36).L’article 76 se fonde sur la recommandation 145 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 36).
Paragraph 1 deals with a situation where a lowerranking secured creditor or a judgment creditor has commenced enforcement.Le paragraphe 1 traite de la situation dans laquelle un créancier garanti de rang inférieur ou un créancier judiciaire procède à la réalisation.
It  entitles a secured creditor, whose security right has priority over that of the enforcing creditor (“higher-ranking secured creditor”) to take over enforcement. hTe  right of the higher-ranking secured creditor to take over enforcement, if it so  wishes, is justifed because of the potential impact of enforcement on its rights.Il autorise un créancier garanti dont la sûreté réelle mobilière a priorité sur celle du créancier qui procède à la réalisation (« créancier garanti de rang supérieur ») à reprendre le processus de réalisation. Le droit du créancier garanti de rang supérieur de reprendre le processus de réalisation, s’il le souhaite, se justifie du fait des incidences que la réalisation pourrait avoir sur ses droits.
In  particular, if a lower-ranking creditor exercises its right to dispose of the encumbered asset judicially, the security right of the higher-ranking secured creditor will  usually be extinguished (see art. 81, para. 1, and para. 460 below) and replaced by  a right to priority of payment out of the proceeds realized by the lower-ranking  creditor (see art. 79, para. 1 and para. 451 below);En particulier, si un créancier de rang inférieur exerce son droit de disposer du bien grevé par voie judiciaire, la sûreté du créancier garanti de rang supérieur s’éteindra généralement (voir art. 81-1, et par. 460 ci-dessous) et sera remplacée par le droit de recevoir en priorité un paiement en utilisant le produit réalisé par le créancier de rang inférieur (voir art. 79-1, et par. 451 ci-dessous) ;
it therefore has an interest in  controlling the enforcement process.le créancier garanti de rang supérieur a donc intérêt à contrôler le processus de réalisation.
If the lower-ranking creditor instead exercises  its disposition right extrajudicially, the security right of the higher-ranking creditor  will follow the asset into the hands of the transferee to whom the enforcing creditor  disposes of the asset (see art. 81, para. 3, and para. 461 below), thereby potentially  forcing the higher-ranking secured creditor to commence enforcement proceedings  against that transferee.En revanche, si le créancier de rang inférieur exerce son droit de disposer du bien grevé par voie extrajudiciaire, la sûreté du créancier de rang supérieur suivra le bien entre les mains du bénéficiaire du transfert en faveur duquel le créancier procédant à la réalisation a disposé du bien (voir art. 81-3, et par. 461 ci-dessous), ce qui pourrait contraindre le créancier garanti de rang supérieur à engager une procédure de réalisation à l’encontre de ce bénéficiaire.
438.438.
As in the case of the right of termination in article 75, the right of the  higher-ranking secured creditor to take over the enforcement process under this  article must be exercised before the asset is sold or otherwise disposed of, acquired,  or collected by the lower-ranking creditor or before the conclusion of an agreement  by the lower-ranking creditor with a third party to dispose of the encumbered asset.  hTis is because, at this point of time, the enforcement process has advanced so far  that it is no longer possible for the higher-ranking secured creditor to take over.Comme pour le droit de mettre fin à la réalisation prévu à l’article 75, le droit qu’a le créancier garanti de rang supérieur de reprendre le processus de réalisation au titre de l’article 76 doit être exercé avant que le bien ne soit vendu ou qu’il en soit autrement disposé, qu’il soit acquis ou recouvré par le créancier de rang inférieur ou qu’un accord ne soit conclu par le créancier de rang inférieur avec un tiers concernant sa disposition. Il en est ainsi parce qu’après cela, la réalisation est tellement avancée que le créancier garanti de rang supérieur n’est plus en mesure de reprendre le processus.
However, if the lower-ranking creditor has exercised its enforcement rights extrajudicially, the higher-ranking secured creditor is entitled to enforce its security right  in the encumbered asset against the person that acquired the asset from the lowerranking secured creditor (see paras. 434 above and 460 below).Toutefois, si le créancier de rang inférieur a exercé ses droits de réalisation par voie extrajudiciaire, le créancier garanti de rang supérieur est en droit de réaliser sa sûreté sur le bien grevé contre la personne qui a acquis ce dernier auprès du créancier garanti de rang inférieur (voir par. 434 ci-dessus et 460 ci-dessous).
439.439.
Under paragraph 2, the right of the higher-ranking secured creditor to take  over the enforcement process includes the right to enforce by any of the methods  provided in this chapter. hTis means that the higher-ranking secured creditor may  elect to pursue a different enforcement right than that contemplated by the original  enforcing creditor. It should be noted, however, that the exercise of this right is  subject to the standard in article 4. Accordingly, the secured creditor is obliged to  act in good faith and in a commercially reasonable manner, so that it should, for  example, avoid incurring unreasonable additional enforcement costs.Le paragraphe 2 dispose que le droit qu’a le créancier garanti de rang supérieur de reprendre le processus de réalisation comprend celui de procéder à la réalisation par l’une quelconque des méthodes prévues dans le présent chapitre. Cela signifie que le créancier garanti de rang supérieur peut choisir d’exercer un autre droit de réalisation que celui envisagé par le créancier initial procédant à la réalisation. On notera toutefois que l’exercice de ce droit est subordonné à la règle de l’article 4, qui veut que le créancier garanti agisse de bonne foi et d’une manière commercialement raisonnable, notamment pour éviter des coûts de réalisation supplémentaires inutiles.
Article 77.Article 77.
Right of the secured creditor to obtain possession of an encumbered assetDroit du créancier garanti d’obtenir la possession du bien grevé
440.440.
Article 77 is based on recommendations 146 and 147 of the Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 37-48 and 51-56).L’article 77 se fonde sur les recommandations 146 et 147 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 37 à 48 et 51 à 56).
It applies only to tangible  assets, as only tangible assets may be the subject of possession (for the defnitions  of the terms “tangible asset” and “possession”, see art. 2, subparas. (ll) and (z), and  paras. 69 and 56).Il ne s’applique qu’aux biens corporels car ils sont les seuls susceptibles de faire l’objet d’une possession (pour les définitions des termes « bien corporel » et « possession », voir art. 2, al. c) et bb), et par. 39 et 57 ci-dessus).
Paragraph 1 provides a secured creditor with two options for  obtaining possession of a tangible encumbered asset.Le paragraphe 1 propose deux options pour qu’un créancier garanti obtienne la possession d’un bien corporel grevé.
First, the secured creditor  may obtain possession of an encumbered asset by application to a court or other  authority.La première possibilité qui s’offre au créancier garanti pour obtenir la possession d’un bien grevé est de saisir un tribunal ou une autre autorité.
Alternatively, the secured creditor may obtain possession extrajudicially,  provided that the conditions set out in paragraphs 2 and 3 are satisfed.À défaut, il peut obtenir la possession par voie extrajudiciaire, pour autant que les conditions énoncées aux paragraphes 2 et 3 soient respectées.
Regardless  of whether it proceeds judicially or extrajudicially, the secured creditor’s right to  possession under paragraph 1 is subordinate to the right of a person that has a  superior right to possession (e.g. a lessee or licensee whose rights are not affected  by a security right under art. 34, para. 3 or para. 5).Indépendamment de la question de savoir s’il procède par voie judiciaire ou extrajudiciaire, le droit à la possession conféré au créancier garanti au paragraphe 1 est subordonné au droit de toute personne jouissant d’un droit supérieur à la possession (comme un preneur à bail ou un preneur de licence dont les droits ne sont pas lésés par une sûreté en vertu des paragraphes 3 et 5 de l’article 34).
441.441.
Under paragraph 2, the secured creditor’s right to obtain possession extrajudicially is available only if all the conditions set out in that paragraph are met.  hTese conditions are designed to protect the public interest in a peaceful enforcement process and to ensure that that the interests of the grantor or other person  in possession are not unduly prejudiced.Conformément au paragraphe 2, le créancier garanti ne peut exercer son droit d’obtenir la possession par voie extrajudiciaire que si toutes les conditions énoncées dans ce paragraphe sont remplies. Celles-ci visent à protéger l’intérêt public dans le cadre d’un processus de réalisation pacifique et à veiller à ce que les intérêts du constituant ou de toute autre personne en possession des biens ne soient pas indûment lésés.
First, the grantor must have consented in  writing to the secured creditor obtaining possession without resort to a court or  other authority (typically, the secured creditor will obtain the grantor’s consent in  the security agreement).Il faut tout d’abord que le constituant ait donné son consentement écrit à ce que le créancier garanti obtienne possession sans saisir un tribunal ou une autre autorité (généralement, ce consentement figurera dans la convention constitutive de sûreté).
Second, the secured creditor must give the grantor, and  any person in possession of the encumbered asset, notice of default and of the  secured creditor’s intent to obtain possession (the enacting State may wish to  specify how much advance notice must be given and select a period that would be  in line with the good faith and commercial reasonableness standard in art. 4).  hTird, and perhaps most important, the person in possession of the encumbered  asset at the relevant time must not object to the secured creditor obtaining possession. hTus, the secured creditor must obtain the assistance of a court or other authority if the person in possession objects, even if that person is the grantor and  even if the grantor has previously agreed to allow the secured creditor to obtain  possession extrajudicially.En deuxième lieu, le créancier garanti doit aviser le constituant et toute personne en possession du bien grevé de la défaillance et de son intention d’obtenir la possession du bien (l’État adoptant voudra peut-être préciser le délai dans lequel le créancier garanti doit envoyer un préavis, délai qui devra être conforme à la bonne foi et à la manière commercialement raisonnable dont il est fait état à l’article 4). En troisième lieu, et c’est peut-être là le plus important, la personne qui est en possession du bien grevé au moment concerné ne doit pas s’opposer à ce que le créancier garanti en prenne possession. Ainsi, ce dernier doit obtenir le soutien d’un tribunal ou d’une autre autorité si la personne en possession du bien s’oppose à son action, même si cette personne est le constituant et même si le constituant avait précédemment consenti à autoriser le créancier garanti à prendre possession du bien par voie extrajudiciaire.
442.442.
It should be noted, however, that a secured creditor is usually entitled to be  reimbursed for its reasonable enforcement costs from the proceeds realized from  a disposition of the encumbered asset.Il convient de noter, toutefois, que le créancier garanti a généralement le droit de se faire rembourser les frais de réalisation raisonnables sur le produit de la disposition du bien grevé.
It follows that, as a practical matter, the  person in possession is unlikely to raise unfounded objections since this may  expose that person to liability to pay the additional costs incurred by the secured  creditor in having to seek judicial assistance.Il s’ensuit que, sur le plan pratique, la personne en possession a peu de chances de soulever des objections sans fondement étant donné qu’elle risque de s’exposer à payer les frais supplémentaires engagés par le créancier garanti qui doit avoir recours à une assistance judiciaire.
443.443.
Paragraph 3 recognizes that even a relatively short delay in giving the advance  notice required by paragraph 2 can be economically wasteful if the encumbered  assets are perishable or otherwise likely to decline speedily in value.Le paragraphe 3 reconnaît que même les délais relativement courts visés au paragraphe 2 pour donner un préavis peuvent être préjudiciables d’un point de vue économique si le bien grevé est périssable ou s’il peut se déprécier rapidement.
Accordingly,  paragraph 3 dispenses with the advance notice requirement in those cases.Ainsi, en de tels cas, il dispense de l’exigence concernant le préavis.
444.444.
Under paragraph 4, a lower-ranking secured creditor is not entitled to obtain  possession of an encumbered asset that is in the possession of a higher-ranking  secured creditor, unless otherwise agreed. hTe purpose of this provision is twofold.Le paragraphe 4 dispose que, sauf convention contraire, un créancier garanti de rang inférieur n’est pas en droit d’obtenir la possession d’un bien grevé qui se trouve entre les mains d’un créancier garanti de rang supérieur.
First, to ensure that the lower-ranking secured creditor cannot interfere with the  exercise of the enforcement rights of the higher-ranking secured creditor who has  obtained possession for the purposes of enforcement.Cette disposition a une double intention. En premier lieu, elle vise à garantir qu’un créancier garanti de rang inférieur ne sera pas à même d’entraver le créancier garanti de rang supérieur qui a obtenu la possession du bien et va exercer son droit.
Second, to ensure that the  security right of a higher-ranking secured creditor that was made effective against  third parties by possession does not cease to be effective against third parties or  lose its priority status achieved through possession being lost to the lower-ranking  secured creditor.En second lieu, elle vise à garantir que la sûreté du créancier garanti de rang supérieur rendue opposable par transfert de la possession ne cesse pas d’être opposable ou qu’elle ne perd pas son rang de priorité du fait de l’abandon de la possession au créancier garanti de rang inférieur.
445.445.
It should be noted that the lower-ranking secured creditor may exercise its  right to dispose of the encumbered asset under article 78 without obtaining possession, for example, by selling it extrajudicially. hTe buyer in this situation will  acquire its rights subject to the right of the higher-ranking secured creditor, but,  as a practical matter, could obtain possession only by paying off the higher-ranking  secured creditor (see art. 81, para. 3, and para. 461 below).Il convient de noter que le créancier garanti de rang inférieur peut exercer son droit de disposer du bien grevé prévu à l’article 78, sans en obtenir la possession, par exemple en le vendant par voie extrajudiciaire. Le cas échéant, l’acheteur acquiert ses droits sur le bien soumis au droit du créancier garanti de rang supérieur, mais, dans la pratique, il pourrait obtenir la possession du bien en remboursant le créancier garanti de rang supérieur (voir art. 81-3, et par. 461 ci-dessous).
If the lower-ranking  secured creditor instead exercises its disposition right judicially, the security right  of the higher-ranking secured creditor will be extinguished (in States that enact  art. 81, para. 1 in accordance with para. 460 below), meaning that the buyer will  be entitled to obtain possession.Si le créancier garanti de rang inférieur exerce son droit de disposer du bien grevé par voie judiciaire, la sûreté du créancier garanti de rang supérieur s’éteindra (dans les États qui mettent en œuvre le paragraphe 1 de l’article 81 conformément au paragraphe 460 ci-dessous), ce qui signifie que l’acheteur sera fondé à obtenir la possession.
However, the higher-ranking secured creditor will  be entitled to priority of payment out of the proceeds of the disposition (see  art. 79).Toutefois, le créancier garanti de rang supérieur sera en droit d’être payé de manière prioritaire sur le produit de la disposition du bien grevé (voir art. 79).
It follows that the lower-ranking creditor is unlikely to initiate judicial  disposition proceedings unless the proceeds to be realised from the disposition of  the encumbered asset are likely to be suifcient to satisfy both its claim and the  amount owed to the higher-ranking secured creditor.Il s’ensuit qu’il est peu probable que le créancier de rang inférieur engage une procédure de disposition judiciaire du bien grevé, sauf si le produit attendu est susceptible d’être suffisant pour satisfaire à la fois sa créance et le montant dû au créancier garanti de rang supérieur.
Article 78.Article 78.
Right of the secured creditor to dispose of an encumbered assetDroit du créancier garanti de disposer du bien grevé
446.446.
Article 78 is based on recommendations 148-151 of the Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 48 and 57-60).L’article 78 se fonde sur les recommandations 148 à 151 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 48 et 57 à 60).
Paragraph 1 provides that the  secured creditor may sell or otherwise dispose of, lease or license an encumbered  asset judicially or extrajudicially.Le paragraphe 1 prévoit que le créancier garanti est en droit de vendre un bien grevé ou d’en disposer d’une autre manière, de le louer ou de le mettre sous licence par voie judiciaire ou extrajudiciaire.
Paragraph 2 provides that, if the secured creditor  elects the former option it must act in accordance with the rules specifed by the  enacting State that determine the method, manner, time, place and other aspects  of the sale or other disposition, lease or licence.Le paragraphe 2 prévoit que, si le créancier garanti choisit la première option, il doit se conformer aux règles établies par l’État adoptant qui déterminent la méthode, les modalités, la date, le lieu et d’autres aspects de la vente ou autre acte de disposition, de la location ou de la mise sous licence.
It should be noted that a secured  creditor may exercise this right in relation to a tangible asset without necessarily  obtaining possession and that the right could also be exercised when the encumbered asset was an intangible asset (see para. 440 above).Il convient de noter que le créancier garanti peut exercer ce droit à l’égard d’un bien corporel sans nécessairement en obtenir la possession et que ce droit pourrait aussi être exercé lorsque le bien grevé est incorporel (voir par. 440 ci-dessus).
447.447.
Paragraphs 3-8 deal with extrajudicial dispositions by the secured creditor.Les paragraphes 3 à 8 traitent des dispositions extrajudiciaires effectuées par le créancier garanti.
Under paragraph 3, provided that its actions are in conformity with the overarching  obligation to act in good faith and in a commercially reasonable manner (see  art. 4), the secured creditor is entitled to determine all aspects of the sale or other  disposition, lease or licence, including: (a) the method, manner, time and place;Le paragraphe 3 prévoit que, sous réserve que ses actions soient conformes à l’obligation générale d’agir de bonne foi et d’une manière commercialement raisonnable (voir art. 4), le créancier garanti est en droit de déterminer tous les aspects de la vente ou autre acte de disposition, de la location ou de la mise sous licence des biens grevés, notamment : a) la méthode, les modalités, la date et le lieu ;
and (b) whether to sell or otherwise dispose of, lease or license the encumbered  assets individually, in groups or all together (see Secured Transactions Guide,  chap. VIII, paras. 71-73).et b) de décider s’il vendra les biens grevés ou en disposera d’une autre manière, les louera ou les mettra sous licence séparément, par lots ou en bloc (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VIII, par. 71 à 73).
448.448.
Under paragraph 4, the secured creditor must give advance written notice  of its intention to dispose of the encumbered assets extrajudicially to the grantor,  the debtor, any person with a right in the encumbered asset that notifes the  secured creditor in writing of those rights, any other secured creditor that registered  a notice in the Registry and any other secured creditor in possession (see  paras. 4 (a)-(d)).Le paragraphe 4 dispose que le créancier garanti doit adresser au constituant, au débiteur, à toute personne ayant un droit sur le bien grevé qui l’a informé par écrit de ce droit, ainsi qu’à tout autre créancier garanti qui a inscrit un avis au registre ou tout autre créancier garanti qui était en possession du bien grevé (voir par. 4 a) à d)), un préavis écrit faisant connaître son intention de disposer des biens grevés par voie extrajudiciaire.
In the case of other persons with rights in the encumbered asset  that notifed the enforcing secured creditor of their rights or secured creditors that  registered a notice in the Registry (see paras. 4 (b) and (c)), the enforcing secured  creditor has to give notice of its intention to those persons before the notice is  sent to the grantor. hTe enacting State will need to specify a short period of time  which should exist before the notice is sent to the grantor (e.g. one to fve days to  allow those other secured creditors to exercise their rights, for example, to take  over enforcement under article 76).En ce qui concerne d’une part les autres personnes ayant des droits sur le bien grevé qui ont informé le créancier garanti procédant à la réalisation de ces droits et, d’autre part, les créanciers garantis qui ont inscrit un avis au registre (voir par. 4 b) et c)), le créancier garanti procédant à la réalisation doit les aviser avant l’envoi de l’avis au constituant. L’État adoptant devra préciser un bref délai à observer avant l’envoi de l’avis au constituant (par exemple, 1 à 5 jours, pour permettre à ces autres créanciers garantis de faire valoir leurs droits, notamment celui de reprendre le processus de réalisation au titre de l’article 76).
449.449.
Paragraph 5 sets out the specifc information that must be included in the  notice. hTe enacting State will need to specify the period of advance notice (e.g.  10 to 15 days, to give the grantor and other addressees of the notice suifcient time  to consider whether to take any action, including whether to exercise their right  under art. 75 to terminate the enforcement process).Le paragraphe 5 énonce les informations qui doivent figurer dans l’avis. L’État adoptant devra préciser la période de préavis (par exemple 10 à 15 jours, afin de donner suffisamment de temps au constituant et aux autres destinataires du préavis pour décider des mesures qu’ils prendront, le cas échéant, notamment d’exercer ou non leur droit de mettre fin à la réalisation conformément à l’article 75).
Paragraph 6 requires the  notice to be in a language that is reasonably expected to inform the recipient about  its content and paragraph 7 provides that the language of the security agreement  is suifcient to meet this standard.Le paragraphe 6 prévoit que l’avis doit être formulé dans une langue dont il est raisonnable de penser qu’elle permet à son destinataire d’en comprendre le contenu et le paragraphe 7 indique qu’il suffit d’utiliser la langue de la convention constitutive de sûreté pour répondre à cette exigence.
450.450.
Under paragraph 8, the notice need not be given if the encumbered asset is  perishable, may decline in value speedily, or is of a kind sold on a recognized  market.Le paragraphe 8 indique que cet avis n’est pas obligatoire si le bien grevé est périssable, peut se déprécier rapidement ou est d’un type vendu sur un marché reconnu.
“Recognized market” in this context means an organized market in which  large volumes of similar assets are bought and sold between many different sellers  and buyers, and accordingly one in which prices are set by the market and not  negotiated between individual sellers and buyers. For example, a recognized market  would include a commodity exchange through which commodities (e.g. coffee)  may be bought and sold at publicly-quoted prices.Dans ce contexte, le terme « marché reconnu » désigne un marché organisé sur lequel de grandes quantités de biens similaires sont achetées et vendues entre de nombreux acheteurs et vendeurs différents et, partant, sur lequel les prix sont fixés par le marché et ne sont pas négociés entre les différents acheteurs et vendeurs, comme c’est le cas notamment des bourses de commerce où se pratiquent la vente et l’achat de marchandises (par exemple du café) à des prix qui font l’objet d’un affichage public.
Article 79.Article 79.
Distribution of the proceeds of a disposition of an encumbered asset and debtor’s liability for any deifciencyRépartition du produit de la disposition d’un bien grevé et obligation du débiteur de régler tout solde restant dû
451.451.
Article 79 is based on recommendations 152-155 of the Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 60-64).L’article 79 se fonde sur les recommandations 152 à 155 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 60 à 64).
It addresses the distribution of the proceeds of a sale or other disposition, lease or licence under article 78.Il traite de la répartition du produit de la vente ou autre acte de disposition, de la location ou de la mise sous licence au titre de l’article 78.
If the secured  creditor initiated the disposition by application to a court or other authority, paragraph 1 provides that distribution of the proceeds is determined by rules that must  be specifed by the enacting State, but the distribution must be in accordance with  the priority provisions of the Model Law. hTis requirement should be read in light  of article 81, paragraphs 1 and 2.Si le créancier garanti a entrepris la disposition des biens grevés par la saisine d’un tribunal ou d’une autre autorité, le paragraphe 1 prévoit que la répartition du produit est déterminée par des règles à préciser par l’État adoptant, mais qu’elle doit respecter les dispositions de la Loi type en matière de priorité. Cette exigence devrait être lue à la lumière des paragraphes 1 et 2 de l’article 81.
Article 79, paragraph 1, requires secured creditors  to be paid from the proceeds of a court-supervised disposition in their order of  priority. hTus, the enacting State should specify in article 81, paragraphs 1 and 2,  that a transferee acquires its rights in the encumbered asset free of, and a lessee or  licensee is entitled to the beneft of the lease or licence unaffected by, any security  rights in the encumbered asset, including security rights having priority over the  security right of the enforcing creditor (see para. 459 below).Le paragraphe 1 de l’article 79 prévoit de payer les créanciers garantis sur le produit d’une disposition menée sous contrôle judiciaire en fonction de leur ordre de priorité. Ainsi, l’État adoptant devrait préciser, aux paragraphes 1 et 2 de l’article 81, que le bénéficiaire du transfert d’un bien grevé acquiert ses droits libres de toute sûreté, et le preneur à bail ou le preneur de licence peut se prévaloir du bail ou de la licence sans qu’aucune sûreté n’ait d’incidence sur ses droits, pas même des sûretés ayant priorité sur celle du créancier procédant à la réalisation (voir par. 459 ci-dessous).
452.452.
Paragraph 2 addresses the distribution of the proceeds of an extrajudicial sale  or other disposition, lease or licence that is carried out by a secured creditor.Le paragraphe 2 traite de la répartition du produit provenant de la vente ou autre forme de disposition extrajudiciaire, de la location ou de la mise sous licence effectuée par un créancier garanti.
Under  paragraph 2 (a), the enforcing secured creditor is entitled to apply the proceeds in  satisfaction of the obligation secured by its security right atfer frst reimbursing itself  for its reasonable costs of enforcement.En vertu du paragraphe 2 a), le créancier garanti procédant à la réalisation est en droit de demander, après avoir obtenu le remboursement de ses frais de réalisation raisonnables, que le produit soit affecté au paiement de l’obligation garantie par sa sûreté.
Under paragraph 2 (b), any surplus must be  paid to lower-ranking competing claimants that have notifed the enforcing secured  creditor of their claims, with any remaining balance then paid to the grantor. hTis is  so because the rights of lower-ranking competing claimants in the encumbered asset  are extinguished under article 81, paragraph 3.En vertu du paragraphe 2 b), tout excédent doit être versé aux réclamants concurrents de rang inférieur qui ont avisé le créancier garanti procédant à la réalisation de leurs droits, tout solde restant devant être ensuite remis au constituant. Il en est ainsi parce que les droits des réclamants concurrents de rang inférieur sur le bien grevé sont éteints en vertu du paragraphe 3 de l’article 81.
Alternatively, in order to relieve the  enforcing creditor of having to determine the order of priority of competing claimants, paragraph 2 (c) entitles the enforcing secured creditor to pay the surplus to the  judicial or other authority or fund specifed by the enacting State for distribution in  accordance with the provisions of the Model Law on priority.À défaut, afin de libérer le créancier procédant à la réalisation de l’obligation de déterminer l’ordre de priorité des réclamants concurrents, le paragraphe 2 c) habilite le créancier garanti procédant à la réalisation à verser l’excédent à une autorité judiciaire ou autre autorité compétente ou à un organisme de consignation à préciser par l’État adoptant, en vue de sa répartition conformément aux dispositions de la Loi type régissant la priorité.
It should be emphasized that paragraph 2 (c) does not entitle higher-ranking creditors to payment from  the proceeds. hTis is because, under article 81, paragraphs 3 and 4, the security right of a higher-ranking secured creditor is not extinguished by an extrajudicial disposition  made by a lower-ranking secured creditor.Il convient de souligner que le paragraphe 2 c) n’autorise pas les créanciers de rang supérieur à se faire verser le produit, car, conformément aux paragraphes 3 et 4 de l’article 81, la sûreté d’un créancier garanti de rang supérieur ne s’éteint pas lorsqu’un créancier garanti de rang inférieur procède à une disposition extrajudiciaire.
453.453.
If the net proceeds of disposition are insuifcient to satisfy the obligation  secured by the security right of the enforcing secured creditor, paragraph 3 confrms that the debtor remains personally obliged to pay the defciency. hTe Model  Law does not address the question of whether the debtor’s obligation may be  reduced or extinguished if the secured creditor failed to comply with the provisions  of this chapter governing dispositions or failed to exercise its post-default rights in  good faith and in a commercially reasonable manner.Si le produit net de la disposition ne suffit pas à satisfaire l’obligation garantie par la sûreté du créancier garanti procédant à la réalisation, le paragraphe 3 confirme que le débiteur est personnellement tenu de régler la différence. La Loi type ne traite pas la question de savoir si l’obligation du débiteur peut être réduite voire éteinte si le créancier garanti ne respecte pas les dispositions du présent chapitre régissant les dispositions ou s’il n’exerce pas ses droits après défaillance de bonne foi et d’une manière commercialement raisonnable.
Whether the debtor has a  claim or counter-claim in these circumstances is a matter letf to other law of the  enacting State, including in particular its consumer protection law.La question de savoir si le débiteur peut former une demande ou une demande reconventionnelle dans ces circonstances relève d’autres lois de l’État adoptant, notamment en particulier son droit en matière de protection des consommateurs.
454.454.
For the provisions of paragraphs 2 and 3 to operate as intended, the secured  creditor will need to provide an account of the disposition, specifying the amount  of proceeds realized, how they were distributed and the amount of any surplus or  defciency.Pour que les dispositions des paragraphes 2 et 3 fonctionnent comme prévu, le créancier garanti devra rendre des comptes concernant la disposition, en précisant le montant du produit réalisé, comment il a été distribué et le solde de tout excédent ou déficit.
Article 80.Article 80.
Right to propose the acquisition of an encumbered asset by the secured creditorDroit du créancier garanti de proposer l’acquisition d’un bien grevé
455.455.
Article 80 is based on recommendations 156-159 of the Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 65-70).L’article 80 se fonde sur les recommandations 156 à 159 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 65 à 70).
It applies to the enforcement of a security right in both tangible and intangible assets.Il s’applique à la réalisation d’une sûreté sur des biens corporels et incorporels.
Paragraph 1 entitles a secured  creditor to make a proposal in writing to acquire one or more of the encumbered  assets in total or partial satisfaction of the obligation secured by its security right.Le paragraphe 1 autorise le créancier garanti à proposer par écrit d’acquérir un ou plusieurs des biens grevés à titre d’exécution intégrale ou partielle de l’obligation garantie par sa sûreté.
Under paragraph 2, the secured creditor must send the proposal to the same categories of persons to whom advance notice of an intended extrajudicial disposition  must be sent under article 78, paragraph 4 (see para. 448 above).Le paragraphe 2 prévoit que le créancier garanti doit envoyer la proposition aux mêmes personnes auxquelles un préavis informant d’une disposition extrajudiciaire envisagée doit être adressé conformément au paragraphe 4 de l’article 78 (voir par. 448 ci-dessus).
In the case of  other persons with rights in the encumbered asset that notifed the enforcing  secured creditor of their rights or secured creditors that registered a notice in the  Registry (see paras. 2 (b) and (c)), the enforcing secured creditor has to give notice  to those other secured creditors at least a short period of time specifed by the  enacting State (e.g. one to fve days to allow those persons to exercise their rights  before the proposal is sent) before the proposal is sent to the grantor.En ce qui concerne d’une part les autres personnes ayant des droits sur le bien grevé qui ont informé le créancier garanti procédant à la réalisation de ces droits ou, d’autre part, les créanciers garantis qui ont inscrit un avis au registre (voir par. 2 b) et c)), le créancier garanti procédant à la réalisation doit aviser ces autres créanciers garantis dans un bref délai à préciser par l’État adoptant avant l’envoi de la proposition au constituant (par exemple, 1 à 5 jours à l’avance pour leur permettre de faire valoir leurs droits avant que la proposition ne soit envoyée).
456.456.
Paragraph 3 sets out the required content of the proposal.Le paragraphe 3 énonce les éléments qui doivent figurer dans la proposition.
Whether a proposal that contains erroneous information or omits required information would  result in the secured creditor failing to acquire the encumbered asset would depend  (by analogy to article 81, paragraph 5) on whether the error or omission materially  prejudiced the rights of the persons entitled to receive the proposal (e.g. a substantial misstatement of the amount of the secured obligation would typically be  viewed as resulting in material prejudice).La question de savoir si une proposition qui contient des informations erronées ou qui ne contient pas toutes les informations requises empêcherait le créancier garanti d’acquérir le bien grevé dépendrait, par analogie au paragraphe 5 de l’article 81, de la question de savoir si l’erreur ou l’omission a fondamentalement lésé les droits des personnes fondées à recevoir la proposition (par exemple, une inexactitude significative du montant de l’obligation garantie serait généralement considérée comme un préjudice important).
457.457.
In the case of a proposal for the acquisition of an encumbered asset in full  satisfaction of the secured obligation, paragraph 4 provides that the secured creditor acquires the encumbered asset so long as none of the persons to whom the  proposal must be sent under paragraph 2 objects before the expiry of the period  specifed by the enacting State atfer they receive the proposal (e.g. 10 to 15 days  to allow these persons suifcient time to consider whether they should object).Dans le cas d’une proposition d’acquisition du bien grevé à titre d’exécution intégrale de l’obligation garantie, le paragraphe 4 prévoit que le créancier garanti l’acquiert si aucun des destinataires de la proposition visés au paragraphe 2 n’émet d’objection dans un délai fixé par l’État adoptant après avoir reçu la proposition (par exemple 10 à 15 jours, afin que ces personnes aient suffisamment de temps pour voir si elles devraient émettre une objection).
If  a timely objection is made, the secured creditor may not proceed further and may  only enforce its security right by disposition under article 78 (or collection under  art. 82 where the encumbered asset is a right to payment).Si une objection est émise en temps voulu, le créancier garanti est bloqué et il ne peut réaliser sa sûreté que par disposition conformément à l’article 78 (ou par recouvrement conformément à l’article 82, si le bien grevé est un droit au paiement).
458.458.
In the case of a proposal for the acquisition of an encumbered asset in partial  satisfaction of the secured obligation, paragraph 5 provides that the secured creditor acquires the encumbered asset only if all of the persons to whom the proposal  must be sent under paragraph 2 positively consent before the expiry of the period  specifed by the enacting State atfer they receive the proposal (e.g. 45 days to allow  these persons suifcient time to consider whether they should accept). hTe requirement of positive consent in this paragraph is intended to protect the debtor, since,  as the secured obligation is only partially satisfed, it would remain liable for the  balance of the obligation.Dans le cas d’une proposition d’acquisition du bien grevé à titre d’exécution partielle de l’obligation garantie, le paragraphe 5 prévoit que le créancier garanti l’acquiert uniquement s’il reçoit le consentement exprès de tous les destinataires de la proposition visés au paragraphe 2 dans un délai fixé par l’État adoptant à compter de la réception de la proposition par les destinataires (par exemple 45 jours, afin que ces personnes aient suffisamment de temps pour voir si elles devraient accepter). L’exigence du consentement exprès énoncée dans ce paragraphe vise à protéger le débiteur : en effet, l’obligation garantie n’étant que partiellement exécutée, il resterait responsable du solde de l’obligation.
It is also to protect any lower-ranking claimant whose  rights would be extinguished under article 81 paragraph 3 (see para. 461 below).Elle vise également à protéger tout réclamant concurrent de rang inférieur dont les droits s’éteindraient en vertu du paragraphe 3 de l’article 81 (voir par. 461 ci-dessous).
As in the case of an unsuccessful proposal under paragraph 3, if the secured creditor does not obtain positive consent, it may only enforce its security right by disposition under article 78 (or collection if the encumbered asset is one of the rights  to payment set out in art. 82).Comme c’est le cas pour une proposition qui n’aboutit pas en vertu du paragraphe 3, si le créancier garanti n’obtient pas de consentement exprès, il ne peut réaliser sa sûreté que par disposition conformément à l’article 78 (ou par recouvrement, si le bien grevé figure parmi les droits au paiement énoncés à l’article 82).
459.459.
Paragraph 6 entitles the grantor to request the secured creditor to make a  proposal under paragraph 1.Le paragraphe 6 autorise le constituant à demander au créancier garanti de faire une proposition au titre du paragraphe 1.
If the secured creditor agrees, paragraphs 1-5 apply in  the same manner as if the secured creditor had been the one to initiate the proposal  process.Si le créancier garanti accepte la demande, les paragraphes 1 à 5 s’appliquent comme si c’était lui qui avait engagé la procédure de proposition.
In other words, this provision is merely facilitative in nature since the  formal proposal process remains the same even where it is initially triggered by a  request from the grantor to the secured creditor.Autrement dit, cette disposition a purement un rôle de facilitation, puisque la procédure de proposition officielle reste inchangée même si elle est initialement déclenchée par une demande du constituant au créancier garanti.
Article 81.Article 81.
Rights acquired in an encumbered assetDroits acquis sur un bien grevé
460.460.
Article 81 is based on recommendations 160-163 of the Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 74-81).L’article 81 se fonde sur les recommandations 160 à 163 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 74 à 81).
It addresses the rights acquired by a  buyer or other transferee, or a lessee or licensee, pursuant to a disposition under  article 78.Il traite des droits acquis par un acheteur ou autre bénéficiaire d’un transfert, un preneur à bail ou un preneur de licence dans le cadre d’une disposition au titre de l’article 78.
Paragraphs 1 and 2 address judicially-supervised dispositions and require  the enacting State to specify: (a) in the case of a sale or other transfer, whether or  not the transferee acquires the encumbered asset free of any rights;Les paragraphes 1 et 2 traitent des dispositions menées sous contrôle judiciaire et prévoient que l’État adoptant doit préciser : a) dans le cas d’une vente ou autre transfert, si le bénéficiaire du transfert acquiert ou non le bien grevé libre de tout droit ;
and (b) in the  case of a lease or licence, whether or not the lessee or licensee remains entitled to  use the encumbered asset during the term of the lease or licence.et b) en cas de bail ou de mise sous licence, si le preneur à bail ou le preneur de licence est toujours en droit d’utiliser le bien grevé pendant la durée du bail ou de la licence.
As already noted  (see para. 451 above), article 79, paragraph 1, requires the distribution of the proceeds of a judicial sale or other disposition, lease or licence to be made in  accordance with the priority rules of the Model Law. hTis requirement means that  all secured creditors are entitled to share in the proceeds in order of priority.Comme il a déjà été noté (voir par. 451 ci-dessus), le paragraphe 1 de l’article 79 prévoit que le produit d’une vente ou autre forme de disposition judiciaire, d’une location ou mise sous licence doit être réparti conformément aux règles de priorité de la Loi type. Tous les créanciers garantis ont donc droit à une part du produit, selon l’ordre de priorité.
It  follows that the enacting State should specify in paragraphs 1 and 2 that a buyer  or other transferee acquires the encumbered asset free of, and a lessee or licensee  is entitled to the beneft of the lease or licence unaffected by, any security rights  (including security rights ranking higher in priority to that of the enforcing secured  creditor).De ce fait, l’État adoptant devrait préciser aux paragraphes 1 et 2 que l’acheteur ou autre bénéficiaire du transfert acquiert le bien libre de toute sûreté, et le preneur à bail ou le preneur de licence peut se prévaloir du bail ou de la licence sans qu’une sûreté n’ait d’incidence sur ces droits (y compris les sûretés de rang de priorité supérieur à celle du créancier garanti procédant à la réalisation).
461.461.
Paragraphs 3 and 4 take a different approach in the case of an extrajudicial  sale or other disposition, lease or licence of an encumbered asset.Les paragraphes 3 et 4 suivent une approche différente dans le cas de la vente ou autre acte de disposition extrajudiciaire, de la location ou mise sous licence d’un bien grevé.
Under paragraph 3, a buyer or other transferee acquires the grantor’s right in the encumbered  asset free of the security right of the enforcing creditor and the rights of any sub ordinate competing claimants, but subject to the rights of secured creditors that  have priority over the rights of the enforcing secured creditor. hTe enacting State  may wish to consider providing that the rule in article 81, paragraph 3, applies also  in the case of the acquisition of an encumbered asset by the secured creditor (see  Secured Transactions Guide, rec. 161, second sentence).Le paragraphe 3 dispose que l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert acquiert les droits du constituant sur le bien grevé libres de la sûreté du créancier qui procède à la réalisation et des droits de tout réclamant concurrent de rang inférieur, mais sous réserve des droits des créanciers garantis qui ont priorité sur le droit du créancier garanti qui procède à la réalisation. L’État adoptant voudra peut-être envisager de prévoir que la règle énoncée au paragraphe 3 de l’article 81 s’applique aussi à l’acquisition d’un bien grevé par le créancier garanti (voir Guide sur les opérations garanties, recommandation 161, deuxième phrase).
462.462.
Paragraph 4 similarly provides that a lessee or licensee under a lease or  licence granted by the enforcing creditor is entitled to the beneft of the lease or  licence during its term except as against creditors that have priority over the rights  of the enforcing creditor. hTe reason for the difference in approach is that higherranking secured creditors are not entitled to share in the proceeds of an extrajudicial enforcement initiated by a lower-ranking creditor (see art. 79, para. 2, and  para. 452 above).Le paragraphe 4 dispose également que le preneur à bail ou le preneur de licence au titre d’une licence ou d’un bail octroyé par le créancier qui procède à la réalisation peut se prévaloir du bail ou de la licence pendant sa durée, sauf à l’encontre des créanciers dont les droits ont priorité sur le droit du créancier garanti qui procède à la réalisation. Cette différence d’approche s’explique par le fait que les créanciers garantis de rang supérieur n’ont pas droit à une part du produit d’une réalisation extrajudiciaire engagée par un créancier de rang inférieur (voir art. 79-2, et par. 452 ci-dessus).
It follows that a buyer or other transferee will discount the price  it is willing to pay for the encumbered asset by the value of any prior-ranking  security rights and a lessee or licensee will discount the amount of the rental payments it is willing to pay to address the risk that its right of use may be disrupted  if the higher-ranking secured creditor elects to enforce its security right.Il s’ensuit que l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert déduira du prix qu’il est disposé à payer pour le bien grevé la valeur de toutes les sûretés de rang supérieur et le preneur à bail ou le preneur de licence réduira le montant du prix de location qu’il est disposé à payer pour tenir compte du fait que son droit d’utilisation risque d’être compromis si le créancier garanti de rang supérieur décide de réaliser sa sûreté.
463.463.
Paragraph 5 provides that the rights acquired by a buyer or other transferee,  or a lessee or licensee under paragraphs 3 and 4 of this article are affected by the  enforcing creditor’s failure to comply with the requirements of this chapter only if  two conditions are satisfed.Le paragraphe 5 prévoit que les droits acquis par l’acheteur ou le bénéficiaire d’une autre forme de transfert, le preneur à bail ou le preneur de licence en vertu des paragraphes 3 et 4 du présent article sont lésés par le non-respect, par le créancier procédant à la réalisation, des dispositions du présent chapitre sur la réalisation uniquement si deux conditions sont remplies.
First, they must have had knowledge of the violation,  and second, the breach must have materially prejudiced their rights.Premièrement, ces personnes concernées doivent avoir eu connaissance de la violation et, deuxièmement, celle-ci doit avoir fondamentalement lésé leurs droits. B. Règles relatives à des biens particuliers
Article 82.Article 82.
Collection of paymentRecouvrement d’un paiement
464.464.
Article 82 is based on recommendations 169-171, 173 and 175 of the  Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 93-98, 102-108, 111 and 112).L’article 82 se fonde sur les recommandations 169 à 171, 173 et 175 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 93 à 98, 102 à 108, 111 et 112).
It provides secured creditors with an additional enforcement right where the  encumbered asset is a receivable, negotiable instrument, right to payment of funds  credited to a bank account or non-intermediated security.Il accorde aux créanciers garantis un droit de réalisation supplémentaire lorsque le bien grevé est une créance, un instrument négociable, un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire ou des titres non intermédiés.
Paragraph 1 entitles the  secured creditor to collect payment directly from the relevant obligor atfer default,  as an alternative to selling or otherwise disposing of the encumbered asset under  article 78.Le paragraphe 1 autorise le créancier garanti à recouvrer le paiement directement auprès du débiteur concerné après défaillance, au lieu de vendre le bien grevé ou d’en disposer autrement en vertu de l’article 78.
Under paragraph 2, with the agreement of the grantor, the secured creditor may exercise its right to collect even before default.Le paragraphe 2 précise qu’avec l’accord du constituant, le créancier garanti peut exercer son droit de recouvrement avant même la défaillance.
Under paragraph 3, a  secured creditor that collects under paragraph 1 or 2 has the beneft of any personal  or property right that secures or supports payment of the encumbered asset (such  as a guarantee or a stand-by letter of credit;Le paragraphe 3 prévoit que le créancier garanti qui exerce son droit de recouvrement conformément aux paragraphes 1 ou 2 bénéficie de toute sûreté personnelle ou réelle qui garantit ou appuie le paiement du bien grevé (comme une garantie ou une lettre de crédit « stand-by » ;
see art. 14).voir art. 14).
465.465.
Paragraph 4 limits the secured creditor’s right of collection if the encumbered asset is a right to payment of funds credited to a bank account and the  security right was made effective against third parties solely by registration.Le paragraphe 4 limite le droit à recouvrement du créancier garanti si le bien grevé est un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire et que la sûreté a été rendue opposable uniquement par inscription.
In this  situation, the secured creditor is entitled to collect (or otherwise enforce, for example, through a sale under art. 78 or through a proposal under art. 80) only if it  obtains a court order or the deposit-taking institution consents.Dans le cas d’espèce, le créancier garanti est en droit de recouvrer la créance (ou de réaliser sa sûreté autrement, par exemple par une vente conformément à l’article 78 ou par une proposition conformément à l’article 80) uniquement s’il obtient une décision de justice ou si l’établissement de dépôt y consent.
Paragraph 4 does  not limit a secured creditor’s right of collection where its security right was made  effective against third parties by a method other than registration; that is: (a) automatically by the security right being created in favour of the deposit-taking institution itself;Le paragraphe 4 ne limite pas le droit de recouvrement d’un créancier garanti si sa sûreté a été rendue opposable par une méthode autre que l’inscription, à savoir : a) automatiquement par la création d’une sûreté en faveur de l’établissement de dépôt ;
(b) by the conclusion of a control agreement between the deposit-taking  institution, the grantor (account holder) and the secured creditor;b) par la conclusion d’un accord de contrôle entre l’établissement de dépôt, le constituant (le titulaire du compte) et le créancier garanti ;
or (c) by the  secured creditor becoming the account holder, a method that requires the consent  of the institution (see art. 25). hTe objective of this approach is to exempt deposittaking institutions from having to respond to a request for payment sent by a  person that asserts to have a security right in a right to payment of funds credited  to the grantor’s account unless the institution has actively consented to the creation  of that security right (see Secured Transactions Guide, chap. VIII, para. 107).ou c) par le fait que le créancier garanti est devenu le titulaire du compte, méthode qui requiert le consentement de l’établissement de dépôt (voir art. 25). L’objectif de cette approche est de dispenser les établissements de dépôt d’avoir à répondre à une demande de paiement adressée par une personne qui affirme avoir une sûreté sur un droit au paiement de fonds crédités sur le compte du constituant, sauf si l’établissement a activement consenti à la création de cette sûreté (voir Guide sur les opérations garanties, chap. VIII, par. 107).
Article 83.Article 83.
Collection of payment by an outright transferee of a receivableRecouvrement d’un paiement par le bénéficiaire du transfert pur et simple d’une créance
466.466.
Article 83 is based on recommendations 167-168 of the Secured Transactions Guide (see chap. VIII, paras. 99-101).L’article 83 se fonde sur les recommandations 167 et 168 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. VIII, par. 99 à 101).
It provides that, in the case of an  outright transfer of a receivable, the transferee is entitled to collect the receivable  at any time provided that payment has become due.Il dispose qu’en cas de transfert pur et simple d’une créance, le bénéficiaire du transfert est en droit de recouvrer la créance à tout moment, sous réserve que le paiement soit dû.
It should be noted that the  overarching obligation of good faith and commercial reasonableness in article 4  also extends to the collection of receivables by an outright transferee.Il convient de noter que l’obligation générale de se comporter de bonne foi et de manière commercialement raisonnable, prévue à l’article 4, s’étend aussi au recouvrement de créances par le bénéficiaire d’un transfert pur et simple.
As a practical  matter, where the receivable is transferred outright without recourse, the transferor  cannot by defnition be prejudiced by the failure of the transferee to act in good  faith and in a commercially reasonable manner in exercising its collection right.Sur le plan pratique, en cas de transfert pur et simple d’une créance sans possibilité de recours, l’auteur du transfert ne peut pas, par définition, être lésé par le refus du bénéficiaire du transfert d’agir de bonne foi et de manière commercialement raisonnable en exerçant son droit de recouvrement.
However, the standard in article 4 is a general one and would still apply to protect the obligor on the receivable as well as a prior-ranking creditor even in the case of  an outright transfer without recourse.Toutefois, la norme prévue à l’article 4 est une règle générale et serait toujours applicable pour protéger le débiteur de la créance et un créancier de rang supérieur, même dans le cas d’un transfert pur et simple sans recours.
Chapter VIII.Chapitre VIII.
Conlfict of lawsConflit de lois
IntroductionIntroduction
467.467.
Chapter VIII of the Model Law states the rules for determining the State  whose substantive law is applicable to the issues dealt with in the other chapters.  hTese rules are generally referred to as the conlfict-of-laws rules.Le chapitre VIII de la Loi type énonce les règles à utiliser pour déterminer l’État dont le droit matériel est applicable aux questions traitées dans les autres chapitres, que l’on désigne généralement en tant que règles de conflit de lois.
In a State that has  enacted the Model Law, a court or other authority will use the conlfict-of-laws  rules of chapter VIII to determine which State’s substantive law will govern issues  such as the creation, effectiveness against third parties, priority and enforcement  of a security right, as well as the mutual rights and obligations of the grantor and  the secured creditor and the rights and obligations between third-party obligors  and secured creditors. hTe substantive law indicated by the conlfict-of-laws rules  may be that of the enacting State or the law of another State.Dans un État qui a adopté la Loi type, un tribunal ou une autre autorité utilisera les règles de conflit de lois du chapitre VIII pour déterminer l’État dont le droit matériel régira des questions telles que la constitution, l’opposabilité, la priorité et la réalisation d’une sûreté mobilière, ainsi que les droits et obligations réciproques du constituant et du créancier garanti et les droits et obligations qui existent entre les tiers débiteurs et les créanciers garantis. Il pourra s’agir du droit matériel de l’État adoptant ou d’un autre État.
468.468.
It should be noted that, in the event of judicial proceedings in a State, a  court or other authority in that State will typically apply: (a) the substantive law  of its own legal system to characterize a transaction (e.g. whether it is a secured  transaction in a strict sense or a different kind of transaction such as a retentionof-title sale) or a related issue (e.g. whether it is a priority or enforcement issue)  for the purpose of selecting the appropriate conlfict-of-laws rule;On notera que lorsqu’une procédure judiciaire est ouverte dans un État donné, un tribunal ou une autre autorité de cet État appliquera généralement : a) le droit matériel de son propre système juridique pour qualifier une opération (déterminer, par exemple, s’il s’agit d’une opération garantie au sens strict ou d’un type d’opération différent tel qu’une vente avec réserve de propriété) ou une question connexe (déterminer, par exemple, s’il s’agit d’une question de priorité ou de réalisation) en vue de choisir la règle de conflit de lois appropriée ;
(b) the conlfictof-laws rules of its own legal system to determine which State’s law is applicable  to the substance of the dispute;b) les règles de conflit de lois de son propre système juridique pour déterminer l’État dont le droit sera applicable au fond du litige ;
and (c) the substantive law of the State whose law  is applicable according to the conlfict-of-laws rules of the forum State (for a more  elaborate discussion of the role of conlfict-of-laws rules, see Secured Transactions  Guide, chap. X, paras. 1-13).et c) le droit matériel de l’État dont le droit s’applique conformément aux règles de conflit de lois de l’État du for (pour un examen plus poussé du rôle des règles de conflit de lois, voir Guide sur les opérations garanties, chap. X, par. 1 à 13).
For example, if a State enacts the Model Law and a  court in that State characterizes a transaction as a secured transaction in accordance  with the Model Law, it would use the rules in chapter VIII to determine which  State’s substantive law rules should apply, and then apply those rules.Par exemple, si un État adopte la Loi type et qu’un tribunal de cet État qualifie une opération d’opération garantie conformément à ladite Loi, il utilisera les règles du chapitre VIII pour déterminer de quel État les règles de droit matériel s’appliquent, puis il les appliquera.
469. hTe application of the conlfict-of-laws rules in chapter VIII are not condi tional on a prior determination that a particular case presents an international element. hTus, whenever a conlfict-of-laws rule in this chapter refers to the law of a  State, that reference should not be refused on the ground of the absence of true  “internationality”.469. L’application des règles de conflit de lois énoncées dans le chapitre VIII n’est pas subordonnée à la détermination préalable du fait qu’une affaire particulière comporte un élément international. Ainsi, chaque fois qu’une règle de conflit de lois énoncée dans le présent chapitre renvoie à la législation d’un État, cette référence ne doit pas être refusée au motif qu’il n’existe pas de véritable « internationalité ».
Otherwise, courts might disregard a conlfict-of-laws rule in this  chapter by deciding that the case is not suifciently international on the basis of  discretionary criteria that are not part of the conlfict-of-laws rules.Sinon, en décidant qu’une affaire n’est pas suffisamment internationale sur la base de critères discrétionnaires qui ne font pas partie des règles de conflit de lois, le tribunal pourrait méconnaître une règle de conflit de lois énoncée dans le présent chapitre. 470.
470. hTe conlfict-of-laws rules relating to the determination of the law applicable  to the creation, third-party effectiveness, priority and enforcement of a security  right, as well as to the effect of a security right on a third-party obligor are mandatory (see art. 3, para. 1, and para. 73 above). hTerefore, with respect to those matters, the parties cannot be permitted by a choice-of-law clause to avoid the  application of the substantive law of the State to which a conlfict-of-laws rule refers.  hTis is because security rights are property (in rem) rights and thus affect third  parties (see art. 3, para. 2, and para. 74 above).Les règles de conflit de lois relatives à la détermination de la législation applicable à la constitution, à l’opposabilité, à la priorité et à la réalisation d’une sûreté réelle mobilière, ainsi qu’aux effets d’une sûreté sur un tiers débiteur, sont impératives (voir art. 3-1, et par. 73 ci-dessus). Ainsi, sur ces points, le recours à une clause d’élection de loi ne saurait autoriser les parties à écarter l’application du droit matériel de l’État auquel renvoie une règle de conflit de lois. Il en est ainsi parce que les sûretés mobilières sont des droits réels (in rem) et ont donc un effet sur des tiers (voir art. 3-2, et par. 74 ci-dessus).
Allowing the parties to a security  agreement to select the applicable conlfict-of-laws rule where the selection has  third-party effects would also defeat one of the main purposes of the conlfict-oflaws rules, which is to identify the State whose substantive law is to apply in the  event of a priority dispute among competing claimants.Permettre aux parties à une convention constitutive de sûreté de choisir la règle de conflit de lois applicable lorsque ce choix a des effets à l’égard des tiers irait également à l’encontre de l’un des principaux objectifs de ces règles, qui est d’identifier l’État dont le droit matériel doit s’appliquer en cas de conflit de priorité entre des réclamants concurrents.
For example, if there is a  priority dispute between secured creditorXand secured creditor Y, it would be  impossible for third parties to ascertain the law applicable to the resolution of the  dispute if each ofXandYwere permitted to choose in their security agreement a  different governing law for the ranking of their respective security rights. By contrast, article 84 expressly provides for the possibility of the choice of the applicable  law by the parties with respect to their mutual rights and obligations arising from  their security agreement. hTis is because their choice of law has no effect on the  rights of third parties.Ainsi par exemple, dans l’éventualité d’un conflit de priorité entre les créanciers garantis X et Y, il serait impossible pour des tiers de déterminer la loi applicable à la résolution du différend si X et Y étaient autorisés à choisir, dans la convention constitutive de sûreté, des lois différentes pour le classement de leurs sûretés respectives. L’article 84, en revanche, prévoit expressément la possibilité, pour les parties, de choisir la loi applicable en ce qui concerne leurs droits et obligations qui découlent de leur convention constitutive de sûreté. Il en est ainsi parce que leur choix de loi n’a aucun effet sur les droits de tiers. A. Règles générales
Article 84.Article 84.
Mutual rights and obligations of the grantor and the secured creditorDroits et obligations réciproques du constituant et du créancier garanti
471.471.
Article 84 is based on recommendation 216 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, para. 61).L’article 84 se fonde sur la recommandation 216 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 61).
Following the approach of international texts such  as the Hague Principles on Choice of Law in International Commercial Contracts  (the “Hague Principles”), article 84 states that the law chosen by the parties to a  security agreement is the law applicable to their mutual rights and obligations arising from their agreement (subject only to the limitations set out in article 93).Suivant l’approche de textes internationaux tels que les Principes de La Haye sur le choix de la loi applicable aux contrats commerciaux internationaux (« Principes de La Haye »), il dispose que la loi choisie par les parties à une convention constitutive de sûreté est la loi applicable aux droits et obligations réciproques de ces parties qui découlent de leur convention (sous réserve uniquement des restrictions énoncées à l’article 93).
As  already mentioned (see para. 470 above), matters relating to the property aspects  of secured transactions are outside the scope of article 84. hTe parties cannot select  the law that is to govern these matters.Comme on l’a déjà mentionné (voir par. 470 ci-dessus), les questions relatives aux aspects patrimoniaux des opérations garanties sortent du champ d’application de l’article 84.
Other matters, such as the ability of the  parties to choose different laws for different aspects of their contractual relationship  or to modify their choice of law, are letf to other conlfict-of-laws rules of the enact ing State (see, for example, art. 2 (2) and (3) of the Hague Principles).Les parties ne peuvent pas choisir la loi qui doit régir ces questions. D’autres questions, telles que l’aptitude des parties à choisir différentes lois pour différents aspects de leur relation contractuelle ou à modifier leur choix, sont laissées aux autres règles de conflit de lois de l’État adoptant (voir, par exemple, art. 2-2 et 2-3 des Principes de La Haye).
472.472.
In the absence of a choice of law by the parties, article 84 refers to the law  governing the security agreement as determined by the conlfict-of-laws rules generally applicable to contractual obligations.En l’absence d’un choix de loi par les parties, l’article 84 renvoie au droit qui régit la convention constitutive de sûreté tel que déterminé par les règles de conflit de lois généralement applicables aux obligations contractuelles.
For example, this law may be the law of Chapter VIII. Conlfict of laws 145 the State: (a) which is most closely connected to the security agreement (e.g. the  State in which a security agreement is entered into and performed, and in which  both parties are located);Il peut s’agir, par exemple, du droit de l’État : a) qui est le plus étroitement lié à la convention (par exemple, l’État dans lequel la convention constitutive de sûreté est conclue et exécutée, et dans lequel les deux parties sont situées) ;
(b) in which the characteristic performance of the agreement is to be made (e.g. the delivery of the goods in a sales agreement or the  extension of credit in a credit agreement);b) dans lequel la prestation caractéristique de la convention doit avoir lieu (par exemple, la livraison des marchandises dans un contrat de vente ou l’offre de crédit dans un contrat de crédit) ;
or (c) in which the security agreement  is entered into.ou c) dans lequel la convention constitutive de sûreté est conclue.
Article 85.Article 85.
Security rights in tangible assetsSûreté réelle mobilière grevant un bien corporel
473.473.
Article 85 is based on recommendations 203-207 of the Secured Transactions Guide (see chap. X, paras. 28-38).L’article 85 se fonde sur les recommandations 203 à 207 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 28 à 38).
It deals with the law applicable to the  creation, effectiveness against third parties and priority of a security right in a tangible asset (for the law applicable to the enforcement of such a security right, see  art. 88, subpara. (a), and para. 483 below). hTe term “tangible asset” is defned to  refer generally to all types of tangible movable asset and to include money, negotiable instruments, negotiable documents and certifcated non-intermediated securities (see art. 2, subpara. (ll);Il traite de la loi applicable à la constitution, à l’opposabilité et à la priorité d’une sûreté sur un bien corporel (pour la loi applicable à la réalisation d’une telle sûreté, voir art. 88, al. a), et par. 483 ci-dessous). Le terme « bien corporel » désigne l’ensemble des types de biens meubles corporels et englobe les instruments et documents négociables, les espèces et les titres non intermédiés représentés par un certificat (voir art. 2, al. c) ;
see also Secured Transactions Guide, chap. X,  para. 26).voir aussi Guide sur les opérations garanties, chap. X, par. 26).
474.474.
Paragraph 1 states the general rule that the law applicable to these issues is  the law of the State in which the encumbered asset is located (the “lex situs” or  the “lex rei sitae”;Le paragraphe 1 énonce la règle générale selon laquelle la loi applicable à ces questions est celle de l’État où se trouve le bien grevé (« lex situs » ou « lex rei sitae » ;
for the meaning of the term “location”, see art. 90, and paras. 488  and 489 below;pour la signification du terme « lieu de situation », voir art. 90, et par. 488 et 489 ci-après ;
for the relevant time for determining location, see art. 91). hTe lex situs rule for tangible assets is subject to fve exceptions that are set out in  articles 85, paragraphs 2 to 4, 98 and 100.pour le moment servant de référence pour déterminer le lieu de situation, voir art. 91). La règle de la lex situs relative aux biens corporels connaît cinq exceptions qui sont énoncées aux articles 85, paragraphes 2 à 4, 98 et 100. 475.
475. hTe frst exception provides that, if a tangible asset located in a State is  covered by a negotiable document in the possession of a secured creditor in another  State, the priority of the security right over the asset covered by that document as  against the rights of competing claimants will be determined by the law of the State  in which the document is located, and not by the law of the State in which the  asset covered by that document is located (see art. 85, para. 2).La première exception prévoit que, si un bien corporel situé dans un État est visé par un document négociable en la possession d’un créancier garanti dans un autre État, la priorité de la sûreté sur le bien visé par ce document par rapport aux droits de réclamants concurrents est déterminée par la loi de l’État dans lequel se trouve le document, et non par la loi de l’État dans lequel se trouve le bien visé par ce dernier (voir art. 85-2).
Unlike recommendation 206, on which paragraph 2 is based, which referred to priority as against  “a competing security right”, to cover all priority conlficts (e.g. as against a judgment creditor), paragraph 2 refers to priority “as against the right of a competing  claimant”.Contrairement à la recommandation 206 (sur laquelle se fonde le paragraphe 2), qui renvoyait à la priorité sur une « sûreté réelle mobilière concurrente », pour couvrir tous les conflits de priorité (par exemple, à l’égard d’un créancier judiciaire), le paragraphe 2 renvoie à la priorité « par rapport au droit d’un réclamant concurrent ».
476. hTe second exception points to the law of the State in which the grantor is  located for an asset of a type that is ordinarily used in more than one State, that  is, a “mobile asset” (see art. 85, para. 3). hTis exception refers to the ordinary use  of assets of this type and not to the actual use of any individual encumbered asset.476. La deuxième exception concerne la loi de l’État dans lequel le constituant est situé, pour un bien d’un type habituellement utilisé dans plusieurs États, à savoir un « bien mobile » (voir art. 85-3). Cette exception renvoie à l’utilisation habituelle des biens de ce type et non à l’utilisation réelle d’un bien grevé donné.
For example, as motor vehicles may cross national borders, the rule will apply to  a particular motor vehicle even if it is actually used only in one single State.Par exemple, dans la mesure où les véhicules à moteur sont susceptibles de franchir des frontières nationales, la règle s’appliquera à tout véhicule à moteur particulier même s’il n’est en fait utilisé que dans un seul État.
477. hTe third exception deals with a tangible asset (other than a mobile asset)  in transit or to be exported (see art. 85, para. 4).477. La troisième exception concerne un bien corporel (autre qu’un bien mobile) en transit ou destiné à être exporté (voir art. 85-4).
A security right in a tangible asset  which is in transit or destined to be moved to another State may be created and  made effective against third parties under the law of the State of its ultimate des tination, if the asset reaches that destination within the period of time to be specifed by the enacting State (e.g. within 45-60 days atfer the putative creation of the  security right to allow suifcient time for the asset to reach its destination).On peut créer et rendre opposable une sûreté sur un bien corporel qui est en transit ou destiné à être déplacé vers un autre État en vertu de la loi de l’État de sa destination finale si le bien atteint cette destination dans un délai à préciser par l’État adoptant (par exemple, dans les 45 à 60 jours qui suivent la création putative de la sûreté, pour donner au bien suffisamment de temps pour atteindre sa destination).
It should  be noted that: (a) if the asset does not reach the intended destination within the  period specifed, the rule in paragraph 4 will not apply;Il convient de noter que : a) si le bien n’atteint pas la destination voulue dans le délai spécifié, la règle du paragraphe 4 ne s’applique pas ;
and (b) under the rule in  paragraph 1, a secured creditor may also take the necessary steps to create and  make the security right effective against third parties under the law of the State in  which the asset is actually located at the time such steps are taken.et b) selon la règle du paragraphe 1, un créancier garanti peut aussi prendre les mesures nécessaires pour créer et rendre la sûreté opposable en vertu de la loi de l’État dans lequel se trouve effectivement le bien au moment où ces mesures sont prises.
It should also  be noted that paragraph 4 is a conlfict-of-laws rule of the enacting State only and  whether the security right will be treated as validly created and made effective  against third parties in the State of the ultimate destination of the asset depends  on the law applicable under the conlfict-of-laws rules of that State.On notera également que le paragraphe 4 est une règle de conflit de lois du seul État adoptant et que la question de savoir si la sûreté sera traitée comme valablement créée et rendue opposable dans l’État de destination finale du bien dépend de la loi applicable conformément aux règles de conflit de lois de cet État.
478. hTe fourth exception is contained in article 98 and is only a partial exception.478. Figurant à l’article 98, la quatrième exception n’est que partielle.
It applies only to the third-party effectiveness of a security right by registration  in certain types of tangible and intangible asset (see paras. 510 and 511 below).Elle ne s’applique qu’à l’opposabilité par inscription d’une sûreté sur certains types de biens corporels et incorporels (voir par. 510 et 511 ci-après).
However, it does not alter the law applicable to other matters under the primary  rule in article 85;Elle ne modifie cependant pas la loi applicable à d’autres questions qui relèvent de la règle principale de l’article 85 ;
questions of priority as against competing claimants, for example,  will continue to be determined by the law of the State in which the asset is located.les questions de priorité par rapport aux réclamants concurrents, par exemple, continueront d’être déterminées par la législation de l’État dans lequel se trouve le bien.
479. hTe ftfh exception is contained in article 100.479. La cinquième exception se trouve à l’article 100.
It refers matters relating to a  security right in certifcated securities to laws other than the law of the State in  which the certifcate is located (see paras. 515-524 below).Elle renvoie les questions relatives à une sûreté qui grève des titres représentés par un certificat à des lois autres que celles de l’État dans lequel se trouve le certificat (voir par. 515 à 524 ci-dessous).
Article 86.Article 86.
Security rights in intangible assetsSûreté réelle mobilière grevant un bien incorporel
480.480.
Article 86 is based on recommendation 208 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, paras. 39-47).L’article 86 se fonde sur la recommandation 208 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 39 à 47).
It states the general conlfict-of-laws rule for the  creation, effectiveness against third parties and priority of a security right in an  intangible asset. hTe applicable law is that of the State in which the grantor is  located (for the meaning of “location”, see art. 90, and paras. 488 and 489 below;Il énonce la règle générale de conflit de lois applicable à la constitution, à l’opposabilité et à la priorité d’une sûreté sur un bien incorporel. La loi applicable est celle du lieu de situation du constituant (pour le sens du terme « lieu de situation », voir art. 90, et par. 488 et 489 ci-dessous ;
for the relevant time for determining location, see art. 91, and paras. 490-493  below). hTis rule is subject to several exceptions.pour le moment à prendre en compte pour déterminer le lieu de situation, voir art. 91, et par. 490 à 493 ci-après). Cette règle est soumise à plusieurs exceptions.
481. hTe frst exception relates to the priority of a security right in a receivable  arising from a sale or lease of, or secured by, immovable property (see art. 87, and  para. 482 below). hTe other exceptions relate to a security right in rights to payment of funds credited to a bank account (see art. 97, and paras. 506-509 below),  intellectual property (see art. 99, and paras. 512-514 below) and uncertifcated non-intermediated securities (see art. 100, and paras. 515-524 below), as well  as to the third-party effectiveness of a security right in certain types of asset by  registration (art. 98, and paras. 510 and 511 below).481. La première exception concerne la priorité d’une sûreté grevant une créance découlant de la vente ou de la location de biens immobiliers, ou garantie par des biens immobiliers (voir art. 87, et par. 482 ci-après). Les autres exceptions concernent une sûreté grevant des droits au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire (voir art. 97, et par. 506 à 509 ci-dessous), une propriété intellectuelle (voir art. 99, et par. 512 à 514 ci-après) et des titres non intermédiés dématérialisés (voir art. 100, et par. 515 à 524 ci-dessous), ainsi que l’opposabilité par inscription d’une sûreté sur certains types de biens (voir art. 98, et par. 510 et 511 ci-après).
Article 87.Article 87.
Security rights in receivables relating to immovable propertySûreté réelle mobilière grevant une créance relative à un bien immeuble
482.482.
Article 87 is based on recommendation 209 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, para. 54).L’article 87 se fonde sur la recommandation 209 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 54).
It deals with the priority of a security right in a  receivable arising from a sale or lease of immovable property or secured by immovable property as against the rights of competing claimants.Il traite de la priorité d’une sûreté grevant une créance découlant de la vente ou de la location de biens immobiliers, ou garantie par des biens immobiliers, sur les droits de réclamants concurrents.
Article 87 is an exception to the general rule of article 86 and refers that matter to the law of the State  under whose authority the immovable property registry is maintained.Il constitue une exception à la règle générale énoncée à l’article 86, et renvoie cette question à la législation de l’État sous l’autorité duquel le registre immobilier est tenu.
However,  article 87 applies only if the right of a competing claimant is registrable (but not  necessarily registered) in the relevant immovable property registry. hTis means  that, for a person to be certain which State’s law is applicable to the priority of a  security right in a receivable, that person needs to determine whether the receivable  arose from a sale or lease of, or is secured by, immovable property.Cependant, il ne s’applique que si le droit d’un réclamant concurrent est susceptible d’inscription (sans être nécessairement inscrit) dans le registre immobilier pertinent. Cela signifie que pour qu’une personne soit certaine de la législation qui est applicable à la priorité de la sûreté grevant une créance, il faut qu’elle détermine si la créance est née de la vente ou de la location d’un bien immeuble, ou si elle est garantie par un tel bien.
If that person  does not fnd that out that the receivable arose in the circumstances described in  this article, the person may make an inaccurate determination of which law  governs.Si elle n’établit pas que la sûreté a été constituée dans les circonstances décrites dans cet article, elle risque de se tromper pour ce qui est de déterminer quelle législation est applicable.
Article 88.Article 88.
Enforcement of security rightsRéalisation d’une sûreté réelle mobilière
483.483.
Article 88 is based on recommendation 218 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, paras. 64-72).L’article 88 se fonde sur la recommandation 218 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 64 à 72).
Subparagraph (a) deals with the law applicable to  the enforcement of a security right in a tangible asset, as defned in article 2, subparagraph (ll).L’alinéa a) traite de la législation applicable à la réalisation d’une sûreté grevant un bien corporel, tel que défini à l’alinéa c) de l’article 2.
It refers to the law of the State in which the asset is located at the  time of commencement of enforcement. hTe rule in subparagraph (a) is subject to  one exception. hTe enforcement of a security right in certifcated non-intermediated  securities is referred to the law indicated in article 100 (which applies to both certifcated and uncertifcated securities).Il renvoie à la loi de l’État où se trouve le bien à la date du début de la réalisation. La règle de l’alinéa a) prévoit une seule exception. La réalisation d’une sûreté grevant des titres non intermédiés représentés par un certificat est renvoyée à la loi indiquée à l’article 100 (qui s’applique à tous les titres, représentés ou non par un certificat).
484.484.
It should be noted that enforcement may involve several distinct actions  (e.g. notice of the secured creditor’s intent to obtain possession of an encumbered  asset without applying to a court or other authority, disposition of an encumbered  asset, and distribution of the proceeds of disposition) and these actions may take  place in different States.Il convient de noter que la réalisation peut comprendre plusieurs actions distinctes (dont la notification de l’intention du créancier garanti d’obtenir la possession d’un bien grevé sans saisir de tribunal ou d’autre autorité, la disposition d’un bien grevé et la répartition du produit d’une disposition) et que ces actions peuvent avoir lieu dans différents États.
For example, a secured creditor may take possession of  the encumbered assets in one State, dispose of them in a second State, and distribute the proceeds of disposition in a third State.Ainsi par exemple, un créancier garanti peut prendre possession des biens grevés dans un État, en disposer dans un deuxième, et répartir le produit de la disposition dans un troisième.
A similar issue arises in the less  frequent case where enforcement takes place in different States because the asset has been moved to another State atfer commencement of enforcement.Un problème similaire survient dans le cas moins fréquent où la réalisation est menée dans plusieurs États parce que le bien a été déplacé vers un autre État après le début de la procédure.
In each  case, the applicable law will be the law of the State of the location of the relevant  asset at the time the frst enforcement action is taken.Dans chaque cas, la loi applicable sera celle de l’État où se trouve le bien concerné au moment où la première mesure relevant de la réalisation est prise.
485.485.
Under subparagraph (b), the law applicable to the enforcement of a security  right in an intangible asset (with the exception of a right to payment of  funds credited to a bank account, intellectual property and uncertifcated nonintermediated securities;L’alinéa b) dispose que la législation applicable à la réalisation d’une sûreté réelle mobilière grevant un bien incorporel (à l’exception d’un droit au paiement de fonds crédités sur un compte bancaire, d’une propriété intellectuelle et de titres non intermédiés dématérialisés ;
see arts. 97, 99 and 100, and paras. 506-509 and 512-524  below) is the law of the State whose law governs priority of the security right (see  art. 86, and paras. 480 and 481 above). hTe main advantage of this approach is  that the creation, third-party effectiveness, priority and enforcement of a security  right in an intangible asset are referred to one and the same law (see Secured  Transactions Guide, chap. X, para. 69).voir art. 97, 99 et 100, et par. 506 à 509 et 512 à 524 ci-après) est celle de l’État dont le droit régit la priorité de la sûreté (voir art. 86, et par. 480 et 481 ci-dessus). Le principal avantage de cette approche est que la constitution, l’opposabilité, la priorité et la réalisation d’une sûreté grevant un bien incorporel sont renvoyées à une seule et même loi (voir Guide sur les opérations garanties, chap. X, par. 69).
Article 89.Article 89.
Security rights in proceedsSûreté réelle mobilière grevant le produit
486.486.
Article 89 is based on recommendation 215 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, paras. 55-60).L’article 89 se fonde sur la recommandation 215 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 55 à 60).
It refers the creation of a security right in proceeds to the law of the State whose law governs the creation of the security right  in the original encumbered assets, and the third-party effectiveness and priority of  a security right in proceeds to the law of the State whose law governs those matters  in the case of a security right in original encumbered assets of the same kind as  the proceeds. hTe following example illustrates how article 89 operates. hTe original encumbered asset is inventory located in State A. hTe inventory is subsequently  sold, and the purchase price is paid by a funds transfer to a bank account held with  a deposit-taking institution in State B. Under paragraph 1, the law applicable to the  question of whether the secured creditor automatically acquires a security right in  the right to payment of the funds credited to the bank account as proceeds of the  original encumbered inventory will be the law of the location of the inventory at  the time of the creation of the security right in the inventory (see art. 91, para. 1 (a),  and para. 491 below).Il renvoie la création d’une sûreté grevant un produit à la législation de l’État dont la loi régit la création de la sûreté constituée sur les biens initialement grevés, et l’opposabilité et la priorité d’une sûreté grevant un produit à la législation de l’État dont la loi régit ces questions dans le cas d’une sûreté constituée sur des biens initialement grevés qui seraient du même type que celle grevant le produit. L’exemple qui suit en illustre le fonctionnement. Les biens initialement grevés sont des stocks situés dans un État A. Ces stocks sont vendus et le paiement est effectué par un transfert de fonds sur un compte bancaire détenu dans un établissement de dépôt situé dans un État B. En vertu du paragraphe 1, la loi applicable à la question de savoir si le créancier garanti acquiert automatiquement une sûreté sur le droit au paiement des fonds crédités sur le compte bancaire en tant que produit des stocks initialement grevés est celle du lieu de situation des stocks à la date de la constitution de la sûreté sur les stocks (voir art. 91-1 a), et par. 491 ci-dessous).
Under paragraph 2, the law applicable to the third-party  effectiveness and priority of the security right in the right to payment of the funds  credited to the bank account as proceeds will be the law that would be applicable  to a security right in the right to payment of the funds credited to the bank account  as an original encumbered asset (see art. 97, and paras. 506-509 below).En vertu du paragraphe 2, la loi applicable à l’opposabilité et à la priorité de la sûreté qui grève le droit au paiement des fonds crédités sur le compte bancaire en tant que produit est celle qui serait applicable à une sûreté sur le droit au paiement des fonds crédités sur le compte bancaire en tant que bien initialement grevé (voir art. 97, et par. 506 à 509 ci-après).
487.487.
It should be noted that this type of bifurcated rule might lead to diifculties  in cases where the law governing creation recognizes a broad-based right in proceeds (including, for example, civil and natural fruits;On notera que ce type de double règle pourrait créer des difficultés dans les cas où la loi qui régit la constitution reconnaît un large droit au produit (y compris, par exemple, les fruits civils et naturels ;
see art. 2, subpara. (bb), and  para. 59 above) whereas the law governing third-party effectiveness and priority  recognizes a narrower right in proceeds.voir art. 2, al. dd), et par. 60 ci-dessus) tandis que celle qui régit l’opposabilité et la priorité en reconnaît un plus étroit.
It should also be noted that article 89 is  dealing only with the law applicable to proceeds derived from the original encumbered assets as a result of a disposition by the grantor or other event prior to enforcement. Article 88 deals with the law applicable to the distribution of proceeds derived from a disposition of the encumbered assets pursuant to post-default  enforcement proceedings.Il convient de noter également que l’article 89 ne traite que du droit applicable au produit issu des biens initialement grevés suite à une disposition effectuée par le constituant ou à un autre événement survenu avant la réalisation. L’article 88 traite du droit applicable à la répartition du produit de la disposition des biens grevés dans le cadre d’une procédure de réalisation après défaillance.
Article 90.Article 90.
Meaning of “location” of the grantorSignification du « lieu de situation » du constituant
488.488.
Article 90 is based on recommendation 219 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, paras. 73 and 74).L’article 90 se fonde sur la recommandation 219 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 73 et 74).
It provides that: (a) if a grantor has a place  of business, it is located in that State;Il dispose que : a) s’il a son établissement dans un État donné, c’est dans cet État que le constituant est situé ;
(b) if a grantor has a place of business in  more than one State, it is located in the State in which the grantor’s central administration is exercised;b) s’il est établi dans plusieurs États, le constituant est situé dans l’État dans lequel il exerce son administration centrale ;
and (c) if a grantor does not have a place of business, the  grantor is located in the State in which the grantor has his or her habitual residence.  hTe term “place of business” is understood in a broad sense and refers to the place  in which the grantor exercises its activities (not necessarily commercial activities).  hTus, a legal person without any commercial activities (e.g. a foundation) is located  in the State in which it is exercising its activities.et c) si un constituant n’a pas d’établissement, il est situé dans l’État dans lequel il a sa résidence habituelle. Le terme « établissement » s’entend dans un sens large et fait référence au lieu dans lequel le constituant exerce ses activités (qui ne sont pas nécessairement commerciales). Ainsi, une personne morale sans activité commerciale (une fondation, par exemple) est située dans l’État dans lequel elle exerce son activité.
It should be noted that, if an  individual has a habitual residence in one State and a place of business in another  State, that individual is located in the latter State even if the transaction pursuant  to which the security right is created is for personal, family, or household purposes  unrelated to the individual’s commercial activities.On notera que si un individu a sa résidence habituelle dans un État et un établissement dans un autre, il sera situé dans ce dernier, même si l’opération au titre de laquelle la sûreté est créée l’est à des fins personnelles, familiales ou domestiques non liées à l’activité commerciale de l’individu.
489.489.
It should also be noted that the State in which a grantor that is a legal person  has its central administration is not necessarily the State in which that legal person  has its statutory seat (or registered oifce). hTus, if the grantor is a legal person  formed under the law of State A with its statutory seat in that State but has in  State Ba place of business where its senior management is based, then the grantor  is located in State B. As a result of article 90, for example, the creation, third-party  effectiveness, priority and enforcement of a security right in a receivable is referred  to one single law that, as a matter of fact, is relatively easy to determine and is most  likely to be the law of the State in which the main insolvency proceeding with  respect to the grantor would take place (as insolvency proceedings are typically  referred to the law of the State in which the insolvent person has the centre of its  main interests and that State is generally interpreted to be the State in which that  person has its central administration). hTis approach minimizes the risks of inconsistencies between the law governing the insolvency proceeding (lex fori concursus)  and the substantive law applicable to a security right, as the two laws will be the  law of one and the same State.On notera également que l’État dans lequel un constituant qui est une personne morale exerce son administration centrale n’est pas nécessairement l’État dans lequel cette personne morale a son siège statutaire (ou son siège social). Ainsi, si le constituant est une personne morale constituée en vertu du droit de l’État A (où se trouve son siège statutaire), mais qu’il a dans l’État B un établissement où sa direction principale est basée, alors le constituant est situé dans l’État B. Il résulte de l’article 90 qu’entre autres, la constitution, l’opposabilité, la priorité et la réalisation d’une sûreté grevant une créance sont renvoyées à une seule et même législation qui, de fait, est relativement facile à déterminer, à savoir, en toute probabilité, celle de l’État où serait menée la procédure d’insolvabilité principale à l’encontre du constituant (étant donné que les procédures d’insolvabilité sont généralement renvoyées à la législation de l’État dans lequel la personne insolvable a le centre de ses intérêts principaux et que cet État est généralement interprété comme étant celui dans lequel cette personne a son administration centrale). Cette approche limite le risque d’incohérences entre la loi régissant la procédure d’insolvabilité (lex fori concursus) et le droit matériel applicable à une sûreté, étant donné qu’il s’agira du droit d’un seul et même État.
Article 91.Article 91.
Relevant time for determining locationMoment servant de référence pour déterminer le lieu de situation
490.490.
Article 91 is based on recommendation 220 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, paras. 75-78).L’article 91 se fonde sur la recommandation 220 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 75 à 78).
It deals with the situation where the applicable law is determined by reference to the location of the asset or the grantor, and that  location changes from one State (State A) to another (State B).Il traite de la situation dans laquelle la législation applicable est déterminée par référence au lieu de situation du bien ou du constituant, et dans laquelle ce lieu passe d’un État (État A) à un autre (État B).
In such a situation,  the applicable law may change.Dans cette situation, la législation applicable peut changer.
It should be noted that, if the applicable law changes  under article 91 to that of the enacting State, article 23 enables the secured creditor  to preserve the third-party effectiveness of its security right (see paras. 132 and 133  above).Il convient de noter que, si la législation applicable change en vertu de l’article 91 pour devenir celle de l’État adoptant, l’article 23 permet au créancier garanti de préserver l’opposabilité de sa sûreté (voir par. 132 et 133 ci-dessus).
491.491.
Paragraph 1 (a) establishes that the creation of a security right remains governed by the law of the location of the asset or of the grantor at the time of the  creation of the security right even if there is subsequently a change of location.  hTis means that, if the security right was validly created under the law of State A  when the asset or the grantor was located there, the law of State A will continue  to apply and, as a result, the security right will continue to be held to have been  effectively created even atfer the move of the asset or the grantor to StateBwhether  or not the creation requirements of the law of StateBhave been satisfed.Le paragraphe 1 a) prévoit que la constitution d’une sûreté est régie par la législation du lieu de situation du bien ou du constituant à la date de la constitution de la sûreté, même en cas de changement ultérieur du lieu. Autrement dit, si la sûreté a été valablement créée en vertu de la législation de l’État A lorsque le bien ou le constituant y était situé, cette législation continuera de s’appliquer et, en conséquence, la sûreté continuera d’être considérée comme ayant été effectivement créée même après le passage du bien ou du constituant dans l’État B, que les conditions de création en vertu de la législation de cet État aient été ou non satisfaites.
However,  for third-party effectiveness and priority issues, paragraph 1 (b) provides that the  applicable law will be that of the location of the asset or the grantor “at the time  when the issue arises”. hTis is the time of the occurrence of the event that creates  the need to determine the law that would be applicable to third-party effectiveness  or priority.Cependant, pour les questions d’opposabilité et de priorité, le paragraphe 1 b) dispose que la législation applicable sera celle du lieu de situation du bien ou du constituant « au moment où ces questions se posent ». C’est le moment où l’événement se produit qui crée la nécessité de déterminer la législation qui s’appliquerait à l’opposabilité ou à la priorité.
492.492.
For example, if an insolvency proceeding commences in StateBin respect  of the grantor that is located in State A at the time of the creation of a security  right in a receivable, the law applicable to the effectiveness of the security right  will be the law of StateBif at the time of commencement of the insolvency pro ceeding the grantor is located in State B (see art. 86, and paras. 480 and 481 above).Par exemple, si une procédure d’insolvabilité est ouverte dans l’État B à l’encontre du constituant qui est situé dans l’État A au moment de la création d’une sûreté sur une créance, la législation applicable à l’opposabilité de la sûreté sera celle de l’État B si, au moment de l’ouverture de la procédure d’insolvabilité, le constituant est situé dans cet État (voir art. 86, et par. 480 et 481 ci-dessus).
As a result, for the security right to be effective against the insolvency representative  (who is a “competing claimant” under art. 2, subpara. (e)) either in State A or in  State B, the third-party effectiveness requirements of the law of StateBmust have  been fulflled prior to the commencement of the insolvency proceeding.En conséquence, pour que la sûreté soit opposable au représentant de l’insolvabilité (qui est un « réclamant concurrent » au sens de l’article 2, al. ff)) dans l’État A ou dans l’État B, il faut que les conditions d’opposabilité de la loi de l’État B aient été satisfaites avant l’ouverture de la procédure d’insolvabilité.
Another  example is where a tangible asset is seized by a judgment creditor. hTe question  of the respective priority of the secured creditor and the judgment creditor arises  at the time of the seizure (which will be “the time when the issue arises”). hTis is  so in each example even if the security right had been made effective against third  parties under the law of State A at the time the asset or the grantor was located in  State A.Un autre exemple est celui de la saisie d’un bien corporel par un créancier judiciaire. La question de la priorité respective du créancier garanti et du créancier judiciaire se posera à la date de la saisie (c’est-à-dire « le moment où la question se pose »). C’est le cas dans chaque exemple, même si la sûreté avait été rendue opposable en vertu de la loi de l’État A au moment où le bien ou le constituant était situé dans ce dernier.
493.493.
Paragraph 2 constitutes an exception to the general rules of paragraph 1.Le paragraphe 2 constitue une exception aux règles générales du paragraphe 1.
If  the rights of all competing claimants have been created and made effective against  third parties under the law of the State of the initial location, the priority dispute  will be resolved under the law of that State (State A in the example).Si les droits de tous les réclamants concurrents ont été créés et rendus opposables conformément à la législation de l’État du lieu de situation initial, le conflit sera réglé conformément à la législation de cet État (soit, dans l’exemple, l’État A).
Article 92.Article 92.
Exclusion of renvoiExclusion du renvoi
494.494.
Article 92 is based on recommendation 221 of the Secured Transactions  Guide (see chap. X, para. 14).L’article 92 se fonde sur la recommandation 221 du Guide sur les opérations garanties (voir chap. X, par. 14).
Its purpose is to exclude the doctrine of renvoi and  provide greater certainty with respect to the determination of the applicable law  by avoiding the complications arising from this doctrine.Il a pour but d’exclure la doctrine du renvoi et d’éviter les complications qui en découlent afin d’assurer une plus grande sécurité juridique en ce qui concerne la détermination de la loi applicable.
Under the doctrine of renvoi, when the conlfict-of-laws rules of a State (State A) refer an issue to the law  of another State (State B), that reference includes the private international law rules  of State B. If, however, the conlfict-of-laws rules of StateBrefer that issue to the  law of another State (State C), under that doctrine, a court in State A would resolve  the priority dispute by applying the law of State C (and not the law of State B).  hTis could result in