A_RES_S-30_1_EF
Correct misalignment Change languages order
A/RES/S-30/1 A RES S 30 1 resolution E.pdf (English)A/RES/S-30/1 A RES S 30 1 resolution F.pdf (French)
United Nations A/RES/S-30/1Nations Unies A/RES/S-30/1
General Assembly Distr.: General  4 May 2016Assemblée générale Distr. générale  4 mai 2016
Thirtieth special session  Agenda item 8Trentième session extraordinaire  Point 8 de l’ordre du jour
16-06447 (E)16-06447 (F)
Please recycle Resolution adopted by the General Assembly on 19 April 2016Merci de recycler Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 19 avril 2016
[without reference to a Main Committee (A/S-30/L.1)][sans renvoi à une grande commission (A/S-30/L.1)]
S-30/1.S-30/1.
Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problem The General Assembly Adopts the outcome document entitled “Our joint commitment to effectively  addressing and countering the world drug problem” annexed to the present  resolution.Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue L’Assemblée générale Adopte le document final intitulé « Notre engagement commun à aborder et  combattre efficacement le problème mondial de la drogue » qui figure en annexe à  la présente résolution.
1st plenary meeting 1 9 April 20161 re séance plénière 19 avril 2016
Annex Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problem   We, Heads of State and Government, ministers and representatives of Member  States, are a ssembled at United Nations Headquarters from 19 to 21 April 2016 for  the thirtieth special session of the General Assembly, convened in accordance with  Assembly resolution 67/193 of 20 December 2012, to review the progress in the  implementation of the Political Declaration and Plan of Action on International  Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug  Problem,Annexe Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue Nous, chefs d’État et de gouvernement, ministres et représentants des États  Membres, réunis au Siège de l’Organisation des Nations Unies du 19 au 21 avril  2016 à l’occasion de la trentième session extraordinaire de l’Assemblée générale,  convoquée conformément à la résolution 67/193 de ladite Assemblée, en date du  20 décembre 2012, pour faire le point sur l’application de la Déclaration politique et  du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et  équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue
1 including an assessment of the achievements and challenges in countering the world drug problem, within the framework of the three international drug control  conventions and other relevant United Nations instrument s;1, notamment en évaluant les progrès accomplis et les difficultés rencontrées dans la lutte contre ce problème,  dans le cadre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues  et d’autres instruments pertinents des Nations Unies ;
We reaffirm our commitment to the goals and objectives of the three international drug control conventions, including concern about the health and  welfare of humankind as well as the individual and public health-related, social and  safety problems resulting from the abuse of narcotic drugs and psychotropic  substances, in particular among children and young people, and drug-related crime,  and we reaffirm our determination to prevent and treat the abuse of such substances  and prevent and counter their illicit cultivation, production, manufacturing and  trafficking;Nous réaffirmons notre attachement aux buts et objectifs des trois conventions  internationales relatives au contrôle des drogues, y compris notre préoccupation  pour la santé physique et morale de l’humanité, ainsi que face aux problèmes de  santé individuelle et publique, de société et de sécurité qui résultent de l’abus de  stupéfiants et de substances psychotropes, en particulier chez les enfants et les  jeunes, et de la criminalité liée aux drogues, et réaffirmons notre détermination à
1 See Official Records of the Economic and Social Council, 2009, Supplement No. 8 (E/2009/28), chap. I, sect. C.1 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2009, Supplément n° 8 (E/2009/28), chap. I, sect. C.
A/RES/S-30/1 Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problemA/RES/S-30/1 Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue
2/21 We recognize that, while tangible progress has been achieved in some fields,  the world drug problem continues to present challenges to the health, safety and  well-being of all humanity, and we resolve to reinforce our national and international  efforts and further increase international cooperation to face those challenges; We reaffirm our determination to tackle the world drug problem and to actively  promote a society free of drug abuse in order to help to ensure that all people can  live in health, dignity and peace, with security and prosperity, and reaffirm our  determination to address public health, safety and social problems resulting from  drug abuse;2/25 prévenir et traiter l’abus de drogues et à décourager et combattre la culture illicite  des plantes servant à les fabriquer, la production et la fabrication illicites de ces  substances, de même que leur trafic ; Nous convenons que, si des progrès tangibles ont été réalisés dans certains  domaines, le problème mondial de la drogue constitue toujours un défi pour la santé,  la sécurité et le bien-être de toute l’humanité, et nous déclarons résolus à intensifier  nos efforts nationaux et internationaux et à renforcer encore la coopération  internationale pour relever ce défi ; Nous réaffirmons notre détermination à nous attaquer au problème mondial de  la drogue et à promouvoir activement une société exempte de tout abus de drogues  pour contribuer à ce que tous les êtres humains puissent vivre en bonne santé et dans  la dignité et la paix, ainsi que la sécurité et la prospérité, et réitérons notre volonté  de nous attaquer aux problèmes de santé publique, de sécurité et de société qui  résultent de cet abus ;
We note with concern that the availability of internationally controlled drugs  for medical and scientific purposes, including for the relief of pain and suffering,  remains low to non-existent in many countries of the world, and we highlight the  need to enhance national efforts and international cooperation at all levels to address  that situation by promoting measures to ensure their availability and accessibility for  medical and scientific purposes, within the framework of national legal systems,  while simultaneously preventing their diversion, abuse and trafficking, in order to  fulfil the aims and objectives of the three international drug control conventions;Nous notons avec préoccupation que, dans de nombreux pays du monde, il  reste difficile, voire impossible, de se procurer des drogues placées sous contrôle  international à des fins médicales et scientifiques, en particulier pour soulager la  douleur, et insistons sur le fait qu’il est nécessaire de renforcer les efforts nationaux  et la coopération internationale à tous les niveaux pour remédier à cette situation en  préconisant des mesures propres à assurer la disponibilité et l’accessibilité de ces  drogues lorsqu’elles sont destinées à des fins médicales et scientifiques,  conformément aux législations nationales, tout en en empêchant le détournement,  l’usage illicite et le trafic, afin d’atteindre les buts et objectifs des trois conventions  internationales relatives au contrôle des drogues ;
We recognize that the world drug problem remains a common and shared  responsibility that should be addressed in a multilateral setting through effective and  increased international cooperation and demands an integrated, multidisciplinary,  mutually reinforcing, balanced, scientific evidence-b ased and comprehensive  approach;Nous estimons que le problème mondial de la drogue demeure une responsabilité commune et partagée qui doit être assumée dans un cadre multilatéral  au moyen d’une coopération internationale efficace et accrue et qui exige une  démarche intégrée, multidisciplinaire, synergique, équilibrée, fondée sur des  données scientifiques et globale ;
We reaffirm our unwavering commitment to ensuring that all aspects of demand  reduction and related measures, supply reduction and related measures, and  international cooperation are addressed in full conformity with the purposes and  principles of the Charter of the United Nations, international law and the Universal  Declaration of Human Rights,Nous réaffirmons notre engagement indéfectible à veiller à ce que tous les  aspects de la réduction de la demande et des mesures connexes, de la réduction de  l’offre et des mesures connexes et de la coopération internationale soient abordés en  totale conformité avec les buts et principes de la Charte des Nations Unies, du droit  international et de la Déclaration universelle des droits de l’homme
2 with full respect for the sovereignty and territorial integrity of States, the principle of non-intervention in the internal affairs of States,  all human rights, fundamental freedoms, the inherent dignity of all individuals and  the principles of equal rights and mutual respect among States;2, dans le plein respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États, du principe de  non-ingérence dans leurs affaires intérieures, de tous les droits de l’homme, des  libertés fondamentales, de la dignité inhérente à tous les individus et des principes  de l’égalité de droits et du respect mutuel entre États ;
We underscore that the Single Convention on Narcotic Drugs of 1961 as  amended by the 1972 Protocol, 3 the Convention on Psychotropic Substances of 1 9 7 1 , 4 the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988 5 and other relevant international instruments constitute the cornerstone of the international drug control system; We reaffirm our commitment to implementing effectively the provisions set out  in the Political Declaration and Plan of Action, mindful of the targets and goals set  therein, as well as to addressing the general challenges and priorities for action  identified in the Joint Ministerial Statement adopted at the high-level review in  March 2014;Nous soulignons que la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 telle  que modifiée par le Protocole de 1972 3, la Convention sur les substances psychotropes de 1971 4, la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988 5 et les autres instruments internationaux pertinents constituent le fondement du régime international de contrôle des drogues ;
6 2 Resolution 217 A (III).2 Résolution 217 A (III).
3 United Nations, Treaty Series, vol. 976, No. 14152.3 Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 976, n° 14152.
4 Ibid., vol. 1019, No. 14956.4 Ibid., vol. 1019, n° 14956.
6 Joint Ministerial Statement of the 2014 high-level review by the Commission on Narcotic Drugs of the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action on International  Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem (see Official Records of the Economic and Social Council, 2014, Supplement No. 8 (E/2014/28), chap. I, sect. C). Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problem A/RES/S-30/1Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue A/RES/S-30/1 Nous réaffirmons notre engagement à appliquer effectivement les dispositions  de la Déclaration politique et du Plan d’action, en gardant à l’esprit les buts et  objectifs qui y sont énoncés, et à nous attaquer aux problèmes généraux et à  respecter les priorités d’action que recense la Déclaration ministérielle conjointe qui  a été adoptée lors de l’examen de haut niveau de mars 2014 6  ;
We welcome the 2030 Agenda for Sustainable Development, 7 and we note that efforts to achieve the Sustainable Development Goals and to effectively address the  world drug problem are complementary and mutually reinforcing;Nous nous félicitons du Programme de développement durable à l’horizon 2030 7, et notons que les efforts déployés pour atteindre les objectifs de développement  durable et pour traiter efficacement le problème mondial de la drogue sont  complémentaires et se renforcent mutuellement ;
We recognize, as part of a comprehensive, integrated and balanced approach to  addressing and countering the world drug problem, that appropriate emphasis should  be placed on individuals, families, communities and society as a whole, with a view  to promoting and protecting the health, safety and well-being of all humanity;Nous savons que, pour aborder et combattre efficacement le problème mondial  de la drogue dans le cadre d’une démarche globale, intégrée et équilibrée, il  convient d’accorder toute l’attention voulue aux individus, aux familles, aux  communautés et à la société dans son ensemble, afin de promouvoir et protéger la  santé, la sécurité et le bien-être de toute l’humanité ;
We recognize the importance of appropriately mainstreaming gender and age  perspectives in drug-related policies and programmes;Nous estimons qu’il importe de prendre en considération comme il se doit les  différences entre les sexes et les âges dans les politiques et programmes en matière  de drogues ;
We recognize that there are persistent, new and evolving challenges that should  be addressed in conformity with the three international drug control conventions,  which allow for sufficient flexibility for States parties to design and implement  national drug policies according to their priorities and needs, consistent with the  principle of common and shared responsibility and applicable international law;Nous savons que des problèmes perdurent, se font jour et évoluent, et qu’ils  devraient être traités en conformité avec les trois conventions internationales  relatives au contrôle des drogues, qui ménagent aux États parties une marge de  manœuvre suffisante pour concevoir et appliquer en matière de drogues des  politiques nationales répondant à leurs priorités et besoins, conformément au  principe de la responsabilité commune et partagée et au droit international  applicable ;
We reaffirm the need to mobilize adequate resources to address and counter the  world drug problem and call for enhancing assistance to developing countries, upon  request, in effectively implementing the Political Declaration and Plan of Action and  the operational recommendations contained in the present document;Nous réaffirmons qu’il faut mobiliser les ressources voulues pour aborder et  combattre le problème mondial de la drogue et souhaitons qu’une assistance accrue  soit apportée aux pays en développement qui le demandent pour appliquer  effectivement la Déclaration politique et le Plan d’action, ainsi que les recommandations pratiques figurant dans le présent document ;
We recognize that transit States continue to face multifaceted challenges, and  reaffirm the continuing need for cooperation and support, including the provision of  technical assistance to, inter alia, enhance their capacities to effectively address and  counter the world drug problem, in conformity with the 1988 Convention; We reaffirm the principal role of the Commission on Narcotic Drugs as the  policymaking body of the United Nations with prime responsibility for drug control  matters, and our support and appreciation for the efforts of the United Nations, in  particular those of the United Nations Office on Drugs and Crime as the leading  entity in the United Nations system for addressing and countering the world drug  problem, and further reaffirm the treaty-mandated roles of the International Narcotics  Control Board and the World Health Organization;Nous savons que les États de transit continuent de faire face à des défis multiformes et réaffirmons qu’il demeure nécessaire de coopérer avec eux et de les  soutenir, notamment de leur apporter une assistance technique visant, entre autres, à  renforcer les moyens dont ils disposent pour aborder et combattre efficacement le  problème mondial de la drogue, conformément à la Convention de 1988 ; Nous réaffirmons le rôle primordial que joue la Commission des stupéfiants en  tant qu’organe directeur des Nations Unies responsable au premier chef des  questions de contrôle des drogues, et notre soutien et notre appréciation pour les  efforts faits par les Nations Unies, en particulier par l’Office des Nations Unies  contre la drogue et le crime, organisme chef de file, afin d’aborder et de combattre  le problème mondial de la drogue, et réaffirmons également les attributions  conventionnelles de l’Organe international de contrôle des stupéfiants et de  l’Organisation mondiale de la Santé en vertu des traités ; 6 Déclaration ministérielle conjointe issue de l’examen de haut niveau auquel la Commission des stupéfiants a procédé en 2014 sur l’application par les États Membres de la Déclaration politique et du Plan  d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le  problème mondial de la drogue (voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2014, Supplément n° 8 (E/2014/28), chap. I, sect. C).
We recognize that successfully addressing and countering the world drug  problem requires close cooperation and coordination among domestic authorities at  all levels, particularly in the health, education, justice and law enforcement sectors,  taking into account their respective areas of competence under national legislation;7 Résolution 70/1. Nous savons que, pour aborder et combattre efficacement le problème mondial  de la drogue, il faut une coopération et une coordination étroites entre autorités  nationales à tous les niveaux, en particulier dans les secteurs de la santé, de  l’éducation, de la justice et de la répression, compte tenu de leurs domaines de  compétence respectifs aux termes de la législation nationale ;
We welcome continued efforts to enhance coherence within the United Nations  system at all levels;Nous saluons les efforts continus faits pour rendre plus cohérente l’action  menée par le système des Nations Unies à tous les niveaux ;
We recognize that civil society, as well as the scientific community and  academia, plays an important role in addressing and countering the world drug  problem, and note that affected populations and representatives of civil society  entities, where appropriate, should be enabled to play a participatory role in the  formulation, implementation, and the providing of relevant scientific evidence in  support of, as appropriate, the evaluation of drug control policies and programmes,  and we recognize the importance of cooperation with the private sector in this regard;Nous savons que la société civile, ainsi que les milieux scientifique et universitaire, joue un rôle important pour ce qui est d’aborder et de combattre le  problème mondial de la drogue, nous notons que les populations touchées et les  représentants des entités de la société civile, selon qu’il convient, devraient pouvoir  prendre part à la formulation et à l’application des politiques et programmes de lutte  contre la drogue ainsi qu’à la mise à disposition de données scientifiques pertinentes  à l’appui, lorsqu’il y a lieu, de leur évaluation, et nous mesurons l’importance que  revêt la coopération avec le secteur privé à cet égard ;
We express deep concern at the high price paid by society and by individuals  and their families as a result of the world drug problem, and pay special tribute to  those who have sacrificed their lives, in particular law enforcement and judicial  personnel, and to the health-care and civil society personnel and volunteers who  dedicate themselves to countering and addressing this phenomenon; 7 Resolution 70/1.Nous nous déclarons profondément préoccupés par le lourd tribut payé par la  société et par les individus et leurs familles du fait du problème mondial de la  drogue, et rendons un hommage particulier à ceux qui ont sacrifié leur vie, en  particulier aux agents des services de détection et de répression et des services  judiciaires, ainsi qu’aux personnels soignants, aux membres de la société civile et  aux volontaires qui se dévouent pour s’attaquer et faire face à ce phénomène ;
We reaffirm the need to strengthen cooperation between the United Nations  Office on Drugs and Crime and other United Nations entities, within their respective  mandates, in their efforts to support Member States in the implementation of  international drug control treaties in accordance with applicable human rights  obligations and to promote protection of and respect for human rights and the dignity  of all individuals in the context of drug programmes, strategies and policies;Nous réaffirmons qu’il faut renforcer la coopération entre l’Office des Nations  Unies contre la drogue et le crime et les autres entités des Nations Unies dans  l’action qu’ils mènent, dans le cadre de leurs mandats respectifs, pour aider les États  Membres à appliquer les traités internationaux relatifs au contrôle des drogues en  respectant leurs obligations en matière de droits de l’homme et pour promouvoir la  protection et le respect des droits fondamentaux et de la dignité de tous les individus  dans le cadre des programmes, stratégies et politiques ayant trait à la drogue ;
We reaffirm the need to address the key causes and consequences of the world  drug problem, including those in the health, social, human rights, economic, justice,  public security and law enforcement fields, in line with the principle of common and  shared responsibility, and recognize the value of comprehensive and balanced policy  interventions, including those in the field of promotion of sustainable and viable  livelihoods;Nous réaffirmons qu’il faut s’attaquer aux principales causes et conséquences  du problème mondial de la drogue, y compris aux niveaux de la santé, de la société,  des droits de l’homme, de l’économie, de la justice, de la sécurité publique et de la  répression, conformément au principe de la responsabilité commune et partagée, et  mesurons l’intérêt que présentent les mesures de politique générale globales et  équilibrées, notamment celles qui visent à promouvoir des moyens de subsistance  durables et viables ;
We reaffirm that targeted interventions that are based on the collection and  analysis of data, including age- and gender-related data, can be particularly effective  in meeting the specific needs of drug-affected populations and communities;Nous réaffirmons que des mesures ciblées et fondées sur la collecte et l’analyse de données, y compris ventilées par sexe et par âge, peuvent être  particulièrement utiles pour satisfaire les besoins spécifiques des populations et  communautés touchées par la drogue ;
We reiterate our commitment to ending, by 2030, the epidemics of AIDS and  tuberculosis, as well as to comba ting viral hepatitis and other communicable  diseases, inter alia, among people who use drugs, including people who inject drugs.Nous nous engageons de nouveau à mettre fin à l’horizon 2030 aux épidémies  de sida et de tuberculose, ainsi qu’à lutter contre l’hépatite virale et les autres  maladies transmissibles, notamment parmi les usagers de drogues, y compris ceux  qui pratiquent l’injection.
Operational recommendations on demand reduction and related measures, including prevention and treatment, as well as other health-related issuesRecommandations pratiques concernant la réduction de la demande et les mesures connexes, y compris la prévention et le traitement, ainsi que d’autres questions ayant trait à la santé
1.1.
We reiterate our commitment to promoting the health, welfare and well-being  of all individuals, families, communities and society as a whole, and facilitating  healthy lifestyles through effective, comprehensive, scientific evidence-based  demand reduction initiatives at all levels, covering, in accordance with national  legislation and the three international drug control conventions, prevention, early  intervention, treatment, care, recovery, rehabilitation and social reintegration  measures, as well as initiatives and measures aimed at minimizing the adverse public  health and social consequences of drug abuse, and we recommend the following  measures:Nous nous engageons de nouveau à promouvoir la santé physique et morale et  le bien-être des individus, des familles, des communautés et de la société dans son ensemble, et à favoriser des modes de vie sains en mettant en œuvre, à tous les  niveaux, des initiatives de réduction de la demande efficaces, globales et fondées sur  des données scientifiques qui prévoient, conformément à la législation nationale et  aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, des mesures  de prévention, d’intervention précoce, de traitement, de prise en charge, de  rétablissement, de réadaptation et de réinsertion sociale, ainsi que des initiatives et  mesures visant à réduire au minimum les conséquences néfastes de l’abus de  drogues sur la santé publique et la société, et nous recommandons les mesures  suivantes :
Prevention of drug abuse (a) Take effective and practical primary prevention measures that protect  people, in particular children and youth, from drug use initiation by providing them  with accurate information about the risks of drug abuse, by promoting skills and  opportunities to choose healthy lifestyles and develop supportive parenting and  healthy social environments and by ensuring equal access to education and  vocational training;Prévention de l’abus de drogues a) Prendre des mesures de prévention primaire efficaces et concrètes pour  protéger les personnes, en particulier les enfants et les jeunes, contre la première  prise de drogue en leur fournissant des informations précises sur les risques que  présente l’abus de drogues, en leur donnant des moyens et possibilités d’adopter des  modes de vie sains, d’assurer un soutien parental et de créer un environnement  social sain et en veillant à ce que tous aient un accès égal à l’éducation et à la  formation professionnelle ;
(b) Also take effective and practical measures to prevent progression to  severe drug use disorders through appropriately targeted early interventions for  people at risk of such progression;b) Prendre aussi des mesures efficaces et concrètes pour empêcher la progression des troubles graves liés à l’usage de drogues, grâce à des interventions  précoces ciblant spécifiquement les personnes à risque ;
(c) Increase the availability, coverage and quality of scientific evidence-based  prevention measures and tools that target relevant age and risk groups in multiple  settings, reaching youth in school as well as out of school, among others, through  drug abuse prevention programmes and public awareness-raising campaigns,  including by using the Internet, social media and other online platforms, develop and  implement prevention curricula and early intervention programmes for use in the  education system at all levels, as well as in vocational training, including in the  workplace, and enhance the capacity of teachers and other relevant professionals to  provide or recommend counselling, prevention and care services;c) Accroître l’offre, la couverture et la qualité des mesures et dispositifs de  prévention fondés sur des données scientifiques qui visent les groupes d’âge et de  personnes à risque concernés dans divers milieux, de manière à toucher entre autres  les jeunes scolarisés ou non, au moyen de campagnes de prévention de l’abus de  drogues et de sensibilisation du public conduites notamment sur Internet, les médias  sociaux et d’autres plates-formes en ligne, concevoir et mettre en œuvre des  programmes scolaires de prévention et des mécanismes d’intervention précoce  destinés au système éducatif à tous les niveaux, y compris celui de l’enseignement  professionnel, ainsi qu’au milieu professionnel, et renforcer la capacité du corps  enseignant et des autres professions concernées d’assurer des services de conseil, de  prévention et de prise en charge ou de recommander le recours à de tels services ;
(d) Promote the well-being of society as a whole through the elaboration of  effective scientific evidence-based prevention strategies centred on and tailored to  the needs of individuals, families and communities as part of comprehensive and  balanced national drug policies, on a non-discriminatory basis;d) Promouvoir le bien-être de la société dans son ensemble grâce à l’élaboration de stratégies de prévention efficaces fondées sur des données  scientifiques, axées sur les besoins des individus, des familles et des collectivités et  taillées sur mesure, dans le cadre de politiques nationales antidrogue globales et  équilibrées et sur une base non discriminatoire ;
(e) Involve, as appropriate, policymakers, parliamentarians, educators, civil  society, the scientific community, academia, target populations, individuals in  recovery from substance use disorders and their peer groups, families and other  c o-dependent people, as well as the private sector, in the development of prevention  programmes aimed at raising public awareness of the dangers and risks associated  with drug abuse, and involve, inter alia, parents, care services providers, teachers,  peer groups, health professionals, religious communities, community leaders, social  workers, sports associations, media professionals and entertainment industries, as  appropriate, in their implementation;e) Associer, selon qu’il conviendra, les décideurs, les parlementaires, les  éducateurs, la société civile, les milieux scientifique et universitaire, les populations  visées, les personnes guéries de troubles liés à l’usage de substances et leurs  groupes de pairs, familles et autres dépendants, ainsi que le secteur privé, à  l’élaboration de programmes préventifs visant à sensibiliser le public aux dangers et  risques associés à l’abus de drogues, et associer également, entre autres, les parents,  les prestataires de services de prise en charge, les enseignants, les groupes de pairs,  les professionnels de la santé, les communautés religieuses, les responsables locaux,  les travailleurs sociaux, les associations sportives, les professionnels des médias et  les entreprises de divertissement, selon qu’il conviendra, à leur mise en œuvre ;
(f) Consider enhancing cooperation between public health, education and law  enforcement authorities when developing prevention initiatives;f) Envisager de renforcer la coopération entre les services chargés de la santé publique, de l’éducation et de la répression lors de la mise au point d’initiatives de prévention ;
(g) Develop and improve recreational facilities and provide access for  children and youth to regular sports and cultural activities, with a view to promoting  healthy lives and lifestyles, including through the recovery and improvement of  public spaces, and promote the exchange of experiences and good practices in this  field to further enhance effective preventive interventions;g) Développer et améliorer les équipements de loisirs et donner aux enfants  et aux jeunes la possibilité de participer régulièrement à des activités sportives et  culturelles, afin de promouvoir des comportements et modes de vie sains, y compris  en réinvestissant et aménageant les espaces publics, et favoriser l’échange de  données d’expérience et de bonnes pratiques dans ce domaine, de manière à faire  progresser encore les interventions préventives donnant des résultats ;
(h) Promote and improve the systematic collection of information and  gathering of evidence as well as the sharing, at the national and international levels, of  reliable and comparable data on drug use and epidemiology, including on social,  economic and other risk factors, and promote, as appropriate, through the Commission  on Narcotic Drugs and the World Health Assembly, the use of internationally  recognized standards, such as the International Standards on Drug Use Prevention, and  the exchange of best practices, to formulate effective drug use prevention strategies  and programmes in cooperation with the United Nations Office on Drugs and Crime,  the World Health Organization and other relevant United Nations entities;h) Promouvoir et améliorer la collecte systématique d’informations et d’éléments probants ainsi que le partage, aux niveaux national et international, de  données fiables et comparables, sur l’usage de drogues et son épidémiologie  notamment sur les facteurs de risque à caractère social, économique et autre, et  promouvoir, selon qu’il conviendra, par l’intermédiaire de la Commission des  stupéfiants et de l’Assemblée mondiale de la Santé, l’application des normes  internationalement reconnues, telles les Normes internationales en matière de  prévention de l’usage de drogues, et l’échange des meilleures pratiques, pour la  formulation de stratégies et programmes efficaces de prévention de l’usage de  drogues en coopération avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime,  l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres entités compétentes des Nations  Unies ;
Treatment of drug use disorders, rehabilitation, recovery and social reintegration;Traitement des troubles liés à l’usage de drogues, réadaptation, rétablissement et réinsertion sociale ;
prevention, treatment and care of HIV/AIDS, viral hepatitis and other blood-borne infectious diseases (i) Recognize drug dependence as a complex, multifactorial health disorder  characterized by a chronic and relapsing nature with social causes and consequences  that can be prevented and treated through, inter alia, effective scientific evidencebased drug treatment, care and rehabilitation programmes, including communitybased programmes, and strengthen capacity for aftercare for and the rehabilitation,  recovery and social reintegration of individuals with substance use disorders,  including, as appropriate, through assistance for effective reintegration into the  labour market and other support services;prévention, traitement et prise en charge du VIH/sida, de l’hépatite virale et d’autres maladies infectieuses à diffusion hématogène i) Comprendre que la toxicomanie est un trouble de santé multifactoriel  complexe de nature chronique et récidivante qui a des causes et des conséquences  sociales et qu’on peut prévenir et soigner par, entre autres, des programmes de  traitement, de prise en charge et de réadaptation fondés sur des données scientifiques, y compris des programmes mis en œuvre au sein de la collectivité, et  renforcer les capacités en matière de postcure, de réadaptation, de rétablissement et  de réinsertion sociale des personnes atteintes de troubles liés à l’usage de  substances, notamment, selon qu’il conviendra, en les aidant à bien se réinsérer sur  le marché du travail et en leur offrant d’autres services d’accompagnement ;
(j) Encourage the voluntary participation of individuals with drug use disorders in treatment programmes, with informed consent, where consistent with  national legislation, and develop and implement outreach programmes and  campaigns, involving drug users in long-term recovery, where appropriate, to prevent  social marginalization and promote non-stigmatizing attitudes, as well as to  encourage drug users to seek treatment and care, and take measures to facilitate  access to treatment and expand capacity;j) Encourager les personnes atteintes de troubles liés à l’usage de drogues à  participer volontairement aux programmes de traitement après avoir donné, dans la  mesure où cela est compatible avec la législation nationale, leur consentement  éclairé, et concevoir et mettre en place des programmes et campagnes de  sensibilisation faisant intervenir des usagers de drogues en état durable de guérison,  selon qu’il conviendra, en vue de prévenir la marginalisation sociale et de  promouvoir des attitudes non stigmatisantes, ainsi que d’inciter les usagers de  drogues à se faire soigner et prendre en charge, et adopter des mesures propres à  faciliter l’accès au traitement et à accroître les moyens disponibles en la matière ;
(k) Promote and strengthen regional and international cooperation in developing and implementing treatment-related initiatives, enhance technical  assistance and capacity-building and ensure non-d iscriminatory access to a broad range of interventions, including psychosocial, behavioural and medication-assisted  treatment, as appropriate and in accordance with national legislation, as well as to  rehabilitation, social reintegration and recovery-support programmes, including  access to such services in prisons and after imprisonment, giving special attention to  the specific needs of women, children and youth in this regard;k) Promouvoir et consolider la coopération régionale et internationale aux  fins de l’élaboration et de la mise en œuvre d’initiatives relatives au traitement,  améliorer l’assistance technique et le renforcement des capacités et garantir l’accès,  sans discrimination aucune, à un large éventail d’interventions (prise en charge  psychosociale, thérapie comportementale et traitements médicamenteux), selon le  cas et conformément à la législation nationale, ainsi qu’à des programmes de  réadaptation, de réinsertion sociale et d’aide à la guérison, y compris en prison et  dans la phase suivant la libération, en accordant une attention spéciale aux besoins  particuliers des femmes, des enfants et des jeunes à cet égard ;
(l) Develop and strengthen, as appropriate, the capacity of health, social and  law enforcement and other criminal justice authorities to cooperate, within their  mandates, in the implementation of comprehensive, integrated and balanced  responses to drug abuse and drug use disorders, at all levels of government;l) Doter les services sanitaires, sociaux et répressifs et les autres services de  justice pénale des moyens dont ils ont besoin, ou renforcer ceux dont ils disposent,  selon qu’il conviendra, pour coopérer, dans le cadre de leurs missions respectives, à  la mise en œuvre d’une action globale, intégrée et équilibrée face aux troubles liés à  l’usage et à l’abus de drogues, à tous les niveaux de gouvernement ;
(m) Promote the inclusion in national drug policies, in accordance with  national legislation and as appropriate, of elements for the prevention and treatment  of drug overdose, in particular opioid overdose, including the use of opioid receptor  antagonists such as naloxone to reduce drug-related mortality;m) Promouvoir l’intégration, dans les politiques nationales en matière de  drogues, conformément à la législation nationale et selon qu’il convient, d’éléments  de prévention et de traitement des surdoses, en particulier des surdoses d’opioïdes,  y compris par le recours à des antagonistes des récepteurs opioïdes tels que la  naloxone pour réduire la mortalité liée aux drogues ;
(n) Promote cooperation with and technical assistance to the States most  affected by the transit of drugs in developing and implementing comprehensive and  integrated policies to address, where appropriate, the impact of illicit drug trafficking  on increasing drug use in such States, including by reinforcing national programmes  aimed at prevention, early intervention, treatment, care, rehabilitation and social  reintegration;n) Promouvoir la coopération avec les États les plus touchés par le transit de  drogues ainsi que la prestation d’une assistance technique à leur intention aux fins  de l’élaboration et de la mise en œuvre de politiques globales et intégrées visant à  lutter, le cas échéant, contre les effets qu’a le trafic de drogues illicites dans ces  États en termes d’augmentation de la consommation, notamment en renforçant les  programmes nationaux de prévention, d’intervention précoce, de traitement, de prise  en charge, de réadaptation et de réinsertion sociale ;
(o) Invite relevant national authorities to consider, in accordance with their  national legislation and the three international drug control conventions, including in  national prevention, treatment, care, recovery, rehabilitation and social reintegration  measures and programmes, in the context of comprehensive and balanced drug  demand reduction efforts, effective measures aimed at minimizing the adverse public  health and social consequences of drug abuse, including appropriate medicationassisted therapy programmes, injecting equipment programmes, as well as  antiretroviral therapy and other relevant interventions that prevent the transmission  of HIV, viral hepatitis and other blood-borne diseases associated with drug use, as  well as consider ensuring access to such interventions, including in treatment and  outreach services, prisons and other custodial settings, and promoting in that regard  the use, as appropriate, of the technical guide for countries to set targets for universal  access to HIV prevention, treatment and care for injecting drug users, issued by the  World Health Organization, the United Nations Office on Drugs and Crime and the  Joint United Nations Programme on HIV/AIDS;o) Inviter les autorités nationales compétentes à envisager, conformément à  leur législation nationale et aux trois conventions internationales relatives au  contrôle des drogues, d’intégrer aux mesures et programmes nationaux de  prévention, de traitement, de prise en charge, de rétablissement, de réadaptation et  de réinsertion sociale, dans le cadre des efforts globaux et équilibrés de réduction de  la demande de drogues, des mesures efficaces visant à réduire au minimum les  conséquences néfastes de l’abus de drogues sur la santé publique et la société,  y compris des traitements médicamenteux adaptés, des programmes touchant le  matériel d’injection, ainsi que des traitements antirétroviraux et d’autres  interventions pertinentes visant à prévenir la transmission du VIH, de l’hépatite  virale et d’autres maladies à diffusion hématogène associées à l’usage de drogues, et  à envisager de permettre l’accès à de telles interventions, y compris dans les centres  de traitement et de conseil, dans les prisons et autres structures surveillées, et  promouvoir à cet égard le recours, selon qu’il convient, au guide technique destiné  aux pays pour la définition des objectifs nationaux en matière de VIH/sida pour  l’accès universel à la prévention, au traitement et aux soins à donner aux usagers de  drogues injectables, publié par l’Organisation mondiale de la Santé, l’Office des  Nations Unies contre la drogue et le crime et le Programme commun des Nations  Unies sur le VIH/sida ;
(p) Promote and implement the standards on the treatment of drug use disorders developed by the United Nations Office on Drugs and Crime and the World  Health Organization and other relevant international standards, as appropriate and in  accordance with national legislation and the international drug control conventions,  and provide guidance, assistance and training to health professionals on their  appropriate use, and consider developing standards and accreditation for services at  the domestic level to ensure qualified and scientific evidence-based responses;p) Promouvoir et appliquer les normes relatives au traitement des troubles  liés à l’usage de drogues que l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime  et l’Organisation mondiale de la Santé ont mises au point, ainsi que les autres  normes internationales applicables en la matière, selon qu’il conviendra et  conformément à la législation nationale et aux conventions internationales relatives  au contrôle des drogues, en fournissant aux professionnels de la santé des conseils,  une aide et une formation pour la bonne utilisation de ces normes, et envisager de  concevoir à l’échelle nationale des normes et des procédures d’agrément permettant  de veiller à ce que les services offerts le soient par des personnes qualifiées et qu’ils  reposent sur des données scientifiques ;
(q) Intensify, as appropriate, the meaningful participation of and support and  training for civil society organizations and entities involved in drug-related health  and social treatment services, in accordance with national legislation and in the  framework of integrated and coordinated national drug policies, and encourage  efforts by civil society and the private sector to develop support networks for  prevention and treatment, care, recovery, rehabilitation and social reintegration in a  balanced and inclusive manner;q) Intensifier, selon qu’il conviendra, la participation réelle des organisations et entités de la société civile qui proposent des services de prise en  charge sanitaire et sociale en relation avec l’usage de drogues, accroître le soutien  qui leur est apporté et renforcer la formation qui leur est offerte, conformément à la législation nationale et dans le cadre de politiques nationales antidrogue intégrées et  coordonnées, et encourager les initiatives de la société civile et du secteur privé  visant à constituer des réseaux d’entraide en matière de prévention et de traitement,  de prise en charge, de rétablissement, de réadaptation et de réinsertion sociale, de  manière équilibrée et sans exclusive ;
(r) Encourage the United Nations Office on Drugs and Crime and the International Narcotics Control Board to strengthen cooperation with the World  Health Organization and other competent United Nations entities, within their  respective mandates, as part of a comprehensive, integrated and balanced approach to strengthening health and social welfare measures in addressing the world drug  problem, including through effective prevention, early intervention, treatment, care,  recovery, rehabilitation and social reintegration, in cooperation, as appropriate, with  civil society and the scientific community, and to keep the Commission on Narcotic  Drugs appropriately updated.r) Encourager l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l’Organe international de contrôle des stupéfiants à resserrer leur coopération avec  l’Organisation mondiale de la Santé et les autres entités compétentes des Nations  Unies, agissant dans le cadre de leurs mandats respectifs, de manière à suivre une  démarche globale, intégrée et équilibrée visant à renforcer les mesures prises en  matière de santé et de protection sociale dans la lutte contre le problème mondial de  la drogue, y compris au moyen d’actions efficaces de prévention, d’intervention  précoce, de traitement, de prise en charge, de rétablissement, de réadaptation et de  réinsertion sociale, en coopération, selon qu’il conviendra, avec la société civile et  la communauté scientifique, et à tenir la Commission des stupéfiants dûment  informée.
Operational recommendations on ensuring the availability of and access to controlled substances exclusively for medical and scientific purposes, while preventing their diversionRecommandations pratiques pour assurer la disponibilité des substances placées sous contrôle destinées exclusivement à des fins médicales et scientifiques et l’accès à ces substances, tout en en prévenant le détournement
2.2.
We reiterate our strong commitment to improving access to controlled  substances for medical and scientific purposes by appropriately addressing existing  barriers in this regard, including those related to legislation, regulatory systems,  health-care systems, affordability, the training of health-care professionals,  education, awareness-raising, estimates, assessment and reporting, benchmarks for  consumption of substances under control, and international cooperation and  coordination, while concurrently preventing their diversion, abuse and trafficking,  and we recommend the following measures: (a) Consider reviewing, within the framework of national legal systems,  domestic legislation and regulatory and administrative mechanisms, as well as  procedures including domestic distribution channels, with the aim of simplifying and  streamlining those processes and removing unduly restrictive regulations and  impediments, where they exist, to ensure access to controlled substances for medical  and scientific purposes, including for the relief of pain and suffering, as required by  the three international drug control conventions and defined by national legislation,  while preventing their diversion, abuse and trafficking, and encourage the exchange  of information, lessons learned and best practices in designing and implementing  regulatory, financial, educational, administrative and other related measures;Nous nous engageons de nouveau fermement à améliorer l’accès à des fins  médicales et scientifiques aux substances placées sous contrôle en prenant les  dispositions voulues pour remédier aux obstacles qui s’y opposent, y compris à ceux  qui tiennent à la législation, à la réglementation, aux systèmes de soins de santé, aux  coûts, à la formation des professionnels de la santé, à l’éducation, à la sensibilisation, aux évaluations, prévisions et informations à communiquer  concernant ces substances, aux niveaux de référence fixés pour leur consommation  et à la coopération et la coordination internationales, tout en prévenant le  détournement, l’abus et le trafic de ces substances, et nous recommandons les  mesures suivantes : a) Envisager de passer en revue, dans le cadre du système juridique  national, la législation et les mécanismes réglementaires et administratifs internes  ainsi que les procédures correspondantes, y compris les circuits de distribution  nationaux, afin de les simplifier et rationnaliser et de supprimer les règles indûment  restrictives et les obstacles là où il y en a, l’objectif étant d’assurer un accès aux  substances placées sous contrôle destinées à des fins médicales et scientifiques,  notamment pour soulager la douleur, comme le prévoient les trois conventions  internationales relatives au contrôle des drogues et le définit la législation nationale,  tout en en prévenant le détournement, l’abus et le trafic, et encourager l’échange  d’informations, d’enseignements tirés de l’expérience et de pratiques optimales en  rapport avec la conception et la mise en place de mesures d’ordre réglementaire,  financier, éducatif, administratif et autres ;
(b) Strengthen, as appropriate, the proper functioning of national control  systems and domestic assessment mechanisms and programmes, in cooperation with  the International Narcotics Control Board, the United Nations Office on Drugs and  Crime, the World Health Organization and other relevant United Nations system  agencies, to identify, analyse and remove impediments to the availability and  accessibility of controlled substances for medical and scientific purposes, within  appropriate control mechanisms, as required by the three international drug control  conventions and taking into account the publication entitled “Ensuring Balance in  National Policies on Controlled Substances: Guidance for Availability and  Accessibility of Controlled Medicines” and, for that purpose, consider the provision  of technical and financial assistance, upon request, to developing countries;b) Renforcer, le cas échéant, le bon fonctionnement des systèmes nationaux  de contrôle et des mécanismes et programmes internes d’évaluation, en coopération  avec l’Organe international de contrôle des stupéfiants, l’Office des Nations Unies  contre la drogue et le crime, l’Organisation mondiale de la Santé et les autres  organismes compétents des Nations Unies, afin de détecter, d’analyser et de  supprimer les obstacles à la disponibilité et à l’accessibilité des substances placées  sous contrôle qui sont destinées à des fins médicales et scientifiques, dans le respect  des dispositifs de contrôle prévus par les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et compte tenu de la publication de l’Organisation mondiale  de la Santé et de l’Organe international de contrôle des stupéfiants intitulée  « Assurer l’équilibre dans les politiques nationales relatives aux substances sous  contrôle : Orientation pour la disponibilité et l’accessibilité des médicaments sous  contrôle » et, à cet effet, envisager d’apporter aux pays en développement qui le  demandent une assistance technique et financière ;
(c) Expedite, in accordance with national legislation, the process of issuing  import and export authorizations for controlled substances for medical and scientific  purposes by using the above-mentioned guidance and the International Import and  Export Authorization System of the International Narcotics Control Board;c) Accélérer, dans le respect de la législation nationale, la délivrance des  autorisations d’importation et d’exportation de substances soumises à contrôle qui  sont destinées à des usages médicaux et scientifiques, en se référant à la publication  susmentionnée et en utilisant le Système international d’autorisation des  importations et des exportations conçu par l’Organe international de contrôle des  stupéfiants ;
(d) Address, at the national and international levels, issues related to the  affordability of controlled substances for medical and scientific purposes, while  ensuring their quality, safety and efficacy, including limited financial resources and  problems in sourcing with regard to these substances, including in cooperation, as  appropriate, with the private sector through, inter alia and where needed, expanding  the national coverage of distribution networks to rural areas, addressing the link with  government regulations, licences and taxation and allowing appropriately trained and  qualified professionals to prescribe, dispense and administer controlled medicines based on their general professional licence, as well as, where appropriate, the  manufacture of generic pharmaceutical preparations that are bioequivalent and costeffective;d) Se pencher, aux niveaux national et international, sur les questions liées  au coût des substances soumises à contrôle qui sont destinées à des usages médicaux  et scientifiques, tout en veillant à la qualité, l’innocuité et l’efficacité de ces  substances, notamment remédier à la modicité des ressources financières  disponibles et aux problèmes d’approvisionnement, en coopération le cas échéant  avec le secteur privé, et, à cet effet, étendre au besoin la couverture des réseaux  nationaux de distribution dans les zones rurales, s’intéresser au rapport entre la  situation existante et les règles, licences et taxes imposées par les pouvoirs publics,  habiliter des professionnels correctement formés et qualifiés à prescrire, dispenser et  administrer, en vertu de l’agrément professionnel général qu’ils ont reçu, des  médicaments placés sous contrôle et autoriser, selon qu’il conviendra, la fabrication  de préparations pharmaceutiques génériques bioéquivalentes et économiques ;
(e) Take measures, in accordance with national legislation, to provide capacity-building and training, including with the support of relevant United Nations  entities such as the World Health Organization and the United Nations Office on  Drugs and Crime, targeted at competent national authorities and health-care  professionals, including pharmacists, on adequate access to and use of controlled  substances for medical and scientific purposes, including the relief of pain and  suffering, consider the development and wider implementation of relevant clinical  guidelines on the rational use of controlled medicines, and conduct appropriate  awareness-raising campaigns under the coordination of relevant national health  authorities and in cooperation with other relevant stakeholders;e) Prendre des mesures, conformément à la législation nationale, pour assurer des services de renforcement des capacités et de formation, y compris avec  le concours d’entités compétentes des Nations Unies, comme l’Organisation  mondiale de la Santé et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, à  l’intention des autorités nationales compétentes et des professionnels de la santé,  dont les pharmaciens, au sujet de l’accès et du recours adéquats aux substances  placées sous contrôle qui sont destinées à des fins médicales et scientifiques,  notamment pour soulager la douleur et les souffrances, envisager de préciser et  d’appliquer plus largement les directives cliniques relatives à l’usage rationnel des  médicaments soumis à contrôle, et mener des campagnes de sensibilisation qui  soient adaptées, coordonnées par les services sanitaires nationaux compétents et  conduites en coopération avec les autres parties prenantes intéressées ;
(f) Develop national supply management systems for controlled substances  that comprise selection, quantification, procurement, storage, distribution and use,  strengthen the capacity of competent national authorities to adequately estimate and  assess the need for controlled substances and paying special attention to essential  medicines, as defined by national legislation, taking due note of the Guide on Estimating Requirements for Substances under International Control,f) Mettre au point des systèmes nationaux de gestion de l’offre de substances placées sous contrôle, qui couvrent la sélection, la quantification,  l’approvisionnement, le stockage, la distribution et l’usage, rendre les autorités  nationales compétentes mieux à même d’établir des évaluations et des prévisions  réalistes de la demande pour ces substances, en attachant une attention particulière  aux médicaments essentiels, tels qu’ils sont définis dans la législation nationale, et  en tenant dûment compte du Guide sur l’évaluation des besoins de substances placées sous contrôle international
8 and enhance domestic data-collection mechanisms in order to present the International Narcotics  Control Board with estimates on the consumption of drugs used for medical and  scientific purposes;8, et améliorer les mécanismes nationaux de collecte de données afin de pouvoir communiquer à l’Organe international de  contrôle des stupéfiants des estimations relatives à la consommation de drogues  servant à des fins médicales et scientifiques ;
(g) Continue to regularly update the Model Lists of Essential Medicines of  the World Health Organization, enhance collaboration among Member States and the  treaty bodies with scheduling responsibilities, leading to informed and coordinated  scheduling decisions by the Commission on Narcotic Drugs that take due account of  all relevant aspects to ensure that the objectives of the conventions are met, and  review national lists of controlled substances and national lists of essential  medicines, as appropriate.8 Organe international de contrôle des stupéfiants et Organisation mondiale de la Santé (Vienne, 2012). 10/25 g) Continuer de mettre régulièrement à jour la Liste modèle des médicaments essentiels établie par l’Organisation mondiale de la Santé, resserrer la  collaboration entre États Membres et organes conventionnels chargés du placement  sous contrôle des substances, afin que la Commission des stupéfiants puisse prendre  en la matière des décisions informées et coordonnées, qui tiennent dûment compte  de tous les éléments pertinents, de manière à ce que les objectifs des conventions  soient remplis, et revoir les listes nationales de substances soumises à contrôle et de  médicaments essentiels, le cas échéant.
Operational recommendations on supply reduction and related measures;Recommandations pratiques concernant la réduction de l’offre et les mesures connexes ;
effective law enforcement;l’efficacité de la répression ;
responses to drug-related crime;les mesures prises face à la criminalité liée aux drogues ;
and countering money-laundering and promoting judicial cooperationet la lutte contre le blanchiment d’argent et la promotion de la coopération judiciaire
3.3.
We reiterate our commitment to protecting the safety and assuring the security  of individuals, societies and communities by intensifying our efforts to prevent and  counter the illicit cultivation, production and manufacture of and trafficking in  narcotic drugs and psychotropic substances, as well as drug-related crime and  violence, through, inter alia, more effective drug-related crime prevention and law  enforcement measures, as well as by addressing links with other forms of organized  crime, including money-laundering, corruption and other criminal activities, mindful  of their social and economic causes and consequences, and we recommend the  following measures: Prevention of drug-related crimeNous nous engageons de nouveau à assurer la protection et la sécurité des  personnes, des sociétés et des collectivités et, à cet effet, à redoubler d’efforts pour  prévenir et combattre la culture illicite de plantes servant à fabriquer des drogues, la  production et la fabrication illicites de stupéfiants et de substances psychotropes et  leur trafic, ainsi que la criminalité et la violence liées aux drogues par, entre autres,  une action de prévention et de répression plus efficace dans ce domaine, ainsi qu’à  nous attaquer aux liens existant entre les activités ayant trait aux drogues et d’autres  formes de criminalité organisée, dont le blanchiment d’argent et la corruption,  compte tenu de leurs causes et conséquences sociales et économiques, et nous  recommandons les mesures suivantes :
(a) Strengthen multidisciplinary measures at the international, regional,  national, and local and community levels to prevent drug-related crime, violence,  victimization and corruption and foster social development and inclusiveness,  integrate such measures into overall law enforcement efforts and comprehensive 8 International Narcotics Control Board and World Health Organization (Vienna, 2012). policies and programmes, and promote a culture of lawfulness, as described in the  Doha Declaration on Integrating Crime Prevention and Criminal Justice into the  Wider United Nations Agenda to Address Social and Economic Challenges and to  Promote the Rule of Law at the National and International Levels, and Public  Participation; (b) Promote comprehensive supply reduction efforts that include preventive  measures addressing, inter alia, the criminal justice and socioeconomic-related  factors that may facilitate, drive, enable and perpetuate organized crime and drugrelated crime;Prévention de la criminalité liée aux drogues a) Renforcer les mesures pluridisciplinaires prises aux niveaux international, régional, national, local et communautaire en vue de prévenir la  criminalité, la violence, la victimisation et la corruption liées aux drogues et de  favoriser un progrès social sans laissés-pour-compte, intégrer ces mesures à l’action  et aux politiques et programmes plus généraux de détection et de répression, et  promouvoir une culture de la légalité telle qu’elle est envisagée dans la Déclaration  de Doha sur l’intégration de la prévention de la criminalité et de la justice pénale  dans le programme d’action plus large de l’Organisation des Nations Unies visant à  faire face aux problèmes sociaux et économiques et à promouvoir l’état de droit aux  niveaux national et international et la participation du public b) Promouvoir une action globale de réduction de l’offre qui comprenne,  entre autres, des mesures préventives ayant trait notamment à la justice pénale et  aux facteurs socioéconomiques susceptibles de favoriser la criminalité organisée et  la criminalité liée aux drogues, d’inciter à la commission d’actes en relevant, de les  rendre possibles et de faire perdurer ces phénomènes ;
(c) Promote data collection, research and the sharing of information, as well  as the exchange of best practices on preventing and countering drug-related crime  and on drug supply reduction measures and practices, in order to enhance the  effectiveness of criminal justice responses, within the framework of applicable law;c) Promouvoir la collecte de données, la recherche et l’échange d’informations ainsi que la mise en commun des meilleures pratiques en matière de  prévention et de répression de la criminalité liée aux drogues et de réduction de  l’offre de drogues, en vue d’améliorer l’efficacité de la justice pénale, dans le  respect du droit applicable ;
Countering illicit traffic in narcotic drugs and psychotropic substances (d) Increase cooperation at all levels and enhance measures to prevent and  significantly and measurably reduce or eliminate the illicit cultivation of opium  poppy, coca bush and cannabis plant used for the production of narcotic drugs and  psychotropic substances, including through eradication, within the framework of  sustainable crop control strategies and measures;9 Résolution 70/174, annexe. Lutte contre le trafic de stupéfiants et de substances psychotropes d) Développer la coopération à tous les niveaux et renforcer les mesures  visant à prévenir ainsi qu’à réduire de manière notable et mesurable voire à éliminer  la culture illicite du pavot à opium, du cocaïer et de la plante de cannabis aux fins de  la production de stupéfiants et de substances psychotropes, y compris au moyen  d’activités d’éradication, dans le cadre de stratégies et mesures pérennes de contrôle  des cultures ;
(e) Monitor current trends and drug trafficking routes and share experiences,  best practices and lessons learned, in order to prevent and counter the misuse of  international trade for illicit drug-related activities, and note the success achieved  through United Nations Office on Drugs and Crime operational initiatives, including  initiatives aimed at countering the exploitation of freight containers for drug  trafficking and at preventing and countering the diversion of precursors for illicit use  and illicit financial flows stemming from drug trafficking and related crimes, as well  as other technical assistance activities;e) Surveiller les tendances qui ont cours et les itinéraires qu’emprunte le  trafic et mettre en commun les données d’expérience, les pratiques optimales et les  enseignements qui s’y rapportent afin d’éviter et d’empêcher que le commerce  international ne soit mis au service d’activités illicites liées aux drogues, et prendre  note des résultats obtenus dans le cadre des initiatives opérationnelles lancées par  l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, dont celles qui visent à  réprimer l’utilisation de conteneurs de fret aux fins du trafic de drogues et à prévenir  et combattre le détournement de précurseurs aux fins d’usage illicite et les flux  financiers illicites issus du trafic de drogues et d’autres infractions qui y sont liées,  et celles qui ont trait à l’assistance technique ;
(f) Promote and strengthen the exchange of information and, as appropriate,  drug-related criminal intelligence among law enforcement and border control  agencies, including through the United Nations Office on Drugs and Crime  multilateral portals and regional information centres and networks, and promote joint  investigations and coordinate operations, in conformity with national legislation, and  training programmes at all levels, in order to identify, disrupt and dismantle  organized criminal groups operating transnationally that are involved in any  activities related to the illicit production of and trafficking in narcotic drugs and  psychotropic substances and the diversion of their precursors and related moneylaundering;f) Promouvoir et intensifier l’échange d’informations et, le cas échéant, de  renseignements sur la criminalité relative aux drogues entre services de détection et  de répression et services de contrôle aux frontières, y compris par l’intermédiaire  des portails, centres régionaux d’information et réseaux multilatéraux mis en place  par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, et promouvoir les  enquêtes conjointes et coordonner les opérations, dans le respect de la législation  nationale, ainsi que les programmes de formation à tous les niveaux, en vue de  détecter, déstabiliser et démanteler les groupes criminels organisés d’envergure  transnationale impliqués dans toute activité liée à la production illicite et au trafic  de stupéfiants et de substances psychotropes, dans le détournement de précurseurs et  dans le blanchiment de l’argent qui en est tiré ;
(g) Strengthen coordinated border management strategies, as well as the  capacity of border control and law enforcement and prosecutorial agencies, including  through technical assistance, upon request, including and where appropriate, the  provision of equipment and technology, along with necessary training and  maintenance support, in order to prevent, monitor and counter trafficking in drugs,  trafficking in precursors and other drug-related crimes such as trafficking in  firearms, illicit financial flows, smuggling of bulk cash and money-laundering;g) Renforcer les stratégies de gestion coordonnée des frontières et les capacités des services chargés du contrôle des frontières, de l’action de détection et  de répression et des poursuites, notamment en fournissant sur demande une  assistance technique, y compris, selon qu’il conviendra, sous forme de matériel et de  technologie mais aussi de formation à leur usage et d’aide à leur maintenance, afin  de prévenir, de surveiller et de combattre le trafic de drogues et de précurseurs et  d’autres activités liées aux drogues telles que le trafic d’armes à feu, les flux  financiers illicites, la contrebande de grandes quantités d’espèces et le blanchiment  d’argent ;
(h) Enhance the capacity of law enforcement and criminal justice agencies in  forensic science in the context of drug investigations, including the quality and  capacity of drug analysis laboratories to gather, preserve and present forensic 9 Resolution 70/174, annex. 10/21 evidence to effectively prosecute drug-related offences through considering,  inter alia, the provision of advanced detection equipment, scanners, testing kits,  reference samples, forensic laboratories and training, as requested;h) Renforcer les moyens dont disposent les services de détection et de répression et les services de justice pénale en matière de criminalistique aux fins des  enquêtes relatives aux drogues, y compris en ce qui concerne la qualité des  prestations offertes par les laboratoires d’analyse des drogues et leur capacité de  recueillir, conserver et produire des éléments de preuve permettant effectivement de  poursuivre les auteurs d’infractions liées aux drogues, et ce, notamment, par la mise  à disposition de matériel de détection perfectionné, de scanneurs, de trousses de  dépistage, d’échantillons de référence, de laboratoires et de formations en  criminalistique, selon les besoins ;
(i) Strengthen regional, subregional and international cooperation in criminal  matters, as appropriate, including judicial cooperation in the areas of, inter alia,  extradition, mutual legal assistance and transfer of proceedings, in accordance with  the international drug control conventions and other international legal instruments  and national legislation, and strive to provide appropriate resources to national  competent authorities, including through the provision of targeted technical  assistance to requesting countries;i) Renforcer la coopération régionale, sous-régionale et internationale en  matière pénale, selon qu’il conviendra, y compris la coopération judiciaire, dans les  domaines, entre autres, de l’extradition, de l’entraide judiciaire et du transfert des  poursuites, conformément aux conventions internationales relatives au contrôle des drogues, aux autres instruments juridiques internationaux et à la législation  nationale, et veiller, y compris par la fourniture d’une assistance technique ciblée  aux pays qui le demandent, à ce que les autorités nationales compétentes disposent  des ressources nécessaires ;
(j) Maximize the effectiveness of law enforcement measures against organized criminal groups and individuals involved in drug-related crimes, including  by placing appropriate focus within our respective jurisdictions on those responsible  for illicit activities of a larger scale or more serious nature;j) Optimiser l’efficacité des mesures de répression visant les groupes criminels organisés et les personnes impliquées dans des infractions liées aux  drogues, notamment en faisant en sorte que chacun, sur le territoire relevant de sa  compétence, accorde toute l’attention voulue à ceux qui se rendent coupables  d’activités illicites de plus grande envergure ou de nature plus grave ;
Addressing links with other forms of organized crime, including money-laundering, corruption and other criminal activities (k) Respond to the serious challenges posed by the increasing links between  drug trafficking, corruption and other forms of organized crime, including  trafficking in persons, trafficking in firearms, cybercrime and money-laundering,  and, in some cases, terrorism, including money-laundering in connection with the  financing of terrorism, by using an integrated, multidisciplinary approach, such as  through promoting and supporting reliable data collection, research and, as  appropriate, intelligence- and analysis-sharing to ensure effective policymaking and  interventions;Liens avec d’autres formes de criminalité organisée, dont le blanchiment d’argent, la corruption et d’autres activités criminelles k) S’attaquer aux graves problèmes que posent les liens grandissants entre  le trafic de drogues, la corruption et d’autres formes de criminalité organisée, dont  la traite de personnes, le trafic d’armes à feu, la cybercriminalité et le blanchiment  de capitaux ainsi que, dans certains cas, le terrorisme, y compris le blanchiment  d’argent en rapport avec son financement, en suivant une démarche pluridisciplinaire intégrée, qui consiste notamment à favoriser et soutenir la collecte  de données fiables, la recherche et, le cas échéant, la mise en commun de  renseignements et d’analyses pour concevoir des politiques et interventions  efficaces ;
(l) Encourage the use of existing subregional, regional and international  cooperation mechanisms to combat all forms of drug-related crime, wherever  committed, including, in some cases, violent crimes related to gangs, including by  enhancing international cooperation to successfully counter and dismantle organized  criminal groups, including those operating transnationally;l) Encourager le recours aux mécanismes existants de coopération sous-régionale, régionale et internationale pour lutter contre toutes les formes de  criminalité liée aux drogues, où que les actes soient commis, y compris lorsqu’il  s’agit, comme c’est parfois le cas, d’actes violents impliquant des bandes,  notamment par l’intensification de la coopération internationale, en vue de  combattre efficacement et démanteler les groupes criminels organisés, notamment  ceux qui opèrent à l’échelle transnationale ;
(m) Strengthen national, regional and international measures and, as appropriate, rules and regulations aimed at enhancing operational cooperation to  prevent transnational organized criminal networks involved in illicit drug-related  activities from trafficking and acquiring firearms, their parts and components and  ammunition, explosives and other related material;m) Renforcer les mesures nationales, régionales et internationales et, s’il y a  lieu, les règles et règlements visant à accroître la coopération opérationnelle en vue  d’empêcher les réseaux criminels transnationaux impliqués dans des activités  illicites liées aux drogues d’acquérir des armes à feu, des pièces, éléments et  munitions connexes, des explosifs et d’autres articles apparentés et d’en faire trafic ;
(n) Consider ratifying or acceding to relevant international legal instruments,  including the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and  the Protocols thereto, 10 the United Nations Convention against Corruption 11 and the international conventions and protocols related to countering terrorism, and call upon  States parties to take measures to more effectively implement those international  legal instruments;n) Envisager de ratifier les instruments juridiques internationaux pertinents,  notamment la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale  organisée et les Protocoles s’y rapportant 10, la Convention des Nations Unies contre la corruption 11 et les conventions et protocoles internationaux relatifs à la lutte contre le terrorisme, ou d’y adhérer, et engager les États parties à prendre les  mesures voulues pour mieux les appliquer ;
(o) Continue to foster international cooperation by implementing the provisions against money-laundering contained in all relevant international and  multilateral instruments, such as the 1988 Convention, the Organized Crimeo) Continuer de favoriser la coopération internationale en donnant effet aux  dispositions relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent qui figurent dans tous  les instruments internationaux et multilatéraux pertinents tels que la Convention de  1988, la Convention contre la criminalité organisée et la Convention contre la
10 United Nations, Treaty Series, vols. 2225, 2237, 2241 and 2326, No. 39574.10 Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 2225, 2237, 2241 et 2326, n° 39574.
11 Ibid., vol. 2349, No. 42146. Convention and the Convention against Corruption and, in accordance with national  legislation, the Financial Action Task Force Recommendations on moneylaundering; 1211 Ibid., vol. 2349, n° 42146. corruption, et, selon la législation nationale, les recommandations relatives au  blanchiment de capitaux formulées par le Groupe d’action financière 12  ;
(p) Strengthen and utilize existing and relevant regional, as appropriate,  subregional and international networks for the exchange of operational information to  prevent and counter money-laundering, illicit financial flows and terrorist financing;p) Renforcer et exploiter les réseaux régionaux et, selon qu’il conviendra,  sous-régionaux et internationaux existants et pertinents aux fins de l’échange  d’informations opérationnelles visant à prévenir et combattre le blanchiment  d’argent, les flux financiers illicites et le financement du terrorisme ;
(q) Develop and strengthen, as appropriate, mechanisms of domestic coordination and timely and efficient information-sharing between authorities  involved in identifying and countering drug trafficking, diversion of precursors and  related money-laundering, integrate financial investigations more thoroughly into  interdiction operations to identify individuals and companies involved in such  activities, and encourage, in accordance with national legislation, cooperation with  the private sector, including financial institutions, designated non-financial  businesses and professions, as well as providers of money or value transfer services,  to identify suspicious transactions, with a view to further investigating and  disrupting the drug trafficking business model;q) Concevoir des mécanismes nationaux de coordination et d’échange  rapide et efficace d’informations entre les services chargés de la détection et de la  répression du trafic de drogues, du détournement de précurseurs et du blanchiment  d’argent ou renforcer les mécanismes existants, selon qu’il conviendra, intégrer  davantage les enquêtes financières aux opérations d’interception pour être mieux à  même d’identifier les personnes et entreprises impliquées dans de telles activités, et  encourager, dans le respect de la législation nationale, la coopération avec le secteur  privé, y compris les établissements financiers, les entreprises et professions non  financières désignées et les prestataires de services de transfert de fonds ou de  valeurs, afin de repérer les transactions suspectes, l’objectif étant d’enquêter plus  avant sur le modèle économique du trafic de drogues et de continuer à le mettre à  mal ;
(r) Enhance national, regional, subregional, interregional and international  capacity to prevent and counter money-laundering and illicit financial flows  stemming from drug trafficking and related crimes, including, as appropriate,  through detection, investigation and prosecution of such activities, with a view to  effectively addressing safe havens, and identify and mitigate money-laundering risks  linked to new technologies, as well as emerging money-laundering methods and  techniques, by using, inter alia, existing United Nations Office on Drugs and Crime  technical assistance tools;r) Renforcer, aux niveaux national, régional, sous-régional, interrégional et  international, les capacités de prévention et de répression du blanchiment d’argent et  des flux financiers illicites découlant du trafic de drogues et de la criminalité qui  y est liée, y compris, le cas échéant, par l’intermédiaire d’activités de détection,  d’enquête et de poursuite, l’objectif étant de s’attaquer efficacement à tout éventuel  refuge et de cerner, pour les limiter, les risques de blanchiment d’argent liés aux  nouvelles technologies ainsi que les méthodes et techniques de blanchiment  récemment apparues, en exploitant notamment les outils d’assistance technique  offerts par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ;
(s) Develop and strengthen bilateral, subregional and international mechanisms to share information among competent authorities and promote their  cooperation to effectively and in a timely manner identify, trace, freeze, seize and  confiscate assets and proceeds of drug-related crime and ensure their disposal,  including sharing, in accordance with the 1988 Convention, as well as their return, in  appropriate drug-r elated corruption cases, in the framework of the Convention  against Corruption, or, as appropriate, in cases of drug-related crimes involving  transnational organized groups, consistent with the Organized Crime Convention;s) Mettre en place des mécanismes bilatéraux, sous-régionaux et internationaux de partage d’informations entre autorités compétentes et renforcer  ceux qui existent, promouvoir entre ces autorités une coopération telle que celles-ci  puissent effectivement, et en temps voulu, identifier, détecter, geler, saisir et  confisquer les biens et produits issus d’infractions liées aux drogues et en disposer,  y compris par leur partage en application de la Convention de 1988, ainsi que par  leur restitution comme prévu par la Convention contre la corruption, en cas d’affaire  de corruption liée aux drogues ou, s’il y a lieu, comme prévu par la Convention  contre la criminalité organisée, en cas d’infraction liée aux drogues impliquant des  groupes criminels organisés ;
and encourage the timely sharing of operational information among relevant law  enforcement and prosecutorial agencies and financial intelligence units;et encourager la mise en commun en temps voulu de  renseignements opérationnels entre services de détection et de répression, organes  chargés des poursuites et cellules de renseignement financier ;
(t) Promote effective measures capable of addressing the links between drugrelated crimes and corruption, as well as obstruction of justice, including through the  intimidation of justice officials, as a part of national anti-corruption and drug control  strategies;t) Promouvoir des mesures permettant effectivement de s’attaquer aux liens  qui existent entre la criminalité liée aux drogues et la corruption, ainsi qu’à  l’entrave au bon fonctionnement de la justice, y compris par l’intimidation du  personnel judiciaire, dans le cadre des stratégies nationales de lutte contre la  corruption et la drogue ;
(u) Improve the availability and quality of statistical information and analysis  of illicit drug cultivation, production and manufacturing, drug trafficking, moneylaundering and illicit financial flows, including for appropriate reflection in reports  of the United Nations Office on Drugs and Crime and the International Narcotics  Control Board, in order to better measure and evaluate the impact of such crimes and  to further enhance the effectiveness of criminal justice responses in that regard. 12 Financial Action Task Force, International Standards on Combating Money Laundering and the Financing of Terrorism and Proliferation (Paris, 2015).u) Améliorer la disponibilité et la qualité des données et analyses statistiques sur la culture illicite de plantes servant à fabriquer des drogues, la 12 Groupe d’action financière, Normes internationales sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et de la prolifération (Paris, 2015). production et la fabrication illicites de drogues et leur trafic, le blanchiment d’argent  et les flux financiers illicites, de telle sorte, notamment, que les rapports de l’Office  des Nations Unies contre la drogue et le crime et de l’Organe international de  contrôle des stupéfiants rendent correctement compte de ces phénomènes, ce qui  permettra de mieux en mesurer et évaluer les incidences et d’accroître encore  l’efficacité des dispositions de justice pénale prises pour y faire face.
Operational recommendations on cross-cutting issues: drugs and human rights, youth, children, women and communitiesRecommandations pratiques concernant les questions transversales : drogues et droits de l’homme, jeunes, enfants, femmes et collectivités
4.4.
We reiterate our commitment to respecting, protecting and promoting all human  rights, fundamental freedoms and the inherent dignity of all individuals and the rule  of law in the development and implementation of drug policies, and we recommend  the following measures:Nous nous engageons de nouveau à respecter, protéger et promouvoir tous les  droits de l’homme, toutes les libertés fondamentales et la dignité inhérente à tous les  individus ainsi que l’état de droit lors de l’élaboration et de la mise en œuvre de  politiques en matière de drogues, et nous recommandons les mesures suivantes :
Drugs and human rights, youth, women, children, vulnerable members of society, and communities (a) Enhance the knowledge of policy-makers and the capacity, as appropriate,  of relevant national authorities on various aspects of the world drug problem in order  to ensure that national drug policies, as part of a comprehensive, integrated and  balanced approach, fully respect all human rights and fundamental freedoms and  protect the health, safety and well-being of individuals, families, vulnerable members  of society, communities and society as a whole, and to that end encourage  cooperation with and among the United Nations Office on Drugs and Crime, the  International Narcotics Control Board, the World Health Organization and other  relevant United Nations entities, within their respective mandates, including those  relevant to the above-mentioned issues, and relevant regional and international  organizations, as well as with civil society and the private sector, as appropriate;Drogues et droits de l’homme, jeunes, femmes, enfants, membres vulnérables de la société et collectivités a) Mieux faire connaître aux décideurs les différents aspects du problème  mondial de la drogue et renforcer, au besoin, les capacités des autorités nationales  compétentes dans ce domaine afin de faire en sorte que les politiques nationales  antidrogue, dans le cadre d’une démarche globale, intégrée et équilibrée, respectent  pleinement tous les droits de l’homme et toutes les libertés fondamentales et  protègent la santé, la sécurité et le bien-être des individus, des familles, des  membres vulnérables de la société, des communautés et de la société dans son  ensemble, et, à cette fin, encourager la coopération avec l’Office des Nations Unies  contre la drogue et le crime, l’Organe international de contrôle des stupéfiants,  l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres entités compétentes des Nations  Unies, et entre ces institutions, agissant dans le cadre de leurs mandats respectifs,  notamment en ce qu’ils touchent aux questions mentionnées ci-dessus, et les  organisations régionales et internationales intéressées, ainsi qu’avec la société civile  et le secteur privé, lorsqu’il y a lieu ;
(b) Ensure non-discriminatory access to health, care and social services in  prevention, primary care and treatment programmes, including those offered to  persons in prison or pretrial detention, which are to be on a level equal to those  available in the community, and ensure that women, including detained women, have  access to adequate health services and counselling, including those particularly  needed during pregnancy;b) Assurer l’accès, sur une base non discriminatoire, à des services de santé,  de prise en charge et de protection sociale dans le cadre des programmes de  prévention, de soins primaires et de traitement, y compris ceux offerts aux détenus  condamnés ou aux prévenus, qui doivent être équivalents aux services disponibles  en milieu libre, et veiller à ce que les femmes, y compris les détenues, aient accès à  des services de santé et de conseil adaptés, notamment à ceux qui sont particulièrement nécessaires pendant la grossesse ;
(c) Promote effective supervision of drug treatment and rehabilitation  facilities by competent domestic authorities to ensure adequate quality of drug  treatment and rehabilitation services and to prevent any possible acts of cruel,  inhuman or degrading treatment or punishment, in accordance with domestic  legislation and applicable international law;c) Inciter les autorités nationales compétentes à superviser efficacement les  structures de traitement et de réadaptation des toxicomanes, afin de veiller à la  qualité des services qui y sont proposés et de prévenir tout éventuel châtiment ou  traitement cruel, inhumain ou dégradant, conformément à la législation nationale et  au droit international applicable ;
(d) Continue to identify and address protective and risk factors, as well as the  conditions that continue to make women and girls vulnerable to exploitation and  participation in drug trafficking, including as couriers, with a view to preventing  their involvement in drug-related crime;d) Continuer de recenser les facteurs de risque et de protection ainsi que les  circonstances qui font que les femmes et les filles restent particulièrement  susceptibles d’être exploitées et mises à contribution pour le trafic de drogues,  notamment comme passeuses, et continuer d’y remédier, afin d’éviter que celles-ci  soient impliquées dans des infractions liées aux drogues ;
(e) Promote, in accordance with domestic legislation, effective coordination  among the justice, education and law enforcement sectors and social services to  ensure that the specific needs, including mental and physical needs, of underage drug  offenders and children affected by drug-related crime are appropriately considered,  including in criminal justice proceedings where required, including by providing  those in need with drug treatment and related support services;e) Promouvoir, conformément à la législation nationale, une coordination  efficace entre les secteurs de la justice, de l’éducation et de la répression ainsi que les services sociaux, de telle sorte que les besoins particuliers, y compris d’ordre  mental et physique, des mineurs auteurs d’infractions liées aux drogues et des  enfants touchés par la criminalité liée aux drogues soient pris en considération  comme il convient, notamment lors des procédures de justice pénale le cas échéant,  et de telle sorte aussi que ceux qui en ont besoin bénéficient d’un traitement de la  toxicomanie et de services connexes ;
(f) Implement age-appropriate practical measures, tailored to the specific  needs of children, youth and other vulnerable members of society, in the legislative,  administrative, social, economic, cultural and educational sectors, including  measures to provide them with opportunities for healthy and self-sustained lives, in  order to prevent their abuse of narcotic drugs and psychotropic substances, and  address their involvement, use and exploitation in the illicit cultivation of crops,  production and manufacturing of and trafficking in narcotic drugs, psychotropic  substances and other forms of drug-related crime, including urban crime, youth and  gang-related violence and crime, fulfilling the obligations as States parties to the Convention on the Rights of the Child 13 and taking into account the United Nations Guidelines for the Prevention of Juvenile Delinquency (the Riyadh Guidelines);f) Prendre des dispositions pratiques adaptées à l’âge et aux besoins particuliers des enfants, des jeunes et des autres membres vulnérables de la société  dans les domaines législatif, administratif, social, économique, culturel et éducatif,  y compris des mesures devant leur permettre de mener une vie saine et autonome, de  telle sorte qu’ils ne fassent pas abus de stupéfiants et de substances psychotropes et  qu’ils ne prennent pas part aux activités illicites de culture de plantes servant à  fabriquer des drogues, de production et de fabrication illicites et de trafic de  stupéfiants et de substances psychotropes ni à d’autres types d’infractions liées aux  drogues, y compris la criminalité urbaine ou la violence et la criminalité impliquant  des jeunes et des bandes, ni qu’ils soient utilisés ou exploités à ces fins, conformément aux obligations des États parties à la Convention relative aux droits  de l’enfant 13 et compte tenu des Principes directeurs des Nations Unies pour la prévention de la délinquance juvénile (Principes directeurs de Riyad) 14  ;
14 (g) Mainstream a gender perspective into and ensure the involvement of  women in all stages of the development, implementation, monitoring and evaluation  of drug policies and programmes, develop and disseminate gender-sensitive and ageappropriate measures that take into account the specific needs and circumstances  faced by women and girls with regard to the world drug problem and, as States  parties, implement the Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination  against Women;g) Prendre systématiquement en considération la problématique hommesfemmes et veiller à ce que les femmes interviennent à toutes les étapes de la  conception, de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation des politiques et  programmes en matière de drogues, mettre au point et promouvoir des mesures  différenciées selon le sexe et l’âge qui tiennent compte des situations et besoins  particuliers des femmes et des filles pour aborder le problème mondial de la drogue  et, en tant qu’États parties, appliquer la Convention sur l’élimination de toutes les  formes de discrimination à l’égard des femmes
1515
(h) Consider, on a voluntary basis, when furnishing information to the Commission on Narcotic Drugs pursuant to the three international drug control  conventions and relevant Commission resolutions, the inclusion of information  concerning, inter alia, the promotion of human rights and the health, safety and  welfare of all individuals, communities and society in the context of their domestic  implementation of these conventions, including recent developments, best practices  and challenges;h) Envisager, à titre volontaire, lors de la communication d’informations à  la Commission des stupéfiants en application des trois conventions internationales  relatives au contrôle des drogues et des résolutions pertinentes de la Commission,  d’inclure des données concernant, notamment la promotion des droits fondamentaux, de la santé, de la sécurité et du bien-être de tous les individus, de  toutes les communautés et de tous les membres de la société dans le cadre de la mise  en œuvre, par ces derniers, desdites conventions au niveau national, ainsi que les  derniers faits nouveaux, les meilleures pratiques et les obstacles rencontrés ;
(i) Ensure that measures to prevent the illicit cultivation of and to eradicate  plants containing narcotic and psychotropic substances respect fundamental human  rights, take due account of traditional licit uses, where there is historica l evidence of  such use, and of the protection of the environment, in accordance with the three  international drug control conventions, and also take into account, as appropriate and  in accordance with national legislation, the United Nations Declaration on the Rights  of Indigenous Peoples;i) Veiller à ce que les mesures prises pour prévenir la culture illicite de plantes contenant des stupéfiants et des substances psychotropes et les éradiquer  respectent les droits fondamentaux de l’homme, tiennent dûment compte des  utilisations licites traditionnelles, lorsqu’il en existe des preuves historiques, ainsi  que de la protection de l’environnement, conformément aux trois conventions  internationales relatives au contrôle des drogues, et prennent en considération,  lorsqu’il y a lieu et conformément à la législation nationale, la Déclaration des  Nations Unies sur les droits des peuples autochtones
Proportionate and effective policies and responses, as well as legal guarantees and safeguards pertaining to criminal justice proceedings and the justice sector (j) Encourage the development, adoption and implementation, with due  regard for national, constitutional, legal and administrative systems, of alternative or  additional measures with regard to conviction or punishment in cases of an  appropriate nature, in accordance with the three international drug control  conventions and taking into account, as appropriate, relevant United Nations  standards and rules, such as the United Nations Standard Minimum Rules for  Non-custodial Measures (the Tokyo Rules); (k) Consider sharing, through the Commission on Narcotic Drugs, information, lessons learned, experiences and best practices on the design,  implementation and results of national criminal justice policies, including, as  appropriate, domestic practices on proportional sentencing, related to the  implementation of the three international drug control conventions, including  a rticle 3 of the 1988 Convention;13 Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1577, n° 27531. 14 Résolution 45/112, annexe. Politiques et mesures proportionnées et efficaces et garanties juridiques relatives aux procédures pénales et à l’appareil judiciaire j) Encourager l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre, compte dûment  tenu des systèmes constitutionnels, juridiques et administratifs nationaux, de  mesures substitutives ou additionnelles à la condamnation ou à l’infliction d’une  peine dans les cas qui s’y prêtent, conformément aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et en prenant en considération,  lorsqu’il y a lieu, les normes et règles pertinentes des Nations Unies telles que les  Règles minima des Nations Unies pour l’élaboration de mesures non privatives de  liberté (Règles de Tokyo) k) Envisager de partager, par l’intermédiaire de la Commission des stupéfiants, des informations, des enseignements, des données d’expérience et des  pratiques optimales concernant la conception, la mise en œuvre et les résultats des  politiques nationales de justice pénale, y compris, lorsqu’il y a lieu, les pratiques  internes appliquées en matière de proportionnalité de la peine, en rapport avec la  mise en œuvre des trois conventions internationales relatives au contrôle des  drogues, notamment l’article 3 de la Convention de 1988 ;
(l) Promote proportionate national sentencing policies, practices and guidelines for drug-related offences whereby the severity of penalties is  proportionate to the gravity of offences and whereby both mitigating and aggravating 13 United Nations, Treaty Series, vol. 1577, No. 27531. 14 Resolution 45/112, annex. factors are taken into account, including the circumstances enumerated in article 3 of  the 1988 Convention and other relevant and applicable international law, and in  accordance with national legislation;l) Promouvoir, concernant les infractions liées aux drogues, la mise en place de politiques, pratiques et directives nationales prévoyant l’imposition de  peines proportionnées à la gravité des infractions et la prise en compte des facteurs  tant atténuants qu’aggravants, notamment les circonstances énumérées à l’article 3  de la Convention de 1988 et dans les autres instruments juridiques internationaux  applicables en la matière, dans le respect de la législation nationale ;
(m) Enhance access to treatment of drug use disorders for those incarcerated  and promote effective oversight and encourage, as appropriate, self-assessments of  confinement facilities, taking into consideration the United Nations standards and  norms on crime prevention and criminal justice, including the United Nations  Standard Minimum Rules for the Treatment of Prisoners (the Nelson Mandela  Rules),m) Améliorer l’accès des détenus au traitement des troubles liés à l’usage de  drogues et promouvoir une supervision efficace en la matière, et encourager, selon  qu’il conviendra, l’auto-évaluation des établissements pénitentiaires, compte tenu  des Règles et normes des Nations Unies en matière de prévention du crime et de  justice pénale, y compris de l’Ensemble de règles minima des Nations Unies pour le  traitement des détenus (Règles Nelson Mandela)
18 implement, where appropriate, measures aimed at addressing and eliminating prison overcrowding and violence, and provide capacity-building to  relevant national authorities;18, prendre, selon qu’il conviendra, des mesures visant à remédier et mettre fin à la surpopulation et à la violence  carcérales, et renforcer les capacités des autorités nationales compétentes ;
(n) Encourage the taking into account of the specific needs and possible  multiple vulnerabilities of women drug offenders when imprisoned, in line with the  United Nations Rules for the Treatment of Women Prisoners and Non-custodial  Measures for Women Offenders (the Bangkok Rules); (o) Promote and implement effective criminal justice responses to drugrelated crimes to bring perpetrators to justice that ensure legal guarantees and due  process safeguards pertaining to criminal justice proceedings, including practical  measures to uphold the prohibition of arbitrary arrest and detention and of torture  and other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment and to eliminate  impunity, in accordance with relevant and applicable international law and taking  into account United Nations standards and norms on crime prevention and criminal  justice, and ensure timely access to legal aid and the right to a fair trial.n) Encourager la prise en compte des besoins particuliers des détenues qui  ont commis des infractions liées aux drogues et celle des multiples risques auxquels  elles peuvent être exposées, conformément aux Règles des Nations Unies  concernant le traitement des détenues et l’imposition de mesures non privatives de  liberté aux délinquantes (Règles de Bangkok) o) Promouvoir et mettre en œuvre, face aux infractions liées aux drogues,  des mesures de justice pénale efficaces qui permettent de traduire en justice les  auteurs de tels actes et qui soient conformes aux garanties d’une procédure pénale  régulière prévues par la loi, y compris des mesures pratiques visant à faire respecter  l’interdiction de l’arrestation et de la détention arbitraires ainsi que de la torture et  autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et à mettre fin à  l’impunité, conformément au droit international applicable dans ce domaine et  compte tenu des Règles et normes des Nations Unies en matière de prévention du crime et de justice pénale, donner accès à une aide juridictionnelle en temps voulu et  faire respecter le droit à un procès équitable.
Operational recommendations on cross-cutting issues in addressing and countering the world drug problem: evolving reality, trends and existing circumstances, emerging and persistent challenges and threats, including new psychoactive substances, in conformity with the three international drug control conventions and other relevant international instrumentsRecommandations pratiques concernant les questions transversales qui se posent pour aborder et combattre le problème mondial de la drogue : situation mouvante, évolutions et circonstances du moment, dangers et risques nouveaux et persistants, dont les nouvelles substances psychoactives, conformément aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux autres instruments internationaux applicables
5.5.
We reiterate our commitment to strengthening our efforts in addressing and  countering emerging and persistent challenges and threats of all aspects of the world  drug problem, and note the need to effectively respond to the evolving reality, trends  and existing circumstances through comprehensive, integrated and balanced drug  control policies and programmes that take into account their transnational  implications and that are in conformity with the three international drug control  conventions and other relevant international instruments, and to strengthen our  international, regional and subregional cooperation, and we recommend the  followin g: Addressing new psychoactive substances, amphetamine-type stimulants, including methamphetamine, the diversion of precursors and pre-precursors and the n o n-medical use and misuse of pharmaceuticals containing narcotic drugs and psychotropic substances We resolve to strengthen national and international action to address the  emerging challenge of new psychoactive substances, including their adverse health  consequences, and the evolving threat of amphetamine-type stimulants, including  methamphetamine, and underscore the importance of enhancing information-sharing and early warning networks, developing appropriate national legislative, prevention  and treatment models and supporting scientific evidence-based review and  scheduling of the most prevalent, persistent and harmful substances, we note the  importance of preventing the diversion and misuse of pharmaceuticals containing  narcotic drugs and psychotropic substances and precursors while ensuring their  availability for legitimate purposes, and we recommend the following measures: (a) Encourage the development and implementation of, as appropriate and in  accordance with national legislation, comprehensive measures and programmes, as  outlined in paragraph 1 of the present document, adapt those measures to the risks  and challenges posed by the use of new psychoactive substances and amphetaminetype stimulants, including methamphetamine, and the non-medical use and misuse of  pharmaceuticals containing narcotic drugs and psychotropic substances, and actively  share information on best practices and lessons learned with regard to national  health-related experiences;Nous nous engageons de nouveau à redoubler d’efforts pour aborder et  combattre le problème mondial de la drogue sous tous ses aspects et avec les  dangers et risques nouveaux et persistants qu’il présente et notons qu’il faut réagir  efficacement face à la situation mouvante, aux évolutions et aux circonstances du  moment, par des politiques et programmes globaux, intégrés et équilibrés qui  tiennent compte de leurs incidences transnationales et qui soient conformes aux trois  conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux autres  instruments internationaux applicables, et resserrer notre coopération aux niveaux  international, régional et sous-régional, et nous recommandons ce qui suit. Lutte contre les nouvelles substances psychoactives, les stimulants de type amphétamine, y compris la méthamphétamine, le détournement de précurseurs et préprécurseurs et l’usage non médical ou abusif fait de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants et des substances psychotropes Nous nous déclarons résolus à intensifier l’action menée aux niveaux national  et international face au problème de l’apparition de nouvelles substances  psychoactives, y compris aux effets nocifs qu’elles ont pour la santé, et à la menace  évolutive que représentent les stimulants de type amphétamine, dont la  méthamphétamine, et soulignons qu’il importe d’améliorer le partage  d’informations et les réseaux d’alerte précoce, de concevoir à l’échelle nationale des  modèles adaptés en matière de législation, de prévention et de traitement, et  d’appuyer l’examen sur la base de données scientifiques et le placement sous  contrôle des plus courantes, des plus persistantes et des plus nocives de ces  substances ; nous notons qu’il importe de prévenir le détournement et l’usage  impropre de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants, des substances  psychotropes et des précurseurs tout en assurant la disponibilité de ceux destinés à  des fins légitimes, et nous recommandons les mesures suivantes : a) Encourager l’élaboration et l’application, selon qu’il conviendra et conformément à la législation nationale, de mesures et programmes complets tels  que ceux qui sont visés au paragraphe 1 du présent document, adapter ces mesures  en fonction des risques et problèmes qui découlent de l’usage de nouvelles  substances psychoactives et de stimulants de type amphétamine, y compris de  méthamphétamine, et de l’usage non médical ou abusif de produits pharmaceutiques  contenant des stupéfiants et des substances psychotropes, et échanger activement  des informations sur les pratiques optimales et les enseignements tirés des  expériences menées à l’échelle nationale en matière de santé ;
(b) Enhance the capacity of law enforcement agencies to detect and identify  new psychoactive substances and amphetamine-type stimulants, including  methamphetamine, and promote cross-border cooperation and information-sharing to  prevent their abuse and diversion, including through the use of existing International  Narcotics Control Board and United Nations Office on Drugs and Crime tools and  projects;b) Renforcer les capacités des services de répression en matière de détection  et d’identification des nouvelles substances psychoactives et des stimulants de type  amphétamine, y compris de la méthamphétamine, et promouvoir la coopération et le  partage d’informations transfrontières afin d’en prévenir l’abus et le détournement, notamment au moyen des outils et projets conçus par l’Organe international de  contrôle des stupéfiants et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ;
(c) Establish and strengthen partnerships and information exchange with  industries, in particular with chemical and pharmaceutical industries and other  relevant private sector entities, and encourage the use of the Guidelines for a Voluntary Code of Practice for the Chemical Industry, issued by the International  Narcotics Control Board, and the Board’s model memorandum of understanding  between Governments and private sector partners, as and where appropriate, bearing  in mind the important role these industries can play in addressing and countering the  world drug problem;c) Établir des partenariats et des échanges d’informations avec les entreprises, en particulier celles des secteurs chimique et pharmaceutique, ainsi  qu’avec d’autres entités du secteur privé et renforcer ceux qui existent, et  encourager l’utilisation des Lignes directrices pour un code de pratique volontaire destiné à l’industrie chimique et du modèle de mémorandum d’accord entre  pouvoirs publics et partenaires du secteur privé conçus par l’Organe international de  contrôle des stupéfiants, selon qu’il conviendra, en gardant à l’esprit le rôle  important que peuvent jouer ces entreprises pour ce qui est d’aborder et de  combattre le problème mondial de la drogue ;
New psychoactive substances (d) Continue to identify and monitor trends in the composition, production,  prevalence and distribution of new psychoactive substances, as well as patterns of  use and adverse consequences, and assess the risks to health and safety of individuals  and society as a whole and the potential uses of new psychoactive substances for  medical and scientific purposes, and on that basis to develop and strengthen domestic  and national legislative, regulatory, administrative and operational responses and  practices by domestic and national legislative, law enforcement, judiciary, social and  welfare, educational and health authorities;Nouvelles substances psychoactives d) Continuer de cerner et de suivre l’évolution de la situation en ce qui concerne la composition, la production, la prévalence et la distribution des nouvelles  substances psychoactives, ainsi que les caractéristiques de leur usage et leurs effets  néfastes, et évaluer les risques qu’elles présentent pour la santé et la sécurité des  personnes et de la société dans son ensemble et l’emploi qui peut en être fait à des  fins médicales et scientifiques et, sur cette base, définir et renforcer les mesures et  interventions d’ordre législatif, réglementaire, administratif et opérationnel devant  être mises en œuvre à l’échelle interne et nationale par les autorités législatives, les  services de détection et de répression, l’appareil judiciaire et les services sociaux,  éducatifs et sanitaires ;
(e) Commit to implementing timely, scientific evidence-based control or  regulatory measures within national legislative and administrative systems to tackle  and manage the challenge of new psychoactive substances, and consider the use of  interim steps while substances are under review, such as provisional measures of  control, or make public health announcements, as well as share information an d  expertise on those measures;e) S’engager à ce que soient adoptées en temps voulu, au sein des systèmes  législatif et administratif nationaux, des mesures de contrôle ou de réglementation  fondées sur des données scientifiques en vue d’aborder et de gérer le problème des  nouvelles substances psychoactives, et envisager de prendre des dispositions  temporaires, telles que des mesures de contrôle provisoire, le temps que ces  substances soient examinées, ou diffuser des alertes de santé publique, et partager  les informations et connaissances spécialisées disponibles sur le sujet ;
(f) Share relevant information with, as appropriate, and strengthen the capacity of the World Health Organization, the United Nations Office on Drugs and  Crime, the International Narcotics Control Board and other relevant international and  regional organizations to prioritize the review of the most prevalent, persistent and  harmful new psychoactive substances and to facilitate informed scheduling decisions  by the Commission on Narcotic Drugs;f) Communiquer à l’Organisation mondiale de la Santé, à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, à l’Organe international de contrôle des  stupéfiants et à d’autres organisations internationales et régionales compétentes,  selon qu’il conviendra, des informations relatives aux nouvelles substances  psychoactives et renforcer les moyens dont ces entités disposent à cet égard, pour  examiner en priorité les plus courantes, les plus persistantes et les plus nocives de  ces substances et aider la Commission des stupéfiants à prendre des décisions  éclairées au sujet de leur placement sous contrôle ;
(g) Actively participate in early warning networks and promote the use of  relevant surveillance lists and voluntary controls and the sharing of information through the International Narcotics Control Board, the United Nations Office on  Drugs and Crime and the World Health Organization, within their respective  mandates, and enhance bilateral, subregional, regional and international cooperation  in the identification and reporting of new psychoactive substances and incidents  involving such substances and, to that end, strengthen the use of national, regional  and international established reporting and information exchange systems, such as,  where appropriate, the early warning advisory on new psychoactive substances and  the global Synthetics Monitoring: Analysis, Reporting and Trends (SMART)  programme of the United Nations Office on Drugs and Crime and Project Ion of the  International Narcotics Control Board;g) Prendre une part active aux réseaux d’alerte précoce et promouvoir le  recours à des listes de surveillance et mesures de contrôle volontaire et le partage  d’informations par l’intermédiaire de l’Organe international de contrôle des  stupéfiants, de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et de  l’Organisation mondiale de la Santé, agissant dans le cadre de leurs mandats  respectifs, et améliorer la coopération bilatérale, sous-régionale, régionale et  internationale aux fins de l’identification et du signalement des nouvelles substances  psychoactives et des incidents faisant intervenir de telles substances et, à cet effet,  tirer davantage parti des systèmes nationaux, régionaux et internationaux de  communication et d’information existants comme, le cas échéant, le Système  d’alerte précoce sur les nouvelles substances psychoactives et le Programme  mondial de surveillance des drogues synthétiques : analyse, situation et tendances (SMART) de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et le Projet  « Ion » de l’Organe international de contrôle des stupéfiants ;
(h) Enhance the capacity and effectiveness of national laboratories and  promote national and regional cooperation among them, as appropriate, for the  detection and identification of new psychoactive substances, including through the  use of existing United Nations Office on Drugs and Crime reference standards and  assistance activities;h) Renforcer les moyens et l’efficacité des laboratoires nationaux et promouvoir la coopération entre eux aux niveaux national et régional, selon qu’il  conviendra, aux fins de la détection et de l’identification des nouvelles substances  psychoactives, en recourant notamment pour ce faire aux étalons de référence et  activités d’assistance de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ;
(i) Strengthen domestic information-sharing and promote information  exchange at the regional and international levels on effective prevention and  treatment and related legislative measures in order to support the development of  effective, scientific evidence-based responses to the emerging challenge of new  psychoactive substances with regard to their adverse social and health consequences;i) Renforcer le partage de données à l’échelle interne et promouvoir l’échange d’informations aux niveaux régional et international en ce qui concerne  les mesures de prévention et de traitement qui portent leurs fruits et les mesures  législatives connexes, afin de favoriser la mise en place de ripostes efficaces  fondées sur des données scientifiques face au problème créé par l’apparition de  nouvelles substances psychoactives et plus particulièrement à leurs effets sanitaires  et sociaux nocifs ;
Amphetamine-type stimulants, including methamphetamine (j) Support existing research, collection and scientific analysis of data related  to amphetamine-type stimulants through the global SMART programme and relevant  International Narcotics Control Board tools, such as Project Prism, and strengthen  cooperation at all levels in tackling amphetamine-type stimulants, including  methamphetamine;Stimulants de type amphétamine, méthamphétamine comprise j) Soutenir les travaux de recherche ainsi que la collecte et l’analyse scientifique de données relatives aux stimulants de type amphétamine qui sont  réalisés dans le cadre du Programme mondial SMART et à l’aide des outils conçus  dans ce domaine par l’Organe international de contrôle des stupéfiants, comme le  Projet « Prism », et renforcer la coopération à tous les niveaux de la lutte contre ces  stimulants, y compris la méthamphétamine ;
(k) Promote the use, as appropriate, of relevant existing programmes, mechanisms and coordinated operations at all levels and continue the development  and sharing of best practices and lessons learned among practitioners with regard to a  balanced and integrated approach to the evolving threat of amphetamine-type  stimulants;k) Promouvoir le recours, selon qu’il conviendra, aux programmes, mécanismes et opérations de coordination en place, à tous les niveaux, et continuer  de recenser et d’échanger entre professionnels les pratiques optimales et les  enseignements tirés de l’expérience pour adopter une démarche équilibrée et  intégrée face à la menace évolutive que font planer les stimulants de type  amphétamine ;
Precursors and pre-precursors (l) Strengthen national, regional and international monitoring of chemicals  used in the illicit manufacture of drugs and new psychoactive substances, with a  view to more effectively preventing the diversion of and trafficking in those  chemicals, while ensuring that the legitimate trade in and use of those chemicals are  not adversely affected, including by using national, subregional and international  reporting systems and International Narcotics Control Board tools such as Project  Prism, the Precursors Incident Communication System and Pre-Export Notification  Online (PEN Online);Précurseurs et préprécurseurs l) Renforcer, aux niveaux national, régional et international, la surveillance  des produits chimiques utilisés dans la fabrication illicite de drogues et de nouvelles  substances psychoactives, afin de prévenir plus efficacement le détournement et le  trafic de ces produits tout en veillant à ce que leur commerce et leur utilisation  légitimes ne s’en ressentent pas, et recourir notamment pour ce faire aux systèmes  nationaux, sous-régionaux et internationaux de communication et aux outils conçus  par l’Organe international de contrôle des stupéfiants, tels que le Projet « Prism », le  Système de notification des incidents concernant les précurseurs et le Système  électronique d’échange de notifications préalables à l’exportation (PEN Online) ;
(m) Take appropriate measures to address the diversion and illicit manufacturing of and trafficking in as well as misuse of precursors under  international control and to tackle the misuse of pre-precursors and substitute or  alternative precursors for illicit drug manufacturing, and enhance voluntary efforts,  including voluntary codes of conduct in cooperation with relevant industries and  commerce at the national, regional and international levels, including through the use  of relevant International Narcotics Control Board tools;m) Prendre les mesures voulues pour combattre le détournement, la fabrication illicite, le trafic et l’abus de précurseurs placés sous contrôle  international et pour s’attaquer à l’usage impropre de préprécurseurs et de  substances qui y sont substituées ou qui les remplacent aux fins de la fabrication  illicite de drogues, et intensifier les efforts déployés à titre volontaire, dont les codes  de conduite volontaires pour la coopération avec les secteurs industriels et  commerciaux concernés aux niveaux national, régional et international, notamment  en tirant parti des outils conçus dans ce domaine par l’Organe international de  contrôle des stupéfiants ;
Non-medical use and misuse of pharmaceuticals (n) Enhance the sharing of information on the misuse of pharmaceuticals  containing narcotic drugs and psychotropic substances, and the quality and  consistency of reported data, including through the annual report questionnaire of the  United Nations Office on Drugs and Crime;Usage non médical ou impropre de produits pharmaceutiques n) Améliorer l’échange d’informations sur l’usage impropre de produits  pharmaceutiques contenant des stupéfiants et des substances psychotropes, ainsi que  la qualité et la cohérence des données communiquées, notamment en réponse au  questionnaire de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime destiné aux  rapports annuels ;
(o) Develop and implement countermeasures and supportive public health,  education and socioeconomic strategies to effectively address and counter the  non-medical use and misuse of pharmaceuticals that contain narcotic drugs and  psychotropic substances, while ensuring their availability for legitimate purposes,  and promote national, subregional, regional and international cooperation to prevent  their diversion, trafficking and abuse, including through the use of existing World  Health Organization, United Nations Office on Drugs and Crime and International  Narcotics Control Board projects and tools;o) Concevoir et mettre en œuvre des parades aux niveaux de la santé publique, de l’éducation, de la société et de l’économie, et des stratégies qui les  appuient, afin d’aborder et de combattre efficacement l’usage non médical ou  impropre de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants et des substances  psychotropes, tout en en assurant la disponibilité à des fins légitimes, et promouvoir  la coopération nationale, sous-régionale, régionale et internationale pour en prévenir  le détournement, le trafic et l’abus, y compris au moyen des projets et outils  existants de l’Organisation mondiale de la Santé, de l’Office des Nations Unies  contre la drogue et le crime et de l’Organe international de contrôle des stupéfiants ;
Use of the Internet in relation to drug-related activitie s (p) Support research, data collection, analysis of evidence and sharing of  information and strengthen law enforcement, criminal justice and legal responses, as  well as international cooperation, to prevent and counter drug-related criminal  activities using the Internet, consistent with relevant and applicable law;Utilisation d’Internet en relation avec des activités liées aux drogues p) Appuyer la recherche, la collecte de données, l’analyse des éléments de  preuve et le partage d’informations, et renforcer les activités de détection et de  répression, les mesures de justice pénale et d’ordre juridique ainsi que la  coopération internationale pour prévenir et combattre les activités criminelles liées à  la drogue en utilisant Internet, conformément au droit applicable en la matière ;
(q) Increase the provision of technical assistance and capacity-building at all  levels to Member States, upon request, to prevent and counter the use of  technologies, including the Internet, by drug trafficking networks and transnational  criminal organizations, to facilitate drug-related activities;q) Renforcer la prestation d’une assistance technique et de services de renforcement des capacités à tous les niveaux à l’intention des États Membres qui le  demandent, pour prévenir et combattre l’utilisation des technologies, notamment  d’Internet, par les réseaux de trafiquants de drogues et les organisations criminelles  transnationales aux fins d’activités liées aux drogues ;
(r) Enhance the capacity of national authorities, in particular law enforcement authorities, to preserve and analyse electronic evidence related to illicit  activities, including drug trafficking and money-laundering, and to monitor sales of  illicit drugs using the Internet;r) Renforcer les capacités dont disposent les autorités nationales, en particulier les services de détection et de répression, pour conserver et analyser les  éléments de preuve électroniques en rapport avec des activités illicites, notamment le  trafic de drogues et le blanchiment d’argent, ainsi que pour surveiller les ventes de  drogues illicites sur Internet ;
(s) Encourage the use of the Guidelines for Governments on Preventing the Illegal Sale of Internationally Controlled Substances through the Internet, 20 as appropriate;s) Encourager, le cas échéant, l’utilisation des Principes directeurs à l’intention des gouvernements pour la prévention de la vente illégale via l’Internet de substances placées sous contrôle international 20 ;
(t) Support measures on the use of the Internet for prevention purposes,  including appropriate counselling and information provision, develop, implement  and promote, in accordance with national legislation, prevention strategies,  programmes and measures, including via social media and other social networks,  aimed at, inter alia, protecting children and young people from the abuse of  controlled substances and new psychoactive substances and from involvement in  their illicit sale and purchase via the Internet, and enhance cooperation at all levels in  that regard;t) Appuyer l’utilisation d’Internet à des fins de prévention, y compris la fourniture de conseils et d’informations appropriés, élaborer, mettre en œuvre et  promouvoir, conformément à la législation nationale, des stratégies, des  programmes et des mesures de prévention, y compris via les médias sociaux et  autres réseaux sociaux afin, notamment, de protéger les enfants et les jeunes contre  l’abus de substances placées sous contrôle international et de nouvelles substances  psychoactives, ainsi que contre la participation à leur vente et à leur achat illicites  via Internet, et renforcer, à cet égard, la coopération à tous les niveaux ;
Evolving reality, trends and existing circumstances, emerging and persistent challenges and threats (u) Promote, as appropriate, the use and analysis of relevant, reliable and  objective data generated by national and regional monitoring and evaluation to  improve the implementation of comprehensive, integrated and balanced national drug  control strategies, policies and programmes, in conformity with the three  international drug control conventions and other relevant international instruments,  and encourage the sharing of best practices and lessons learned, including through 20 United Nations publication, Sales No. E.09.XI.6. the Commission on Narcotic Drugs and other relevant regional and international  organizations, within their mandates, to, inter alia, better understand both their  domestic and transnational implications;20 Publication des Nations Unies, numéro de vente : F.09.XI.6. Situation mouvante, évolutions et circonstances du moment, dangers et risques nouveaux et persistants u) Promouvoir, selon qu’il conviendra, l’exploitation et l’analyse des données fiables et objectives pertinentes qui sont issues des activités de surveillance  et d’évaluation menées aux niveaux national et régional en vue d’améliorer la mise  en œuvre de stratégies, politiques et programmes antidrogue globaux, intégrés et  équilibrés, en conformité avec les trois conventions internationales relatives au  contrôle des drogues et les autres instruments internationaux applicables en la  matière, et encourager le partage de pratiques optimales et d’enseignements tirés de  l’expérience, notamment au sein de la Commission des stupéfiants et d’autres  organisations internationales et régionales compétentes, agissant dans le cadre de  leur mandat, de manière, entre autres, à mieux en appréhender les implications sur  les plans tant interne que transnational ;
(v) Intensify efforts in the context of long-term and sustainable development  programmes to address the most pressing drug-related socioeconomic factors,  including unemployment and social marginalization, conducive to their subsequent  exploitation by criminal organizations involved in drug-related crime;v) Intensifier l’action menée à long terme dans le cadre des programmes de  développement durable pour traiter les facteurs socioéconomiques liés à la drogue  les plus urgents, y compris le chômage et la marginalisation sociale, qu’exploitent  ensuite les organisations criminelles impliquées dans la criminalité liée aux  drogues ;
(w) Encourage the Commission on Narcotic Drugs, in cooperation with  relevant United Nations entities, within their respective mandates, to consider, as  appropriate, reviewing existing guidelines and, where required, developing new ones  on the various aspects of the world drug problem, with a view to enhancing the  capacity of relevant national authorities and strengthening international and  inter-agency cooperation;w) Engager la Commission des stupéfiants à envisager, au besoin, en coopération avec les entités compétentes des Nations Unies, dans le cadre de leurs  mandats respectifs, d’examiner les directives existantes et, si nécessaire, d’en  élaborer de nouvelles sur les divers aspects du problème mondial de la drogue afin  de renforcer les moyens dont disposent les autorités nationales compétentes et de  resserrer la coopération internationale et interinstitutions ;
(x) Promote exchange of information to better understand the extent of  adverse impacts, including the health, social and economic and safety impacts, of  drug trafficking in small quantities in order to develop, where appropriate, effective  responses to counter microtrafficking;x) Favoriser l’échange d’informations pour mieux comprendre l’ampleur  des effets néfastes qu’a le trafic de drogues en petites quantités, y compris sur la  santé, la société, l’économie et la sécurité, afin de concevoir, lorsqu’il y a lieu, des  ripostes efficaces face aux microtrafics ;
(y) Call upon the United Nations Office on Drugs and Crime, the International Narcotics Control Board, the World Health Organization and other  United Nations entities with pertinent technical and operational expertise, within  their mandates, to continue to provide, upon request, advice and assistance to States  that are reviewing and updating their drug policies, in compliance with the  international drug control conventions, taking into account their national priorities  and needs through, among others, the promotion of the exchange of information and  best practices on scientific evidence-based policies adopted by States.y) Appeler l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Organe  international de contrôle des stupéfiants, l’Organisation mondiale de la Santé et  d’autres entités des Nations Unies qui ont les compétences techniques et  opérationnelles voulues dans ce domaine à continuer, dans le cadre de leur mandat,  de fournir, sur demande, des conseils et une assistance aux États qui passent en  revue et actualisent leur politique en matière de drogues, conformément aux  conventions internationales relatives au contrôle des drogues, compte tenu de leurs  priorités et besoins propres, notamment en promouvant l’échange d’informations et  de meilleures pratiques concernant les politiques fondées sur des données  scientifiques qu’ont adoptées les États.
Operational recommendations on strengthening international cooperation based on the principle of common and shared responsibilityRecommandations pratiques concernant le renforcement de la coopération internationale fondée sur le principe de la responsabilité commune et partagée
6.6.
We reiterate our commitment to supporting our efforts at all levels, based on  common and shared responsibility, to effectively address and counter the world drug  problem and to enhance international cooperation and, to that end, we recommend  the following measures: (a) Strengthen specialized, targeted, effective and sustainable technical  assistance, including, where appropriate, adequate financial assistance, training,  capacity-building, equipment and technological know-how, to requesting countries,  including transit countries, through and in cooperation with the United Nations  Office on Drugs and Crime, as well as the World Health Organization and other  relevant United Nations entities and international and regional organizations, within  their respective mandates, to assist Member States to effectively address the health,  socioeconomic, human rights, justice and law enforcement aspects of the world drug  problem;Nous nous engageons de nouveau à soutenir à tous les niveaux, sur la base de  la responsabilité commune et partagée, l’action que nous menons pour aborder et  combattre efficacement le problème mondial de la drogue et à renforcer la  coopération internationale et, à cette fin, nous recommandons les mesures  suivantes : a) Renforcer l’offre d’une assistance technique spécialisée ciblée, efficace  et durable, y compris, lorsqu’il y a lieu, celle d’une aide financière appropriée, de  formations, d’activités de renforcement des capacités, de matériel et de savoir-faire technologique aux pays qui le demandent, y compris ceux de transit, par  l’intermédiaire de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, de  l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres entités des Nations Unies et  d’organisations internationales et régionales compétentes, agissant dans le cadre de  leurs mandats respectifs, et en coopération avec ces organisations, pour aider les  États Membres à aborder comme il se doit les aspects du problème mondial de la  drogue ayant trait à la santé, à la société et l’économie, aux droits de l’homme, à la  justice et à la répression ;
(b) Enhance North-South, South-South and triangular cooperation among  Member States, in cooperation with the international development community and  other key stakeholders, in order to effectively address and counter the world drug  problem;b) Améliorer la coopération Nord-Sud, Sud-Sud et triangulaire entre les  États Membres, en coopération avec la communauté internationale du développement et d’autres intervenants clefs, afin d’aborder et de combattre  efficacement le problème mondial de la drogue ;
(c) Strengthen, including through the Commission on Narcotic Drugs and, as  appropriate, its subsidiary bodies, the regular exchange of information, good  practices and lessons learned among national practitioners from different fields and  at all levels to effectively implement an integrated and balanced approach to the world drug problem and its various aspects and consider additional measures to  further facilitate meaningful discussion among those practitioners;c) Renforcer, notamment dans le cadre de la Commission des stupéfiants et,  au besoin, de ses organes subsidiaires, l’échange régulier d’informations, de bonnes  pratiques et d’enseignements tirés de l’expérience entre les praticiens nationaux de  différents domaines et à tous les niveaux pour mettre en œuvre efficacement une  démarche intégrée et équilibrée face au problème mondial de la drogue et à ses  divers aspects, et envisager des mesures supplémentaires propres à faciliter la  poursuite d’un débat fructueux entre ces praticiens ;
(d) Encourage the Commission on Narcotic Drugs to contribute to the global  follow-up and support the thematic review of progress on the Sustainable  Development Goals, within its mandates, bearing in mind the integrated nature of the  Goals as well as the interlinkages between them, and make that information available  to the high-level political forum on sustainable development through the appropriate  institutional framework, taking into account General Assembly resolution 70/1 of  2 5 September 2015;d) Engager la Commission des stupéfiants à contribuer au suivi mondial des  progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable et à  appuyer leur examen thématique, dans le cadre de ses attributions, en tenant compte  de la nature intégrée de ces objectifs ainsi que des liens qui existent entre eux, et à  mettre ces informations à la disposition du Forum politique de haut niveau pour le  développement durable par l’intermédiaire des institutions appropriées, compte tenu  de la résolution 70/1 de l’Assemblée générale en date du 25 septembre 2015 ;
(e) Encourage the Commission on Narcotic Drugs and the United Nations  Office on Drugs and Crime to further increase cooperation and collaboration with all  relevant United Nations entities and international financial institutions, within their  respective mandates, when assisting Member States in designing and implementing  comprehensive, integrated and balanced national drug strategies, policies and  programmes.e) Encourager la Commission des stupéfiants et l’Office des Nations Unies  contre la drogue et le crime à resserrer leur coopération et leur collaboration avec  tous les organismes des Nations Unies et institutions financières internationales  concernés, agissant dans le cadre de leur mandat, pour aider les États Membres à  concevoir et mettre en œuvre des stratégies, politiques et programmes antidrogue  globaux, intégrés et équilibrés.
Operational recommendations on alternative development;Recommandations pratiques concernant le développement alternatif ;
regional, interregional and international cooperation on development-oriented balanced drug control policy;la coopération régionale, interrégionale et internationale aux fins d’une politique équilibrée de contrôle des drogues axée sur le développement ;
addressing socioeconomic issueset la résolution des problèmes socioéconomiques
7.7.
We reiterate our commitment to addressing drug-related socioeconomic issues  related to the illicit cultivation of narcotic plants and the illicit manufacture and  production of and trafficking i n drugs through the implementation of long-term,  comprehensive and sustainable development-oriented and balanced drug control  policies and programmes, including alternative development and, as appropriate,  preventive alternative development programmes, which are part of sustainable crop  control strategies, and we recommend the following measures:Nous nous engageons de nouveau à nous attaquer aux problèmes socioéconomiques liés à la culture illicite de plantes dont on tire des drogues ainsi  qu’à la fabrication et la production illicites et au trafic de drogues en mettant en  œuvre des politiques et programmes antidrogue de longue haleine qui soient  globaux, axés sur le développement durable et équilibrés, notamment des  programmes de développement alternatif, y compris préventif le cas échéant,  s’inscrivant dans le cadre de stratégies pérennes de lutte contre les cultures illicites,  et nous recommandons les mesures suivantes :
Socioeconomic issues and alternative development (a) Target the illicit cultivation of crops used for the illicit production and  manufacture of drugs and address related factors by implementing comprehensive  strategies aimed at alleviating poverty and strengthening the rule of law, accountable,  effective and inclusive institutions and public services and institutional frameworks,  as appropriate, and by promoting sustainable development aimed at enhancing the  welfare of the affected and vulnerable population through licit alternatives;Aspects socioéconomiques et développement alternatif a) S’attaquer à la culture illicite de plantes servant à produire ou à fabriquer  illicitement des drogues ainsi qu’aux facteurs connexes en mettant en œuvre des stratégies globales qui visent à réduire la pauvreté et à renforcer l’état de droit, ainsi  que les institutions et services publics et les cadres institutionnels responsables,  efficaces et inclusifs, selon qu’il convient, et en favorisant un développement  durable qui vise à améliorer les conditions de vie des populations touchées ou  risquant de l’être, grâce à des solutions de rechange licites ;
(b) Encourage the promotion of inclusive economic growth and support  initiatives that contribute to poverty eradication and the sustainability of social and  economic development, develop measures for rural development, improving  infrastructure and social inclusion and protection, addressing the consequences of  illicit crop cultivation and the manufacture and production of narcotic drugs and  psychotropic substances on the environment, with the incorporation and participation  of local communities, and consider taking voluntary measures to promote products  stemming from alternative development, including preventive alternative  development, as appropriate, to gain access to markets, consistent with applicable  multilateral trade rules and with national and international law, within the framework  of comprehensive and balanced drug control strategies;b) Encourager la promotion d’une croissance économique sans exclusion,  soutenir les initiatives contribuant à l’élimination de la pauvreté et à la pérennité du  développement social et économique, élaborer des mesures favorisant le  développement rural et l’amélioration des infrastructures et de l’inclusion et de la  protection sociales, en s’attaquant aux conséquences que les cultures illicites et la  fabrication et la production illicites de stupéfiants et de substances psychotropes ont  sur l’environnement, avec l’intervention et la participation des communautés  locales, et envisager de prendre des mesures volontaires pour promouvoir les  produits issus du développement alternatif, y compris préventif, le cas échéant, afin  de leur donner accès aux marchés, conformément aux règles applicables en matière  de commerce multilatéral et au droit national et international, dans le cadre de  stratégies globales et équilibrées de lutte contre la drogue ;
(c) Express concern that illicit cultivation of crops and illicit manufacture,  distribution and trafficking remain serious challenges in addressing and countering  the world drug problem, and recognize the need for strengthening sustainable crop  control strategies that may include, inter alia, alternative development, eradication  and law enforcement measures, for the purpose of preventing and reducing  significantly and measurably the illicit cultivation of crops, and the need for intensifying joint efforts at the national, regional and international levels in a more  comprehensive manner, in accordance with the principle of common and shared  responsibility, including by means of appropriate preventive tools and measures,  enhanced and better coordinated financial and technical assistance and actionoriented programmes, in order to tackle those challenges;c) Se déclarer préoccupé par le fait que les cultures illicites, la fabrication et  la distribution illicites et le trafic demeurent des défis de taille pour ce qui est  d’aborder et de combattre le problème mondial de la drogue, et reconnaître qu’il  faut renforcer les stratégies pérennes de contrôle des cultures qui peuvent inclure,  entre autres, des mesures de développement alternatif, d’éradication et de  répression, afin de prévenir et de réduire sensiblement et de façon mesurable ces  cultures illicites, et qu’il faut intensifier les efforts déployés conjointement aux  niveaux national, régional et international d’une manière plus générale,  conformément au principe de la responsabilité commune et partagée, notamment à  l’aide des outils et mesures de prévention appropriés, d’une d’assistance financière  et technique renforcée et mieux coordonnée et de programmes axés sur l’action en  vue de relever ces défis ;
(d) Consider elaborating and implementing comprehensive and sustainable  alternative development programmes, including preventive alternative development,  as appropriate, that support sustainable crop control strategies to prevent and  significantly, durably and measurably reduce illicit crop cultivation and other illicit  drug-related activities, ensuring the empowerment, ownership and responsibility of  affected local communities, including farmers and their cooperatives, by taking into  account the vulnerabilities and specific needs of communities affected by or at risk  of illicit cultivation, in cooperation with the United Nations Office on Drugs and  Crime, the Food and Agriculture Organization of the United Nations, the  International Labour Organization, the United Nations Development Programme and  other relevant international organizations, bearing in mind national and regional  development policies and action plans, with a view to contributing to the building of  peaceful, inclusive and just societies, consistent with the Sustainable Development  Goals and in compliance with relevant and applicable international and national law;d) Envisager d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes complets et  durables de développement alternatif, y compris préventif, le cas échéant, à l’appui  de stratégies durables de contrôle des cultures destinées à prévenir et à réduire de  manière notable, durable et mesurable les cultures illicites et autres activités illicites  liées à la drogue, en autonomisant, en impliquant et en responsabilisant les  collectivités locales concernées, y compris les agriculteurs et leurs coopératives,  compte tenu de la vulnérabilité et des besoins spécifiques des communautés  touchées par les cultures illicites ou risquant de l’être, en coopération avec l’Office  des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Organisation des Nations Unies  pour l’alimentation et l’agriculture, l’Organisation internationale du Travail, le  Programme des Nations Unies pour le développement et d’autres organisations  internationales compétentes, gardant à l’esprit les politiques de développement et les  plans d’action nationaux et régionaux, afin de favoriser l’édification de sociétés  pacifiques, inclusives et justes, conformément aux objectifs de développement  durable et au droit international et national applicable ;
(e) Strengthen subregional, regional and international cooperation to support  comprehensive and sustainable alternative development programmes, including, as  appropriate, preventive alternative development, as an essential part of successful  prevention and crop control strategies to increase the positive outcome of such  programmes, especially in the areas affected by and at risk of illicit cultivation of  crops used for the production of narcotic drugs and psychotropic substances, taking  into account the United Nations Guiding Principles on Alternative Development;e) Renforcer la coopération sous-régionale, régionale et internationale pour  appuyer la mise en œuvre de programmes globaux et durables de développement  alternatif, y compris préventif, le cas échéant, élément essentiel de stratégies bien  conçues de prévention et de contrôle des cultures, afin d’améliorer les résultats  obtenus, en particulier dans les zones touchées ou risquant d’être touchées par la  culture illicite de plantes utilisées pour la production de stupéfiants et de substances psychotropes, compte tenu des Principes directeurs des Nations Unies sur le  développement alternatif 21  ;
(f) Strengthen regional and international cooperation to support sustainable  alternative development programmes, including, as appropriate, preventive  alternative development, in close collaboration with all relevant stakeholders at the  local, national and international levels, and to develop and share best practices  towards implementing the United Nations Guiding Principles on Alternative  Development, taking into account all the lessons learned and good practices, in  particular by countries with extensive expertise in alternative development, and note,  inter alia, the Second International Conference on Alternative Development, held in  Thailand from 19 to 24 November 2015;f) Resserrer la coopération régionale et internationale pour appuyer des  programmes pérennes de développement alternatif, y compris préventif le cas  échéant, en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes aux niveaux local,  national et international, et pour développer et partager les meilleures pratiques  d’application des Principes directeurs des Nations Unies sur le développement  alternatif, compte tenu de tous les enseignements tirés et des bonnes pratiques  appliquées en particulier par les pays qui possèdent de vastes compétences en  matière de développement alternatif, et prendre note, entre autres, des résultats de la  deuxième Conférence internationale sur le développement alternatif, qui s’est tenue  en Thaïlande du 19 au 24 novembre 2015 ;
(g) Promote research by States, including through cooperation with the  United Nations Office on Drugs and Crime and other relevant United Nations entities  and international and regional organizations, academic institutions and civil society,  to better understand factors contributing to illicit crop cultivation, taking into  account local and regional specificities, and to improve impact assessment of  alternative development programmes, including preventive alternative development,  as appropriate, with a view to increasing the effectiveness of these programmes,  including through the use of relevant human development indicators, criteria related  to environmental sustainability and other measurements in line with the Sustainable  Development Goals; Technical and financial cooperation for comprehensive and balanced development-oriented drug policies and viable economic alternatives (h) Consider strengthening a development perspective as part of comprehensive, integrated and balanced national drug policies and programmes so as  to tackle the related causes and consequences of illicit cultivation, manufacture,  production of and trafficking in drugs by, inter alia, addressing risk factors affecting  individuals, communities and society, which may include a lack of services,  infrastructure needs, drug-related violence, exclusion, marginalization and social  disintegration, in order to contribute to the promotion of peaceful and inclusive  societies;g) Promouvoir la réalisation de travaux de recherche par les États, y compris en coopération avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le  crime et d’autres entités compétentes des Nations Unies, des organisations  internationales et régionales, des établissements universitaires et la société civile,  afin de mieux comprendre les facteurs qui incitent à pratiquer des cultures illicites,  en prenant en considération les particularités locales et régionales, et de mieux  évaluer les effets des programmes de développement alternatif, y compris préventif  le cas échéant, de manière à en renforcer l’efficacité, notamment en recourant aux  indicateurs de développement humain pertinents, à des critères relatifs à la viabilité  écologique et à d’autres outils de mesure allant dans le sens des objectifs de  développement durable ; Coopération technique et financière en faveur de politiques globales et équilibrées de contrôle des drogues axées sur le développement et de solutions économiques de remplacement viables h) Envisager d’intégrer une perspective plus axée sur le développement  dans des politiques et des programmes nationaux complets, intégrés et équilibrés  relatifs aux drogues de manière à traiter les causes et les conséquences de la culture,  de la fabrication et de la production illicites de drogues et de leur trafic, notamment  les facteurs de risque qui influent sur les individus, les communautés et la société et  qui peuvent inclure le manque de services, les besoins en infrastructures, la violence  liée à la drogue, l’exclusion, la marginalisation et la désintégration sociale, afin  d’aider à promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives ;
(i) Urge relevant international financial institutions, United Nations entities,  non-governmental organizations and the private sector, as appropriate, to consider  increasing their support, including through long-term and flexible funding, for the  implementation of comprehensive and balanced development-oriented drug control  programmes and viable economic alternatives, in particular alternative development,  including, as appropriate, preventive alternative development programmes, based on  identified needs and national priorities, for areas and populations affected by or  vulnerable to the illicit cultivation of drug crops, with a view to its prevention,  reduction and elimination, and encourage States to the extent possible to stay  strongly committed to financing such programmes;i) Prier instamment les institutions financières internationales, organisations  des Nations Unies et organisations non gouvernementales concernées et au besoin le  secteur privé, d’envisager de soutenir davantage, y compris par un financement  souple et à long terme, la mise en place de programmes de lutte contre la drogue  globaux, équilibrés et axés sur le développement et de solutions économiques de  remplacement viables, en particulier de programmes de développement alternatif,  y compris préventif, le cas échéant, qui se fondent sur les besoins recensés et les  priorités nationales, dans les zones et au sein des populations touchées par les  cultures illicites ou risquant de l’être, en vue de prévenir, réduire et éliminer ces  cultures, et encourager au maximum les États à rester fermement résolus à financer  de tels programmes ;
(j) Encourage the development of viable economic alternatives, particularly  for communities affected by or at risk of illicit cultivation of drug crops and other  illicit drug-related activities in urban and rural areas, including through  comprehensive alternative development programmes, and to this end consider  development-oriented interventions, while ensuring that both men and women  benefit equally from them, including through job opportunities, improved  infrastructure and basic public services and, as appropriate, access and legal titles to  land for farmers and local communities, which will also contribute to preventing,  reducing or eliminating illicit cultivation and other drug-related activities;j) Encourager l’élaboration de solutions économiques de remplacement  viables, à l’intention plus particulièrement des collectivités touchées ou risquant  d’être touchées par les cultures illicites ou d’autres activités liées aux drogues, en  zones urbaine et rurale, y compris au moyen de programmes de développement  alternatif complets, et, pour ce faire, envisager de prendre des mesures axées sur le  développement, en veillant à ce que les hommes et les femmes en bénéficient de  manière égale, notamment pour ce qui est des possibilités d’emploi, des  infrastructures et des services publics de base améliorés et, selon qu’il conviendra,  de l’octroi d’un accès à la terre et de titres fonciers aux cultivateurs et communautés  locales, ce qui contribuera aussi à prévenir, réduire ou éliminer les cultures illicites  et les autres activités liées aux drogues ;
(k) Consider the development of sustainable urban development initiatives  for those affected by illicit drug-related activities to foster public participation in  crime prevention, community cohesion, protection and safety and to stimulate  innovation, entrepreneurship and employment;k) Envisager la mise en place d’initiatives de développement urbain durable  pour les personnes touchées par les activités illicites liées aux drogues afin de  favoriser la participation du public à la prévention du crime et la cohésion, la  protection et la sécurité de la collectivité, et de stimuler l’innovation, l’entrepreneuriat et l’emploi ;
(l) Promote partnerships and innovative cooperation initiatives with the  private sector, civil society and international financial institutions to create  conditions more conducive to productive investments targeted at job creation in areas  and among communities affected by or at risk of illicit drug cultivation, production,  manufacturing, trafficking and other illicit drug-related activities in order to prevent,  reduce or eliminate them, and share best practices, lessons learned, expertise and  skills in this regard.l) Promouvoir les partenariats et les initiatives de coopération novatrices  avec le secteur privé, la société civile et les institutions financières internationales  afin de mettre en place des conditions plus propices aux investissements productifs  visant la création d’emplois, dans les zones et au sein des collectivités touchées ou  risquant d’être touchées par les cultures illicites, la production et la fabrication  illicites de drogues et leur trafic et d’autres activités illicites liées aux drogues, de  manière à les prévenir, les réduire ou les éliminer, et de mettre en commun les  meilleures pratiques, les enseignements tirés de l’expérience, les connaissances  spécialisées et les compétences à cet égard.
8.8.
We express appreciation for the inclusive, transparent and open-ended  preparatory process for the special session, led by the Commission on Narcotic  Drugs with the support, guidance and involvement of the President of the General  Assembly, and for all contributions to this preparatory process.Nous nous félicitons du processus préparatoire inclusif, transparent et ouvert  mis en place aux fins de la session extraordinaire sous la conduite de la Commission  des stupéfiants et avec le soutien, l’orientation et la participation du Président de  l’Assemblée générale, ainsi que de toutes les contributions apportées à ce processus.
9.9.
We resolve to take the steps necessary to implement the above-listed  operational recommendations, in close partnership with the United Nations and other  intergovernmental organizations and civil society, and to share with the Commission  on Narcotic Drugs, as the policymaking body of the United Nations with prime  responsibility for drug control matters, timely information on progress made in the  implementation of these recommendations.Nous nous déclarons résolus à prendre les mesures qui doivent l’être pour  donner suite aux recommandations pratiques formulées ci-dessus, en étroit  partenariat avec l’Organisation des Nations Unies, d’autres organisations  intergouvernementales et la société civile, et à communiquer en temps voulu à la  Commission des stupéfiants, en sa qualité d’organe directeur des Nations Unies  chargé en premier lieu des questions relatives au contrôle des drogues, des  informations sur les progrès réalisés dans l’application de ces recommandations.