A_RES_65_233_EF
Correct misalignment Change languages order
A/RES/65/233 A_RES_65_233_e.doc (English)A/RES/65/233 A_RES_65_233_f.doc (French)
Resolution adopted by the General AssemblyRésolution adoptée par l’Assemblée générale
[on the report of the Third Committee (A/65/458)][sur la base du rapport de la Troisième Commission (A/65/458)]
65/233.65/233.
International cooperation against the world drug problemCoopération internationale face au problème mondial de la drogue
The General Assembly,L’Assemblée générale,
Reaffirming the Political Declaration adopted by the General Assembly at its twentieth special session, the Declaration on the Guiding Principles of Drug Demand Reduction, the Action Plan on International Cooperation on the Eradication of Illicit Drug Crops and on Alternative Development, the Action Plan for the Implementation of the Declaration on the Guiding Principles of Drug Demand Reduction and the joint ministerial statement adopted at the ministerial segment of the fortysixth session of the Commission on Narcotic Drugs,Réaffirmant la Déclaration politique adoptée à sa vingtième session extraordinaire, la Déclaration sur les principes fondamentaux de la réduction de la demande de drogues, le Plan d’action sur la coopération internationale pour l’élimination des cultures de plantes servant à fabriquer des drogues illicites et les activités de substitution, le Plan d’action pour la mise en œuvre de la Déclaration sur les principes fondamentaux de la réduction de la demande de drogues et la déclaration ministérielle commune adoptée à l’issue du débat ministériel de la quarante-sixième session de la Commission des stupéfiants,
Recalling the United Nations Millennium Declaration, the provisions of the 2005 World Summit Outcome addressing the world drug problem, the Political Declaration on HIV/AIDS and other relevant United Nations resolutions, including General Assembly resolution 64/182 of 18 December 2009 and those on regional and international cooperation to prevent the diversion and smuggling of precursors,Rappelant la Déclaration du Millénaire, les dispositions du Document final du Sommet mondial de 2005 relatives au problème mondial de la drogue, la Déclaration politique sur le VIH/sida et les autres résolutions pertinentes de l’Organisation des Nations Unies, y compris sa résolution 64/182 du 18 décembre 2009 et celles qui concernent la coopération régionale et internationale en vue d’empêcher le détournement et la contrebande de précurseurs,
Recalling also that in its resolution 64/182 the General Assembly adopted the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, as adopted by the Commission on Narcotic Drugs at the highlevel segment of its fiftysecond session, and called upon States to take the measures necessary to fully implement the actions set out therein, with a view to attaining, in a timely manner, their goals and targets,Rappelant également que, par sa résolution 64/182, elle a avalisé la Déclaration politique et le Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, adoptés à l’issue du débat de haut niveau de la cinquante-deuxième session de la Commission des stupéfiants, et demandé aux États de prendre les mesures nécessaires pour donner pleinement effet aux dispositions qui y sont énoncées en vue d’en atteindre les buts et objectifs dans les délais prescrits,
Recalling further the adoption by the Economic and Social Council of its resolutions 2010/17 and 2010/21 of 22 July 2010 on the realignment of the functions of the United Nations Office on Drugs and Crime and changes to the strategic framework,Rappelant en outre que le Conseil économique et social a adopté, le 22 juillet 2010, les résolutions 2010/17 et 2010/21 sur la réorganisation des fonctions de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et les modifications du cadre stratégique,
Welcoming the measures taken by the United Nations Office on Drugs and Crime to develop a thematic and regional programme approach to its activities,Se félicitant des mesures prises par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime pour concevoir son programme de travail selon une approche thématique et régionale,
Recalling all resolutions adopted by the Commission on Narcotic Drugs at its fiftythird session, especially on the strengthening of regional cooperation and including the resolution on achieving universal access to prevention, treatment, care and support for drug users and people living with or affected by HIV,Rappelant toutes les résolutions adoptées par la Commission des stupéfiants à sa cinquante-troisième session, en particulier sur le renforcement de la coopération régionale, y compris la résolution intitulée « Garantir un accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et aux services d’accompagnement aux usagers de drogues et aux personnes vivant avec ou touchées par le VIH »,
Welcoming the efforts made by Member States to comply with the provisions of the Single Convention on Narcotic Drugs of 1961 as amended by the 1972 Protocol, the Convention on Psychotropic Substances of 1971 and the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988,Se félicitant des efforts déployés par les États Membres pour se conformer aux dispositions de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 telle que modifiée par le Protocole de 1972, de la Convention sur les substances psychotropes de 1971 et de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988,
Gravely concerned that, despite continuing increased efforts by States, relevant organizations, civil society and nongovernmental organizations, the world drug problem continues to constitute a serious threat to public health and safety and the wellbeing of humanity, in particular children and young people and their families, and to the national security and sovereignty of States, and that it undermines socioeconomic and political stability and sustainable development,Vivement préoccupée par le fait que, malgré les efforts toujours plus résolus des États, des organismes compétents, de la société civile et des organisations non gouvernementales, le problème mondial de la drogue reste un grave danger qui menace la santé et la sécurité publiques et le bien-être de l’humanité, des enfants, des jeunes et des familles en particulier, de même que la sécurité et la souveraineté nationales des États, et compromet la stabilité socioéconomique et politique et le développement durable,
Deeply concerned about the need to take all appropriate measures, including legislative, administrative, social and educational measures, to protect children against the illicit use of narcotic drugs and psychotropic substances as defined in the relevant treaties, and to prevent the use of children in the illicit production of and trafficking in such substances, and urging Governments to implement Commission on Narcotic Drugs resolution 53/10 of 12 March 2010,10Profondément préoccupée par la nécessité de prendre toutes les mesures appropriées, y compris des mesures législatives, administratives, sociales et éducatives, pour protéger les enfants contre l’usage illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, tels que les définissent les conventions pertinentes, et pour empêcher que des enfants ne soient utilisés pour la production illicite et le trafic de ces substances, et exhortant les gouvernements à mettre en œuvre la résolution 53/10 de la Commission des stupéfiants, en date du 12 mars 201010,
Noting with grave concern the global increased abuse of certain drugs and the proliferation of new substances, as well as the increasing sophistication of the transnational organized crime groups engaged in their manufacture and distribution,Constatant avec une vive inquiétude la progression à l’échelle mondiale de l’abus de certaines drogues et la prolifération de substances nouvelles, ainsi que la sophistication croissante des groupes criminels organisés transnationaux qui les fabriquent et les distribuent,
Noting with grave concern also the global increased abuse and manufacture of amphetaminetype stimulants as well as the proliferation of chemical precursors used in the illicit manufacture of narcotic drugs and psychotropic substances, and the emergence of new methods of diversion used by organized criminal groups,Constatant également avec une vive inquiétude que l’abus et la fabrication de stimulants de type amphétamine progressent dans le monde, que les précurseurs chimiques entrant dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances psychotropes prolifèrent et que les groupes criminels organisés utilisent de nouvelles méthodes de détournement,
Recognizing that the use of substances that are not controlled under the international drug control treaties and that may pose potential publichealth risks has emerged in recent years in several regions of the world, and noting the increasing number of reports about the production of substances, most commonly herbal mixtures, containing synthetic cannabinoid receptor agonists that have psychoactive effects similar to those produced by cannabis,Consciente que l’usage de substances qui ne sont pas visées par des conventions internationales relatives au contrôle des drogues et sont susceptibles de poser des risques sanitaires s’est répandu ces dernières années dans plusieurs régions du monde, et notant la multiplication des rapports sur la production de substances, principalement de mélanges de plantes, contenant des agonistes synthétiques des récepteurs cannabinoïdes qui ont des effets psychoactifs similaires à ceux du cannabis,
Recognizing also that international cooperation in demand reduction and supply reduction has shown that positive results can be achieved through sustained and collective efforts, and expressing its appreciation for the initiatives at the regional and international levels in this regard,Considérant que la coopération internationale mise au service de la réduction de la demande et de l’offre a prouvé qu’il est possible d’obtenir des résultats positifs par des efforts soutenus et collectifs, et se félicitant des initiatives prises aux niveaux national et international dans ce sens,
Reaffirming that the world drug problem remains a common and shared responsibility that requires effective and increased international cooperation and demands an integrated, multidisciplinary, mutually reinforcing and balanced approach to supply and demand reduction strategies,Réaffirmant que la solution du problème mondial de la drogue demeure une responsabilité commune et partagée qui exige une coopération internationale efficace et accrue ainsi qu’une approche intégrée, pluridisciplinaire, complémentaire et équilibrée face aux stratégies de réduction de l’offre et de la demande,
Recognizing the principal role of the Commission on Narcotic Drugs and its subsidiary bodies, together with the International Narcotics Control Board, as the United Nations organs with prime responsibility for drug control matters, and recognizing also the need to promote and facilitate the effective implementation of and followup to the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem,Consciente du rôle primordial que jouent la Commission des stupéfiants et ses organes subsidiaires, ainsi que l’Organe international de contrôle des stupéfiants, en tant qu’organes des Nations Unies responsables au premier chef des questions de contrôle des drogues, et consciente également de la nécessité de promouvoir et de faciliter la mise en œuvre et le suivi concrets de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue,
Reaffirming that countering the world drug problem in all its aspects requires a political commitment to reducing supply, as an integral component of a balanced and comprehensive drug control strategy, in accordance with the principles enshrined in the Political Declaration adopted by the General Assembly at its twentieth special session and the measures to enhance international cooperation to counter the world drug problem, including the Action Plan on International Cooperation on the Eradication of Illicit Drug Crops and on Alternative Development, also adopted at that session,Réaffirmant que faire face au problème mondial de la drogue sous tous ses aspects exige un engagement politique en faveur de la réduction de l’offre qui soit partie intégrante d’une stratégie globale équilibrée de contrôle des drogues, suivant les principes énoncés dans la Déclaration politique qu’elle a adoptée à sa vingtième session extraordinaire et les mesures propres à renforcer la coopération internationale pour faire face au problème mondial de la drogue, y compris le Plan d’action sur la coopération internationale pour l’élimination des cultures de plantes servant à fabriquer des drogues illicites et les activités de substitution, également adopté à cette session,
Reaffirming equally that reducing illicit drug use and its consequences requires a political commitment to efforts to reduce demand, which must be demonstrated by sustained widespread demand reduction initiatives that integrate a comprehensive publichealth approach spanning the spectrum of prevention, education, early intervention, treatment, recovery support, rehabilitation and reintegration efforts, in accordance with the Declaration on the Guiding Principles of Drug Demand Reduction, adopted by the General Assembly at its twentieth special session,Réaffirmant de même que la réduction de la consommation de drogues illicites et ses conséquences exige un engagement politique en faveur de la réduction de la demande, qui se manifeste par des initiatives durables et d’envergure intégrant une démarche globale en matière de santé publique qui couvre tout l’éventail des mesures de prévention, d’éducation, d’intervention précoce, de traitement, de soutien à la désintoxication, de réadaptation et de réinsertion, conformément à la Déclaration sur les principes fondamentaux de la réduction de la demande de drogues qu’elle a adoptée à sa vingtième session extraordinaire,
Recalling the recommendations contained in its resolution 64/182 that the Economic and Social Council devote one of its highlevel segments to a theme related to the world drug problem and that the General Assembly hold a special session to address the world drug problem,Rappelant les recommandations figurant dans sa résolution 64/182 tendant à ce que le Conseil économique et social consacre l’un de ses débats de haut niveau à un thème lié au problème mondial de la drogue et qu’elle-même consacre une session extraordinaire à ce problème,
Conscious of the need to raise public awareness of the risks and threats posed to all societies by the different aspects of the world drug problem,Consciente de la nécessité de sensibiliser le public aux risques et aux dangers que les différents aspects du problème mondial de la drogue font courir à toutes les sociétés,
1. Calls upon States to take, as appropriate, in a timely manner, the measures necessary to implement the actions and attain the goals and targets set out in the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, adopted by the General Assembly at its sixtyfourth session;91. Demande aux États de prendre, selon qu’il conviendra et en temps voulu, les mesures nécessaires pour donner effet aux dispositions et atteindre les buts et objectifs énoncés dans la Déclaration politique et le Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue qu’elle a adoptés à sa soixante-quatrième session9 ;
2. Reaffirms that countering the world drug problem is a common and shared responsibility that must be addressed in a multilateral setting, requires an integrated and balanced approach and must be carried out in full conformity with the purposes and principles of the Charter of the United Nations and other provisions of international law, the Universal Declaration of Human Rights and the Vienna Declaration and Programme of Action on human rights, and, in particular, with full respect for the sovereignty and territorial integrity of States, for the principle of nonintervention in the internal affairs of States and for all human rights and fundamental freedoms, and on the basis of the principles of equal rights and mutual respect;2. Réaffirme que la lutte contre le problème mondial de la drogue est une responsabilité commune et partagée qui doit s’exercer dans le cadre d’une approche multilatérale, intégrée et équilibrée et en pleine conformité avec les buts et les principes énoncés dans la Charte des Nations Unies et d’autres dispositions du droit international, la Déclaration universelle des droits de l’homme et la Déclaration et le Programme d’action de Vienne sur les droits de l’homme, et en particulier dans le respect total de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États, du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États et de la totalité des droits de l’homme et des libertés fondamentales, sur la base des principes de l’égalité des droits et du respect mutuel ;
3. Undertakes to promote bilateral, regional and international cooperation, including through intelligencesharing and crossborder cooperation, aimed at countering the world drug problem more effectively, in particular by encouraging and supporting such cooperation by those States most directly affected by illicit crop cultivation and the illicit production, manufacture, transit, trafficking, distribution and abuse of narcotic drugs and psychotropic substances;3. S’engage à promouvoir la coopération bilatérale, régionale et internationale, notamment la mise en commun du renseignement et l’entraide transfrontalière, visant à mieux traiter le problème mondial de la drogue, surtout en encourageant et en favorisant cette coopération de la part des États les plus directement touchés par les cultures illicites et par la production, la fabrication, le transit, le trafic, la distribution et l’abus de stupéfiants et de substances psychotropes ;
4. Reiterates the commitment of Member States to promoting, developing, reviewing or strengthening effective, comprehensive, integrated drug demand reduction programmes, based on scientific evidence and covering a range of measures, including primary prevention, early intervention, treatment, care, rehabilitation, social reintegration and related support services, aimed at promoting health and social wellbeing among individuals, families and communities and reducing the adverse consequences of drug abuse for individuals and society as a whole, taking into account the particular challenges posed by highrisk drug users, in full compliance with the three international drug control conventions and in accordance with national legislation, and commits Member States to investing increased resources in ensuring access to those interventions on a nondiscriminatory basis, including in detention facilities, bearing in mind that those interventions should also consider vulnerabilities that undermine human development, such as poverty and social marginalization;4. Réaffirme la volonté des États Membres de promouvoir, mettre en place, réexaminer ou renforcer des programmes efficaces, diversifiés et intégrés de réduction de la demande de drogues, qui reposent sur des faits scientifiques et couvrent un large éventail de mesures – de prévention primaire, intervention précoce, traitement, prise en charge, réadaptation, réinsertion sociale, y compris les services de soutien connexes – en vue d’assurer la santé et le bien-être social des individus, des familles et des communautés et d’atténuer les effets néfastes de l’abus des drogues sur les individus et sur la société dans son ensemble, en tenant compte des problèmes particuliers que posent les toxicomanes à haut risque, dans le plein respect des trois conventions internationales ayant trait à la lutte contre la drogue et conformément aux législations nationales, et engage les États Membres à investir davantage de ressources pour assurer l’accès à ces interventions sans discrimination, y compris dans les centres de détention, en gardant à l’esprit qu’elles devraient également tenir compte des facteurs de vulnérabilité qui freinent le développement humain, tels que la pauvreté et la marginalisation sociale ;
5. Notes with great concern the adverse consequences of drug abuse for individuals and society as a whole, reaffirms the commitment of all Member States to tackling those problems in the context of comprehensive, complementary and multisectoral drug demand reduction strategies, in particular such strategies targeting young people, also notes with great concern the alarming rise in the incidence of HIV/AIDS and other bloodborne diseases among injecting drug users, reaffirms the commitment of all Member States to working towards the goal of universal access to comprehensive prevention programmes and treatment, care and related support services, in full compliance with the international drug control conventions and in accordance with national legislation, taking into account all relevant General Assembly resolutions and, when applicable, the WHO, UNODC, UNAIDS Technical Guide for Countries to Set Targets for Universal Access to HIV Prevention, Treatment and Care for Injecting Drug Users, and requests the United Nations Office on Drugs and Crime to carry out its mandate in this area in close cooperation with relevant organizations and programmes of the United Nations system, such as the World Health Organization, the United Nations Development Programme and the Joint United Nations Programme on HIV/AIDS;5. Note avec une profonde préoccupation les conséquences néfastes de l’abus de drogues pour les individus et pour la société dans son ensemble, réitère l’engagement pris par tous les États Membres de s’attaquer à ces problèmes dans le cadre de stratégies globales, complémentaires et multisectorielles de réduction de la demande de drogues, ciblant en particulier les jeunes, note également avec une profonde préoccupation la hausse alarmante de l’incidence du VIH/sida et d’autres maladies transmises par voie sanguine chez les usagers de drogues injectables, réaffirme que tous les États Membres veulent œuvrer à la réalisation de l’objectif de l’accès universel à des programmes complets de prévention et de traitement, soins et services de soutien connexes, dans le plein respect des conventions internationales relatives au contrôle des drogues et conformément aux législations nationales, en tenant compte de toutes ses résolutions pertinentes et, le cas échéant, du document intitulé OMS, UNODC, ONUSIDA – Guide technique pour la définition d’objectifs nationaux pour l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien en matière de VIH/sida, et invite l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime à s’acquitter de son mandat dans ce domaine en étroite coopération avec les organisations et programmes compétents des Nations Unies, tels l’Organisation mondiale de la Santé, le Programme des Nations Unies pour le développement et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida ;
6. Encourages Member States to promote, in accordance with Commission on Narcotic Drugs resolution 53/4 of 12 March 2010,10 the adequate availability of internationally controlled licit drugs for medical and scientific purposes while preventing their diversion and abuse;6. Encourage les États Membres à assurer, conformément à la résolution 53/4 de la Commission des stupéfiants, en date du 12 mars 201010, une disponibilité suffisante de drogues licites placées sous contrôle international à des fins scientifiques et médicales tout en empêchant leur détournement et leur usage illicite ;
7. Acknowledges the continuing efforts made and the progress achieved in countering the world drug problem, notes with great concern the continuing illicit production of and trafficking in opium, the continuing illicit manufacture of and trafficking in cocaine, the increasing illicit production of and trafficking in cannabis, the ongoing global spread of the illicit manufacture of amphetaminetype stimulants and the increasing diversion of precursors, as well as the related distribution and use of illicit drugs, and stresses the need to strengthen and intensify joint efforts at the national, regional and international levels to tackle those global challenges in a more comprehensive manner, in accordance with the principle of common and shared responsibility, including by means of enhanced and bettercoordinated technical and financial assistance;7. Reconnaît la constance des efforts faits pour remédier au problème mondial de la drogue et les progrès réalisés dans ce sens, note avec une vive préoccupation la poursuite de la production illicite et du trafic d’opium, la poursuite de la fabrication illicite et du trafic de cocaïne, l’augmentation de la production illicite et du trafic de cannabis, la progression constante de la fabrication illicite de stimulants de type amphétamine dans le monde et la fréquence croissante des détournements de précurseurs, ainsi que l’essor de la distribution et de l’usage de drogues illicites qui en résulte, et souligne la nécessité de renforcer et d’intensifier les interventions conjuguées aux niveaux national, régional et international pour relever ces défis mondiaux de manière moins dispersée, selon le principe de la responsabilité commune et partagée, notamment par une assistance technique et une aide financière accrues et mieux coordonnées ;
8. Invites Member States to take appropriate measures so as to strengthen international cooperation and the exchange of information regarding the identification of new routes and modi operandi of criminal organizations dedicated to the diversion or smuggling of substances frequently used in the illicit manufacture of narcotic drugs and psychotropic substances, in particular with respect to their trafficking via the Internet, and to continue to notify the International Narcotics Control Board of such information;8. Invite les États Membres à prendre des mesures appropriées en vue de renforcer la coopération internationale et l’échange d’information concernant la détection d’itinéraires et de modes opératoires nouveaux des organisations criminelles qui se consacrent au détournement ou à la contrebande des substances fréquemment utilisées dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, en ce qui concerne en particulier leur trafic par l’Internet, et à continuer de communiquer ces informations à l’Organe international de contrôle des stupéfiants ;
9. Encourages Member States to promote, in accordance with Commission on Narcotic Drugs resolution 53/11 of 12 March 2010,10 the sharing of information on the potential abuse of and trafficking in synthetic cannabinoid receptor agonists;9. Encourage les États Membres à promouvoir, conformément à la résolution 53/11 de la Commission des stupéfiants, en date du 12 mars 201010, la mise en commun d’informations sur les risques d’usage illicite et de trafic d’agonistes synthétiques des récepteurs cannabinoïdes ;
10. Recognizes the need to collect relevant data and information regarding international cooperation for countering the world drug problem at the national, bilateral, subregional, regional and international levels, and urges all Member States to support dialogue through the Commission on Narcotic Drugs in order to address this issue;10. A conscience de la nécessité de recueillir des données et des renseignements pertinents sur la coopération internationale face au problème mondial de la drogue aux niveaux national, bilatéral, sous-régional, régional et international, et exhorte tous les États Membres à appuyer le dialogue engagé dans le cadre des travaux de la Commission des stupéfiants pour s’attaquer à ce problème ;
11. Also recognizes that:11. A conscience également que :
(a) Sustainable crop control strategies targeting the illicit cultivation of crops used for the production of narcotic drugs and psychotropic substances require international cooperation based on the principle of shared responsibility and an integrated and balanced approach, taking into account the rule of law and, where appropriate, security concerns, with full respect for the sovereignty and territorial integrity of States, the principle of nonintervention in the internal affairs of States and all human rights and fundamental freedoms;a) Pour être viables, les stratégies de contrôle des cultures visant à lutter contre les cultures illicites de plantes utilisées pour la production de stupéfiants et de substances psychotropes exigent une coopération internationale fondée sur le principe de la responsabilité partagée et une démarche intégrée et équilibrée, tenant compte de la primauté du droit et, le cas échéant, des préoccupations en matière de sécurité, dans le plein respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États, du principe de noningérence dans les affaires intérieures des États et de la totalité des droits de l’homme et des libertés fondamentales ;
(b) Such crop control strategies include, inter alia, alternative development and, where appropriate, preventive alternative development programmes, eradication and law enforcement measures;b) Ces stratégies de contrôle des cultures comprennent notamment des programmes d’activités de substitution, le cas échéant à titre préventif, ainsi que des mesures d’éradication et des mesures répressives ;
(c) Such crop control strategies should be in full conformity with article 14 of the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 198813 and appropriately coordinated and phased in accordance with national policies in order to achieve the sustainable eradication of illicit crops, noting furthermore the need for Member States to undertake to increase longterm investment in such strategies, coordinated with other development measures, in order to contribute to the sustainability of social and economic development and poverty eradication in affected rural areas, taking due account of the traditional licit uses of crops where there is historical evidence of such use and giving due consideration to the protection of the environment;c) Ces stratégies de contrôle des cultures devraient être pleinement conformes à l’article 14 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 198813, bien coordonnées et échelonnées suivant les politiques nationales en vue d’aboutir à l’éradication durable des cultures illicites, notant en outre que les États Membres doivent s’engager à accroître les investissements à long terme dans ces stratégies, en coordination avec d’autres mesures de développement, afin de contribuer à la viabilité du développement social et économique et à l’élimination de la pauvreté dans les zones rurales touchées, en tenant dûment compte des utilisations licites traditionnelles des cultures, là où elles sont attestées par l’histoire, ainsi que de la protection de l’environnement ;
12. Further recognizes the significant role played by developing countries with extensive expertise in alternative development in promoting best practices and lessons learned from such programmes, and invites them to continue sharing those best practices with States affected by illicit crop cultivation, including those emerging from conflict, with a view to using them, where appropriate, in accordance with the national specificities of each State;12. A conscience en outre que les pays en développement qui ont une grande expérience des cultures de substitution jouent un rôle important dans la promotion des meilleures pratiques et des enseignements tirés de ces programmes et les invite à continuer de partager cette expertise avec les États où se pratique la culture de plantes illicites, notamment ceux qui sortent d’un conflit, pour qu’ils puissent y recourir, le cas échéant, dans le respect de leurs particularités nationales ;
13. Urges Member States to intensify their cooperation with and assistance to transit States affected by illicit drug trafficking, directly or through the competent regional and international organizations, in accordance with article 10 of the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988, and on the basis of the principle of shared responsibility and the need for all States to promote and implement measures to counter the drug problem in all its aspects with an integrated and balanced approach;13. Exhorte les États Membres à intensifier leur coopération avec les États de transit touchés par le trafic de drogues illicites et à renforcer l’aide qu’ils leur apportent, que ce soit directement ou par l’intermédiaire des organisations régionales et internationales compétentes, conformément à l’article 10 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988 et compte tenu du principe de la responsabilité partagée et de la nécessité pour tous les États de promouvoir et de mettre en œuvre des mesures pour combattre le problème de la drogue sous tous ses aspects dans le cadre d’une approche intégrée et équilibrée ;
14. Reiterates the urgent need for Member States to strengthen international and regional cooperation in order to respond to the serious challenges posed by the increasing links between drug trafficking, moneylaundering, corruption and other forms of organized crime, including trafficking in persons, smuggling of migrants, trafficking in firearms, cybercrime and, in some cases, terrorism and the financing of terrorism, and to the significant challenges faced by law enforcement and judicial authorities in responding to the everchanging means used by transnational criminal organizations to avoid detection and prosecution;14. Réaffirme que les États Membres doivent renforcer de toute urgence la coopération internationale et régionale afin de parer aux graves problèmes que pose la multiplication des liens entre le trafic de drogues, le blanchiment d’argent, la corruption et les autres formes de criminalité organisée, tels la traite des personnes, le trafic de migrants, le trafic d’armes à feu, la cybercriminalité et, dans certains cas, le terrorisme et le financement du terrorisme, ainsi qu’aux énormes difficultés auxquelles se heurtent les services de détection et de répression et les autorités judiciaires pour s’adapter à l’évolution constante des moyens utilisés par les organisations criminelles transnationales pour échapper à la détection et aux poursuites ;
15. Reaffirms the importance of the United Nations Office on Drugs and Crime and its regional offices in building capacity at the local level in the fight against transnational organized crime and drug trafficking, and urges the Office to consider regional vulnerabilities, projects and impact in the fight against drug trafficking, in particular in developing countries, when deciding to close and allocate offices, with a view to maintaining an effective level of support for national and regional efforts in combating the world drug problem;15. Réaffirme que l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et ses bureaux régionaux jouent un rôle important dans le renforcement des capacités locales de lutte contre la criminalité transnationale organisée et le trafic de drogues, et engage l’Office, lorsqu’il décide de la fermeture ou de la répartition de ses bureaux, à tenir compte dans ce combat des fragilités, des projets et de l’impact régionaux, surtout dans les pays en développement, en vue de conserver un appui effectif à l’action nationale et régionale menée pour faire face au problème mondial de la drogue ;
16. Urges the United Nations Office on Drugs and Crime to increase collaboration with intergovernmental, international and relevant regional organizations involved in combating the world drug problem, as appropriate, in order to share best practices and scientific standards, and to maximize the benefits from their unique comparative advantage;16. Demande instamment à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime de développer sa collaboration avec les organisations intergouvernementales, internationales et régionales compétentes qui s’efforcent de remédier au problème mondial de la drogue, selon qu’il convient, pour mettre en commun les meilleures pratiques et les normes scientifiques, et pour tirer le meilleur parti de l’avantage comparatif propre à chacune ;
17. Requests the United Nations Office on Drugs and Crime, upon request, to continue providing technical assistance to Member States so as to enhance capacity in countering the world drug problem, including by carrying out training programmes to develop indicators and instruments for the collection and analysis of accurate, reliable and comparable data on all relevant aspects of the world drug problem and, where appropriate, enhance or develop new national indicators and instruments;17. Prie l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime de continuer à fournir une assistance technique aux États Membres qui en font la demande, afin de renforcer leurs capacités de faire face au problème mondial de la drogue, notamment par des programmes de formation permettant d’élaborer des indicateurs et des instruments de collecte et d’analyse de données exactes, fiables et comparables sur tous les aspects pertinents de ce problème et, le cas échéant, d’affiner les indicateurs et instruments nationaux existants ou d’en concevoir de nouveaux ;
18. Invites the Commission on Narcotic Drugs, as the central policymaking body of the United Nations system on drugrelated matters, to strengthen the capacity of the United Nations Office on Drugs and Crime to collect, analyse, use and disseminate accurate, reliable, objective and comparable data and to reflect such information in the World Drug Report;18. Invite la Commission des stupéfiants, en tant que principal organe de décision du système des Nations Unies pour les questions relatives aux drogues, à renforcer la capacité de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime de collecter, d’analyser, d’utiliser et de diffuser des données exactes, fiables, objectives et comparables et de faire état de ces informations dans le Rapport mondial sur les drogues ;
19. Encourages the United Nations Office on Drugs and Crime to continue its efforts in supporting States to establish, upon request, operational frameworks essential for communication across national borders and in facilitating the exchange of information on and analysis of drug trafficking trends, with a view to increasing knowledge about the world drug problem at the national, regional and international levels, and recognizes the importance of integrating laboratories and providing scientific support to drug control frameworks and of treating quality analytical data as a primary source of information worldwide;19. Encourage l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime à poursuivre son action en vue d’aider les États qui en font la demande à mettre en place les cadres opérationnels indispensables à la communication de part et d’autre des frontières nationales et de faciliter l’échange d’informations sur les tendances en matière de trafic de drogues et l’analyse de ces tendances afin d’accroître les connaissances relatives au problème mondial de la drogue aux niveaux national, régional et international, et convient qu’il importe d’intégrer les laboratoires dans les dispositifs de contrôle des drogues et de fournir un appui scientifique à ces derniers, et de traiter les données d’analyse de qualité comme une source d’information essentielle au niveau mondial ;
20. Urges all Governments to provide the fullest possible financial and political support to the United Nations Office on Drugs and Crime by widening its donor base and increasing voluntary contributions, in particular generalpurpose contributions, so as to enable it to continue, expand, improve and strengthen its operational and technical cooperation activities, within its mandates, in particular with a view to the full implementation of the Political Declaration adopted by the General Assembly at its twentieth special session1 and the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem adopted by the Commission on Narcotic Drugs at the highlevel segment of its fiftysecond session, as well as, where appropriate, relevant resolutions adopted by the Commission at that session, and recommends that a sufficient share of the regular budget of the United Nations continue to be allocated to the Office to enable it to carry out its mandates in a consistent and stable manner;20. Engage vivement tous les gouvernements à fournir à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime tout l’appui financier et politique possible, en élargissant sa base de donateurs et en augmentant leurs contributions volontaires, surtout celles qui ne sont pas réservées, afin de lui permettre de poursuivre, d’élargir, d’améliorer et de renforcer ses activités opérationnelles et de coopération technique, dans le cadre de ses mandats, tout particulièrement en vue de la mise en œuvre intégrale de la Déclaration politique adoptée à sa vingtième session extraordinaire1 et de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, adoptés par la Commission des stupéfiants à l’issue du débat de haut niveau de sa cinquante-deuxième session, et aussi, le cas échéant, des résolutions pertinentes adoptées par la Commission à cette session, et recommande que continue d’être affectée à l’Office une part du budget ordinaire de l’Organisation des Nations Unies suffisante pour lui permettre de mener à bien, de manière cohérente et stable, les tâches qui lui ont été confiées ;
21. Encourages the Commission on Narcotic Drugs, as the principal policymaking organ of the United Nations on matters of international drug control and as the governing body of the drug programme of the United Nations Office on Drugs and Crime, and the International Narcotics Control Board to strengthen their useful work on the control of precursors and other chemicals used in the illicit manufacture of narcotic drugs and psychotropic substances;21. Encourage la Commission des stupéfiants, en sa double qualité de principal organe de décision de l’Organisation des Nations Unies en matière de contrôle international des drogues et d’organe directeur du programme contre la drogue de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, et l’Organe international de contrôle des stupéfiants à intensifier leurs utiles travaux sur le contrôle des précurseurs et autres produits chimiques utilisés pour la fabrication illicite de stupéfiants et de substances psychotropes ;
22. Urges States that have not done so to consider ratifying or acceding to, and States parties to implement, as a matter of priority, all the provisions of the Single Convention on Narcotic Drugs of 1961 as amended by the 1972 Protocol,11 the Convention on Psychotropic Substances of 1971,12 the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988,13 the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols thereto and the United Nations Convention against Corruption;22. Demande aux États qui ne l’ont pas encore fait d’envisager de ratifier la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 telle que modifiée par le Protocole de 197211, la Convention sur les substances psychotropes de 197112, la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 198813, la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et les Protocoles qui s’y rapportent et la Convention des Nations Unies contre la corruption, ou d’y adhérer, et demande aux États parties d’appliquer à titre prioritaire toutes les dispositions de ces instruments ;
23. Takes note of the resolutions adopted by the Commission on Narcotic Drugs at its fiftythird session,10 the World Drug Report 2010 of the United Nations Office on Drugs and Crime and the most recent report of the International Narcotics Control Board, and calls upon States to strengthen international and regional cooperation to counter the threat to the international community caused by the illicit production of and trafficking in drugs, especially those in the opium group, as well as other aspects of the world drug problem, and to continue to take concerted measures, such as within the framework of the Paris Pact and other relevant international initiatives;23. Prend note des résolutions adoptées par la Commission des stupéfiants à sa cinquante-troisième session10, du Rapport mondial sur les drogues 2010 de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, ainsi que du rapport le plus récent de l’Organe international de contrôle des stupéfiants, et demande aux États de renforcer leur coopération aux niveaux international et régional en vue de parer à la menace que la production et le commerce illicites de drogues, en particulier des opiacés, représentent pour la communauté internationale, de même que d’autres aspects du problème de la drogue dans le monde, et de continuer à prendre des mesures concertées, dans le cadre, par exemple, du Pacte de Paris et des autres initiatives internationales pertinentes ;
24. Notes that the International Narcotics Control Board needs sufficient resources to carry out all its mandates, reaffirms the importance of its work, encourages it to continue to carry out its work in accordance with its mandates, urges Member States to commit themselves in a common effort to assigning, where possible, adequate and sufficient budgetary resources to the Board, in accordance with Economic and Social Council resolution 1996/20 of 23 July 1996, emphasizes the need to maintain its capacity, inter alia, through the provision of appropriate means by the SecretaryGeneral and adequate technical support from the United Nations Office on Drugs and Crime, and calls for enhanced cooperation and understanding between Member States and the Board to enable it to implement all its mandates under the international drug control conventions;24. Note que l’Organe international de contrôle des stupéfiants a besoin de ressources suffisantes pour mener à bien toutes les tâches qui lui ont été confiées, réaffirme l’importance de ses travaux, l’encourage à poursuivre ses activités conformément à son mandat, demande instamment aux États Membres de s’engager, par un effort commun, à lui allouer lorsqu’ils le peuvent des ressources budgétaires appropriées et suffisantes, en application de la résolution 1996/20 du Conseil économique et social, en date du 23 juillet 1996, souligne qu’il est nécessaire de préserver ses capacités, notamment par la fourniture des moyens voulus de la part du Secrétaire général et d’un appui technique adéquat de celle de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, et préconise une coopération et une entente accrues entre les États Membres et l’Organe international de contrôle des stupéfiants, pour permettre à ce dernier de s’acquitter de toutes les tâches qui lui incombent en vertu des conventions internationales relatives au contrôle des drogues ;
25. Emphasizes the important role played by civil society, in particular nongovernmental organizations, in addressing the world drug problem, notes with appreciation their important contribution to the review process, and also notes that representatives of affected populations and civil society entities, where appropriate, should be enabled to play a participatory role in the formulation and implementation of drug demand and supply reduction policy;25. Souligne le rôle important joué par la société civile, en particulier les organisations non gouvernementales, dans la recherche d’une solution au problème mondial de la drogue, note en l’appréciant leur importante contribution au processus d’examen et note également que les représentants des populations touchées et des entités de la société civile, le cas échéant, devraient pouvoir participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques de réduction de la demande et de l’offre de drogues ;
26. Encourages the meetings of Heads of National Drug Law Enforcement Agencies and of the Subcommission on Illicit Drug Traffic and Related Matters in the Near and Middle East of the Commission on Narcotic Drugs to continue to contribute to the strengthening of regional and international cooperation, and in this regard acknowledges the discussions conducted at the twentieth meeting of Heads of National Drug Law Enforcement Agencies, Latin America and the Caribbean, held in Lima from 4 to 7 October 2010;26. Encourage les chefs des services chargés au plan national de la lutte contre le trafic illicite de drogues, ainsi que la Sous-Commission de la Commission des stupéfiants qui est chargée du trafic des drogues et des problèmes apparentés pour le Proche et le Moyen-Orient, à continuer de contribuer, dans le cadre de leurs réunions, au renforcement de la coopération régionale et internationale et, à cet égard, prend acte des discussions tenues à la vingtième réunion des chefs de ces services de la région de l’Amérique latine et des Caraïbes, qui a eu lieu à Lima du 4 au 7 octobre 2010 ;
27. Welcomes the ongoing efforts to strengthen regional cooperation in combating illicit trafficking in drugs and the diversion of precursor chemicals undertaken by the members of the Commonwealth of Independent States, the Shanghai Cooperation Organization, the Economic Cooperation Organization, the Collective Security Treaty Organization, the Eurasian Group on Combating MoneyLaundering and Financing of Terrorism and other relevant subregional and regional organizations and initiatives, including the plan of action on combating terrorism, illicit drug trafficking and organized crime adopted at the special conference held under the auspices of the Shanghai Cooperation Organization in Moscow on 27 March 2009, the relevant decisions of the Shanghai Cooperation Organization summit, held in Tashkent on 10 and 11 June 2010, and the efforts undertaken within the framework of the permanent counternarcotics mechanism “Channel”;27. Salue les efforts engagés par les membres de la Communauté d’États indépendants, de l’Organisation de Shanghai pour la coopération, de l’Organisation de coopération économique, de l’Organisation du Traité de sécurité collective et du Groupe Eurasie de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et des autres organisations sousrégionales et régionales compétentes pour renforcer la coopération régionale en matière de lutte contre le trafic de drogues et le détournement de précurseurs chimiques, les initiatives pertinentes, dont le plan d’action pour lutter contre le terrorisme, le trafic de drogues illicites et la criminalité organisée adopté à la conférence spéciale organisée à Moscou, le 27 mars 2009, sous l’égide de l’Organisation de Shanghai pour la coopération, les décisions pertinentes prises par cette dernière lors du sommet tenu à Tachkent, les 10 et 11 juin 2010, et l’action menée au sein du mécanisme permanent « Channel » de lutte contre les stupéfiants ;
28. Acknowledges other ongoing regional efforts to combat illicit trafficking in drugs and address the demand for illicit drugs, such as those of the InterAmerican Drug Abuse Control Commission of the Organization of American States and those of the Association of Southeast Asian Nations Senior Officials on Drug Matters to combat illicit drug production, trafficking and use (workplan 2009–2015) with the aim of achieving a drugfree SouthEast Asia by 2015;28. Salue également les autres initiatives régionales actuellement menées pour lutter contre le trafic de drogues et la demande de drogues illicites, telles celles qui ont été lancées par la Commission interaméricaine de lutte contre les drogues de l’Organisation des États américains et celles des hauts fonctionnaires de l’Association des nations de l’Asie du SudEst chargés des questions de drogues pour lutter contre la production, le trafic et l’usage illicites de drogues (plan de travail 20092015), le but étant de faire de l’Asie du SudEst une zone exempte de drogues d’ici à 2015 ;
29. Calls upon the relevant United Nations agencies and entities and other international organizations, and invites international financial institutions, including regional development banks, to mainstream drug control issues into their programmes, and calls upon the United Nations Office on Drugs and Crime to maintain its leading role by providing relevant information and technical assistance;29. Demande aux institutions et entités compétentes des Nations Unies et aux autres organisations internationales d’intégrer les questions de contrôle des drogues dans leurs programmes, invite les institutions financières internationales, y compris les banques régionales de développement, à faire de même et demande à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime de continuer à jouer son rôle de chef de file en fournissant l’information et l’assistance technique voulues ;
30. Takes note of the report of the SecretaryGeneral, and requests the SecretaryGeneral to submit to the General Assembly at its sixtysixth session a report on the implementation of the present resolution.30. Prend acte du rapport du Secrétaire général et prie ce dernier de lui présenter, à sa soixante-sixième session, un rapport sur l’application de la présente résolution.
71st plenary meeting 21 December 201071e séance plénière 21 décembre 2010
Resolution S20/2, annex.Résolution S20/2, annexe.
Resolution S20/3, annex.Résolution S20/3, annexe.
Resolution S20/4 E.Résolution S20/4 E.
Resolution 54/132, annex.Résolution 54/132, annexe.
See Official Records of the Economic and Social Council, 2003, Supplement No. 8 (E/2003/28/Rev.1), chap. I, sect. C; see also A/58/124, sect. II.Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2003, Supplément no 8 (E/2003/28/Rev.1), chap. I, sect. C ; voir également A/58/124, sect. II.
A.A.
See resolution 55/2.Voir résolution 55/2.
See resolution 60/1.Voir résolution 60/1.
Resolution 60/262, annex.Résolution 60/262, annexe.
United Nations publication, Sales No. E.Publication des Nations Unies, numéro de vente : F.
10.XI.10.XI.
8.8.
See Official Records of the Economic and Social Council, 2010, Supplement No. 8 (E/2010/28), chap. I, sect. C.Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2010, Supplément no 8 (E/2010/28), chap. I, sect. C.
United Nations, Treaty Series, vol. 976, No. 14152.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 976, no 14152.
Ibid., vol. 1019, No. 14956.Ibid., vol. 1019, no 14956.
Ibid., vol. 1582, No. 27627.Ibid., vol. 1582, no 27627.
Resolutions S20/4 A–E.Résolutions S20/4 A à E.
Resolution 217 A (III).Résolution 217 A (III).
A/CONF.157/24 (Part I), chap. III.A/CONF.157/24 (Part I), chap. III.
Available from www.who.Disponible à l’adresse suivante : www.who.
int/hiv/pub/idu/targetsetting/en/index.int/hiv/pub/idu/idu_target_setting_guide_fr.
html.pdf.
See Official Records of the Economic and Social Council, 2009, Supplement No. 8 (E/2009/28), chap. I, sect. C.Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2009, Supplément no 8 (E/2009/28), chap. I, sect. C.
United Nations, Treaty Series, vols. 2225, 2237, 2241 and 2326, No. 39574.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 2225, 2237, 2241 et 2326, no 39574.
Ibid., vol. 2349, No. 42146.Ibid., vol. 2349, no 42146.
United Nations publication, Sales No. E.Publication des Nations Unies, numéro de vente : F.
10.XI.10.XI.
13.13.
United Nations publication, Sales No. E.Publication des Nations Unies, numéro de vente : F.
10.XI.10.XI.
1.1.
See S/2003/641, annex.Voir S/2003/641, annexe.
See UNODC/HONLAC/20/6.Voir UNODC/HONLAC/20/6.
See A/63/805S/2009/177, annex I.Voir A/63/805S/2009/177, annexe I.
A/65/93.A/65/93.
------
3 33
United Nations A/RES/65/233Nations Unies A/RES/65/233
General Assembly Distr.Assemblée générale Distr.
: Generalgénérale
6 April 20116 avril 2011
Sixtyfifth sessionSoixantecinquième session
Agenda item 106Point 106 de l’ordre du jour
10526521052653
*1052652**1052653*
A/RES/65/233A/RES/65/233
A/RES/65/233A/RES/65/233
810
99
<>N1052652E<><>N1052653F<>
<>A/RES/65/233<><>A/RES/65/233<>
<><><><>
Please recycle ♲Merci de recycler ♲