A_69_17_EF
Correct misalignment Change languages order
A/69/17 V1405354.doc (English)A/69/17 V1405355.doc (French)
A/69/17A/69/17
A/69/17 United NationsNations Unies
Report of the United Nations Commission on International Trade LawRapport de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international
Forty-seventh sessionQuarante-septième session
(7-18 July 2014)(7-18 juillet 2014)
General AssemblyAssemblée générale
Official RecordsDocuments officiels Soixante-neuvième session Supplément n° 17
Sixty-ninth sessionA/69/17
Supplement No. 17Assemblée générale
General AssemblyDocuments officiels
Official Records Sixty-ninth sessionSoixante-neuvième session
Supplement No. 17Supplément n° 17
Report of the United Nations Commission on International Trade LawRapport de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international
Forty-seventh sessionQuarante-septième session
(7-18 July 2014)(7-18 juillet 2014)
United Nations New York, 2014Nations Unies New York, 2014 A/69/17
NoteNote
Symbols of United Nations documents are composed of capital letters combined with figures.Les cotes des documents de l’Organisation des Nations Unies se composent de lettres majuscules et de chiffres.
Mention of such a symbol indicates a reference to a United Nations document.La simple mention d’une cote dans un texte signifie qu’il s’agit d’un document de l’Organisation.
ISSN 0251-9127 A/69/17 A/69/17ISSN 0251-9151
ContentsTable des matières
ChapterChapitre
PagePage
IntroductionI. Introduction 1 II. Organisation de la session 1 A. Ouverture de la session 1 B. Composition et participation 1 C. Élection du Bureau 3 D. Ordre du jour 3 E. Adoption du rapport 4 III. Examen de questions concernant l’arbitrage et la conciliation 4 A. Finalisation et approbation d’un projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités 4 B. Mise en place et fonctionnement du dépositaire 18 C. Élaboration d’un guide sur la Convention de New York 20 D. Concours d’arbitrage commercial international 22 E. Travaux prévus et travaux futurs possibles 23 IV. Micro-, petites et moyennes entreprises: rapport d’activité du Groupe de travail I 25 V. Règlement des litiges en ligne: rapport d’activité du Groupe de travail III 26 VI. Commerce électronique: rapport d’activité du Groupe de travail IV 27 VII. Droit de l’insolvabilité: rapport d’activité du Groupe de travail V 29 VIII. Sûretés: rapport d’activité du Groupe de travail VI 31 IX. Assistance technique en matière de réforme du droit 32 X. Promotion des moyens visant à assurer l’interprétation et l’application uniformes des textes juridiques de la CNUDCI 34 XI. État et promotion des textes de la CNUDCI 35 XII. Coordination et coopération 37 A. Remarques générales 37 B. Coordination et coopération dans le domaine des sûretés 37 C. Rapports d’autres organisations internationales 39 D. Organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales invitées aux sessions de la CNUDCI et de ses groupes de travail 44 XIII. Présence régionale de la CNUDCI 45 XIV. Rôle de la CNUDCI dans la promotion de l’état de droit aux niveaux national et international 46 A. Introduction
146
Organization of the sessionB. Rapports sur la mise en œuvre des décisions pertinentes prises par la Commission à sa quarante-sixième session
147
Opening of the sessionC. Résumé de la réunion d’information sur l’état de droit
149
Membership and attendanceD. Commentaires de la CNUDCI adressés à l’Assemblée générale sur le rôle qu’elle joue dans la promotion de l’état de droit en facilitant l’accès à la justice
151
Election of officersXV. Travaux prévus et travaux futurs possibles
354
AgendaA. Remarques générales
354
Adoption of the reportB. Élaboration de textes législatifs
454
Consideration of issues in the area of arbitration and conciliationC. Activités d’appui
458
Finalization and approval of a draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitrationXVI. Résolutions pertinentes de l’Assemblée générale
459
Establishment and functioning of the transparency repositoryXVII. Questions diverses
1759
Preparation of a guide on the New York ConventionA. Droit à des comptes rendus analytiques
1959
International commercial arbitration moot competitionsB. Programme de stages
2162
Planned and possible future workC. Évaluation du rôle du Secrétariat dans la facilitation des travaux de la Commission
2262
Micro-, small- and medium-sized enterprises: progress report of Working Group IXVIII. Date et lieu des réunions futures
2464
Online dispute resolution: progress report of Working Group IIIA. Quarante-huitième session de la Commission
2565
Electronic commerce: progress report of Working Group IVB. Sessions des groupes de travail
26 Insolvency law: progress report of Working Group V 28 Security interests: progress report of Working Group VI 29 Technical assistance to law reform 30 Promotion of ways and means of ensuring a uniform interpretation and application of UNCITRAL legal texts 32 Status and promotion of UNCITRAL texts 34 Coordination and cooperation 35 General 35 Coordination and cooperation in the field of security interests 35 Reports of other international organizations 37 International governmental and non-governmental organizations invited to sessions of UNCITRAL and its Working Groups 41 UNCITRAL regional presence 42 Role of UNCITRAL in promoting the rule of law at the national and international levels 43 Introduction 43 Reports on the implementation of the relevant decisions taken by the Commission at its forty-sixth session 45 Summary of the rule of law briefing 47 UNCITRAL comments to the General Assembly on its role in the promotion of the rule of law through facilitating access to justice 48 Planned and possible future work 50 General 50 Legislative development 51 Support activities 54 Relevant General Assembly resolutions 55 Other business 56 Entitlement to summary records 56 Internship programme 57 Evaluation of the role of the Secretariat in facilitating the work of the Commission 58 Date and place of future meetings 60 Forty-eighth session of the Commission 60 Sessions of working groups 6165
AnnexesAnnexes
Draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitrationI.
63Projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités
List of documents before the Commission at its forty-seventh session67
68II. Liste des documents dont la Commission était saisie à sa quarante-septième session
A/69/1773
I. IntroductionI. Introduction
The present report of the United Nations Commission on International Trade Law (UNCITRAL) covers the forty-seventh session of the Commission, held in New York from 7 to 18 July 2014.1. Le présent rapport de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI) porte sur les travaux de la quarante-septième session, tenue à New York du 7 au 18 juillet 2014.
Pursuant to General Assembly resolution 2205 (XXI) of 17 December 1966, this report is submitted to the Assembly and is also submitted for comments to the United Nations Conference on Trade and Development.2. Conformément à la résolution 2205 (XXI) adoptée le 17 décembre 1966 par l’Assemblée générale, ce rapport est présenté à cette dernière et également soumis pour observations à la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.
II. Organization of the sessionII. Organisation de la session
A. Opening of the sessionA. Ouverture de la session
The forty-seventh session of the Commission was opened by the Under-Secretary-General for Legal Affairs and Legal Counsel of the United Nations, Mr. Serpa Soares, on 7 July 2014.3. La quarante-septième session de la Commission a été ouverte le 7 juillet 2014 par le Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques et Conseiller juridique de l’Organisation des Nations Unies, M. Serpa Soares.
B. Membership and attendanceB. Composition et participation
The General Assembly, in its resolution 2205 (XXI), established the Commission with a membership of 29 States, elected by the Assembly.4. La résolution 2205 (XXI) de l’Assemblée générale, qui portait création de la Commission, prévoyait que celle-ci serait composée de 29 États élus par l’Assemblée.
By its resolution 3108 (XXVIII) of 12 December 1973, the Assembly increased the membership of the Commission from 29 to 36 States. By its resolution 57/20 of 19 November 2002, the General Assembly further increased the membership of the Commission from 36 States to 60 States.Par sa résolution 3108 (XXVIII) du 12 décembre 1973, l’Assemblée a porté de 29 à 36 le nombre des membres de la Commission puis, par sa résolution 57/20 du 19 novembre 2002, de 36 à 60 États.
The current members of the Commission, elected on 3 November 2009, on 15 April 2010, on 14 November 2012 and on 14 December 2012 are the following States, whose term of office expires on the last day prior to the beginning of the annual session of the Commission in the year indicated: Algeria (2016), Argentina (2016), Armenia (2019), Australia (2016), Austria (2016), Belarus (2016), Botswana (2016), Brazil (2016), Bulgaria (2019), Cameroon (2019), Canada (2019), China (2019), Côte d’Ivoire (2019), Colombia (2016), Croatia (2016), Denmark (2019), Ecuador (2019), El Salvador (2019), Fiji (2016), France (2019), Gabon (2016), Georgia (2015), Germany (2019), Greece (2019), Honduras (2019), Hungary (2019), India (2016), Indonesia (2019), Iran (Islamic Republic of) (2016), Israel (2016), Italy (2016), Japan (2019), Jordan (2016), Kenya (2016), Kuwait (2019), Liberia (2019), Malaysia (2019), Mauritania (2019), Mauritius (2016), Mexico (2019), Namibia (2019), Nigeria (2016), Pakistan (2016), Panama (2019), Paraguay (2016), Philippines (2016), Poland (2016), Republic of Korea (2019), Russian Federation (2019), Sierra Leone (2019), Singapore (2019), Spain (2016), Switzerland (2019), Thailand (2016), Turkey (2016), Uganda (2016), United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland (2019), United States of America (2016), Venezuela (Bolivarian Republic of) (2016) and Zambia (2019).Les membres actuels de la Commission, élus le 3 novembre 2009, le 15 avril 2010, le 14 novembre 2012 et le 14 décembre 2012 sont les États ci-après, dont le mandat expire la veille de l’ouverture de la session annuelle de la Commission pour l’année indiquée: Algérie (2016), Allemagne (2019), Argentine (2016), Arménie (2019), Australie (2016), Autriche (2016), Bélarus (2016), Botswana (2016), Brésil (2016), Bulgarie (2019), Cameroun (2019), Canada (2019), Chine (2019), Colombie (2016), Côte d’Ivoire (2019), Croatie (2016), Danemark (2019), El Salvador (2019), Équateur (2019), Espagne (2016), États-Unis d’Amérique (2016), Fédération de Russie (2019), Fidji (2016), France (2019), Gabon (2016), Géorgie (2015), Grèce (2019), Honduras (2019), Hongrie (2019), Inde (2016), Indonésie (2019), Iran (République islamique d’) (2016), Israël (2016), Italie (2016), Japon (2019), Jordanie (2016), Kenya (2016), Koweït (2019), Libéria (2019), Malaisie (2019), Maurice (2016), Mauritanie (2019), Mexique (2019), Namibie (2019), Nigéria (2016), Ouganda (2016), Pakistan (2016), Panama (2019), Paraguay (2016), Philippines (2016), Pologne (2016), République de Corée (2019), Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord (2019), Sierra Leone (2019), Singapour (2019), Suisse (2019), Thaïlande (2016), Turquie (2016), Venezuela (République bolivarienne du) (2016) et Zambie (2019).
With the exception of Botswana, Côte d’Ivoire, Fiji, Gabon, Indonesia, Jordan, Malaysia, Mauritania and Sierra Leone, all the members of the Commission were represented at the session.5. À l’exception du Botswana, de la Côte d’Ivoire, des Fidji, du Gabon, de l’Indonésie, de la Jordanie, de la Malaisie, de la Mauritanie et de la Sierra Leone, tous les membres de la Commission étaient représentés à la session.
The session was attended by observers from the following States: Belgium, Chile, Cyprus, Czech Republic, Democratic Republic of the Congo, Finland, Guatemala, Libya, Netherlands, Norway, Peru, Qatar, Romania, Slovakia, Sweden and Viet Nam.6. Ont assisté à la session des observateurs des États suivants: Belgique, Chili, Chypre, Finlande, Guatemala, Libye, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Qatar, République démocratique du Congo, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Suède et Viet Nam.
The session was also attended by observers from Holy See, the State of Palestine and the European Union.7. Ont également assisté à la session des observateurs de l’État de Palestine, du Saint-Siège et de l’Union européenne.
The session was also attended by observers from the following international organizations: (a)8. Ont en outre assisté à la session des observateurs des organisations internationales suivantes:
United Nations system: International Maritime Organization (IMO), Office of Legal Affairs (OLA), Office of the High Commissioner for Human Rights (OHCHR), United Nations Development Programme (UNDP), the World Bank and the World Intellectual Property Organization (WIPO);a) Système des Nations Unies: Banque mondiale, Bureau des affaires juridiques, Haut-Commissariat aux droits de l’homme, Organisation maritime internationale, Organisation mondiale de la propriété intellectuelle et Programme des Nations Unies pour le développement;
(b) Intergovernmental organizations: Caribbean Development Bank, European Bank for Reconstruction and Development (EBRD), Hague Conference on Private International Law (the Hague Conference), International Cotton Advisory Committee, International Development Law Organization (IDLO), International Institute for the Unification of Private Law (Unidroit), Maritime Organization of West and Central Africa (MOWCA), Organization for Economic Cooperation and Development (OECD), Organization of American States (OAS) and Permanent Court of Arbitration (PCA);b) Organisations intergouvernementales: Banque de développement des Caraïbes, Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Comité consultatif international du coton, Conférence de La Haye de droit international privé (la Conférence de La Haye), Cour permanente d’arbitrage (CPA), Institut international pour l’unification du droit privé (UNIDROIT), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Organisation des États américains (OEA), Organisation internationale de droit du développement et Organisation maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC);
(c) Invited non-governmental organizations: African Center for Cyberlaw and Cybercrime Prevention, American Arbitration Association and International Centre for Dispute Resolution (AAA/ICDR), American Bar Association (ABA), American Society of International Law (ASIL), Asia-Pacific Regional Arbitration Group (APRAG), Asociación Americana de Derecho Internacional Privado, Association for the Promotion of Arbitration in Africa, Centre for International Environmental Law (CIEL), China International Economic and Trade Arbitration Committee (CIETAC), China Society of Private International Law, Comisión Interamericana de Arbitraje Comercial (CIAC-IACAC), Commercial Finance Association (CFA), European Communities Trade Mark Association, European Law Students’ Association (ELSA), German Institution of Arbitration (DIS), Institute of Commercial Law, International Bar Association (IBA), International Chamber of Commerce (ICC), International Insolvency Institute (III), International Institute for Conflict Prevention and Resolution, International Law Institute, International Mediation Institute, International Swaps and Derivatives Association (ISDA), Inter-Pacific Bar Association (IPBA), Jerusalem Arbitration Center, Madrid Court of Arbitration, New York State Bar Association (NYSBA), P.R.I.M.E.c) Organisations non gouvernementales invitées: African Center for Cyberlaw and Cybercrime Prevention, American Arbitration Association/International Centre for Dispute Resolution (AAA/ICDR), American Society of International Law (ASIL), Asia-Pacific Regional Arbitration Group (APRAG), Asociación Americana de Derecho Internacional Privado, Association communautaire du droit des marques, Association du barreau américain (ABA), Association européenne des étudiants en droit (ELSA), Association internationale du barreau (IBA), Association pour la promotion de l’arbitrage en Afrique, Centre for International Environmental Law (CIEL), Chambre de commerce internationale (CCI), China Society of Private International Law, Commercial Finance Association (CFA), Commission chinoise d’arbitrage économique et commercial international (CIETAC), Commission interaméricaine d’arbitrage commercial (CIAC), Cour d’arbitrage de Madrid, Institut allemand d’arbitrage (DIS), Institute of Commercial Law, International Insolvency Institute (III), International Institute for Conflict Prevention and Resolution, International Law Institute, International Mediation Institute, International Swaps and Derivatives Association (ISDA), Inter-Pacific Bar Association (IPBA), Jerusalem Arbitration Center, New York State Bar Association (NYSBA), P.R.I.M.E.
Finance (P.R.I.M.E), Regional Centre for International Commercial Arbitration (Lagos, Nigeria) and Union Internationale des Avocats (UIA).Finance (P.R.I.M.E), Regional Centre for International Commercial Arbitration (Lagos, Nigéria) et Union Internationale des Avocats (UIA).
The Commission welcomed the participation of international non-governmental organizations with expertise in the major items on the agenda.9. La Commission s’est félicitée de la participation d’organisations internationales non gouvernementales ayant des connaissances spécialisées sur les principaux points de l’ordre du jour.
Their participation was crucial for the quality of texts formulated by the Commission, and the Commission requested the Secretariat to continue to invite such organizations to its sessions.Cette participation était cruciale pour la qualité des textes élaborés par la Commission, qui a prié le Secrétariat de continuer à inviter de telles organisations à ses sessions.
C. Election of officersC. Élection du Bureau
The Commission elected the following officers:10. La Commission a élu le Bureau ci-après:
Chair:Président:
Mr.M.
Choong-hee HAHN (Republic of Korea)Choong-hee HAHN (République de Corée)
Vice-Chairs: Ms.Vice-Présidents:
Maria-Chiara MALAGUTI (Italy)Mme Maria-Chiara MALAGUTI (Italie)
Mr.M.
Salim MOOLLAN (Mauritius)Salim MOOLLAN (Maurice)
Mr.M.
Hrvoje SIKIRIĆ (Croatia)Hrvoje SIKIRIĆ (Croatie)
Rapporteur: Ms.Rapporteure:
Maria del Pilar ESCOBAR PACAS (El Salvador)Mme Maria del Pilar ESCOBAR PACAS (El Salvador)
D. AgendaD. Ordre du jour
The agenda of the session, as adopted by the Commission at its 984th meeting, on 7 July, was as follows:11. L’ordre du jour de la session, adopté par la Commission à sa 984e séance, le 7 juillet, était le suivant:
1. Opening of the session.1. Ouverture de la session.
2. Election of officers.2. Élection du Bureau.
3. Adoption of the agenda.3. Adoption de l’ordre du jour.
4. Consideration of issues in the area of arbitration and conciliation:4. Examen de questions concernant l’arbitrage et la conciliation:
(a) Finalization and approval of a draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitration;a) Finalisation et approbation d’un projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités;
(b) Establishment and functioning of the transparency repository;b) Mise en place et fonctionnement du dépositaire;
(c) Preparation of a guide on the 1958 New York Convention;c) Élaboration d’un guide sur la Convention de New York de 1958;
(d) International commercial arbitration moot competitions.d) Concours d’arbitrage commercial international.
5. Micro-, small- and medium-sized enterprises: progress report of Working Group I. 6.5. Micro-, petites et moyennes entreprises: rapport d’activité du Groupe de travail I. 6.
Online dispute resolution: progress report of Working Group III.Règlement des litiges en ligne: rapport d’activité du Groupe de travail III.
7. Electronic commerce: progress report of Working Group IV.7. Commerce électronique: rapport d’activité du Groupe de travail IV.
8. Insolvency law: progress report of Working Group V. 9.8. Droit de l’insolvabilité: rapport d’activité du Groupe de travail V. 9.
Security interests: progress report of Working Group VI.Sûretés: rapport d’activité du Groupe de travail VI.
10. Technical assistance to law reform.10. Assistance technique en matière de réforme du droit.
11. Promotion of ways and means of ensuring a uniform interpretation and application of UNCITRAL legal texts.11. Promotion des moyens visant à assurer l’interprétation et l’application uniformes des textes juridiques de la CNUDCI.
12. Status and promotion of UNCITRAL legal texts.12. État et promotion des textes juridiques de la CNUDCI.
13. Coordination and cooperation:13. Coordination et coopération:
(a) General;a) En général;
(b) Coordination and cooperation in the field of security interests;b) Coordination et coopération dans le domaine des sûretés;
(c) Reports of other international organizations;c) Rapports d’autres organisations internationales;
(d) International governmental and non-governmental organizations invited to sessions of UNCITRAL and its Working Groups.d) Organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales invitées aux sessions de la CNUDCI et de ses groupes de travail.
14. UNCITRAL regional presence.14. Présence régionale de la CNUDCI.
15. Role of UNCITRAL in promoting the rule of law at the national and international levels.15. Rôle de la CNUDCI dans la promotion de l’état de droit aux niveaux national et international.
16. Planned and possible future work.16. Travaux prévus et travaux futurs possibles.
17. Relevant General Assembly resolutions.17. Résolutions pertinentes de l’Assemblée générale.
18. Other business.18. Questions diverses.
19. Date and place of future meetings.19. Date et lieu des réunions futures.
20. Adoption of the report of the Commission.20. Adoption du rapport de la Commission.
E. Adoption of the reportE. Adoption du rapport
The Commission adopted the present report by consensus at its 989th meeting on 9 July 2014, 990th meeting on 10 July 2014, 994th meeting on 14 July 2014, 995th meeting on 16 July 2014 and 997th meeting on 18 July 2014.12. La Commission a adopté le présent rapport par consensus à ses 989e séance, le 9 juillet 2014, 990e séance, le 10 juillet 2014, 994e séance, le 14 juillet 2014, 995e séance, le 16 juillet 2014 et 997e séance, le 18 juillet 2014.
III. Consideration of issues in the area of arbitration and conciliationIII. Examen de questions concernant l’arbitrage et la conciliation
A. Finalization and approval of a draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitrationA. Finalisation et approbation d’un projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités
1. Introduction1. Introduction
The Commission recalled the decision made at its forty-first session, in 2008, and forty-third session, in 2010, namely that the topic of transparency in treaty-based investor-State arbitration should be dealt with as a matter of priority immediately after completion of the revision of the UNCITRAL Arbitration Rules.13. La Commission a rappelé la décision prise à ses quarante et unième session, en 2008, et quarante-troisième session, en 2010, selon laquelle la question de la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités devrait être traitée en priorité immédiatement après l’achèvement de la révision du Règlement d’arbitrage de la CNUDCI.
At its forty-third session, the Commission entrusted its Working Group II (Arbitration and Conciliation) with the task of preparing a legal standard on that topic.À sa quarante-troisième session, elle a chargé son Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) d’élaborer une norme juridique à ce sujet.
Official Records of the General Assembly, Sixty-third Session, Supplement No. 17 and corrigendum (A/63/17 and Corr.1), para.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-troisième session, Supplément n° 17 et rectificatif (A/63/17 et Corr.1), par.
314. Ibid. Sixty-fifth Session, Supplement No. 17 (A/65/17), para.314. Ibid. soixante-cinquième session, Supplément n° 17 (A/65/17), par.
190. For the text of the UNCITRAL Arbitration Rules (1976), see Official Records of the General Assembly, Thirty-first Session, Supplement No. 17 (A/31/17).190. Pour le texte du Règlement d’arbitrage de la CNUDCI (1976), voir Documents officiels de l’Assemblée générale, trente et unième session, Supplément n° 17 (A/31/17).
For the text of the UNCITRAL Arbitration Rules (as revised in 2010), see Official Records of the General Assembly, Sixty-fifth Session, Supplement No. 17 (A/65/17), annex I. Official Records of the General Assembly, Sixty-fifth Session, Supplement No. 17 (A/65/17), para.Pour le texte du Règlement d’arbitrage de la CNUDCI (version révisée en 2010), voir Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-cinquième session, Supplément n° 17 (A/65/17), annexe I. Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-cinquième session, Supplément n° 17 (A/65/17), par.
190. At its forty-sixth session, in 2013, the Commission adopted the UNCITRAL Rules on Transparency in Treaty-based Investor-State Arbitration (the “Rules on Transparency” or the “Rules”), together with the UNCITRAL Arbitration Rules (with new article 1, paragraph 4, as adopted in 2013).190. 14. À sa quarante-sixième session, en 2013, la Commission a adopté le Règlement de la CNUDCI sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités (le “Règlement sur la transparence” ou le “Règlement”) et le Règlement d’arbitrage de la CNUDCI (avec un nouveau paragraphe 4 à l’article 1, adopté en 2013).
At that session, the Commission recorded consensus to entrust the Working Group with the task of preparing a convention on the application of the Rules on Transparency to existing investment treaties (the “transparency convention” or the “convention”), taking into account that the aim of the convention was to give those States that wished to make the Rules on Transparency applicable to their existing investment treaties an efficient mechanism to do so, without creating any expectation that other States would use the mechanism offered by the convention.À cette session, la Commission a pris acte d’un consensus selon lequel le Groupe de travail serait chargé de préparer une convention concernant l’application du Règlement sur la transparence aux traités d’investissement existants (la “convention sur la transparence” ou la “convention”), en tenant compte du fait que le but de la convention était de donner un mécanisme efficace aux États souhaitant pouvoir appliquer le Règlement sur la transparence à leurs traités d’investissement existants, sans créer d’attente concernant l’utilisation par d’autres États du mécanisme prévu par la convention.
Ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Ibid. soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
128 and annexes I and II.128 et annexes I et II.
Ibid.Ibid.
para.par.
127. At its current session, the Commission had before it the reports of Working Group II (Arbitration and Conciliation) on the work of its fifty-ninth session, held in Vienna from 16 to 20 September 2013, and its sixtieth session, held in New York from 3 to 7 February 2014 (A/CN.9/794 and A/CN.9/799, respectively).127. 15. À sa session en cours, la Commission était saisie des rapports du Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) sur les travaux de sa cinquante-neuvième session, tenue à Vienne du 16 au 20 septembre 2013, et de sa soixantième session, tenue à New York du 3 au 7 février 2014 (A/CN.9/794 et A/CN.9/799, respectivement).
It also had before it the text of the draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitration (the “draft convention on transparency” or the “draft convention”), as it resulted from the second reading of the draft convention at the sixtieth session of the Working Group and as contained in document A/CN.9/812.Elle était saisie également du texte du projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités (le “projet de convention sur la transparence” ou le “projet de convention”), résultant de la deuxième lecture du projet de convention effectuée à la soixantième session du Groupe de travail et figurant dans le document A/CN.9/812.
The Commission took note of the summary of the deliberations on the draft convention on transparency that had taken place at the fifty-ninth and sixtieth sessions of the Working Group.16. La Commission a pris note du résumé des délibérations dont le projet de convention sur la transparence avait fait l’objet aux cinquante-neuvième et soixantième sessions du Groupe de travail.
The Commission also took note of the comments on the draft convention on transparency as set out in document A/CN.9/813 and its addendum.Elle a également pris note des commentaires concernant le projet de convention sur la transparence figurant dans le document A/CN.9/813 et son additif.
2. Consideration of the draft convention on transparency2. Examen du projet de convention sur la transparence
PreamblePréambule
The Commission considered the preamble of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812 and recalled the deliberations of the Working Group on the preamble (see A/CN.9/794, paras. 33-43, and A/CN.9/799, paras. 16-20).17. La Commission a examiné le préambule du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812 et a rappelé les délibérations du Groupe de travail à ce sujet (voir A/CN.9/794, par. 33 à 43 et A/CN.9/799, par. 16 à 20).
The Commission further endorsed the agreement of the Working Group at its fifty-ninth and sixtieth sessions not to include in the preamble the wording of the mandate given by the Commission to the Working Group (see para.Elle a par ailleurs approuvé l’accord auquel le Groupe de travail était parvenu à ses cinquante-neuvième et soixantième sessions, prévoyant que le préambule ne comporterait pas de libellé concernant le mandat confié par la Commission au Groupe de travail (voir par.
14 above), but rather that the proposal for the General Assembly resolution recommending the convention contain the wording as set out in paragraph 41 of document A/CN.9/794.14 ci-dessus), mais que la proposition de résolution de l’Assemblée générale recommandant la convention contiendrait le libellé figurant au paragraphe 41 du document A/CN.9/794. 18. La Commission a estimé que l’ajout du mot “d’investissement” après le mot “traités”, au quatrième alinéa du préambule (voir A/CN.9/812, par. 7), constituait une amélioration sur le plan rédactionnel et que ce mot devait être conservé. 19. La Commission a pris note d’une proposition visant à ajouter un alinéa à la fin du préambule, qui se lirait comme suit: “Notant également les articles 1-2 et 1-9 du Règlement de la CNUDCI sur la transparence,” (voir A/CN.9/812, par. 7). À l’issue de la discussion, cette proposition a été acceptée. Approbation du préambule 20. À l’issue de la discussion, la Commission a approuvé quant au fond le préambule tel qu’il figurait au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, avec le nouvel alinéa mentionné au paragraphe 19 ci-avant. Projet d’article premier: Champ d’application 21. La Commission a examiné l’article premier du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812 et a rappelé les délibérations du Groupe de travail à ce sujet (voir A/CN.9/794, par. 44 à 82 et A/CN.9/799, par. 21 à 26). 22. La Commission a confirmé la décision prise par le Groupe de travail à sa soixantième session d’utiliser le terme “traité d’investissement” pour désigner les traités d’investissement auxquels la convention s’appliquerait (voir A/CN.9/799, par. 26). Approbation de l’article premier
The Commission considered that the inclusion of the word “investment” after the word “concluded” in the fourth paragraph of the preamble (see A/CN.9/812, para.23. À l’issue de la discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article premier tel qu’énoncé au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
7) improved the drafting and ought to be retained.Projet d’article 2: Application du Règlement de la CNUDCI sur la transparence
The Commission took note of a suggestion to add a paragraph to the end of the preamble as follows: “Noting also article 1(2) and (9) of the UNCITRAL Rules on Transparency,” (see A/CN.9/812, para. 7). After discussion, that proposal was agreed. Approval of the preamble24. La Commission a examiné l’article 2 du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812 et a rappelé les délibérations du Groupe de travail à ce sujet (voir A/CN.9/794, par.
After discussion, the Commission approved the substance of the preamble as contained in paragraph 5 of document A/CN.9/812, inclusive of a new paragraph as set out in paragraph 19 above.89 à 114 et A/CN.9/799, par.
Draft article 1: Scope of application29 à 47 et 88 à 128).
The Commission considered article 1 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812 and recalled the deliberations of the Working Group on that article (see A/CN.9/794, paras. 44-82, and A/CN.9/799, paras. 21-26). The Commission affirmed the decision of the Working Group at its sixtieth session to use the term “investment treaty” in relation to the underlying investment treaties to which the convention would apply (see A/CN.9/799, para. 26). Approval of article 1 After discussion, the Commission approved the substance of article 1 as contained in paragraph 5 of document A/CN.9/812. Draft article 2: Application of the UNCITRAL Rules on Transparency The Commission considered article 2 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812 and recalled the deliberations of the Working Group on that article (see A/CN.9/794, paras. 89-114, and A/CN.9/799, paras. 29-47 and 88-128). Relation between the transparency convention and the investment treaties to which it would applyRelation entre la convention sur la transparence et les traités d’investissement auxquels elle s’appliquerait
The Commission unanimously confirmed that it shared the view expressed by a great number of delegations at the fifty-ninth session of the Working Group, namely that the transparency convention, upon coming into force, would constitute a successive treaty creating new obligations pursuant to article 30 of the Vienna Convention on the Law of Treaties (1969) (the “Vienna Convention”) (see A/CN.9/794, para.25. La Commission a confirmé à l’unanimité qu’elle partageait l’opinion exprimée par un grand nombre de délégations à la cinquante-neuvième session du Groupe de travail, selon laquelle la convention sur la transparence, à son entrée en vigueur, constituerait un traité successif créant de nouvelles obligations conformément à l’article 30 de la Convention de Vienne sur le droit des traités (1969) (la “Convention de Vienne”) (voir A/CN.9/794, par.
22).22).
United Nations, Treaty Series, vol. 1155, No.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1155, n° 18232.
18232. Paragraph (1)Paragraphe 1
The Commission considered a suggestion to delete the language “[, as they may be revised from time to time,]”, in light of the text in article 2(3), and article 3(2), which addressed the application of the Rules on Transparency in the event of a revision to the Rules.26. La Commission a examiné une proposition tendant à supprimer la formule “[, qui peut être révisé périodiquement,]”, compte tenu du contenu de l’article 2-3 et de l’article 3-2, qui traitent de l’application du Règlement sur la transparence en cas de révision.
It was clarified that deleting that language in paragraph (1) would remove an ambiguity in the Rules as to which version of the Rules would apply when the respondent State had made a reservation in respect of the application of the most recent version under article 3(2).Il a été précisé que la suppression de cette formule au paragraphe 1 permettrait d’éliminer l’ambiguïté du Règlement quant à la question de savoir quelle version s’appliquerait dans le cas où l’État défendeur a formulé une réserve au titre de l’article 3-2 concernant l’application de la version la plus récente.
After discussion, it was agreed to delete the square bracketed language “[, as they may be revised from time to time,]” in paragraphs (1) and (2).27. À l’issue de la discussion, il a été convenu de supprimer la formule entre crochets “[, qui peut être révisé périodiquement,]” dans les paragraphes 1 et 2.
Paragraph (2)Paragraphe 2
Following its decision as set out in paragraph 27 above, the square bracketed phrase “[, as they may be revised from time to time,]” would also be deleted from paragraph (2).28. Compte tenu de la décision mentionnée au paragraphe 27 ci-avant, la formule entre crochets “[, qui peut être révisé périodiquement,]” serait aussi supprimée au paragraphe 2.
A proposal was made to modify the drafting of paragraph (2) to require explicit written agreement by the claimant to the application of the Rules on Transparency.29. Il a été proposé de modifier le libellé du paragraphe 2 de manière à exiger que le demandeur accepte expressément par écrit l’application du Règlement sur la transparence.
That proposal would modify the latter half of paragraph (2) as follows: “(...) under article 3(1), provided that the claimant agrees explicitly and in writing, to the application (...)”.Cette proposition consistait à modifier la deuxième partie du paragraphe 2 comme suit: “(...) en vertu de l’article 3-1, pour autant que le demandeur accepte expressément par écrit l’application (...)”.
That proposal was not supported on the basis that article 2 of the draft convention addressed the application of the Rules on Transparency, which themselves set out the mechanics of a claimant’s agreement in articles 1(2) and (9), and that requiring a specific form of agreement under the convention was not desirable.Cette proposition n’a pas été appuyée, au motif que l’article 2 du projet de convention traitait de l’application du Règlement sur la transparence, qui lui-même prévoyait les modalités de l’acceptation par le demandeur aux articles 1-2 et 1-9, et qu’il n’était pas souhaitable d’exiger une forme particulière d’acceptation dans le cadre de la convention.
A clarification was sought as to why the word “an” preceded the phrase “investor-State arbitration” in paragraph (2), whereas the word “any” preceded that phrase in paragraph (1).30. La question a été posée de savoir pourquoi le mot “un” précédait la formule “arbitrage entre investisseurs et États” au paragraphe 2, alors que cette formule était précédée du mot “tout” au paragraphe 1.
It was clarified that the word “any” was deliberately used in paragraph (1) to reflect that that paragraph applied to all arbitrations falling within its scope, whereas in paragraph (2), the use of the word “an” reflected that that paragraph applied to specific arbitrations upon an offer by the respondent and an acceptance of that offer by the claimant.Il a été précisé que le mot “tout” était délibérément employé au paragraphe 1 pour montrer que ce dernier s’appliquait à tous les arbitrages entrant dans son champ d’application, alors qu’au paragraphe 2, le mot “un” était employé pour montrer que ce paragraphe s’appliquait à certains arbitrages pour lesquels il existait une offre du défendeur et une acceptation de cette offre par le demandeur.
Paragraph (3)Paragraphe 3
Further to its decision to delete the words “as they may be revised from time to time” from paragraphs (1) and (2) (see para.31. Compte tenu de la décision de supprimer la formule entre crochets “[, qui peut être révisé périodiquement,]” aux paragraphes 1 et 2 (voir par.
27 above), it was agreed to retain paragraph (3) as providing useful clarity in respect of the application of the Rules following an amendment thereto.27 ci-dessus), il a été convenu de conserver le paragraphe 3, qui donne des précisions utiles en relation avec l’application du Règlement en cas d’amendement. 32. Par ailleurs, il a été convenu de supprimer la référence à un tribunal arbitral.
It was furthermore agreed to delete the reference to an arbitral tribunal, so that paragraph (3) would read in full: “Where the UNCITRAL Rules on Transparency apply pursuant to paragraph 1 or 2, the most recent version of those Rules as to which the respondent has not made a reservation pursuant to article 3(2) shall apply.”Le paragraphe 3 se lirait ainsi comme suit: “Lorsque le Règlement de la CNUDCI sur la transparence s’applique en vertu du paragraphe 1 ou 2, la version la plus récente du Règlement à l’égard de laquelle le défendeur n’a pas formulé de réserve en vertu de l’article 3-2 s’applique”.
Paragraph (5)Paragraphe 5
It was recalled that at the fifty-ninth and sixtieth sessions of the Working Group, it had been agreed that a claimant should not be permitted to avoid application of the Rules on Transparency by invoking a most favoured nation (MFN) clause, and nor should a claimant be permitted to invoke an MFN clause to make the Rules on Transparency applicable in circumstances where the Rules would not otherwise apply (see A/CN.9/794, paras. 118-121, and A/CN.9/799, paras. 40-46, 88-96 and 123-124).33. Il a été rappelé qu’aux cinquante-neuvième et soixantième sessions du Groupe de travail, il avait été convenu qu’un demandeur ne devrait pas pouvoir se soustraire à l’application du Règlement sur la transparence en invoquant une clause de la nation la plus favorisée, ni invoquer une clause de la nation la plus favorisée pour rendre le Règlement applicable dans des circonstances dans lesquelles ce Règlement ne s’appliquerait pas autrement (voir A/CN.9/794, par. 118 à 121 et A/CN.9/799, par. 40 à 46, 88 à 96 et 123 et 124).
The Commission confirmed that the deliberations on MFN clauses in the context of the convention should not be interpreted as taking, and did not take, a position on the question of whether MFN clauses applied to dispute settlement procedures under investment treaties.34. La Commission a confirmé que les délibérations sur la question des clauses de la nation la plus favorisée dans le contexte de la convention ne sauraient être interprétées comme constituant – et ne constituaient pas – une prise de position sur l’applicabilité de ces clauses aux procédures de règlement des litiges survenant dans le cadre de traités d’investissement.
The Commission considered whether to delete the words “[or non-application]”, in order to improve clarity of drafting in paragraph (5).35. La Commission a examiné la question de savoir s’il faudrait supprimer les mots “[ou la non-application]” pour rendre le paragraphe 5 plus lisible.
A concern was raised that removing that language would change the intended meaning of the provision, namely that paragraph (5) should also preclude a claimant applying the Rules on Transparency when the Rules would not otherwise apply under the convention.On s’est inquiété du fait qu’en supprimant ces mots, on risquait de modifier le sens que l’on voulait donner à cette disposition, à savoir que le paragraphe 5 devrait aussi empêcher un demandeur d’appliquer le Règlement sur la transparence lorsque ce dernier ne s’appliquerait pas autrement en vertu de la convention.
To address that concern, it was proposed to rephrase paragraph (5) as follows: “The Parties to this Convention agree that a claimant may not invoke a most favored nation provision to seek to apply, or avoid the application of, the UNCITRAL Rules on Transparency under this Convention”.Pour tenir compte de cette préoccupation, on a proposé de reformuler comme suit le paragraphe 5: “Les Parties à la présente Convention conviennent qu’un demandeur ne peut invoquer une clause de la nation la plus favorisée pour chercher à faire appliquer le Règlement de la CNUDCI sur la transparence, ou en éviter l’application, en vertu de la présente Convention.”
The suggestion to address in paragraph (5) application of different versions of the Rules did not receive support.36. La suggestion tendant à traiter, au paragraphe 5, de l’application de différentes versions du Règlement n’a pas été appuyée.
After discussion, the proposal set out in paragraph 35 above was approved in substance by the Commission.37. À l’issue de la discussion, la Commission a approuvé quant au fond la proposition formulée au paragraphe 35 ci-avant.
Paragraph headingsTitres des paragraphes
It was said that the heading “Unilateral offer of application” preceding paragraph (2) should be reconsidered since an offer was by its nature unilateral and moreover that heading did not clarify that the offer could only be made by the respondent under that paragraph.38. Il a été dit que le titre “Offre unilatérale d’application” qui précédait le paragraphe 2 devrait être réexaminé, dans la mesure où une offre était par nature unilatérale et qu’en outre, il n’indiquait pas clairement qu’en vertu de ce paragraphe, l’offre ne pouvait être faite que par le défendeur.
A suggestion was consequently made to replace that heading with the heading “Irrevocable offer”.Il a donc été proposé de remplacer ce titre par “Offre irrévocable”.
That suggestion did not receive support, in particular because it was said that it would be at odds with article 4, paragraph (1), which provided that a reservation could be made at any time; hence an offer under article 2(2) was not necessarily irrevocable.Cette proposition n’a pas été appuyée, en particulier parce qu’il a été dit que ce titre serait en contradiction avec l’article 4-1, qui prévoyait qu’une réserve pouvait être formulée à tout moment; dès lors, une offre faite en vertu de l’article 2-2 n’était pas nécessairement irrévocable.
Another proposal was made to replace the heading with the word “Offer”, in light of the self-evidently unilateral nature of any offer.39. Une autre proposition a été faite, à savoir de remplacer le titre actuel par le mot “Offre”, vu la nature de toute évidence unilatérale de toute offre.
A third proposal was made to rephrase the heading such that it made clear that the offer was of unilateral application by a treaty Party; in other words, that only one treaty Party had made the offer to apply the Rules on Transparency and that it would be for the claimant to accept that offer.40. Une troisième proposition était de reformuler le titre de telle sorte qu’il indique clairement que l’offre concernait l’application unilatérale par une partie au traité; autrement dit, que seule une partie au traité avait proposé d’appliquer le Règlement sur la transparence et qu’il appartiendrait au demandeur d’accepter cette offre.
In response, it was said that the heading “Offer of unilateral application” might not convey clearly that intended meaning.En réponse, il a été dit que le titre “Offre d’application unilatérale” ne traduisait pas nécessairement clairement le sens recherché.
It was furthermore suggested that the term “unilateral offer of application” provided a helpful contrast to the heading preceding paragraph (1), namely “Bilateral or multilateral application”, and that as such it provided a clear indication of the content and purposes of the two paragraphs.41. Il a par ailleurs été estimé que le terme “offre unilatérale d’application” contrastait utilement avec le titre qui précédait le paragraphe 1, à savoir “Application bilatérale ou multilatérale” et qu’en tant que tel, cela laissait clairement entendre le contenu et l’objet des deux paragraphes.
After discussion, it was agreed to retain the heading “Unilateral offer of application” preceding paragraph (2).42. À l’issue de la discussion, il a été convenu de conserver le titre “Offre unilatérale d’application” qui précédait le paragraphe 2.
The Commission approved the proposed headings for all other paragraphs of article 2 as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.43. La Commission a approuvé les propositions de titre de tous les autres paragraphes de l’article 2 telles qu’elles apparaissent au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
Approval of article 2Approbation de l’article 2
After discussion, the Commission approved the substance of article 2 as contained in paragraph 5 of document A/CN.9/812, and as modified by paragraphs 27, 28, 31, 32 and 37 above.44. À l’issue de la discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 2 tel qu’il figure au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, et tel que modifié par les paragraphes 27, 28, 31, 32 et 37 ci-dessus.
Draft article 3: ReservationsProjet d’article 3: Réserves
The Commission considered article 3 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.45. La Commission a examiné l’article 3 du projet de convention sur la transparence tel qu’il figure au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
The Commission noted that the language set out therein had been approved in substance at the sixtieth session of the Working Group (see A/CN.9/799, paras. 51-55 and 97-128; for deliberations on article 3 at the fifty-ninth session of the Working Group, see A/CN.9/794, paras. 115-147).Elle a noté que son libellé avait été approuvé, quant au fond, à la soixantième session du Groupe de travail (voir A/CN.9/799, par. 51 à 55 et 97 à 128; pour les délibérations tenues sur cet article à la cinquante-neuvième session du Groupe de travail, voir A/CN.9/794, par. 115 à 147).
The Commission furthermore confirmed the unanimous agreement of the Working Group that it would be unacceptable for a Party to the transparency convention to accede to the transparency convention and then carve out its entire content by use of reservations under article 3 (see A/CN.9/794, paras. 131-133).46. La Commission a, en outre, confirmé l’avis unanime du Groupe de travail, selon lequel il serait inacceptable qu’une Partie à la convention sur la transparence adhère à cette convention pour ensuite exclure l’intégralité de son contenu au moyen de réserves formulées en vertu de l’article 3 (voir A/CN.9/794, par. 131 à 133).
The Commission further took note of the clear indication of consensus at the fifty-ninth and sixtieth sessions of the Working Group that the only reservations permitted under the convention ought to be those enumerated in the transparency convention (see A/CN.9/794, para.Elle a également pris note du consensus qui s’était clairement dégagé aux cinquante-neuvième et soixantième sessions du Groupe de travail, selon lequel les seules réserves autorisées en vertu de la convention devaient être celles qui étaient énumérées dans la convention sur la transparence (voir A/CN.9/794, par.
147, and A/CN.9/799, para.147 et A/CN.9/799, par.
55).55).
Paragraph (1)Paragraphe 1
Subparagraph (a)Alinéa a)
A proposal was made to modify subparagraph (a) with three amendments, namely: (a) to add the words “to which it is a contracting party” after the phrase “a specific investment treaty”; (b) to replace the words “date that investment treaty was concluded” with “date that investment treaty was signed by the Party making the reservation”; and (c) to add the words “in cases where it is the respondent in an arbitration brought under that treaty” to the end of the subparagraph.47. Il a été proposé d’apporter trois modifications à l’alinéa a), à savoir: a) d’ajouter les mots “auquel elle est une partie contractante” après les mots “un traité d’investissement spécifique”; b) de remplacer les mots “la date à laquelle il a été conclu” par “la date à laquelle il a été signé par la Partie formulant la réserve”; et c) d’ajouter les mots “dans les cas où elle est la défenderesse dans une procédure d’arbitrage engagée en vertu de ce traité” à la fin de l’alinéa.
After discussion, it was said that that proposal might create additional complexity in some respects, and a revised proposal was made to replace subparagraph (a) as follows: “It shall not apply this Convention to investor-State arbitration under a specific investment treaty, identified by title and name of contracting parties to that investment treaty.”48. À l’issue de la discussion, il a été dit que cette proposition pourrait être source de difficultés supplémentaires à certains égards, et une proposition révisée a été faite en vue de remplacer l’alinéa a) par le libellé suivant: “qu’elle n’appliquera pas la présente Convention aux arbitrages entre investisseurs et États fondés sur un traité d’investissement spécifique, désigné par son intitulé et le nom de ses parties contractantes”.
A suggestion to insert the word “the” before the phrase “contracting parties” in that revised proposal, and consequently also in article 8(1), was agreed.Une suggestion visant à insérer, dans la version anglaise, le mot “the” avant le membre de phrase “contracting parties” dans cette proposition révisée, et par conséquent également dans l’article 8-1, a été approuvée.
After discussion, the revised proposal for article 3(1)(a) as set out in paragraph 48 above was agreed.49. À l’issue de la discussion, la proposition révisée d’article 3-1 a), telle qu’elle figure au paragraphe 48 ci-dessus, a été approuvée.
A separate proposal was made to replace, in the chapeau, the words “A Party may declare that:” with the phrase “A party may make the following reservations:”.50. Une proposition distincte a été faite, visant à remplacer, dans le chapeau, les mots “Une Partie peut déclarer:” par “Une Partie peut formuler les réserves suivantes:”.
That proposal did not receive support since the declaration referred to in that phrase was the mechanism through which a reservation would be made.Cette proposition n’a pas été appuyée, car la déclaration visée dans cette phrase constituait le mécanisme de formulation d’une réserve.
Paragraph (2)Paragraphe 2
The Commission agreed to replace the phrase “amendment to” in the phrase “amendment to the UNCITRAL Rules on Transparency”, with “a revision of”, in order to align the drafting more closely with other provisions of the draft convention and the Rules.51. La Commission est convenue de remplacer les mots “modification du”, dans le membre de phrase “modification du Règlement de la CNUDCI sur la transparence”, par “révision du”, afin d’harmoniser plus étroitement le libellé avec d’autres dispositions du projet de convention et du Règlement.
It was consequently agreed that the word “amendment” as it appeared later in that provision would also be replaced with the word “revision”.Il a donc été convenu que le mot “modification” tel qu’il apparaissait plus bas dans cette disposition serait également remplacé par le mot “révision”.
For the sake of drafting consistency, it was agreed to replace the word “will” appearing before the words “not apply” by the word “shall”.Par souci de cohérence rédactionnelle, il a été convenu, dans la version anglaise, de remplacer le mot “will”, qui figure avant les mots “not apply”, par “shall”.
In all other respects it was agreed to retain paragraph (2) in the form set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.À tous autres égards, il a été convenu de conserver le paragraphe 2 tel qu’il figure au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
It was confirmed that the UNCITRAL secretariat would follow its usual practice of notifying all States of the revision of the Rules.52. Il a été confirmé que le secrétariat de la CNUDCI suivrait la pratique habituelle consistant à notifier à tous les États une éventuelle révision du Règlement.
Approval of article 3Approbation de l’article 3
After discussion, the Commission approved the substance of article 3 as contained in paragraph 5 of document A/CN.9/812, and as modified by paragraphs 49 and 51 above and paragraph 73 below.53. À l’issue de la discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 3 tel que figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, et tel que modifié aux paragraphes 49 et 51 ci-dessus, et 73 ci-dessous.
Draft article 4: Formulation of reservationsProjet d’article 4: Formulation de réserves
The Commission considered article 4 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.54. La Commission a examiné l’article 4 du projet de convention sur la transparence tel qu’il figure au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
The Commission recalled the deliberations of the Working Group on that article (see A/CN.9/794, paras. 123-126 and 149-152, and A/CN.9/799, paras. 56-69, 134(a) and 136).Elle a rappelé les échanges de vues qu’avait eus le Groupe de travail au sujet de cet article (voir A/CN.9/794, par. 123 à 126 et 149 à 152, et A/CN.9/799, par. 56 à 69, 134 a) et 136).
New paragraph to be inserted after paragraph 3Nouveau paragraphe à insérer à la suite du paragraphe 3
A proposal was made to add a new paragraph after paragraph (3) in article 4, as follows: “Reservations made at the time of ratification, acceptance or approval of this Convention or accession thereto shall take effect simultaneously with the entry into force of this Convention in respect of the Party concerned.”55. Il a été proposé d’ajouter un nouveau paragraphe à la suite du paragraphe 3 de l’article 4, qui serait libellé comme suit: “Les réserves formulées au moment de la ratification, de l’acceptation ou de l’approbation de la présente Convention, ou de l’adhésion à cette dernière, prennent effet à la date de l’entrée en vigueur de la présente Convention à l’égard de la Partie concernée.”
It was said that such a provision would be more consistent with other timelines provided for in article 4.Il a été dit qu’une telle disposition serait plus cohérente avec d’autres délais prévus à l’article 4.
After discussion, that proposal was agreed in substance.56. À l’issue de la discussion, cette proposition a été approuvée quant au fond.
Paragraphs (2) and (3)Paragraphes 2 et 3
It was said that the order of paragraphs (2) and (3) should be inverted to reflect the fact that confirmations of reservations were first mentioned in paragraph (3).57. Il a été dit que les paragraphes 2 et 3 devraient être inversés afin de refléter le fait que la première mention de confirmation des réserves apparaissait au paragraphe 3.
After discussion, it was agreed that paragraph (2) would be better placed as the penultimate paragraph of article 4.À l’issue de la discussion, il a été convenu que le paragraphe 2 serait mieux à sa place en tant qu’avant-dernier paragraphe de l’article 4.
Paragraph (4)Paragraphe 4
A suggestion was made to clarify the drafting of paragraph (4) by adding the words “made by a Party” following the words “Except for a reservation”.58. Il a été suggéré de préciser le libellé du paragraphe 4 en ajoutant “par une Partie” après les mots “À l’exception des réserves formulées”.
That proposal was agreed.Cette proposition a été acceptée.
Paragraph (5)Paragraphe 5
The Commission agreed to retain paragraph (5) in the form set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812, subject to its further consideration of, and any consequential amendments that might be required by, paragraph (6).59. La Commission a décidé de conserver le paragraphe 5 tel qu’il figure au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, sous réserve de l’examen qu’elle allait faire du paragraphe 6, et des éventuelles modifications qui s’avéreraient nécessaires en conséquence.
Paragraph (6)Paragraphe 6
The Commission affirmed the agreement of the Working Group that a withdrawal providing for greater transparency ought to have immediate effect, whereas all other modifications ought to take effect twelve months after receipt by the depositary, as a measure to avoid abuse (see A/CN.9/794, paras. 153-157, and A/CN.9/799, paras. 63-69, 134(a) and 136). A concern was raised that the language set out in paragraph (6) referring to a modification to a reservation “with the effect of making (...) a withdrawal” of a reservation was difficult to interpret and might in any event be unnecessary.60. La Commission a confirmé l’accord du Groupe de travail selon lequel un retrait qui assurerait une plus grande transparence devrait avoir un effet immédiat, tandis que toutes les autres modifications devraient prendre effet 12 mois après leur réception par le dépositaire, afin d’éviter les abus (voir A/CN.9/794, par 153 à 157 et A/CN.9/799, par. 63 à 69, 134 a) et 136).
A clarification was sought as to whether, when a Party to the convention deposited a list of a number of treaties as a single “reservation” under article 3(1)(a), that list would in practice constitute a single reservation, or separate reservations in respect of each treaty listed.61. On s’est inquiété de ce que, dans la version anglaise, au paragraphe 6, le libellé “with the effect of making (...) a withdrawal”, relatif à une modification apportée à une réserve, traduit en français par “ou obtient cet effet”, était difficile à interpréter et, en tout état de cause, peut-être inutile. 62. Des éclaircissements ont été demandés pour ce qui est de savoir si, quand une Partie à la Convention déposait une liste de plusieurs traités comme une seule “réserve” en vertu de l’article 3-1 a), cette liste serait considérée dans la pratique comme constituant une réserve unique, ou une réserve distincte pour chacun des traités énumérés.
It was agreed that such a list would constitute separate reservations, and the Commission decided to consider further whether such an understanding ought to be made explicit in the convention itself.Il a été convenu qu’une telle liste constituerait des réserves distinctes, et la Commission a décidé d’examiner plus avant la question de savoir si une telle interprétation devrait être explicitée dans la convention elle-même.
As a corollary to that determination, it was said that “modifications” of a reservation to the transparency convention would no longer be an appropriate term, because in the event a number of treaties had been listed pursuant to article 3(1)(a), the addition or removal of any specific investment treaty from that list would constitute either a new reservation, or the withdrawal of a reservation.63. À ce sujet, il a été dit que le terme “modification” d’une réserve à la convention sur la transparence ne serait plus approprié, car dans le cas où un certain nombre de traités auraient été énumérés en vertu de l’article 3-1 a), l’ajout ou la suppression d’un traité d’investissement spécifique figurant sur cette liste constituerait soit une nouvelle réserve soit le retrait d’une réserve.
Having regard to those clarifications, the Commission considered a proposal to amend paragraph (6) as follows: “If after this Convention has entered into force for a Party, that Party withdraws a reservation under article 3(1)(a) or (b) with respect to a specific investment treaty or a specific set of arbitration rules or procedures, or a reservation under article 3(1)(c) or (2), such withdrawal shall take effect upon receipt of the notification by the depositary.”64. Compte tenu de ces éclaircissements, la Commission a examiné une proposition visant à modifier le paragraphe 6 comme suit: “Si après l’entrée en vigueur de la présente Convention à l’égard d’une Partie, celle-ci retire une réserve formulée en vertu de l’article 3-1 a) ou b) en ce qui concerne un traité d’investissement spécifique ou un ensemble spécifique de règles ou de procédures d’arbitrage, ou une réserve formulée en vertu de l’article 3-1 c) ou 3-2, ce retrait prend effet à réception de la notification par le dépositaire.”
It was said that that proposal would obviate the need for reference to modifications in paragraph (5), as well as in article 5, and would result in the deletion of paragraph (7) as redundant.65. Il a été dit que cette proposition permettrait d’éviter de faire référence à des modifications tant au paragraphe 5 qu’à l’article 5, et se traduirait par la suppression du paragraphe 7, devenu redondant.
Article 4(6) and new article 3(3)Article 4-6 et nouvel article 3-3
After discussion, a revised proposal was made that was said likewise to obviate the need for references to modifications even where a Party was to deposit multiple reservations within the same instrument and withdraw only one such reservation.66. À l’issue de la discussion, une proposition révisée a été faite, dont il a aussi été dit qu’elle permettrait d’éviter de faire référence à des modifications, même au cas où une Partie déposerait plusieurs réserves au sein du même instrument et n’en retirerait qu’une seule.
That revised proposal read as follows: “When a party makes a declaration under article 3, each investment treaty or set of arbitration rules or procedures to which the declaration refers, and any part of the declaration made under paragraph 1(c) or (2) shall be deemed to constitute a separate reservation for purposes of article 4.” It was said that that revised proposal was best placed in article 3, as a separate provision to follow paragraph (2).67. Cette proposition révisée était ainsi rédigée: “Lorsqu’une partie fait une déclaration en vertu de l’article 3, chaque traité d’investissement ou ensemble de règles ou de procédures d’arbitrage auquel la déclaration fait référence, et chaque partie de la déclaration faite en vertu des paragraphes 1 c) ou 2 sont réputés constituer une réserve distincte aux fins de l’article 4.” 68. Il a été dit que cette proposition révisée serait mieux à sa place dans l’article 3, en tant que disposition distincte à insérer à la suite du paragraphe 2.
Various amendments were made to that revised proposal, such that it would read as follows: “Parties may make multiple declarations in a single instrument.69. Diverses modifications ont été apportées à cette proposition révisée, pour parvenir au libellé suivant: “Les Parties peuvent faire plusieurs déclarations dans un seul instrument.
When this occurs, each such declaration in respect of a specific investment treaty under article 3(1)(a) or specific set of arbitration rules or procedures under article 3(1)(b), or any such declaration in respect of article 3(1)(c) or article 3(2), shall constitute a separate reservation capable of separate withdrawal under article 4(5).”Le cas échéant, chaque déclaration faite au sujet d’un traité d’investissement spécifique en vertu de l’article 3-1 a), ou d’un ensemble spécifique de règles ou de procédures d’arbitrage en vertu de l’article 3-1 b), ou toute déclaration faite en vertu de l’article 3-1 c) ou de l’article 3-2, constitue une réserve distincte qui peut être retirée séparément en vertu de l’article 4-5.”
A suggestion was made to omit the language “When this occurs” from that proposal.70. Il a été suggéré de supprimer les mots “Le cas échéant” de cette proposition.
Another suggestion was made to replace the word “declaration” in that proposal where it appeared as a noun, with the word “reservation”.Il a également été suggéré de remplacer le mot “déclaration”, qui y apparaissait comme un substantif, par le mot “réserve”.
A further suggestion was made to change the reference in the first line of that proposal to “reservations”, and retain the word “declaration” where it appeared in the second sentence, to reflect that a reservation was the result of the making of a declaration under article 3.Il a, en outre, été suggéré de changer la référence, dans la première ligne de cette proposition, pour utiliser le mot “réserves”, et de conserver le mot “déclaration” là où il apparaissait dans la deuxième phrase, pour indiquer qu’une réserve était la conséquence d’une déclaration faite en vertu de l’article 3.
That suggestion would require the retention of the words “When this occurs” to create the link between the reservation in the first sentence, and the mechanism by which that reservation was effected (e.g. a declaration) in the second sentence.Cette proposition nécessiterait qu’on conserve les mots “Le cas échéant”, de sorte à relier la réserve mentionnée dans la première phrase et le mécanisme par lequel cette réserve s’effectuait (à savoir une déclaration) dans la deuxième phrase.
Following those suggestions, a further revised proposal was made as follows: “Parties may make multiple reservations in a single instrument.71. Compte tenu de ces suggestions, un nouveau libellé révisé a été proposé, comme suit: “Les Parties peuvent formuler plusieurs réserves dans un seul instrument.
In such an instrument, each declaration made: (a) In respect of a specific investment treaty under paragraph (1)(a); (b) In respect of a specific set of arbitration rules or procedures under paragraph (1)(b); (c) Under paragraph (1)(c); or (d) Under paragraph (2); shall constitute a separate reservation capable of separate withdrawal under article 4(6).”Dans un tel instrument, chaque déclaration faite: a) au sujet d’un traité d’investissement spécifique, en vertu du paragraphe 1 a); b) au sujet d’un ensemble spécifique de règles ou de procédures d’arbitrage, en vertu du paragraphe 1 b); c) en vertu du paragraphe 1 c); ou d) en vertu du paragraphe 2; constitue une réserve distincte qui peut être retirée séparément en vertu de l’article 4-6.”
A question was raised as to whether the language “capable of separate withdrawal under article 4(6)” was necessary.72. Il a été demandé si le membre de phrase “qui peut être retirée séparément en vertu de l’article 4-6” était nécessaire.
It was said in response that that language, while not strictly required, would be helpful to provide clarity.Il a été dit en réponse que ces termes, s’ils n’étaient pas strictement nécessaires, contribueraient néanmoins à une plus grande clarté.
After discussion, it was agreed: (a) to adopt the text as set out in paragraph 71 above; (b) to place that text as a new paragraph in article 3, to follow paragraph (2); (c) to revise article 4(6) as contained in paragraph 64 above, to eliminate duplicative language in that article; and (d) to remove all references to “modification of a reservation” in articles 4 and 5.73. À l’issue de la discussion, il a été convenu: a) d’adopter le texte tel qu’il figure au paragraphe 71 ci-dessus; b) de placer ce texte en tant que nouveau paragraphe dans l’article 3, à la suite du paragraphe 2; c) de modifier l’article 4-6 tel qu’il figure au paragraphe 64 ci-avant, pour éliminer toute redondance dans cet article; et d) de supprimer toutes les références à la “modification d’une réserve” dans les articles 4 et 5.
Drafting mattersQuestions rédactionnelles
It was agreed that throughout article 4, references to “receipt of notification”, would be replaced by references to deposit with the depositary, to align better the drafting of that article with United Nations treaty practice.74. Il a été convenu que, dans l’intégralité de l’article 4, les références à la “réception de la notification” seraient remplacées par des références au dépôt auprès du dépositaire, afin d’harmoniser plus étroitement le libellé de cet article avec la pratique des Nations Unies en ce qui concerne les traités.
Approval of article 4Approbation de l’article 4
After discussion, the Commission approved the substance of article 4 as contained in paragraph 5 of document A/CN.9/812, and as modified by paragraphs 55, 56, 57, 73 and 74 above.75. À l’issue de la discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 4 tel que figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, et tel que modifié aux paragraphes 55, 56, 57, 73 et 74 ci-dessus.
Draft article 5: Application to investor-State arbitrationsProjet d’article 5: Application aux arbitrages entre investisseurs et États
The Commission considered article 5 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.76. La Commission a examiné l’article 5 du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
The Commission noted that the language set out therein had been approved in substance at the sixtieth session of the Working Group (see A/CN.9/799, para.Elle a noté que le libellé proposé avait été approuvé quant au fond à la soixantième session du Groupe de travail (voir A/CN.9/799, par.
76).76).
A proposal was made to add the word “concerned” after the phrase “in respect of each Party” in order to align the wording more closely with other provisions in the draft convention (such as article 4(3)).77. Il a été proposé d’ajouter le mot “concernée” après “à l’égard de chaque Partie” afin d’aligner davantage le libellé sur d’autres dispositions du projet de convention (comme l’article 4-3). Cette proposition a été acceptée.
That proposal was agreed.78. Sur le plan rédactionnel, la proposition d’insérer, dans le texte anglais, le mot “shall” avant “apply” a été acceptée.
As matters of drafting, proposals to insert the word “shall” before the words “apply”, and to replace the words “have been” appearing before the word “commenced” with “are”, were agreed.La proposition de remplacer les mots “ont été” précédant le mot “engagés” par “sont” a également été approuvée.
Consequent to the proposals agreed as set out in paragraphs 77 and 78 above, article 5 would read as follows: “This Convention and any reservation or withdrawal of a reservation, shall apply only to investor-State arbitrations that are commenced after the date when the Convention, reservation, or withdrawal of a reservation, enters into force or takes effect in respect of each Party concerned.”79. Avec les propositions figurant aux paragraphes 77 et 78 ci-dessus, l’article 5 se lirait comme suit: “La présente Convention et toute réserve ou tout retrait d’une réserve s’appliquent uniquement aux arbitrages entre investisseurs et États qui sont engagés après la date à laquelle la Convention, la réserve ou le retrait d’une réserve est entré en vigueur ou a pris effet à l’égard de chaque Partie concernée.”
Approval of article 5Approbation de l’article 5
After discussion, the Commission approved the substance of article 5 as set out in paragraph 79 above.80. Après discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 5 figurant au paragraphe 79 ci-dessus.
Draft article 6: DepositaryProjet d’article 6: Dépositaire
The Commission noted that the Working Group had considered article 6 at its fifty-ninth and sixtieth sessions (see A/CN.9/794, para.81. La Commission a noté que le Groupe de travail avait examiné l’article 6 à ses cinquante-neuvième et soixantième sessions (voir A/CN.9/794, par.
159, and A/CN.9/799, para.159 et A/CN.9/799, par.
70).70).
Approval of article 6Approbation de l’article 6
The Commission approved the substance of article 6 as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.82. La Commission a approuvé quant au fond l’article 6 figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
Draft article 7: Signature, ratification, acceptance, approval, accessionProjet d’article 7: Signature, ratification, acceptation, approbation, adhésion
The Commission considered article 7 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.83. La Commission a examiné l’article 7 du projet de convention sur la transparence tel qu’il figure au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
The Commission noted that the language set out therein had been approved in substance at the sixtieth session of the Working Group (see A/CN.9/799, para.Elle a noté que le libellé proposé avait été approuvé quant au fond à la soixantième session du Groupe de travail (voir A/CN.9/799, par.
71; for deliberations on article 7 at the fifty-ninth session of the Working Group, see A/CN.9/794, paras. 160-164).71; pour les délibérations tenues sur cet article à la cinquante-neuvième session du Groupe de travail, voir A/CN.9/794, par. 160 à 164).
In connection with draft article 7, the attention of the Commission was drawn to an invitation from the Government of Mauritius to participate in an event for the celebration of the adoption of the convention.84. En ce qui concerne le projet d’article 7, l’attention de la Commission a été attirée sur une invitation du Gouvernement mauricien à participer à une manifestation pour célébrer l’adoption de la convention.
If approved by the General Assembly, the Mauritius event would include a ceremony for the signing of the convention, once adopted.Si elle était approuvée par l’Assemblée générale, la manifestation comporterait une cérémonie de signature de la convention après son adoption.
The event was also envisioned to include a seminar under the auspices of UNCITRAL.Il était également envisagé d’organiser dans ce cadre un séminaire sous l’égide de la CNUDCI.
The Commission was informed that the Government of Mauritius was prepared to assume the additional costs that might be incurred by convening a signing ceremony outside the premises of the United Nations so that the organization of the proposed event and the signing ceremony would not require additional resources under the United Nations budget.La Commission a été informée que le Gouvernement mauricien était prêt à assumer les frais supplémentaires qui pourraient être liés à l’organisation d’une cérémonie de signature en dehors des locaux de l’Organisation des Nations Unies, de sorte que la manifestation prévue et la cérémonie de signature ne nécessiteraient aucune ressource supplémentaire au titre du budget de l’Organisation.
The Commission expressed its gratitude for the generosity of the Government of Mauritius in offering to act as host for such an event, and that proposal was unanimously supported.85. La Commission a exprimé sa gratitude au Gouvernement mauricien pour son offre généreuse d’accueillir une telle manifestation, qui a été unanimement appuyée.
Paragraph (1)Paragraphe 1
It was observed that, given the strong positive response of the Commission to the invitation to attend a signing ceremony in Mauritius, the text of draft article 7 ought to be adjusted to include Mauritius as the place at which the transparency convention would be opened for signature and the instrument could then be opened for further signature at United Nations Headquarters in New York.86. Il a été observé que, compte tenu de la réponse éminemment positive de la Commission à l’invitation à assister à une cérémonie de signature à Maurice, le libellé du projet d’article 7 devrait être modifié pour inclure Maurice comme le lieu où la convention sur la transparence serait ouverte à la signature, l’instrument étant ensuite ouvert aux signatures supplémentaires au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York.
There was broad support for that suggestion and the Commission agreed that paragraph (1) of article 7 would read: “This Convention is open for signature in Port Louis, Mauritius, on 17 March 2015, and thereafter at the United Nations Headquarters in New York by any (a) State; or (b) regional economic integration organization that is constituted by States and is a contracting party to an investment treaty.”87. Cette proposition a été largement appuyée et la Commission est convenue que le premier paragraphe de l’article 7 serait libellé comme suit: “La présente Convention est ouverte à la signature à Port-Louis (Maurice), le 17 mars 2015, et après cette date au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York.
Approval of article 7Elle est ouverte à la signature a) de tout État; ou b) de toute organisation régionale d’intégration économique qui est constituée d’États et qui est partie contractante à un traité d’investissement.” Approbation de l’article 7
After discussion, the Commission approved the substance of article 7 as contained in paragraph 5 of document A/CN.9/812, and as modified in paragraph 87 above.88. Après discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 7 tel que figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, et tel que modifié au paragraphe 87 ci-dessus.
Draft article 8: Participation by regional economic integration organizationsProjet d’article 8: Participation d’organisations régionales d’intégration économique
The Commission considered article 8 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812 and took note of the previous deliberations of the Working Group on that article (see A/CN.9/794, paras. 168-170, and A/CN.9/799, paras. 74 and 129-133).89. La Commission a examiné l’article 8 du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812 et a pris note des délibérations tenues antérieurement sur cet article par le Groupe de travail (voir A/CN.9/794, par. 168 à 170 et A/CN.9/799, par. 74 et 129 à 133).
Paragraph (1)Paragraphe 1
A proposal was made to delete the phrase “, and date that investment treaty was concluded”, to provide for consistency with the proposed deletion of the reference to the date of conclusion of investment treaties in article 3 (see paras. 48-49 above).90. Il a été proposé de supprimer le membre de phrase “et la date à laquelle il a été conclu” par souci de cohérence avec la proposition tendant à supprimer de l’article 3 la référence à la date de conclusion des traités d’investissement (voir par.
In response, it was said that in paragraph (1) of article 8, the reference to a date of conclusion of an investment treaty was intended to alert the depositary to the fact that the treaty in question fell within the scope of application of the convention, and in particular that such treaty was concluded prior to 1 April 2014.48 et 49 ci-avant). En réponse, il a été dit que la référence, au paragraphe 1 de l’article 8, à la date de conclusion d’un traité d’investissement visait à appeler l’attention du dépositaire sur le fait que le traité en question entrait dans le champ d’application de la convention et en particulier que ce traité avait été conclu avant le 1er avril 2014.
It was observed that article 7(1) already provided for the relevant requirements for a regional economic organization to become a Party to the convention.91. Il a été fait remarquer que le paragraphe 1 de l’article 7 énonçait déjà les conditions à remplir pour qu’une organisation régionale d’intégration économique devienne Partie à la convention.
After discussion, it was agreed to delete the phrase “, and date that investment treaty was concluded” from article 8(1).Après discussion, il a été convenu de supprimer du paragraphe 1 de l’article 8 le membre de phrase “et la date à laquelle il a été conclu”.
In all other respects, paragraph (1) as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812 was approved in substance.92. À tous autres égards, le paragraphe 1 figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812 a été approuvé quant au fond.
Approval of article 8Approbation de l’article 8
After discussion, the Commission approved the substance of article 8 as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812, and as modified by paragraph 91 above.93. Après discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 8 figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, avec la modification mentionnée ci-dessus au paragraphe 91.
Draft article 9: Entry into forceProjet d’article 9: Entrée en vigueur
The Commission considered article 9 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.94. La Commission a examiné l’article 9 du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
The Commission noted that the language therein had been approved in substance at the sixtieth session of the Working Group (see A/CN.9/799, para.Elle a noté que le libellé proposé avait été approuvé quant au fond à la soixantième session du Groupe de travail (voir A/CN.9/799, par.
75; for deliberations on article 9 at the fifty-ninth session of the Working Group, see A/CN.9/794, paras. 171-175).75; pour les délibérations tenues sur cet article à la cinquante-neuvième session du Groupe de travail, voir A/CN.9/794, par. 171 à 175).
Paragraph (1)Paragraphe 1
A proposal to replace the phrase “enters into force” with the phrase “shall enter into force” was agreed.95. La proposition de remplacer, dans le texte anglais, les mots “enters into force” par “shall enter into force” a été acceptée.
Approval of article 9Approbation de l’article 9
After discussion, the Commission approved the substance of article 9 as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812, and as modified by paragraph 95 above.96. Après discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 9 figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, avec la modification mentionnée ci-dessus au paragraphe 95.
Draft article 10: AmendmentProjet d’article 10: Amendement
The Commission considered article 10 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.97. La Commission a examiné l’article 10 du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
The Commission noted that the language therein had been approved in substance at the sixtieth session of the Working Group, based on proposals made at that session (see A/CN.9/799, paras. 78 and 138-146; for deliberations on article 10 at the fifty-ninth session of the Working Group, see A/CN.9/794, paras. 177-178).Elle a noté que le libellé proposé avait été approuvé quant au fond à la soixantième session du Groupe de travail, sur la base des propositions formulées à cette session (voir A/CN.9/799, par. 78 et 138 à 146; pour les délibérations tenues sur cet article à la cinquante-neuvième session du Groupe de travail, voir A/CN.9/794, par. 177 et 178).
Paragraph (2)Paragraphe 2
A proposal was made to replace the first sentence of paragraph (2) as follows, “The Parties shall make every effort to achieve consensus at the conference on each amendment”.98. Il a été proposé de reformuler la première phrase du paragraphe 2 comme suit: “Les Parties n’épargnent aucun effort pour parvenir à la conférence à un consensus sur chaque amendement”.
That proposal did not receive support.Cette proposition n’a pas été appuyée.
A proposal to replace the phrases “have been exhausted” and “has been reached” with the phrases “are exhausted” and “is reached”, respectively, was accepted.99. La proposition de remplacer les mots “ont été épuisés” par “sont épuisés”, et les mots “soit intervenu” par “n’intervienne”, a été acceptée.
Paragraph (4)Paragraphe 4
A suggestion was made to replace the words “expressed consent to be bound” with examples of how that consent might be expressed, for example through the deposit of an instrument of ratification, acceptance or approval.100. Il a été suggéré de remplacer les mots “qui l’ont accepté” par des exemples de la manière dont le consentement pouvait être exprimé, comme par le dépôt d’un instrument de ratification, d’acceptation ou d’approbation.
It was said in response that means of consent were addressed by the Vienna Convention, and consequently did not need to be explicitly addressed in the transparency convention.On a répondu à cela que les moyens de donner son consentement étaient régis par la Convention de Vienne et qu’il n’était donc pas nécessaire de les mentionner expressément dans la convention sur la transparence.
Approval of article 10Approbation de l’article 10
After discussion, the Commission approved the substance of article 10 as contained in paragraph 5 of document A/CN.9/812, and as modified by paragraph 99 above.101. Après discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 10 tel que figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, avec la modification mentionnée au paragraphe 99 ci-dessus.
Draft article 11: Denunciation of this ConventionProjet d’article 11: Dénonciation de la présente Convention
The Commission considered article 11 of the draft convention on transparency as set out in paragraph 5 of document A/CN.9/812.102. La Commission a examiné l’article 11 du projet de convention sur la transparence figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812.
The Commission noted that the language set out therein had been approved in substance at the sixtieth session of the Working Group (see A/CN.9/799, paras. 79-80; for deliberations on article 11 at the fifty-ninth session of the Working Group, see A/CN.9/794, para.Elle a noté que le libellé proposé avait été approuvé quant au fond à la soixantième session du Groupe de travail (voir A/CN.9/799, par. 79 et 80; pour les délibérations tenues sur cet article à la cinquante-neuvième session du Groupe de travail, voir A/CN.9/794, par.
179).179).
Paragraph (1)Paragraphe 1
A suggestion was made to replace the term “notification in writing” with the term “formal notification” in line with other provisions in the draft convention.103. Il a été suggéré de remplacer les mots “notification écrite” par “notification formelle” par souci de cohérence avec d’autres dispositions du projet de convention.
That proposal was agreed, it having been clarified that it was the understanding of the Commission that formal notifications did take place in writing and that it was consequently not necessary to include the words “in writing” in the convention itself.Cette proposition a été acceptée. Il a toutefois été précisé que la Commission partait du principe que les notifications formelles se faisaient par écrit et qu’il était donc inutile de faire figurer le mot “écrite” dans le texte de la convention.
Approval of article 11Approbation de l’article 11
After discussion, the Commission approved the substance of article 11 as set out in paragraph 5 document A/CN.9/812, and as modified by paragraph 103 above.104. Après discussion, la Commission a approuvé quant au fond l’article 11 tel que figurant au paragraphe 5 du document A/CN.9/812, avec la modification mentionnée ci-dessus au paragraphe 103.
Title of the transparency conventionTitre de la convention sur la transparence
The Commission agreed that the title of the transparency convention should be the “United Nations Convention on Transparency in Treaty-based Investor-State Arbitration”.105. La Commission est convenue que la convention sur la transparence devrait avoir pour titre “Convention des Nations Unies sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités”.
Further to the offer of the Government of Mauritius to host a signing ceremony for the transparency convention (see paras. 84-87 above), the Commission further agreed that the convention should also be known as the “Mauritius Convention on Transparency” in English and “La Convention de l’Ile Maurice sur la Transparence” in French.Le Gouvernement mauricien ayant proposé d’accueillir une cérémonie de signature de la convention sur la transparence (voir par. 84 à 87 ci-dessus), elle est également convenue que la convention devrait aussi être connue en tant que “Mauritius Convention on Transparency” en anglais et “La Convention de l’Île Maurice sur la transparence” en français.
3. Decision of the Commission and recommendation to the General Assembly3. Décision de la Commission et recommandation à l’Assemblée générale
At its 988th meeting, on 9 July 2014, the Commission adopted by consensus the following decision and recommendation to the General Assembly:106. À sa 988e séance, le 9 juillet 2014, la Commission a adopté par consensus la décision et la recommandation à l’Assemblée générale ci-après:
“The United Nations Commission on International Trade Law,“La Commission des Nations Unies pour le droit commercial international,
“Recalling General Assembly resolution 68/109 of 16 December 2013 recommending the use of the UNCITRAL Rules on Transparency in Treaty-based Investor-State Arbitration and Arbitration Rules (as revised in 2010, with new article 1, paragraph 4, as adopted in 2013), and further recommending that subject to any provision in relevant treaties that may require a higher degree of transparency than that provided in the Rules on Transparency, the Rules be applied through appropriate mechanisms to investor-State arbitration initiated pursuant to treaties providing for the protection of investors or investments concluded before the date of coming into effect of the Rules, to the extent that such application is consistent with those treaties,Rappelant la résolution 68/109 de l’Assemblée générale du 16 décembre 2013, dans laquelle elle recommandait l’utilisation du Règlement de la CNUDCI sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités et du Règlement d’arbitrage de la CNUDCI (tel que révisé en 2010, avec nouveau paragraphe 4 à l’article premier, adopté en 2013), et dans laquelle elle recommandait également, sous réserve de toute disposition des traités concernés pouvant exiger un degré de transparence plus élevé que celui prévu par le Règlement sur la transparence, que ledit Règlement soit appliqué au moyen de mécanismes appropriés aux arbitrages entre investisseurs et États engagés sur le fondement d’un traité garantissant la protection des investisseurs ou des investissements conclu avant la date d’entrée en vigueur dudit Règlement, pour autant que cette application soit compatible avec le traité en question,
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), chap. III and annex I. Ibid.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), chap. III et annexe I. Ibid.
chap. III and annex II.chap. III et annexe II.
“Further recalling that, at its forty-sixth session in 2013, it entrusted Working Group II (Arbitration and Conciliation) with the preparation of a convention to give those States that wished to make the Rules on Transparency in Treaty-based Investor-State Arbitration applicable to their existing treaties an efficient mechanism to do so, without creating any expectation that other States would use the mechanism offered by the convention,Rappelant en outre que, à sa quarante-sixième session en 2013, elle a chargé le Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) d’élaborer une convention pour donner un mécanisme efficace aux États souhaitant pouvoir appliquer à leurs traités existants le Règlement sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités, sans créer d’attente concernant l’utilisation par d’autres États du mécanisme prévu par la convention,
Ibid.Ibid.
para.par.
127. “Noting that the Working Group devoted two sessions, in 2013 and 2014, to the preparation of the draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitration,127. Notant que le Groupe de travail a consacré deux sessions, en 2013 et 2014, à l’élaboration du projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités,
For the reports of those sessions of the Working Group, see A/CN.9/794 and A/CN.9/799.Pour les rapports sur les travaux du Groupe de travail, voir A/CN.9/794 et A/CN.9/799.
“Further noting that the preparation of the draft convention was the subject of due deliberation in the Commission and that the draft convention benefited from consultations with Governments and interested intergovernmental and international non-governmental organizations,Notant en outre que, pour élaborer le projet de convention, les délibérations voulues ont été tenues au sein de la Commission et que des consultations ont été menées avec les gouvernements ainsi qu’avec les organisations intergouvernementales et les organisations non gouvernementales internationales intéressées,
“Having considered the draft convention at its forty-seventh session, in 2014,Ayant examiné le projet de convention à sa quarante-septième session, en 2014,
“Drawing attention to the fact that the text of the draft convention was circulated for comment before the forty-seventh session of the Commission to all Governments invited to attend sessions of the Commission and the Working Group as members and observers and that the comments received were before the Commission at its forty-seventh session,Appelant l’attention sur le fait que le texte du projet de convention a été distribué pour commentaires avant sa quarante-septième session à tous les gouvernements invités à assister à ses sessions et à celles du Groupe de travail en qualité de membre ou d’observateur et qu’elle a été saisie des commentaires reçus à sa quarante-septième session,
A/CN.9/813 and its addendum.A/CN.9/813 et son additif.
“Considering that the draft convention has received sufficient consideration and has reached the level of maturity for it to be generally acceptable to States,Considérant que le projet de convention a fait l’objet d’un examen suffisant et a atteint un degré de maturité tel qu’il s’avère dans l’ensemble acceptable pour les États,
“1. Submits to the General Assembly the draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitration, as it appears in annex I to the present report;1. Présente à l’Assemblée générale le projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités, qui figure dans l’annexe I au présent rapport;
“2. Recommends that the General Assembly, taking into account the extensive consideration given to the draft convention by the Commission and its Working Group II (Arbitration and Conciliation), consider the draft convention with a view to: (a) adopting, at its sixty-ninth session, on the basis of the draft convention approved by the Commission, a United Nations Convention on Transparency in Treaty-Based Investor-State Arbitration; (b) authorizing a signing ceremony to be held on 17 March 2015 in Port Louis, Mauritius, upon which the Convention would be open for signature; and (c) recommending that the Convention be known as the “Mauritius Convention on Transparency” in English and “La Convention de l’Ile Maurice sur la Transparence” in French;2. Recommande à l’Assemblée générale, compte tenu de l’étude attentive dont le projet de convention a fait l’objet au sein de la Commission et de son Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation), d’examiner celui-ci afin: a) d’adopter, à sa soixante-neuvième session, sur la base de ce projet approuvé par la Commission, une Convention des Nations Unies sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités; b) d’autoriser la tenue d’une cérémonie de signature le 17 mars 2015 à Port-Louis (Maurice), à laquelle la Convention serait ouverte à la signature; et c) de recommander que la Convention soit connue en tant que “Mauritius Convention on Transparency” en anglais et “La Convention de l’Île Maurice sur la transparence” en français;
“3. Requests the Secretary-General to publish the Convention, upon adoption, including electronically and in the six official languages of the United Nations, and to disseminate it broadly to Governments and other interested bodies.”3. Prie le Secrétaire général de publier la Convention, une fois adoptée, y compris sous forme électronique, dans les six langues officielles de l’Organisation des Nations Unies, et de la diffuser largement auprès des gouvernements et d’autres organismes intéressés.”
B. Establishment and functioning of the transparency repositoryB. Mise en place et fonctionnement du dépositaire
For their implementation, the Rules on Transparency require the establishment of a repository to publish information under the Rules (article 8).107. Pour sa mise en œuvre, le Règlement sur la transparence exige la mise en place d’un dépositaire des informations publiées en vertu du Règlement (article 8).
The Commission recalled that, at its forty-sixth session, in 2013, it expressed its strong and unanimous opinion that the UNCITRAL secretariat should fulfil the role of the transparency repository.La Commission a rappelé qu’à sa quarante-sixième session, en 2013, elle avait exprimé l’opinion ferme et unanime selon laquelle le secrétariat de la CNUDCI devrait assumer le rôle de dépositaire.
It was said that the United Nations, as a neutral and universal body, and its secretariat, as an independent organ under the Charter of the United Nations, should be expected to undertake the core functions of a repository under the Rules on Transparency, as a public administration directly responsible for the servicing and proper operation of its own legal standards.Il a été dit que l’Organisation des Nations Unies, institution neutre et universelle, et son Secrétariat, organisme indépendant issu de la Charte des Nations Unies, devraient en principe assumer les fonctions clefs de dépositaire des informations publiées en vertu du Règlement sur la transparence, en tant qu’administration publique directement responsable du suivi et du bon fonctionnement de ses propres normes juridiques.
The Commission requested the Secretariat to report to the Commission at its next session on the status of the establishment and functioning of the transparency repository.La Commission a demandé que le Secrétariat lui fasse rapport, à sa session suivante, sur la mise en place et le fonctionnement du dépositaire.
The General Assembly, in paragraph 3 of its resolution 68/106, invited the Secretary-General to consider performing, in accordance with article 8 of the Rules on Transparency, the role of the transparency repository through the secretariat of the Commission, and requested the Secretary-General to report to the General Assembly and the Commission in this regard.Au paragraphe 3 de sa résolution 68/106, l’Assemblée générale a invité le Secrétaire général à envisager d’assumer, conformément à l’article 8 du Règlement sur la transparence, ce rôle de dépositaire par l’entremise du secrétariat de la Commission et l’a prié de lui faire rapport, ainsi qu’à la Commission, à ce sujet.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
80. Ibid.80. Ibid.
para.par.
79. Ibid.79. Ibid.
para.par.
98. Accordingly, the Secretariat reported on steps taken for meeting the demands of the Commission in respect of the repository function to be performed by the UNCITRAL secretariat.98. 108. En conséquence, le Secrétariat a fait état des mesures prises pour donner suite aux demandes de la Commission concernant la fonction de dépositaire dont le secrétariat de la CNUDCI devrait s’acquitter.
In the context of an upgrade of the UNCITRAL website to facilitate the functioning of the CLOUT database (see para.Dans le cadre de l’amélioration du site Web de la CNUDCI visant à faciliter le fonctionnement de la base de données du Recueil de jurisprudence (voir par.
175 below), a dedicated web page has been set up by the Secretariat and is accessible at: www.uncitral.org/transparency-registry.175 ci-après), une page a été spécialement créée par le Secrétariat à l’adresse: www.uncitral.org/transparency-registry.
Consistent with the aim to enhance transparency in treaty-based investor-State arbitration, the Transparency Registry would publish information and documents where the Rules on Transparency (whether or not amended by the Parties to the treaty) applied pursuant to article 1 of the Rules; or where the Transparency Registry was appointed for the publication of information and documents in treaty-based investor-State arbitration, either by Parties to an investment treaty or by the parties to a dispute.Conformément à l’objectif d’accroître la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités, le registre sur la transparence est censé publier des informations et des documents dans les cas où le Règlement sur la transparence (modifié ou non par les Parties au traité) s’applique en vertu de son article premier; ou dans les cas où le registre sur la transparence est désigné pour la publication d’informations et de documents dans un arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités, que ce soit par les parties à un traité d’investissement ou par les parties à un litige.
Noting that no information or documents had yet been posted, the Commission welcomed an indication that the Government of Canada had proposed to publish on the Registry web page information in respect of Canadian cases rendered under the North American Free Trade Agreement (NAFTA).Notant qu’aucune information ni aucun document n’avait été publié à ce jour, la Commission s’est félicitée d’apprendre que le Gouvernement canadien avait proposé de publier sur le site Web du registre des informations concernant les décisions rendues au Canada dans le cadre de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).
It was stated that such publication would play an educational role and illustrate the role to be played by the registry as a global reference on transparency in investor-State treaty-based arbitration.Il a été dit que la publication d’informations aurait une fonction pédagogique et montrerait le rôle que le registre était destiné à jouer en tant que référence mondiale pour la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités.
The Commission expressed its appreciation for the establishment of the transparency registry website and for the work of the Secretariat in relation thereto.109. La Commission s’est félicitée de la création du site Web consacré au registre sur la transparence et des travaux accomplis par le Secrétariat à cet égard.
The Commission was informed that, consistent with the mandate received from the Commission at its forty-sixth session, the Secretariat had sought from the General Assembly the funding necessary to enable the UNCITRAL secretariat to undertake the role of transparency repository.Elle a été informée que, conformément au mandat qui lui avait été confié à sa quarante-sixième session, le Secrétariat avait sollicité auprès de l’Assemblée générale les ressources nécessaires pour permettre au secrétariat de la CNUDCI d’assumer le rôle de dépositaire.
In line with the request by some States that the additional mandate bestowed on the UNCITRAL secretariat be fulfilled on a cost-neutral budgetary basis in relation to the United Nations regular budget, efforts were made to establish the Registry as a pilot project temporarily funded by voluntary contributions.Conformément à la demande de certains États selon laquelle le mandat supplémentaire confié au secrétariat de la CNUDCI ne devrait pas avoir d’incidence sur les dépenses prévues au budget ordinaire de l’Organisation des Nations Unies, des efforts ont été faits pour mettre en place le registre en tant que projet pilote financé à titre provisoire par des contributions volontaires.
The Commission expressed its appreciation to the European Union for its commitment to provide funding that would allow the Secretariat to recruit the necessary project staff.La Commission a remercié l’Union européenne de s’être engagée à verser des fonds pour permettre au Secrétariat de recruter le personnel de projet nécessaire.
The Commission encouraged the Secretariat to pursue its efforts to raise the necessary funding through extrabudgetary resources.Elle a encouragé le Secrétariat à poursuivre ses efforts pour mobiliser les fonds nécessaires par le biais de ressources extrabudgétaires.
In response, it was pointed out that, while extrabudgetary funding of the Registry could be envisaged for an initial trial period, its long-term operation would depend on the availability of additional regular budget resources.En réponse, il a été dit que, s’il était envisageable de financer le registre par des ressources extrabudgétaires pour une période d’essai initiale, son fonctionnement à long terme dépendrait de la disponibilité de ressources supplémentaires au titre du budget ordinaire.
Should such additional resources remain unavailable at the end of the trial period, alternative solutions would have to be envisaged, such as redeploying resources within the Secretariat, or entrusting entities outside the United Nations with the performance of the repository function, as envisaged by the Commission at its forty-sixth session as a possible temporary solution.Si ces ressources supplémentaires n’étaient pas disponibles au terme de la période d’essai, d’autres solutions devraient être examinées, notamment le redéploiement de ressources au sein du Secrétariat ou l’attribution de la fonction de dépositaire à des entités extérieures au système des Nations Unies, comme la Commission l’avait envisagé à sa quarante-sixième session, à titre de solution provisoire.
Ibid.Ibid.
para.par.
82. Ibid.82. Ibid.
paras. 97-98. After discussion, the Commission recalled its own mandate to “further the progressive harmonization and unification of the law of international trade by: [...] promoting wider participation in existing international conventions and wider acceptance of existing model and uniform laws; [...] preparing or promoting the adoption of new international conventions, model laws and uniform laws and promoting the codification and wider acceptance of international trade terms, provisions, customs and practices, in collaboration, where appropriate, with the organizations operating in this field; [...] promoting ways and means of ensuring a uniform interpretation and application of international conventions and uniform laws in the field of the law of international trade; [...] and taking any other action it may deem useful to fulfil its functions”. On that basis, it reiterated its mandate to its secretariat to establish and operate the Transparency Registry, initially as a pilot project, and, to that end, to seek any necessary funding. General Assembly resolution 2205 (XXI) of 17 December 1966. C. Preparation of a guide on the New York Convention At its forty-first session, in 2008, the Commission agreed that work should be undertaken to eliminate or limit the effect of legal disharmony regarding the implementation of the Convention on the Recognition and Enforcement of Foreign Arbitral Awards, done at New York on 10 June 1958, (the New York Convention) by States, its interpretation and its application. The Commission was generally of the view at that session that the outcome of the work should consist in the development of a guide on the New York Convention, with a view to promoting a uniform interpretation and application of the Convention. It was considered that such a guide could assist with problems of legal uncertainty resulting from the imperfect or partial implementation of the Convention and could limit the risk that practices of States diverged from the spirit of the Convention. At that session, the Commission requested the Secretariat to study the feasibility of preparing such a guide. Also at that session, the Commission agreed that, resources permitting, the activities of the Secretariat in the context of its technical assistance programme could include dissemination of information on the judicial interpretation of the New York Convention, which would usefully complement other activities in support of the Convention. United Nations, Treaty Series, vol. 330, No. 4739. Official Records of the General Assembly, Sixty-third Session, Supplement No. 17 and corrigendum (A/63/17 and Corr.1), paras. 355 and 360. The Commission recalled that it had been informed, at its forty-fourth and forty-fifth sessions, in 2011 and 2012, that the Secretariat was carrying out a project on the preparation of a guide on the New York Convention, in close cooperation with two experts, E. Gaillard (Sciences Po Paris, École de Droit) and G. Bermann (Columbia University School of Law), who had established research teams to work on that project. The Commission had been informed that Mr. Gaillard and Mr. Bermann, in conjunction with their respective research teams and with the support of the Secretariat, had established a website (www.newyorkconvention1958.org) to make the information gathered in preparation of the guide on the New York Convention publicly available. The website was aimed at promoting the uniform and effective application of the Convention by making available details on its judicial interpretation by States parties. The Commission had also been informed that the UNCITRAL secretariat planned to maintain close connection between the cases in the system for collecting and disseminating case law relating to UNCITRAL texts (CLOUT) (see paras. 170-176 below) and the cases available on the website dedicated to the preparation of the guide on the New York Convention. At its forty-fifth session, in 2012, the Commission expressed its appreciation for the establishment of the website on the New York Convention and the work done by the Secretariat, as well as by the experts and their research teams, and requested the Secretariat to pursue efforts regarding the preparation of the guide on the New York Convention. Ibid. Sixty-sixth Session, Supplement No. 17 (A/66/17), para. 252; and ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), para. 135. Ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), para. 136. By paragraph 6 of its resolution 66/94, the General Assembly noted with appreciation the decision of the Commission to request the Secretariat to pursue its efforts towards the preparation of a guide on the Convention. By paragraph 5 of its resolution 68/106, the General Assembly noted “with appreciation the projects of the Commission aimed at promoting the uniform and effective application of the Convention [...], including the preparation of a guide on the Convention, in close cooperation with international experts, to be submitted to the Commission at a future session for its consideration.” See also General Assembly resolution 67/89, paragraph 5, by which the General Assembly noted “with appreciation the projects of the Commission aimed at promoting the uniform and effective application of the Convention on the Recognition and Enforcement of Foreign Arbitral Awards, done at New York on 10 June 1958, including the preparation of a guide on the Convention.” At its forty-sixth session, the Commission had before it an excerpt of the guide on the New York Convention for its consideration (A/CN.9/786). Concerns were expressed at that session that a guide would indicate preference for some views over others, and would therefore not reflect an international consensus on the interpretation of the New York Convention. The question of the form in which the guide might be published was therefore raised. In response, it was pointed out that the drafting approach adopted in the preparation of the guide was similar to that of other UNCITRAL guides or digests. The Commission requested the Secretariat to submit the guide to the Commission at its forty-seventh session for further consideration of the status of the guide and how it would be published. Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 138-140. Ibid. para.par. 97 et 98.
140. Pursuant to that request, the Commission at its current session had additional excerpts of the Guide (A/CN.9/814 and its addenda), and considered: (a) the inclusion of a disclaimer in the Guide to address the concerns expressed at the forty-sixth session (see para. 114 above); and (b) the title of the Guide. After discussion, the Commission agreed to include a disclaimer in the Guide as follows: “The Guide is a product of the work of the Secretariat based on expert input, and was not substantively discussed by the United Nations Commission on International Trade Law (UNCITRAL). Accordingly, the Guide does not purport to reflect the views or opinions of UNCITRAL member States and does not constitute an official interpretation of the New York Convention.” The Commission further agreed that the guide should be entitled “UNCITRAL Secretariat Guide on the New York Convention” and requested the Secretariat to publish the guide, including electronically, in the six official languages of the United Nations. D. International commercial arbitration moot competitions 1. Willem C. Vis International Commercial Arbitration Moot It was noted that the Association for the Organization and Promotion of the Willem C. Vis International Commercial Arbitration Moot had organized the Twenty-first Moot, the oral arguments phase of which had taken place in Vienna from 11 to 17 April 2014. As in previous years, the Moot had been co-sponsored by the Commission.110. Après discussion, la Commission a rappelé que sa mission était “d’encourager l’harmonisation et l’unification progressives du droit commercial international: [...] en favorisant une participation plus large aux conventions internationales existantes et une acceptation plus générale des lois types et lois uniformes existantes; [...] en préparant de nouvelles conventions internationales et des lois types et lois uniformes nouvelles ou en encourageant l’adoption de tels instruments, ainsi qu’en encourageant la codification et une acceptation plus générale des termes, règles, usages et pratiques du commerce international, en collaboration, chaque fois que cela est approprié, avec les organisations qui s’occupent de ces questions; [...] en recherchant les moyens d’assurer l’interprétation et l’application uniformes des conventions internationales et des lois uniformes dans le domaine du droit commercial international; [...] et en prenant toutes autres mesures qu’elle juge utiles à l’accomplissement de ses fonctions”.
Legal issues addressed by the teams of students participating in the Twenty-first Moot were based on the United Nations Convention on Contracts for the International Sale of Goods (Vienna, 1980) (the United Nations Sales Convention). A total of 291 teams from law schools in 64 countries participated, with the best team in oral arguments being from the Deakin University, Australia. The oral arguments phase of the Twenty-second Willem C. Vis International Commercial Arbitration Moot will be held in Vienna from 27 March to 2 April 2015. United Nations, Treaty Series, vol. 1489, No. 25567. It was also noted that the Eleventh Willem C. Vis (East) International Commercial Arbitration Moot had been organized by the Chartered Institute of Arbitrators, East Asia Branch, and co-sponsored by the Commission. The final phase had been organized in Hong Kong, China, from 31 March to 6 April 2014. A total of 99 teams from 28 jurisdictions had taken part in the Eleventh (East) Moot. The winning team in the oral arguments was from the Loyola University Chicago School of Law, United States. The Twelfth (East) Moot would be held in Hong Kong, China, from 15 to 22 March 2015. 2. Madrid Commercial Arbitration Moot 2014Au vu de ces éléments, elle a réitéré le mandat donné à son secrétariat de mettre en place le registre sur la transparence et d’en assurer le fonctionnement, initialement en tant que projet pilote, et de chercher à obtenir les ressources nécessaires à cette fin. Résolution 2205 (XXI) de l’Assemblée générale du 17 décembre 1966.
It was noted that Carlos III University of Madrid had organized the Sixth International Commercial Arbitration Competition in Madrid from 21 to 25 April 2014.C. Élaboration d’un guide sur la Convention de New York
The Madrid Moot had also been co-sponsored by the Commission. The legal issues involved in the competition related to an international distribution contract and sale of goods in which the United Nations Sales Convention was applicable, as well as the UNCITRAL Model Law on International Commercial Arbitration, the New York Convention and the Rules of Arbitration of the Court of Arbitration of Madrid.111. À sa quarante et unième session, en 2008, la Commission est convenue que des travaux devraient être entrepris pour éliminer ou limiter l’effet des discordances juridiques dans l’interprétation et l’application par les États de la Convention pour la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales étrangères, faite à New York le 10 juin 1958 (la Convention de New York).
A total of 21 teams from law schools or masters’ programmes in eight countries had participated in the Madrid Moot in Spanish. The best team in oral arguments was Pontificia Universidad Católica del Perú. The Seventh Madrid Moot would be held from 20-24 April 2015. For the text of the UNCITRAL Model Law on International Commercial Arbitration (1985), see Official Records of the General Assembly, Fortieth Session, Supplement No. 17 (A/40/17), annex I. For the text of the UNCITRAL Model Law on International Commercial Arbitration (1985), with amendments as adopted in 2006, see Official Records of the General Assembly, Sixty-first Session, Supplement No. 17 (A/61/17), annex I (revised articles only), and United Nations publication, Sales No. E.08.V.4. Available from www.camaramadrid.es/doc/linkext/rules-of-arbitration.pdf. E. Planned and possible future work In addition to the revision of the UNCITRAL Notes on Organizing Arbitral Proceedings (1996) (the “Notes”), which the Commission had mandated its Working Group II (Arbitration and Conciliation) to undertake (see para. 122 below), the Commission considered two other areas of possible future work for the Working Group (see paras. 123-130 below). UNCITRAL Yearbook, vol. XXVII: 1996, part three, annex II.D’une manière générale, elle a été d’avis à cette session que les travaux devraient aboutir à l’élaboration d’un guide sur la Convention de New York afin de promouvoir une interprétation et une application uniformes du texte.
The Commission recalled that, at its forty-sixth session, in 2013, it considered that the Notes required updating as a matter of priority.Il a été estimé qu’un tel guide aiderait à résoudre les incertitudes juridiques résultant de la mise en œuvre imparfaite ou partielle de la Convention, et réduirait le risque de voir la pratique des États s’écarter de l’esprit de la Convention.
It was agreed that the preferred forum for that work would be that of a Working Group, to ensure that the universal acceptability of the Notes would be preserved.À cette session, la Commission a demandé au Secrétariat d’étudier la possibilité d’élaborer un tel guide.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Toujours à cette session, elle est convenue que, si les ressources le permettaient, les activités du Secrétariat dans le contexte de son programme d’assistance technique pourraient comprendre la diffusion d’informations sur l’interprétation judiciaire de la Convention de New York, ce qui pourrait utilement compléter d’autres activités en faveur de la Convention.
130. At the current session, the Commission had before it a proposal for future work in relation to enforcement of international settlement agreements (A/CN.9/822).Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 330, n° 4739.
In support of that proposal, it was said that one obstacle to greater use of conciliation was that settlement agreements reached through conciliation might be more difficult to enforce than arbitral awards.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-troisième session, Supplément n° 17 et rectificatif (A/63/17 et Corr.1), par.
In general, it was said that settlement agreements reached through conciliation are already enforceable as contracts between the parties but that enforcement under contract law cross-border can be burdensome and time-consuming.355 et 360.
Finally, it was said that the lack of easy enforceability of such contracts was a disincentive to commercial parties to mediate. Consequently, it was proposed that Working Group II develop a multilateral convention on the enforceability of international commercial settlement agreements reached through conciliation, with the goal of encouraging conciliation in the same way that the New York Convention had facilitated the growth of arbitration. Guide to Enactment and Use of the UNCITRAL Model Law on International Commercial Conciliation (2002), para.112. La Commission a rappelé qu’elle avait été informée à ses quarante-quatrième et quarante-cinquième sessions, en 2011 et 2012, que le Secrétariat menait un projet d’élaboration d’un guide sur la Convention de New York, en étroite coopération avec deux experts, E. Gaillard (École de droit de Sciences Po Paris) et G.
89. UNCITRAL Yearbook, vol. XXXIII: 2002, part three, annex II. Support was expressed for possible work in that area on many of the bases expressed above. Doubts were also expressed as to the feasibility of the project and questions were raised in relation to that possible topic of work, including: (a) whether the new regime of enforcement envisaged would be optional in nature; (b) whether the New York Convention was the appropriate model for work in relation to mediated settlement agreements; (c) whether formalizing enforcement of settlement agreements would in fact diminish the value of mediation as resulting in contractual agreements; (d) whether complex contracts arising out of mediation were suitable for enforcement under such a proposed treaty; (e) whether other means of converting mediated settlement agreements into binding awards obviated the need for such a treaty; and (f) what the legal implications for a regime akin to the New York Convention in the field of mediation might be.Bermann (faculté de droit de l’Université de Columbia), qui avaient mis en place des équipes de recherche à cette fin. Elle a été informée que MM.
It was furthermore observed that UNICTRAL had previously considered that issue when preparing the UNCITRAL Model Law on International Commercial Conciliation (2002), and particular reference was made to article 14 of the Model Law and paragraphs 90 and 91 of the Guide to Enactment and Use of that text.Gaillard et Bermann et leurs équipes respectives avaient créé, avec l’appui du Secrétariat, un site Web (www.newyorkconvention1958.org) pour mettre à la disposition du public les informations recueillies lors de l’élaboration du guide sur la Convention de New York.
UNCITRAL Yearbook, vol. XXXIII: 2002, part three, annex I. Ibid. annex II.Ce site Web visait à promouvoir une application uniforme et efficace de la Convention en publiant des informations détaillées sur l’interprétation judiciaire de la Convention par les États parties.
The Commission considered whether to mandate its Working Group II to undertake work in the field of concurrent proceedings in investment treaty arbitrations, recalling that it had identified, at its forty-sixth session, in 2013, that the subject of concurrent proceedings was increasingly important particularly in the field of investment arbitration and might warrant further consideration.La Commission a également été informée que le secrétariat de la CNUDCI prévoyait de maintenir un lien étroit entre les décisions publiées dans le Recueil de jurisprudence concernant les textes de la CNUDCI (voir plus bas par.
The Commission was informed that the International Arbitration Institute (IAI, Paris), the Geneva Centre for International Dispute Settlement (CIDS) and the Secretariat jointly organized a conference on that topic on 22 November 2013.170 à 176) et celles publiées sur le site Web consacré à l’élaboration du guide sur la Convention de New York.
It was furthermore mentioned that other organizations, including the OECD, had carried out research in relation to certain aspects of that topic.À sa quarante-cinquième session, en 2012, elle s’est félicitée de la création du site Web sur la Convention de New York et des travaux accomplis par le Secrétariat, les experts et leurs équipes de recherche, et a prié le Secrétariat de poursuivre ses travaux concernant l’élaboration du guide sur la Convention.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 131 and 132.Ibid. soixante-sixième session, Supplément n° 17 (A/66/17), par.
It was said that parallel proceedings were posing serious issues in the field of treaty-based investor-State arbitration, and that future work in that area could be beneficial.252; et ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
In response, it was suggested that UNCITRAL ought not to limit its work to parallel proceedings arising in the context of investor-State arbitration, but rather, in light of the implication such work might have on other types of arbitration practice, to extend that work to commercial arbitration as well.135. Ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
It was also said, however, that parallel proceedings in investment arbitrations, and those in commercial arbitrations, raised different issues and might need to be considered separately.136. 113.
After discussion, the Commission agreed that the Working Group should consider at its sixty-first and, if necessary, sixty-second sessions, the revision of the Notes. In so doing the Working Group should focus on matters of substance, leaving drafting to the Secretariat.Au paragraphe 6 de sa résolution 66/94, l’Assemblée générale a pris note avec satisfaction de la décision de la Commission de prier le Secrétariat de poursuivre l’élaboration d’un guide sur la Convention.
The Commission further agreed that the Working Group should also consider at its sixty-second session the issue of enforcement of international settlement agreements resulting from conciliation proceedings and should report to the Commission at its forty-eighth session, in 2015, on the feasibility and possible form of work in that area.Au paragraphe 5 de sa résolution 68/106, elle a pris note “avec satisfaction des projets de la Commission visant à promouvoir l’application uniforme et effective de la Convention, [...] notamment l’établissement, en étroite coopération avec des experts internationaux, d’un guide sur la Convention qui devrait être présenté à la Commission, pour examen, à une future session”.
The Commission invited delegations to provide information to the Secretariat in respect of that subject matter. In relation to the issue of concurrent proceedings, the Commission agreed that the Secretariat should explore the matter further, in close cooperation with experts from other organizations working actively in that area.Voir également le paragraphe 5 de la résolution 67/89 de l’Assemblée générale, dans lequel l’Assemblée a pris “note avec satisfaction des projets de la Commission visant à promouvoir l’application uniforme et effective de la Convention pour la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales étrangères, faite à New York le 10 juin 1958, notamment l’établissement d’un guide sur la Convention”.
That work should focus on treaty-based investor-State arbitration, without disregarding the issue in the context of international commercial arbitration.114. À sa quarante-sixième session, la Commission était saisie, pour examen, d’un extrait du guide sur la Convention de New York (A/CN.9/786).
The Commission requested the Secretariat to report to the Commission at a future session, outlining the issues at stake and identifying work that UNCITRAL might usefully undertake in the area.La préoccupation a été exprimée à cette session qu’un guide traduirait une préférence pour certains avis par rapport à d’autres et ne refléterait pas un consensus international sur l’interprétation de la Convention de New York.
IV. Micro-, small- and medium-sized enterprises: progress report of Working Group ILa question de la forme sous laquelle le guide serait publié a par conséquent été soulevée.
The Commission recalled its decision at its forty-sixth session, in 2013, to entrust Working Group I with work aimed at reducing the legal obstacles encountered by micro-, small- and medium-sized enterprises (MSMEs) throughout their life cycle, in particular, in developing economies.Il a été répondu que l’approche suivie pour élaborer le guide était similaire à celle retenue pour d’autres guides et précis de la CNUDCI.
It was also recalled that at that session, the Commission agreed that such work should commence with a focus on the legal questions surrounding the simplification of incorporation.La Commission a prié le Secrétariat de lui soumettre le guide à sa quarante-septième session, afin qu’elle en examine plus avant le statut et les modalités de publication.
The Working Group commenced its work on that topic at its twenty-second session (New York, 10-14 February 2014) and the Commission had before it the report of the Working Group on its work at that session (A/CN.9/800).Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
The Commission commended the Secretariat for the working papers and the report prepared for that session.138 à 140.
Ibid.Ibid.
paras. 321-322. Ibid. para.par.
321. The Commission noted that the Working Group, at its twenty-second session, had engaged in preliminary discussions in respect of a number of broad issues relating to the development of a legal text on simplified incorporation.140. 115. Comme suite à cette demande, la Commission était saisie à sa session en cours d’autres extraits du guide (A/CN.9/814 et ses additifs), et elle a examiné: a) l’ajout d’un avertissement dans le guide pour tenir compte des préoccupations exprimées à la quarante-sixième session (voir par.
That discussion was based upon the issues raised in working paper A/CN.9/WG.I/WP.82, including: limited liability, legal personality, the protection of third parties and creditors dealing with the enterprise, registration of the business, sole ownership, minimum capital requirements, transparency in respect of beneficial ownership, internal governance issues, and freedom of contract, as well as the possible forms that the proposed legal text could take.114 ci-dessus); et b) le titre du guide. 116. Après discussion, la Commission est convenue d’ajouter un avertissement dans le guide qui se lirait comme suit: “Le Guide est le produit du travail réalisé par le Secrétariat avec la contribution d’experts, et n’a pas été examiné quant au fond par la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI).
The Commission also noted that the Working Group had requested the Secretariat to prepare a document setting out best practices in respect of business registration, as well as a template on simplified incorporation and registration containing contextual elements and experiences linked to the mandate of the Working Group, to provide the basis for drafting a possible model law, without discarding the possibility of the Working Group drafting different legal instruments, particularly, but not exclusively, as they applied to MSMEs in developing countries.Par conséquent, il n’entend pas refléter les vues ou les opinions des États membres de la CNUDCI et ne constitue pas une interprétation officielle de la Convention de New York.” 117. La Commission est, en outre, convenue que le guide s’intitulerait “Guide du Secrétariat de la CNUDCI sur la Convention de New York” et a prié le Secrétariat de le publier, y compris sous forme électronique, dans les six langues officielles de l’Organisation des Nations Unies. D. Concours d’arbitrage commercial international 1. Concours d’arbitrage commercial international Willem C. Vis 118. Il a été noté que l’Association pour l’organisation et la promotion du Concours d’arbitrage commercial international Willem C. Vis avait organisé le vingt et unième concours, dont la phase des plaidoiries s’était tenue à Vienne du 11 au 17 avril 2014. Comme les années précédentes, le concours était coparrainé par la Commission. Les questions juridiques soumises aux équipes d’étudiants participant à la vingt et unième édition portaient sur la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises (Vienne, 1980) (la Convention des Nations Unies sur les ventes). En tout, 291 équipes représentant des facultés de droit de 64 pays ont participé au concours. L’équipe qui a le mieux plaidé provenait de l’Université Deakin (Australie). La phase des plaidoiries du vingt-deuxième Concours d’arbitrage commercial international Willem C. Vis se tiendra à Vienne du 27 mars au 2 avril 2015. Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1489, n° 25567. 119. Il a également été noté que le onzième Concours d’arbitrage commercial international Willem C. Vis (Est) avait été organisé par la Section Asie de l’Est du Chartered Institute of Arbitrators et coparrainé par la Commission. La phase finale avait eu lieu à Hong Kong (Chine) du 31 mars au 6 avril 2014. En tout, 99 équipes représentant 28 pays y avaient participé. L’équipe ayant le mieux plaidé était celle de la faculté de droit de l’Université Loyola de Chicago (États-Unis d’Amérique). Le douzième Concours (Est) se tiendra à Hong Kong (Chine) du 15 au 22 mars 2015. 2. Concours d’arbitrage commercial international de Madrid 2014 120. Il a été noté que l’Université Carlos III de Madrid avait organisé du 21 au 25 avril 2014 le sixième Concours d’arbitrage commercial international de Madrid, également coparrainé par la Commission. Les questions juridiques soumises aux participants avaient porté sur un contrat international de distribution et de vente de marchandises auquel s’appliquaient la Convention des Nations Unies sur les ventes, ainsi que la Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international, la Convention de New York et le Règlement d’arbitrage de la Cour d’arbitrage de Madrid. Au total, 21 équipes de facultés de droit ou de programmes de maîtrise de huit pays avaient participé au Concours de Madrid, en langue espagnole. L’équipe ayant le mieux plaidé était celle de la Pontificia Universidad Católica (Pérou). Le septième Concours de Madrid se tiendra du 20 au 24 avril 2015. Pour le texte de la Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international (1985), voir Documents officiels de l’Assemblée générale, quarantième session, Supplément n° 17 (A/40/17), annexe I. Pour le texte de la Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international (1985), modifiée en 2006, voir Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante et unième session, Supplément n° 17 (A/61/17), annexe I (articles modifiés uniquement), et publication des Nations Unies, numéro de vente: F.08.V.4. Disponible à l’adresse www.camaramadrid.es/doc/linkext/rules-of-arbitration.pdf. E. Travaux prévus et travaux futurs possibles 121. En plus des travaux concernant la révision de l’Aide-mémoire de la CNUDCI sur l’organisation des procédures arbitrales (1996) (l’“Aide-mémoire”), qu’elle a confiés au Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) (voir par. 122 ci-dessous), la Commission a examiné deux autres domaines où celui-ci pourrait entreprendre des travaux (voir par. 123 à 130 ci-dessous). Annuaire de la CNUDCI, vol. XXVII: 1996, troisième partie, annexe II. 122. La Commission a rappelé qu’elle avait estimé, à sa quarante-sixième session, en 2013, qu’il faudrait actualiser l’Aide-mémoire à titre prioritaire. Il avait été convenu que pour effectuer cette tâche, un groupe de travail convenait le mieux afin de préserver l’acceptabilité universelle du document. Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 130. 123. À sa session en cours, la Commission était saisie d’une proposition de travaux futurs dans le domaine de l’exécution des accords internationaux issus de la conciliation (A/CN.9/822). À l’appui de cette proposition, il a été dit qu’un obstacle à une utilisation plus large de la conciliation venait de ce que les accords issus de la conciliation pouvaient être plus difficiles à faire exécuter que les sentences arbitrales. De manière générale, il a été dit que les accords issus de la conciliation étaient déjà exécutoires en tant que contrats entre les parties, mais que l’exécution en application du droit des contrats à l’échelle internationale pouvait être lourde et prendre beaucoup de temps. Enfin, il a été dit que le fait que ces contrats soient difficiles à faire exécuter décourageait les parties commerciales de recourir à la médiation. Par conséquent, il a été proposé que le Groupe de travail II élabore une convention multilatérale relative à la force exécutoire des accords commerciaux internationaux issus de la conciliation, dans le but de promouvoir la conciliation, de la même manière que la Convention de New York avait encouragé le développement de l’arbitrage. Guide pour l’incorporation et l’utilisation de la Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international (2002), par. 89. Annuaire de la CNUDCI, vol. XXXIII: 2002, troisième partie, annexe II. 124. Un appui a été exprimé en faveur d’éventuels travaux dans ce domaine, pour plusieurs des raisons mentionnées plus haut. Par ailleurs, des doutes ont été exprimés quant à la faisabilité du projet et des questions ont été soulevées en relation avec les travaux qui pourraient être menés sur ce thème, notamment la question de savoir: a) si le nouveau régime d’exécution envisagé serait facultatif; b) si la Convention de New York constituait le modèle approprié pour les travaux qui pourraient être menés en relation avec les accords issus de la conciliation; c) si en donnant un caractère formel à l’exécution de ces accords, on ne risquait pas de diminuer la valeur de la médiation, qui permet d’obtenir des accords contractuels; d) si des contrats complexes issus de la médiation pourraient être exécutés en vertu d’un tel traité; e) si d’autres moyens de convertir des accords issus de la conciliation en sentences obligatoires pourraient rendre l’élaboration d’un tel traité inutile; et f) quelles pourraient être les incidences juridiques d’un régime similaire à celui de la Convention de New York dans le domaine de la médiation. 125. Par ailleurs, il a été fait observer que la CNUDCI avait déjà examiné cette question lors de l’élaboration de la Loi type de la CNUDCI sur la conciliation commerciale internationale (2002), et il a notamment été renvoyé à l’article 14 de la Loi type et aux paragraphes 90 et 91 du Guide pour son incorporation dans le droit interne et son utilisation. Annuaire de la CNUDCI, vol. XXXIII: 2002, troisième partie, annexe I. Ibid. annexe II. 126. La Commission a examiné la question de savoir s’il faudrait charger le Groupe de travail II de mener des travaux concernant les procédures concurrentes dans le domaine de l’arbitrage fondé sur des traités d’investissement, rappelant qu’elle avait estimé à sa quarante-sixième session, en 2013, que la question des procédures concurrentes revêtait une importance croissante, surtout dans le domaine de l’arbitrage concernant les investissements, et pourrait mériter d’être examinée plus avant. On a fait savoir à la Commission que l’Institut pour l’arbitrage international (IAI, Paris), le Geneva Center for International Dispute Settlement (CIDS) et le Secrétariat avaient organisé conjointement une conférence sur ce sujet, le 22 novembre 2013. Il a également été mentionné que d’autres organisations, notamment l’OCDE, avaient mené des recherches sur certains aspects de ce sujet. Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 131 et 132. 127. Il a été dit que les procédures parallèles posaient de graves difficultés dans le domaine de l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités, et qu’il pourrait être utile de mener des travaux dans ce domaine. À cela, il a été répondu que la CNUDCI ne devrait pas limiter ses travaux aux procédures parallèles survenant dans le contexte de l’arbitrage entre investisseurs et États, et qu’elle devrait plutôt, compte tenu des incidences que ces travaux pourraient avoir sur d’autres types d’arbitrage, les étendre également à l’arbitrage commercial. Toutefois, il a également été estimé que les procédures parallèles dans l’arbitrage relatif aux investissements et dans l’arbitrage commercial posaient des problèmes différents et qu’il serait peut-être nécessaire de les examiner séparément. 128. À l’issue de la discussion, la Commission est convenue que le Groupe de travail devrait mener des travaux, à sa soixante et unième session et, au besoin, à sa soixante-deuxième session, en ce qui concerne la révision de l’Aide-mémoire. Ce faisant, il devrait mettre l’accent sur les questions de fond et laisser les questions rédactionnelles au Secrétariat. 129. La Commission est également convenue qu’à sa soixante-deuxième session, le Groupe de travail devrait aussi examiner la question de l’exécution des accords internationaux issus de la conciliation et lui faire rapport à sa quarante-huitième session, en 2015, au sujet de la faisabilité et de la forme que des travaux dans ce domaine pourraient prendre. La Commission a invité les délégations à fournir des informations au Secrétariat à ce sujet. 130. Pour ce qui est de la question des procédures concurrentes, la Commission est convenue que le Secrétariat devrait l’examiner plus avant, en étroite coopération avec les experts d’autres organisations qui travaillent activement dans ce domaine. Les travaux menés devraient mettre l’accent sur l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités, sans toutefois négliger la question dans le contexte de l’arbitrage commercial international. La Commission a prié le Secrétariat de lui faire rapport, à une session ultérieure, en soulignant les questions pertinentes et en identifiant les travaux que la CNUDCI pourrait utilement mener dans ce domaine. IV. Micro-, petites et moyennes entreprises: rapport d’activité du Groupe de travail I 131. La Commission a rappelé qu’à sa quarante-sixième session, en 2013, elle avait décidé de charger le Groupe de travail I d’effectuer des travaux visant à réduire les obstacles juridiques que rencontrent les micro-, petites et moyennes entreprises (MPME) tout au long de leur cycle de vie, en particulier dans les économies en développement. Il a, en outre, été rappelé qu’à cette session, elle était convenue que ces travaux devraient s’attacher en premier lieu aux questions juridiques relatives à la simplification de la constitution des sociétés. Le Groupe de travail a commencé à travailler sur ce sujet à sa vingt-deuxième session (New York, 10-14 février 2014) et la Commission était saisie du rapport du Groupe sur les travaux de cette session (A/CN.9/800). Elle a félicité le Secrétariat pour les documents de travail et le rapport qu’il avait établis pour cette session. Ibid. par. 321 et 322. Ibid. par. 321. 132. La Commission a noté que le Groupe de travail, à sa vingt-deuxième session, avait engagé des discussions préliminaires sur un certain nombre de grandes questions relatives à l’élaboration d’un texte juridique sur la simplification de la constitution des sociétés. Ces discussions se fondaient sur les points soulevés dans le document de travail A/CN.9/WG.I/WP.82, notamment: la responsabilité limitée, la personnalité juridique, la protection des tiers et des créanciers traitant avec l’entreprise, l’enregistrement de l’entreprise, la structure à propriétaire unique, les exigences minimales en matière de capital, la transparence en ce qui concerne les bénéficiaires effectifs, les questions de gouvernance interne, la liberté contractuelle, et les diverses formes que pourrait revêtir le texte juridique proposé. La Commission a aussi noté que le Groupe de travail avait prié le Secrétariat d’élaborer un document présentant les bonnes pratiques en matière d’enregistrement des entreprises et de créer un modèle de procédure simplifiée de constitution et d’enregistrement qui présenterait des éléments contextuels et des données d’expérience en rapport avec le mandat du Groupe, afin de jeter les bases de l’élaboration d’une éventuelle loi type, sans pour autant exclure la possibilité que le Groupe de travail élabore différents instruments juridiques applicables, en particulier mais pas exclusivement, aux MPME des pays en développement.
A/CN.9/800, para.A/CN.9/800, par.
65. It was observed that the fullest participation of States, particularly developing countries, in the Working Group was desirable in order to offer the widest possible range of experiences in the development of the legal standard.65. 133. On a fait observer que la pleine participation des États, en particulier des pays en développement, au Groupe de travail était souhaitable afin de bénéficier d’un éventail aussi complet que possible d’expériences pour l’élaboration de la norme juridique.
Access to credit was flagged as one important future issue for the Working Group, as well as alternative dispute resolution.L’accès au crédit a été signalé comme une question importante pour les travaux futurs du Groupe de travail, de même que les modes alternatifs de règlement des litiges.
It was said that some form of cooperation with other Working Groups would be needed.Il a été dit qu’il serait nécessaire d’envisager de coopérer avec d’autres groupes de travail.
After discussion, the Commission reaffirmed the mandate of the Working Group, as expressed in the report of the Commission’s forty-sixth session.134. À l’issue de la discussion, la Commission a confirmé le mandat du Groupe de travail, tel qu’il était énoncé dans le rapport sur les travaux de sa quarante-sixième session.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 318 and 321.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 318 et 321.
V. Online dispute resolution: progress report of Working Group IIIV. Règlement des litiges en ligne: rapport d’activité du Groupe de travail III
The Commission recalled its decision at its forty-third session, in 2010, to entrust Working Group III to undertake work in the field of online dispute resolution (ODR) relating to cross-border electronic transactions.135. La Commission a rappelé qu’elle avait décidé à sa quarante-troisième session, en 2010, de charger le Groupe de travail III d’entreprendre des travaux dans le domaine du règlement en ligne des litiges relatifs aux opérations électroniques internationales.
At its current session, the Commission had before it reports of the Working Group on its twenty-eighth session (A/CN.9/795), held in Vienna from 18 to 22 November 2013, and twenty-ninth session (A/CN.9/801), held in New York from 24 to 28 March 2014.À sa session en cours, elle était saisie des rapports du Groupe de travail sur les travaux de sa vingt-huitième session (A/CN.9/795), tenue à Vienne du 18 au 22 novembre 2013, et de sa vingt-neuvième session (A/CN.9/801), tenue à New York du 24 au 28 mars 2014.
Official Records of the General Assembly, Sixty-fifth Session, Supplement No. 17 (A/65/17), para.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-cinquième session, Supplément n° 17 (A/65/17), par. 257. 136.
257. The Commission welcomed the progress that was made at the twenty-eighth and twenty-ninth sessions of the Working Group, and agreed that the Working Group had made substantial progress on the text of Track II of the procedural rules on cross-border electronic transactions (the “Rules”), the subject of the Working Group’s deliberations, including progress on many functional issues.La Commission s’est félicitée des progrès accomplis par le Groupe de travail à ses vingt-huitième et vingt-neuvième sessions et est convenue qu’il avait fait des progrès importants sur le texte de la Voie II du règlement de procédure sur les opérations électroniques internationales (le “Règlement”), qui faisait l’objet de ses délibérations actuelles, notamment sur de nombreuses questions fonctionnelles.
It was further agreed that as there were conceptually many common elements between Track I and Track II of the Rules, many issues relating to Track I of the Rules had been addressed in those discussions as well.Il a été noté que, puisqu’il existait de nombreux éléments communs sur le plan conceptuel entre les Voies I et II du Règlement, de nombreuses questions relatives à la Voie I avaient également été traitées dans le cadre de ces discussions.
The Commission further agreed that the next session of the Working Group should address the text of Track I of the Rules, should also address the issues identified in paragraph 222 of the report of the forty-sixth session of the Commission, some of which were further addressed in document A/CN.9/WG.III/WP.125, a proposal by the Governments of Colombia, Honduras, Kenya and the United States, and should continue to achieve practical solutions to open questions.137. Par ailleurs, la Commission est convenue qu’à sa prochaine session, le Groupe de travail devrait examiner le texte de la Voie I du Règlement, ainsi que les questions soulevées au paragraphe 222 du rapport portant sur les travaux de sa quarante-sixième session, dont certaines avaient été traitées dans le document A/CN.9/WG.III/WP.125, qui constituait une proposition des Gouvernements de la Colombie, des États-Unis d’Amérique, du Honduras et du Kenya, et qu’il devrait continuer de rechercher des solutions pratiques aux questions en suspens.
Ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17).Ibid. soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17).
The Commission recalled that at its forty-fifth session, in 2012, it had decided that the Working Group should: (a) consider and report back at a future session of the Commission on how the draft rules would respond to the needs of developing countries and those facing post-conflict situations, in particular with regard to the need for an arbitration phase to be part of the process; (b) continue to include in its deliberations the effects of online dispute resolution on consumer protection in developing and developed countries and countries in post-conflict situations, including in cases where the consumer was the respondent party in an online dispute resolution process; and (c) continue to explore a range of means of ensuring that online dispute resolution outcomes were effectively implemented, including arbitration and possible alternatives to arbitration.138. La Commission a rappelé qu’à sa quarante-cinquième session, en 2012, elle avait décidé que le Groupe de travail devrait: a) examiner la manière dont le projet de règlement répondrait aux besoins des pays en développement et de ceux en situation d’après-conflit, notamment en ce qui concerne la nécessité d’une phase d’arbitrage dans le processus, et lui en rendre compte à une future session; b) continuer d’inclure dans ses délibérations les effets de la résolution des litiges en ligne sur la protection des consommateurs dans les pays en développement, développés et en situation d’après-conflit, notamment dans les cas où le consommateur était la partie défenderesse dans un processus de résolution de litiges en ligne; et c) continuer d’étudier divers moyens pour garantir que les résultats des processus de résolution des litiges en ligne soient effectivement mis en œuvre, y compris l’arbitrage et d’autres solutions pouvant en tenir lieu.
Ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), para.Ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
79. The Commission further recalled that, at its forty-sixth session, in 2013, it had unanimously confirmed that decision, and reaffirmed the mandate of the Working Group in relation to low-value, high-volume transactions, encouraging the Working Group to continue to conduct its work in the most efficient manner possible.79. 139. La Commission a par ailleurs rappelé qu’à sa quarante-sixième session, en 2013, elle avait confirmé cette décision à l’unanimité et réaffirmé le mandat du Groupe de travail concernant les grands nombres d’opérations portant sur de faibles montants, en encourageant celui-ci à poursuivre ses travaux de la manière la plus efficace possible.
Ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Ibid. soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
222. After discussion, the Commission reaffirmed its understanding of the Working Group’s mandate, as expressed at the forty-fifth and forty-sixth sessions of the Commission.222. 140.
Ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), paras. 71-79; and ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 218-222.À l’issue de la discussion, la Commission a réaffirmé son interprétation du mandat du Groupe de travail, tel qu’il avait été exprimé à ses quarante-cinquième et quarante-sixième sessions.
VI. Electronic commerce: progress report of Working Group IV The Commission recalled that at its forty-fourth session, in 2011, it had mandated Working Group IV (Electronic Commerce) to undertake work in the field of electronic transferable records. At its current session, the Commission had before it reports of the Working Group on its forty-eighth session (A/CN.9/797), held in Vienna from 9 to 13 December 2013, and forty-ninth session ( A/CN.9/804), held in New York from 28 April to 2 May 2014. The Commission took note of the key discussions during the sessions, which were guided by the principles of functional equivalence and technological neutrality. The Commission further noted that the Working Group had dedicated one half-day at each session for discussing technical assistance and coordination activities in the field of electronic commerce, which also provided an opportunity for the Working Group to be informed about recent developments in States. In that context, the Commission was informed about the coordination activities undertaken by the Secretariat, including continued cooperation with the United Nations Centre for Trade Facilitation and Electronic Business (UN/CEFACT), United Nations Economic and Social Commission for Asia and the Pacific (UN/ESCAP), the Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC), the European Commission and the World Customs Organization (WCO). It was further noted that the chairperson of the forty-sixth session of the Commission had given a keynote speech at the conference “Facilitating Trade in the Digital Economy — Enhancing Interaction Between Business and Government” organized by ICC (Geneva, 8-9 April 2014), which highlighted the contribution of UNCITRAL texts to facilitating the use of electronic communications at the national and international levels. In that context, support was expressed for the Commission and the Secretariat engaging closely with other organizations active in the field of electronic commerce. The Commission was informed that the Russian Federation and Congo had become States parties to the United Nations Convention on the Use of Electronic Communications in International Contracts (New York, 2005) (the Electronic Communications Convention), which now had five States parties. The Commission urged other States to consider becoming parties to that Convention. General Assembly resolution 60/21, annex. With respect to possible future work, the Commission recalled that at its forty-sixth session, in 2013, it agreed that whether work regarding electronic transferable records might extend to identity management, use of mobile devices in electronic commerce and single window facilities would be further assessed at future sessions.Ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.71 à 79; et ibid. soixantehuitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
313. In that context, the Commission took note of a proposal by the Government of Canada with regard to legal issues on cloud computing (A/CN.9/823).218 à 222.
It was explained that the proposal was intended to request the Secretariat to gather information relating to cloud computing and to prepare a document identifying potential risks from current practices in relation to conflict of laws, the lack of supporting legislative framework, and the possible disparities of domestic laws.VI. Commerce électronique: rapport d’activité du Groupe de travail IV 141. La Commission a rappelé qu’à sa quarante-quatrième session, en 2011, elle avait chargé le Groupe de travail IV (Commerce électronique) d’entreprendre des travaux dans le domaine des documents transférables électroniques.
It was also suggested that best practices could be outlined, also making reference to work done by other organizations.À sa session en cours, elle était saisie des rapports du Groupe de travail sur les travaux de sa quarante-huitième session (A/CN.9/797), tenue à Vienne du 9 au 13 décembre 2013, et de sa quarante-neuvième session (A/CN.9/804), tenue à New York du 28 avril au 2 mai 2014.
It was stated that such work by the Secretariat could form a basis for the Commission’s consideration of cloud computing as a possible future topic for the Working Group.Elle a pris note des principaux débats menés pendant les sessions, qui étaient guidés par les principes de l’équivalence fonctionnelle et de la neutralité technologique.
There was wide support for that proposal recognizing the implication of cloud computing, particularly for small- and medium-sized enterprises.142. La Commission a, en outre, noté que le Groupe de travail avait consacré une demi-journée à chaque session pour examiner les activités d’assistance technique et de coordination menées dans le domaine du commerce électronique, qui avaient également été l’occasion pour lui de prendre connaissance des faits nouveaux survenus dans les États.
However, it was suggested that caution should be taken not to engage in issues such as data protection, privacy and intellectual property, which might not easily lend themselves to harmonization and might raise questions as to whether they fell within the mandate of the Commission.À cet égard, elle a été informée des activités de coordination menées par le Secrétariat, notamment de la poursuite de la coopération avec le Centre des Nations Unies pour la facilitation du commerce et les transactions électroniques (CEFACT-ONU), la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique (CESAP), l’Association de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), la Commission européenne et l’Organisation mondiale des douanes (OMD).
It was also stressed that work already undertaken by other international organizations, for example, OECD and APEC, in this area should be taken into consideration so as to avoid any overlap and duplication of work.143. Il a par ailleurs été noté que le Président de la quarante-sixième session de la Commission avait prononcé une déclaration liminaire à la conférence intitulée “Facilitating Trade in the Digital Economy” (Faciliter les échanges dans l’économie numérique), organisée par la CCI (Genève, 8 et 9 avril 2014), dans laquelle il avait souligné que les textes de la CNUDCI contribuaient à faciliter l’utilisation des communications électroniques aux niveaux national et international.
It was also suggested that compilation of best practices might be premature at the current stage.Dans ce contexte, l’idée d’une collaboration étroite de la Commission et du Secrétariat avec d’autres organisations actives dans le domaine du commerce électronique a été appuyée.
Subject to those comments, it was generally agreed that the mandate given to the Secretariat should be broad enough to enable it to gather as much information as possible for the Commission to consider cloud computing as a possible topic at a future session.144. La Commission a été informée que la Fédération de Russie et le Congo étaient devenus parties à la Convention des Nations Unies sur l’utilisation de communications électroniques dans les contrats internationaux (New York, 2005) (la “Convention sur les communications électroniques”), qui comptait à ce jour cinq États parties.
It was noted that the scope of any future work would, in any case, have to be determined by the Commission at a later stage.Elle a instamment prié les autres États d’envisager d’y devenir parties. Résolution 60/21 de l’Assemblée générale, annexe.
Another suggestion related to possible future work by the Working Group was that the Secretariat should continue to closely follow legislative developments in the field of identity management and authentication, particularly in respect of the recent adoption of the Regulation of the European Parliament and of the Council on Electronic Identification and Trust Services for Electronic Transactions in the Internal Market (eIDAS).145. Concernant les travaux futurs possibles, la Commission a rappelé qu’à sa quarante-sixième session, en 2013, elle était convenue qu’il serait déterminé ultérieurement si les travaux sur les documents transférables électroniques s’étendraient également à la gestion de l’identité, à l’utilisation de dispositifs mobiles dans le commerce électronique et aux guichets uniques.
It was suggested that workshops could be organized to gather information on that topic.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
Noting that the current work of the Working Group would greatly assist in facilitating electronic commerce in international trade, the Commission expressed its appreciation to the Working Group for the progress made in preparing draft provisions on electronic transferable records and commended the Secretariat for its work.313. 146.
After discussion, the Commission reaffirmed the mandate of the Working Group to develop a legislative text on electronic transferable records and requested the Secretariat to continue reporting to the Commission on relevant developments in the field of electronic commerce. The Commission requested the Secretariat to compile information on cloud computing, identity management, use of mobile devices in electronic commerce and single window facilities, including by organizing, co-organizing or participating in colloquia, workshops and other meetings within available resources, and to report at a future session of the Commission.Dans ce contexte, la Commission a pris note d’une proposition du Gouvernement canadien concernant les questions juridiques touchant l’informatique en nuage (A/CN.9/823). Il a été expliqué que cette proposition visait à demander au Secrétariat de recueillir des renseignements relatifs à l’informatique en nuage et de rédiger un document identifiant les risques susceptibles de découler des pratiques en cours en matière de conflits de lois, de l’absence de cadre législatif d’appui et des éventuelles disparités entre les lois nationales. Il a également été suggéré d’énoncer les meilleures pratiques en la matière et de mentionner les activités d’autres organisations. Il a été dit que les travaux menés par le Secrétariat à cet égard pourraient aider la Commission à déterminer si la question de l’informatique en nuage devrait faire l’objet de travaux futurs de la part du Groupe de travail. 147. Cette proposition, qui reconnaissait les incidences de l’informatique en nuage, en particulier pour les petites et moyennes entreprises, a été largement appuyée. Toutefois, il a été dit qu’il faudrait veiller à ne pas aborder des sujets comme la protection des données, la protection de la vie privée et la propriété intellectuelle, qui pourraient être difficiles à harmoniser et ne relevaient pas nécessairement du mandat de la Commission. Il a également été souligné qu’il faudrait tenir compte des travaux déjà menés à cet égard par d’autres organisations internationales comme l’OCDE et l’APEC, afin d’éviter les chevauchements d’activités et les doubles emplois. Il a, en outre, été estimé qu’il serait peut-être prématuré à ce stade d’établir une compilation des meilleures pratiques. Sous réserve de ces observations, il a été généralement convenu que le mandat donné au Secrétariat devrait être suffisamment large pour lui permettre de recueillir les renseignements nécessaires afin que la Commission détermine, à une session ultérieure, si l’informatique en nuage pouvait faire l’objet de travaux futurs. Il a été noté qu’en tout état de cause, l’étendue des travaux futurs devrait être déterminée par la Commission à un stade ultérieur. 148. Concernant les travaux futurs possibles du Groupe de travail, il a également été suggéré que le Secrétariat continue de suivre de près l’évolution des législations dans le domaine de la gestion de l’identité et de l’authentification, en particulier compte tenu de l’adoption récente du Règlement du Parlement européen et du Conseil sur l’identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques au sein du marché intérieur (e-IDAS). Il a été suggéré d’organiser des ateliers pour recueillir des informations à ce sujet. 149. Notant que les travaux actuels du Groupe de travail contribueraient grandement à faciliter l’utilisation du commerce électronique dans les échanges internationaux, la Commission a remercié le Groupe de travail pour les progrès accomplis dans l’élaboration de projets de dispositions sur les documents transférables électroniques et félicité le Secrétariat pour son travail. Après discussion, elle a réaffirmé le mandat du Groupe de travail concernant l’élaboration d’un texte législatif sur les documents transférables électroniques et prié le Secrétariat de continuer de lui rendre compte des faits nouveaux dans le domaine du commerce électronique. 150. La Commission a prié le Secrétariat de rassembler des informations sur l’informatique en nuage, la gestion de l’identité, l’utilisation de dispositifs mobiles dans le commerce électronique et les guichets uniques, notamment en organisant ou coorganisant des colloques, ateliers ou autres réunions, ou en y participant, dans la limite des ressources disponibles, et de lui faire rapport à une prochaine session.
VII. Insolvency law: progress report of Working Group VVII. Droit de l’insolvabilité: rapport d’activité du Groupe de travail V
The Commission considered the reports of the Working Group on its forty-fourth session (A/CN.9/798), held in Vienna from 16 to 20 December 2013, and forty-fifth session (A/CN.9/803), held in New York from 21 to 25 April 2014, as well as the report of the colloquium (A/CN.9/815) held as part of the forty-fourth session in accordance with the decision of the Commission at its forty-sixth session to clarify how the Working Group would proceed with the enterprise group issues and other parts of its current mandate and to consider topics for possible future work, including insolvency issues specific to MSMEs.151. La Commission a examiné les rapports du Groupe de travail sur les travaux de sa quarante-quatrième session (A/CN.9/798), tenue à Vienne du 16 au 20 décembre 2013, et de sa quarante-cinquième session (A/CN.9/803), tenue à New York du 21 au 25 avril 2014, ainsi que le rapport sur le colloque (A/CN.9/815) tenu dans le cadre de la quarante-quatrième session, conformément à la décision qu’elle avait prise à sa quarante-sixième session, visant à préciser comment le Groupe de travail traiterait les questions touchant aux groupes d’entreprises et aborderait d’autres parties de son mandat actuel et à examiner les thèmes qui pourraient faire l’objet de travaux futurs, y compris les questions d’insolvabilité propres aux MPME.
Ibid.Ibid.
para.par.
325. Reference was made to paragraphs 16-23 of document A/CN.9/798, in which the Working Group set forth its conclusions with respect to how the work on enterprise group issues and other parts of the current mandate should proceed.325. 152. Il a été fait référence aux paragraphes 16 à 23 du document A/CN.9/798, dans lesquels le Groupe de travail présentait ses conclusions en ce qui concerne la manière dont devraient se poursuivre les travaux sur les questions touchant aux groupes d’entreprises et sur d’autres parties de son mandat actuel.
The Commission noted that the Working Group had, at its forty-fifth session, commenced consideration of enterprise group insolvency on the basis of the issues outlined in paragraph 16 of document A/CN.9/798.La Commission a noté qu’à sa quarante-cinquième session, le Groupe de travail avait commencé à examiner la question de l’insolvabilité des groupes d’entreprises en se fondant sur les points énoncés au paragraphe 16 du document A/CN.9/798.
The Commission also noted that an open-ended informal group had been established to consider the feasibility of developing a convention on international insolvency issues and to study the issues facing States with respect to adoption of the UNCITRAL Model Law on Cross-Border Insolvency (see A/CN.9/798, para.Elle a aussi noté qu’un groupe informel à composition non limitée avait été créé pour examiner s’il était possible d’élaborer une convention sur les questions relatives à l’insolvabilité internationale et étudier les difficultés qui se poseraient aux États en relation avec l’adoption de la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale (voir A/CN.9/798, par.
19, and A/CN.9/803, para.19 et A/CN.9/803, par.
39 (a)).39 a)).
General Assembly resolution 52/158, annex.Résolution 52/158 de l’Assemblée générale, annexe.
Reference was made to the topic of the obligations of directors of enterprise group companies in the period approaching insolvency, as discussed in paragraph 23 of document A/CN.9/798.153. On a évoqué le thème des obligations des administrateurs d’entreprises faisant partie d’un groupe pendant la période précédant l’insolvabilité, qui faisait l’objet du paragraphe 23 du document A/CN.9/798.
It was said that that topic was being considered by an informal expert group prior to Working Group activity.Il a été dit que ce sujet était actuellement examiné par un groupe informel d’experts, avant que le Groupe de travail ne commence ses travaux.
Reference was also made to paragraphs 24-30 of document A/CN.9/798 in which the Working Group outlined its conclusions on topics for possible future work, as well as to paragraphs 12-14 of document A/CN.9/803, which referred to the insolvency of MSMEs as requested by the Commission (see para.154. Il a également été fait référence aux paragraphes 24 à 30 du document A/CN.9/798, dans lesquels le Groupe de travail présentait ses conclusions sur des sujets pouvant faire l’objet de travaux futurs, ainsi qu’aux paragraphes 12 à 14 du document A/CN.9/803, qui traitaient de l’insolvabilité des MPME, pour donner suite à la demande de la Commission (voir par.
151 above), and to paragraph 39 (b) of that document which sought a mandate for work on the recognition and enforcement of insolvency-derived judgements.151 ci-avant), et au paragraphe 39 b) de ce même document, dans lequel le Groupe de travail demandait à être chargé de mener des travaux sur la reconnaissance et l’exécution des jugements liés à l’insolvabilité.
The Commission expressed support for continuing the current work on insolvency of enterprise groups as described in paragraph 152 above with a view to bringing it to a conclusion at an early date.155. La Commission a exprimé son appui en faveur de la poursuite des travaux en cours sur l’insolvabilité des groupes d’entreprises, comme mentionné au paragraphe 152 ci-avant, en vue de les terminer à une date proche.
There was support for the suggestion that, in addition to that topic, the Working Group’s other priority should be to develop a model law or model legislative provisions to provide for the recognition and enforcement of insolvency-derived judgements, which was said to be an important area for which no explicit guidance was contained in the UNCITRAL Model Law on Cross-Border Insolvency.Il a été proposé qu’à côté de ce sujet, le Groupe de travail s’attache en priorité à élaborer une loi type ou des dispositions législatives types prévoyant la reconnaissance et l’exécution des jugements liés à l’insolvabilité, domaine jugé important et au sujet duquel la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale ne fournissait aucune indication précise.
The Commission approved a mandate accordingly.Cette proposition a été appuyée. La Commission a approuvé un mandat en ce sens.
Development of a text on insolvency of MSMEs was emphasized as being important work which, when initiated, should be coordinated as appropriate with Working Group I so as to promote consistency of UNCITRAL standards in that area.156. Il a été souligné que l’élaboration d’un texte sur l’insolvabilité des MPME était une tâche importante qui, une fois entreprise, devrait faire l’objet d’une coordination adaptée avec le Groupe de travail I, afin de renforcer la cohérence des normes de la CNUDCI dans ce domaine.
The view was expressed that that work should become Working Group V’s next priority, after completion of the work outlined in paragraph 155 above.L’avis a été exprimé que cette tâche devrait constituer la prochaine priorité du Groupe de travail V, une fois qu’il aurait terminé les travaux mentionnés au paragraphe 155 ci-dessus.
It was pointed out that Working Group V had a rather full agenda already and needed to prioritise its work, and in that light there were certain matters that did not require consideration as immediate priorities.157. Il a été souligné que le Groupe de travail V avait déjà un programme de travail assez complet et devait hiérarchiser ses tâches.
Those included the insolvency of large and complex financial institutions, and further work on financial contracts, despite the recognized need to assure that the relevant provisions of the UNCITRAL Legislative Guide on Insolvency Law, remained consistent with current best practice and related international instruments.Dans ce contexte, certaines questions n’avaient pas besoin d’être traitées à titre prioritaire; c’était notamment le cas de l’insolvabilité des grandes institutions financières complexes et de la poursuite des travaux sur les contrats financiers, même s’il a été reconnu qu’il fallait faire en sorte que les dispositions pertinentes du Guide législatif de la CNUDCI sur le droit de l’insolvabilité soient conformes aux meilleures pratiques actuelles et aux instruments internationaux connexes.
The Commission requested the secretariat to monitor developments at the Financial Stability Board and Unidroit.La Commission a prié le secrétariat de suivre l’évolution de la situation au Conseil de la stabilité financière et à UNIDROIT.
United Nations publication, Sales No. E.05.V.10.Publication des Nations Unies, numéro de vente: F.05.V.10.
Support was expressed for continued study on the feasibility of developing a convention on selected international insolvency issues (which, it was said, was grounded in the need for a treaty basis to facilitate cross-border cooperation in insolvency matters) and on exploring the potential for further adoption of the UNCITRAL Model Law on Cross-Border Insolvency.158. On s’est déclaré favorable à la poursuite de l’étude sur la faisabilité de l’élaboration d’une convention portant sur certaines questions relatives à l’insolvabilité internationale (justifiée, a-t-on indiqué, par la nécessité d’une base conventionnelle pour faciliter la coopération transfrontière dans les affaires d’insolvabilité), de même qu’à l’étude du potentiel de la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale en matière de nouvelles adoptions.
The Working Group was urged to continue its study on those topics.Le Groupe de travail a été instamment prié de poursuivre ses études sur ces questions.
Regarding a convention, it was suggested that the open-ended informal group referred to in paragraph 152 above should include in its deliberations whether such an instrument would have value in encouraging States to adopt cross-border insolvency measures, which should be seen as a primary justification for a convention.S’agissant de la convention, il a été estimé que le groupe informel à composition non limitée visé au paragraphe 152 ci-dessus devrait inclure dans ses débats la question de savoir si un tel instrument serait utile pour encourager les États à adopter des mesures relatives à l’insolvabilité internationale, ce qui devrait être considéré comme une justification fondamentale de la convention.
A note of caution was expressed regarding the setting up of informal groups, of which it was said that, though they may have certain advantages with regard to efficiency, they could be perceived by their nature as less inclusive.159. Une mise en garde a été exprimée en ce qui concerne la création de groupes informels, dont on a estimé que s’ils pouvaient présenter certains avantages en matière d’efficacité, ils pouvaient être perçus comme étant de nature moins inclusive.
VIII. Security interests: progress report of Working Group VIVIII. Sûretés: rapport d’activité du Groupe de travail VI
The Commission recalled that at its forty-sixth session, in 2013, it had confirmed its decision that Working Group VI (Security Interests) should prepare a simple, short and concise model law on secured transactions based on the recommendation of the UNCITRAL Legislative Guide on Secured Transactions (the Secured Transactions Guide) and consistent with all texts prepared by the Commission on secured transactions.160. La Commission a rappelé qu’à sa quarante-sixième session, en 2013, elle avait confirmé sa décision selon laquelle le Groupe de travail VI (Sûretés) devrait préparer une loi type simple, courte et concise sur les opérations garanties basée sur les recommandations du Guide législatif de la CNUDCI sur les opérations garanties (le “Guide sur les opérations garanties”) et conforme à l’ensemble des textes de la CNUDCI sur les opérations garanties.
At its current session, the Commission had before it reports of the Working Group on its twenty-fourth session (A/CN.9/796), held in Vienna from 2 to 6 December 2013, and twenty-fifth session (A/CN.9/802), held in New York from 31 March to 4 April 2014.À sa session en cours, la Commission était saisie des rapports du Groupe de travail sur les travaux de sa vingt-quatrième session (A/CN.9/796), tenue à Vienne du 2 au 6 décembre 2013, et de sa vingt-cinquième session (A/CN.9/802), tenue à New York du 31 mars au 4 avril 2014.
The Commission noted that at its twenty-fourth session the Working Group had commenced its work on the draft model law and that at its twenty-fifth session the Working Group had completed the first reading of the draft model law.Elle a noté qu’à sa vingt-quatrième session, le Groupe de travail avait commencé ses travaux sur le projet de loi type et qu’à sa vingt-cinquième session, il en avait achevé la première lecture.
The Commission further took note of the key decisions made during the two sessions.Elle a également pris note des principales décisions prises à ces deux sessions.
United Nations publication, Sales No. E.09.V.12.Publication des Nations Unies, numéro de vente: F.09.V.12.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 194 and 332.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 194 et 332.
The Commission also recalled that at its forty-sixth session, in 2013, it had agreed that whether the draft model law should include provisions on security interests in non-intermediated securities would be assessed at a future time.161. La Commission a aussi rappelé qu’à sa quarante-sixième session, en 2013, elle était convenue d’examiner ultérieurement la question de savoir si le projet de loi type traiterait également des sûretés sur les titres non intermédiés.
To facilitate consideration of the issue by the Commission, the Working Group, at its twenty-fifth session, considered a set of definitions and draft provisions dealing with non-intermediated securities and decided to recommend to the Commission that security rights in non-intermediated securities should be addressed in the draft model law (see A/CN.9/802, para.Afin de lui faciliter la tâche, le Groupe de travail a examiné, à sa vingt-cinquième session, un ensemble de définitions et des projets de dispositions sur les titres non intermédiés et a décidé de recommander à la Commission que le projet de loi type aborde la question des sûretés sur les titres non intermédiés (voir A/CN.9/802, par.
93).93).
The Commission had before it a note by the Secretariat entitled “Draft Model Law on Secured Transactions: Security Interests in Non-Intermediated Securities” (A/CN.9/811), which included the definitions and draft provisions to be included in the draft model law as had been agreed by the Working Group.La Commission était saisie d’une note du Secrétariat intitulée “Projet de loi type sur les opérations garanties: sûretés réelles sur les titres non intermédiés” (A/CN.9/811), comprenant les définitions et les projets de dispositions que le Groupe de travail était convenu d’inclure dans le projet de loi type.
Ibid.Ibid.
para.par.
332. It was stated that, while non-intermediated securities were an important source of credit for businesses, particularly small- and medium-sized enterprises, security interests in non-intermediated securities had not been addressed in the Unidroit Convention on Substantive Rules for Intermediated Securities, the Convention on the Law Applicable to Certain Rights in Respect of Securities held with an Intermediary or the Secured Transactions Guide.332. 162. Il a été dit que, alors que les titres non intermédiés constituaient une source de crédit importante pour les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises, la question des sûretés sur les titres non intermédiés n’avait été traitée ni dans la Convention d’UNIDROIT sur les règles matérielles relatives aux titres intermédiés, ni dans la Convention sur la loi applicable à certains droits sur des titres détenus auprès d’un intermédiaire, ni dans le Guide sur les opérations garanties.
Therefore, it was widely agreed that there was great benefit in including the definitions and draft provisions on non-intermediated securities in the draft model law.Par conséquent, il a été largement estimé qu’il serait très utile d’inclure des définitions et des projets de dispositions à cet égard dans le projet de loi type.
Available from www.unidroit.org/english/conventions/2009intermediatedsecurities/convention.pdf.Disponible à l’adresse http://www.unidroit.org/french/conventions/2009intermediatedsecurities/convention.pdf.
Available from www.hcch.net/index_en.php?act=conventions.text&cid=72.Disponible à l’adresse http://www.hcch.net/index_fr.php?act=conventions.text&cid=72.
Acknowledging the importance of modern secured transactions law for the availability and cost of credit and the need for urgent guidance to States, in particular those with developing economies and economies in transition, the Commission expressed its satisfaction for the considerable progress achieved by the Working Group in its work.163. Reconnaissant l’importance du droit moderne des opérations garanties pour l’offre et le coût du crédit et la nécessité de donner rapidement des orientations aux États, notamment aux pays en développement ou à économie en transition, la Commission s’est félicitée des progrès remarquables accomplis par le Groupe de travail.
The Commission thus requested the Working Group to expedite its work so as to complete the draft model law, including the definitions and provisions on non-intermediated securities, and to submit it to the Commission for adoption together with a guide to enactment as soon as possible.Elle l’a, par conséquent, prié d’achever rapidement ses travaux en vue de finaliser le projet de loi type, y compris les définitions et les dispositions sur les titres non intermédiés, et de lui soumettre le plus rapidement possible le projet pour adoption, avec son guide pour l’incorporation.
IX. Technical assistance to law reformIX. Assistance technique en matière de réforme du droit
The Commission had before it a note by the Secretariat (A/CN.9/818) describing technical cooperation and assistance activities.164. La Commission était saisie d’une note du Secrétariat (A/CN.9/818) décrivant les activités de coopération et d’assistance techniques.
The Commission stressed the importance of such activities and expressed its appreciation for the related work undertaken by the Secretariat.Elle a souligné l’importance de ces activités et s’est déclarée satisfaite des travaux entrepris par le Secrétariat dans ce domaine.
The Commission noted that the continuing ability to respond to requests from States and regional organizations for technical cooperation and assistance activities was dependent upon the availability of funds to meet associated costs.165. La Commission a noté qu’elle ne pourrait continuer à participer aux activités de coopération et d’assistance techniques pour répondre aux demandes des États et des organisations régionales que si elle disposait de fonds pour couvrir les dépenses qui y étaient liées.
The Commission further noted that, despite efforts by the Secretariat to solicit new donations, funds available in the UNCITRAL Trust Fund for Symposia were very limited.Elle a noté, en outre, que malgré les efforts déployés par le Secrétariat pour obtenir de nouveaux dons, les ressources financières disponibles dans le Fonds d’affectation spéciale pour les colloques de la CNUDCI étaient très limitées.
Accordingly, requests for technical cooperation and assistance activities continued to be very carefully considered, and the number of such activities, which of late had mostly been carried out on a cost-share or no-cost basis, was limited.De ce fait, les demandes d’activités de coopération et d’assistance techniques continuaient d’être examinées très soigneusement et le nombre de ces activités qui, ces derniers temps, étaient essentiellement exécutées sur la base du partage des coûts ou à titre gracieux, restait limité.
The Commission requested the Secretariat to continue exploring alternative sources of extrabudgetary funding, in particular by more extensively engaging permanent missions, as well as other possible partners in the public and private sectors.La Commission a prié le Secrétariat de continuer de chercher de nouvelles sources de financement extrabudgétaires, en particulier en mobilisant davantage les missions permanentes, ainsi que d’autres partenaires possibles des secteurs public et privé.
The Commission also encouraged the Secretariat to seek cooperation and partnership with international organizations, including through regional offices, and bilateral assistance providers in the provision of technical assistance, and appealed to all States, international organizations and other interested entities to facilitate such cooperation and take any other initiative to maximize the use of relevant UNCITRAL standards in law reform.Elle a également invité le Secrétariat à s’efforcer d’établir une coopération et des partenariats avec des organisations internationales, notamment par l’intermédiaire des bureaux régionaux, et des fournisseurs d’assistance bilatéraux en vue de la prestation de l’assistance technique, et a demandé à tous les États, aux organisations internationales et aux autres entités intéressées de faciliter cette coopération et de prendre toute autre initiative pour assurer la plus grande utilisation des normes pertinentes de la CNUDCI en matière de réforme du droit.
The Commission welcomed the Secretariat’s efforts to expand cooperation with the Government of the Republic of Korea on the APEC Ease of Doing Business project in the area of enforcing contracts, to other areas and with other APEC member economies.166. La Commission s’est félicitée des efforts déployés par le Secrétariat pour élargir la coopération mise en place avec le Gouvernement de la République de Corée dans le cadre du projet de l’APEC “Ease of Doing Business” (Facilité à faire des affaires) dans le domaine de l’exécution des contrats, à d’autres domaines et avec d’autres membres de l’APEC.
Support was expressed for the Secretariat’s aim to cooperate more closely with APEC and its member economies to improve the business environment in the Asia-Pacific region and to promote UNCITRAL texts.On a appuyé l’objectif du Secrétariat de coopérer plus étroitement avec l’APEC et ses économies membres pour améliorer l’environnement commercial dans la région Asie-Pacifique et promouvoir les textes de la CNUDCI.
The Commission reiterated its appeal to all States, international organizations and other interested entities to consider making contributions to the UNCITRAL Trust Fund for Symposia, if possible in the form of multi-year contributions or as specific-purpose contributions, in order to facilitate planning and enable the Secretariat to meet the increasing number of requests from developing countries and countries with economies in transition for technical cooperation and assistance activities.167. La Commission a appelé de nouveau l’ensemble des États, des organisations internationales et des autres organismes intéressés à envisager de verser des contributions au Fonds d’affectation spéciale pour les colloques de la CNUDCI, si possible sous la forme de contributions pluriannuelles ou de contributions à des fins spéciales, afin de faciliter la planification et de permettre au Secrétariat de répondre au nombre croissant de demandes d’activités de coopération et d’assistance techniques émanant de pays en développement ou à économie en transition.
The Commission expressed its appreciation to the Government of the Republic of Korea, through its Ministry of Justice, and to the Government of Indonesia for their contributions to the Trust Fund since the Commission’s forty-sixth session and to organizations that had contributed to the programme by providing funds or by hosting seminars.Elle a remercié le Gouvernement de la République de Corée, par l’intermédiaire de son Ministère de la justice, et le Gouvernement de l’Indonésie d’avoir contribué au Fonds depuis la quarante-sixième session, ainsi que les organisations qui ont contribué à son programme en fournissant des fonds ou en accueillant des séminaires.
The Commission appealed to the relevant bodies of the United Nations system, organizations, institutions and individuals to make voluntary contributions to the trust fund established to provide travel assistance to developing countries that were members of the Commission.168. La Commission a appelé les organismes du système des Nations Unies, les organisations, les institutions et les particuliers intéressés à verser des contributions volontaires au Fonds d’affectation spéciale créé pour aider les pays en développement membres de la Commission à financer leurs frais de voyage.
The Commission expressed its appreciation to Austria for contributing to the UNCITRAL Trust Fund since the Commission’s forty-sixth session, thereby enabling travel assistance to be granted to developing countries that were members of UNCITRAL.Elle a remercié l’Autriche d’avoir contribué au Fonds d’affectation spéciale depuis la quarante-sixième session, permettant ainsi d’octroyer à ces pays une aide au titre des frais de voyage.
Having heard that questions were occasionally raised, particularly in the context of cost-cutting exercises conducted in the Secretariat, as to the existence of a general mandate for the Commission to undertake technical assistance activities, the Commission was unanimous in affirming the existence of that general mandate, as stemming from numerous resolutions of the General Assembly, since its establishing resolution 2205 (XXI) of 17 December 1966 created the Commission to “further the progressive harmonization and unification of the law of international trade by: [...](b) Promoting wider participation in existing international conventions and wider acceptance of existing model and uniform laws; (c) Preparing or promoting the adoption of new international conventions, model laws and uniform laws and promoting the codification and wider acceptance of international trade terms, provisions, customs and practices, in collaboration, where appropriate, with the organizations operating in this field; (d) Promoting ways and means of ensuring a uniform interpretation and application of international conventions and uniform laws in the field of the law of international trade; [...](h) Taking any other action it may deem useful to fulfil its functions”.169. Ayant appris que des questions étaient soulevées de temps à autre, notamment dans le contexte des mesures de réduction des coûts prises au Secrétariat, quant à l’existence d’un mandat général la chargeant d’entreprendre des activités d’assistance technique, la Commission a unanimement confirmé l’existence de ce mandat, qui découlait de nombreuses résolutions de l’Assemblée générale, depuis sa résolution 2205 (XXI) du 17 décembre 1966 qui créait la Commission pour “encourager l’harmonisation et l’unification progressives du droit commercial international: [...] b) en favorisant une participation plus large aux conventions internationales existantes et une acceptation plus générale des lois types et lois uniformes existantes; c) en préparant de nouvelles conventions internationales et des lois types et lois uniformes nouvelles ou en encourageant l’adoption de tels instruments, ainsi qu’en encourageant la codification et une acceptation plus générale des termes, règles, usages et pratiques du commerce international, en collaboration, chaque fois que cela est approprié, avec les organisations qui s’occupent de ces questions; d) en recherchant les moyens d’assurer l’interprétation et l’application uniformes des conventions internationales et des lois uniformes dans le domaine du droit commercial international; [...] h) en prenant toutes autres mesures qu’elle juge utiles à l’accomplissement de ses fonctions”.
The Commission expressed its unanimous understanding that the sustained ability to fulfil its technical assistance mandate through its secretariat was essential to facilitate the adoption of UNCITRAL texts, in particular in developing countries and in countries that were less familiar with the work of the Commission.La Commission s’est dite unanimement convaincue que sa capacité à long terme de remplir son mandat d’assistance technique par l’intermédiaire de son secrétariat était essentielle pour faciliter l’adoption des textes de la CNUDCI, en particulier dans les pays en développement et dans les pays qui connaissaient moins bien le travail de la Commission.
X. Promotion of ways and means of ensuring a uniform interpretation and application of UNCITRAL legal textsX. Promotion des moyens visant à assurer l’interprétation et l’application uniformes des textes juridiques de la CNUDCI
The Commission, considering document A/CN.9/810, expressed its continuing belief that CLOUT and the digests were an important tool for promoting uniform interpretation and application of UNCITRAL texts.170. En examinant le document A/CN.9/810, la Commission a réaffirmé sa conviction que le Recueil de jurisprudence concernant les textes de la CNUDCI (CLOUT) et les précis de jurisprudence étaient des outils importants pour promouvoir l’interprétation et l’application uniformes de ses textes.
The Commission noted with appreciation that, in addition to the New York Convention, an increasing number of UNCITRAL texts were represented in CLOUT.Elle a noté avec satisfaction qu’à côté de la Convention de New York, un nombre croissant de textes de la CNUDCI étaient représentés dans le Recueil.
They are as follows:Ces textes sont les suivants:
- Convention on the Limitation Period in the International Sale of Goods (New York, 1974) and Convention on the Limitation Period in the International Sale of Goods as amended by the Protocol of 11 April 1980 (Vienna)– Convention sur la prescription en matière de vente internationale de marchandises (New York, 1974) et Convention sur la prescription en matière de vente internationale de marchandises, modifiée par le Protocole du 11 avril 1980 (Vienne)
United Nations, Treaty Series, vol. 1511, No. 26119. Ibid. vol. 1511, No. 26121. - United Nations Convention on the Carriage of Goods by Sea (Hamburg, 1978)Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1511, n° 26119.
Ibid.Ibid.
vol. 1695, No.vol. 1511, n° 26121.
29215. -– Convention des Nations Unies sur le transport de marchandises par mer (Hambourg, 1978) Ibid. vol. 1695, n° 29215.
United Nations Sales Convention– Convention des Nations Unies sur les ventes
- United Nations Convention on Independent Guarantees and Stand-by Letters of Credit (New York, 1995)– Convention des Nations Unies sur les garanties indépendantes et les lettres de crédit stand-by (New York, 1995)
United Nations, Treaty Series, vol. 2169, No. 38030, p.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 2169, n° 38030, p.
163.163.
- Electronic Communications Convention– Convention sur les communications électroniques
- UNCITRAL Model Law on International Commercial Arbitration (1985), with amendments as adopted in 2006– Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international (1985), avec les amendements adoptés en 2006
Official Records of the General Assembly, Fortieth Session, Supplement No. 17 (A/40/17), annex I; and ibid. Sixty-first Session, Supplement No. 17 (A/61/17), annex I. -Documents officiels de l’Assemblée générale, quarantième session, Supplément n° 17 (A/40/17), annexe I; et ibid. soixante et unième session, Supplément n° 17 (A/61/17), annexe I. –
UNCITRAL Model Law on International Credit Transfers (1992)Loi type de la CNUDCI sur les virements internationaux (1992)
Official Records of the General Assembly, Forty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/47/17), annex I. -Documents officiels de l’Assemblée générale, quarante-septième session, Supplément n° 17 (A/47/17), annexe I. –
UNCITRAL Model Law on Electronic Commerce, 1996Loi type de la CNUDCI sur le commerce électronique (1996)
General Assembly resolution 51/162, annex.Résolution 51/162 de l’Assemblée générale, annexe.
- UNCITRAL Model Law on Cross-Border Insolvency– Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale
The Commission further noted with satisfaction that as of 5 May 2014, 143 issues of compiled case-law abstracts had been published, dealing with 1,351 cases from all regions of the world.171. La Commission a en outre noté avec satisfaction qu’au 5 mai 2014, il avait été publié 143 numéros du Recueil de jurisprudence rendant compte de 1 351 affaires de toutes les régions du monde.
The Commission was informed that the network of national correspondents had maintained its composition of 64 national correspondents representing 31 States.172. La Commission a été informée que la composition du réseau de correspondants nationaux, qui comprend actuellement 64 correspondants représentant 31 pays, était restée inchangée.
Noting the important role of national correspondents both in collecting case law and preparing abstracts, the Commission invited those States that had not yet appointed national correspondents to do so.Compte tenu du rôle important que les correspondants nationaux jouent à la fois en recueillant des décisions judiciaires et en établissant des sommaires, elle a invité les États qui ne l’avaient pas encore fait à en désigner.
The Commission commended the Secretariat for promoting the UNCITRAL Digest of Case Law on the United Nations Convention on Contracts for the International Sale of Goods (2012) (the CISG Digest) and the UNCITRAL Digest of Case Law on the Model Law on International Commercial Arbitration (the MAL Digest) through various means.173. La Commission a félicité le Secrétariat pour l’action qu’il mène en vue de promouvoir, par divers moyens, le Précis de jurisprudence de la CNUDCI concernant la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises (2012) et le Précis de jurisprudence concernant la Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international.
It further noted with satisfaction the translation of the third revision of the CISG Digest, published in English 2012, in all United Nations official languages.Elle a également noté avec satisfaction la traduction, dans toutes les langues officielles de l’Organisation des Nations Unies, de la troisième révision du Précis de jurisprudence de la CNUDCI concernant la Convention des Nations Unies sur les ventes (publiée en anglais en 2012).
The Commission was further informed of progress of preparation of the digest of case law on the UNCITRAL Model Law on Cross-Border Insolvency and work to update the current version of the MAL Digest.Elle a en outre été informée des progrès de l’élaboration du précis de jurisprudence concernant la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale et des travaux entrepris pour mettre à jour la version actuelle du Précis de jurisprudence concernant la Loi type de la CNUDCI sur l’arbitrage commercial international.
The Commission requested the Secretariat to continue preparing and publishing, including through electronic means, digests of case law relating to UNCITRAL texts in as many official languages as possible and to ensure that those digests were broadly disseminated to Governments and other interested bodies.Elle a prié le Secrétariat de continuer d’établir et de publier, y compris sous forme électronique, en autant de langues officielles que possible, des précis de jurisprudence relatifs aux textes de la CNUDCI et de veiller à les diffuser largement auprès des gouvernements et autres organismes intéressés.
The Commission took note with appreciation of the performance of the website www.newyorkconvention1958.org, which was launched in 2012 to make publicly available information collected in the preparation of the UNCITRAL Secretariat Guide on the New York Convention (see para.174. La Commission a pris note avec satisfaction du bon fonctionnement du site Web www.newyorkconvention1958.org, lancé en 2012 afin de rendre publiquement accessibles les informations recueillies lors de l’élaboration du Guide du secrétariat de la CNUDCI sur la Convention de New York (voir par.
112 above).112 ci-avant).
The Commission also noted with appreciation that work undertaken to upgrade the UNCITRAL website (www.uncitral.org) to facilitate the functioning of the CLOUT database was progressing.175. La Commission a aussi noté avec satisfaction que les travaux entrepris pour améliorer le site Web de la CNUDCI (www.uncitral.org) en vue de faciliter le fonctionnement de la base de données du Recueil de jurisprudence progressaient.
In that context, it was suggested to consider the use of social media as a means to promote the use of the CLOUT database and the UNCITRAL website.Dans ce contexte, on a suggéré d’envisager le recours aux médias sociaux pour promouvoir l’utilisation de la base de données et du site Web de la CNUDCI.
The Commission, as in the previous sessions, commended the Secretariat for its work on CLOUT, acknowledged the resource-intensive nature of the system and the need for further resources to sustain it.176. Comme à ses sessions précédentes, la Commission a félicité le Secrétariat pour les travaux menés en rapport avec le Recueil de jurisprudence, reconnaissant que ces activités consommaient beaucoup de ressources et que des ressources supplémentaires étaient nécessaires pour les poursuivre.
The Commission thus reiterated its appeal to States to assist the Secretariat in the search for available funding sources to ensure proper maintenance and development of CLOUT.Elle a donc appelé de nouveau tous les États à aider le Secrétariat à chercher des sources de financement pour assurer le bon fonctionnement et le développement du Recueil de jurisprudence.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
240. XI.240. XI.
Status and promotion of UNCITRAL textsÉtat et promotion des textes de la CNUDCI
The Commission considered the status of the conventions and model laws emanating from its work and the status of the New York Convention, on the basis of a note by the Secretariat (A/CN.9/806).177. La Commission a examiné l’état des conventions et des lois types issues de ses travaux ainsi que l’état de la Convention de New York, en se fondant sur une note du Secrétariat (A/CN.9/806).
The Commission noted with appreciation the information on treaty actions and legislative enactments received since its forty-sixth session.Elle a pris note avec satisfaction des informations concernant les actes accomplis et textes législatifs adoptés depuis sa quarante-sixième session.
The Commission also noted the following actions made known to the Secretariat subsequent to the submission of the Secretariat’s note:178. La Commission a également noté que, depuis la soumission de la note du Secrétariat, celui-ci avait été informé des actes suivants:
(a) the New York Convention — accession by Burundi (150 States parties); anda) Convention de New York – adhésion du Burundi (nombre d’États parties: 150); et
(b) United Nations Sales Convention — accession by Congo (81 States parties).b) Convention des Nations Unies sur les ventes – adhésion du Congo (nombre d’États parties: 81).
The Commission approved the planned future work by the Secretariat to further promote the United Nations Convention on Contracts for the International Carriage of Goods Wholly or Partly by Sea (New York, 2008) (the Rotterdam Rules) through the preparation of an accession kit designed to assist States with the ratification of or accession to the Convention, without any bearing on the interpretation of the Convention. The Commission requested the Secretariat to publish the accession kit, including electronically and in the six official languages of the United Nations, and to disseminate it to Governments and other interested bodies.179. La Commission a approuvé les travaux futurs prévus par le Secrétariat pour promouvoir plus largement la Convention des Nations Unies sur le contrat de transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer (New York, 2008) (les Règles de Rotterdam) en préparant un guide de l’adhésion conçu pour aider les États à ratifier la Convention ou à y adhérer, sans aucune incidence sur l’interprétation de celle-ci. Elle a prié le Secrétariat de publier le guide de l’adhésion, y compris sous forme électronique, dans les six langues officielles de l’Organisation des Nations Unies, et de le diffuser largement auprès des gouvernements et d’autres organismes intéressés.
General Assembly resolution 63/122, annex.Résolution 63/122 de l’Assemblée générale, annexe.
Considering the broader impact of UNCITRAL’s texts, the Commission took note of the bibliography of recent writings related to the work of UNCITRAL (A/CN.9/805) and noted with appreciation the increased influence of UNCITRAL legislative guides, practice guides and contractual texts.180. Examinant l’incidence plus large des textes de la CNUDCI, la Commission a pris note de la bibliographie des écrits récents ayant trait aux travaux de la CNUDCI (A/CN.9/805) et noté avec satisfaction l’influence accrue de ses guides législatifs, guides pratiques et textes contractuels.
To facilitate a comprehensive approach to the creation of the bibliography and to further the understanding of the influence of UNCITRAL texts, the Commission called on non-governmental organizations, in particular those invited to the Commission, to donate copies of their journals, annual reports and other publications to the UNCITRAL Law Library for review.Pour pouvoir établir la bibliographie de manière plus complète et mieux comprendre l’influence des textes de la CNUDCI, la Commission a demandé aux organisations non gouvernementales, en particulier à celles invitées à sa session, de faire don à sa bibliothèque de droit d’exemplaires de leurs revues, rapports annuels et autres publications afin qu’elle puisse les examiner.
In this regard, the Commission expressed appreciation to the Ljubljana Arbitration Centre for its donation of current and forthcoming issues of the Slovenian Arbitration Review and to the Eötvös Loránd University Faculty of Law for its donation of current and forthcoming issues of the ELTE Law Journal.À cet égard, la Commission a remercié le Ljubljana Arbitration Centre d’avoir fait don des numéros actuels et à venir de la revue slovène d’arbitrage Slovenian Arbitration Review, et la faculté de droit de l’Université Eötvös Loránd d’avoir fait don des numéros actuels et à venir de la revue de droit ELTE Law Journal.
The important role played by the UNCITRAL website (www.uncitral.org) in promotion and dissemination of information about UNCITRAL, its texts and its publications was highlighted and the Commission expressed its approval for the sound management of the website by the Secretariat to maintain the high standards.181. Le rôle important que jouait le site Web de la CNUDCI (www.uncitral.org) dans la promotion et la diffusion d’informations sur la Commission, ses textes et ses publications a été mis en évidence et la Commission a dit qu’elle approuvait la bonne gestion de ce site par le Secrétariat, qui était garante d’un niveau élevé.
Recalling the General Assembly resolutions commending the website’s six-language interface, the Commission requested the Secretariat to continue to provide, via the website, UNCITRAL texts, publications, and related information, in a timely manner and in the six official languages of the United Nations.Rappelant les résolutions dans lesquelles l’Assemblée générale saluait l’interface en six langues du site Web, la Commission a prié le Secrétariat de continuer à fournir, par l’intermédiaire de ce site, les textes et publications de la CNUDCI, ainsi que des informations connexes, en temps opportun et dans les six langues officielles de l’Organisation des Nations Unies.
(As related to the functioning of the UNCITRAL website, see also para.(Pour ce qui est du fonctionnement du site Web de la CNUDCI, voir également par.
175 above.)175 ci-avant.)
General Assembly resolutions 61/32, para.Résolutions 61/32, par.
17, 62/64, para.17, 62/64, par.
16, and 63/120, para.16, et 63/120, par.
20. XII.20 de l’Assemblée générale.
Coordination and cooperationXII. Coordination et coopération
A. GeneralA. Remarques générales
The Commission, having before it document A/CN.9/809, noted with appreciation that since its forty-sixth session, in 2013, the Secretariat had maintained a sustained involvement in initiatives of other organizations active in the field of international trade both within and outside the United Nations system.182. La Commission, saisie du document A/CN.9/809, a noté avec satisfaction que, depuis sa quarante-sixième session, en 2013, le Secrétariat avait continué de participer assidûment aux initiatives d’autres organisations actives dans le domaine du commerce international, appartenant ou non au système des Nations Unies.
Among others, the Secretariat had participated in the activities of the following organizations: the UN/CEFACT, the United Nations Conference on Trade and Development, the United Nations Economic Commission for Europe, the United Nations Environment Programme, the United Nations Inter-Agency Cluster on Trade and Productive Capacity, the Hague Conference, OECD, Unidroit, the World Bank and the World Trade Organization.Le Secrétariat avait notamment pris part aux activités des organisations suivantes: CEFACT-ONU, Commission économique des Nations Unies pour l’Europe, Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, Groupe interinstitutions des Nations Unies sur le commerce et les capacités productives, Programme des Nations Unies pour l’environnement, Conférence de La Haye, OCDE, UNIDROIT, Banque mondiale et Organisation mondiale du commerce.
By way of example of current efforts, the Commission took note with satisfaction of the coordination activities involving the Hague Conference and Unidroit as well as the activities on the rule of law in those areas of work of the United Nations and other entities that were of relevance to the work of UNCITRAL.183. La Commission a pris note avec satisfaction, à titre d’exemples d’efforts en cours, des activités de coordination menées avec la Conférence de La Haye et UNIDROIT, ainsi que des activités sur l’état de droit dans les domaines de travail de l’Organisation des Nations Unies et d’autres entités qui présentaient un intérêt pour les travaux de la CNUDCI.
The Commission noted that the Secretariat participated in expert groups, working groups and plenary meetings of other organizations with the purpose of sharing information and expertise and avoiding duplication of work in the resultant work products.184. La Commission a noté que le Secrétariat participait à des groupes d’experts, des groupes de travail et à des réunions plénières d’autres organisations, afin d’échanger des informations et des connaissances et d’éviter que les produits de ces activités ne fassent double emploi.
The Commission further observed that coordination work often involved travel to meetings of those organizations and the expenditure of funds allocated for official travel.Elle a également observé que les activités de coordination exigeaient souvent de se rendre aux réunions de ces organisations et d’utiliser des fonds alloués aux voyages officiels.
The Commission reiterated the importance of such work being undertaken by UNCITRAL as the core legal body in the United Nations system in the field of international trade law and supported the use of travel funds for that purpose.Elle a rappelé l’importance de ce travail qu’elle effectuait en tant que principal organe juridique du système des Nations Unies dans le domaine du droit commercial international et a approuvé l’utilisation à cette fin des fonds alloués aux voyages.
B. Coordination and cooperation in the field of security interestsB. Coordination et coopération dans le domaine des sûretés
Recalling the mandate it had given to the Secretariat at its forty-fourth session, in 2011, the Commission noted with appreciation the efforts of the Secretariat to coordinate with the World Bank in preparing a revised version of the World Bank Insolvency and Creditor Rights Standard (the “ICR Standard”) on the basis of the World Bank Principles for Effective Insolvency & Creditor Rights Systems (the “Principles”) revised to incorporate the key recommendations of the Secured Transactions Guide, and to make reference to the UNCITRAL Legislative Guide on Secured Transactions: Supplement on Security Rights in Intellectual Property (2010) and to the UNCITRAL Guide on the Implementation of a Security Rights Registry (2013).185. Rappelant le mandat qu’elle avait confié au Secrétariat à sa quarante-quatrième session, en 2011, la Commission a noté avec satisfaction les efforts déployés par ce dernier pour assurer la coordination avec la Banque mondiale dans le cadre de l’élaboration d’une version révisée de la norme de la Banque mondiale applicable au traitement de l’insolvabilité et à la protection des droits des créanciers (la “norme ICR”), norme fondée sur les Principes régissant le traitement de l’insolvabilité et la protection des droits des créanciers (les “Principes”), qui était révisée pour intégrer les principales recommandations du Guide sur les opérations garanties et faire référence au Guide législatif de la CNUDCI sur les opérations garanties: Supplément sur les sûretés réelles mobilières grevant des propriétés intellectuelles (2010) et au Guide de la CNUDCI sur la mise en place d’un registre des sûretés réelles mobilières (2013). Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-sixième session, Supplément n° 17 (A/66/17), par. 228. Disponible à l’adresse http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/TOPICS/EXTLAWJUSTICE/EXTGILD/0,,contentMDK:22095859~menuPK:64874173~pagePK:4789622~piPK:64873779~theSitePK:5807555,00.html. Disponible à l’adresse http://www.uncitral.org/uncitral/fr/uncitral_texts/security.html. Ibid. 186. La Commission a été informée par le représentant de la Banque mondiale que le Groupe de travail spécial sur les sûretés, que l’équipe de travail internationale de la Banque mondiale en matière d’efficacité de l’insolvabilité et des régimes pour les débiteurs et les créanciers avait chargé d’examiner les Principes et de les mettre à jour, avait achevé ses travaux. Il a par ailleurs été noté que l’équipe de travail examinerait, à sa réunion d’octobre 2014, le rapport et la recommandation de ce Groupe de travail spécial, lesquels seraient publiés pour la présentation d’observations par le public. Ensuite, elle déterminerait la meilleure manière d’intégrer les Principes révisés à la norme ICR. Le Secrétariat a été prié par la Banque mondiale de continuer à participer à ce processus. 187. Il a été largement estimé que ces efforts de coordination étaient importants et devraient se poursuivre en toute diligence. La Commission a par conséquent renouvelé le mandat qu’elle avait confié au Secrétariat pour ce qui est de continuer à assurer la coordination avec la Banque mondiale et d’achever l’élaboration d’une version révisée de la norme ICR qui soit compatible avec les textes pertinents de la CNUDCI. 188. Ayant rappelé la décision qu’elle avait prise à sa quarante-sixième session, en 2013, de prier le Secrétariat d’entamer des discussions avec la Commission européenne en vue de traiter de manière coordonnée la question de la loi applicable aux effets des cessions de créances à l’égard des tiers, la Commission a été informée des efforts déployés par le Secrétariat à cet égard. Dans ce contexte, elle a de nouveau appelé la Commission européenne à suivre une approche coordonnée conforme à tous les textes de la CNUDCI sur les sûretés, et a renouvelé le mandat qu’elle avait confié au Secrétariat de coopérer avec la Commission européenne afin de garantir qu’une telle approche serait suivie. Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 249. 189. La Commission a pris note d’une déclaration du représentant d’UNIDROIT sur l’état de la Convention relative aux garanties internationales portant sur des matériels d’équipement mobiles (la “Convention du Cap”) et ses protocoles. Dans ce contexte, elle a été informée qu’UNIDROIT envisageait actuellement l’élaboration d’un protocole additionnel à la Convention du Cap qui porterait sur les matériels d’équipement miniers, agricoles et de construction (le “Protocole MAC”), à travers un groupe d’étude qui devait se réunir en décembre 2014. Il a été largement estimé que, si la Convention du Cap et ses protocoles fournissaient un régime international distinct pour certains types de matériels d’équipement mobiles, il était néanmoins extrêmement important d’assurer une coordination entre le Protocole MAC et tous les textes de la CNUDCI sur les sûretés, afin d’éviter tout chevauchement ou conflit avec les travaux menés. Il a été noté que si l’on suivait l’approche adoptée pour la Convention du Cap en limitant le champ d’application du Protocole MAC aux matériels d’équipement de grande valeur, qui franchissaient des frontières nationales dans le cadre de leur utilisation normale et qui, en règle générale, étaient soumis à une inscription par bien, ce protocole serait compatible avec l’approche globale adoptée dans le Guide sur les opérations garanties. À l’issue de la discussion, la Commission a renouvelé le mandat confié au Secrétariat de coopérer avec UNIDROIT, en particulier dans le domaine des sûretés. Disponible à l’adresse http://www.unidroit.org/fr/instruments/garanties-internationales/convention-du-cap. 190. La Commission a également accueilli avec satisfaction et appuyé la coopération et la coordination avec la Société financière internationale (SFI) ou toute autre entité née de la récente restructuration du Groupe de la Banque mondiale, en ce qui concerne l’assistance technique dans le domaine de la réforme du droit, et avec l’OEA en ce qui concerne le renforcement des capacités locales dans le domaine des sûretés. C. Rapports d’autres organisations internationales 191. La Commission a pris note des déclarations faites au nom des organisations internationales et régionales suivantes: UNIDROIT, Organisation des États américains (OEA), Organisation maritime internationale (OMI), Banque mondiale, Organisation internationale de droit du développement (OIDD) et Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH). Une synthèse de leurs déclarations est reproduite ci-après. 1. UNIDROIT 192. Le Secrétaire général d’UNIDROIT a présenté les principales activités que l’Institut a menées depuis la quarante-sixième session de la CNUDCI, en 2013. La Commission a en particulier été informée de ce qui suit: a) L’élaboration du guide juridique pour l’agriculture sous contrat, en coopération avec des organisations internationales intéressées, en particulier le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM), se poursuivait. Avec l’assistance du secrétariat d’UNIDROIT, des experts révisaient actuellement le document, en vue de l’examen global du projet de guide à la quatrième et dernière réunion du groupe de travail d’UNIDROIT qui se tiendrait à la mi-novembre 2014. Avant cette réunion, le secrétariat d’UNIDROIT ferait circuler le projet auprès d’organisations internationales, d’agriculteurs, de représentants de l’industrie et de chercheurs, et le groupe de travail serait saisi des commentaires reçus. Les délibérations finales du groupe de travail bénéficieraient également des résultats des discussions menées lors de quatre réunions consultatives organisées en 2014 afin de présenter le contenu du projet de guide à différents publics, tels que des représentants d’agriculteurs, des représentants du secteur de l’industrie, des gouvernements et des organisations intergouvernementales et non gouvernementales intéressés, et d’obtenir leurs commentaires sur son adéquation à leurs besoins pratiques. Après cette dernière réunion du groupe de travail, le guide serait édité en vue de la publication, traduit en français et soumis aux procédures obligatoires de la FAO, avant d’être présenté pour approbation au Conseil de direction d’UNIDROIT, à sa quatre-vingt-quatorzième session, en 2015. Une fois finalisé, le guide devrait paraître sous la forme d’un instrument conjoint de la FAO et d’UNIDROIT, et servir aux organisations partenaires dans le cadre de leurs programmes d’assistance technique et de renforcement des capacités dans les pays en développement; b) En 2014, le Conseil de direction d’UNIDROIT avait décidé de faire un premier pas vers une quatrième édition des Principes d’UNIDROIT relatifs aux contrats du commerce international. Il avait chargé le secrétariat de l’Institut de mettre en place un Comité directeur restreint chargé de formuler des propositions concrètes de modification et d’ajout aux règles et observations énoncées dans les Principes pour tenir compte des difficultés particulières liées aux contrats à long terme. Le Comité directeur devait se réunir en janvier 2015. Le Conseil d’UNIDROIT prévoyait de réaliser la première lecture du projet à sa quatre-vingt-quatorzième session, en 2015; La version actuelle et les versions antérieures des Principes sont disponibles à l’adresse http://www.unidroit.org/publications/513-unidroit-principles-of-international-commercial-contracts. c) La Convention du Cap comptait actuellement 60 États parties; le Protocole aéronautique à la Convention du Cap continuait de faire l’objet de nouvelles adhésions; le Registre international pour les biens aéronautiques connaissait une augmentation exponentielle en ce qui concerne la proportion des opérations de financement d’aéronefs commerciaux qui y étaient enregistrées; le Protocole ferroviaire comptait six signataires et un État partie, et les négociations avec le soumissionnaire sélectionné pour gérer le Registre international pour le matériel roulant ferroviaire avaient été menées à bien. S’agissant du Protocole spatial, la Commission préparatoire établie par la résolution 1 de la Conférence diplomatique s’était réunie à Rome les 6 et 7 mai 2013, et de nouveau les 27 et 28 février 2014, et tiendrait sa troisième session en septembre 2014 pour examiner une première version du Règlement du Registre ainsi que la procédure de sélection du conservateur. L’Union internationale des télécommunications (UIT) avait accepté de participer à la Commission préparatoire, et son secrétariat avait confirmé qu’elle souhaitait devenir l’Autorité de surveillance. Le Conseil de direction d’UNIDROIT était convenu de constituer un groupe d’étude pour examiner la faisabilité de travaux futurs portant sur un éventuel quatrième protocole à la Convention du Cap (le Protocole MAC) (voir également par. 189 ci-avant). La première réunion du groupe d’étude se tiendrait à Rome, du 15 au 17 décembre 2014; d) En 2013, UNIDROIT et l’Institut européen du droit (ELI) sont convenus de mener un projet conjoint visant à élaborer des règles types de procédure civile adaptées au contexte européen et tenant compte, en particulier, de l’acquis européen. Le premier atelier conjoint ELI/UNIDROIT, organisé en coopération avec l’American Law Institute (ALI), s’est tenu à Vienne les 18 et 19 octobre 2013. En 2014, UNIDROIT et l’Institut européen du droit ont mis sur pied un comité directeur, qui s’est réuni les 12 et 13 mai 2014 à Rome et a arrêté la composition des groupes de travail qui s’occuperaient de chaque thème choisi lors de l’atelier de 2013 (service et information; mesures provisoires; éléments de preuve). Ces groupes de travail tiendraient une réunion conjointe, à laquelle participerait un représentant de l’American Law Institute, en novembre 2014 à Rome. Un rapport final examinant s’il était possible d’élaborer des règles types de procédure civile à l’échelle européenne, en se fondant sur les Principes ALI/UNIDROIT de procédure civile transnationale (les “Principes ALI/UNIDROIT”), et une liste des sujets qui seraient traités dans les futures règles devraient être établis d’ici à 2015. Ce projet pourrait faire œuvre de pionnier pour l’élaboration d’autres projets régionaux visant à adapter les Principes ALI/UNIDROIT aux particularités des cultures juridiques régionales et ouvrir la voie à l’élaboration d’autres règles régionales. Élaborés par un comité d’étude conjoint ALI/UNIDROIT et adoptés en 2004 par le Conseil de direction d’UNIDROIT, ils visent à concilier les différences entre diverses règles nationales de procédure civile, en tenant compte des particularités du contentieux transnational, par opposition au contentieux purement interne. Ils sont accompagnés d’un ensemble de “Règles de procédure civile transnationale” qui n’ont été formellement adoptées ni par UNIDROIT, ni par l’American Law Institute, mais qui constituent un “modèle rédigé par les Rapporteurs de mise en œuvre des Principes, fournissent plus de détails et illustrent concrètement l’application des Principes”. 2. OEA 193. Un représentant de l’OEA a rappelé que celle-ci entretenait de longue date des relations avec la CNUDCI et fait rapport sur les travaux que les organes politiques de l’OEA (l’Assemblée générale, le Conseil permanent et la Commission des questions juridiques et politiques), le Secrétariat, le Comité juridique interaméricain et les Conférences spécialisées (CIDIP) menaient actuellement dans le domaine du droit international privé. La Commission a en particulier été informée de ce qui suit: a) Dans le cadre du Programme interaméricain de développement du droit international, l’OEA menait deux projets de coopération technique dans le domaine du droit international privé particulièrement susceptibles d’intéresser la CNUDCI: i) le projet intitulé “Arbitrage commercial: former des agents judiciaires à l’exécution des sentences internationales”, qui avait pour principal objectif de promouvoir, parmi les juges et autres fonctionnaires, la connaissance et l’application correcte des instruments juridiques régionaux et mondiaux dans le domaine de l’arbitrage commercial international; et ii) le projet intitulé “Réforme du régime des opérations garanties dans les Amériques”, qui avait pour principal objectif de renforcer la capacité des États membres de l’OEA à entreprendre les réformes nécessaires en vue de créer un régime moderne et efficace en matière d’opérations garanties; b) Parmi les sujets récemment étudiés par le Comité juridique interaméricain, trois présentaient un intérêt pour les travaux de la CNUDCI: i) les sociétés par actions simplifiées (qui concernent les travaux actuels du Groupe de travail I de la CNUDCI; ii) les récépissés d’entrepôt électroniques pour les produits agricoles (qui concernent les travaux actuels du Groupe de travail IV de la CNUDCI); et iii) la Convention interaméricaine sur la loi applicable aux contrats internationaux; c) Le secrétariat de l’OEA, par l’intermédiaire de son Département du droit international, avait été expressément prié de promouvoir le développement du droit international privé parmi les États membres, en collaboration avec les institutions et organismes œuvrant dans ce domaine, notamment la CNUDCI, la Conférence de La Haye de droit international privé et l’Association américaine de droit international privé. Résolution 2852 de l’Assemblée générale de l’OEA, par. 12. 194. Le représentant de l’OEA s’est félicité de l’assistance reçue du secrétariat de la CNUDCI aux fins de la mise en œuvre du projet de coopération technique dans le domaine des opérations garanties, de la participation de la Commission aux travaux des Conférences spécialisées et des autres initiatives de collaboration menées avec la CNUDCI. Il a mis en exergue les avantages de la poursuite de cette coopération entre la CNUDCI et l’OEA pour les États, les organisations concernées et leur secrétariat respectif. 3. OMI 195. Un représentant de l’OMI a indiqué que la Journée mondiale de la mer 2014 serait placée sous le thème “Conventions de l’OMI: application efficace”. Il a mentionné un certain nombre d’instruments conventionnels de l’OMI, avec leurs amendements, dont certains étaient déjà entrés en vigueur. Compte tenu de leur importance pour le commerce maritime, ces instruments étaient jugés pertinents pour les travaux de la CNUDCI. Il a souligné l’importance de la ratification, de l’adhésion, de l’acceptation ou de l’approbation de ces instruments par les États. Dans ce contexte, il a mentionné la fonction de dépositaire et d’autres fonctions exercées par l’OMI à leur égard, y compris la fourniture de conseils et d’une assistance aux États en relation avec leur adhésion à ces instruments et leur application ultérieure. 4. Banque mondiale 196. Le Conseiller juridique en chef, Vice-Présidence juridique, de la Banque mondiale s’est déclaré favorable au renforcement de la coopération et de la coordination entre la CNUDCI et la Banque mondiale et d’autres organismes œuvrant pour le développement. La Banque mondiale jugeait les travaux menés par la CNUDCI directement pertinents pour le programme de développement, compte tenu en particulier de la nature toujours plus globale des marchés et des flux de capitaux. On a noté que les normes élaborées et les travaux menés par la Commission dans les domaines du droit de l’insolvabilité et des sûretés répondaient particulièrement bien aux besoins immédiats pour ce qui est de la réforme du droit commercial dans ces domaines dans les pays en développement. D’autres domaines traités par la CNUDCI présentaient un intérêt pour les activités d’aide au développement menées par la Banque mondiale et se prêteraient par conséquent à une coopération et une coordination étroites entre les deux organisations, à savoir le règlement des litiges commerciaux, le commerce électronique, les marchés publics et les MPME. Il a aussi été estimé que le domaine des partenariats public-privé était pertinent pour les activités de la Banque mondiale dans les pays en développement. 197. On a remercié le secrétariat de la CNUDCI de sa participation active au Forum mondial de la Banque mondiale sur le droit, la justice et le développement (www.globalforumljd.org), et la Commission des indications fournies à diverses communautés de pratique au sein du Forum. (Voir également les paragraphes 185 à 187 ci-avant.) 5. OIDD 198. La Commission a pris note d’un rapport de l’OIDD sur le renforcement de la coopération avec le secrétariat de la CNUDCI au cours de l’année écoulée, qui s’est notamment traduit par la participation mutuelle à des manifestations destinées à encourager les États à apprécier la contribution du droit au développement. On a souligné le rôle de l’état de droit – objectif fondamental commun à l’OIDD et à la CNUDCI – dans les efforts déployés pour offrir des chances égales à tous les acteurs économiques, promouvoir la croissance de l’entrepreneuriat et des MPME et soutenir le développement. 6. HCDH 199. La Commission a été informée du mandat et des travaux du Groupe de travail sur les entreprises et les droits de l’homme. Ce dernier a été établi par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en 2011, qui a prolongé son mandat de trois ans supplémentaires à sa vingt-sixième session, en juin 2014. Son mandat actuel consiste à promouvoir l’application efficace des Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme et à étudier des possibilités et formuler des recommandations en vue de renforcer la protection contre les violations des droits de l’homme liées aux entreprises. Le Groupe de travail prône l’élaboration de plans d’action nationaux sur les entreprises et les droits de l’homme pour faciliter l’inventaire des lacunes existant actuellement dans les lois et réglementations et définir clairement les mesures à prendre pour combler ces lacunes. Disponible à l’adresse http://www.ohchr.org/Documents/Publications/GuidingPrinciplesBusinessHR_FR.pdf. 200. Le Groupe de travail jugeait que l’action menée par la CNUDCI dans la promotion de l’état de droit dans les relations commerciales, par le biais en particulier des normes définies dans les domaines de la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États et des marchés publics, était éminemment pertinente pour la protection efficace des droits de l’homme et, partant, pour ses travaux. Compte tenu de son expertise technique dans le domaine du droit des sociétés et du droit commercial, la CNUDCI était idéalement placée pour collaborer avec le Groupe de travail et faire en sorte que les normes et règles relatives aux droits de l’homme soient prises en compte dans l’élaboration de lois liées au commerce et à l’investissement à l’échelle nationale. Le Groupe de travail, qui élaborait actuellement des orientations pour les plans d’action nationaux, souhaitait obtenir l’appui du secrétariat de la CNUDCI afin d’examiner les possibilités de collaboration. 7. Observations finales 201. La Commission a pris note d’un rapport oral du Secrétariat au sujet d’un projet conjoint mené entre le secrétariat de la CNUDCI et l’OCDE, visant à promouvoir la culture de l’arbitrage en matière de commerce et d’investissement dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. 202. La Commission s’est félicitée des déclarations faites et a noté le degré de coopération élevé existant entre la CNUDCI (et son secrétariat) et d’autres organisations internationales œuvrant dans le domaine du droit commercial international. Elle a encouragé son secrétariat à rechercher des synergies et à chercher à les exploiter en mettant en œuvre des projets conjoints. Elle a indiqué que c’était essentiel pour éviter les doubles emplois et utiliser de manière plus efficace les ressources limitées mises à la disposition de son secrétariat et de ces organisations. L’accent a été mis en particulier sur le développement de partenariats avec des organisations régionales, celles-ci étant mieux à même d’établir le contact avec leurs États membres et de leur communiquer des informations au sujet de la CNUDCI et des normes élaborées. 203. On a particulièrement mis l’accent sur les projets conjoints de l’OEA, de la Banque mondiale et de la CNUDCI dans le domaine des sûretés pour les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, de même que sur la nécessité d’établir une coopération de fond plus étroite avec la Conférence de La Haye et UNIDROIT. On a noté qu’il n’existait pas pour l’instant de projets conjoints avec UNIDROIT, car les thèmes des travaux actuellement menés par les deux organisations ne se prêtaient pas à une telle coopération. On s’est dit convaincu qu’il vaudrait la peine d’envisager de mener des projets conjoints entre les deux organisations une fois que des sujets appropriés seraient abordés. 204. S’agissant de la demande d’appui et de collaboration du HCDH adressée au secrétariat de la CNUDCI dans le cadre du projet actuellement mené par le Groupe de travail sur les entreprises et les droits de l’homme (voir par. 199 et 200 ci-avant), la Commission a approuvé la proposition selon laquelle son secrétariat devrait suivre l’évolution de la situation dans le domaine des entreprises et des droits de l’homme, en coopération avec les organismes pertinents des Nations Unies ou de l’extérieur, et l’informer des éléments nouveaux pertinents pour ses travaux. D. Organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales invitées aux sessions de la CNUDCI et de ses groupes de travail 205. À sa session en cours, la Commission a rappelé qu’à sa quarante-troisième session, en 2010, elle avait adopté le relevé de conclusions sur son règlement intérieur et ses méthodes de travail. Au paragraphe 9 de ce relevé, elle avait décidé d’établir et d’actualiser s’il y avait lieu une liste des organisations internationales et des organisations non gouvernementales avec lesquelles elle entretenait une coopération de longue date et qui avaient été invitées à ses sessions. Elle a également rappelé qu’à sa demande, le Secrétariat avait revu la présentation en ligne des informations relatives aux organisations intergouvernementales et non gouvernementales invitées à ses sessions et à celles de ses groupes de travail, ainsi que les modalités de la communication de ces informations aux États, et que les ajustements apportés la satisfaisaient. Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-cinquième session, Supplément n° 17 (A/65/17), annexe III.
Official Records of the General Assembly, Sixty-sixth Session, Supplement No. 17 (A/66/17), para.Ibid. soixante-sixième session, Supplément n° 17 (A/66/17), par.
228. Available from http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/TOPICS/EXTLAWJUSTICE/EXTGILD/0,,contentMDK:22095859~menuPK:64874173~pagePK:4789622~piPK:64873779~theSitePK:5807555,00.html.288 à 298.
Available from www.uncitral.org/uncitral/uncitral_texts/security.html.Ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
Ibid. The Commission was informed by the representative of the World Bank that the special Working Group on Security Interests designated by the World Bank’s Global Task Force on Effective Insolvency and Debtor/Creditor Regimes (the “Task Force”) to examine and update the Principles had completed its work.176 à 178.
It was further noted that the report and recommendation of that special Working Group would be reviewed by the Task Force at its meeting in October 2014 and posted for public comment, after which the Task Force would determine the best way of integrating the revised Principles into the ICR Standard. The Secretariat was requested by the World Bank to continue participating in that process. It was widely felt that such coordination effort was important and should continue in an expeditious manner. Thus, the Commission renewed its mandate to the Secretariat to continue to coordinate with the World Bank and to finalize a revised version of the ICR Standard that would be consistent with relevant UNCITRAL texts. Recalling its decision at its forty-sixth session, in 2013, to request the Secretariat to engage in discussions with the European Commission to ensure a coordinated approach to the issue of the law applicable to third-party effects of assignments of receivables, the Commission was informed of the efforts made by the Secretariat in that respect. In that context, the Commission reiterated its call to the European Commission to ensure a coordinated approach in line with all the texts of UNCITRAL on security interests and renewed the mandate it had given to the Secretariat to cooperate with the European Commission to ensure such a coordinated approach. Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para. 249. The Commission took note of a statement by the Unidroit representative on the status of the Convention on International Interests in Mobile Equipment (the Cape Town Convention) and its protocols. In that context, the Commission was informed that Unidroit was in the process of considering the preparation of a new protocol to the Cape Town Convention on mining, agricultural and construction equipment (the “MAC Protocol”) through a study group that is expected to meet in December 2014. It was widely felt that while the Cape Town Convention and its protocols provided a separate international regime for certain types of mobile equipment, coordination between the MAC Protocol and all the texts of UNCITRAL on security interests was extremely important in order to avoid any overlap or conflict with existing work. It was noted that if the scope of the MAC Protocol were to follow the approach of the Cape Town Convention and be limited to equipment of high value, crossing national borders in the course of its normal use, and typically being subject to asset-based registration, the MAC Protocol would be compatible with the comprehensive approach taken in the Secured Transactions Guide. After discussion, the Commission renewed its mandate given to the Secretariat to cooperate with Unidroit, particularly in the area of security interests. Available from www.unidroit.org/instruments/security-interests/cape-town-convention. The Commission also welcomed and expressed support for the cooperation and coordination with the International Financial Corporation (IFC) or any other entity resulting from the recent restructuring of the World Bank Group with respect to technical assistance to law reform and with OAS with respect to local capacity-building in the area of security interests.206. La Commission a noté que depuis sa quarante-sixième session, en 2013, les organisations suivantes avaient été ajoutées à la liste des organisations non gouvernementales invitées à ses sessions: le Centre africain du cyberdroit et de prévention de la cybercriminalité (ACCP; www.cybercrime-fr.org/index.pl/accp); l’Institut allemand d’arbitrage (DIS; www.dis-arb.de); l’International Mediation Institute (IMI; www.imimediation.org); et le Centre d’arbitrage de Jérusalem (JAC; www.jac-adr.org).
C. Reports of other international organizations The Commission took note of statements made on behalf of the following international and regional organizations: Unidroit, OAS, IMO, World Bank, IDLO and OHCHR. A summary of their statements is reproduced below. 1. Unidroit The Secretary-General of Unidroit reported on the main activities of Unidroit since the forty-sixth session of UNCITRAL, in 2013. The Commission was in particular informed that: (a) Preparation of legal guide on contract farming in cooperation with interested international organizations, in particular the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO), the International Fund for Agricultural Development (IFAD) and the World Food Programme (WFP), continued. With the assistance of the Unidroit secretariat, the experts were currently revising the guide, with a view to complete review of the draft guide at the fourth and final meeting of the Unidroit working group to be held in mid-November 2014. Before that meeting, the Unidroit secretariat would circulate the draft to international organizations, farmers, industry representatives and scholars, and the comments received would be before the working group. The final deliberations of the working group would also be informed by discussions at four consultation events organized in the course of 2014 with the view of presenting the content of the draft guide to audiences of farmers’ representatives, industry stakeholders, interested Governments and intergovernmental and non-governmental organizations, and seeking feedback on its adequacy to meet their practical needs. After that final meeting of the working group, the guide would undergo pre-publication editing and translation into French as well as the required FAO procedures, before being submitted to the Unidroit Governing Council for approval, at its ninety-fourth session, in 2015. Once finalised, the guide was expected to be issued as a joint FAO/Unidroit instrument, which the partner organizations would use in the framework of their technical assistance and capacity-building programmes in developing countries; (b) In 2014, the Unidroit Governing Council decided to take a first initial step towards a fourth edition of the Unidroit Principles of International Commercial Contracts. It instructed the Unidroit secretariat to set up a restricted Steering Committee for the purpose of formulating specific proposals for appropriate amendments and additions to the rules and comments of the Unidroit Principles to address particular issues raised by long-term contracts. The Steering Committee was expected to meet in January 2015. The first reading of the draft by the Unidroit Council was expected at its ninety-fourth session in 2015; The current and earlier editions of the Principles are available from www.unidroit.org/publications/513-unidroit-principles-of-international-commercial-contracts. (c) The Cape Town Convention currently had 60 States Parties; the Aircraft Protocol to the Cape Town Convention continued to attract new accessions; the International Registry for aircraft objects was expanding exponentially, in terms of the proportion of the world’s commercial aircraft financing transactions recorded in the registry; the Rail Protocol had six signatories and one State Party and the negotiations with the bidder selected to operate the International Registry for railway rolling stock had been successfully completed. As regards the Space Protocol, the Preparatory Commission, established pursuant to Resolution 1 of the Diplomatic Conference, met in Rome on 6 and 7 May 2013, and again on 27 and 28 February 2014, and would hold its third session in September 2014 to consider a first draft of the Registry Regulations and the process for selecting the registrar. The International Telecommunication Union (ITU) accepted to join the Preparatory Commission, and its secretariat confirmed its interest in becoming the Supervisory Authority. The Unidroit Governing Council agreed to set up a study group to consider the feasibility of future work on a possible fourth protocol to the Cape Town Convention (the MAC Protocol) (see also para. 189 above). The first meeting of the study group would take place in Rome, on 15-17 December 2014; (d) In 2013 Unidroit and the European Law Institute (ELI) agreed to conduct a joint project aimed at developing model rules of civil procedure tailored for the European context and taking into account, in particular, the European acquis. The first joint ELI/Unidroit workshop, in cooperation with the American Law Institute (ALI), was held in Vienna on 18 and 19 October 2013. In 2014, Unidroit and ELI set up a Steering Committee, which met on 12-13 May 2014 in Rome and agreed on the composition of the working groups for each topic chosen at the 2013 workshop (service and information; interim measures; evidence). Those working groups would hold a joint meeting, with the participation of a representative of ALI, in November 2014 in Rome. A final report on the feasibility of formulating European model rules of civil procedure on the basis of the ALI/Unidroit Principles of Transnational Civil Procedure (the ALI/Unidroit Principles) and a list of topics to be covered by future rules were expected to be completed by 2015. The project might represent a first attempt towards the development of other regional projects adapting the ALI/Unidroit Principles to the specificities of regional legal cultures, leading the way to the drafting of other regional rules. Prepared by a joint ALI/Unidroit Study Group and adopted in 2004 by the Unidroit Governing Council, aimed at reconciling the differences among various national rules of civil procedure, taking into account the peculiarities of transnational disputes as compared to purely domestic ones. They were accompanied by a set of “Rules of Transnational Civil Procedure”, which were not formally adopted by either Unidroit or ALI, but constituted “the Reporters’ model implementation of the Principles, providing greater detail and illustrating concrete fulfilment of the Principles”. 2. OAS A representative of OAS referred to the long-standing history of the relationship between the OAS and UNCITRAL and informed about current areas of work in private international law undertaken in OAS by its political organs (the General Assembly, the Permanent Council and the Committee on Juridical and Political Affairs (CAJP)), secretariat, InterAmerican Juridical Committee and specialized conferences (CIDIP). The Commission was in particular informed that: (a) Under the Inter-American Program for the Development of International Law, OAS implemented two technical cooperation projects in the field of private international law of particular relevance to UNCITRAL: (i) “Commercial Arbitration: Training Judicial Agents in the Enforcement of International Awards”, with its key objective to promote, among judges and other public officials, knowledge and correct application of the regional and global legal instruments in the area of international commercial arbitration; and (ii) “Reform of the Secured Transaction Regime in the Americas”, with its key objective to improve the capacity of OAS member States to implement the necessary reforms that will create a modern and effective secured transactions regime; (b) Among the topics recently studied by the InterAmerican Juridical Committee, three were of relevance to the work of UNCITRAL: (i) Simplified Stock Corporations (relevant to the current work of UNCITRAL Working Group I); (ii) Electronic Warehouse Receipts for Agricultural Products (relevant to the current work by UNCITRAL Working Group IV); and (iii) the InterAmerican Convention on the Law Applicable to International Contracts; (c) The OAS Secretariat, through its Department of International Law, had been specifically instructed “to promote among member states further development of private international law, in collaboration with agencies and organizations engaged in this area, among them UNCITRAL, the Hague Conference on Private International Law, and the American Association of Private International Law.” OAS General Assembly resolution 2852, para. 12. The representative of OAS expressed appreciation for assistance received from the UNCITRAL secretariat with the implementation of the technical cooperation project in the area of secured transactions, for participation of UNCITRAL in the work of CIDIP and for other collaborative initiatives with UNCITRAL. Benefits of continuing cooperation between UNCITRAL and OAS for States, the organizations concerns and their secretariats were highlighted. 3. IMO A representative of IMO informed that the 2014 World Maritime Day would be celebrated under the theme “IMO conventions: effective implementation”. Reference was made to a number of IMO treaty instruments and amendments thereto (in force and not yet in force). In light of their relevance to seaborne trade, these instruments were considered relevant to the work of UNCITRAL. The importance of States ratifying, acceding to, accepting or approving those instruments was highlighted. In that context, IMO informed about its depository and other functions with respect to those instruments, including advice and assistance that it provided to States in connection with the accession to those instruments and with their subsequent implementation. 4. World Bank The Chief Counsel, Legal Vice Presidency, of the World Bank expressed support for an enhanced cooperation and coordination between UNCITRAL and the World Bank and other development institutions. UNCITRAL’s work was viewed by the World Bank as directly relevant to the development agenda, especially in a world where markets and capital flows were increasingly global in nature. UNCITRAL standards and work in the areas of insolvency law and security interests were noted as particularly responsive to immediate needs for commercial law reforms in those areas in developing countries. Other areas of UNCITRAL’s work of relevance to the World Bank’s development assistance work and where close cooperation and coordination between UNCITRAL and the World Bank would therefore be welcome were settlement of commercial disputes, electronic commerce, public procurement and MSMEs. The area of public-private partnerships was also mentioned as relevant to the work of the World Bank in developing countries. Appreciation was expressed for the active participation by the UNCITRAL secretariat in the World Bank’s Global Forum on Law Justice and Development (www.globalforumljd.org), and for the guidance that UNCITRAL has provided to various communities of practice within the Forum. (See also paras. 185-187 above.) 5. IDLO The Commission took note of a report of IDLO on an enhanced cooperation achieved with the UNCITRAL secretariat over last year, in particular though mutual participation in events intended to expand States’ appreciation of the contribution of the law to development. The role of the rule of law — the basic cause that IDLO and UNCITRAL shared — to the effort to level the playing field for economic actors, promote the growth of entrepreneurship and MSMEs and to sustain development was highlighted. 6. OHCHR The Commission was informed about the mandate and the work of the United Nations Working Group on Business and Human Rights. Established by the United Nations Human Rights Council in 2011, it was extended for another three years by the Council at its twenty-sixth session, in June 2014. The Working Group’s current mandate was to promote the effective implementation of the Guiding Principles on Business and Human Rights and to explore options and make recommendations to strengthen the protection against business-related human rights abuses. The Working Group is advocating for the development of national action plans on business and human rights as a means to facilitate a stock-taking of current gaps in laws and regulations and to formulate clear road maps to address such gaps. Available from www.ohchr.org/Documents/Publications/GuidingPrinciplesBusinessHR_EN.pdf. The work of UNCITRAL in promoting the rule of law in commercial relations, in particular through its standards in the areas of transparency in investor-State arbitration and public procurement, was seen by the Working Group to be of high relevance to the effective protection of human rights and thus to the work of the Working Group on Business and Human Rights. Given its technical expertise on the issue of corporate and trade law, UNCITRAL was considered ideally placed to work together with the Working Group in ensuring that human rights norms and standards inform law-making related to trade and investment at the national level. As the Working Group was developing guidance for national action plans, it would like to seek the support and collaboration of the UNCITRAL secretariat to explore opportunities for collaboration. 7. Concluding statements in the Commission The Commission took note of an oral report of the Secretariat on a joint project between the UNCITRAL secretariat and OECD aimed at promoting the culture of commercial and investment arbitration in the Middle East and North Africa (MENA) region. The Commission expressed appreciation for the statements made and noted the high level of cooperation that already existed between UNCITRAL (and its secretariat) and other international organizations active in the field of international trade law. It encouraged its secretariat to look for synergies and to capitalize on those existing by implementing joint projects. This was considered essential in order to avoid duplication and achieve more efficient use of scarce resources available to the UNCITRAL secretariat and those organizations.Elle a aussi noté que l’organisation suivante avait été éliminée de la liste en raison de sa dissolution, annoncée sur son site Web: Global Business Dialogue on e-Society (GBDe; www.gbd-e.org).
Particular importance was attached to developing partnerships with regional organizations in light of the capacity of those organizations to better reach out to their member States and disseminate among them information about UNCITRAL and its standards.207. La Commission a aussi noté que, conformément au paragraphe 8 de la résolution 68/106 de l’Assemblée générale, le règlement intérieur et les méthodes de travail de la CNUDCI devaient être rappelés aux États et aux organisations, lorsqu’ils étaient invités à ses sessions.
The importance of joint projects of the OAS, the World Bank and UNCITRAL in the area of security interests for countries in the Latin American and Caribbean region was particularly highlighted as was also highlighted the need for a closer and more substantive cooperation with the Hague Conference and Unidroit.Pour ce faire, les invitations qui leur étaient adressées renvoyaient à une page du site Web de la CNUDCI contenant les principaux documents officiels relatifs au règlement intérieur et aux méthodes de travail de la Commission.
It was noted that joint projects with Unidroit were not yet implemented because topics on the current work programmes of both institutions did not currently lend themselves to such cooperation.XIII. Présence régionale de la CNUDCI
The conviction was expressed that it was worth considering implementing UNCITRAL-Unidroit joint projects once appropriate topics appeared.208. La Commission a entendu un rapport oral sur les activités menées par le Centre régional de la CNUDCI pour l’Asie et le Pacifique depuis la date du rapport qui lui avait été fait à ce sujet à sa quarante-sixième session en 2013.
As regards calls by the OHCHR for the support and collaboration of the UNCITRAL secretariat in the current project of the Working Group on Business and Human Rights (see paras. 199-200 above), the Commission agreed with a suggestion that the UNCITRAL secretariat should monitor developments in the area of business and human rights, in cooperation with relevant bodies within the United Nations and beyond and inform the Commission about developments of relevance to UNCITRAL work.Cette présentation orale se fondait sur le rapport écrit soumis à la Commission (A/CN.9/808).
D. International governmental and non-governmental organizations invited to sessions of UNCITRAL and its Working Groups209. La Commission a souligné l’importance du mandat confié au Centre régional pour l’Asie et le Pacifique et a dit apprécier et soutenir les activités réalisées par le Centre, en insistant sur le rôle qu’il jouait pour renforcer les contributions régionales au travail de la CNUDCI.
At its current session, the Commission recalled that, at its forty-third session, in 2010, it had adopted the summary of conclusions on UNCITRAL rules of procedure and methods of work.210. La Commission a pris note avec gratitude de la contribution du Gouvernement de la République de Corée au Centre régional pour l’Asie et le Pacifique, ainsi que des apports d’autres contribuants, en nature ou sous forme financière, en faveur d’activités spécifiques du Centre régional.
In paragraph 9 of the summary, the Commission had decided to draw up and update as necessary a list of international organizations and non-governmental organizations with which UNCITRAL had long-standing cooperation and which had been invited to sessions of the Commission.211. On s’est félicité, en particulier, des diverses activités entreprises par le Centre régional visant au renforcement des capacités à long terme, telles que le programme conjoint sur la formation et la recherche en matière de droit du commerce électronique mis en place avec la Beijing Normal University.
The Commission also recalled that, further to its request, the Secretariat had adjusted the online presentation of information concerning intergovernmental and non-governmental organizations invited to sessions of UNCITRAL and its working groups and the modality of communicating such information to States, and the adjustments made were to the satisfaction of the Commission.212. L’importance du rôle que joue le Centre régional en tant que canal de communication entre les États de la région et la CNUDCI a également été soulignée.
Official Records of the General Assembly, Sixty-fifth Session, Supplement No. 17 (A/65/17), annex III. Ibid. Sixty-sixth Session, Supplement No. 17 (A/66/17), paras. 288-298. Ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), paras. 176-178. The Commission took note that since its forty-sixth session, in 2013, the following organizations had been added in the list of non-governmental organizations invited to UNCITRAL sessions: the African Center for Cyberlaw and Cybercrime Prevention (ACCP; http://cybercrime-fr.org/index.pl/accp); the German Institution of Arbitration (DIS; www.dis-arb.de); the International Mediation Institute (IMI; www.imimediation.org); and the Jerusalem Arbitration Center (JAC; www.jac-adr.org). The Commission also took note that the following organization had been removed from that list because of its dissolution as announced on its website: Global Business Dialogue on e-Society (GBDe; www.gbd-e.org). The Commission also took note that, pursuant to General Assembly resolution 68/106, paragraph 8, all States and invited organizations were reminded, when they were invited to UNCITRAL sessions, about rules of procedure and work methods of UNCITRAL. Such a reminder is effectuated by inclusion in invitations issued to them of a reference to a dedicated web page of the UNCITRAL website where main official documents of UNCITRAL pertaining to its rules of procedure and work methods could be easily accessed. XIII. UNCITRAL regional presence The Commission heard an oral report on the activities undertaken by the UNCITRAL Regional Centre for Asia and the Pacific subsequent to the date of the report on that topic to the Commission at its forty-sixth session in 2013 and based on the written report submitted to the Commission (A/CN.9/808). The Commission stressed the importance of the mandate assigned to the Regional Centre for Asia and the Pacific and expressed its appreciation and support for the activities undertaken by that Centre, underlining its importance in enhancing regional contributions to the work of UNCITRAL. The Commission acknowledged with gratitude the contribution of the Government of the Republic of Korea to the Regional Centre for Asia and the Pacific as well as that of the other contributors, in kind or financially, to specific activities of that Regional Centre. Appreciation was expressed, in particular, for the various activities undertaken by the Regional Centre and aimed at longer-term capacity-building such as the joint programme established with the Beijing Normal University on teaching and researching electronic commerce law. The importance of the Regional Centre as a channel of communication between States in the region and UNCITRAL was also stressed.À cet égard, il a été suggéré que les États de la région désignent chacun un interlocuteur chargé des questions touchant les sujets de la CNUDCI, qui assurerait la coordination avec le Centre régional.
In that regard, it was suggested that States in the region could each designate a focal point for matters related to UNCITRAL topics and in charge of coordinating with the Regional Centre. Reference was made to the close cooperation with the host country of the Regional Centre, the Republic of Korea, and in particular its Ministry of Justice, namely by the joint organization of several regional conferences and technical assistance initiatives, such as the Conference on “Enabling Environment for Microbusiness and Creative Economy” and the Second Annual Arbitration Asia-Pacific Conference.213. Il a été fait référence à la coopération étroite avec la République de Corée, pays hôte du Centre régional, et en particulier avec son Ministère de la justice, qui s’est traduite par l’organisation conjointe de plusieurs conférences et initiatives d’assistance technique régionales, telles que la Conférence sur le thème “Un environnement favorable aux microentreprises et à l’économie créative” et la deuxième Conférence annuelle sur l’arbitrage dans la région Asie-Pacifique.
The Government of the Republic of Korea reiterated its continuous support to the activities of the Regional Centre.Le Gouvernement de la République de Corée a réaffirmé son soutien aux activités du Centre régional.
The Commission reiterated that, in light of the importance of a regional presence for raising awareness of UNCITRAL’s work and, in particular, for promoting the adoption and uniform interpretation of UNCITRAL texts, further efforts should be made to emulate the example of the Regional Centre for Asia and the Pacific in other regions.214. La Commission a rappelé que, compte tenu de l’importance que revêtait une présence régionale pour mieux faire connaître les travaux de la CNUDCI et, en particulier, pour encourager l’adoption et l’interprétation uniforme de ses textes, il faudrait redoubler d’efforts et suivre l’exemple du Centre régional pour l’Asie et le Pacifique dans d’autres régions.
The Secretariat was mandated to pursue consultations regarding the possible establishment of other UNCITRAL regional centres.Le Secrétariat a été chargé de poursuivre les consultations en ce qui concerne la création éventuelle d’autres centres régionaux de la CNUDCI.
XIV. Role of UNCITRAL in promoting the rule of law at the national and international levelsXIV. Rôle de la CNUDCI dans la promotion de l’état de droit aux niveaux national et international
A. IntroductionA. Introduction
The Commission recalled that the item on the role of UNCITRAL in promoting the rule of law at the national and international levels had been on the agenda of the Commission since its forty-first session, in 2008, in response to the General Assembly’s invitation to the Commission to comment, in its report to the General Assembly, on the Commission’s current role in promoting the rule of law.215. La Commission a rappelé que le point sur le rôle de la CNUDCI dans la promotion de l’état de droit aux niveaux national et international figurait à son ordre du jour depuis sa quarante et unième session, en 2008, comme suite à l’invitation que lui avait faite l’Assemblée générale de lui rendre compte, dans les rapports qu’elle lui soumettait, du rôle qu’elle jouait dans la promotion de l’état de droit.
The Commission further recalled that since that session, the Commission, in its annual reports to the General Assembly, had transmitted comments on its role in promoting the rule of law at the national and international levels, including in the context of post-conflict reconstruction.Elle a rappelé également que depuis cette session, elle fournissait dans ses rapports annuels à l’Assemblée des informations sur son rôle dans la promotion de l’état de droit aux niveaux national et international, notamment dans le contexte de la reconstruction après conflit.
It expressed its conviction that the promotion of the rule of law in commercial relations should be an integral part of the broader agenda of the United Nations to promote the rule of law at the national and international levels, including through the Rule of Law Coordination and Resource Group supported by the Rule of Law Unit in the Executive Office of the Secretary-General.Elle s’est dite convaincue que la promotion de l’état de droit dans les relations commerciales devait faire partie intégrante du programme d’ensemble des Nations Unies visant à favoriser l’état de droit aux niveaux national et international, notamment par l’intermédiaire du Groupe de coordination et de conseil sur l’état de droit, qui était appuyé par le Groupe de l’état de droit du Cabinet du Secrétaire général.
The Commission noted with satisfaction that that view had been endorsed by the General Assembly.La Commission a noté avec satisfaction que ce point de vue avait été approuvé par l’Assemblée générale.
For the decision of the Commission to include the item on its agenda, see Official Records of the General Assembly, Sixty-second Session, Supplement No. 17 (A/62/17), part two, paras. 111-113.Pour la décision de la Commission d’inscrire ce point à son ordre du jour, voir Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-deuxième session, Supplément n° 17 (A/62/17), partie II, par. 111 à 113.
General Assembly resolutions 62/70, para.Résolutions 62/70 (par.
3; 63/128, para.3), 63/128 (par.
7; 64/116, para.7), 64/116 (par.
9; 65/32, para.9), 65/32 (par.
10; 66/102, para.10), 66/102 (par.
12; and 67/97, para.12) et 67/97 (par.
14. www.unrol.org/article.aspx?article_id=6. Official Records of the General Assembly, Sixty-third Session, Supplement No. 17 and corrigendum (A/63/17 and Corr.1), para.14) de l’Assemblée générale.
386; ibid. Sixty-fourth Session, Supplement No. 17 (A/64/17), paras. 413-419; ibid. Sixty-fifth Session, Supplement No. 17 (A/65/17), paras. 313-336; ibid. Sixty-sixth Session, Supplement No. 17 (A/66/17), paras. 299-321; ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), paras. 195-227; and ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 267-291.www.unrol.org/article.aspx?article_id=6.
Resolutions 63/120, para. 11; 64/111, para. 14; 65/21, paras. 12-14; 66/94, paras. 15-17; 67/89, paras. 16-18; and 68/106, para. 12. At its current session, the Commission heard an oral report by the chairperson of its forty-sixth session and by the Secretariat on the implementation of the relevant decisions taken by the Commission at its forty-sixth session. A summary of the reports is contained in section B below. Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 273 and 275. The Commission recalled that at its forty-third session, in 2010, it had indicated that it considered it essential to maintain a regular dialogue with the Rule of Law Coordination and Resource Group through the Rule of Law Unit and to keep abreast of progress made in the integration of the work of UNCITRAL into United Nations joint rule of law activities. To that end, it had requested the Secretariat to organize briefings by the Rule of Law Unit every other year, when sessions of the Commission were held in New York. Consequently, a briefing had taken place at the Commission’s forty-fifth session in New York in 2012, and at the current session, the Commission had a briefing by the Rule of Law Unit. Its summary is contained in section C below.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-troisième session, Supplément n° 17 et rectificatifs (A/63/17 et Corr.1 et 2), par. 386; ibid. soixante-quatrième session, Supplément n° 17 (A/64/17), par.
Ibid. Sixty-fifth Session, Supplement No. 17 (A/65/17), para.413 à 419; ibid. soixante-cinquième session, Supplément n° 17 (A/65/17), par.
335. Ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), paras. 195-227.313 à 336; ibid. soixante-sixième session, Supplément n° 17 (A/66/17), par.
The Commission also took note of General Assembly resolution 68/116 on the rule of law at the national and international levels, by paragraph 14 of which the General Assembly invited the Commission to continue to comment, in its reports to the General Assembly, on its current role in promoting the rule of law. Recalling its deliberations at its forty-sixth session, the Commission welcomed a panel discussion on “Sharing States’ national practices in strengthening the rule of law through access to justice”. A summary of the panel discussion and comments of the Commission on its role in promoting the rule of law by facilitating access to justice are contained in section D below.299 à 321; ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
Ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.195 à 227; et ibid. soixantehuitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
291. The Commission recalled that in conjunction with the approval of the draft convention on transparency at the current session (see para.267 à 291.
106 above), a statement on UNCITRAL’s role in promoting the rule of law in commercial relations was delivered by Ms. Irene Khan, Director-General of IDLO.Résolutions 63/120 (par.
In that statement, Ms. Khan in particular emphasized the role of UNCITRAL standards and tools in the promotion of transparency, accountability and access to information and the importance of those issues especially in the context of investor-State relations.11), 64/111 (par.
The Commission expressed appreciation for the statement and support for enhanced collaboration with IDLO on promotion of the rule of law in commercial relations.14), 65/21 (par.
B. Reports on the implementation of the relevant decisions taken by the Commission at its forty-sixth session12 à 14), 66/94 (par.
The chairperson of UNCITRAL’s forty-sixth session reported that he had spoken at the eighth session of the Open Working Group (New York, 3-7 February 2014), in which he conveyed to the Group that a sound regulatory framework for businesses, investment and trade was a powerful driving force in addressing such sustainable development challenges as joblessness, youth unemployment and the shortcomings of a large informal economy.15 à 17), 67/89 (par.
The existence of such a framework largely conditioned the contribution of the private sector to sustainable development.16 à 18) et 68/106 (par.
Increasing attention by States to the commercial law area should thus be regarded as one of important transformative changes that should come clearly across in any post-2015 development agenda.12). 216. À sa session en cours, la Commission a entendu un rapport oral du Président de sa quarante-sixième session et du Secrétariat sur la mise en œuvre des décisions pertinentes qu’elle avait prises à cette session.
The statement by the chairperson of UNCITRAL’s forty-sixth session, Mr. Michael Schoell, is available at http://sustainabledevelopment.un.org/owg8.html, under “Statements & Presentations”, and on the UNCITRAL website (www.uncitral.org/pdf/english/whats_new/2014_02/UNCITRAL-OWG-statement.pdf).Un résumé des rapports figure à la section B ci-après.
The Commission also heard that the UNCITRAL secretariat, in cooperation with the Asian-African Legal Consultative Organization (AALCO), IDLO and ICC, organized a side event on the margins of the eighth session of the Open Working Group on the enabling environment for rule-based business, investment and trade (New York, 6 February 2014).Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
The side event focused on the establishment of enabling environments for rule-based business, investment and trade as critical elements for conflict prevention, post-conflict reconstruction and the promotion of rule of law and governance in commercial relations.273 et 275.
Information about the side event may be found at http://sustainabledevelopment.un.org/owg8.html and on the UNCITRAL website (www.uncitral.org/uncitral/en/about/whats_new_archive.html, 29/01/2014 entry).217. La Commission a rappelé qu’à sa quarante-troisième session, en 2010, elle avait dit qu’elle jugeait essentiel de maintenir un dialogue régulier avec le Groupe de coordination et de conseil sur l’état de droit par l’intermédiaire du Groupe de l’état de droit et de se tenir au courant des progrès réalisés dans l’intégration des travaux de la CNUDCI aux activités relatives à l’état de droit menées conjointement à l’échelle du système des Nations Unies.
The Commission took note that a draft guidance note of the Secretary-General on the promotion of the rule of law in commercial relations, about which the Commission was informed at its forty-sixth session, in 2013, was presented by the Office of Legal Affairs of the United Nations Secretariat at the expert level meeting of the Rule of Law Coordination and Resource Group of the United Nations on 20 December 2013.À cette fin, elle avait prié le Secrétariat d’organiser des réunions d’information avec le Groupe de l’état de droit tous les deux ans, lorsque ses sessions se tiendraient à New York. Une réunion d’information avait ainsi été organisée pendant la quarante-cinquième session de la Commission, à New York, en 2012, ainsi qu’à la session en cours.
It was noted that the text, which was made available to the Commission for information purposes was currently undergoing the final approval and was expected eventually to be circulated across the United Nations, including United Nations country offices.Un résumé de cette dernière réunion figure à la section C ci-après. Ibid. soixante-cinquième session, Supplément n° 17 (A/65/17), par. 335. Ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par. 195 à 227. 218. La Commission a également pris note de la résolution 68/116 de l’Assemblée générale sur l’état de droit aux niveaux national et international, au paragraphe 14 de laquelle l’Assemblée l’invitait à continuer de lui rendre compte, dans les rapports qu’elle lui soumettait, de ce qu’elle faisait pour promouvoir l’état de droit. Rappelant ses délibérations à sa quarante-sixième session, la Commission s’est félicitée de l’organisation d’une table ronde sur le thème “Mise en commun des pratiques nationales des États en matière de renforcement de l’état de droit par l’amélioration de l’accès à la justice”. Un résumé de la table ronde et des observations de la Commission sur le rôle qu’elle joue dans la promotion de l’état de droit en facilitant l’accès à la justice figure à la section D ci-après.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Ibid. soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
273. In ensuing discussion a representative of ICC informed the Commission about its continuing efforts, in particular through the Global Business Alliance on Post-2015 Development Agenda, to convey across the United Nations business perspectives related to rule of law and sustainable development.291. 219.
Issues highlighted were all relevant to the work of UNCITRAL since they dealt with barriers to private investment, entrepreneurship and trade and the sound regulatory environment for business.La Commission a rappelé qu’à l’occasion de l’approbation, à la session en cours, du projet de convention sur la transparence (voir par.
The Commission was also informed about controversies around the concept of the rule of law that arose in the work of the Open Working Group.106 ci-avant), une déclaration sur le rôle de la CNUDCI dans la promotion de l’état de droit dans les relations commerciales avait été faite par la Directrice générale de l’OIDD, Mme Irene Khan.
The Commission was therefore cautioned against embarking into areas that were considered by some States to be politicized since otherwise neutrality of UNCITRAL could be compromised and its mandate diluted.Dans cette déclaration, Mme Khan a particulièrement insisté, d’une part, sur l’utilité des normes et des outils élaborés par la CNUDCI dans la promotion de la transparence, de la responsabilité et de l’accès à l’information, et d’autre part, sur l’importance de ces questions notamment dans le contexte des relations entre investisseurs et États.
Added value in integrating UNCITRAL work in the United Nations rule of law strategies was questioned.La Commission a accueilli la déclaration avec satisfaction et s’est déclarée favorable à un renforcement de la collaboration avec l’OIDD en matière de promotion de l’état de droit dans les relations commerciales.
In response, it was noted that the role of UNCITRAL in promoting the rule of law in commercial relations was undisputable as evidenced by numerous General Assembly resolutions on UNCITRAL matters, including the one on the establishment of UNCITRAL, and by decisions of UNCITRAL itself.B. Rapports sur la mise en œuvre des décisions pertinentes prises par la Commission à sa quarante-sixième session
Rules regulating commercial transactions should not only be clear but also fair in order for them to be able to mitigate risks of abuses of power by commercially stronger parties and to make commercial relations economically sustainable in the long run.220. Le Président de la quarante-sixième session de la CNUDCI a rapporté qu’il avait pris la parole à la huitième session du Groupe de travail ouvert (New York, 3-7 février 2014) pour indiquer qu’un cadre réglementaire solide en faveur des entreprises, de l’investissement et du commerce jouait un rôle essentiel pour surmonter certains obstacles au développement durable comme le chômage, en particulier celui des jeunes, et les insuffisances liées à une économie informelle de grande ampleur.
By reconciling in a balanced and neutral way interests of various stakeholders UNCITRAL played an important role in that regard.L’existence d’un tel cadre déterminait largement la contribution du secteur privé au développement durable.
Integration of UNCITRAL work to broader United Nations activities was considered desirable for the benefit of end-users of UNCITRAL’s standards.Il fallait donc considérer l’attention croissante que les États portaient au domaine du droit commercial comme une mutation importante qui devrait être reflétée dans tout programme de développement pour l’après-2015.
Concerns about compromised neutrality of UNCITRAL and dilution of its mandate as a result of closer cooperation and coordination with relevant United Nations bodies were not widely shared.La déclaration du Président de la quarante-sixième session de la CNUDCI, M. Michael Schoell, est disponible (en anglais) à l’adresse http://sustainabledevelopment.un.org/owg8.html, dans la section “Statements & Presentations”, et sur le site Web de la CNUDCI (http://www.uncitral.org/pdf/english/whats_new/2014_02/UNCITRAL-OWG-statement.pdf).
Concern was expressed about particular points in the draft guidance note circulated at the session, in particular references to human rights, the work of UNCITRAL in the area of commercial fraud and regulation of MSMEs.221. La Commission a également appris que le secrétariat de la CNUDCI avait organisé, en coopération avec l’Organisation juridique consultative pour les pays d’Asie et d’Afrique (AALCO), l’OIDD et la CCI, en marge de la huitième session du Groupe de travail ouvert, une manifestation consacrée à la création d’un environnement propice aux affaires, à l’investissement et au commerce réglementés (New York, 6 février 2014).
In response to the criticism that the draft did not address some important aspects, the specific scope and focus of the draft was explained by reference to the purpose of the guidance note as an advocacy tool for the promotion of the work of UNCITRAL across the United Nations, in particular in United Nations country offices.Cette manifestation avait mis l’accent sur la création d’un tel environnement en tant qu’élément essentiel pour la prévention des conflits, la reconstruction après un conflit et la promotion de l’état de droit et de la gouvernance dans les relations commerciales.
The Commission reiterated its conviction that the implementation and effective use of modern private law standards in international trade are essential for advancing good governance, sustained economic development and the eradication of poverty and hunger.Des informations relatives à cette manifestation sont disponibles à l’adresse http://sustainabledevelopment.un.org/owg8.html et sur le site Web de la CNUDCI (http://www.uncitral.org/uncitral/en/about/whats_new_archive.html, à la date 29/01/2014).
The promotion of the rule of law in commercial relations should therefore be an integral part of the broader agenda of the United Nations to promote the rule of law at the national and international levels.222. La Commission a noté qu’un projet de note d’orientation du Secrétaire général sur la promotion de l’état de droit dans les relations commerciales, dont elle avait été informée à sa quarante-sixième session, en 2013, avait été présenté par le Bureau des affaires juridiques du Secrétariat de l’ONU à la réunion d’experts du Groupe de coordination et de conseil sur l’état de droit, le 20 décembre 2013.
The Commission encouraged the Secretary-General to devise effective practical mechanisms to achieve such integration.Il a été noté que le texte, qui avait été soumis à la Commission à des fins d’information, en était actuellement au stade de l’approbation définitive et devrait à terme être diffusé dans tout le système des Nations Unies, y compris dans les bureaux de pays. Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 273. 223.
The Commission also emphasized the relevance of the work by UNCITRAL to post-2015 development agenda and expressed its appreciation to the chairperson at its forty-sixth session, Mr. Michael Schoell, and the secretariat, for efforts to bring the attention of relevant bodies involved in discussion of the new development agenda to issues dealt with by UNCITRAL.Pendant la discussion qui a suivi, un représentant de la CCI a informé la Commission des efforts que celle-ci continuait de déployer, en particulier par l’intermédiaire de l’Alliance mondiale des entreprises pour le programme de développement pour l’après-2015, en vue de faire connaître dans l’ensemble du système des Nations Unies les perspectives des entreprises en ce qui concerne l’état de droit et le développement durable.
The Commission requested its Bureau at the current session and its secretariat to continue to take appropriate steps to ensure that the areas of work of UNCITRAL and the role of UNCITRAL in the promotion of the rule of law and in sustainable development are not overlooked in the discussion of the post-2015 development agenda and sustainable development financing, and to report to the Commission at its next session on the steps taken in that direction.Les questions soulevées étaient toutes pertinentes pour les travaux de la CNUDCI, dans la mesure où elles concernaient les obstacles à l’investissement privé, à l’entreprenariat et au commerce, ainsi qu’un environnement réglementaire solide pour les entreprises. 224. La Commission a également été informée des controverses relatives au concept d’état de droit qui étaient nées dans le cadre des travaux du Groupe de travail ouvert. Il lui a donc été déconseillé de s’engager dans des domaines que certains États considéraient comme politiques, engagement qui risquerait de compromettre la neutralité et d’affaiblir le mandat de la CNUDCI. On s’est interrogé sur la valeur ajoutée découlant de l’intégration des travaux de la CNUDCI aux stratégies concernant l’état de droit de l’Organisation des Nations Unies. 225. En réponse, il a été noté que la CNUDCI jouait un rôle incontestable dans la promotion de l’état de droit dans les relations commerciales, ainsi qu’en témoignaient de nombreuses résolutions de l’Assemblée générale sur des sujets concernant la Commission, notamment la résolution ayant trait à sa création, et des décisions prises par la Commission elle-même. Pour être en mesure d’atténuer les risques d’abus de pouvoir par les acteurs commerciaux puissants et de garantir la viabilité à long terme des relations commerciales, les règles régissant les transactions commerciales devaient être non seulement claires mais aussi justes. En conciliant de manière équilibrée et neutre les intérêts des différentes parties prenantes, la CNUDCI jouait un rôle important à cet égard. Il était jugé souhaitable, dans l’intérêt des utilisateurs finaux des normes de la CNUDCI, d’intégrer le travail de la Commission dans le cadre plus large des activités menées par l’Organisation des Nations Unies. Les préoccupations relatives aux risques de compromission de la neutralité de la CNUDCI et d’affaiblissement de son mandat qui résulteraient d’une coopération et d’une coordination plus étroites avec certains organismes des Nations Unies n’étaient pas largement partagées. 226. On s’est déclaré préoccupé par certains points dans le projet de note d’orientation diffusé lors de la session, en particulier des références aux droits de l’homme, au travail de la CNUDCI dans le domaine de la fraude commerciale et à la réglementation des MPME. En réponse à la critique selon laquelle ce projet n’abordait pas certains aspects importants, on a expliqué son champ et sa portée spécifiques en mentionnant l’objectif de la note d’orientation, qui devait servir à promouvoir les travaux de la CNUDCI dans l’ensemble du système des Nations Unies, en particulier dans les bureaux de pays. 227. La Commission a réaffirmé sa conviction que la promulgation et l’application effective de règles de droit privé modernes dans le commerce international étaient indispensables à la promotion de la bonne gouvernance, au développement économique durable et à l’élimination de la pauvreté et de la faim. La promotion de l’état de droit dans les relations commerciales devrait donc faire partie intégrante du programme d’ensemble des Nations Unies visant à promouvoir l’état de droit aux niveaux national et international. La Commission a encouragé le Secrétaire général à élaborer des mécanismes pratiques efficaces pour parvenir à cette intégration. 228. La Commission a également souligné la pertinence des travaux de la CNUDCI à l’égard du programme de développement pour l’après-2015 et a remercié le Président de sa quarante-sixième session, M. Michael Schoell, et le secrétariat des efforts menés en vue d’attirer l’attention des organismes participant à l’élaboration du nouveau programme de développement sur les questions traitées par la CNUDCI. Elle a prié le Bureau de sa session en cours et son secrétariat de continuer de prendre des mesures appropriées pour veiller à ce que les domaines de travail de la CNUDCI et son rôle dans la promotion de l’état de droit et dans le développement durable soient pris en compte dans les discussions relatives au programme de développement pour l’après-2015 et au financement du développement durable, et de lui rendre compte à sa prochaine session des mesures prises en ce sens.
C. Summary of the rule of law briefingC. Résumé de la réunion d’information sur l’état de droit
The rule of law briefing was opened by a keynote speech of the Special Representative of the Secretary-General of the United Nations on Post-2015 Development Planning, Ms. Amina Mohammed.229. La réunion d’information sur l’état de droit s’est ouverte sur la déclaration liminaire de la Conseillère spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour la planification du développement après 2015, Mme Amina Mohammed.
Ms. Mohammed referred to the envisaged place of international trade in post-2015 development agenda recognizing that trade remained one of the most productive ways of integrating into the global economy and propelling developing countries to become less aid dependent.Elle a évoqué l’importance prévue du commerce international dans le programme de développement pour l’après-2015, reconnaissant qu’il restait l’un des moyens les plus efficaces de participer à l’économie mondiale et d’encourager les pays en développement à réduire leur dépendance à l’aide.
The Commission was informed that, throughout the consultation phase of the post-2015 process, the United Nations system had clearly recognized the importance of fair, stable and predictable legal frameworks for generating inclusive, sustainable and equitable development, as well as economic growth and employment. It also acknowledged that without an enabling environment for rule-based business, investment and trade, the world would not be able to tackle development challenges, and Governments should therefore be equipped with knowledge and tools to be able to fully utilize trade as a powerful tool for sustainable development.La Commission a été informée que, dans le cadre de la phase de consultation relative au processus pour l’après-2015, le système des Nations Unies avait clairement reconnu l’importance de cadres juridiques équitables, stables et prévisibles pour promouvoir un développement inclusif, durable et équitable, ainsi que la croissance économique et l’emploi. Il avait aussi estimé qu’en l’absence d’un environnement propice aux affaires, à l’investissement et au commerce réglementés, le monde ne serait pas en mesure de relever les défis du développement, et qu’il fallait par conséquent donner aux gouvernements les connaissances et les outils nécessaires pour pouvoir pleinement exploiter le commerce en tant que catalyseur du développement durable.
The Commission was also informed about steps expected to be taken by States and the United Nations system during the time leading to the adoption of the new development agenda in September 2015.230. La Commission a aussi été informée des mesures que les États et le système des Nations Unies devaient prendre pendant la période précédant l’adoption du nouveau programme de développement, en septembre 2015.
Ms. Mohammed emphasized the need for transformative actions to promote inclusive and sustainable growth and decent employment, including through economic diversification, financial inclusion, efficient infrastructure, trade, relevant education and skills training, and the potential role of UNCITRAL in assisting States to devise and implement such transformative actions.Mme Mohammed a souligné la nécessité de prendre des mesures de transformation pour promouvoir une croissance inclusive et durable et l’emploi décent, y compris par le biais de la diversification économique, de l’inclusion financière, d’infrastructures efficaces, du commerce, de l’éducation et de la formation, et le rôle que la CNUDCI pouvait jouer en aidant les États à concevoir et à mettre en œuvre ces mesures.
The Director of the Rule of Law Unit in the Executive Office of the Secretary-General then briefed the Commission about developments related to the United Nations rule of law agenda occurred since the 2012 rule of law briefing in UNCITRAL.231. La Commission a ensuite entendu un rapport du Directeur du Groupe de l’état de droit du Cabinet du Secrétaire général sur les faits survenus en ce qui concerne le programme des Nations Unies en matière d’état de droit depuis l’exposé qui lui avait été présenté en 2012.
Efforts being made towards effective integration of the promotion of the rule of law in commercial relations in the United Nations broader rule of law agenda were particularly highlighted.On a en particulier mis l’accent sur les efforts menés pour intégrer de manière efficace la promotion de l’état de droit dans les relations commerciales dans le cadre plus général du programme des Nations Unies en matière d’état de droit.
The Commission was pleased to note an increased number of references to its activities and areas relevant to its work in the Secretary-General’s reports on rule of law issues.La Commission a noté avec satisfaction que les rapports du Secrétaire général sur les questions liées à l’état de droit faisaient plus souvent référence à ses activités et à des domaines pertinents pour ses travaux.
The Commission was invited to consider approaches to measuring effectiveness of its rule of law activities.Elle a été invitée à envisager des moyens de mesurer l’efficacité de ses activités dans ce domaine.
The General Counsel of the Global Compact Office complemented the rule of law briefing by informing the Commission about the Business Engagement Architecture, in particular its business for the rule of law segment, launched by the Secretary-General in September 2013, and work on formulating the global rule of law business principles.232. La Conseillère juridique du Bureau du Pacte mondial a terminé la réunion d’information sur l’état de droit en informant la Commission au sujet du projet d’architecture pour l’engagement des entreprises, évoquant en particulier le volet consacré aux entreprises pour l’état de droit, qui avait été lancé par le Secrétaire général en septembre 2013, et des travaux menés pour formuler des principes mondiaux de promotion de l’état de droit par les entreprises.
She also referred to the role that UNCITRAL standards, tools and expertise, in particular in the areas of public procurement and privately financed infrastructure projects, could play in the Global Compact’s projects.Elle a aussi évoqué le rôle que les normes et les outils élaborés par la CNUDCI, ainsi que ses compétences, en particulier dans les domaines des marchés publics et des projets d’infrastructure à financement privé, pouvaient jouer dans les projets du Pacte mondial.
The Commission was also informed about plans to update the United Nations publication “United Nations and Global Commerce”.La Commission a aussi été informée du projet d’actualisation de la publication intitulée “United Nations and Global Commerce”.
UNCITRAL and its secretariat were invited to cooperate in relevant projects of the Office.La CNUDCI et son secrétariat ont été invités à coopérer aux projets pertinents du Bureau.
The Commission expressed appreciation to Ms. Mohammed for her keynote speech, to the Director of the Rule of Law Unit for the briefing and to the General Counsel of the Global Compact Office for her statement and ideas about closer cooperation with UNCITRAL.233. La Commission a remercié Mme Mohammed de sa déclaration liminaire, le Directeur du Groupe de l’état de droit de son exposé et la Conseillère juridique du Bureau du Pacte mondial de sa déclaration et des idées évoquées en vue de renforcer la coopération avec la CNUDCI.
The Commission encouraged closer cooperation and consultations with United Nations bodies on issues of UNCITRAL work of relevance to them.La Commission a encouragé le renforcement de la coopération et les consultations avec les organismes des Nations Unies dans les domaines de travail de la CNUDCI présentant un intérêt pour eux.
D. UNCITRAL comments to the General Assembly on its role in the promotion of the rule of law through facilitating access to justiceD. Commentaires de la CNUDCI adressés à l’Assemblée générale sur le rôle qu’elle joue dans la promotion de l’état de droit en facilitant l’accès à la justice
1. Summary of the panel discussion1. Résumé du débat d’experts
During the panel discussion, the invited speakers from Austria, Colombia, UNDP, the World Bank Group and EBRD presented surveys of States’ national practices and United Nations projects in strengthening the rule of law through access to justice in the context of enforcement of contracts, insolvency proceedings, protection of security interests, legal empowerment and public procurement.234. Pendant le débat d’experts, des orateurs invités d’Autriche, de Colombie, du PNUD, du Groupe de la Banque mondiale et de la BERD ont passé en revue les pratiques nationales des États et les projets menés par les Nations Unies en matière de renforcement de l’état de droit par le biais de l’accès à la justice dans le contexte de l’exécution des contrats, des procédures d’insolvabilité, de la protection des sûretés, de la démarginalisation par le droit et des marchés publics.
An advisor on global indicators of the World Bank Group presented a survey of States’ practices with enforcement of contracts undertaken by the World Bank Group, in cooperation with, among others, the UNCITRAL secretariat.235. Un conseiller spécialisé dans les indicateurs mondiaux du Groupe de la Banque mondiale a présenté une étude sur les pratiques des États en matière d’exécution des contrats réalisée par le Groupe en coopération, notamment, avec le secrétariat de la CNUDCI.
The survey covering 189 countries compared experiences for entrepreneurs around the world when dealing with local courts in enforcing contract and highlighted the need for reform.L’étude, qui couvrait 189 pays, comparait les expériences d’entrepreneurs dans le monde dans les relations qu’ils entretenaient avec les tribunaux locaux aux fins de l’exécution des contrats et soulignait la nécessité d’adopter des réformes.
The main trend identified through the survey was improvement in case management and speed of enforcement through creation of commercial courts and e-courts and appearance of mechanisms specifically designed to facilitate women’s and MSME’s access to justice through small claims courts.La principale tendance identifiée dans l’étude concernait l’amélioration de la gestion des dossiers et de la rapidité d’exécution grâce à la création de tribunaux commerciaux et de tribunaux électroniques et la mise au point de mécanismes destinés à faciliter l’accès des femmes et des MPME à la justice grâce à des tribunaux connaissant des litiges mineurs.
The Commission was informed about existing studies linking efficient contract enforcement with decreased informality, improved access to credit and increase in trade.La Commission a été informée de l’existence d’études qui établissaient un lien entre l’exécution efficace des contrats et le recul de l’économie informelle, l’amélioration de l’accès au crédit et l’expansion du commerce.
It took note of upcoming research on courts touching on such issues as publication of judgements and availability of voluntary mediation.Elle a pris note des recherches qui seraient prochainement menées au sujet des tribunaux sur des questions telles que la publication des jugements et la disponibilité de la médiation volontaire.
The representative of Colombia presented an overview of legal reforms in the areas of secured transactions and insolvency law in Latin America and the Caribbean, focusing on issues of access to justice.236. La représentante de la Colombie a présenté un résumé des réformes juridiques entreprises dans les domaines des opérations garanties et du droit de l’insolvabilité en Amérique latine et dans les Caraïbes, en mettant l’accent sur les questions de l’accès à la justice.
She referred to the role of UNCITRAL standards and technical assistance of the UNCITRAL secretariat in those reforms.Elle a évoqué le rôle des normes élaborées par la CNUDCI et de l’assistance technique fournie par son secrétariat dans ces réformes.
Examples of models for access to justice in the context of operation of movable property security registries and insolvency proceedings in the region were provided.Elle a fourni des exemples de modèles d’accès à la justice dans le contexte du fonctionnement de registres des sûretés sur des biens meubles corporels et des procédures d’insolvabilité dans la région.
The speaker also shared information about existing efforts in the region to address particular aspects of insolvency of MSMEs and their access to justice in insolvency and protection of security interests contexts.Elle a aussi évoqué les efforts menés dans la région pour examiner certains aspects de l’insolvabilité des MPME et leur accès à la justice dans le contexte de l’insolvabilité et de la protection des sûretés.
The representative of UNDP shared insights into the work of the Commission on Legal Empowerment and other United Nations bodies that dealt with issues of legal empowerment and access to justice for the most marginalized segments of societies.237. Le représentant du PNUD a donné un aperçu des travaux de la Commission pour la démarginalisation par le droit et d’autres organismes des Nations Unies qui traitent des questions de la démarginalisation par le droit et de l’accès à la justice des segments les plus marginalisés de la société.
Reports and studies by those bodies identified the extent of the relationship between informality and the perpetuation of poverty and inequality and recommended empowerment strategies particularly in relation to informality.Les rapports et études de ces organismes montrent l’importance de la relation entre l’économie informelle et la perpétuation de la pauvreté et des inégalités et recommandent l’élaboration de stratégies de démarginalisation portant en particulier sur l’économie informelle.
The Commission took note of UNDP’s experience with promoting low-cost justice services, community-based and informal justice systems and legal aid and legal awareness, in particular: (a) the implementation of country programming such as in Afghanistan supporting the legal empowerment of street vendors; and (b) programmes in other countries on decentralization of justice services to rural areas, mobile courts, justice centres and legal aid in civil and commercial matters.La Commission a pris note de l’expérience du PNUD dans la promotion de services de justice à faible coût, de systèmes de justice informels et communautaires, de l’assistance juridique et de la sensibilisation au droit, en particulier à travers: a) l’exécution de programmes de pays, notamment en Afghanistan, pour la démarginalisation des vendeurs ambulants par le droit; et b) l’exécution de programmes dans d’autres pays pour la décentralisation des services de justice vers les zones rurales, les tribunaux itinérants, les centres de justice et l’assistance juridique en matière civile et commerciale.
Efforts to understand the linkages between UNCITRAL work and low-cost and empowerment-based development programming of UNDP and other United Nations bodies were welcomed by the speaker.L’orateur a salué les efforts déployés pour comprendre les liens entre les travaux de la CNUDCI et les programmes de développement fondés sur la justice à faible coût et la démarginalisation menés par le PNUD et d’autres organismes des Nations Unies.
Representatives of Austria and EBRD presented surveys of States’ practices with facilitating access by aggrieved suppliers to justice in the context of public procurement.238. Des représentants de l’Autriche et de la BERD ont présenté des études sur les pratiques des États visant à aider les fournisseurs lésés à accéder à la justice dans le cadre de la passation de marchés publics.
They identified major trends on wide range of issues related to review of procurement decisions, in particular as regards an independent administrative review, compensation mechanisms, actions that could be taken with respect to procurement contracts entered into force, groups of persons that were entitled to challenge procurement decisions, types of procurement decisions that could be challenged, deadlines for submission of complaints and taking decisions on complaints and safeguards against abuses.Ils ont identifié les principales tendances sur un grand nombre de questions liées au contrôle des décisions en matière de passation de marchés, en particulier en ce qui concerne l’examen administratif indépendant, les mécanismes d’indemnisation, les actions pouvant être engagées concernant des marchés entrés en vigueur, les groupes de personnes autorisées à contester une décision en matière de passation, les types de décisions susceptibles d’être contestées, les délais de présentation et de traitement des réclamations et les garanties contre les abus.
They concluded that there was still much room for improvement across the world to achieve impartiality and efficiency in the review of procurement decisions.Ils ont conclu qu’il y avait encore beaucoup à faire à l’échelle mondiale pour assurer l’impartialité et l’efficacité de l’examen des décisions en matière de passation de marchés.
The standards provided by UNCITRAL in its 2011 Model Law on Public Procurement and accompanying guidance in the Guide to Enactment of that Model Law were considered useful in implementing the required reforms.Les normes établies par la CNUDCI dans sa Loi type sur la passation des marchés publics (2011) et les indications y relatives données dans le Guide pour l’incorporation de ladite Loi ont été jugées utiles pour réaliser les réformes nécessaires.
Available from www.uncitral.org/uncitral/en/uncitral_texts/procurement_infrastructure/2011Model.html.Disponible à l’adresse http://www.uncitral.org/uncitral/fr/uncitral_texts/procurement_infrastructure/2011Model.html.
Ibid. The Commission expressed its appreciation to the panellists for their statements and noted that the surveys presented were relevant to standards being considered, administered or already prepared by UNCITRAL (in particular in the areas of settlement of commercial disputes, public procurement, contracts for the international sale of goods, e-commerce, insolvency law, security interests and an enabling legal environment for MSMEs).Ibid. 239. La Commission a remercié les intervenants de leurs déclarations et noté que les études présentées étaient pertinentes pour les normes qui étaient en cours d’examen, administrées ou déjà établies par la CNUDCI (notamment dans les domaines du règlement des litiges commerciaux, de la passation de marchés publics, des contrats de vente internationale de marchandises, du commerce électronique, du droit de l’insolvabilité, des sûretés et de la création d’un cadre juridique propice aux MPME).
2. Comments by the Commission on its role in promoting the rule of law by facilitating access to justice2. Observations de la Commission sur le rôle qu’elle joue dans la promotion de l’état de droit en facilitant l’accès à la justice
The Commission confirmed its role in strengthening the rule of law, including by facilitating access to justice.240. La Commission a confirmé le rôle qu’elle joue pour renforcer l’état de droit, notamment en facilitant l’accès à la justice.
Specifically on the subtopic of the panel discussion (see paras. 234-239 above), the Commission noted that UNCITRAL work was relevant to all dimensions of access to justice (normative protection, capacity to seek remedy, and capacity to provide effective remedies): (a)Plus précisément, concernant le sous-thème relatif au débat d’experts (voir par. 234 à 239 ci-dessus), elle a noté que les travaux de la CNUDCI étaient utiles pour tous les aspects de l’accès à la justice (protection normative, capacité d’exercer des voies de droit et capacité d’offrir des recours efficaces):
As relevant to the normative protection, UNCITRAL facilitates the law-making task of States by recognizing legitimate grievances and according to them adequate legal protection and providing appropriate range of remedies or compensation in law;a) S’agissant de la protection normative, la CNUDCI facilite la tâche qui incombe aux États en matière d’élaboration de lois pour ce qui est de reconnaître des réclamations légitimes, d’accorder une protection juridique adéquate et de prévoir un certain nombre de possibilités de recours ou d’indemnisation dans la loi;
(b) As relevant to capacity to seek remedy, UNCITRAL activities are relevant in building capacity of persons to interpret, apply and implement international commercial law standards properly.b) Concernant la capacité d’exercer des voies de droit, les activités de la CNUDCI sont pertinentes dans la mesure où elles donnent aux personnes les moyens d’interpréter, d’appliquer et de mettre en œuvre adéquatement les normes de droit commercial international.
Such UNCITRAL tools as the UNCITRAL website in the six languages of the United Nations, CLOUT, digests and the Transparency Registry and teaching, training and dissemination activities are all relevant for increasing legal awareness and legal empowerment.Les outils de la CNUDCI comme son site Web, qui est disponible dans les six langues de l’ONU, le Recueil de jurisprudence concernant les textes de la CNUDCI, les précis de jurisprudence et le registre sur la transparence, ainsi que les activités de formation et de sensibilisation, favorisent la connaissance du droit et la démarginalisation par le droit.
Some UNCITRAL standards directly call for publicity of legal texts applicable to commercial relations between parties (see e.g. article 5 of the UNCITRAL Model Law on Public Procurement);Certaines normes de la CNUDCI prévoient expressément la publication des textes juridiques applicables aux relations commerciales entre des parties (voir par exemple l’article 5 de la Loi type de la CNUDCI sur la passation des marchés publics);
(c) Capacity to seek remedy also encompasses access to formal and also informal justice mechanisms.c) La capacité d’exercer des voies de droit comprend aussi l’accès aux mécanismes de justice formels et informels.
UNCITRAL offers a sound regulatory framework for such complementary means of adjudication as arbitration and alternative dispute resolution (ADR).La CNUDCI offre un cadre réglementaire efficace prévoyant des modes complémentaires de règlement des différends comme l’arbitrage et les modes alternatifs de règlement des litiges.
It assists States with strengthening the linkages between formal and those informal justice mechanisms and building interfaces between them;Elle aide les États à renforcer les liens entre les mécanismes de justice formels et informels et à créer des synergies entre eux; d) Concernant la capacité d’offrir des recours efficaces au moyen d’un jugement efficace, d’une procédure régulière et de l’exécution de la décision, la CNUDCI, par le biais de ses normes, aide à promouvoir des organes de justice équitables, efficaces, responsables et indépendants. Ses normes traitent notamment de questions comme les conditions minimales à remplir par les instances de contrôle administratif dans le contexte de la passation de marchés publics ou par les tribunaux arbitraux pour qu’ils soient considérés capables d’examiner efficacement divers types de réclamations et de rendre des décisions justes par voie de jugement.
(d) As relevant to capacity to provide effective remedies through effective adjudication, due process and enforcement, UNCITRAL, through its standards, promotes fair, efficient, accountable and independent justice bodies.Elles abordent également la question des délais et des coûts liés à la résolution des litiges, d’autres aspects ayant trait à la régularité de la procédure, les procédures d’intérêt général, le contrôle du public et la responsabilité des autorités publiques.
Its standards for example address such issues as minimum requirements that administrative review bodies in the context of public procurement or arbitral tribunals should meet to be considered capable of effectively addressing various types of grievances and delivering fair outcomes through adjudication.Certains outils et normes portent plus particulièrement sur l’exécution des sentences arbitrales.
They also touch upon issues of time and costs involved in resolving disputes, other aspects of due process, public interest litigation, public oversight and government accountability. Some of the standards and tools focus on enforcement of arbitral awards. Judicial training carried out by the UNCITRAL secretariat, CLOUT, digests and other tools and activities aimed at promoting uniform interpretation and application of international commercial law standards are also all very relevant in this context;Les formations judiciaires dispensées par le secrétariat de la CNUDCI, le Recueil de jurisprudence concernant les textes de la CNUDCI, les précis de jurisprudence ainsi que d’autres outils et activités visant à promouvoir l’interprétation et l’application uniformes des normes de droit commercial international jouent également un rôle important à cet égard;
(e) Finally, UNCITRAL standards, in particular those in the area of e-commerce calling inter alia for legal recognition, admissibility and evidential weight of data messages and e-signatures, proved to be relevant in modernization of civil justice and administrative review procedures.e) Enfin, les normes de la CNUDCI, en particulier celles sur le commerce électronique qui prévoient notamment la reconnaissance juridique, l’admissibilité et la force probante des messages de données et des signatures électroniques, se sont révélées utiles pour moderniser les procédures de justice civile et de contrôle administratif.
UNCITRAL might be expected to contribute further in that respect, in particular as regards low-value cross-border disputes.La CNUDCI pourrait être amenée à poursuivre sa contribution dans ce domaine, en particulier en ce qui concerne les litiges internationaux portant sur de faibles montants.
XV. Planned and possible future workXV. Travaux prévus et travaux futurs possibles
A. GeneralA. Remarques générales
The Commission recalled the agreement, made at its forty-sixth session in 2013, that it should reserve time for discussion of UNCITRAL’s future work as a separate topic at each Commission session.241. La Commission a rappelé qu’elle était convenue, à sa quarante-sixième session, en 2013, de consacrer du temps à l’examen de ses travaux futurs en tant que sujet distinct à chacune de ses sessions.
There was general support for such a review of the Commission’s overall work programme as a tool to facilitate effective planning of its activities.On s’est dit largement favorable à un tel examen du programme de travail général de la Commission en vue de faciliter la planification efficace de ses activités.
Official Records of the General Assembly, Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 310. 242.
310. The Commission heard a summary of the documents prepared to assist its discussions on future work at the forty-seventh session (A/CN.9/807 and A/CN.9/816).La Commission a entendu un résumé des documents établis pour l’aider à discuter des travaux futurs à sa quarante-septième session (A/CN.9/807 et A/CN.9/816).
It noted that those documents addressed UNCITRAL’s main activities, i.e. legislative development and activities designed to support the effective implementation, use and understanding of UNCITRAL texts (collectively referred to as “support activities”).Elle a noté que ces documents portaient sur ses principales activités, à savoir l’élaboration de textes législatifs et les activités conçues pour appuyer l’application, l’utilisation et la compréhension des textes de la CNUDCI (appelées collectivement “activités d’appui”).
It was also agreed that the resource constraints identified in those documents, and similar constraints within member States, required prioritization among UNCITRAL’s activities.243. Il a été convenu également que, compte tenu des restrictions budgétaires mentionnées dans ces documents et de restrictions similaires dans les États membres, il convenait de hiérarchiser les activités de la CNUDCI.
The Commission recalled some general considerations in that regard that it had discussed at its forty-sixth session.La Commission a rappelé certaines considérations générales à cet égard qu’elle avait examinées à sa quarante-sixième session.
Ibid.Ibid.
paras. 294 to 309.par. 294 à 309.
B. Legislative developmentB. Élaboration de textes législatifs
As regards the tabular presentations of legislative activity (current and possible future work), and the summaries of support activities in documents A/CN.9/807 and A/CN.9/816:244. Concernant les tableaux présentant les activités législatives (travaux en cours et travaux futurs possibles) et les résumés des activités d’appui figurant dans les documents A/CN.9/807 et A/CN.9/816:
(a) A question was raised as regards the presentation of possible future work on online dispute resolution in Table 2.a) Une question a été posée au sujet des travaux futurs possibles dans le domaine du règlement des litiges en ligne présentés dans le tableau 2.
It was suggested that the existing mandate of Working Group III (dating from 2010) would encompass the work described in the relevant line of Table 2.Il a été estimé que le mandat actuel du Groupe de travail III (qui date de 2010) couvrirait les travaux décrits à la ligne concernée du tableau 2.
The Commission recalled, with reference to the reports of its forty-fourth and forty-fifth sessions, that the original mandate could be considered to include the preparation of the guidelines for ODR providers and platforms referred to in that Table;La Commission a rappelé, en faisant référence aux rapports sur les travaux de ses quarante-quatrième et quarante-cinquième sessions, que le mandat initial pouvait être interprété de manière à inclure l’élaboration de lignes directrices pour les prestataires de services et les plates-formes de résolution des litiges en ligne visée dans ce tableau;
Ibid.Ibid.
Sixty-sixth Session, Supplement No. 17 (A/66/17), para.soixante-sixième session, Supplément n° 17 (A/66/17), par.
213; and ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), para.213; et ibid. soixanteseptième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
73. (b)73. b)
It was agreed that the conclusions relating to the existing mandates and future work of each of the six Working Groups reached earlier in the session (see paras. 128-130, 134, 140, 145-150, 154-158 and 162-163 above) would not be reopened.Il a été convenu que les conclusions formulées plus tôt dans le courant de la session concernant les mandats actuels et les travaux futurs de chacun des six groupes de travail (voir par. 128 à 130, 134, 140, 145 à 150, 154 à 158, 162 et 163 ci-dessus) ne seraient pas réexaminées.
Thus, it was confirmed, the Working Groups would continue to develop legislative texts and associated guidance in the existing subject areas for the year to the forty-eighth Commission session in 2015.Par conséquent, il a été confirmé que les groupes de travail continueraient d’élaborer des textes législatifs et des indications connexes dans les domaines de travail existants jusqu’à la quarante-huitième session de la Commission, en 2015.
It was noted that the reports of four Working Groups (numbers I, II, III and VI) indicated the possible presentation of texts to the Commission for its consideration and adoption at that session.Il a été noté que quatre groupes de travail (I, II, III et VI) indiquaient dans leurs rapports que des textes pourraient être présentés à la Commission pour examen et adoption à cette session.
A concern was raised that, as these decisions had been made earlier in the Commission’s deliberations, it would be extremely difficult for the Commission while discussing future work to overturn the conclusions involved.245. On s’est inquiété que, comme ces décisions avaient été prises plus tôt dans le courant de la session, il serait très difficile pour la Commission de revenir sur ces conclusions lors de l’examen de la question des travaux futurs.
It was proposed, therefore, that at future sessions the reports of Working Groups and planning for future work should be considered together.Il a par conséquent été proposé qu’à l’avenir, les rapports des groupes de travail et la planification des travaux futurs soient examinés en même temps.
It was emphasized that, as a consequence of these conclusions, there was no opening for additional legislative development before a Working Group in the coming year.246. Il a été souligné que, compte tenu de ces conclusions, aucun texte législatif supplémentaire ne pourrait être élaboré par un groupe de travail pendant l’année à venir.
A suggestion in paragraph 31 of document A/CN.9/807 — that a seventh Working Group could be created to allow for legislative development in other subject-areas — was not supported.La suggestion figurant au paragraphe 31 du document A/CN.9/807 – selon laquelle un septième groupe de travail pourrait être créé afin d’élaborer des textes législatifs dans d’autres domaines – n’a pas été appuyée.
It was further highlighted that the forty-eighth session of the Commission might require a relatively lengthy session to accommodate the anticipated volume of texts for the Commission’s consideration.247. Il a également été souligné que la quarante-huitième session de la Commission pourrait être relativement longue, car on prévoyait de lui soumettre de nombreux textes pour examen.
Additional suggestions made in paragraph 29(b) of document A/CN.9/807 so as to enhance flexibility in the legislative development process, i.e. to consider allocating more than one topic to a Working Group and to review the automatic allocation of two weeks’ conference time annually to each Working Group, received some support.248. D’autres propositions faites au paragraphe 29 b) du document A/CN.9/807, qui visaient à rendre le processus d’élaboration de textes législatifs plus souple, en envisageant de confier plusieurs sujets à un groupe de travail et en revoyant le système d’attribution automatique de deux semaines par sujet, par groupe de travail et par an, ont recueilli un certain soutien.
It was not considered necessary to implement this approach at this session, but the Commission agreed that the possibility could indeed be further discussed in the future.Il n’a pas été jugé nécessaire d’adopter une telle approche à la session en cours, mais la Commission est convenue qu’elle pourrait étudier cette possibilité plus avant à un stade ultérieur.
As regards the suggestion made in paragraphs 33-35 of document A/CN.9/807 — to follow a more flexible approach to combining formal and informal working methods (terms described in para.249. Concernant la proposition faite aux paragraphes 33 à 35 du document A/CN.9/807 – à savoir introduire une plus grande souplesse dans la combinaison des méthodes de travail formelles et informelles (ces termes sont décrits au paragraphe 19 de ce document) – l’idée d’introduire une plus grande souplesse à titre ponctuel a été appuyée et le recours accru aux méthodes de travail informelles a reçu un certain appui.
19 of that document) — there was support for greater flexibility on a case-by-case basis and some support for greater use of informal working methods. These expressions of support, however, were made subject to two caveats: first, that the main purpose of informal working methods was to prepare for submission of legislative proposals to a Working Group or directly to the Commission and, secondly, that their use should not compromise the resources allocated to support activities.Ces déclarations d’appui ont toutefois été assorties de deux conditions: premièrement, le principal objectif des méthodes de travail informelles devait être d’élaborer des propositions législatives en vue de les soumettre à un groupe de travail ou directement à la Commission et, deuxièmement, le recours à ces méthodes ne devait pas compromettre les ressources affectées aux activités d’appui.
The Commission reaffirmed its support for formal working methods as the primary method of legislative development, given the transparent, inclusive and multilingual process involved, which supported the universal applicability of UNCITRAL texts.La Commission a réaffirmé son appui en faveur des méthodes de travail formelles en tant que principale méthode d’élaboration des textes législatifs, compte tenu de la nature transparente, inclusive et multilingue du processus concerné, qui favorisait l’applicabilité universelle des textes de la CNUDCI.
In particular, it was emphasized that any working method that might reduce the ability of developing countries to have a voice in legislative development should be avoided.En particulier, il a été souligné qu’il faudrait éviter toute méthode de travail qui risquait de réduire la capacité des pays en développement de contribuer à l’élaboration de textes législatifs.
Noting the limitations on UNCITRAL’s resources in general and availability of conference time in particular, a view was expressed that the primary aim of legislative development should be the production of legal texts (rather than supporting guidance, which might more appropriately be developed using informal working methods).250. Notant la limitation des ressources de la CNUDCI en général et du temps de conférence en particulier, il a été dit que l’objectif principal des activités législatives devrait être l’élaboration de textes législatifs (plutôt que d’indications d’appui, qui pourraient être élaborées de manière plus appropriée grâce à des méthodes de travail informelles).
As regards a suggestion in paragraph 73(e) of document A/CN.9/816 that the Commission might set a tentative legislative development plan for 3-5 years, the prevailing view was that longer-term planning would remain an exceptional situation.251. Concernant la suggestion figurant au paragraphe 73 e) du document A/CN.9/816, selon laquelle la Commission pourrait établir un plan provisoire d’élaboration de textes législatifs pour les trois à cinq ans à venir, l’avis a prévalu que la planification à long terme resterait exceptionnelle.
The Commission recalled concerns as regards creating de facto permanent or semi-permanent Working Groups.La Commission a rappelé les préoccupations s’agissant de la création de groupes de travail permanents ou semi-permanents.
It was also reaffirmed that the Commission retained the authority and responsibility for setting UNCITRAL’s workplan, especially as regards the mandates of Working Groups, though the role of Working Groups in identifying possible future work and the need for flexibility to allow a Working Group to decide on the type of legislative text to be produced were also recalled.On a également réaffirmé que la Commission conservait le pouvoir et la responsabilité de définir le plan de travail de la CNUDCI, en particulier en ce qui concerne les mandats des groupes de travail, même si l’on a aussi rappelé le rôle que jouaient les groupes de travail pour déterminer les travaux futurs possibles et la nécessité de préserver une certaine souplesse pour permettre à tel ou tel groupe de travail de décider du type de texte législatif à élaborer.
Accordingly, the Commission agreed that it would not express itself at this session on future work extending beyond its forty-eighth session in 2015, but would confine itself to setting a workplan implementing the priorities noted above for the year to that session.Par conséquent, la Commission est convenue qu’elle ne s’exprimerait pas à la session en cours sur les travaux qui pourraient être menés après sa quarante-huitième session, en 2015, mais qu’elle se contenterait de définir un plan de travail tenant compte des priorités indiquées plus haut pour la période allant jusqu’à cette session.
Ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.Ibid. soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
310. See also paragraph 35 of document A/CN.9/807. A concern was also expressed that the existing modus operandi of Working Groups tended to encourage longer mandates being suggested or developed by each Working Group for each subject area. In response, it was emphasized that the Commission would continue to review the mandates concerned on an annual basis. A proposal to set maximum time frames for legislative development in a subject area was considered to be impractical in the UNCITRAL context, and did not receive support. A request was also made for information available from each Working Group on the progress and status of its work, as set out in the reports of the Working Groups, to be collated and presented to the Commission so as to allow the context of each Working Group’s suggestions for future work and for prioritization among existing and new topics to be clearer. It was also stated that, as existing projects came to a close, the Commission might consider at a future session reducing the number of Working Groups to five, given the resource implications of servicing six Working Groups (as noted in para.310. Voir également par.
32 of document A/CN.9/807).35 du document A/CN.9/807.
As regards future work beyond the work of each Working Group noted above, the Commission:252. On s’est également dit préoccupé par le fait que les modes de fonctionnement actuels des groupes de travail tendaient à encourager chaque groupe de travail à proposer ou définir des mandats plus longs pour chaque domaine de travail.
(a) Reaffirmed its decision at its forty-sixth session to hold a colloquium to recognise the thirty-fifth anniversary of the United Nations Sales Convention in 2015;En réponse, il a été souligné que la Commission continuerait de réexaminer chaque année les mandats concernés. La proposition tendant à fixer un délai maximal pour l’élaboration d’un texte législatif dans un domaine spécifique a été jugée difficile à mettre en œuvre dans le contexte de la CNUDCI et n’a pas été appuyée. 253. On a également demandé s’il serait possible de regrouper les informations disponibles sur l’état d’avancement des travaux de chaque groupe de travail figurant dans leurs rapports respectifs et de les présenter à la Commission afin de préciser le contexte dans lequel les groupes de travail formulaient leurs propositions concernant les travaux futurs et les priorités à attribuer aux sujets en cours d’examen et aux nouveaux sujets. 254. Il a également été dit que, étant donné que des projets en cours touchaient à leur fin, la Commission pourrait envisager, à une session future, de réduire le nombre de groupes de travail à cinq, compte tenu des incidences en termes de ressources que représente le service de six groupes de travail (comme noté au paragraphe 32 du document A/CN.9/807). 255. S’agissant des travaux futurs autres que ceux indiqués précédemment pour chacun des groupes de travail, la Commission: a) A réaffirmé la décision prise à sa quarante-sixième session d’organiser un colloque pour marquer le trente-cinquième anniversaire de la Convention des Nations Unies sur les ventes, en 2015;
Ibid.Ibid.
Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), para.soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par.
315. (b)315. b)
Reaffirmed its decision made earlier in the session to hold a colloquium to explore possible future work in the field of electronic commerce, addressing (among other things) identity management, trust services, electronic transfers and cloud computing (see para.A réaffirmé la décision qu’elle avait prise plus tôt au cours de la présente session d’organiser un colloque pour examiner les travaux futurs possibles dans le domaine du commerce électronique, en traitant (entre autres) des sujets comme la gestion de l’identité, les services de confiance, les transferts électroniques et l’informatique en nuage (voir par.
150 above);150 ci-avant);
(c) Considered the proposal for possible legislative development in the field of public-private partnerships (PPPs).c) A examiné la proposition relative à l’élaboration possible d’un texte législatif dans le domaine des partenariats public-privé (PPP).
It was noted that no conference time was available for that topic in the coming year.Il a été noté qu’aucun temps de conférence n’était disponible pour ce sujet au cours de l’année à venir.
Some delegations, while expressing gratitude for the efforts made to delineate the scope of possible future work, including the holding of a colloquium in March 2014, considered that legislative development on PPPs would involve a significant and lengthy project, and for that reason did not support it.Certaines délégations, tout en exprimant leur gratitude pour les efforts accomplis pour délimiter la portée des travaux futurs possibles, notamment la tenue d’un colloque en mars 2014, ont estimé que l’élaboration d’un texte législatif sur les PPP serait longue et délicate et, pour cette raison, n’ont pas appuyé la proposition.
In that regard, it was noted that the colloquium report (A/CN.9/821), which was before the Commission for its consideration at the current session, identified 15 topics for consideration in developing a legislative text on PPPs, some of which appeared to be substantial.À cet égard, il a été noté que, dans le rapport du colloque (A/CN.9/821), dont la Commission était saisie à sa session en cours, on avait recensé 15 thèmes à examiner dans le cadre de l’élaboration d’un texte législatif sur les PPP, dont certains semblaient considérables.
Materials of the colloquium are available from www.uncitral.org/uncitral/en/commission/colloquia/public-private-partnerships-2014.html.La documentation du colloque est disponible à l’adresse http://www.uncitral.org/uncitral/en/commission/colloquia/public-private-partnerships-2014.html.
It was also stated that the existing UNCITRAL texts on privately financed infrastructure projects could be used to harmonize and modernize laws in that field at the national level.256. Il a également été indiqué que les textes existants de la CNUDCI sur les projets d’infrastructure à financement privé pouvaient être utilisés pour harmoniser et moderniser la législation dans ce domaine au niveau national.
The UNCITRAL Legislative Guide on Privately Financed Infrastructure Projects (2000) and the UNCITRAL Model Legislative Provisions on Privately Financed Infrastructure Projects (2003), available from www.uncitral.org/uncitral/uncitral_texts/procurement_infrastructure.html.Le Guide législatif de la CNUDCI sur les projets d’infrastructure à financement privé (2000) et les Dispositions législatives types de la CNUDCI sur les projets d’infrastructure à financement privé (2003), disponibles à l’adresse http://www.uncitral.org/uncitral/fr/uncitral_texts/ procurement_infrastructure.html.
It was recalled, however, that PPPs constituted a topic of importance to all regions of the world, and that the colloquium had highlighted that importance and suggested the need for additional legislative work.257. On a toutefois rappelé que les PPP constituaient un sujet important pour toutes les régions du monde, et que le colloque avait souligné cette importance et conclu qu’il serait peut-être nécessaire de réaliser des travaux législatifs supplémentaires sur la question.
The importance of PPPs to developing countries was also raised, and it was said that developing countries would encourage the Commission to take the subject up.L’importance des PPP pour les pays en développement a également été signalée, et on a dit que ces derniers encourageraient la Commission à se pencher sur ce sujet.
The experience arising from consultations within one State, which had indicated support for legislative development in PPPs, was also drawn to the attention of the Commission.L’attention de la Commission a également été appelée sur l’expérience tirée des consultations menées dans un État, qui s’était déclaré favorable à l’élaboration de textes législatifs sur les PPP.
Accordingly, a suggestion was made that the topic of PPPs should be remitted to a working group whose existing mandate could be expected to be completed by the forty-eighth Commission session in 2015, should such a working group be identified.Par conséquent, on a proposé que la question des PPP soit confiée à un groupe de travail censé terminer son mandat existant d’ici à la quarante-huitième session de la Commission, en 2015, pour autant qu’un tel groupe de travail puisse être identifié.
After discussion, the Commission did not adopt that suggestion.258. À l’issue des discussions, la Commission n’a pas adopté cette proposition.
It was noted that the Commission had not made any decision that work on PPPs should be undertaken at the working group level.On a noté que la Commission n’avait pris aucune décision concernant l’examen par un groupe de travail de la question des PPP.
The Commission reserved the possibility to consider the matter afresh if and when working group resources became available. It was also recalled that there was no certainty that any such resources would become available in 2015.La Commission s’est réservé la possibilité d’examiner à nouveau la question si et lorsque les ressources d’un groupe de travail deviendraient disponibles. Il a également été rappelé qu’il n’était pas certain que de telles ressources deviendraient disponibles en 2015.
The question of whether the Secretariat should continue to prepare for possible legislative development in PPPs was raised.259. La question de savoir si le Secrétariat devrait poursuivre les préparatifs en vue de l’élaboration éventuelle de textes législatifs sur les PPP a été soulevée.
Views differed on whether a mandate to take up the subject would be given were resources available.Les avis ont divergé quant à savoir si un mandat devrait être donné à ce sujet en cas de disponibilité de ressources.
One delegation considered that the topic was not yet amenable to harmonization.Une délégation a estimé que le sujet ne se prêtait pas encore à une harmonisation.
Support was expressed for the Secretariat to continue to advance such preparations, internally and using informal consultations, so as to ensure that a working group could take up the subject if a mandate were given.260. La poursuite de ces préparatifs par le Secrétariat, en interne et au moyen de consultations informelles, a été appuyée, de manière à ce qu’un groupe de travail puisse traiter la question si le mandat lui en était donné.
Although some delegations considered that no such additional work would be necessary, because (as the colloquium report noted) the topic was ready for legislative development to commence, the view prevailed that very limited additional preparatory work would be appropriate provided that it did not divert UNCITRAL resources from the servicing of existing working groups and support activities.Si certaines délégations estimaient que de tels travaux supplémentaires n’étaient pas nécessaires, parce que (comme noté dans le rapport du colloque) l’élaboration de textes législatifs sur la question pouvait déjà commencer, l’avis qui a prévalu était que des travaux préparatoires supplémentaires très limités pourraient être entrepris, pour autant qu’ils n’entraînent pas une réaffectation des ressources de la CNUDCI consacrées au service des groupes de travail existants et aux activités d’appui.
It was emphasized, however, that the work should be limited and would involve Secretariat studies of relevant issues, focussing on enabling the Secretariat being ready to assist the Commission with a further review of whether or not to take up legislative development in this subject area (an approach taken by the Secretariat for emerging issues more generally).On a toutefois insisté sur le fait que ces travaux devraient rester limités et prendre la forme d’études sur les questions pertinentes, de manière à ce que le Secrétariat soit prêt à aider la Commission à réexaminer la question de savoir s’il convient ou non d’élaborer des textes législatifs dans ce domaine (démarche suivie plus généralement par le Secrétariat pour les nouveaux sujets).
It was agreed that the possibility of future work in PPPs would be further discussed by the Commission at its forty-eighth session in 2015.Il a été convenu que la possibilité de travaux futurs sur les PPP serait examinée plus avant par la Commission à sa quarante-huitième session, en 2015.
C. Support activitiesC. Activités d’appui
The Commission expressed its appreciation for the support activities described in documents A/CN.9/807 and A/CN.9/816, as reviewed in more detail earlier in the session (see paras. 164-228 above).261. La Commission s’est félicitée des activités d’appui décrites dans les documents A/CN.9/807 et A/CN.9/816, telles qu’examinées plus en détail plus tôt au cours de la session (voir par. 164 à 228 ci-avant).
It acknowledged the difficulty of ensuring the availability of resources for such activities in the context of UNCITRAL’s legislative work which, it was said, should take priority in UNCITRAL’s activities.Elle a reconnu qu’il était difficile d’assurer la disponibilité de ressources pour ces activités dans le contexte des travaux législatifs de la CNUDCI qui, a-t-on dit, devaient avoir la priorité dans ses activités.
It was recognized that seeking additional resources from the United Nations regular budget for support activities was unlikely to be successful in the current economic climate.262. Il a été estimé que, compte tenu de la situation économique actuelle, il était peu probable que l’on réussisse à obtenir des ressources supplémentaires du budget ordinaire de l’ONU pour ces activités d’appui.
The discussions earlier in the session emphasizing the importance of support activities were recalled (see e.g.263. On a rappelé les discussions tenues plus tôt au cours de la session sur l’importance des activités d’appui (voir par exemple par.
paras. 164, 169, 170, 181, 184, 187, 202, 209 and 215 above), and the need to encourage such activities at the global and regional levels through both the Secretariat and member States was highlighted.164, 169, 170, 181, 184, 187, 202, 209 et 215 ci-avant), et souligné la nécessité d’encourager ces activités aux niveaux mondial et régional à travers le Secrétariat et les États membres.
In the light of the limited resources available for support activities, the Commission encouraged the Secretariat to seek partnerships and forge appropriate alliances with relevant international organizations, possibly including the Hague Conference and Unidroit, and with relevant bilateral and multilateral donors and non-governmental organizations.264. Compte tenu des ressources limitées mises à disposition pour les activités d’appui, la Commission a encouragé le Secrétariat à chercher à nouer des partenariats et des alliances avec les organisations internationales pertinentes, y compris, le cas échéant, avec la Conférence de La Haye et UNIDROIT, et avec des donateurs bilatéraux et multilatéraux et les organisations non gouvernementales compétentes.
In addition, there was support for the suggestion in paragraph 65(b) of document A/CN.9/816 that the Secretariat should promote increased awareness of UNCITRAL’s texts in these organizations and within the United Nations system.En outre, on a appuyé la proposition, figurant au paragraphe 65 b) du document A/CN.9/816, tendant à ce que le Secrétariat fasse mieux connaître les textes de la CNUDCI dans ces organisations, ainsi qu’au sein du système des Nations Unies.
The representative of the International Insolvency Institute stated that his organization would consider supporting UNCITRAL’s activities as suggested in document A/CN.9/816.Le représentant de l’International Insolvency Institute a indiqué que son organisation envisagerait d’appuyer les activités de la CNUDCI, comme il était suggéré dans le document A/CN.9/816.
The suggestion in paragraph 65(c) of document A/CN.9/816 that the expertise available in the Working Groups and Commission should be used to help promote adoption and use of UNITRAL texts also received broad support.265. La suggestion formulée au paragraphe 65 c) du document A/CN.9/816, tendant à ce que l’on tire parti des compétences des groupes de travail et de la Commission pour promouvoir l’adoption et l’utilisation des textes de la CNUDCI, a aussi été largement appuyée.
Positive experience of one delegation in encouraging the use of UNCITRAL texts in that way was raised.On a mentionné l’expérience positive d’une délégation, qui encourageait l’utilisation des textes de la CNUDCI de cette manière.
The Commission reaffirmed the Secretariat’s mandate to explore alternative sources of financing to allow for more active support activities to be undertaken.266. La Commission a réaffirmé le mandat du Secrétariat consistant à examiner d’autres sources de financement pour permettre la mise en œuvre plus active d’activités d’appui.
Voluntary contributions were encouraged.Les contributions volontaires ont été encouragées.
The Commission, however, cautioned that untied funding might be difficult to raise, and that significant contributions of this type should not be expected.Elle a toutefois indiqué qu’il pourrait être difficile d’obtenir des fonds non liés et qu’il ne fallait pas compter sur des contributions importantes de ce type.
In addition, it was said, there could be risks to achieving UNCITRAL’s core mandate if the proportion of extrabudgetary funding was excessive as compared with UNCITRAL’s regular budget resources.De plus, il a été dit que la mise en œuvre du mandat principal de la CNUDCI pourrait être compromise si la proportion de ressources extrabudgétaires était excessive par rapport aux ressources du budget ordinaire.
XVI. Relevant General Assembly resolutionsXVI. Résolutions pertinentes de l’Assemblée générale
The Commission took note of the following four resolutions adopted by the General Assembly on 16 December 2013 regarding the work of the Commission: resolution 68/106 on the report of the United Nations Commission on International Trade Law on the work of its forty-sixth session; resolution 68/107 on revision of the Guide to Enactment of the UNCITRAL Model Law on Cross-Border Insolvency and part four of the UNCITRAL Legislative Guide on Insolvency Law; resolution 68/108 on UNCITRAL Guide on the Implementation of a Security Rights Registry; and resolution 68/109 on UNCITRAL Rules on Transparency in Treaty-based Investor-State Arbitration and Arbitration Rules (as revised in 2010, with new article 1, para. 4, as adopted in 2013) (see para.267. La Commission a pris note de quatre résolutions que l’Assemblée générale a adoptées le 16 décembre 2013 au sujet de ses travaux: la résolution 68/106 sur le rapport de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international sur les travaux de sa quarante-sixième session; la résolution 68/107 sur la révision du Guide pour l’incorporation de la Loi type de la CNUDCI sur l’insolvabilité internationale et la quatrième partie du Guide législatif de la CNUDCI sur le droit de l’insolvabilité; la résolution 68/108 sur le Guide de la CNUDCI sur la mise en place d’un registre des sûretés réelles mobilières; et la résolution 68/109 sur le Règlement de la CNUDCI sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités et le Règlement d’arbitrage de la CNUDCI (tel que révisé en 2010, avec nouveau paragraphe 4 à l’article premier, adopté en 2013) (voir par.
218 above for consideration by the Commission of General Assembly resolution 68/116 on the rule of law at the national and international levels, which also relate to the work of the Commission).218 ci-avant pour l’examen, par la Commission, de la résolution 68/116 de l’Assemblée générale sur l’état de droit aux niveaux national et international, qui concerne également les travaux de la Commission).
Upon considering paragraph 3 of General Assembly resolution 68/106, the Commission welcomed the recognition by the General Assembly of the Commission’s opinion that the secretariat of UNCITRAL should fulfil the role of the transparency repository and the invitation to the Secretary-General to consider performing that role through the Commission’s secretariat.268. Ayant examiné le paragraphe 3 de la résolution 68/106 de l’Assemblée générale, la Commission s’est félicitée du fait que l’Assemblée avait noté que la Commission était d’avis que son secrétariat devrait assumer le rôle de dépositaire pour la transparence et qu’elle avait invité le Secrétaire général à envisager de jouer ce rôle par l’intermédiaire du secrétariat de la Commission.
It was recalled that at the current session the Commission had reiterated its mandate to its secretariat to establish and operate the Transparency Registry, initially as a pilot project, and to that end, to seek any necessary funding (see para.On a rappelé qu’à la session en cours, la Commission avait réitéré le mandat donné à son secrétariat de mettre en place le registre sur la transparence et d’en assurer le fonctionnement, initialement en tant que projet pilote, et de chercher à obtenir les ressources nécessaires à cette fin (voir par.
110 above).110 ci-avant).
The Commission understood paragraph 3 of General Assembly resolution 68/106 as encouraging the Secretariat to seek all possible means and resources to fulfil the functions of the transparency repository through the UNCITRAL secretariat, possibly on extrabudgetary resources in its initial stages.La Commission a compris le paragraphe 3 de la résolution 68/106 de l’Assemblée générale comme encourageant le Secrétariat à rechercher tous les moyens et ressources possibles pour assumer la fonction de dépositaire pour la transparence par l’intermédiaire du secrétariat de la CNUDCI, y compris en utilisant dans un premier temps des ressources extrabudgétaires.
Acknowledging with appreciation the commitment by the European Union to provide a substantive contribution (see para.Notant avec satisfaction l’annonce de contribution de l’Union européenne (voir par.
109 above), the Commission appealed to States and interested organizations to make voluntary contributions to that end.109 ci-avant), elle a invité les États et les organisations intéressées à verser des contributions volontaires à cette fin. XVII.
XVII. Other businessQuestions diverses
A. Entitlement to summary recordsA. Droit à des comptes rendus analytiques
The Commission recalled that at its forty-fifth session, in 2012, it decided, while not relinquishing its entitlement to summary records under General Assembly resolution 49/221, to request that digital recordings continue to be provided at its forty-sixth and forty-seventh sessions, in 2013 and 2014, on a trial basis, in addition to summary records, as was done for the forty-fifth session.269. La Commission a rappelé qu’à sa quarante-cinquième session, en 2012, elle avait décidé, sans pour autant renoncer à son droit à l’établissement de comptes rendus analytiques prévu dans la résolution 49/221 de l’Assemblée générale, de demander que des enregistrements numériques continuent d’être réalisés à ses quarante-sixième et quarante-septième sessions, en 2013 et 2014, à titre d’essai, en sus des comptes rendus analytiques, comme pour la quarante-cinquième session.
At that session, the Commission agreed that at its forty-seventh session, in 2014, it would assess the experience of using digital recordings and, on the basis of that assessment, take a decision regarding the possible replacement of summary records by digital recording.À cette session, elle était convenue qu’à sa quarante-septième session, en 2014, elle ferait le point sur l’utilisation des enregistrements numériques et, sur la base de cette évaluation, se prononcerait sur l’éventuel remplacement des comptes rendus analytiques par des enregistrements numériques.
The Commission requested the Secretariat to report to the Commission on a regular basis on measures taken in the United Nations system to address possible problems with the use of digital recordings.Elle a prié le Secrétariat de lui rendre compte régulièrement des mesures prises dans le système des Nations Unies pour résoudre les problèmes que pourrait soulever l’utilisation des enregistrements numériques.
It also requested the Secretariat to assess the possibility of providing digital recordings at sessions of UNCITRAL working groups, at their request, and to report to the Commission at its forty-seventh session, in 2014.Elle l’a également prié d’étudier la possibilité de réaliser des enregistrements numériques des sessions des groupes de travail de la CNUDCI qui en feraient la demande et de lui communiquer ses conclusions à sa quarante-septième session, en 2014.
Official Records of the General Assembly, Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), para.Documents officiels de l’Assemblée générale, soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
249. The Commission also recalled that, at its forty-sixth session, in 2013, it was informed about the experience with digital recordings in the United Nations generally, problems encountered with the use of UNCITRAL meetings digital recordings and efforts made to resolve them.249. 270. La Commission a aussi rappelé qu’à sa quarante-sixième session, en 2013, elle avait été informée de l’expérience tirée des enregistrements numériques dans le système des Nations Unies en général, des problèmes rencontrés dans l’utilisation des enregistrements des réunions de la CNUDCI et des mesures prises pour y remédier.
At that session, the Commission confirmed its decisions taken at the forty-fifth session as regards a trial use of digital recordings and also agreed that digital recordings at sessions of UNCITRAL working groups should be provided and made publicly available by default.À cette session, elle avait confirmé ses décisions prises à sa quarante-cinquième session concernant la réalisation, à titre d’essai, d’enregistrements numériques et était convenue que des enregistrements numériques des sessions des groupes de travail de la CNUDCI devraient être réalisés et rendus publics par défaut.
A decision on whether digital recordings of working groups should be accompanied by a script was deferred to a future session.La décision de savoir s’il faudrait que les enregistrements numériques des groupes de travail s’accompagnent d’un script avait été reportée à une session ultérieure.
Ibid. Sixty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/68/17), paras. 334-340.Ibid. soixante-huitième session, Supplément n° 17 (A/68/17), par. 334 à 340.
Ibid.Ibid.
paras. 341-342. Ibid. para.par. 341 et 342.
342. At the current session, the Commission assessed the experience of using UNCITRAL meetings digital recordings. In that context, problems with receiving on time and in all six languages digital recordings in 2012 when the UNCITRAL session was held in New York were recalled. The Commission was also informed about delays with the release of digital recordings of the latest New York sessions of the UNCITRAL Working Groups. Another year for trial was considered necessary to allow UNCITRAL and its secretariat to ascertain whether all obstacles to the release of digital recordings in all six languages to the UNCITRAL secretariat soon after a session had been completed, regardless of where a session is held, have indeed been eliminated. Reference was also made to General Assembly resolution 67/237, paragraph 26, stating that “the further expansion of [transition to digital recordings of meetings in the six official languages of the Organization as a cost-saving measure] would require consideration, including of its legal, financial and human resources implications, by the General Assembly and full compliance with the relevant resolutions of the Assembly”. It was suggested that the General Assembly should authorize in one way or another its subsidiary bodies, such as UNCITRAL, to make the transition from summary records to digital recording. Otherwise, contradictions in the Commission or the Sixth Committee with the Fifth Committee on that matter could arise if UNCITRAL were to decide to make such transition. The Commission also took note of other outstanding issues to be considered in verifying that digital recordings performed at least the same functionalities as summary records. In particular, it was noted that, although the UNCITRAL summary records were not part of the Official Records of the General Assembly, they did appear as masthead documents and in the UNCITRAL Yearbook (prepared in English, French, Russian and Spanish). Mechanisms for making digital recordings part of UNCITRAL Yearbooks and costs associated with that and their allocation were not yet clear. The Yearbook was currently published only in electronic form online and on CD-ROM. The size of the audio files would currently almost certainly prevent CD-ROM publication of digital recordings. In addition, summary records made available in the United Nations Official Document System (ODS) (starting with A/CN.9/SR.520 (1994)) were fully searchable (with sophisticated options) in the ODS in all United Nations six languages. All summary records reproduced in the UNCITRAL Yearbook (historically only selected records, but currently all) were also searchable on the UNCITRAL website, via a less sophisticated search engine, in English, French, Russian and Spanish (i.e. the languages in which the UNCITRAL Yearbook was being published). Currently such searching options were not available for digital recordings. The Commission recalled that at its last session an issue of transcripts that could accompany digital recordings was raised, which was considered as alleviating some of the concerns raised above. It was recalled that reference was made to the possibility of preparing transcripts only in English. Ibid.Ibid.
para.par.
335. On the basis of that assessment, the Commission decided to prolong the practice of providing to UNCITRAL digital recordings in parallel with summary records for at least one more year.342. 271. À la session en cours, la Commission a fait le point sur l’utilisation des enregistrements numériques pour les réunions de la CNUDCI.
It was noted that at its next session the Commission would again assess its experience with the use of digital recordings.Dans ce contexte, on a rappelé les problèmes rencontrés en 2012 concernant la réception dans les délais et dans les six langues des enregistrements numériques lorsque la session de la CNUDCI avait eu lieu à New York.
It was understood that until it was ascertained that no obstacles existed to making the transition from summary records to digital recordings, summary records would have to be provided to the Commission.La Commission a également été informée des retards observés dans la diffusion des enregistrements numériques des dernières sessions des groupes de travail de la CNUDCI tenues à New York.
Confidence was expressed that with rapid technological development, satisfactory solutions across the United Nations would eventually be found.On a estimé qu’une autre année d’essai était nécessaire pour permettre à la CNUDCI et à son secrétariat de déterminer si tous les obstacles à la communication au secrétariat de la CNUDCI des enregistrements numériques, dans les six langues, peu après la clôture d’une session, indépendamment du lieu où celle-ci s’était tenue, avaient effectivement été levés.
Meanwhile, the practice with the use of digital recording of UNCITRAL meetings should continue and be appropriately monitored.272. Il a également été fait référence au paragraphe 26 de la résolution 67/237 de l’Assemblée générale, qui soulignait que toute proposition visant à passer à plus grande échelle, par souci d’économie, à l’enregistrement numérique des réunions dans les six langues officielles de l’Organisation devrait être soumise à l’examen de l’Assemblée générale, notamment sur le plan des incidences juridiques et financières et des incidences en matière de ressources humaines, et être pleinement conforme à ses résolutions pertinentes. Il a été proposé que l’Assemblée générale autorise d’une manière ou d’une autre ses organes subsidiaires, comme la CNUDCI, à passer des comptes rendus analytiques aux enregistrements numériques. Sans une telle autorisation, des contradictions pourraient apparaître sur cette question entre la Commission ou la Sixième Commission et la Cinquième Commission, si la CNUDCI devait décider de faire cette transition. 273. La Commission a également pris note d’autres questions en suspens à examiner pour vérifier que les enregistrements numériques rempliraient au moins les mêmes fonctions que les comptes rendus analytiques. En particulier, il a été noté que, bien qu’ils ne fassent pas partie des documents officiels de l’Assemblée générale, les comptes rendus analytiques paraissaient comme documents officiels et figuraient dans l’Annuaire de la CNUDCI (établi en anglais, espagnol, français et russe). Les mécanismes destinés à faire en sorte que les enregistrements numériques soient insérés dans les Annuaires de la CNUDCI, les coûts qui en résulteraient et leur répartition étaient encore flous. À l’heure actuelle, l’Annuaire n’était publié que sous forme électronique, en ligne, et sur CD-ROM. En raison de la taille des fichiers audio, il était quasiment certain que les enregistrements électroniques ne pourraient actuellement pas être publiés sur CD-ROM. 274. En outre, les comptes rendus analytiques disponibles dans le Système de diffusion électronique des documents de l’Organisation des Nations Unies (à partir du document A/CN.9/SR.520 (1994)) permettaient les recherches en plein texte (à l’aide d’options sophistiquées), dans les six langues de l’ONU. Il était également possible de faire des recherches, sur le site Web de la CNUDCI, dans tous les comptes rendus reproduits dans l’Annuaire de la CNUDCI (à l’origine certains seulement, mais tous aujourd’hui), au moyen d’un moteur de recherche moins sophistiqué, en anglais, espagnol, français et russe (à savoir les langues de publication de l’Annuaire). Ces options de recherche n’étaient actuellement pas disponibles pour les enregistrements numériques. 275. La Commission a rappelé qu’à sa dernière session, la question des transcriptions susceptibles d’accompagner les enregistrements numériques avait été posée, et qu’il avait été estimé qu’elles pourraient apaiser quelques-unes des préoccupations exprimées ci-dessus. Il a été rappelé que seule la possibilité d’établir des transcriptions en anglais était envisagée. Ibid. par. 335. 276. Sur la base de cette évaluation, la Commission a décidé de prolonger, pour au moins une année supplémentaire, la pratique consistant à réaliser des enregistrements numériques parallèlement à l’établissement de comptes rendus analytiques. Il a été noté qu’à sa prochaine session, elle ferait une nouvelle fois le point sur son expérience de l’utilisation des enregistrements numériques. Il était entendu que jusqu’à ce qu’il soit établi qu’il n’existait plus aucun obstacle à la transition des comptes rendus analytiques aux enregistrements numériques, des comptes rendus analytiques devraient continuer d’être élaborés pour la Commission. On s’est dit convaincu qu’à terme, avec le développement rapide des technologies, des solutions satisfaisantes seraient trouvées au sein de l’ensemble du système des Nations Unies. En attendant, la pratique consistant à réaliser des enregistrements numériques des réunions de la CNUDCI devrait se poursuivre et être suivie de manière appropriée.
B. Internship programmeB. Programme de stages
The Commission recalled the considerations taken by its secretariat in selecting candidates for internship.277. La Commission a rappelé les considérations prises en compte par son secrétariat pour sélectionner les candidats à des stages.
The Commission was informed that, since the Secretariat’s oral report to the Commission at its forty-sixth session, in July 2013, twenty-three new interns had undertaken an internship with the UNCITRAL secretariat, nine of whom in the UNCITRAL Regional Centre for Asia and the Pacific.Elle a été informée que, depuis le rapport oral que le Secrétariat lui avait présenté à sa quarante-sixième session, en juillet 2013, 23 nouveaux stagiaires avaient commencé un stage au secrétariat de la CNUDCI, dont neuf au Centre régional de la CNUDCI pour l’Asie et le Pacifique.
Most interns had come from developing countries and countries in transition and were female.La plupart des stagiaires venaient de pays en développement ou en transition et étaient de sexe féminin.
The Commission was informed that the procedure for selecting interns that was put in place from 1 July 2013 allowed attracting considerably more applications from all geographical regions.La Commission a été informée que la procédure de sélection des stagiaires mise en place le 1er juillet 2013 permettait d’attirer des demandes beaucoup plus nombreuses émanant de toutes les régions géographiques.
As a result, finding eligible and qualified candidates for internship from under-represented countries, regions and language groups has been considerably facilitated.Ainsi, il était devenu beaucoup plus facile de trouver des candidats stagiaires qualifiés et admissibles venant de pays, de régions et de groupes linguistiques sous-représentés.
Ibid. Sixty-sixth Session, Supplement No. 17 (A/66/17), paras. 328-330.Ibid. soixante-sixième session, Supplément n° 17 (A/66/17), par. 328 à 330.
The Commission was informed about significant changes introduced on 13 January 2014 in eligibility requirements for internship with the United Nations, which were expected to produce a further positive impact on the pool of qualified applicants.278. La Commission a été informée que des changements importants avaient été introduits le 13 janvier 2014 en ce qui concerne les conditions d’admissibilité aux stages aux Nations Unies, changements dont on attendait des répercussions positives supplémentaires pour le vivier de candidats qualifiés.
Before that time, only students involved in a degree programme in a graduate school at the time of application and during the internship were eligible to apply.Avant cette date, seuls étaient admissibles les étudiants inscrits à une formation diplômante de cycle supérieur dans un institut de hautes études au moment du dépôt de leur candidature et pendant le stage.
Since 13 January 2014, students in the final academic year of a first university degree programme and holders of a university degree who would be able to commence the internship within one year of graduation were also eligible to apply.Depuis le 13 janvier 2014, les étudiants inscrits en dernière année de préparation d’un diplôme universitaire de premier cycle et les titulaires d’un diplôme universitaire qui seraient en mesure de commencer leur stage dans l’année suivant l’obtention du diplôme pouvaient également présenter leur candidature.
States and observer organizations were requested to bring those important changes to the attention of interested applicants.Les États et les organisations dotées du statut d’observateur étaient priés de porter ces changements importants à l’attention des candidats intéressés.
C. Evaluation of the role of the Secretariat in facilitating the work of the CommissionC. Évaluation du rôle du Secrétariat dans la facilitation des travaux de la Commission
The Commission recalled that at its fortieth session, in 2007, it had been informed of the programme budget for the biennium 2008-2009, which listed among the expected accomplishments of the Secretariat “facilitating the work of UNCITRAL”.279. La Commission a rappelé qu’à sa quarantième session, en 2007, elle avait été informée du budget-programme pour l’exercice biennal 2008-2009, qui mentionnait, parmi les réalisations escomptées du Secrétariat, la “facilitation des travaux de la CNUDCI”.
The performance measure for that expected accomplishment was the level of satisfaction of UNCITRAL with the services provided, as evidenced by a rating on a scale ranging from 1 to 5 (5 being the highest rating).L’indicateur de succès correspondant était le degré de satisfaction de la CNUDCI quant aux services fournis, mesuré sur une échelle de 1 à 5 (5 étant la meilleure note).
At that session, the Commission had agreed to provide feedback to the Secretariat.À cette session, la Commission était convenue de fournir des informations en retour au Secrétariat.
Ibid. Sixty-second Session, Supplement No. 17 (A/62/17), part one, para.Ibid. soixante-deuxième session, Supplément n° 17 (A/62/17), Part I, par.
243. A/62/6 (Sect.243. A/62/6 (Sect.
8) and Corr.1, table 8.19 (d).8) et Corr.1, tableau 8.19 d).
From the fortieth session until the forty-fifth session of the Commission, in 2012, the feedback was provided by States attending the annual sessions of UNCITRAL in response to the questionnaire circulated by the Secretariat by the end of the session.280. De la quarantième jusqu’à la quarante-cinquième session de la Commission, en 2012, les États qui assistaient aux sessions annuelles de la CNUDCI avaient donné leur opinion en répondant au questionnaire distribué par le Secrétariat avant la fin de la session.
That practice had changed since the Commission’s forty-fifth session, in 2012.Cette pratique avait changé depuis la quarante-cinquième session de la Commission, en 2012.
As regards the forty-sixth session of UNCITRAL, such an evaluation questionnaire was circulated to all States by a note verbale of 27 May 2014. It covered the period from 8 July 2013 to 6 July 2014.Pour la quarante-sixième session, un tel questionnaire d’évaluation avait été diffusé à tous les États par une note verbale datée du 27 mai 2014, pour couvrir la période allant du 8 juillet 2013 au 6 juillet 2014.
The deadline for submission of evaluation was 6 July 2014, the day before the opening of the current session of the Commission.La date limite de soumission des évaluations était fixée au 6 juillet 2014, veille de l’ouverture de la présente session de la Commission.
The Secretariat noted with regret that the 2014 questionnaire had elicited only six responses.281. Le Secrétariat a noté avec regret que seules six réponses au questionnaire de 2014 avaient été reçues.
Although the level of satisfaction with the services provided to UNCITRAL by the UNCITRAL secretariat remained high (five States respondents gave 5 out of 5 and one State respondent 4 out of 5), it was essential to receive from more States the feedback about the UNCITRAL secretariat’s performance for a more objective evaluation of the role of the Secretariat.Si le niveau de satisfaction relatif aux services fournis à la CNUDCI par le secrétariat demeurait élevé (cinq des États ayant répondu avaient attribué la note de 5 sur 5, et le sixième de 4 sur 5), il était indispensable, pour évaluer le rôle du Secrétariat de manière plus objective, qu’un plus grand nombre d’États envoient des informations en retour.
This was required for budgetary and other purposes.Cela était nécessaire à des fins budgétaires et autres.
Distribution of the questionnaire in the Commission during the session elicited eleven additional responses (ten marked 5 out of 5 and one 4 out of 5).282. La distribution du questionnaire pendant la session de la Commission avait permis d’obtenir onze réponses supplémentaires (dix notes de 5 sur 5 et une de 4 sur 5).
The Commission exchanged views about some aspects of work of the Secretariat.283. La Commission a procédé à un échange de vues sur certains aspects des travaux du Secrétariat.
Some delegations recalled the importance of timely production of documents in all six languages of the United Nations, although it was noted that constraints were understandable and it was clear that not all production steps were within the control of the UNCITRAL secretariat.Quelques délégations ont rappelé l’importance de la production, en temps opportun, des documents dans les six langues de l’ONU, même s’il a été noté que les contraintes étaient compréhensibles et s’il était clair que le secrétariat de la CNUDCI ne contrôlait pas toutes les étapes de la production.
Suggestions were also made to reinforce technical assistance work, cooperation with regional organizations and academia, and to explore new means to disseminate information about UNCITRAL and its work.Il a également été suggéré de renforcer les travaux d’assistance technique et la coopération avec les organisations régionales et les universités, et d’étudier de nouvelles méthodes de diffusion des informations relatives à la CNUDCI et à ses travaux.
Most recent technical assistance efforts by the UNCITRAL secretariat, in particular in the area of dispute settlement in the Middle East, were referred to as potentially producing positive long-term impact.Il a été estimé que les efforts les plus récents du secrétariat de la CNUDCI en matière d’assistance technique, en particulier dans le domaine du règlement des litiges au Moyen-Orient, étaient susceptibles d’avoir des répercussions positives à long terme.
Efforts of the Secretariat to increase the visibility of UNCITRAL within the United Nations system and find appropriate synergies with other United Nations bodies were considered an important and welcome addition to the work of the UNCITRAL secretariat.284. Les efforts déployés par le Secrétariat pour accroître la visibilité de la CNUDCI au sein du système des Nations Unies et pour trouver des synergies appropriées avec d’autres organismes des Nations Unies étaient considérés comme complétant les travaux du secrétariat de la CNUDCI de manière importante et opportune.
The secretariat was encouraged to continue exploring such synergies and expanding outreach to delegations of States to various United Nations bodies with the view of increasing their awareness of the work of UNCITRAL and its relevance to other areas of work of the United Nations.Le secrétariat a été encouragé à continuer à rechercher de telles synergies et à multiplier les contacts auprès des délégations des États auprès de divers organismes des Nations Unies pour mieux faire connaître le travail de la CNUDCI et sa pertinence pour d’autres domaines de travail de l’Organisation.
In response to a suggestion to establish in the UNCITRAL secretariat a focal point for contacts with delegates, it was explained that the centralized mail box of UNCITRAL uncitral@uncitral.org was already treated as such.285. En réponse à une proposition visant à désigner, au sein du secrétariat de la CNUDCI, un coordonnateur des contacts avec les représentants, il a été expliqué que la boîte de messagerie centralisée de la CNUDCI (uncitral@uncitral.org) remplissait déjà cette fonction dans les faits.
Delegations in the Asia and Pacific Region were also encouraged to establish closer contact with the UNCITRAL Regional Centre for Asia and the Pacific.Les délégations de la région de l’Asie et du Pacifique ont été également encouragées à nouer des contacts plus étroits avec le Centre régional de la CNUDCI pour l’Asie et le Pacifique.
The presence of Member States at sessions of UNCITRAL was also discussed.286. La question de la présence des États Membres aux sessions de la CNUDCI a également été abordée.
The number of delegations present at UNCITRAL sessions was considered by some delegates as indicative of the success of the work of UNCITRAL and its secretariat.Certains représentants considéraient que le nombre de délégations présentes aux sessions constituait une indication du succès des travaux de la CNUDCI et de son secrétariat.
Other delegates argued that the interest of States in the work of UNCITRAL might be high but financial constraints did not allow some of them to send delegations to UNCITRAL sessions.D’autres représentants ont signalé que même si certains États portaient un vif intérêt aux travaux de la CNUDCI, des contraintes financières pouvaient les empêcher d’envoyer des délégations aux sessions de la Commission.
It was recalled that the trust fund established to provide travel assistance to developing countries that were members of the Commission (see para.Il a été rappelé que le fonds d’affectation spéciale créé pour aider les pays en développement membres à financer leurs frais de voyage (voir par.
168 above) and other measures as regards least developed countries envisaged in the annual resolutions of the General Assembly on the report of UNCITRAL intended to address that issue but success was limited.168 ci-avant), et d’autres mesures en faveur des pays les moins avancés envisagées dans les résolutions annuelles de l’Assemblée générale relatives au rapport de la CNUDCI, étaient destinés à remédier à ce problème mais le succès en était limité.
The suggestion was made that the Secretariat should undertake fundraising activities to raise according to any applicable rules required finance from donors and the private sector for such purpose.Il a été suggéré que le Secrétariat entreprenne des activités pour lever des fonds à cette fin, conformément à toutes les règles éventuellement applicables, auprès de donateurs et du secteur privé.
Costs involved were considered miniscule in comparison with benefits derived from participation of States in sessions of UNCITRAL.Les coûts afférents ont été jugés négligeables par rapport aux avantages découlant de la participation des États aux sessions de la CNUDCI.
A view was expressed that States should take more responsibility for the level and quality of participation of their delegations in the work of UNCITRAL.287. Selon un avis, les États devraient assumer davantage la responsabilité du niveau et de la qualité de la participation de leurs délégations aux travaux de la CNUDCI.
A visible discrepancy between information entered in the lists of participants and delegations actually present in the room was noted.Un écart visible entre les renseignements saisis sur les listes des participants et les délégations véritablement présentes dans la salle a été noté.
It was also stated that States should also make more efforts to use the session time more efficiently.Il a également été dit que les États devraient aussi faire plus d’efforts pour utiliser plus efficacement le temps de session.
After discussion, the Commission expressed general satisfaction with the work of the Secretariat and appealed to States to be more responsive to the request for evaluation of the role of the Secretariat in servicing UNCITRAL.288. À l’issue de la discussion, la Commission s’est déclarée globalement satisfaite des travaux du Secrétariat et a demandé aux États de réagir plus vivement à la demande d’évaluation du rôle du Secrétariat quant aux services fournis à la CNUDCI.
It was noted that performance monitoring was important and was required across the United Nations.Il a été noté que le contrôle de l’exécution était important et qu’il était nécessaire dans l’ensemble de l’Organisation des Nations Unies.
In response to proposals to make the evaluation exercise not so frequent, it was agreed that until new budget procedures were introduced, the procedure established since the Commission’s forty-fifth session, in 2012, would be followed that would require the annual evaluation by States of the role of the Secretariat in servicing UNCITRAL.En réponse à des propositions visant à réduire la périodicité de l’évaluation, il a été convenu que, jusqu’à la mise en place de nouvelles procédures budgétaires, la procédure établie depuis la quarante-cinquième session de la Commission, en 2012, serait suivie, exigeant que les États évaluent annuellement le rôle du Secrétariat quant aux services fournis à la CNUDCI.
Positive aspects of that procedure were highlighted, in particular since it allowed to present comprehensive evaluation of services provided to UNCITRAL and its working groups throughout the year, not only during annual sessions of UNCITRAL.Les aspects positifs de cette procédure ont été soulignés, en particulier le fait qu’elle permettait de présenter une évaluation complète des services fournis à la CNUDCI et à ses groupes de travail tout au long de l’année, et pas seulement lors des sessions annuelles de la Commission.
XVIII. Date and place of future meetingsXVIII. Date et lieu des réunions futures
The Commission recalled that, at its thirty-sixth session, in 2003, it had agreed that: (a) its working groups should normally meet for a one-week session twice a year; (b) extra time, if required, could be allocated to a working group provided that such arrangement would not result in the increase of the total number of 12 weeks of conference services per year currently allotted to sessions of all six working groups of the Commission; and (c) if any request by a working group for extra time would result in an increase of the 12-week allotment, the request should be reviewed by the Commission, with proper justification being given by that working group regarding the reasons for which a change in the meeting pattern was needed.289. La Commission a rappelé qu’à sa trente-sixième session, en 2003, elle était convenue que: a) ses groupes de travail devraient normalement se réunir pour une session d’une semaine deux fois par an; b) du temps supplémentaire pourrait être accordé, si nécessaire, à l’un des groupes de travail, à condition de ne pas dépasser le nombre total de 12 semaines par an de services de conférence allouées actuellement à l’ensemble des six groupes de travail de la Commission; et c) si une demande d’allongement du temps alloué présentée par un groupe de travail entraînait un tel dépassement, la Commission devrait l’examiner en priant ce groupe de travail de justifier la nécessité d’un tel changement.
Official Records of the General Assembly, Fifty-eighth Session, Supplement No. 17 (A/58/17), para.Documents officiels de l’Assemblée générale, cinquante-huitième session, Supplément n° 17 (A/58/17), par.
275. The Commission also recalled that, at its forty-fifth session, in 2012, it took note of paragraph 48 of General Assembly resolution 66/246 on questions relating to the proposed programme budget for the biennium 2012-2013, by which the Assembly had decided to increase non-post resources in order to provide sufficient funding for servicing the work of the Commission for 14 weeks and to retain the rotation scheme between Vienna and New York.275. 290. La Commission a également rappelé qu’à sa quarante-cinquième session, en 2012, elle avait pris note du paragraphe 48 de la résolution 66/246 de l’Assemblée générale sur les questions relatives au projet de budget-programme pour l’exercice biennal 2012-2013, dans lequel l’Assemblée avait décidé d’augmenter les ressources prévues pour les objets de dépense autres que les postes pour qu’il soit possible de financer les services à fournir à la Commission pendant 14 semaines de réunion, et de maintenir le dispositif d’alternance entre Vienne et New York.
In the light of that decision, the Commission noted at that session that the total number of 12 weeks of conference services per year could continue being allotted to six working groups of the Commission meeting twice a year for one week if annual sessions of the Commission were no longer than two weeks. The Commission noted that otherwise adjustments would need to be made to extend the fourteen-week allotment imposed during the 2012-2013 biennium for all sessions of the Commission and its working groups.Compte tenu de cette décision, la Commission avait noté à cette session qu’il resterait possible d’allouer au total 12 semaines par an de services de conférence à ses six groupes de travail à raison de deux sessions annuelles d’une semaine pour chaque groupe si les sessions annuelles de la Commission ne dépassaient pas deux semaines. Elle avait noté que dans le cas contraire, des ajustements devraient être faits pour proroger la période de 14 semaines qui avait été imposée au cours de l’exercice 2012-2013 à l’ensemble des sessions de la Commission et de ses groupes de travail.
Ibid. Sixty-seventh Session, Supplement No. 17 (A/67/17), para.Ibid. soixante-septième session, Supplément n° 17 (A/67/17), par.
258. A.258. A.
Forty-eighth session of the CommissionQuarante-huitième session de la Commission
In the light of the considerations set out above, the Commission approved the holding of its forty-eighth session in Vienna from 29 June to 16 July 2015 (17 July being an official holiday).291. Compte tenu des considérations qui précèdent, la Commission a approuvé la tenue de sa quarante-huitième session à Vienne, du 29 juin au 16 juillet 2015 (le 17 juillet étant un jour férié).
The Secretariat was requested to consider shortening the duration of the session by one week if the expected workload of the session would justify doing so.Le Secrétariat a été prié d’envisager de réduire la durée de la session d’une semaine si la charge de travail prévue le justifiait.
B. Sessions of working groupsB. Sessions des groupes de travail
1. Sessions of working groups between the forty-seventh and the forty-eighth sessions of the Commission1. Sessions des groupes de travail entre la quarante-septième et la quarante-huitième session de la Commission
In the light of the considerations set out above, the Commission approved the following schedule of meetings for its working groups:292. Compte tenu des considérations qui précèdent, la Commission a approuvé le calendrier ci-après pour les sessions de ses groupes de travail: a)
(a) Working Group I (MSMEs) would hold its twenty-third session in Vienna from 17 to 21 November 2014 and the twenty-fourth session in New York from 13 to 17 April 2015;Le Groupe de travail I (MPME) tiendrait sa vingt-troisième session à Vienne du 17 au 21 novembre 2014 et sa vingt-quatrième session à New York du 13 au 17 avril 2015;
(b) Working Group II (Arbitration and Conciliation) would hold its sixty-first session in Vienna from 15 to 19 September 2014 and its sixty-second session in New York from 2 to 6 February 2015;b) Le Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) tiendrait sa soixante et unième session à Vienne du 15 au 19 septembre 2014 et sa soixante-deuxième session à New York du 2 au 6 février 2015;
(c) Working Group III (Online Dispute Resolution) would hold its thirtieth session in Vienna from 20 to 24 October 2014 and its thirty-first session in New York from 9 to 13 February 2015;c) Le Groupe de travail III (Règlement des litiges en ligne) tiendrait sa trentième session à Vienne du 20 au 24 octobre 2014 et sa trente et unième session à New York du 9 au 13 février 2015;
(d) Working Group IV (Electronic Commerce) would hold its fiftieth session in Vienna from 10 to 14 November 2014 and its fifty-first session in New York from 18 to 22 May 2015;d) Le Groupe de travail IV (Commerce électronique) tiendrait sa cinquantième session à Vienne du 10 au 14 novembre 2014 et sa cinquante et unième session à New York du 18 au 22 mai 2015;
(e) Working Group V (Insolvency Law) would hold its forty-sixth session in Vienna from 15 to 19 December 2014 and its forty-seventh session in New York from 26 to 29 May 2015;e) Le Groupe de travail V (Droit de l’insolvabilité) tiendrait sa quarante-sixième session à Vienne du 15 au 19 décembre 2014 et sa quarante-septième session à New York du 26 au 29 mai 2015;
(f) Working Group VI (Security Interests) would hold its twenty-sixth session in Vienna from 8 to 12 December 2014 and its twenty-seventh session in New York from 20 to 24 April 2015.f) Le Groupe de travail VI (Sûretés) tiendrait sa vingt-sixième session à Vienne du 8 au 12 décembre 2014 et sa vingt-septième session à New York du 20 au 24 avril 2015.
The Commission authorized the Secretariat to adjust the schedule of working group meetings according to the needs of the working groups.293. La Commission a autorisé le Secrétariat à modifier le calendrier des réunions des groupes de travail en fonction de leurs besoins.
The Secretariat was requested to post on the UNCITRAL website the final schedule of the working group meetings once the dates had been confirmed.Elle l’a prié de publier sur le site Web de la CNUDCI le calendrier définitif des réunions des groupes de travail dès que ces dates auraient été confirmées.
2. Sessions of working groups in 2015 after the forty-eighth session of the Commission2. Sessions des groupes de travail en 2015 après la quarante-huitième session de la Commission
The Commission noted that tentative arrangements had been made for working group meetings in 2015 after its forty-eighth session, subject to the approval by the Commission at that session:294. La Commission a noté qu’un calendrier provisoire avait été établi pour les sessions que ses groupes de travail tiendraient en 2015 après sa quarante-huitième session, sous réserve de son approbation à cette session:
(a) Working Group I (MSMEs) would hold its twenty-fifth session in Vienna from 12 to 16 October 2015;a) Le Groupe de travail I (MPME) tiendrait sa vingt-cinquième session à Vienne du 12 au 16 octobre 2015;
(b) Working Group II (Arbitration and Conciliation) would hold its sixty-third session in Vienna from 7 to 11 September 2015;b) Le Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) tiendrait sa soixante-troisième session à Vienne du 7 au 11 septembre 2015;
(c) Working Group III (Online Dispute Resolution) would hold its thirty-second session in Vienna from 5 to 9 October 2015;c) Le Groupe de travail III (Règlement des litiges en ligne) tiendrait sa trente-deuxième session à Vienne du 5 au 9 octobre 2015;
(d) Working Group IV (Electronic Commerce) would hold its fifty-second session in Vienna from 9 to 13 November 2015;d) Le Groupe de travail IV (Commerce électronique) tiendrait sa cinquante-deuxième session à Vienne du 9 au 13 novembre 2015;
(e) Working Group V (Insolvency Law) would hold its forty-eighth session in Vienna from 19 to 23 October 2015;e) Le Groupe de travail V (Droit de l’insolvabilité) tiendrait sa quarante-huitième session à Vienne du 19 au 23 octobre 2015;
(f) Working Group VI (Security Interests) would hold its twenty-eighth session in Vienna from 14 to 18 December 2015.f) Le Groupe de travail VI (Sûretés) tiendrait sa vingt-huitième session à Vienne du 14 au 18 décembre 2015.
Annex IAnnexe I
Draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitrationProjet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités
PreamblePréambule
The Parties to this Convention,Les Parties à la présente Convention,
Recognizing the value of arbitration as a method of settling disputes that may arise in the context of international relations, and the extensive and wide-ranging use of arbitration for the settlement of investor-State disputes,Reconnaissant l’utilité que présente l’arbitrage en tant que mode de règlement des litiges qui peuvent naître dans le cadre des relations internationales et sa large utilisation pour la résolution de litiges entre investisseurs et États,
Also recognizing the need for provisions on transparency in the settlement of treaty-based investor-State disputes to take account of the public interest involved in such arbitrations,Reconnaissant également la nécessité de dispositions sur la transparence dans la résolution des litiges entre investisseurs et États fondée sur des traités pour prendre en compte l’intérêt général inhérent à ce type d’arbitrage,
Believing that the Rules on Transparency in Treaty-based Investor-State Arbitration adopted by the United Nations Commission on International Trade Law on 11 July 2013 (“UNCITRAL Rules on Transparency”), effective as of 1 April 2014, would contribute significantly to the establishment of a harmonized legal framework for a fair and efficient settlement of international investment disputes,Convaincues que le Règlement sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités adopté par la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international le 11 juillet 2013 (“Règlement de la CNUDCI sur la transparence”), applicable à compter du 1er avril 2014, contribuerait sensiblement à la mise en place d’un cadre juridique harmonisé propice au règlement équitable et efficace des litiges internationaux relatifs aux investissements,
Noting the great number of treaties providing for the protection of investments or investors already in force, and the practical importance of promoting the application of the UNCITRAL Rules on Transparency to arbitration under those already concluded investment treaties,Notant le grand nombre de traités prévoyant la protection des investissements ou des investisseurs déjà en vigueur et l’importance, sur le plan pratique, de promouvoir l’application du Règlement de la CNUDCI sur la transparence à l’arbitrage fondé sur ces traités d’investissement,
Noting also article 1(2) and (9) of the UNCITRAL Rules on Transparency,Notant également les articles 1-2 et 1-9 du Règlement de la CNUDCI sur la transparence,
Have agreed as follows:Sont convenues de ce qui suit:
Scope of applicationChamp d’application
Article 1Article premier
1. This Convention applies to arbitration between an investor and a State or a regional economic integration organization conducted on the basis of an investment treaty concluded before 1 April 2014 (“investor-State arbitration”).1. La présente Convention s’applique à l’arbitrage entre un investisseur et un État ou une organisation régionale d’intégration économique conduit sur le fondement d’un traité d’investissement conclu avant le 1er avril 2014 (“arbitrage entre investisseurs et États”).
2. The term “investment treaty” means any bilateral or multilateral treaty, including any treaty commonly referred to as a free trade agreement, economic integration agreement, trade and investment framework or cooperation agreement, or bilateral investment treaty, which contains provisions on the protection of investments or investors and a right for investors to resort to arbitration against contracting parties to that investment treaty.2. Le terme “traité d’investissement” désigne tout traité bilatéral ou multilatéral, notamment tout traité généralement appelé accord de libre-échange, accord d’intégration économique, accord-cadre ou accord de coopération en matière de commerce et d’investissement, ou traité bilatéral d’investissement, qui contient des dispositions sur la protection des investissements ou des investisseurs et prévoit le droit pour ces derniers de recourir à l’arbitrage contre ses parties contractantes.
Application of the UNCITRAL Rules on TransparencyApplication du Règlement de la CNUDCI sur la transparence
Article 2Article 2
Bilateral or multilateral applicationApplication bilatérale ou multilatérale
1. The UNCITRAL Rules on Transparency shall apply to any investor-State arbitration, whether or not initiated under the UNCITRAL Arbitration Rules, in which the respondent is a Party that has not made a relevant reservation under article 3(1)(a) or (b), and the claimant is of a State that is a Party that has not made a relevant reservation under article 3(1)(a).1. Le Règlement de la CNUDCI sur la transparence s’applique à tout arbitrage entre investisseurs et États, engagé ou non en vertu du Règlement d’arbitrage de la CNUDCI, dans lequel le défendeur est une Partie qui n’a pas formulé de réserve pertinente en vertu de l’article 3-1 a) ou b), et où le demandeur est d’un État qui est une Partie qui n’a pas formulé de réserve pertinente en vertu de l’article 3-1 a).
Unilateral offer of applicationOffre unilatérale d’application
2. Where the UNCITRAL Rules on Transparency do not apply pursuant to paragraph 1, the UNCITRAL Rules on Transparency shall apply to an investor-State arbitration, whether or not initiated under the UNCITRAL Arbitration Rules, in which the respondent is a Party that has not made a reservation relevant to that investor-State arbitration under article 3(1), and the claimant agrees to the application of the UNCITRAL Rules on Transparency.2. Lorsqu’il ne s’applique pas en vertu du paragraphe 1, le Règlement de la CNUDCI sur la transparence s’applique à un arbitrage entre investisseurs et États, engagé ou non en vertu du Règlement d’arbitrage de la CNUDCI, dans lequel le défendeur est une Partie qui n’a pas formulé de réserve concernant cet arbitrage en vertu de l’article 3-1, et où le demandeur accepte l’application du Règlement de la CNUDCI sur la transparence.
Applicable version of the UNCITRAL Rules on TransparencyVersion applicable du Règlement de la CNUDCI sur la transparence
3. Where the UNCITRAL Rules on Transparency apply pursuant to paragraph 1 or 2, the most recent version of those Rules as to which the respondent has not made a reservation pursuant to article 3(2) shall apply.3. Lorsque le Règlement de la CNUDCI sur la transparence s’applique en vertu du paragraphe 1 ou 2, la version la plus récente du Règlement à l’égard de laquelle le défendeur n’a pas formulé de réserve en vertu de l’article 3-2 s’applique.
Article 1(7) of the UNCITRAL Rules on TransparencyArticle 1-7 du Règlement de la CNUDCI sur la transparence
4. The final sentence of article 1(7) of the UNCITRAL Rules on Transparency shall not apply to investor-State arbitrations under paragraph 1.4. La dernière phrase de l’article 1-7 du Règlement de la CNUDCI sur la transparence ne s’applique pas aux arbitrages entre investisseurs et États visés au paragraphe 1.
Most favoured nation provision in an investment treatyClause de la nation la plus favorisée dans un traité d’investissement
5. The Parties to this Convention agree that a claimant may not invoke a most favoured nation provision to seek to apply, or avoid the application of, the UNCITRAL Rules on Transparency under this Convention.5. Les Parties à la présente Convention conviennent qu’un demandeur ne peut invoquer une clause de la nation la plus favorisée pour chercher à faire appliquer le Règlement de la CNUDCI sur la transparence, ou en éviter l’application, en vertu de la présente Convention.
ReservationsRéserves
Article 3Article 3
1. A Party may declare that: (a)1. Une Partie peut déclarer: a)
It shall not apply this Convention to investor-State arbitration under a specific investment treaty, identified by title and name of the contracting parties to that investment treaty;Qu’elle n’appliquera pas la présente Convention aux arbitrages entre investisseurs et États fondés sur un traité d’investissement spécifique, désigné par son intitulé et le nom de ses parties contractantes;
(b) Article 2(1) and (2) shall not apply to investor-State arbitration conducted using a specific set of arbitration rules or procedures other than the UNCITRAL Arbitration Rules, and in which it is a respondent;b) Que les articles 2-1 et 2-2 ne s’appliquent pas aux arbitrages entre investisseurs et États conduits sur la base d’un ensemble spécifique de règles ou de procédures d’arbitrage autres que le Règlement d’arbitrage de la CNUDCI, et dans lesquels elle est défenderesse;
(c) Article 2(2) shall not apply in investor-State arbitration in which it is a respondent.c) Que l’article 2-2 ne s’applique pas aux arbitrages entre investisseurs et États dans lesquels elle est défenderesse.
2. In the event of a revision of the UNCITRAL Rules on Transparency, a Party may, within six months of the adoption of such revision, declare that it shall not apply that revised version of the Rules.2. En cas de révision du Règlement de la CNUDCI sur la transparence, une Partie peut, dans les six mois de l’adoption de cette révision, déclarer qu’elle n’appliquera pas cette version révisée du Règlement.
3. Parties may make multiple reservations in a single instrument.3. Les Parties peuvent formuler plusieurs réserves dans un seul instrument.
In such an instrument, each declaration made:Dans un tel instrument, chaque déclaration faite:
(a) In respect of a specific investment treaty under paragraph (1)(a);a) Au sujet d’un traité d’investissement spécifique, en vertu du paragraphe 1 a);
(b) In respect of a specific set of arbitration rules or procedures under paragraph (1)(b);b) Au sujet d’un ensemble spécifique de règles ou de procédures d’arbitrage, en vertu du paragraphe 1 b);
(c) Under paragraph (1)(c); orc) En vertu du paragraphe 1 c); ou
(d) Under paragraph (2);d) En vertu du paragraphe 2;
shall constitute a separate reservation capable of separate withdrawal under article 4(6).constitue une réserve distincte qui peut être retirée séparément en vertu de l’article 4-6.
4. No reservations are permitted except those expressly authorized in this article.4. Il n’est autorisé aucune réserve autre que celles expressément autorisées par le présent article.
Formulation of reservationsFormulation de réserves
Article 4Article 4
1. Reservations may be made by a Party at any time, save for a reservation under article 3(2).1. Des réserves peuvent être formulées par une Partie à tout moment, sauf au titre de l’article 3-2.
2. Reservations made at the time of signature shall be subject to confirmation upon ratification, acceptance or approval.2. Les réserves formulées au moment de la signature sont soumises à confirmation lors de la ratification, de l’acceptation ou de l’approbation.
Such reservations shall take effect simultaneously with the entry into force of this Convention in respect of the Party concerned.Ces réserves prennent effet à la date de l’entrée en vigueur de la présente Convention à l’égard de la Partie concernée.
3. Reservations made at the time of ratification, acceptance or approval of this Convention or accession thereto shall take effect simultaneously with the entry into force of this Convention in respect of the Party concerned.3. Les réserves formulées au moment de la ratification, de l’acceptation ou de l’approbation de la présente Convention, ou de l’adhésion à cette dernière, prennent effet à la date de l’entrée en vigueur de la présente Convention à l’égard de la Partie concernée.
4. Except for a reservation made by a Party under article 3(2), which shall take effect immediately upon deposit, a reservation deposited after the entry into force of the Convention for that Party shall take effect twelve months after the date of its deposit.4. À l’exception des réserves formulées par une Partie en vertu de l’article 3-2, qui prennent effet dès leur dépôt, une réserve déposée après l’entrée en vigueur de la Convention à l’égard de cette Partie prend effet douze mois à compter de la date de son dépôt.
5. Reservations and their confirmations shall be deposited with the depositary.5. Les réserves et leurs confirmations sont déposées auprès du dépositaire.
6. Any Party that makes a reservation under this Convention may withdraw it at any time.6. Toute Partie qui formule une réserve au titre de la présente Convention peut la retirer à tout moment.
Such withdrawals are to be deposited with the depositary, and shall take effect upon deposit.Ce retrait doit être déposé auprès du dépositaire et prend effet dès son dépôt.
Application to investor-State arbitrationsApplication aux arbitrages entre investisseurs et États
Article 5Article 5
This Convention and any reservation, or withdrawal of a reservation, shall apply only to investor-State arbitrations that are commenced after the date when the Convention, reservation, or withdrawal of a reservation, enters into force or takes effect in respect of each Party concerned.La présente Convention et toute réserve, ou tout retrait d’une réserve, s’appliquent uniquement aux arbitrages entre investisseurs et États qui sont engagés après la date à laquelle la Convention est entrée en vigueur, ou la réserve ou le retrait d’une réserve a pris effet à l’égard de chaque Partie concernée.
DepositaryDépositaire
Article 6Article 6
The Secretary-General of the United Nations is hereby designated as the depositary of this Convention.Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies est désigné comme dépositaire de la présente Convention.
Signature, ratification, acceptance, approval, accessionSignature, ratification, acceptation, approbation, adhésion
Article 7Article 7
1. This Convention is open for signature in Port Louis, Mauritius, on 17 March 2015, and thereafter at the United Nations Headquarters in New York by any (a) State; or (b) regional economic integration organization that is constituted by States and is a contracting party to an investment treaty.1. La présente Convention est ouverte à la signature à Port-Louis (Maurice), le 17 mars 2015, et après cette date au Siège de l’Organisation des Nations Unies, à New York.
2. This Convention is subject to ratification, acceptance or approval by the signatories to this Convention.Elle est ouverte à la signature a) de tout État; ou b) de toute organisation régionale d’intégration économique qui est constituée d’États et qui est partie contractante à un traité d’investissement.
3. This Convention is open for accession by all States or regional economic integration organizations referred to in paragraph 1 which are not signatories as from the date it is open for signature.2. La présente Convention est soumise à ratification, acceptation ou approbation de ses signataires. 3. La présente Convention est ouverte à l’adhésion de tous les États ou organisations régionales d’intégration économique visés au paragraphe 1 non signataires à compter de la date à laquelle elle est ouverte à la signature.
4. Instruments of ratification, acceptance, approval or accession are to be deposited with the depositary.4. Les instruments de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion sont déposés auprès du dépositaire.
Participation by regional economic integration organizationsParticipation d’organisations régionales d’intégration économique
Article 8Article 8
1. When depositing an instrument of ratification, acceptance, approval or accession, a regional economic integration organization shall inform the depositary of a specific investment treaty to which it is a contracting party, identified by title and name of the contracting parties to that investment treaty.1. Lorsqu’elle dépose un instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion, une organisation régionale d’intégration économique informe le dépositaire de tout traité d’investissement auquel elle est partie contractante, désigné par son intitulé et le nom de ses parties contractantes.
2. When the number of Parties is relevant in this Convention, a regional economic integration organization does not count as a Party in addition to its member States which are Parties.2. Lorsque le nombre de Parties est pertinent pour l’application de la présente Convention, une organisation régionale d’intégration économique ne compte pas comme Partie en sus de ses États membres qui sont Parties.
Entry into forceEntrée en vigueur
Article 9Article 9
1. This Convention shall enter into force six months after the date of deposit of the third instrument of ratification, acceptance, approval or accession.1. La présente Convention entre en vigueur six mois à compter de la date de dépôt du troisième instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion.
2. When a State or a regional economic integration organization ratifies, accepts, approves or accedes to this Convention after the deposit of the third instrument of ratification, acceptance, approval or accession, this Convention enters into force in respect of that State or regional economic integration organization six months after the date of the deposit of its instrument of ratification, acceptance, approval or accession.2. Lorsqu’un État ou une organisation régionale d’intégration économique ratifie, accepte ou approuve la présente Convention ou y adhère après le dépôt du troisième instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion, la présente Convention entre en vigueur à l’égard de cet État ou de cette organisation régionale d’intégration économique six mois à compter de la date de dépôt de son instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion.
AmendmentAmendement
Article 10Article 10
1. Any Party may propose an amendment to the present Convention by submitting it to the Secretary-General of the United Nations.1. Toute Partie peut proposer un amendement à la présente Convention en le soumettant au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.
The Secretary-General shall thereupon communicate the proposed amendment to the Parties to this Convention with a request that they indicate whether they favour a conference of Parties for the purpose of considering and voting upon the proposal.Ce dernier communique alors l’amendement proposé aux Parties à la présente Convention en les priant d’indiquer si elles sont ou non favorables à la tenue d’une conférence des Parties chargée d’examiner la proposition et de la mettre aux voix.
In the event that within four months from the date of such communication at least one third of the Parties favour such a conference, the Secretary-General shall convene the conference under the auspices of the United Nations.Si, dans un délai de quatre mois à compter de la date à laquelle cette communication a été faite, un tiers au moins des Parties sont favorables à la tenue d’une conférence, le Secrétaire général la convoque sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies.
2. The conference of Parties shall make every effort to achieve consensus on each amendment.2. La conférence des Parties n’épargne aucun effort pour parvenir à un consensus sur chaque amendement.
If all efforts at consensus are exhausted and no consensus is reached, the amendment shall, as a last resort, require for its adoption a two-thirds majority vote of the Parties present and voting at the conference.Si tous les efforts en ce sens sont épuisés sans qu’un consensus ne soit trouvé, il faut, en dernier recours, pour que l’amendement soit adopté, un vote à la majorité des deux tiers des Parties présentes à la conférence et exprimant leur vote.
3. An adopted amendment shall be submitted by the Secretary-General of the United Nations to all the Parties for ratification, acceptance or approval.3. Un amendement adopté est soumis par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies à la ratification, à l’acceptation ou à l’approbation de toutes les Parties.
4. An adopted amendment enters into force six months after the date of deposit of the third instrument of ratification, acceptance or approval.4. Un amendement adopté entre en vigueur six mois à compter de la date de dépôt du troisième instrument de ratification, d’acceptation ou d’approbation.
When an amendment enters into force, it shall be binding on those Parties which have expressed consent to be bound by it.Un amendement entré en vigueur a force obligatoire à l’égard des Parties qui ont exprimé leur consentement à être liées par lui.
5. When a State or a regional economic integration organization ratifies, accepts or approves an amendment that has already entered into force, the amendment enters into force in respect of that State or that regional economic integration organization six months after the date of the deposit of its instrument of ratification, acceptance or approval.5. Lorsqu’un État ou une organisation régionale d’intégration économique ratifie, accepte ou approuve un amendement déjà entré en vigueur, cet amendement entre en vigueur à l’égard de cet État ou de cette organisation six mois à compter de la date de dépôt de son instrument de ratification, d’acceptation ou d’approbation. 6. Tout État ou toute organisation régionale d’intégration économique qui devient Partie à la présente Convention après l’entrée en vigueur de l’amendement est réputé Partie à la Convention telle qu’amendée.
6. Any State or regional economic integration organization which becomes a Party to the Convention after the entry into force of the amendment shall be considered as a Party to the Convention as amended. Denunciation of this ConventionDénonciation de la présente Convention
Article 11Article 11
1. A Party may denounce this Convention at any time by means of a formal notification addressed to the depositary.1. Une Partie peut à tout moment dénoncer la présente Convention par voie de notification formelle adressée au dépositaire.
The denunciation shall take effect twelve months after the notification is received by the depositary.La dénonciation prend effet douze mois à compter de la réception de la notification par le dépositaire.
2. This Convention shall continue to apply to investor-State arbitrations commenced before the denunciation takes effect.2. La présente Convention continue de s’appliquer aux arbitrages entre investisseurs et États engagés avant que la dénonciation n’ait pris effet.
DONE in a single original, of which the Arabic, Chinese, English, French, Russian and Spanish texts are equally authentic.FAIT en un seul original, dont les textes anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe font également foi.
IN WITNESS WHEREOF, the undersigned plenipotentiaries, being duly authorized by their respective Governments, have signed the present Convention.EN FOI DE QUOI les plénipotentiaires soussignés, dûment autorisés par leur gouvernement respectif, ont signé la présente Convention.
Annex IIAnnexe II
List of documents before the Commission at its forty-seventh sessionListe des documents dont la Commission était saisie à sa quarante-septième session
SymbolCote
Title or descriptionTitre ou description
A/CN.9/793A/CN.9/793
Provisional agenda, annotations thereto and scheduling of meetings of the forty-seventh sessionOrdre du jour provisoire annoté et calendrier des séances de la quaranteseptième session
A/CN.9/794A/CN.9/794
Report of Working Group II (Arbitration and Conciliation) on the work of its fifty-ninth sessionRapport du Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) sur les travaux de sa cinquante-neuvième session
A/CN.9/795A/CN.9/795
Report of Working Group III (Online Dispute Resolution) on the work of its twenty-eighth sessionRapport du Groupe de travail III (Règlement des litiges en ligne) sur les travaux de sa vingt-huitième session
A/CN.9/796A/CN.9/796
Report of Working Group VI (Security Interests) on the work of its twenty-fourth sessionRapport du Groupe de travail VI (Sûretés) sur les travaux de sa vingtquatrième session
A/CN.9/797A/CN.9/797
Report of Working Group IV (Electronic Commerce) on the work of its forty-eighth sessionRapport du Groupe de travail IV (Commerce électronique) sur les travaux de sa quarante-huitième session
A/CN.9/798A/CN.9/798
Report of Working Group V (Insolvency Law) on the work of its forty-fourth sessionRapport du Groupe de travail V (Droit de l’insolvabilité) sur les travaux de sa quarante-quatrième session
A/CN.9/799A/CN.9/799
Report of Working Group II (Arbitration and Conciliation) on the work of its sixtieth sessionRapport du Groupe de travail II (Arbitrage et conciliation) sur les travaux de sa soixantième session
A/CN.9/800A/CN.9/800
Report of Working Group I (MSMEs) on the work of its twenty-second sessionRapport du Groupe de travail I (MPME) sur les travaux de sa vingtdeuxième session
A/CN.9/801A/CN.9/801
Report of Working Group III (Online Dispute Resolution) on the work of its twenty-ninth sessionRapport du Groupe de travail III (Règlement des litiges en ligne) sur les travaux de sa vingt-neuvième session
A/CN.9/802A/CN.9/802
Report of Working Group VI (Security Interests) on the work of its twenty-fifth sessionRapport du Groupe de travail VI (Sûretés) sur les travaux de sa vingtcinquième session
A/CN.9/803A/CN.9/803
Report of Working Group V (Insolvency Law) on the work of its forty-fifth sessionRapport du Groupe de travail V (Droit de l’insolvabilité) sur les travaux de sa quarante-cinquième session
A/CN.9/804A/CN.9/804
Report of Working Group IV (Electronic Commerce) on the work of its forty-ninth sessionRapport du Groupe de travail IV (Commerce électronique) sur les travaux de sa quarante-neuvième session
A/CN.9/805A/CN.9/805
Bibliography of recent writings related to the work of UNCITRALBibliographie des écrits récents ayant trait aux travaux de la CNUDCI
A/CN.9/806A/CN.9/806
Status of conventions and model lawsÉtat des conventions et des lois types
A/CN.9/807A/CN.9/807
Planned and possible future work – Part ITravaux futurs prévus et travaux futurs possibles – Partie I
A/CN.9/808A/CN.9/808
Activities of the UNCITRAL Regional Centre for Asia and the PacificActivités du Centre régional de la CNUDCI pour l’Asie et le Pacifique
A/CN.9/809A/CN.9/809
Coordination activitiesActivités de coordination
A/CN.9/810A/CN.9/810
Promotion of ways and means of ensuring a uniform interpretation and application of UNCITRAL legal textsPromotion des moyens visant à assurer l’interprétation et l’application uniformes des textes juridiques de la CNUDCI
A/CN.9/811A/CN.9/811
Draft Model Law on Secured Transactions: Security Interests in Non-Intermediated SecuritiesProjet de loi type sur les opérations garanties: Sûretés réelles sur les titres non intermédiés
A/CN.9/812A/CN.9/812
Settlement of commercial disputes: Draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitrationRèglement des litiges commerciaux: projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités
A/CN.9/813 and Add.1A/CN.9/813 et Add.1
Settlement of commercial disputes: Draft convention on transparency in treaty-based investor-State arbitration, Compilation of commentsRèglement des litiges commerciaux: projet de convention sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et États fondé sur des traités, Compilation des commentaires
A/CN.9/814 and Adds.1-5A/CN.9/814 et Add.1 à 5
UNCITRAL Guide on the Convention on the Recognition and Enforcement of Foreign Arbitral Awards (New York, 1958)Guide de la CNUDCI sur la Convention pour la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales étrangères (New York, 1958)
A/CN.9/815A/CN.9/815
Report of the Fourth International Insolvency Law ColloquiumRapport sur les travaux du quatrième colloque international sur le droit de l’insolvabilité
A/CN.9/816A/CN.9/816
Planned and possible future work – Part IITravaux futurs prévus et travaux futurs possibles – Partie II
A/CN.9/817A/CN.9/817
Online dispute resolution for cross-border electronic commerce transactions: Proposal by the Governments of Colombia, Kenya, Honduras and the United States of AmericaRésolution des litiges en ligne dans les opérations internationales de commerce électronique: Proposition des Gouvernements de la Colombie, des États-Unis d’Amérique, du Honduras et du Kenya
A/CN.9/818A/CN.9/818
Technical cooperation and assistanceCoopération et assistance techniques
A/CN.9/819A/CN.9/819
Possible future work in Public-Private Partnerships (PPPs) Discussion paper – Part ITravaux futurs possibles dans le domaine des partenariats public-privé Document de travail – Première partie
A/CN.9/820A/CN.9/820
Possible future work in Public-Private Partnerships (PPPs) Discussion paper – Part IITravaux futurs possibles dans le domaine des partenariats public-privé Document de travail – Deuxième partie
A/CN.9/821A/CN.9/821
Possible future work in Public-Private Partnerships (PPPs) Report of the UNCITRAL colloquium on PPPsTravaux futurs possibles dans le domaine des partenariats public-privé (PPP) Rapport du Colloque de la CNUDCI sur les PPP
A/CN.9/822A/CN.9/822
Planned and possible future work – Part III, Proposal by the Government of the United States of America: future work for Working Group IITravaux prévus et travaux futurs possibles – Troisième partie Proposition du Gouvernement des États-Unis d’Amérique: travaux futurs du Groupe de travail II
A/CN.9/823A/CN.9/823
Planned and possible future work – Part IV, Proposal by the Government of Canada: possible future work on electronic commerce – legal issues affecting cloud computingTravaux futurs prévus et travaux futurs possibles – Quatrième partie Proposition du Gouvernement canadien: travaux futurs possibles dans le domaine du commerce électronique – questions juridiques touchant la fourniture d’informatique nuagique