A_S-30_4_EF
Correct misalignment Corrected by cecile.rogliano on 4/14/2016 5:02:51 PM Original version Change languages order
A/S-30/4 V1601864.docx (English)A/S-30/4 V1601865.docx (French)
United NationsNations Unies
A/S-30/2A/S-30/2
General AssemblyAssemblée générale
Distr.: GeneralDistr. générale
31 March 201631 mars 2016
Original: EnglishFrançais Original: anglais
A/S-30/2A/S-30/2
V.16-01864 (E) 080416 110416V.16-01865 (F) 120416 130416
Thirtieth special sessionTrentième session extraordinaire
Item 5 of the provisional agendaPoint 5 de l’ordre du jour provisoire
**
A/S-30/1.A/S-30/1.
Report of the Commission on Narcotic Drugs on its preparatory workRapport de la Commission des stupéfiants sur ses travaux préparatoires
Report of the Commission on Narcotic Drugs on its preparatory work for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016Rapport de la Commission des stupéfiants sur ses travaux préparatoires à la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016
Note by the Secretary-GeneralNote du Secrétaire général
The Secretary-General has the honour to transmit to the General Assembly, pursuant to Assembly resolution 70/181, the report of the Commission on Narcotic Drugs on its preparatory work for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016.Le Secrétaire général a l’honneur de transmettre à l’Assemblée générale, en application de sa résolution 70/181, le rapport de la Commission des stupéfiants sur ses travaux préparatoires à la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016.
Report of the Commission on Narcotic Drugs on its preparatory work for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016Rapport de la Commission des stupéfiants sur ses travaux préparatoires à la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016
I. Mandate and backgroundI. Mandat et contexte
In the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, adopted during the high-level segment of the fifty-second session of the Commission on Narcotic Drugs and by the General Assembly in its resolution 64/182, Member States decided that the Commission, at its fifty-seventh session, in 2014, should conduct a high-level review of the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action, recommended that the Economic and Social Council devote a high-level segment to a theme related to the world drug problem, and also recommended that the General Assembly hold a special session to address the world drug problem.1. Dans la Déclaration politique et le Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue qu’ils ont adoptés lors du débat de haut niveau que la Commission des stupéfiants a tenu à sa cinquante-deuxième session et par la résolution 64/182 de l’Assemblée générale, les États Membres ont décidé que la Commission devait, à sa cinquante-septième session, en 2014, mener un examen de haut niveau de la suite qu’ils auraient donnée à la Déclaration politique et au Plan d’action, et ils ont recommandé que le Conseil économique et social consacre un débat de haut niveau à un thème lié au problème mondial de la drogue et que l’Assemblée tienne une session extraordinaire sur la lutte contre ce problème.
The General Assembly, in its resolution 67/193, decided to convene, early in 2016, a special session on the world drug problem to review progress in the implementation of the Political Declaration and Plan of Action, including an assessment of the achievements and challenges in countering the world drug problem, within the framework of the three international drug control conventions and other relevant United Nations instruments.2. Dans sa résolution 67/193, l’Assemblée générale a décidé de convoquer, au début de 2016, une session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue pour examiner l’état d’avancement de la mise en œuvre de la Déclaration politique et du Plan d’action et procéder notamment à une évaluation des progrès accomplis et des difficultés rencontrées dans la lutte contre ce problème, dans le cadre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et d’autres instruments pertinents des Nations Unies.
In its resolution 68/197, the General Assembly requested the Commission, as the United Nations organ with prime responsibility for drug control matters, to engage in the preparatory process for the special session, including by presenting proposals from the fifty-seventh and fifty-eighth sessions of the Commission through the Economic and Social Council in support of the preparatory process, including progress made in the implementation of the Political Declaration and Plan of Action, to be considered by the Assembly starting at its sixty-ninth session.3. Dans sa résolution 68/197, elle a prié la Commission, en tant qu’organe des Nations Unies responsable au premier chef des questions de contrôle des drogues, de lancer les préparatifs de la session extraordinaire, notamment en transmettant par l’intermédiaire du Conseil économique et social les propositions qu’elle aurait faites à ses cinquante-septième et cinquante-huitième sessions à l’appui de ces préparatifs, y compris les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la Déclaration politique et du Plan d’action, qu’elle-même devait examiner à partir de sa soixante-neuvième session.
The midterm review of the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action was undertaken by the Commission during the high-level segment of its fifty-seventh session, held on 13 and 14 March 2014.4. La Commission a examiné l’application par les États Membres de la Déclaration politique et du Plan d’action lors du débat de haut niveau qu’elle a tenu à sa cinquante-septième session, les 13 et 14 mars 2014.
Member States conducted a general debate on progress achieved and challenges in implementing the Political Declaration and Plan of Action.Les États Membres ont eu un débat général sur les progrès réalisés et les difficultés rencontrées dans l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action.
Round-table discussions were held on the three pillars of the Plan of Action: (a) demand reduction; (b) supply reduction; and (c) international cooperation.Par ailleurs, des tables rondes ont été consacrées aux trois axes clefs du Plan d’action, à savoir: a) la réduction de la demande; b) la réduction de l’offre; et c) la coopération internationale.
On 14 March 2014, participants adopted the Joint Ministerial Statement of the 2014 high-level review by the Commission of the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action (see A/69/87-E/2014/80).Le 14 mars 2014, les participants ont adopté la Déclaration ministérielle conjointe issue de l’examen de haut niveau auquel la Commission a procédé en 2014 sur l’application par les États Membres de la Déclaration politique et du Plan d’action (voir A/69/87-E/2014/80).
At its fifty-seventh session, the Commission also adopted resolution 57/5, in which it decided to take all possible measures to ensure an adequate, inclusive and effective preparatory process for the special session by using its existing meetings and reporting entitlements in the most efficient manner.5. À sa cinquante-septième session, la Commission a aussi adopté sa résolution 57/5, dans laquelle elle a décidé de prendre toutes les mesures possibles pour veiller à ce que les préparatifs de la session extraordinaire soient adéquats, inclusifs et efficaces en tirant le meilleur parti des réunions et rapports auxquels elle avait droit.
In addition, it submitted, through the Economic and Social Council, recommendations on modalities related to the preparations for and conduct of the special session.Elle a en outre soumis à l’Assemblée générale, par l’intermédiaire du Conseil économique et social, des recommandations relatives aux modalités des préparatifs et du déroulement de la session extraordinaire.
These recommendations were adopted by the Assembly in its resolution 69/200, by which the Assembly decided that the Commission, as the central policymaking body within the United Nations system dealing with drug-related matters, should lead the preparatory process of the special session of the Assembly by addressing all organizational and substantive matters in an open-ended manner, and invited the President of the Assembly to support, guide and stay involved in the process.L’Assemblée les a adoptées par sa résolution 69/200, dans laquelle elle a décidé que la Commission, en tant qu’organe directeur central des Nations Unies chargé des questions liées à la drogue, dirigerait ces préparatifs en réglant de façon ouverte toutes les questions d’organisation et de fond, et invité à cet égard le Président de l’Assemblée à soutenir ce processus, à le guider et à y rester associé.
In its resolution 69/200, the General Assembly invited organs, entities and specialized agencies of the United Nations system, multilateral development banks, other relevant international organizations, including the International Narcotics Control Board, and regional organizations to contribute fully to the preparations for the special session in 2016, in particular by submitting to the Commission, through the Executive Director of the United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC), specific recommendations on the issues to be addressed at the special session.6. Dans sa résolution 69/200, l’Assemblée générale a invité les organes, entités et institutions spécialisées du système des Nations Unies, les banques multilatérales de développement, les autres organisations internationales concernées, dont l’Organe international de contrôle des stupéfiants, et les organisations régionales à contribuer pleinement aux préparatifs de la session extraordinaire de 2016, en particulier en présentant à la Commission, par l’intermédiaire du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), des recommandations spécifiques sur les questions devant être traitées à cette session.
In the same resolution, the General Assembly recognized the important role played by civil society, in particular non-governmental organizations, in the preparations for and during the fifty-second and fifty-seventh sessions of the Commission, including their high-level segments.7. Dans la même résolution, elle a reconnu le rôle important que la société civile, en particulier les organisations non gouvernementales, avait joué dans les préparatifs et dans le déroulement des cinquante-deuxième et cinquante-septième sessions de la Commission, notamment des débats de haut niveau.
It further recognized the need for their active involvement in the preparations for the special session, as well as the need for their effective, substantive and active involvement during the special session, in accordance with the rules of procedure and practice developed for other special sessions of the Assembly, and requested the Chair of the Commission to consider undertaking consultations and other appropriate actions in that regard with relevant stakeholders.Elle y a reconnu en outre que celle-ci devait participer activement aux préparatifs de la session extraordinaire et participer sur le fond, effectivement et activement à cette session, conformément au règlement intérieur et à la pratique adoptée pour ses autres sessions extraordinaires, et y a prié le Président de la Commission d’envisager d’entamer des consultations et de prendre les autres dispositions qui s’imposaient à cet égard avec les acteurs concernés.
Further to its resolution 57/5, and to ensure an adequate inclusive and effective preparatory process, the Commission established a website for the special session (www.ungass2016.org) to enable global dialogue in an inclusive and transparent manner.8. Comme suite à sa résolution 57/5 et pour veiller à ce que les préparatifs soient adéquats, inclusifs et efficaces, la Commission a créé un site Web consacré à la session extraordinaire (www.ungass2016.org) et susceptible de favoriser un dialogue mondial inclusif et transparent.
Relevant United Nations entities, international and regional organizations and non-governmental organizations have been invited to send written contributions.Les entités des Nations Unies, les organisations internationales et régionales ainsi que les organisations non gouvernementales concernées ont été invitées à envoyer leurs contributions écrites.
All contributions received have been posted on the website. Presentations made during the formal meetings of the Commission and during interactive informal discussions and side events are also available on the website.Toutes les contributions reçues ont été publiées sur ce site Web, de même que les présentations faites au cours des réunions officielles de la Commission, des débats interactifs informels et des manifestations parallèles.
At its reconvened fifty-seventh session, held from 3 to 5 December 2014, the Commission held a special segment on the preparations for the special session, at which Member States and other stakeholders discussed substantive and organizational matters in relation to the preparations for the special session.9. À la reprise de sa cinquante-septième session, tenue du 3 au 5 décembre 2014, la Commission a consacré aux préparatifs de la session extraordinaire un débat spécial à l’occasion duquel les États Membres et autres parties prenantes ont abordé les questions de fond et d’organisation se rapportant à ces préparatifs.
At that session, the Commission adopted decision 57/2, pursuant to which a Board tasked by the Commission with the preparations for the special session was established.Elle a adopté à cette session sa décision 57/2, par laquelle elle a créé un Conseil chargé des préparatifs de la session extraordinaire.
The Board has been in charge of organizing all actions to be taken by the Commission in preparation for the special session, by addressing all organizational and substantive matters, in an open-ended manner, in preparation for and during the special segments of sessions of the Commission devoted to the preparations.Ce Conseil a eu pour mission de déterminer toutes les mesures que la Commission devait prendre dans le cadre des préparatifs de la session extraordinaire et de se pencher sur toutes les questions d’organisation et de fond, sans a priori, lors de la préparation et au cours des débats spéciaux des sessions que la Commission devait consacrer à ces préparatifs.
The Board was elected on the basis of the regional distribution of officers of the Bureau of the fifty-seventh session of the Commission and has been facilitating the participation of all States Members and observers of the United Nations, along with organs, entities and specialized agencies of the United Nations system, multilateral development banks and other relevant international and regional organizations, parliamentarians, the scientific community and civil society, in particular non-governmental organizations, in the preparations of the Commission for the special session (see E/2014/28/Add.1-E/CN.7/2014/16/Add.1).Élu sur la base de la répartition régionale des membres du Bureau de la cinquante-septième session de la Commission, il a facilité la participation de tous les États Membres de l’Organisation des Nations Unies et observateurs auprès de l’Organisation, des organes, des entités et des institutions spécialisées du système des Nations Unies, des banques multilatérales de développement, des autres organisations internationales et régionales concernées, des parlementaires, de la communauté scientifique, ainsi que de la société civile, en particulier des organisations non gouvernementales, aux préparatifs de la session extraordinaire (voir E/2014/28/Add.1-E/CN.7/2014/16/Add.1).
The special segment on the preparations for the special session, held on the occasion of the regular fifty-eighth session of the Commission, was convened during the first four days of the session, from 9 to 12 March 2015.10. Le débat spécial sur les préparatifs de la session extraordinaire qui a eu lieu dans le cadre de la cinquante-huitième session ordinaire de la Commission s’est tenu les quatre premiers jours de celle-ci, du 9 au 12 mars 2015.
A total of 131 States, as well as more than 65 non-governmental organizations and 15 international and intergovernmental organizations, participated.Au total, 131 États ainsi que plus de 65 organisations non gouvernementales et 15 organisations internationales et intergouvernementales y ont participé.
The special segment included a general debate on preparations for the special session.Ce débat spécial comportait une partie générale.
Further to the general debate, five interactive discussions were held on the following thematic areas:11. À l’issue de la partie générale, cinq discussions interactives ont porté sur les thèmes suivants:
(a) demand reduction and related measures, including prevention and treatment, as well as health-related issues; and ensuring the availability of controlled substances for medical and scientific purposes, while preventing their diversion (“drugs and health”);a) réduction de la demande et mesures connexes, y compris la prévention et le traitement, ainsi que les questions sanitaires; mesures pour assurer la disponibilité des substances placées sous contrôle à des fins médicales et scientifiques, tout en empêchant leur détournement (“drogues et santé”);
(b) supply reduction and related measures; responses to drug-related crime; and countering money-laundering and promoting judicial cooperation (“drugs and crime”);b) réduction de l’offre et mesures connexes; mesures de lutte contre la criminalité liée aux drogues; lutte contre le blanchiment d’argent et promotion de la coopération judiciaire (“drogues et crime”);
(c) cross-cutting issues: drugs and human rights, youth, women, children and communities;c) questions transversales: drogues et droits de l’homme, jeunes, femmes, enfants et collectivités;
(d) cross-cutting issues: new challenges, threats and realities in preventing and addressing the world drug problem in compliance with relevant international law, including the three international drug control conventions; and strengthening the principle of common and shared responsibility and international cooperation;d) questions transversales: nouveaux défis, menaces et réalités dans le cadre de l’action visant à prévenir et combattre le problème mondial de la drogue, conformément au droit international applicable, notamment les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues; renforcement du principe de la responsabilité commune et partagée, et amélioration de la coopération internationale; et
(e) alternative development; regional, interregional and international cooperation on development-oriented, balanced drug control policy; and addressing socioeconomic issues.e) développement alternatif; coopération régionale, interrégionale et internationale pour des politiques antidrogue équilibrées et axées sur le développement; mesures pour faire face aux problèmes socioéconomiques.
Members of the Board chaired the interactive discussions, and presented a summary of the outcome of their respective discussions at the closing session of the special segment (see A/70/87-E/2015/79).Les membres du Conseil chargé des préparatifs ont présidé ces discussions interactives et ont présenté un résumé de leurs conclusions à la séance de clôture du débat spécial (voir A/70/87-E/2015/79).
Furthermore, at that session, the Commission adopted resolution 58/8 and recommended to the Economic and Social Council the approval of a draft resolution for adoption by the General Assembly defining the modalities for the special session on the world drug problem.12. À cette même session, la Commission a adopté sa résolution 58/8 et recommandé au Conseil économique et social d’approuver, pour adoption par l’Assemblée générale, un projet de résolution définissant les modalités de la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue.
The General Assembly adopted resolution 70/181, entitled “Special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016”, on 17 December 2015.13. L’Assemblée générale a adopté sa résolution 70/181, intitulée “Session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016”, le 17 décembre 2015.
In the resolution, the Assembly decided that the special session would be held from 19 to 21 April 2016 and would consist of a general debate and five interactive, multi-stakeholder round tables conducted in parallel to the plenary.Elle y a décidé que sa session extraordinaire se tiendrait du 19 au 21 avril 2016 et qu’elle consisterait en un débat général et en cinq tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes, en parallèle avec la plénière.
In addition to the provisions related to the preparations for the elaboration of the outcome document and the preparations for the conduct of the round tables, the resolution contains provisions related to the opening of the special session and the general debate, on the participation of non-governmental organizations in consultative status with the Economic and Social Council and the participation of representatives of other relevant non-governmental organizations, civil society and the scientific community, academia, youth groups and other relevant stakeholders that may participate in the special session, with due regard for geographical balance.Outre les dispositions ayant trait aux préparatifs de l’élaboration du document final et de la tenue des tables rondes, la résolution comporte des dispositions relatives à l’ouverture de la session extraordinaire et au débat général, à la participation des organisations non gouvernementales dotées du statut consultatif auprès du Conseil économique et social ainsi qu’à celle de représentants d’autres organisations non gouvernementales compétentes, de la société civile, de la communauté scientifique, des milieux universitaires, de la jeunesse et d’autres parties intéressées qui pourraient y assister, compte dûment tenu de l’équilibre géographique.
In resolution 70/181, the Assembly reiterated the importance of an inclusive preparatory process, including extensive substantive consultations, and encouraged organs, entities and specialized agencies of the United Nations system, relevant international and regional organizations, civil society, academia, the scientific community and other relevant stakeholders to continue to fully contribute to the process by actively participating in the preparations undertaken by the Commission, in accordance with relevant rules of procedure and established practice.Toujours dans cette résolution, l’Assemblée a rappelé qu’il importait que les préparatifs soient ouverts à tous et donnent lieu à de larges consultations sur les questions de fond, et a encouragé les organes, entités et institutions spécialisées du système des Nations Unies, les organisations internationales et régionales compétentes, la société civile, les milieux universitaires, la communauté scientifique et les autres acteurs concernés à continuer de contribuer pleinement à ce processus en participant activement aux préparatifs menés par la Commission, conformément aux dispositions pertinentes du Règlement intérieur et à la pratique établie.
The Assembly further requested the Commission to produce a short, substantive, concise and action-oriented document comprising a set of operational recommendations for adoption at the special session (see section II), and decided that the Commission should address in an open-ended manner, supported and guided by the President of the General Assembly, the organizational arrangements, including chairing arrangements, speakers and participation for the five interactive multi-stakeholder round tables (see section III).Elle y a en outre prié la Commission d’établir un document bref, concis et tourné vers l’action, dans lequel figure un ensemble de recommandations pratiques, pour qu’elle l’adopte à sa session extraordinaire (voir la section II ci-après), et a décidé qu’avec le concours de son Président et suivant les orientations qu’il lui donnerait, la Commission réglerait de manière ouverte les modalités pratiques qui seraient observées lors des cinq tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes, notamment en ce qui concerne la présidence, les intervenants et la participation (voir la section III ci-après).
At its reconvened fifty-eighth session in December 2015, the Commission conducted a special segment on the preparations for the special session, at which Member States and other stakeholders discussed in further detail substantive and organizational matters in relation to the preparations for the special session.14. À la reprise de sa cinquante-huitième session, en décembre 2015, la Commission a consacré aux préparatifs de la session extraordinaire un débat spécial à l’occasion duquel les États Membres et autres parties prenantes ont traité plus en détail des questions de fond et d’organisation qui s’y rapportaient.
The Commission adopted decision 58/16, thereby further defining arrangements for the five interactive round tables to be held at the special session (see annex I).La Commission a adopté sa décision 58/16, dans laquelle elle a précisé les modalités pratiques qui seraient observées lors des cinq tables rondes interactives devant se tenir au cours de la session extraordinaire (voir l’annexe I ci-après).
The special segment on the preparations for the special session, held on the occasion of the fifty-ninth session of the Commission, was convened during the first three days of the session, from 14 to 16 March 2016.15. Le débat spécial qui a été consacré aux préparatifs de la session extraordinaire au cours de la cinquante-neuvième session de la Commission a eu lieu les trois premiers jours de celle-ci, du 14 au 16 mars 2016.
A total of 131 States, as well as more than 84 non-governmental organizations and 17 international and intergovernmental organizations, participated.Au total, 131 États ainsi que plus de 84 organisations non gouvernementales et 17 organisations internationales et intergouvernementales y ont participé.
A general debate was held during which participants considered the draft provisional agenda of the special session, including preparations for the interactive, multi-stakeholder round tables, as well as the outcome of the special session and other organizational matters (see also annex II).16. Lors de la partie générale du débat spécial, les participants ont débattu du projet d’ordre du jour provisoire de la session extraordinaire, y compris des préparatifs des tables rondes interactives devant réunir diverses parties prenantes, ainsi que du document final de la session extraordinaire et d’autres questions d’organisation (voir aussi l’annexe II ci-après).
The Commission adopted resolution 59/1, entitled “Special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016”, which had been submitted by the Chair following negotiations by the Commission based on the text prepared by the Board tasked by the Commission with the preparations for the special session (see E/CN.7/2016/L.12/Rev.1).La Commission a adopté la résolution 59/1, intitulée “Session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016”, dont son Président avait déposé le projet à l’issue des négociations qui s’étaient tenues en son sein sur la base d’un texte élaboré par le Conseil chargé par elle des préparatifs de la session extraordinaire (voir E/CN.7/2016/L.12/Rev.1).
In that resolution, the Commission decided to transmit the outcome document, entitled “Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problem”, annexed to the resolution, to the General Assembly and to recommend its adoption at the plenary of the special session (see annex III).Dans cette résolution, la Commission a décidé de communiquer à l’Assemblée générale le document intitulé “Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue”, qui est annexé à la résolution, et de lui en recommander l’adoption en plénière à la session extraordinaire (voir l’annexe III ci-après).
II. Elaboration of the outcome documentII. Élaboration du document final
In paragraph 5 of resolution 70/181, the General Assembly requested the Commission to produce a short, substantive, concise and action-oriented document comprising a set of operational recommendations, based upon a review of the implementation of the Political Declaration and Plan of Action, including an assessment of the achievements as well as ways to address long-standing and emerging challenges in countering the world drug problem, within the framework of the three international drug control conventions and other relevant United Nations instruments.17. Au paragraphe 5 de sa résolution 70/181, l’Assemblée générale a prié la Commission d’établir un document bref, concis et tourné vers l’action, dans lequel figure un ensemble de recommandations pratiques issues de l’examen de la suite donnée à la Déclaration politique et au Plan d’action, dont une évaluation des progrès accomplis et des moyens de résoudre les difficultés rencontrées de longue date ou depuis peu dans la lutte contre ce problème, dans le cadre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et des autres instruments des Nations Unies portant sur cette question.
That document, to be recommended for adoption at the plenary of the special session, should, inter alia, address measures to reach an effective balance between supply and demand reduction and address the key causes and consequences of the world drug problem, including those in the health, social, human rights, economic, justice and security fields, in line with the principle of common and shared responsibility.Ledit document, qu’il lui serait recommandé d’adopter en plénière à sa session extraordinaire, devait notamment aborder les mesures visant à trouver un juste milieu entre la réduction de l’offre et la réduction de la demande, et les principales causes et conséquences du problème mondial de la drogue, y compris en ce qui concerne la santé, la société, les droits de l’homme, l’économie, la justice et la sécurité, conformément au principe de la responsabilité commune et partagée.
At the invitation of the Board tasked by the Commission with the preparations for the special session, conveyed during the intersessional meeting of the Commission on 12 June 2015, Member States provided, through their respective regional representatives on the Board, proposals for consideration in the preparation of the outcome document.18. À l’invitation du Conseil chargé par la Commission des préparatifs de la session extraordinaire, qui a siégé pendant la réunion intersession que la Commission a tenue le 12 juin 2015, les États Membres ont transmis à celui-ci, par l’intermédiaire de leurs représentants régionaux respectifs, des propositions relatives à la préparation du document final.
By the deadline set for mid-September, more than 180 pages of proposals had been received, which have been compiled into a comprehensive package and circulated to all Member States through the members of the Board.À la fin du délai fixé à la mi-septembre, plus de 180 pages de propositions avaient été reçues, qui ont été compilées dans un document unique et diffusées à tous les États Membres par l’intermédiaire des membres du Conseil.
A timeline consisting of two phases was agreed upon during the intersessional meeting of the Commission on 24 September 2015.19. À sa réunion intersessions du 24 septembre 2015, la Commission est convenue d’un calendrier en deux étapes.
During the first phase of the elaboration of the outcome document, in accordance with the timeline agreed upon, Member States focused predominantly on shaping the main elements to be included in that document.Comme il y était prévu, les États Membres se sont principalement concentrés, au cours de la première étape de l’élaboration du document final, sur la définition des grands éléments dudit document.
In that regard, the Board shared with the Commission three versions of an “elements paper”, for further consideration by Member States.À cet égard, le Conseil chargé des préparatifs a communiqué à la Commission trois moutures du texte présentant ces éléments, pour examen par les États Membres.
The three versions reflected the feedback received by Member States during informal consultations and intersessional meetings held on 15 October, 12 November and 8 December 2015.Ces trois moutures prenaient en compte les remarques que ceux-ci avaient formulées lors des consultations informelles et des réunions intersessions des 15 octobre, 12 novembre et 8 décembre 2015.
The elements paper, as discussed, updated and fine-tuned during the first phase, provided the foundation for the elaboration of the draft outcome document.Ce texte, tel qu’examiné, mis à jour et finalisé lors de la première étape, a servi de base à l’élaboration du projet de document final.
The Board presented a first draft of the outcome document on 14 January 2016.20. Le Conseil a soumis un premier projet de document final le 14 janvier 2016.
Based on the comments received during multiple rounds of informal consultations and intersessional meetings held on 27 January and 24 February 2016, the Board prepared revised drafts dated 9 February and 25 February 2016.Sur la base des commentaires formulés au cours des nombreuses consultations informelles et réunions intersessions qui ont eu lieu les 27 janvier et 24 février 2016, il en a ensuite produit des versions révisées datées du 9 et du 25 février 2016.
Following a series of intensive informal consultations and open-ended negotiations, the Commission, at its fifty-ninth session, on 22 March, adopted resolution 59/1 containing the outcome document entitled “Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problem” for transmission to the General Assembly and recommended its adoption at the plenary of the special session (see annex III).21. À l’issue de toute une série d’intenses consultations informelles et de négociations ouvertes à tous, la Commission a adopté le 22 mars, à sa cinquante-neuvième session, la résolution 59/1, par laquelle elle communique à l’Assemblée générale le document intitulé “Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue” et lui en recommande l’adoption en plénière à la session extraordinaire (voir l’annexe III ci-après).
III. Organizational arrangements for the interactive multi-stakeholder round tablesIII. Dispositions pratiques concernant les tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes
In operative paragraph 3 (f) of its resolution 70/181, the General Assembly decided that the Commission, as the entity leading the preparations for the special session, should address in an open-ended manner, supported and guided by the President of the General Assembly, the organizational arrangements, including chairing arrangements, speakers and participation, for the five interactive multi-stakeholder round tables, while considering the Political Declaration and Plan of Action, in line with General Assembly resolutions 67/193 and 69/201.22. Au paragraphe 3, alinéa f), de sa résolution 70/181, l’Assemblée générale a décidé qu’avec le concours de son Président et suivant les orientations qu’il donnerait, la Commission, en tant qu’instance chargée de diriger les préparatifs de la session extraordinaire, réglerait de manière ouverte les modalités pratiques qui seraient observées lors des cinq tables rondes, notamment en ce qui concerne la présidence, les intervenants et la participation, en tenant compte de la Déclaration politique et du Plan d’action, conformément à ses résolutions 67/193 et 69/201.
The themes of those five round tables were also set out in General Assembly resolution 70/181.23. Les thèmes de ces tables rondes étaient également énoncés dans la résolution 70/181 de l’Assemblée générale.
They are identical to the themes of the five interactive discussions held during the special segment of the fifty-eighth session of the Commission in March 2015.Ce sont les mêmes que ceux des cinq discussions interactives que la Commission a tenues pendant le débat spécial de sa cinquante-huitième session, en mars 2015.
A. Themes of the round tablesA. Thèmes des tables rondes
Pursuant to operative paragraph 3 (f) of General Assembly resolution 70/181, the interactive multi-stakeholder round tables will focus on the following themes:24. Conformément au paragraphe 3, alinéa f), de la résolution 70/181 de l’Assemblée générale, les tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes porteront sur les thèmes suivants:
(a) Round table 1: Demand reduction and related measures, including prevention and treatment, as well as health-related issues; and ensuring the availability of controlled substances for medical and scientific purposes, while preventing their diversion (“drugs and health”):a) Table ronde 1: Réduction de la demande et mesures connexes, y compris la prévention et le traitement, ainsi que les questions sanitaires; mesures visant à assurer la disponibilité des substances placées sous contrôle à des fins médicales et scientifiques, tout en empêchant leur détournement (“drogues et santé”):
(i) Demand reduction and related measures, including prevention and treatment, as well as health-related issues, including HIV/AIDS prevention, treatment and care;i) Réduction de la demande et mesures connexes, y compris la prévention et le traitement, ainsi que les questions sanitaires, notamment la prévention, le traitement et la prise en charge du VIH/sida;
(ii) Ensuring the availability of controlled substances for medical and scientific purposes, while preventing their diversion;ii) Mesures visant à assurer la disponibilité des substances placées sous contrôle à des fins médicales et scientifiques, tout en empêchant leur détournement;
(b) Round table 2: Supply reduction and related measures; responses to drug-related crime; and countering money-laundering and promoting judicial cooperation (“drugs and crime”):b) Table ronde 2: Réduction de l’offre et mesures connexes; mesures de lutte contre la criminalité liée aux drogues; lutte contre le blanchiment d’argent et promotion de la coopération judiciaire (“drogues et crime”):
(i) Domestic, regional and cross-regional responses to drug-related crime; and countering money-laundering, including, where appropriate, in connection with the financing of terrorism, and promoting judicial cooperation in criminal matters;i) Mesures nationales, régionales et transrégionales de lutte contre la criminalité liée à la drogue; lutte contre le blanchiment d’argent, y compris, le cas échéant, dans le contexte du financement du terrorisme, et promotion de la coopération judiciaire dans les affaires pénales;
(ii) Addressing emerging issues, including new psychoactive substances, precursors and the misuse of the Internet;ii) Mesures pour faire face aux nouveaux problèmes, y compris les nouvelles substances psychoactives, les précurseurs et les dérives d’Internet;
(c) Round table 3: Cross-cutting issues: drugs and human rights, youth, women, children and communities:c) Table ronde 3: Questions transversales: drogues et droits de l’homme, jeunes, femmes, enfants et collectivités:
(i) Addressing drug-related issues in full conformity with the purposes and the principles of the Charter of the United Nations, international law and the Universal Declaration of Human Rights and other relevant international law, including the three drug control conventions;i) Lutte contre les problèmes liés à la drogue dans le plein respect des buts et principes de la Charte des Nations Unies, du droit international et de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et d’autres instruments pertinents du droit international, notamment les trois conventions relatives au contrôle des drogues;
(ii) Drugs and youth, women, children and communities;ii) Drogues et jeunes, femmes, enfants et collectivités;
(d) Round table 4: Cross-cutting issues: new challenges, threats and realities in preventing and addressing the world drug problem in compliance with relevant international law, including the three drug control conventions; strengthening the principle of common and shared responsibility and international cooperation:d) Table ronde 4: Questions transversales: nouveaux défis, menaces et réalités dans le cadre de l’action visant à prévenir et combattre le problème mondial de la drogue, conformément au droit international applicable, notamment les trois conventions relatives au contrôle des drogues; renforcement du principe de la responsabilité commune et partagée, et amélioration de la coopération internationale:
(i) New challenges, threats and realities in preventing and addressing the world drug problem in compliance with relevant international law, including the three drug control conventions;i) Nouveaux défis, menaces et réalités dans le cadre de l’action visant à prévenir et combattre le problème mondial de la drogue, conformément au droit international applicable, notamment les trois conventions relatives au contrôle des drogues;
(ii) Strengthening the principle of common and shared responsibility and enhancing international cooperation, including technical assistance, leading up to 2019;ii) Renforcement du principe de la responsabilité commune et partagée, et amélioration de la coopération internationale, notamment l’assistance technique, dans la perspective de 2019;
(e) Round table 5: Alternative development; regional, interregional and international cooperation on development-oriented balanced drug control policy; addressing socioeconomic issues:e) Table ronde 5: Développement alternatif; coopération régionale, interrégionale et internationale pour des politiques antidrogue équilibrées et axées sur le développement; mesures pour faire face aux problèmes socioéconomiques:
(i) Drugs, addressing socioeconomic issues and fostering alternative development, including preventive alternative development;i) Drogues, mesures pour faire face aux problèmes socioéconomiques et promotion du développement alternatif, notamment du développement alternatif préventif;
(ii) Enhancing regional, interregional and international cooperation on development-oriented, balanced drug control policy.ii) Amélioration de la coopération régionale, interrégionale et internationale pour des politiques antidrogue équilibrées et axées sur le développement.
B. Organizational arrangements for the round tablesB. Dispositions pratiques concernant les tables rondes
In accordance with decision 58/16, adopted by the Commission at its reconvened fifty-eighth session, the five round tables will be scheduled as follows:25. Conformément à la décision 58/16 que la Commission a adoptée à la reprise de sa cinquante-huitième session, les cinq tables rondes seront programmées comme suit:
19 April 2016 from 3 p.m. to 6 p.m. 20 April 2016 from 10 a.m. to 1 p.m. and from 3 p.m. to 6 p.m. 21 April 2016 from 10 a.m. to 1 p.m. and from 2 p.m. to 5 p.m. All States Members of the United Nations, observer States and observers, including relevant international organizations with observer status and entities of the United Nations system, as well as representatives of non-governmental organizations, representatives of civil society and the scientific community, academia, youth groups and other relevant stakeholders participating in the special session in accordance with General Assembly resolution 70/181, are invited to participate in the round tables.Le 19 avril 2016, de 15 heures à 18 heures; Le 20 avril 2016, de 10 heures à 13 heures et de 15 heures à 18 heures; Le 21 avril 2016, de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 17 heures. 26. Tous les États Membres de l’Organisation des Nations Unies, les États observateurs et les autres observateurs, y compris les organisations internationales ayant le statut d’observateur et les organismes des Nations Unies concernés, ainsi que les représentants d’organisations non gouvernementales, de la société civile, de la communauté scientifique, du monde universitaire, des jeunes et d’autres parties qui assisteront à la session extraordinaire conformément à la résolution 70/181 de l’Assemblée générale, sont invités à participer à ces tables rondes.
By its decision 58/16, the Commission decided that the round tables should be co-chaired by two representatives of two different regional groups: one of the co-chairs should be a member of the Board and the other should be from a different regional group, to be nominated by the respective regional group at United Nations Headquarters and appointed by the President of the General Assembly.27. Dans sa décision 58/16, la Commission est convenue que les tables rondes seraient coprésidées par deux représentants de deux groupes régionaux différents: l’un des coprésidents devrait être un membre du Conseil chargé des préparatifs et l’autre être issu d’un groupe régional différent, désigné par les représentants du groupe en question auprès du Siège de l’Organisation des Nations Unies et nommé par le Président de l’Assemblée générale.
Furthermore, each round table should consist of a panel composed of six panellists, five of whom were to be nominated by regional groups and one by the civil society task force for the special session.En outre, chaque table ronde consisterait en un panel composé de six experts, dont cinq seraient nommés par les groupes régionaux et un serait désigné par l’équipe spéciale composée de représentants de la société civile créée pour la session extraordinaire.
The panel could further include up to two speakers from the entities of the United Nations system.Le panel pourrait par ailleurs inclure jusqu’à deux orateurs représentant des organismes des Nations Unies.
The interventions by the panellists should be followed by an interactive discussion and, in order to accommodate as many speakers as possible, interventions by the panellists should be limited to a maximum of five minutes and interventions from the floor to a maximum of three minutes.Les interventions des experts seraient suivies d’un débat interactif et, pour permettre au plus grand nombre possible d’orateurs d’intervenir, limitées à cinq minutes; celles du public seraient limitées à trois minutes.
The Commission further decided that a summary of the salient points raised during the round tables would be prepared by the chairs of those round tables and presented at the plenary.La Commission a également décidé que les présidents de ces tables rondes établiraient un résumé des principaux points soulevés lors des débats et que ce dernier serait présenté en plénière.
Those summaries, as read out, would be included in their entirety in the verbatim records of the plenary meetings of the special session, following the standard procedures of special sessions.Ces résumés, tels qu’ils seraient présentés, seraient transcrits dans leur intégralité dans le procès-verbal des séances plénières de la session extraordinaire, conformément aux procédures habituellement suivies à ces occasions.
In his letter dated 21 March 2016, addressed to the Chair of the Commission on Narcotic Drugs, the President of the General Assembly informed the Chair about the nominations received so far.28. Dans la lettre datée du 21 mars 2016 qu’il a adressée au Président de la Commission des stupéfiants, le Président de l’Assemblée générale l’a informé des candidatures qu’il avait reçues jusqu’alors.
That information was brought to the attention of the Commission during the special segment on the preparations for the special session held at the occasion of its fifty-ninth session (see annex II).Ces informations ont été portées à l’attention de la Commission au cours du débat spécial qu’elle a consacré, à sa cinquante-neuvième session, aux préparatifs de la session extraordinaire (voir l’annexe II ci-après).
Annex IAnnexe I
Preparations for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016Préparatifs de la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016
By its decision 58/16, the Commission on Narcotic Drugs adopted the following arrangements for the five interactive, multi-stakeholder round tables to be held at the special session of the General Assembly on the world drug problem.Par sa décision 58/16, la Commission des stupéfiants est convenue des dispositions pratiques ci-après pour les cinq tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes qui devaient se tenir au cours de la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue.
Pursuant to paragraph 3 (f) of General Assembly resolution 70/181 of 17 December 2015, in which the Assembly decided that the Commission on Narcotic Drugs, as the entity leading the preparations for the special session of the Assembly on the world drug problem to be held in 2016, should address in an open-ended manner, supported and guided by the President of the Assembly, the organizational arrangements, including chairing arrangements, speakers and participation, for the five interactive, multi-stakeholder round tables to be conducted during the special session, the Commission on Narcotic Drugs decided on the following arrangements for the round tables:En application du paragraphe 3, alinéa f), de la résolution 70/181 de l’Assemblée générale en date du 17 décembre 2015, dans laquelle celle-ci a décidé que la Commission des stupéfiants, en tant qu’instance chargée de diriger les préparatifs de la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue qu’elle tiendrait en 2016, réglerait de manière ouverte, avec le concours de son Président et suivant les orientations qu’il donnerait, les modalités pratiques qui seraient observées lors des cinq tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes organisées pendant la session, notamment en ce qui concernait la présidence, les intervenants et la participation, la Commission des stupéfiants a décidé de ce qui suit:
(a) The five interactive, multi-stakeholder round tables shall be scheduled as follows:a) Les cinq tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes seront programmées comme suit:
(i) 19 April 2016, from 3 p.m. to 6 p.m.;i) Le 19 avril 2016, de 15 heures à 18 heures;
(ii) 20 April 2016, from 10 a.m. to 1 p.m. and from 3 p.m. to 6 p.m.;ii) Le 20 avril 2016, de 10 heures à 13 heures et de 15 heures à 18 heures;
(iii) 21 April 2016, from 10 a.m. to 1 p.m. and from 2 p.m. to 5 p.m.;iii) Le 21 avril 2016, de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 17 heures;
(b) All States Members of the United Nations, as well as observer States and observers, including relevant international organizations with observer status and entities of the United Nations system, as well as representatives of non-governmental organizations, representatives of civil society and the scientific community, academia, youth groups and other relevant stakeholders participating in the special session in accordance with resolution 70/181, paragraph 3 (e), are invited to participate in the interactive, multi-stakeholder round tables;b) Tous les États Membres de l’Organisation des Nations Unies, les États observateurs et les autres observateurs, y compris les organisations internationales ayant le statut d’observateur et les organismes des Nations Unies concernés, ainsi que les représentants d’organisations non gouvernementales, de la société civile, de la communauté scientifique, du monde universitaire, des jeunes et d’autres parties qui assisteront à la session extraordinaire conformément au paragraphe 3, alinéa e), de la résolution 70/181 sont invités à participer à ces tables rondes;
(c) Member States, observer States and observers are encouraged to consider being represented at the special session at the highest possible level;c) Les États Membres, les États observateurs et les autres observateurs sont encouragés à envisager de se faire représenter à la session extraordinaire au niveau le plus élevé possible;
(d) The interactive, multi-stakeholder round tables shall be co-chaired by two representatives of two different regional groups — one of the co-Chairs should be a member of the Board tasked by the Commission with the preparations for the special session and the other co-Chair shall be from a different regional group, to be nominated by the respective regional group at United Nations Headquarters and appointed by the President of the General Assembly;d) Les tables rondes seront coprésidées par deux représentants de deux groupes régionaux différents; l’un des coprésidents devrait être un membre du Conseil que la Commission a chargé des préparatifs de la session extraordinaire et l’autre sera issu d’un groupe régional différent, désigné par les représentants du groupe en question auprès du Siège de l’Organisation des Nations Unies et nommé par le Président de l’Assemblée générale;
(e) Each round table shall consist of a panel composed of five panellists to be nominated by the regional groups and one panellist nominated by the civil society task force for the special session; the panel could further include up to two speakers from the entities of the United Nations system.e) Chaque table ronde consistera en un panel composé de cinq experts nommés par les groupes régionaux et d’un expert désigné par l’équipe spéciale composée de représentants de la société civile créée pour la session extraordinaire; le panel pourrait en outre inclure jusqu’à deux orateurs représentant des organismes des Nations Unies.
The final list of the panellists and other speakers will be drawn up by the Commission on Narcotic Drugs, in consultation with the President of the General Assembly;La Commission des stupéfiants établira la liste définitive des experts et autres orateurs en consultation avec le Président de l’Assemblée générale;
(f) The interventions by the panellists shall be followed by an interactive discussion and, in order to accommodate as many speakers as possible, interventions by the panellists shall be limited to a maximum of five minutes, and interventions from the floor shall be limited to a maximum of three minutes;f) Les interventions des experts seront suivies d’un débat interactif et, pour permettre au plus grand nombre possible d’orateurs d’intervenir, limitées à cinq minutes; celles du public seront limitées à trois minutes;
(g) A summary of the salient points raised during the round tables will be prepared by the chairs of those round tables, to be presented at the plenary;g) Les présidents de ces tables rondes établiront un résumé des principaux points soulevés lors des débats qui sera présenté en plénière;
(h) These summaries of the salient points by the chairs, as read out in the plenary meeting, will be included in their entirety in the verbatim records of the plenary meetings of the special session, as per the standard procedures of the special sessions.h) Ces résumés établis par les présidents, tels qu’ils seront présentés en plénière, seront transcrits dans leur intégralité dans le procès-verbal des séances plénières de la session extraordinaire, conformément aux procédures habituellement suivies lors des sessions extraordinaires.
Annex IIAnnexe II
Special segment of the fifty-ninth session of the Commission on Narcotic Drugs on preparations for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016Débat spécial de la cinquante-neuvième session de la Commission des stupéfiants consacré aux préparatifs de la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016
A. OpeningA. Ouverture
The special segment of the fifty-ninth session of the Commission on Narcotic Drugs was held from 14 to 16 March 2016.1. Le débat spécial de la cinquante-neuvième session de la Commission des stupéfiants s’est tenu du 14 au 16 mars 2016.
The special segment was opened by the Chair of the Board tasked by the Commission, in its decision 57/2, with the preparations for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016.Il a été ouvert par le Président du Conseil que la Commission a chargé, dans sa décision 57/2, des préparatifs de la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016.
The Commission adopted the agenda and organization of work for its special segment, as contained in Commission decision 58/15 and the annex to document E/CN.7/2016/15.La Commission a adopté l’ordre du jour et l’organisation des travaux de son débat spécial, qui figurent dans sa décision 58/15 et dans l’annexe du document E/CN.7/2016/15.
The substance of agenda item 4 was subsumed under the special segment.Le point 4 de l’ordre du jour de la session a été traité lors du débat spécial.
At the opening of the fifty-ninth session and the special segment, the Commission viewed a video statement by the President of the General Assembly.2. À l’ouverture de la cinquante-neuvième session et du débat spécial, la Commission a visionné une déclaration enregistrée en vidéo du Président de l’Assemblée générale.
Statements, including on issues relating to the preparations for the special session, were made by the representative of the Sudan (on behalf of the Group of African States), the representative of Pakistan (on behalf of the Group of Asia-Pacific States) and the representative of the Netherlands (on behalf of the European Union and its member States, as well as Albania, Bosnia and Herzegovina, Iceland, Montenegro, the Republic of Moldova, Serbia, the former Yugoslav Republic of Macedonia, San Marino, Turkey and Ukraine).Des déclarations ont été prononcées, notamment sur les questions relatives aux préparatifs de la session extraordinaire, par le représentant du Soudan (au nom du Groupe des États d’Afrique), celui du Pakistan (au nom du Groupe des États d’Asie et du Pacifique) et celui des Pays-Bas (au nom de l’Union européenne et de ses États membres, ainsi que de l’Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, de l’Islande, du Monténégro, de la République de Moldova, de la Serbie, de l’ex-République yougoslave de Macédoine, de Saint-Marin, de la Turquie et de l’Ukraine).
For its consideration during its special segment, the Commission had before it the following:3. Pour le débat spécial, la Commission était saisie des documents suivants:
(a) Contribution of the Executive Director of the United Nations Office on Drugs and Crime to the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016 (UNODC/ED/2016/1);a) Contribution du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime à la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016 (UNODC/ED/2016/1);
(b) Report of the Executive Director of the United Nations Office on Drugs and Crime on action taken by Member States to implement the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem (E/CN.7/2016/6);b) Rapport du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime concernant les mesures prises par les États Membres en application de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue (E/CN.7/2016/6);
(c) Note by the Secretariat on organizational arrangements for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016 (E/CN.7/2016/15).c) Note du Secrétariat sur les dispositions pratiques concernant la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016 (E/CN.7/2016/15).
B. Preparations for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016B. Préparatifs de la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016
At the 1st to the 5th meetings, from 14 to 16 March 2016, the Commission considered item 3 of the agenda for the special segment, entitled “Preparations for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016”.4. De sa 1re à sa 5e séance, du 14 au 16 mars 2016, la Commission a examiné le point 3 de l’ordre du jour du débat spécial, intitulé “Préparatifs de la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016”.
Sub-items (a) to (c) of agenda item 3 were considered jointly by the Commission in the format of a general debate.Elle a examiné ensemble les points subsidiaires a) à c) du point 3 dans le cadre d’une discussion générale.
Statements were made by the representatives of Thailand, Colombia, the Islamic Republic of Iran, the Czech Republic, Afghanistan, the Russian Federation, Ecuador, Peru, the United States of America, Singapore, Mexico, India, Portugal, Brunei Darussalam, Italy, Saudi Arabia, Germany, France, Tajikistan, Spain, Uruguay, Nigeria, Poland, Pakistan, the Republic of Korea, Jordan, Brazil, El Salvador, the Philippines, Romania, Uzbekistan, Malaysia, Canada, Australia, the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland, Norway, New Zealand, Sweden, the United Arab Emirates, Guatemala, Algeria, Turkey, Kuwait, Chile, Cuba, Qatar, Belgium, Morocco, Tunisia, the Sudan, Iraq, Mozambique, Indonesia, Japan, Nicaragua, Costa Rica, Croatia, Viet Nam, China, Israel, Honduras, Egypt, Namibia, Slovenia, Kenya, the Dominican Republic, Argentina, Hungary, Switzerland, Yemen, the Republic of Moldova, Kazakhstan and Angola.5. Des déclarations ont été faites par les représentants de la Thaïlande, de la Colombie, de la République islamique d’Iran, de la République tchèque, de l’Afghanistan, de la Fédération de Russie, de l’Équateur, du Pérou, des États-Unis d’Amérique, de Singapour, du Mexique, de l’Inde, du Portugal, du Brunéi Darussalam, de l’Italie, de l’Arabie saoudite, de l’Allemagne, de la France, du Tadjikistan, de l’Espagne, de l’Uruguay, du Nigéria, de la Pologne, du Pakistan, de la République de Corée, de la Jordanie, du Brésil, d’El Salvador, des Philippines, de la Roumanie, de l’Ouzbékistan, de la Malaisie, du Canada, de l’Australie, du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, de la Norvège, de la Nouvelle-Zélande, de la Suède, des Émirats arabes unis, du Guatemala, de l’Algérie, de la Turquie, du Koweït, du Chili, de Cuba, du Qatar, de la Belgique, du Maroc, de la Tunisie, du Soudan, de l’Iraq, du Mozambique, de l’Indonésie, du Japon, du Nicaragua, du Costa Rica, de la Croatie, du Viet Nam, de la Chine, d’Israël, du Honduras, de l’Égypte, de la Namibie, de la Slovénie, du Kenya, de la République dominicaine, de l’Argentine, de la Hongrie, de la Suisse, du Yémen, de la République de Moldova, du Kazakhstan et de l’Angola.
The observer for the Holy See made a statement.6. L’observateur du Saint-Siège a fait une déclaration.
The representative of Singapore made a statement on behalf of the Association of Southeast Asian Nations (ASEAN).Le représentant de Singapour a fait une déclaration au nom de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).
The observers for the World Health Organization (WHO), the Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights, the Joint United Nations Programme on HIV/AIDS (UNAIDS), the United Nations Development Programme, the League of Arab States and the Pompidou Group of the Council of Europe made statements.Les observateurs de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), du Programme des Nations Unies pour le développement, de la Ligue des États arabes et du Groupe Pompidou du Conseil de l’Europe ont fait des déclarations.
The observers for the Economic Cooperation Organization, the Union of South American Nations and the African Union also made statements.Les observateurs de l’Organisation de coopération économique, de l’Union des nations de l’Amérique du Sud et de l’Union africaine ont également fait des déclarations.
The observers for the Sovereign Military Order of Malta and the International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies made statements.Les observateurs de l’Ordre souverain militaire de Malte et de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont fait des déclarations.
The observers for the Vienna NGO Committee on Drugs and the Civil Society Task Force for UNGASS 2016, Active — Sobriety, Friendship and Peace, Europe against Drugs, the International Drug Policy Consortium, the Therapy Centre for Dependent Individuals, the Eurasian Harm Reduction Network and Penal Reform International made statements.7. Les observateurs du Comité de Vienne des ONG sur les stupéfiants et du Groupe de travail de la société civile créé pour la session extraordinaire de 2016, de Active-Sobriety, de Friendship and Peace, de la Fondation EURAD (Europe contre les drogues), du Consortium international sur les politiques des drogues, du Centre de traitement pour les personnes dépendantes, du Réseau eurasien de réduction des risques et de Penal Reform International ont fait des déclarations.
Representatives of the Youth Forum also made a statement.8. Des représentants du Forum de la jeunesse ont également fait une déclaration.
Many speakers emphasized the significant efforts undertaken by the Commission in leading the preparatory process and commended the efforts made by and the leadership of the Board tasked with the preparations for the special session.9. De nombreux orateurs, soulignant les efforts importants déployés par la Commission dans la conduite des préparatifs de la session extraordinaire, se sont félicités de l’engagement et du rôle moteur du Conseil qui en était chargé.
The inclusiveness of the preparatory process for the special session was welcomed by several speakers.Plusieurs orateurs ont salué le caractère inclusif du processus préparatoire.
Speakers emphasized that the special session would provide a key opportunity for the international community to take stock of the achievements of the international drug control system to date and to review progress made in the implementation of the Political Declaration and Plan of Action, including an assessment of the achievements and challenges in addressing the world drug problem.10. Des orateurs ont souligné que la session extraordinaire offrirait à la communauté internationale une occasion unique de faire le bilan des résultats obtenus à ce jour par le régime international de contrôle des drogues et d’examiner les progrès accomplis dans l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action, y compris d’évaluer les succès enregistrés et les problèmes rencontrés dans ce domaine.
Many speakers reaffirmed their commitment to the effective implementation of the three international drug control conventions, as well as the importance of the Political Declaration and Plan of Action and of the Joint Ministerial Statement of the 2014 high-level review by the Commission of the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action.11. De nombreux orateurs ont réaffirmé leur attachement à l’application effective des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et l’importance non seulement de la Déclaration politique et du Plan d’action, mais aussi de la Déclaration ministérielle conjointe issue de l’examen de haut niveau auquel la Commission a procédé en 2014 sur l’application par les États Membres de la Déclaration politique et du Plan d’action.
It was noted by several speakers that there was sufficient scope and flexibility within the conventions to accommodate different national and regional approaches, and a number of speakers noted that there was no “one-size-fits-all” solution to addressing the world drug problem.Plusieurs orateurs ont noté que les conventions étaient suffisamment souples et leur portée assez vaste pour que différentes politiques nationales et régionales soient possibles, et un certain nombre ont fait observer qu’il n’existait pas de solution universelle au problème mondial de la drogue.
Many speakers also referred to the importance of other relevant international legal instruments, including the Universal Declaration of Human Rights, to addressing the world drug problem.L’importance d’autres instruments juridiques internationaux applicables, notamment de la Déclaration universelle des droits de l’homme, dans la lutte contre le problème mondial de la drogue a aussi été mentionnée par de nombreux orateurs.
It was noted by several speakers that the fundamental goal of the international drug control conventions was to ensure the health and welfare of humankind.Plusieurs ont noté que l’objectif fondamental des conventions internationales relatives au contrôle des drogues était d’assurer la santé physique et morale de l’humanité.
It was stressed that the world drug problem remained a major and complex challenge for the international community that gave rise to serious public health consequences and required a balanced, integrated and comprehensive approach on the basis of common and shared responsibility, in accordance with the international drug control conventions.12. Il a été souligné que le problème mondial de la drogue restait, pour la communauté internationale, un enjeu majeur et complexe qui avait de graves conséquences en matière de santé publique et qui, conformément au principe de la responsabilité commune et partagée, exigeait une approche globale, intégrée et équilibrée, dans le respect des conventions internationales relatives au contrôle des drogues.
A number of speakers referred to new approaches, visions and realities, noted that it should be possible for countries to develop their own drug control policies and that an open dialogue, taking into account lessons learned and experiences of States, was needed.Un certain nombre d’orateurs, évoquant de nouvelles approches, visions et réalités, ont noté que les pays devaient pouvoir élaborer leurs propres politiques de contrôle des drogues et qu’un dialogue ouvert, tenant compte des expériences acquises par les États et des enseignements qui en avaient été tirés, s’imposait.
Several speakers noted that the special session would allow the international community to elaborate on the significant challenges in the context of the national, regional and global responses to the world drug problem and to identify effective drug policies.13. Plusieurs orateurs ont noté que la session extraordinaire permettrait à la communauté internationale de préciser les principaux défis que devaient relever les réponses nationales, régionales et mondiales apportées au problème mondial de la drogue et de formuler des politiques de contrôle des drogues efficaces.
Many speakers recognized the leading role of the Commission on Narcotic Drugs as the United Nations organ with the prime responsibility for drug control matters, including in the preparatory process for the special session, as well as the role of UNODC as the leading entity in the United Nations system for assisting Member States in countering the world drug problem.14. De nombreux orateurs ont salué le rôle de chef de file que la Commission des stupéfiants assumait en tant qu’organe des Nations Unies auquel incombait au premier chef la question de la lutte contre la drogue, notamment dans le processus préparatoire de la session extraordinaire, ainsi que le rôle que jouait l’ONUDC en tant que principale entité du système des Nations Unies chargée d’aider les États Membres à lutter contre le problème mondial de la drogue.
Several speakers highlighted the importance of the adoption, on 25 September 2015, of General Assembly resolution 70/1, entitled “Transforming our world: the 2030 Agenda for Sustainable Development”, stressed its importance in the context of addressing the world drug problem and noted that, in setting the agenda towards 2019, the special session should undertake concrete actions to contribute to achieving the targets set out in the 2030 Agenda.15. Plusieurs orateurs, soulignant avec insistance l’importance de l’adoption, le 25 septembre 2015, de la résolution 70/1 de l’Assemblée générale, intitulée “Transformer notre monde: le Programme de développement durable à l’horizon 2030”, notamment dans le contexte de la lutte contre le problème mondial de la drogue, ont noté qu’en élaborant un programme dans la perspective de 2019, la session extraordinaire devrait prendre des mesures concrètes pour contribuer à la réalisation des objectifs définis dans le Programme 2030.
Several speakers highlighted the importance of respect for human rights and fundamental freedoms, human dignity, liberty, democracy, equality, solidarity, the rule of law and the right to health, and of a people-centred approach to addressing the world drug problem.16. Plusieurs orateurs ont mis l’accent sur le fait qu’il importait, d’une part, de respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales, la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, la solidarité, l’état de droit et le droit à la santé et, d’autre part, d’adopter une démarche axée sur la personne dans la lutte contre le problème mondial de la drogue.
Several speakers referred to the importance of ensuring the proportionality of sentencing and alternatives to conviction or punishment, especially for persons who committed minor, non-violent drug-related offences.17. Plusieurs orateurs ont évoqué l’importance de la proportionnalité des peines et des mesures de substitution aux condamnations et aux peines, notamment à l’encontre des auteurs d’infractions mineures non violentes liées aux drogues.
Several speakers reaffirmed their strong opposition to the use of the death penalty in all circumstances, including for drug-related offences, and called for a moratorium on the death penalty.Plusieurs ont réaffirmé leur vive opposition au recours à la peine de mort quelles que soient les circonstances, y compris en cas d’infractions liées à la drogue, et ont demandé un moratoire sur la peine de mort.
Other speakers stressed that the principles of national sovereignty, territorial integrity and non-interference in the internal affairs of States should be fully respected and, in that regard, further stressed that every country had the sovereign right and responsibility to decide and implement the most appropriate approach to addressing the world drug problem.D’autres ont rappelé avec insistance que les principes de souveraineté nationale, d’intégrité territoriale et de non-ingérence dans les affaires intérieures des États devraient être pleinement respectés et, à cet égard, ils ont souligné de nouveau que chaque pays avait le droit souverain et la responsabilité de décider de la démarche qu’il jugeait la plus appropriée pour lutter contre le problème mondial de la drogue et de l’appliquer.
The importance of further enhancing efforts to ensure the adequate availability of narcotic drugs and psychotropic substances for medical and scientific purposes, while preventing their diversion, trafficking and abuse, was highlighted by many speakers.18. De nombreux orateurs ont souligné qu’il importait d’intensifier les efforts visant à assurer la disponibilité voulue des stupéfiants et des substances psychotropes à des fins médicales et scientifiques, tout en empêchant leur détournement, leur trafic et leur abus.
Speakers called for a balanced approach to supply and demand reduction strategies, policies and laws, which also included efforts to mainstream the gender perspective as well as address the specific needs of children and young people.19. Des orateurs ont préconisé une approche équilibrée entre stratégies, politiques et législations relatives à la réduction de l’offre et à celle de la demande, qui prendrait également en compte non seulement l’intégration de l’égalité des sexes, mais aussi les besoins spécifiques des enfants et des jeunes.
The crucial need for evidence-based, coordinated and long-term prevention programmes, strategies and measures, with a focus on young people, families, schools and other social settings, was stressed.La nécessité de mettre en place à long terme des programmes, stratégies et mesures de prévention établis sur la base de données factuelles, coordonnés et axés sur les jeunes, les familles, les écoles et d’autres cadres sociaux, a été soulignée.
Reference was made to the increasing recognition by many States that drug addiction was also a public health rather than solely a law enforcement issue and that States should promote policies based on development, public health and human rights.20. On a mentionné qu’il était de plus en plus admis dans de nombreux États que la toxicomanie ne concernait pas seulement la détection et la répression mais était aussi un problème de santé publique et que les États devraient asseoir leurs politiques sur le développement, la santé publique et les droits de l’homme.
Several speakers stressed the need to guarantee access to comprehensive, evidence-based drug demand reduction services that included primary prevention, early intervention, treatment, care, recovery and social reintegration.Plusieurs orateurs ont mis l’accent sur la nécessité de garantir l’accès à des services complets de réduction de la demande fondés sur des données factuelles, qui comprendraient des dispositifs de prévention primaire, d’intervention précoce, de traitement, de prise en charge, de rétablissement et de réinsertion sociale.
A number of speakers referred to the effectiveness of risk and harm reduction measures and recommended their implementation to States.Un certain nombre d’orateurs, appelant l’attention sur l’efficacité des mesures de réduction des risques et des dommages, ont recommandé aux États de les mettre en œuvre.
Several speakers expressed their concern regarding the legalization and decriminalization of certain drugs in some regions of the world and noted that they were contrary to the spirit and the letter of the three international drug control conventions, while also hindering ongoing efforts to combat the world drug problem.21. Plusieurs orateurs se sont dits préoccupés par la légalisation et la dépénalisation de certaines drogues dans certaines régions du monde et ont noté que non seulement ces mesures étaient contraires à l’esprit et à la lettre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, mais qu’elles entravaient aussi les efforts déployés pour lutter contre le problème mondial de la drogue.
Other speakers noted that it was every country’s sovereign right and responsibility to design and implement its own approaches and policies to drug control.D’autres ont noté qu’il relevait du droit souverain et de la responsabilité de chaque État de formuler et de mettre en œuvre ses propres démarches et politiques de lutte contre la drogue.
Several speakers stressed the need to urgently address the linkages between drug trafficking and other forms of organized crime, including trafficking in persons and trafficking in firearms, as well as money-laundering, corruption, cybercrime, violence and terrorism and its financing.22. Plusieurs orateurs ont insisté sur la nécessité de s’attaquer d’urgence aux liens existant entre le trafic de drogues et les autres formes de criminalité organisée, notamment la traite des personnes et le trafic d’armes à feu, le blanchiment d’argent, la corruption, la cybercriminalité, la violence, le terrorisme et son financement.
The threat posed by drug trafficking to stability, safety and security was also recognized, as was the need to tackle illicit financial flows arising from drug trafficking and other forms of crime.La menace que représente le trafic de drogues pour la stabilité, la sûreté et la sécurité a également été reconnue, tout comme la nécessité de lutter contre les flux financiers illicites résultant du trafic de drogues et d’autres formes de criminalité.
The importance of reinforcing regional and international cooperation in the areas of exchange of intelligence and information, including on best practices relating to drug control strategies, as well as mutual legal assistance and extradition, was emphasized by several speakers.23. Plusieurs orateurs ont souligné qu’il importait de renforcer la coopération régionale et internationale dans les domaines de l’échange de renseignements et du partage d’informations, notamment pour ce qui est des meilleures pratiques en matière de stratégies de contrôle des drogues, ainsi que de l’entraide judiciaire et de l’extradition.
Appreciation was expressed for regional cooperation frameworks, and the need for greater cooperation between subregional and regional cooperation networks was noted.24. On s’est déclaré satisfait des cadres de coopération régionale, mais on a noté qu’une coopération plus forte entre les réseaux sous-régionaux et régionaux de coopération s’imposait.
Reference was made by several speakers to the Declaration of Santo Domingo adopted by the third Ministerial Meeting on the World Drug Problem of the Community of Latin American and Caribbean States.Référence a été faite à la Déclaration de Saint-Domingue adoptée à la troisième Réunion ministérielle sur le problème mondial de la drogue de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes.
Other speakers referred to the position statement adopted at the fourth ASEAN Ministerial Meeting on Drug Matters.D’autres orateurs ont mentionné la déclaration de principe adoptée à la quatrième Réunion ministérielle de l’ASEAN sur les drogues.
The rapid emergence and continued proliferation of new psychoactive substances, the threat posed by amphetamine-type stimulants and the risk that they posed to public health were acknowledged.25. On a pris acte de l’apparition rapide et de la prolifération constante de nouvelles substances psychoactives, de la menace que posent les stimulants de type amphétamine et du risque que constituent ces substances pour la santé publique.
The need for innovative, balanced and evidence-based national and international approaches and frameworks to dealing with new psychoactive substances was stressed.On a souligné la nécessité de mettre en œuvre, aux niveaux national et international, des approches et des cadres novateurs, équilibrés et fondés sur des données factuelles pour lutter contre les nouvelles substances psychoactives.
Reference was also made to the need to further strengthen and coordinate the strategy on the control of precursors diverted for illicit use.On a évoqué également la nécessité de renforcer et de coordonner plus efficacement la stratégie de lutte contre le détournement de précurseurs à des fins illicites.
A number of speakers called for increased technical and financial assistance to transit and developing countries to enhance their capacities to address the world drug problem, and called on UNODC to continue mobilizing resources in that regard.26. Un certain nombre d’orateurs ont appelé à renforcer l’assistance technique et financière accordée aux pays de transit et aux pays en développement afin qu’ils améliorent leurs capacités de lutte contre le problème mondial de la drogue, et ils ont engagé l’ONUDC à continuer de mobiliser des ressources à cet égard.
The importance of alternative development, including preventive alternative development, and the need for investment by donors and affected countries in such programmes, was highlighted.27. L’importance du développement alternatif, notamment préventif, et la nécessité pour les donateurs et les pays touchés d’investir dans des programmes de ce type ont été soulignées.
Reference was made to the outcome of the international seminar/workshop on the implementation of the United Nations Guiding Principles on Alternative Development and the Second International Conference on Alternative Development, held in Bangkok from 19 to 24 November 2015.Il a été fait mention de l’issue du séminaire/atelier international relatif à l’application des Principes directeurs des Nations Unies sur le développement alternatif et de la deuxième Conférence internationale sur le développement alternatif, qui se sont tenus à Bangkok du 19 au 24 novembre 2015.
The Commission and UNODC were encouraged to seek and strengthen synergies with other United Nations specialized agencies, organs, entities and relevant international organizations, in accordance with their mandate.28. La Commission et l’ONUDC ont été encouragés à créer des synergies avec d’autres organes, entités et institutions spécialisés du système des Nations Unies, ainsi que d’autres organisations internationales compétentes et à renforcer les synergies existantes, conformément à leur mandat.
The important role of the International Narcotics Control Board in addressing the world drug problem was noted.Le rôle important que joue l’Organe international de contrôle des stupéfiants dans la lutte contre le problème mondial de la drogue a été noté.
Speakers stressed the importance of participatory approaches and cooperation and the role of civil society, the scientific community, academia and other relevant stakeholders in the development and implementation of drug policies at the local, national and international levels.Des orateurs ont affirmé qu’il importait d’adopter des approches participatives et de coopérer avec la société civile, la communauté scientifique, les milieux universitaires et les autres parties prenantes intéressées, qui jouaient un rôle appréciable, pour élaborer et mettre en œuvre les politiques en matière de drogues aux niveaux local, national et international.
C. Other businessC. Autres questions
At its 12th meeting, on 22 March 2016, the Commission considered item 4 of the agenda for the special segment.29. À sa 12e séance, le 22 mars 2016, la Commission a examiné le point 4 de l’ordre du jour du débat spécial.
No issues were raised under this item.Aucune question n’a été soulevée au titre de ce point.
D. Outcome and closure of the special segmentD. Conclusion et clôture du débat spécial
At its 12th meeting, on 22 March 2016, the Commission considered item 5 of the agenda for the special segment.30. À sa 12e séance, le 22 mars 2016, la Commission a examiné le point 5 de l’ordre du jour du débat spécial.
A statement was made by the Chair of the Board tasked by the Commission with the preparations for the special session.31. Le Président du Conseil qu’elle avait chargé des préparatifs de la session extraordinaire a fait une déclaration.
The Commission considered the implementation of its decision 58/16, whereby it had defined the modalities for the organization of the five interactive, multi-stakeholder round tables to be held during the special session.32. La Commission a examiné la suite qui avait été donnée à sa décision 58/16, par laquelle elle avait fixé les modalités pratiques qui seraient observées lors des cinq tables rondes interactives réunissant diverses parties prenantes qui devaient se tenir au cours de la session extraordinaire.
The Chair of the Board informed the Commission that the nominations the President of the General Assembly had received to date had been brought to the attention of the Commission (E/CN.7/2016/CRP.8).Le Président du Conseil a fait remarquer que les candidatures que le Président de l’Assemblée générale avait reçues jusqu’alors avaient été portées à l’attention de la Commission (E/CN.7/2016/CRP.8).
E. Action taken by the CommissionE. Mesures prises par la Commission
At its 12th meeting, on 22 March 2016, the Commission adopted a revised draft resolution entitled “Special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016” (E/CN.7/2016/L.12/Rev.1).33. À sa 12e séance, le 22 mars 2016, la Commission a adopté un projet de résolution révisé intitulé “Session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016” (E/CN.7/2016/L.12/Rev.1).
(For the text, see annex III.)(Pour le texte, voir l’annexe III ci-après.)
Prior to the adoption of the resolution, the representative of Pakistan noted that although he had stated, in the course of the preparations for the special session and the negotiations on the outcome document, that the structure of the outcome document should replicate the three-pronged approach of the Political Declaration and Plan of Action, in the spirit of compromise and flexibility, his country had decided to go along with the proposal by the Board and the negotiated outcome document.34. Avant l’adoption de ce texte, le représentant du Pakistan a fait observer que, bien qu’il ait indiqué, lors des préparatifs de la session extraordinaire et des négociations relatives au document final, être favorable à ce que la structure de celui-ci suive celle en trois axes de la Déclaration politique et du Plan d’action, son pays avait décidé, dans un esprit de compromis et de souplesse, de se rallier à la proposition du Conseil et au document final négocié.
The representative of Pakistan also expressed appreciation for the guidance by the Board in leading the preparations to a successful conclusion.Le représentant a par ailleurs remercié ce dernier d’avoir dirigé les préparatifs de telle sorte qu’ils aboutissent.
Prior to the adoption of the resolution, the observer for Switzerland noted that his country was generally satisfied with the outcome of the negotiations and that, although Switzerland was not able to join the consensus on the document as a whole pending approval by his Government of preambular paragraph 7, it would not stand in the way of consensus.35. Avant cette adoption également, l’observateur de la Suisse a fait savoir que son pays était globalement satisfait de l’issue des négociations et que, s’il n’avait lui-même pas pu se joindre au consensus sur le document dans son ensemble du fait qu’il attendait l’approbation de son Gouvernement concernant le septième alinéa du préambule, il ne ferait pas obstacle à ce consensus.
By note verbale dated 30 March 2016, the Permanent Mission of Switzerland informed the Secretariat that it had obtained clearance from the competent authorities and that Switzerland joined the consensus on the resolution as a whole.Par une note verbale datée du 30 mars 2016, la Mission permanente de la Suisse a informé le Secrétariat qu’elle avait obtenu l’approbation des autorités compétentes et que le pays se joignait donc au consensus sur la résolution dans son ensemble.
Following the adoption of the resolution, the representative of the Netherlands made a statement on behalf of the European Union and its member States, as well as on behalf of Argentina, Canada, Colombia, Costa Rica, El Salvador, Mexico, Serbia, Switzerland, Turkey and Uruguay.36. Une fois la résolution adoptée, le représentant des Pays-Bas a fait une déclaration au nom de l’Union européenne et de ses États membres, ainsi que de l’Argentine, du Canada, de la Colombie, du Costa Rica, d’El Salvador, du Mexique, de la Serbie, de la Suisse, de la Turquie et de l’Uruguay.
The representative expressed deep regret that the outcome document of the special session did not contain language on the abolition of the death penalty and noted that the parties on whose behalf the statement was made strongly and unequivocally opposed the death penalty in all circumstances.Regrettant profondément que le document final de la session extraordinaire ne fasse aucune allusion à l’abolition de la peine de mort, il a indiqué que les pays au nom desquels il intervenait étaient fermement et catégoriquement opposés à cette peine quelles que soient les circonstances.
The representative also stated that the death penalty undermined human dignity and that errors made in its application were irreversible.Celle-ci portait atteinte à la dignité humaine et rendait toute erreur irréversible.
Moreover, imposing the death penalty for drug offences undermined the norms of international law, specifically article 6, paragraph 2, of the International Covenant on Civil and Political Rights.De plus, l’imposition de la peine de mort pour des affaires de drogue allait à l’encontre des normes du droit international, notamment du paragraphe 2 de l’article 6 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
The representative underlined the importance of the full implementation of General Assembly resolution 69/186, on a moratorium on the use of the death penalty, which was adopted in December 2014 with an unprecedented number of votes and in which the Assembly, as an interim step, had called for international minimum standards on the use of the death penalty to be respected.Le représentant a souligné qu’il importait d’appliquer intégralement la résolution 69/186 de l’Assemblée générale, relative à l’institution d’un moratoire sur l’application de la peine de mort, qui avait été adoptée en décembre 2014 par un plus grand nombre de voix que toute résolution antérieure sur le sujet et dans laquelle l’Assemblée avait prôné le respect, dans l’intervalle, des normes internationales minimales concernant l’imposition de cette peine.
Furthermore, the representative noted that the parties on whose behalf the statement was made had welcomed the recent decision of the International Narcotics Control Board to call on countries still applying the death penalty to consider its abolition for drug-related offences.Le représentant a par ailleurs appelé l’attention sur le fait que les pays au nom desquels il intervenait avaient salué la décision qu’avait récemment prise l’Organe international de contrôle des stupéfiants d’engager les pays qui appliquaient encore la peine de mort à envisager de l’abolir pour les infractions liées aux drogues.
The representative urged Member States to respect the international minimum standards on the use of the death penalty and impose a moratorium on its use as a step towards its final abolition.Il a prié instamment tous les États Membres de respecter les normes internationales minimales concernant l’imposition de cette peine et d’instituer un moratoire sur son application en attendant de l’abolir définitivement.
The representative of Brazil welcomed the adoption of the outcome document of the special session, which was an important step towards more balanced, effective and humane drug policies.37. Le représentant du Brésil s’est félicité de l’adoption du document final de la session extraordinaire en ce qu’il représentait une étape importante vers des politiques plus équilibrées, efficaces et humaines en matière de drogues.
He reaffirmed his country’s concern regarding the application of the death penalty for drug-related offences and expressed his country’s belief that no crime warranted the application of the death penalty, which was a human rights violation.Il a réaffirmé les préoccupations de son pays concernant l’application de la peine de mort en cas d’infractions liées aux drogues et a fait part de sa conviction qu’aucune infraction ne justifiait l’imposition de cette peine, qui était une violation des droits de l’homme.
Furthermore, the representative expressed his country’s concern regarding the recent increase in the number of executions for drug-related crimes in countries that applied the death penalty and respectfully proposed to those countries that, with due regard for their national realities, they consider the possibility of adopting a moratorium on the application of the death penalty for drug-related crimes, with a view to its final abolition.Il a en outre fait savoir que son pays s’inquiétait de l’augmentation du nombre d’exécutions en rapport avec des infractions liées aux drogues qui avait récemment été observée dans les pays qui appliquaient la peine de mort, et il a invité ces pays à envisager, en tenant dûment compte de la situation nationale, la possibilité d’instituer un moratoire sur l’application de cette peine en cas d’infractions liées aux drogues, en attendant de l’abolir définitivement.
The observer for Chile noted his country’s agreement with the statement made by the representative of the Netherlands who had made a statement on behalf of the European Union.38. L’observateur du Chili a indiqué que son pays faisait sienne la déclaration prononcée par le représentant des Pays-Bas au nom de l’Union européenne.
The representative of Indonesia made a statement, speaking also on behalf of Bahrain, Brunei Darussalam, China, Egypt, Indonesia, the Islamic Republic of Iran, Kuwait, Malaysia, Oman, Pakistan, Qatar, Saudi Arabia, Singapore, the Sudan, the United Arab Emirates and Yemen.39. Le représentant de l’Indonésie a fait une déclaration au nom de son pays ainsi que de l’Arabie saoudite, de Bahreïn, du Brunéi Darussalam, de la Chine, de l’Égypte, des Émirats arabes unis, de l’Indonésie, du Koweït, de la Malaisie, d’Oman, du Pakistan, du Qatar, de la République islamique d’Iran, de Singapour, du Soudan et du Yémen.
The representative put on record the following principled position of those delegations concerning the important issue of the death penalty: there was no international consensus on the issue of the death penalty; the death penalty was not prohibited under international law; its application was a criminal justice matter for individual States to be decided by their competent authorities and each State had the sovereign right to decide on its own justice system, taking into account its own circumstances; every State had the sovereign right to choose its own political, economic, social and legal system based on its own best interest; and the issue of the death penalty did not fall under the mandate of the Commission, which was not the right platform to raise this topic.Il a fait consigner la position de principe suivante qui était celle de ces délégations concernant l’importante question de la peine de mort: il n’existait pas de consensus sur le sujet à l’échelle internationale; la peine de mort n’était pas prohibée par le droit international; son application était une question de justice pénale qui devait être tranchée dans chaque État par les autorités compétentes, et chaque État pouvait décider souverainement de son propre système de justice en fonction de sa situation; chaque État pouvait souverainement choisir son système politique, économique, social et juridique compte tenu de ses intérêts supérieurs; et la question de la peine de mort ne relevait pas du mandat de la Commission, qui n’était donc pas le forum indiqué pour en débattre.
The representative reiterated that the death penalty was an important component of the administration of the law by and the justice systems of the countries on whose behalf he made the statement, that it was imposed only for the most serious crimes and that it served as a deterrent.Le représentant a redit que la peine de mort constituait un important élément des systèmes de justice et d’administration de la loi des pays au nom desquels il intervenait, qu’elle n’était imposée qu’en sanction des crimes les plus graves et qu’elle avait un effet dissuasif.
Furthermore, he stated that the world drug problem continued to pose a threat to the safety and security of all and that those countries had proper legal safeguards and national policies in place that prevented any miscarriages of justice.En outre, le problème mondial de la drogue menaçait toujours la sécurité de tous, et lesdits pays avaient mis en place les garanties juridiques et les politiques nationales voulues pour éviter toute erreur judiciaire.
The observer for Morocco, speaking on behalf of the African Group, expressed appreciation to the Board tasked with the preparations for the special session and its Chair for facilitating consensus and enabling the adoption of the outcome document.40. Au nom du Groupe des États d’Afrique, l’observateur du Maroc a remercié le Conseil chargé des préparatifs de la session extraordinaire et son Président d’avoir su faire émerger le consensus et permis l’adoption du document final.
The representative of Colombia, also speaking on behalf of Guatemala, Ecuador, Mexico, Panama, Switzerland and Uruguay, noted that the outcome document was a step forward and reflected the new avenues along which the international community should progress in its debate on the world drug problem.41. Le représentant de la Colombie, prenant la parole au nom de son pays ainsi que du Guatemala, de l’Équateur, du Mexique, du Panama, de la Suisse et de l’Uruguay, a estimé que le document final représentait une avancée et donnait une idée des nouvelles voies que la communauté internationale devait suivre dans le débat sur le problème mondial de la drogue.
He stated that, owing to the consensus, some issues had remained unresolved that should be resolved in the future in order to have more people-focused policies that would deal with the challenges identified.Il a ajouté que, du fait du consensus, certaines questions étaient restées en suspens mais devraient être résolues à l’avenir, de telle sorte que les politiques soient encore plus axées sur la personne et apportent des réponses aux problèmes identifiés.
He noted that much remained to be done and that the United Nations should make preparations to ensure a comprehensive approach for 2019 and beyond.Beaucoup restait encore à faire, et les Nations Unies devaient prendre les dispositions voulues en vue d’une stratégie plus complète pour 2019 et au-delà.
He also recalled that the adoption of the 2030 Agenda for Sustainable Development was an opportunity to align all policies, including drug policies, so that they favoured development, inclusion and peaceful societies.Le représentant a aussi rappelé que l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 était l’occasion de concevoir des politiques qui, toutes, y compris en matière de drogues, favorisent le développement, l’inclusion et l’avènement de sociétés pacifiques.
The observer for New Zealand reiterated his country’s strong opposition to the death penalty under any circumstances, expressed disappointment that this position was not reflected in the outcome document and noted that his country would continue its efforts for the global abolition of the death penalty at every opportunity and urged other States to do the same.42. L’observateur de la Nouvelle-Zélande a redit que son pays était fermement opposé à la peine de mort quelles que soient les circonstances et s’est dit déçu que cette position ne soit pas reflétée dans le document final; son pays allait continuer, sans laisser passer aucune occasion, d’œuvrer à l’abolition de cette peine partout dans le monde, et il invitait instamment les autres États à faire de même.
The representative of Australia expressed his country’s disappointment that the outcome document did not refer to the abolition of the death penalty and noted that his country had consistently opposed the use of the death penalty in all circumstances, including in relation to drug-related crimes, throughout the preparatory process.43. Le représentant de l’Australie a déclaré que son pays était déçu que le document final ne fasse pas mention de l’abolition de la peine de mort; tout au long des préparatifs, l’Australie avait systématiquement rappelé son opposition à l’imposition de cette peine quelles que soient les circonstances, y compris en cas d’infractions liées à la drogue.
He stated that the absence of such a reference weakened the impact of the outcome document and that his country would continue to press for global abolition of the death penalty.L’absence de référence à la question dans le document final affaiblissait la portée de celui-ci, et l’Australie allait continuer de faire pression pour que cette peine soit abolie partout dans le monde.
Australia urged all other Member States to do so as well.Elle invitait instamment tous les autres États Membres à faire de même.
The representative of Norway expressed his country’s strong regret that there was no reference to the abolition of the death penalty in the outcome document and noted that his country consistently opposed the use of the death penalty, including for drug-related crimes, throughout the preparatory process.44. Le représentant de la Norvège a indiqué que son pays regrettait amèrement que le document final ne fasse pas allusion à l’abolition de la peine de mort; tout au long des préparatifs, il avait systématiquement rappelé que la Norvège s’opposait au recours à cette peine, y compris en cas d’infractions liées aux drogues.
He stated that there was no empirical evidence proving that the death penalty had a deterring effect and that the absence of any reference to the abolition of the death penalty weakened the impact of the outcome document.Aucun élément tangible ne prouvait que la peine de mort ait un quelconque effet dissuasif, et l’absence de référence à son abolition dans le document final affaiblissait la portée de celui-ci.
The representative also stated that his country would continue to press for the global abolition of the death penalty and respect for the right to life, and urged other Member States to do so as well.Il a ajouté que son pays allait continuer d’appeler à l’abolition de cette peine et au respect du droit à la vie partout dans le monde, et il a invité instamment les autres États Membres à faire de même.
The observer for Oman expressed support for the statement made by Indonesia and emphasized the need to observe the three international drug control conventions and to respect the principles of national sovereignty, territorial integrity and non-intervention in the internal affairs of States.45. L’observateur d’Oman a souscrit à la déclaration prononcée par l’Indonésie et appelé l’attention sur le fait qu’il fallait se conformer aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et respecter les principes de la souveraineté, de l’intégrité territoriale des États et de la non-intervention dans leurs affaires intérieures.
He also emphasized the importance of bilateral, regional and international cooperation on drugs and respect for the right of States to adopt their own policies and laws regarding drugs.Il a aussi souligné l’importance de la coopération bilatérale, régionale et internationale en matière de drogues et le droit des États d’adopter leurs propres politiques et lois dans ce domaine.
The representative of Nigeria stated that the outcome document addressed the key issues and concerns within the framework of the three international drug control conventions and other relevant United Nations instruments.46. Le représentant du Nigéria a estimé que le document final abordait les grandes questions et préoccupations se rapportant aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux autres instruments des Nations Unies pertinents.
He called on Member States to embrace the document and find solace in the spirit of the Vienna consensus.Il a engagé les États Membres à faire leur ce document et à se féliciter de l’esprit de consensus qui aura prévalu à Vienne.
The observer for Romania noted that, in her delegation’s view, sovereignty was not incompatible with the right to life and that modern society had the means to defend itself without definitively denying drug offenders the opportunity to reform.47. L’observatrice de la Roumanie a indiqué que, de l’avis de sa délégation, la souveraineté n’était pas incompatible avec le droit à la vie et la société moderne avait les moyens de se défendre sans refuser à jamais aux auteurs d’infractions liées aux drogues la possibilité de se corriger.
The observer for the United Arab Emirates aligned himself with the statement delivered by Indonesia that it was the sovereign right of States to determine their own national affairs based on their own legal systems, including laws and penal codes.48. L’observateur des Émirats arabes unis a souscrit à la déclaration qu’avait faite l’Indonésie, qui y rappelait le droit souverain des États de décider de leurs affaires intérieures en se fondant sur leurs propres systèmes juridiques, à savoir leurs lois et codes pénaux.
He also noted that the right to life could not be granted to those who took away the lives of others and that States that were calling for the abolition of the death penalty did so as a general principle in relation to all crimes, and he referred to the linkages between the activities of terrorists and those of drug traffickers.Il a également estimé que le droit à la vie ne pouvait pas être accordé à ceux qui ôtaient la vie d’autrui et que les États qui prônaient l’abolition de la peine de mort le faisaient par principe à l’égard de toutes les infractions, et il a mentionné les liens qui existaient entre les activités des terroristes et celles des trafiquants de drogue.
He expressed gratitude that the outcome document did not contain a reference to the abolition of the death penalty.Il s’est félicité que le document final ne fasse pas référence à l’abolition de la peine de mort.
The representative of Thailand welcomed the adoption of the outcome document, which was the result of a collective effort.49. Le représentant de la Thaïlande a accueilli avec satisfaction l’adoption du document final, qui était le fruit d’un effort collectif.
The observer for Tunisia noted that the outcome document expressed the aspirations of all States concerning the fight against drugs, that its adoption was due to the flexibility of many States and that, in that regard, his delegation had accepted language that did not adequately refer to the linkage between drugs and terrorism.50. L’observateur de la Tunisie a fait observer que le document final exprimait les aspirations de tous les États eu égard à la lutte contre la drogue et qu’il n’avait pu être adopté que grâce à la souplesse dont nombre d’États avaient fait preuve; sa délégation avait d’ailleurs accepté des formulations qui ne rendaient pas compte de manière satisfaisante du lien entre drogues et terrorisme.
He reaffirmed the importance of the three international drug control conventions as the pillars of international policies and of a comprehensive, balanced and shared approach.Il a réaffirmé l’importance des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, qui constituaient le fondement des politiques internationales et d’une approche globale, équilibrée et partagée.
The representative of the Russian Federation welcomed the adoption of the outcome document and noted that agreeing on it would not have been possible without the great flexibility and the spirit of consensus that prevailed among Member States.51. Le représentant de la Fédération de Russie, se félicitant de l’adoption du document final, a fait remarquer que celle-ci n’aurait pas été possible sans la grande souplesse dont avaient fait preuve les États Membres et l’esprit de consensus qui avait prévalu entre eux.
The observer for Iraq reaffirmed the importance of upholding the three international drug control conventions as main pillars.52. L’observateur de l’Iraq a réaffirmé qu’il importait de respecter les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, éléments clefs en la matière.
He noted that his delegation’s agreement to some amended language in the outcome document did not mean that the three conventions should be overlooked in the context of national, regional or international policies or in the development of other strategies.Le fait que sa délégation avait accepté certaines formules révisées dans le document final ne signifiait pas que ces conventions pouvaient être ignorées lors de l’élaboration des politiques aux niveaux national, régional ou international ou lors de la conception d’autres stratégies.
He expressed the hope that the amended language would not be a precedent concerning the status of the three conventions and would not undermine their role in addressing the world drug problem.L’observateur espérait que ces formules révisées ne créeraient pas de précédent eu égard au statut de ces instruments ni n’amoindrirait leur rôle dans la lutte contre le problème mondial de la drogue.
He also recalled that criminal justice systems were an internal affair for each Member State and that it was the prerogative of Member States to determine the most constructive approach in line with the magnitude of the challenge, be it the world drug problem or transnational organized crime or terrorism.Il a aussi rappelé que les systèmes de justice pénale relevaient des affaires intérieures de chaque État Membre et qu’il était de la prérogative de ces États de déterminer l’attitude la plus constructive à adopter en fonction de l’ampleur du défi auquel ils faisaient face, qu’il s’agisse du problème mondial de la drogue, de la criminalité transnationale organisée ou du terrorisme.
The observer for the European Union thanked the Board and all partners for their contributions to a truly collective effort.53. L’observateur de l’Union européenne a remercié le Conseil chargé des préparatifs et tous ses partenaires pour les contributions qu’ils avaient apportées à l’effort réellement collectif qui avait été fourni.
The representative of China welcomed the outcome document, which reaffirmed the commitment to the three international drug control conventions and to the comprehensive and integrated drug control programmes.54. Le représentant de la Chine a fait bon accueil au document final, dans lequel les États réaffirmaient leur adhésion aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux programmes globaux et intégrés de lutte contre la drogue.
He noted that the document also reflected the emerging challenges posed by new psychoactive substances and that it laid a good foundation for a successful special session.Il a noté que le document faisait aussi mention des problèmes que posaient depuis peu les nouvelles substances psychoactives, et qu’il constituait un bon point de départ pour une session extraordinaire réussie.
The observer for Egypt, speaking on behalf of the Group of 77 and China, acknowledged the spirit of cooperation and flexibility during the negotiations of the outcome document.55. L’observateur de l’Égypte, intervenant au nom du Groupe des 77 et de la Chine, s’est félicité de l’esprit de coopération et de la souplesse dont il avait été fait preuve lors des négociations du document final.
The observer for the Bolivarian Republic of Venezuela pointed out that for some countries and regions, the drug problem had turned into a punitive activity, threatening governance and becoming an obstacle to human development and the development of societies.56. L’observateur de la République bolivarienne du Venezuela a indiqué que, pour certains pays et régions, le problème de la drogue était devenu accablant en ce qu’il menaçait la gouvernance et faisait obstacle au développement humain et social.
He also stated that the political and legal platform provided by the three international drug control conventions should be used to develop an approach for different countries that respected the position of each Member State of the United Nations and that addressed the legal, political and social aspects of the world drug problem based on scientific evidence, learning from historical experience, with a view to emphasizing human rights and applying diverse and well-considered measures within the framework of international law.Le fondement politique et juridique que constituaient les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues devait être mis à profit pour concevoir une démarche telle que les différents pays respectent les positions de chaque État Membre de l’ONU et que le problème mondial de la drogue soit abordé sous ses aspects juridique, politique et social, sur la base de données scientifiques et des enseignements tirés de l’expérience, dans le respect des droits de l’homme, par la mise en œuvre de diverses mesures bien pensées dans le cadre du droit international.
The observer for Afghanistan welcomed the adoption of the outcome document as an important step forward in the collective efforts to address and counter the world drug problem, in particular the new challenges and threats, including at the regional level.57. L’observateur de l’Afghanistan s’est félicité de l’adoption du document final, qui représentait une avancée considérable dans l’effort collectif de lutte contre le problème mondial de la drogue, et plus particulièrement contre les nouveaux phénomènes et défis auxquels il fallait faire face, y compris au niveau régional.
The observer stated that the outcome document was a hallmark of the preparatory process for the special session.Ce texte constituait une étape marquante dans le processus préparatoire de la session extraordinaire.
Annex IIIAnnexe III
Special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016Session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue prévue pour 2016
The Commission on Narcotic Drugs,La Commission des stupéfiants,
Recalling General Assembly resolution 67/193 of 20 December 2012, in which the Assembly decided to convene, in early 2016, a special session on the world drug problem,Rappelant la résolution 67/193 de l’Assemblée générale en date du 20 décembre 2012, dans laquelle celle-ci a décidé de convoquer, au début de 2016, une session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue,
Recalling also General Assembly resolution 70/181 of 17 December 2015, in which the Assembly requested the Commission on Narcotic Drugs to produce a short, substantive, concise and action-oriented document to be recommended for adoption at the plenary of the special session,Rappelant également la résolution 70/181 de l’Assemblée générale en date du 17 décembre 2015, dans laquelle celle-ci l’a priée d’établir un document bref, concis et tourné vers l’action qu’il lui serait recommandé d’adopter en plénière à sa session extraordinaire,
Decides to transmit the outcome document, entitled “Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problem”, which is annexed to the present resolution, to the General Assembly and to recommend its adoption at the plenary of the special session on the world drug problem to be held from 19 to 21 April 2016.Décide de communiquer à l’Assemblée générale le document intitulé “Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue”, qui est annexé à la présente résolution, et de lui en recommander l’adoption en séance plénière à la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue qu’elle tiendra du 19 au 21 avril 2016.
AnnexAnnexe
Our joint commitment to effectively addressing and countering the world drug problemNotre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue
We, heads of State and Government, ministers and representatives of Member States, assembled at United Nations Headquarters from 19 to 21 April 2016 for the thirtieth special session of the General Assembly, convened in accordance with Assembly resolution 67/193 of 20 December 2012, to review the progress in the implementation of the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, including an assessment of the achievements and challenges in countering the world drug problem, within the framework of the three international drug control conventions and other relevant United Nations instruments;Nous, chefs d’État et de gouvernement, ministres et représentants des États Membres, réunis au Siège de l’Organisation des Nations Unies du 19 au 21 avril 2016 à l’occasion de la trentième session extraordinaire de l’Assemblée générale, convoquée conformément à la résolution 67/193 de ladite Assemblée en date du 20 décembre 2012, pour faire le point sur l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, notamment en évaluant les progrès accomplis et les difficultés rencontrées dans la lutte contre ce problème, dans le cadre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et d’autres instruments pertinents des Nations Unies;
See Official Records of the Economic and Social Council, 2009, Supplement No. 8 (E/2009/28), chap. I, sect. C.Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2009, Supplément n° 8 (E/2009/28), chap. I, sect. C.
We reaffirm our commitment to the goals and objectives of the three international drug control conventions, including concern with the health and welfare of humankind as well as the individual and public health-related, social and safety problems resulting from the abuse of narcotic drugs and psychotropic substances, in particular among children and young people, and drug-related crime, and we reaffirm our determination to prevent and treat the abuse of such substances and prevent and counter their illicit cultivation, production, manufacturing and trafficking;Nous réaffirmons notre attachement aux buts et objectifs des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, y compris notre préoccupation pour la santé physique et morale de l’humanité, ainsi que face aux problèmes de santé individuelle et publique, de société et de sécurité qui résultent de l’abus de stupéfiants et de substances psychotropes, en particulier chez les enfants et les jeunes, et de la criminalité liée aux drogues, et réaffirmons notre détermination à prévenir et traiter l’abus de drogues et à décourager et combattre la culture illicite des plantes servant à les fabriquer, la production et la fabrication illicites de ces substances, de même que leur trafic;
We recognize that, while tangible progress has been achieved in some fields, the world drug problem continues to present challenges to the health, safety and well-being of all humanity, and we resolve to reinforce our national and international efforts and further increase international cooperation to face those challenges;Nous convenons que, si des progrès tangibles ont été réalisés dans certains domaines, le problème mondial de la drogue constitue toujours un défi pour la santé, la sécurité et le bien-être de toute l’humanité, et nous déclarons résolus à intensifier nos efforts nationaux et internationaux et à renforcer encore la coopération internationale pour relever ce défi;
We reaffirm our determination to tackle the world drug problem and to actively promote a society free of drug abuse in order to help ensure that all people can live in health, dignity and peace, with security and prosperity and reaffirm our determination to address public health, safety and social problems resulting from drug abuse;Nous réaffirmons notre détermination à nous attaquer au problème mondial de la drogue et à promouvoir activement une société exempte de tout abus de drogues pour contribuer à ce que tous les êtres humains puissent vivre en bonne santé et dans la dignité et la paix, ainsi que la sécurité et la prospérité, et réitérons notre volonté de nous attaquer aux problèmes de santé publique, de sécurité et de société qui résultent de cet abus;
We note with concern that the availability of internationally controlled drugs for medical and scientific purposes, including for the relief of pain and suffering, remains low to non-existent in many countries of the world, and we highlight the need to enhance national efforts and international cooperation at all levels to address that situation by promoting measures to ensure their availability and accessibility for medical and scientific purposes, within the framework of national legal systems, while simultaneously preventing their diversion, abuse and trafficking, in order to fulfil the aims and objectives of the three international drug control conventions;Nous notons avec préoccupation que, dans de nombreux pays du monde, il reste difficile, voire impossible, de se procurer des drogues placées sous contrôle international à des fins médicales et scientifiques, en particulier pour soulager la douleur, et insistons sur le fait qu’il est nécessaire de renforcer les efforts nationaux et la coopération internationale à tous les niveaux pour remédier à cette situation en préconisant des mesures propres à assurer la disponibilité et l’accessibilité de ces drogues lorsqu’elles sont destinées à des fins médicales et scientifiques, conformément aux législations nationales, tout en en empêchant le détournement, l’usage illicite et le trafic, afin d’atteindre les buts et objectifs des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues;
We recognize that the world drug problem remains a common and shared responsibility that should be addressed in a multilateral setting through effective and increased international cooperation and demands an integrated, multidisciplinary, mutually reinforcing, balanced, scientific evidence-based and comprehensive approach;Nous estimons que le problème mondial de la drogue demeure une responsabilité commune et partagée qui doit être assumée dans un cadre multilatéral au moyen d’une coopération internationale efficace et accrue et qui exige une démarche intégrée, multidisciplinaire, synergique, équilibrée, fondée sur des données scientifiques et globale;
We reaffirm our unwavering commitment to ensuring that all aspects of demand reduction and related measures, supply reduction and related measures, and international cooperation are addressed in full conformity with the purposes and principles of the Charter of the United Nations, international law and the Universal Declaration of Human Rights, with full respect for the sovereignty and territorial integrity of States, the principle of non-intervention in the internal affairs of States, all human rights, fundamental freedoms, the inherent dignity of all individuals and the principles of equal rights and mutual respect among States;Nous réaffirmons notre engagement indéfectible à veiller à ce que tous les aspects de la réduction de la demande et des mesures connexes, de la réduction de l’offre et des mesures connexes et de la coopération internationale soient abordés en totale conformité avec les buts et principes de la Charte des Nations Unies, du droit international et de la Déclaration universelle des droits de l’homme, dans le plein respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États, du principe de non-ingérence dans leurs affaires intérieures, de tous les droits de l’homme, des libertés fondamentales, de la dignité inhérente à tous les individus et des principes de l’égalité de droits et du respect mutuel entre États;
General Assembly resolution 217 A (III).Résolution 217 A (III) de l’Assemblée générale.
We underscore that the Single Convention on Narcotic Drugs of 1961 as amended by the 1972 Protocol, the Convention on Psychotropic Substances of 1971, the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988 and other relevant international instruments constitute the cornerstone of the international drug control system;Nous soulignons que la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 telle que modifiée par le Protocole de 1972, la Convention sur les substances psychotropes de 1971, la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988 et les autres instruments internationaux pertinents constituent le fondement du régime international de contrôle des drogues;
United Nations, Treaty Series, vol. 976, No. 14152.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 976, n° 14152.
Ibid. vol. 1019, No. 14956.Ibid. vol. 1019, n° 14956.
Ibid. vol. 1582, No. 27627.Ibid. vol. 1582, n° 27627.
We reaffirm our commitment to implementing effectively the provisions set out in the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, mindful of the targets and goals set therein, as well as to addressing the general challenges and priorities for action identified in the Joint Ministerial Statement adopted at the high-level review in March 2014;Nous réaffirmons notre engagement à appliquer effectivement les dispositions de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, en gardant à l’esprit les buts et objectifs qui y sont énoncés, et à nous attaquer aux problèmes généraux et respecter les priorités d’action que recense la Déclaration ministérielle conjointe qui a été adoptée lors de l’examen de haut niveau de mars 2014;
Joint Ministerial Statement of the 2014 high-level review by the Commission on Narcotic Drugs of the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem (Official Records of the Economic and Social Council, 2014, Supplement No. 8 (E/2014/28), chap. I, sect. C).Déclaration ministérielle conjointe issue de l’examen de haut niveau auquel la Commission des stupéfiants a procédé en 2014 sur l’application par les États Membres de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue (Documents officiels du Conseil économique et social, 2014, Supplément n° 8 (E/2014/28), chap. I, sect. C).
We welcome the 2030 Agenda for Sustainable Development, and we note that efforts to achieve the Sustainable Development Goals and to effectively address the world drug problem are complementary and mutually reinforcing;Nous nous félicitons du Programme de développement durable à l’horizon 2030, et notons que les efforts déployés pour atteindre les objectifs de développement durable et pour traiter efficacement le problème mondial de la drogue sont complémentaires et se renforcent mutuellement;
General Assembly resolution 70/1.Résolution 70/1 de l’Assemblée générale.
We recognize, as part of a comprehensive, integrated and balanced approach to addressing and countering the world drug problem, that appropriate emphasis should be placed on individuals, families, communities and society as a whole, with a view to promoting and protecting the health, safety and well-being of all humanity;Nous savons que, pour aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue dans le cadre d’une démarche globale, intégrée et équilibrée, il convient d’accorder toute l’attention voulue aux individus, aux familles, aux communautés et à la société dans son ensemble, afin de promouvoir et protéger la santé, la sécurité et le bien-être de toute l’humanité;
We recognize the importance of appropriately mainstreaming gender and age perspectives in drug-related policies and programmes;Nous estimons qu’il importe de prendre en considération comme il se doit les différences entre les sexes et les âges dans les politiques et programmes en matière de drogues;
We recognize that there are persistent, new and evolving challenges that should be addressed in conformity with the three international drug control conventions, which allow for sufficient flexibility for States parties to design and implement national drug policies according to their priorities and needs, consistent with the principle of common and shared responsibility and applicable international law;Nous savons que des problèmes perdurent, se font jour et évoluent, et qu’ils devraient être traités en conformité avec les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, qui ménagent aux États parties une marge de manœuvre suffisante pour concevoir et appliquer en matière de drogues des politiques nationales répondant à leurs priorités et besoins, conformément au principe de la responsabilité commune et partagée et au droit international applicable;
We reaffirm the need to mobilize adequate resources to address and counter the world drug problem and call for enhancing assistance to developing countries, upon request, in effectively implementing the Political Declaration and Plan of Action and the operational recommendations contained in the present document;Nous réaffirmons qu’il faut mobiliser les ressources voulues pour aborder et combattre le problème mondial de la drogue et souhaitons qu’une assistance accrue soit apportée aux pays en développement qui le demandent pour appliquer effectivement la Déclaration politique et le Plan d’action, ainsi que les recommandations pratiques figurant dans le présent document;
We recognize that transit States continue to face multifaceted challenges, and reaffirm the continuing need for cooperation and support, including the provision of technical assistance, to, inter alia, enhance their capacities to effectively address and counter the world drug problem, in conformity with the 1988 Convention;Nous savons que les États de transit continuent de faire face à des défis multiformes et réaffirmons qu’il demeure nécessaire de coopérer avec eux et de les soutenir, notamment de leur apporter une assistance technique visant, entre autres, à renforcer les moyens dont ils disposent pour aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue, conformément à la Convention de 1988;
We reaffirm the principal role of the Commission on Narcotic Drugs as the policymaking body of the United Nations with prime responsibility for drug control matters, and our support and appreciation for the efforts of the United Nations, in particular those of the United Nations Office on Drugs and Crime as the leading entity in the United Nations system for addressing and countering the world drug problem, and further reaffirm the treaty-mandated roles of the International Narcotics Control Board and the World Health Organization;Nous réaffirmons le rôle primordial que joue la Commission des stupéfiants en tant qu’organe directeur des Nations Unies responsable au premier chef des questions de contrôle des drogues, et notre soutien et notre appréciation pour les efforts faits par les Nations Unies, en particulier par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, organisme chef de file, afin d’aborder et de combattre le problème mondial de la drogue, et réaffirmons également les attributions conventionnelles de l’Organe international de contrôle des stupéfiants et de l’Organisation mondiale de la Santé en vertu des traités;
We recognize that successfully addressing and countering the world drug problem requires close cooperation and coordination among domestic authorities at all levels, particularly in the health, education, justice and law enforcement sectors, taking into account their respective areas of competence under national legislation;Nous savons que, pour aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue, il faut une coopération et une coordination étroites entre autorités nationales à tous les niveaux, en particulier dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de la justice et de la répression, compte tenu de leurs domaines de compétence respectifs aux termes de la législation nationale;
We welcome continued efforts to enhance coherence within the United Nations system at all levels;Nous saluons les efforts continus faits pour rendre plus cohérente l’action menée par le système des Nations Unies à tous les niveaux;
We recognize that civil society, as well as the scientific community and academia, plays an important role in addressing and countering the world drug problem, and note that affected populations and representatives of civil society entities, where appropriate, should be enabled to play a participatory role in the formulation, implementation, and the providing of relevant scientific evidence in support of, as appropriate, the evaluation of drug control policies and programmes, and we recognize the importance of cooperation with the private sector in this regard;Nous savons que la société civile, ainsi que les milieux scientifique et universitaire, joue un rôle important pour ce qui est d’aborder et de combattre le problème mondial de la drogue, nous notons que les populations touchées et les représentants des entités de la société civile, selon qu’il convient, devraient pouvoir prendre part à la formulation et à l’application des politiques et programmes de lutte contre la drogue ainsi qu’à la mise à disposition de données scientifiques pertinentes à l’appui, lorsqu’il y a lieu, de leur évaluation, et nous mesurons l’importance que revêt la coopération avec le secteur privé à cet égard;
We express deep concern at the high price paid by society and by individuals and their families as a result of the world drug problem, and pay special tribute to those who have sacrificed their lives, in particular law enforcement and judicial personnel, and to the health-care and civil society personnel and volunteers who dedicate themselves to countering and addressing this phenomenon;Nous nous déclarons profondément préoccupés par le lourd tribut payé par la société et par les individus et leurs familles du fait du problème mondial de la drogue, et rendons un hommage particulier à ceux qui ont sacrifié leur vie, en particulier aux agents des services de détection et de répression et des services judiciaires, ainsi qu’aux personnels soignants, aux membres de la société civile et aux volontaires qui se dévouent pour s’attaquer et faire face à ce phénomène;
We reaffirm the need to strengthen cooperation between the United Nations Office on Drugs and Crime and other United Nations entities, within their respective mandates, in their efforts to support Member States in the implementation of international drug control treaties in accordance with applicable human rights obligations and to promote protection of and respect for human rights and the dignity of all individuals in the context of drug programmes, strategies and policies;Nous réaffirmons qu’il faut renforcer la coopération entre l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et les autres entités des Nations Unies dans l’action qu’ils mènent, dans le cadre de leurs mandats respectifs, pour aider les États Membres à appliquer les traités internationaux relatifs au contrôle des drogues en respectant leurs obligations en matière de droits de l’homme et pour promouvoir la protection et le respect des droits fondamentaux et de la dignité de tous les individus dans le cadre des programmes, stratégies et politiques ayant trait à la drogue;
We reaffirm the need to address the key causes and consequences of the world drug problem, including those in the health, social, human rights, economic, justice, public security and law enforcement fields, in line with the principle of common and shared responsibility, and recognize the value of comprehensive and balanced policy interventions, including those in the field of promotion of sustainable and viable livelihoods;Nous réaffirmons qu’il faut s’attaquer aux principales causes et conséquences du problème mondial de la drogue, y compris aux niveaux de la santé, de la société, des droits de l’homme, de l’économie, de la justice, de la sécurité publique et de la répression, conformément au principe de la responsabilité commune et partagée, et mesurons l’intérêt que présentent les mesures de politique générale globales et équilibrées, notamment celles qui visent à promouvoir des moyens de subsistance durables et viables;
We reaffirm that targeted interventions that are based on the collection and analysis of data, including age- and gender-related data, can be particularly effective in meeting the specific needs of drug-affected populations and communities;Nous réaffirmons que des mesures ciblées et fondées sur la collecte et l’analyse de données, y compris ventilées par sexe et par âge, peuvent être particulièrement utiles pour satisfaire les besoins spécifiques des populations et communautés touchées par la drogue;
We reiterate our commitment to end by 2030 the epidemics of AIDS and tuberculosis, as well as combat viral hepatitis, other communicable diseases, inter alia, among people who use drugs, including people who inject drugs.Nous nous engageons de nouveau à mettre fin à l’horizon 2030 aux épidémies de sida et de tuberculose, ainsi qu’à lutter contre l’hépatite virale et les autres maladies transmissibles, notamment parmi les usagers de drogues, y compris ceux qui pratiquent l’injection;
Operational recommendations on demand reduction and related measures, including prevention and treatment, as well as other health-related issuesRecommandations pratiques concernant la réduction de la demande et les mesures connexes, y compris la prévention et le traitement, ainsi que d’autres questions ayant trait à la santé
1. We reiterate our commitment to promote the health, welfare and well-being of all individuals, families, communities and society as a whole, and facilitate healthy lifestyles through effective, comprehensive, scientific evidence-based demand reduction initiatives at all levels, covering, in accordance with national legislation and the three international drug control conventions, prevention, early intervention, treatment, care, recovery, rehabilitation and social reintegration measures, as well as initiatives and measures aimed at minimizing the adverse public health and social consequences of drug abuse, and we recommend the following measures:1. Nous nous engageons de nouveau à promouvoir la santé physique et morale et le bien-être des individus, des familles, des communautés et de la société dans son ensemble, et à favoriser des modes de vie sains en mettant en œuvre, à tous les niveaux, des initiatives de réduction de la demande efficaces, globales et fondées sur des données scientifiques qui prévoient, conformément à la législation nationale et aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, des mesures de prévention, d’intervention précoce, de traitement, de prise en charge, de rétablissement, de réadaptation et de réinsertion sociale, ainsi que des initiatives et mesures visant à réduire au minimum les conséquences néfastes de l’abus de drogues sur la santé publique et la société, et nous recommandons les mesures suivantes:
Prevention of drug abusePrévention de l’abus de drogues
(a) Take effective and practical primary prevention measures that protect people, in particular children and youth, from drug use initiation by providing them with accurate information about the risks of drug abuse, by promoting skills and opportunities to choose healthy lifestyles and develop supportive parenting and healthy social environments and by ensuring equal access to education and vocational training;a) Prendre des mesures de prévention primaire efficaces et concrètes pour protéger les personnes, en particulier les enfants et les jeunes, contre la première prise de drogue en leur fournissant des informations précises sur les risques que présente l’abus de drogues, en leur donnant des moyens et possibilités d’adopter des modes de vie sains, d’assurer un soutien parental et de créer un environnement social sain et en veillant à ce que tous aient un accès égal à l’éducation et à la formation professionnelle;
(b) Also take effective and practical measures to prevent progression to severe drug use disorders through appropriately targeted early interventions for people at risk of such progression;b) Prendre aussi des mesures efficaces et concrètes pour empêcher la progression des troubles graves liés à l’usage de drogues, grâce à des interventions précoces ciblant spécifiquement les personnes à risque;
(c) Increase the availability, coverage and quality of scientific evidence-based prevention measures and tools that target relevant age and risk groups in multiple settings, reaching youth in school as well as out of school, among others, through drug abuse prevention programmes and public awareness-raising campaigns, including by using the Internet, social media and other online platforms, develop and implement prevention curricula and early intervention programmes for use in the education system at all levels, as well as in vocational training, including in the workplace, and enhance the capacity of teachers and other relevant professionals to provide or recommend counselling, prevention and care services;c) Accroître l’offre, la couverture et la qualité des mesures et dispositifs de prévention fondés sur des données scientifiques qui visent les groupes d’âge et de personnes à risque concernés dans divers milieux, de manière à toucher entre autres les jeunes scolarisés ou non, au moyen de campagnes de prévention de l’abus de drogues et de sensibilisation du public conduites notamment sur Internet, les médias sociaux et d’autres plates-formes en ligne, concevoir et mettre en œuvre des programmes scolaires de prévention et des mécanismes d’intervention précoce destinés au système éducatif à tous les niveaux, y compris celui de l’enseignement professionnel, ainsi qu’au milieu professionnel, et renforcer la capacité du corps enseignant et des autres professions concernées d’assurer des services de conseil, de prévention et de prise en charge ou de recommander le recours à de tels services;
(d) Promote the well-being of society as a whole through the elaboration of effective scientific evidence-based prevention strategies centred on and tailored to the needs of individuals, families and communities as part of comprehensive and balanced national drug policies, on a non-discriminatory basis;d) Promouvoir le bien-être de la société dans son ensemble grâce à l’élaboration de stratégies de prévention efficaces fondées sur des données scientifiques, axées sur les besoins des individus, des familles et des collectivités et taillées sur mesure, dans le cadre de politiques nationales antidrogue globales et équilibrées et sur une base non discriminatoire;
(e) Involve, as appropriate, policymakers, parliamentarians, educators, civil society, the scientific community, academia, target populations, individuals in recovery from substance use disorders and their peer groups, families and other co-dependent people, as well as the private sector, in the development of prevention programmes aimed at raising public awareness of the dangers and risks associated with drug abuse, and involve, inter alia, parents, care services providers, teachers, peer groups, health professionals, religious communities, community leaders, social workers, sports associations, media professionals and entertainment industries, as appropriate, in their implementation;e) Associer, selon qu’il conviendra, les décideurs, les parlementaires, les éducateurs, la société civile, les milieux scientifique et universitaire, les populations visées, les personnes guéries de troubles liés à l’usage de substances et leurs groupes de pairs, familles et autres dépendants, ainsi que le secteur privé, à l’élaboration de programmes préventifs visant à sensibiliser le public aux dangers et risques associés à l’abus de drogues, et associer également, entre autres, les parents, les prestataires de services de prise en charge, les enseignants, les groupes de pairs, les professionnels de la santé, les communautés religieuses, les responsables locaux, les travailleurs sociaux, les associations sportives, les professionnels des médias et les entreprises de divertissement, selon qu’il conviendra, à leur mise en œuvre;
(f) Consider enhancing cooperation between public health, education and law enforcement authorities when developing prevention initiatives;f) Envisager de renforcer la coopération entre les services chargés de la santé publique, de l’éducation et de la répression lors de la mise au point d’initiatives de prévention;
(g) Develop and improve recreational facilities and provide access for children and youth to regular sports and cultural activities, with a view to promoting healthy lives and lifestyles, including through the recovery and improvement of public spaces, and promote the exchange of experiences and good practices in this field to further enhance effective preventive interventions;g) Développer et améliorer les équipements de loisirs et donner aux enfants et aux jeunes la possibilité de participer régulièrement à des activités sportives et culturelles, afin de promouvoir des comportements et modes de vie sains, y compris en réinvestissant et aménageant les espaces publics, et favoriser l’échange de données d’expérience et de bonnes pratiques dans ce domaine, de manière à faire progresser encore les interventions préventives donnant des résultats;
(h) Promote and improve the systematic collection of information and gathering of evidence as well as the sharing, at the national and international levels, of reliable and comparable data on drug use and epidemiology, including on social, economic and other risk factors, and promote, as appropriate, through the Commission on Narcotic Drugs and the World Health Assembly, the use of internationally recognized standards, such as the International Standards on Drug Use Prevention, and the exchange of best practices, to formulate effective drug use prevention strategies and programmes in cooperation with the United Nations Office on Drugs and Crime, the World Health Organization and other relevant United Nations entities;h) Promouvoir et améliorer la collecte systématique d’informations et d’éléments probants ainsi que le partage, aux niveaux national et international, de données fiables et comparables, sur l’usage de drogues et son épidémiologie notamment sur les facteurs de risque à caractère social, économique et autre, et promouvoir, selon qu’il conviendra, par l’intermédiaire de la Commission des stupéfiants et de l’Assemblée mondiale de la Santé, l’application des normes internationalement reconnues, telles les Normes internationales en matière de prévention de l’usage de drogues, et l’échange des meilleures pratiques, pour la formulation de stratégies et programmes efficaces de prévention de l’usage de drogues en coopération avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres entités compétentes des Nations Unies;
Treatment of drug use disorders, rehabilitation, recovery and social reintegration; prevention, treatment and care of HIV/AIDS, viral hepatitis and other blood-borne infectious diseasesTraitement des troubles liés à l’usage de drogues, réadaptation, rétablissement et réinsertion sociale; prévention, traitement et prise en charge du VIH/sida, l’hépatite virale et d’autres maladies infectieuses à diffusion hématogène
(i) Recognize drug dependence as a complex, multifactorial health disorder characterized by a chronic and relapsing nature with social causes and consequences that can be prevented and treated through, inter alia, effective scientific evidence-based drug treatment, care and rehabilitation programmes, including community-based programmes, and strengthen capacity for aftercare for and the rehabilitation, recovery and social reintegration of individuals with substance use disorders, including, as appropriate, through assistance for effective reintegration into the labour market and other support services;i) Comprendre que la toxicomanie est un trouble de santé multifactoriel complexe de nature chronique et récidivante qui a des causes et des conséquences sociales et qu’on peut prévenir et soigner par, entre autres, des programmes de traitement, de prise en charge et de réadaptation fondés sur des données scientifiques, y compris des programmes mis en œuvre au sein de la collectivité, et renforcer les capacités en matière de postcure, de réadaptation, de rétablissement et de réinsertion sociale des personnes atteintes de troubles liés à l’usage de substances, notamment, selon qu’il conviendra, en les aidant à bien se réinsérer sur le marché du travail et en leur offrant d’autres services d’accompagnement;
(j) Encourage the voluntary participation of individuals with drug use disorders in treatment programmes, with informed consent, where consistent with national legislation, and develop and implement outreach programmes and campaigns, involving drug users in long-term recovery, where appropriate, to prevent social marginalization and promote non-stigmatizing attitudes, as well as to encourage drug users to seek treatment and care, and take measures to facilitate access to treatment and expand capacity;j) Encourager les personnes atteintes de troubles liés à l’usage de drogues à participer volontairement aux programmes de traitement après avoir donné, dans la mesure où cela est compatible avec la législation nationale, leur consentement éclairé, et concevoir et mettre en place des programmes et campagnes de sensibilisation faisant intervenir des usagers de drogues en état durable de guérison, selon qu’il conviendra, en vue de prévenir la marginalisation sociale et de promouvoir des attitudes non stigmatisantes, ainsi que d’inciter les usagers de drogues à se faire soigner et prendre en charge, et adopter des mesures propres à faciliter l’accès au traitement et à accroître les moyens disponibles en la matière;
(k) Promote and strengthen regional and international cooperation in developing and implementing treatment-related initiatives, enhance technical assistance and capacity-building and ensure non-discriminatory access to a broad range of interventions, including psychosocial, behavioural and medication-assisted treatment, as appropriate and in accordance with national legislation, as well as to rehabilitation, social reintegration and recovery-support programmes, including access to such services in prisons and after imprisonment, giving special attention to the specific needs of women, children and youth in this regard;k) Promouvoir et consolider la coopération régionale et internationale aux fins de l’élaboration et de la mise en œuvre d’initiatives relatives au traitement, améliorer l’assistance technique et le renforcement des capacités et garantir l’accès, sans discrimination aucune, à un large éventail d’interventions (prise en charge psychosociale, thérapie comportementale et traitement médicamenteux), selon le cas et conformément à la législation nationale, ainsi qu’à des programmes de réadaptation, de réinsertion sociale et d’aide à la guérison, y compris en prison et dans la phase suivant la libération, en accordant une attention spéciale aux besoins particuliers des femmes, des enfants et des jeunes à cet égard;
(l) Develop and strengthen, as appropriate, the capacity of health, social and law enforcement and other criminal justice authorities to cooperate, within their mandates, in the implementation of comprehensive, integrated and balanced responses to drug abuse and drug use disorders, at all levels of government; (m) Promote the inclusion in national drug policies, in accordance with national legislation and as appropriate, of elements for the prevention and treatment of drug overdose, in particular opioid overdose, including the use of opioid receptor antagonists such as naloxone to reduce drug-related mortality;l) Doter les services sanitaires, sociaux et répressifs et les autres services de justice pénale des moyens dont ils ont besoin, ou renforcer ceux dont ils disposent, selon qu’il conviendra, pour coopérer, dans le cadre de leurs missions respectives, à la mise en œuvre d’une action globale, intégrée et équilibrée face aux troubles liés à l’usage et à l’abus de drogues, à tous les niveaux de gouvernement; m) Promouvoir l’intégration, dans les politiques nationales en matière de drogues, conformément à la législation nationale et selon qu’il convient, d’éléments de prévention et de traitement des surdoses, en particulier des surdoses d’opioïdes, y compris par le recours à des antagonistes des récepteurs opioïdes tels que la naloxone pour réduire la mortalité liée aux drogues;
(n) Promote cooperation with and technical assistance to the States most affected by the transit of drugs in developing and implementing comprehensive and integrated policies to address, where appropriate, the impact of illicit drug trafficking on increasing drug use in such States, including by reinforcing national programmes aimed at prevention, early intervention, treatment, care, rehabilitation and social reintegration;n) Promouvoir la coopération avec les États les plus touchés par le transit de drogues ainsi que la prestation d’une assistance technique à leur intention aux fins de l’élaboration et de la mise en œuvre de politiques globales et intégrées visant à lutter, le cas échéant, contre les effets qu’a le trafic de drogues illicites dans ces États en termes d’augmentation de la consommation, notamment en renforçant les programmes nationaux de prévention, d’intervention précoce, de traitement, de prise en charge, de réadaptation et de réinsertion sociale;
(o) Invite relevant national authorities to consider, in accordance with their national legislation and the three international drug control conventions, including in national prevention, treatment, care, recovery, rehabilitation and social reintegration measures and programmes, in the context of comprehensive and balanced drug demand reduction efforts, effective measures aimed at minimizing the adverse public health and social consequences of drug abuse, including appropriate medication-assisted therapy programmes, injecting equipment programmes, as well as antiretroviral therapy and other relevant interventions that prevent the transmission of HIV, viral hepatitis and other blood-borne diseases associated with drug use, as well as consider ensuring access to such interventions including in treatment and outreach services, prisons and other custodial settings, and promoting in that regard the use, as appropriate, of the WHO, UNODC and UNAIDS Technical Guide for Countries to Set Targets for Universal Access to HIV Prevention, Treatment and Care for Injecting Drug Users;o) Inviter les autorités nationales compétentes à envisager, conformément à leur législation nationale et aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, d’intégrer aux mesures et programmes nationaux de prévention, de traitement, de prise en charge, de rétablissement, de réadaptation et de réinsertion sociale, dans le cadre des efforts globaux et équilibrés de réduction de la demande de drogues, des mesures efficaces visant à réduire au minimum les conséquences néfastes de l’abus de drogues sur la santé publique et la société, y compris des traitements médicamenteux adaptés, des programmes touchant le matériel d’injection, ainsi que des traitements antirétroviraux et d’autres interventions pertinentes visant à prévenir la transmission du VIH, de l’hépatite virale et d’autres maladies à diffusion hématogène associées à l’usage de drogues, et à envisager de permettre l’accès à de telles interventions y compris dans les centres de traitement et de conseil, dans les prisons et autres structures surveillées, et promouvoir à cet égard le recours, selon qu’il convient, au Guide technique de l’OMS, l’ONUDC et l’ONUSIDA destiné aux pays pour la définition des objectifs nationaux pour l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien en matière de VIH/sida; Organisation mondiale de la Santé (Genève, 2009).
World Health Organization (Geneva, 2009). (p) Promote and implement the standards on the treatment of drug use disorders developed by the United Nations Office on Drugs and Crime and the World Health Organization and other relevant international standards, as appropriate and in accordance with national legislation and the international drug control conventions, and provide guidance, assistance and training to health professionals on their appropriate use, and consider developing standards and accreditation for services at the domestic level to ensure qualified and scientific evidence-based responses;p) Promouvoir et appliquer les normes relatives au traitement des troubles liés à l’usage de drogues que l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l’Organisation mondiale de la Santé ont mises au point, ainsi que les autres normes internationales applicables en la matière, selon qu’il conviendra et conformément à la législation nationale et aux conventions internationales relatives au contrôle des drogues, en fournissant aux professionnels de la santé des conseils, une aide et une formation pour la bonne utilisation de ces normes, et envisager de concevoir à l’échelle nationale des normes et des procédures d’agrément permettant de veiller à ce que les services offerts le soient par des personnes qualifiées et qu’ils reposent sur des données scientifiques;
(q) Intensify, as appropriate, the meaningful participation of and support and training for civil society organizations and entities involved in drug-related health and social treatment services, in accordance with national legislation and in the framework of integrated and coordinated national drug policies, and encourage efforts by civil society and the private sector to develop support networks for prevention and treatment, care, recovery, rehabilitation and social reintegration in a balanced and inclusive manner;q) Intensifier, selon qu’il conviendra, la participation réelle des organisations et entités de la société civile qui proposent des services de prise en charge sanitaire et sociale en relation avec l’usage de drogues, accroître le soutien qui leur est apporté et renforcer la formation qui leur est offerte, conformément à la législation nationale et dans le cadre de politiques nationales antidrogue intégrées et coordonnées, et encourager les initiatives de la société civile et du secteur privé visant à constituer des réseaux d’entraide en matière de prévention et de traitement, de prise en charge, de rétablissement, de réadaptation et de réinsertion sociale, de manière équilibrée et sans exclusive;
(r) Encourage the United Nations Office on Drugs and Crime and the International Narcotics Control Board to strengthen cooperation with the World Health Organization and other competent United Nations entities, within their respective mandates, as part of a comprehensive, integrated and balanced approach to strengthening health and social welfare measures in addressing the world drug problem, including through effective prevention, early intervention, treatment, care, recovery, rehabilitation and social reintegration, in cooperation, as appropriate, with civil society and the scientific community, and to keep the Commission on Narcotic Drugs appropriately updated.r) Encourager l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l’Organe international de contrôle des stupéfiants à resserrer leur coopération avec l’Organisation mondiale de la Santé et les autres entités compétentes des Nations Unies, agissant dans le cadre de leurs mandats respectifs, de manière à suivre une démarche globale intégrée et équilibrée visant à renforcer les mesures prises en matière de santé et de protection sociale dans la lutte contre le problème mondial de la drogue, y compris au moyen d’actions efficaces de prévention, d’intervention précoce, de traitement, de prise en charge, de rétablissement, de réadaptation et de réinsertion sociale, en coopération, selon qu’il conviendra, avec la société civile et la communauté scientifique, et à tenir la Commission des stupéfiants dûment informée.
Operational recommendations on ensuring the availability of and access to controlled substances exclusively for medical and scientific purposes, while preventing their diversionRecommandations pratiques pour assurer la disponibilité des substances placées sous contrôle destinées exclusivement à des fins médicales et scientifiques et l’accès à ces substances, tout en en prévenant le détournement
2. We reiterate our strong commitment to improving access to controlled substances for medical and scientific purposes by appropriately addressing existing barriers in this regard, including those related to legislation, regulatory systems, health-care systems, affordability, the training of health-care professionals, education, awareness-raising, estimates, assessment and reporting, benchmarks for consumption of substances under control, and international cooperation and coordination, while concurrently preventing their diversion, abuse and trafficking, and we recommend the following measures:2. Nous nous engageons de nouveau fermement à améliorer l’accès à des fins médicales et scientifiques aux substances placées sous contrôle en prenant les dispositions voulues pour remédier aux obstacles qui s’y opposent, y compris à ceux qui tiennent à la législation, à la réglementation, aux systèmes de soins de santé, aux coûts, à la formation des professionnels de la santé, à l’éducation, à la sensibilisation, aux évaluations, prévisions et informations à communiquer concernant ces substances, aux niveaux de référence fixés pour leur consommation et à la coopération et la coordination internationales, tout en prévenant le détournement, l’abus et le trafic de ces substances, et nous recommandons les mesures suivantes:
(a) Consider reviewing, within the framework of national legal systems, domestic legislation and regulatory and administrative mechanisms, as well as procedures including domestic distribution channels, with the aim of simplifying and streamlining those processes and removing unduly restrictive regulations and impediments, where they exist, to ensure access to controlled substances for medical and scientific purposes, including for the relief of pain and suffering, as required by the three international drug control conventions and defined by national legislation, while preventing their diversion, abuse and trafficking, and encourage the exchange of information, lessons learned and best practices in designing and implementing regulatory, financial, educational, administrative and other related measures;a) Envisager de passer en revue, dans le cadre du système juridique national, la législation et les mécanismes réglementaires et administratifs internes ainsi que les procédures correspondantes, y compris les circuits de distribution nationaux, afin de les simplifier et rationnaliser et de supprimer les règles indûment restrictives et les obstacles là où il y en a, l’objectif étant d’assurer un accès aux substances placées sous contrôle destinées à des fins médicales et scientifiques, notamment pour soulager la douleur, comme le prévoient les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et le définit la législation nationale, tout en en prévenant le détournement, l’abus et le trafic, et encourager l’échange d’informations, d’enseignements tirés de l’expérience et de pratiques optimales en rapport avec la conception et la mise en place de mesures d’ordre réglementaire, financier, éducatif, administratif et autres;
(b) Strengthen, as appropriate, the proper functioning of national control systems and domestic assessment mechanisms and programmes, in cooperation with the International Narcotics Control Board, the United Nations Office on Drugs and Crime, the World Health Organization and other relevant United Nations system agencies, to identify, analyse and remove impediments to the availability and accessibility of controlled substances for medical and scientific purposes, within appropriate control mechanisms, as required by the three international drug control conventions and taking into account Ensuring Balance in National Policies on Controlled Substances: Guidance for Availability and Accessibility of Controlled Medicines and, for that purpose, consider the provision of technical and financial assistance, upon request, to developing countries; World Health Organization (Geneva, 2011).b) Renforcer, le cas échéant, le bon fonctionnement des systèmes nationaux de contrôle et des mécanismes et programmes internes d’évaluation, en coopération avec l’Organe international de contrôle des stupéfiants, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Organisation mondiale de la Santé et les autres organismes compétents des Nations Unies, afin de détecter, d’analyser et de supprimer les obstacles à la disponibilité et à l’accessibilité des substances placées sous contrôle qui sont destinées à des fins médicales et scientifiques, dans le respect des dispositifs de contrôle prévus par les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et compte tenu de la publication de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’Organe international de contrôle des stupéfiants intitulée Assurer l’équilibre dans les politiques nationales relatives aux substances sous contrôle: Orientation pour la disponibilité et l’accessibilité des médicaments sous contrôle et, à cet effet, envisager d’apporter aux pays en développement qui le demandent une assistance technique et financière; Organisation mondiale de la Santé (Genève, 2011).
(c) Expedite, in accordance with national legislation, the process of issuing import and export authorizations for controlled substances for medical and scientific purposes by using the above-mentioned guidance and the International Import and Export Authorization System of the International Narcotics Control Board;c) Accélérer, dans le respect de la législation nationale, la délivrance des autorisations d’importation et d’exportation de substances soumises à contrôle qui sont destinées à des usages médicaux et scientifiques, en se référant à la publication susmentionnée et en utilisant le Système international d’autorisation des importations et des exportations conçu par l’Organe international de contrôle des stupéfiants;
(d) Address, at the national and international levels, issues related to the affordability of controlled substances for medical and scientific purposes, while ensuring their quality, safety and efficacy, including limited financial resources and problems in sourcing with regard to these substances, including in cooperation, as appropriate, with the private sector through, inter alia and where needed, expanding the national coverage of distribution networks to rural areas, addressing the link with government regulations, licences and taxation and allowing appropriately trained and qualified professionals to prescribe, dispense and administer controlled medicines based on their general professional licence, as well as, where appropriate, the manufacture of generic pharmaceutical preparations that are bioequivalent and cost-effective;d) Se pencher, aux niveaux national et international, sur les questions liées au coût des substances soumises à contrôle qui sont destinées à des usages médicaux et scientifiques, tout en veillant à la qualité, l’innocuité et l’efficacité de ces substances, notamment remédier à la modicité des ressources financières disponibles et aux problèmes d’approvisionnement, en coopération le cas échéant avec le secteur privé, et, à cet effet, étendre au besoin la couverture des réseaux nationaux de distribution dans les zones rurales, s’intéresser au rapport entre la situation existante et les règles, licences et taxes imposées par les pouvoirs publics, habiliter des professionnels correctement formés et qualifiés à prescrire, dispenser et administrer, en vertu de l’agrément professionnel général qu’ils ont reçu, des médicaments placés sous contrôle et autoriser, selon qu’il conviendra, la fabrication de préparations pharmaceutiques génériques bioéquivalentes et économiques;
(e) Take measures, in accordance with national legislation, to provide capacity-building and training, including with the support of relevant United Nations entities such as the World Health Organization and the United Nations Office on Drugs and Crime, targeted at competent national authorities and health-care professionals, including pharmacists, on adequate access to and use of controlled substances for medical and scientific purposes, including the relief of pain and suffering, consider the development and wider implementation of relevant clinical guidelines on the rational use of controlled medicines, and conduct appropriate awareness-raising campaigns under the coordination of relevant national health authorities and in cooperation with other relevant stakeholders;e) Prendre des mesures, conformément à la législation nationale, pour assurer des services de renforcement des capacités et de formation, y compris avec le concours d’entités compétentes des Nations Unies, comme l’Organisation mondiale de la Santé et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, à l’intention des autorités nationales compétentes et des professionnels de la santé, dont les pharmaciens, au sujet de l’accès et du recours adéquats aux substances placées sous contrôle qui sont destinées à des fins médicales et scientifiques, notamment pour soulager la douleur et les souffrances, envisager de préciser et d’appliquer plus largement les directives cliniques relatives à l’usage rationnel des médicaments soumis à contrôle, et mener des campagnes de sensibilisation qui soient adaptées, coordonnées par les services sanitaires nationaux compétents et conduites en coopération avec les autres parties prenantes intéressées;
(f) Develop national supply management systems for controlled substances that comprise selection, quantification, procurement, storage, distribution and use, strengthen the capacity of competent national authorities to adequately estimate and assess the need for controlled substances and paying special attention to essential medicines, as defined by national legislation, taking due note of the Guide on Estimating Requirements for Substances under International Control, and enhance domestic data-collection mechanisms in order to present the International Narcotics Control Board with estimates on the consumption of drugs used for medical and scientific purposes; International Narcotics Control Board and World Health Organization (Vienna, 2012).f) Mettre au point des systèmes nationaux de gestion de l’offre de substances placées sous contrôle, qui couvrent la sélection, la quantification, l’approvisionnement, le stockage, la distribution et l’usage, rendre les autorités nationales compétentes mieux à même d’établir des évaluations et des prévisions réalistes de la demande pour ces substances, en attachant une attention particulière aux médicaments essentiels, tels qu’ils sont définis dans la législation nationale, et en tenant dûment compte du Guide sur l’évaluation des besoins de substances placées sous contrôle international, et améliorer les mécanismes nationaux de collecte de données afin de pouvoir communiquer à l’Organe international de contrôle des stupéfiants des estimations relatives à la consommation de drogues servant à des fins médicales et scientifiques; Organe international de contrôle des stupéfiants et Organisation mondiale de la Santé (Vienne, 2012).
(g) Continue to regularly update the Model Lists of Essential Medicines of the World Health Organization, enhance collaboration among Member States and the treaty bodies with scheduling responsibilities, leading to informed and coordinated scheduling decisions by the Commission on Narcotic Drugs that take due account of all relevant aspects to ensure that the objectives of the conventions are met, and review national lists of controlled substances and national lists of essential medicines, as appropriate.g) Continuer de mettre régulièrement à jour la Liste modèle des médicaments essentiels établie par l’Organisation mondiale de la Santé, resserrer la collaboration entre États Membres et organes conventionnels chargés du placement sous contrôle des substances, afin que la Commission des stupéfiants puisse prendre en la matière des décisions informées et coordonnées, qui tiennent dûment compte de tous les éléments pertinents, de manière à ce que les objectifs des conventions soient remplis, et revoir les listes nationales de substances soumises à contrôle et de médicaments essentiels, le cas échéant.
Operational recommendations on supply reduction and related measures; effective law enforcement; responses to drug-related crime; and countering money-laundering and promoting judicial cooperationRecommandations pratiques concernant la réduction de l’offre et les mesures connexes; l’efficacité de la répression; les mesures prises face à la criminalité liée aux drogues; et la lutte contre le blanchiment d’argent et la promotion de la coopération judiciaire
3. We reiterate our commitment to protecting the safety and assuring the security of individuals, societies and communities by intensifying our efforts to prevent and counter the illicit cultivation, production and manufacture of and trafficking in narcotic drugs and psychotropic substances, as well as drug-related crime and violence, through, inter alia, more effective drug-related crime prevention and law enforcement measures, as well as by addressing links with other forms of organized crime, including money-laundering, corruption and other criminal activities, mindful of their social and economic causes and consequences, and we recommend the following measures:3. Nous nous engageons de nouveau à assurer la protection et la sécurité des personnes, des sociétés et des collectivités et, à cet effet, à redoubler d’efforts pour prévenir et combattre la culture illicite de plantes servant à fabriquer des drogues, la production et la fabrication illicites de stupéfiants et de substances psychotropes et leur trafic, ainsi que la criminalité et la violence liées aux drogues par, entre autres, une action de prévention et de répression plus efficace dans ce domaine, ainsi qu’à nous attaquer aux liens existant entre les activités ayant trait aux drogues et d’autres formes de criminalité organisée, dont le blanchiment d’argent, la corruption, compte tenu de leurs causes et conséquences sociales et économiques, et nous recommandons les mesures suivantes:
Prevention of drug-related crimePrévention de la criminalité liée aux drogues
(a) Strengthen multidisciplinary measures at the international, regional, national, and local and community levels to prevent drug-related crime, violence, victimization and corruption and foster social development and inclusiveness, integrate such measures into overall law enforcement efforts and comprehensive policies and programmes, and promote a culture of lawfulness, as described in the Doha Declaration on Integrating Crime Prevention and Criminal Justice into the Wider United Nations Agenda to Address Social and Economic Challenges and to Promote the Rule of Law at the National and International Levels, and Public Participation;a) Renforcer les mesures pluridisciplinaires prises aux niveaux international, régional, national, local et communautaire en vue de prévenir la criminalité, la violence, la victimisation et la corruption liées aux drogues et de favoriser un progrès social sans laissés-pour-compte, intégrer ces mesures à l’action et aux politiques et programmes plus généraux de détection et de répression, et promouvoir une culture de la légalité telle qu’elle est envisagée dans la Déclaration de Doha sur l’intégration de la prévention de la criminalité et de la justice pénale dans le programme d’action plus large de l’Organisation des Nations Unies visant à faire face aux problèmes sociaux et économiques et à promouvoir l’état de droit aux niveaux national et international et la participation du public;
(b) Promote comprehensive supply reduction efforts that include preventive measures addressing, inter alia, the criminal justice and socioeconomic-related factors that may facilitate, drive, enable and perpetuate organized crime and drug-related crime;b) Promouvoir une action globale de réduction de l’offre qui comprenne, entre autres, des mesures préventives ayant trait notamment à la justice pénale et aux facteurs socioéconomiques susceptibles de favoriser la criminalité organisée et la criminalité liée aux drogues, d’inciter à la commission d’actes en relevant, de les rendre possibles et de faire perdurer ces phénomènes;
(c) Promote data collection, research and the sharing of information, as well as the exchange of best practices on preventing and countering drug-related crime and on drug supply reduction measures and practices, in order to enhance the effectiveness of criminal justice responses, within the framework of applicable law;c) Promouvoir la collecte de données, la recherche et l’échange d’informations ainsi que la mise en commun des meilleures pratiques en matière de prévention et de répression de la criminalité liée aux drogues et de réduction de l’offre de drogues, en vue d’améliorer l’efficacité de la justice pénale, dans le respect du droit applicable;
Countering illicit traffic in narcotic drugs and psychotropic substancesLutte contre le trafic de stupéfiants et de substances psychotropes
(d) Increase cooperation at all levels and enhance measures to prevent and significantly and measurably reduce or eliminate the illicit cultivation of opium poppy, coca bush and cannabis plant used for the production of narcotic drugs and psychotropic substances, including through eradication, within the framework of sustainable crop control strategies and measures;d) Développer la coopération à tous les niveaux et renforcer les mesures visant à prévenir ainsi qu’à réduire de manière notable et mesurable voire à éliminer la culture illicite du pavot à opium, du cocaïer et de la plante de cannabis aux fins de la production de stupéfiants et de substances psychotropes, y compris au moyen d’activités d’éradication, dans le cadre de stratégies et mesures pérennes de contrôle des cultures;
(e) Monitor current trends and drug trafficking routes and share experiences, best practices and lessons learned, in order to prevent and counter the misuse of international trade for illicit drug-related activities, and note the success achieved through United Nations Office on Drugs and Crime operational initiatives, including initiatives aimed at countering the exploitation of freight containers for drug trafficking and at preventing and countering the diversion of precursors for illicit use and illicit financial flows stemming from drug trafficking and related crimes, as well as other technical assistance activities;e) Surveiller les tendances qui ont cours et les itinéraires qu’emprunte le trafic et mettre en commun les données d’expérience, les pratiques optimales et les enseignements qui s’y rapportent afin d’éviter et d’empêcher que le commerce international ne soit mis au service d’activités illicites liées aux drogues, et prendre note des résultats obtenus dans le cadre des initiatives opérationnelles lancées par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, dont celles qui visent à réprimer l’utilisation de conteneurs de fret aux fins du trafic de drogues et à prévenir et combattre le détournement de précurseurs aux fins d’usage illicite et les flux financiers illicites issus du trafic de drogues et d’autres infractions qui y sont liées, et celles qui ont trait à l’assistance technique;
(f) Promote and strengthen the exchange of information and, as appropriate, drug-related criminal intelligence among law enforcement and border control agencies, including through the United Nations Office on Drugs and Crime multilateral portals and regional information centres and networks, and promote joint investigations and coordinate operations, in conformity with national legislation, and training programmes at all levels, in order to identify, disrupt and dismantle organized criminal groups operating transnationally that are involved in any activities related to the illicit production of and trafficking in narcotic drugs and psychotropic substances and the diversion of their precursors and related money-laundering;f) Promouvoir et intensifier l’échange d’informations et, le cas échéant, de renseignements sur la criminalité relative aux drogues entre services de détection et de répression et services de contrôle aux frontières, y compris par l’intermédiaire des portails, centres régionaux d’information et réseaux multilatéraux mis en place par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, et promouvoir les enquêtes conjointes et coordonner les opérations, dans le respect de la législation nationale, ainsi que les programmes de formation à tous les niveaux, en vue de détecter, déstabiliser et démanteler les groupes criminels organisés d’envergure transnationale impliqués dans toute activité liée à la production illicite et au trafic de stupéfiants et de substances psychotropes, dans le détournement de précurseurs et dans le blanchiment de l’argent qui en est tiré;
(g) Strengthen coordinated border management strategies, as well as the capacity of border control and law enforcement and prosecutorial agencies, including through technical assistance, upon request, including and where appropriate, the provision of equipment and technology, along with necessary training and maintenance support, in order to prevent, monitor and counter trafficking in drugs, trafficking in precursors and other drug-related crimes such as trafficking in firearms, illicit financial flows, smuggling of bulk cash and money-laundering;g) Renforcer les stratégies de gestion coordonnée des frontières et les capacités des services chargés du contrôle des frontières, de l’action de détection et de répression et des poursuites, notamment en fournissant sur demande une assistance technique, y compris, selon qu’il conviendra, sous forme de matériel et de technologie mais aussi de formation à leur usage et d’aide à leur maintenance, afin de prévenir, de surveiller et de combattre le trafic de drogues et de précurseurs et d’autres activités liées aux drogues telles que le trafic d’armes à feu, les flux financiers illicites, la contrebande de grandes quantités d’espèces et le blanchiment d’argent;
(h) Enhance the capacity of law enforcement and criminal justice agencies in forensic science in the context of drug investigations, including the quality and capacity of drug analysis laboratories to gather, preserve and present forensic evidence to effectively prosecute drug-related offences through considering, inter alia, the provision of advanced detection equipment, scanners, testing kits, reference samples, forensic laboratories and training, as requested;h) Renforcer les moyens dont disposent les services de détection et de répression et les services de justice pénale en matière de criminalistique aux fins des enquêtes relatives aux drogues, y compris en ce qui concerne la qualité des prestations offertes par les laboratoires d’analyse des drogues et leur capacité de recueillir, conserver et produire des éléments de preuve permettant effectivement de poursuivre les auteurs d’infractions liées aux drogues, et ce, notamment, par la mise à disposition de matériel de détection perfectionné, de scanneurs, de trousses de dépistage, d’échantillons de référence, de laboratoires et de formations en criminalistique, selon les besoins;
(i) Strengthen regional, subregional and international cooperation in criminal matters, as appropriate, including judicial cooperation in the areas of, inter alia, extradition, mutual legal assistance and transfer of proceedings, in accordance with the international drug control conventions and other international legal instruments and national legislation, and strive to provide appropriate resources to national competent authorities, including through the provision of targeted technical assistance to requesting countries;i) Renforcer la coopération régionale, sous-régionale et internationale en matière pénale, selon qu’il conviendra, y compris la coopération judiciaire, dans les domaines, entre autres, de l’extradition, de l’entraide judiciaire et du transfert des poursuites, conformément aux conventions internationales relatives au contrôle des drogues, aux autres instruments juridiques internationaux et à la législation nationale, et veiller, y compris par la fourniture d’une assistance technique ciblée aux pays qui le demandent, à ce que les autorités nationales compétentes disposent des ressources nécessaires;
(j) Maximize the effectiveness of law enforcement measures against organized criminal groups and individuals involved in drug-related crimes, including by placing appropriate focus within our respective jurisdictions on those responsible for illicit activities of a larger scale or more serious nature;j) Optimiser l’efficacité des mesures de répression visant les groupes criminels organisés et les personnes impliquées dans des infractions liées aux drogues, notamment en faisant en sorte que chacun, sur le territoire relevant de sa compétence, accorde toute l’attention voulue à ceux qui se rendent coupables d’activités illicites de plus grande envergure ou de nature plus grave;
Addressing links with other forms of organized crime, including money-laundering, corruption and other criminal activitiesLiens avec d’autres formes de criminalité organisée, dont le blanchiment d’argent, la corruption et d’autres activités criminelles
(k) Respond to the serious challenges posed by the increasing links between drug trafficking, corruption and other forms of organized crime, including trafficking in persons, trafficking in firearms, cybercrime and money-laundering, and, in some cases, terrorism, including money-laundering in connection with the financing of terrorism, by using an integrated, multidisciplinary approach, such as through promoting and supporting reliable data collection, research and, as appropriate, intelligence- and analysis-sharing to ensure effective policymaking and interventions;k) S’attaquer aux graves problèmes que posent les liens grandissants entre le trafic de drogues, la corruption et d’autres formes de criminalité organisée, dont la traite de personnes, le trafic d’armes à feu, la cybercriminalité et le blanchiment de capitaux ainsi que, dans certains cas, le terrorisme, y compris le blanchiment d’argent en rapport avec son financement, en suivant une démarche pluridisciplinaire intégrée, qui consiste notamment à favoriser et soutenir la collecte de données fiables, la recherche et, le cas échéant, la mise en commun de renseignements et d’analyses pour concevoir des politiques et interventions efficaces;
(l) Encourage the use of existing subregional, regional and international cooperation mechanisms to combat all forms of drug-related crime, wherever committed, including, in some cases, violent crimes related to gangs, including by enhancing international cooperation to successfully counter and dismantle organized criminal groups, including those operating transnationally;l) Encourager le recours aux mécanismes existants de coopération sous-régionale, régionale et internationale pour lutter contre toutes les formes de criminalité liée aux drogues, où que les actes soient commis, y compris lorsqu’il s’agit, comme c’est parfois le cas, d’actes violents impliquant des bandes, notamment par l’intensification de la coopération internationale, en vue de combattre efficacement et démanteler les groupes criminels organisés, notamment ceux qui opèrent à l’échelle transnationale;
(m) Strengthen national, regional and international measures and, as appropriate, rules and regulations aimed at enhancing operational cooperation to prevent transnational organized criminal networks involved in illicit drug-related activities from trafficking and acquiring firearms, their parts and components and ammunition, explosives and other related material;m) Renforcer les mesures nationales, régionales et internationales et, s’il y a lieu, les règles et règlements visant à accroître la coopération opérationnelle en vue d’empêcher les réseaux criminels transnationaux impliqués dans des activités illicites liées aux drogues d’acquérir des armes à feu, des pièces, éléments et munitions connexes, des explosifs et d’autres articles apparentés et d’en faire trafic;
(n) Consider ratifying or acceding to relevant international legal instruments, including the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols thereto, the United Nations Convention against Corruption and the international conventions and protocols related to countering terrorism, and call upon States parties to take measures to more effectively implement those international legal instruments;n) Envisager de ratifier les instruments juridiques internationaux pertinents, notamment la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et les Protocoles s’y rapportant, la Convention des Nations Unies contre la corruption et les conventions et protocoles internationaux relatifs à la lutte contre le terrorisme, ou d’y adhérer, et engager les États parties à prendre les mesures voulues pour mieux les appliquer;
United Nations, Treaty Series, vols. 2225, 2237, 2241 and 2326, No. 39574.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 2225, 2237, 2241 et 2326, n° 39574.
Ibid. vol. 2349, No. 42146.Ibid. vol. 2349, n° 42146.
(o) Continue to foster international cooperation by implementing the provisions against money-laundering contained in all relevant international and multilateral instruments, such as the 1988 Convention, the Organized Crime Convention and the Convention against Corruption and, in accordance with national legislation, the Financial Action Task Force Recommendations on Money Laundering;o) Continuer de favoriser la coopération internationale en donnant effet aux dispositions relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent qui figurent dans tous les instruments internationaux et multilatéraux pertinents tels que la Convention de 1988, la Convention contre la criminalité organisée et la Convention contre la corruption, et, selon la législation nationale, les recommandations relatives au blanchiment de capitaux formulées par le Groupe d’action financière;
Financial Action Task Force, International Standards on Combating Money Laundering and the Financing of Terrorism and Proliferation (Paris, 2015).Groupe d’action financière, Normes internationales sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et de la prolifération (Paris, 2015).
(p) Strengthen and utilize existing and relevant regional, as appropriate, subregional and international networks for the exchange of operational information to prevent and counter money-laundering, illicit financial flows and terrorist financing;p) Renforcer et exploiter les réseaux régionaux et, selon qu’il conviendra, sous-régionaux et internationaux existants et pertinents aux fins de l’échange d’informations opérationnelles visant à prévenir et combattre le blanchiment d’argent, les flux financiers illicites et le financement du terrorisme;
(q) Develop and strengthen, as appropriate, mechanisms of domestic coordination and timely and efficient information-sharing between authorities involved in identifying and countering drug trafficking, diversion of precursors and related money-laundering, integrate financial investigations more thoroughly into interdiction operations to identify individuals and companies involved in such activities, and encourage, in accordance with national legislation, cooperation with the private sector, including financial institutions, designated non-financial businesses and professions, as well as providers of money or value transfer services, to identify suspicious transactions, with a view to further investigating and disrupting the drug trafficking business model;q) Concevoir des mécanismes nationaux de coordination et d’échange rapide et efficace d’informations entre les services chargés de la détection et de la répression du trafic de drogues, du détournement de précurseurs et du blanchiment d’argent ou renforcer les mécanismes existants, selon qu’il conviendra, intégrer davantage les enquêtes financières aux opérations d’interception pour être mieux à même d’identifier les personnes et entreprises impliquées dans de telles activités, et encourager, dans le respect de la législation nationale, la coopération avec le secteur privé, y compris les établissements financiers, les entreprises et professions non financières désignées et les prestataires de services de transfert de fonds ou de valeurs, afin de repérer les transactions suspectes, l’objectif étant d’enquêter plus avant sur le modèle économique du trafic de drogues et de continuer à le mettre à mal;
(r) Enhance national, regional, subregional, interregional and international capacity to prevent and counter money-laundering and illicit financial flows stemming from drug trafficking and related crimes, including, as appropriate, through detection, investigation and prosecution of such activities, with a view to effectively addressing safe havens, and identify and mitigate money-laundering risks linked to new technologies, as well as emerging money-laundering methods and techniques, by using, inter alia, existing United Nations Office on Drugs and Crime technical assistance tools;r) Renforcer, aux niveaux national, régional, sous-régional, interrégional et international, les capacités de prévention et de répression du blanchiment d’argent et des flux financiers illicites découlant du trafic de drogues et de la criminalité qui y est liée, y compris, le cas échéant, par l’intermédiaire d’activités de détection, d’enquête et de poursuite, l’objectif étant de s’attaquer efficacement à tout éventuel refuge et de cerner, pour les limiter, les risques de blanchiment d’argent liés aux nouvelles technologies ainsi que les méthodes et techniques de blanchiment récemment apparues, en exploitant notamment les outils d’assistance technique offerts par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime;
(s) Develop and strengthen bilateral, subregional and international mechanisms to share information among competent authorities and promote their cooperation to effectively and in a timely manner identify, trace, freeze, seize and confiscate assets and proceeds of drug-related crime and their disposal, including sharing, in accordance with the 1988 Convention, as well as their return, in appropriate drug-related corruption cases, in the framework of the Convention against Corruption, or, as appropriate, in cases of drug-related crimes involving transnational organized groups, consistent with the Organized Crime Convention; and encourage the timely sharing of operational information among relevant law enforcement and prosecutorial agencies and financial intelligence units;s) Mettre en place des mécanismes bilatéraux, sous-régionaux et internationaux de partage d’informations entre autorités compétentes et renforcer ceux qui existent, promouvoir entre ces autorités une coopération telle que celles-ci puissent effectivement, et en temps voulu, identifier, détecter, geler, saisir et confisquer les biens et produits issus d’infractions liées aux drogues et en disposer, y compris par leur partage en application de la Convention de 1988, ainsi que par leur restitution comme prévu par la Convention contre la corruption, en cas d’affaire de corruption liée aux drogues ou, s’il y a lieu, comme prévu par la Convention contre la criminalité organisée, en cas d’infraction liée aux drogues impliquant des groupes criminels organisés; et encourager la mise en commun en temps voulu de renseignements opérationnels entre services de détection et de répression, organes chargés des poursuites et cellules de renseignement financier;
(t) Promote effective measures capable of addressing the links between drug-related crimes and corruption, as well as obstruction of justice, including through the intimidation of justice officials, as a part of national anti-corruption and drug control strategies;t) Promouvoir des mesures permettant effectivement de s’attaquer aux liens qui existent entre la criminalité liée aux drogues et la corruption, ainsi qu’à l’entrave au bon fonctionnement de la justice, y compris par l’intimidation du personnel judiciaire, dans le cadre des stratégies nationales de lutte contre la corruption et la drogue;
(u) Improve the availability and quality of statistical information and analysis of illicit drug cultivation, production and manufacturing, drug trafficking, money-laundering and illicit financial flows, including for appropriate reflection in reports of the United Nations Office on Drugs and Crime and the International Narcotics Control Board, in order to better measure and evaluate the impact of such crimes and to further enhance the effectiveness of criminal justice responses in that regard.u) Améliorer la disponibilité et la qualité des données et analyses statistiques sur la culture illicite de plantes servant à fabriquer des drogues, la production et la fabrication illicites de drogues et leur trafic, le blanchiment d’argent et les flux financiers illicites, de telle sorte, notamment, que les rapports de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et de l’Organe international de contrôle des stupéfiants rendent correctement compte de ces phénomènes, ce qui permettra de mieux en mesurer et évaluer les incidences et d’accroître encore l’efficacité des dispositions de justice pénale prises pour y faire face.
Operational recommendations on cross-cutting issues: drugs and human rights, youth, children, women and communitiesRecommandations pratiques concernant les questions transversales: drogues et droits de l’homme, jeunes, enfants, femmes et collectivités
4. We reiterate our commitment to respecting, protecting and promoting all human rights, fundamental freedoms and the inherent dignity of all individuals and the rule of law in the development and implementation of drug policies, and we recommend the following measures:4. Nous nous engageons de nouveau à respecter, protéger et promouvoir tous les droits de l’homme, toutes les libertés fondamentales et la dignité inhérente à tous les individus ainsi que l’état de droit lors de l’élaboration et de la mise en œuvre de politiques en matière de drogues, et nous recommandons les mesures suivantes:
Drugs and human rights, youth, women, children, vulnerable members of society, and communitiesDrogues et droits de l’homme, jeunes, femmes, enfants, membres vulnérables de la société et collectivités
(a) Enhance the knowledge of policy-makers and the capacity, as appropriate, of relevant national authorities on various aspects of the world drug problem in order to ensure that national drug policies, as part of a comprehensive, integrated and balanced approach, fully respect all human rights and fundamental freedoms and protect the health, safety and well-being of individuals, families, vulnerable members of society, communities and society as a whole, and to that end encourage cooperation with and among the United Nations Office on Drugs and Crime, the International Narcotics Control Board, the World Health Organization and other relevant United Nations entities, within their respective mandates, including those relevant to the above-mentioned issues, and relevant regional and international organizations, as well as with civil society and the private sector, as appropriate;a) Mieux faire connaître aux décideurs les différents aspects du problème mondial de la drogue et renforcer, au besoin, les capacités des autorités nationales compétentes dans ce domaine afin de faire en sorte que les politiques nationales antidrogue, dans le cadre d’une démarche globale, intégrée et équilibrée, respectent pleinement tous les droits de l’homme et les libertés fondamentales et protègent la santé, la sécurité et le bien-être des individus, des familles, des membres vulnérables de la société, des communautés et de la société dans son ensemble, et, à cette fin, encourager la coopération avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Organe international de contrôle des stupéfiants, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres entités compétentes des Nations Unies, et entre ces institutions, agissant dans le cadre de leurs mandats respectifs, notamment en ce qu’ils touchent aux questions mentionnées ci-dessus, et les organisations régionales et internationales intéressées, ainsi qu’avec la société civile et le secteur privé, lorsqu’il y a lieu;
(b) Ensure non-discriminatory access to health, care and social services in prevention, primary care and treatment programmes, including those offered to persons in prison or pretrial detention, which are to be on a level equal to those available in the community, and ensure that women, including detained women, have access to adequate health services and counselling, including those particularly needed during pregnancy;b) Assurer l’accès, sur une base non discriminatoire, à des services de santé, de prise en charge et de protection sociale dans le cadre des programmes de prévention, de soins primaires et de traitement, y compris ceux offerts aux détenus condamnés ou aux prévenus, qui doivent être équivalents aux services disponibles en milieu libre, et veiller à ce que les femmes, y compris les détenues, aient accès à des services de santé et de conseil adaptés, notamment à ceux qui sont particulièrement nécessaires pendant la grossesse;
(c) Promote effective supervision of drug treatment and rehabilitation facilities by competent domestic authorities to ensure adequate quality of drug treatment and rehabilitation services and to prevent any possible acts of cruel, inhuman or degrading treatment or punishment, in accordance with domestic legislation and applicable international law;c) Inciter les autorités nationales compétentes à superviser efficacement les structures de traitement et de réadaptation des toxicomanes, afin de veiller à la qualité des services qui y sont proposés et de prévenir tout éventuel châtiment ou traitement cruel, inhumain ou dégradant, conformément à la législation nationale et au droit international applicable;
(d) Continue to identify and address protective and risk factors, as well as the conditions that continue to make women and girls vulnerable to exploitation and participation in drug trafficking, including as couriers, with a view to preventing their involvement in drug-related crime;d) Continuer de recenser les facteurs de risque et de protection ainsi que les circonstances qui font que les femmes et les filles restent particulièrement susceptibles d’être exploitées et mises à contribution pour le trafic de drogues, notamment comme passeuses, et continuer d’y remédier, afin d’éviter que celles-ci soient impliquées dans des infractions liées aux drogues;
(e) Promote, in accordance with domestic legislation, effective coordination among the justice, education and law enforcement sectors and social services to ensure that the specific needs, including mental and physical needs, of underage drug offenders and children affected by drug-related crime are appropriately considered, including in criminal justice proceedings where required, including by providing those in need with drug treatment and related support services;e) Promouvoir, conformément à la législation nationale, une coordination efficace entre les secteurs de la justice, de l’éducation et de la répression ainsi que les services sociaux, de telle sorte que les besoins particuliers, y compris d’ordre mental et physique, des mineurs auteurs d’infractions liées aux drogues et des enfants touchés par la criminalité liée aux drogues soient pris en considération comme il convient, notamment lors des procédures de justice pénale le cas échéant, et de telle sorte aussi que ceux qui en ont besoin bénéficient d’un traitement de la toxicomanie et de services connexes;
(f) Implement age-appropriate practical measures, tailored to the specific needs of children, youth and other vulnerable members of society, in the legislative, administrative, social, economic, cultural and educational sectors, including measures to provide them with opportunities for healthy and self-sustained lives, in order to prevent their abuse of narcotic drugs and psychotropic substances, and address their involvement, use and exploitation in the illicit cultivation of crops, production, manufacturing and trafficking of narcotic drugs, psychotropic substances and other forms of drug-related crime, including urban crime, youth and gang-related violence and crime, fulfilling the obligations as States parties to the Convention on the Rights of the Child and taking into account the United Nations Guidelines for the Prevention of Juvenile Delinquency (the Riyadh Guidelines);f) Prendre des dispositions pratiques adaptées à l’âge et aux besoins particuliers des enfants, des jeunes et des autres membres vulnérables de la société dans les domaines législatif, administratif, social, économique, culturel et éducatif, y compris des mesures devant leur permettre de mener une vie saine et autonome, de telle sorte qu’ils ne fassent pas abus de stupéfiants et de substances psychotropes et qu’ils ne prennent pas part aux activités illicites de culture de plantes servant à fabriquer des drogues, de production et de fabrication illicites et de trafic de stupéfiants et de substances psychotropes ni à d’autres types d’infractions liées aux drogues, y compris la criminalité urbaine ou la violence et la criminalité impliquant des jeunes et des bandes, ni qu’ils soient utilisés ou exploités à ces fins, conformément aux obligations des États parties à la Convention relative aux droits de l’enfant et compte tenu des Principes directeurs des Nations Unies pour la prévention de la délinquance juvénile (Principes directeurs de Riyad);
General Assembly resolution 45/112, annex.Résolution 45/112 de l’Assemblée générale, annexe.
(g) Mainstream a gender perspective into and ensure the involvement of women in all stages of the development, implementation, monitoring and evaluation of drug policies and programmes, develop and disseminate gender-sensitive and age-appropriate measures that take into account the specific needs and circumstances faced by women and girls with regard to the world drug problem and, as States parties, implement the Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women;g) Prendre systématiquement en considération la problématique hommes-femmes et veiller à ce que les femmes interviennent à toutes les étapes de la conception, de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation des politiques et programmes en matière de drogues, mettre au point et promouvoir des mesures différenciées selon le sexe et l’âge qui tiennent compte des situations et besoins particuliers des femmes et des filles pour aborder le problème mondial de la drogue et, en tant qu’États parties, appliquer la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes;
United Nations, Treaty Series, vol. 1249, No. 20378.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1249, n° 20378.
(h) Consider, on a voluntary basis, when furnishing information to the Commission on Narcotic Drugs pursuant to the three international drug control conventions and relevant Commission resolutions, the inclusion of information concerning, inter alia, the promotion of human rights and the health, safety and welfare of all individuals, communities and society in the context of their domestic implementation of these conventions, including recent developments, best practices and challenges;h) Envisager, à titre volontaire, lors de la communication d’informations à la Commission des stupéfiants en application des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux résolutions pertinentes de la Commission, d’inclure des données concernant, notamment la promotion des droits fondamentaux, de la santé, de la sécurité et du bien-être de tous les individus, de toutes les communautés et de tous les membres de la société dans le cadre de la mise en œuvre, par ces derniers, desdites conventions au niveau national, ainsi que les derniers faits nouveaux, les meilleures pratiques et les obstacles rencontrés;
(i) Ensure that measures to prevent the illicit cultivation of and to eradicate plants containing narcotic and psychotropic substances respect fundamental human rights, take due account of traditional licit uses, where there is historic evidence of such use, and of the protection of the environment, in accordance with the three international drug control conventions, and also take into account, as appropriate and in accordance with national legislation, the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples;i) Veiller à ce que les mesures prises pour prévenir la culture illicite de plantes contenant des stupéfiants et des substances psychotropes et les éradiquer respectent les droits fondamentaux de l’homme, tiennent dûment compte des utilisations licites traditionnelles, lorsqu’il en existe des preuves historiques, ainsi que de la protection de l’environnement, conformément aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, et prennent en considération, lorsqu’il y a lieu et conformément à la législation nationale, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones;
General Assembly resolution 61/295, annex.Résolution 61/295 de l’Assemblée générale, annexe.
Proportionate and effective policies and responses, as well as legal guarantees and safeguards pertaining to criminal justice proceedings and the justice sectorPolitiques et mesures proportionnées et efficaces et garanties juridiques relatives aux procédures pénales et à l’appareil judiciaire
(j) Encourage the development, adoption and implementation, with due regard to national, constitutional, legal and administrative systems, of alternative or additional measures with regard to conviction or punishment in cases of an appropriate nature, in accordance with the three international drug control conventions and taking into account, as appropriate, relevant United Nations standards and rules, such as the United Nations Standard Minimum Rules for Non-Custodial Measures (the Tokyo Rules);j) Encourager l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre, compte dûment tenu des systèmes constitutionnels, juridiques et administratifs nationaux, de mesures substitutives ou additionnelles à la condamnation ou à l’infliction d’une peine dans les cas qui s’y prêtent, conformément aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et en prenant en considération, lorsqu’il y a lieu, les normes et règles pertinentes des Nations Unies telles que les Règles minima des Nations Unies pour l’élaboration de mesures non privatives de liberté (Règles de Tokyo);
(k) Consider sharing, through the Commission on Narcotic Drugs, information, lessons learned, experiences and best practices on the design, implementation and results of national criminal justice policies, including, as appropriate, domestic practices on proportional sentencing, related to the implementation of the three international drug control conventions, including article 3 of the 1988 Convention;k) Envisager de partager, par l’intermédiaire de la Commission des stupéfiants, des informations, des enseignements, des données d’expérience et des pratiques optimales concernant la conception, la mise en œuvre et les résultats des politiques nationales de justice pénale, y compris, lorsqu’il y a lieu, les pratiques internes appliquées en matière de proportionnalité de la peine, en rapport avec la mise en œuvre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, notamment l’article 3 de la Convention de 1988;
(l) Promote proportionate national sentencing policies, practices and guidelines for drug-related offences whereby the severity of penalties is proportionate to the gravity of offences and whereby both mitigating and aggravating factors are taken into account, including the circumstances enumerated in article 3 of the 1988 Convention and other relevant and applicable international law, and in accordance with national legislation;l) Promouvoir, concernant les infractions liées aux drogues, la mise en place de politiques, pratiques et directives nationales prévoyant l’imposition de peines proportionnées à la gravité des infractions et la prise en compte des facteurs tant atténuants qu’aggravants, notamment les circonstances énumérées à l’article 3 de la Convention de 1988 et dans les autres instruments juridiques internationaux applicables en la matière, dans le respect de la législation nationale;
(m) Enhance access to treatment of drug use disorders for those incarcerated and promote effective oversight and encourage, as appropriate, self-assessments of confinement facilities, taking into consideration the United Nations standards and norms on crime prevention and criminal justice, including the United Nations Standard Minimum Rules for the Treatment of Prisoners (the Nelson Mandela Rules), implement, where appropriate, measures aimed at addressing and eliminating prison overcrowding and violence, and provide capacity-building to relevant national authorities;m) Améliorer l’accès des détenus au traitement des troubles liés à l’usage de drogues et promouvoir une supervision efficace en la matière, et encourager, selon qu’il conviendra, l’auto-évaluation des établissements pénitentiaires, compte tenu des Règles et normes des Nations Unies en matière de prévention du crime et de justice pénale, y compris de l’Ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus (Règles Nelson Mandela), prendre, selon qu’il conviendra, des mesures visant à remédier et mettre fin à la surpopulation et à la violence carcérales, et renforcer les capacités des autorités nationales compétentes;
General Assembly resolution 70/175, annex.Résolution 70/175 de l’Assemblée générale, annexe.
(n) Encourage the taking into account of the specific needs and possible multiple vulnerabilities of women drug offenders when imprisoned, in line with the United Nations Rules for the Treatment of Women Prisoners and Non-custodial Measures for Women Offenders (the Bangkok Rules);n) Encourager la prise en compte des besoins particuliers des détenues qui ont commis des infractions liées aux drogues et celle des multiples risques auxquels elles peuvent être exposées, conformément aux Règles des Nations Unies concernant le traitement des détenues et l’imposition de mesures non privatives de liberté aux délinquantes (Règles de Bangkok);
General Assembly resolution 65/229, annex.Résolution 65/229 de l’Assemblée générale, annexe.
(o) Promote and implement effective criminal justice responses to drug-related crimes to bring perpetrators to justice that ensure legal guarantees and due process safeguards pertaining to criminal justice proceedings, including practical measures to uphold the prohibition of arbitrary arrest and detention and of torture and other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment and to eliminate impunity, in accordance with relevant and applicable international law and taking into account United Nations standards and norms on crime prevention and criminal justice, and ensure timely access to legal aid and the right to a fair trial.o) Promouvoir et mettre en œuvre, face aux infractions liées aux drogues, des mesures de justice pénale efficaces qui permettent de traduire en justice les auteurs de tels actes et qui soient conformes aux garanties d’une procédure pénale régulière prévues par la loi, y compris des mesures pratiques visant à faire respecter l’interdiction de l’arrestation et de la détention arbitraires ainsi que de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et à mettre fin à l’impunité, conformément au droit international applicable dans ce domaine et compte tenu des Règles et normes des Nations Unies en matière de prévention du crime et de justice pénale, donner accès à une aide juridictionnelle en temps voulu et faire respecter le droit à un procès équitable.
Operational recommendations on cross-cutting issues in addressing and countering the world drug problem: evolving reality, trends and existing circumstances, emerging and persistent challenges and threats, including new psychoactive substances, in conformity with the three international drug control conventions and other relevant international instrumentsRecommandations pratiques concernant les questions transversales qui se posent pour aborder et combattre le problème mondial de la drogue: situation mouvante, évolutions et circonstances du moment, dangers et risques nouveaux et persistants, dont les nouvelles substances psychoactives, conformément aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux autres instruments internationaux applicables
5. We reiterate our commitment to strengthen our efforts in addressing and countering emerging and persistent challenges and threats of all aspects of the world drug problem, and note the need to effectively respond to the evolving reality, trends and existing circumstances through comprehensive, integrated and balanced drug control policies and programmes that take into account their transnational implications and that are in conformity with the three international drug control conventions and other relevant international instruments, and to strengthen our international, regional and subregional cooperation, and we recommend the following:5. Nous nous engageons de nouveau à redoubler d’efforts pour aborder et combattre le problème mondial de la drogue sous tous ses aspects et avec les dangers et risques nouveaux et persistants qu’il présente et notons qu’il faut réagir efficacement face à la situation mouvante, aux évolutions et aux circonstances du moment, par des politiques et programmes globaux, intégrés et équilibrés qui tiennent compte de leurs incidences transnationales et qui soient conformes aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et aux autres instruments internationaux applicables, et resserrer notre coopération aux niveaux international, régional et sous-régional, et nous recommandons ce qui suit.
Addressing new psychoactive substances, amphetamine-type stimulants, including methamphetamine, the diversion of precursors and pre-precursors and the non-medical use and misuse of pharmaceuticals containing narcotic drugs and psychotropic substancesLutte contre les nouvelles substances psychoactives, les stimulants de type amphétamine, y compris la méthamphétamine, le détournement de précurseurs et préprécurseurs et l’usage non médical ou abusif fait de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants et des substances psychotropes
We resolve to strengthen national and international action to address the emerging challenge of new psychoactive substances, including their adverse health consequences, and the evolving threat of amphetamine-type stimulants, including methamphetamine, and underscore the importance of enhancing information-sharing and early warning networks, developing appropriate national legislative, prevention and treatment models and supporting scientific evidence-based review and scheduling of the most prevalent, persistent and harmful substances, we note the importance of preventing the diversion and misuse of pharmaceuticals containing narcotic drugs and psychotropic substances and precursors while ensuring their availability for legitimate purposes, and we recommend the following measures:Nous nous déclarons résolus à intensifier l’action menée aux niveaux national et international face au problème de l’apparition de nouvelles substances psychoactives, y compris aux effets nocifs qu’elles ont pour la santé, et à la menace évolutive que représentent les stimulants de type amphétamine, dont la méthamphétamine, et soulignons qu’il importe d’améliorer le partage d’informations et les réseaux d’alerte précoce, de concevoir à l’échelle nationale des modèles adaptés en matière de législation, de prévention et de traitement, et d’appuyer l’examen sur la base de données scientifiques et le placement sous contrôle des plus courantes, des plus persistantes et des plus nocives de ces substances; nous notons qu’il importe de prévenir le détournement et l’usage impropre de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants, des substances psychotropes et des précurseurs tout en assurant la disponibilité de ceux destinés à des fins légitimes, et nous recommandons les mesures suivantes:
(a) Encourage the development and implementation of, as appropriate and in accordance with national legislation, comprehensive measures and programmes, as outlined in paragraph 1 of this document, adapt those measures to the risks and challenges posed by the use of new psychoactive substances and amphetamine-type stimulants, including methamphetamine, and the non-medical use and misuse of pharmaceuticals containing narcotic drugs and psychotropic substances, and actively share information on best practices and lessons learned with regard to national health-related experiences;a) Encourager l’élaboration et l’application, selon qu’il conviendra et conformément à la législation nationale, de mesures et programmes complets tels que ceux qui sont visés au paragraphe 1 du présent document, adapter ces mesures en fonction des risques et problèmes qui découlent de l’usage de nouvelles substances psychoactives et de stimulants de type amphétamine, y compris de méthamphétamine, et de l’usage non médical ou abusif de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants et des substances psychotropes, et échanger activement des informations sur les pratiques optimales et les enseignements tirés des expériences menées à l’échelle nationale en matière de santé;
(b) Enhance the capacity of law enforcement agencies to detect and identify new psychoactive substances and amphetamine-type stimulants, including methamphetamine, and promote cross-border cooperation and information-sharing to prevent their abuse and diversion, including through the use of existing International Narcotics Control Board and United Nations Office on Drugs and Crime tools and projects;b) Renforcer les capacités des services de répression en matière de détection et d’identification des nouvelles substances psychoactives et des stimulants de type amphétamine, y compris de la méthamphétamine, et promouvoir la coopération et le partage d’informations transfrontières afin d’en prévenir l’abus et le détournement, notamment au moyen des outils et projets conçus par l’Organe international de contrôle des stupéfiants et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime;
(c) Establish and strengthen partnerships and information exchange with industries, in particular with chemical and pharmaceutical industries and other relevant private sector entities, and encourage the use of the Guidelines for a Voluntary Code of Practice for the Chemical Industry, issued by the International Narcotics Control Board, and the Board’s model memorandum of understanding between governments and private sector partners, as and where appropriate, bearing in mind the important role these industries can play in addressing and countering the world drug problem;c) Établir des partenariats et des échanges d’informations avec les entreprises, en particulier celles des secteurs chimique et pharmaceutique, ainsi qu’avec d’autres entités du secteur privé et renforcer ceux qui existent, et encourager l’utilisation des Lignes directrices pour un code de pratique volontaire destiné à l’industrie chimique et du modèle de mémorandum d’accord entre pouvoirs publics et partenaires du secteur privé conçus par l’Organe international de contrôle des stupéfiants, selon qu’il conviendra, en gardant à l’esprit le rôle important que peuvent jouer ces entreprises pour ce qui est d’aborder et de combattre le problème mondial de la drogue;
New psychoactive substancesNouvelles substances psychoactives
(d) Continue to identify and monitor trends in the composition, production, prevalence and distribution of new psychoactive substances, as well as patterns of use and adverse consequences, and assess the risks to health and safety of individuals and society as a whole and the potential uses of new psychoactive substances for medical and scientific purposes, and on that basis to develop and strengthen domestic and national legislative, regulatory, administrative and operational responses and practices by domestic and national legislative, law enforcement, judiciary, social and welfare, educational and health authorities;d) Continuer de cerner et de suivre l’évolution de la situation en ce qui concerne la composition, la production, la prévalence et la distribution des nouvelles substances psychoactives, ainsi que les caractéristiques de leur usage et leurs effets néfastes, et évaluer les risques qu’elles présentent pour la santé et la sécurité des personnes et de la société dans son ensemble et l’emploi qui peut en être fait à des fins médicales et scientifiques et, sur cette base, définir et renforcer les mesures et interventions d’ordre législatif, réglementaire, administratif et opérationnel devant être mises en œuvre à l’échelle interne et nationale par les autorités législatives, les services de détection et de répression, l’appareil judiciaire et les services sociaux, éducatifs et sanitaires;
(e) Commit to implementing timely, scientific evidence-based control or regulatory measures within national legislative and administrative systems to tackle and manage the challenge of new psychoactive substances, and consider the use of interim steps while substances are under review, such as provisional measures of control, or make public health announcements, as well as share information and expertise on those measures;e) S’engager à ce que soient adoptées en temps voulu, au sein des systèmes législatif et administratif nationaux, des mesures de contrôle ou de réglementation fondées sur des données scientifiques en vue d’aborder et de gérer le problème des nouvelles substances psychoactives, et envisager de prendre des dispositions temporaires, telles que des mesures de contrôle provisoire, le temps que ces substances soient examinées, ou diffuser des alertes de santé publique, et partager les informations et connaissances spécialisées disponibles sur le sujet;
(f) Share relevant information with, as appropriate, and strengthen the capacity of the World Health Organization, the United Nations Office on Drugs and Crime, the International Narcotics Control Board and other relevant international and regional organizations to prioritize the review of the most prevalent, persistent and harmful new psychoactive substances and to facilitate informed scheduling decisions by the Commission on Narcotic Drugs;f) Communiquer à l’Organisation mondiale de la Santé, à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, à l’Organe international de contrôle des stupéfiants et à d’autres organisations internationales et régionales compétentes, selon qu’il conviendra, des informations relatives aux nouvelles substances psychoactives et renforcer les moyens dont ces entités disposent à cet égard, pour examiner en priorité les plus courantes, les plus persistantes et les plus nocives de ces substances et aider la Commission des stupéfiants à prendre des décisions éclairées au sujet de leur placement sous contrôle;
(g) Actively participate in early warning networks and promote the use of relevant surveillance lists and voluntary controls and the sharing of information through the International Narcotics Control Board, the United Nations Office on Drugs and Crime and the World Health Organization, within their respective mandates, and enhance bilateral, subregional, regional and international cooperation in the identification and reporting of new psychoactive substances and incidents involving such substances and, to that end, strengthen the use of national, regional and international established reporting and information exchange systems, such as, where appropriate, the early warning advisory on new psychoactive substances and the global Synthetics Monitoring: Analysis, Reporting and Trends (SMART) programme of the United Nations Office on Drugs and Crime and Project Ion of the International Narcotics Control Board;g) Prendre une part active aux réseaux d’alerte précoce et promouvoir le recours à des listes de surveillance et mesures de contrôle volontaire et le partage d’informations par l’intermédiaire de l’Organe international de contrôle des stupéfiants, de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et de l’Organisation mondiale de la Santé, agissant dans le cadre de leurs mandats respectifs, et améliorer la coopération bilatérale, sous-régionale, régionale et internationale aux fins de l’identification et du signalement des nouvelles substances psychoactives et des incidents faisant intervenir de telles substances et, à cet effet, tirer davantage parti des systèmes nationaux, régionaux et internationaux de communication et d’information existants comme, le cas échéant, le Système d’alerte précoce sur les nouvelles substances psychoactives et le Programme mondial de surveillance des drogues synthétiques: analyse, situation et tendances (SMART) de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et le Projet “Ion” de l’Organe international de contrôle des stupéfiants;
(h) Enhance the capacity and effectiveness of national laboratories and promote national and regional cooperation among them, as appropriate, for the detection and identification of new psychoactive substances, including through the use of existing United Nations Office on Drugs and Crime reference standards and assistance activities;h) Renforcer les moyens et l’efficacité des laboratoires nationaux et promouvoir la coopération entre eux aux niveaux national et régional, selon qu’il conviendra, aux fins de la détection et de l’identification des nouvelles substances psychoactives, en recourant notamment pour ce faire aux étalons de référence et activités d’assistance de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime;
(i) Strengthen domestic information-sharing and promote information exchange at the regional and international levels on effective prevention and treatment and related legislative measures in order to support the development of effective, scientific evidence-based responses to the emerging challenge of new psychoactive substances with regard to their adverse social and health consequences;i) Renforcer le partage de données à l’échelle interne et promouvoir l’échange d’informations aux niveaux régional et international en ce qui concerne les mesures de prévention et de traitement qui portent leurs fruits et les mesures législatives connexes, afin de favoriser la mise en place de ripostes efficaces fondées sur des données scientifiques face au problème créé par l’apparition de nouvelles substances psychoactives et plus particulièrement à leurs effets sanitaires et sociaux nocifs;
Amphetamine-type stimulants, including methamphetamineStimulants de type amphétamine, méthamphétamine comprise
(j) Support existing research, collection and scientific analysis of data related to amphetamine-type stimulants through the global SMART programme and relevant International Narcotics Control Board tools, such as Project Prism, and strengthen cooperation at all levels in tackling amphetamine-type stimulants, including methamphetamine;j) Soutenir les travaux de recherche ainsi que la collecte et l’analyse scientifique de données relatives aux stimulants de type amphétamine qui sont réalisés dans le cadre du Programme mondial SMART et à l’aide des outils conçus dans ce domaine par l’Organe international de contrôle des stupéfiants, comme le Projet “Prism”, et renforcer la coopération à tous les niveaux de la lutte contre ces stimulants, y compris la méthamphétamine;
(k) Promote the use, as appropriate, of relevant existing programmes, mechanisms and coordinated operations at all levels and continue the development and sharing of best practices and lessons learned among practitioners with regard to a balanced and integrated approach to the evolving threat of amphetamine-type stimulants;k) Promouvoir le recours, selon qu’il conviendra, aux programmes, mécanismes et opérations de coordination en place, à tous les niveaux, et continuer de recenser et d’échanger entre professionnels les pratiques optimales et les enseignements tirés de l’expérience pour adopter une démarche équilibrée et intégrée face à la menace évolutive que font planer les stimulants de type amphétamine;
Precursors and pre-precursorsPrécurseurs et préprécurseurs
(l) Strengthen national, regional and international monitoring of chemicals used in the illicit manufacture of drugs and new psychoactive substances, with a view to more effectively preventing the diversion of and trafficking in those chemicals, while ensuring that the legitimate trade in and use of those chemicals are not adversely affected, including by using national, subregional and international reporting systems and International Narcotics Control Board tools such as Project Prism, the Precursors Incident Communication System and Pre-Export Notification Online (PEN Online);l) Renforcer, aux niveaux national, régional et international, la surveillance des produits chimiques utilisés dans la fabrication illicite de drogues et de nouvelles substances psychoactives, afin de prévenir plus efficacement le détournement et le trafic de ces produits tout en veillant à ce que leur commerce et leur utilisation légitimes ne s’en ressentent pas, et recourir notamment pour ce faire aux systèmes nationaux, sous-régionaux et internationaux de communication et aux outils conçus par l’Organe international de contrôle des stupéfiants, tels que le Projet “Prism”, le Système de notification des incidents concernant les précurseurs et le Système électronique d’échange de notifications préalables à l’exportation (PEN Online);
(m) Take appropriate measures to address the diversion and illicit manufacturing of and trafficking in as well as misuse of precursors under international control and to tackle the misuse of pre-precursors and substitute or alternative precursors for illicit drug manufacturing, and enhance voluntary efforts, including voluntary codes of conduct in cooperation with relevant industries and commerce at the national, regional and international levels, including through use of relevant International Narcotics Control Board tools;m) Prendre les mesures voulues pour combattre le détournement, la fabrication illicite, le trafic et l’abus de précurseurs placés sous contrôle international et pour s’attaquer à l’usage impropre de préprécurseurs et de substances qui y sont substituées ou qui les remplacent aux fins de la fabrication illicite de drogues, et intensifier les efforts déployés à titre volontaire, dont les codes de conduite volontaires pour la coopération avec les secteurs industriels et commerciaux concernés aux niveaux national, régional et international, notamment en tirant parti des outils conçus dans ce domaine par l’Organe international de contrôle des stupéfiants;
Non-medical use and misuse of pharmaceuticalsUsage non médical ou impropre de produits pharmaceutiques
(n) Enhance the sharing of information on the misuse of pharmaceuticals containing narcotic drugs and psychotropic substances, and the quality and consistency of reported data, including through the annual report questionnaire of the United Nations Office on Drugs and Crime;n) Améliorer l’échange d’informations sur l’usage impropre de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants et des substances psychotropes, ainsi que la qualité et la cohérence des données communiquées, notamment en réponse au questionnaire de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime destiné aux rapports annuels;
(o) Develop and implement countermeasures and supportive public health, education and socioeconomic strategies to effectively address and counter the non-medical use and misuse of pharmaceuticals that contain narcotic drugs and psychotropic substances, while ensuring their availability for legitimate purposes, and promote national subregional, regional and international cooperation to prevent their diversion, trafficking and abuse, including through the use of existing World Health Organization, United Nations Office on Drugs and Crime and International Narcotics Control Board projects and tools;o) Concevoir et mettre en œuvre des parades aux niveaux de la santé publique, de l’éducation, de la société et de l’économie, et des stratégies qui les appuient, afin d’aborder et de combattre efficacement l’usage non médical ou impropre de produits pharmaceutiques contenant des stupéfiants et des substances psychotropes, tout en en assurant la disponibilité à des fins légitimes, et promouvoir la coopération nationale, sous-régionale, régionale et internationale pour en prévenir le détournement, le trafic et l’abus, y compris au moyen des projets et outils existants de l’Organisation mondiale de la Santé, de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et de l’Organe international de contrôle des stupéfiants;
Use of the Internet in relation to drug-related activitiesUtilisation d’Internet en relation avec des activités liées aux drogues
(p) Support research, data collection, analysis of evidence and sharing of information and strengthen law enforcement, criminal justice and legal responses, as well as international cooperation, to prevent and counter drug-related criminal activities using the Internet, consistent with relevant and applicable law;p) Appuyer la recherche, la collecte de données, l’analyse des éléments de preuve et le partage d’informations, et renforcer les activités de détection et de répression, les mesures de justice pénale et d’ordre juridique ainsi que la coopération internationale pour prévenir et combattre les activités criminelles liées à la drogue en utilisant Internet, conformément au droit applicable en la matière;
(q) Increase the provision of technical assistance and capacity-building at all levels to Member States, upon request, to prevent and counter the use of technologies, including the Internet, by drug trafficking networks and transnational criminal organizations, to facilitate drug-related activities;q) Renforcer la prestation d’une assistance technique et de services de renforcement des capacités à tous les niveaux à l’intention des États Membres qui le demandent, pour prévenir et combattre l’utilisation des technologies, notamment d’Internet, par les réseaux de trafiquants de drogues et les organisations criminelles transnationales aux fins d’activités liées aux drogues;
(r) Enhance the capacity of national authorities, in particular law enforcement authorities, to preserve and analyse electronic evidence related to illicit activities, including drug trafficking and money-laundering, and to monitor sales of illicit drugs using the Internet;r) Renforcer les capacités dont disposent les autorités nationales, en particulier les services de détection et de répression, pour conserver et analyser les éléments de preuve électroniques en rapport avec des activités illicites, notamment le trafic de drogues et le blanchiment d’argent, ainsi que pour surveiller les ventes de drogues illicites sur Internet;
(s) Encourage the use of the Guidelines for Governments on Preventing the Illegal Sale of Internationally Controlled Substances through the Internet, as appropriate;s) Encourager, le cas échéant, l’utilisation des Principes directeurs à l’intention des gouvernements pour la prévention de la vente illégale via l’Internet de substances placées sous contrôle international;
United Nations publication, Sales No. E.09.XI.6.Publication des Nations Unies, numéro de vente: F.09.XI.6.
(t) Support measures on the use of the Internet for prevention purposes, including appropriate counselling and information provision, develop, implement and promote, in accordance with national legislation, prevention strategies, programmes and measures, including via social media and other social networks, aimed at, inter alia, protecting children and young people from the abuse of controlled substances and new psychoactive substances and from involvement in their illicit sale and purchase via the Internet, and enhance cooperation at all levels in that regard;t) Appuyer l’utilisation d’Internet à des fins de prévention, y compris la fourniture de conseils et d’informations appropriés, élaborer, mettre en œuvre et promouvoir, conformément à la législation nationale, des stratégies, des programmes et des mesures de prévention, y compris via les médias sociaux et autres réseaux sociaux afin, notamment, de protéger les enfants et les jeunes contre l’abus de substances placées sous contrôle international et de nouvelles substances psychoactives, ainsi que contre la participation à leur vente et à leur achat illicites via Internet, et renforcer, à cet égard, la coopération à tous les niveaux;
Evolving reality, trends and existing circumstances, emerging and persistent challenges and threatsSituation mouvante, évolutions et circonstances du moment, dangers et risques nouveaux et persistants
(u) Promote, as appropriate, the use and analysis of relevant, reliable and objective data generated by national and regional monitoring and evaluation to improve the implementation of comprehensive, integrated and balanced national drug control strategies, policies and programmes, in conformity with the three international drug control conventions and other relevant international instruments, and encourage the sharing of best practices and lessons learned, including through the Commission on Narcotic Drugs and other relevant regional and international organizations, within their mandates, to, inter alia, better understand both their domestic and transnational implications;u) Promouvoir, selon qu’il conviendra, l’exploitation et l’analyse des données fiables et objectives pertinentes qui sont issues des activités de surveillance et d’évaluation menées aux niveaux national et régional en vue d’améliorer la mise en œuvre de stratégies, politiques et programmes antidrogue globaux, intégrés et équilibrés, en conformité avec les trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et les autres instruments internationaux applicables en la matière, et encourager le partage de pratiques optimales et d’enseignements tirés de l’expérience, notamment au sein de la Commission des stupéfiants et d’autres organisations internationales et régionales compétentes, agissant dans le cadre de leur mandat, de manière, entre autres, à mieux en appréhender les implications sur les plans tant interne que transnational;
(v) Intensify efforts in the context of long-term and sustainable development programmes to address the most pressing drug-related socioeconomic factors, including unemployment and social marginalization, conducive to their subsequent exploitation by criminal organizations involved in drug-related crime;v) Intensifier l’action menée à long terme dans le cadre des programmes de développement durable pour traiter les facteurs socioéconomiques liés à la drogue les plus urgents, y compris le chômage et la marginalisation sociale, qu’exploitent ensuite les organisations criminelles impliquées dans la criminalité liée aux drogues;
(w) Encourage the Commission on Narcotic Drugs, in cooperation with relevant United Nations entities, within their respective mandates, to consider, as appropriate, reviewing existing guidelines and, where required, developing new ones on the various aspects of the world drug problem, with a view to enhancing the capacity of relevant national authorities and strengthening international and inter-agency cooperation;w) Engager la Commission des stupéfiants à envisager, au besoin, en coopération avec les entités compétentes des Nations Unies, dans le cadre de leurs mandats respectifs, d’examiner les directives existantes et, si nécessaire, d’en élaborer de nouvelles sur les divers aspects du problème mondial de la drogue afin de renforcer les moyens dont disposent les autorités nationales compétentes et de resserrer la coopération internationale et interinstitutions;
(x) Promote exchange of information to better understand the extent of adverse impacts, including the health, social and economic and safety impacts, of drug trafficking in small quantities in order to develop, where appropriate effective responses to counter microtrafficking;x) Favoriser l’échange d’informations pour mieux comprendre l’ampleur des effets néfastes qu’a le trafic de drogues en petites quantités, y compris sur la santé, la société, l’économie et la sécurité, afin de concevoir, lorsqu’il y a lieu, des ripostes efficaces face aux microtrafics;
(y) Call upon the United Nations Office on Drugs and Crime, the International Narcotics Control Board, the World Health Organization and other United Nations entities with pertinent technical and operational expertise, within their mandates, to continue to provide, upon request, advice and assistance to States that are reviewing and updating their drug policies, in compliance with the international drug control conventions, taking into account their national priorities and needs through, among others, the promotion of exchange of information and best practices on scientific evidence-based policies adopted by States.y) Appeler l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Organe international de contrôle des stupéfiants, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres entités des Nations Unies qui ont les compétences techniques et opérationnelles voulues dans ce domaine à continuer, dans le cadre de leur mandat, de fournir, sur demande, des conseils et une assistance aux États qui passent en revue et actualisent leur politique en matière de drogues, conformément aux conventions internationales relatives au contrôle des drogues, compte tenu de leurs priorités et besoins propres, notamment en promouvant l’échange d’informations et de meilleures pratiques concernant les politiques fondées sur des données scientifiques qu’ont adoptées les États.
Operational recommendations on strengthening international cooperation based on the principle of common and shared responsibilityRecommandations pratiques concernant le renforcement de la coopération internationale fondée sur le principe de la responsabilité commune et partagée
6. We reiterate our commitment to supporting our efforts at all levels, based on common and shared responsibility, to effectively address and counter the world drug problem and to enhance international cooperation and, to that end, we recommend the following measures:6. Nous nous engageons de nouveau à soutenir à tous les niveaux, sur la base de la responsabilité commune et partagée, l’action que nous menons pour aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue et à renforcer la coopération internationale et, à cette fin, nous recommandons les mesures suivantes:
(a) Strengthen specialized, targeted, effective and sustainable technical assistance, including, where appropriate, adequate financial assistance, training, capacity-building, equipment and technological know-how, to requesting countries, including transit countries, through and in cooperation with the United Nations Office on Drugs and Crime, as well as the World Health Organization and other relevant United Nations entities and international and regional organizations, within their respective mandates, to assist Member States to effectively address the health, socioeconomic, human rights, justice and law enforcement aspects of the world drug problem;a) Renforcer l’offre d’une assistance technique spécialisée ciblée, efficace et durable, y compris, lorsqu’il y a lieu, celle d’une aide financière appropriée, de formations, d’activités de renforcement des capacités, de matériel et de savoir-faire technologique aux pays qui le demandent, y compris ceux de transit, par l’intermédiaire de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, de l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres entités des Nations Unies et d’organisations internationales et régionales compétentes, agissant dans le cadre de leurs mandats respectifs, et en coopération avec ces organisations, pour aider les États Membres à aborder comme il se doit les aspects du problème mondial de la drogue ayant trait à la santé, à la société et l’économie, aux droits de l’homme, à la justice et à la répression;
(b) Enhance North-South, South-South and triangular cooperation among Member States, in cooperation with the international development community and other key stakeholders, in order to effectively address and counter the world drug problem;b) Améliorer la coopération Nord-Sud, Sud-Sud et triangulaire entre les États Membres, en coopération avec la communauté internationale du développement et d’autres intervenants clefs, afin d’aborder et de combattre efficacement le problème mondial de la drogue;
(c) Strengthen, including through the Commission on Narcotic Drugs and, as appropriate, its subsidiary bodies, the regular exchange of information, good practices and lessons learned among national practitioners from different fields and at all levels to effectively implement an integrated and balanced approach to the world drug problem and its various aspects and consider additional measures to further facilitate meaningful discussion among those practitioners;c) Renforcer, notamment dans le cadre de la Commission des stupéfiants et, au besoin, de ses organes subsidiaires, l’échange régulier d’informations, de bonnes pratiques et d’enseignements tirés de l’expérience entre les praticiens nationaux de différents domaines et à tous les niveaux pour mettre en œuvre efficacement une démarche intégrée et équilibrée face au problème mondial de la drogue et à ses divers aspects, et envisager des mesures supplémentaires propres à faciliter la poursuite d’un débat fructueux entre ces praticiens;
(d) Encourage the Commission on Narcotic Drugs to contribute to the global follow-up and support the thematic review of progress on the Sustainable Development Goals, within its mandates, bearing in mind the integrated nature of the Goals as well as the interlinkages between them, and make that information available to the high-level political forum through the appropriate institutional framework, taking into account General Assembly resolution 70/1;d) Engager la Commission des stupéfiants à contribuer au suivi mondial des progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable et à appuyer leur examen thématique, dans le cadre de ses attributions, en tenant compte de la nature intégrée de ces objectifs ainsi que des liens qui existent entre eux, et à mettre ces informations à la disposition du forum politique de haut niveau par l’intermédiaire des institutions appropriées, compte tenu de la résolution 70/1 de l’Assemblée générale;
Contained in General Assembly resolution 70/1.Énoncés dans la résolution 70/1 de l’Assemblée générale.
(e) Encourage the Commission on Narcotic Drugs and the United Nations Office on Drugs and Crime to further increase cooperation and collaboration with all relevant United Nations entities and international financial institutions, within their respective mandates, when assisting Member States in designing and implementing comprehensive, integrated and balanced national drug strategies, policies and programmes.e) Encourager la Commission des stupéfiants et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime à resserrer leur coopération et leur collaboration avec tous les organismes des Nations Unies et institutions financières internationales concernés, agissant dans le cadre de leur mandat, pour aider les États Membres à concevoir et mettre en œuvre des stratégies, politiques et programmes antidrogue globaux, intégrés et équilibrés.
Operational recommendations on alternative development; regional, interregional and international cooperation on development-oriented balanced drug control policy; addressing socioeconomic issuesRecommandations pratiques concernant le développement alternatif; la coopération régionale, interrégionale et internationale aux fins d’une politique équilibrée de contrôle des drogues axée sur le développement; et la résolution des problèmes socioéconomiques
7. We reiterate our commitment to addressing drug-related socioeconomic issues related to the illicit cultivation of narcotic plants and the illicit manufacture and production and trafficking of drugs through the implementation of long-term, comprehensive and sustainable development-oriented and balanced drug control policies and programmes, including alternative development and, as appropriate, preventive alternative development programmes, which are part of sustainable crop control strategies, and we recommend the following measures:7. Nous nous engageons de nouveau à nous attaquer aux problèmes socioéconomiques liés à la culture illicite de plantes dont on tire des drogues ainsi qu’à la fabrication et la production illicites et au trafic de drogues en mettant en œuvre des politiques et programmes antidrogue de longue haleine qui soient globaux, axés sur le développement durable et équilibrés, notamment des programmes de développement alternatif, y compris préventif le cas échéant, s’inscrivant dans le cadre de stratégies pérennes de lutte contre les cultures illicites, et nous recommandons les mesures suivantes:
Socioeconomic issues and alternative developmentAspects socioéconomiques et développement alternatif
(a) Target the illicit cultivation of crops used for the illicit production and manufacture of drugs and address related factors by implementing comprehensive strategies aimed at alleviating poverty and strengthening the rule of law, accountable, effective and inclusive institutions and public services and institutional frameworks, as appropriate, and by promoting sustainable development aimed at enhancing the welfare of the affected and vulnerable population through licit alternatives;a) S’attaquer à la culture illicite de plantes servant à produire ou à fabriquer illicitement des drogues ainsi qu’aux facteurs connexes en mettant en œuvre des stratégies globales qui visent à réduire la pauvreté et à renforcer l’état de droit, ainsi que les institutions et services publics et les cadres institutionnels responsables, efficaces et inclusifs, selon qu’il convient, et en favorisant un développement durable qui vise à améliorer les conditions de vie des populations touchées ou risquant de l’être, grâce à des solutions de rechange licites;
(b) Encourage the promotion of inclusive economic growth and support initiatives that contribute to poverty eradication and the sustainability of social and economic development, develop measures for rural development, improving infrastructure and social inclusion and protection, addressing the consequences of illicit crop cultivation and the manufacture and production of narcotic drugs and psychotropic substances on the environment, with the incorporation and participation of local communities, and consider taking voluntary measures to promote products stemming from alternative development, including preventive alternative development, as appropriate, to gain access to markets, consistent with applicable multilateral trade rules and with national and international law, within the framework of comprehensive and balanced drug control strategies;b) Encourager la promotion d’une croissance économique sans exclusion, soutenir les initiatives contribuant à l’élimination de la pauvreté et à la pérennité du développement social et économique, élaborer des mesures favorisant le développement rural et l’amélioration des infrastructures et de l’inclusion et de la protection sociales, en s’attaquant aux conséquences que les cultures illicites et la fabrication et la production illicites de stupéfiants et de substances psychotropes ont sur l’environnement, avec l’intervention et la participation des communautés locales, et envisager de prendre des mesures volontaires pour promouvoir les produits issus du développement alternatif, y compris préventif, le cas échéant, afin de leur donner accès aux marchés, conformément aux règles applicables en matière de commerce multilatéral et au droit national et international, dans le cadre de stratégies globales et équilibrées de lutte contre la drogue;
(c) Express concern that illicit cultivation of crops and illicit manufacture, distribution and trafficking remain serious challenges in addressing and countering the world drug problem, and recognize the need for strengthening sustainable crop control strategies that may include, inter alia, alternative development, eradication and law enforcement measures, for the purpose of preventing and reducing significantly and measurably the illicit cultivation of crops, and the need for intensifying joint efforts at national, regional and international levels in a more comprehensive manner, in accordance with the principle of common and shared responsibility, including by means of appropriate preventive tools and measures, enhanced and better coordinated financial and technical assistance and action-oriented programmes, in order to tackle those challenges;c) Se déclarer préoccupé par le fait que les cultures illicites, la fabrication et la distribution illicites et le trafic demeurent des défis de taille pour ce qui est d’aborder et de combattre le problème mondial de la drogue, et reconnaître qu’il faut renforcer les stratégies pérennes de contrôle des cultures qui peuvent inclure, entre autres, des mesures de développement alternatif, d’éradication et de répression, afin de prévenir et de réduire sensiblement et de façon mesurable ces cultures illicites, et qu’il faut intensifier les efforts déployés conjointement aux niveaux national, régional et international d’une manière plus générale, conformément au principe de la responsabilité commune et partagée, notamment à l’aide des outils et mesures de prévention appropriés, d’une d’assistance financière et technique renforcée et mieux coordonnée et de programmes axés sur l’action en vue de relever ces défis;
(d) Consider elaborating and implementing comprehensive and sustainable alternative development programmes, including preventive alternative development, as appropriate, that support sustainable crop control strategies to prevent and significantly, durably and measurably reduce illicit crop cultivation and other illicit drug-related activities, ensuring the empowerment, ownership and responsibility of affected local communities, including farmers and their cooperatives, by taking into account the vulnerabilities and specific needs of communities affected by or at risk of illicit cultivation, in cooperation with the United Nations Office on Drugs and Crime, the Food and Agriculture Organization of the United Nations, the International Labour Organization, the United Nations Development Programme and other relevant international organizations, bearing in mind national and regional development policies and action plans, with a view to contributing to the building of peaceful, inclusive and just societies, consistent with the Sustainable Development Goals and in compliance with relevant and applicable international and national law;d) Envisager d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes complets et durables de développement alternatif, y compris préventif, le cas échéant, à l’appui de stratégies durables de contrôle des cultures destinées à prévenir et à réduire de manière notable, durable et mesurable les cultures illicites et autres activités illicites liées à la drogue, en autonomisant, en impliquant et en responsabilisant les collectivités locales concernées, y compris les agriculteurs et leurs coopératives, compte tenu de la vulnérabilité et des besoins spécifiques des communautés touchées par les cultures illicites ou risquant de l’être, en coopération avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’Organisation internationale du Travail, le Programme des Nations Unies pour le développement et d’autres organisations internationales compétentes, gardant à l’esprit les politiques de développement et les plans d’action nationaux et régionaux, afin de favoriser l’édification de sociétés pacifiques, inclusives et justes, conformément aux objectifs de développement durable et au droit international et national applicable;
(e) Strengthen subregional, regional and international cooperation to support comprehensive and sustainable alternative development programmes, including, as appropriate, preventive alternative development, as an essential part of successful prevention and crop control strategies to increase the positive outcome of such programmes, especially in the areas affected by and at risk of illicit cultivation of crops used for the production of narcotic drugs and psychotropic substances, taking into account the United Nations Guiding Principles on Alternative Development;e) Renforcer la coopération sous-régionale, régionale et internationale pour appuyer la mise en œuvre de programmes globaux et durables de développement alternatif, y compris préventif, le cas échéant, élément essentiel de stratégies bien conçues de prévention et de contrôle des cultures, afin d’améliorer les résultats obtenus, en particulier dans les zones touchées ou risquant d’être touchées par la culture illicite de plantes utilisées pour la production de stupéfiants et de substances psychotropes, compte tenu des Principes directeurs des Nations Unies sur le développement alternatif;
General Assembly resolution 68/196, annex.Résolution 68/196 de l’Assemblée générale, annexe.
(f) Strengthen regional and international cooperation to support sustainable alternative development programmes, including, as appropriate, preventive alternative development, in close collaboration with all relevant stakeholders at the local, national and international levels, and to develop and share best practices towards implementing the United Nations Guiding Principles on Alternative Development, taking into account all the lessons learned and good practices, in particular by countries with extensive expertise in alternative development, and take note, inter alia, of the Second International Conference on Alternative Development;f) Resserrer la coopération régionale et internationale pour appuyer des programmes pérennes de développement alternatif, y compris préventif le cas échéant, en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes aux niveaux local, national et international, et pour développer et partager les meilleures pratiques d’application des Principes directeurs des Nations Unies sur le développement alternatif, compte tenu de tous les enseignements tirés et des bonnes pratiques appliquées en particulier par les pays qui possèdent de vastes compétences en matière de développement alternatif, et prendre note, entre autres, des résultats de la deuxième Conférence internationale sur le développement alternatif;
(g) Promote research by States, including through cooperation with the United Nations Office on Drugs and Crime and other relevant United Nations entities and international and regional organizations, academic institutions and civil society, to better understand factors contributing to illicit crop cultivation, taking into account local and regional specificities, and to improve impact assessment of alternative development programmes, including preventive alternative development, as appropriate, with a view to increasing the effectiveness of these programmes, including through the use of relevant human development indicators, criteria related to environmental sustainability and other measurements in line with the Sustainable Development Goals;g) Promouvoir la réalisation de travaux de recherche par les États, y compris en coopération avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et d’autres entités compétentes des Nations Unies, des organisations internationales et régionales, des établissements universitaires et la société civile, afin de mieux comprendre les facteurs qui incitent à pratiquer des cultures illicites, en prenant en considération les particularités locales et régionales, et de mieux évaluer les effets des programmes de développement alternatif, y compris préventif le cas échéant, de manière à en renforcer l’efficacité, notamment en recourant aux indicateurs de développement humain pertinents, à des critères relatifs à la viabilité écologique et à d’autres outils de mesure allant dans le sens des objectifs de développement durable;
Technical and financial cooperation for comprehensive and balanced development-oriented drug policies and viable economic alternativesCoopération technique et financière en faveur de politiques globales et équilibrées de contrôle des drogues axées sur le développement et de solutions économiques de remplacement viables
(h) Consider strengthening a development perspective as part of comprehensive, integrated and balanced national drug policies and programmes so as to tackle the related causes and consequences of illicit cultivation, manufacture, production of and trafficking in drugs by, inter alia, addressing risk factors affecting individuals, communities and society, which may include a lack of services, infrastructure needs, drug-related violence, exclusion, marginalization and social disintegration, in order to contribute to the promotion of peaceful and inclusive societies;h) Envisager d’intégrer une perspective plus axée sur le développement dans des politiques et des programmes nationaux complets, intégrés et équilibrés relatifs aux drogues de manière à traiter les causes et les conséquences de la culture, de la fabrication et de la production illicites de drogues et de leur trafic, notamment les facteurs de risque qui influent sur les individus, les communautés et la société et qui peuvent inclure le manque de services, les besoins en infrastructures, la violence liée à la drogue, l’exclusion, la marginalisation et la désintégration sociale, afin d’aider à promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives;
(i) Urge relevant international financial institutions, United Nations entities, non-governmental organizations and the private sector, as appropriate, to consider increasing their support, including through long-term and flexible funding, for the implementation of comprehensive and balanced development-oriented drug control programmes and viable economic alternatives, in particular alternative development, including, as appropriate, preventive alternative development programmes, based on identified needs and national priorities, for areas and populations affected by or vulnerable to the illicit cultivation of drug crops, with a view to its prevention, reduction and elimination, and encourage States to the extent possible to stay strongly committed to financing such programmes;i) Prier instamment les institutions financières internationales, organisations des Nations Unies et organisations non gouvernementales concernées et au besoin le secteur privé, d’envisager de soutenir davantage, y compris par un financement souple et à long terme, la mise en place de programmes de lutte contre la drogue globaux, équilibrés et axés sur le développement et de solutions économiques de remplacement viables, en particulier de programmes de développement alternatif, y compris préventif, le cas échéant, qui se fondent sur les besoins recensés et les priorités nationales, dans les zones et au sein des populations touchées par les cultures illicites ou risquant de l’être, en vue de prévenir, réduire et éliminer ces cultures, et encourager au maximum les États à rester fermement résolus à financer de tels programmes;
(j) Encourage the development of viable economic alternatives, particularly for communities affected by or at risk of illicit cultivation of drug crops and other illicit drug-related activities in urban and rural areas, including through comprehensive alternative development programmes, and to this end consider development-oriented interventions, while ensuring that both men and women benefit equally from them, including through job opportunities, improved infrastructure and basic public services and, as appropriate, access and legal titles to land for farmers and local communities, which will also contribute to preventing, reducing or eliminating illicit cultivation and other drug-related activities;j) Encourager l’élaboration de solutions économiques de remplacement viables, à l’intention plus particulièrement des collectivités touchées ou risquant d’être touchées par les cultures illicites ou d’autres activités liées aux drogues, en zones urbaine et rurale, y compris au moyen de programmes de développement alternatif complets, et, pour ce faire, envisager de prendre des mesures axées sur le développement, en veillant à ce que les hommes et les femmes en bénéficient de manière égale, notamment pour ce qui est des possibilités d’emploi, des infrastructures et des services publics de base améliorés et, selon qu’il conviendra, de l’octroi d’un accès à la terre et de titres fonciers aux cultivateurs et communautés locales, ce qui contribuera aussi à prévenir, réduire ou éliminer les cultures illicites et les autres activités liées aux drogues;
(k) Consider the development of sustainable urban development initiatives for those affected by illicit drug-related activities to foster public participation in crime prevention, community cohesion, protection and safety and to stimulate innovation, entrepreneurship and employment;k) Envisager la mise en place d’initiatives de développement urbain durable pour les personnes touchées par les activités illicites liées aux drogues afin de favoriser la participation du public à la prévention du crime et la cohésion, la protection et la sécurité de la collectivité, et de stimuler l’innovation, l’entrepreneuriat et l’emploi;
(l) Promote partnerships and innovative cooperation initiatives with the private sector, civil society and international financial institutions to create conditions more conducive to productive investments targeted at job creation in areas and among communities affected by or at risk of illicit drug cultivation, production, manufacturing, trafficking and other illicit drug-related activities in order to prevent, reduce or eliminate them, and share best practices, lessons learned, expertise and skills in this regard.l) Promouvoir les partenariats et les initiatives de coopération novatrices avec le secteur privé, la société civile et les institutions financières internationales afin de mettre en place des conditions plus propices aux investissements productifs visant la création d’emplois, dans les zones et au sein des collectivités touchées ou risquant d’être touchées par les cultures illicites, la production et la fabrication illicites de drogues et leur trafic et d’autres activités illicites liées aux drogues, de manière à les prévenir, les réduire ou les éliminer, et de mettre en commun les meilleures pratiques, les enseignements tirés de l’expérience, les connaissances spécialisées et les compétences à cet égard.
8. We express appreciation for the inclusive, transparent and open-ended preparatory process for the special session, led by the Commission on Narcotic Drugs with the support, guidance and involvement of the President of the General Assembly, and for all contributions to this preparatory process.8. Nous nous félicitons du processus préparatoire inclusif, transparent et ouvert mis en place aux fins de la session extraordinaire sous la conduite de la Commission des stupéfiants et avec le soutien, l’orientation et la participation du Président de l’Assemblée générale, ainsi que de toutes les contributions apportées à ce processus;
9. We resolve to take the necessary steps to implement the above-listed operational recommendations, in close partnership with the United Nations and other intergovernmental organizations and civil society, and to share with the Commission on Narcotic Drugs, as the policymaking body of the United Nations with prime responsibility for drug control matters, timely information on progress made in the implementation of these recommendations.9. Nous nous déclarons résolus à prendre les mesures qui doivent l’être pour donner suite aux recommandations pratiques formulées ci-dessus, en étroit partenariat avec l’Organisation des Nations Unies, d’autres organisations intergouvernementales et la société civile, et à communiquer en temps voulu à la Commission des stupéfiants, en sa qualité d’organe directeur des Nations Unies chargé en premier lieu des questions relatives au contrôle des drogues, des informations sur les progrès réalisés dans l’application de ces recommandations.