MODEL LAW SOM_EF
Correct misalignment Change languages order
MODEL LAW SOM V1052715.doc (english)MODEL LAW SOM V1052716.doc (french)
Model Law against the Smuggling of MigrantsLoi type contre le trafic illicite de migrants [[Drapeau de l’UE]] L’élaboration de la Loi type contre le trafic illicite de migrants a été financée par l’Union européenne. OFFICE DES NATIONS UNIES CONTRE LA DROGUE ET LE CRIME Vienne Loi type contre le trafic illicite de migrants
[[EU flag]]NATIONS UNIES
The development of the Model Law against the Smuggling of Migrants was funded by the European Union.New York, 2010
ContentsTable des matières
PagePage
IntroductionIntroduction
Model Law against the Smuggling of Migrants1 Loi type contre le trafic illicite de migrants
Chapter I.Chapitre I.
General provisionsDispositions générales
Article 1.3 Article premier.
Statement of purposeObjet 3
Article 2.Article 2.
InterpretationInterprétation 6
Article 3.Article 3.
DefinitionsDéfinitions
Article 4.10 Article 4.
JurisdictionCompétence 19
Chapter II.Chapitre II.
Criminal offencesInfractions pénales
Basic offences: option A25 Infractions de base: option A
Article 5.A. Smuggling of migrantsArticle 5.A Trafic illicite de migrants
Article 5.B. Offences in relation to travel or identity documents29 Article 5.B Infractions relatives aux documents de voyage ou d’identité 31
Article 5.C. Enabling illegal residenceArticle 5.C Fait de permettre la résidence illégale
Article 5.D. Attempts31 Article 5.E Complicité 32
Article 5.E. Participating as an accompliceArticle 5.F Fait d’organiser ou de donner des instructions
Article 5.F. Organizing or directing33
Basic offences: option BInfractions de base: option B
Article 5.G. Smuggling of migrants and enabling illegal stayArticle 5.G Trafic illicite de migrants et fait de permettre le séjour illégal 33
Article 5.H. Offences in relation to fraudulent travel or identity documentsArticle 5.H Infractions relatives aux documents de voyage ou d’identité frauduleux
Basic offences: option C36 Infractions de base: option C
Article 5.I. Offences in relation to smuggling of migrantsArticle 5.I Infractions relatives au trafic illicite de migrants
Article 6.38 Article 6.
Aggravating circumstancesCirconstances aggravantes 39
Article 7.Article 7.
Abuse of vulnerability of smuggled migrantsAbus de la vulnérabilité des migrants objet d’un trafic
Article 8.52 Article 8.
Ancillary [additional] measuresMesures annexes [supplémentaires] 54
Article 9.Article 9.
Criminal liability of smuggled migrantsResponsabilité pénale des migrants objet d’un trafic
Article 10.55 Article 10.
Duty of and offence by commercial carriersObligations des transporteurs commerciaux et infractions commises par eux 57
Article 11.Article 11.
Facilitating entry or stay for justice processesFait de faciliter l’entrée ou le séjour aux fins de procédures judiciaires 61
Chapter 3.Chapitre III.
Protection and assistance measuresMesures de protection et d’assistance
Article 12.65 Article 12.
Right to urgent medical careDroits à des soins médicaux d’urgence 65
Article 13.Article 13.
Protection of migrants against violenceProtection des migrants contre la violence
Article 14.67 Article 14.
Assistance to migrants whose lives or safety are in dangerAssistance aux migrants dont la vie ou la sécurité sont en danger 69
Article 15.Article 15.
[Civil] [judicial] proceedingsProcédures [civiles] [judiciaires]
Article 16.70 Article 16.
Smuggled migrants who are childrenMigrants objet d’un trafic qui sont des enfants 71
Article 17.Article 17.
Access to consular officials for smuggled migrantsAccès des migrants objet d’un trafic aux fonctionnaires consulaires 74
Chapter IV.Chapitre IV.
Coordination and cooperationCoordination et coopération
Article 18.77 Article 18.
Establishment of a national coordinating committeeCréation d’un comité national de coordination 77
Article 19.Article 19.
Training and preventionFormation et prévention 79
Chapter V.Chapitre V.
Cooperation regarding the smuggling of migrants at seaCoopération concernant le trafic illicite de migrants en mer 83
Article 20.Article 20.
Extended jurisdiction of this chapterCompétence étendue du présent chapitre
Article 21.86 Article 21.
Designation of competent national authorityDésignation de l’autorité nationale compétente 87
Article 22.Article 22.
Designation of authorized officersDésignation des agents habilités
Article 23. Conditions and limitations on the exercise of special enforcement powers by authorized officers88 Article 23. Conditions et limitations de l’exercice par les agents habilités de leurs pouvoirs spéciaux de répression 89 Article 24. Cadre opérationnel relatif aux mesures prises en mer
Article 24. Operational framework for measures at sea91
Article 25.Article 25.
Safeguards in relation to danger to lives at seaMesures de protection relatives au danger pour la vie des personnes en mer
Article 26.95 Article 26.
Compensation for loss or damageIndemnisation pour pertes ou dommages 97
Chapter VI.Chapitre VI.
Processes related to the return of smuggled migrantsProcessus relatifs au retour de migrants objet d’un trafic
Article 27. Designation of agency or agencies99 Article 27. Désignation d’organisme(s) 99 Article 28. Orientation des migrants ayant des besoins de protection spécifiques 99 Article 29. Fait d’assurer la sécurité en échange d’informations
Article 28. Referral of migrants with specific protection needs101
Article 29.Article 30.
Ensuring safety in exchange of informationLégitimité et validité des documents
Article 30. Legitimacy and validity of documents102
Article 31.Article 31.
Facilitating return of smuggled migrantsFait de faciliter le retour des migrants objet d’un trafic
Article 32.102 Article 32.
Protection of smuggled migrants in the return processProtection des migrants objet d’un trafic dans le processus de retour
Article 33.104 Article 33.
Protection of existing arrangementsProtection des arrangements existants 107
IntroductionIntroduction
The Model Law against the Smuggling of Migrants was developed by the United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC) in response to a request by the General Assembly to the Secretary-General to promote and assist the efforts of Member States to become party to and implement the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols thereto.La Loi type contre le trafic illicite de migrants a été élaborée par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) pour répondre à la demande de l’Assemblée générale, qui a prié le Secrétaire général d’encourager et de faciliter les efforts accomplis par les États Membres pour devenir parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et aux Protocoles s’y rapportant et pour les appliquer.
It was developed in particular to assist States in implementing the provisions contained in the Protocol against the Smuggling of Migrants by Land, Sea and Air, supplementing the Convention.Elle a plus particulièrement pour objet d’aider les États à mettre en pratique les dispositions du Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, additionnel à la Convention.
The Model Law will both facilitate and help systematize the provision of legislative assistance by UNODC as well as facilitate the review and amendment of existing legislation and the adoption of new legislation by States.La Loi type facilitera et contribuera à systématiser la fourniture d’une assistance législative par l’UNODC et aidera les États eux-mêmes à examiner et modifier les législations existantes ou à en adopter de nouvelles.
It is designed to be adapted to the needs of each State, whatever its legal tradition and social, economic, cultural and geographic conditions.Elle se veut adaptable aux besoins de chaque État, indépendamment de sa tradition juridique et de sa situation sociale, économique, culturelle et géographique.
The Model Law contains all the provisions that the Protocol requires or recommends that States introduce in their domestic legislation. The commentary to the Model Law indicates which provisions are mandatory and which are optional. That distinction is not made with regard to the general provisions (chapter I) and the definitions (article 3), as they are an integral part of the Model Law but are not mandated by the Protocol per se. Recommended provisions may also stem from other international instruments, including international human rights law, humanitarian law and refugee law. Whenever appropriate or necessary, options for the wording of the provision are suggested in order to reflect the differences between legal cultures.La Loi type contient toutes les dispositions que les États sont tenus ou qu’il leur est recommandé d’introduire dans leur législation nationale en vertu du Protocole. Le commentaire distingue entre les dispositions impératives et les dispositions facultatives, distinction qui n’a pas lieu d’être pour les dispositions générales (chapitre premier) et les définitions (article 3), qui, si elles font partie intégrante de la Loi type, ne sont pas prescrites par le Protocole en tant que tel. Les dispositions recommandées peuvent en outre s’inspirer d’autres instruments internationaux, notamment du droit relatif aux droits de l’homme, du droit humanitaire et du droit des réfugiés. Chaque fois que cela est approprié ou nécessaire, plusieurs variantes de dispositions sont proposées pour tenir compte de la diversité des cultures juridiques.
The commentary also indicates the source of the provision and, in some cases, supplies alternatives to the suggested text or examples of national legislation from various States (in an unofficial translation where necessary).Le commentaire précise aussi la source de la disposition et, dans certains cas, fournit des variantes au texte proposé ou des exemples tirés de la législation de divers États (dans une traduction non officielle si nécessaire).
Due regard is also given to the interpretative notes for the official records (travaux préparatoires) of the Protocol, and the Legislative Guides for the Implementation of the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols thereto.Il est en outre dûment tenu compte des notes interprétatives pour les travaux préparatoires du Protocole et des guides législatifs pour l’application de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et des Protocoles s’y rapportant.
It should be emphasized that matters related to international cooperation in criminal matters, as well as the crimes of participation in an organized criminal group, corruption, obstruction of justice and money-laundering, which often accompany the smuggling of migrants, are contained in the “parent” United Nations Convention against Transnational Organized Crime.Il convient de souligner que les questions concernant la coopération internationale en matière pénale, ainsi que les infractions de participation à un groupe criminel organisé, de corruption, d’entrave au bon fonctionnement de la justice et de blanchiment d’argent, qui vont souvent de pair avec le trafic illicite de migrants, sont abordées dans la Convention “mère” (Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée).
It is therefore essential that the provisions of the Smuggling of Migrants Protocol be read and applied together with the provisions of the Convention and that domestic legislation be developed to implement not only the Protocol but also the Convention.Il est par conséquent essentiel de lire et de mettre en pratique les dispositions du Protocole relatif aux migrants conjointement avec les dispositions de la Convention et d’élaborer une législation interne pour appliquer ces deux instruments.
In addition, it is of particular importance that any legislation on the smuggling of migrants be in line with a State’s constitutional principles, the basic concepts of its legal system, its existing legal structure and its enforcement arrangements and that definitions used in such legislation on smuggling of migrants be consistent with similar definitions used in other laws.Il est en outre particulièrement important que toute législation nationale sur le trafic illicite de migrants soit conforme aux principes constitutionnels de l’État qui l’adopte, aux concepts fondamentaux de son système juridique, à sa structure juridique et à ses dispositifs d’application de la loi, et que les définitions qui y sont utilisées soient compatibles avec les définitions correspondantes d’autres lois.
The Model Law is not meant to be incorporated as presented without a careful review of the whole legislative context of a given State.La Loi type n’est pas censée être incorporée telle qu’elle est présentée, sans un examen minutieux de l’ensemble du cadre législatif de l’État.
Also in that respect, the Model Law cannot stand alone, and domestic legislation implementing the Convention is essential for it to be effective.De même, elle ne saurait donc être transposée en droit interne indépendamment d’une législation d’application de la Convention, essentielle pour assurer son efficacité.
The Model Law against the Smuggling of Migrants is a product of the global programme against the smuggling of migrants of the United Nations Office on Drugs and Crime. The work on the Model Law has been carried out by the Anti-Human Trafficking and Migrant Smuggling Unit and other colleagues of the Organized Crime and Illicit Trafficking Branch of the Division for Treaty Affairs. UNODC was assisted in this regard by two consultants: Ms. Fiona David, the main drafter, who prepared the drafts of the Model Law; and Ms. Georgina Vaz Cabral, who provided civil law expertise. A group of experts in the field of countering the smuggling of migrants, from a variety of legal backgrounds and geographic regions, met over the course of two expert working group meetings to discuss and review the draft text of the Model Law. The expert group meetings were organized as part of a global project, funded by the European Union, that promotes the implementation of the Protocol to Prevent, Suppress and Punish Trafficking in Persons, Especially Women and Children, and the Protocol against the Smuggling of Migrants by Land, Sea and Air, both supplementing the United Nations Convention against Transnational Organized Crime. The Government of Canada contributed to the organization of one of the expert group meetings.La Loi type est un produit du programme mondial contre le trafic illicite de migrants de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime. Le travail sur ce texte a été mené par le Groupe de la lutte contre la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants, et par d’autres personnes du Service de la criminalité organisée et du trafic illicite de la Division des traités. Deux consultantes ont apporté leur concours à l’UNODC: Mme Fiona David, principale rédactrice, qui a établi les projets de Loi type, et Mme Georgina Vaz Cabral, qui a fourni son expertise en droit civil. Un groupe de spécialistes de la lutte contre le trafic illicite de migrants, ayant différentes expériences juridiques et venant de diverses régions, s’est réuni trois fois pour examiner le projet de Loi type et en débattre. Les réunions du groupe d’experts ont été organisées dans le cadre d’un projet mondial, financé par l’Union européenne, qui promeut l’application du Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, ainsi que du Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, tous deux additionnels à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée. Le Gouvernement du Canada a contribué à l’organisation de l’une des réunions du groupe d’experts.
Model Law against the Smuggling of MigrantsLoi type contre le trafic illicite de migrants
Chapter I.Chapitre I.
General provisionsDispositions générales
Article 1.Article premier.
Statement of purposeObjet
Option AOption A
1.1.
The present Law gives effect to the Protocol against the Smuggling of Migrants by Land, Sea and Air, supplementing the United Nations Convention against Transnational Organized Crime.La présente loi donne effet au Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée.
2.2.
The purposes of this Law are:La présente loi a pour objet:
(a) To prevent and combat the smuggling of migrants;a) De prévenir et de combattre le trafic illicite de migrants;
(b) To promote and facilitate national and international cooperation in order to meet these objectives; andb) De promouvoir et de faciliter la coopération nationale et internationale en vue d’atteindre ces objectifs; et
(c) To protect the rights of smuggled migrants.c) De protéger les droits des migrants objet d’un trafic.
orou
Option BOption B
1.1.
The present Law gives effect to the Protocol against the Smuggling of Migrants by Land, Sea and Air, supplementing the United Nations Convention against Transnational Organized Crime.La présente loi donne effet au Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée.
2.2.
The purposes of this Law are:La présente loi a pour objet:
(a) To prevent and combat the smuggling of migrants;a) De prévenir et de combattre le trafic illicite de migrants;
(b) To protect the rights of smuggled migrants; andb) De protéger les droits des migrants objet d’un trafic; et
(c) To promote and facilitate national and international cooperation in order to meet these objectives.c) De promouvoir et de faciliter la coopération nationale et internationale en vue d’atteindre ces objectifs.
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, articles 1 and 2; read together with article 1 of the Organized Crime Convention. See also article 5 and article 6, paragraph 4, of the Protocol.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article premier et article 2, lus conjointement avec l’article premier de la Convention contre la criminalité organisée. Voir également article 5 et article 6, paragraphe 4, du Protocole.
The Model Law is intended to give effect to the Smuggling of Migrants Protocol, which has to be read together with the Convention.La Loi type vise à donner effet au Protocole contre le trafic illicite de migrants, qui doit être lu conjointement avec la Convention.
Article 2 of the Protocol states that “the purpose of this Protocol is to prevent and combat the smuggling of migrants, as well as to promote cooperation among States Parties to that end, while protecting the rights of smuggled migrants.L’article 2 du Protocole dispose que “le présent Protocole a pour objet de prévenir et combattre le trafic illicite de migrants, ainsi que de promouvoir la coopération entre les États Parties à cette fin, tout en protégeant les droits des migrants objet d’un tel trafic.
” That article needs to be read together with article 1 of the Convention, which states that “the purpose of this Convention is to promote cooperation to prevent and combat transnational organized crime more effectively”.” Cet article doit être lu conjointement avec l’article premier de la Convention, qui énonce que “l’objet de la présente Convention est de promouvoir la coopération afin de prévenir et de combattre plus efficacement la criminalité transnationale organisée”.
Two options are presented for article 1 of the Model Law, the only difference being the order of the items listed in paragraph 2.Deux variantes sont proposées pour l’article premier de la Loi type, la seule différence étant l’ordre des points énumérés au paragraphe 2.
Option A most closely mirrors the language of article 2 of the Protocol.L’option A reflète plus étroitement le libellé de l’article 2 du Protocole.
Option B changes the order of items and moves the protection of the human rights of smuggled migrants higher up in the list.L’option B modifie l’ordre des points et place plus haut sur la liste la protection des droits humains des migrants objet d’un trafic.
Option B reflects a suggestion made by a number of participants in the drafting process, including in consultations with North African countries conducted in Cairo in November 2009, to give greater visibility and priority to the human rights of smuggled migrants.L’option B traduit une suggestion faite par plusieurs participants au processus de rédaction, notamment lors des consultations menées en novembre 2009 avec les pays d’Afrique du Nord au Caire, et visant à donner une meilleure visibilité et une priorité plus élevée aux droits humains des migrants objet d’un trafic.
It is vital for drafters of national laws to understand the fundamental policy set by the Protocol itself. That is, it is the smuggling of migrants by organized criminal groups — and not mere migration or the migrants themselves — that is the focus of the Protocol. As noted in the Legislative Guide for the Implementation of the Smuggling of Migrants Protocol:Il est essentiel que les rédacteurs des lois nationales comprennent la politique fondamentale établie par le Protocole même: c’est le trafic illicite de migrants par des groupes criminels organisés, et non la simple migration ou les migrants eux-mêmes, qui est visé par cet instrument. Comme l’indique le Guide législatif pour l’application du Protocole contre le trafic illicite de migrants:
Mere illegal entry may be a crime in some countries, but is not recognized as a form of organized crime and is hence beyond the scope of the Convention and its Protocols.La simple entrée illégale peut être une infraction dans certains pays, mais n’est pas reconnue comme une forme de criminalité organisée et n’entre donc pas dans le champ d’application de la Convention et de ses Protocoles.
Procuring the illegal entry or illegal residence of migrants by an organized criminal group (a term that includes an element of financial or material benefit), on the other hand, has been recognized as a serious form of transnational organized crime and is therefore the primary focus of the Protocol.En revanche, le fait pour un groupe criminel organisé (expression qui laisse entendre l’existence d’un avantage financier ou autre avantage matériel) de faciliter l’entrée illégale ou la résidence illégale de migrants a été reconnu comme forme grave de crime transnational organisé et constitue de ce fait l’objet premier du Protocole.
The Protocol itself takes a neutral stance on whether those who migrate illegally should be the subject of any other offence (for example, an offence under a law on illegal entry).Le Protocole lui-même adopte une position neutre sur la question de savoir si les personnes qui migrent illégalement devraient être jugées responsables d’une autre infraction (par exemple, une infraction en vertu d’une loi sur l’entrée illégale).
As noted in the Legislative Guide:Comme l’indique le Guide législatif:
Article 5 ensures that nothing in the Protocol itself can be interpreted as requiring the criminalization of mere migrants or of conduct likely to be engaged in by mere migrants as opposed to members of or those linked to organized criminal groups.En vertu de l’article 5, rien, dans le Protocole lui-même, ne peut être interprété comme obligeant à incriminer les simples migrants ou un acte qu’ils pourraient commettre, contrairement à ce qui est le cas pour les membres de groupes criminels organisés ou les personnes liées à ces groupes.
At the same time, article 6, paragraph 4, ensures that nothing in the Protocol itself limits the existing rights of each State party to take measures against persons whose conduct constitutes an offence under its domestic law.En même temps, le paragraphe 4 de l’article 6 indique que rien dans le Protocole ne limite les droits des États parties de prendre des mesures contre des personnes dont les actes constituent, dans leur droit interne, une infraction.
(Legislative Guide, part three, chap. II, para. 50, p. 347.)(Guide législatif, troisième partie, chap. II, par. 50, p. 371.)
Where a State wants to make it very explicit to those implementing the law that the focus is not mere migration or migrants, it may be useful to include an additional statement of intention (for example, “This Law is intended to criminalize the conduct of those who profit from migrant-smuggling and related conduct through financial or other material benefit.Lorsqu’un État souhaite indiquer très clairement aux personnes chargées d’appliquer la loi que celle-ci ne vise pas la simple migration ou les migrants, il peut être utile d’inclure une déclaration d’intention supplémentaire (par exemple, “La présente loi vise à incriminer les actes des personnes qui tirent un avantage financier ou un autre avantage matériel du trafic illicite de migrants et des actes connexes.
It is not intended to criminalize migration as such.Elle ne vise pas à incriminer la migration en tant que telle.
”).”).
However, there is no requirement to include such a statement.L’inclusion d’une telle déclaration n’est cependant nullement exigée.
3.3.
This Law shall apply to all forms of smuggling of migrants, whether or not connected with organized crime [an organized criminal group].La présente loi s’applique à toutes les formes de trafic illicite de migrants, qu’elles soient ou non liées à la criminalité organisée [un groupe criminel organisé].
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 4; read together with article 34, paragraph 2, of the Convention.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 4, lu conjointement avec le paragraphe 2 de l’article 34 de la Convention.
Article 4 of the Protocol states that the Protocol shall apply, except where otherwise stated, to the prevention, investigation and prosecution of offences established in accordance with article 6, where the offences are transnational in nature and involve an organized criminal group, as well as to the protection of the rights of persons who have been the object of such offences.L’article 4 du Protocole dispose que le Protocole s’applique, sauf disposition contraire, à la prévention, aux enquêtes et aux poursuites concernant les infractions établies conformément à son article 6, lorsque ces infractions sont de nature transnationale et qu’un groupe criminel organisé y est impliqué, ainsi qu’à la protection des droits des personnes qui ont été l’objet de telles infractions.
Article 4 of the Protocol has to be read together with article 34 of the Convention, in particular paragraph 2, which provides as follows:L’article 4 du Protocole doit être lu conjointement avec l’article 34 de la Convention, et en particulier son paragraphe 2, qui prévoit ce qui suit:
The offences established in accordance with articles 5, 6, 8 and 23 of this Convention shall be established in the domestic law of each State party independently of the transnational nature or the involvement of an organized criminal group as described in article 3, paragraph 1, of this Convention, except to the extent that article 5 of this Convention would require the involvement of an organized criminal group.Les infractions établies conformément aux articles 5, 6, 8 et 23 de la présente Convention sont établies dans le droit interne de chaque État Partie indépendamment de leur nature transnationale ou de l’implication d’un groupe criminel organisé comme énoncé au paragraphe 1 de l’article 3 de la présente Convention, sauf dans la mesure où, conformément à l’article 5 de la présente Convention, serait requise l’implication d’un groupe criminel organisé.
According to the Legislative Guide for the Implementation of the Protocol, applying the principle of mutatis mutandis, article 34, paragraph 2, of the Convention should be read as applying to any offences established in accordance with the Convention, including the offences established under article 6 of the Smuggling of Migrants Protocol.Selon le Guide législatif relatif au Protocole, le paragraphe 2 de l’article 34 de la Convention devrait, en application du principe mutatis mutandis, être lu comme s’appliquant à toutes infractions établies conformément à la Convention, y compris aux infractions établies en vertu de l’article 6 du Protocole contre le trafic illicite de migrants.
It follows that:Dès lors:
In the case of smuggling of migrants, domestic offences should apply even where transnationality and the involvement of organized criminal groups does not exist or cannot be proved.Dans le cas du trafic illicite de migrants, les infractions au regard du droit interne doivent être constituées même là où l’élément de transnationalité ou l’implication d’un groupe criminel organisé font défaut ou ne peuvent être prouvés.
(Legislative guide, part three, chap. I, para. 20, p. 334.)(Guide législatif, troisième partie, chap. I, par. 20, p. 356.)
The Model Law does not distinguish between provisions that require the elements of transnationality and organized crime and provisions that do not, in order to ensure equal treatment by national authorities of all cases of smuggling of migrants within their territory.Pour assurer l’égalité de traitement par les autorités nationales de tous les cas de trafic illicite de migrants sur leur territoire, la Loi type n’établit pas de distinction entre les dispositions qui exigent des éléments de transnationalité et de criminalité organisée et celles qui ne le font pas.
Article 2.Article 2.
InterpretationInterprétation
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraphs 1 and 4, and article 19.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphes 1 et 4, et article 19.
Compliance with articles 16 and 19 is mandatory.Il est impératif de se conformer aux articles 16 et 19.
However, the manner in which compliance may be achieved may vary.Cependant, il existe différentes manières d’y parvenir.
OverviewAperçu
Regardless of their immigration status, smuggled migrants have certain inalienable rights arising from international law.Quel que soit leur statut au regard de la législation sur l’immigration, les migrants objet d’un trafic ont certains droits inaliénables, qui découlent du droit international.
These rights are defined in key international treaties, including the International Covenant on Civil and Political Rights, the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights, the Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment, the Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women, the International Convention on the Elimination of All Forms of Racial Discrimination and customary international law.Ces droits sont définis dans les principaux traités internationaux, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, ainsi que dans le droit international coutumier.
More specific protections relating to the standards of treatment of persons outside their country of origin are provided in the Convention relating to the Status of Refugees and the 1967 Protocol relating to the Status of Refugees, the Convention on the Rights of the Child and the International Convention on the Protection of the Rights of All Migrant Workers and Members of Their Families.Des mesures de protection plus spécifiques relatives aux normes de traitement des personnes en dehors de leur pays d’origine figurent dans la Convention relative au statut des réfugiés et le Protocole de 1967 relatif au statut des réfugiés, la Convention relative aux droits de l’enfant, ainsi que la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.
As recognized in the Protocol, States parties have agreed to ensure that these rights are not compromised in any way by the implementation of anti-smuggling measures.Comme le reconnaît le Protocole, les États parties ont convenu de faire en sorte que l’application des mesures contre le trafic illicite de migrants ne porte nullement atteinte à ces droits.
This Law shall be interpreted and applied in a way:La présente loi est interprétée et appliquée:
(a) That is not discriminatory on any ground, such as race, colour, sex, language, religion, political or other opinion, national or social origin, property, birth or other status;a) À tous sans distinction aucune, que celle-ci soit fondée sur la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, l’opinion politique ou toute autre opinion, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance ou toute autre situation;
CommentaryCommentaire Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 19, paragraphe 2.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 19, paragraph 2.Il est impératif de se conformer à l’article 19 du Protocole. Cependant, il existe différentes manières d’y parvenir. Le paragraphe 2 de l’article 19 mentionne expressément les “principes de non-discrimination internationalement reconnus”. Toute loi interne visant à appliquer le Protocole doit être conforme à ces obligations internationales.
Compliance with article 19 of the Protocol is mandatory. However, the manner in which compliance may be achieved may vary. Article 19, paragraph 2, makes specific mention of “internationally recognized principles of non-discrimination”. Any domestic law seeking to implement the Protocol must be consistent with those international obligations.Le libellé de l’alinéa a) de l’article 2 de la Loi type reflète les termes utilisés à l’article 26 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques:
The language of article 2, paragraph (a), of the Model Law reflects the language used in article 26 of the International Covenant on Civil and Political Rights:Toutes les personnes sont égales devant la loi et ont droit sans discrimination à une égale protection de la loi. À cet égard, la loi doit interdire toute discrimination et garantir à toutes les personnes une protection égale et efficace contre toute discrimination, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique et de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation (c’est nous qui soulignons).
All persons are equal before the law and are entitled without any discrimination to the equal protection of the law. In this respect, the law shall prohibit any discrimination and guarantee to all persons equal and effective protection against discrimination on any ground such as race, colour, sex, language, religion, political or other opinion, national or social origin, property, birth or other status. (emphasis added).Comme dans le Pacte international, l’inclusion dans la Loi type des termes “que celle-ci soit fondée sur ...” et “ou de toute autre situation” garantit que la liste n’est pas exhaustive. L’option proposée dans la Loi type n’est pas la seule formulation possible sur la question de la discrimination. Par exemple, les rédacteurs de la Loi type contre la traite des personnes ont utilisé le libellé suivant: Les mesures énoncées dans la présente loi [en particulier les mesures sur l’identification des victimes et les mesures visant à protéger et promouvoir les droits des victimes] sont interprétées et appliquées à tous sans distinction aucune, que celle-ci soit fondée sur la race, la couleur, la religion, les croyances, l’âge, la situation familiale, la culture, la langue, l’appartenance ethnique, l’origine nationale ou sociale, la nationalité, le sexe, l’orientation sexuelle, l’opinion politique ou toute autre opinion, la capacité physique, la fortune, la naissance, le statut au regard de la législation sur l’immigration, le passé de victime de la traite ou de travailleur de l’industrie du sexe, ou toute autre situation. (Loi type contre la traite des personnes, art. 3, par. 2.)
As in the International Covenant, the inclusion in the Model Law of the language “on any ground, such as ...” and “or other status” ensures that this list is open-ended.Les rédacteurs de la législation nationale peuvent choisir d’adopter d’autres modèles, par exemple, les traités régionaux relatifs aux droits humains.
The drafting option provided for in the Model Law is not the only possible formulation on the issue of discrimination. For example, the drafters of the Model Law against Trafficking in Persons used the following formulation:b) Conformément au principe de non-refoulement;
The measures set forth in this Law [in particular the identification of victims and the measures to protect and promote the rights of victims] shall be interpreted and applied in a way that is not discriminatory on any ground, such as race, colour, religion, belief, age, family status, culture, language, ethnicity, national or social origin, citizenship, gender, sexual orientation, political or other opinion, disability, property, birth, immigration status, the fact that the person has been trafficked or has participated in the sex industry, or other status.Commentaire
(Model Law against Trafficking in Persons, article 3, paragraph 2.)Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 19, paragraphe 1.
Drafters of national legislation may choose to draw on other models, for example, regional human rights treaties. (b) That is consistent with the principle of non-refoulement; Commentary Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 19, paragraph 1. Specifically, article 19, paragraph 1, of the Protocol provides that nothing in the Protocol shall affect the other rights, obligations and responsibilities of States and individuals under international law, including international humanitarian law, international human rights law and refugee law. As noted in the interpretative notes for the official records (travaux préparatoires) of the negotiation of the Protocol, the Protocol does not seek to regulate or address the status of refugees. (c) That is consistent with other obligations arising from [name of State] obligations under international law, [especially human rights, humanitarian and refugee law] [including but not limited to the International Covenant on Civil and Political Rights, the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights, the Convention on the Rights of the Child, the Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women, the Convention on the Elimination of All Forms of Racial Discrimination, the Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment, the International Convention on the Protection of the Rights of All Migrant Workers and Members of Their Families, the Convention relating to the Status of Refugees and the 1967 Protocol relating to the Status of Refugees and customary international law]; and Commentary Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraph 1, and article 19, paragraph 1.Le paragraphe 1 de l’article 19 du Protocole prévoit expressément qu’aucune disposition du Protocole n’a d’incidences sur les autres droits, obligations et responsabilités des États et des individus en vertu du droit international, y compris du droit international humanitaire, du droit international relatif aux droits de l’homme et du droit des réfugiés. Comme l’indiquent les Notes interprétatives pour les documents officiels (travaux préparatoires) des négociations sur le Protocole, le Protocole ne vise pas à réglementer ou à aborder la question du statut des réfugiés.
The Smuggling of Migrants Protocol is without prejudice to the existing rights, obligations and responsibilities of States parties under other international instruments such as referred to in this article of the Model Law. Rights, obligations and responsibilities under another instrument are determined by the terms of that instrument and whether the State concerned is a party to it, not by the terms of the Smuggling of Migrants Protocol. Therefore, any State that becomes a party to the Protocol but is not a party to another international instrument referred to in the Protocol would not become subject to any right, obligation or responsibility under that other instrument.c) Conformément aux autres obligations découlant des obligations de [l’État] en vertu du droit international, [en particulier, du droit relatif aux droits de l’homme, du droit humanitaire et du droit des réfugiés] [y compris, mais pas uniquement, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, la Convention relative aux droits de l’enfant, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, la Convention relative au statut des réfugiés et le Protocole de 1967 relatif au statut des réfugiés, et le droit international coutumier]; et Commentaire Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphe 1, et article 19, paragraphe 1. Le Protocole contre le trafic illicite de migrants est sans préjudice des droits, obligations ou responsabilités des États parties au titre d’autres instruments internationaux tels que ceux mentionnés dans cet article de la Loi type. Les droits, obligations et responsabilités au titre d’un autre instrument sont déterminés par les dispositions dudit instrument et selon que l’État concerné y est partie ou non, et non par le Protocole contre le trafic illicite de migrants. En conséquence, tout État qui devient partie au Protocole mais qui n’est pas partie à un autre instrument international mentionné dans le Protocole ne serait pas concerné par les droits, obligations ou responsabilités énoncés dans cet autre instrument.
(Interpretative notes, para. 118; Travaux Préparatoires, p. 555.)(Notes interprétatives, par. 118; Travaux préparatoires, p. 581.)
The key point is that in drafting and implementing national laws on the smuggling of migrants, States parties must ensure compliance with existing obligations arising under international law, including both treaty law (bilateral, regional and multinational) and customary international law.Le point déterminant est le suivant: lors de la rédaction et de l’application des lois nationales sur le trafic illicite de migrants, les États parties doivent veiller à se conformer aux obligations existantes, découlant du droit international, notamment du droit des traités (bilatéral, régional et multinational) et du droit international coutumier.
Drafters should carefully review existing international law obligations to avoid any inconsistency between any proposed national law and international obligations.Les rédacteurs devraient examiner avec soin les obligations de droit international existantes pour éviter toute incohérence entre la loi nationale proposée et les obligations internationales.
Reference to specific treaties or national laws implementing human rights obligationsRéférence à des traités ou à des lois nationales spécifiques, qui appliquent des obligations relatives aux droits de l’homme
Where national human rights laws exist, it may be appropriate to refer directly to them in national laws on smuggling of migrants.Lorsqu’il existe des lois nationales relatives aux droits de l’homme, il peut être judicieux d’y faire directement référence dans les lois nationales sur le trafic illicite de migrants.
However, where a national human rights law is not already in place, it may be necessary to refer directly to relevant international instruments, such as the following:En l’absence de lois de ce type, il peut être nécessaire de mentionner directement les instruments internationaux pertinents, tels que:
(a) The Universal Declaration of Human Rights;a) La Déclaration universelle des droits de l’homme;
(b) The International Covenant on Civil and Political Rights;b) Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques;
(c) The International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights;c) Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels;
(d) The Convention on the Rights of the Child and the Optional Protocols thereto;d) La Convention relative aux droits de l’enfant et les Protocoles facultatifs s’y rapportant;
(e) The Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment;e) La Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants;
(f) The Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women;f) La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes;
(g) The Convention on the Elimination of All Forms of Racial Discrimination;g) La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale;
(h) The International Convention on the Protection of the Rights of All Migrant Workers and Members of Their Families;h) La Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille;
(i) The Convention and the 1967 Protocol relating to the Status of Refugees;i) La Convention et le Protocole de 1967 relatifs au statut des réfugiés;
(j) Convention on the Rights of Persons with Disabilities;j) La Convention relative aux droits des personnes handicapées;
(k) Any relevant regional treaties, such as the American Convention on Human Rights or the Council of Europe Convention for the Protection of Human Rights and Fundamental Freedoms.k) Les traités régionaux pertinents, tels que la Convention américaine relative aux droits de l’homme ou la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales du Conseil de l’Europe.
It is not mandatory to specifically note or list all relevant treaties.Il n’est pas obligatoire d’indiquer ou d’énumérer expressément tous les traités pertinents.
However, including such a list may increase the visibility of relevant obligations to those responsible for implementing and applying the law on smuggling of migrants.Toutefois, pour les personnes chargées d’appliquer la loi sur le trafic de migrants, une telle liste peut améliorer la visibilité des obligations pertinentes.
(d) That takes into account the special needs of smuggled migrants who are [women and children] [or who otherwise have special needs].d) D’une façon qui tienne compte des besoins particuliers des migrants objet d’un trafic qui sont [des femmes et des enfants] [ou qui, d’une autre manière, ont des besoins particuliers].
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraph 4.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphe 4.
The Protocol requires that States parties take into account the special needs of women and children.Le Protocole exige des États parties qu’ils tiennent compte des besoins particuliers des femmes et des enfants.
However, a State may wish to recognize additional groups of persons with special needs (e.g. the elderly, traumatized persons, persons with disabilities).Cependant, un État peut souhaiter reconnaître d’autres groupes de personnes ayant des besoins particuliers (par exemple, les personnes âgées, les personnes traumatisées, les personnes handicapées).
Although that principle applies only to article 16 of the Protocol, it is suggested that it be recognized as a general principle in the application of the law.Bien que ce principe ne concerne que l’article 16 du Protocole, nous suggérons qu’il soit reconnu comme principe général d’application de la loi.
Article 3.Article 3.
DefinitionsDéfinitions
CommentaryCommentaire
In some jurisdictions, a chapter on definitions is included in the individual law, at the beginning or at the end of the law.Dans certains pays, un chapitre consacré aux définitions est inclus dans une loi, soit au début de celle-ci, soit à la fin.
In other jurisdictions, the criminal code or law contains a general chapter on definitions, in which case some of the definitions below may need to be included.Dans d’autres pays, le Code pénal (ou la loi pénale) contient un chapitre général sur les définitions, auquel cas il peut être nécessaire d’inclure certaines de celles figurant ci-après.
In some contexts, States find it preferable to leave interpretation to the courts.Parfois, les États estiment préférable de laisser le soin de l’interprétation aux tribunaux.
The definitions contained in this article should be read in conjunction with chapter 2, on criminal offences, of the Model Law.Les définitions du présent article devraient être lues conjointement avec le chapitre 2 (infractions pénales) de la Loi type.
Where possible, definitions used in the Model Law are derived from the Protocol, the Convention or other existing international instruments. In some cases, examples are given from existing national laws. In general, it is important to ensure that any definitions used in the law are consistent with existing national legislation.Les définitions utilisées dans la Loi type sont chaque fois que possible tirées du Protocole, de la Convention ou d’autres instruments internationaux existants, Des exemples tirés de lois nationales existantes peuvent aussi être donnés. De manière générale, il est important de vérifier que les définitions utilisées dans la loi correspondent à celles qui existent déjà dans la législation interne en vigueur.
The present article contains only definitions that are specific to the smuggling of migrants.Le présent article contient uniquement des définitions spécifiques au trafic illicite de migrants.
General terms such as “attempt”, “territory” and “conduct” are not defined, as it is likely that they are covered by existing national laws.Les termes généraux, tels que “tentative”, “territoire” et “acte” ne sont pas définis, car ils le sont probablement déjà par les lois nationales existantes.
In this Law:Dans la présente loi:
(a) “Child” shall mean a person under the age of 18 years;a) Le terme “enfant” s’entend d’une personne âgée de moins de 18 ans;
CommentaryCommentaire
Source: Convention on the Rights of the Child, article 1.Source: Convention relative aux droits de l’enfant, article premier.
In some contexts, it may be appropriate to use the term “person under the age of 18” instead of the term “child”.Dans certains contextes, il peut être judicieux d’utiliser l’expression “personne âgée de moins de 18 ans”, au lieu du terme “enfant”.
This may be useful if, for example, national law distinguishes between certain categories of children (for example, persons under 14 years of age and persons under 18 years of age).Cette modification peut être notamment utile si la loi nationale établit une distinction entre différentes catégories d’enfants (par exemple, personnes âgées de moins de 14 ans et personnes âgées de moins de 18 ans).
(b) “Commercial carrier” shall mean a legal or natural person who engages in the transportation of goods or people for commercial gain;b) L’expression “transporteur commercial” s’entend d’une personne morale ou physique qui assure le transport de biens ou de passagers à des fins lucratives;
CommentaryCommentaire
This definition may be needed to ensure clarity of the coverage of the provisions concerning liability of commercial carriers in the Model Law.Cette définition peut être nécessaire pour déterminer clairement le champ d’application des dispositions concernant la responsabilité des transporteurs commerciaux dans la Loi type.
For consistency, this definition is the same as that used in the Model Law against Trafficking in Persons.Par souci de cohérence, cette définition est la même que celle utilisée dans la Loi type contre la traite des personnes.
However, it may be relevant to consider other definitions of “commercial carrier”, including the following:Cependant, il peut être pertinent d’envisager d’autres définitions du “transporteur commercial”, et notamment les suivantes:
(a) “Commercial carrier” means any person or any public, private or other entity engaged in transporting persons, goods or mails for remuneration, hire or any other benefit.” (United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988, article 1 (d));a) L’expression “transporteur commercial” désigne toute personne ou entité publique, privée ou autre qui assure le transport de personnes, de biens ou de courrier à titre onéreux;” (Convention des Nations Unies de 1988 contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, article 1 d));
(b) “Carrier” shall mean any natural or legal person whose occupation it is to provide passenger transport by air, sea or land.” (1990 Convention implementing the Schengen Agreement of 14 June 1985 between the Governments of the States of the Benelux Economic Union, the Federal Republic of Germany and the French Republic on the gradual abolition of checks at their common borders, article 1).b) “On entend par Transporteur: toute personne physique ou morale qui assure, à titre professionnel, le transport de personnes par voie aérienne, maritime ou terrestre” (Convention d’application de l’Accord de Schengen du 14 juin 1985 entre les Gouvernements des États de l’Union économique Benelux, de la République fédérale d’Allemagne et de la République française relatif à la suppression graduelle des contrôles aux frontières communes (1990), article premier).
(c) “Financial or other material benefit” shall include any type of financial or non-financial inducement, payment, bribe, reward, advantage, privilege or service (including sexual or other services);c) L’expression “avantage financier ou autre avantage matériel” s’entend de tout type d’incitation financière ou non financière, de paiement, d’avantage indu, de récompense, d’avantage, de privilège ou de service (y compris services sexuels ou autres);
CommentaryCommentaire
Source: The term “financial or other material benefit” is an integral part of the definition of “smuggling of migrants” contained in the Smuggling of Migrants Protocol (article 3 (a)) and is used in defining the criminal offences contained in article 6 of the Protocol; it is also used in article 2 (a) of the Organized Crime Convention as part of the definition of “organized criminal group”.Source: L’expression “un avantage financier ou un autre avantage matériel” fait partie intégrante de la définition du “trafic illicite de migrants” contenue dans le Protocole contre le trafic illicite de migrants (art. 3 a)) et est utilisée pour définir les infractions pénales visées à l’article 6 du Protocole. Elle figure également à l’alinéa a) de l’article 2 de la Convention contre la criminalité organisée dans le cadre de la définition de l’expression “groupe criminel organisé”.
The interpretative notes on article 2 (a) of the Organized Crime Convention note that “the words ‘in order to obtain, directly or indirectly, a financial or other material benefit’ should be understood broadly, to include, for example, crimes in which the predominant motivation may be sexual gratification, such as the receipt or trade of materials by members of child pornography rings, the trading of children by members of child pornography rings, the trading of children by members of paedophile rings or cost-sharing among ring members”. (A/55/383/Add.1, para. 3; Travaux Préparatoires, p. 17.)Les notes interprétatives se rapportant à l’alinéa a) de l’article 2 de la Convention contre la criminalité organisée indiquent que “les termes ‘pour en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel’ devraient être interprétés dans un sens large de manière à inclure, par exemple, des infractions pouvant avoir pour mobile essentiel une gratification sexuelle, telles que la réception ou le commerce de matériels pornographiques par les membres de cercles pornographiques impliquant des enfants, le commerce d’enfants par les membres de cercles pédophiles ou le partage des frais entre les membres de ces cercles” (A/55/383/Add.1, par. 3; Travaux préparatoires, p. 18).
Payment or profit arising from smuggling of migrants can include non-financial inducements, such as a free train or airplane ticket, or property, such as a car.Le paiement ou le profit découlant du trafic illicite de migrants peut comprendre des récompenses non financières, telles qu’un billet de train ou d’avion gratuit, ou encore un bien tel qu’une voiture.
Thus, it is important to ensure that the definition of “financial or other material benefit” is as broad and inclusive as possible.Il est donc important de veiller à ce que la définition de l’expression “un avantage financier ou un autre avantage matériel” soit aussi large et globale que possible.
The interpretative notes on article 3 (a) of the Smuggling of Migrants Protocol note that the reference to “a financial or other material benefit” was included as an element of the definition of “smuggling of migrants” in order to emphasize that the intention was to include the activities of organized criminal groups acting for profit, but to exclude the activities of those who provide support to migrants for humanitarian reasons or on the basis of close family ties. It was not the intention of the Protocol to criminalize the activities of family members or support groups such as religious or non-governmental organizations. (A/55/383/Add.1, para. 88; Travaux Préparatoires, p. 469.)Les notes interprétatives se rapportant à l’alinéa a) de l’article 3 du Protocole contre le trafic illicite de migrants indiquent que la référence à “un avantage financier ou un autre avantage matériel” dans la définition du “trafic illicite de migrants” a été introduite afin de souligner que l’intention était d’inclure les activités menées par les groupes criminels organisés pour en tirer un profit mais d’exclure les activités des personnes apportant une aide aux migrants pour des motifs humanitaires ou en raison de liens familiaux étroits. L’intention n’était pas, dans le Protocole, d’incriminer les activités de membres des familles ou de groupes de soutien tels que les organisations religieuses ou non gouvernementales (A/55/383/Add.1, par. 88; Travaux préparatoires, p. 493).
Example 1Exemple 1
Financial or other material benefit includes any type of financial or non-financial inducement, payment, bribe, reward, advantage or service.Un avantage financier ou un autre avantage matériel comprend tout type d’incitation financière ou non financière, de paiement, d’avantage indu, de récompense ou de service.
(Bali Process Model Law to Criminalize People-Smuggling.)(Loi type du Processus de Bali destinée à incriminer la traite des personnes.)
Example 2Exemple 2
Obtain a material benefit, in relation to doing a thing, means obtain, directly or indirectly, any goods, money, pecuniary advantage, privilege, property, or other valuable consideration of any kind for doing the thing (or taking an action that forms part of doing the thing).Obtenir un avantage matériel relativement à un acte signifie obtenir, directement ou indirectement, des marchandises, de l’argent, un avantage pécuniaire, un privilège, un bien ou une autre contrepartie de valeur de quelque nature que ce soit au titre de cet acte (ou prendre une mesure qui fait partie de cet acte).
(Section 2, Crimes Act 1961, No. 43, New Zealand.)(Crimes Act 1961 (Loi sur la criminalité de 1961), n° 43, article 2, Nouvelle-Zélande.)
Example 3Exemple 3
The anti-corruption legislation of South Africa defines the term “gratification” broadly.La législation sud-africaine contre la corruption donne une définition large du terme “gratification”.
The definition includes a variety of concepts, such as “discharge of debt” and “avoidance of loss or liability”, which may be relevant in the context of legislation on the smuggling of migrants:La définition comprend divers concepts, par exemple le “remboursement de dettes” (“discharge of debt”) et les “mesures visant à prévenir une perte ou une responsabilité” (“avoidance of loss or liability”), qui peuvent s’avérer pertinents dans le cadre de la législation contre le trafic illicite de migrants:
“Gratification” includes:Le terme “Gratification” s’entend des éléments suivants:
(a) Money, whether in cash or otherwise;a) Argent, en espèces ou sous toute autre forme;
(b) Any donation, gift, loan, fee, reward, valuable security, property or interest in property of any description, whether movable or immovable, or any other similar advantage;b) Toute donation, tout présent, prêt, honoraire, toute récompense, garantie, tout bien ou intérêt sur un bien répondant à quelque description que ce soit, mobilier ou immobilier, ou tout autre avantage similaire;
(c) The avoidance of a loss, liability, penalty, forfeiture, punishment or other disadvantage;c) Fait de prévenir une perte, une responsabilité, une peine, une déchéance, une sanction ou un autre inconvénient;
(d) Any office, status, honour, employment, contract of employment or services, any agreement to give employment or render services in any capacity and residential or holiday accommodation;d) Toute fonction, tout statut, honneur, emploi, contrat de travail ou de prestation de services, contrat visant à donner un emploi ou à rendre un service en quelque qualité que ce soit, ainsi que tout logement d’habitation ou de vacances;
(e) Any payment, release, discharge or liquidation of any loan, obligation or other liability, whether in whole or in part;e) Tout paiement, toute libération, décharge ou liquidation de tout prêt, toute obligation ou toute autre responsabilité, total ou partiel;
(f) Any forbearance to demand any money or money’s worth or valuable thing;f) Toute abstention d’exiger de l’argent ou un objet valant de l’argent ou de valeur;
(g) Any other service or favour or advantage of any description, including protection from any penalty or disability incurred or apprehended or from any action or proceedings of a disciplinary, civil or criminal nature whether or not already instituted, and includes the exercise or the forbearance from the exercise of any right or any official power or duty;g) Tout autre service, faveur ou avantage répondant à quelque description que ce soit, y compris la protection contre toute peine ou incapacité encourue ou présumée ou contre toute action ou procédure disciplinaire, civile ou pénale, déjà engagée ou non, ce qui comprend le fait d’exercer ou de s’abstenir d’exercer tout droit, toute obligation ou tout pouvoir officiel;
(h) Any right or privilege;h) Tout droit ou privilège;
(i) Any real or pretended aid, vote, consent, influence or abstention from voting; ori) Toute aide, tout vote, consentement, toute influence ou abstention de vote, réel ou prétendu; ou
(j) Any valuable consideration or benefit of any kind, including any discount, commission, rebate, bonus, deduction or percentage.j) Toute contrepartie de valeur ou avantage de quelque nature que ce soit, y compris, tout rabais, toute remise, commission, prime, déduction ou tout pourcentage.
(Section 1(ix), Prevention and Combating of Corrupt Activities Act, 2004, South Africa.)(Article 1ix), Prevention and Combating of Corrupt Activities Act, 2004 (Loi de 2004 sur la prévention des activités de corruption et la lutte contre cellesci), Afrique du Sud.)
Example 4Exemple 4
In Belgium, court judgements provide guidance on how “financial or material benefit” may be proven.En Belgique, les décisions judiciaires fournissent des indications sur la manière dont l’existence d’un “avantage financier ou matériel” peut être prouvée.
In some situations, there is clear physical evidence that a benefit has been received.Dans certaines situations, il existe des preuves matérielles évidentes de l’obtention d’un avantage.
However, in other situations, there may be no such physical evidence, but there may be circumstances that strongly suggest that a benefit has been paid (for example, a person has unexplained financial wealth).Dans d’autres cas, il peut ne pas y avoir de preuves de cette nature, mais des circonstances qui donnent fortement à penser qu’un avantage a été payé (par exemple, une personne dispose d’une richesse financière inexpliquée).
In those instances, the courts have found that such circumstantial evidence may be sufficient.Dans ces cas, les tribunaux ont jugé que de telles preuves circonstancielles pouvaient suffire.
For example, in one Belgian case, the court noted that it was unusual that the suspect, a person who had only a part-time job with a small wage, had two cellular phones in his possession and sufficient funds to pay for the food and lodging in Germany and Belgium of two foreign persons whom he had not previously met.Par exemple, un tribunal belge a relevé qu’il était inhabituel que le suspect, qui travaillait uniquement à temps partiel et gagnait un petit salaire, ait en sa possession deux téléphones cellulaires ainsi que des fonds suffisants pour payer la nourriture et le logement en Allemagne et en Belgique de deux étrangers qu’il avait rencontrés.
The court concluded from those circumstances that it was obvious that the accused had earned a financial benefit from his criminal activities that he could not have earned otherwise.Le tribunal a conclu de ces circonstances qu’il était évident que l’accusé avait tiré de ses activités criminelles un avantage financier qu’il n’aurait pas pu obtenir autrement.
(Judgement of the Court of First Instance of Bruges of 11 July 2007, Belgium.)(Jugement du Tribunal de première instance de Bruges du 11 juillet 2007, Belgique.)
(d) “Fraudulent travel or identity document” shall mean any travel or identity document:d) L’expression “document de voyage ou d’identité frauduleux” s’entend de tout document de voyage ou d’identité:
(i) That has been falsely made or altered in some material way by anyone other than a person or agency lawfully authorized to make or issue the travel or identity document on behalf of a State;i) Qui a été contrefait ou modifié de manière substantielle par quiconque autre qu’une personne ou une autorité légalement habilitée à établir ou à délivrer le document de voyage ou d’identité au nom d’un État;
(ii) That has been improperly issued or obtained through misrepresentation, corruption or duress or in any other unlawful manner; orii) Qui a été délivré ou obtenu de manière irrégulière moyennant fausse déclaration, corruption ou contrainte, ou de toute autre manière illégale; ou
(iii) That is being used by a person other than the rightful holder;iii) Qui est utilisé par une personne autre que le titulaire légitime;
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 3 (c).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 3 c).
The interpretative notes on article 3 of the Protocol note that:Les notes interprétatives se rapportant à l’article 3 du Protocole indiquent ce qui suit:
The words “falsely made or altered” should be interpreted as including not only the creation of false documents, but also the alteration of legitimate documents and the filling in of stolen blank documents.Les mots “contrefait ou modifié” devraient être interprétés comme englobant non seulement la création de faux documents, mais également la modification de documents licites et le fait de remplir des documents vierges volés.
Furthermore, the intention was to include both documents that had been forged and genuine documents that had been validly issued but were being used by a person other than the lawful holder.Il faudrait également indiquer que l’intention était d’inclure à la fois les documents contrefaits et les documents authentiques valablement délivrés, mais utilisés par une personne autre que leur titulaire légitime.
(Travaux Préparatoires, p. 469.)(Travaux préparatoires, p. 494.)
The definition of “fraudulent travel or identity document” is intended to cover a range of situations, including each of the following:La définition de l’expression “document de voyage ou d’identité frauduleux” vise à englober diverses situations, dont les suivantes:
(a) Where a person uses another person’s legitimate documents without making any changes to those documents.a) Cas où une personne utilise les documents licites d’une autre personne, sans les modifier.
This might be possible if, for example, the person looks very similar in appearance to the legitimate owner of the documents;Cela peut se produire si, par exemple, la personne ressemble beaucoup au titulaire légitime des documents;
(b) Where data, such as names or photographs, in legitimate documents has been illegally altered;b) Cas où des données, telles que les noms ou les photographies, figurant sur des documents licites ont été modifiées illégalement;
(c) Where the documents are complete forgeries;c) Cas où les documents sont des faux;
(d) Where the documents are legitimate but have been obtained fraudulently (for example, incorrect information is provided on application forms, or other fake documents are used to obtain the document in question).d) Cas où les documents sont licites, mais ont été obtenus frauduleusement (par exemple, la personnes fournit des informations inexactes sur les formulaires, ou utilise d’autres faux documents pour obtenir le document concerné).
Example 1Exemple 1
“Fraudulent travel or identity document” means a travel or identity document:L’expression “document de voyage ou d’identité frauduleux” désigne un document de voyage ou d’identité:
(a) That has been made, or altered in a material way, by a person other than the person or agency lawfully authorized to make or issue the travel or identity document on behalf of a country; ora) Qui a été établi ou modifié de manière substantielle par une personne autre qu’une personne ou une autorité légalement habilitée à établir ou à délivrer le document de voyage ou d’identité au nom d’un pays; ou
(b) That has been issued or obtained through misrepresentation, corruption or duress or in any other unlawful manner; orb) Qui a été délivré ou obtenu moyennant fausse déclaration, corruption ou contrainte, ou de toute autre manière illégale; ou
(c) That is being improperly used by a person other than the rightful holder.c) Qui est utilisé par une personne autre que le titulaire légitime.
(Section 2, Bali Process Model Law to Criminalize People-Smuggling.)(Loi type du Processus de Bali destinée à incriminer la traite des personnes, article 2)
Example 2Exemple 2
73.7 Meaning of “false travel or identity document”:73.7 Signification de l’expression “faux document de voyage ou d’identité”:
(1) For the purposes of this Subdivision, a travel or identity document is a false travel or identity document if, and only if:1) Aux fins de la présente subdivision, un document de voyage ou d’identité constitue un faux document de voyage ou d’identité si, et seulement si:
(a) The document, or any part of the document:a) Le document, ou toute partie de celui-ci:
(i) Purports to have been made in the form in which it is made by a person who did not make it in that form; ori) Est censé avoir été établi sous la forme sous laquelle il est établi par une personne qui ne l’a pas établi sous cette forme; ou
(ii) Purports to have been made in the form in which it is made on the authority of a person who did not authorize its making in that form; orii) Est censé avoir été établi sous la forme sous laquelle il est établi sous l’autorité d’une personne qui n’a pas autorisé qu’il soit établi sous cette forme; ou
(b) The document, or any part of the document:b) Le document, ou toute partie de celui-ci:
(i) Purports to have been made in the terms in which it is made by a person who did not make it in those terms; ori) Est censé avoir été établi selon les modalités selon lesquelles il est établi par une personne qui ne l’a pas établi selon ces modalités; ou
(ii) Purports to have been made in the terms in which it is made on the authority of a person who did not authorize its making in those terms; orii) Est censé avoir été établi selon les modalités selon lesquelles il est établi sous l’autorité d’une personne qui n’a pas autorisé qu’il soit établi selon ces modalités; ou
(c) The document, or any part of the document:c) Le document, ou toute partie de celui-ci:
(i) Purports to have been altered in any respect by a person who did not alter it in that respect; ori) Est censé avoir été modifié à quelque égard que ce soit par une personne qui ne l’a pas modifié à cet égard; ou
(ii) Purports to have been altered in any respect on the authority of a person who did not authorize its alteration in that respect; orii) Est censé avoir été modifié à quelque égard que ce soit sous l’autorité d’une personne qui n’a pas autorisé qu’il soit modifié à cet égard; ou
(d) The document, or any part of the document:d) Le document, ou toute partie de celui-ci:
(i) Purports to have been made or altered by a person who did not exist; ori) Est censé avoir été établi ou modifié par une personne qui n’existait pas; ou
(ii) Purports to have been made or altered on the authority of a person who did not exist; orii) Est censé avoir été établi ou modifié sous l’autorité d’une personne qui n’existait pas; ou
(e) The document, or any part of the document, purports to have been made or altered on a date on which, at a time at which, at a place at which, or otherwise in circumstances in which, it was not made or altered.e) Le document, ou toute partie de celui-ci, est censé avoir été établi ou modifié à une date, à une heure, dans un lieu, ou dans d’autres circonstances où il n’a pas été établi ou modifié.
(2) For the purposes of this Subdivision, a person is taken to make a false travel or identity document if the person alters a document so as to make it a false travel or identity document (whether or not it was already a false travel or identity document before the alteration).2) Aux fins de la présente subdivision, une personne est considérée comme établissant un faux document de voyage ou d’identité si cette personne modifie un document de manière à en faire un faux document de voyage ou d’identité (que ce document ait constitué ou non un faux document de voyage ou d’identité avant sa modification).
(3) This section has effect as if a document that purports to be a true copy of another document were the original document.3) Le présent article est effectif comme si un document censé être une copie fidèle d’un autre document en était l’original.
(Section 73.7, Criminal Code (Commonwealth), Australia.(Article 73.7, Code pénal (Commonwealth), Australie.
))
(e) “Illegal entry” shall mean crossing borders without complying with the necessary requirements for legal entry into the receiving State;e) L’expression “entrée illégale” s’entend du franchissement de frontières alors que les conditions nécessaires à l’entrée légale dans l’État d’accueil ne sont pas satisfaites;
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 3 (b).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 3 b).
Drafters may choose to include in the definition a reference to the specific national laws defining legal entry.Les rédacteurs peuvent choisir d’inclure dans la définition une référence aux lois nationales spécifiques définissant l’entrée légale.
(f) “Non-refoulement” refers to the principle of international law which prohibits the return by a State, in any manner whatsoever, of an individual to the frontiers of territories where his or her life or freedom would be threatened on account of race, religion, nationality, membership of a particular social group or political opinion, or would run the risk of torture, inhuman and degrading treatment or other forms of irreparable harm.f) Le terme “Non-refoulement” se rapporte au principe de droit international qui interdit à un État de renvoyer, de quelque manière que ce soit, une personne sur les frontières de territoires où sa vie ou sa liberté serait menacée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, ou courrait le risque d’être soumise à la torture, à des traitements inhumains et dégradants ou à d’autres formes de dommage irréparable.
Refoulement includes any action having the effect of returning the individual to a State, including expulsion, deportation, extradition, rejection at the frontier (border), extraterritorial interception and physical return;Le refoulement englobe toute action ayant pour effet de renvoyer une personne dans un État, y compris: expulsion, bannissement, extradition, rejet à la frontière, interception extraterritoriale et renvoi physique;
CommentaryCommentaire
As the principle of non-refoulement is referred to in several places throughout the Model Law, it may be most efficient to include a central definition of this important term in the definitions section of the national law.La Loi type mentionnant le principe de non-refoulement à plusieurs endroits, il peut s’avérer plus efficace d’inclure une définition centrale de ce terme important dans l’article de définitions de la loi nationale.
Non-refoulement refers to the principle set out in article 33, paragraph 1, of the Convention relating to the Status of Refugees signed at Geneva on 28 July 1951, according to which:Le non-refoulement fait référence au principe défini au paragraphe 1 de l’article 33 de la Convention relative au statut des réfugiés, signée le 28 juillet 1951 à Genève, selon laquelle:
No Contracting State shall expel or return (“refouler”) a refugee in any manner whatsoever to the frontiers of territories where his life or freedom would be threatened on account of his race, religion, nationality, membership of a particular social group or political opinion.Aucun des États contractants n’expulsera ou ne refoulera, de quelque manière que ce soit, un réfugié sur les frontières des territoires où sa vie ou sa liberté serait menacée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques.
The benefit of that principle cannot be “claimed by a refugee, whom there are reasonable grounds for regarding as a danger to the security of the country in which he is, or who, having been convicted by a final judgement of a particularly serious crime, constitutes a danger to the community of that country.”Le bénéfice de la présente disposition ne pourra toutefois être “invoqué par un réfugié qu’il y aura des raisons sérieuses de considérer comme un danger pour la sécurité du pays où il se trouve ou qui, ayant été l’objet d’une condamnation définitive pour un crime ou délit particulièrement grave, constitue une menace pour la communauté dudit pays”.
(Convention relating to the Status of Refugees, art. 33, paras. 1 and 2.)(Convention relative au statut des réfugiés, art. 33, par. 1 et 2.)
The principle of non-refoulement is also reflected in human rights law and prohibits the return of a person to a real risk of torture, inhuman or degrading treatment or other forms of irreparable harm.Le principe de non-refoulement apparaît également dans le droit relatif aux droits de l’homme et interdit le renvoi d’une personne soumise à un risque réel de torture, de traitements dégradants ou inhumains, ou d’autres formes de dommage irréparable.
See, for example, article 3 of the Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment, article 7 of the International Covenant on Civil and Political Rights, article 37 (a) of the Convention on the Rights of the Child and customary international law.Voir, par exemple, l’article 3 de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, l’article 7 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, l’alinéa a) de l’article 37 de la Convention relative aux droits de l’enfant et le droit international coutumier.
The obligations with regard to non-refoulement that arise from those treaties apply to all persons (or, in the case of the Convention on the Rights of the Child, all persons within the definition of a “child”) irrespective of whether they are asylum-seekers or refugees.Les obligations concernant le non-refoulement qui découlent de ces traités s’appliquent à toutes les personnes (ou, dans le cas de la Convention relative aux droits de l’enfant, à toutes les personnes répondant à la définition du terme “enfant”), indépendamment du fait qu’il s’agisse de demandeurs d’asile ou de réfugiés.
See Human Rights Committee General Comment No. 20 (1992), on the prohibition of torture and cruel treatment or punishment, which states that “States parties must not expose individuals to the danger of torture or cruel, inhuman or degrading treatment or punishment upon return to another country by way of their extradition, expulsion or refoulement” (para. 9), and the Committee’s General Comment No. 31 (2004), on the nature of the general legal obligation imposed on States parties to the International Covenant on Civil and Political Rights.Voir l’Observation générale n° 20 (1992) du Comité des droits de l’homme concernant l’interdiction de la torture et d’autres peines ou traitements cruels, qui énonce que “les États parties ne doivent pas exposer des individus à un risque de torture ou de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants en les renvoyant dans un autre pays en vertu d’une mesure d’extradition, d’expulsion ou de refoulement” (par. 9), ainsi que l’Observation générale n° 31 (2004) du Comité concernant la nature de l’obligation juridique générale imposée aux États parties au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Similarly, the Committee on the Rights of the Child, in its General Comment No. 6 (2005), on the treatment of unaccompanied and separated children outside their country of origin, states, in its paragraph 27, that States parties to the Convention on the Rights of the Child shall not return a child to a country where there are substantial grounds for believing that there is a real risk of irreparable harm to the child, such as, but by no means limited to, those contemplated under articles 6 [on the right to life] and 37 [on the prohibition of torture or other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment and the right not to be arbitrarily deprived of liberty] of the Convention.De même, le Comité des droits de l’enfant énonce, à l’article 27 de son Observation générale n° 6 (2005) concernant le traitement des enfants non accompagnés et des enfants séparés en dehors de leur pays d’origine, que les États parties à la Convention relative aux droits de l’enfant sont tenus de ne pas renvoyer un enfant dans un pays s’il y a des motifs sérieux de croire que cet enfant sera exposé à un risque réel de dommage irréparable, comme ceux, non limitativement, envisagés dans les articles 6 [sur le droit à la vie] et 37 [sur l’interdiction de la torture ou d’autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants et sur le droit de ne pas être privé de liberté de façon arbitraire] de la Convention.
(g) “Serious crime” shall mean an offence punishable by a maximum deprivation of liberty of at least four years or a more serious penalty;g) L’expression “infraction grave” s’entend d’une infraction passible d’une peine privative de liberté maximale d’au moins quatre ans ou d’une peine plus lourde;
CommentaryCommentaire
Source: Organized Crime Convention, article 2, paragraph (b).Source: Convention contre la criminalité organisée, article 2 b).
(h) “Smuggling of migrants” shall mean all conduct criminalized under chapter II of this Law;h) L’expression “Trafic illicite de migrants” s’entend de tous les actes incriminés en vertu du chapitre II de la présente loi;
(i) “Smuggled migrant” shall mean any person who has been the object of conduct criminalized under chapter II of this Law, regardless of whether the perpetrator is identified, apprehended, prosecuted or convicted;i) L’expression “Migrant objet d’un trafic” s’entend de toute personne qui a été l’objet des actes incriminés au chapitre II de la présente loi, que leur auteur ait ou non été identifié, appréhendé, poursuivi ou condamné;
CommentaryCommentaire
Article 3, paragraph (a), of the Smuggling of Migrants Protocol defines “smuggling of migrants” as “the procurement, in order to obtain, directly or indirectly, a financial or other material benefit, of the illegal entry of a person into a State party of which the person is not a national or a permanent resident.” However, this is not the only conduct criminalized by the Protocol. Article 6 of the Protocol requires, among other things, the criminalization of enabling illegal residence and organizing or directing other persons to commit an offence established in accordance with article 6, paragraph 1, of the Protocol. This is significant, as various obligations in the Protocol (for example, obligations with regard to verification of identity documents; and the return of smuggled migrants, which is addressed in chapter VI of this Law) apply to all “offences established in accordance with article 6” and not only to the smuggling of migrants. Accordingly, it is important to clarify that generic references made in this Law to a “smuggled migrant” or to combating the “smuggling of migrants” are intended to include all forms of conduct criminalized by this Law and not just to “smuggling of migrants” in the narrow sense of procuring illegal entry for profit. For example, the return obligations apply equally to persons who have had their illegal residence enabled, irrespective of whether illegal entry was involved in that conduct.L’article 3 a) du Protocole contre le trafic illicite de migrants définit le “trafic illicite de migrants” comme “le fait d’assurer, afin d’en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel, l’entrée illégale dans un État Partie d’une personne qui n’est ni un ressortissant ni un résident permanent de cet État”. Cependant, le Protocole incrimine d’autres actes. Ainsi, l’article 6 exige, notamment, que soit conféré le caractère d’infraction pénale au fait de permettre à une personne de demeurer illégalement dans l’État concerné et au fait d’organiser la commission d’une infraction établie conformément au paragraphe 1 de l’article 6 du Protocole ou de donner des instructions à d’autres personnes pour qu’elles la commettent. Ce point est important, car de nombreuses obligations prévues au Protocole (par exemple, les obligations concernant la vérification des documents d’identité et la question du renvoi des migrants objet d’un trafic, qui est abordée au chapitre VI de la présente Loi) s’appliquent à toutes les “infractions établies conformément à l’article 6” et non au seul trafic illicite de migrants. Par conséquent, il est important de préciser que les références génériques faites par la présente Loi à un “migrant objet d’un trafic” ou à la lutte contre le “trafic illicite de migrants” visent à englober toutes les formes d’actes incriminés par la présente Loi et non le seul “trafic illicite de migrants” au sens étroit, à savoir, le fait d’assurer l’entrée illégale d’un migrant pour en tirer un profit. Par exemple, les obligations de retour s’appliquent de la même manière aux personnes auxquelles il a été permis de demeurer illégalement dans le pays, qu’elles y soient ou non entrées illégalement.
The definition of a “smuggled migrant” refers to a person who has been the object of this criminal conduct.La définition d’un “migrant objet d’un trafic” se rapporte à une personne qui a été l’objet de ces actes criminels.
The use of the term “object”, rather than “victim”, of conduct criminalized by this Law is consistent with the Protocol (see, for example, article 5 of the Protocol).L’utilisation du terme “objet”, et non du terme “victime”, des actes incriminés en vertu de la présente Loi est conforme au Protocole (voir, par exemple, l’article 5 du Protocole).
As noted in the forthcoming UNODC Basic Training Manual on Investigating and Prosecuting the Smuggling of Migrants, a smuggled migrant is not considered to be a “victim of migrant-smuggling”, because, generally, a person consents to being smuggled.Comme l’indique le document de l’UNODC intitulé Manuel de formation de base sur les enquêtes et les poursuites relatives au trafic illicite de migrants (à paraître), un migrant objet d’un trafic n’est pas considéré comme une “victime du trafic”, parce que, de manière générale, ce migrant y consent.
However, a smuggled migrant may be a victim of other crimes in the course of being smuggled.Cependant, un migrant peut être victime d’autres infractions au cours du processus.
For instance, violence may be used against the migrant, or the migrant’s life may be endangered at the hands of smugglers.Par exemple, les trafiquants peuvent commettre des violences à l’encontre du migrant, ou mettre sa vie en danger.
Smuggled migrants may, for instance, withdraw their consent to being smuggled if, for example, they deem the conditions of transportation to be too dangerous but are nonetheless forced to continue the smuggling process.Les migrants objet d’un trafic reviennent parfois sur leur consentement s’ils jugent, par exemple, les conditions de transport trop dangereuses, mais qu’ils sont forcés de poursuivre le processus.
For example, a smuggled migrant may be physically forced to board a vessel.Un migrant peut être physiquement obligé de monter à bord d’un navire.
The crucial point is that while a migrant is not a victim of migrant smuggling, they can be victims of other crimes as a result of being smuggled.L’élément crucial est le suivant: bien que le migrant ne soit pas victime du trafic, il peut être victime d’autres infractions résultant du fait qu’il est l’objet de ce trafic.
The drafters of the Protocol decided that it was not appropriate to use the term “victim” in the statement of purpose contained in article 2 of the Protocol, even though the term had been used in the corresponding statement of purpose in the Protocol to Prevent, Suppress and Punish Trafficking in Persons, Especially Women and Children (Travaux Préparatoires, p. 461).Les rédacteurs du Protocole ont décidé que l’utilisation du terme “victime” dans l’objet défini à l’article 2 n’était pas appropriée, bien que ce terme ait été retenu dans l’article correspondant du Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants (Travaux préparatoires, p. 485).
Nonetheless, use of the word “victim” is certainly appropriate in any context where the smuggled migrant has been subjected to other criminal acts, in accordance with national legislation.Néanmoins, il est certain que l’utilisation du mot “victime” est appropriée dans un contexte où le migrant objet d’un trafic a été soumis à d’autres actes criminels, conformément à la législation nationale.
(j) “Protocol State” shall mean a State party to the Protocol against the Smuggling of Migrants by Land, Sea and Air, supplementing the United Nations Convention against Transnational Organized Crime;j) L’expression “État au Protocole” s’entend d’un État partie au Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée;
(k) “Vessel” shall mean any type of watercraft, including non-displacement craft and seaplanes, used or capable of being used as a means of transportation on water, except a warship, naval auxiliary or other vessel owned or operated by a Government and used, for the time being, only on government non-commercial service.k) Le terme “navire” s’entend de tout type d’engin aquatique, y compris un engin sans tirant d’eau et un hydravion, utilisé ou capable d’être utilisé comme moyen de transport sur l’eau, à l’exception d’un navire de guerre, d’un navire de guerre auxiliaire ou autre navire appartenant à un gouvernement ou exploité par lui, tant qu’il est utilisé exclusivement pour un service public non commercial.
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 3, paragraph (d).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 3 d).
The definition of “vessel” contained in the Model Law is based on the definition contained in the Protocol.La définition du terme “navire” dans la Loi type se fonde sur la définition figurant dans le Protocole.
However, States may have other definitions that they wish to draw upon.Toutefois, les États peuvent souhaiter faire appel à d’autres définitions dont ils disposent déjà.
Provided that those other definitions cover, at a minimum, the types of vessels specified in the Protocol, use of broader definitions should not be an impediment to implementing the Protocol.Sous réserve que ces définitions englobent, au minimum, les types de navires spécifiés dans le Protocole, l’utilisation de définitions plus larges ne devrait pas faire obstacle à l’application du Protocole.
Article 4.Article 4.
JurisdictionCompétence
CommentaryCommentaire
In order to effectively combat smuggling of migrants, and in the light of its transnational nature, it is vital that States establish jurisdiction over conduct that may have taken place beyond their national borders to enable, for example, the prosecution of persons who unsuccessfully attempt to smuggle persons by sea into another State or who organize and direct the smuggling of migrants from a “safe” third-country location. Establishment of jurisdiction beyond the territorial grounds may also have implications for extradition and mutual legal assistance. In some cases, extradition may be refused when the offence has been committed outside the territory of either State party and the law of the requested State does not provide for jurisdiction over such an offence committed outside its territory in comparable circumstances (See article 4 (e) of the Model Treaty on Extradition (General Assembly resolution 45/116, annex; amended by General Assembly resolution 52/88)). Without complementary regimes of jurisdiction, dual criminality may be difficult to establish, and efforts at mutual assistance or extradition may be frustrated.Afin de combattre avec efficacité le trafic illicite de migrants, et compte tenu de sa nature transnationale, il est crucial que les États établissent leur compétence sur les actes susceptibles de se produire au-delà de leurs frontières nationales pour permettre, par exemple, la poursuite en justice des personnes qui tentent, sans succès, de faire passer illégalement par mer des personnes dans un autre État, ou qui organisent et dirigent le trafic de migrants à partir d’un lieu situé dans un pays tiers “sûr”. L’établissement de compétence audelà du territoire peut aussi avoir des implications pour l’extradition et l’entraide judiciaire. Dans certains cas, l’extradition peut être refusée lorsque l’infraction a été commise hors du territoire de l’un ou l’autre des États parties et que, selon sa législation, l’État requis n’est pas compétent pour les infractions commises hors de son territoire dans des circonstances comparables (voir l’article 4  e) du Traité type d’extradition (résolution 45/116 de l’Assemblée générale, annexe, modifiée par la résolution 52/88 de l’Assemblée générale)). Sans règles complémentaires de compétence, la double incrimination peut être difficile à établir, et les efforts d’entraide judiciaire ou d’extradition contrecarrés.
1.1.
This Law shall apply to any offence established under this Law when:La présente loi s’applique à toute infraction créée conformément à celle-ci lorsque:
(a) The offence is committed [wholly or partly] within the territory of [name of State]; ora) L’infraction est commise [entièrement ou partiellement] sur le territoire de [l’État]; ou
(b) The offence is committed [wholly or partly] on board a vessel that is flying the flag of [name of State] or an aircraft that is registered under the laws of [name of State] at the time the offence was committed; orb) L’infraction est commise [entièrement ou partiellement] à bord d’un navire qui bat le pavillon de [l’État] ou à bord d’un aéronef immatriculé conformément au droit de [l’État] au moment où ladite infraction est commise; ou
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Organized Crime Convention, article 15, paragraph 1 (a) and (b).Source: Convention contre la criminalité organisée, article 15, paragraphe 1 a) et b).
The issue of jurisdiction may already be addressed in existing national laws.Les lois nationales existantes abordent peut-être déjà la question de la compétence.
However, if this is not the case, subparagraphs (a) and (b) should be incorporated into national law, at least in so far as they extend to the offence of smuggling of migrants.Dans la négative, les alinéas a) et b) doivent être intégrés dans la loi interne, au moins dans la mesure où ils s’étendent à l’infraction de trafic illicite de migrants.
In accordance with article 15, paragraph 1 (a) and (b), of the Organized Crime Convention, it is mandatory for States to establish jurisdiction over offences established in accordance with the Protocol within their territory.Conformément aux alinéas a) et b) du paragraphe 1 de l’article 15 de la Convention contre la criminalité organisée, les États doivent impérativement établir leur compétence à l’égard des infractions établies conformément au Protocole sur leur territoire.
This requirement reflects the “territorial principle” of jurisdiction, in which States are permitted to assert jurisdiction over prohibited conduct that takes place, wholly or substantially, within the territory of the State, on ships flying the flag of the State and aircraft registered in that State.Cette prescription reflète le “principe territorial” de compétence, selon lequel un État peut établir sa compétence concernant les actes interdits qui se produisent, entièrement ou en grande partie, sur son territoire, sur les navires battant son pavillon ou dans les aéronefs immatriculés sur ses registres.
The capacity to invoke territorial jurisdiction and jurisdiction on board a vessel flying the flag of the State or an aircraft that is registered in the State (the so-called “flag State” principle) is widely recognized and should present little controversy.La capacité à invoquer la compétence territoriale et la compétence à bord d’un navire battant le pavillon de l’État ou d’un aéronef immatriculé dans l’État (principe de l’État du pavillon) est largement reconnue et ne devrait pas soulever beaucoup de controverses.
Reference is also made to article 23, paragraph 1, of the Model Law, which concerns the exercise of enforcement powers with respect to the State’s flagged vessels.Il est également fait référence au paragraphe 1 de l’article 23 de la Loi type, qui traite de l’exercice des pouvoirs de répression concernant les navires battant le pavillon de l’État.
Territory includes territorial seaLe territoire inclut la mer territoriale
If the State is a coastal State, use of the term “territory” throughout this Law should be understood to include the territorial sea.Si l’État est un État côtier, le terme “territoire” utilisé dans la présente Loi devrait être entendu comme incluant la mer territoriale.
In many instances, this will already be made clear by other national laws.Dans de nombreux cas, ce point ressort déjà clairement d’autres lois nationales.
However, if this is not the case, this should be clarified with respect to smuggling of migrants.Dans la négative, il devrait être précisé concernant le trafic illicite de migrants.
This approach is consistent with article 2 of the United Nations Convention on the Law of the Sea, which provides the following:Cette approche est conforme à l’article 2 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, qui prévoit ce qui suit:
1.1.
The sovereignty of a coastal State extends, beyond its land territory and internal waters and, in the case of an archipelagic State, its archipelagic waters, to an adjacent belt of sea, described as the territorial sea.La souveraineté de l’État côtier s’étend, au-delà de son territoire et de ses eaux intérieures et, dans le cas d’un État archipel, de ses eaux archipélagiques, à une zone de mer adjacente désignée sous le nom de mer territoriale.
2.2.
This sovereignty extends to the airspace over the territorial sea as well as to its bed and subsoil.Cette souveraineté s’étend à l’espace aérien au-dessus de la mer territoriale, ainsi qu’au fond de cette mer et à son sous-sol.
3.3.
The sovereignty over the territorial sea is exercised subject to this Convention and to other rules of international law.La souveraineté sur la mer territoriale s’exerce dans les conditions prévues par les dispositions de la Convention et les autres règles du droit international.
The territorial sea can extend up to a limit not exceeding 12 nautical miles, measured from baselines determined in accordance with the United Nations Convention on the Law of the Sea (art. 3).La mer territoriale peut s’étendre jusqu’à une limite ne dépassant pas 12 milles marins mesurés à partir de lignes de base établies conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (article 3).
Under the international law of the sea, a coastal State can take action within its territorial sea against a foreign vessel engaged in the smuggling of migrants. Under article 17 of the United Nations Convention on the Law of the Sea, ships of all States enjoy the right of “innocent passage” through the territorial sea. However, the passage of a foreign ship shall be considered “prejudicial to the peace, good order or security” of a coastal State (and therefore not engaged in innocent passage) if, in the territorial sea, the ship engages in the loading or unloading of any person contrary to the immigration laws and regulations of the coastal State (United Nations Convention on the Law of the Sea, art. 19, para. 2 (g)). A coastal State is entitled to enact laws and regulations, in conformity with international law, regarding innocent passage through the territorial sea, in order to prevent infringement of immigration laws (art. 21, para. 1 (h)). This right of protection of a coastal State includes taking the necessary steps in its territorial sea to prevent passage by a foreign vessel which is not “innocent” (art. 25, para. 1)). In exercising its right of protection, the coastal State does not need to obtain the consent of the flag State of the foreign vessel (art. 25).En vertu du droit international de la mer, un État côtier peut prendre sur sa mer territoriale des mesures à l’encontre d’un navire étranger, qui se livre au trafic illicite de migrants. Aux termes de l’article 17 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, les navires de tous les États jouissent d’un droit de “passage inoffensif” dans la mer territoriale. Cependant, le passage d’un navire étranger est considéré comme “portant atteinte à la paix, au bon ordre ou à la sécurité” de l’État côtier (et par conséquent, ne pas exercer un droit de passage inoffensif) si, dans la mer territoriale, le navire se livre à l’embarquement ou au débarquement de personnes en contravention aux lois et règlements d’immigration de l’État côtier (Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, art. 19, par. 2 g)). Un État côtier peut adopter, en conformité avec le droit international, des lois et règlements relatifs au passage inoffensif dans sa mer territoriale, afin de prévenir les infractions aux lois d’immigration (art. 21, par. 1 h)). Ce droit de protection d’un État côtier comprend la prise, dans sa mer territoriale, des mesures nécessaires pour empêcher tout passage d’un navire étranger qui n’est pas “inoffensif” (art. 25, par. 1)). Pour exercer son droit de protection, l’État côtier n’a pas besoin d’obtenir le consentement de l’État du pavillon du navire étranger (art. 25).
A coastal State may also exercise criminal jurisdiction on board a foreign ship passing through its territorial sea in certain circumstances, including where the consequences of the crime extend to the coastal State or if the crime is of a kind to disturb the peace of the country or the good order of the territorial sea (art. 27).Un État côtier peut également exercer sa juridiction pénale à bord d’un navire étranger passant dans sa mer territoriale dans certaines circonstances, notamment si les conséquences de l’infraction s’étendent à l’État côtier ou si l’infraction est de nature à troubler la paix du pays ou l’ordre dans la mer territoriale (article 27).
The coastal State does not need to seek the consent of the flag State in those circumstances.L’État côtier n’a pas besoin de demander le consentement de l’État du pavillon dans ces circonstances.
Further discussion of the international law of the sea, in particular the action that a State may take against a foreign vessel engaged in the smuggling of migrants by sea, is contained in the commentary on chapter V of the Model Law.Le commentaire se rapportant au chapitre V de la Loi type aborde d’autres questions concernant le droit international de la mer, et en particulier les mesures qu’un État peut prendre à l’encontre d’un navire étranger qui se livre au trafic illicite de migrants par voie maritime.
(c) The offence is committed by a [name of State] national present in [name of State] territory whose extradition is refused on the grounds of nationality; orc) L’infraction est commise par un ressortissant de [l’État] présent dans [l’État] dont l’extradition est refusée pour des motifs de nationalité; ou
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Organized Crime Convention, article 15, paragraph 3.Source: Convention contre la criminalité organisée, article 15, paragraphe 3.
Subparagraph (c) is mandatory, as it gives effect to article 15, paragraph 3, of the Organized Crime Convention, which requires States to establish jurisdictions over nationals — irrespective of where the offence actually occurred — when the alleged offender is present in their territory and extradition is refused on the grounds of nationality. This could potentially cover situations such as the following: the offender commits the crime abroad and then returns to his or her home country; or the offender commits the offence from the home country but in circumstances where the intended target of the offence is in another country.L’alinéa c) est impératif car il donne effet au paragraphe 3 de l’article 15 de la Convention contre la criminalité organisée, qui prescrit à un État d’établir sa compétence à l’égard de ses ressortissants, quel que soit l’endroit où l’infraction s’est effectivement produite, lorsque l’auteur présumé se trouve sur son territoire et que l’extradition est refusée pour des motifs de nationalité. Cela pourrait, par exemple, englober les situations suivantes: l’auteur commet l’infraction à l’étranger puis revient dans son pays d’origine, ou encore, l’auteur commet l’infraction à partir de son pays d’origine, mais dans des circonstances où la cible visée de l’infraction se trouve dans un autre pays.
(d) The offence is committed by a person present in [name of State] whose extradition is refused on any ground.d) L’infraction est commise par une personne présente dans [l’État] dont l’extradition est refusée pour quelque motif que ce soit.
Commentary:Commentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Organized Crime Convention, article 15, paragraph 4.Source: Convention contre la criminalité organisée, article 15, paragraphe 4.
Subparagraph (d) is optional, as it gives effect to article 15, paragraph 4, of the Organized Crime Convention, which provides that each State party may establish jurisdiction over offences when the alleged offender is present in its territory and it does not extradite him or her for any reason.L’alinéa d) est facultatif, car il donne effet au paragraphe 4 de l’article 15 de la Convention contre la criminalité organisée, qui prévoit que chaque État partie peut établir sa compétence à l’égard des infractions lorsque l’auteur présumé se trouve sur son territoire et que l’État ne l’extrade pas pour quelque motif que ce soit.
Note that if subparagraph (d) is used, there is no need to include subparagraph (c), as subparagraph (d) covers situations where extradition is refused for any reason, including nationality.Notez que si l’alinéa d) est utilisé, l’alinéa c) n’est pas nécessaire, puisque l’alinéa d) englobe les situations où l’extradition est refusée pour quelque motif que ce soit, y compris un motif de nationalité.
2.2.
This Law shall also apply to any offence established under this Law when:La présente loi s’applique également à toute infraction établie en vertu de celle-ci lorsque:
(a) The smuggled migrant is a national [or permanent resident] [or habitual resident] of [name of State];a) Le migrant objet d’un trafic est un ressortissant [ou résident permanent] [ou résident habituel] de [l’État];
(b) The offence is committed by a [name of State] national [or permanent resident] [or habitual resident];b) L’infraction est commise par un ressortissant [ou résident permanent] [ou résident habituel] de [l’État];
(c) The offence is committed outside the territory of [name of State] with a view to the commission of a serious crime within the territory of [name of State].c) L’infraction est commise hors du territoire de [l’État] en vue de la commission d’une infraction grave sur le territoire de [l’État].
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Organized Crime Convention, article 15, paragraph 2 (a)-(c).Source: Convention contre la criminalité organisée, article 15, paragraphe 2 a) à c).
Application of jurisdiction in accordance with article 15, paragraph 2, of the Organized Crime Convention is optional.L’établissement de la compétence conformément au paragraphe 2 de l’article 15 de la Convention contre la criminalité organisée est facultatif.
Also, it is important to remember that application of jurisdiction to offences that occur “outside of territory” is subject to the principles of sovereign equality and territorial integrity of other States, as expressed in article 4 of the Organized Crime Convention.Par ailleurs, il est important de garder à l’esprit que l’établissement de la compétence à l’égard d’infractions qui se produisent “hors du territoire” est soumis aux principes de l’égalité souveraine et de l’intégrité territoriale des autres États, comme l’énonce l’article 4 de la Convention contre la criminalité organisée.
The reference in article 4, paragraph 2 (a), of the Model Law is to offences committed against a national, but the additional options of “permanent resident” and “habitual resident” are also included. As McClean has noted, the scope of the term “national” is unclear. It may include, for example, not only permanent residents but also habitual residents (McClean, Transnational Organized Crime, pp. 164 and 169). The interpretative note for article 15, paragraph 2 (a), of the Convention notes that:La référence de l’alinéa a) du paragraphe 2 de l’article 4 de la Loi type renvoie aux infractions commises contre un ressortissant, mais les variantes “résident permanent” et “résident habituel” sont aussi incluses. Comme l’indique M. McClean, la portée du terme “ressortissant” n’est pas claire. Ce terme comprend, par exemple, non seulement les résidents permanents, mais également les résidents habituels (McClean, Transnational Organized Crime, p. 164 et 169). La note interprétative se rapportant à l’alinéa a) du paragraphe 2 de l’article 15 de la Convention indique que:
States parties should take into consideration the need to extend possible protection that might stem from the establishment of jurisdiction to stateless persons who might be habitual or permanent residents in their countries.Les États parties devraient prendre en considération la nécessité d’accorder une protection éventuelle, pouvant découler de l’établissement de leur compétence à l’égard de personnes apatrides pouvant être des résidents habituels ou permanents sur leur territoire.
(A/55/383/Add.1, para. 26.)(A/55/383/Add.1, par. 26.)
The reference in article 15, paragraph 2 (b), of the Convention to offences committed by a national, permanent resident or habitual resident reflects the active personality principle. As McClean has noted, the active personality principle is well recognized in international law (McClean, Transnational Organized Crime, p. 168). Some States that assert jurisdiction on this basis extend it to all habitual residents. However, the Organized Crime Convention refers only to “stateless” habitual residents (McClean, Transnational Organized Crime, p. 169).La référence de l’alinéa b) du paragraphe 2 de l’article 15 de la Convention aux infractions commises par un ressortissant, un résident permanent ou un résident habituel reflète le principe de personnalité active. Comme le note M. McClean, le principe de personnalité active est bien connu en droit international (McClean, Transnational Organized Crime, p. 168). Certains États qui établissent leur compétence sur ce fondement l’étendent à tous les résidents habituels. Cependant, la Convention contre la criminalité organisée ne mentionne que les résidents habituels “apatrides” (McClean, Transnational Organized Crime, p. 169).
The reference in paragraph 2 (c) to offences committed outside of territory with a view to the commission of serious crimes within territory is supported by article 15, paragraph 2 (c) (i), of the Organized Crime Convention.La référence de l’alinéa c) du paragraphe 2 aux infractions commises hors du territoire en vue de la commission d’infractions graves sur son territoire est corroborée par l’alinéa c) i) du paragraphe 2 de l’article 15 de la Convention contre la criminalité organisée.
As McClean has noted, this “reflects the essentially transnational nature of much organized crime, with those conceiving and planning major crimes carefully insulating themselves from direct involvement in the execution of their plans even to the extent of remaining in another country.Comme le note M.
” (McClean, Transnational Organized Crime, p. 169).McClean, elle “reflète la nature essentiellement transnationale d’une grande partie de la criminalité organisée, les individus concevant et planifiant les principales infractions se protégeant de toute implication directe dans l’exécution de leurs plans, au point de rester dans un autre pays” (McClean, Transnational Organized Crime, p. 169).
National legislatures may want to consider asserting jurisdiction even more broadly than in paragraph 2 (c), for example, over any offence under this Law committed outside of territory, where the consequences of the offence are directed or intended to breach the law of the State.Le législateur national peut envisager d’établir la compétence de l’État de manière encore plus large que celle prévue dans l’alinéa c) du paragraphe 2, à l’égard, par exemple, de toute infraction visée par la présente loi et commise hors du territoire, lorsque les conséquences de l’infraction visent à violer la loi de l’État.
Article 4, paragraph 2 (c), of the Model Law is limited to “serious” offences, that is, offences that attract a penalty of at least four years imprisonment or a more serious penalty.L’alinéa c) du paragraphe 2 de l’article 4 de la Loi type se limite aux infractions “graves”, c’est-à-dire aux infractions passibles d’au moins quatre ans d’emprisonnement ou d’une peine plus sévère.
The assertion of jurisdiction over any offence (irrespective of penalty) committed under this Law could be supported by the protective principle, which asserts jurisdiction where conduct threatens the interests of the State itself.L’établissement de la compétence à l’égard de toute infraction (quelle que soit la peine prévue) commise en vertu de la présente Loi pourrait être corroboré par le principe de protection, qui établit la compétence lorsque l’acte concerné menace les intérêts de l’État lui-même.
An example of this would be the case of a person, living in country A, who arranges for migrants to be smuggled from country B to country C.On peut citer, par exemple, le cas d’une personne, vivant dans un pays A, qui organise le trafic de migrants d’un pays B vers un pays C.
Even though the person is not a national or present in either country B or C, he or she should nonetheless be liable to prosecution in those countries, because of the result of their conduct.Bien que cette personne ne soit pas un ressortissant du pays B ou du pays C ni ne soit présente dans l’un de ces pays, elle devrait pouvoir être poursuivie dans ces pays, en raison du résultat de ses actes.
If this approach is adopted, an additional subparagraph could be added, as follows:Si cette approche est adoptée, l’alinéa supplémentaire suivant pourrait être ajouté:
The offence is committed outside of territory, but the consequences of the offence are directed or intended to breach the law of [name of State].L’infraction est commise hors du territoire mais les conséquences de l’infraction visent à violer la loi de [l’État].
Example 1Exemple 1
French Criminal law is applicable to offences committed beyond territorial waters, when international conventions and the law provide for it.La loi pénale française est applicable aux infractions commises au-delà de la mer territoriale, dès lors que les conventions internationales et la loi le prévoient.
(Criminal Code of France, article 113-12.)(Code pénal français, article 113-12)
Example 2Exemple 2
Section 4.Article 4.
Applicability to Acts on German Ships and AircraftApplicabilité aux actes commis sur les navires et les aéronefs allemands
German criminal law shall apply, regardless of the law of the place where the act was committed, to acts which are committed on a ship or in an aircraft which is entitled to fly the federal flag or the national insignia of the Federal Republic of Germany.Le droit pénal allemand s’applique, quelle que soit la loi du lieu de leur commission, aux actes qui sont commis sur un navire qui a le droit de battre le pavillon fédéral ou un aéronef qui a le droit de voler sous l’insigne national de la République fédérale d’Allemagne.
Section 6.Article 6.
Acts Abroad against Internationally Protected Legal InterestsActes commis à l’étranger contre des intérêts juridiques protégés
German criminal law shall further apply, regardless of the law of the place of their commission, to the following acts committed abroad:En outre, le droit pénal allemand s’applique, quelle que soit la loi du lieu de leur commission, aux actes suivants commis à l’étranger:
..
....
(9) Acts which, on the basis of an international agreement binding on the Federal Republic of Germany, shall also be prosecuted if they are committed abroad.9) Les actes qui, sur le fondement d’un accord international liant la République fédérale d’Allemagne, sont aussi poursuivis s’ils sont commis à l’étranger.
Section 7.Article 7.
Applicability to Acts Abroad in Other CasesApplicabilité aux actes commis à l’étranger dans d’autres cas
(1) German criminal law shall apply to acts, which were committed abroad against a German, if the act is punishable at the place of its commission or the place of its commission is subject to no criminal law enforcement.1) Le droit pénal allemand s’applique aux actes qui ont été commis contre un Allemand, si l’acte est punissable dans le lieu de sa commission ou si le lieu de sa commission n’est soumis à aucune répression pénale.
(2) German criminal law shall apply to other acts, which were committed abroad if the act is punishable at the place of its commission or the place of its commission is subject to no criminal law enforcement and if the perpetrator:2) Le droit pénal allemand s’applique aux autres actes qui ont été commis à l’étranger, si l’acte est punissable dans le lieu de sa commission ou si le lieu de sa commission n’est soumis à aucune répression pénale, et si l’auteur:
1.1.
Was a German at the time of the act or became one after the act;Était Allemand au moment de l’acte ou est devenu Allemand après l’acte;
orou
2.2.
Was a foreigner at the time of the act, was found to be in Germany and, although the Extradition Act would permit extradition for such an act, is not extradited because a request for extradition is not made, is rejected, or the extradition is not practicable.Était un étranger au moment de l’acte, a été découvert en Allemagne et, bien que la Loi sur l’extradition permette l’extradition au titre de cet acte, n’est pas extradé parce qu’aucune demande d’extradition n’est présentée, qu’une telle demande est rejetée ou que l’extradition n’est pas réalisable.
(Criminal Code of Germany (Strafgesetzbuch). As promulgated on 13 November 1998 (Federal Law Gazette I, p. 945, p. 3322).)(Code pénal allemand (Strafgesetzbuch), promulgué le 13 novembre 1998 (Federal Law Gazette I, p. 945, p. 3322))
Chapter II.Chapitre II.
Criminal offencesInfractions pénales
CommentaryCommentaire
Overview of the main requirementsAperçu des principales prescriptions
Under article 6 of the Smuggling of Migrants Protocol, States parties are required to criminalize certain conduct.En vertu de l’article 6 du Protocole contre le trafic illicite de migrants, les États parties sont tenus d’incriminer certains actes.
It is therefore a mandatory requirement.Il s’agit par conséquent d’une prescription impérative.
The starting point for understanding this obligation is article 3 of the Protocol, which defines “smuggling of migrants” as follows:Le point de départ permettant de comprendre cette obligation est l’article 3 du Protocole, qui définit ainsi le “trafic illicite de migrants”:
..
....
the procurement, in order to obtain, directly or indirectly, a financial or other material benefit, of the illegal entry of a person into a State party of which the person is not a national or a permanent resident.le fait d’assurer, afin d’en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel, l’entrée illégale dans un État partie d’une personne qui n’est ni un ressortissant ni un résident permanent de cet État.
The reference in this definition to “a financial or other material benefit” was included in order to emphasize that the intention was to include the activities of organized criminal groups acting for profit, but to exclude the activities of those who provided support to migrants for humanitarian reasons or on the basis of close family ties. As noted in the interpretative notes, it was not the intention of the Protocol to criminalize the activities of family members or support groups such as religious or non-governmental organizations (Interpretative notes, A/55/383/Add.1, para. 88, Travaux Préparatoires, p. 469).La référence à “un avantage financier ou un autre avantage matériel” a été introduite dans cette définition afin de souligner que l’intention était d’inclure les activités menées par les groupes criminels organisés pour en tirer un profit mais d’exclure les activités des personnes apportant une aide aux migrants pour des motifs humanitaires ou en raison de liens familiaux étroits. Comme l’indiquent les notes interprétatives, l’intention n’était pas, dans le Protocole, d’incriminer les activités de membres des familles ou de groupes de soutien tels que les organisations religieuses ou non gouvernementales (notes interprétatives, A/55/383/Add.1, par. 88, Travaux préparatoires, p. 493).
In summary, as a result of article 6 of the Protocol, States parties are required to criminalize the following conduct:En résumé, en conséquence de l’article 6 du Protocole, les États parties sont tenus d’incriminer les actes suivants:
(a) Smuggling of migrants (Protocol, art. 6, para. 1 (a));a) Trafic illicite de migrants (Protocole, art. 6, par. 1 a));
(b) Enabling a person who is not a national or a permanent resident to remain in the State concerned without complying with the necessary requirements for legally remaining in the State by illegal means (Protocol, art. 6, para. 1 (c));b) Fait de permettre à une personne, qui n’est ni un ressortissant ni un résident permanent, de demeurer dans l’État concerné, sans satisfaire aux conditions nécessaires au séjour légal dans ledit État par des moyens illégaux (Protocole, art. 6, par. 1 c));
(c) Producing, procuring, providing or possessing fraudulent travel or identity documents when committed for the purpose of enabling the smuggling of migrants (Protocol, art. 6, para. 1 (b));c) Fait de fabriquer, de procurer, de fournir ou de posséder un document de voyage ou d’identité frauduleux afin de permettre le trafic illicite de migrants (Protocole, art. 6, par. 1 b));
(d) Organizing or directing any of the above crimes (Protocol, art. 6, para. 2 (c));d) Fait d’organiser l’une des infractions établies ci-dessus ou de donner des instructions en ce sens (Protocole, art. 6, par. 2 c));
(e) Attempting to commit any of the above offences, subject to the basic concepts of the State party’s legal system (Protocol, art. 6, para. 2 (a));e) Fait de tenter de commettre l’une des infractions établies ci-dessus, sous réserve des concepts fondamentaux du système juridique de l’État partie (Protocole, art. 6, par. 2 a));
(f) Participating as an accomplice in any of the above offences, subject to the basic concepts of the State party’s legal system (Protocol, art. 6, para. 2 (b)).f) Fait de se rendre complice de l’une des infractions établies cidessus, sous réserve des concepts fondamentaux du système juridique de l’État partie (Protocole, art. 6, par. 2 b)).
As a result of article 5 of the Protocol, migrants shall not become liable to criminal prosecution under the Protocol for the fact of having been the object of conduct set forth in article 6 of the Protocol.En conséquence de l’article 5 du Protocole, le fait que des migrants aient été l’objet des actes énoncés à l’article 6 du Protocole ne les rend pas passibles de poursuites pénales en vertu du Protocole.
Thus, all offence provisions developed to give effect to the Protocol should be aimed at targeting the smugglers and not the persons being smuggled.Dès lors, toutes les dispositions relatives aux infractions et élaborées pour donner effet au Protocole, devraient cibler les auteurs du trafic illicite de migrants, et non les personnes qui en sont l’objet.
Refugees often have to rely on smugglers to flee persecution, serious human rights violations or conflict.Les réfugiés doivent souvent faire appel à des trafiquants pour fuir des persécutions, des violations graves des droits de l’homme ou des conflits.
Article 31, paragraph 1, of the Convention relating to the Status of Refugees provides that refugees should not be penalized for such conduct, providing certain conditions are met:Le paragraphe 1 de l’article 31 de la Convention relative au statut des réfugiés dispose que les réfugiés ne devraient pas se voir appliquer de sanctions pénales au titre de ces actes, sous réserve que certaines conditions soient remplies:
The contracting States shall not impose penalties, on account of their illegal entry or presence, on refugees who, coming directly from a territory where their life or freedom is threatened in the sense of article 1 [of the Convention], enter or are present in their territory without authorization, provided they present themselves without delay to the authorities and show good cause for their illegal entry or presence.Les États contractants n’appliqueront pas de sanctions, du fait de leur entrée ou de leur séjour irréguliers, aux réfugiés qui, arrivant directement du territoire où leur vie ou leur liberté était menacée au sens prévu par l’article premier [de la Convention], entrent ou se trouvent sur leur territoire sans autorisation, sous la réserve qu’ils se présentent sans délai aux autorités et leur exposent des raisons reconnues valables de leur entrée ou présence irrégulières.
The protection afforded to refugees under article 31 of the Convention relating to the Status of Refugees operates to the benefit of the refugee, not the smuggler.La protection accordée aux réfugiés en vertu de l’article 31 de la Convention relative au statut des réfugiés opère en faveur du réfugié, et non du trafiquant.
There may be situations where smugglers deliberately abuse or misuse the asylum process (for example, by lodging fraudulent asylum claims) as part of their modus operandi for enabling illegal entry, transit or residence.Dans certaines situations, les trafiquants utilisent de manière abusive ou impropre la procédure d’asile (par exemple, en déposant des demandes d’asile frauduleuses) dans leur mode opératoire pour permettre l’entrée, la résidence ou le transit illégal.
Smugglers in that situation are in no way protected by article 31 of the Convention, and their actions would likely fall within the scope of the Smuggling of Migrants Protocol (for example, procuring or providing a fraudulently obtained travel document to enable illegal entry or residence).Dans ces situations, les trafiquants ne sont en aucun cas protégés par l’article 31 de la Convention, et leurs actions relèveraient probablement du Protocole contre le trafic illicite de migrants (par exemple, fait de procurer ou de fournir un document de voyage obtenu frauduleusement afin de permettre l’entrée ou la résidence illégale de la personne).
Liability of legal personsResponsabilité des personnes morales
Article 10 of the Organized Crime Convention requires that all States parties adopt such measures as may be necessary, consistent with its legal principles, to establish the liability of legal persons for offences established by any Protocol (see article 1, paragraph 3, of the Smuggling of Migrants Protocol). Article 10, paragraph 2, of the Organized Crime Convention provides that, subject to the legal principles of the State party, the liability of legal persons may be criminal, civil or administrative. For further discussion of this issue and examples of national laws, see the Legislative Guide (pp. 115-129).L’article 10 de la Convention contre la criminalité organisée exige de tous les États parties qu’ils adoptent les mesures nécessaires, conformément à leurs principes juridiques, pour établir la responsabilité des personnes morales qui participent aux infractions établies par le Protocole (voir par. 3 de l’article premier du Protocole contre le trafic illicite de migrants). Le paragraphe 2 de l’article 10 de la Convention contre la criminalité organisée dispose que, sous réserve des principes juridiques de l’État partie, la responsabilité des personnes morales peut être pénale, civile ou administrative. Pour une discussion plus approfondie sur cette question et des exemples de lois internes, voir le Guide législatif (p. 126 à 141).
Model provisions on this issue will be developed as part of the model law to implement the Organized Crime Convention, to be developed by UNODC.Sur ce point, des dispositions types seront mises au point dans le cadre de la loi type d’application de la Convention contre la criminalité organisée, à élaborer par l’UNODC.
Issues to consider in the drafting processQuestions à prendre en compte lors de la rédaction
There is no single ideal drafting option to give effect to the obligations contained in article 6 of the Smuggling of Migrants Protocol.Il n’existe pas de libellé unique et idéal, permettant de donner effet aux obligations figurant à l’article 6 du Protocole contre le trafic illicite de migrants.
Instead, these obligations could be met through national laws drafted in a variety of ways, provided that the key elements of the offences are established.En revanche, ces obligations pourraient être satisfaites par le biais de lois internes rédigées de diverses manières, sous réserve que les éléments déterminants des infractions soient établis.
One option is to draft an omnibus offence that covers not only smuggling of migrants, but also enabling illegal residence and document-related offences.Une option consiste à définir une infraction globale qui recouvre non seulement le trafic illicite de migrants, mais également le fait de permettre la résidence illégale et les infractions relatives aux documents.
It would be up to the prosecutor to specify in each case which elements of the offence were being prosecuted.Il appartiendrait au ministère public de préciser, dans chaque cas d’espèce, les éléments de l’infraction qui sont incriminés.
An omnibus offence has advantages, including the fact that it ensures that the entire smuggling process is covered and that there are no gaps between each set of conduct (for example, gaps between “smuggling of migrants” and “enabling illegal residence” and document-related offences).La définition d’une infraction globale présente des avantages: elle garantit notamment que l’intégralité du processus de trafic est couverte et qu’il n’existe pas de vides entre chaque série d’actes (par exemple, entre le “trafic illicite de migrants”, le “fait de permettre la résidence illégale” et les infractions relatives aux documents).
Another option is to draft three separate offences of smuggling of migrants, enabling illegal residence and document-related offences.Une autre option consiste à définir trois infractions distinctes: trafic illicite de migrants, fait de permettre la résidence illégale et infractions relatives aux documents.
However, care should be taken to ensure that gaps do not arise between the various forms of conduct.Il convient toutefois de veiller à ce qu’il n’existe pas de vides entre les différentes formes d’actes.
Also, attention may need to be paid to whether or not, for example, conduct in relation to fraudulent documents could be prosecuted both as smuggling of migrants and under the document-related offences.Il pourrait être aussi nécessaire de vérifier si, par exemple, les actes liés aux documents frauduleux pourraient ou non être incriminés au titre à la fois du trafic illicite de migrants et des infractions relatives aux documents.
States should give consideration to whether or not they want drafters to draw a line between attempted offences and the completed offences. While the Protocol refers to “attempts”, it does not require that national laws differentiate between “attempts” and the “completed offences”, as some laws may include preparation, attempts and “successful” completed offences in the one offence provision. Such an approach may be more appropriate in certain circumstances. For example, in many contexts, a strong coastguard presence will mean that smuggled migrants seeking to illegally enter a country by sea are rarely successful in achieving that illegal entry. Rather, the modus operandi of the smugglers is to take the migrants within sight of land and then dump the migrants into the sea knowing (or hoping) that they will be able to swim to shore or be rescued by the coastguard. Accordingly, the coastguard will seek to proactively intervene in these situations to avoid loss of human life. Should these situations, where the coastguard intervenes before the migrants have been dumped overboard, be referred to as “attempted” smuggling? In one view, the conduct may not have resulted in the “illegal entry” and is thus “incomplete”. In another view, it would seem preferable to cover the entire smuggling process (from preparation to “successful” completion) under the offence provision.Les États devraient examiner s’ils souhaitent ou non que les rédacteurs tracent une ligne de séparation entre les tentatives d’infractions et les infractions consommées. Bien que le Protocole fasse référence aux “tentatives”, il n’exige pas que les lois nationales établissent la distinction entre les “tentatives” et les “infractions consommées”. Certaines lois incluent d’ailleurs les préparatifs, les tentatives et les infractions commises “avec succès” dans une disposition unique. Une telle approche est plus judicieuse dans certaines circonstances. Par exemple, dans de nombreux contextes, il découle d’une forte présence des gardes-côtes que les tentatives des migrants objet d’un trafic visant à entrer illégalement dans un pays par mer aboutissent rarement. Par contre, les trafiquants adoptent le mode opératoire suivant: ils emmènent les migrants en vue de la terre, puis les poussent à la mer en sachant (ou en espérant) qu’ils seront capables de nager jusqu’au rivage ou qu’ils seront secourus par les gardes-côtes. Ces derniers tenteront donc d’intervenir en amont de ces situations pour éviter des pertes humaines. Ces cas où les gardes-côtes interviennent avant que les migrants aient été poussés par-dessus bord devraient-ils être considérés comme des “tentatives” de trafic illicite de migrants? D’un coté, il est possible que l’acte n’ait pas entraîné l’”entrée illégale” des migrants et ne soit donc “pas consommé”. D’un autre côté, il semblerait préférable de couvrir dans la disposition sur l’infraction l’intégralité du processus de trafic illicite de migrants (des préparatifs à la mise en œuvre “réussie”).
States have many different ways of regulating the issue of preparation and attempts.Les États ont différentes manières de réglementer la question des préparatifs de l’infraction et des tentatives.
For example, the law on trafficking in persons of Thailand contains the following offence: “Whoever prepares to commit an offence under section 6 (trafficking in persons) shall be liable to one third of the punishment stipulated for such offence.Par exemple, la loi thaïlandaise sur la traite des personnes définit l’infraction suivante: “Quiconque se prépare à commettre une infraction en vertu de l’article 6 (traite des personnes) est passible d’un tiers de la peine prévue au titre de cette infraction”.
” An “attempt” is also punished at one half the punishment stipulated for the completed offence.Une “tentative” est également passible de la moitié de la peine prévue pour l’infraction effectivement commise.
As there are so many different options, this issue will need to be resolved in accordance with existing national laws.Puisqu’il existe tant de variantes possibles, cette question doit être résolue conformément aux lois nationales existantes.
Finally, while the definition of “smuggling of migrants” contained in article 3, paragraph (a), of the Protocol refers to illegal entry into “a State Party”, in national laws, it may be more expedient to refer to illegal entry into “any State”, to avoid restricting the scope of the offence to other parties to the Protocol.Enfin, bien que la définition de l’expression “trafic illicite de migrants” visée au paragraphe a) de l’article 3 du Protocole fasse référence à l’entrée illégale dans “un État partie”, il peut être plus opportun, dans les lois nationales, de mentionner l’entrée illégale dans “tout État”, pour éviter de restreindre le champ d’application de l’infraction aux autres parties au Protocole.
A number of States have offence provisions drafted in this way (e.g. Australia and the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland).Les dispositions de nombreux États relatives à l’infraction sont rédigées de cette manière (par exemple, en Australie et au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord).
Without a comparable offence particularly in source and transit countries, issues may arise with regard to a lack of dual criminality to support mutual legal assistance or extradition.À défaut d’infraction comparable, en particulier dans les pays d’origine et de transit, des questions peuvent survenir concernant l’absence de double incrimination pour appuyer l’entraide judiciaire ou l’extradition.
Relationship to offences under the Organized Crime ConventionRelation avec les infractions prévues par la Convention contre la criminalité organisée
It is essential to ensure that, in addition to the basic offences required by the Protocol, national laws adequately criminalize participation in an organized criminal group (Organized Crime Convention, art. 5); laundering of the proceeds of crime (Organized Crime Convention, art. 6); corruption (Organized Crime Convention, art. 8); and obstruction of justice (Organized Crime Convention, art. 23). In addition, measures to establish the legal liability of legal persons must be adopted (Organized Crime Convention, art. 10). UNODC intends to develop best practices and model provisions for the implementation of the above-mentioned articles, in the context of the development of a model law to give effect to the Organized Crime Convention.Il est essentiel de faire en sorte que, outre les infractions de base requises par le Protocole, les lois nationales incriminent de manière adéquate la participation à un groupe criminel organisé (Convention contre la criminalité organisée, art. 5), le blanchiment du produit du crime (Convention contre la criminalité organisée, art. 6), la corruption (Convention contre la criminalité organisée, art. 8) et l’entrave au bon fonctionnement de la justice (Convention contre la criminalité organisée, art. 23). De surcroît, des mesures visant à établir la responsabilité des personnes morales doivent être adoptées (Convention contre la criminalité organisée, art. 10). L’UNODC a l’intention d’élaborer des pratiques optimales et des dispositions types pour faciliter l’application des articles susmentionnés, dans le contexte de l’élaboration d’une loi type visant à donner effet à la Convention contre la criminalité organisée.
Options presented in the Model LawOptions présentées dans la Loi type
The Model Law contains four drafting options for the basic offences required by the Protocol.La Loi type contient quatre variantes concernant les infractions de base requises par le Protocole.
Option A is the most closely in line with the Protocol, but it is also potentially the narrowest in terms of coverage of conduct.L’option A est la plus conforme au Protocole, mais c’est également la plus étroite en termes d’actes couverts.
As many of the terms used in the Protocol are simply reproduced in this option, some of the language may be too imprecise for national application.Puisqu’elle se contente de reproduire la plupart des termes utilisés dans le Protocole, cette variante est parfois trop imprécise pour une application nationale.
Option B takes a more flexible approach to the issues and introduces language that may be more suited to application at the national level.L’option B adopte une approche plus souple des questions, et introduit des termes qui peuvent être plus adaptés à une application nationale.
For example, Option B introduces the concept of “facilitation” in addition to “procurement”.Par exemple, elle ajoute le “fait de faciliter” au “fait d’assurer”.
Finally, Option C provides an example of an omnibus approach, where all conduct covered by article 6 of the Protocol is addressed in a single legislative article.Enfin, l’option C fournit un exemple d’approche globale, dans laquelle tous les actes couverts par l’article 6 du Protocole sont traités dans un article législatif unique.
Some of the advantages and disadvantages of each approach are noted in the commentary for each option.Certains avantages et inconvénients de chaque approche sont indiqués dans le commentaire concernant chaque option.
These should be considered by national drafters.Ils devraient être pris en compte par les rédacteurs nationaux.
--- Basic offences: option AInfractions de base: option A
Option A is the narrowest of the four options presented in the Model Law.L’option A est la plus étroite des quatre possibilités présentées dans la Loi type.
It is most suitable for States parties that want to draft national laws that closely reflect the terms used and structure followed in article 6 of the Protocol.Elle convient le mieux aux États parties qui souhaitent formuler des lois nationales reflétant étroitement les termes utilisés et la structure de l’article 6 du Protocole.
Option A designates separate offences for each set of conduct specified in article 6 of the Protocol, and the order of items follows the order of article 6.L’option A désigne des infractions distinctes pour chaque série d’actes spécifiés à l’article 6 du Protocole, et l’ordre des points respecte celui de l’article 6.
The language used strictly follows the language used in the Protocol.Les termes utilisés sont strictement conformes aux termes figurant dans le Protocole.
Attempts, participating and organizing are included as separate items.Les tentatives, la participation à l’infraction et son organisation constituent des points séparés.
While this approach has the advantage of clearly following the Protocol, it has the disadvantage that some of the terms used in the Protocol may be inappropriate for a domestic legal context (for example, the phrase “any illegal means” may be considered ambiguous in some legal systems). Also, questions may arise as to whether the document-related offences could also be prosecuted under the “smuggling of migrants” offence.Cette approche offre l’avantage de suivre clairement le Protocole. Néanmoins, elle présente l’inconvénient suivant: certains des termes utilisés dans le Protocole peuvent être inappropriés dans un contexte juridique interne (par exemple, l’expression “tous moyens illégaux” peut être considérée comme ambigüe dans certains systèmes juridiques). De même, des questions peuvent survenir quant à la question de savoir si les infractions relatives aux documents pourraient également être poursuivies en vertu de l’infraction de “trafic illicite de migrants”.
Article 5.Article 5.
A.A.
Smuggling of migrantsTrafic illicite de migrants
Any person who intentionally, in order to obtain directly or indirectly a financial or other material benefit, procures the illegal entry of a person into a Protocol State of which the person is not a national or a permanent resident, commits an offence punishable by [insert penalty].Toute personne qui, intentionnellement et pour en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel, assure l’entrée illégale dans un État partie d’une personne qui n’est ni un ressortissant ni un résident permanent de cet État, commet une infraction passible de [peine].
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 3, paragraph (a), and article 6, paragraph 1 (a).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 3, paragraphe a), et article 6, paragraphe 1 a).
As noted above, article 6, paragraph 1 (a), of the Protocol requires States parties to criminalize “smuggling of migrants”.Comme nous l’avons indiqué ci-dessus, les États parties sont tenus, en vertu de l’alinéa a) du paragraphe 1 de l’article 6 du Protocole, d’incriminer le “trafic illicite de migrants”.
Article 5.L’article 5.
A of the Model Law makes reference to the important concept of “financial or other material benefit”, which is defined in the definitions section (article 3) of the Model Law.A de la Loi type fait référence au concept important d’“avantage financier ou autre avantage matériel”, qui est défini dans l’article de définitions (article 3) de la Loi type.
Article 5.L’article 5.
A also refers to the act of “procuring”, a term which is used but not defined in the Protocol.A mentionne également le fait d’’assurer” l’entrée illégale, un terme utilisé mais non défini dans le Protocole.
Where the meaning of the term “procure” has not already been made clear by national law or the basic principles of statutory interpretation, it may be necessary to add a definition of this term.Lorsque le sens du mot “assurer” n’est pas déjà précisé par la loi nationale ou les principes de base d’interprétation législative, il peut être nécessaire d’en ajouter une définition.
For example, the following definition could be used: “‘Procure’ shall mean to obtain something or to cause a result by effort”.Par exemple, la définition suivante pourrait être retenue: “le terme ‘assurer’ signifie obtenir quelque chose ou causer un résultat par la mise en œuvre d’efforts”.
This drafting suggestion is based on English language dictionary definitions.Cette suggestion repose sur les définitions du dictionnaire anglais.
For example, the Oxford Dictionary of English lists the following definitions of the verb “procure”:Par exemple, l’Oxford Dictionary of English donne les définitions suivantes du verbe “assurer” (“to procure”):
(a) Obtain (something), especially with care or effort: food procured for the rebels; [with two objs] he persuaded a friend to procure him a ticket;a) Obtenir (quelque chose), en particulier en mettant en œuvre des efforts ou des soins: nourriture assurée (procured) aux rebelles; [avec deux obj.] il a persuadé un ami de lui assurer (procure) un billet;
(b) [with obj.b) [avec obj.
and infinitive] (Law) persuade or cause (someone) to do something: he procured his wife to sign the mandate for the joint account.et infinitif] (Droit) persuader ou faire en sorte que (quelqu’un) fasse quelque chose: il s’est assuré (procured) que son épouse signe le mandat pour le compte joint.
(Oxford Dictionary of English (revised edition).(Oxford Dictionary of English (édition révisée).
Ed.Ed.
Catherine Soanes and Angus Stevenson.Catherine Soanes and Angus Stevenson.
Oxford University Press, 2005.Oxford University Press, 2005.
Oxford Reference Online.Oxford Reference Online.
))
ExampleExemple
98C: Smuggling migrants98C: Trafic illicite de migrants
(1) Everyone is liable to the penalty stated in subsection (3) who arranges for an unauthorized migrant to enter New Zealand or any other State, if he or she —1) Une personne qui fait en sorte qu’un migrant non autorisé entre en Nouvelle-Zélande ou dans tout autre État, est passible de la peine visée au sous-paragraphe 3), si elle:
(a) Does so for a material benefit; anda) Agit ainsi pour en tirer un avantage matériel; et
(b) Either knows that the person is, or is reckless as to whether the person is, an unauthorized migrant.b) Sait que la personne est un migrant non autorisé, ou fait preuve d’imprudence sur ce point.
(2) Everyone is liable to the penalty stated in subsection (3) who arranges for an unauthorized migrant to be brought to New Zealand or any other State, if he or she —2) Une personne qui fait en sorte qu’un migrant non autorisé soit amené en Nouvelle-Zélande ou dans tout autre État, est passible de la peine visée au sous-paragraphe 3), si elle:
(a) Does so for a material benefit; anda) Agit ainsi pour en tirer un avantage matériel; et
(b) Either knows that the person is, or is reckless as to whether the person is, an unauthorized migrant; andb) Sait que la personne est un migrant non autorisé, ou fait preuve d’imprudence sur ce point; et
(c) Either —c) Soit:
(i) Knows that the person intends to try to enter the State; ori) Sait que la personne a l’intention de tenter d’entrer dans l’État, ou
(ii) Is reckless as to whether the person intends to try to enter the State.ii) Fait preuve d’imprudence sur ce point.
(3) The penalty is imprisonment for a term not exceeding 20 years, a fine not exceeding $500,000, or both.3) Cette personne est passible d’une peine maximale de vingt ans de prison, d’une amende maximale de 500 000 $, ou des deux.
(4) Proceedings may be brought under subsection (1) even if the unauthorized migrant did not in fact enter the State concerned.4) La procédure peut être engagée en vertu du sous-paragraphe 1) même si, en fait, le migrant non autorisé n’est pas entré dans l’État concerné.
(5) Proceedings may be brought under subsection (2) even if the unauthorized migrant was not in fact brought to the State concerned.5) La procédure peut être engagée en vertu du sous-paragraphe 2) même si, en fait, le migrant non autorisé n’a pas été amené dans l’État concerné.
(Section 98C, Crimes Act 1961, New Zealand.)(Article 98C, Crimes Act 1961 (Loi sur la criminalité de 1961), Nouvelle-Zélande.)
Article 5.Article 5.
B.B.
Offences in relation to travel or identity documentsInfractions relatives aux documents de voyage ou d’identité
Any person who intentionally, in order to obtain directly or indirectly a financial or other material benefit, produces, procures, provides or possesses a fraudulent travel or identity document for the purpose of enabling the smuggling of migrants, commits an offence punishable by [insert penalty].Toute personne qui, intentionnellement et pour en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel, fabrique, procure, fournit ou possède un document de voyage ou d’identité frauduleux afin de permettre le trafic illicite de migrants, commet une infraction passible de [peine].
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 3, paragraph (c), and article 6, paragraph 1 (b).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 3, paragraphe c), et article 6, paragraphe 1 b).
As noted above, the Protocol requires States parties to criminalize the acts of producing, procuring, providing or possessing a fraudulent travel or identity document, when committed for the purpose of enabling smuggling of migrants.Comme nous l’avons précédemment indiqué, les États parties sont tenus, en vertu du Protocole, d’incriminer les actes consistant à fabriquer, à procurer, à fournir ou à posséder un document de voyage ou d’identité frauduleux, lorsqu’ils sont commis afin de permettre le trafic illicite de migrants.
As noted in the Legislative Guide, strictly speaking, this offence will require proof of three different elements of intention:Comme l’indique le Guide législatif, cette infraction nécessitera à proprement parler de faire la preuve de trois éléments d’intention différents:
There must have been the intention to produce, procure, provide or posses the document, with the added intention or purpose of obtaining a financial or other material benefit. In the case of the document offences, however, there must also have been the intention or purpose of enabling the smuggling of migrants. This is an additional safeguard against criminalizing those who smuggle themselves (see A/55/383/Add.1, para. 93).Il faut qu’il y ait eu intention de fabriquer, de procurer, de fournir ou de posséder le document, et aussi l’intention ou l’objectif consistant à obtenir un avantage financier ou un autre avantage matériel. Ici, cependant, il faut aussi qu’il y ait eu l’intention ou l’objectif de permettre le trafic illicite de migrants. C’est là une garantie supplémentaire contre l’incrimination de ceux qui s’introduisent eux-mêmes clandestinement (voir A/55/383/Add.1, par. 93).
(Legislative Guide, part three, chap. II, para. 41, p. 344.)(Guide législatif, troisième partie, chap. II, par. 41, p. 367.)
Article 5.Article 5.
C.C.
Enabling illegal residenceFait de permettre la résidence illégale
Any person who intentionally, in order to obtain directly or indirectly a financial or material benefit, uses illegal means to enable a person who is not a national or a permanent resident to remain in the State without complying with the necessary requirements for legally remaining in the State, commits an offence punishable by [insert penalty].Toute personne qui, intentionnellement et pour en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel, utilise des moyens illégaux pour permettre à une personne qui n’est ni un ressortissant ni un résident permanent de demeurer dans l’État, sans satisfaire aux conditions nécessaires au séjour légal dans ledit État, commet une infraction passible de [peine].
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 1 (c).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 1 c).
The interpretative notes to article 6, paragraph 1 (c), of the Protocol note that the words “any other illegal means” refer to illegal means as defined under domestic law (A/55/383/Add.1, para. 94; Travaux Préparatoires, p. 489). It may be necessary for national drafters to specify which particular offences, or which national laws are covered by the phrase “illegal means”.Les notes interprétatives se rapportant à l’alinéa c) du paragraphe 1 de l’article 6 du Protocole indiquent que par les mots “tous autres moyens illégaux”, on entend les moyens illégaux définis dans le droit interne (A/55/383/Add.1, par. 94; Travaux préparatoires, p. 514). Pour les rédacteurs nationaux, il peut être nécessaire de préciser les infractions ou les lois nationales particulières recouvertes par l’expression “moyens illégaux”.
Article 5.Article 5.
D.D.
AttemptsTentatives
Any person who attempts to commit an offence under this chapter is subject to [insert penalty].Toute personne qui tente de commettre l’une des infractions visées au présent chapitre est passible de [peine].
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 2 (a).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 2 a).
The obligation to criminalize attempts in article 6, paragraph 2 (a), of the Protocol is “subject to the basic concepts” of the legal system.L’obligation d’incriminer les tentatives prévue à l’alinéa a) du paragraphe 2 de l’article 6 du Protocole est “subordonnée aux concepts fondamentaux” du système juridique.
As noted in the interpretative notes for the Travaux Préparatoires:Comme l’indiquent les notes interprétatives se rapportant aux Travaux préparatoires:
References to attempting to commit the offences established under domestic law in accordance with paragraph 2 (a) are understood in some countries to include both acts perpetrated in preparation for a criminal offence and those carried out in an unsuccessful attempt to commit the offence, where those acts are also culpable or punishable under domestic law.Le fait de tenter de commettre les infractions établies dans le droit interne conformément à l’alinéa a) du paragraphe 2 englobe, dans certains pays, à la fois les actes préparatoires à une infraction pénale et les actes accomplis lors d’une tentative d’exécution infructueuse, lorsque ces actes sont également répréhensibles ou punissables en vertu du droit interne.
(A/55/383/Add.1, para. 95; Travaux Préparatoires, p. 489.)(A/55/383/Add.1, par. 95; Travaux préparatoires, p. 514.)
In some (but not all) legal systems, attempts are punished with the same penalty as the completed offence.Dans certains systèmes juridiques (mais pas dans tous), les tentatives sont punies de la même peine que l’infraction consommée.
In other systems, attempts are subject to a lower penalty.Dans d’autres systèmes, les tentatives donnent lieu à une peine moins lourde.
This provision need be included only if it is not already included in the national criminal code or law.Cette disposition ne doit être incluse que si elle n’est pas déjà prévue dans le code ou le droit pénal national.
Article 5.Article 5.
E.E.
Participating as an accompliceComplicité
Any person who participates as an accomplice to [an offence under articles 5.Toute personne qui se rend complice [d’une infraction visée à l’article 5.
A, 5.A, 5.
B or 5.B ou 5.
C where this involves producing a fraudulent travel or identity document] [an offence under this chapter] is subject to [insert penalty].C lorsque cela implique la fabrication d’un document de voyage ou d’identité frauduleux] [d’une infraction visée au présent chapitre] est passible de [peine].
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 2 (b).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 2 b).
Article 6, paragraph 2 (b), of the Protocol requires the criminalization of participating as an accomplice for “smuggling of migrants”, “enabling illegal residence” and “producing a fraudulent travel or identity document”.L’alinéa b) du paragraphe 2 de l’article 6 du Protocole exige l’incrimination du fait de se rendre complice du “trafic illicite de migrants”, du “fait de permettre la résidence illégale” et du “fait de fabriquer un document de voyage ou d’identité frauduleux”.
However, the extension of criminalization to participating as an accomplice to “procuring, providing or possessing” a fraudulent travel or identity document is “subject to the basic concepts” of the legal system.Cependant, l’extension de l’incrimination au fait de se rendre complice d’un acte consistant “à procurer, à fournir ou à posséder” un document de voyage ou d’identité frauduleux est “subordonnée aux concepts fondamentaux” du système juridique.
Article 5.Article 5.
F.F.
Organizing or directingFait d’organiser ou de donner des instructions
Any person who organizes or directs another person or persons to commit an offence under this chapter is subject to [insert penalty].Toute personne qui organise la commission d’une infraction visée au présent chapitre ou qui donne des instructions pour que cette infraction soit commise est passible de [peine].
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 2 (c).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 2 c).
This provision needs to be included only if it is not already included in the national criminal code or law.Cette disposition ne doit être incluse que si elle n’est pas déjà prévue dans le code ou le droit pénal national.
--- Basic offences: Option BInfractions de base: Option B
CommentaryCommentaire
Option B highlights a number of different issues that could be considered in the drafting process.L’option B met l’accent sur différentes questions pouvant être prises en compte dans le processus de rédaction.
This option potentially covers a broader range of conduct that might be involved in the modus operandi of smugglers.Potentiellement, cette option englobe un éventail plus large d’actes susceptibles d’entrer dans le mode opératoire des trafiquants.
Instead of using the term “to procure”, this option uses the language of “engage in conduct for the purposes of procuring”, which potentially covers preparation, attempts and persons who are involved in the commission of the offence without being the principal offender.Au lieu d’utiliser le terme “assurer”, cette option retient l’expression “se livre à des actes visant à assurer”, ce qui recouvre potentiellement les actes préparatoires, les tentatives et les personnes qui sont impliquées dans la commission de l’infraction sans en être l’auteur principal.
Accordingly, there is no separate treatment of “attempts” or “participating as an accomplice”.Par conséquent, les notions de “tentatives” ou de “complicité” ne sont pas traitées séparément.
The language of “engage in conduct for the purpose of” is most familiar to the common law tradition.L’expression “se livre à des actes visant à” est très connue dans la tradition de common law.
A similar option, which dispenses with the use of “engage in conduct for the purpose of” (using instead the direct language of “procures, facilitates or promotes, or attempts (to do so)” is included here as an alternative with similar effect.En guise d’alternative, une option qui fait l’économie de l’expression “se livre à des actes visant à” (et retient à la place la formulation directe “assure, facilite ou encourage, ou tente (de le faire)” est proposée ici, avec un effet similaire.
The minor drafting differences between the two alternatives are highlighted in bold.Les différences mineures entre les deux variantes sont indiquées en gras.
Article 5.Article 5.
G.G.
Smuggling of migrants and enabling illegal stayTrafic illicite de migrants et fait de permettre le séjour illégal
Any person who intentionally, in order to obtain directly or indirectly a financial or material benefit, engages in conduct for the purpose of procuring, facilitating or promoting the actual or intended entry into, transit across or stay in [name of State] or a Protocol State of another person in breach of the law commits an offence punishable by [insert penalty].Toute personne qui, intentionnellement, pour en tirer directement ou indirectement un avantage financier ou un autre avantage matériel, et en violation de la loi, se livre à des actes visant à assurer, faciliter ou encourager l’entrée ou le séjour d’une autre personne dans [l’État] ou dans un État au Protocole, ou le transit par un tel État, que cette entrée, ce séjour ou ce transit soit effectif ou visé, commet une infraction passible de [peine].
orou
Any person who intentionally, in order to obtain directly or indirectly a financial or material benefit, procures, facilitates or promotes, or attempts to procure, facilitate or promote the actual or intended entry into, transit across or stay in [name of State] or a Protocol State of another person in breach of the law commits an offence punishable by [insert penalty].Toute personne qui, intentionnellement, pour en tirer directement ou indirectement un avantage financier ou un autre avantage matériel, et en violation de la loi, assure, facilite ou encourage, ou tente d’assurer, de faciliter ou d’encourager l’entrée ou le séjour d’une autre personne dans [l’État] ou dans un État au Protocole, ou le transit par un tel État, que cette entrée, ce séjour ou ce transit soit effectif ou visé, commet une infraction passible de [peine].
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 1 (a) and (c).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 1 a) et c).
Both drafting options for Article 5.Les deux variantes de l’article 5.
G combine “smuggling of migrants” and “illegal residence” into a single article as most of the elements of these offences are identical.G combinent le “trafic illicite de migrants” et la “résidence illégale” en un article unique, la plupart des éléments de ces infractions étant identiques.
Also, the terms “facilitate or promote” are added to the basic language of the Protocol (“procure”) to ensure broad coverage of a range of conduct that is integral to the smuggling process.Par ailleurs, l’expression “faciliter ou encourager” est ajoutée aux termes du Protocole (“assurer”) afin d’englober un large éventail d’actes qui font partie intégrante du trafic.
While this approach may not be appropriate for all legal systems, this terminology reflects the terminology used in a number of national laws.Bien que cette approche ne soit pas adaptée à tous les systèmes juridiques, la terminologie retenue reflète celle utilisée dans de nombreuses lois nationales.
Both drafting options refer to “actual or intended” entry, transit or residence.Les deux variantes mentionnent l’entrée, la résidence ou le transit “effectif ou visé”.
As drafted, these offences could be applied to those who prepare for the smuggling of migrants and those who try to smuggle migrants without success.Dans cette formulation, ces infractions pourraient s’appliquer aux personnes qui préparent le trafic illicite de migrants et à celles qui tentent sans succès de s’y livrer.
This approach reflects the purposes of the Protocol, which include the prevention and combating of smuggling.Cette approche reflète les objectifs du Protocole, qui comprennent la prévention du trafic illicite de migrants et la lutte contre celuici.
These options also refer to the illegal entry of “another person”, making it clear that the offence is intended to apply to those who smuggle others for profit, and not to the smuggled migrants themselves.Ces variantes mentionnent également l’entrée illégale d’“une autre personne”, précisant ainsi que l’infraction ne vise à s’appliquer qu’aux personnes qui se livrent au trafic de migrants pour en tirer un profit, et non aux migrants eux-mêmes.
Where this approach is used, a non-liability statement (such as those contained in article 9 of the Model Law) may be redundant.Lorsque cette approche est utilisée, une déclaration de non-responsabilité (telle que celle figurant à l’article 9 de la Loi type) peut être redondante.
These options refers to the word “entry or transit”, reflecting the reality that in many States, domestic law or jurisprudence specifies that a person is taken not to have “entered” while they remain in the transit area of an airport or port.Ces variantes utilisent les mots “entrée” et “transit”, traduisant ainsi le fait que dans de nombreux États, le droit interne ou la jurisprudence précise qu’une personne n’est pas considérée comme étant “entrée” dans un pays lorsqu’elle reste dans une zone de transit portuaire ou aéroportuaire.
The inclusion of the word “transit” has proved important in a number of countries.L’inclusion du mot “transit” s’est avérée importante dans plusieurs pays.
For example, in Belgium, the law previously referred only to “helping a non-national to enter into or reside on the territory of the Kingdom”.En Belgique, par exemple, la loi ne mentionnait auparavant que le fait d’“aider une personne non ressortissante à entrer ou à séjourner sur le territoire du Royaume”.
In 1999, the Court of Appeal of Brussels ruled that the presence of non-nationals in the transit zone of the airport, with the intention of travelling to another country, was not within the meaning of “helping a non-national to enter into” the Kingdom.En 1999, la Cour d’appel de Bruxelles a jugé que la présence dans la zone de transit aéroportuaire de non-ressortissants qui avaient l’intention de se rendre dans un autre pays ne relevait pas de l’expression “aider une personne non ressortissante à entrer” dans le Royaume.
Subsequent to that judgement, it was impossible to prosecute smugglers who were using Belgium simply as a transit point.Suite à cette décision, il est devenu impossible de poursuivre les trafiquants qui utilisaient la Belgique comme simple point de transit.
A similar issue arose again in 1999, when the Court of Cassation of Belgium ruled that the material element of the smuggling offence had not been established in a situation where a non-national was intercepted at a border checkpoint.Une question similaire s’est de nouveau posée en 1999, lorsque la Cour de cassation belge a jugé que l’élément matériel de l’infraction de trafic illicite n’avait pas été établi dans une situation où un non-ressortissant avait été intercepté à un poste frontière.
The Court ruled that the offence could be committed only once the person “entered” the Kingdom, which had not in fact occurred, as they had been stopped before entering.La Cour a jugé que l’infraction ne pouvait être commise qu’une fois que la personne était “entrée” dans le Royaume, ce qui, en l’espèce, ne s’était pas produit, la personne ayant été arrêtée avant d’entrer dans le pays.
Following these decisions, the concept of “transit” was explicitly added to the definition of the offence of smuggling of migrants in Belgian law.Après ces décisions, le concept de “transit” a été expressément ajouté à la définition de l’infraction de trafic illicite de migrants dans la loi belge.
(The Act of 28 November 2000 on the Penal Protection of Minors (M.(Loi du 28 novembre 2000 relative à la protection pénale des mineurs (M.
B.B.
, 17 March 2001).), 17 mars 2001).)
These drafting options refer to (actual or attempted) illegal entry into another Protocol State.Ces variantes font référence à l’entrée illégale (effective ou tentée) dans un autre État au Protocole.
The legality or illegality of that entry will therefore need to be proved as an element of the offence.La légalité ou l’illégalité de cette entrée devra donc être prouvée en tant qu’élément constitutif de l’infraction.
It will be a matter for the investigating authority to collect evidence of this fact in accordance with relevant rules on admission of foreign documents and other evidentiary rules.Il appartiendra à l’autorité chargée de l’enquête de recueillir des preuves de ce fait, conformément aux règles pertinentes sur la recevabilité des documents étrangers et aux autres règles de preuve.
The particular mechanisms that may be available to prove the legal situation in another country vary.Les mécanismes permettant de prouver la situation juridique en vigueur dans un autre pays sont divers.
For example, France has the “certificat de coutume” to inform the judge of the legal situation in another country, and various laws in the United Kingdom allow prosecutors to present certificates from a foreign authority for the purposes of verifying the legal situation in another country.Par exemple, la France dispose du “certificat de coutume” pour informer le juge de la situation juridique en vigueur dans un autre pays, et au Royaume-Uni, les diverses lois autorisent le ministère public à présenter des certificats émis par une autorité étrangère aux fins de vérifier cette situation.
Example 1Exemple 1
Any person who assists in the unlawful entry or transit of an alien into or through a Member State of the European Union or neighbouring State of Austria with the intention of unlawfully enriching himself or a third party through payment made to that end shall be liable to a term of imprisonment not exceeding two years imposed by a court.Quiconque aide un étranger à entrer illégalement sur le territoire d’un État membre de l’Union européenne ou un pays limitrophe de l’Autriche, ou à transiter par un tel État, dans l’intention de s’enrichir illégalement ou d’enrichir un tiers via un paiement effectué à cette fin, est passible d’une peine de prison maximale de deux ans prononcée par un tribunal.
(Article 114 (1) of the 2005 Aliens Police Act, Austria.)(Article 114 (1), Loi de 2005 sur la police des étrangers, Autriche.)
Example 2Exemple 2
Helping, in whichever way, either directly or through an intermediary, a person who is not a national of a Member State of the European Union, to enter into, transit over or reside on the territory of such an aforementioned Member State, or of a State party to an international agreement on the crossing of the external borders that is binding on Belgium, in violation of the legislation of the said State, with the aim to obtaining, either directly or indirectly, a profit.Le fait de contribuer, de quelque manière que ce soit, soit directement, soit par un intermédiaire, à permettre l’entrée, le transit ou le séjour d’une personne non ressortissante d’un État membre de l’Union européenne sur ou par le territoire d’un tel État ou d’un État partie à une convention internationale relative au franchissement des frontières extérieures et liant la Belgique, en violation de la législation de cet État, en vue d’obtenir, directement ou indirectement, un avantage patrimonial.
(Article 77 (bis) of the Law of 15 December 1980 regarding the entry, residence, settlement and removal of aliens, Belgium.)(Article 77 bis de la Loi du 15 décembre 1980 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers, Belgique.)
Example 3Exemple 3
1.1.
Whosoever provides assistance to another person to acquire entry to the Netherlands or to transit the Netherlands, another Member State of the European Union, Iceland, Norway or any State which has acceded to the Protocol against the Smuggling of Migrants by Land, Sea and Air concluded in New York on 15 November 2000, supplementing the Convention against Transnational Organized Crime concluded on 15 November 2000 in New York, or provides that person with an opportunity or the means or information enabling him to do so, whilst cognizant of the fact or having serious reason to believe that the said entry or transit is illegal, will be guilty of the smuggling of human beings and receive a penal sentence of a maximum of four years or a pecuniary penalty of the fifth category.Quiconque aide une autre personne à entrer aux Pays-Bas ou à transiter par les Pays-Bas, un autre État membre de l’Union européenne, l’Islande, la Norvège ou tout État qui a adhéré au Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer conclu à New York le 15 novembre 2000, additionnel à la Convention sur la criminalité transnationale organisée conclue le 15 novembre 2000 à New York, ou fournit à cette personne la possibilité, les moyens ou les informations lui permettant de le faire, tout en ayant connaissance du fait ou en ayant de sérieuses raisons de penser que ladite entrée ou ledit transit est illégal, sera déclaré coupable de trafic illicite d’êtres humains et sera passible d’une peine maximale de quatre ans de prison ou d’une amende pécuniaire de cinquième catégorie.
2.2.
Whosoever in pursuit of gain provides assistance to another person to acquire residence in the Netherlands or another Member State of the European Union, Iceland, Norway or any State which has acceded to the Protocol mentioned in the first paragraph, or provides that person with an opportunity or the means or information enabling him to do so, whilst cognizant of the fact or having serious reason to believe that the said residence is illegal, will be punished with a penal sentence of a maximum of four years or a pecuniary penalty of the fifth category.Quiconque en vue d’obtenir un avantage aide une autre personne à obtenir une résidence aux Pays-Bas ou dans un autre État membre de l’Union européenne, en Islande, en Norvège ou dans tout État qui a adhéré au Protocole mentionné au premier paragraphe, fournit à cette personne la possibilité, les moyens ou les informations lui permettant de le faire, tout en ayant connaissance du fait ou en ayant de sérieuses raisons de penser que ladite résidence est illégale, sera puni d’une peine maximale de quatre ans de prison ou d’une amende pécuniaire de cinquième catégorie.
(Article 197a, Smuggling of Human Beings, Criminal Code, Netherlands.)(Article 197a, Trafic illicite d’êtres humains, Code pénal, Pays-Bas)
Article 5.Article 5.
H.H.
Offences in relation to fraudulent travel or identity documentsInfractions relatives aux documents de voyage ou d’identité frauduleux
Any person who intentionally, in order to obtain directly or indirectly a financial or other material benefit, engages in conduct for the purpose of offering, distributing, producing, procuring, providing or possessing a fraudulent travel or identity document, in circumstances where the person knows or should reasonably have known or suspected that the document is to be used for the purpose of enabling the smuggling of migrants, commits an offence punishable by [insert penalty].Toute personne qui, intentionnellement et pour en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel, se livre à des actes visant à offrir, à distribuer, à fabriquer, à procurer, à fournir ou à posséder un document de voyage ou d’identité frauduleux, dans des circonstances où la personne sait ou aurait raisonnablement dû savoir ou soupçonner que le document allait être utilisé afin de permettre le trafic illicite de migrants, commet une infraction passible de [peine].
orou
Any person who intentionally, in order to obtain directly or indirectly a financial or other material benefit, offers, distributes, produces, procures, provides or possesses, or attempts to offer, distribute, produce, procure, provide or possess a fraudulent travel or identity document, in circumstances where the person knows or should reasonably have known or suspected that the document is to be used for the purpose of enabling the smuggling of migrants, commits an offence punishable by [insert penalty].Toute personne qui, intentionnellement et pour en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel, offre, distribue, fabrique, procure, fournit ou possède, ou tente d’offrir, de distribuer, de fabriquer, de procurer, de fournir ou de posséder, un document de voyage ou d’identité frauduleux, dans des circonstances où la personne sait ou aurait raisonnablement dû savoir ou soupçonner que le document allait être utilisé afin de permettre le trafic illicite de migrants, commet une infraction passible de [peine].
Commentary:Commentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 1 (b).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 1 b).
Both drafting options for article 5.Les deux variantes de l’article 5.
H include the additional elements of “offering” and “distributing”, in addition to the basic Protocol requirements of “producing, procuring, providing or possessing”.H incluent les éléments “offrir” et “distribuer”, en sus des prescriptions du Protocole (“fabriquer, procurer, fournir ou posséder”).
The acts of offering and distributing fraudulent documents are instrumental to the smuggling process itself.Les actes consistant à offrir et à distribuer des documents frauduleux jouent un rôle-clé dans le processus de trafic illicite de migrants même.
Strictly speaking, article 6, paragraph 1 (b), of the Protocol applies only in relation to the “smuggling of migrants” and not in relation to “enabling illegal residence” (see Legislative Guide, part three, chap. II, para. 41, p. 344). However, drafters should note that legislatures implementing the Protocol can apply the document offences to both principal offences (smuggling of migrants and enabling illegal residence) if they choose, in accordance with article 34, paragraph 3, of the Convention. Accordingly, there may be a preference to combine all three elements (smuggling of migrants, document offences and enabling illegal residence) into a single offence. A drafting suggestion of this nature is included in the Model Law in Basic Offences: Option C.À proprement parler, l’alinéa b) du paragraphe 1 de l’article 6 du Protocole ne s’applique qu’au “trafic illicite de migrants” et non au “fait de permettre la résidence illégale” (voir Guide législatif, troisième partie, chap. II, par. 41, p. 367). Les rédacteurs devraient cependant noter que les législateurs appliquant le Protocole peuvent, s’ils le décident, appliquer les infractions relatives aux documents aux deux infractions principales (trafic illicite de migrants et fait de permettre la résidence illégale), conformément au paragraphe 3 de l’article 34 de la Convention. Par conséquent, il peut être préférable de combiner les trois éléments (trafic illicite de migrants, infractions relatives aux documents et fait de permettre la résidence illégale) en une seule infraction. Une variante de cette nature figure dans la partie de la Loi type intitulée “Infractions de base: Option C”.
ExampleExemple
Making, providing or possessing a false travel or identity documentFabrication, fourniture ou possession d’un faux document de voyage ou d’identité
A person (the first person) is guilty of an offence if:Une personne (la première personne) est coupable d’une infraction si:
(a) The first person makes, provides or possesses a false travel or identity document; anda) La première personne fabrique, fournit ou possède un faux document de voyage ou d’identité; et
(b) The first person intends that the document will be used to facilitate the entry of another person (the other person) into a foreign country, where the entry of the other person into the foreign country would not comply with the requirements under that country’s law for entry into the country; andb) L’intention de la première personne est que le document soit utilisé pour faciliter l’entrée d’une autre personne (l’autre personne) dans un pays étranger, lorsque l’entrée de l’autre personne dans le pays étranger ne satisfait pas aux conditions visées par la loi de ce pays relative à l’entrée dans le pays; et
(c) The first person made, provided or possessed the document:c) La première personne a fabriqué, fourni ou possédé le document:
(i) Having obtained (whether directly or indirectly) a benefit to do so; ori) En ayant tiré (directement ou indirectement) un avantage de ce fait; ou
(ii) With the intention of obtaining (whether directly or indirectly) a benefit.ii) Dans l’intention d’en tirer (directement ou indirectement) un avantage.
Penalty: Imprisonment for 10 years or 1,000 penalty units, or both.Peine: 10 ans d’emprisonnement ou 1 000 unités de peine, ou les deux.
(Section 73.8, Criminal Code (Commonwealth), Australia.(Article 73.8, Code pénal (Commonwealth), Australie.
))
--- Basic offences: Option CInfractions de base: Option C
CommentaryCommentaire
This option combines all the elements of article 6 of the Protocol into one omnibus offence provision.Cette variante combine tous les éléments de l’article 6 du Protocole en une disposition globale.
Prosecutors would need to specify the conduct to be charged on any charge sheet or indictment.Le ministère public devrait indiquer les actes poursuivis sur un acte d’accusation.
The omnibus approach may have practical advantages:L’approche globale offre des avantages pratiques:
The use of overarching language moves prosecutions away from technical examinations by the defence of the meaning of individual words and legal arguments that a defendant’s conduct falls outside the scope of that definition (thus invalidating prosecution for the offence), because the meaning is made clear by the range of words used in the article.L’utilisation de termes généraux détourne les poursuites des vérifications techniques liées à la signification des mots individuels et des arguments juridiques selon lesquels les actes d’un prévenu n’entreraient pas dans la définition (annulant ainsi les poursuites au titre de l’infraction), parce que cette signification est clairement établie par la série de mots utilisée dans l’article.
This approach encompasses each stage of the smuggling process and recognizes that small links are nonetheless important parts of the overall chain of events and criminality.Cette approche englobe chaque étape du trafic illicite de migrants et reconnaît que les liens mineurs constituent des parties importantes de la chaîne globale des évènements et de la criminalité.
This approach dispenses with the need for a separate offence relating to documents or attempts.Cette approche rend superflue la nécessité d’une infraction distincte, relative aux documents ou aux tentatives.
This minimizes the risk that a sentencing judge might form the view that legislators were intentionally reflecting different degrees of culpability in different offences.Elle minimise le risque qu’un juge considère que les législateurs ont intentionnellement traduit différents degrés de culpabilité dans diverses infractions.
From the point of view of prosecuting these offences, there may be little or no difference in the degree of culpability of the different players involved at the different stages of the smuggling process.Du point de vue de la poursuite de ces infractions, il peut y avoir peu (voire pas) de différence concernant le degré de culpabilité des différents acteurs impliqués dans les diverses étapes du trafic illicite de migrants.
This option may be most suited to States parties of a common law legal tradition that seek to ensure broad coverage of the entire smuggling process, without allowing for any of the small gaps that may inadvertently arise when three separate sets of conduct (smuggling of migrants, enabling illegal residence and document-related offences) are described.Cette option est peut-être plus adaptée aux États parties de common law, qui cherchent à englober l’intégralité du processus de trafic, sans craindre les petits vides juridiques susceptibles d’apparaître lorsque les trois séries d’actes (trafic illicite de migrants, fait de permettre la résidence illégale et infractions relatives aux documents) sont décrites séparément.
Article 5.Article 5.
I.I.
Offences in relation to smuggling of migrantsInfractions relatives au trafic illicite de migrants
1.1.
Any person who, in order to obtain directly or indirectly a financial or other material benefit, intentionally engages in conduct for the purpose of [facilitating or] enabling a person who is not a national or a permanent resident of [name of State] or of a Protocol State to enter, transit across or be in that State in breach of immigration law, commits an offence.Toute personne qui, pour en tirer directement ou indirectement un avantage financier ou un autre avantage matériel, se livre intentionnellement à des actes visant à [faciliter ou] permettre à une personne qui n’est pas un ressortissant ou un résident permanent de [État] ou d’un État au Protocole d’entrer, de se trouver dans cet État, ou d’y transiter, en violation de la loi sur l’immigration, commet une infraction.
2.2.
A person convicted under paragraph 1 above is subject to a penalty of [insert penalty range to allow sufficient judicial discretion to deal appropriately with a range of conduct].Une personne condamnée en vertu du paragraphe 1 ci-dessus est passible d’une peine de [fourchette de peines permettant aux juges d’exercer leur pouvoir discrétionnaire pour réagir de manière appropriée à tout un éventail d’actes].
CommentaryCommentaire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraphs 1 and 2.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphes 1 et 2.
Article 5.L’article 5.
I refers to a person “being in a State” rather than “residing in”, to avoid arguments that “residence” has a technical meaning (for example, it might be argued that “residence” refers to demonstrating an intention to permanently stay).I mentionne le fait de “se trouver dans un État” et non d’y “résider”, pour éviter les arguments selon lesquels la “résidence” aurait une signification technique (par exemple, on pourrait soutenir que la “résidence” renvoie à la démonstration d’une intention de séjour permanent).
Also, the term “being in a State” is relevant, for example, to situations where a defendant receives a group of migrants arriving by airplane and houses them for a few days, provides them with mobile phones and airplane tickets, before moving them on to the next destination.Par ailleurs, l’expression “se trouver dans un État” est adaptée, par exemple, aux situations dans lesquelles un prévenu reçoit un groupe de migrants arrivant par avion, les héberge pendant quelques jours, et leur fournit des téléphones portables et des billets d’avion, avant de les emmener vers la destination suivante.
As a wide range of conduct is potentially covered by this offence, it is suggested that judges should be given a sentencing range to allow them to exercise discretion to reserve the most serious punishment for the most serious offenders.Puisque cette infraction englobe un large éventail d’actes, nous suggérons d’offrir aux juges une fourchette de peines pour leur permettre d’exercer leur pouvoir discrétionnaire et de réserver la peine la plus grave aux auteurs d’actes les plus graves.
However, this issue may already be addressed under existing national law.Cependant, il est possible que cette question soit déjà abordée par la loi nationale existante.
ExampleExemple
Section 171a.Article 171a.
Crossing state borders without permission and smugglingFranchissement de frontières sans autorisation et trafic illicite
(1) Whoever, with the intention of gaining for themselves or for another person direct or indirect financial or other material benefit, for a person who is not a citizen of the Slovak Republic or who does not have permanent residence on the territory of the Slovak Republic:1) Quiconque, dans l’intention d’en tirer pour lui-même ou pour une autre personne, un avantage financier ou un autre avantage matériel, direct ou indirect, pour une personne qui n’est pas un citoyen de la République slovaque ou qui n’a pas de résidence permanente sur le territoire de la République slovaque:
(a) Organizes a crossing of the State border of the Slovak Republic without permission, or transfer through its territory, or enables such acts, or assists in them,a) Organise le franchissement de la frontière de la République slovaque sans autorisation ou le transfert par son territoire, ou permet ou aide la commission de ces actes,
(b) For the purpose given in subsection (a) obtains, provides or holds a false travel document or false proof of identity, orb) Dans le but visé à l’alinéa a) obtient, fournit ou détient un faux document de voyage ou une fausse preuve d’identité, ou
(c) Allows or helps a person to remain or work on the territory of the Slovak Republic, shall be sentenced to deprivation of liberty for two years to eight years.c) Autorise ou aide une personne à rester ou à travailler sur le territoire de la République slovaque, sera condamné à une peine de deux à huit ans de privation de liberté.
(Act No. 300/2005, Penal Code, Slovak Republic.)(Loi n° 300/2005, Code pénal, République slovaque.)
Article 6.Article 6.
Aggravating circumstancesCirconstances aggravantes
CommentaryCommentaire
Under article 6, paragraph 3 (a) and (b), of the Protocol, States parties are required to ensure that the following circumstances are circumstances of aggravation: circumstances that endanger, or are likely to endanger, the lives or safety of the migrants concerned; and circumstances that entail inhuman or degrading treatment, including for exploitation, of such migrants.En vertu des alinéas a) et b) du paragraphe 3 de l’article 6 du Protocole, les États parties sont tenus de faire en sorte que les circonstances suivantes constituent des circonstances aggravantes: fait de mettre en danger ou de risquer de mettre en danger la vie ou la sécurité des migrants concernés, et circonstances qui entraînent un traitement inhumain ou dégradant de ces migrants, y compris pour l’exploitation.
There are a variety of drafting options that might be used to comply with this obligation.Plusieurs variantes peuvent être utilisées pour satisfaire à cette obligation.
For example, in some contexts it may be appropriate to refer to “factors to be taken into account in sentencing” rather than “aggravating circumstances.Dans certains contextes, par exemple, il peut être judicieux de mentionner les “facteurs à prendre en compte lors d’une condamnation”, et non les “circonstances aggravantes.
” In other contexts, it may be appropriate to establish “aggravated offences.” Dans d’autres cas, il peut être approprié d’établir des “infractions aggravées”.
” The precise manner in which the obligation is realized is not important.La manière précise dont l’obligation est mise en œuvre est sans importance.
However, what is important is that where the following circumstances are present, offenders are subject to more severe penalties than they would be if these circumstances were not present.L’essentiel est qu’en présence des circonstances suivantes, les auteurs soient passibles de peines plus lourdes qu’en leur absence.
In addition to those required by article 6, paragraph 3, of the Protocol, a list of further, optional aggravating circumstances are included in the Model Law for consideration.Outre les cas visés au paragraphe 3 de l’article 6 du Protocole, une liste de circonstances aggravantes facultatives figure dans la Loi type pour examen.
These reflect a range of circumstances that are relevant to the smuggling context.Cette liste reflète un éventail de circonstances qui s’appliquent au trafic illicite de migrants.
Where appropriate, national legislators may want to pick and choose from this list or even add additional factors to reflect local realities.S’il y a lieu, le législateur national peut souhaiter choisir des facteurs dans cette liste, voire en ajouter, pour traduire les réalités locales.
National drafters should ensure that guidance is given to the judiciary on how to respond, consistent with national policy on this issue, to situations where more than one aggravating circumstance is present.Les rédacteurs nationaux devraient veiller à ce que des indications soient données aux magistrats sur la manière de répondre, conformément à la politique interne, aux situations où l’infraction s’accompagne de plusieurs circonstances aggravantes.
Some of the circumstances of aggravation may be prosecuted as stand-alone offences (e.g. murder, assault).Certaines circonstances aggravantes peuvent être poursuivies en tant qu’infractions autonomes (par exemple, meurtre, voies de fait).
If any of the following circumstances are present, the offences under this chapter shall be punishable by [insert penalty greater than that for core offences]:Si elles sont accompagnées de l’une quelconque des circonstances suivantes, les infractions visées au présent chapitre sont passibles de [peine plus sévère que pour les infractions principales]:
(a) The offence involved circumstances that endangered or were likely to endanger the life or safety of the smuggled migrant;a) L’infraction impliquait des circonstances qui mettaient en danger ou risquaient de mettre en danger la vie ou la sécurité du migrant objet d’un trafic;
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 3 (a).Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 3 a).
Unfortunately, there are numerous examples of smuggled migrants having been subjected to danger in the smuggling process.Il existe malheureusement de nombreux exemples de mise en danger des migrants au cours du trafic.
This includes, for example, instances of migrants being transported in unseaworthy vessels where there was a risk of death by drowning, in sealed containers (such as shipping containers and lorries) where there was insufficient oxygen or the migrants were exposed to extreme temperatures.Citons, par exemple, les cas où les migrants sont transportés sur des navires qui ne sont pas en état de naviguer et où ils risquent la noyade, ou dans des conteneurs scellés (conteneurs et camions de transport de marchandises) dans lesquels il n’y a pas suffisamment d’oxygène ou dans lesquels les migrants sont exposés à des températures extrêmes.
There are also instances of smuggled migrants being abandoned at sea, in the desert or in freezing conditions, where they have a limited chance of survival.Il existe également des exemples de migrants abandonnés en mer, dans le désert ou dans des situations de gel, où leurs chances de survie sont limitées.
Where these circumstances are present, those responsible should be subject to penalties higher than those penalties imposed on individuals who smuggle migrants without creating danger to life or safety.Dans ces circonstances, les personnes responsables devraient être passibles de peines plus sévères que celles prononcées à l’encontre des individus qui se livrent au trafic de migrants sans mettre leur vie ou leur sécurité en danger.
Depending on national policy, drafters may want to consider expanding the coverage of this circumstance of aggravation to cover situations where the smuggling offence involved circumstances that endangered or were likely to endanger the life or safety not only of smuggled migrants but also other third parties.En fonction de la politique nationale, les rédacteurs peuvent envisager d’étendre le champ des circonstances aggravantes et d’englober les situations dans lesquels l’infraction de trafic s’est accompagnée de circonstances mettant ou risquant de mettre en danger la vie ou la sécurité non seulement des migrants concernés, mais aussi de tiers.
For example, the modus operandi of smugglers may involve actions that endanger the lives of public officials trying to suppress the smuggling of migrants or even trying to conduct a rescue at sea.Par exemple, le mode opératoire des trafiquants peut nécessiter des actions mettant en danger la vie des agents publics qui tentent de réprimer le trafic, voire qui effectuent un sauvetage en mer.
(b) The offence involved circumstances than entailed inhuman or degrading treatment, including for exploitation of the smuggled migrants;b) L’infraction s’accompagnait de circonstances qui entraînaient un traitement inhumain ou dégradant des migrants objet d’un trafic, y compris pour l’exploitation;
CommentaryCommentaire Disposition obligatoire Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 6, paragraphe 3 b).
MandatoryIl doit impérativement être précisé que les circonstances qui entraînent “un traitement inhumain ou dégradant, y compris pour l’exploitation” constituent une circonstance aggravante. Le sens de cette expression n’est pas défini dans le Protocole. Les notes interprétatives se rapportant au Protocole énoncent que:
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 6, paragraph 3 (b).Par les mots “traitement inhumain ou dégradant”, figurant à l’alinéa b), on souhaitait inclure certaines formes d’exploitation, sans préjudice du champ d’application du Protocole relatif à la traite des personnes.
It is mandatory to ensure that circumstances that entail “inhuman and degrading treatment, including for exploitation” are specified as circumstances of aggravation. The meaning of this phrase is not defined in the Protocol. The interpretative notes to the Protocol state that: The words “inhuman or degrading treatment” in subparagraph (b) were intended, without prejudice to the scope and application of the trafficking in persons protocol, to include certain forms of exploitation. (Travaux Préparatoires, p. 489.) The phrase “inhuman and degrading treatment” is found not only in the Smuggling of Migrants Protocol but also in a range of other international instruments, including the following:(Travaux préparatoires, p. 514.)
Universal Declaration of Human Rights (article 5)L’expression “traitement inhumain ou dégradant” ne figure pas seulement dans le Protocole contre le trafic illicite de migrants, mais également dans toute une série d’autres instruments internationaux, notamment les suivants: Déclaration universelle des droits de l’homme (art. 5)
International Covenant on Civil and Political Rights (article 7)Pacte international relatif aux droits civils et politiques (art. 7)
Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment (article 16)Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (art. 16)
Rome Statute of the International Criminal Court (article 7)Statut de Rome de la Cour pénale internationale (art. 7)
International Convention on the Protection of the Rights of All Migrant Workers and Members of Their Families (article 10)Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille (art. 10)
Council of Europe Convention for the Protection of Human Rights and Fundamental Freedoms (article 3)Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales du Conseil de l’Europe (art. 3)
American Convention on Human Rights (article 5)Convention américaine relative aux droits de l’homme (art. 5) Le concept de “traitement inhumain ou dégradant” n’est défini dans aucun de ces instruments. Il est cependant possible, en examinant la jurisprudence et le commentaire sur cette question, d’identifier certaines des caractéristiques du traitement constituant un “traitement inhumain ou dégradant”.
The concept of “inhuman and degrading treatment” is not defined in any of these instruments. However, it is possible to identify some of the characteristics of treatment that has been said to constitute “inhuman or degrading treatment” by examining jurisprudence and commentary on this issue.Premièrement, il est évident que le traitement inhumain ou dégradant concerne non seulement des actes qui provoquent chez la victime une douleur physique, mais également des actes qui infligent une souffrance mentale.
First, it is clear that inhuman or degrading treatment includes not only acts that cause physical suffering, but also acts that cause mental suffering to the victim.Deuxièmement, l’expression “traitement inhumain ou dégradant” englobe un éventail de traitements qui causent une souffrance physique ou mentale mais qui ne peuvent être définis comme de la “torture” car il manque l’un des éléments requis.
Second, “inhuman or degrading treatment” covers a range of treatment that causes physical or mental suffering but that cannot be defined as “torture” because it lacks one of the requisite elements.Comme l’indique Manfred Nowak, Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, le terme “torture” est défini dans la Convention contre la torture comme tout acte d’agents publics qui infligent intentionnellement une douleur ou des souffrances aiguës, physiques ou mentales à une fin définie, telle que l’extorsion de renseignements ou d’aveux.
As Manfred Nowak, Special Rapporteur on torture and other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment, has noted, “torture” is defined in the Convention against Torture as involving acts of public officials that intentionally inflict severe physical or mental pain or suffering, in order to fulfil a certain purpose, such as the extortion of information or confessions.M.
Nowak has noted that:Nowak note ce qui suit:
Other actions or omissions are not considered to be torture but rather, depending on the kind, purpose and severity, cruel, inhuman or degrading treatment; in these cases a certain minimum of pain or suffering is imposed, but one or several of the essential elements of the term torture are lacking: intent, fulfilment of a certain purpose, and/or intensity of the severe pain.D’autres actions ou omissions ne sont pas considérées comme de la torture mais, en fonction du type, de la fin recherchée et de la gravité, comme des traitements cruels, inhumains ou dégradants; dans ce cas, un niveau minimum de souffrance ou de douleur est infligé, mais il manque un ou plusieurs éléments essentiels, constitutifs de la “torture”: l’intention, la réalisation d’un objectif donné et/ou l’intensité de la douleur sévère.
Nowak gives the example of an Austrian prisoner forgotten by the authorities, who was left for 20 days without food or water and feared he would slowly starve to death. In view of the severe physical and mental pain it inflicted, this is considered to be an example of inhuman or cruel treatment. However, as there was no active undertaking, intent or purposefulness, it did not constitute torture.M. Nowak cite l’exemple d’un prisonnier autrichien oublié par les autorités, qui est resté privé d’eau et de nourriture pendant 20 jours et qui a craint de mourir de faim. Compte tenu de la gravité de la souffrance physique et mentale infligée, ce cas est considéré comme un exemple de traitement inhumain ou cruel. Cependant, en l’absence d’engagement, d’intention ou de détermination, il ne constitue pas un cas de torture.
Third, treatment must meet a certain level of severity before it can constitute “inhuman or degrading treatment”.Troisièmement, le traitement doit satisfaire à un certain niveau de gravité avant de constituer un “traitement inhumain ou dégradant”.
Dating back to a landmark case in 1979 on the interrogation techniques put into practice by the United Kingdom on suspects in Northern Ireland, the European Court of Human Rights has held that treatment is inhuman where it was premeditated, was applied for hours at a time and caused either actual bodily injury or intense physical and mental suffering.Remontant à une affaire historique de 1979 sur les techniques d’interrogation mises en pratique par le Royaume-Uni sur les suspects en Irlande du Nord, la Cour européenne des droits de l’homme a jugé que le traitement était inhumain lorsqu’il était prémédité, appliqué pendant des heures et causait de réelles blessures ou bien des souffrances physiques et mentales intenses.
Treatment has been held to be degrading because it was such as to arouse in the victims’ feelings of fear, anguish and inferiority capable of humiliating and debasing them.Le traitement a été jugé dégradant parce qu’il était de nature à provoquer chez les victimes des sentiments de peur, d’angoisse et d’infériorité capables de les humilier et de les avilir.
It is important for drafters to consider the interaction or possible overlap between this circumstance of aggravation and pre-existing laws on trafficking in persons. As noted in the Legislative Guide, “inhuman and degrading treatment” may include treatment inflicted for the purpose of some form of exploitation. It should be noted that the presence of exploitation in what would otherwise be a smuggling case may make the trafficking offence applicable if the State party concerned has ratified and implemented the Trafficking in Persons Protocol. For example, it is very difficult to conceive of a situation where a migrant has been smuggled for the purpose of forced labour or slavery, without there also having been some element of deception or coercion in the process (the “means” element of the trafficking definition). This would bring the conduct squarely within the definition of “trafficking in persons” contained in the Trafficking in Persons Protocol. As noted above, the interpretative notes indicate that the reference to exploitation here is without prejudice to that Protocol (A/55/383/Add.1, para. 96).Il est important que les rédacteurs examinent les interactions ou les chevauchements possibles entre cette circonstance aggravante et les lois préexistantes sur la traite des personnes. Comme l’indique le Guide législatif, le “traitement inhumain et dégradant” peut inclure le traitement infligé aux fins de certaines formes d’exploitation. Il convient de noter que la présence de l’exploitation dans ce qui constituerait à défaut un cas de trafic illicite de migrants, peut rendre l’infraction de traite des personnes applicable si l’État partie concerné a ratifié et appliqué le Protocole relatif à la traite des personnes. Par exemple, il est très difficile de concevoir une situation dans laquelle un migrant a été l’objet d’un trafic aux fins de travail forcé ou d’esclavage, sans qu’il existe également certains éléments de tromperie ou de coercition (les “moyens” de la définition de la traite). Ces actes entreraient totalement dans la définition de la “traite des personnes” figurant dans le Protocole relatif à la traite des personnes. Comme nous l’avons précédemment indiqué, les notes interprétatives indiquent que la référence à l’exploitation serait ici sans préjudice de ce Protocole (A/55/383/Add.1, par. 96).
Drafting considerationsÉléments à prendre en compte lors de la rédaction
In many legal systems, the precise meaning of the phrase “inhuman and degrading treatment, including exploitation” will be left to the courts for judicial consideration.Dans de nombreux systèmes juridiques, la signification précise de l’expression “traitement inhumain et dégradant, y compris l’exploitation” sera laissée à l’appréciation des tribunaux.
If however, there is a preference to define the meaning of this term, the following definition (based on the legislation noted above) may prove useful:Cependant, s’il semble préférable de préciser cette expression, la définition suivante (fondée sur la législation susmentionnée) peut s’avérer utile:
Inhuman or degrading treatment includes treatment inflicted by any person that causes severe physical or mental pain, suffering or injury, or feelings of fear, anguish or inferiority that are capable of humiliating and debasing a person.Le traitement inhumain ou dégradant s’entend d’un traitement infligé par toute personne qui cause une blessure, une douleur, ou une souffrance physique ou mentale grave, ou des sentiments de peur, d’angoisse ou d’infériorité capables d’humilier et d’avilir une personne.
As the concept of “inhuman and degrading treatment” tends to be applied more commonly to public officials, it may be important to note that this concept is intended to apply to treatment inflicted by “any person” (whether a public official or a private individual).Puisque le concept de “traitement inhumain et dégradant” tend à s’appliquer plus fréquemment aux agents publics, il peut être important de noter que ce concept concerne le traitement infligé par “toute personne” (qu’il s’agisse d’un agent public ou d’une personne privée).
Example 1Exemple 1
98E: Aggravating factors:98E: Facteurs aggravants:
(1) When determining the sentence to be imposed on, or other way of dealing with, a person convicted of an offence against section 98C or section 98D, a court must take into account —1) Un tribunal, lorsqu’il détermine la condamnation prononcée à l’encontre d’une personne reconnue coupable d’une infraction visée à l’article 98C ou à l’article 98D, ou lorsqu’il prend d’autres mesures à l’égard de cette personne, doit tenir compte:
(a) Whether bodily harm or death (whether to or of a person in respect of whom the offence was committed or some other person) occurred during the commission of the offence;a) De la survenance, pendant la commission de l’infraction, d’une blessure ou de la mort (de la personne concernant laquelle l’infraction a été commise ou d’une autre personne);
[.[.
....
]]
(c) Whether a person in respect of whom the offence was committed was subjected to inhuman or degrading treatment as a result of the commission of the offence;c) De la soumission de la personne concernant laquelle l’infraction a été commise à un traitement inhumain ou dégradant à la suite de la commission de l’infraction;
[.[.
....
]]
(2) When determining the sentence to be imposed on, or other way of dealing with, a person convicted of an offence against section 98D, a court must also take into account —2) Un tribunal, lorsqu’il détermine la condamnation prononcée à l’encontre d’une personne reconnue coupable d’une infraction visée à l’article 98D, ou lorsqu’il prend d’autres mesures à l’égard de cette personne, doit également tenir compte:
(a) Whether a person in respect of whom the offence was committed was subjected to exploitation (for example, sexual exploitation, a requirement to undertake forced labour, or the removal of organs) as a result of the commission of the offence.a) De la soumission de la personne concernant laquelle l’infraction a été commise à une exploitation (par exemple, exploitation sexuelle, obligation d’effectuer un travail forcé ou prélèvement d’organes) à la suite de la commission de l’infraction.
(Section 98E, Crimes Act 1961, New Zealand.)(Article 98E, Crimes Act 1961 (Loi sur la criminalité de 1961), Nouvelle-Zélande.)
Example 2Exemple 2
Article 77 quater, 3°, 4° or 5° of the Aliens Act of 1980, Belgium, provides that the following are circumstances of aggravation:L’article 77 quater, 3°, 4° ou 5° de la Loi belge de 1980 sur les étrangers dispose que les éléments suivants constituent des circonstances aggravantes:
Direct or indirect violence or coercionViolence ou contrainte directe ou indirecte
Abuse of a particularly vulnerable situation of a person because of his or her illegal or precarious administrative situation, social situation, a pregnancy, illness or mental or physical disability or deficiency, such that a person has no other real and acceptable choice than to submit to the abuseAbus de la situation particulièrement vulnérable dans laquelle se trouve une personne, en raison de sa situation administrative illégale ou précaire, de sa situation sociale, d’un état de grossesse, d’une maladie, d’une infirmité ou d’une déficience physique ou mentale, de manière telle que la personne n’a en fait pas d’autre choix véritable et acceptable que de se soumettre à cet abus
When the life of the victim is put in danger, deliberately or by serious negligence (e.g. letting the victim starve to death)Mise en danger de la vie de la victime, délibérément ou par négligence grave (par exemple, en la laissant mourir de faim)
When there are serious consequences for the mental or physical health of the migrant.Lorsque l’infraction a de graves conséquences sur la santé mentale ou physique du migrant.
Example 3Exemple 3
Section 171a.Article 171a.
Crossing state borders without permission and smugglingFranchissement de frontières sans autorisation et trafic illicite
(2) A person who carries out the crimes referred to in Subsection 1 shall be sentenced to deprivation of liberty for 5-10 years if:2) Une personne qui commet les infractions visées au sous-paragraphe 1 est passible d’une peine de cinq à dix ans de privation de liberté si:
[.[.
....
]]
(c) They carry out the crime in a manner that threatens the life or health of the persons transferred or that represents inhumane or humiliating treatment of these persons, or their abuse;c) Elle commet l’infraction d’une manière qui menace la vie ou la santé des personnes transférées ou qui représente un traitement inhumain ou humiliant de ces personnes, ou un abus de ces personnes;
[.[.
....
]]
(4) A person found guilty of a crime referred to in Subsection 1 shall be sentenced to deprivation of liberty for 8-12 years if the crime:4) Une personne jugée coupable d’une infraction visée au sous-paragraphe 1 est passible d’une peine de huit à douze ans de privation de liberté si l’infraction:
(a) Causes grievous bodily harm or death .a) Provoque une blessure grave ou cause la mort .
. ... ..
(Act No. 300/2005, Penal Code, Slovak Republic.)(Loi n° 300/2005, Code pénal, République slovaque.)
Example 4Exemple 4
5.5.
If one of the offences described in the first and third paragraphs results in severe bodily injuries or it is feared that a person’s life may be in jeopardy, a penal sentence of a maximum of 12 years or a pecuniary penalty of the fifth category will be awarded.Si l’une des infractions décrites au premier et au troisième paragraphes entraîne des blessures graves ou si l’on craint que la vie d’une personne soit mise en danger, son auteur est passible d’une peine maximale de douze ans de prison ou d’une amende pécuniaire de cinquième catégorie.
6.6.
If one of the offences described in the first and third paragraphs results in death, a penal sentence of a maximum of 15 years and a pecuniary penalty of the fifth category will be awarded.Si l’une des infractions décrites au premier et au troisième paragraphes entraîne la mort, son auteur est passible d’une peine maximale de 15 ans de prison et d’une amende pécuniaire de cinquième catégorie.
(Criminal Code, article 197a, Smuggling of Human Beings, Netherlands.)(Code pénal, article 197a, Trafic illicite d’êtres humains, Pays-Bas.)
(c) The offence involved serious injury or death of the smuggled migrant or another person, including death as a result of suicide;c) L’infraction a entraîné la blessure grave ou la mort du migrant objet d’un trafic ou d’un tiers, y compris la mort par suicide;
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
This option reflects the focus in article 6, paragraph 3 (a), of the Protocol on circumstances that endanger smuggled migrants.Cette variante reflète l’accent mis par l’alinéa a) du paragraphe 3 de l’article 6 du Protocole sur les circonstances qui mettent en danger les migrants objet d’un trafic.
Paragraph (c) applies to cases in which the smuggling resulted in serious injury or death, rather than simply exposing the migrants to that risk.L’alinéa c) s’applique aux cas où le trafic a entraîné une blessure grave ou la mort, et n’a pas seulement exposé les migrants à ce risque.
National drafters may want to give guidance on establishing what constitutes a “serious injury” as defined in paragraph (c) of this article of the Model Law.Les rédacteurs nationaux peuvent souhaiter donner des indications sur ce qui constitue une “blessure grave”, telle que visée à l’alinéa c) du présent article de la Loi type.
This option refers to serious injury or death to a smuggled migrant but also to “another person”.Cette variante fait référence à la blessure grave ou à la mort infligée à un migrant objet d’un trafic mais également à “un tiers”.
This additional inclusion may be relevant if, for example, the smuggling process involves a modus operandi that endangers public officials trying to suppress the smuggling of migrants.Cet ajout peut être pertinent si, par exemple, le trafic illicite de migrants utilise un mode opératoire mettant en danger les agents publics qui tentent de le réprimer.
(d) The offender [took advantage of] [abused] the particular vulnerability or dependency of the smuggled migrant for financial or other material gain;d) L’auteur de l’infraction [a profité de] [a abusé de] la vulnérabilité ou de la dépendance particulière du migrant objet d’un trafic pour en tirer un avantage financier ou un autre avantage matériel;
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Depending on national policy, there may be a desire to establish as aggravating circumstances situations where the offender “took advantage of” or “abused” the smuggled migrant for particular financial or material gain.En fonction des politiques nationales, il peut être souhaitable d’établir comme circonstances aggravantes les situations dans lesquelles l’auteur de l’infraction “a profité” ou “a abusé” du migrant objet d’un trafic pour en tirer un avantage financier particulier ou un avantage matériel.
The following scenarios provide some examples:Les scénarios suivants fournissent quelques exemples:
Migrants, abandoned in the desert and with no other option, accept the services of a smuggler who happens to be passing by, but have to pay him or her three times the normally agreed price when departing from the nearest city.Des migrants, abandonnés dans le désert et sans alternative, acceptent les services d’un trafiquant qui passe à côté d’eux, mais doivent lui payer le triple du prix normalement convenu lorsqu’ils quittent la ville la plus proche.
An agent, as part of the smuggling “package of services”, arranges for the migrants to rent a rundown house that he owns in a transit city for a very inflated amount of rent, and to buy packages of food that he provides at greatly inflated prices, while the migrants wait for their next connection.Dans le cadre d’une “offre globale de services”, un agent fait en sorte que des migrants louent, moyennant un loyer très exagéré, une maison délabrée qu’il possède dans une ville de transit, et qu’ils achètent à un prix excessif des colis de nourriture fournis par ses soins, pendant qu’ils attendent la liaison suivante.
(e) The offender has committed the same or similar offences before;e) L’auteur de l’infraction à déjà commis les mêmes infractions ou des infractions similaires;
(f) The offence was committed as part of the activity of an organized criminal group;f) L’infraction est commise dans le cadre des activités d’un groupe criminel organisé;
(g) The offender used drugs, medications or weapons in the commission of the offence;g) L’auteur de l’infraction a utilisé des drogues, des médicaments ou des armes pour commettre l’infraction;
CommentaryCommentaire
Subparagraphs (e)-(g) are optional.Les alinéas e) à g) sont facultatifs.
These circumstances of aggravation are intended to reflect the focus of the Protocol and the Convention on organized crime.Ces circonstances aggravantes visent à refléter l’accent mis par le Protocole et par la Convention sur la criminalité organisée.
(h) The offence involved [a large number of] smuggled migrants;h) L’infraction a impliqué [de nombreux] migrants objet d’un trafic;
CommentaryCommentaire
Subparagraph (h) is optional.L’alinéa h) est facultatif.
Depending on local conditions, it may be relevant to consider adding a circumstance of aggravation for offences involving large groups or large numbers of smuggled migrants.En fonction de la situation locale, il peut être pertinent d’envisager d’ajouter une circonstance aggravante concernant les infractions impliquant des groupes importants ou de grands nombres de migrants.
Offences that involve smuggling a large number of migrants may result in a heavier burden on the receiving State, and such offences may provide a greater profit for offenders.Les infractions impliquant un grand nombre de migrants entraînent une charge plus lourde pour l’État d’accueil, et engendrent un profit plus élevé pour leurs auteurs.
Some States, such as the United Kingdom, have sought to differentiate between situations where the “large group” of migrants involved members of a single, extended family group and situations where the migrants were not related to each other.Certains États, comme le Royaume-Uni, ont tenté d’établir une distinction entre les situations où le “groupe important” de migrants était constitué de membres d’un seul groupe familial étendu et les situations où les migrants n’étaient pas apparentés.
The latter situation is considered a circumstance of aggravation, whereas the former is not.Cette dernière situation est considérée comme une circonstance aggravante, tandis que la première ne l’est pas.
In a new bill to amend the Australian penal provisions on smuggling of migrants, smuggling of more than five persons is considered an aggravated offence.Dans un nouveau projet de loi visant à modifier les dispositions pénales sur le trafic illicite de migrants, l’Australie considère le trafic de plus de cinq personnes comme une infraction aggravée.
(i) The offender was, at the relevant time, a public official;i) L’auteur de l’infraction était, au moment pertinent, un agent public;
(j) The offender abused his or her position of authority or position as a public official in the commission of the offence;j) L’auteur de l’infraction a abusé de sa position d’autorité ou de sa position d’agent public pour commettre l’infraction;
CommentaryCommentaire
Subparagraphs (i) and (j) are optional.Les alinéas i) et j) sont facultatifs.
These circumstances of aggravation recognize the particular role that public officials have in facilitating the smuggling process by issuing false documents or allowing people through checkpoints without conducting a proper check.Ces circonstances aggravantes reconnaissent le rôle particulier que jouent les agents publics dans la facilitation du trafic en délivrant de faux documents ou en permettant aux personnes de passer les postes de contrôle sans effectuer de vérifications correctes.
The Convention also focuses on the role of corruption in facilitating transnational organized crime (Organized Crime Convention, arts. 8 and 9).La Convention traite également du rôle de la corruption dans la facilitation de la criminalité organisée transnationale (Convention contre la criminalité organisée, articles 8 et 9).
Where there is not already a suitable definition of “public official” in national law, it may be necessary to include a definition such as the following:Lorsque le terme “agent public” n’est pas déjà défini de manière adaptée dans le droit interne, il peut être nécessaire d’inclure une définition, telle la suivante:
“Public official” means:Le terme “agent public” s’entend de:
(a) Any person holding a legislative, executive, administrative or judicial office, whether appointed or elected, whether permanent or temporary, whether paid or unpaid, irrespective of that person’s seniority; ora) Toute personne qui détient un mandat législatif, exécutif, administratif ou judiciaire d’un État partie, qu’elle ait été nommée ou élue, à titre permanent ou temporaire, qu’elle soit rémunérée ou non rémunérée, et quel que soit son niveau hiérarchique; ou
(b) Any other person who performs a public function, including for a public agency or public enterprise, or provides a public service.b) Toute autre personne qui exerce une fonction publique, y compris pour un organisme public ou une entreprise publique, ou qui fournit un service public.
For consistency, this definition is identical to the definition used in the Model Law against Trafficking in Persons.Par souci de cohérence, cette définition est identique à celle figurant dans la Loi type contre la traite des personnes.
As noted in that Model Law, if national laws already contain a broader definition of “public official”, that definition could be used for the purposes of the law on smuggling of migrants.Comme l’indique cette Loi type, si le droit interne contient déjà une définition plus large de l’expression “agent public”, cette définition pourrait être utilisée aux fins de la loi sur le trafic illicite de migrants.
It should be noted that the conduct described in subparagraphs (i) and (j) may be criminalized as specific offences under the Organized Crime Convention and the Convention against Corruption.Il convient de noter que les actes décrits aux alinéas i) et j) peuvent être incriminés en tant qu’infractions spécifiques en vertu de la Convention contre la criminalité organisée et de la Convention contre la corruption.
Example 1Exemple 1
The sentence established in this article [for smuggling of migrants] shall be increased a third when the author or accomplice is a government official or when minors are used to committing these crimes.La peine établie dans le présent article [concernant le trafic illicite de migrants] est augmentée d’un tiers lorsque l’auteur ou le complice est un fonctionnaire ou lorsque l’on a recours à des mineurs pour commettre ces infractions.
(Article 245, Aliens and Migration Law (Decree No. 8487), Costa Rica.)(Article 245, Loi sur les étrangers et les migrations (décret n° 8487), Costa Rica.)
Example 2Exemple 2
When the described behaviours included in the previous articles from this title [including migrant smuggling], are done with respect to minors, in conditions or by any means that endangers any person’s health, integrity or life, or when actions are committed by a civil or a public employee, the sentence shall be increased in one third.Lorsque les actes décrits dans les articles précédents du présent titre [y compris, le trafic illicite de migrants] sont mis en œuvre relativement à des mineurs, dans des conditions ou par des moyens qui mettent en danger la santé, l’intégrité ou la vie de toute personne, ou lorsque les actions sont commises par un fonctionnaire, la peine est augmentée d’un tiers.
(Article 108 of the Migration Law (Decree No. 95-98), Guatemala.)(Article 108 de la Loi sur les migrations (décret n° 95-98), Guatemala.)
Example 3Exemple 3
3.3.
If one of the offences described in the first and third paragraphs [smuggling of migrants or enabling illegal residence] be committed while exercising any office or practising any profession, a penal sentence of a maximum of six years or a pecuniary penalty of the fifth category will be awarded and the holder may be disqualified from holding that office or practising that profession and the judge may order his sentence to be made public.Si l’une des infractions décrites au premier et au troisième paragraphe [trafic illicite de migrants ou fait de permettre la résidence illégale] est commise dans le cadre de l’exercice de sa fonction ou de son métier, l’auteur est passible d’une peine maximale de six ans de prison ou d’une amende pécuniaire de cinquième catégorie, la personne peut se voir interdire de détenir cette fonction ou de pratiquer ce métier, et le juge peut ordonner que sa décision soit rendue publique.
4.4.
If one of the offences described in the first and third paragraphs [smuggling of migrants or enabling illegal residence] is committed by a person who makes a profession of doing so or who habitually does so, or by several persons acting in association, a penal sentence of a maximum of eight years or a pecuniary penalty of the fifth category will be awarded.Si l’une des infractions décrites au premier et au troisième paragraphe [trafic illicite de migrants ou fait de permettre la résidence illégale] est commise par une personne qui en fait profession ou qui le fait habituellement, ou par plusieurs personnes agissant en association, cette ou ces personnes sont passibles d’une peine maximale de huit ans de prison ou d’une amende pécuniaire de cinquième catégorie.
(Criminal Code, article 197a, Smuggling of Human Beings, Netherlands.)(Code pénal, article 197a, Trafic illicite d’êtres humains, Pays-Bas.)
Example 4Exemple 4
If the author [of the crime of smuggling of migrants] is an authority, civil employee or public employee, the minimum and maximum limits of the previously predicted sentence will be increased a third, in addition to a special incapacitation from holding public office for the same length of time.Si l’auteur [de l’infraction de trafic illicite de migrants] est une autorité ou un fonctionnaire, les limites minimales et maximales de la peine précédemment prévues sont augmentées d’un tiers, outre l’interdiction spéciale d’exercer un mandat public pendant la même durée.
(Article 318, Smuggling of Illegal Migrants, Penal Code, Nicaragua.)(Article 318, Trafic de migrants illégaux, Code pénal, Nicaragua.)
(k) The smuggled migrant is a child;k) Le migrant objet d’un trafic est un enfant;
(l) The offender used a child as an accomplice or participant in the criminal conduct;l) L’auteur de l’infraction a utilisé un enfant comme complice ou participant à l’acte criminel;
CommentaryCommentaire
Subparagraphs (k) and (l) are optional.Les alinéas k) et l) sont facultatifs.
While these provisions are optional, their inclusion is supported by article 16, paragraph 4, of the Smuggling of Migrants Protocol, as well as by various human rights protections such as contained in the Convention on the Rights of the Child, the Convention on the Rights of Persons with Disabilities and the Convention concerning the Prohibition and Immediate Action for the Elimination of the Worst Forms of Child Labour, 1999 (Convention No. 182), of the International Labour Organization.Bien que ces dispositions soient facultatives, leur inclusion est corroborée par le paragraphe 4 de l’article 16 du Protocole contre le trafic illicite de migrants, ainsi que par diverses dispositions de protection des droits humains figurant dans la Convention relative aux droits de l’enfant, la Convention relative aux droits des personnes handicapées et la Convention de 1999 concernant l’interdiction des pires formes de travail des enfants et l’action immédiate en vue de leur élimination (Convention n° 182) de l’Organisation internationale du Travail.
In some contexts, smugglers are known to use children in the commission of offences (for example, children are used as crew on vessels).On sait que, dans certains contextes, les trafiquants ont recours à des enfants pour commettre des infractions (par exemple, les enfants sont utilisés comme membres d’équipage sur les navires).
This is not a reason to criminalize the conduct of children.Ce n’est pas une raison pour incriminer les actes des enfants.
Instead, this is a reason to ensure that those responsible for abusing children in this way are given more severe penalties.En revanche, il y a lieu de veiller à ce que les personnes responsables de tels abus soient condamnées à des peines plus sévères.
For example, in an Australian case, the crew of an Indonesian fishing vessel were charged with people smuggling offences.Dans une affaire survenue en Australie, par exemple, l’équipage d’un navire de pêche indonésien a été accusé d’infractions relatives au trafic illicite de migrants.
Among the crew was a 14-year-old and a 15-year-old.Au sein de cet équipage se trouvaient une personne âgée de 14 ans et une autre âgée de 15 ans.
In the first instance, the court ordered the 14-year-old to forfeit the money he had in his pockets as punishment, and the 15-year-old was sentenced to a wholly suspended six-month sentence.En première instance, le tribunal a condamné la personne âgée de 14 ans à renoncer à l’argent qu’elle avait dans les poches, et celle âgée de 15 ans à une peine de six mois, intégralement suspendue.
On appeal, the Crown argued that the sentences were manifestly inadequate.En appel, le ministère public a soutenu que les condamnations étaient manifestement inadéquates.
However, the appeal judge rejected this argument, noting that:Le juge d’appel a ainsi rejeté cet argument:
I reject the argument that because those who organize this trade are choosing to employ juveniles as crew because of perceived leniency afforded to them, this is a proper reason for imposing condign punishment on juvenile first offenders.Je rejette l’argument selon lequel le fait que les organisateurs de ce trafic choisissent d’employer des jeunes comme membres d’équipage parce qu’ils pensent que ces jeunes seront jugés avec clémence constitue une raison valable de prononcer une peine proportionnée à l’encontre de ces jeunes délinquants primaires.
The proper response to this kind of behaviour is to more severely punish the adults who recruit, employ or use such children.La réponse adéquate à ce type de comportement est de punir plus sévèrement les adultes qui recrutent, emploient ou utilisent ces enfants.
(Curtis and Sidik and Najar [1999] NTSC 135 (Supreme Court of the Northern Territory of Australia).)(Curtis and Sidik and Najar [1999] NTSC 135 (Cour suprême du Territoire du Nord d’Australie).)
(m) The smuggled migrant is pregnant;m) Le migrant objet d’un trafic est une femme enceinte;
(n) The smuggled migrant has an intellectual or physical disability;n) Le migrant objet d’un trafic a un handicap intellectuel ou physique;
CommentaryCommentaire
Subparagraphs (m) and (n) are optional.Les alinéas m) et n) sont facultatifs.
While these provisions are optional, their inclusion is supported by article 16, paragraph 1 and 4, of the Smuggling of Migrants Protocol and various human rights protections in the International Covenant on Civil and Political Rights, the Convention on the Elimination of All Forms of Violence against Women.Bien que ces dispositions soient facultatives, leur inclusion est corroborée par les paragraphes 1 et 4 de l’article 16 du Protocole contre le trafic illicite de migrants, ainsi que par diverses dispositions de protection des droits humains figurant dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, et la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.
It is relevant to note that according to article 1 of the Convention on the Rights of Persons with Disabilities, “persons with disabilities include those who have long-term physical, mental, intellectual or sensory impairments which in interaction with various barriers may hinder their full and effective participation in society on an equal basis with others.”Il est pertinent de noter que, conformément à l’article premier de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, “par personnes handicapées on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres”.
(o) The offender used or threatened to use any form of violence against the smuggled migrant or their family;o) L’auteur de l’infraction a utilisé ou a menacé d’utiliser toute forme de violence contre le migrant objet d’un trafic ou sa famille;
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
While this provision is optional, a focus on violence against smuggled migrants is supported by article 16, paragraph 2, of the Smuggling of Migrants Protocol, which requires State parties to take appropriate measures to afford smuggled migrants appropriate protection against violence that may be inflicted on them by reason of being the object of smuggling of migrants.Bien que cette disposition soit facultative, l’accent mis sur la violence contre les migrants objet d’un trafic est confirmé par le paragraphe 2 de l’article 16 du Protocole contre le trafic illicite de migrants, qui impose aux États parties de prendre les mesures appropriées pour accorder aux migrants une protection adéquate contre toute violence pouvant leur être infligée du fait qu’ils sont l’objet de trafic.
As noted in relation to other circumstances of aggravation, it may be appropriate to extend coverage of this provision to situations where the offender used or threatened to use any form of violence, not only against the smuggled migrant or their family, but also against “any other person”. (p) The offender confiscated, destroyed or attempted to destroy the travel or identity documents of the smuggled migrant. Commentary OptionalComme nous l’avons indiqué concernant d’autres circonstances aggravantes, il peut être judicieux d’étendre cette disposition aux situations dans lesquelles l’auteur de l’infraction a utilisé ou a menacé d’utiliser une forme quelconque de violence, non seulement à l’encontre du migrant objet d’un trafic ou de sa famille, mais également à l’encontre de “tout tiers”.
The destruction and confiscation of travel documents can suggest a change from the offence of smuggling of migrants to that of trafficking in persons, because control over the migrant’s travel documents indicates an intention to control the legitimate owner of those documents. Accordingly, destruction and confiscation of travel documents are suggested as a particular circumstance of aggravation.p) L’auteur de l’infraction a confisqué, détruit ou tenté de détruire les documents de voyage ou d’identité du migrant objet d’un trafic.
The importance of this issue is recognized in article 21 of the International Convention on the Protection of the Rights of All Migrant Workers and Members of Their Families, which provides that:Commentaire
It shall be unlawful for anyone, other than a public official duly authorized by law, to confiscate, destroy or attempt to destroy identity documents, documents authorizing entry to or stay residence or establishment in the national territory or work permits. No authorized confiscation of such documents shall take place without delivery of a detailed receipt. In no case shall it be permitted to destroy the passport or equivalent document of a migrant worker or a member of his or her family.Disposition facultative La destruction et la confiscation des documents de voyage laissent entendre que l’on passe de l’infraction de trafic illicite de migrants à celle de traite des personnes. En effet, le contrôle des documents de voyage du migrant indique une intention de contrôler leur titulaire légitime. Par conséquent, nous suggérons de faire de la destruction et de la confiscation des documents de voyage une circonstance aggravante particulière. L’importance de cette question est reconnue à l’article 21 de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, qui dispose que: Nul, si ce n’est un fonctionnaire dûment autorisé par la loi à cet effet, n’a le droit de confisquer, de détruire ou de tenter de détruire des documents d’identité, des documents autorisant l’entrée, le séjour, la résidence ou l’établissement sur le territoire national, ou des permis de travail. Lorsqu’elle est autorisée, la confiscation de ces documents doit donner lieu à la délivrance d’un reçu détaillé. Il n’est permis en aucun cas de détruire les passeports ou documents équivalents des travailleurs migrants ou des membres de leur famille. Autres éléments à prendre en compte lors de la rédaction: circonstances atténuantes
Additional drafting considerations: mitigating circumstancesComme nous l’avons précédemment indiqué, il peut être judicieux, dans certains contextes, de prévoir à la fois des circonstances aggravantes et des circonstances atténuantes. Aucune suggestion spécifique n’est effectuée sur cette question. Vous trouverez cependant une sélection de “facteurs atténuants” dans le Manuel de formation de base sur les enquêtes et les poursuites relatives au trafic illicite de migrants, notamment les suivants: cas où la méthodologie de trafic utilisée ne fait courir aucun risque aux migrants, cas où le trafic de migrants est une occasion unique et où l’auteur de l’infraction coopère avec les agents des services de détection et de répression.
As noted above, in some contexts it may be appropriate to include both aggravating and mitigating circumstances. No specific drafting suggestions are made on this issue. However, a selection of “mitigating factors” are noted in the Basic Training Manual on Investigating and Prosecuting the Smuggling of Migrants, including the following: where no risk is placed on smuggled migrants by virtue of the smuggling methodology used; where the smuggling is a one-off occasion; and where the offender cooperates with law enforcement officials. Example 1Exemple 1
In Belgium, the following are considered circumstances of aggravation:En Belgique, les éléments suivants sont considérés comme des circonstances aggravantes:
Being a member of a minority (e.g. art.77quater, 1°) or the particular vulnerability of the victimÊtre membre d’une minorité (par exemple, article 77 quater, 1°) ou particulière vulnérabilité de la victime
Abuse of the particular vulnerability of the victim (e.g. art.77quater, 2°)Abus de la situation particulièrement vulnérable dans laquelle se trouve la victime (par exemple, article 77 quater, 2°)
Use of violence or threat (e.g. art.77quater, 3°)Usage de violence ou de menaces (par exemple, article 77 quater, 3°)
The offender is a public official (e.g. art.77ter, 2°)L’auteur de l’infraction est un fonctionnaire (par exemple, article 77 ter, 2°)
Abuse of authority or of the facilities of the function exercised (e.g. art.77ter, 1°)Abus d’autorité ou des facilités que confèrent les fonctions exercées (par exemple, article 77 ter, 1°)
Having caused a serious illness, incapacity or ailment (e.g. art.77quater, 5°)Fait d’avoir causé une maladie, une incapacité ou une mutilation grave (par exemple, article 77 quater, 5°)
The habit to commit the offence (e.g. art.77quater, 6°) or recidivism Having caused the death (e.g. art.77quinquies, 1°)Habitude de commettre l’infraction (par exemple, article 77 quater, 6°) ou récidive
Participation to the main or incidental activity of an association, whether the culprit has or not the quality of leader (a gang of criminals) (e.g. art.77quater, 7°)Fait d’avoir causé la mort (par exemple, article 77 quinquies, 1°)
Participation to the main or incidental activity of a criminal organization, whether the culprit has or not the quality of leader (e.g. art.77quinquies, 2°)Participation à l’activité principale ou accessoire d’une association, et ce, que le coupable ait ou non la qualité de dirigeant (bande de criminels) (par exemple, article 77 quater, 7°)
(Aliens Act of 1980, Belgium.) Example 2Participation à l’activité principale ou accessoire d’une organisation criminelle, et ce, que le coupable ait ou non la qualité de dirigeant (par exemple, article 77 quinquies, 2°)
Section 171a, Crossing state borders without permission and smuggling(Loi de 1980 sur les étrangers, Belgique) Exemple 2 Article 171a. Franchissement de frontières sans autorisation et trafic illicite
(2) A person who carries out the crimes referred to in Subsection 1 shall be sentenced to deprivation of liberty for five years to ten years if:2) Une personne qui commet les infractions visées au sous-paragraphe 1 est passible d’une peine de cinq à dix ans de privation de liberté si:
(a) They are a member of an organized group;a) Elle est membre d’un groupe organisé;
(b) They seek to conceal or facilitate the carrying out of another crime; orb) Elle tente de dissimuler ou de faciliter la commission d’une autre infraction; ou
(c) They carry out the crime in a manner that threatens the life or health of the persons transferred or that represents inhumane or humiliating treatment of these persons, or their abuse.c) Elle commet l’infraction d’une manière qui menace la vie ou la santé des personnes transférées ou qui représente un traitement inhumain ou humiliant de ces personnes, ou un abus de ces personnes.
(3) A person convicted of a crime referred to in Subsection 1 shall receive the same sentence as in Subsection 2 if they gain major benefits for themselves or another person thereby.3) Une personne jugée coupable d’une infraction visée au sous-paragraphe 1 est passible de la même peine que celle prévue au sous-paragraphe 2 si elle retire un avantage majeur de l’infraction, pour elle-même ou pour une autre personne.
(4) A person found guilty of a crime referred to in Subsection 1 shall be sentenced to deprivation of liberty for eight years to twelve years if the crime:4) Une personne jugée coupable d’une infraction visée au sous-paragraphe 1 est passible d’une peine de huit à douze ans de privation de liberté si l’infraction:
(a) Causes grievous bodily harm or death; ora) Provoque une blessure grave ou cause la mort; ou
(b) Brings significant benefit to the perpetrator or another person.b) Offre un avantage significatif à l’auteur de l’infraction ou à une autre personne.
(5) A person convicted of a crime referred to in Subsection 1 shall receive the same sentence as in Subsection 4 if they carry out the crime as a member of a criminal group.5) Une personne jugée coupable d’une infraction visée au sous-paragraphe 1 est passible de la même peine que celle prévue au sous-paragraphe 4 si elle commet l’infraction en tant que membre d’un groupe criminel.
(6) A person convicted of a crime referred to in Subsection 1 shall be sentenced to deprivation of liberty for 10 years to 15 years if the crime causes the death of more than one person.6) Une personne jugée coupable d’une infraction visée au sous-paragraphe 1 est passible d’une peine de dix à quinze ans de privation de liberté si l’infraction cause la mort de plusieurs personnes.
(Act No. 300/2005, Penal Code, Slovak Republic.)(Loi n° 300/2005, Code pénal, République slovaque.)
Example 3Exemple 3
A prison term of two to six years shall be imposed on anyone who conducts or transports persons into or out of the country via locations not authorized by the relevant immigration authorities, avoiding the established immigration controls or submitting false information or false or forged documents.Une peine de deux à six ans de prison est prononcée contre quiconque conduit ou transporte des personnes dans le pays ou les en fait sortir, via des lieux qui ne sont pas autorisés par les autorités d’immigration compétentes, en évitant les contrôles d’immigration établis ou en présentant de fausses informations, de faux documents ou des documents contrefaits.
The same penalty shall be imposed on anyone who, in any manner, encourages, promises or facilitates the acquisition of false or forged documents and on anyone who, with the aim of promoting illicit trafficking in migrants, houses, hides or harbours foreigners entering or residing in the country illegally.La même peine s’applique à toute personne qui, de quelque manière que ce soit, encourage, promet ou facilite l’acquisition de faux documents ou de documents contrefaits, ainsi qu’à toute personne qui, en vue de promouvoir le trafic illicite de migrants, héberge, cache ou abrite des étrangers entant ou résidant illégalement dans le pays.
The penalty shall be three to eight years’ imprisonment when:La peine sera de trois à huit ans de prison lorsque:
(1) The migrant is a minor;1) Le migrant est mineur;
(2) The migrant’s life or health is endangered owing to the conditions under which the offence is committed or severe physical or mental suffering is inflicted upon the migrant;2) La vie ou la santé du migrant est mise en danger en raison des conditions dans lesquelles l’infraction est commise ou une souffrance physique ou mentale grave est infligée au migrant;
(3) The perpetrator or an accessory is a public servant;3) L’auteur de l’infraction ou un complice est un fonctionnaire;
(4) The offence is committed by an organized group of two or more persons.4) L’infraction est commise par un groupe organisé d’au moins deux personnes.
(Article 249, Section XV, of the General Law on Migration and Aliens, No. 8764, Costa Rica)(Article 249, Section XV, de la Loi générale sur les migrations et les étrangers, n° 8764, Costa Rica.)
Article 7.Article 7.
Abuse of vulnerability of smuggled migrantsAbus de la vulnérabilité des migrants objet d’un trafic
A person who intentionally [takes advantage of] [abuses] the obvious [apparent] or known vulnerability or dependency of a smuggled migrant, including vulnerability or dependency that arises from having entered or being in the State illegally or without proper documentation, pregnancy, physical or mental disease, disability or reduced capacity to form judgements by virtue of being a child, for profit or other material benefit, commits an offence punishable by [insert penalty].Une personne qui [profite] [abuse] intentionnellement de la vulnérabilité ou de la dépendance évidente [apparente] ou connue d’un migrant objet d’un trafic, y compris une vulnérabilité ou une dépendance qui découle d’une entrée dans le pays de manière illégale ou sans les documents requis, d’un état de grossesse ou d’une maladie physique ou mentale, d’une infirmité ou de la capacité réduite à former des jugements, étant enfant, pour le profit ou un autre avantage matériel, commet une infraction passible de [peine].
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraphs 1 and 3.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphes 1 et 3.
Under article 16, paragraph 1, of the Protocol, States parties are obliged to take all measures, including legislation if necessary, to preserve and protect the rights of persons who have been the object of conduct criminalized by this Law.En vertu du paragraphe 1 de l’article 16 du Protocole, les États parties sont tenus de prendre toutes les mesures y compris, s’il y a lieu, des mesures législatives, pour sauvegarder et protéger les droits des personnes qui ont été l’objet des actes incriminés en vertu de la présente Loi.
The reality is that the rights of many smuggled migrants are abused or improperly taken advantage of in the smuggling process or in the destination country.En réalité, les trafiquants abusent ou profitent indûment des droits de nombreux migrants, au cours du trafic lui-même ou dans le pays de destination.
This is exacerbated by the fact that smuggled migrants fear detection by the authorities and they may have heavy financial obligations to smugglers.Ce phénomène est accentué par le fait que les migrants objet d’un trafic craignent d’être découverts par les autorités, et ont parfois de lourdes obligations financières envers les trafiquants.
This results in situations where smuggled migrants are subjected to abusive and inhuman conditions of life, work or travel.Cela engendre des situations dans lesquelles les migrants objet d’un trafic sont soumis à des conditions de vie, de travail ou de voyage abusives et inhumaines.
In some instances, the exploitation may be so severe that it should most properly be prosecuted as a trafficking in persons case, or as another serious crime such as murder or manslaughter.Dans certains cas, l’exploitation est si grave qu’elle devrait plus justement être poursuivie dans le cadre de la traite des personnes, ou d’une autre infraction grave, comme le meurtre ou l’homicide involontaire.
However, experience suggests that migrants are subjected to a range of abusive or harsh treatment, most of which is not so severe as to fall within the meaning of “exploitation” as it is defined in the context of trafficking in persons cases.L’expérience montre cependant que les migrants sont soumis à toute une gamme de traitements abusifs ou rigoureux, dont la plupart ne sont pas suffisamment graves pour entrer dans la définition de l’”exploitation” telle qu’elle existe dans les cas de traite des personnes.
For example, a slum landlord who charges smuggled migrants excessive rent for rooms that are overcrowded and without basic facilities such as water or sanitary facilities would not likely fall within the scope of anti-trafficking laws.L’exemple du propriétaire d’un taudis qui demande à des migrants objet d’un trafic un loyer excessif pour des chambres surpeuplées et dépourvues d’installations de base, comme l’eau et les sanitaires, ne relèverait sans doute pas des lois contre la traite des personnes.
As another example, the conduct of a person who comes across a group of smuggled migrants dying in the desert and offers to take them to the nearest water hole but only in return for all their money and possessions would not fall within the meaning of trafficking in persons.Autre exemple: la conduite d’une personne qui rencontre un groupe de migrants objet d’un trafic en train de mourir dans le désert et qui propose de les conduire au point d’eau le plus proche, mais seulement en échange de tout leur argent et de toutes leurs possessions, n’entrerait pas dans la définition de la traite des personnes.
In some contexts, these situations may unfortunately be so prevalent that a specific focus on this type of conduct may be warranted.Dans certains contextes, malheureusement, ces situations sont tellement répandues qu’une mise en évidence spécifique de ce type d’acte peut être justifiée.
This provision reflects a trend towards a focus on these forms of abuse or exploitation.Cette disposition reflète une tendance à mettre l’accent sur ces formes d’abus ou d’exploitation.
There are already a number of national examples that could be drawn upon, including the laws of France and Austria:Un certain nombre d’exemples nationaux pourraient déjà être évoqués, notamment les lois française et autrichienne:
Article 225-13 Penal Code: Obtaining the performance of unpaid services or services against which a payment is made which clearly bears no relation to the importance of the work performed from a person whose vulnerability or dependence is obvious or known to the offender is punished by five years’ imprisonment and a fine of €150,000.Article 225-13 du Code pénal: Le fait d’obtenir d’une personne, dont la vulnérabilité ou l’état de dépendance sont apparents ou connus de l’auteur, la fourniture de services non rétribués ou en échange d’une rétribution manifestement sans rapport avec l’importance du travail accompli est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende.
(Penal Code, France.)(Code pénal, France.)
Article 225-14 Penal Code: Subjecting a person, whose vulnerability or dependence is obvious or known to the offender, to working or living conditions incompatible with human dignity is punished by five years’ imprisonment and by a fine of €150,000.Article 225-14 du Code pénal: Le fait de soumettre une personne, dont la vulnérabilité ou l’état de dépendance sont apparents ou connus de l’auteur, à des conditions de travail ou d’hébergement incompatibles avec la dignité humaine est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende.
(Penal Code, France.)(Code pénal, France.)
(1) Any person who, with the intention of procuring for himself or a third party a regular income by taking advantage of the particular dependency of an alien who is residing unlawfully in Austria, has no work permit, or is otherwise in a state of particular dependency, exploits that alien, shall be liable to a term of imprisonment not exceeding three years imposed by a court.1) Toute personne qui, dans l’intention de s’assurer ou d’assurer à un tiers un revenu régulier en profitant de la dépendance particulière d’un étranger qui réside illégalement en Autriche, qui n’a pas de permis de travail ou qui se trouve d’une autre façon dans un état de dépendance particulière, exploite cet étranger, est passible d’une peine maximale de trois ans d’emprisonnement, prononcée par un tribunal.
(2) Any person who, through that act, subjects an alien to deprivation, or exploits a large number of aliens, shall be liable to a term of imprisonment of between six months and five years.2) Toute personne qui, par cet acte, soumet un étranger à la privation, ou exploite un grand nombre d’étrangers, est passible d’une peine de six mois à cinq ans d’emprisonnement.
(3) Where the act results in the death of an alien, the perpetrator shall be liable to a term of imprisonment between one and 10 years.3) Lorsque l’acte entraîne la mort d’un étranger, l’auteur de l’infraction est passible d’une peine d’un à dix ans d’emprisonnement.
(Article 116, 2005 Aliens Police Act, Austria.)(Article 116, Loi de 2005 sur la police des étrangers, Autriche.)
Following a similar line of thought, Belgium has a law that targets “sleep merchants”:Suivant un raisonnement similaire, une loi belge vise les “marchands de sommeil”:
CHAPTER III quater.CHAPITRE III quater.
— Abuse of the particular vulnerability of others by selling, renting or providing goods in order to make an abnormal profit( De l’abus de la vulnérabilité d’autrui en vendant, louant ou mettant à disposition des biens en vue de réaliser un profit anormal
Art. 433 decies.Article 433 decies.
Any person who abuses, either directly or through an intermediary, the particularly vulnerable position of a person because of his illegal or precarious administrative situation or his precarious social situation, by selling, renting or providing, with the intent to make an abnormal profit, personal property, a part thereof, real property, a room or another space given in article 479 of the Penal Code in conditions incompatible with human dignity, such that the person has no other real and acceptable choice than to submit to this abuse, shall be punished by imprisonment of six months to three years and a fine of 500 euros to 25,000 euros.Sera puni d’un emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de cinq cents euros à vingt-cinq mille euros, quiconque aura abusé, soit directement, soit par un intermédiaire, de la position particulièrement vulnérable dans laquelle se trouve une personne en raison de sa situation administrative illégale ou précaire ou de sa situation sociale précaire, en vendant, louant ou mettant à disposition, dans l’intention de réaliser un profit anormal, un bien meuble, une partie de celui-ci, un bien immeuble, une chambre ou un autre espace visé à l’article 479 du Code pénal dans des conditions incompatibles avec la dignité humaine, de manière telle que la personne n’a en fait pas d’autre choix véritable et acceptable que de se soumettre à cet abus.
The fine shall be applied as many times as there are victims.L’amende sera appliquée autant de fois qu’il y a de victimes.
(Penal Code, Belgium.)(Code pénal, Belgique.)
Finally, a recent European Directive providing for sanctions against employers of illegally staying third-country nationals introduces the concept of “particularly exploitative working conditions”, which includes situations where there is a “significant difference in working conditions from those enjoyed by legally employed workers” (Directive 2009/52/EC of the European Parliament and of the Council of 18 June 2009 providing for minimum standards on sanctions and measures against employers of illegally staying third-country nationals, article 10 (c)).Enfin, une directive européenne récente prévoyant des sanctions à l’encontre des employeurs de ressortissants de pays tiers en séjour irrégulier introduit le concept de “conditions de travail particulièrement abusives”, qui englobe les situations dans lesquelles il existe une “disproportion frappante par rapport aux conditions de travail des travailleurs légalement employés” (Directive 2009/52/CE du Parlement européen et du Conseil du 18 juin 2009 prévoyant des normes minimales concernant les sanctions et les mesures à l’encontre des employeurs de ressortissants de pays tiers en séjour irrégulier, article 10 c)).
Article 8.Article 8.
Ancillary [additional] measuresMesures annexes [supplémentaires]
Where any person has been found guilty of an offence under this Law, a court may, in addition to any penalty imposed under this Law and without limiting any other powers of the court, order the following measures:Lorsqu’une personne a été jugée coupable d’une infraction en vertu de la présente loi, un tribunal peut, outre toute sanction prononcée en vertu de la présente loi et sans limitation de ses autres pouvoirs, ordonner les mesures suivantes:
(a) Confiscation of assets, proceeds of crime and instruments of crime;a) Confiscation des actifs, du produit du crime et des instruments de l’infraction;
(b) Payment of restitution or compensation to victims of crime;b) Paiement d’une réparation ou d’un dédommagement aux victimes de l’infraction;
(c) Publicizing the legal decision;c) Publication de la décision judiciaire;
(d) Prohibiting the exercise, directly or indirectly, of one or more social or professional activities permanently or for a maximum period of [insert time period];d) Interdiction d’exercer, directement ou indirectement, une ou plusieurs activités sociales ou professionnelles, de manière permanente ou pendant une durée maximale de [durée];
(e) Temporary or permanent closure of any establishment or enterprise that was used to commit the offence in question;e) Fermeture temporaire ou permanente de toute entreprise ou établissement qui a été utilisé pour commettre l’infraction en question;
(f) Exclusion from public bidding [and/or] from entitlement to public benefits or aid;f) Exclusion des appels d’offres publics [et/ou] du droit à des prestations ou des aides publiques;
(g) Temporary or permanent disqualification from participation in public procurement;g) Interdiction temporaire ou permanente de participer aux marchés publics;
(h) Temporary or permanent disqualification from practice of other commercial activities and/or from creation of another legal person; andh) Interdiction temporaire ou permanente de pratiquer d’autres activités commerciales et/ou de créer une autre personne morale; et
(i) Any other non-custodial measures as appropriate.i) Toute autre mesure non privative de liberté appropriée.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, articles 2 and 4, and article 11, paragraph 5.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, articles 2 et 4, et article 11, paragraphe 5.
This provision is optional, as the availability of similar ancillary measures may already be addressed in existing national laws or practices.Cette disposition est facultative, puisque l’existence de mesures annexes similaires est peut-être déjà abordée dans les lois ou les pratiques nationales existantes.
However, they are noted as a suggestion following input from the expert working group meeting on the model law against the smuggling of migrants.Nous la suggérons cependant, à la suite des propositions effectuées lors de la réunion du groupe de travail des experts sur la loi type contre le trafic illicite de migrants.
It is also important to note article 11, paragraph 5, of the Protocol, which provides that States parties shall consider taking measures that permit, in accordance with domestic law, the denial of entry or revocation of visas of persons implicated in the commission of offences established in accordance with the Smuggling of Migrants Protocol.Il est également important de noter le paragraphe 5 de l’article 11 du Protocole, qui dispose que les États parties doivent envisager de prendre des mesures permettant, conformément à leur droit interne, de refuser l’entrée de personnes impliquées dans la commission d’infractions établies conformément au Protocole contre le trafic illicite de migrants ou d’annuler leur visa.
These ancillary measures are intended to support the interests of criminal justice by ensuring that the courts can take a wide range of measures to sanction the behaviour of offenders, including confiscating assets and the proceeds of crime.Ces mesures annexes visent à soutenir les intérêts de justice pénale en permettant aux tribunaux de prendre un vaste éventail de mesures pour sanctionner les actes des auteurs d’infractions, y compris la confiscation des actifs et du produit du crime.
This is intended to minimize the potential that offenders will have the financial resources and capacity to engage in these offences again in future.Il s’agit de minimiser la possibilité que les auteurs d’infractions disposent de ressources financières et de la capacité leur permettant de commettre à nouveau ces infractions.
The language used is “without limiting” any powers of the court so as not to interfere with judicial independence.L’expression utilisée est “sans limitation” des pouvoirs du tribunal de manière à ne pas faire obstacle à l’indépendance judiciaire.
These measures are “in addition” to any other measures, to reflect the reality that in some contexts, there may be additional mechanisms that could be relied upon (for example, there may already be national laws on the recovery of proceeds of crime and on the payment of compensation to victims of crime).Ces mesures interviennent “outre” les autres mesures, pour traduire le fait que, dans certains contextes, il peut exister des mécanismes supplémentaires sur lesquels se fonder (par exemple, il peut déjà y avoir des lois nationales sur le recouvrement du produit du crime et sur le paiement d’un dédommagement aux victimes d’infractions).
Also, the article includes a “catch-all” reference to “any other measures” that the court considers relevant.De même, l’article comprend une référence passe-partout à “toute autre mesure” que le tribunal juge pertinente.
This could include a variety of measures that are considered useful at the local level.Cette mention pourrait englober diverses mesures, considérées comme utiles au niveau local.
Article 9: Criminal liability of smuggled migrantsArticle 9. Responsabilité pénale des migrants objet d’un trafic
Without prejudice to the applicability of other laws establishing criminal offences, migrants shall not become liable to criminal prosecution under this Law for the fact of having been the object of conduct set forth in chapter II of this Law.Sans préjudice de l’applicabilité d’autres lois établissant des infractions pénales, les migrants ne deviennent pas passibles de poursuites pénales en vertu de la présente loi du fait qu’ils ont été l’objet des actes énoncés au chapitre II de la présente loi.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 5; also note article 6, paragraph 4, of the Protocol.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 5; noter également article 6, paragraphe 4, du Protocole.
In accordance with article 5 of the Protocol, a person cannot be charged with the crime of smuggling for having been smuggled. This does not mean that they cannot be prosecuted for having smuggled others, or for the commission of any other offences. For example, many countries have laws that criminalize conduct such as possession of fraudulent travel documents or illegal entry.Conformément à l’article 5 du Protocole, une personne ne peut être passible de poursuites pénales du fait qu’elle a été l’objet d’un trafic illicite de migrants. Cela ne signifie pas qu’elle ne peut être poursuivie pour s’être livrée au trafic d’autrui ou pour avoir commis toute autre infraction. De nombreux pays disposent par exemple de lois qui incriminent des actes tels que la possession de documents de voyage frauduleux ou l’entrée illégale dans le pays. Le Guide législatif indique ce qui suit:
The Legislative Guide notes the following:Comme indiqué ci-dessus, le principe qui sous-tend le Protocole est que c’est le trafic de migrants, et non la migration elle-même, qui est visé par les prescriptions en matière d’incrimination et autres. Le Protocole lui-même est neutre pour ce qui est de savoir si les migrants illégaux doivent être passibles d’infractions: en vertu de l’article 5, rien, dans le Protocole lui-même, ne peut être interprété comme obligeant à incriminer les simples migrants ou un acte qu’ils pourraient commettre, contrairement à ce qui est le cas pour les membres de groupes criminels organisés ou les personnes liées à ces groupes. En même temps, le paragraphe 4 de l’article 6 indique que rien dans le Protocole ne limite les droits des États parties de prendre des mesures contre des personnes dont les actes constituent, dans leur droit interne, une infraction.
As noted above, the fundamental policy set by the Protocol is that it is the smuggling of migrants and not migration itself that is the focus of the criminalization and other requirements.(Guide législatif, p. 370 et 371, par.
The Protocol itself takes a neutral position on whether those who migrate illegally should be the subject of any offences: article 5 ensures that nothing in the Protocol itself can be interpreted as requiring the criminalization of mere migrants or of conduct likely to be engaged in by mere migrants as opposed to members of or those linked to organized criminal groups.50.
At the same time, article 6, paragraph 4, ensures that nothing in the Protocol limits the existing rights of each State party to take measures against persons whose conduct constitutes an offence under its domestic law.)
(Legislative Guide, page 347, para. 50.) The Legislative Guide further notes that:Le Guide législatif énonce également:
Generally, the purpose of the Protocol is to prevent and combat the smuggling of migrants as a form of transnational organized crime, while at the same time not criminalizing mere migration, even if illegal under other elements of national law.L’objet général du Protocole est de prévenir et de combattre le trafic illicite de migrants comme forme de criminalité transnationale organisée sans incriminer la simple migration, même illégale au regard d’autres éléments de droit interne.
This is reflected both in article 5 and article 6, paragraph 4, as noted above, and in the fact that the offences that might otherwise be applicable to mere migrants, and especially the document-related offences established by article 6, paragraph 1 (b), have been formulated to reduce or eliminate such application.C’est ce qui ressort à la fois de l’article 5 et du paragraphe 4 de l’article 6, comme on l’a noté ci-dessus, et du fait que les infractions pour lesquelles les simples migrants pourraient par ailleurs être poursuivis, et en particulier les infractions relatives aux documents établies à l’alinéa b du paragraphe 1 de l’article 6, ont été formulées de manière à limiter ou exclure cette éventualité.
Thus, for example, a migrant caught in possession of a fraudulent document would not generally fall within domestic offences adopted pursuant to paragraph 1 (b), whereas a smuggler who possessed the same document for the purpose of enabling the smuggling of others would be within the same offence.Ainsi, par exemple, un migrant pris en possession d’un document frauduleux ne tomberait pas normalement sous le coup des infractions établies en droit interne en application de l’alinéa b du paragraphe 1, tandis qu’un trafiquant possédant le même document à des fins de trafic illicite de personnes en serait passible.
(Legislative Guide, page 349, para. 54.)(Guide législatif, p. 373, par. 54.)
Note that if drafting options B or C of chapter II of the Model Law is used, this issue will not arise, as both options refer to actions against “another”.Notez que si les variantes B ou C du chapitre II de la Loi type sont utilisées, cette question ne se pose pas, puisque ces deux options font référence aux actions à l’encontre d’“un autre”.
It is also important to note article 31, paragraph 1, of the 1951 Convention relating to the Status of Refugees, which specifically obliges States not to impose penalties on refugees who “coming directly from a territory where their life or freedom was threatened in the sense of article 1, enter or are present .Il est également important de prendre note du paragraphe 1 de l’article 31 de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, qui oblige expressément les États à ne pas imposer de sanctions aux réfugiés qui “arrivant directement du territoire où leur vie ou leur liberté était menacée au sens prévu par l’article premier, entrent ou se trouvent .
....
without authorization, provided they present themselves without delay to the authorities and show good cause for their illegal entry or presence”.sans autorisation, sous la réserve qu’ils se présentent sans délai aux autorités et leur exposent des raisons reconnues valables de leur entrée ou présence irrégulières”.
Accordingly, it is vital that smuggled migrants falling within this category not be penalized for their unlawful entry.Par conséquent, il est essentiel que les migrants objet d’un trafic entrant dans cette catégorie ne soient pas pénalisés au titre de leur entrée illégale.
If this issue is not already addressed in national migration or asylum laws, it may be necessary to insert additional language into any law on smuggling of migrants on this issue.Si cette question n’est pas déjà abordée dans les lois nationales sur la migration ou l’asile, il peut être nécessaire d’insérer des termes supplémentaires dans toute loi relative au trafic illicite de migrants.
Resource: “Summary Conclusions on Article 31 of the 1951 Convention relating to the Status of Refugees”, Geneva expert round table entitled “Global Consultations on International Protection”, organized by the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees and the Graduate Institute of International and Development Studies in Geneva on 8 and 9 November 2001.Ressource: “Récapitulatif des conclusions sur l’article 31 de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés”, table ronde des experts de Genève intitulée “Consultations mondiales sur la protection internationale”, organisée à Genève les 8 et 9 novembre 2001 par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux réfugiés et l’Institut de hautes études internationales et du développement.
Article 10.Article 10.
Duty of and offence by commercial carriersObligations des transporteurs commerciaux et infractions commises par eux
1.1.
Any [commercial carrier] [natural person responsible for the operation of the commercial carrier as a legal person] that fails to verify that every passenger possesses the identity and/or travel documents required to enter the destination State and any transit State, [commits an offence and] is liable to a fine of [to be inserted].[Tout transporteur commercial] [Toute personne physique responsable de l’exploitation d’une activité de transport commercial en qualité de personne morale] qui omet de vérifier que chaque passager est en possession des documents d’identité et/ou de voyage requis pour l’entrée dans l’État de destination et dans tout État de transit, [commet une infraction et] est passible d’une amende de [montant].
2.2.
Any [commercial carrier] [natural person responsible for the operation of a commercial carrier] that fails to [report to] [notify] the competent authorities that a person has attempted to or has travelled on that carrier without the identity and travel documents required to enter the destination State or any transit State with knowledge or in reckless disregard of the fact that the person was a smuggled migrant, [commits an offence and] [in addition to any other penalty provided in any other law or enactment] is liable to a fine [to be inserted].[Tout transporteur commercial] [Toute personne physique responsable de l’exploitation d’une activité de transport commercial] qui omet de [signaler] [notifier] aux autorités compétentes qu’une personne a tenté de voyager ou a voyagé grâce à ses services sans les documents d’identité et de voyage requis pour l’entrée dans l’État de destination ou dans tout État de transit, alors qu’il [elle] a connaissance du fait que cette personne était un migrant objet d’un trafic ou qu’il [elle] fait preuve de négligence fautive à cet égard, [commet une infraction et] [outre toute autre peine prévue dans une autre loi ou disposition] est passible d’une amende de [montant].
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 11, paragraphs 2 and 3.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 11, paragraphes 2 et 3.
Article 11, paragraph 2 of the Smuggling of Migrants Protocol requires States parties to adopt legislative and other appropriate measures to prevent, to the extent possible, means of transport operated by commercial carriers from being used in the commission of smuggling of migrants. Article 11, paragraph 3, provides that “where appropriate, and without prejudice to applicable international conventions, such measures shall include establishing the obligation of commercial carriers ... to ascertain that all passengers are in possession of the travel documents required for entry”. As noted in the interpretative notes, this paragraph “requires States parties to impose an obligation on commercial carriers only to ascertain whether or not passengers have the necessary documents in their possession and not to make any judgement or assessment of the validity or authenticity of the documents” (A/55/383/Add.1, para. 103).En vertu du paragraphe 2 de l’article 11 du Protocole, les États parties sont tenus d’adopter les mesures législatives ou autres appropriées pour prévenir, dans la mesure du possible, l’utilisation des moyens de transport exploités par des transporteurs commerciaux pour la commission du trafic illicite de migrants. Le paragraphe 3 de l’article 11 dispose que “lorsqu’il y a lieu, et sans préjudice des conventions internationales applicables, ces mesures consistent notamment à prévoir l’obligation pour les transporteurs commerciaux ... de vérifier que tous les passagers sont en possession des documents de voyage requis pour l’entrée”. Comme l’indiquent les notes interprétatives, en vertu de ce paragraphe, “les États parties sont tenus d’imposer aux transporteurs commerciaux uniquement l’obligation de vérifier si les passagers sont en possession ou non des documents nécessaires et non de juger ou évaluer la validité ou l’authenticité desdits documents” (A/55/383/Add.1, par. 103).
As an identical obligation appears in the Trafficking in Persons Protocol, for consistency the provision used in the Model Law is based on the provision on this issue contained in the Model Law against Trafficking in Persons. However, additions have been made on exemption from carrier liability, in circumstances where the smuggled migrant has submitted an asylum claim or has been granted refugee status or a complementary form of protection; and also where entry results from a rescue, either at sea or elsewhere.Par souci de cohérence, puisqu’une obligation identique figure dans le Protocole relatif à la traite des personnes, la disposition utilisée dans la Loi type s’appuie sur la disposition correspondante de la Loi type contre la traite des personnes. Cependant, des ajouts ont été apportés concernant l’exonération de responsabilité du transporteur, dans les cas où le migrant objet d’un trafic a soumis une demande d’asile ou s’est vu accorder le statut de réfugié ou une forme complémentaire de protection, ainsi que lorsque l’entrée résulte d’un sauvetage, intervenu en mer ou non.
In some legal systems, criminal liability falls on the natural persons responsible for the legal person, even though some of the penalties, sanctions or measures will be imposed on the legal person itself.Dans certains systèmes juridiques, la responsabilité pénale incombe aux personnes physiques responsables de la personne morale, même si certaines peines, sanctions ou mesures s’appliquent à la personne morale elle-même.
Accordingly, the two options for paragraph 1 of article 10 presented above refer to either the “commercial carrier” or the “persons responsible for operating the commercial carrier” such as a company director or senior manager responsible for operations.Par conséquent, les deux variantes du paragraphe 1 de l’article 10 présentées cidessus mentionnent soit le “transporteur commercial”, soit les “personnes responsables de l’exploitation d’une activité de transport commercial”, par exemple un administrateur de société ou un cadre supérieur responsable de l’exploitation.
Also, options are included to refer to an “offence” having been committed or provide that the entity is “liable to pay a fine of”.En outre, des variantes sont également prévues pour mentionner une “infraction” commise ou disposer que l’entité est “passible d’une amende de”.
As noted in the commentary on the Model Law against Trafficking in Persons, there are several ways to fulfil the obligation under article 11: the inclusion of a provision in criminal law is only one option. In many countries, it may be more appropriate to address this issue through civil regulatory laws. An example of such a regulation is the following:Comme l’indique le commentaire se rapportant à la Loi type contre la traite des personnes, il y a plusieurs moyens de satisfaire à l’obligation énoncée dans l’article 11; inclure une disposition dans le droit pénal n’est que l’un d’entre eux. Dans de nombreux pays, il peut être plus judicieux d’inscrire cette obligation dans les dispositions réglementaires du droit civil. Voici un exemple de réglementation:
1.1.
Any [commercial carrier] [person who engages in the international transportation of goods or people for commercial gain] must verify that every passenger possesses the identity and/or travel documents required to enter the destination country and any transit countries.[Tout transporteur commercial] [Toute personne qui se livre au transport international de marchandises ou de passagers dans un but lucratif] doit vérifier que chaque passager est en possession des documents d’identité et/ou de voyage requis pour l’entrée dans le pays de destination et dans tout pays de transit.
2.2.
A commercial carrier is liable for the costs associated with the person’s accommodation in and removal from [State].Un transporteur commercial est responsable des frais associés à l’hébergement de la personne dans [l’État] et à son expulsion.
The following examples are taken from national legislation and regulations.Les exemples suivants sont extraits de législations et de réglementations nationales.
Example 1Exemple 1
Responsibilities of International Transportation CompaniesResponsabilités des compagnies de transport international
(a) International transportation companies must verify that every passenger possesses the necessary travel documents, including passports and visas, to enter the destination country and any transit countries.a) Les compagnies de transport international doivent vérifier que chaque passager est en possession des documents de voyage requis, dont le passeport et le visa, pour l’entrée dans le pays de destination et dans tout pays de transit.
(b) The requirement in (a) applies both to staff selling or issuing tickets, boarding passes or similar travel documents and to staff collecting or checking tickets prior to or subsequent to boarding.b) L’obligation faite aux compagnies de transport à l’alinéa a) s’applique à la fois au personnel qui vend ou émet des billets, des cartes d’embarquement ou des documents de voyage similaires et au personnel qui collecte ou vérifie les billets avant ou après l’embarquement.
(c) Companies which fail to comply with the requirements of this section will be fined [insert appropriate amount].c) Les compagnies qui ne se conforment pas aux exigences de la présente section se verront imposer une amende de [montant].
Repeated failure to comply may be sanctioned by revocation of licenses to operate in accordance with [applicable law] [insert reference to law governing revocation of licences].Le fait de ne pas respecter ces exigences à plusieurs reprises peut être sanctionné par une résiliation de la licence d’exploitation conformément à [la loi applicable] [insérer une référence à la loi qui régit la résiliation des licences].
(United States State Department, Legal Building Blocks to Combat Trafficking in Persons, §400, released by the Office to Monitor and Combat Trafficking in Persons, February 2004.)(États-Unis d’Amérique, Département d’État, “Legal Building Blocks to Combat Trafficking in Persons”, § 400, publié par l’Office to Monitor and Combat Trafficking in Persons, février 2004.)
Example 2Exemple 2
1.1.
International transportation companies have the obligation to verify, on issuing the travel document, whether their passengers possess the required identification for entry in their transit or destination country.Les compagnies de transport international ont l’obligation de vérifier, lorsqu’elles émettent les documents de voyage, que leurs passagers sont en possession des documents d’identité requis pour l’entrée dans le pays de transit ou de destination.
2.2.
The obligation stipulated in paragraph 1 is also shared by the driver of the international road transportation vehicle on admitting passengers on board, as well as in the case of staff responsible for verifying travel documents.L’obligation énoncée au paragraphe 1 concerne également le conducteur du véhicule de transport routier international qui admet des passagers à son bord, ainsi que le personnel chargé de vérifier les documents de voyage.
(Law on the Prevention and Combat of Trafficking in Human Beings, article 47, Romania.)(Loi visant à prévenir et à combattre la traite des êtres humains, article 47, Roumanie.)
3.3.
A commercial carrier [does not commit an offence] [is not liable to a fine] under this article if:Un transporteur commercial [ne commet pas d’infraction] [n’est pas passible d’amende] en vertu du présent article si:
(a) There were reasonable grounds to believe that the documents that the transported person has are the travel documents required for lawful entry in [name of State];a) Il existait des motifs raisonnables de penser que les documents que le passager avait en sa possession étaient les documents requis pour entrer légalement dans [l’État];
(b) The transported person possessed the lawful travel documents when boarded, or last boarded the means of transport to travel to [name of State];b) Le passager était en possession de documents de voyage réguliers lorsqu’il est monté à bord ou la dernière fois qu’il est monté à bord du moyen de transport à destination de [l’État];
(c) The entry into [name of State] occurred only because of circumstances beyond the control of the [commercial carrier] [person who engages in the transportation of goods or people for commercial gain];c) L’entrée dans [l’État] n’a eu lieu qu’en raison de circonstances indépendantes de la volonté [du transporteur commercial] [de la personne qui se livre au transport de marchandises ou de passagers dans un but lucratif];
(d) The entry into [name of State] resulted from a rescue [at sea].d) L’entrée dans [l’État] a résulté d’un sauvetage [en mer].
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 11, paragraphs 2 and 3.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 11, paragraphes 2 et 3.
The interpretative notes to the Smuggling of Migrants Protocol note that measures and sanctions applied in accordance with article 11, paragraph 2, of the Protocol should take into account other international obligations of the State party concerned.Les notes interprétatives se rapportant au Protocole contre le trafic illicite de migrants indiquent que les mesures et sanctions appliquées conformément au paragraphe 2 de l’article 11 du Protocole devraient tenir compte des autres obligations internationales de l’État partie concerné.
Carrier sanctions should not be allowed to interfere with the long-standing obligation on shipmasters to render assistance to those in distress at sea.Les sanctions contre les transporteurs ne devraient pas faire obstacle à l’obligation traditionnelle des capitaines de navires de prêter assistance aux personnes qui sont en péril en mer.
Article 7 of the Protocol provides that States parties shall cooperate to the fullest extent possible to prevent and suppress the smuggling of migrants by sea, in accordance with the international law of the sea.L’article 7 du Protocole prévoit que les États parties coopèrent dans toute la mesure possible en vue de prévenir et de réprimer le trafic illicite de migrants par mer, conformément au droit international de la mer.
The interpretative notes to the Protocol note that:Les notes interprétatives se rapportant au Protocole indiquent ce qui suit:
The international law of the sea includes the United Nations Convention on the Law of the Sea as well as other relevant international instruments.Le droit international de la mer englobe la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer ainsi que d’autres instruments internationaux pertinents.
References to the United Nations Convention on the Law of the Sea do not prejudice or affect in any way the position of any State in relation to that Convention.Les références à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer ne compromettent ni ne modifient en rien la situation d’un État au regard de cette Convention.
(A/55/383/Add.1, para. 98; Travaux Préparatoires, p. 494.)(A/55/383/Add.1, par. 98; Travaux préparatoires, p. 518.)
Accordingly, the obligations in the Protocol, including the obligation to ensure that commercial carriers are not used to transport smuggled migrants, remain subject to existing obligations under the United Nations Convention on the Law of the Sea.Par conséquent, les obligations prévues dans le Protocole, notamment l’obligation de veiller à ce qu’il ne soit pas fait appel à des transporteurs commerciaux pour transporter des migrants objet d’un trafic, restent subordonnées aux obligations en vigueur en vertu de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.
As noted in the commentary to article 25 of the Model Law, a shipmaster has an obligation to render assistance to those in distress at sea (also see the discussion under article 25 of the Model Law).Comme l’indique le commentaire se rapportant à l’article 25 de la Loi type, le capitaine d’un navire a l’obligation de prêter assistance aux personnes en péril en mer (voir également la discussion sous l’article 25 de la Loi type).
That obligation is a longstanding maritime tradition and an obligation under international law.Ce devoir est une tradition maritime de longue date et constitue une obligation en droit international.
Depending on the particular geography of the territory of the States parties and the modus operandi of smugglers in their region, States parties may want to consider other relevant exemptions for commercial carriers involved in rescue situations.En fonction de la géographie particulière de leur territoire et du mode opératoire des trafiquants de migrants dans leur région, les États parties peuvent envisager d’appliquer d’autres exonérations aux transporteurs commerciaux intervenant dans les situations de sauvetage.
For example, if smuggled migrants are found stranded in the desert, they should not be ignored by passing commercial carriers simply out of fear of prosecution under carrier liability provisions.Par exemple, si des migrants objet d’un trafic sont découverts “perdus” dans le désert, un transporteur commercial passant par là ne devrait pas les ignorer par simple crainte de poursuites fondées sur les dispositions relatives à la responsabilité des transporteurs.
4.4.
A commercial carrier is not liable under this article when the persons it transported were provided protection against refoulement and/or access to the asylum system by [the competent authorities] [in accordance with the provisions of the [relevant act]].Un transporteur commercial n’est pas responsable en vertu du présent article lorsque les personnes qu’il transportait se sont vu accorder une protection contre le refoulement et/ou un accès au système d’asile par [les autorités compétentes] [conformément aux dispositions de [loi pertinente]].
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 11, paragraphs 2 and 3.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 11, paragraphes 2 et 3.
This provision is optional and applies to States that are parties to the 1951 Convention relating to the Status of Refugees and 1967 Protocol relating to the Status of Refugees.Cette disposition est facultative et s’applique aux États qui sont parties à la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et au Protocole de 1967 relatif au statut des réfugiés.
States which have a specific law implementing the provisions of the 1951 Convention and its Protocol may refer to it in this provision.Les États qui disposent d’une loi d’application des dispositions de la Convention de 1951 et de son Protocole peuvent s’y reporter dans la présente disposition.
The interpretative notes to the Smuggling of Migrants Protocol note that measures and sanctions applied in accordance with article 11, paragraph 2, of the Protocol should take into account international obligations of the State party concerned, including the 1951 Convention and 1967 Protocol relating to the Status of Refugees, as specifically underlined by article 19 of the Smuggling of Migrants Protocol:Les notes interprétatives se rapportant au Protocole contre le trafic illicite de migrants indiquent que les mesures et sanctions appliquées conformément au paragraphe 2 de l’article 11 devraient tenir compte des obligations internationales de l’État partie concerné, notamment de la Convention de 1951 et du Protocole de 1967 relatif au statut des réfugiés, comme le souligne expressément l’article 19 du Protocole contre le trafic illicite de migrants:
It should further be noted that this paragraph does not unduly limit the discretion of States parties not to hold carriers liable for transporting undocumented refugees and that article 19 preserves the general obligations of States parties under international law in this regard, making specific reference to the 1951 Convention and 1967 Protocol relating to the Status of Refugees.Il est à noter par ailleurs que ce paragraphe ne limite pas indûment la liberté qu’ont les États Parties de ne pas tenir les transporteurs responsables du transport de réfugiés sans papiers et que l’article 19 préserve à cet égard les obligations générales des États Parties en vertu du droit international en renvoyant expressément à la Convention de 1951 et au Protocole de 1967 relatifs au statut des réfugiés.
Article 11 was also adopted on the understanding that it would not be applied in such a way as to induce commercial carriers to impede unduly the movement of legitimate passengers.L’article 11 a également été adopté étant entendu qu’il ne devrait pas être appliqué de manière à inciter les transporteurs commerciaux à entraver indûment la circulation des passagers licites.
(A/55/383/Add.1, para. 103; Travaux Préparatoires, 521.)(A/55/383/Add.1, par. 103; Travaux préparatoires, 550.)
Article 11.Article 11.
Facilitating entry or stay for justice processesFait de faciliter l’entrée ou le séjour aux fins de procédures judiciaires
The [competent authority] [Minister] may grant a [visa] [residence permit] to a smuggled migrant in order to facilitate the [investigation and/or] prosecution of an offence under this Law.[L’autorité compétente] [Le Ministre] peut accorder un [visa] [titre de séjour] à un migrant objet d’un trafic afin de faciliter [l’enquête sur et/ou] la poursuite d’une infraction en vertu de la présente loi.
CommentCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: This article is intended to support the practical achievement of the obligation to criminalize certain conduct set out in article 6.Source: Cet article vise à renforcer la mise en œuvre pratique de l’obligation d’incriminer certains actes énoncés à l’article 6.
While not required by the Protocol, experience suggests that the cooperation of smuggled migrants is essential for the detection, investigation and prosecution of smugglers. For example, smuggled migrants may be the only witnesses to the smuggling process. As a result, they may be the only people who can provide reliable intelligence or who can testify as to who was directing the smuggling process, who served as an escort, and who was simply another smuggled migrant. Given the importance of actively pursuing the investigation and prosecution of persons responsible for smuggling of migrants, practical steps may need to be taken to ensure that smuggled migrants can, where appropriate, remain in the country (or return) to participate in justice processes. The exact form that this will take depends on national law: for example, some countries such as the United States use the mechanism of “parole”; other countries give temporary visas; other countries provide residence permits. Accordingly, this provision will need to be adjusted to ensure it is consistent with general principles regarding immigration and visa rules.Bien que le Protocole ne l’exige pas, l’expérience montre que la coopération des migrants objet d’un trafic est essentielle pour détecter les trafiquants, enquêter sur leur compte et les poursuivre. Par exemple, ces migrants sont peut-être les seuls témoins d’un trafic. Dès lors, ce sont les seules personnes susceptibles de fournir des renseignements fiables ou de témoigner sur les individus qui dirigeaient le trafic, ceux qui servaient d’escorte, et ceux qui étaient de simples migrants. Vu l’importance d’enquêter activement sur les responsables du trafic illicite de migrants et de les poursuivre, il peut être nécessaire de prendre des mesures pratiques permettant, le cas échéant, aux migrants objet d’un trafic de rester dans le pays (ou d’y revenir) pour participer aux procédures judiciaires. La forme exacte de ces mesures dépend de la loi nationale: certains pays, comme les États-Unis utilisent le mécanisme de “liberté conditionnelle” (“parole”), d’autres accordent des visas temporaires, d’autres encore des titres de séjour. Par conséquent, cette disposition devra être ajustée pour correspondre aux principes généraux concernant les règles d’immigration et de visa.
While entry permits and visas tend to be used in situations where persons have already agreed to give evidence against a suspect, these mechanisms can also be used as a measure to ensure that smuggled migrants have a period of time in which to reflect on their situation and make an informed decision about whether or not they will agree to participate in a criminal justice process. Some smuggled migrants may have been exposed to extreme danger or threats on their journeys (for example, being starved or locked in containers in extreme heat and without sufficient air). They may need time to recover from their experience before they can effectively participate in a debriefing or interview or make an informed decision about whether or not to participate in a criminal justice process.Les titres de séjour et les visas sont généralement utilisés dans les situations où les personnes ont déjà accepté de témoigner contre un suspect. Néanmoins, il est possible d’avoir recours à ces mécanismes pour permettre aux migrants objet d’un trafic de disposer d’un délai pour réfléchir à leur situation et prendre une décision éclairée sur leur participation ou non à une procédure pénale. Certains migrants ont été exposés à des dangers extrêmes ou à des menaces au cours de leur voyage (par exemple, ils ont été affamés ou enfermés dans un conteneur dans une chaleur extrême et sans suffisamment d’air). Ils peuvent avoir besoin de temps pour récupérer de cette expérience avant d’être en mesure de participer efficacement à un débriefing ou à un entretien, ou de prendre une décision éclairée sur leur participation ou non à une procédure pénale.
Belgium has amended its laws so that certain smuggled migrants, in particular those who have experienced aggravated smuggling, have access to the protection systems designed for victims of trafficking in persons.La Belgique a modifié ses lois pour permettre à certains migrants objet d’un trafic, en particulier ceux qui ont subi un trafic aggravé, d’avoir accès aux systèmes de protection conçus pour les victimes de la traite des personnes.
For example, the protection system can be accessed if, for example, the victim was seriously endangered by the crime, if the smuggling resulted in the victim being disabled, or if the victim was a child (77quater, 1°-5°, of the Law of 15 December 1980, Belgium.Par exemple, une victime peut bénéficier de ce système si elle a été gravement mise en danger par l’infraction, si elle subit un handicap du fait du trafic, ou si elle est mineure (77 quater, 1° à 5°, de la Loi belge du 15 décembre 1980).
) The reflection period serves as a transition period during which the smuggled migrant can decide whether he or she is willing to make a statement or file a complaint.Ce délai de réflexion sert de période de transition pendant laquelle le migrant objet d’un trafic peut décider s’il souhaite ou non témoigner ou déposer plainte.
Example 1Exemple 1
Aliens whose unlawful entry or transit is assisted by the act shall not be penalized as parties to the offence (article 12 of the Criminal Code).Les étrangers qui pénètrent sur le territoire ou y transitent illégalement du fait de l’acte incriminé ne sont pas coupables de complicité (article 12 du Code pénal).
Their expulsion or deportation may be delayed where and in so far as this is necessary in order to question them as to the facts of the case.Leur reconduction à la frontière ou leur expulsion peut être ajournée si, et aussi longtemps que, leur présence est nécessaire pour les interroger sur les faits.
(Article 114(6), 2005 Aliens Police Act, Austria.)(Article 114(6), Loi de 2005 sur la police des étrangers, Autriche.)
Example 2Exemple 2
(5)(A). The Attorney General may, except as provided in subparagraph (b) or in section 214 (f), in his discretion parole into the United States temporarily under such conditions as he may prescribe only on a case-by-case basis for urgent humanitarian reasons or significant public benefit any alien applying for admission to the United States, but such parole of an alien shall not be regarded as an admission of the alien and when the purposes of the parole shall, in the opinion of the Attorney-General, have been served the alien shall forthwith return or be returned to the custody from which he was paroled and thereafter his case shall continue to be dealt with in the same manner as that of any other applicant for admission to the United States.5) A). De façon discrétionnaire et sauf de la manière prévue à l’alinéa b) ou à l’article 214 f), le Ministre de la justice peut placer en liberté conditionnelle tout étranger demandant à être admis aux États-Unis, dans des conditions prescrites au cas par cas, et pour des raisons d’urgence humanitaire ou pour obtenir un avantage public significatif. Toutefois, cette mise en liberté conditionnelle n’est pas considérée comme une admission de l’étranger et, une fois l’objectif atteint, de l’avis du Ministre de la justice, l’étranger retourne ou est renvoyé sans délai en détention et, par la suite, son cas continue d’être géré de la même façon que celui de tout autre personne demandant à être admise aux États-Unis.
(United States, Immigration and Nationality Act s.212 (d) (5).)(États-Unis, Immigration and Nationality Act (Loi sur l’immigration et la nationalité), article 212 d) 5).)
Example 3Exemple 3
1.1.
The foreign national who has crossed the Spanish border outside the steps established for this purpose or who has not complied with his obligation to declare entry and is in Spain illegally or working without permission, without documentation or with illegal documentation, through having been victim of, harmed by, or witness to an act of illicit trafficking in human beings, illegal immigration, or trafficking in manpower or exploitation through prostitution by the abuse of his or her situation of necessity, may be declared exempt from administrative responsibility and not expelled if he or she reports to the appropriate authorities the perpetrators or cooperatives of said trafficking, or cooperates and collaborates with the competent immigration officials, providing essential information or testifying, if it be the case, in the corresponding legal proceedings taken against said perpetrators.Le ressortissant étranger qui a franchi la frontière espagnole en dehors des mesures établies à cette fin ou qui n’a pas satisfait à l’obligation de déclarer son entrée et se trouve illégalement en Espagne ou y travaille sans autorisation, sans papiers ou avec des papiers illégaux, en ayant été victime ou témoin d’un acte ou en ayant été blessé par un acte de traite des êtres humains, d’immigration illégale, de trafic de main-d’œuvre ou d’exploitation par la prostitution, de par l’abus de l’état de nécessité dans lequel il se trouvait, peut être déclaré exonéré de toute responsabilité administrative et ne pas être expulsé s’il dénonce aux autorités compétentes les auteurs ou les complices dudit trafic, ou s’il coopère et collabore avec les fonctionnaires de l’immigration compétents, en fournissant des informations essentielles ou en témoignant, le cas échéant, dans le cadre de la procédure judiciaire correspondante engagée à l’encontre desdits auteurs.
2.2.
The competent administrative bodies charged with examining the sanctioning order shall present the appropriate proposal to the authority which must resolve it.Les services administratifs compétents chargés d’examiner l’ordonnance de sanction présentent la proposition adéquate à l’autorité décisionnaire.
3.3.
Foreign nationals declared exempt from administrative responsibility may be granted, at their choice, repatriation to their country of origin or residency in Spain, as well as a work permit and assistance in their social integration, in accordance with what is established in the present Law.Les ressortissant étrangers déclarés exonérés de responsabilité administrative peuvent choisir d’être rapatriés dans leur pays d’origine ou de rester en Espagne, et se voir accorder un permis de travail et une assistance concernant leur intégration sociale, conformément aux dispositions de la présente loi.
4.4. Lorsque le ministère public apprend qu’un ressortissant étranger à l’encontre duquel une ordonnance d’expulsion a été rendue apparaît dans une procédure pénale comme victime, partie blessée ou témoin, et considère que la présence dudit étranger est essentielle pour mettre en œuvre la procédure judiciaire, une demande de non-exécution de l’expulsion est adressée à l’autorité publique compétente.
When the Public Prosecutor becomes aware that a foreign national against whom an expulsion order has been issued appears in a criminal procedure as victim, injured party or witness and considers that said foreigner’s presence is essential for the carrying out of judicial proceedings, it shall be manifested to the competent governmental authority that non-execution of the expulsion is called for and, in the case of its having already been executed, in like manner the foreigner’s return to Spain shall be authorized for the time necessary to carry out the necessary proceedings, without dismissing the possibility that the measures provided for in Organic Law 19/1994 of 23 December may be adopted for the protection of witnesses and experts in criminal cases.Si l’expulsion a déjà eu lieu, le retour de l’étranger en Espagne est de la même façon autorisé pendant le temps nécessaire à la mise en œuvre de la procédure concernée, sans exclure la possibilité d’adoption des mesures prévues dans la loi organique 19/1994 du 23 décembre pour protéger les témoins et les experts dans les affaires pénales.
(Article 59 of Organic Law 8/2000 of 22 December 2000, Spain.)(Article 59 de la Loi organique 8/2000 du 22 décembre 2000, Espagne.)
Example 4Exemple 4
The administrative immigration measures of protection and prevention established in this Decree Law and its regulation will be applied to the regular or irregular migrant that cooperates in the investigation of the illegal activities listed above.Les mesures administratives de protection et de prévention en matière d’immigration établies dans le présent décret-loi et son règlement s’appliqueront au migrant en situation régulière ou irrégulière qui coopère à l’enquête sur les activités illégales énumérées ci-dessus.
(Article 81-4, Title VIII, Protection of Victims, Decree Law No. 3 of 22 February 2008, Panama.)(Article 81-4, Titre VIII, Protection des victimes, décret-loi n° 3 du 22 février 2008, Panama.)
Chapter 3.Chapitre III.
Protection and assistance measuresMesures de protection et d’assistance
CommentaryCommentaire
As noted in the commentary to article 1 of the Model Law, certain rights are inalienable and apply to everyone, regardless of their migration status.Comme l’indique le commentaire se rapportant à l’article premier de la Loi type, certains droits sont inaliénables et s’appliquent à toute personne, quel que soit son statut au regard de la législation sur l’immigration.
Under the Smuggling of Migrants Protocol, States parties have agreed to ensure that inalienable rights arising from human rights, refugee and humanitarian law are not compromised in any way in the implementation of measures to counter the smuggling of migrants.En vertu du Protocole contre le trafic illicite de migrants, les États parties ont convenu de faire en sorte que l’application de mesures contre le trafic illicite de migrants ne porte nullement atteinte aux droits inaliénables découlant du droit relatif aux droits de l’homme, du droit des réfugiés et du droit humanitaire.
In addition to these general rights, several more specific rights have been restated in the Smuggling of Migrants Protocol.Outre ces droits généraux, plusieurs droits plus spécifiques ont été réaffirmés dans le Protocole contre le trafic illicite de migrants.
In particular, States parties are required to take all appropriate measures:En particulier, les États parties sont tenus de prendre toutes les mesures appropriées:
To protect smuggled persons from death, torture or other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment (article 16, paragraph 1)Pour protéger les personnes qui ont été l’objet d’un trafic contre la mort, la torture ou d’autre peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (art. 16, par. 1) Pour protéger les migrants qui ont été l’objet d’un trafic contre toute violence (art. 16, par. 2)
To protect smuggled migrants from violence (article 16, paragraph 2)Pour accorder l’assistance appropriée aux personnes dont la vie ou la sécurité sont mises en danger par les trafiquants (art. 16, par. 3)
To provide appropriate assistance to persons whose lives or safety are endangered by smugglers (article 16, paragraph 3)Pour fournir aux migrants des informations sur la notification et la communication consulaires (art. 16, par. 5)
To provide information on consular notification and communication (article 16, paragraph 5)Pour orienter les migrants demandeurs d’asile vers la procédure de demande d’asile (art. 19, par. 1).
To refer asylum-seeking migrants to the asylum procedure (article 19, paragraph 1)Lorsqu’ils appliquent toutes ces mesures, les États parties sont tenus de prendre en compte les besoins particuliers des femmes et des enfants (art. 16, par. 4).
In applying all these measures, States parties are obliged to take into account the special needs of women and children (article 16, paragraph 4).Il est vraisemblable que le mode d’exécution de ces obligations inclut toute une gamme de mesures, de lois nationales, ainsi que de politiques et de procédures pertinentes.
The precise manner in which these obligations are achieved is likely to include a range of measures: national laws and, most likely, relevant policies and procedures.Le Guide législatif indique que les rédacteurs devront peut-être aussi adapter le libellé de dispositions législatives existantes afin qu’elles ne soient pas appliquées d’une façon telle qu’une discrimination soit exercée contre les migrants objet d’un trafic illicite ou les résidents illégaux en raison de leur statut en tant que tels (Protocole contre le trafic illicite de migrants, art. 19, par.
Also, the Legislative Guide notes that drafters may also be required to adjust the language of existing legislative provisions to ensure that they are not applied in a manner which is discriminatory to smuggled migrants or illegal residents by virtue of their status as such (Smuggling of Migrants Protocol, article 19, paragraph 2).2).
Article 12: Right to urgent medical careArticle 12. Droits à des soins médicaux d’urgence
1.1.
Smuggled migrants shall have the right to receive any medical care that is urgently required for the preservation of their life or the avoidance of irreparable harm to their health on the basis of equality of treatment with nationals of [name of State].Les migrants objet d’un trafic ont le droit de recevoir les soins médicaux qui sont nécessaires d’urgence pour préserver leur vie ou éviter un dommage irréparable à leur santé, sur la base de l’égalité de traitement avec les ressortissants de [l’État].
2.2.
Such emergency medical care shall not be refused to them by reason of any irregularity with regard to their entry or stay in [name of State].De tels soins médicaux d’urgence ne peuvent leur être refusés en raison d’une quelconque irrégularité en matière d’entrée ou de séjour dans [l’État].
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraph 1.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphe 1.
While compliance with the obligation to preserve and protect the rights of smuggled migrants is mandatory (including the right to life), the manner in which it is achieved may vary.Bien qu’il soit impératif de se conformer à l’obligation de préserver et de protéger les droits des migrants objet d’un trafic (y compris le droit à la vie), il existe différentes manières d’y parvenir.
Every human being has the inherent right to life (International Covenant on Civil and Political Rights, article 6, paragraph 1). This is restated in article 16, paragraph 1, of the Protocol, under which States parties agree to take all appropriate measures, including legislation if necessary, to preserve and protect the rights of persons who have been smuggled, in particular their right to life, and their right not to be subjected to torture, or to cruel, inhuman or degrading treatment or punishment. The United Nations Human Rights Committee, the body tasked with oversight of the International Covenant on Civil and Political Rights, has noted that the right to life is the supreme right of which no derogation is permitted. In its General Comment No. 6 (1982), on the right to life, the Committee notes that “the right to life has been too often narrowly interpreted. The expression ‘inherent right to life’ cannot properly be understood in a restrictive manner, and the protection of this right requires that States adopt positive measures.”Chaque être humain a le droit inhérent à la vie (Pacte international relatif aux droits civils et politiques, art. 6, par. 1). Ce principe est réaffirmé au paragraphe 1 de l’article 16 du Protocole, en vertu duquel les États parties conviennent de prendre toutes les mesures appropriées, y compris, s’il y a lieu, des mesures législatives, pour sauvegarder et protéger les droits des personnes qui ont été l’objet d’un trafic de migrants, en particulier le droit à la vie et le droit de ne pas être soumis à la torture ou à d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Le Comité des droits de l’homme des Nations Unies, l’organisme chargé de surveiller l’application du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, a noté que le droit à la vie était le droit suprême pour lequel aucune dérogation n’était autorisée. Dans son Observation générale n° 6 (1982) sur le droit à la vie, le Comité a noté que “le droit à la vie était trop souvent interprété de façon étroite. L’expression “le droit à la vie ... inhérent à la personne humaine” ne peut pas être entendue de façon restrictive, et la protection de ce droit exige que les États adoptent des mesures positives”.
While the right of all persons, irrespective of migration status, to access emergency medical care is not clearly defined, it can be extrapolated from the right to life set out in the International Covenant on Civil and Political Rights.Bien que le droit de toutes les personnes, quel que soit leur statut au regard de la législation sur l’immigration, d’avoir accès aux soins médicaux d’urgence ne soit pas clairement défini, il peut être extrapolé du droit à la vie énoncé dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
As the Human Rights Committee has observed, it is incumbent on States parties to the Covenant to ensure that that right is not interpreted narrowly, as protection of the right to life will frequently require positive action on the part of States parties.Comme l’a observé le Comité des droits de l’homme, il incombe aux États parties au Pacte de veiller à ce que ce droit ne soit pas interprété de manière trop étroite, car la protection du droit à la vie exige fréquemment une action positive de leur part.
If that reasoning is applied, it follows that part of giving practical application to this right is to ensure that whenever a person (including a smuggled migrant) is in need of emergency medical care, they should be provided with such care, irrespective of considerations such as their immigration status.Si on suit ce raisonnement, donner une application pratique à ce droit consiste en partie à s’assurer que dans tous les cas où une personne (y compris un migrant objet d’un trafic) a besoin de soins médicaux d’urgence, elle devrait bénéficier de ces soins, indépendamment de considérations telles que son statut au regard de la législation sur l’immigration.
A denial or refusal of emergency medical care in a situation where this would have life-threatening consequences is clearly a violation of the right to life.Un rejet ou un refus de soins médicaux d’urgence dans une situation où cela aurait des conséquences extrêmement graves constitue manifestement une violation du droit à la vie.
This right has particular resonance in the smuggling of migrants context as smuggled migrants may be intercepted by the authorities after they have been locked in shipping containers without adequate air or food, or after they have undertaken long, dangerous journeys.Ce droit prend une résonnance particulière dans le contexte du trafic illicite de migrants car les migrants sont parfois interceptés par les autorités après avoir été enfermés dans des conteneurs de transport sans suffisamment d’air ni de nourriture ou après avoir effectué un voyage long et dangereux.
They may be in need of the necessities of life (food, water, shelter), in addition to medical care.Outre les soins médicaux, ils peuvent avoir besoin d’articles de première nécessité (nourriture, eau, abri).
The drafting option provided here is based on article 28 of the International Convention on the Protection of the Rights of All Migrant Workers and Members of Their Families, which provides that:Le libellé proposé ici repose sur l’article 28 de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, qui contient la disposition suivante:
Migrant workers and members of their families shall have the right to receive any medical care that is urgently required for the preservation of their life or the avoidance of irreparable harm to their health on the basis of equality of treatment with nationals of the State concerned. Such emergency medical care shall not be refused them by reason of any irregularity with regard to stay or employment.Les travailleurs migrants et les membres de leur famille ont le droit de recevoir tous les soins médicaux qui sont nécessaires d’urgence pour préserver leur vie ou éviter un dommage irréparable à leur santé, sur la base de l’égalité de traitement avec les ressortissants de l’État en cause. De tels soins médicaux d’urgence ne leur sont pas refusés en raison d’une quelconque irrégularité en matière de séjour ou d’emploi.
The human right to health is guaranteed in article 12, paragraph 1, of the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights, in which States parties to the Covenant recognize “the right of everyone to the enjoyment of the highest attainable standard of physical and mental health.” The Committee on Economic, Social and Cultural Rights, in its General Comment No. 14 (2000), on the right to the highest attainable standard of health, states that “States are under the obligation to respect the right to health by, inter alia, refraining from denying or limiting equal access for all persons, including prisoners or detainees, minorities, asylum-seekers and illegal migrants, to preventative, curative and palliative health services; and abstaining from enforcing discriminatory practices as State policy ...”. (E/C.12/2000/4)Le droit humain à la santé est garanti par le paragraphe 1 de l’article 12 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, dans lequel les États parties au Pacte reconnaissent “le droit qu’a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale qu’elle soit capable d’atteindre”. Dans son Observation générale n° 14 (2000) sur le droit au meilleur état de santé susceptible d’être atteint, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels énonce que “les États sont en particulier liés par l’obligation de respecter le droit à la santé, notamment en s’abstenant de refuser ou d’amoindrir l’égalité d’accès de toutes les personnes, dont les détenus, les membres de minorités, les demandeurs d’asile et les immigrants en situation irrégulière, aux soins de santé prophylactiques, thérapeutiques et palliatifs, en s’abstenant d’ériger en politique d’État l’application de mesures discriminatoires...” (E/C.12/2000/4).
Article 13: Protection of migrants against violenceArticle 13. Protection des migrants contre la violence
The [competent authority] [Minister] [shall take appropriate measures] [shall develop guidelines on appropriate measures] [shall issue orders on appropriate measures] to afford migrants appropriate protection against violence that may be inflicted upon them, whether by individuals or groups, by reason of being the object of conduct described in chapter II of this Law.[L’autorité compétente] [Le Ministre] [prend les mesures appropriées] [élabore des lignes directrices concernant les mesures appropriées] [rend des arrêtés concernant les mesures appropriées] pour accorder aux migrants une protection adéquate contre toute violence pouvant leur être infligée, aussi bien par des personnes que par des groupes, du fait qu’ils ont été l’objet des actes décrits au chapitre II de la présente loi.
These measures shall take into account the special needs of women and children.Ces mesures doivent prendre en compte les besoins particuliers des femmes et des enfants.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraphs 2 and 4.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphes 2 et 4.
Pursuant to article 16, paragraph 2, of the Protocol, States parties are obliged to take appropriate measures to afford migrants appropriate protection against violence that may be inflicted upon them, whether by individuals or groups, by reason of being the object of conduct criminalized by article 6 of the Protocol. In the application of article 16, States parties are required to take into account the special needs of women and children (article 16, paragraph 4, of the Protocol).Conformément au paragraphe 2 de l’article 16 du Protocole, les États parties sont tenus de prendre les mesures appropriées pour accorder aux migrants une protection adéquate contre toute violence pouvant leur être infligée, aussi bien par des personnes que par des groupes, du fait qu’ils ont été l’objet des actes incriminés par l’article 6 du Protocole. Lorsqu’ils appliquent l’article 16, les États parties sont tenus de prendre en compte les besoins particuliers des femmes et des enfants (art. 16, par. 4, du Protocole).
The Protocol does not provide guidance on what is meant by “appropriate measures” of protection.Le Protocole ne fournit pas d’indication sur le sens de l’expression “mesures appropriées” de protection.
This will need to be decided at the national level, bearing in mind the types of violence likely to be inflicted on smuggled migrants, the situations where violence may arise, the communities and individuals that may be affected, and the resources that are available to respond to these issues.Ce point devra être décidé au niveau national en tenant compte des types de violences susceptibles d’être infligées aux migrants objet d’un trafic, des situations dans lesquelles ces violences peuvent survenir, des communautés et des personnes concernées ainsi que des ressources disponibles pour répondre à ces questions.
For example, some States may have dedicated crime prevention programmes, and the potential for victimization of smuggled migrants should be considered in the development of these programmes.Certains États, par exemple, ont mis en place des programmes de prévention de la criminalité, et la possibilité de victimisation des migrants objet d’un trafic devrait être prise en compte dans l’élaboration de ces programmes.
Other States provide support programmes to their nationals overseas through their embassies in major destination countries (see national example below).D’autres États offrent des programmes de soutien à leurs ressortissants à l’étranger, par le biais de leurs ambassades dans les principaux pays de destination (voir l’exemple national ci-dessous).
In other instances, protection will need to include ensuring that migrants have access to physical protection, through law enforcement.Dans d’autres cas, la protection doit comprendre le fait de veiller à ce que les migrants bénéficient d’une protection physique, par l’intermédiaire des services de détection et de répression des infractions.
ExampleExemple
As one of the world’s major origin countries of migrant workers, the Philippines has enacted a range of measures to ensure that migrant workers can access their rights in their destination countries, regardless of whether they are in distress. While migrant workers in general are not all smuggled migrants, the protection measures enumerated under the Migrant Workers Act of 1995 (Republic Act No. 8042) can be provided to smuggled migrants. The protection measures include, among other things, the establishment of an emergency repatriation fund, the mandatory repatriation of underage migrant workers and the establishment of Migrant Workers and other Overseas Filipinos Resource Centres. The centres are located on the premises and under the administrative jurisdiction of the Philippine embassies in countries with large concentrations of Filipino migrant workers.Les Philippines sont l’un des principaux pays d’origine des travailleurs migrants. À ce titre, elles ont adopté toute une gamme de mesures visant à faire en sorte que les travailleurs migrants, qu’ils soient ou non en détresse, puissent bénéficier de leurs droits dans les pays de destination. Bien que les travailleurs migrants ne soient pas tous l’objet d’un trafic, les mesures de protection énumérées par la Loi de 1995 sur les travailleurs migrants (Loi de la république n° 8042) peuvent être accordées aux migrants objet d’un trafic. Ces mesures de protection comprennent notamment l’établissement d’un fonds de rapatriement d’urgence, le rapatriement obligatoire des travailleurs migrants mineurs et la création de Centres de ressources destinés aux travailleurs migrants et autres Philippins à l’étranger. Ces centres se trouvent dans les locaux et sont soumis à la compétence administrative des ambassades philippines, dans les pays ayant de grandes concentrations de travailleurs migrants philippins.
The centres provide a range of assistance, including:Les centres offrent toute une gamme de services d’assistance, notamment:
Counselling and legal servicesServices de conseils et services juridiques
Welfare assistance including the procurement of medical and hospitalization servicesAssistance sociale comprenant la fourniture de services médicaux et d’hospitalisation
Information, advice and programmes to promote social integration such as post-arrival orientation, settlement and community networking services for social integrationInformations, conseils et programmes visant à promouvoir l’intégration sociale, par exemple services d’orientation à l’arrivée, d’établissement et de mise en réseau de la communauté pour l’intégration sociale
Schemes for the registration of undocumented workersSystèmes d’enregistrement des travailleurs sans papiers
Human resource development, such as training and upgrading of skillsDéveloppement de ressources humaines, par exemple formation et perfectionnement des compétences
Gender-sensitive programmes and activities to assist particular needs of women migrant workersProgrammes et activités sexospécifiques, visant à répondre aux besoins particuliers des travailleurs migrants de sexe féminin
Orientation programme for returning workers and other migrantsProgrammes d’orientation destinés aux travailleurs migrants et autres migrants de retour dans leur pays
Monitoring of daily situations, circumstances and activities affecting migrant workers and other Filipinos overseas.Surveillance des situations quotidiennes, des circonstances et des activités ayant une incidence sur les travailleurs migrants et autres Philippins à l’étranger.
The centres are a joint undertaking of the various government agencies, and they are staffed 24 hours a day.Ces centres sont une entreprise conjointe de divers organismes publics, et ils sont pourvus en personnel 24 heures sur 24.
In countries where there is a concentration of migrant workers from the Philippines, the staff of the centre includes a lawyer and a social worker.Dans les pays où il existe une concentration de travailleurs migrants des Philippines, le personnel comprend un avocat et un travailleur social.
Article 14.Article 14.
Assistance to migrants whose lives or safety are in dangerAssistance aux migrants dont la vie ou la sécurité sont en danger
The [competent authority] [relevant Minister] [shall afford] [shall develop guidelines on] [shall issue orders on] appropriate assistance to migrants whose lives or safety are endangered by reason of being the object of conduct described in chapter II of this Law.[L’autorité compétente] [Le Ministre compétent] [accorde] [élabore des lignes directrices concernant] [émet des arrêtés concernant] une assistance appropriée aux migrants dont la vie ou la sécurité sont mises en danger par le fait qu’ils ont été l’objet des actes décrits au chapitre II de la présente loi.
These measures shall take into account the special needs of women and children.Ces mesures tiennent compte des besoins particuliers des femmes et des enfants.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraphs 3 and 4.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphes 3 et 4.
The obligations in articles 16, paragraphs 3 and 4, are mandatory, but the method through which these obligations can be achieved may vary.Les obligations visées aux paragraphes 3 et 4 de l’article 16 sont impératives, mais elles peuvent être exécutées de diverses manières.
Article 16, paragraph 3, of the Protocol requires States parties to afford appropriate assistance to migrants whose lives or safety are endangered by reason of being the object of conduct criminalized by article 6 of the Protocol.Le paragraphe 3 de l’article 16 du Protocole exige des États parties qu’ils accordent une assistance appropriée aux migrants dont la vie ou la sécurité sont mises en danger par le fait qu’ils ont été l’objet des actes incriminés par l’article 6 du Protocole.
In the application of article 16, States parties are required to take into account the special needs of women and children.Lorsqu’ils appliquent l’article 16, les États parties sont tenus de tenir compte des besoins particuliers des femmes et des enfants.
As noted in the Legislative Guide, article 16, paragraph 3, does not create a new right but it “does establish a new obligation in that it requires States parties to provide basic assistance to migrants and illegal residents in cases where their lives or safety have been endangered by reason of an offence established in accordance with the Protocol” (Legislative Guide, part three, chap. II, para. 71, p. 365).Comme l’indique le Guide législatif, le paragraphe 3 de l’article 16 ne crée pas de nouveaux droits, mais il “établit une nouvelle obligation en ce sens qu’il impose aux États parties d’accorder une assistance appropriée aux migrants et aux résidents illégaux dont la vie ou la sécurité ont été mises en danger par le fait qu’ils ont été l’objet d’une infraction établie conformément au Protocole” (Guide législatif, troisième partie, chap. II, par. 71, p. 390).
Depending on the circumstances, key considerations may involve the provision of physical security (for example, by law enforcement personnel); access to emergency food, shelter and medical care; access to consular services; and legal advice.En fonction des circonstances, les principaux facteurs à prendre en compte concernent notamment le fait d’assurer la sécurité physique du migrant (par exemple, par du personnel des services de détection et de répression des infractions), de lui permettre d’obtenir d’urgence de la nourriture, un abri et des soins médicaux, d’avoir accès aux services consulaires et de bénéficier de conseils juridiques.
In Belgium, persons who have been subjected to certain aggravated forms of smuggling of migrants enjoy protections similar to those provided to victims of trafficking.En Belgique, les personnes qui ont été l’objet de certaines formes aggravées de trafic illicite de migrants jouissent de protections similaires à celles offertes aux victimes de la traite.
This applies to cases in which the life of the victim has been endangered deliberately or due to severe negligence and when the offence has resulted in a seemingly incurable disease, a permanent physical or mental disability, the full deprivation of an organ or of the use of an organ or a serious mutilation, as set forth in article 77quater, 4° and 5°, of the Law of 15 December 1980 of Belgium.Cela s’applique aux cas dans lesquels la vie de la victime a été mise en danger délibérément ou par négligence grave et lorsque l’infraction a causé une maladie paraissant incurable, une incapacité permanente physique ou psychique, la perte complète d’un organe ou de l’usage d’un organe, ou une mutilation grave, tel que cela est énoncé à l’article 77 quater, 4° et 5°, de la Loi belge du 15 décembre 1980.
The circular of 26 September 2008 on the introduction of multidisciplinary cooperation in the field of victims of trafficking in human beings and/or certain other aggravated forms of trafficking in human beings, published in the Belgian Official Journal of 31 October 2008, provides detailed procedures for implementation of the above-mentioned law;La circulaire du 26 septembre 2008 relative à la mise en œuvre d’une coopération multidisciplinaire concernant les victimes de la traite des êtres humains et/ou de certaines formes aggravées de trafic des êtres humains, publiée au Journal officiel belge du 31 octobre 2008, définit les procédures détaillées d’application de la loi susmentionnée.
the guideline specifies, in its section III (a), that as soon as a person could be considered, on the basis of indications, to be a presumed victim of trafficking in human beings or of certain aggravated forms of smuggling of human beings, he or she is informed about the procedure regarding his or her status not only by the front-line actors from the police or the social inspection services but also by any service that comes in contact with potential victims.Dans son article III a), la circulaire prévoit que dès qu’une personne pourrait être considérée sur base des indices comme une victime présumée de la traite des êtres humains ou de certaines formes aggravées de trafic des êtres humains, celle-ci est informée de la procédure concernant son statut, par les collaborateurs de première ligne de la police, des services d’inspection sociale, mais également par tout autre service qui entre en contact avec des victimes potentielles.
In that context, a folder containing explanatory information is given to the victims.Dans ce cadre, une brochure explicative est remise aux victimes.
Article 15: [Civil] [judicial] proceedingsArticle 15. Procédures [civiles] [judiciaires]
1.1.
A smuggled migrant who has been subjected to violence, torture or other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment, or threats to his or her life or safety as a result of being the object of conduct criminalized by this Law shall have the right to institute [civil] [judicial] proceedings to claim material and non-material damage suffered as a result of the acts specified.Un migrant objet d’un trafic qui a été soumis à la violence, à la torture ou à d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, ou menaces sur sa vie ou sa sécurité par le fait d’avoir été l’objet des actes incriminés par la présente loi a le droit d’engager une action [civile] [judiciaire] en réparation du préjudice matériel et moral subi par suite des actes spécifiés.
2.2.
The right to pursue a [civil] [judicial] proceeding for material or non-material damages shall not be affected by the existence of criminal proceedings in connection with the same acts from which the civil claim derives.Le droit d’engager une action [civile] [judiciaire] en réparation du préjudice matériel ou moral n’est pas remis en cause par l’existence de poursuites pénales visant les mêmes actes que ceux à l’origine de la procédure civile.
3.3.
The immigration status or return of the smuggled migrant to his or her home country or other absence of the smuggled migrant from the jurisdiction shall not prevent the court from ordering payment of compensation under this article.Le statut du migrant objet d’un trafic au regard de la législation sur l’immigration ou son retour dans son pays d’origine ou toute autre raison pour laquelle il se trouve hors de la juridiction n’empêche pas le tribunal d’ordonner le versement d’une réparation en application du présent article.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraphs 1-3.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphes 1 à 3.
States parties have agreed to take all appropriate measures, including legislation if necessary, to preserve and protect the rights of smuggled migrants, including the right to life, the right not to be subjected to torture or other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment.Les États parties ont convenu de prendre toutes les mesures appropriées, y compris, s’il y a lieu, des mesures législatives, pour sauvegarder et protéger les droits des migrants objet d’un trafic, notamment le droit à la vie et le droit de ne pas être soumis à la torture ou à d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
States parties have also agreed to take measures to afford migrants protection against violence and to assist migrants whose lives or safety have been endangered by reason of being the object of conduct criminalized by article 6 of the Protocol.Les États parties ont également convenu de prendre les mesures appropriées pour accorder aux migrants une protection contre toute violence et d’aider les migrants dont la vie ou la sécurité ont été mises en danger par le fait d’avoir été l’objet des actes incriminés par l’article 6 du Protocole.
As a practical matter, while the criminal justice system offers the State an opportunity to pursue criminals, it may offer very little to the smuggled migrants who may merely be witnesses to a proceeding. The opportunity to take civil proceedings (which should be interpreted to include all non-criminal proceedings, such as proceedings available through labour or civil courts) against those responsible for harm or abuse in the smuggling process may provide an opportunity for the smuggled migrants to seek redress if they have been victimized in the smuggling process. Under some legal systems, the term “judicial claim” may be more appropriate than “civil proceeding” or “civil suit”. Under some legal systems, a civil suit may exclude proceedings against officials of the State (that is, government officials). The term “judicial claim” may be more appropriate in contexts in which the intention is to cover the actions of both government and private citizens, Article 16. Smuggled migrants who are children 1. In addition to any other protections provided for in this Law:Sur le plan pratique, le système de justice pénale permet à l’État de poursuivre les criminels. Néanmoins, il offre souvent des possibilités très limitées au migrant objet d’un trafic qui peut être un simple témoin à la procédure. La possibilité d’engager une procédure civile (ce qui devrait être interprété comme incluant toutes les procédures non pénales, telles que les actions intentées devant les tribunaux du travail ou les tribunaux civils) à l’encontre des personnes responsables d’un dommage ou d’un abus au cours du trafic permet au migrant objet d’un trafic de demander réparation s’il a été victimisé au cours de ce processus.
(a) In all actions by government officials, agencies and the courts concerning smuggled migrants who are children, a primary consideration shall be the best interests of the child;Dans certains systèmes juridiques, l’expression “action judiciaire” peut être plus appropriée que “procédure civile” ou “procès civil”. Dans certains systèmes, en effet, un procès civil exclut les procédures engagées à l’encontre des fonctionnaires de l’État (c’est-à-dire, les agents publics). L’expression “action judiciaire” peut être plus appropriée dans les cas où l’intention est d’englober à la fois les actions des agents publics et celles des citoyens privés.
(b) When the age of a smuggled migrant is uncertain and there are reasons to believe that the smuggled migrant is a child, he or she shall be presumed to be a child pending verification of his or her age;Article 16. Migrants objet d’un trafic qui sont des enfants 1. Outre les autres mesures de protection visées par la présente loi: a) Dans toutes les actions mises en œuvre par les agents publics, les organismes publics et les tribunaux concernant un migrant objet d’un trafic qui est un enfant, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale; b) En cas d’incertitude sur l’âge d’un migrant objet d’un trafic et lorsqu’il existe des raisons de croire qu’il est un enfant, il est présumé être un enfant dans l’attente de la vérification de son âge;
(c) Any interview or examination of a smuggled migrant who is a child shall be conducted by a specially trained professional, in a suitable environment, in a language that the child uses and understands and in the presence of the child’s parent, legal guardian or a support person;c) Tout entretien avec un migrant objet d’un trafic qui est un enfant ou audition de celui-ci est mené par un professionnel spécialement formé, dans un environnement adapté, dans une langue que l’enfant pratique et comprend et en présence de ses parents, de son tuteur ou d’une personne de soutien;
(d) Smuggled migrants who are children shall have the right of access to education, which shall not be refused or limited by reason of their irregular entry or situation, or that of their parents;d) Les migrants objet d’un trafic qui sont des enfants ont le droit à l’accès à l’éducation, qui ne peut être refusé ou limité en raison de leur entrée ou de leur situation irrégulière dans le pays, ou de celle de leurs parents;
(e) The detention of a smuggled migrant who is a child shall be in conformity with the law and shall be used only as a measure of last resort and for the shortest appropriate period of time.e) La détention d’un migrant objet d’un trafic qui est un enfant doit être en conformité avec la loi, n’être qu’une mesure de dernier ressort, et être d’une durée aussi brève que possible.
2.2.
If a smuggled migrant is an unaccompanied child, the [competent authority] shall:Si un migrant objet d’un trafic est un enfant non accompagné, [l’autorité compétente]:
(a) Appoint a legal guardian to represent the interests of the child;a) Désigne un tuteur chargé de représenter les intérêts de l’enfant;
(b) Take all necessary steps to establish his or her identity and nationality;b) Prend toutes les mesures nécessaires pour déterminer son identité et sa nationalité;
(c) Make every effort to locate his or her family including for the purpose of facilitating family reunification when this is in the best interests of the child.c) Met tout en œuvre pour retrouver sa famille, y compris afin de faciliter le regroupement familial, lorsque cela est dans l’intérêt supérieur de l’enfant.
3.3.
For the purposes of this article, “unaccompanied child” means a child who has been separated from both parents and other relatives and is not being cared for by an adult who, by law or custom, is responsible for doing so.Aux fins du présent article, l’expression “enfant non accompagné” s’entend d’un enfant qui a été séparé de ses deux parents et d’autres membres proches de sa famille et n’est pas pris en charge par un adulte investi de cette responsabilité par la loi ou la coutume.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraphs 1 and 4; Convention on the Rights of the Child, articles 2, 28 and 37.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphes 1 et 4; Convention relative aux droits de l’enfant, articles 2, 28 et 37.
While the obligations reflected in article 16, paragraphs 1 and 4, are mandatory to all parties to the Protocol, use of this specific language is optional.Bien que les obligations visées aux paragraphes 1 et 4 de l’article 16 soient impératives pour toutes les parties au Protocole, l’utilisation de ces termes précis est facultative.
It should also be noted that ratification of the Convention on the Rights of the Child is universal, and therefore it is likely that most States are bound by its provisions.Il convient également de noter que la ratification de la Convention relative aux droits de l’enfant est universelle et que, par conséquent, la plupart des États sont liés par ses dispositions.
Hence, the Model Law, in article 16, paragraph 1 (a), applies the principle of the best interests of the child from the Convention.Dans son alinéa a) du paragraphe 1 de l’article 16, la Loi type applique donc le principe d’intérêt supérieur de l’enfant issu de la Convention.
Additionally, article 16, paragraph 1 (c), is based on the Guidelines on Justice in Matters involving Child Victims and Witnesses of Crime (Economic and Social Council resolution 2005/20, annex).En outre, l’alinéa c) du paragraphe 1 de l’article 16 se fonde sur les Lignes directrices en matière de justice dans les affaires impliquant les enfants victimes et témoins d’actes criminels (résolution 2005/20 du Conseil économique et social, annexe).
The Model Law on Justice in Matters involving Child Victims and Witnesses of Crime, which implements the Guidelines, defines “support person” as a “specially trained person designated to assist a child throughout the justice process in order to prevent the risk of duress, revictimization or secondary victimization”.La Loi type sur la justice dans les affaires impliquant les enfants victimes et témoins d’actes criminels, qui met en œuvre les Lignes directrices définit une “personne de soutien” comme une “personne spécialement formée pour aider un enfant pendant tout le processus de justice afin de prévenir le risque de contrainte, de revictimisation ou de victimisation secondaire”.
The Committee on the Rights of the Child, in its General Comment No. 6 (2005), on the treatment of unaccompanied and separated children outside their country of origin, provides guidance on the obligations of States with regard to unaccompanied and separated children.Dans son Observation générale n° 6 (2005) concernant le traitement des enfants non accompagnés et des enfants séparés en dehors de leur pays d’origine, le Comité des droits de l’enfant, fournit des indications sur les obligations des États à l’égard des enfants non accompagnés et séparés.
General Comment No. 6 (2005) applies to the situation of all unaccompanied or separated children who are outside their country of nationality, irrespective of their migration status.L’Observation générale n° 6 (2005) s’applique à la situation de tous les enfants non accompagnés ou séparés qui se trouvent en dehors de leur pays de nationalité, quel que soit leur statut au regard de l’immigration.
Thus, it covers asylum-seekers, refugee children and children who are smuggled migrants.Dès lors, elle englobe les enfants qui sont demandeurs d’asile, réfugiés et migrants objet d’un trafic.
The definition of “unaccompanied child” contained in article 16, paragraph 3, of the Model Law is derived from the definition contained in paragraph 7 of General Comment No. 6 (2005) of the Committee on the Rights of the Child.La définition de l’expression “enfant non accompagné” figurant au paragraphe 3 de l’article 16 de la Loi type est issue de la définition visée au paragraphe 7 de l’Observation générale n° 6 (2005) du Comité des droits de l’enfant.
See also the Regional Guidelines for Assistance to Unaccompanied Children in Cases of Repatriation, produced at the Regional Conference on Migration held in Guatemala City on 9 July 2009.Voir également les Directives régionales concernant l’assistance aux enfants non accompagnés dans les cas de rapatriement (Regional Guidelines for Assistance to Unaccompanied Children in Cases of Repatriation), établies lors de la Conférence régionale sur les migrations, qui s’est tenue le 9 juillet 2009 à Guatemala (ville).
Smuggled migrants who are children should not, as a general rule, be detained.Les migrants objet d’un trafic qui sont des enfants ne devraient pas, en règle générale, être détenus.
Where detention is exceptionally justified (for example, for identification purposes), it shall be used only as a measure of last resort, for the shortest possible period of time and in an environment or setting that is appropriate for children (see article 37 of the Convention on the Rights of the Child).Quand une détention se justifie à titre exceptionnel (par exemple, à des fins d’identification), elle devrait n’être qu’une mesure de dernier ressort, être d’une durée aussi brève que possible et intervenir dans un environnement ou un cadre adapté aux enfants (voir article 37 de la Convention relative aux droits de l’enfant).
Special arrangements must be made for living quarters that are suitable for children and that separate them from adults, unless it is considered in the child’s best interests not to do so.Des dispositions spéciales doivent être prises pour mettre en place des quartiers adaptés aux enfants permettant de les séparer des adultes, à moins que l’on estime préférable de ne pas le faire dans l’intérêt supérieur de l’enfant.
The underlying approach in all situations should be “care” and not “detention”.Dans toutes les situations, la démarche sous-jacente est la “prise en charge” et non la “détention”.
Smuggled migrants who are children and are temporarily deprived of their liberty should be provided with all basic necessities, as well as appropriate medical treatment and psychological counselling, where necessary, and education.Les migrants objet d’un trafic qui sont des enfants et qui sont temporairement privés de liberté devraient recevoir tous les articles de première nécessité, bénéficier, au besoin, d’un traitement médical et de conseils psychologiques, et avoir accès à l’éducation.
Ideally, this should take place outside the detention premises in order to facilitate the continuance of their education upon release.Dans l’idéal, celle-ci devrait être dispensée en dehors des locaux de détention afin de faciliter la poursuite de l’éducation à la libération.
Children also have a right to recreation and play.Les enfants ont également le droit aux loisirs et au jeu.
With regard to education, article 28 of the Convention on the Rights of the Child provides, inter alia, as follows:Concernant l’éducation, l’article 28 de la Convention relative aux droits de l’enfant prévoit notamment ce qui suit:
1.1.
States Parties recognize the right of the child to education, and with a view to achieving this right progressively and on the basis of equal opportunity, they shall, in particular:Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation, et en particulier, en vue d’assurer l’exercice de ce droit progressivement et sur la base de l’égalité des chances:
(a) Make primary education compulsory and available free to all;a) Ils rendent l’enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous;
(b) Encourage the development of different forms of secondary education, including general and vocational education, make them available and accessible to every child, and take appropriate measures such as the introduction of free education and offering financial assistance in case of need;b) Ils encouragent l’organisation de différentes formes d’enseignement secondaire, tant général que professionnel, les rendent ouvertes et accessibles à tout enfant, et prennent des mesures appropriées, telles que l’instauration de la gratuité de l’enseignement et l’offre d’une aide financière en cas de besoin;
(c) Make higher education accessible to all on the basis of capacity by every appropriate means;c) Ils assurent à tous l’accès à l’enseignement supérieur, en fonction des capacités de chacun, par tous les moyens appropriés;
(d) Make educational and vocational information and guidance available and accessible to all children;d) Ils rendent ouvertes et accessibles à tout enfant l’information et l’orientation scolaires et professionnelles;
(e) Take measures to encourage regular attendance at schools and the reduction of dropout rates.e) Ils prennent des mesures pour encourager la régularité de la fréquentation scolaire et la réduction des taux d’abandon scolaire.
2.2.
States Parties shall take all appropriate measures to ensure that school discipline is administered in a manner consistent with the child’s human dignity and in conformity with the present Convention.Les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour veiller à ce que la discipline scolaire soit appliquée d’une manière compatible avec la dignité de l’enfant en tant qu’être humain et conformément à la présente Convention.
The Convention on the Rights of the Child further provides that States parties shall take all measures to ensure that the child is protected against all forms of discrimination or punishment on the basis of the status of the child’s parents, legal guardians or family members (Convention on the Rights of the Child, article 2, paragraph 1).La Convention relative aux droits de l’enfant prévoit en outre que les États parties prennent toutes les mesures pour que l’enfant soit effectivement protégé contre toutes formes de discrimination ou de sanction motivées par la situation juridique de ses parents, de ses représentants légaux ou des membres de sa famille (Convention relative aux droits de l’enfant, art. 2, par. 1).
Article 17.Article 17.
Access to consular officials for smuggled migrantsAccès des migrants objet d’un trafic aux fonctionnaires consulaires
1.1.
Where a smuggled migrant has been arrested, detained or is in custody, the arresting or detaining authority is required to inform the smuggled migrant without delay about his or her right to communicate with consular officers, and all reasonable steps are to be taken to facilitate such communication.Lorsqu’un migrant objet d’un trafic a été arrêté, incarcéré ou est en détention préventive, l’autorité habilitée à l’arrêter ou à le détenir est tenue de l’informer sans délai de son droit de communiquer avec les fonctionnaires consulaires, et toutes les mesures raisonnables sont prises pour faciliter cette communication.
2.2.
If the smuggled migrant expresses interest in making contact with consular officers, the arresting or detaining authority is required to notify the relevant consul or consuls that a national of that State has been arrested or detained, provide the location where the smuggled migrant is being held and facilitate contact.Si le migrant objet d’un trafic indique souhaiter contacter les fonctionnaires consulaires, l’autorité habilitée à l’arrêter ou à le détenir est tenue d’avertir le ou les consuls compétents qu’un ressortissant de cet État a été arrêté ou détenu, d’indiquer le lieu de détention et de faciliter le contact.
3.3.
If a smuggled migrant indicates that they do not want to have contact with the consular office, that choice is to be respected.Si un migrant objet d’un trafic indique qu’il ne souhaite pas prendre contact avec le poste consulaire, ce choix doit être respecté.
4.4.
Smuggled migrants who are being held in custody or detention shall have the following rights:Les migrants objet d’un trafic qui sont mis en détention préventive ou incarcérés ont les droits suivants:
(a) To receive visits from consular officers;a) Recevoir la visite de fonctionnaires consulaires;
(b) To converse and correspond with consular officers; andb) Converser et correspondre avec les fonctionnaires consulaires; et
(c) To receive communications sent by consular authorities without delay.c) Recevoir sans délai les communications adressées par les fonctionnaires consulaires.
5.5.
The arresting or detaining authority shall take all reasonable steps to facilitate such visits and communication.L’autorité habilitée à arrêter ou à détenir le migrant prend toutes les mesures raisonnables pour faciliter ces visites et cette communication.
6.6.
The arresting or detaining authority shall forward all correspondence from the smuggled migrant that is addressed to the relevant consular office without delay.L’autorité habilitée à arrêter ou à détenir le migrant transmet sans délai tous les courriers du migrant objet d’un trafic qui sont adressés au fonctionnaire consulaire pertinent.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraph 5; Vienna Convention on Consular Relations, article 36.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphe 5; Convention de Vienne sur les relations consulaires, article 36.
While the obligation in article 16, paragraph 5, of the Protocol is mandatory for all States parties, the manner in which this obligation can be achieved may vary.Bien que l’obligation visée au paragraphe 5 de l’article 16 du Protocole soit impérative pour tous les États parties, elle peut être exécutée de diverses manières.
Article 36 of the Vienna Convention on Consular Relations provides the following:L’article 36 de la Convention de Vienne sur les relations consulaires contient les dispositions suivantes:
Communication and contact with nationals of the sending StateCommunication avec les ressortissants de l’État d’envoi
1.1.
With a view to facilitating the exercise of consular functions relating to nationals of the sending State:Afin que l’exercice des fonctions consulaires relatives aux ressortissants de l’État d’envoi soit facilité:
(a) Consular officers shall be free to communicate with nationals of the sending State and to have access to them.a) Les fonctionnaires consulaires doivent avoir la liberté de communiquer avec les ressortissants de l’État d’envoi et de se rendre auprès d’eux.
Nationals of the sending State shall have the same freedom with respect to communication with and access to consular officers of the sending State;Les ressortissants de l’État d’envoi doivent avoir la même liberté de communiquer avec les fonctionnaires consulaires et de se rendre auprès d’eux;
(b) If he so requests, the competent authorities of the receiving State shall, without delay, inform the consular post of the sending State if, within its consular district, a national of that State is arrested or committed to prison or to custody pending trial or is detained in any other manner.b) Si l’intéressé en fait la demande, les autorités compétentes de l’État de résidence doivent avertir sans retard le poste consulaire de l’État d’envoi lorsque, dans sa circonscription consulaire, un ressortissant de cet État est arrêté, incarcéré ou mis en état de détention préventive ou toute autre forme de détention.
Any communication addressed to the consular post by the person arrested, in prison, custody or detention shall also be forwarded by the said authorities without delay.Toute communication adressée au poste consulaire par la personne arrêtée, incarcérée ou mise en état de détention préventive ou toute autre forme de détention doit également être transmise sans retard par lesdites autorités.
The said authorities shall inform the person concerned without delay of his rights under this subparagraph;Celles-ci doivent sans retard informer l’intéressé de ses droits aux termes du présent alinéa;
(c) Consular officers shall have the right to visit a national of the sending State who is in prison, custody or detention, to converse and correspond with him and to arrange for his legal representation.c) Les fonctionnaires consulaires ont le droit de se rendre auprès d’un ressortissant de l’État d’envoi, qui est incarcéré, en état de détention préventive ou toute autre forme de détention, de s’entretenir et de correspondre avec lui et de pourvoir à sa représentation en justice.
They shall also have the right to visit any national of the sending State who is in prison, custody or detention in their district in pursuance of a judgement.Ils ont également le droit de se rendre auprès d’un ressortissant de l’État d’envoi qui, dans leur circonscription, est incarcéré ou détenu en exécution d’un jugement.
Nevertheless, consular officers shall refrain from taking action on behalf of a national who is in prison, custody or detention if he expressly opposes such action.Néanmoins, les fonctionnaires consulaires doivent s’abstenir d’intervenir en faveur d’un ressortissant incarcéré ou mis en état de détention préventive ou toute autre forme de détention lorsque l’intéressé s’y oppose expressément.
2.2. Les droits visés au par.
The rights referred to in paragraph 1 of this article shall be exercised in conformity with the laws and regulations of the receiving State, subject to the proviso, however, that the said laws and regulations must enable full effect to be given to the purposes for which the rights accorded under this article are intended.1 du présent article doivent s’exercer dans le cadre des lois et règlements de l’État de résidence, étant entendu, toutefois, que ces lois et règlements doivent permettre la pleine réalisation des fins pour lesquelles les droits sont accordés en vertu du présent article.
Rights of liberty and security of personsDroits à la liberté et à la sécurité des personnes
While the Smuggling of Migrants Protocol makes specific mention of the right to communicate with consular officials, this is, of course, not the only right of persons who are deprived of their liberty. All individuals who are deprived of liberty are entitled to a number of basic legal and procedural guarantees, including the following:Le Protocole contre le trafic illicite de migrants mentionne expressément le droit de communiquer avec les fonctionnaires consulaires. Il ne s’agit cependant pas du seul droit des personnes privées de liberté. Toutes les personnes privées de liberté ont droit à un certain nombre de garanties juridiques et procédurales fondamentales, dont les suivantes:
Smuggled migrants shall enjoy the right to liberty and security and shall not be subjected individually or collectively to arbitrary arrest and detention.Les migrants objet d’un trafic jouissent du droit à la liberté et à la sécurité, et ne peuvent être soumis, individuellement ou collectivement, à une arrestation et une détention arbitraires.
They shall not be deprived of their liberty except on such grounds and in accordance with such procedures as are established by the law (such as for identification purposes or while awaiting removal).Ils ne peuvent être privés de leur liberté, si ce n’est conformément aux procédures et pour les motifs prévus par la loi (tels que fins d’identification ou attente d’éloignement).
Detention must be ordered or approved by a judge, and there should be automatic, regular and judicial — not only administrative — review of detention in each individual case.La détention doit être ordonnée ou approuvée par un juge, et il devrait y avoir un réexamen automatique, régulier et judiciaire (pas seulement administratif) de la détention dans chaque cas.
Such review should extend to the lawfulness of detention and not merely to its reasonableness or other, lower standards of review.Cet examen devrait s’étendre au caractère licite de la détention et non simplement à son caractère raisonnable ou à d’autres critères inférieurs.
When applied, deprivation of liberty shall be used as a last resort and for the shortest appropriate period of time.Lorsqu’elle est appliquée, la privation de liberté ne doit être utilisée qu’en dernier ressort et être d’une durée aussi brève que possible.
An absolute maximum time limit for detention should also be established by law, and upon expiry of that period, the detainee must be automatically released.Une durée maximale absolue de détention devrait aussi être établie par la loi et, à l’expiration de cette période, le détenu doit être automatiquement libéré.
Measures alternative to detention should be applied as much as possible to smuggled migrants.Des mesures alternatives à la détention devraient être appliquées autant que possible aux migrants objet d’un trafic.
Where smuggled migrants have been arrested, they shall be informed of the reasons for the arrest and promptly informed of any charges against them in a language that they understand.Lorsque des migrants objet d’un trafic sont arrêtés, ils sont informés des raisons de l’arrestation et avertis, rapidement et dans une langue qu’ils comprennent, de toutes charges pesant sur eux.
Where smuggled migrants have been deprived of their liberty by arrest or detention, they shall have the right to be brought promptly before a judicial authority to challenge the legality of their detention.Lorsque les migrants objet d’un trafic ont été privés de leur liberté par arrestation ou détention, ils ont le droit d’être présentés rapidement devant une autorité judiciaire pour contester la légalité de leur détention.
Smuggled migrants who are deprived of their liberty shall be treated with humanity and with respect for the inherent dignity of the human person and for their cultural identity.Les migrants objet d’un trafic qui sont privés de leur liberté sont traités avec humanité et avec le respect de la dignité inhérente à la personne humaine et de leur identité culturelle.
When deprived of their liberty, they shall be always separated from convicted persons.Lorsqu’ils sont privés de leur liberté, ils sont toujours séparés des condamnés.
See in particular, articles 9 and 10 of the International Covenant on Civil and Political Rights.Voir notamment, les articles 9 et 10 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
In addition, the Council of Europe Twenty Guidelines on Forced Return contain important guidance on the international legal framework that applies to the detention of persons pending return.En outre, les Vingt principes directeurs sur le retour forcé établis par le Conseil de l’Europe comportent d’importantes indications sur le cadre juridique international applicable à la détention des personnes en attente de retour dans leur pays.
Chapter IV.Chapitre IV.
Coordination and cooperationCoordination et coopération
Article 18.Article 18.
Establishment of a national coordinating committeeCréation d’un comité national de coordination
1.1.
The [relevant Minister] shall establish a national coordinating [committee/body] to be comprised of officials from [insert relevant agencies], officials from other relevant State agencies and representatives from local government and non-governmental service providers.[Le Ministre compétent] crée un [comité/organe] national de coordination comprenant des agents des [organismes compétents], des agents des autres organismes publics concernés et des représentants des prestataires de services des secteurs public et privé locaux.
2.2.
The national coordinating [committee/body] shall:[Le comité/l’organe] national de coordination:
(a) Oversee and coordinate the implementation of this Law;a) Suit et coordonne l’application de la présente loi;
(b) Develop policy, [regulations,] guidelines, procedures and other measures to facilitate the implementation of this Law;b) Élabore des politiques, [des réglementations,] des lignes directrices, des procédures et d’autres mesures pour faciliter l’application de la présente loi;
(c) Develop a national plan of action to ensure comprehensive and effective implementation of this Law, which shall include a process of periodic review of achievement of aims and objectives;c) Élabore un plan d’action national pour garantir l’application complète et efficace de la présente loi, qui comprend un examen périodique de l’atteinte des buts et des objectifs;
(e) Oversee and report to [the relevant Minister] [Parliament] on the implementation of obligations under the Smuggling of Migrants Protocol;d) Suit l’exécution des obligations résultant du Protocole contre le trafic illicite de migrants et en fait rapport au [Ministre compétent] [Parlement];
(f) Facilitate inter-agency and multidisciplinary cooperation between the various government agencies, international organizations and non-governmental organizations; ande) Facilite la coopération interinstitutions et pluridisciplinaire entre les différents organismes publics, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales; et
(g) Facilitate cooperation with relevant countries of origin, transit and destination, in particular border control agencies.f) Facilite la coopération entre les pays d’origine, les pays de transit et les pays de destination concernés, en particulier avec leurs services de contrôle aux frontières.
3.3.
[Insert name of agency/representative] shall be appointed as the [Secretary/Secretariat] of the Committee.[Organe/Représentant] est nommé [Secrétaire/Secrétariat] du Comité.
The Committee shall have the capacity to establish [subcommittees/working groups] as required.Le Comité a la capacité de créer les [sous-comités/groupes de travail] requis.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, articles 2, 7, 10 and 14.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, articles 2, 7, 10 et 14.
Article 18 is optional, although it is in line with the purpose of the Protocol.L’article 18 est facultatif, bien qu’il corresponde à l’objet du Protocole.
Implementing law and policy on smuggling of migrants is complex and necessarily involves multiple agencies, each of which will have an important role to play, while operating with different mandates and restrictions. Experience suggests that the establishment of an inter-agency coordinating body to work on smuggling issues “across government” greatly assists in both policy and operational coordination. Such a body can provide agencies with a forum that enables them to meet regularly to undertake planning, discuss legal, policy and procedural issues, and raise individual cases and budgetary issues.L’application de la loi et des politiques relatives au trafic illicite de migrants est complexe et implique nécessairement de nombreux organismes, chacun d’entre eux ayant un rôle important à jouer, tout en étant soumis à un mandat et à des restrictions propres. L’expérience montre que la création d’un organisme de coordination interinstitutions pour s’occuper “dans tout le gouvernement” des questions liées au trafic de migrants contribue pour beaucoup à la coordination tant politique qu’opérationnelle. Ce type d’organisme peut offrir aux autres organismes un forum où ils peuvent se réunir régulièrement pour des besoins de planification, pour examiner des questions juridiques, de politiques et de procédures et aborder tel ou tel cas et telle ou telle question budgétaire. Dans bien des cas, la création d’un tel organisme peut intervenir en dehors du cadre législatif. Par exemple, dans le cadre de la traite des personnes, la Thaïlande a mis en place un Comité de coordination et de surveillance des performances en matière de traite des personnes (Coordinating and Monitoring of Anti-Trafficking in Persons Performance Committee) (“Comité CMP”). La Loi nationale contre la traite des personnes prévoit ce qui suit:
In many instances, the establishment of such a body can be achieved without legislation. For example, in the context of trafficking in persons, Thailand has a Coordinating and Monitoring of Anti-Trafficking in Persons Performance Committee (“CMP Committee”). According to the national Anti-Trafficking in Persons Act: Section 23. The CMP Committee shall have powers and duties as follows:Article 23. Le Comité CMP a les obligations et les pouvoirs suivants:
(1) To prepare and monitor the performance according to the implementation and coordination plans of the agencies concerned, whether they be at the central, regional or local level, or in the community and civil society, to ensure the consistency with the policies, strategies and measures on the prevention and suppression of trafficking in persons;1) Établir et surveiller les performances concernant l’application des plans de coordination des organismes concernés, au niveau central, régional ou local, ou au sein de la communauté et de la société civile, pour assurer la cohérence avec les politiques, stratégies et mesures sur la prévention et la répression de la traite des personnes;
(2) To prepare and monitor the implementation of plans and guidelines regarding the capacity-building for personnel responsible for prevention and suppression of trafficking in persons;2) Établir et surveiller l’application des plans et lignes directrices concernant le renforcement des capacités du personnel chargé de la prévention et de la répression de la traite des personnes;
(3) To formulate and monitor campaigns to inform and educate the public in relation to the prevention and suppression of trafficking in persons;3) Formuler et surveiller les campagnes d’information et d’éducation du public relativement à la prévention et à la répression de la traite des personnes;
(4) To monitor, evaluate and report to the Committee the performance according to the policies, strategies, measures, together with the performance under this Act;4) Surveiller et évaluer les performances selon les politiques, stratégies et mesures, ainsi que les performances visées à la présente Loi, et en faire rapport au Comité;
(5) To follow up, and report to the Committee the performance under the international obligations, cooperation and coordination with the foreign bodies on the issues of the prevention and suppression of trafficking in persons;5) Suivre les performances en vertu des obligations internationales, la coopération et la coordination avec les organismes étrangers sur les questions de prévention et de répression de la traite des personnes, et en faire rapport au Comité;
(6) To lay down rules and approve the payment and disposal of property of the Fund under Section 44(4);6) Établir des règles et approuver le paiement et la cession des biens du Fonds visé à l’article 44-4;
(7) To prepare and monitor the implementation plans under this Act with a view to achieve the highest efficiency of law enforcement and to be in line with the law on anti-money-laundering, the law on the national counter corruption and any other related laws, including international obligations;7) Établir et surveiller les plans d’application visés à la présente loi en vue d’assurer la meilleure efficacité possible des activités de détection et de répression des infractions, et de se conformer à la loi sur le blanchiment d’argent, à la loi nationale contre la corruption et à toute autre loi correspondante, y compris les obligations internationales;
(8) To perform any other acts as entrusted by the Committee.8) Mettre en œuvre toute autre action confiée par le Comité.
[.[.
....
]]
Section 25.Article 25.
The Committee and the CMP Committee may appoint a subcommittee or a working group to consider, give advice and execute any matter entrusted by the Committee and the CMP Committee .Le Comité et le Comité CMP peuvent désigner un sous-comité ou un groupe de travail chargé d’examiner, de conseiller et d’exécuter toute question confiée par le Comité et le Comité CMP .
....
(The Anti-Trafficking in Persons Act, B.E. 2551 (2008), Thailand)(Loi contre la traite des personnes, B.E. 2551 (2008), Thaïlande.)
Note: “The Committee” is the Anti-Trafficking in Persons Committee chaired by the Prime Minister.Remarque: “Le Comité” est le Comité contre la traite des personnes, présidé par le Premier Ministre.
Another example in the United States relates to the development of outreach programmes to combat smuggling of migrants:Un autre exemple se rapporte à l’élaboration aux États-Unis de programmes de vulgarisation visant à combattre le trafic illicite de migrants:
The Secretary of Homeland Security, in consultation with the Attorney General and the Secretary of State, as appropriate, shall develop and implement an outreach programme to educate the public in the United States and abroad about the penalties for bringing in and harbouring aliens in violation of this section.Le Ministre de la sécurité intérieure, après consultation du Ministre de la justice et du Secrétaire d’État, élabore et applique, selon qu’il convient, un programme de vulgarisation visant à éduquer le public, aux États-Unis et à l’étranger, sur les sanctions prononcées lorsqu’une personne fait entrer et héberge des étrangers en violation du présent article.
(Section 274, Immigration and Nationality Act [8 USC 1324], United States.)(Article 274, Immigration and Nationality Act (Loi sur l’immigration et la nationalité) [8 USC 1324], Etats-Unis.)
Article 19.Article 19.
Training and preventionFormation et prévention
The [insert name of the national coordinating committee] shall:Le [comité national de coordination]:
(a) Develop and disseminate to professionals, including immigration and criminal justice officers, who are likely to encounter smuggled migrants, information, materials and training to assist them to prevent and combat the smuggling of migrants, while protecting and preserving the rights of smuggled migrants;a) Élabore et diffuse aux professionnels, y compris aux agents des services de l’immigration et de la justice pénale qui sont susceptibles de rencontrer des migrants objet d’un trafic, des informations, du matériel et des formations pour les aider à prévenir et à combattre le trafic illicite de migrants, tout en protégeant et en préservant les droits de ces migrants;
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 14, paragraphs 1 and 2.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 14, paragraphes 1 et 2.
While the obligations described in article 14 are mandatory, the manner in which they are achieved may vary.Bien que les obligations décrites à l’article 14 soient impératives, elles peuvent être exécutées de diverses manières.
Article 14, paragraph 1, of the Protocol obliges States parties to provide or strengthen specialized training programmes for immigration and other relevant officials involved in preventing the smuggling of migrants and in the humane treatment of smuggled migrants.Aux termes du paragraphe 1 de l’article 14 du Protocole, les États parties sont tenus de fournir ou de renforcer des programmes de formation spécialisés pour les fonctionnaires de l’immigration et les autres fonctionnaires intervenant dans la prévention du trafic illicite de migrants et le traitement humain des migrants objet d’un trafic.
In addition, article 14, paragraph 2, of the Protocol requires States parties to cooperate with each other, international organizations, non-governmental organizations, other relevant organizations and other elements of civil society as appropriate to ensure that there is adequate training in their territories to prevent, combat and eradicate the smuggling of migrants.En outre, le paragraphe 2 de l’article 14 du Protocole impose aux États parties de coopérer entre eux et avec les organisations internationales, les organisations non gouvernementales et les autres organisations compétentes, ainsi qu’avec d’autres éléments de la société civile, selon qu’il convient, pour assurer une formation adéquate sur leur territoire, en vue de prévenir, de combattre et d’éradiquer le trafic illicite de migrants.
The Protocol mandates that such training shall include:Le Protocole exige que cette formation porte notamment sur:
Improving the security and quality of travel documentsL’amélioration de la sécurité et de la qualité des documents de voyage;
Recognizing and detecting fraudulent travel or identity documentsLa reconnaissance et la détection des documents de voyage ou d’identité frauduleux;
Gathering criminal intelligence, particularly in relation to the identification of organized criminal groups, methods used to transport migrants, the misuse of travel or identity documents and the means of concealment used in the smuggling processLes activités de renseignement à caractère pénal, en particulier ce qui touche à l’identification des groupes criminels organisés, aux méthodes employées pour transporter les migrants, à l’usage impropre de documents de voyage ou d’identité et aux moyens de dissimulation utilisés dans le processus de trafic;
Improved procedures for detecting smuggled migrants at conventional and non-conventional points of entry and exitL’amélioration des procédures de détection, aux points d’entrée et de sortie traditionnels et non traditionnels, des migrants objet d’un trafic illicite;
The humane treatment of migrants and the protection of their rightsLe traitement humain des migrants et la protection de leurs droits.
The drafting suggestion in the Model Law involves giving responsibility for training to the designated national coordinating committee in order to ensure that this issue is properly coordinated across agencies and receives high priority.Le libellé proposé dans la Loi type implique de confier la responsabilité de la formation au comité national de coordination désigné afin d’assurer une coordination adéquate entre les organismes et de garantir le caractère prioritaire de cette question.
However, this is the not the only manner in which the obligation in article 14 could be achieved.Il ne s’agit cependant pas de la seule manière d’exécuter l’obligation visée à l’article 14.
For example, the obligation could be met by non-legislative measures such as the development of suitable training programmes within individual agencies.Par exemple, l’obligation pourrait être satisfaite par des mesures non législatives, comme la mise en œuvre de programmes de formation adaptés au sein d’organismes individuels.
(b) Develop and disseminate public information programmes to increase public awareness of the fact that smuggling of migrants is a criminal activity frequently perpetrated by organized criminal groups for profit and that it poses a serious risk [threat] to smuggled migrants;b) Élabore et diffuse des programmes d’information visant à sensibiliser le public au fait que le trafic illicite de migrants est une activité criminelle fréquemment perpétrée par des groupes criminels organisés afin d’en tirer un profit et qu’il fait peser sur les migrants de graves risques [menaces];
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 15.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 15.
While the obligations in article 15 are mandatory, the manner in which they are achieved may vary.Bien que les obligations visées à l’article 15 soient impératives, elles peuvent être exécutées de diverses manières.
As noted in the Legislative Guide, the drafters of the Protocol sought to require measures to increase public awareness of the nature of the smuggling of migrants and the fact that much of the activity involved organized criminal groups.Comme l’indique le Guide législatif, les rédacteurs du Protocole ont voulu imposer des mesures pour sensibiliser le public à la nature du trafic illicite de migrants et au fait que cette activité impliquait pour une large part des groupes criminels organisés.
The drafting suggestion provided in the Model Law involves making the development of suitable information campaigns the responsibility of the designated national coordinating committee to ensure that this important task is given sufficient profile and attention.Le libellé proposé dans la Loi type implique la mise en œuvre de campagnes d’information adaptées sous la responsabilité du comité national de coordination désigné, pour que cette tâche importante bénéficie d’une place et d’une attention suffisantes.
However, compliance with the obligation in article 15, paragraph 1, of the Protocol could be achieved through other measures, including non-legislative measures.Cependant, la conformité à l’obligation visée au paragraphe 1 de l’article 15 du Protocole pourrait être obtenue par d’autres mesures, notamment des mesures non législatives.
In developing information campaigns, it is important for the responsible authorities to give consideration to the right of all persons to leave any country, including their own (International Covenant on Civil and Political Rights, art. 12, para. 2) and the rights of persons to seek asylum. According to article 12, paragraph 3, of the International Covenant on Civil and Political Rights, the above-mentioned right to leave shall not be subject to any restrictions, except those which are provided by law, are necessary to protect national security, public order, public health or morals or the rights and freedoms of others, and are consistent with the other rights recognized in the Covenant.Pour élaborer des campagnes d’information, il est important que les autorités responsables tiennent compte du droit de toutes les personnes de quitter un pays, y compris le leur (Pacte international relatif aux droits civils et politiques, art. 12, par. 2) et du droit des personnes de demander l’asile. Selon le paragraphe 3 de l’article 12 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le droit ci-dessus mentionné de quitter son pays ne peut être l’objet de restrictions, sauf celles prévues par la loi et nécessaires pour protéger la sécurité nationale, l’ordre public, la santé ou la moralité publiques, ou les droits et libertés d’autrui.
(c) Promote and strengthen development programmes and cooperation at the national level, taking into account the socio-economic realities of migration and paying special attention to economically and socially depressed areas, in order to combat the root socio-economic causes of the smuggling of migrants, such as poverty and underdevelopment.c) Promeut et renforce des programmes de développement et une coopération au niveau national, en tenant compte des réalités socioéconomiques des migrations, et en accordant une attention particulière aux zones économiquement et socialement défavorisées, afin de s’attaquer aux causes socioéconomiques profondes du trafic illicite de migrants, telles que la pauvreté et le sous-développement.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 15, paragraph 3.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 15, paragraphe 3.
The obligation in article 15, paragraph 3, is mandatory.L’obligation visée au paragraphe 3 de l’article 15 est impérative.
However, the manner in which this obligation could be achieved may vary.Cependant, elle peut être exécutée de diverses manières.
As noted in the Legislative Guide, article 15, paragraph 3, of the Protocol, in recognition of the fact that a root cause of smuggling is the desire of people to migrate away from conditions such as poverty and oppression in search of better lives, requires the promotion or strengthening of development programmes and cooperation to address the socio-economic causes of smuggling (Legislative Guide, p. 372, para. 82). Legislators and drafters should note that the provisions on prevention contained in the Protocol should be read together with article 31 of the Convention, which deals with the prevention of all forms of organized crime.Comme l’indique le Guide législatif, le paragraphe 3 de l’article 15 du Protocole, reconnaissant qu’une des causes profondes du trafic illicite de migrants est le désir d’individus d’échapper à des situations telles que la pauvreté ou l’oppression pour rechercher une vie meilleure, demande la promotion ou le renforcement des programmes de développement pour s’attaquer aux causes socioéconomiques du trafic illicite de migrants (Guide législatif, p. 397, par. 82). Les législateurs et les rédacteurs devraient noter que les dispositions sur la prévention figurant dans le Protocole devraient être lues conjointement avec l’article 31 de la Convention, qui porte sur la prévention de toutes les formes de criminalité organisée.
Chapter V.Chapitre V.
Cooperation regarding the smuggling of migrants at seaCoopération concernant le trafic illicite de migrants en mer
CommentaryCommentaire
The main focus of article 8 of the Smuggling of Migrants Protocol is to facilitate law enforcement action in relation to smuggling of migrants involving the vessels of other States parties. A State party may seek to cooperate with other States parties with respect to its own flagged vessels; vessels flying the flag of other States parties; vessels without nationality; or a vessel assimilated to a vessel without nationality.L’article 8 du Protocole contre le trafic illicite de migrants a essentiellement pour but de faciliter la répression du trafic illicite de migrants dans lequel sont impliqués des navires d’autres États parties. Un État partie peut chercher à coopérer avec d’autres États parties concernant les navires battant son propre pavillon, les navires battant le pavillon d’autres États parties, les navires sans nationalité ou assimilés à des navires sans nationalité.
In addition, article 8, paragraph 6, of the Protocol requires that each State party designate a central authority to deal with maritime cases, which may require legislative action establishing the authority and providing for the necessary powers, including the power to authorize another State party to take action against a vessel flying the flag of the State and the power to seek the authorization of another State party to take action against a vessel flying the flag of that State party. The central authority may also be involved in contacting the coastal State with a view to asking for the permission of the coastal State to take action against a vessel within its territorial sea (see article 23, paragraph 7, of the Model Law).De surcroît, le paragraphe 6 de l’article 8 du Protocole exige de chaque État partie qu’il désigne une autorité centrale chargée des cas de trafic par mer, ce qui peut l’obliger à prendre des mesures législatives pour établir une telle autorité et la doter des pouvoirs nécessaires, en particulier celui d’autoriser un autre État partie à prendre des mesures contre des navires battant son pavillon et celui de demander l’autorisation d’un autre État partie pour exercer une action contre un navire battant le pavillon de cet État. L’autorité centrale peut également intervenir pour contacter l’État côtier en vue de lui demander l’autorisation d’exercer une action contre un navire dans sa mer territoriale (voir art. 23, par. 7, de la Loi type).
As noted in the Legislative Guide, the enactment of implementing legislation providing for enforcement powers in respect of foreign flagged vessels may therefore be necessary (Legislative Guide, p. 386, paragraph 96). In this regard, States will need to pay attention to issues such as the provision of powers to search and obtain information, powers of arrest and seizure, the use of reasonable force, the production of evidence of authority and the provision of appropriate legal protection for the officers involved. The question of whether this is achieved through reference to existing national law or through the creation of specific powers in the context of smuggling of migrants is best dealt with at the national level.Comme l’indique le Guide législatif, il sera peut-être nécessaire d’adopter un texte législatif d’application qui prévoie des pouvoirs de répression à l’égard des navires battant pavillon étranger (Guide législatif, p. 413, par. 96). À cet égard, les États doivent prêter attention à des questions telles que, en ce qui concerne les agents amenés à intervenir, des pouvoirs de perquisition et d’obtention d’informations, des pouvoirs d’arrestation et de saisie, le recours à la force raisonnable, la production de marques d’autorité et une protection juridique suffisante. Le niveau national est le plus apte à déterminer si cet objectif peut être atteint par référence à une loi nationale existante ou via la création de pouvoirs spécifiques dans le cadre du trafic illicite de migrants.
Purpose of cooperation: preventing and suppressing smuggling by seaObjet de la coopération: prévenir et réprimer le trafic illicite de migrants par mer
In drafting national laws on this issue, it is vital that States parties recall the fundamental purposes of the Protocol: to prevent and combat the smuggling of migrants, as well as to promote cooperation among States parties to that end, while protecting the rights of smuggled migrants.Lors de la rédaction des lois nationales sur cette question, il est essentiel que les États parties gardent à l’esprit l’objet fondamental du Protocole: prévenir et combattre le trafic illicite de migrants, ainsi que promouvoir la coopération entre les États Parties à cette fin, tout en protégeant les droits des migrants objet d’un tel trafic.
In the context of cooperation to combat smuggling of migrants by sea, achieving these objectives will require careful attention to several issues, including the following:Dans le cadre de la coopération visant à combattre le trafic illicite de migrants par mer, il faut, pour atteindre ces objectifs, examiner minutieusement plusieurs questions, dont les suivantes:
Law enforcement objectives.Objectifs en termes de détection et de répression des infractions.
What laws, policies and procedures need to be put in place to ensure that law enforcement activities undertaken at sea actually make a positive contribution to the criminal justice interests of identifying, investigating and prosecuting those responsible for smuggling of migrants by sea?Quelles sont les lois, politiques et procédures devant être mises en place pour que les activités de détection et de répression des infractions en mer apportent une contribution positive aux intérêts de justice pénale visant à identifier, enquêter sur les personnes responsables de trafic illicite de migrants, et les poursuivre?
For example, smuggled migrants intercepted at sea may have valuable information about the identity and modus operandi of smugglers.Par exemple, les migrants objet d’un trafic interceptés en mer disposent d’informations précieuses sur l’identité et le mode opératoire des trafiquants.
In addition to raising human rights concerns, practices which focus on simply repelling or returning migrants without allowing any opportunity for debriefing will likely result in the loss of important intelligence and evidence about the activities of smugglers.Outre les problèmes qu’elles posent en termes de droits de l’homme, les pratiques axées sur le simple refoulement ou renvoi des migrants sans possibilité de débriefing entraîneront probablement la perte de preuves et de renseignements importants sur les activités des trafiquants.
Human rights and humanitarian objectives.Objectifs en termes humanitaires et de droits de l’homme.
How can activities undertaken at sea ensure the safety and dignity of all persons involved?Comment les activités en mer garantissent-elles la sécurité et la dignité de toutes les personnes impliquées?
How can activities undertaken at sea be “protection-sensitive” so as to avoid inadvertently denying a person the right to seek international protection or returning a person to a place where their fundamental human rights would be at risk?Comment ces activités peuvent-elles “permettre la protection” de manière à ne pas refuser par inadvertance à une personne le droit de demander une protection internationale ou à ne pas renvoyer une personne dans un endroit où ses droits humains fondamentaux seraient menacés?
Context: United Nations Convention on the Law of the SeaContexte: Convention des Nations Unies sur le droit de la mer
Articles 7-9 of the Smuggling of Migrants Protocol should be read in the context of the international law of the sea, in particular the 1982 United Nations Convention on the Law of the Sea (referred to as “the Convention” in the following commentary on chapter V of the Model Law).Les articles 7 à 9 du Protocole contre le trafic illicite de migrants devraient être lus dans le contexte du droit international de la mer, et en particulier de la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer (nommée “la Convention” dans le commentaire suivant sur le chapitre V de la Loi type).
In drafting national laws to implement the Smuggling of Migrants Protocol, States parties will need to ensure consistency with the Convention.Lorsqu’ils rédigent les lois nationales visant à appliquer le Protocole contre le trafic illicite de migrants, les États parties doivent vérifier leur conformité à la Convention.
It is also noted that the Model Law does not seek to implement relevant provisions of the Convention.Il convient également de noter que la Loi type ne vise pas à appliquer les dispositions pertinentes de la Convention.
The Convention contains the general principle of international law that ships have the nationality of the State whose flag they are entitled to fly (art. 91, para. 1). Article 4, paragraph 1 (b), of the Model Law, which establishes jurisdiction in respect of offences committed on board a vessel flying the flag of the State, reflects this principle. Ships are subject to the exclusive jurisdiction of the flag State on the high seas, except in exceptional cases provided for in treaties and under the Convention (art. 92, para. 1). The flag State has a duty to exercise its jurisdiction and control in administrative, technical and social matters over ships flying its flag (Convention, art. 94).La Convention contient le principe général de droit international selon lequel les navires possèdent la nationalité de l’État dont ils sont autorisés à battre le pavillon (art. 91, par. 1). L’alinéa b) du paragraphe 1 de l’article 4 de la Loi type, qui établit la compétence relativement aux infractions commises à bord d’un navire battant le pavillon de l’État, traduit ce principe. Les navires sont soumis à la juridiction exclusive de l’État du pavillon en haute mer, sauf dans les cas exceptionnels prévus par des traités ou par la Convention (art. 92, par. 1). L’État du pavillon a le devoir d’exercer sa juridiction et son contrôle dans les domaines administratif, technique et social sur les navires battant son pavillon (Convention, art. 94).
Under the international law of the sea, a State may take action against a foreign vessel engaged in the smuggling of migrants by sea.En vertu du droit international de la mer, un État peut prendre des mesures contre un navire étranger qui se livre au trafic illicite de migrants par mer.
A coastal State can take action within its territorial sea against such a vessel (see the commentary on article 4 of the Model Law, above).Un État côtier peut prendre des mesures dans sa mer territoriale contre un tel navire (voir ci-dessus le commentaire sur l’article 4 de la Loi type).
Action may also be taken against a foreign vessel by a coastal State in its contiguous zone, or through the exercise of the right of hot pursuit (Convention, arts. 33 and 111).Des mesures peuvent également être prises contre un navire étranger par un État côtier dans sa zone contiguë, ou par l’exercice du droit de poursuite (Convention, art. 33 et 111).
The consent of the flag State to such actions is not required under the applicable provisions of the Convention.Le consentement de l’État du pavillon à ces mesures n’est pas requis en vertu des dispositions applicables de la Convention.
In the contiguous zone, a coastal State may exercise the control necessary to prevent or punish infringement by a foreign vessel of its immigration laws and regulations within its territory or territorial sea (Convention, art. 33).Dans la zone contiguë, un État côtier peut exercer le contrôle nécessaire pour prévenir ou punir les infractions par un navire étranger à ses lois et règlements d’immigration sur son territoire ou dans sa mer territoriale (Convention, art. 33).
The right of hot pursuit arises where a coastal State has good reason to believe that a foreign ship has violated the laws and regulations of that State.Le droit de poursuite survient lorsqu’un État côtier a de sérieuses raisons de penser qu’un navire étranger a contrevenu aux lois et règlements de cet État.
Article 111 of the Convention sets out the scope of the right of hot pursuit and the procedure for the exercise of that right by a coastal State.L’article 111 de la Convention définit l’étendue du droit de poursuite et la procédure d’exercice de ce droit par un État côtier.
In addition, all States have the right of visit under article 110 of the Convention.En outre, l’article 110 de la Convention confère à tous les États le droit de visite.
Pursuant to article 110, a warship that encounters a foreign ship (other than a ship entitled to immunity) on the high seas may visit and board the ship if there are reasonable grounds for suspecting that the ship is engaged in certain activities, including cases in which the ship is without nationality or, although flying a foreign flag or refusing to show its flag, the ship is, in reality, of the same nationality as the warship.En vertu de cet article, un navire de guerre qui croise en haute mer un navire étranger, autre qu’un navire jouissant de l’immunité, peut l’arraisonner et le visiter s’il a de sérieuses raisons de soupçonner que ce navire se livre à certaines activités, notamment qu’il est sans nationalité, ou que, bien qu’il batte pavillon étranger ou refuse d’arborer son pavillon, il a en réalité la même nationalité que le navire de guerre.
Article 110 also applies to the exclusive economic zone, and the right of visit may be exercised in accordance with the provisions of article 58 of the Convention.L’article 110 s’applique également à la zone économique exclusive, et le droit de visite peut s’exercer conformément aux dispositions de l’article 58 de la Convention.
The right of visit is an exception to the general principle of exclusive jurisdiction of a flag State over its ships on the high seas (Convention, art. 92).Le droit de visite est une exception au principe générale de juridiction exclusive d’un État du pavillon sur ses navires en haute mer (Convention, art. 92).
Under article 8, paragraph 7, of the Smuggling of Migrants Protocol, a State party that has reasonable grounds to suspect that a vessel is engaged in the smuggling of migrants by sea and is without nationality or may be assimilated to a vessel without nationality may board and search the vessel.En vertu du paragraphe 7 de l’article 8 du Protocole contre le trafic illicite de migrants, un État Partie qui a des motifs raisonnables de soupçonner qu’un navire se livre au trafic illicite de migrants par mer et que ce navire est sans nationalité ou peut être assimilé à un navire sans nationalité peut l’arraisonner et le visiter.
If evidence confirming the suspicion is found, the State party may take appropriate measures in accordance with relevant domestic and international law.Si les soupçons sont confirmés par des preuves, cet État Partie prend les mesures appropriées conformément au droit interne et au droit international pertinents.
Articles 7-9 of the Smuggling of Migrants Protocol establish a framework for cooperation between States parties to act with respect to the smuggling of migrants by sea. The framework provides for a State party, in respect of a vessel that is flying its flag or claiming its registry, or a vessel without nationality, or a vessel assimilated to a vessel without nationality, to request the assistance of another State party in suppressing the use of the vessel for the purpose of smuggling of migrants (Protocol, art. 8, para. 1).Les articles 7 à 9 du Protocole contre le trafic illicite de migrants établissent un cadre de coopération permettant aux États parties d’agir relativement au trafic illicite de migrants par mer. Ce cadre permet à un État partie, concernant un navire battant son pavillon ou se prévalant de l’immatriculation sur son registre, sans nationalité, ou assimilé à un navire sans nationalité, de demander à un autre État partie de l’aider à mettre fin à l’utilisation dudit navire dans le but de trafic illicite de migrants (Protocole, art. 8, par. 1).
In addition, the framework includes a mechanism for a State party, in respect of a vessel flying its flag, to authorize another State party to board, search and take other appropriate measures in respect of the vessel to suppress the use of the vessel for the purpose of smuggling of migrants by sea (Protocol, art. 8, para. 2). Article 9, paragraph 3, of the Smuggling of Migrants ProtocolEn outre, ce cadre comprend un mécanisme permettant à un État partie, concernant un navire battant son pavillon, d’autoriser un autre État partie à arraisonner et à perquisitionner le navire, et à prendre toutes les autres mesures appropriées concernant le navire pour mettre fin à l’utilisation dudit navire dans le but de trafic illicite de migrants par mer (Protocole, art. 8, par. 2). Article 9, paragraphe 3, du Protocole contre le trafic illicite de migrants
In considering which measures may be taken at sea, it is important for legislators to recall the safeguard provisions contained in article 9, paragraph 3, of the Smuggling of Migrants Protocol, which provide that any measure taken, adopted or implemented in accordance with chapter II of the Protocol shall take due account of the need not to interfere with or affect (a) the rights and obligations and the exercise of jurisdiction of coastal States in accordance with the international law of the sea (referred to above); and (b) the authority of the flag State to exercise jurisdiction and control in administrative, technical and social matters involving the vessel.Lorsqu’ils examinent les mesures susceptibles d’être prises en mer, il est important que les législateurs gardent à l’esprit les clauses de protection visées au paragraphe 3 de l’article 9 du Protocole contre le trafic illicite de migrants, qui dispose que toute mesure prise, adoptée ou appliquée conformément au chapitre II du Protocole doit tenir dûment compte de la nécessité de ne pas affecter ni entraver a) les droits et obligations des États côtiers et l’exercice de leur compétence conformément au droit international de la mer (mentionné cidessus); et b) le pouvoir de l’État du pavillon d’exercer sa compétence et son contrôle pour les questions d’ordre administratif, technique et social concernant le navire.
Chapter V of the Model Law is modelled on the United Nations International Drug Control Programme (UNDCP) Model Drug Abuse Bill 2000, drafted to assist implementation of international drug control conventions.Le chapitre V de la Loi type prend modèle sur le Modèle de loi de 2000 relatif à l’usage illicite de stupéfiants, établi par le Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues (PNUCID) pour faciliter l’application des conventions internationales sur le contrôle des drogues.
Articles 7-9 of the Smuggling of Migrants Protocol are based on article 17 of the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988.Les articles 7 à 9 du Protocole contre le trafic illicite de migrants se fondent sur l’article 17 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988.
Article 20.Article 20.
Extended jurisdiction of this chapterCompétence étendue du présent chapitre
In addition to the jurisdiction provided for in article 4, this chapter applies to conduct engaged outside [name of State] on a vessel reasonably suspected of being engaged, directly or indirectly, in the smuggling of migrants by sea:Outre la compétence visée à l’article 4, le présent chapitre s’applique aux actes mis en œuvre hors de [l’État] sur un navire raisonnablement soupçonné de se livrer, directement ou indirectement, au trafic illicite de migrants par mer:
(a) If the vessel is without nationality or may be assimilated to a vessel without nationality;a) Si le navire est sans nationalité ou peut être assimilé à un navire sans nationalité;
(b) If the vessel, although flying a foreign flag or refusing to show a flag, is in reality of the nationality of the State concerned; orb) Si le navire possède en réalité la nationalité de l’État en question bien qu’il batte un pavillon étranger ou refuse d’arborer son pavillon; ou
(c) If the vessel is flying the flag or displaying the marks of registry of a Protocol State other than [name of State].c) Si le navire porte les marques d’immatriculation d’un autre État au Protocole que [l’État].
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 8, paragraphs 1, 2 and 7.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 8, paragraphes 1, 2 et 7.
As noted in the Legislative Guide, establishment of jurisdiction over smuggling at sea is a prerequisite for effective implementation of articles 7-9 of the Protocol (Legislative Guide, p. 386, para. 95). It is important to read this article together with article 4 of the Model Law.Comme l’indique le Guide législatif, l’établissement de la compétence sur le trafic illicite de migrants est une condition préalable à l’application effective des articles 7 à 9 du Protocole (Guide législatif, p. 413, par. 95). Il est important de lire le présent article conjointement avec l’article 4 de la Loi type.
The interpretative note on article 8 of the Protocol notes that the term “engaged” in the smuggling of migrants is to be interpreted broadly.La note interprétative se rapportant à l’article 8 du Protocole indique que l’expression “se livrer” au trafic illicite de migrants devrait être comprise au sens large.
For example, it should include mother ships that are apprehended after the migrants have been transferred to smaller vessels for landing, as well as ships simply carrying smuggled migrants (Travaux Préparatoires, p. 506.Par exemple, elle devrait englober les navires gigognes qui sont appréhendés après le transfert de ces migrants sur des navires plus petits pour leur débarquement, ainsi que les navires transportant simplement des migrants objet d’un trafic (Travaux préparatoires, p. 531.
).)
In accordance with article 92, paragraph 2, of the United Nations Convention on the Law of the Sea, a ship that sails under the flags of two or more States, using them according to convenience, may not claim any of the nationalities in question with respect to any other State and may be assimilated to a ship without nationality.Conformément au paragraphe 2 de l’article 92 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, un navire qui navigue sous les pavillons de plusieurs États, dont il fait usage à sa convenance, ne peut se prévaloir, vis-à-vis de tout État tiers, d’aucune de ces nationalités et peut être assimilé à un navire sans nationalité.
Article 21.Article 21.
Designation of competent national authorityDésignation de l’autorité nationale compétente
1.1.
For the purpose of facilitating cooperation between [name of State] and other Protocol States to prevent and suppress the smuggling of migrants by sea, the [relevant Minister] shall designate in writing an authority or authorities:Afin de faciliter la coopération entre [l’État] et d’autres États au Protocole en vue de prévenir et de réprimer le trafic illicite de migrants par mer, le [Ministre compétent] désigne par écrit une autorité ou plusieurs autorités chargées de:
(a) To receive and respond to requests for assistance from Protocol States;a) Recevoir les demandes d’assistance des États au Protocole, et d’y répondre;
(b) To transmit requests for assistance to Protocol States;b) Transmettre les demandes d’assistance aux États au Protocole;
(c) To receive and respond to requests for confirmation of registry or of the right of a vessel to fly the flag of [name of State];c) Recevoir les demandes de confirmation de l’immatriculation sur son registre ou du droit de battre le pavillon de [l’État], et d’y répondre;
(d) To receive and respond to requests for authorization from Protocol States to take appropriate measures [as set out in this chapter]; andd) Recevoir les demandes d’autorisation des États au Protocole de prendre les mesures appropriées [énoncées au présent chapitre], et d’y répondre; et
(e) To transmit requests for authorization to Protocol States to take appropriate measures [as set out in this chapter].e) Transmettre les demandes d’autorisation aux États au Protocole de prendre les mesures appropriées [énoncées au présent chapitre].
2.2.
The competent national authority or authorities shall respond expeditiously to any request made under paragraph 1.L’autorité ou les autorités nationales compétentes répondent promptement à toute demande effectuée en vertu du paragraphe 1.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 8, paragraph 6.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 8, paragraphe 6.
As noted in the Legislative Guide, article 8, paragraph 6, of the Protocol requires that each State party designate a central authority to deal with maritime cases, which may require legislative action establishing an authority and providing for the necessary powers, in particular the power to authorize another State party to take action against vessels flying its flag (Legislative Guide, p. 387, para. 98). States parties have an obligation under article 8, paragraph 6, of the Protocol to notify the Secretary-General of the United Nations about the designated authority so that this information can be conveyed to all States parties.Comme l’indique le Guide législatif, le paragraphe 6 de l’article 8 du Protocole exige de chaque État partie qu’il désigne une autorité centrale chargée des cas de trafic par mer, ce qui peut l’obliger à prendre des mesures législatives pour établir une telle autorité et la doter des pouvoirs nécessaires, en particulier celui d’autoriser un autre État partie à prendre des mesures contre des navires battant son pavillon (Guide législatif, p. 414, par. 98). En vertu du paragraphe 6 de l’article 8 du Protocole, les États parties ont l’obligation de notifier l’autorité désignée au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, afin que cette information puisse être communiquée à tous les États parties.
The location of the competent national authority is a matter for the State in question. However, it is important for the competent national authority to work closely and cooperatively with any other national or local authority with a role in relation to related issues. For example, the Legislative Guide notes that in deciding the location of its central authority, States should consider factors such as ease of access to the national shipping registry in order to provide confirmation of registry; ease of coordination with other domestic agencies, including maritime law enforcement agencies; and the existence of arrangements for the conduct of business around the clock (Legislative Guide, p. 387, para. 98). Other relevant considerations include the location of rescue coordination centres and rescue sub-centres established in accordance with the International Convention on Maritime Search and Rescue. In addition, the competent national authority should also be responsible for outgoing requests to other States parties. It should thus be able to receive requests from domestic authorities (customs, police and other law enforcement agencies) and be in a position to assist in the transmission of requests to foreign States (Legislative Guide, p. 387, para. 98).Le choix de l’emplacement de l’autorité nationale compétente appartient à l’État concerné. Cependant, il est important que l’autorité nationale compétente travaille étroitement et en collaboration avec une autre autorité nationale ou locale jouant un rôle dans les questions correspondantes. Par exemple, le Guide législatif indique que pour déterminer l’emplacement de leur autorité centrale, les États devraient prendre en considération des facteurs tels que la facilité d’accès au registre maritime national afin de donner confirmation d’une l’immatriculation, la facilité de coordination avec d’autres administrations nationales, notamment les autorités maritimes, et l’existence d’arrangements permettant de travailler 24 heures sur 24 (Guide législatif, p. 414, par. 98). Devrait également être pris en compte l’emplacement des centres de coordination de sauvetage et des centres secondaires de sauvetage établis conformément à la Convention internationale sur la recherche et le sauvetage maritimes. En outre, l’autorité nationale compétente devrait également être chargée des demandes adressées aux autres États parties, qu’elle devrait donc être en mesure de recevoir des autorités nationales – douanes, police et autres services de détection et de répression – et de transmettre aux autres États (Guide législatif, p. 414, par. 98).
Once a competent national authority is designated, its details should be provided to UNODC so that that information can be included in the online directory of competent national authorities maintained by UNODC.Une fois l’autorité nationale compétente désignée, ses coordonnées devraient être communiquées à l’UNODC, afin que ces informations puissent être introduites dans le répertoire en ligne des autorités nationales compétentes tenu par l’UNODC.
Article 22.Article 22.
Designation of authorized officersDésignation des agents habilités
1.1.
The [relevant Minister] may in writing designate any [police officer] [customs officer] [any other person or class of persons] to be an authorized officer for purposes relating to the exercise of powers under this chapter.Le [Ministre compétent] peut désigner par écrit tout [agent des services de police] [agent des services de douanes] [toute autre personne ou catégorie de personnes] en qualité d’agent habilité aux fins relatives à l’exercice des pouvoirs visés au présent chapitre.
2.2.
The powers of authorized officers shall be [insert statement of powers or cross reference to relevant national law].Les pouvoirs des agents autorisés sont [mandat ou renvoi à la loi nationale pertinente].
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
As noted in the introduction to this chapter, law enforcement cooperative activities at sea raise a number of complex issues, including the challenges of ensuring safety of life at sea, criminal justice imperatives and the need to ensure that any activities are “protection-sensitive”. Given these complexities, legislatures may wish to consider limiting the authority to exercise powers created pursuant to the Protocol to a relatively small number of officials or officers who have the necessary training, competence and equipment (Legislative Guide, p. 388, para. 101).Comme nous l’avons indiqué dans l’introduction au présent chapitre, les activités coopératives de détection et de répression en mer soulèvent un certain nombre de questions complexes, notamment le défi de la sécurité en mer, les impératifs de justice pénale et la nécessité de faire en sorte que toutes les activités “permettent la protection”. Étant donné ces difficultés, les législateurs peuvent envisager de limiter l’exercice des pouvoirs créés conformément au Protocole à un nombre relativement restreint d’agents ou d’officiers qui ont la formation, les compétences et le matériel nécessaires (Guide législatif, p. 415, par. 101).
Legislators may need to consider the issue of powers for authorized officers, particularly as in some instances they will be operating outside of national territory.Il peut être nécessaire que les législateurs examinent en particulier la question des pouvoirs des agents habilités car dans certains cas, ces agents opèreront en dehors du territoire national.
If these issues are addressed in existing national laws, it may be most appropriate to make cross references to existing national laws.Si ces questions sont déjà abordées dans les lois nationales existantes, il peut être plus approprié de renvoyer à ces lois.
In this particular context, relevant considerations will include:Dans ce contexte particulier, il conviendra notamment de prendre en compte les facteurs suivants:
Powers to stop, board and detain vesselsPouvoirs d’arrêter, d’arraisonner et de détenir les navires
Powers of search and seizurePouvoirs de perquisition et de saisie
Powers to interview persons on board the vesselPouvoirs d’interroger les personnes se trouvant à bord du navire
Capacity to take assistance such as translators or other persons who may be required to assist in an operational capacity (for example, a ship’s engineer or mechanic)Capacité à obtenir une assistance, notamment de traducteurs ou d’autres personnes dont l’aide peut être requise à titre opérationnel (par exemple, ingénieur ou mécanicien du navire)
Capacity to refer persons on board the vessel to the appropriate authorities, including law enforcement authorities, also including the agencies responsible for making assessments of claims for international protectionCapacité à diriger les personnes se trouvant à bord du navire vers les autorités appropriées, notamment les services de détection et de répression, y compris les organismes chargés d’évaluer les demandes de protection internationale
Where it is possible to simply make cross references to existing powers under an existing law, those cross references should be carefully checked to ensure that they apply to situations where the officer is on board a foreign flagged vessel.Lorsqu’il est possible de faire de simples renvois aux pouvoirs existant en vertu d’une loi en vigueur, ces renvois devraient être soigneusement vérifiés pour s’assurer qu’ils sont bien applicables aux situations dans lesquelles l’agent se trouve à bord d’un navire battant pavillon étranger.
Article 23.Article 23.
Conditions and limitations on the exercise of special enforcement powers by authorized officersConditions et limitations de l’exercice par les agents habilités de leurs pouvoirs spéciaux de répression
1.1.
Any powers conferred on authorized officers as a result of this chapter shall be exercisable in relation to any vessel described in article 4, paragraph 1 (b), or article 20 for the purposes of detecting and taking appropriate action in respect of the smuggling of migrants by sea.Tout pouvoir conféré aux agents habilités en vertu du présent chapitre peut être exercé relativement à tout navire décrit à l’alinéa b) du paragraphe 1 de l’article 4 ou à l’article 20 aux fins de détecter et de prendre les mesures appropriées concernant le trafic illicite de migrants par mer.
2.2.
Those powers shall not be exercised in relation to a vessel beyond the limits of the territorial sea of [name of State] and flying the flag or displaying the marks of registry of another Protocol State except if:Ces pouvoirs ne peuvent être exercés relativement à un navire au-delà des limites de la mer territoriale de [l’État] et battant le pavillon ou portant les marques d’immatriculation d’un autre État au Protocole, sauf si:
(a) [Name of State] is exercising its right of control in its contiguous zone or the right of hot pursuit; ora) [L’État] exerce son droit de contrôle dans sa zone contiguë ou exerce le droit de poursuite; ou
(b) The [relevant Minister] [head of the central national authority] has given authority.b) Le [Ministre compétent] [chef de l’autorité nationale centrale] a donné son autorisation.
3.3.
The [relevant Minister] [head of the central national authority] shall not give the authority contained in paragraph 2 (b) above unless satisfied that:Le [Ministre compétent] [chef de l’autorité nationale centrale] ne donne pas l’autorisation visée à l’alinéa b) du paragraphe 2 ci-dessus, s’il n’est pas établi que:
(a) The Protocol State has requested assistance of [name of State] for the purposes of detecting or preventing the smuggling of migrants and taking appropriate action; ora) L’État au Protocole a demandé l’assistance de [l’État] aux fins de détecter ou de prévenir le trafic illicite de migrants et de prendre les mesures appropriées; ou
(b) The Protocol State has authorized [name of State] to act for that purpose.b) L’État au Protocole a autorisé [l’État] à agir à cette fin.
4.4.
The [relevant Minister] [head of the central national authority] shall impose such conditions or limitations on the exercise of the powers as may be necessary to give effect to any conditions or limitations imposed by the Protocol State.Le [Ministre compétent] [chef de l’autorité nationale centrale] impose, sur l’exercice de ces pouvoirs, les conditions ou limitations nécessaires pour donner effet à toute condition ou limitation imposée par l’État au Protocole.
5.5.
The [relevant Minister] [head of the central national authority] may, either on his or her own initiative or in response to a request from a Protocol State, authorize a Protocol State to exercise, in relation to a [name of State] vessel, powers corresponding to those conferred on officers authorized under this chapter but subject to such conditions or limitations, if any, as he or she may impose.Le [Ministre compétent] [chef de l’autorité nationale centrale] peut, de sa propre initiative ou en réponse à une demande d’un État au Protocole, autoriser un État au Protocole à exercer, relativement au navire de [l’État], les pouvoirs correspondant à ceux conférés aux agents habilités en vertu du présent chapitre mais sous réserve, le cas échéant, des conditions ou limitations qu’il peut imposer.
6.6.
Paragraph 5 above is without prejudice to any agreement made, or which may be made, on behalf of [name of State] whereby [name of State] undertakes not to object to the exercise by any other State in relation to a [name of State] vessel of powers corresponding to those conferred on officers authorized under this chapter.Le paragraphe 5 ci-dessus est sans préjudice de tout accord conclu, ou susceptible d’être conclu, pour le compte de [l’État], par lequel [l’État] s’engage à ne pas s’opposer à l’exercice par tout autre État relativement au navire de [l’État] des pouvoirs correspondant à ceux conférés aux agents habilités en vertu du présent chapitre.
7.7.
The powers conferred on officers authorized under this chapter shall not be exercised in the territorial sea of any other State without the authority of the [relevant Minister] [head of the central national authority], who shall not give such authority unless that State has consented to the exercise of those powers.Les pouvoirs conférés aux agents habilités en vertu du présent chapitre ne peuvent être exercés sur la mer territoriale de tout autre État sans l’autorisation du [Ministre compétent] [chef de l’autorité nationale centrale], cette autorisation ne pouvant être accordée si cet État n’a pas consenti à l’exercice de ces pouvoirs.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 8, paragraphs 2 and 5.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 8, paragraphes 2 et 5.
Article 23 of the Model Law is intended to establish a clear framework to regulate precisely when authorized officers are empowered to take action in respect of a vessel reasonably suspected of engaging in the smuggling of migrants by sea.L’article 23 de la Loi type vise à établir un cadre clair permettant de réglementer précisément les cas où les agents habilités sont autorisés à prendre des mesures relatives à un navire raisonnablement soupçonné de se livrer au trafic illicite de migrants par mer.
This framework applies in respect of:Ce cadre s’applique:
A vessel flying the flag of the State (article 4, paragraph 1 (b), and article 20, paragraph 1 (b), of the Model LawAux navires battant le pavillon de l’État (art. 4, par. 1 b), et art. 20, par. 1 b), de la Loi type))
A vessel without nationality or assimilated to a vessel without nationality (article 20(1) of the Model Law)Aux navires sans nationalité ou assimilés aux navires sans nationalité (art. 20-1 de la Loi type)
A vessel flying the flag of another State party to the Smuggling of Migrants Protocol (article 20(3) of the Model Law In respect of a vessel flying the flag of the State, article 23, paragraph 1, of the Model Law provides for the exercise of enforcement powers by authorized officers. Note, however, that the State may already have existing national legislation allowing for the exercise of appropriate enforcement powers in respect of its flagged vessels.Aux navires battant le pavillon d’un autre État partie au Protocole contre le trafic illicite de migrants (art. 20-3 de la Loi type).
Article 23, paragraph 5, sets out the procedure for a senior person within government (a Minister or the head of the competent national authority) to authorize another State party to exercise enforcement powers in respect of a vessel flying the flag of the State.Relativement à un navire battant le pavillon de l’État, le paragraphe 1 de l’article 23 de la Loi type prévoit l’exercice des pouvoirs de répression par les agents habilités. Notez cependant qu’il est possible que l’État dispose déjà d’une législation nationale autorisant l’exercice de ce type de pouvoirs à l’égard des navires battant son pavillon.
Depending upon the circumstances, article 23, paragraph 6, may be applicable in respect of a vessel flying the flag of the State.Le paragraphe 5 de l’article 23 définit la procédure permettant à un responsable du gouvernement (un Ministre ou le chef de l’autorité nationale compétente) d’autoriser un autre État partie à exercer des pouvoirs de répression concernant un navire battant le pavillon de cet État.
In respect of a vessel without nationality or assimilated to a vessel without nationality, article 20, paragraph 1, of the Model Law provides for the exercise of enforcement powers by authorized officers. In this context, article 4, paragraph 1 (b), may be applicable (see the commentary on article 4 and chapter V of the Model Law with respect to the United Nations Convention on the Law of the Sea).En fonction des circonstances, le paragraphe 6 de l’article 23 peut être applicable à un navire battant le pavillon de l’État.
In respect of a vessel flying the flag of another State party to the Protocol and which is located beyond the limits of the territorial sea of the State, the framework contained in article 23 of the Model Law has a number of elements.Relativement à un navire sans nationalité ou assimilé à un navire sans nationalité, le paragraphe 1 de l’article 20 de la Loi type prévoit l’exercice des pouvoirs de répression par les agents habilités. Dans ce contexte, l’alinéa b) du paragraphe 1 de l’article 4 peut être applicable (voir le commentaire se rapportant à l’article 4 et au chapitre V de la Loi type concernant la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer).
It is recalled that, under international law of the sea, a coastal State can take action within its territorial sea with respect to foreign vessels (see the commentary on article 4 of the Model Law). The exercise of enforcement powers may be addressed in separate national laws relating to the law of the sea.Relativement à un navire battant le pavillon d’un autre État partie au Protocole et qui se trouve au-delà des limites de la mer territoriale de l’État, le cadre défini à l’article 23 de la Loi type offre un certain nombre d’éléments. Nous rappelons qu’un État côtier peut, en vertu du droit international, prendre des mesures dans sa mer territoriale à l’égard des navires étrangers (voir le commentaire se rapportant à l’article 4 de la Loi type). Il est possible que la question de l’exercice des pouvoirs de répression soit déjà abordée dans des lois nationales distinctes, relatives au droit de la mer.
Under article 23, paragraph 2, authority to exercise enforcement powers with respect to a vessel flying the flag of another State party that is located beyond the limits of the territorial sea of the State must be obtained from a senior person within government (a Minister or the head of the competent national authority).En vertu du paragraphe 2 de l’article 23, le pouvoir d’exercer les pouvoirs de répression relativement à un navire battant le pavillon d’un autre État partie qui se trouve au-delà des limites de la mer territoriale de l’État doit être obtenu auprès d’un responsable du gouvernement (un Ministre ou le chef de l’autorité nationale compétente).
However, the requirement to obtain specific authority does not apply where the State is exercising its right of control in the contiguous zone or the right of hot pursuit in respect of the vessel (art. 23, para. 2 (a)) (see the commentary on chapter V of the Model Law regarding the United Nations Convention on the Law of the Sea). In this context, the exercise of enforcement powers may be addressed in separate national laws relating to the law of the sea.Cependant, l’exigence d’obtention d’une autorisation spécifique ne s’applique pas lorsque l’État exerce son droit de contrôle dans la zone contiguë ou exerce le droit de poursuite relativement au navire (art. 23, par. 2 a)) (voir le commentaire se rapportant au chapitre V de la Loi type concernant la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer). Dans ce contexte, Il est possible que la question de l’exercice des pouvoirs de répression soit déjà abordée dans des lois nationales distinctes, relatives au droit de la mer.
Authority may be granted to exercise enforcement powers in respect of a vessel flying the flag of another State party if that State party has requested the assistance of the State or authorized the State to take action in respect of the vessel (art. 23, para. 3).L’autorisation d’exercer des pouvoirs de répression relativement à un navire battant le pavillon d’un autre État partie peut être accordée si cet État partie a demandé l’assistance de l’État ou a autorisé l’État à prendre des mesures concernant le navire (art. 23, par. 3).
With regard to the exercise of enforcement powers in respect of a vessel located within the territorial sea of another State, no action can be taken against the vessel without the consent of that coastal State, as provided for in article 23, paragraph 7, of the Model Law and the United Nations Convention on the Law of the SeaEn ce qui concerne l’exercice des pouvoirs de répression relatifs à un navire se trouvant dans la mer territoriale d’un autre État, aucune mesure ne peut être prise à l’encontre du navire sans le consentement de cet État côtier, tel que prévu au paragraphe 7 de l’article 23 de la Loi type et à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.
As noted in relation to article 4 of the Model Law, “territory” includes the territorial sea of a coastal State, in accordance with the United Nations Convention on the Law of the Sea.Comme l’énonce l’article 4 de la Loi type, le “territoire” comprend la mer territoriale d’un État côtier, conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.
As noted in the interpretative notes on article 7 of the Smuggling of Migrants Protocol:Comme l’indiquent les notes interprétatives se rapportant à l’article 7 du Protocole contre le trafic illicite de migrants:
It is understood that the measures set forth in chapter II of the protocol cannot be taken in the territorial sea of another State except with the permission or authorization of the coastal State concerned. This principle is well established in the law of the sea and did not need to be restated in the protocol.Il est entendu que les mesures énoncées dans le chapitre II du Protocole ne peuvent être prises dans la mer territoriale d’un autre État si ce n’est avec la permission ou l’autorisation de l’État côtier concerné. C’est là un principe bien établi dans le droit de la mer qu’il n’est pas besoin d’énoncer à nouveau dans le Protocole.
(A/55/383/Add.1, para. 98; Travaux Préparatoires, p. 494.)(A/55/383/Add.1, par. 98; Travaux préparatoires, p. 518.)
With regard to the exercise of the enforcement powers in respect of a vessel under chapter V of the Model Law, the attention of legislators is drawn to the safeguard provisions in article 9, paragraph 3, of the Smuggling of Migrants Protocol with regard to the flag State and the coastal State (see the commentary on chapter V above).En ce qui concerne l’exercice des pouvoirs de répression relativement à un navire en vertu du chapitre V de la Loi type, nous attirons l’attention des législateurs sur les clauses de protection visées au paragraphe 3 de l’article 9 du Protocole contre le trafic illicite de migrants concernant l’État du pavillon et l’État côtier (voir le commentaire se rapportant au chapitre V ci-dessus).
Article 24.Article 24.
Operational framework for measures at seaCadre opérationnel relatif aux mesures prises en mer
1.1.
Any measure taken at sea pursuant to this chapter shall be carried out only by warships or military aircraft, or by other ships or aircraft [including customs, coastguard and police vessels,] clearly marked and identifiable as being on government service and authorized to that effect.Toute mesure prise en mer en application du présent chapitre est exécutée uniquement par des navires de guerre ou des aéronefs militaires, ou d’autres navires ou aéronefs [y compris les navires des douanes, des gardes-côtes et de la police] à ce dûment habilités, portant visiblement une marque extérieure et identifiables comme étant au service de l’État.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 9, paragraph 4.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 9, paragraphe 4.
Identification of vessels as being on government service is likely to be achieved through a combination of physical markers, colour of the vessel and official flags (ensigns).Le fait que le navire est au service de l’État ressortira probablement d’une combinaison de marques physiques: couleur du navire et drapeaux (pavillons) officiels.
2.2.
When taking measures against a vessel in accordance with this chapter, an authorized officer is required to take all necessary steps:Lorsqu’il prend des mesures à l’encontre d’un navire conformément au présent chapitre, un agent habilité doit tout faire pour:
(a) To afford migrants protection against violence that may be inflicted upon them, whether by individuals or groups, by reason of being the object of conduct criminalized by this Law;a) Accorder aux migrants une protection adéquate contre toute violence pouvant leur être infligée, aussi bien par des personnes que par des groupes, du fait qu’ils ont été l’objet des actes incriminés par la présente loi;
(b) To assist migrants whose lives or safety are endangered by reason of being the object of conduct criminalized by this Law;b) Aider les migrants dont la vie ou la sécurité sont mises en danger par le fait qu’ils ont été l’objet des actes incriminés par la présente loi;
(c) To take into account the special needs of women and children;c) Prendre en compte les besoins particuliers des femmes et des enfants;
(d) To ensure the safety and humane treatment of the persons on board;d) Veiller à la sécurité et au traitement humain des personnes à bord;
(e) To ensure that any measures taken are compliant with human rights and humanitarian obligations, including the right to leave any country, the right to seek asylum and international protection, and the obligation of non-refoulement;e) Veiller à ce que toute mesure prise soit conforme aux obligations de droits humains et humanitaires, y compris le droit de quitter le pays, le droit de demander l’asile et la protection internationale, et l’obligation de non-refoulement;
(f) To take due account of the need not to endanger the security of the vessel or its cargo;f) Tenir dûment compte de la nécessité de ne pas compromettre la sécurité du navire ou de sa cargaison;
(g) To take due account of the need not to prejudice the commercial or legal interests of the flag State or any other interested State; andg) Tenir dûment compte de la nécessité de ne pas porter préjudice aux intérêts commerciaux ou aux droits de l’État du pavillon ou de tout autre État intéressé; et
(h) To ensure, within available means, that any measure taken with regard to the vessel is environmentally sound.h) Veiller, selon ses moyens, à ce que toute mesure prise à l’égard du navire soit écologiquement rationnelle.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 9, paragraph 1; article 16, paragraphs 1-4; and article 19, paragraph 1.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 9, paragraphe 1; article 16, paragraphes 1 à 4; et article 19, paragraphe 1.
The obligation in article 9, paragraph 1 (a), of the Protocol to ensure the safe and humane treatment of all persons on board a vessel during law enforcement cooperative activities at sea is mandatory for all States parties.L’obligation énoncée à l’alinéa a) du paragraphe 1 de l’article 9 du Protocole d’assurer, au cours des activités coopératives de détection et de répression en mer, la sécurité et le traitement humain de toutes les personnes se trouvant à bord d’un navire est impérative pour tous les États parties.
This obligation has particular relevance to situations where vessels are intercepted at sea as part of border measures undertaken to suppress the smuggling of migrants.Cette obligation est particulièrement pertinente dans les situations où un navire est intercepté en mer dans le cadre de mesures prises aux frontières pour réprimer le trafic illicite de migrants.
There are safety implications, not only in terms of the immediate need to ensure the physical safety of all persons (including the smuggled migrants) on board any intercepted vessel, but also with regard to ensuring that any persons at risk of harm (for example, from members of organized criminal groups) or who express a desire to seek international protection (either under human rights or refugee law) are referred to the appropriate expert authorities.Elle a des conséquences en matière de sécurité: non seulement il est nécessaire d’assurer la sécurité physique de toutes les personnes (y compris des migrants objet d’un trafic) se trouvant à bord du navire intercepté, mais il faut également diriger vers les services spécialisés appropriés toute personne risquant de subir un préjudice (par exemple, de la part de membres de groupes criminels organisés) ou exprimant le souhait de demander une protection internationale (en vertu du droit relatif aux droits de l’homme ou du droit des réfugiés).
It is also necessary to ensure that migrants removed from the vessel are taken to a suitable place where they will be safe.Il est également nécessaire de veiller à ce que les migrants extraits du navire soient emmenés dans un endroit adapté où ils seront en sécurité.
Under article 16, paragraphs 2 and 3, of the Protocol, States parties have agreed to take “appropriate measures” to afford migrants appropriate protection against violence that may be inflicted upon them, whether by individuals or groups;Aux termes des paragraphes 2 et 3 de l’article 16 du Protocole, les États parties ont convenu de prendre les “mesures appropriées” pour accorder aux migrants une protection adéquate contre toute violence pouvant leur être infligée, aussi bien par des personnes que par des groupes, et d’“accorder une assistance appropriée” aux migrants dont la vie ou la sécurité sont mises en danger par le fait qu’ils ont été l’objet des actes énoncés à l’article 6 du Protocole.
and to “afford appropriate assistance” to migrants whose lives or safety are endangered by reason of being the object of conduct set forth in article 6 of the Protocol.Ces obligations revêtent une pertinence particulière dans le contexte du trafic illicite de migrants par mer: le fait, par exemple, de simplement repousser un navire ou de laisser les migrants à bord revient à abandonner ces migrants aux mains de membres d’un groupe criminel organisé.
These obligations may have particular relevance in the context of smuggling of migrants by sea if, for example, simply repelling a vessel or leaving smuggling migrants on board a vessel would mean leaving the smuggled migrants effectively in the hands of members of an organized criminal group.Outre qu’elle soulèverait de graves questions en termes de droits de l’homme, une telle action minerait probablement les objectifs de détection et de répression des infractions.
In addition to raising serious human rights concerns, such an action would likely undermine law enforcement objectives, which may be better served by taking the smuggled migrants to a place of safety and providing the necessary facilities for debriefing with expert investigators.Ceux-ci seront en effet mieux servis si l’on emmène les migrants objet d’un trafic en lieu sûr et si l’on prévoit les installations nécessaires pour organiser un débriefing avec des enquêteurs spécialisés.
Under article 16, paragraph 4, of the Protocol, States parties agree that, in applying the provisions of article 16, they will take into account the special needs of women and children.En vertu du paragraphe 4 de l’article 16 du Protocole, les États parties conviennent que, dans l’application des dispositions de l’article 16, ils tiendront compte des besoins particuliers des femmes et des enfants.
Consideration will need to be given to how best to achieve that obligation in operational terms.Il conviendra d’examiner la meilleure manière d’exécuter cette obligation en termes opérationnels.
For example, relevant considerations include ensuring the availability of both male and female officers and authorized officers with appropriate training in the operation and ensuring the availability of basic provisions such as sanitary protection, baby food and nappies.Par exemple, il faudra veiller lors de l’opération à la présence d’agents habilités de sexe masculin et de sexe féminin, ayant une formation appropriée, et assurer la disponibilité d’articles de base tels que des protections périodiques, des aliments et des couches pour bébés.
Under article 16, paragraph 1, of the Protocol, States parties agreed to take, consistent with their obligations in international law, all appropriate measures, including legislation if necessary, to “preserve and protect the rights of persons who have been the object of conduct set forth in article 6 of [the] Protocol as accorded under applicable international law, in particular the right to life and the right not to be subjected to torture or other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment.” Article 19, paragraph 1, refers more explicitly to the obligation, where applicable, to preserve the operation of the 1951 Convention relating to the Status of Refugees, in particular, the principle of non-refoulement contained therein.Selon le paragraphe 1 de l’article 16 du Protocole, les États parties ont convenu de prendre, conformément aux obligations qu’ils ont contractées en vertu du droit international, toutes les mesures appropriées, y compris, s’il y a lieu, des mesures législatives, pour “sauvegarder et protéger les droits des personnes qui ont été l’objet des actes énoncés à l’article 6 [du] Protocole, tels que ces droits leur sont accordés en vertu du droit international applicable, en particulier le droit à la vie et le droit de ne pas être soumis à la torture ou à d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants”. Le paragraphe 1 de l’article 19 mentionne plus expressément l’obligation, le cas échéant, de préserver l’application de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, et en particulier, le principe de non-refoulement qui y figure.
These obligations have particular implications in the context of law enforcement cooperation at sea.Ces obligations ont des implications particulières dans le contexte de la coopération en matière de détection et de répression des infractions en mer.
The Office of the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR) has noted that increasingly, the term “entry systems” includes not only measures taken at the border but also interception operations intended to prevent, interrupt or stop individuals from reaching and/or entering territory.Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a noté que, de plus en plus, l’expression “systèmes d’accès” englobait non seulement les mesures prises aux frontières, mais également les opérations d’interception visant à empêcher, interrompre ou arrêter les individus cherchant à atteindre un territoire et/ou à y entrer.
These measures are increasingly taken outside of a State’s own territory, on the high seas and even on the territory of third States.Ces mesures sont de plus en plus souvent prises à l’extérieur du territoire d’un État, en haute mer, voire sur le territoire d’États tiers.
In other words, as broadly conceived, law enforcement activities undertaken at sea are a part of entry systems.En d’autres termes, dans cette conception large, les activités de détection et de répression menées en mer font partie des systèmes d’accès.
UNHCR advocates the use of “protection-sensitive” entry systems that take into account people’s protection needs and the duty of States to respect their obligations under international human rights and refugee law, including the principle of non-refoulement.Le HCR préconise l’utilisation de systèmes d’accès “permettant la protection” qui prennent en compte les besoins de protection des personnes et le devoir des États de respecter leurs obligations en vertu du droit relatif aux droits de l’homme et du droit des réfugiés, y compris le principe de non-refoulement.
Protection-sensitive entry systems ensure that legitimate measures of control are not applied arbitrarily and allow for asylum-seekers and other groups with specific protection needs to be identified and granted access to a territory where their needs can be properly assessed and addressed.Les systèmes d’accès permettant la protection garantissent que les mesures légitimes de contrôle ne sont pas appliquées arbitrairement.
The “entry officials” who work in these systems include any officers authorized to take action against smuggling of migrants at sea.Ils permettent d’identifier les demandeurs d’asile et les autres groupes ayant des besoins de protection spécifiques, et de leur accorder un accès à un territoire où leurs besoins peuvent être dûment évalués et traités.
Accordingly, their actions need to take into account human rights and humanitarian obligations, including the right of all persons to leave any country, including their own;Les “fonctionnaires responsables de l’accès des personnes dans le pays” qui œuvrent au sein de ces systèmes incluent tout agent habilité à prendre des mesures contre le trafic illicite de migrants en mer.
and the right of all persons to seek asylum and other measures of international protection.Par conséquent, leurs actions doivent prendre en compte les droits humains et les obligations humanitaires, y compris le droit de chacun de quitter un pays, notamment le sien, et de demander l’asile ou d’autres mesures de protection internationale.
As the issues involved in achieving compliance with these standards in practice are complex, it is likely that States will need to consider the development of tools to facilitate implementation, such as codes of conduct, codes of practice, standard operating procedures and specialized training for entry officials.Compte tenu de la complexité des questions liées au respect pratique de ces normes, les États devront probablement envisager l’élaboration d’outils visant à faciliter leur application, tels que des codes de conduite, des codes de pratiques, des procédures de mise en œuvre et des formations spécialisées destinées aux fonctionnaires responsables de l’accès des personnes dans le pays.
The Executive Committee of the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees has issued the Conclusion on Protection Safeguards in Interception Measures (No. 97 (LIV)–2003).Le Comité exécutif du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a publié un document intitulé “Conclusion sur les garanties de protection dans les mesures d’interception” (n° 97 (LIV)–2003).
The Conclusion may provide useful guidance in the development of national practice with regard to interception.Ce document peut fournir des indications utiles pour élaborer les pratiques nationales relatives à l’interception.
For example, the Executive Committee recommends the following:Le Comité exécutif formule, par exemple, les recommandations suivantes:
The State within whose sovereign territory or territorial waters interception takes place has the primary responsibility for addressing any protection needs of intercepted persons.La responsabilité primordiale de la satisfaction des besoins de protection des personnes interceptées incombe à l’État dont le territoire souverain ou les eaux territoriales constituent le théâtre de l’interception.
Interception measures should take into account the fundamental difference under international law between those who seek and are in need of international protection and those who can resort to the protection of their country of nationality or of another country.Les mesures d’interception devraient tenir compte de la différence fondamentale, en vertu du droit international, entre ceux qui recherchent et requièrent une protection internationale et ceux qui peuvent se prévaloir de la protection du pays dont ils sont nationaux ou d’un autre pays.
Interception measures should not result in asylum-seekers and refugees being denied access to international protection, or result in those in need of international protection being returned, directly or indirectly, to the frontiers of territories where their life or freedom would be threatened on account of a convention ground or where the person has other grounds for protection based on international law.Les mesures d’interception ne devraient pas entraîner l’impossibilité pour les réfugiés et les demandeurs d’asile d’avoir accès à la protection internationale ou aboutir au renvoi direct ou indirect de ceux qui ont besoin d’une protection internationale vers les frontières de territoires, soit où leur vie ou leur liberté pourrait être menacée, pour l’une des raisons invoquées dans la Convention, soit où ils ont d’autres motifs de revendiquer une protection en vertu du droit international.
Intercepted persons found to be in need of international protection should have access to durable solutions.Les personnes interceptées dont on estime qu’elles ont besoin de protection internationale devraient avoir accès aux solutions durables.
Intercepted persons who do not seek or who are determined not to be in need of international protection should be returned swiftly to their respective countries of origin or other country or nationality or habitual residence.Les personnes interceptées dont on estime qu’elles n’ont pas besoin de protection internationale, ou qui ne la réclament pas, devraient être renvoyées rapidement dans leurs pays d’origine respectifs ou tout autre pays où elles ont établi leur résidence habituelle ou dont elles ont la nationalité.
All persons, including officials of the State and employees of commercial entities, implementing interception measures should receive specialized training, including available means to direct intercepted persons expressing international protection needs to the appropriate authorities in the State where the interception has taken place, or, where appropriate, to UNHCR.Toutes les personnes, y compris les fonctionnaires d’un État et les employés d’une société commerciale, procédant à l’interception devraient recevoir une formation spécialisée, y compris les moyens de diriger les personnes interceptées exprimant un besoin de protection internationale vers les autorités compétentes de l’État où l’interception a eu lieu ou, le cas échéant, vers le HCR.
Article 25.Article 25.
Safeguards in relation to danger to lives at seaMesures de protection relatives au danger pour la vie des personnes en mer
Nothing in this Law affects the obligation of any [person] [authorized officer] [shipmaster] to render assistance to those in distress at sea.Aucune disposition de la présente loi n’a d’incidences sur l’obligation de [toute personne] [tout agent habilité] [tout capitaine d’un navire] de prêter assistance aux personnes en péril en mer.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 8, paragraph 5; United Nations Convention on the Law of the Sea, article 98.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 8, paragraphe 5; Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, article 98.
The safety of life at sea is paramount.La sécurité de la vie en mer est primordiale.
In any situation at sea where life is in danger, the first obligation is to address safety and any danger to life.Dans toute situation de danger pour la vie des personnes en mer, il faut d’abord résoudre la question de la sécurité et du danger.
Legislation should be drafted and implemented to ensure that officials are aware that the duty to conduct rescue has priority over any other priorities, including law enforcement.Les États devraient élaborer et appliquer une législation pour que les agents aient conscience que l’obligation de sauvetage est prioritaire, y compris sur la détection et la répression des infractions.
It is important for officials to be aware that in any circumstance where there is evidence of distress at sea, rescue should be conducted even where there is no suspicion of smuggling.Il est important que les agents sachent que, dans toute circonstance de péril en mer avéré, le sauvetage doit intervenir en l’absence même de soupçon de trafic illicite de migrants.
The obligation to preserve life at sea is reflected in the language used in article 8, paragraph 5, of the Smuggling of Migrants Protocol, which provides that States parties shall take no additional measures without the express authorization of the flag State, “except those necessary to relieve imminent danger to the lives of persons or those which derive from relevant bilateral or multilateral agreements.”L’obligation de préserver la vie en mer ressort des termes du paragraphe 5 de l’article 8 du Protocole contre le trafic illicite de migrants, qui dispose que les États parties ne prennent aucune mesure supplémentaire sans l’autorisation expresse de l’État du pavillon, “à l’exception de celles qui sont nécessaires pour écarter un danger imminent pour la vie des personnes ou de celles qui résultent d’accords bilatéraux ou multilatéraux pertinents”.
A shipmaster has an obligation to render assistance to those in distress at sea.Le capitaine d’un navire a l’obligation de prêter assistance aux personnes en péril en mer.
This is a longstanding maritime tradition and an obligation under international law.Il s’agit d’une tradition maritime de longue date et d’une obligation de droit international.
The United Nations Convention on the Law of the Sea provides that:La Convention des Nations Unies sur le droit de la mer contient les dispositions suivantes:
Every State [party] shall require the master of a ship flying its flag, in so far as he can do so without serious danger to the ship, the crew or the passengers:Tout État [partie] exige du capitaine d’un navire battant son pavillon que, pour autant que cela lui soit possible sans faire courir de risques graves au navire, à l’équipage ou aux passagers:
(a) To render assistance to any person found at sea in danger of being lost;a) il prête assistance à quiconque est trouvé en péril en mer;
(b) To proceed with all possible speed to the rescue of persons in distress, if informed of their need of assistance, in so far as such action may reasonably be expected of himb) il se porte aussi vite que possible au secours des personnes en détresse s’il est informé qu’elles ont besoin d’assistance, dans la mesure où l’on peut raisonnablement s’attendre qu’il agisse de la sorte;
(United Nations Convention on the Law of the Sea, art. 98, para. 1).(Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, art. 98, par. 1.)
The duty to render assistance is not limited to the high seas and applies in other maritime zones, for example, the exclusive economic zone.L’obligation d’assistance ne se limite pas à la haute mer et s’applique aux autres zones maritimes, par exemple la zone économique exclusive.
The duty to render assistance to those in distress at sea is also enshrined in other conventions, including the 1974 International Convention for the Safety of Life at Sea. Under the 1979 International Convention on Maritime Search and Rescue, States parties are obliged to “ensure that assistance be provided to any person in distress at sea ... regardless of the nationality or status of such a person or the circumstances in which that person is found” (chap. 2.1.10) and to “provide for their initial medical or other needs, and deliver them to a place of safety” (chap. 1.3.2 of the International Convention on Maritime Search and Rescue).L’obligation de prêter assistance aux personnes en péril en mer est également garantie par d’autres conventions, notamment la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer de 1974. Aux termes de la Convention internationale de 1979 sur la recherche et le sauvetage maritimes, les États parties sont tenus de s’assurer “qu’une assistance est fournie à toute personne en détresse en mer ... sans tenir compte de la nationalité ou du statut de cette personne, ni des circonstances dans lesquelles celle-ci a été trouvée” (chap. 2.1.10) et de “... pourvoir à leurs premiers besoins et soins médicaux et à les conduire dans un lieu sûr” (chap. 1.3.2 de la Convention internationale sur la recherche et le sauvetage maritimes).
In 2006, amendments to the International Convention for the Safety of Life at Sea and the International Convention on Maritime Search and Rescue, adopted under the auspices of the International Maritime Organization, entered into force.En 2006, des amendements à la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer et à la Convention internationale sur la recherche et le sauvetage maritimes, adoptés sous les auspices de l’Organisation maritime internationale, sont entrés en vigueur.
In accordance with the amendments, the contracting Governments/States parties are required, inter alia, to coordinate and cooperate to ensure that masters of ships providing assistance by embarking persons in distress at sea are released from their obligations with minimum further deviation from the ship’s intended voyage and arrange disembarkation as soon as reasonably practicable.Conformément à ces amendements, les Gouvernements/États parties contractants sont tenus, entre autres, d’assurer la coordination et la coopération nécessaires pour que les capitaines de navires qui prêtent assistance en embarquant des personnes en détresse en mer soient dégagés de leurs obligations et s’écartent le moins possible de la route prévue, et d’organiser le débarquement dans les meilleurs délais raisonnablement possibles.
The amendments also oblige masters who have embarked persons in distress at sea to treat those persons with humanity, within the capabilities of the ship.Ces amendements obligent également les capitaines qui ont embarqué des personnes en détresse à les traiter avec humanité, dans la mesure des capacités du navire.
Other relevant documents of the International Maritime Organization include the Guidelines on the Treatment of Persons Rescued at Sea (MSC 78/26/Add.2, annex 34) and the circular entitled “Principles relating to the administrative procedures for disembarking persons rescued at sea” (FAL.Parmi les autres documents pertinents de l’Organisation maritime internationale, citons les “Directives sur le traitement des personnes secourues en mer” (MSC 78/26/Add.2, annexe 34) et la circulaire intitulée “Principles relating to the administrative procedures for disembarking persons rescued at sea” (“Principes relatifs aux procédures administratives de débarquement des personnes secourues en mer”) (FAL.
3/Circ.3/Circ.
194).194).
The following are useful references on this issue:Sur cette question, les documents suivants constituent des références utiles:
Report of the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees on the treatment of persons rescued at sea: conclusions and recommendations from recent meetings and expert round tables convened by the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees (A/AC.259/17)Rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés sur le traitement des personnes sauvées en mer: conclusions et recommandations issues de réunions et de tables rondes d’experts convoquées récemment par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (A/AC.259/17).
International Maritime Organization/Office of the United Nations High Commissioner for Refugees, Rescue at Sea: A Guide to Principles and Practice as Applied to Migrants and Refugees (available from www.imo.org)Organisation maritime internationale/Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, Sauvetage en mer: Guide des principes et des mesures qui s’appliquent aux migrants et aux réfugiés (disponible à l’adresse www.imo.org).
Article 26.Article 26.
Compensation for loss or damageIndemnisation pour pertes ou dommages
Option AOption A
The [holder of legal rights in the] vessel is entitled to [reasonable] compensation for loss or damage sustained as a result of actions taken, or purportedly taken, by an officer authorized under this chapter when:Le [titulaire des droits légaux sur le] navire a droit à une indemnisation [raisonnable] au titre des pertes ou des dommages subis à la suite des mesures prises, ou supposées prises, par un agent habilité en vertu du présent chapitre lorsque:
(a) The grounds for measures taken prove to be unfounded; anda) Les motifs des mesures prises se révèlent dénués de fondement; et
(b) The vessel [or any person on the vessel] has not committed any act that would justify the measures taken.b) Le navire [ou toute personne sur le navire] n’a commis aucun acte qui justifierait les mesures prises.
orou
Option BOption B
The holder of legal rights in the vessel is entitled to [reasonable] compensation for loss or damage sustained as a result of actions taken, or purportedly taken, by an officer authorized under this chapter when the grounds for measures taken prove to be unfounded, except if the vessel [or any person on the vessel] has committed any act that would justify the measures taken.Le titulaire des droits légaux sur le navire a droit à une indemnisation [raisonnable] au titre des pertes ou des dommages subis à la suite des mesures prises, ou supposées prises, par un agent habilité en vertu du présent chapitre lorsque les motifs des mesures prises se révèlent dénués de fondement, sauf si le navire [ou toute personne sur le navire] a commis un acte qui justifierait les mesures prises.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 9, paragraph 2.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 9, paragraphe 2.
Article 9, paragraph 2, of the Protocol refers to compensation when “grounds for measures taken .Le paragraphe 2 de l’article 9 du Protocole fait mention d’une indemnisation lorsque “les motifs des mesures .
....
prove to be unfounded .se révèlent dénués de fondement, .
....
provided that the vessel has not committed any act justifying the measures taken”.à condition qu’il n’ait commis aucun acte justifiant les mesures prises”.
For example, a vessel that was knowingly anchored near a mother ship may, by that action, have given reasonable grounds to suspect that it was involved in the activities of that mother ship, even if this is proved to be incorrect.Par exemple, un navire qui a intentionnellement jeté l’ancre près d’un navire gigogne peut avoir, de ce fait, donné des motifs raisonnables de soupçonner qu’il était impliqué dans les activités de ce navire gigogne, même si cela s’avère inexact.
As a further example, a vessel that, without reasonable grounds, failed to stop when requested to do so by an authorized officer would also forfeit any entitlement to compensation.Autre exemple: un navire qui, sans motifs raisonnables, ne s’est pas arrêté lorsqu’un agent habilité lui a demandé de le faire, perd tout droit à indemnisation.
Article 9, paragraph 2, of the Smuggling of Migrants Protocol is similar in some ways to articles 110 (right of visit) and 111 (right of hot pursuit) of the United Nations Convention on the Law of the Sea, as those articles of the Convention also provide for a ship to be compensated if the action taken in exercise of the right of visit or hot pursuit is unfounded or unjustified (see article 110, paragraph 3, and article 111, paragraph 8, of the United Nations Convention on the Law of the Sea).À certains égards, le paragraphe 2 de l’article 9 du Protocole contre le trafic illicite de migrants est similaire aux articles 110 (droit de visite) et 111 (droit de poursuite) de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. En effet, ces articles prévoient également l’indemnisation du navire si les actions engagées dans l’exercice du droit de visite ou de poursuite sont dénuées de fondement ou injustifiées (voir art. 110, par. 3, et art. 111, par. 8, de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer).
A range of persons both natural and juridical, for example, the charterer of the vessel, might suffer loss of damage in these circumstances.Diverses personnes physiques ou morales, l’affréteur du navire, par exemple, peuvent subir des pertes ou des dommages dans ces circonstances.
Accordingly, the terminology of “the holder of legal rights in the vessel” is included in square brackets.Par conséquent, l’expression “le titulaire des droits légaux sur le navire” est indiquée entre crochets.
More precise language may be available under national law.Il est possible que la loi nationale prévoie un libellé plus précis.
Some additional drafting guidance may be found in the Council of Europe Agreement on Illicit Traffic by Sea, Implementing Article 17 of the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances.D’autres conseils de rédaction figurent dans l’Accord relatif au trafic illicite par mer, mettant en œuvre l’article 17 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, établi par le Conseil de l’Europe.
Article 26 of the Agreement may provide possible options for the implementation of article 9, paragraph 2, of the Smuggling of Migrants Protocol:L’article 26 de l’Accord fournit des variantes possibles concernant l’application du paragraphe 2 de l’article 9 du Protocole contre le trafic illicite de migrants:
Article 26 – DamagesArticle 26 – Dommages et intérêts
1.1.
If, in the process of taking action pursuant to articles 9 and 10 above, any person, whether natural or legal, suffers loss, damage or injury as a result of negligence or some other fault attributable to the intervening State, it shall be liable to pay compensation in respect thereof.Si, au cours des actions engagées en application des articles 9 et 10 susvisés, une personne physique ou morale subit une perte, un dommage ou un préjudice à la suite d’une négligence ou d’une autre faute imputable à l’État intervenant, ce dernier est tenu à réparation.
2.2.
Where the action is taken in a manner which is not justified by the terms of this Agreement, the intervening State shall be liable to pay compensation for any resulting loss, damage or injury.Lorsque l’action est menée d’une manière qui n’est pas justifiée au regard des dispositions du présent Accord, l’État intervenant est tenu de réparer toute perte ou tout dommage ou préjudice résultant de l’action en question.
The intervening State shall also be liable to pay compensation for any such loss, damage or injury, if the suspicions prove to be unfounded and provided that the vessel boarded, the operator or the crew have not committed any act justifying them.L’État intervenant est également tenu à réparation pour une telle perte, un tel dommage ou un tel préjudice, si les soupçons se révèlent dénués de fondement et à condition que le navire arraisonné, l’armateur ou l’équipage n’aient commis aucun acte les rendant suspects.
(Council of Europe Agreement on Illicit Traffic by Sea, Implementing Article 17 of the United Nations Convention Against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances, art. 26.)(Accord relatif au trafic illicite par mer, mettant en œuvre l’article 17 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, Conseil de l’Europe, art. 26.)
Chapter VI.Chapitre VI.
Processes related to the return of smuggled migrantsProcessus relatifs au retour de migrants objet d’un trafic
Article 27.Article 27.
Designation of agency or agenciesDésignation d’organisme(s)
1.1.
The [competent authority] shall perform the functions described in this chapter.[L’autorité compétente] exerce les fonctions décrites au présent chapitre.
2.2.
In performing its functions, the [competent authority]:Dans l’exercice de ses fonctions, [l’autorité compétente]:
(a) May cooperate with relevant international organizations, including the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees and the International Organization for Migration; anda) Peut coopérer avec les organisations internationales pertinentes, notamment le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et l’Organisation internationale pour les migrations; et
(b) Shall comply with any other relevant [national and international] laws.b) Se conforme aux autres lois [nationales et internationales] pertinentes.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 18, paragraph 6.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 18, paragraphe 6.
The return of smuggled migrants is a complex issue, raising a number of significant issues under international law, in particular human rights, refugee and humanitarian law.Le retour des migrants objet d’un trafic est un problème complexe, qui soulève des questions importantes de droit international, en particulier de droit relatif aux droits de l’homme, de droit des réfugiés et de droit humanitaire.
While not required by the Protocol, States parties may find benefit in ensuring that one agency within the government structure is designated to oversee and coordinate the return process.Bien que le Protocole ne l’exige pas, les États parties peuvent avoir intérêt à désigner un organisme unique au sein de la structure gouvernementale, chargé de surveiller et de coordonner le processus de retour.
In a number of States, return is facilitated through cooperation with international organizations such as the International Organization for Migration and the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees.Dans de nombreux États, le retour est facilité par la coopération avec des organisations internationales telles que l’Organisation internationale pour les migrations et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.
It may be necessary to provide authorization to that effect.Une autorisation peut être nécessaire à cet effet.
The intention of article 27, paragraph 2 (b), of the Model Law is to preserve the operation of other existing laws, for example, on the issuing of passports and other migration related issues.L’alinéa b) du paragraphe 2 de l’article 27 de la Loi type vise à préserver l’application d’autres lois existantes, portant par exemple sur la délivrance de passeports et d’autres questions relatives aux migrations.
It may not be necessary in all legal systems.Ce point n’est pas nécessaire dans tous les systèmes juridiques.
Article 28.Article 28.
Referral of migrants with specific protection needsOrientation des migrants ayant des besoins de protection spécifiques
1.1.
In performing its functions under this chapter, the [competent authority] shall ensure that smuggled migrants who are seeking international protection under national asylum laws, the Convention relating to the Status of Refugees or international law, or who have particular protection needs are quickly referred to the [appropriate] [competent] authorities to decide on their case.Dans l’exercice des fonctions visées au présent chapitre, [l’autorité compétente] veille à ce que les migrants objet d’un trafic qui demandent une protection internationale en vertu des lois nationales sur l’asile, de la Convention relative au statut des réfugiés ou du droit international, ou qui ont des besoins de protection particuliers, soient rapidement dirigés vers les autorités [appropriées] [compétentes] chargées de décider de leur cas.
2.2.
The [competent authority] shall ensure that the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees is given access to smuggled migrants who are asylum-seekers and other persons of concern to the Office.[L’autorité compétente] veille à ce que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ait accès aux migrants objet d’un trafic qui sont des demandeurs d’asile ou d’autres personnes le concernant.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraphs 1-3, and article 19, paragraph 1.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphes 1 à 3, et article 19, paragraphe 1.
Compliance with articles 16 and 19 of the Protocol is mandatory.Il est impératif de se conformer aux articles 16 et 19.
The precise manner in which these obligations are achieved may vary.Cependant, il existe différentes manières d’exécuter cette obligation.
Guideline 1 of the Council of Europe Guidelines on Forced Return states that “the host State should take measures to promote voluntary returns, which should be preferred to forced returns. It should evaluate and improve, if necessary, the programmes which it has implemented to that effect.”Le principe 1 des Principes directeurs sur le retour forcé établis par le Conseil de l’Europe énonce que “l’État d’accueil devrait prendre des mesures encourageant le retour volontaire, lequel est préférable au retour forcé. Il devrait régulièrement évaluer et améliorer, si nécessaire, les programmes mis en œuvre à cet effet”.
Smuggled migrants are frequently detected or identified as part of “mixed” migration flows. That is, there may be smuggled migrants with legitimate claims to international protection, for example, under the 1951 Convention relating to the Status of Refugees or under international human rights law because of a real risk that they will be subjected to torture or other forms of cruel, inhuman or degrading treatment or punishment on their return. It is essential that smuggled migrants who are in need of international protection are given a genuine opportunity to seek it. In the smuggling process, smuggled migrants may have been subjected to trafficking in persons or other serious crimes such as sexual assault or other violence. Even if those migrants do not qualify for or are not seeking international protection, they may nonetheless need access to applicable protection measures (for example, specialized procedures and assistance available to victims of trafficking in persons).Les migrants objet d’un trafic sont fréquemment détectés ou identifiés dans le cadre de flux de migration “mixtes”. Certains de ces migrants ont légitimement droit à une protection internationale en vertu, par exemple, de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés ou du droit international relatif aux droits de l’homme, parce qu’ils courent un risque réel d’être soumis à la torture ou à d’autres formes de peines ou de traitements cruels, inhumains ou dégradants à leur retour. Il est essentiel que les migrants objet d’un trafic qui ont besoin d’une protection internationale bénéficient d’une véritable possibilité de la demander.
Front-line officers (for example, border guards, detention centre staff, officers authorized under chapter V) will not have the necessary time, experience or competence to assess asylum claims or to fully assess, for example, if a person is a victim of trafficking. However, these front-line officers have an important role in making a preliminary identification of persons falling into relevant categories (e.g. asylum-seekers and suspected victims of trafficking) and referring persons in these situations to the appropriate expert authorities. Front-line officers are likely to require guidelines, standard operating procedures and training on these issues, along with mechanisms to ensure strong working relationships with relevant expert authorities.Au cours du trafic, il est possible que les migrants aient été soumis à la traite des personnes ou à d’autres infractions, telles que des abus sexuels ou d’autres violences. Même si ces migrants ne remplissent pas les conditions leur permettant d’obtenir une protection internationale ou ne la demandent pas, ils bénéficient néanmoins des mesures de protection applicables (par exemple, les procédures spécialisées et l’assistance mises à disposition des victimes de la traite des personnes). Les agents de première ligne (par exemple, les gardes-frontières, le personnel des centres de détention, les agents habilités en vertu du chapitre V) ne disposent pas du temps, de l’expérience ou des compétences nécessaires pour évaluer les demandes d’asile ou déterminer précisément si, par exemple, une personne est victime de la traite. Cependant, ces agents jouent un rôle important dans l’identification préliminaire des personnes entrant dans les catégories pertinentes (par exemple, demandeurs d’asile et victimes soupçonnées de la traite), ainsi que dans leur orientation vers les autorités spécialisées appropriées. Les agents de première ligne auront probablement besoin de lignes directrices, de procédures de mise en œuvre et de formations sur ces questions, ainsi que de mécanismes assurant des relations de travail fortes avec les autorités spécialisées compétentes.
The obligation to identify, assist and protect smuggled migrants who are at risk of victimization is clear in the Smuggling of Migrants Protocol.L’obligation d’identifier, d’aider et de protéger les migrants objet d’un trafic qui courent un risque de victimisation apparaît clairement dans le Protocole contre le trafic illicite de migrants.
Under article 16, paragraph 2, of the Protocol, States parties agree to take appropriate measures to afford migrants appropriate protection against violence that may be inflicted upon them, whether by individuals or groups, by reason of being the object of conduct criminalized by the Protocol.En vertu du paragraphe 2 de l’article 16 du Protocole, les États parties conviennent de prendre les mesures appropriées pour accorder aux migrants une protection adéquate contre toute violence pouvant leur être infligée, aussi bien par des personnes que par des groupes, du fait qu’ils ont été l’objet des actes incriminés par le Protocole.
In addition, article 16, paragraph 3, provides that States parties shall afford appropriate assistance to migrants whose lives or safety are endangered by reason of being the object of conduct criminalized under article 6 of the Protocol.De surcroît, le paragraphe 3 de l’article 16 prévoit que les États parties accordent une assistance appropriée aux migrants dont la vie ou la sécurité sont mises en danger par le fait qu’ils ont été l’objet des actes incriminés par l’article 6 du Protocole.
That includes situations where, for example, smuggled migrants are at risk of being further victimized by organized criminal groups or where smuggled migrants have been transported in very dangerous conditions, such as locked shipping containers or lorries, whereby their physical and mental condition may have seriously deteriorated.Cela comprend les situations dans lesquelles les migrants objet d’un trafic risquent d’être à nouveau victimisés par des groupes criminels organisés ou dans lesquelles les migrants ont été transportés dans des conditions très dangereuses, notamment des conteneurs de transport ou des camions verrouillés, et où leur état physique et mental peut s’être gravement détérioré.
Article 29.Article 29.
Ensuring safety in exchange of informationFait d’assurer la sécurité en échange d’informations
1.1.
The [competent authority] shall develop policies and procedures to ensure that any exchange of information about a smuggled migrant with [a State of return] [any other State] will not put the returnee, or his or her relatives, in danger [upon return].[L’autorité compétente] élabore des politiques et des procédures pour éviter qu’un échange d’informations concernant un migrant objet d’un trafic avec [un État de retour] [tout autre État] ne mette en danger [lors de son retour] la personne qui revient, ou sa famille.
2.2.
Information about the existence or content of any application made by the smuggled migrant for international protection shall not be provided to [a State of return] [any other State].Les informations sur l’existence ou le contenu de toute demande de protection internationale présentée par le migrant objet d’un trafic ne sont pas fournies à [un État de retour] [tout autre État].
CommentaryCommentaire Disposition facultative
OptionalSource: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphe 1, et article 19, paragraphe 1.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraph 1, and article 19, paragraph 1.Il est impératif de se conformer au paragraphe 1 de l’article 16 et au paragraphe 1 de l’article 19. Cependant, il existe différentes manières d’exécuter cette obligation.
Compliance with articles 16, paragraph 1, and article 19, paragraph 1, is mandatory. The precise manner in which these obligations are achieved may vary. The exchange between States of some personal data about smuggled migrants will be necessary to facilitate the return process. However, it is vital that measures are put in place to ensure that any information exchange does not put the smuggled migrants (or their families) in danger. Without those protections, States may inadvertently expose the smuggled migrant to a risk of retaliation on their return to their country of origin.L’échange entre États de certaines données personnelles concernant les migrants objet d’un trafic est nécessaire pour faciliter le processus de retour. Cependant, il est essentiel que des mesures soient mises en place pour éviter qu’un échange d’informations ne mette en danger les migrants objet d’un trafic (ou leurs familles). Sans ces mesures de protection, les États peuvent, par inadvertance, exposer le migrant objet d’un trafic à un risque de représailles lors de son retour dans son pays d’origine.
Good practice with regard to treatment of information about smuggled migrants is contained in the Council of Europe Guidelines on Forced Return:Les bonnes pratiques relatives au traitement des informations concernant les migrants objet d’un trafic sont décrites dans les Principes directeurs sur le retour forcé établis par le Conseil de l’Europe:
Guideline 12.Principe directeur 12.
Cooperation between StatesCoopération entre États
1.1.
The host State and the State of return shall cooperate in order to facilitate the return of foreigners who are found to be staying illegally in the host State.L’État d’accueil et l’État de retour doivent coopérer afin de faciliter le retour des étrangers découverts en situation irrégulière dans l’État d’accueil.
2.2.
In carrying out such cooperation, the host State and the State of return shall respect the restrictions imposed on the processing of personal data relating to the reasons for which a person is being returned.Cette coopération doit s’effectuer dans le respect, de la part de l’État d’accueil comme de l’État de retour, des restrictions imposées au traitement des données personnelles relatives aux raisons du renvoi.
The State of origin is under the same obligation where its authorities are contacted with a view to establishing the identity, the nationality or place of residence of the returnee.Cette même obligation incombe à l’État d’origine s’il est contacté en vue d’établir l’identité, la nationalité ou le lieu de résidence de la personne éloignée.
3.3.
The restrictions imposed on the processing of such personal data are without prejudice to any exchange of information which may take place in the context of judicial or police cooperation, where the necessary safeguards are provided.Les restrictions imposées au traitement de ces données personnelles n’entravent en rien l’échange d’informations dans le cadre de la coopération judiciaire ou policière, lorsqu’elles sont assorties des garanties nécessaires.
4.4.
The host State shall exercise due diligence to ensure that the exchange of information between its authorities and the authorities of the State of return will not put the returnee, or his or her relatives, in danger upon return.L’État d’accueil doit s’assurer avec toute la diligence requise que l’échange d’informations entre ses autorités et celles de l’État de retour n’expose la personne éloignée ou sa famille à aucun danger à son retour.
In particular, the host State should not share information relating to the asylum application.L’État d’accueil devrait en particulier s’abstenir de communiquer des informations relatives à la demande d’asile.
Article 30: Legitimacy and validity of documentsArticle 30. Légitimité et validité des documents
The [competent authority] shall, at the request of the appropriate authority or representative of another Protocol State, verify within a reasonable time the legitimacy and validity of travel or identity documents issued or purported to have been issued in the name of [name of State] and suspected of being used for the purposes of smuggling of migrants.À la demande de l’autorité compétente ou du représentant d’un autre État au Protocole, [l’autorité compétente] vérifie, dans un délai raisonnable, la légitimité et la validité des documents de voyage ou d’identité délivrés ou censés avoir été délivrés au nom de [l’État] et dont on soupçonne qu’ils sont utilisés pour le trafic illicite de migrants.
CommentaryCommentaire
MandatoryDisposition obligatoire Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 13.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 13.Notez que l’article 13 du Protocole est d’application générale: il ne se limite pas au processus de retour. Par exemple, il pourrait être invoqué par les agents des services de détection et de répression qui ont besoin de vérifier si les documents sont légitimes, avant de poursuivre pénalement certains chefs d’accusation.
Note that article 13 of the Protocol has a general application: it is not limited to the return process.Article 31.
For example, it might be invoked by law enforcement officers who need to verify whether documents are legitimate before pursuing certain charges under criminal law.Fait de faciliter le retour des migrants objet d’un trafic
Article 31. Facilitating return of smuggled migrants[L’autorité compétente]:
The [competent authority] shall:a) À la demande de l’autorité compétente ou du représentant d’un autre État au Protocole, du migrant objet d’un trafic ou de sa propre initiative, facilite, sans retard injustifié ou déraisonnable, le retour dans [l’État] d’un migrant objet d’un trafic qui est un ressortissant de [l’État] ou a le droit de résider à titre permanent sur son territoire au moment du retour;
(a) At the request of the appropriate authority or representative of another Protocol State, of the smuggled migrant or of its own initiative, facilitate without undue or unreasonable delay, the return to [name of State] of a smuggled migrant who is a national of [name of State] or has the right of permanent residence in [name of State] at the time of return;Commentaire
Commentary MandatoryDisposition obligatoire
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 18, paragraph 1.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 18, paragraphe 1.
As noted in the Legislative Guide, States parties are required to cooperate in the identification or determination of status of their nationals or residents. They are required to cooperate in (“facilitate and accept”) the return of nationals and to consider cooperation in the return of those with some rights of residency short of citizenship, including by the issuance of documents needed to allow the travel of such persons back from countries to which they have been smuggled (Legislative Guide, part three, chap. II, para. 106, p. 390). The requirement to accept the return of nationals and to “consider” accepting the return of others depends on the status of those individuals.Comme l’indique le Guide législatif, les États parties sont tenus de coopérer pour déterminer si des migrants objet d’un trafic sont leurs ressortissants ou résidents. Ils sont tenus de “de faciliter et d’accepter” le retour de leurs ressortissants et d’envisager de faciliter et d’accepter celui des non-ressortissants ayant le droit de résider sur leur territoire, notamment en délivrant les documents nécessaires pour leur permettre de revenir des pays où les trafiquants les ont fait entrer clandestinement (Guide législatif, troisième partie, chap. II, par. 106, p. 417). L’obligation d’accepter le retour des ressortissants et d’“envisager” d’accepter le retour des autres personnes dépend de la situation de ces personnes.
As noted in the interpretative notes to the Protocol, article 18, paragraph 1, was adopted on the understanding that a return would not be undertaken before the nationality or right of permanent residence of the person in question has been duly verified. Also, the term “permanent residence” is understood as meaning “long-term, but not necessarily indefinite residence”. The interpretative notes add that article 18 is understood not to prejudice national legislation regarding the granting of the right of residence or the duration of residence. (A/55/383/Add.1, para. 112; Travaux Préparatoires, p. 552).Comme l’indiquent les notes interprétatives se rapportant au Protocole, le paragraphe 1 de l’article 18 repose sur le fait qu’un retour ne peut intervenir avant que la nationalité de la personne concernée ou son droit de résider à titre permanent sur le territoire n’ait été dûment vérifié. De surcroît, l’expression “résider à titre permanent” est comprise comme désignant le fait de “résider à long terme mais pas nécessairement indéfiniment”. La note interprétative ajoute que l’article 18 est entendu sans préjudice de la législation nationale concernant l’octroi du droit de résidence ou la durée de cette résidence. (A/55/383/Add.1, par. 112; Travaux préparatoires, p. 578).
(b) At the request of the appropriate authority or representative of another Protocol State, of the smuggled migrant or of its own initiative, facilitate the return to [name of State] of a smuggled migrant who had the right of permanent residence in [name of State] at the time of entry into the receiving State, in accordance with [insert relevant domestic laws];b) À la demande de l’autorité compétente ou du représentant d’un autre État au Protocole, du migrant objet d’un trafic ou de sa propre initiative, facilite le retour dans [l’État] d’un migrant objet d’un trafic qui a le droit de résider à titre permanent sur son territoire au moment de son entrée dans l’État d’accueil, conformément aux [lois nationales pertinentes];
CommentaryCommentaire Disposition facultative
OptionalSource: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 18, paragraphe 2.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 18, paragraph 2.En vertu du paragraphe 2 de l’article 18 du Protocole, les États parties sont tenus d’“étudier la possibilité” de faciliter et d’accepter, conformément à leur droit interne, le retour d’un migrant objet d’un trafic qui “avait le droit de résider à titre permanent sur son territoire au moment de l’entrée de ladite personne sur le territoire de l’État d’accueil”.
Article 18, paragraph 2, of the Protocol requires States parties to “consider the possibility” of facilitating and accepting the return of smuggled migrants who “had the right of permanent entry in its territory at the time of entry into the receiving State in accordance with its domestic law”.c) À la demande de l’autorité compétente ou du représentant d’un autre État au Protocole, vérifie sans retard injustifié ou déraisonnable si un migrant objet d’un trafic est un ressortissant ou a le droit de résider à titre permanent dans [l’État];
(c) At the request of the appropriate authority or representative of another Protocol State, verify without undue or unreasonable delay whether a smuggled migrant is a national or has the right of permanent residence in [name of State];Commentaire
CommentaryDisposition obligatoire
MandatorySource: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 18, paragraphe 3.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 18, paragraph 3.d) À la demande de l’autorité compétente ou du représentant d’un autre État au Protocole, facilite la délivrance de documents ou autres autorisations nécessaires pour permettre au migrant objet d’un trafic qui est un ressortissant de [l’État] ou qui a le droit de résider à titre permanent sur son territoire, d’y voyager et [transiter ou] d’y entrer à nouveau.
(d) At the request of the appropriate authority or representative of another Protocol State, facilitate the issue of documents or other authorization as necessary to enable a smuggled migrant who is either a national of [name of State] or who has a right of permanent residence in [name of State], to travel and [transit or] re-enter [name of State].Commentaire
CommentaryDisposition obligatoire
MandatorySource: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 18, paragraphe 4.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 18, paragraph 4.Les rédacteurs devront examiner la manière dont cette disposition se rapporte aux lois nationales existantes sur la délivrance des passeports et autres documents de voyage.
Drafters will need to consider how this provision relates to any existing national laws on the issue of passports and other travel documents.Les mots “transiter ou” sont indiqués entre crochets car ils sont facultatifs. La question du transit peut toutefois être importante dans le processus de retour et figure donc ici.
The words “transit or” are in square brackets as they are optional.Article 32.
However, the issue of transit can be important in the return process and is thus noted here.Protection des migrants objet d’un trafic dans le processus de retour
Article 32.1.
Protection of smuggled migrants in the return process[L’autorité compétente] s’assure que tout retour [prévu ou effectif] d’un migrant objet d’un trafic est conforme au droit international, en particulier au droit relatif aux droits de l’homme, au droit des réfugiés, au droit humanitaire, y compris au principe de non-refoulement, au principe de non-discrimination, au droit à la vie, à l’interdiction de la torture et d’autres formes de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, et, lorsqu’un enfant est concerné, à l’intérêt supérieur de l’enfant.
1. The [competent authority] shall ensure that [any planned or actual] return of a smuggled migrant is consistent with international law, in particular human rights, refugee and humanitarian law, including the principle of non-refoulement, the principle of non-discrimination, the right to life, the prohibition on torture and other forms of cruel, inhuman or degrading treatment or punishment, and, where children are involved, the best interests of the child.Commentaire
CommentaryDisposition facultative
OptionalSource: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 16, paragraphe 1, et article 19, paragraphes 1 et 2.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 16, paragraph 1, and article 19, paragraphs 1 and 2.Il est impératif de se conformer au paragraphe 1 de l’article 16, et aux paragraphes 1 et 2 de l’article 19 du Protocole. Il existe différentes manières d’y parvenir. Puisque ces obligations figurent déjà dans l’article 2 de la Loi type, le paragraphe 1 de l’article 32 est facultatif.
Compliance with article 16, paragraph 1, and article 19, paragraphs 1 and 2, of the Protocol is mandatory. The precise manner in which those obligations can be achieved may vary. As they are already incorporated into article 2 of the Model Law, article 32, paragraph 1, is optional. The Smuggling of Migrants Protocol clearly contemplates the return of smuggled migrants. However, it is clear from the obligations in article 16, paragraph 1, and the “saving clause” in article 19, paragraph 1, of the Protocol that States parties to the Protocol must ensure that any processes or procedures with regard to return of smuggled migrants comply with international law, in particular human rights, refugee and humanitarian law.Le Protocole contre le trafic illicite de migrants envisage clairement le retour des migrants objet d’un trafic. Cependant, il ressort clairement des obligations énoncées au paragraphe 1 de l’article 16, et de la “clause de sauvegarde” visée au paragraphe 1 de l’article 19 du Protocole, que les États parties doivent faire en sorte que tout processus ou procédure concernant le retour des migrants objet d’un trafic soit conforme au droit international, en particulier au droit relatif aux droits de l’homme, au droit des réfugiés et au droit humanitaire.
In practical terms, many issues will need to be considered in the development of policies and procedures regarding returns, in order to ensure compliance with international legal obligations.Sur le plan pratique, de nombreuses questions devront être prises en compte dans l’élaboration des politiques et procédures concernant le retour, afin d’assurer le respect des obligations juridiques internationales.
Good practices are described in the Council of Europe Twenty Guidelines on Forced Return, which note the importance of a number of issues, including the following:Les bonnes pratiques sont décrites dans les Vingt principes directeurs sur le retour forcé établis par le Conseil de l’Europe, qui notent l’importance de plusieurs points, notamment les suivants:
Promoting voluntary return of smuggled migrants who have no claim for protection.Encourager le retour volontaire des migrants objet d’un trafic qui ne demandent pas de protection.
Voluntary return presents fewer risks to the human rights of the smuggled migrants than forced return (guideline 1).Le retour volontaire présente moins de risques pour les droits de l’homme des migrants objet d’un trafic que le retour forcé (principe directeur 1).
Ensuring that any decision to return a smuggled migrant is made in accordance with an established legal process that is subject to review.S’assurer que toute décision d’éloignement d’un migrant objet d’un trafic est prise conformément à une procédure juridique établie, soumise à recours.
This will ensure the avoidance of arbitrariness in the decision-making process (an essential guarantee against the risk of discrimination in the enjoyment of human rights) (guideline 2).On évitera ainsi tout arbitraire dans la prise de décision (une garantie essentielle contre le risque de discrimination dans la jouissance des droits de l’homme) (principe directeur 2).
Ensuring that any decision to return a smuggled migrant has been taken after full consideration of any claims to international protection and of the issue of whether the proposed return would violate the individual’s human rights (in particular, the right to life and the right to freedom from torture and other forms of cruel, inhuman or degrading treatment or punishment).S’assurer que toute décision d’éloignement d’un migrant objet d’un trafic a été prise après un examen approfondi de toute demande de protection internationale et de la question de savoir si le retour proposé contreviendrait aux droits humains de la personne concernée (en particulier, le droit à la vie et le droit de ne pas être soumise à la torture et à d’autres formes de peines ou de traitements cruels, inhumains ou dégradants).
This is essential to avoid breaching the principle of non-refoulement (guideline 2).Ce point est essentiel pour éviter toute violation du principe de non-refoulement (principe directeur 2).
Ensuring that any removal order is made on the basis of a reasonable and objective examination of the particular facts of each individual’s case (rather than mass expulsions) (guideline 3).S’assurer que toute décision d’éloignement n’est prise que sur la base d’un examen raisonnable et objectif de la situation particulière de chaque personne concernée (pas d’expulsions collectives) (principe directeur 3).
Ensuring that the returnee is provided with, in a language they can understand, a copy of the removal order and information about available review processes. This is essential to ensuring due process (guideline 4).S’assurer qu’une copie de la décision d’éloignement, accompagnée d’informations sur les recours possibles, est communiquée à la personne concernée, dans une langue qu’elle comprend, Ce point est essentiel pour assurer la régularité de la procédure (principe directeur 4).
Ensuring the availability of effective remedies against the removal order (guideline 5).S’assurer de la disponibilité de recours efficaces contre la décision d’éloignement (principe directeur 5).
Ensuring the lawfulness of detention pending the returns process, including time limits on the length of any detention; conditions of detention; and the availability of judicial remedies against detention (guidelines 6-11).S’assurer de la légalité de la détention dans l’attente du processus de retour, en termes notamment de durée maximale, de conditions, et de disponibilité de recours judiciaires à son encontre (principes directeurs 6 à 11).
Ensuring safety, order and dignity in the return process, including through seeking the cooperation of the returnees at all stages of the process, ensuring the fitness of the returnee to travel, the use of only properly trained escorts and restrictions on the use of force in the returns process (guidelines 15-20).S’assurer du respect de la sécurité, de l’ordre et de la dignité dans le processus d’éloignement, notamment en recherchant la coopération de la personne éloignée à chaque étape du processus, en vérifiant son aptitude à voyager, en ayant exclusivement recours à des escortes formées de manière appropriée et en limitant l’usage de la force lors du processus d’éloignement (principes directeurs 15 à 20).
Further information can be found in the Council of Europe Twenty Guidelines on Forced Return (2005).D’autres informations figurent dans les Vingt principes directeurs sur le retour forcé (2005), établis par le Conseil de l’Europe.
It is not the purpose of the Model Law to provide detailed guidance on how to establish a system for the return of irregular migrants, including smuggled migrants.La Loi type n’a pas pour objet de fournir des indications détaillées sur la manière d’établir un système de retour des migrants en situation irrégulière, notamment des migrants objet d’un trafic.
However, it is important for legislators to ensure that any laws or regulations on this issue are cleared linked with the appropriate mechanisms that ensure respect for and promotion of the rights described above.Cependant, il est important que les législateurs veillent à ce que les lois ou règlements relatifs à cette question soient clairement reliés aux mécanismes assurant le respect et la promotion des droits décrits ci-dessus.
2.2.
In facilitating the return of smuggled migrants, the [competent authority] shall take appropriate measures to ensure that [any planned or actual] return of smuggled migrants occurs in an orderly manner and with due regard for the safety and dignity of the persons involved.Lorsqu’elle facilite le retour des migrants objet d’un trafic, [l’autorité compétente] prend toutes les mesures appropriées pour organiser le retour [prévu ou effectif] des migrants objet d’un trafic en bon ordre et en tenant dûment compte de la sécurité et de la dignité des personnes concernées.
3.3.
Every effort should be made to limit the use of force in the [return] [removal] process.Tous les efforts devraient être mis en œuvre pour limiter l’usage de la force dans le processus [de retour] [d’éloignement].
The only forms of restraint which are acceptable are those constituting responses that are strictly proportional to the actual or reasonably anticipated resistance of the particular returnee with a view to controlling him or her.Les seules formes de contrainte acceptables sont celles qui constituent une réponse strictement proportionnée à la résistance réelle ou raisonnablement escomptée de la part de la personne, afin de contrôler cette personne.
CommentaryCommentaire
Paragraph 2 is mandatory; paragraph 3 is optional.Le paragraphe 2 est impératif; le paragraphe 3 est facultatif.
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 18, paragraph 4.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 18, paragraphe 4.
Compliance with article 18, paragraph 4, of the Protocol is mandatory.Il est impératif de se conformer au paragraphe 4 de l’article 18 du Protocole.
However, the manner in which this obligation is achieved may vary.Cependant, il existe différentes manières d’exécuter cette obligation.
Relevant measures that can be undertaken to ensure the safety and dignity of the person during a removal process are discussed in the Council of Europe Guidelines on Forced Return. As noted in the commentary on guideline 1, voluntary return should always be the preferred option. Voluntary return is likely to be the less expensive option for the State party, and it poses few risks with respect to human rights. The commentary on guideline 1 notes that voluntary returns can be assisted by adopting measures such as ensuring that the returnee is afforded reasonable time for complying voluntarily with a removal order and offering practical assistance such as incentives or meeting transport costs. (Twenty Guidelines on Forced Return, pp. 10 and 11).Les principes directeurs sur le retour forcé établis par le Conseil de l’Europe abordent la question des mesures pertinentes qui peuvent être prises pour assurer la sécurité et la dignité de la personne au cours d’un processus d’éloignement. Comme l’indique le commentaire se rapportant au principe directeur 1, le retour volontaire devrait toujours être privilégié. Le retour volontaire est probablement l’option la moins onéreuse pour l’État partie, et il présente peu de risques d’atteintes aux droits de l’homme. Le commentaire se rapportant au principe directeur 1 indique que les États peuvent encourager les retours volontaires en adoptant des mesures consistant, par exemple, à accorder à la personne concernée un délai suffisant pour qu’elle se plie à la décision d’éloignement et à offrir une aide matérielle sous forme d’incitations ou de prise en charge des frais de transport (Vingt principes directeurs sur le retour forcé, p. 10 et 11).
The Council of Europe Guidelines also cover a number of other issues relevant to ensuring the safe, orderly and dignified return of smuggled migrants, including the conditions under which detention pending removal can be ordered, limits on the length of detention and the importance of ensuring judicial remedies are available against detention (guidelines 6-11); and good practices that should be followed when a forced return is necessary, including ensuring fitness for travel and medical examination, use of escorts and restrictions on the use of force (guidelines 15-20).Les Principes directeurs établis par le Conseil de l’Europe abordent un certain nombre d’autres questions visant à assurer le respect de la sécurité, de l’ordre et de la dignité dans le processus d’éloignement, notamment les conditions dans lesquelles la détention dans l’attente de l’éloignement peut être ordonnée, sa durée maximale et l’importance de l’existence de recours judiciaires à son encontre (principes directeurs 6 à 11). Ils traitent également des bonnes pratiques qui devraient être respectées lorsqu’un retour forcé est nécessaire, notamment la vérification que la personne est apte à voyager et un examen médical, le recours à des escortes et les restrictions à l’usage de la force (principes directeurs 15 à 20).
Guideline 15 notes the importance of seeking to ensure the cooperation of returnees at all stages in the removal process in order to minimize the need to use any form of force.Le principe directeur 15 note l’importance du fait de tenter d’obtenir la coopération des personnes éloignées à chaque étape du processus d’éloignement, afin de limiter le plus possible la nécessité de faire usage d’une forme quelconque de force.
Guideline 15 suggests that where the returnee is detained, he or she should be given information in advance about the removal arrangements and the information given to the authorities of the State of return.Le principe directeur 15 indique que, lorsque la personne est détenue, elle devrait recevoir à l’avance des informations sur les modalités de son éloignement et les informations qui ont été communiquées aux autorités de l’État de retour.
He or she should be given an opportunity to prepare that return, in particular by making necessary contacts both in the host State and in the State of return and, if necessary, to retrieve his or her personal belongings which will facilitate his or her return in dignity.Elle devrait avoir la possibilité de préparer son retour, notamment d’effectuer les contacts nécessaires tant dans l’État d’accueil que dans l’État de retour et, si besoin est, de récupérer les effets personnels qui faciliteront son éloignement dans la dignité.
Guideline 19, on means of restraint, is also particularly relevant to the issue of ensuring order and dignity:Le principe directeur 19, qui porte sur les moyens de contrainte, est également particulièrement pertinent sur la question du respect de l’ordre et de la dignité:
1.1.
The only forms of restraint which are acceptable are those constituting responses that are strictly proportionate responses to the actual or reasonably anticipated resistance of the returnee with a view to controlling him/her.Seules sont acceptables les formes de contrainte constituant une réponse strictement proportionnée à la résistance réelle ou raisonnablement escomptée de la part de la personne éloignée, afin de contrôler cette personne.
2.2.
Restraint techniques and coercive measures likely to obstruct the airways partially or wholly, or forcing the returnee into positions where he or she risks asphyxia, shall not be used.Les techniques de contrainte et les procédés coercitifs risquant d’obstruer les voies respiratoires partiellement ou totalement, de même que le maintien de la personne éloignée dans une position risquant de provoquer l’asphyxie ne doivent pas être utilisés.
3.3.
Members of the escort team should have training which defines the means of restraint which may be used, and in which circumstances;Les membres de l’escorte devraient recevoir une formation qui porte sur les moyens de contrainte pouvant être utilisés et les conditions de leur utilisation;
the members of the escort should be informed of the risks linked to the use of each technique, as part of their specialized training.dans le cadre de leur formation spécialisée, les membres de l’escorte devraient être informés des risques liés à l’emploi de chaque technique.
If training is not offered, as a minimum, regulations or Guidelines should define the means of restraint, the circumstances under which they may be used, and the risks linked to their use.Si la formation n’est pas offerte, il conviendrait au moins que des règlements ou des directives définissent les moyens de contrainte, les circonstances dans lesquelles ils peuvent être utilisés et les risques inhérents à leur utilisation.
4.4.
Medication shall only be administered to persons during their removal on the basis of a medical decision taken in respect of each particular case.L’administration de médicaments aux personnes au cours de leur éloignement doit s’effectuer uniquement sur décision médicale prise à la lumière de chaque cas particulier.
(Council of Europe Twenty Guidelines on Forced Return.)(Vingt principes directeurs sur le retour forcé, Conseil de l’Europe.)
Article 33.Article 33.
Protection of existing arrangementsProtection des arrangements existants
Nothing in this chapter prejudices:Aucune disposition du présent chapitre ne porte atteinte:
(a) Any rights or remedies afforded or available to persons who have been the object of any offence related to smuggling of migrants under any other law;a) Aux droits ou recours offerts ou mis à disposition de personnes qui ont été l’objet d’une infraction liée au trafic illicite de migrants en vertu de toute autre loi;
(b) Any obligations entered into under any applicable treaty, bilateral or multilateral, or any other applicable operational agreement that governs, in whole or in part, the return of persons who have been the object of smuggling of migrants.b) Aux obligations contractées en vertu de tout traité bilatéral ou multilatéral applicable ou de tout autre accord opérationnel applicable régissant, en totalité ou en partie, le retour des personnes qui ont été l’objet du trafic illicite de migrants.
CommentaryCommentaire
OptionalDisposition facultative
Source: Smuggling of Migrants Protocol, article 19, paragraph 2, and article 18, paragraph 8.Source: Protocole contre le trafic illicite de migrants, article 19, paragraphe 2, et article 18, paragraphe 8.
Subparagraph (a) is intended to preserve the operation of existing laws that may apply to all persons, including smuggled migrants.L’alinéa a) vise à préserver l’application des lois existantes qui peuvent concerner toutes les personnes, notamment les migrants objet d’un trafic.
This may be necessary where, for example, there could be some uncertainty as to whether or not certain laws (such as criminal law or labour laws) could be applied to non-nationals, including smuggled migrants.Cela peut être nécessaire lorsque, par exemple, il est difficile de déterminer si certaines lois (comme les lois pénales ou la législation du travail) seraient applicables à des non-ressortissants, dont les migrants objet d’un trafic.
For example, smuggled migrants who have been victims of any crime (and not only crimes of violence) should be able to report any criminal victimization to the relevant authorities and have those claims properly investigated and prosecuted.Par exemple, les migrants objet d’un trafic qui ont été victimes d’une infraction de quelque nature que ce soit (et non uniquement de violences) devraient pouvoir signaler toute victimisation pénale aux autorités compétentes et voir leurs plaintes faire dûment l’objet d’enquêtes et de poursuites.
If this is not possible, smuggled migrants may become easy targets for criminals who know that they can prey on smuggled migrants with relative impunity.Si cela n’est pas possible, les migrants objet d’un trafic peuvent devenir des cibles faciles pour les criminels, qui savent qu’ils peuvent s’attaquer à eux avec une relative impunité.
Where criminal laws do not already cover all persons (including non-nationals such as smuggled migrants), States may need to extend application of existing criminal law offences, particularly those relating to violent crimes, to ensure that they are available to protect smuggled migrants who are victims of crime.Lorsque les lois pénales ne concernent pas déjà toutes les personnes (y compris les non-ressortissants, tels que les migrants objet d’un trafic), les États peuvent avoir besoin d’étendre l’application des infractions de droit pénal, et en particulier celles relatives aux violences, pour protéger les migrants objet d’un trafic qui sont victimes d’infractions.
As another example, smuggled migrants may have the option of seeking to regularize their migration status through existing immigration programmes (for example, programmes for family reunification or skilled labour migration).Autre exemple: les migrants objet d’un trafic ont peut-être la possibilité de chercher à régulariser leur statut au regard de la législation sur l’immigration via les programmes existants (par exemple, programmes de regroupement familial ou migration de main-d’œuvre qualifiée).
This law is not intended to interfere with the operation of other such laws.La présente loi ne vise pas à s’opposer à l’application d’autres lois de ce type.
Subparagraph (b) is intended to preserve the operation of any existing or subsequent agreements governing the return process established between countries.L’alinéa b) vise à préserver l’application de tout accord, en vigueur ou ultérieur, régissant le processus de retour établi entre différents pays.
This reflects article 18, paragraph 8, of the Protocol, which provides that article 18 shall not affect obligations entered into under any applicable treaty or operational agreement that governs, in whole or in part, the return of persons who have been the subject of conduct criminalized by the Protocol.Il reflète le paragraphe 8 de l’article 18 du Protocole, qui dispose que l’article 18 n’a pas d’incidences sur les obligations contractées en vertu de tout traité applicable ou de tout accord opérationnel régissant, en totalité ou en partie, le retour des personnes qui ont été l’objet d’actes incriminés par le Protocole.
The introduction is intended as an explanatory note on the genesis, nature and scope of the Model Law against the Smuggling of Migrants. It is not part of the text of the Model Law.Centre international de Vienne, B.P. 500, 1400 Vienne (Autriche) Tél.: (+43-1) 26060-0 ; Télécopie: (+43-1) 26060-5866, www.unodc.org V.10-52716—Octobre 2010 La présente introduction décrit la genèse, la nature et la teneur de la Loi type contre le trafic illicite de migrants; elle ne fait pas partie du texte de la Loi type.
United Nations, Treaty Series, vols. 2225, 2237, 2241 and 2326, No. 39574.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 2225, 2237, 2241 et 2326, n° 39574.
In cases where an official English version of the law was not available, the version used is that provided by national experts from the State concerned.En l’absence de version anglaise officielle de la loi, la version utilisée est celle fournie par les experts de l’État concerné.
Interpretative notes for the official records (travaux préparatoires) of the negotiation of the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols thereto (A/55/383/Add.1).Notes interprétatives pour les documents officiels (travaux préparatoires) des négociations sur la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et les Protocoles s’y rapportant (A/55/383/Add.1).
United Nations publication, Sales No. E.05.V.2.Publication des Nations Unies, numéro de vente: F.05.V.2.
Experts from the following countries participated in the two expert working group meetings: Albania, Belgium, Ecuador, Egypt, France, India, Jamaica, Nigeria, Philippines, Serbia, Spain, Thailand, Tunisia, United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland and the United States of America. In addition, representatives from the following offices, organizations and regional processes participated in meetings: Division for Ocean Affairs and the Law of the Sea; Office of Legal Affairs of the United Nations Secretariat; Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights; International Organization for Migration; the Regional Conference on Migration (“the Puebla Process”); and the Bali Process (with Thailand as co-chair). Between meetings, comments were provided by the Office of the United Nations High Commissioner for Refugees and the International Labour Organization.Des spécialistes des pays suivants ont participé aux trois réunions du groupe de travail: Albanie, Belgique, Égypte, Équateur, Espagne, États-Unis d’Amérique, France, Inde, Jamaïque, Koweït, Maroc, Nigéria, Philippines, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Serbie, Soudan, Thaïlande, Tunisie et Yémen. En outre, des représentants des bureaux, organisations et processus régionaux suivants ont participé aux réunions: Division des affaires maritimes et du droit de la mer, Bureau des affaires juridiques du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies, Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, Organisation internationale pour les migrations, Conférence régionale sur les migrations (“Processus de Puebla”), et Processus de Bali (avec la Thaïlande comme Coprésidente). Entre les réunions, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et l’Organisation internationale du Travail ont apporté leurs commentaires.
Legislative guide for the implementation of the Protocol against the Smuggling of Migrants by Land, Sea and Air, supplementing the United Nations Convention against Transnational Organized Crime, in Legislative Guides for the Implementation of the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols Thereto (United Nations publication, Sales No. E.05.V.2), part three, chap. II, para. 28, p. 340.Guide législatif pour l’application du Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, mer et air, additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, dans Guides législatifs pour l’application de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et des Protocoles s’y rapportant (publication des Nations Unies, numéro de vente: F.05.V.2), troisième partie, chap. II, par. 28, p. 340.
General Assembly resolution 2200 A (XXI), annex.Résolution 2200 A (XXI) de l’Assemblée générale, annexe.
Ibid.Ibid.
United Nations, Treaty Series, vol. 1465, No. 24841.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1465, n° 24841.
Ibid., vol. 1249, No. 20378.Ibid., vol. 1249, n° 20378.
Ibid., vol. 660, No. 9464.Ibid., vol. 660, n° 9464.
Ibid., vol. 189, No. 2545.Ibid., vol. 189, n° 2545.
Ibid., vol. 606, No. 8791.Ibid., vol. 606, n° 8791.
Ibid., vol. 1577, No. 27531.Ibid., vol. 1577, n° 27531.
Ibid., vol. 2220, No. 39481.Ibid., vol. 2220, n° 39481.
United Nations publication, Sales No. E.09.V.11.Publication des Nations Unies, numéro de vente: F.09.V.11.
Interpretative notes for the official records (travaux préparatoires) of the negotiation of the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols thereto, paras. 117 and 118, cited in the Travaux préparatoires of the Negotiations for the Elaboration of the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the Protocols thereto (United Nations publication, Sales No. E.06.V.5.), p. 555.Notes interprétatives pour les documents officiels (travaux préparatoires) des négociations sur la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et les Protocoles s’y rapportant, par. 117 et 118, cité dans les Travaux préparatoires des négociations en vue de l’élaboration de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et des Protocoles s’y rapportant (publication des Nations Unies, numéro de vente: F.06.V.5), p. 555.
General Assembly resolution 217 A (III).Résolution 217 A (III) de l’Assemblée générale.
United Nations, Treaty Series, vols. 1577, 2171 and 2173, No. 27531.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1577, 2171 et 2173, n° 27531.
General Assembly resolution 61/106, annex I.Résolution 61/106 de l’Assemblée générale, annexe I.
United Nations, Treaty Series, vol. 1144, No. 17955.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1144, n° 17955.
Ibid., vol. 213, No. 2889.Ibid., vol. 213, n° 2889.
Available from www2.Disponible à l’adresse www2.
ohchr.ohchr.
org/english/bodies/hrc/comments.org/english/bodies/hrc/comments.
htm.htm.
Available from www2.Disponible à l’adresse www2.
ohchr.ohchr.
org/english/bodies/crc/comments.org/english/bodies/crc/comments.
htm.htm.
McClean, David, Transnational Organized Crime: A Commentary on the United Nations Convention and its Protocols (Oxford University Press, 2007), p. 164.McClean, David, Transnational Organized Crime: A Commentary on the United Nations Convention and its Protocols (Oxford University Press, 2007), p. 164.
United Nations, Treaty Series, vol. 1833, No. 31363.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1833, n° 31363.
Translation provided by the Federal Ministry of Justice of Germany, available from www.legislationline.org/documents/section/criminal-codes.Traduction (en anglais) fournie par le Ministre fédéral de la justice d’Allemagne, disponible à l’adresse: www.legislationline.org/documents/section/criminal-codes.
United Nations, Treaty Series, vol. 2187, No. 38544.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 2187, n° 38544.
Human Rights Committee General Comment No. 20, para. 5; see also article 5, paragraph 1, of the American Convention on Human Rights, which refers specifically to the right of every person to have their “physical, mental and moral integrity respected”. See also case of Smith and Grady v. the United Kingdom (Applications nos. 33985/96 and 33986/96), judgement at Strasbourg on 27 September 1999 § 120; and case of Cyprus v. Turkey (Application No. 25781/94), judgement at Strasbourg of 10 May 2001 § 157 and §309-310.Observation générale n° 20 du Comité des droits de l’homme, par. 5; voir également article 5 de la Convention américaine relative aux droits de l’homme, par. 1, qui mentionne expressément le droit de chacun au “respect de son intégrité physique, mentale et morale”. Voir aussi affaire Smith et Grady c. Royaume-Uni (Requêtes n° 33985/96 et 33986/96), arrêt rendu le 27 septembre 1999 à Strasbourg, par. 120; et affaire Chypre c. Turquie (Requête n° 25781/94), arrêt rendu le 10 mai 2001 à Strasbourg, par. 157 et par. 309-310.
Nowak, Manfred, United Nations Covenant on Civil and Political Rights: CCPR Commentary, 2nd revised edition (Kehl am Rhein, Engel, 2005), p. 161.Nowak, Manfred, United Nations Covenant on Civil and Political Rights: CCPR Commentary, 2nd revised edition (Kehl am Rhein, Engel, 2005), p. 161.
The European Court of Human Rights has also sought to draw a line between “torture” and “cruel, inhuman and degrading treatment” in case of Ireland v.La Cour européenne des droits de l’homme a également cherché à établir une distinction entre la notion de “torture” et celle de “traitement cruel, inhumain et dégradant” dans l’affaire Irlande c.
the United Kingdom, 25 Eur.Royaume-Uni, 25 Eur.
Ct.Ct.
H.H.
R (ser.R (ser.
A) (1978), in which torture is defined as treatment at the upper end of the spectrum of ill treatment.A) (1978), où la torture est définie comme un traitement situé à l’extrémité supérieure de la gamme des mauvais traitements.
Nowak, Manfred, United Nations Covenant on Civil and Political Rights: CCPR Commentary, p. 161. Nowak makes this point in his report in his capacity as Special Rapporteur on Torture (E/CN.4/2006/6, para. 35).Nowak, Manfred, United Nations Covenant on Civil and Political Rights: CCPR Commentary, p. 161. M. Nowak présente cette observation dans son rapport rédigé en qualité de Rapporteur spécial sur la torture (E/CN.4/2006/6, par. 35).
Nowak, Manfred, United Nations Covenant on Civil and Political Rights: CCPR Commentary, p. 161.Nowak, Manfred, United Nations Covenant on Civil and Political Rights: CCPR Commentary, p. 161.
This line of reasoning originated in case of Ireland v. the United Kingdom, European Court of Human Rights, 25 Eur. Ct.H.r (1978); 2 EHRR 25 (1979-1980). For a recent example of the application of this line of reasoning, see case of Yordanov v. Bulgaria (Application No. 56856/00), judgement at Strasbourg of 10 August 2006; case of Cyprus v. Turkey (Application No. 25781/94), judgement at Strasbourg of 10 May 2001 § 157 and §309-310; case of Smith and Grady v. the United Kingdom (Applications nos. 33985/96 and 33986/96), judgement at Strasbourg of 27 September 1999 § 120.Ce raisonnement est issu de l’affaire Irlande c. Royaume-Uni, Cour européenne des droits de l’hommes, 25 Eur. Ct.H.r (1978); 2 EHRR 25 (1979-1980). Pour un exemple récent d’application de ce raisonnement, voir l’affaire Yordanov c. Bulgarie (requête n° 56856/00), arrêt rendu le 10 août 2006 à Strasbourg; affaire Chypre c. Turquie (requête n° 25781/94), arrêt rendu le 10 mai 2001 à Strasbourg, par. 157 et §309-310; affaire Smith et Grady c. Royaume-Uni (requêtes n° 33985/96 et 33986/96), arrêt rendu le 27 septembre 1999 à Strasbourg, par. 120.
United Nations, Treaty Series, vol. 2133, No. 37245.Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 2133, n° 37245.
Justice in Matters Involving Child Victims and Witnesses of Crime: Model Law and Related Commentary, published by the United Nations Office on Drugs and Crime in 2009, available from www.unodc.org/documents/justice-and-prison-reform/Justice_in_matters...pdf.Justice dans les affaires impliquant les enfants victimes et témoins d’actes criminels: Loi type et commentaire, publié par l’UNODC en 2009 (www.unodc.org/documents/justice-and-prison-reform/ModellawFR.pdf) Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 596, n° 8638. Les Principes directeurs sont disponibles sur le site Web du Conseil de l’Europe (www.coe.int). Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 1405, n° 23489; pour plus d’informations, voir l’adresse www.imo.org.
United Nations, Treaty Series, vol. 596, No. 8638.Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, “La Protection des réfugiés et les mouvements migratoires mixtes: un Plan d’action en 10 points”, janvier 2007.
The Guidelines are available from the website of the Council of Europe (www.coe.int).Disponible à l’adresse www.unhcr.org. Disponible à l’adresse www.imo.org. Conseil de l’Europe, Série des Traités européens, n° 156. --- iii iv iii 2 Loi type contre le trafic illicite de migrants 2
United Nations, Treaty Series, vol. 1405, No. 23489; more information available from www.imo.org.3
Office of the United Nations High Commissioner for Refugees, “Refugee protection and mixed migration: a 10-point plan of action”, January 2007.80 Loi type contre le trafic illicite de migrants
Available from www.unhcr.org.Chapitre I. Dispositions générales 23
Available from www.imo.org.Chapitre II. Infractions pénales 63
Council of Europe, European Treaty Series, No. 156.Chapitre III. Mesures de protection et d’assistance 75
---Chapitre IV. Coordination et coopération 81
110 V.10-52715108 Loi type contre le trafic illicite de migrants
V.10-52715 99Chapitre V. Coopération concernant le trafic illicite de migrants en mer 97
V.10-52715 (E)99
*1052715*Chapitre VI. Processus relatifs au retour de migrants objet d’un trafic 107