A_68_126_EF
Correct misalignment Corrected by agathe.bilek on 8/20/2013 4:04:47 PM Original version Change languages order
A/68/126 V1384742.doc (English)A/68/126 V1384743.doc (French)
United NationsNations Unies
A/68/126A/68/126
General AssemblyAssemblée générale Distr.
Distr.: Generalgénérale
2 July 20132 juillet 2013
Original: EnglishFrançais Original: anglais
A/68/126A/68/126
A/68/126A/68/126
V.13-84742 (E) 200813 210813V.13-84743 (F)
*1384742**1384743*
Sixty-eighth sessionSoixante-huitième session
Item 109 of the preliminary listPoint 109 de la liste préliminaire
**
A/68/50.A/68/50.
International drug controlContrôle international des drogues
International cooperation against the world drug problemCoopération internationale face au problème mondial de la drogue
Report of the Secretary-GeneralRapport du Secrétaire général
SummaryRésumé
The present report has been prepared pursuant to General Assembly resolution 67/193, in which the Assembly requested the Secretary-General to submit to it at its sixty-eighth session a report on the implementation of that resolution.Le présent rapport a été établi en application de la résolution 67/193 de l’Assemblée générale, dans laquelle l’Assemblée a prié le Secrétaire général de lui présenter, à sa soixante-huitième session, un rapport sur l’application de cette résolution.
The report provides an overview of the world drug situation and of the implementation of the mandates relating to international drug control by Member States, the United Nations Office on Drugs and Crime, other entities of the United Nations system and relevant international organizations.Il donne un aperçu de la situation mondiale en matière de drogues, ainsi que de l’exécution, par les États Membres, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, d’autres entités du système des Nations Unies et d’autres organisations internationales concernées, des activités prescrites pour lutter contre la drogue au niveau international.
It also provides information on the preparations for the high-level review of the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, to be held in 2014, and contains recommendations for consideration by the Assembly in preparing for the special session on the world drug problem to be held in 2016.Il apporte également des informations sur les préparatifs de l’examen de haut niveau de l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, qui se tiendra en 2014, et contient des recommandations visant à aider l’Assemblée à préparer la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue qui se tiendra en 2016.
ContentsTable des matières
IntroductionIntroduction
Overview of the world drug situationAperçu de la situation mondiale en matière de drogues
International cooperation against the world drug problemCoopération internationale face au problème mondial de la drogue
Action by the Commission on Narcotic DrugsMesures prises par la Commission des stupéfiants
Action by subsidiary bodiesMesures prises par les organes subsidiaires
Demand reduction and related measuresRéduction de la demande et mesures connexes
Reducing drug abuse and its health and social consequencesRéduction de l’usage illicite de drogues et de ses conséquences sanitaires et sociales
Access to treatment, health care and social services, including prevention of HIV/AIDS and other drug-related diseasesAccès aux traitements, aux soins de santé et aux services sociaux, et prévention du VIH/sida et des autres maladies liées aux drogues
Supply reduction and related measuresRéduction de l’offre et mesures connexes
Regional and international cooperation in countering the world drug problem and the principle of common and shared responsibilityCoopération internationale et régionale pour lutter contre le problème mondial de la drogue et principe de la responsabilité commune et partagée
Sustainable crop control strategies targeting the illicit cultivation of crops used for the production of narcotic drugs and psychotropic substancesStratégies viables de lutte contre les cultures illicites de plantes utilisées pour la production de stupéfiants et de substances psychotropes
Countering money-laundering and promoting judicial cooperationLutte contre le blanchiment d’argent et promotion de la coopération judiciaire
Data collection and researchCollecte de données et recherche
Governance and financial situation of the United Nations Office on Drugs and CrimeGouvernance et situation financière de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime
Assessing progress made in the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug ProblemÉvaluation des progrès réalisés dans l’application par les États Membres de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue
RecommendationsRecommandations
I. IntroductionI. Introduction
At its sixty-fourth session, the General Assembly adopted the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, in which Member States reaffirmed their commitment to ensure that all aspects of demand reduction, supply reduction and international cooperation were addressed in full conformity with the purposes and principles of the Charter of the United Nations, international law and the Universal Declaration of Human Rights and, in particular, with full respect for the sovereignty and territorial integrity of States, the principle of non-intervention in the internal affairs of States, all human rights, fundamental freedoms, the inherent dignity of all individuals and the principles of equal rights and mutual respect among States.1. À sa soixante-quatrième session, l’Assemblée générale a adopté la Déclaration politique et le Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, dans lesquels les États Membres ont réaffirmé leur engagement à faire en sorte que tous les aspects de la réduction de la demande, de la réduction de l’offre et de la coopération internationale soient traités en totale conformité avec les buts et principes de la Charte des Nations Unies, du droit international et de la Déclaration universelle des droits de l’homme, en veillant à respecter pleinement la souveraineté et l’intégrité territoriale des États, le principe de non-ingérence dans leurs affaires intérieures, tous les droits de l’homme et libertés fondamentales, la dignité inhérente à tous les individus et les principes de l’égalité de droits et du respect mutuel des États.
See Official Records of the Economic and Social Council, 2009, Supplement No. 8 (E/2009/28), chap. I, sect.Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2009, Supplément n° 8 (E/2009/28), chap. I, sect.
C. In its resolution 67/193, entitled “International cooperation against the world drug problem”, the General Assembly reiterated its call upon States to take, in a timely manner, the measures necessary to implement the actions and attain the goals and targets set out in the Political Declaration and Plan of Action.C. 2. Dans sa résolution 67/193, intitulée “Coopération internationale face au problème mondial de la drogue”, l’Assemblée générale a demandé de nouveau aux États de prendre, en temps voulu, les mesures nécessaires pour mener l’action définie dans la Déclaration politique et le Plan d’action et atteindre les buts et objectifs qui y sont énoncés.
In the same resolution, the Assembly also decided to convene, early in 2016, a special session on the world drug problem, following the high-level review of the progress made in the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action, which would be conducted by the Commission on Narcotic Drugs at its fifty-seventh session, in March 2014.Dans la même résolution, l’Assemblée a aussi décidé de convoquer, au début de 2016, une session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue, à la suite de l’examen de haut niveau que la Commission aura organisé à sa cinquante-septième session, en mars 2014, pour faire le point sur l’application, par les États Membres, de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue.
The present report, prepared pursuant to Assembly resolution 67/193, provides an overview of the world drug situation as well as an overview of the implementation of the mandates relating to international drug control by Member States, the United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC), other entities of the United Nations system and relevant international organizations.3. Le présent rapport, établi en application de la résolution 67/193 de l’Assemblée, fournit un aperçu de la situation mondiale en matière de drogues ainsi que de l’exécution par les États Membres, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), d’autres entités du système des Nations Unies et d’autres organisations internationales concernées, des activités prescrites pour lutter contre la drogue au niveau international.
It follows the structure of the Political Declaration and the Plan of Action in highlighting the priorities followed by Member States and UNODC, including through the work of the Commission on Narcotic Drugs.Il suit la structure de la Déclaration politique et du Plan d’action, en ce qu’il met en avant les priorités guidant les États Membres et l’ONUDC, notamment dans le cadre des travaux de la Commission des stupéfiants.
It also provides information on the preparations for the high-level review of the implementation of the Political Declaration and Plan of Action, to be conducted by the Commission on Narcotic Drugs in 2014, and contains recommendations for consideration by the Assembly in preparing for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016.Il apporte également des informations sur les préparatifs de l’examen de haut niveau de la Déclaration politique et du Plan d’action, qui se tiendra en 2014, et contient des recommandations visant à aider l’Assemblée à préparer la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue qui se tiendra en 2016.
II. Overview of the world drug situationII. Aperçu de la situation mondiale en matière de drogues
The information presented in the present section is based on data submitted by Member States through the annual report questionnaire concerning action taken to implement the Political Declaration and Plan of Action, and on data contained in the World Drug Report 2013.4. Les informations exposées dans le présent chapitre se fondent sur les données communiquées par les États Membres dans le questionnaire destiné aux rapports annuels, concernant les mesures prises pour appliquer la Déclaration politique et le Plan d’action, et sur les données du Rapport mondial sur les drogues 2013.
United Nations publication, Sales No. E.13.XI.6.Publication des Nations Unies, numéro de vente: E.13.XI.6.
Illicit production of and trafficking in opiumProduction et trafic illicites d’opium
In 2012, UNODC and its national counterparts conducted opium surveys in Afghanistan and South-East Asia.5. En 2012, l’ONUDC et ses partenaires nationaux ont mené des enquêtes sur l’opium en Afghanistan et en Asie du Sud-Est.
Afghanistan remained by far the largest source country for opiates worldwide.6. L’Afghanistan est resté, de loin, pour le monde entier, le principal pays d’origine des opiacés.
The total area under opium poppy cultivation in Afghanistan in 2012 was estimated at 154,000 hectares, an 18 per cent increase compared with 2011.La superficie totale des cultures de pavot à opium en Afghanistan était estimée à 154 000 hectares en 2012, soit une augmentation de 18 % par rapport à 2011.
Nevertheless, potential production of opium fell by 36 per cent in 2012, to 3,700 tons, owing to a combination of a disease affecting the opium poppy and adverse weather conditions.Cependant, la production potentielle d’opium a chuté de 36 % en 2012, pour s’établir à 3 700 tonnes, du fait d’une maladie touchant le pavot à opium, à laquelle se sont ajoutées des conditions météorologiques défavorables.
With a total area of over 58,000 hectares in 2012, most opium poppy cultivation in South-East Asia took place in the Lao People’s Democratic Republic and Myanmar.Avec une superficie totale dépassant les 58 000 hectares en 2012, l’essentiel de la culture du pavot à opium en Asie du Sud-Est s’est localisé en République démocratique populaire lao et au Myanmar.
Mexico remained the largest opium-poppy growing country in the Americas.Le Mexique est demeuré le plus gros pays producteur de pavot à opium des Amériques.
As of 2011, global aggregate seizures of morphine and heroin had increased by approximately half over a period of three years, in spite of the decreasing trend in production during the period 2007-2010.7. Depuis 2011, les saisies mondiales cumulées de morphine et d’héroïne ont augmenté d’environ 50 % sur cette période de trois ans, en dépit d’une tendance décroissante de la production pendant la période 2007-2010.
While heroin use was reportedly decreasing or stabilizing in established markets in North America and West and Central Europe, data on seizures and heroin use suggested that heroin markets were expanding in some parts of Africa and Asia.8. Alors que la consommation de l’héroïne serait en train de décroître ou de se stabiliser sur les marchés traditionnels d’Amérique du Nord et d’Europe centrale et occidentale, il ressortait des données sur les saisies et la consommation d’héroïne que les marchés de l’héroïne étaient en croissance dans certaines parties d’Afrique et d’Asie.
Illicit manufacture of and trafficking in cocaineFabrication et trafic illicites de cocaïne
In 2011, UNODC and its national counterparts conducted coca surveys in Bolivia (Plurinational State of), Colombia and Peru.9. En 2011, l’ONUDC et ses partenaires nationaux ont mené des enquêtes sur la coca en Bolivie (État plurinational de), en Colombie et au Pérou.
The cocaine market declined strongly during the period 2006-2012 in North America, and in Western and Central Europe it appeared to have stabilized following many years of increase.10. Le marché de la cocaïne a fortement décliné dans la période 2006-2012 en Amérique du Nord, tandis qu’il semblait se stabiliser après de nombreuses années de progression en Europe occidentale et centrale.
However, in recent years, there have been indications of increasing cocaine consumption in countries in Asia and Africa.Cependant, ces dernières années, des indices montrent que la consommation de la cocaïne progresse dans certains pays d’Asie et d’Afrique.
Global illicit cultivation of coca bush in 2011 remained around the levels reported for 2010 (about 155,600 hectares).11. La culture illicite mondiale du cocaïer est restée en 2011, pour le monde entier, aux niveaux signalés pour 2010 (environ 155 600 hectares).
Despite uncertainty in the global estimates of cocaine manufacture, it can be assumed that those levels also remained unchanged (between 776 and 1,051 tons in 2011).L’on peut supposer, malgré les incertitudes attachées, dans le monde entier, à la fabrication de la cocaïne, que ces niveaux sont également restés inchangés (entre 776 et 1 051 tonnes en 2011).
After a relatively stable period between 2005 and 2009, global cocaine seizures declined in both 2010 and 2011.12. Après une période de relative stabilité entre 2005 et 2009, les saisies de cocaïne ont décliné au niveau mondial, tant en 2010 qu’en 2011.
However, the geographic distribution of seizures remained unchanged, with the major producing and transit regions of South America, Central America and the Caribbean accounting for 71 per cent of global seizures in 2011 (compared with 74 per cent in 2009).Cependant, la répartition géographique des saisies n’a pas changé, les grandes régions productrices et de transit restant l’Amérique du Sud, l’Amérique centrale et les Caraïbes, qui ont compté pour 71 % des saisies mondiales en 2011 (à comparer avec les 74 % de 2009).
Seizures in the traditional consumer markets of North America and Europe accounted for 28.7 per cent of global cocaine seizures.Les saisies sur les marchés traditionnels des consommateurs d’Amérique du Nord et d’Europe ont représenté 28,7 % des saisies de cocaïne au niveau mondial.
Illicit production of and trafficking in cannabisProduction et trafic illicites de cannabis
Cannabis is the world’s most widely used illicit substance.13. Le cannabis est la substance illicite la plus consommée dans le monde.
Given the relative ease with which cannabis herb (marijuana) can be produced, demand is often met through local production. As a result, trafficking flows for cannabis tend to be more localized than those for other plant-based illicit drugs.Comme l’herbe de cannabis (marijuana) est relativement facile à produire, la demande est souvent satisfaite par la production locale, ce qui explique que le trafic se caractérise par des flux plutôt localisés, contrairement à d’autres drogues illicites d’origine végétale.
North America continues to account for more than half of global cannabis herb seizures, mainly owing to the quantities seized in Mexico and the United States of America.14. L’Amérique du Nord compte toujours pour plus de la moitié des saisies d’herbe de cannabis effectuées dans le monde, essentiellement en raison des quantités saisies au Mexique et aux États-Unis d’Amérique.
Large quantities are also seized in South America and Africa.De grandes quantités sont saisies également en Amérique du Sud et en Afrique.
In contrast with cannabis herb, production of cannabis resin is concentrated in a small number of countries.15. Au contraire de l’herbe de cannabis, la production de résine de cannabis se concentre dans un petit nombre de pays.
Consequently, trafficking of cannabis resin tends to follow flows that are more distinct.Le trafic de résine de cannabis tend donc à suivre des flux plus différenciés.
One of those flows is into Europe from Morocco; another is from Afghanistan into and through neighbouring countries.L’un de ces flux, en provenance du Maroc, approvisionne l’Europe; un autre, en provenance de l’Afghanistan approvisionne les pays voisins et les traverse.
Illicit manufacture of and trafficking in amphetamine-type stimulants and new psychoactive substances, and the increasing diversion of precursorsFabrication et trafic illicites de stimulants de type amphétamine et de nouvelles substances psychoactives, et augmentation du détournement de précurseurs
Amphetamine-type stimulants (ATS) remain a significant global threat, with increasing levels of seizures and use, manufacture spreading to new markets and increasing diversion of precursor chemicals.16. Les stimulants de type amphétamine demeurent une importante menace au plan mondial: l’augmentation des saisies va de pair avec celle de la consommation, leur fabrication s’étend vers de nouveaux marchés, et le détournement des produits chimiques précurseurs augmente.
Use of ATS remained steady in their traditional markets, namely, North America and Oceania, while increasing use was noted in East and South-East Asia and Africa.La consommation des stimulants de type amphétamine est restée stable dans leurs marchés traditionnels, à savoir l’Amérique du Nord et l’Océanie, tandis que l’on note une augmentation de la consommation en Asie du Sud-Est et de l’Est, ainsi qu’en Afrique.
Seizures of ATS reached new highs across all regions, with Asia, North America and Europe registering the most marked increases.Les saisies de stimulants de type amphétamine ont atteint de nouveaux sommets dans toutes les régions, l’Asie, l’Amérique du Nord et l’Europe enregistrant les plus fortes augmentations.
The emergence of new psychoactive substances continues to pose major challenges for authorities worldwide.17. L’apparition de nouvelles substances psychoactives continue de poser des problèmes majeurs aux autorités, partout dans le monde.
On the basis of information submitted by Member States and a network of drug analysis laboratories in response to a questionnaire, UNODC prepared a report entitled The Challenge of New Psychoactive Substances, which provided the first global overview of the emergence of the substances.Sur la base des informations fournies par les États Membres et par un réseau de laboratoires d’analyse de drogues ayant répondu à un questionnaire, l’ONUDC a élaboré un rapport traitant des défis que représentent les nouvelles substances psychoactives, qui propose la première vue d’ensemble mondiale sur ces nouvelles substances.
At its fifty-sixth session, in March 2013, the Commission on Narcotic Drugs adopted resolution 56/4, entitled “Enhancing international cooperation in the identification and reporting of new psychoactive substances”, in which the Commission urged UNODC to continue to develop the voluntary electronic portal of the international collaborative exercises to enable timely and comprehensive sharing of information on new psychoactive substances, including analytical methodologies, reference documents and mass spectra.Lors de sa cinquante-sixième session, en mars 2013, la Commission des stupéfiants a adopté sa résolution 56/4, intitulée “Renforcer la coopération internationale aux fins de l’identification de nouvelles substances psychoactives et de la communication d’informations y relatives”, dans laquelle elle priait instamment l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime de continuer de développer le portail électronique volontaire des exercices coopératifs internationaux, un programme destiné aux laboratoires nationaux d’analyse criminalistique ou d’analyse des drogues, visant à assurer une diffusion rapide de toutes les informations disponibles sur les nouvelles substances psychoactives, y compris des méthodes d’analyse, et des documents et spectres de référence.
Available from www.unodc.org/documents/scientific/NPS_2013_SMART.pdf.Voir: www.unodc.org/documents/scientific/NPS_2013_SMART.pdf. (en anglais et en espagnol).
Global amphetamine seizures followed a generally increasing trend during the period 2001-2009, driven in part by increases in Captagon seizures in the Near and Middle East and South-West Asia, which overtook Europe in terms of total seizures.18. Entre 2001 et 2009, les saisies mondiales d’amphétamine ont suivi une tendance générale à la hausse, résultant en partie de l’augmentation des saisies de Captagon réalisées au Proche et Moyen-Orient et en Asie du Sud-Ouest, celles-ci ayant dépassé, en volume total, celles effectuées en Europe.
After relatively stable levels of seizures leading up to 2008, the annual amount of methamphetamine seized globally increased rapidly in 2011 and was more than three times the amount recorded in 2008.19. Les niveaux de saisies ont été relativement stables jusqu’à 2008, puis la quantité annuelle de méthamphétamine saisie au niveau mondial a rapidement augmenté en 2011, atteignant plus du triple du niveau de 2008.
In recent years, the global market for methylenedioxymethamphetamine (MDMA), commonly known as “ecstasy”, showed a marked decline, with global seizures falling from record levels in 2007 to 3.5 tons in 2011.20. Ces dernières années, le marché mondial de la méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA), communément appelée “ecstasy”, a connu un net déclin, les saisies mondiales chutant à 3,5 tonnes en 2011, après avoir atteint leur sommet en 2007.
III. International cooperation against the world drug problemIII. Coopération internationale face au problème mondial de la drogue
A. Action by the Commission on Narcotic DrugsA. Mesures prises par la Commission des stupéfiants
At its fifty-sixth session, the Commission on Narcotic Drugs adopted 16 resolutions relating to international drug control and one decision relating to changes in the scope of control of substances.21. Lors de sa cinquante-sixième session, la Commission des stupéfiants a adopté 16 résolutions sur des questions relatives à la lutte internationale contre la drogue, et une décision apportant une modification au champ d’application du contrôle des substances.
One draft resolution, entitled “United Nations Guiding Principles on Alternative Development”, was recommended for approval by the Economic and Social Council for adoption by the General Assembly.Elle a recommandé au Conseil économique et social d’approuver le projet de résolution intitulé “Principes directeurs des Nations Unies sur le développement alternatif”, en vue de son adoption par l’Assemblée générale.
Issues covered by the adopted resolutions included supply reduction, new psychoactive substances, forensic drug profiling, HIV/AIDS, international control of narcotic drugs and psychotropic substances, the principle of common and shared responsibility, data collection, precursors, tramadol and alternative development.22. Les résolutions adoptées portaient sur la réduction de l’offre, les nouvelles substances psychoactives, le profilage des drogues à des fins criminalistiques, le VIH/sida, le contrôle international des stupéfiants et des substances psychotropes, le principe de la responsabilité commune et partagée, la collecte de données, les précurseurs, le tramadol et le développement alternatif.
In its decision 56/1, entitled “Transfer of gamma-hydroxybutyric acid from Schedule IV to Schedule II of the Convention on Psychotropic Substances of 1971”, the Commission, upon recommendation of the World Health Organization (WHO), decided, by 41 votes to 1, with no abstentions, to transfer gamma-hydroxybutyric acid (GHB) from Schedule IV to Schedule II of the 1971 Convention.23. Dans sa décision 56/1, intitulée “Transfert de l’acide gamma-hydroxybutyrique du Tableau IV au Tableau II de la Convention de 1971 sur les substances psychotropes”, la Commission a décidé par 41 voix contre 1, sans abstention et sur recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé, de transférer l’acide gamma-hydroxybutyrique (GHB) du Tableau IV au Tableau II de la Convention de 1971.
Three round-table discussions were held at the fifty-sixth session of the Commission on the following topics: demand reduction and related measures; supply reduction and related matters; and countering money-laundering and promoting judicial cooperation to enhance international cooperation.24. Trois tables rondes se sont tenues à la cinquante-sixième session de la Commission, où ont été discutés les sujets suivants: réduction de la demande et mesures connexes; réduction de l’offre et mesures connexes; lutte contre le blanchiment d’argent et promotion de la coopération judiciaire pour renforcer la coopération internationale.
The International Narcotics Control Board presented its annual report for 2012 and its report for 2012 on the implementation of article 12 of the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988 during the session, and speakers expressed appreciation and support for the work of the Board, and recognized its role in monitoring the implementation of the international drug control conventions and in ensuring the availability of internationally controlled substances for licit uses.25. Pendant la session, l’Organe international de contrôle des stupéfiants a présenté son Rapport annuel pour 2012 et son Rapport pour 2012 sur l’application de l’article 12 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988; des orateurs ont accueilli avec satisfaction les travaux de l’OICS, ont exprimé leur soutien à cet égard et ont souligné le rôle de l’OICS pour ce qui était de suivre l’application des conventions internationales relatives au contrôle des drogues et d’assurer la disponibilité des substances placées sous contrôle international à des fins licite.
Report of the International Narcotics Control Board for 2012 (E/INCB/2012/1).Rapport de l’Organe international de contrôle des stupéfiants pour 2012 (E/INCB/2012/1).
Precursors and Chemicals Frequently Used in the Illicit Manufacture of Narcotic Drugs and Psychotropic Substances: Report of the International Narcotics Control Board for 2012 on the Implementation of Article 12 of the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988 (E/INCB/2012/4).Précurseurs et produits chimiques fréquemment utilisés dans la fabrication illicite de stupéfiants et de substances psychotropes: Rapport de l’Organe international de contrôle des stupéfiants pour 2012 sur l’application de l’article 12 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988 (E/INCB/2012/4).
The need to address challenges posed by new psychotropic substances and the use of cannabis seeds for illicit cultivation was stressed.26. La nécessité de s’attaquer aux problèmes posés par les nouvelles substances psychotropes et l’usage des graines de cannabis aux fins des cultures illicites a été soulignée.
The Commission also decided to include in the agenda of its next session a sub-item on challenges and future work of the Commission and WHO in the review of substances for possible scheduling recommendations, in order to assist Member States in applying the existing scheduling procedures as contained in the three international drug control conventions.La Commission a aussi décidé d’inscrire à l’ordre du jour de sa session suivante un point subsidiaire, intitulé “Examen de substances en vue d’éventuelles recommandations d’inscription aux Tableaux des Conventions: difficultés à résoudre et travaux futurs de la Commission des stupéfiants et de l’Organisation mondiale de la Santé”, le but étant d’aider les États Membres à appliquer les procédures d’inscription aux Tableaux, prévues dans les trois traités internationaux relatifs au contrôle des drogues.
B. Action by subsidiary bodiesB. Mesures prises par les organes subsidiaires
Four meetings of subsidiary bodies of the Commission on Narcotic Drugs were held in 2012: the Twenty-second Meeting of Heads of National Drug Law Enforcement Agencies, Africa, was held in Accra from 25 to 29 June; the Twenty-second Meeting of Heads of National Drug Law Enforcement Agencies, Latin America and the Caribbean, was held in Antigua, Guatemala, from 1 to 5 October; the Thirty-sixth Meeting of Heads of National Drug Law Enforcement Agencies, Asia and the Pacific, was held in Bangkok from 30 October to 2 November; and the forty-seventh session of the Subcommission on Illicit Drug Traffic and Related Matters in the Near and Middle East was held in Antalya, Turkey, from 19 to 23 November.27. Les organes subsidiaires de la Commission des stupéfiants ont tenu quatre réunions en 2012: la vingt-deuxième Réunion des chefs des services chargés au plan national de la lutte contre le trafic illicite des drogues, Afrique, tenue à Accra du 25 au 29 juin; la vingt-deuxième Réunion des chefs des services chargés au plan national de la lutte contre le trafic illicite des drogues, Amérique latine et Caraïbes, tenue à Antigua, Guatemala, du 1er au 5 octobre; la trente-sixième Réunion des chefs des services chargés au plan national de la lutte contre le trafic illicite des drogues, Asie et Pacifique, tenue à Bangkok du 30 octobre au 2 novembre; et la quarante-septième session de la Sous-Commission du trafic illicite des drogues et des problèmes apparentés pour le Proche et le Moyen-Orient, tenue à Antalya (Turquie), du 19 au 23 novembre.
Those subsidiary bodies addressed issues of priority in drug law enforcement in their regions and reviewed progress made in the implementation of recommendations made at previous sessions.28. Ces organes subsidiaires ont examiné les problèmes de détection et de répression dans leur région et ont passé en revue les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations formulées lors des sessions précédentes.
See E/CN.7/2013/5.Voir E/CN.7/2013/5.
IV. Demand reduction and related measuresIV. Réduction de la demande et mesures connexes
Within its thematic programme that addresses health and human development vulnerabilities in the context of drugs and crime, UNODC has increased its emphasis on compassionate and ethical demand reduction, rehabilitation and related health-protection measures as part of its efforts to put a health-centred and humanitarian approach at the heart of drug control policy.29. Dans le cadre de son programme thématique, qui se penche sur les vulnérabilités du développement sanitaire et humain dans le domaine des drogues et de la criminalité, l’ONUDC s’est attaché à articuler la politique antidrogue autour d’une approche humanitaire axée sur la santé, notamment en mettant davantage l’accent sur une conception humaine et éthique de la réduction de la demande, de la réadaptation et des mesures connexes de protection sanitaire.
A. Reducing drug abuse and its health and social consequencesA. Réduction de l’usage illicite de drogues et de ses conséquences sanitaires et sociales
UNODC increased its collaboration with WHO on improving the coverage and quality of services for the treatment and care of drug use disorders, based on scientific evidence and ethical standards.30. L’ONUDC a renforcé sa collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé pour améliorer la portée et la qualité des services de traitements et de soins des troubles liés à l’usage de drogues, à partir de données scientifiques et sur la base de règles de déontologie.
A major achievement of UNODC efforts in the area of treatment has been the successful implementation of a knowledge-sharing mechanism through which professionals from a wide range of disciplines related to drug dependence treatment have been trained.31. L’une des principales réalisations de l’ONUDC dans le domaine des traitements réside dans la réussite de la mise en œuvre d’un mécanisme de partage des connaissances grâce auquel des spécialistes d’une grande diversité de disciplines en rapport avec le traitement des toxicomanies ont pu être formés.
Work has continued on the promotion of a global coordinated response from public institutions and non-governmental organizations to protect children and adolescents at risk of drug dependence, and/or those affected by drug use dependence and its health and social consequences.32. Le travail de promotion d’une action mondiale coordonnée de la part des institutions publiques et des organisations non gouvernementales s’est poursuivi, en vue de protéger les enfants et les adolescents à risque et/ou victimes de la consommation de drogues, de la toxicomanie et de ses conséquences sanitaires et sociales.
The first phase is being piloted in Afghanistan and it is expected that the second phase will reach as many countries and regions as funds allow.La première phase se déroule en Afghanistan et la deuxième phase devrait toucher autant de pays et de régions que le permettront les fonds disponibles.
The UNODC programme on family skills training in drug abuse prevention and the UNODC Youth Initiative were expanded, supporting prevention activities in a growing number of countries.33. Le programme d’acquisition de compétences familiales, de l’ONUDC, et l’Initiative pour les jeunes, ont été élargis afin d’appuyer des activités de prévention dans un nombre croissant de pays.
A number of activities were carried out in 12 countries in four different regions with the objective of implementing evidence-based family skills training programmes to prevent drug use, HIV/AIDS, and crime and delinquency among young people by strengthening and improving the capacity of families to take care of their children.Des actions se sont déroulées dans 12 pays de 4 régions différentes, afin de mettre en œuvre des programmes d’acquisition de compétences familiales fondés sur des éléments objectifs, pour prévenir l’usage de drogues, le VIH/sida ainsi que la criminalité et la délinquance chez les jeunes, en renforçant et en améliorant la capacité des familles à prendre soin de leurs enfants.
Over 3,500 family members have been reached so far under these programmes.À ce jour, plus de 3 500 personnes ayant une charge de famille ont été touchées par ces programmes.
UNODC published International Standards on Drug Use Prevention and launched the Prevention Strategy and Policymakers Initiative to create regional prevention hubs, starting in Central America, North Africa, Central Asia and East Asia.34. L’ONUDC a publié des normes internationales en matière de prévention de l’usage de drogues et lancé l’initiative “Stratégie de prévention et décideurs politiques”, qui vise à créer des centres régionaux de prévention, en premier lieu en Amérique centrale, en Afrique du Nord, en Asie centrale et en Asie de l’Est.
The International Standards aim to empower Member States to develop comprehensive and effective drug prevention systems, and to promote healthy lifestyles, particularly among young people.Les normes internationales visent à donner aux États Membres la capacité d’élaborer des dispositifs globaux et efficaces de prévention des drogues, et à promouvoir des modes de vie sains, en particulier chez les jeunes.
The ultimate goal is to form a common, science-based foundation for prevention work.L’objectif final est d’élaborer une base commune de prévention fondée sur des données scientifiques.
The International Standards are aimed at national-level policymakers.Les normes internationales sont destinées aux décideurs de niveau national.
Available from www.unodc.org/documents/prevention/prevention_standards.pdf.Accessible (en anglais seulement) à l’adresse: www.unodc.org/documents/prevention/prevention_standards.pdf.
Pursuant to Commission on Narcotic Drugs resolution 54/6, entitled “Promoting adequate availability of internationally controlled narcotic drugs and psychotropic substances for medical and scientific purposes while preventing their diversion and abuse”, UNODC has initiated the review and revision of model laws.35. Conformément à la résolution 54/6 de la Commission des stupéfiants, intitulée “Promouvoir une disponibilité suffisante des stupéfiants et des substances psychotropes placés sous contrôle international à des fins médicales et scientifiques tout en empêchant leur détournement et leur usage illicite”, l’ONUDC a entamé l’examen et la révision de lois types.
B. Access to treatment, health care and social services, including prevention of HIV/AIDS and other drug-related diseasesB. Accès aux traitements, aux soins de santé et aux services sociaux, et prévention du VIH/sida et des autres maladies liées aux drogues
UNODC is responding to HIV/AIDS among drug users and in prison settings, in line with its mandates, reaching over 100 countries worldwide.36. L’ONUDC aborde la question du VIH/sida lié à l’usage de drogues et au milieu carcéral conformément à son mandat, dans plus de 100 pays.
The Office is building the evidence base for public health approaches to HIV prevention, treatment and care services, and is facilitating the review and adaptation of national legislation and policies concerning narcotic drugs, criminal justice, prison management and HIV.Il est en train de construire une base objective destinée aux démarches des services de santé publique en matière de prévention, de traitement et de soins du VIH, et facilite l’examen et l’adaptation des législations et politiques nationales concernant les stupéfiants, la justice pénale, la gestion pénitentiaire et le VIH.
Those efforts are aimed at strengthening regulations, policies and legislative reforms, which are critical for evidence-informed and human rights-focused HIV services for people who use drugs and those living in prisons and other closed settings.Ces actions visent à renforcer les réformes règlementaires, politiques et législatives, essentielles afin de proposer aux usagers de drogues et aux personnes incarcérées ou placées dans d’autres structures fermées, des services de lutte contre le VIH qui soient fondés sur des données objectives et centrés sur les droits fondamentaux.
The delivery of HIV services, technical assistance and advocacy by UNODC and its production and dissemination of strategic information and global guidelines have facilitated the scaling up of needle and syringe programmes, opioid substitution therapy and other evidence-based responses for people who use opioids and/or stimulant drugs in key countries.37. Le déploiement par l’ONUDC de services, d’aide technique et de campagnes de lutte en lien avec le VIH, ainsi que la production et la diffusion d’informations stratégiques et de lignes directrices à l’échelle mondiale, ont facilité l’intensification des programmes relatifs aux aiguilles et seringues, des thérapies de substitution aux opiacés et autres actions concrètes au bénéfice de personnes qui font usage d’opiacés et/ou de stimulants dans des pays clefs.
Access to timely and uninterrupted antiretroviral therapy for people using drugs and for people in prisons and other closed settings who are living with HIV has also been expanded.Davantage de personnes vivant avec le VIH et incarcérées ou placées dans d’autres structures fermées peuvent maintenant accéder, en temps opportun et de façon ininterrompue, aux thérapies antirétrovirales.
UNODC made notable progress in advancing global dialogue and advocacy on gender-responsive HIV/AIDS programmes and on improving equitable access to HIV/AIDS prevention, treatment and care services for female drug users and female prisoners, for example in Afghanistan, Nepal, Pakistan and Ukraine.38. L’ONUDC a réalisé des progrès considérables en promouvant le dialogue et des plaidoyers à l’échelle mondiale en faveur de programmes VIH/sida sensibles au genre et tendant à ce que les femmes faisant usage de drogues ou se trouvant en milieu carcéral puissent disposer d’un accès équitable à la prévention, aux services de traitement et de soins relatifs au VIH/sida, en Afghanistan, au Népal, au Pakistan et en Ukraine, par exemple.
The capacity of service providers to deliver gender-specific services was significantly enhanced, and that work informed the development of targeted interventions, including with regard to mother-to-child transmission of HIV, female drug users and women living in prisons and other closed settings.La capacité des prestataires à fournir des services adaptés aux besoins spécifiques des hommes et des femmes s’en est trouvée largement renforcée, et ce travail a façonné des interventions ciblées, eu égard notamment à la transmission mère-enfant du VIH, à l’usage de drogues par des femmes et aux femmes incarcérées ou placées dans d’autres structures fermées.
UNODC, together with the International Labour Organization (ILO), the United Nations Development Programme (UNDP), WHO and the Joint United Nations Programme on HIV/AIDS (UNAIDS), drafted the policy brief “HIV prevention, treatment and care in prisons and other closed settings: a comprehensive package of interventions”, in which 15 essential interventions for prisons and other closed settings are outlined.39. En concertation avec l’Organisation internationale du Travail (OIT), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), l’ONUDC a élaboré une note d’orientation relative à un ensemble complet de mesures d’intervention concernant la prévention, le traitement et les soins du VIH/sida en milieu carcéral et dans d’autres structures fermées, dans laquelle sont présentées 15 interventions essentielles pour les prisons et autres structures fermées.
The document is aimed at guiding relevant decision makers when planning and implementing responses to HIV in prisons and other closed settings.Ce document est destiné à guider les décideurs concernés dans leurs planifications et la mise en œuvre de leurs mesures de lutte contre le VIH dans les milieux carcéraux et autres structures fermées.
UNODC organized the Global Technical Meeting on Stimulant Drug Use and HIV, held in São Paulo, Brazil, from 25 to 27 January 2012, which was attended by leading experts in stimulant use and HIV and representatives from the UNAIDS secretariat, UNDP and civil society.40. L’ONUDC a organisé à São Paulo, au Brésil, du 25 au 27 janvier 2012, une réunion technique mondiale sur l’usage des stimulants et le VIH, à laquelle ont participé des experts de premier plan travaillant sur l’usage des stimulants et le VIH, ainsi que des représentants du secrétariat d’ONUSIDA, du PNUD et de la société civile.
The experts recommended a targeted approach to address the unique needs of certain groups of non-injecting drug users, especially those who use crack cocaine and amphetamine-type stimulants, as they intersect with HIV prevention, treatment and care.Les experts ont recommandé une approche ciblée visant les besoins spécifiques de certains groupes de consommateurs de drogues non injectables, en particulier ceux qui consomment du crack et des stimulants de type amphétamine, car ils sont concernés aussi par la prévention, le traitement et les soins relatifs au VIH.
UNODC contributed to the finalization of the WHO, UNODC, UNAIDS Technical Guide for Countries to Set Targets for Universal Access to HIV Prevention, Treatment and Care for Injecting Drug Users: 2012 Revision, which contains an expanded framework for assessing the quality of key HIV interventions for people who inject drugs.L’ONUDC a contribué à la mise au point finale du Guide technique OMS/ONUDC/ONUSIDA destiné aux pays, afin de définir des objectifs nationaux d’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien en matière de VIH/sida, version révisée 2012, qui contient un cadre élargi d’évaluation de la qualité des interventions clefs en matière de VIH, au bénéfice des usagers de drogues par injection.
In order to intensify efforts to achieve the targets of the Political Declaration on HIV and AIDS: Intensifying Our Efforts to Eliminate HIV and AIDS (General Assembly resolution 65/277, annex), in particular the target of reducing HIV transmission among people who inject drugs by 50 per cent by 2015, UNODC selected, jointly with global and regional civil society organizations, 24 high-priority countries for the period 2013-2015.41. Afin d’accroître les efforts visant à atteindre les objectifs de la Déclaration politique sur le VIH/sida: Intensifier nos efforts pour éliminer le VIH/sida (résolution 65/277 de l’Assemblée générale, annexe), et en particulier l’objectif de réduire de 50 % d’ici à 2015 le taux de transmission du VIH parmi les usagers de drogues injectables, l’ONUDC a sélectionné, en coopération avec des organisations mondiales et régionales de la société civile, 24 pays à forte priorité pour la période 2013-2015.
A joint workplan between UNODC and civil society organizations was developed, which contains specific outputs and deliverables that will contribute to achieving the target.L’ONUDC et des organisations de la société civile ont conjointement élaboré un plan de travail prévoyant précisément des résultats et des éléments à livrer qui contribueront à atteindre l’objectif.
In its resolution 56/6, entitled “Intensifying the efforts to achieve the targets of the 2011 Political Declaration on HIV and AIDS among people who use drugs, in particular the target to reduce HIV transmission among people who inject drugs by 50 per cent by 2015”, the Commission strongly requested Member States, in accordance with national legislation, to reinforce the coordination among relevant national authorities, inter alia, health, criminal justice and law enforcement authorities, as well as civil society, and to develop strategies to ensure that HIV prevention, treatment, care and support for people who use drugs, in particular people who inject drugs, are affordable, available and accessible in order to achieve maximum efficiency of those interventions, without stigma or discrimination and while ensuring gender equality.42. Dans sa résolution 56/6, intitulée “Accroître les efforts pour atteindre les objectifs de la Déclaration politique de 2011 sur le VIH et le sida parmi les usagers de drogues, en particulier l’objectif consistant à réduire de 50 %, d’ici à 2015, le taux de transmission du VIH parmi les usagers de drogues injectables”, la Commission a instamment prié les États Membres de renforcer, conformément à leur législation nationale, la coordination entre les autorités nationales compétentes, notamment celles chargées de la santé, de la justice pénale, de la détection et de la répression, ainsi que celles de la société civile, et d’élaborer des stratégies pour que les services de prévention du VIH, de traitement, de soins et d’accompagnement fournis aux personnes qui consomment des drogues, en particulier par injection, soient abordables et accessibles, de telle sorte que ces interventions soient, sans stigmatisation ni discrimination et dans le respect de l’égalité des sexes, le plus efficace possible.
V. Supply reduction and related measuresV. Réduction de l’offre et mesures connexes
UNODC provides technical assistance to requesting Member States to build the capacity of law enforcement and judicial authorities, improve border control and counter the laundering of proceeds of crime.43. L’ONUDC fournit une assistance technique aux États Membres qui en font la demande, en vue de renforcer les capacités des autorités judiciaires et des autorités chargées de la détection et de la répression, d’améliorer le contrôle aux frontières et de lutter contre le blanchiment du produit du crime.
Given the close links between drug trafficking and the activities of transnational organized criminal groups, UNODC assistance is based on the United Nations Convention against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances of 1988, the United Nations Convention against Transnational Organized Crime and the United Nations Convention against Corruption.Compte tenu des liens étroits qui existent entre le trafic illicite de drogues et les activités de groupes criminels organisés transnationaux, l’assistance de l’ONUDC se fonde sur la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988, la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et la Convention des Nations Unies contre la corruption.
Alternative livelihood programmes also serve as an important component in strategies to reduce supply.Les programmes visant à offrir de nouvelles sources de revenus constituent également une composante importante des stratégies de réduction de l’offre.
A. Regional and international cooperation in countering the world drug problem and the principle of common and shared responsibilityA. Coopération internationale et régionale pour lutter contre le problème mondial de la drogue et principe de la responsabilité commune et partagée
Through its regional programmes for West Africa, East Africa, Southern Africa and the Arab States, and in close partnership with regional mechanisms, including the African Union, UNODC aimed to promote regional cooperation to address the drug problem.44. Grâce à ses programmes régionaux pour l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique de l’Est, l’Afrique australe et les États arabes, et en partenariat étroit avec les mécanismes régionaux, y compris l’Union africaine, l’ONUDC s’est efforcé de promouvoir la coopération régionale pour aborder le problème de la drogue.
Initiatives in that area include: the response to the crisis in the Sahel 2013-2017; the West Africa Coast Initiative (a joint initiative between UNODC, the Department of Peacekeeping Operations of the Secretariat, the Department of Political Affairs of the Secretariat, the United Nations Office for West Africa and the International Criminal Police Organization (INTERPOL); and the ongoing establishment of transnational crime units to promote counter-trafficking cooperation among East African countries.L’on peut citer les initiatives suivantes dans ce domaine: action dans la crise du Sahel, 2013-2017; Initiative pour l’Afrique de l’Ouest (qui a réuni l’ONUDC, le Département des opérations de maintien de la paix du Secrétariat, le Département des affaires politiques du Secrétariat, le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et l’Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL); et, actuellement, mise sur pied d’unités de lutte contre la criminalité transnationale, pour promouvoir la coopération entre les pays d’Afrique de l’Est dans leur lutte contre le trafic.
In its resolution 56/16, entitled “Enhancing international cooperation to strengthen efforts in West Africa to counter illicit drug trafficking”, the Commission on Narcotic Drugs invited UNODC and Member States to continue to provide technical assistance, upon request, to support the Economic Community of West African States and Member States in their efforts to combat drug trafficking.Dans sa résolution 56/16, intitulée “Renforcer la coopération internationale pour intensifier la lutte contre le trafic illicite de drogues en Afrique de l’Ouest”, la Commission des stupéfiants a invité l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et les États Membres à continuer de fournir, sur demande, une assistance technique visant à soutenir les efforts déployés par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest et les États Membres, dans le but de lutter contre le trafic de drogues.
UNODC continues to support the strengthening of national capacities in order to reduce drug demand and drug-related social and health consequences, including in prison settings, in line with international standards and norms.45. L’ONUDC continue de soutenir le renforcement des capacités nationales en vue de réduire la demande de drogues et ses conséquences sanitaires et sociales, y compris dans les milieux carcéraux, conformément aux normes et principes internationaux.
In 2013, as part of a comprehensive programme in Nigeria funded by the European Union, UNODC initiated a project dealing with drug use prevention and treatment and drug trafficking and related organized crime.En 2013, dans le cadre d’un programme global pour le Nigéria financé par l’Union européenne, l’ONUDC a lancé un projet sur la prévention et le traitement de la consommation de drogues, ainsi que sur le trafic de drogues et la criminalité organisée qui lui est liée.
The regional programme framework for East Asia and the Pacific for the period 2009-2012 has been extended to the end of 2013 and the new regional programme for East Asia for the period 2014-2017 is under preparation.46. Le programme-cadre régional pour l’Asie de l’Est et le Pacifique pour la période 2009-2012 a été prolongé jusqu’à la fin de 2013, et le nouveau programme régional pour l’Asie de l’Est pour la période 2014-2017 est en préparation.
UNODC continued to participate as an observer in the Association of Southeast Asian Nations (ASEAN) Senior Officials Meeting on Drug Matters and the ASEAN Senior Officials Meeting on Transnational Crime.L’ONUDC a continué de participer en tant qu’observateur, au sein de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), à la Réunion de hauts fonctionnaires de l’ASEAN sur les questions liées aux drogues et à la Réunion de hauts fonctionnaires de l’ASEAN sur la criminalité transnationale.
UNODC and ASEAN share concerns about worsening regional trends regarding opium and amphetamine-type stimulants.L’ONUDC et l’ASEAN partagent des inquiétudes communes devant l’aggravation des tendances régionales concernant l’opium et les stimulants de type amphétamine.
UNODC activities in South Asian countries have focused on HIV prevention among drug users, including those in prisons, and on drug law enforcement.47. Les activités de l’ONUDC dans les pays d’Asie du Sud ont porté essentiellement sur la prévention du VIH parmi les toxicomanes, notamment dans les prisons, et sur la détection et la répression en matière de drogues.
The Office has established a platform for information exchange and cooperation with the South Asian Association for Regional Cooperation (SAARC).L’ONUDC a créé une plate-forme de partage d’information et établi une coopération avec l’Association sud-asiatique de coopération régionale (ASACR).
Joint technical cooperation activities were carried out in the areas of drug law enforcement and drug use and HIV prevention in selected SAARC countries.Des activités de coopération technique conjointes ont été menées, dans certains pays de l’ASACR, dans les domaines de la détection et la répression des infractions en matière de drogues, et de la prévention quant à l’usage de drogues et au VIH.
A regional programme for South Asia for the period 2013-2014 was launched in May 2013.Un programme régional pour l’Asie du Sud, couvrant la période 2013-2014, a été lancé en mai 2013.
UNODC continues to provide legal and implementation advice, upon request, with regard to the international drug control framework, which comprises the Single Convention on Narcotic Drugs of 1961 as amended by the 1972 Protocol, the Convention on Psychotropic Substances of 1971, and the 1988 Convention.48. L’ONUDC continue de fournir, sur demande, des conseils juridiques et de mise en œuvre relativement au cadre pour le contrôle international des drogues, dans lequel s’inscrivent la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 telle que modifiée par le Protocole de 1972, la Convention de 1971 sur les substances psychotropes et la Convention de 1988.
In the course of 2012, three additional instruments of ratification or accession to the 1988 Convention were deposited.Trois nouveaux instruments de ratification ou d’adhésion à la Convention de 1988 ont été déposés en 2012.
UNODC further provided legislative assessment and assistance services in respect of the conventions to five countries in Africa, South-Eastern Europe and South-East Asia.L’ONUDC a en outre fourni à cinq pays d’Afrique, d’Europe du Sud-Est et d’Asie du Sud-Est des services d’aide et d’évaluation juridique portant sur les conventions.
Through its regional programme for promoting counter-narcotics efforts in Afghanistan and neighbouring countries for the period 2011-2014, UNODC is continuing its work towards forging a regional response in West and Central Asia by bringing together various activities taking place at the national level in each country.49. Au travers de son programme régional pour l’Afghanistan et les pays voisins, visant à promouvoir les efforts de lutte contre la drogue dans la période 2011-2014, l’ONUDC poursuit son travail de construction d’une réponse régionale en Asie centrale et en Asie de l’Ouest, en rassemblant diverses actions qui se déroulent au niveau national dans chaque pays.
The framework covers Afghanistan, Iran (Islamic Republic of), Pakistan and the five Central Asian countries, and is focused on drug control and improved support for cross-regional efforts to counter the Afghan drug trade at the regional level, supporting the objective of enhancing confidence and trust.Ce cadre couvre l’Afghanistan, l’Iran (République islamique d’), le Pakistan et les cinq pays d’Asie centrale, et s’attache tout particulièrement au contrôle des drogues et au renforcement du soutien aux initiatives interrégionales visant à lutter, par le développement de la confiance, contre le commerce afghan des drogues au niveau régional.
The newly developed interregional drug control approach of UNODC connects its programmes and initiatives to stem the trafficking of drugs originating in Afghanistan.50. L’approche interrégionale de l’ONUDC pour le contrôle des drogues, récemment élaborée, relie ses programmes et initiatives pour endiguer le trafic de drogues en provenance de l’Afghanistan.
The approach fosters enhanced exchange of intelligence, upgraded training capacities, more effective action against drug-related financial flows and money-laundering and expanded maritime cooperation, focusing on connecting the law enforcement-related components of existing programmes and initiatives.Parce qu’elle se concentre sur la mise en rapport des composantes de détection et de répression pertinentes dans les initiatives et les programmes existants, cette approche favorise un renforcement des échanges d’informations issues du renseignement, de meilleures capacités de formation, une action plus efficace contre les flux financiers et le blanchiment d’argent liés à la drogue, ainsi qu’une plus large coopération maritime.
The Third Ministerial Conference of the Paris Pact Partners on Combating Illicit Traffic in Opiates Originating in Afghanistan adopted the Vienna Declaration in February 2012 as the framework and road map for enhanced cooperation for all future interventions within four areas: regional initiatives; financial flows linked to illicit traffic in opiates; preventing the diversion of precursor chemicals; and reducing drug abuse and dependence.51. La troisième Conférence ministérielle des partenaires du Pacte de Paris sur la lutte contre le trafic illicite d’opiacés en provenance d’Afghanistan a adopté la Déclaration de Vienne en février 2012, et en a fait un cadre de travail et une feuille de route, en vue d’une coopération renforcée dans toutes ses interventions futures pour les quatre domaines suivants: initiatives régionales; flux financiers liés au trafic illicite d’opiacés; prévention du détournement de précurseurs chimiques; et réduction de l’usage illicite de drogues et de la dépendance.
The objective of the fourth phase (2013-2016) of the Paris Pact initiative is to demonstrate the results of heightened collaboration among its 78 partners in the above-mentioned four priority areas.La quatrième phase (2013-2016) de l’initiative du Pacte de Paris a pour objectif de démontrer les résultats d’une meilleure collaboration entre ses 78 partenaires dans les quatre domaines prioritaires susmentionnés.
In its resolution 56/3, entitled “Strengthening international cooperation in combating illicit opiates originating in Afghanistan through continuous and reinforced support to the Paris Pact initiative”, the Commission on Narcotic Drugs reiterated that the Vienna Declaration, including its four main thematic areas, was considered a road map for concrete action and international cooperation under the Paris Pact initiative for the upcoming period.Dans sa résolution 56/3, intitulée “Renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre les opiacés illicites en provenance d’Afghanistan par un soutien continu et accru à l’initiative du Pacte de Paris”, la Commission des stupéfiants a réaffirmé que la Déclaration de Vienne, avec ses quatre grands volets thématiques, était considérée comme une feuille de route pour l’action concrète et la coopération internationale dans le cadre de l’initiative du Pacte de Paris pour la période à venir.
In May 2012, UNODC launched the regional programme for South-Eastern Europe for the period 2012-2015, which will link the work of UNODC in Europe to its work in West and Central Asia and will be a strong platform for countering the trafficking of heroin along the Balkan corridor, which runs from Afghanistan to Western and Central Europe.52. En mai 2012, l’ONUDC a lancé le programme régional pour l’Europe du Sud Est pour la période 2012-2015, qui fera le lien entre le travail de l’ONUDC en Europe et son travail en Asie centrale et en Asie de l’Ouest, et constituera une solide plate-forme de lutte contre le trafic de l’héroïne dans le couloir des Balkans, qui réunit l’Afghanistan à l’Europe occidentale et centrale.
The underlying principle driving the regional programme is shared responsibility among countries and among different bodies and organizations.Le principe sous-jacent au programme régional est celui de la responsabilité partagée entre les pays et entre les différents organes et organisations.
Since its launch, the regional programme for South-Eastern Europe has undertaken important activities to assist Member States, at their request, in countering drug trafficking, as well as addressing transnational organized crime, corruption, money-laundering and drug abuse.53. Depuis son lancement, le programme régional pour l’Europe du Sud-Est a entrepris d’importantes actions visant à aider les États Membres qui en font la demande dans leur lutte contre le trafic de drogues, mais aussi contre la criminalité transnationale organisée, la corruption, le blanchiment d’argent et l’usage illicite de drogues.
UNODC established its first liaison and partnership office in Mexico in October 2012.54. L’ONUDC a créé en octobre 2012 son premier bureau de liaison et de partenariat au Mexique.
The second liaison and partnership office was launched in Brazil during the UNODC Executive Director’s visit to the country in May 2013.Le deuxième bureau de liaison et de partenariat a été inauguré au Brésil lors de la visite du Directeur exécutif de l’ONUDC dans ce pays, en mai 2013.
Both offices will allow UNODC to focus on the delivery of regional and South-South cooperation, including outside the region.Les deux bureaux permettront à l’ONUDC de se concentrer sur la mise en place d’une coopération régionale et Sud-Sud, y compris à l’extérieur de la région.
UNODC expects to launch its first regional programme for the Caribbean, for the period 2013-2016, in support of the Caribbean Community (CARICOM) Crime and Security Strategy 2013.55. L’ONUDC a l’intention de lancer son premier programme régional pour les Caraïbes, pour la période 2013-2016, en soutien à la stratégie 2013 de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) en matière de sécurité et de lutte contre la criminalité.
UNODC is undertaking negotiations with relevant stakeholders in order to develop a new regional programme for Central America, aligned with regional and national policies and priorities, including the Central American Security Strategy of the Central American Integration System.L’ONUDC est en train de mener des négociations avec les parties prenantes pertinentes en vue d’élaborer un nouveau programme régional pour l’Amérique centrale, qui sera aligné avec les politiques et priorités régionales et nationales, notamment la Stratégie de sécurité en Amérique centrale du Système d’intégration de l’Amérique centrale.
The links between trafficking in and misuse of firearms and organized crime, including drug trafficking, are illustrated by, inter alia, the fact that firearms are a lucrative trafficking commodity.56. Les liens entre le trafic illicite des armes à feu, leur utilisation à des fins criminelles et la criminalité organisée, y compris le trafic de drogues, sont illustrés, entre autres, par le fait que les armes à feu sont une marchandise dont le trafic est lucratif.
Findings derived from crime scene analysis or arms seizures provide a further indication of the possible cause-and-effect relationship between trafficked arms and the crimes committed by organized crime groups or otherwise related to the illicit drug trade.Les conclusions tirées de l’analyse des scènes de crime ou des saisies d’armes sont des indices supplémentaires de la possible relation de cause à effet entre les armes objet d’un trafic illicite et les infractions commises par des groupes criminels organisés ou liés de quelque autre manière au trafic illicite des drogues.
UNODC is developing a study on trafficking in firearms and its links to other cross-border trafficking flows in order to establish possible links to various forms of organized crime.57. L’ONUDC élabore une étude sur le trafic illicite des armes à feu et ses liens avec d’autres flux de trafics illicites internationaux afin d’établir d’éventuels liens avec diverses formes de criminalité organisée.
The study will enable the production of more reliable and evidence-based information on the dimension and impact of firearms trafficking and on its possible links to various forms of organized crime.L’étude permettra de produire des informations plus fiables et objectives sur la dimension et l’impact du trafic illicite des armes à feu et ses liens possibles avec diverses formes de criminalité organisée.
It will assist Member States in enhancing responses to counter trafficking in firearms and related crimes.Elle aidera aussi les États Membres à renforcer leurs actions de lutte contre le trafic illicite des armes à feu et les infractions connexes.
A technical assistance programme addressing the threat of organized crime and trafficking is the joint World Customs Organization and UNODC Container Control Programme, which assists law enforcement agencies in identifying and inspecting high-risk maritime containers through the setting up of profiling units and the implementation of a phased training approach.58. Le Programme mondial de contrôle des conteneurs, un programme conjoint d’assistance technique réunissant l’Organisation mondiale des douanes et l’ONUDC sur la question de la menace que représentent la criminalité organisée et les trafics illicites, aide les services de détection et de répression à identifier et inspecter les conteneurs maritimes à haut risque, grâce à la création d’unités de profilage et la mise en œuvre d’une approche de la formation par phases successives.
To date, the Programme is operational in 19 Member States and there are plans to expand it significantly in the future.À ce jour, le Programme est opérationnel dans 19 États Membres et des projets sont formulés pour l’élargir de façon significative dans l’avenir.
Regional and international cooperation is made possible through ContainerComm, a unique, web-based communication tool that allows encrypted and secured, real-time and standardized communication of data such as warning messages, seizure reports, feedback, alerts and other relevant law enforcement-related information.La coopération régionale et internationale est rendue possible par un outil de communication unique, accessible sur Internet, dénommé ContainerComm, qui autorise une communication normalisée, cryptée et sécurisée, en temps réel, de données telles que messages d’avertissement, rapports de saisies, retours d’informations, alertes et autres informations pertinentes en matière de détection et répression.
B. Sustainable crop control strategies targeting the illicit cultivation of crops used for the production of narcotic drugs and psychotropic substancesB. Stratégies viables de lutte contre les cultures illicites de plantes utilisées pour la production de stupéfiants et de substances psychotropes
UNODC focused its work on addressing illicit crop cultivation through development-oriented drug control programmes in Afghanistan, Bolivia (Plurinational State of), Colombia, the Lao People’s Democratic Republic, Myanmar and Peru.59. En Afghanistan, en Bolivie (État plurinational de), en Colombie, au Myanmar, au Pérou et en République démocratique populaire lao, l’ONUDC a concentré son travail contre les cultures illicites dans des programmes de lutte contre la drogue axés sur le développement.
In Colombia and Peru, UNODC alternative development programmes improved the social and economic situation of families in specific coca bush-growing areas through farmer-led small business enterprises, which were able to increase revenues on the international markets.60. En Colombie et au Pérou, les programmes de développement alternatifs de l’ONUDC visant des secteurs spécifiques de culture du cocaïer ont amélioré la situation économique et sociale des familles de petits paysans, qui ont réussi à augmenter les revenus tirés des marchés internationaux.
In Peru alone, exports of products stemming from alternative development amounted to more than $150 million in 2012.Pour le seul Pérou, les exportations de produits émanant du développement alternatif se sont élevées à plus de 150 millions de dollars en 2012.
A significant role was played by Peru in promoting best practices and lessons learned from alternative development programmes, based on the country’s extensive expertise in that regard.61. Le Pérou a joué un rôle important dans la promotion des meilleures pratiques et des enseignements tirés des programmes de développement alternatifs, en se fondant sur le savoir-faire qu’il avait acquis à cet égard.
Peru hosted a visit from the Government of Afghanistan, during which the delegation travelled to UNODC alternative development project sites in the Huánuco region, to learn about the successes and challenges of the programmes and to explore potential South-South cooperation.Le Pérou a reçu une délégation du Gouvernement de l’Afghanistan qui a, pendant son séjour, visité les sites de projets de développement alternatif de l’ONUDC dans la région de Huánuco, pour prendre connaissance des avancées de ces programmes et des obstacles rencontrés et pour explorer les potentialités d’une coopération Sud-Sud.
In the Plurinational State of Bolivia, the focus of the programmes was to generate jobs and legitimate income through productive forestry and agroforestry practices and to halt the deterioration in natural resources resulting from coca monoculture.62. Dans l’État plurinational de Bolivie, les programmes ont surtout cherché à créer des emplois et à légitimer des revenus au travers de pratiques de foresterie et agroforestières productives, et à mettre un terme à la détérioration des ressources naturelles résultant de la monoculture de la coca.
In Myanmar, UNODC alternative development programmes targeted the improvement of food security in opium poppy-growing communities.63. Au Myanmar, les programmes de développement alternatifs de l’ONUDC visaient à améliorer la sécurité alimentaire dans les communautés pratiquant la culture du pavot à opium.
The programmes promoted advanced farming practices and the diversification of income-generating activities.Les programmes ont fait la promotion de pratiques agricoles modernes et de la diversification des activités productrices de revenus.
A first general assessment of the situation in Shan State was undertaken in February 2013 to evaluate the scope of the long-term technical assistance required to address opium poppy cultivation.Une première évaluation générale de la situation dans l’État de Shan a été entreprise en février 2013, afin d’évaluer la portée de l’assistance technique à long terme nécessaire pour traiter la question de la culture du pavot à opium.
In the Lao People’s Democratic Republic, UNODC, in cooperation with the Royal Project Foundation and the Highland Research and Development Institute of Thailand, provided technical assistance to opium poppy-growing communities on innovative technology in agriculture, which enabled the improvement of food security and increased the annual cash income of villages.64. En République démocratique populaire lao, l’ONUDC a coopéré avec la Thai Royal Project Foundation et le Highland Research and Development Institute of Thailand et a axé son assistance technique aux communautés cultivant le pavot à opium sur une technologie agricole innovante qui permet une meilleure sécurité alimentaire et augmente les revenus financiers annuels des villages.
With a view to fostering international cooperation based on the principles of shared responsibility and an integrated and balanced approach, the high-level International Conference on Alternative Development was held in Lima from 14 to 16 November 2012, as follow-up to the International Seminar Workshop on Sustainable Alternative Development, held in Chiang Rai and Chiang Mai, Thailand, from 6 to 12 November 2011.65. En vue de renforcer la coopération internationale conformément aux principes de la responsabilité partagée et dans le cadre d’une approche équilibrée, la Conférence internationale de haut niveau sur le développement alternatif s’est tenue à Lima du 14 au 16 novembre 2012, pour donner suite à l’Atelier international sur le développement alternatif durable, qui s’était déroulé à Chiang Rai et Chiang Mai, en Thaïlande, du 6 au 12 novembre 2011.
The outcome of the Conference was the adoption of the Lima Declaration on Alternative Development and the International Guiding Principles on Alternative Development, which contain both policy and technical guidance for Member States and international organizations on alternative development.La Conférence s’est conclue par l’adoption de la Déclaration de Lima sur le développement alternatif et les Principes directeurs internationaux sur le développement alternatif, qui proposent des orientations tant politiques que techniques aux États Membres et aux organisations internationales travaillant dans ce domaine.
The Commission on Narcotic Drugs, at its fifty-sixth session, recommended to the Economic and Social Council the approval of the Guiding Principles for adoption by the General Assembly.Lors de sa cinquante-sixième session, la Commission des stupéfiants a recommandé au Conseil économique et social d’approuver les Principes directeurs en vue de leur adoption par l’Assemblée générale.
VI. Countering money-laundering and promoting judicial cooperationVI. Lutte contre le blanchiment d’argent et promotion de la coopération judiciaire
UNODC staff, based both at headquarters and in the field, provided training on countering money-laundering and the financing of terrorism, as well as capacity-building and mentoring, to a range of countries in 2012, through the UNODC Global Programme against Money-Laundering, Proceeds of Crime and the Financing of Terrorism.66. En 2012, dans le cadre du Programme mondial contre le blanchiment d’argent, le produit du crime et le financement du terrorisme, le personnel de l’ONUDC, tant au siège que sur le terrain, a fourni des formations sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme et mené des actions de renforcement des capacités et de mentorat dans divers pays.
The Office provided long-term assistance in the development of viable regimes to counter money-laundering and the financing of terrorism to 43 countries in nine subregions through the delivery of training; international conferences, in partnership with other agencies and organizations, where possible; and substantive legal reviews.L’ONUDC a apporté à 43 pays de 9 sous régions une aide à long terme pour le développement de mécanismes viables de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, au travers de formations et de conférences internationales, en partenariat avec d’autres organes et organisations lorsque cela était possible; des examens juridiques approfondis ont aussi été menés.
UNODC prepared and delivered tailored training to the staff of financial intelligence units, law enforcement authorities, customs and border control agencies, and judicial authorities in practical and operational aspects of countering money-laundering and the financing of terrorism, such as the conduct of financial analysis and investigations, the prevention of cash smuggling, criminal asset confiscation and management, and the prosecution of money-laundering and other financial crimes.67. L’ONUDC a préparé et assuré des formations sur mesure aux personnels d’unités de renseignement financier, de services de détection et de répression, de services douaniers et de contrôle aux frontières et d’autorités judiciaires, dans les volets pratiques et opérationnels de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, comme la conduite d’analyses et d’investigations financières, la prévention de la contrebande d’espèces, la confiscation et la gestion des biens acquis illégalement et l’action judiciaire contre le blanchiment d’argent et autres infractions financières.
Field-based mentors in West Africa, East Africa, Southern Africa, Central Asia (until July 2012) and the Mekong subregion provided hands-on, tailored mentoring and guidance to authorities in the countries of their areas of responsibility.Sur le terrain, des mentors ont assuré des prestations pratiques d’encadrement et de conseil en Afrique de l’Ouest, Afrique de l’Est, Afrique australe, Asie centrale (jusqu’en juillet 2012) et dans la sous-région du Mékong, au bénéfice des autorités des pays, dans leurs domaines de responsabilité.
The Office continued providing support to the Asset Recovery Network of the Financial Action Task Force of South America against Money-Laundering, as well as the Asset Recovery Inter-Agency Network for Southern Africa.L’ONUDC a continué d’apporter son soutien au réseau de recouvrement d’avoirs du Groupe d’action financière d’Amérique latine contre le blanchiment de capitaux, ainsi qu’au Réseau regroupant les autorités d’Afrique australe compétentes en matière de recouvrement d’avoirs.
It also worked with Member States in Asia Pacific and in West Africa to begin the creation of similar networks in those subregions.Il a aussi travaillé avec des États Membres en Asie-Pacifique et en Afrique de l’Ouest pour démarrer la création de réseaux semblables dans ces sous-régions.
UNODC participated in conferences and workshops on the topics of illicit financial flows from Afghan opiates, as part of its work under the Paris Pact initiative, and on illicit financial flows from piracy off the coast of Somalia in association with partners such as the Contact Group on Piracy off the Coast of Somalia, the World Bank and INTERPOL.68. L’ONUDC a participé à des conférences et des ateliers sur les questions des flux financiers illicites provenant des opiacés afghans, dans le cadre du travail qu’il effectue au titre de l’initiative du Pacte de Paris, et des flux financiers illicites provenant de la piraterie au large de la côte de Somalie, en collaboration avec des partenaires tels que le Groupe de contact sur la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes, la Banque mondiale et INTERPOL.
The Office also conducted legal reviews and provided assistance to enhance legal and regulatory frameworks in four countries and continued to support the International Money Laundering Information Network (IMoLIN) (www.imolin.org) and its Anti-Money Laundering International Database.L’ONUDC a également procédé à des examens juridiques et a contribué à renforcer les cadres juridiques et réglementaires de quatre pays; il a maintenu son soutien au Réseau international d’information sur le blanchiment de l’argent (IMoLIN) (www.imolin.org) et sa Banque de données internationale contre le blanchiment d’argent.
VII. Data collection and researchVII. Collecte de données et recherche
UNODC continued to support countries in improving data availability and developed a set of training materials for the annual report questionnaire, which were used to build the capacity of experts from Central Asia and Oceania.69. L’ONUDC a continué d’aider certains pays à améliorer la disponibilité des données, et a développé des supports de formation sur le questionnaire du rapport annuel, qui ont été utilisés pour renforcer les capacités d’experts d’Asie centrale et d’Océanie.
Expert advice was also provided on drug use surveys and drug monitoring systems in West Africa and Pakistan.Des conseils spécifiques ont également été fournis concernant les enquêtes sur l’usage des drogues et les systèmes de surveillance des drogues en Afrique de l’Ouest et au Pakistan.
UNODC continued to assist various Governments in the monitoring of illicit crops and production of drugs.70. L’ONUDC a continué d’aider divers gouvernements à surveiller les cultures illicites et la production de drogues.
In 2012, technical support was provided to Bolivia (Plurinational State of), Colombia, Ecuador and Peru in monitoring coca bush cultivation, to the Lao People’s Democratic Republic and Myanmar in monitoring opium poppy cultivation and to Afghanistan and Mexico in monitoring opium poppy and cannabis cultivation.En 2012, la Bolivie (État plurinational de), la Colombie, l’Équateur et le Pérou ont bénéficié d’un soutien technique pour la surveillance de la culture du cocaïer; la République démocratique populaire lao et le Myanmar, pour la surveillance de la culture du pavot à opium; et l’Afghanistan et le Mexique, pour la surveillance de la culture du pavot à opium et celle du cannabis.
The 2013 edition of the World Drug Report provides an overview of recent trends and the current situation in terms of illicit production and trafficking, as well as consumption and health-related consequences of drug use, as measured by treatment for drug dependence, drug-related morbidity and drug-related deaths.71. L’édition 2013 du Rapport mondial sur les drogues, donne un aperçu des tendances récentes et de la situation actuelle en matière de production et de trafic illicites, ainsi que de la consommation et des conséquences sanitaires de l’usage de drogues, mesurées à la lumière des traitements de la dépendance à la drogue, de la morbidité liée à la drogue et des décès liés à la drogue.
The report contains a discussion of the phenomenon of new psychoactive substances, which have dynamic, fast-mutating producers and “product lines” that have emerged over the past decade, as well as suggestions for an early warning system and options for control mechanisms for such substances at different levels.Le rapport examine la question des nouvelles substances psychoactives qui ont fait leur apparition ces 10 dernières années et se caractérisent par une production et des “gammes de produits” dynamiques et très évolutives; il avance également des suggestions dans la perspective d’un système d’alerte précoce et propose des options pour des mécanismes de contrôle de ces substances, à différents niveaux.
UNODC published a report entitled Misuse of Licit Trade for Opiate Trafficking in Western and Central Asia: A Threat Assessment, which has been used by law enforcement institutions, policymakers, researchers and the general public.72. L’ONUDC a publié un rapport sur l’évaluation de la menace constituée par l’utilisation illicite du commerce licite pour le trafic des opiacés en Asie de l’Ouest et en Asie centrale; les services de détection et de répression, les décideurs, les chercheurs et le grand public font usage de ce rapport.
Available from www.unodc.org/documents/data-and-analysis/Studies/Opiate_Trafficking_and_Trade_Agreements_english_web.pdf.Accessible à l’adresse: www.unodc.org/documents/data-and-analysis/Studies/Opiate_Trafficking_and_Trade_Agreements_english_web.pdf. (en anglais).
In 2011, UNODC initiated research on the market for cannabis seeds for illicit purposes, paying particular attention to trade over the Internet.73. En 2011, l’ONUDC a lancé une étude sur le marché des semences de cannabis destinées à des usages illicites, en prêtant une attention particulière au commerce sur Internet.
UNODC reported to the Commission on Narcotic Drugs at its fifty-sixth session on the preliminary results of the market study undertaken, which showed the different roles that cannabis seeds play in the cultivation and production of cannabis.L’ONUDC a soumis à la Commission des stupéfiants, lors de sa cinquante-sixième session, son rapport sur les résultats préliminaires de cette étude, qui montre les différents rôles que les semences de cannabis jouent dans la culture et la production du cannabis.
The report also provides a broad picture of the major flows and the driving forces of the related markets.Le rapport fournit aussi une image générale du flux principal et des forces qui animent les marchés correspondants.
Monitoring the illicit manufacture of, trafficking in and use of ATS is a challenge for many Governments, and functional systems for monitoring them are largely located in developed countries.74. Assurer le suivi de la fabrication, du trafic et de l’usage illicites des stimulants de type amphétamine représente une grande difficulté pour de nombreux gouvernements et les systèmes vraiment opérationnels de suivi de ces substances se trouvent essentiellement dans les pays développés.
The UNODC global Synthetics Monitoring: Analysis, Reporting and Trends (SMART) programme continued to provide regular reports on emerging patterns and trends in the fast-changing global synthetic drugs situation.Le Programme mondial de surveillance des drogues synthétiques: analyse, situation et tendances (SMART), de l’ONUDC, a continué de fournir régulièrement des rapports sur les nouveaux modèles et tendances de la situation, en évolution rapide, des drogues de synthèse dans le monde entier.
In June 2012, the global SMART programme presented a situation report on ATS in West Africa, which warned of an increase in their trafficking, manufacture and use.En juin 2012, le Programme mondial SMART a présenté un rapport de situation sur les stimulants de type amphétamine en Afrique de l’Ouest, qui avertissait d’une augmentation de leur fabrication, leur trafic et leur usage.
In the Accra declaration, annexed to Commission on Narcotic Drugs resolution 56/2, Governments were encouraged to review the training, equipment and preparedness of their law enforcement authorities to be able to respond to the threat posed by ATS and their illicit manufacture and the competent national authorities of States participating in meetings of the Heads of National Drug Law Enforcement Agencies, Africa, were urged to share information on the ATS phenomenon with UNODC through, inter alia, its global SMART programme.La déclaration d’Accra, annexée à la résolution 56/2 de la Commission des stupéfiants, encourage les gouvernements à revoir la formation, l’équipement et le niveau de préparation de leurs services de détection et de répression, de sorte qu’ils soient en mesure de réagir face aux menaces que font peser les stimulants de type amphétamine et leur fabrication illicite, et demande instamment aux autorités nationales compétentes des États participant aux Réunions des chefs des services chargés au plan national de la lutte contre le trafic illicite des drogues, en Afrique, de communiquer à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime des renseignements sur le phénomène des stimulants de type amphétamine dans le cadre notamment du Programme mondial de surveillance des drogues synthétiques: analyse, situation et tendances (SMART).
Available from www.unodc.org/documents/scientific/ATS_West_Africa_final_2012.pdf.Accessible à l’adresse: www.unodc.org/documents/scientific/ATS_West_Africa_final_2012.pdf.
UNODC efforts to enhance the analytical capacity of drug analysis laboratories to meet internationally accepted standards included developing and making available new manuals and guidelines on procedural approaches, methods for forensic analysis and laboratory best practices.75. Les efforts de l’ONUDC pour renforcer la capacité analytique des laboratoires d’analyse de drogues afin qu’ils satisfassent aux normes internationalement acceptées se sont traduits par le développement et la mise à disposition de nouveaux manuels et de nouvelles lignes directrices sur les approches procédurales, les méthodes d’analyse criminalistique et les meilleures pratiques de laboratoires.
The significant increase in the number of national drug testing laboratories participating in the international collaborative exercises, an important part of the UNODC international quality assurance programme, demonstrates the increased awareness of benefits of the programme and the need for such support to assure the quality of test results.L’augmentation significative du nombre de laboratoires d’analyse de drogues nationaux participant à ces exercices coopératifs internationaux, qui sont une part importante du programme international d’assurance de la qualité de l’ONUDC, démontre la prise de conscience grandissante des bienfaits du programme et la nécessité d’un tel soutien pour assurer la qualité des résultats des analyses.
This was achieved through collaboration with regional laboratory networks and the execution of regional programmes with a drug analysis component.Cet objectif a été atteint grâce à la collaboration avec les réseaux de laboratoires régionaux et l’exécution de programmes régionaux disposant d’un volet d’analyse des drogues.
VIII. Governance and financial situation of the United Nations Office on Drugs and CrimeVIII. Gouvernance et situation financière de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime
The updated strategy for the period 2012-2015 for the United Nations Office on Drugs and Crime was developed in consultation with Member States at meetings of the standing open-ended intergovernmental working group on improving the governance and financial situation of UNODC.76. La stratégie actualisée de l’ONUDC pour la période 2012-2015 a été élaborée en consultation avec les États Membres lors de réunions du groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur l’amélioration de la gouvernance et de la situation financière de l’ONUDC.
The strategy provides the overarching political vision for UNODC and is implemented through the strategic frameworks for 2012-2013 and 2014-2015.La stratégie apporte à l’ONUDC une vision politique globale et est mise en œuvre au moyen des cadres stratégiques pour 2012-2013 et 2014-2015.
UNODC is engaged in efforts to institutionalize results-based management and continues to engage with all stakeholders in discussions on the post-2015 development framework with a view to highlighting the links between development, justice and security and to creating a shared technical understanding of issues related to monitoring those areas.L’ONUDC s’efforce d’institutionnaliser une gestion fondée sur les résultats et continue d’engager des discussions avec toutes les parties prenantes sur le cadre de développement postérieur à 2015 dans le but de souligner les liens entre développement, justice et sécurité et de faire naître une compréhension technique commune des questions liées au suivi dans ces domaines.
UNODC engages in technical cooperation pursuant to its integrated programming approach, comprising thematic and regional programmes, which provide a normative, policy and operational framework for thematic priorities and reflect regional priorities and strategies.77. L’ONUDC s’est engagé dans la coopération technique conformément à son approche-programme intégrée comprenant des programmes thématiques et des programmes régionaux qui apportent un cadre normatif, politique et opérationnel aux priorités thématiques, tout en reflétant les priorités et les stratégies régionales.
The regional programmes, complemented by country programmes in selected locations, are developed in close consultation with and endorsed by regional entities and partner countries.Les programmes régionaux, complétés par un certain nombre de programmes de pays, sont élaborés en consultation étroite avec les entités régionales et les pays partenaires, qui les valident.
Those programmes facilitate collaboration with the United Nations Development Group regional teams, the United Nations country teams and related United Nations Development Assistance Frameworks, thus providing opportunities for joint programming between UNODC and its partners.Ces programmes facilitent la collaboration avec les équipes régionales du Groupe des Nations Unies pour le développement, les équipes de pays des Nations Unies et les Plans-cadres des Nations Unies pour l’aide au développement associés, et fournissent ainsi des occasions de programmations conjointes entre l’ONUDC et ses partenaires.
Seven regional programmes are in place: for East Africa; West Africa; the Arab States; Central America; South-East Asia and Pacific; South-Eastern Europe; and Afghanistan and neighbouring countries.Sept programmes régionaux sont en place pour: l’Afghanistan, l’Afrique de l’Est; l’Afrique de l’Ouest; les États arabes; l’Amérique centrale; l’Asie du Sud-Est et le Pacifique; l’Europe du Sud-Est et ses pays voisins.
Three additional regional programmes will start in 2013 (for Southern Africa, South Asia and the Caribbean).Trois programme régionaux supplémentaires démarreront en 2013 (pour l’Afrique australe, l’Asie du Sud et les Caraïbes).
In its technical assistance work, UNODC continued joining forces and strengthening coordination with other agencies and organizations.78. Dans son travail d’assistance technique, l’ONUDC a continué de joindre ses forces à d’autres organes et organisations et de renforcer la coordination.
The Office cooperated with the Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights (OHCHR) to mainstream human rights into its programmes and activities, in line with its internal guidance note on the promotion and protection of human rights, and to implement the human rights due diligence policy on United Nations support to non-United Nations security forces.L’ONUDC a coopéré avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) pour intégrer les droits fondamentaux dans ses programmes et activités, conformément à sa note d’orientation interne sur la promotion et la protection des droits fondamentaux, et pour mettre en œuvre la politique de diligence voulue en matière de droits de l’homme dans le contexte de la fourniture d’appui par l’ONU à des forces de sécurité non onusiennes.
In its capacity as co-chair of the United Nations system task force on transnational organized crime and drug trafficking as threats to security and stability, UNODC advanced the implementation of system-wide initiatives aimed at ensuring comprehensive and holistic responses.En sa qualité de coprésident de l’équipe spéciale des Nations Unies sur la criminalité transnationale organisée et le trafic de drogues en tant que menaces pour la sécurité et la stabilité, l’ONUDC a fait progresser, à l’échelle du système des Nations Unies, la mise en œuvre d’initiatives visant à garantir que les réponses seraient globales et complètes.
UNODC made major progress in establishing an office-wide evaluation culture.79. L’ONUDC a fait un grand pas en instaurant une culture de l’évaluation à sa propre échelle.
Its Independent Evaluation Unit completed four in-depth evaluations of strategic importance to Member States and UNODC in relation to the integrated programming approach, in addition to the backstopping of 48 project evaluations and 21 participatory self-evaluations.Son Groupe de l’évaluation indépendante a réalisé quatre évaluations en profondeur d’importance stratégique pour les États Membres et l’ONUDC, en relation avec l’approche-programme intégrée, à quoi s’est ajouté l’appui à 48 évaluations de projets et 21 auto-évaluations participatives.
Further progress included training of staff on evaluation management; recruitment of an Evaluation Officer in Kabul; and the development of all key evaluation normative tools, a website, a tool for participatory self-evaluations, a database of international evaluation consultants, and an evaluation portal and tracking system of evaluation recommendations, which is soon to be finalized.Il faut mentionner aussi les progrès réalisés dans la formation du personnel à la gestion de l’évaluation; le recrutement d’un spécialiste de l’évaluation à Kaboul; le développement de tous les outils principaux d’évaluation normative, d’un site Web, d’un outil destiné aux auto-évaluations participatives, d’une base de données consacrée aux consultants internationaux spécialistes des évaluations, et d’un portail d’évaluation/système de suivi des recommandations d’évaluation, qui sera bientôt opérationnel.
The financial situation of UNODC remained vulnerable.80. La situation financière de l’ONUDC demeure fragile.
Less than 1 per cent of the regular budget of the United Nations is allocated to the Office.Les fonds actuellement alloués à l’ONUDC représentent moins de 1 % du budget ordinaire de l’Organisation des Nations Unies.
Pursuant to General Assembly resolution 65/233, the Secretary-General submitted proposals in his proposed programme budget for 2012-2013 to ensure that UNODC would have sufficient resources.En application de la résolution 65/233 de l’Assemblée générale, le Secrétaire général a présenté, dans son projet de budget-programme pour l’exercice biennal 2012-2013, des propositions visant à assurer que l’Office dispose de ressources suffisantes.
As a result, the Assembly approved a small increase of $1.7 million under section 16 of the regular budget, from $39.2 million in the biennium 2010-2011 to $40.9 million in the biennium 2012-2013.En conséquence, l’Assemblée a approuvé une légère augmentation de 1,7 million de dollars au titre du chapitre 16 du budget ordinaire, soit de 39,2 millions de dollars pour l’exercice biennal 2010-2011 à 40,9 millions de dollars pour 2012-2013.
The consolidated budget for the biennium 2012-2013 for UNODC, as revised, is $617.8 million, of which 13.6 per cent comes from regular budget funds (and includes regular budget resources under sections 1, 16, 23 and 29F of the proposed programme budget for the biennium 2012-2013) and $533.7 million from extrabudgetary resources.Le budget consolidé de l’ONUDC pour l’exercice biennal 2012-2013, tel que révisé, s’élève à 617,8 millions de dollars, dont 13,6 % proviennent des ressources du budget ordinaire (et comprennent les ressources du budget ordinaire prévues aux sections 1, 16, 23 et 29F du projet de budget-programme pour l’exercice biennal 2012-2013), tandis que 533,7 millions proviennent de ressources extrabudgétaires.
Moreover, low levels of non-earmarked or soft-earmarked funding represent key challenges to the effective implementation of UNODC mandates and programmes and put a strain on management, coordination and normative functions.De plus, les faibles niveaux des financements sans affectation particulière ou des financements à des fins générales représentent des obstacles majeurs pour une mise en œuvre efficace des mandats et programmes de l’ONUDC, et pèsent sur les fonctions de gestion, de coordination et de normalisation.
IX. Assessing progress made in the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug ProblemIX. Évaluation des progrès réalisés dans l’application par les États Membres de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue
As reflected in the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, Member States decided that the Commission on Narcotic Drugs, at its fifty-seventh session, in 2014, should conduct a high-level review of the implementation by Member States of the Political Declaration and its Plan of Action.81. Comme indiqué dans la Déclaration politique et le Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, les États Membres ont décidé que la Commission des stupéfiants devrait, à sa cinquante-septième session, en 2014, mener un examen de haut niveau de l’application par les États Membres de la Déclaration politique et de son Plan d’action.
In its resolution 67/193, the General Assembly decided to convene, early in 2016, a special session of the Assembly on the world drug problem, which would review the progress in the implementation of the Political Declaration and Plan of Action, including an assessment of the achievements and challenges in countering the world drug problem, within the framework of the three international drug control conventions and other relevant United Nations instruments.82. Dans sa résolution 67/193, l’Assemblée générale a décidé de convoquer, au début de 2016, une session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue pour faire le point sur l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action et procéder notamment à une évaluation des progrès accomplis et des difficultés rencontrées en matière de lutte contre la drogue, dans le cadre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et d’autres instruments pertinents des Nations Unies.
The Secretary-General welcomes this discussion as it is clear that we are facing great challenges and several Member States have expressed an interest in having a renewed debate over how to best address the world drug problem.Le Secrétaire général se félicite de la tenue d’un tel débat considérant que la communauté internationale se trouve clairement devant de très grands défis; plusieurs États Membres ont exprimé le souhait d’avoir un nouveau débat sur la meilleure manière de lutter contre le problème mondial de la drogue.
This provides an opportunity for Member States to exchange ideas and experiences on what has, and has not worked in the fight against drugs and crime and engage in an open and comprehensive discussion on this important issue.Ce débat serait l’occasion pour les États Membres d’échanger des idées et des données d’expérience sur ce qui a été efficace et ce qui ne l’a pas été face à la drogue et à la criminalité, et d’engager un débat ouvert sur tous les aspects de cette importante question.
At its fifty-sixth session, the Commission on Narcotic Drugs adopted resolution 56/12, entitled “Preparations for the high-level review of the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem”.83. À sa cinquante-sixième session, la Commission des stupéfiants a adopté la résolution 56/12, intitulée “Préparatifs de l’examen de haut niveau de l’application, par les États Membres, de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue”.
In that resolution the Commission decided that the high-level review should be held during its fifty-seventh session, for a period of two days, in addition to the five days usually scheduled for the regular sessions of the Commission, and that it should consist of a general debate on progress achieved and challenges in implementing the Political Declaration and Plan of Action and round-table discussions on the three pillars of the Plan of Action.La Commission a décidé dans cette résolution que l’examen de haut niveau serait mené au cours de sa cinquante-septième session, pendant une période de deux jours, outre les cinq jours habituellement prévus pour ses sessions ordinaires, et qu’il consisterait en un débat général sur les progrès réalisés et les difficultés rencontrées dans l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action, ainsi qu’en tables rondes sur les trois axes clefs du Plan d’action.
In the same resolution, the Commission resolved that a brief joint ministerial statement should be issued at the conclusion of the high-level review, identifying, on the basis of the review of the progress made in the implementation by Member States of the Political Declaration and Plan of Action, achievements, challenges and priorities for further action, in the framework of the three international drug control conventions and other relevant United Nations instruments.84. Dans la même résolution, la Commission a convenu qu’à l’issue de l’examen de haut niveau, une brève déclaration ministérielle conjointe serait publiée, qui dégagerait sur la base de l’examen des progrès réalisés dans l’application, par les États Membres, de la Déclaration politique et du Plan d’action, les résultats obtenus, les difficultés rencontrées et les priorités de l’action future dans le cadre des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues et d’autres instruments pertinents des Nations Unies.
The Commission also resolved that the outcome of the high-level review should be submitted to the General Assembly for its consideration, in view of, inter alia, the special session of the Assembly on the world drug problem to be held in 2016.85. La Commission a aussi convenu que l’Assemblée générale serait saisie des conclusions de l’examen de haut niveau, dans la perspective notamment de la session extraordinaire de 2016, qu’elle consacrera au problème mondial de la drogue.
Also in its resolution 56/12, the Commission recommended to the Assembly that the Commission, as the central policymaking body within the United Nations system dealing with drug-related matters, play its leading role in the preparatory process for the special session of the Assembly on the world drug problem to be convened in early 2016, including by presenting its proposals, through the Economic and Social Council, regarding progress made in the implementation of the Political Declaration and Plan of Action.86. Dans sa résolution 56/12 encore, la Commission a recommandé à l’Assemblée générale que la Commission, en tant qu’organe directeur central des Nations Unies chargé des questions liées à la drogue, joue son rôle moteur dans les préparatifs de la session extraordinaire de l’Assemblée sur le problème mondial de la drogue, au début de 2016, notamment en présentant, par l’intermédiaire du Conseil économique et social, ses propositions quant aux progrès réalisés dans l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action.
The General Assembly is expected to define the envisaged outcome of the special session on the world drug problem, including the format and content of that outcome.87. L’Assemblée générale devra définir l’issue envisagée pour la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue, notamment la forme et le contenu de cette issue.
The Assembly is also expected to further specify preparations for the special session, particularly with regard to the role that the Commission on Narcotic Drugs is envisaged to play in those preparations.88. Il est également attendu d’elle qu’elle précise davantage les préparatifs en vue de la session extraordinaire, eu égard en particulier au rôle que la Commission des stupéfiants devrait jouer dans ces préparatifs.
The Assembly may decide that the Commission is to be established as a preparatory body for the special session, as was the case for the special session of the General Assembly on the world drug problem held in 1998.L’Assemblée pourrait décider que la Commission fera fonction d’organe préparatoire pour la session extraordinaire, comme cela a été le cas lors de la session extraordinaire de 1998 de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue.
X. RecommendationsX. Recommandations
It is recommended that the General Assembly consider taking the following actions:89. Il est recommandé que l’Assemblée générale envisage de prendre les mesures suivantes: a)
(a) Urge Member States that have not yet done so to adhere to the drug control conventions, and urge all States to fully implement all the provisions of the conventions, including with regard to effective regulatory controls and provision of information, in accordance with the conventions and the relevant resolutions of the Commission on Narcotic Drugs, the Economic and Social Council and the General Assembly;Prier instamment les États Membres qui ne l’ont pas encore fait d’adhérer aux conventions relatives au contrôle des drogues, et tous les États d’appliquer pleinement l’ensemble des dispositions de ces conventions, notamment en ce qui concerne les contrôles réglementaires efficaces et la fourniture d’informations, conformément à ces conventions et aux résolutions pertinentes de la Commission des stupéfiants, du Conseil économique et social et de l’Assemblée générale;
(b) Urge Member States to take, in a timely manner, the measures necessary to implement the actions and attain the goals and targets set out in the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, adopted by the General Assembly at its sixty-fourth session;b) Prier instamment les États Membres de prendre, en temps voulu, les mesures nécessaires pour donner effet aux dispositions et atteindre les buts et objectifs énoncés dans la Déclaration politique et le Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, adoptés par l’Assemblée générale à sa soixante-quatrième session;
(c) Encourage Member States to give special consideration to the linkages between international drug control and development, especially in the context of preparations for the post-2015 development agenda;c) Encourager les États Membres à accorder une attention particulière aux liens entre la lutte internationale contre la drogue et le développement, notamment dans le contexte de la préparation du programme de développement pour l’après-2015;
(d) Urge Member States to continue to actively cooperate with the International Narcotics Control Board in the exercise of its mandate and to ensure that an appropriate level of resources is made available to the Board to enable it to engage with Governments to effectively monitor compliance by States with the drug control conventions;d) Prier instamment les États Membres de continuer à coopérer activement avec l’Organe international de contrôle des stupéfiants dans l’exercice de son mandat et à faire en sorte que l’OICS soit doté de ressources suffisantes qui lui permettent d’entretenir des rapports avec les autorités des États pour suivre efficacement le respect, par ces derniers, des conventions relatives au contrôle des drogues;
Demand reduction and related measuresRéduction de la demande et mesures connexes
(e) Urge Member States to renew their efforts to increase the coverage of interventions to prevent drug use and to increase access to services for the treatment, care and rehabilitation of people suffering from drug dependence that are based on scientific evidence, gender-responsiveness, human rights and the dignity of the patients;e) Prier instamment les États Membres de consentir de nouveaux efforts pour accroître la couverture des interventions de prévention de l’usage de drogues et améliorer l’accès des personnes souffrant de dépendance aux drogues à des services de traitement, de soins et de réadaptation qui soient fondés sur des données scientifiques et soient respectueux des besoins particuliers des femmes, des droits de l’homme et de la dignité des patients;
(f) Request UNODC, taking into consideration the International Standards on Drug Use Prevention and the efforts made with WHO in the framework of the joint programme on drug dependence treatment and care, to continue gathering information on national and international experiences and best practices on drug prevention, treatment, care and rehabilitation, to make available information on activities and instruments based on scientific evidence and to provide States with guidance and assistance in developing strategies and programmes to incorporate those successful experiences;f) Prie l’ONUDC, compte tenu des Normes internationales en matière de prévention de l’usage de drogues et des efforts réalisés par l’OMS dans le cadre du programme conjoint sur le traitement des toxicomanies et les soins, de continuer de recueillir des informations sur les expériences et les meilleures pratiques nationales et internationales en matière de prévention de l’usage de drogues, de traitement, de soins et de réadaptation, de diffuser des informations concernant les activités et les instruments fondés sur des données scientifiques et d’apporter aux États des conseils et une aide pour la mise au point de stratégies et de programmes visant à reproduire ces expériences concluantes;
(g) Invite Member States to ensure that adequate access to HIV prevention, treatment and care for people who use drugs, in particular people who inject drugs, includes providing the nine core interventions contained in the WHO, UNODC, UNAIDS Technical Guide for Countries to Set Targets for Universal Access to HIV Prevention, Treatment and Care for Injecting Drug Users: 2012 Revision as appropriate, without stigma or discrimination and while ensuring gender equality;g) Inviter les États Membres à faire en sorte que les usagers de drogues, en particulier de drogues injectables, aient un accès satisfaisant aux services de prévention, de traitement et de prise en charge du VIH, au travers notamment des neuf interventions essentielles présentées dans le Guide technique de l’OMS, l’ONUDC et l’ONUSIDA destiné aux pays pour la définition des objectifs nationaux pour l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien en matière de VIH/sida (révisé en 2012), selon qu’il conviendra, sans stigmatisation ni discrimination et dans le respect de l’égalité des sexes;
(h) Invite Member States to ensure that adequate access to HIV prevention, treatment and care for people in prisons and other closed settings includes providing the 15 core interventions outlined in the UNODC, ILO, UNDP, WHO and UNAIDS policy brief “HIV prevention, treatment and care in prisons and other closed settings: a comprehensive package of interventions” as appropriate, without stigma or discrimination and while ensuring gender equality;h) Inviter les États Membres à faire en sorte que les personnes incarcérées ou placées dans d’autres structures fermées aient un accès satisfaisant aux services de prévention, de traitement et de prise en charge du VIH, au travers notamment des 15 interventions essentielles présentées dans la note d’orientation de l’ONUDC, de l’OIT, du PNUD, de l’OMS et de l’ONUSIDA relative à un ensemble complet de mesures d’intervention concernant la prévention, le traitement et les soins en matière de VIH dans les prisons et autres structures fermées, selon qu’il conviendra, sans stigmatisation ni discrimination et dans le respect de l’égalité des sexes;
Supply reduction and related measuresRéduction de l’offre et mesures connexes
(i) Encourage Member States to review their national legislation to ensure that drug law enforcement authorities are empowered to deal with new challenges presented by pre-precursor substances, non-controlled licit chemicals and the emergence of new psychoactive substances that are sourced by drug traffickers;i) Encourager les États Membres à réviser leur législation nationale pour veiller à ce que leurs services antidrogue aient les moyens de relever les nouveaux défis que posent les préprécurseurs, les produits chimiques licites non placés sous contrôle et l’apparition de nouvelles substances psychoactives fournies par les trafiquants de drogues;
(j) Call upon Member States to encourage their law enforcement authorities and prosecutorial services to cooperate with their counterparts in foreign jurisdictions in order to investigate, arrest and prosecute transnational criminal organizations, including drug trafficking networks;j) Engager les États Membres à encourager leurs services de détection et de répression et leurs services de poursuite à coopérer avec leurs homologues étrangers dans les enquêtes, arrestations et poursuites à l’encontre d’organisations criminelles transnationales, y compris les réseaux de trafic de drogues;
(k) Call upon Member States to enhance drug law enforcement capabilities in order to carry out forensic analysis of seized drugs and precursor chemicals to support the successful investigation and prosecution of those persons responsible for their trafficking;k) Engager les États Membres à renforcer leurs capacités de détection et de répression afin d’entreprendre les analyses criminalistiques voulues concernant les drogues et les précurseurs chimiques saisis, pour contribuer à la réussite des enquêtes et des poursuites à l’encontre des personnes responsables du trafic de ces substances;
(l) Encourage Member States to design alternative development programmes in line with the International Guiding Principles on Alternative Development to ensure that both a reduction in illicit crop cultivation and an improvement in social and economic conditions in target areas are achieved; (m) Encourage Member States to facilitate market access for products stemming from alternative development to contribute to long-term legitimate income generation for small farming communities;l) Encourager les États Membres à concevoir des programmes de développement alternatif conformes aux Principes directeurs internationaux sur le développement alternatif, afin de parvenir tant à une réduction des cultures illicites qu’à une amélioration des conditions économiques et sociales dans les zones visées; m) Encourager les États Membres à faciliter l’accès au marché des produits issus du développement alternatif, pour contribuer à générer des revenus légitimes à long terme dans les petites communautés agricoles;
Countering money-laundering and promoting judicial cooperationLutte contre le blanchiment d’argent et promotion de la coopération judiciaire
(n) Request Member States to fully implement and enforce legal and regulatory frameworks to prevent money-laundering and illicit financial flows and to confiscate and recover illicit assets, in compliance with United Nations conventions and internationally accepted standards;n) Prier les États Membres d’appliquer et de faire respecter pleinement les cadres juridiques et réglementaires afin de prévenir le blanchiment d’argent et les flux financiers illicites, et de confisquer et recouvrer les avoirs illicites conformément aux conventions des Nations Unies et aux normes internationalement acceptées;
(o) Request Member States to ensure sufficient domestic legislative frameworks to criminalize the laundering of money derived from drug trafficking, precursor diversion and other serious crimes of a transnational nature;o) Prier les États Membres de mettre en place des cadres législatifs nationaux suffisants pour incriminer le blanchiment de l’argent provenant du trafic de drogues, du détournement de précurseurs et d’autres infractions graves de nature transnationale;
(p) Request Member States to strengthen financial and regulatory regimes for banks and non-bank financial institutions, and for designated non-financial business and professional entities;p) Prier les États Membres de renforcer les régimes financiers et réglementaires applicables aux banques et aux institutions financières non bancaires, ainsi qu’à certaines entreprises non financières et organisations professionnelles;
(q) Request Member States to implement effective detection, investigation, prosecution and conviction measures for money-laundering and related crimes;q) Prier les États Membres d’appliquer des mesures efficaces de détection, d’enquête, de poursuite et de condamnation en cas de blanchiment d’argent et d’infractions connexes;
(r) Invite Member States to promote effective cooperation in strategies for countering money-laundering and in conducting money-laundering cases by strengthening mechanisms for domestic inter-agency coordination and information-sharing as well as regional and international networks for the exchange of operational information among competent authorities, in particular financial intelligence units;r) Inviter les États Membres à promouvoir une coopération efficace dans les stratégies de lutte contre le blanchiment d’argent et dans le traitement des affaires de blanchiment d’argent, en renforçant les mécanismes de coordination interinstitutions et de partage d’informations au niveau national ainsi que les réseaux régionaux et internationaux de partage d’informations opérationnelles entre autorités compétentes, notamment les services de renseignement financier;
(s) Encourage Member States to make use of the tools to combat money-laundering and the financing of terrorism developed by UNODC, such as the model laws and IMoLIN;s) Encourager les États Membres à faire usage des outils développés par l’ONUDC pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, comme les lois types et le Réseau international d’information sur le blanchiment de l’argent (IMoLIN);
Data collection and researchCollecte de données et recherche
(t) Reiterate that the information available on illicit drug trends from many subregions and countries remains incomplete and is therefore insufficient for providing a sound base for analysis, supporting evidence-informed policy development or measuring the progress made in addressing the world drug situation;t) Rappeler que les informations disponibles en provenance de nombreux pays et sous-régions relatives aux tendances en matière de drogues illicites demeurent incomplètes et sont donc insuffisantes pour constituer une base d’analyse fiable, pour permettre l’élaboration de politiques de développement fondées sur des éléments objectifs ou pour permettre de mesurer les progrès réalisés dans la façon d’aborder la situation mondiale en matière de drogues;
(u) Urge Member States to report data and information related to illicit drug trends through mandated data-collection tools, the annual report questionnaire and the individual drug seizure reports, regularly and in a timely manner to UNODC;u) Prier instamment les États Membres de présenter à l’ONUDC, régulièrement et en temps voulu, des données et des informations relatives aux tendances en matière de drogues illicites, par le biais des outils de collecte de données prévus à cet effet, du questionnaire destiné aux rapports annuels et des rapports sur les cas particuliers de saisies de drogue;
(v) Invite the Commission on Narcotics Drugs to strengthen the capacity of UNODC to collect, analyse and disseminate accurate, reliable, objective and comparable data through mandated data-collection tools and other regional and international mechanisms, and for UNODC to reflect such information in the reports to the Commission and in the World Drug Report;v) Inviter la Commission des stupéfiants à renforcer la capacité de l’ONUDC à collecter, analyser et diffuser des données exactes, fiables, objectives et comparables par le biais des outils de collecte de données prévus à cet effet et d’autres mécanismes régionaux et internationaux, afin que l’ONUDC reprenne ces informations dans ses rapports à la Commission et dans le Rapport mondial sur les drogues;
(w) Request UNODC to support Member States that lack the capacity to collect accurate, reliable and comparable data and information on illicit drug production, trafficking and use, with a view to increasing their capacity to provide information through mandated data-collection tools, and urge Member States to support UNODC in this work;w) Prier l’ONUDC de soutenir les États Membres ne disposant pas de la capacité de collecter des données et des informations exactes, fiables et comparables sur la production, le trafic et l’usage de drogues illicites, en vue d’accroître leur capacité à fournir des informations par le biais des outils de collecte de données prévus à cet effet, et prier instamment les États Membres de soutenir l’ONUDC dans cette entreprise;
(x) Request UNODC to continue to assist Member States in the collection of information and monitoring of emerging trends in the composition, production and distribution of new psychoactive substances, as well as patterns of use of those substances, and to encourage Member States to share relevant data and information with regard to patterns of use, risks to public health, forensic data and the regulation of new psychoactive substances;x) Prier l’ONUDC de continuer d’aider les États Membres à collecter des informations et à suivre les tendances qui se font jour dans la composition, la production et la distribution de nouvelles substances psychoactives, ainsi que les pratiques de consommation de ces substances, et d’encourager les États Membres à mettre en commun les données et informations pertinentes sur les pratiques de consommation, les risques pour la santé publique, les données criminalistiques et la réglementation des nouvelles substances psychoactives;
(y) Encourage UNODC to continue to support the work of drug-testing and forensic laboratories and their efforts to implement best-practice procedures and standardized approaches, and to assist them in monitoring their performance on a global scale, thus facilitating the exchange of forensic information and data worldwide;y) Encourager l’ONUDC à continuer de soutenir le travail des laboratoires d’analyse des drogues et de criminalistique et les efforts qu’ils déploient pour appliquer les meilleures pratiques, tant en matière de procédures que d’approches normalisées, et de les aider dans le suivi de leurs résultats sur le plan mondial, afin de faciliter les échanges d’informations et de données criminalistiques à l’échelle mondiale;
Governance and financial situation of the United Nations Office on Drugs and CrimeGouvernance et situation financière de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime
(z) Encourage Member States to continue to actively participate in the standing open-ended intergovernmental working group on improving the governance and financial situation of UNODC;z) Encourager les États Membres à continuer de participer activement au groupe de travail intergouvernemental permanent à composition non limitée chargé d’améliorer la gouvernance et la situation financière de l’ONUDC;
(aa) Urge Member States to continue to support the work of the Independent Evaluation Unit;aa) Prier instamment les États Membres de continuer d’appuyer les travaux du Groupe de l’évaluation indépendante;
(bb) Urge Member States to address, as a matter of urgency, the need to provide UNODC with adequate, predictable and stable resources, including additional regular budget resources, to enable it to implement its mandated work in a sustainable manner, and to provide UNODC the necessary voluntary contributions, preferably non-earmarked or soft-earmarked, to enable the Office to effectively respond to the increasing demand for technical assistance and to expand and consolidate its technical cooperation with regional bodies and partner countries worldwide; Preparations for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016bb) Prier instamment les États Membres de répondre de toute urgence à la nécessité de doter l’ONUDC de ressources adéquates, prévisibles et stables, y compris de ressources supplémentaires au titre de son budget ordinaire, afin qu’il puisse s’acquitter de ses mandats de manière pérenne, et de lui apporter les contributions volontaires nécessaires, de préférence des financements sans affectation particulière ou des financements à des fins génériques, pour lui permettre de répondre efficacement à la demande croissante d’assistance technique et d’élargir et de consolider sa coopération technique avec les organismes régionaux et les pays partenaires dans le monde entier; Préparatifs pour la session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue devant se tenir en 2016
(cc) Encourage Member States to actively participate in the Commission on Narcotic Drugs high-level review of the Political Declaration and Plan of Action on International Cooperation towards an Integrated and Balanced Strategy to Counter the World Drug Problem, to be held in 2014;cc) Encourager les États Membres à participer activement à l’examen de haut niveau de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie intégrée et équilibrée de lutte contre le problème mondial de la drogue, que la Commission des stupéfiants doit réaliser en 2014;
(dd) Decide that the Commission on Narcotic Drugs, as the central policymaking body within the United Nations system dealing with drug-related matters, play its leading role in the preparatory process for the special session of the General Assembly on the world drug problem to be held in 2016, including by presenting its proposals, through the Economic and Social Council, regarding progress made in the implementation of the Political Declaration and Plan of Action;dd) Décider que la Commission des stupéfiants, en tant qu’organe directeur central chargé des questions liées à la drogue au sein du système des Nations Unies, jouera son rôle moteur dans les préparatifs de la session extraordinaire que l’Assemblée générale consacrera au problème mondial de la drogue en 2016, notamment en présentant, par l’intermédiaire du Conseil économique et social, ses propositions quant aux progrès réalisés dans l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action;
(ee) Define the content and format of the envisaged outcome of the special session on the world drug problem and further clarify the preparatory work to be undertaken by the Commission on Narcotic Drugs;ee) Définir le contenu et la forme du document final qu’il est envisagé de soumettre pour adoption à l’issue de la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue et clarifier davantage le travail préparatoire que devra entreprendre la Commission des stupéfiants;
(ff) Invite Governments to make extrabudgetary contributions available to UNODC to meet costs related to the special session on the world drug problem.ff) Inviter les Gouvernements à mettre à la disposition de l’ONUDC les contributions extrabudgétaires qui lui permettront de faire face aux coûts liés à la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue.